Partagez | 
 

 [Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan Joyce
Handsome
avatar
Messages : 23
Race : Humain
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: [Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]   Jeu 22 Juin - 1:53





Quelle belle matinée…
Tu ne trouves pas ?



~Je dois vous mettre en garde contre lui,
Cette personne se dit être saine d’esprit, mais c’est totalement faux !
Tenez, prenez ce petit gadget, il vous préviendra…
S’il est dans les parages, cet objet va…
Détecteur : «Alerte Psychopathe ! »



Jonathan: Sayonara Bernadette-san...

Je regardais une dernière fois les fins traits de Bernadette. Elle était magnifique, le reflet de ce clair de lune sur ses nervures sinueuses. Ses doux ongles reflétaient parfaitement la douce lumière de l’astre. On pouvait s’y méprendre et confondre cette faible lueur à quelques larmes. C’était toujours un moment très particulier. Mon cœur était empli d’une tristesse qui ne pouvait être simplement définit. Je devais me séparer de mon amour bien malgré moi. Les risques que l’on puisse se faire prendre ensemble étaient bien trop grand et je tenais réellement à ce que cette relation privilégiée reste secrète entre-nous. Fermant les yeux, j’étais en train de chercher mon ustensile favoris dans la poche de mon pantalon. Je sentis le doux bois de noyer sur mon épiderme, me confirmant ainsi que je l’avais bel et bien trouvé. Je sortis alors de ma poche ce couteau pliant qui m’accompagnait presque partout. D’une main experte et en prenant soin de ne pas brusquer Bernadette, je dépliais la lame. L’acier était inoxydable, c’était décidément un très bel objet. Je pouvais voir mon reflet sur l’acier, et à mon plus grand étonnement, je vis une larme qui était en train de couler le long de ma joue. Je pus m’empêcher de sourire, effaçant ma faiblesse à l’aide de ma manche. Ma lame vint ensuite se placer au niveau de l’index de Bernadette et d’un trait rapide, l’ongle fut découpé. Jetant un dernier regard à ma dulcinée, je lui abandonnais mon dernier regret avant de la laisser rejoindre les fonds marins. Je plaçai alors mes derniers souvenirs de ma douce dans le mouchoir qui se trouvait jusqu’alors dans la poche de ma veste.

Je venais de pénétrer dans la cabine qui m’était réservée pour ce voyage en pleine mer. Prenant le temps de nettoyer l’ongle de ma belle, je devais être minutieux. Son os par extension devait être impeccable comme sa détentrice l’eut été tantôt. Une fois satisfait de mon travail, je sortis de ma valise mon recueil que je plaçai avec soin sur le bureau qui avait été mit à ma disposition. Je l’ouvris alors à la bonne page avant de placer tendrement Bernadette aux côtés de mes autres souvenirs… L’encrier était prêt, retroussant mes manches, la pointe de la plume fut trempée dans ce noir désir que je pris plaisir à appliquer sous mes lubies. Son nom était désormais inscrit à jamais dans mon journal le plus intime…

~ Le lendemain matin, aux aurores~

Je venais de poser un pied sur le sol de cette nouvelle île. C’était véritablement une belle matinée. La température était très froide, mais j’étais convenablement couvert. Je regardais d’un œil intéressé toutes ces maisons aux toits pointus emplis de neige. Les enfants qui courraient au loin, en train de s’adonner à des activités liées à l’hiver. C’était très agréable à voir..

Voulant profiter au maximum de ma journée de repos, j’avais pris le temps d’aller rapidement rejoindre l’auberge où j’allais séjourner. J’y avais soigneusement déposé mes affaires. Le tout avait été placé de telle sorte que je pouvais ainsi tout retrouver très facilement… Sans avoir à chercher. Seul mon livre avait été placé de sortes à ce qu’aucune personne n’était en mesure de le retrouver. Satisfait de mon rangement, je pris soin de récupérer mon porte-monnaie avant de fermer la porte derrière-moi. Je savais que cette île était un avant-poste principalement gardé par la Marine. Je ne risquais donc que très peu de me faire agresser par un quelconque voyou dans la rue. Je ne passais pas plus de temps que nécessaire dans mon auberge, je venais de fermer la porte de l’établissement. Le son d’une clochette vint confirmer que j’avais bien réussi à clore la porte. Souriant, mon cœur m’amena sur la terrasse d’un café situé non loin du centre-ville. Je pris au comptoir le journal de la semaine avant de commander un chocolat chaud que l’on m’avait à maintes et maintes fois vantées. Un préau de terrasse en tissus empêchait la neige de tomber sur le mobilier. Je pouvais ainsi profiter du cadre de cette ville paisible qui ne manquait pas de charmes, espérant que je n’allais pas être déranger...





@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Joshua Anderson
Mujou no Ō
avatar
Messages : 34

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
24/100  (24/100)
Berrys: 6.816.000 B

MessageSujet: Re: [Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]   Jeu 22 Juin - 23:43

Swagada pouet pouet


Tout impulsif et irréfléchi qu'était ce jeune homme il lui arrivait régulièrement de laisser ses pieds le guider vers une destination inconnue sans la moindre bribe de plan ou d'idée quant à sa destination. Bien entendu avoir un camarade à ses côtés compliquait toujours les choses car il fallait penser et prévoir pour deux, un concept qui exaspérait Joshua passablement, mais ici nous évoquons une épôque antérieur à celle de la rencontre entre le psychopathe et le sociopathe. Il s'agissait d'une épôque où le jeune homme évoluait en roue libre sans personne pour brider sa créativité ou pour le remettre sur les rails quand il s'en éloignait trop : c'était bien la meilleur des époques. Aucune attache, aucun objectif, aucune cupidité accaparant son esprit : seul était présent le simple désir de liberté et d’assouvissement de ses plus simples et dépravés désirs.
Toujours vêtus de ses éternels pantalon blanc et t-shirt rouge, le jeune homme privé de lumière se contentait à cette époque de voguer d'une île à l'autre et de prendre le premier bateau qui venait sans prendre le temps de vérifier la destination. Pourquoi s'embêter avec de pareils détails ? Il trouvait toujours moyen de rendre la situation intéressante, peu importe où il se rendait, aussi n'avait-il besoin que de rester lui-même pour rendre un endroit aussi chaotique qu'amusant.

Mais aujourd'hui en arrivant sur cette île le jeune homme atteint de cécité se rendit compte de son erreur, tout légèrement vêtu qu'il était il réalisa que la chaleur d'été n'avait pas sa place sur cette île. En lieu et place des chants de marins heureux de rentrer au port ce fut une symphonie de claquement de dents qui s'extirpa de la bouche du ravagé du bulbe. Enserrant son torse de ses bras en espérant que cela pourrait faire rempart face au froid mordant qui s'insinuait dans ses vêtements, les premiers mots de Joshua fut teintés d'une clarté exemplaire :

« Oh putain, ce que ça caille ! »

Qui pouvait vivre sur un pareil glaçon ? Qui pouvait supporter une météo aussi foireuse tout le long de l'année ? Rien ne valait la chaleur qui forçait les demoiselles à porter des vêtements de plus en plus courts, ici tout ce qu'elles devaient porter se résumait à se grosses doudounes et des pulls en laine : rien de sexuellement attractif !
Voyageant léger sans bagage d'aucune sorte, sentant ses extrémités se glacer à chaque seconde qui passait, ce fut d'un pas pressé que le jeune homme se dirigea vers le premier café venu, désireux de se réchauffer avec le premier breuvage capable de lui retourner les boyaux. Pénétrant dans la bâtisse sans une once de subtilité, ignorant l'homme au journal et au chocolat chaud, Joshua se rua vers le comptoir et, après quelques secondes d'un intensif claquage de dents, parvint à articuler :

« Whisky, sans glaçons. »

La serveuse, surprise par cette demande sortie de nulle part, tenta tout de même de vendre son produit phare :

« Vous êtes sûr de ne pas vouloir goûter à un chocolat chaud ? Rien de tel pour vous... »

Frappant du point sur le comptoir pour couper court au speech donc il ne voulait pas entendre parler, Joshua se mit à beugler de nouveau :

« J'ai une gueule à boire du chocolat chaud ? Whisky ! Et un double...non, triple ! »

Bientôt il pourrait se beurrer la gueule avec ce nectar presque divin et, pendant un temps, pourrait oublier ce froid polaire. Il n'allait clairement pas traîner sur cette île et repartirait avec le prochain navire : il ne pouvait pas supporter ce froid plus longtemps.

Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 249
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]   Sam 24 Juin - 1:52

  • Shiki
  • Jonathan / Joshua
Hot chocolate


Trois. Tel est le chiffre de ce récit. Trois personnes, trois situations qui finalement deviennent qu’une. Ainsi, sur le tableau actuel qu’est la situation, il y a psychopathe, un taré... Cela ne fait que deux non ? Où est la troisième personne ?

-----------

Le froid était présent, c’est indéniable. Mais est-ce que cela va m’arrêter ? Loin de là. Habillé chaudement, à force de prendre des objets usagés, des vieux tissus qui pouvaient encore servir, je m’étais fais une véritable garde-robe plus que potable. Certes, ce n’est pas du “ Guffi “ qui habille uniquement des nobles, mais l’important est de se sentir bien dans ses affaires et avoir chaud quand il faut.
Le bateau sur lequel on me transportais arrivais enfin sur l’île et je dois dire que je m’attendais à bien pire comme température. Le temps jouait aussi en ma faveur pour affirmer cela. Au diable les tempêtes de neiges, bonjour un temps plaisant et une chaleur supportable. M’étirant quelque peu, je remerciais chaleureusement les pêcheurs qui avaient acceptés de m’aider et me dirigeais donc vers un endroit où me restaurer. En effet, le voyage avait été éprouvant et les propriétaires du navire n’avaient pas eu assez de nourriture pour bien partager avec moi. Entre diviser et les priver eux tous, j’avais préféré me priver moi à la place.

Un bruit intense et peu plaisant se fit entendre, confirmant le fait que faim et soif étaient tout deux au rendez-vous. Me massant le ventre, j’arrivais alors à un endroit où il faisait bon vivre et j’entrais, ne remarquant guère le blondinet. La première chose que je constatais était le fait qu’un homme râle pour je ne sais trop quoi. Le genre de client qu’on n’aime pas avoir à cause du fait qu’ils sont justes “ lourds “.
Quoi qu’il en soit, le personnel commençant quelque peu à “ stresser “, je me permis d’essayer de détendre l’atmosphère. M’installant aux côtés de l’homme énervant, je ne l’interpellais pas directement, commandant deux chocolats chauds. Un pour moi et... Lui.

“ Vous devriez vraiment en goûter un, on dit qu’il est si délicieux, que même une personne gelée pourrait ne plus ressentir un froid polaire après en avoir dégusté une tasse. Bien qu'il soit inférieur à celui de Glaglapolis... “

Lançant un doux sourire à celui-ci, je payais ma commande avant de laisser les commandes venir. L’alcool pour le jeune homme, mais aussi sa part de ma commande que je lui offrais gentiment. Restais à voir s’il allait continuer à être borné ou pas ? Sans doute avait-il passé une salle matinée ? Ou bien est-il juste buté mentalement, auquel cas, ma bonne humeur pourrait peut-être faire quelque chose pour lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Jonathan Joyce
Handsome
avatar
Messages : 23
Race : Humain
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
18/75  (18/75)
Expériences:
0/100  (0/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: [Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]   Mer 28 Juin - 19:24





Quelle belle matinée…
Tu ne trouves pas ?



~Je dois vous mettre en garde contre lui,
Cette personne se dit être saine d’esprit, mais c’est totalement faux !
Tenez, prenez ce petit gadget, il vous préviendra…
S’il est dans les parages, cet objet va…
Détecteur : «Alerte Psychopathe ! »



Le chocolat chaud me fut apporté rapidement. Je remercia la serveuse avec le sourire aux lèvres. Malheureusement, elle n’avait pas de jolie mains. Mais, à quoi étais-je en train de penser ? Je me pris à me secouer la tête afin de me retirer cette idée saugrenue de la tête, Bernadette-san m’en aurait voulu si je commençais déjà à m’intéresser à quelqu’un d’autres alors que l’on venait à peine de se séparer. J’ouvris alors le journal avant de le feuilleter rapidement. Comme d’habitude, il y avait des articles sur les criminels les plus dangereux du moment, la plupart d’entre-eux étaient apparemment en quête de richesse et de gloire. Les plus fous souhaitaient atteindre le One Piece, ils donnaient un coup de pied dans la fourmilière gouvernementale. D’un certain côté, ce genre de personnes me faisaient honneur, la Marine était plus occupée à gérer ces grands brigands. D’un certain côté je devais leur être redevable, je pouvais ainsi agir généralement librement sans prendre gare.

Je pris alors ma tasse avant de souffler légèrement sur la surface du liquide noirâtre. Je pris alors une gorgée de chocolat. La douceur du chocolat mélangée à ce sucre réveilla instantanément mes papilles. Mon visage montrait probablement l’état de satisfaction que je venais d’atteindre. Le liquide avait une certaine consistance, suffisamment pour avoir du corps sans aller dans la lourdeur. La gorgée fut avalée plus aisément que ce à quoi je m’attendais. Le liquide pourtant toujours chaud ne m’attaquait pas les parois et la saveur du nectar embaumait l’intérieur de ma bouche. Bien que je venais de terminer ma gorgée, la douceur du chocolat restait encore entre mes lèvres. J’avais l’impression de déguster un bon vin alors qu’il ne s’agissait que d’un vulgaire chocolat chaud. Mes yeux s’attardaient davantage sur ce liquide qui au-delà du mystère de ce sombre enrobage conservait une saveur au combien complexe et exquise à la fois. Je tenais entre mes mains un chef d’œuvre digne des éloges qu’on lui faisait.

Les yeux fermés, je repris une gorgée de ce chocolat chaud. La surprise était passée et pourtant, la saveur et le plaisir de la dégustation étaient toujours aussi intenses. J’étais en train de me sentir comme… Un aventurier qui gravissait la montagne la plus enneigée afin d’obtenir le Graal du chocolat. C’était un moment délicieux que j’étais en train de passer, juste moi et cette tasse. Tasse que je portais à nouveau à mes lèvres, mais une surprise m’accabla. Aucun liquide ne se déversait dans ma bouche insatisfaite. Ouvrant les yeux et jetant un coup d’oeil à mon objet, je fus estomaqué en voyant qu’il n’y avait déjà plus de ce précieux liquide. Je m’étais tellement régalé que je n’avais pas remarqué que j’avais déjà terminé ce délice ! Quelle était donc cette sorcellerie ? Mes mains tremblaient. Mon visage se reflétait dans la cuillère qui avait été apportée avec le breuvage. Je venais de remarquer que j’avais bu avec tant d’envie que du chocolat était restait sur mes lèvres. Attrapant ma serviette, je m’essuyais rapidement le visage avec une certaine honte.

???: Vous ne m’avez pas l’air du coin, votre réaction avec ce chocolat chaud est toujours la même avec ceux qui le dégustent pour la première fois.

Je me tournais vers la voix afin de découvrir un homme d’un âge avancé qui était lui aussi en train de déguster cet élixir. Pris d’une gêne je me grattais l’arrière de l’oreille avant de lui répondre.

Jonathan: Veuillez m’excuser pour mon impolitesse, je n’aurai pas dû boire aussi grossièrement ce chocolat...

 Vieil homme: Oh ne t’en fais pas… Il y a bien plus grave dans la vie que de boire avec envie un chocolat chaud…

Jonathan: Je vous remercie, monsieur.

Ysha: Cet homme m’a l’air désespéré.

Jonathan à Ysha: Tu te soucis des gens qui nous entoures maintenant ?

Ysha: Oh non, pas du tout, je me faisais une petite note à moi-même.

L’entité qui m’habitait avait relevé un point que je ne savais pas si important à ce moment-là. Ce vieillard allait être lié à quelques péripéties que j’avais vécu malgré-moi ce jour-là.

Après avoir pris congés, je prie le temps de replier le journal et de le caler sous mon aisselle avant de rentrer dans le bâtiment, la tasse à la main. M’approchant du serveur et des deux hommes qui se trouvaient au comptoir, je me mis à parler d’une voix très calme.

Jonathan: Je viens régler la note si vous le voulez bien.

Cafetier: Bien sûr, pas de problèmes, alors, il était comment ce chocolat chaud ?

Jonathan: Et bien hum...

Je fus interrompu par un bruit sourd provenant de l’extérieur. Quelque chose venait de se passer, mais de quoi pouvait-il bien s’agir ? Le sol sembla se mettre à trembler quelques instants et la tasse que je maintenais en équilibre sur la coupole que je tenais tomba avant de se fracasser en mille morceaux sur le sol.




@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Joshua Anderson
Mujou no Ō
avatar
Messages : 34

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
24/100  (24/100)
Berrys: 6.816.000 B

MessageSujet: Re: [Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]   Lun 10 Juil - 17:46

Swagada pouet pouet


Être libre avait du bon mais malheureusement, de temps en temps, cette absence de plan menait le jeune aveugle dans des situations qu'il aurait bien aimé éviter comme c'était le cas aujourd'hui. Sauter dans le premier navire vers une destination inconnue pouvait s'avérer délicieusement excitant, sutout pour quelqu'un aussi capable que Joshua de créer le chaos de n'importe quelle situation et de s'en délecter comme du plus savoureux des mets, cependant les surprises n'étaient pas toujours aussi bonnes que prévues et il arrivait que le jeune aveugle ne soit pas en état de tirer profit d'une situation pour s'amuser un peu. Que pouvait-il vraiment trouver comme source de divertissement sur ce caillou enseveli sous la neige sur lequel il avait posé les pieds ? De prime abord il ne trouva aucune idée et cette absence de matière poussa le jeune homme à faire la seule chose qu'il savait capable de le réchauffer: picoler. Ce n'était pas la plus brillante des idées mais elle avait au moins le mérite de repousser temporairement ce froid glacial qui s'insinuait à travers ses quelques vêtements, il avait donc dans l'idée d'attendre un peu le temps que le breuvage fasse effet pour aller ensuite repérer le premier navire en partance de cet enfer gelé et s'en aller vite d'ici : direction le soleil !

Aussi aimable qu'un adepte de la caféine avant sa première tasse de la journée, le jeune aveugle pénétra dans cette bâtisse avec la plus mauvaise des humeurs du monde, n'ayant absolument aucune patience et ayant en tête ses deux seuls objectifs : se réchauffer et partir d'ici. Il attrapa donc un verre bien dosé et l'avala d'une traite, sentant immédiatement le breuvage couler le long de sa gorge et commencer à diffuser sa chaleur dans tout le reste du corps. Alors oui c'était un bon départ car Joshua ne claquait désormais plus des dents, une bonne chose en soit, mais il comptait évidemment ne pas s'arrêter là. S'il devait finir la bouteille complète pour se sentir pompette voire même complètement ivre alors il le ferait bien volontiers, mais malheureusement un autre adepte de ce satané chocolat chaud crut bon de se rapprocher du psychopathe afin de lui vanter les mérites de cette chaude boisson non-alcoolisée. Où était le fun, sans alcool ?
Ragaillardi par son breuvage, débarrassé d'une partie de sa mauvaise humeur, l'aveugle décida de répondre le plus simplement du monde :
« C'est moins fun, sans alcool. »

Alors oui il passerait sans doute pour le gros alcoolique de service, malgré son apparence qui suggérait un mode de vie plus sain qu'il ne l'était en réalité, mais le garçon à la blanche crinière ne se sentait pas de rentrer dans un débat sur les bienfaits du chocolat chaud par rapport au whisky. Voyant un autre client s'approcher pour payer sa note, l'aveugle fut sur le point de commander un autre verre lorsqu'un bruit sourd se fit entendre au-dehors, était-ce une explosion qui fit trembler le sol de cette façon ? Joshua ne put le dire mais, avant qu'il ne se penche sur la question, un jeune homme paniqué pénétra en trombe dans la bâtisse. Tombant à genoux, le souffle court après une course effrénée, le garçon leva la tête vers l'assistance et tenta de balbutier quelques mots.

« A....Av....Ava... »

En ayant assez d'attendre que le garçon apprenne à parler correctement, ce fut sur un ton sec que l'aveugle lâcha

« Tu veux que je te t'apprennes à articuler, ou bien ? »

Comme un écho à la remarque du jeune Anderson, le nouvel arrivant parvint finalement à sortir le mot qu'il voulait placer depuis son arrivée :

« AVALANCHE ! »

Certains client furent paniqués à l'évocation de ce mot et de ce que cela signifiait mais, de son côté, le psychopathe afficha une moue blasée en se disant que, décidément, cette île avait pris la décision de l'emmerder jusqu'au bout. Que pouvait-il faire ? Combattre un monstre cela il savait le faire, ça aurait même pu lui procurer une distraction passagère, mais combattre la nature elle-même était une toute autre paire de manches. Sauf si cette avalanche en question était liée à une intervention extérieure, celle d'une bête ou d'un groupe de bêtes par exemple.
Mais comment le vérifier ? Pour l'heure il y avait un torrent de neige qui se dirigeait vers ici et bientôt les serveuses allaient courir dans tous les sens pour sauver leurs vies, autant dire qu'il n'allait plus pouvoir commander d'autres verres. C'était décidé, la nature elle-même voulait emmerder Joshua Anderson jusqu'au bout.


Fiche par Sánsa ; sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 249
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]   Mar 22 Aoû - 22:22

  • Shiki
  • Jonathan / Joshua
Hot chocolate


Détaillant quelque peu l’homme à mes côtés, je me demandais bien quel genre d’homme il était. Ma foi, je ne savais quoi penser mais je n’allais pas le juger, surtout quand je compris qu’il était aveugle. Moins fun sans alcool disait-il ? Manquant de rire, je me demandais si ajouter un peu d’alcool à son breuvage pourrait le motiver ? Malheureusement céder à ce genre de caprice ne serait pas rentable pour lui. Il se devait d’apprendre à apprécier les choses à leurs justes valeurs et non en ajoutant ce qui lui plait lui. Comment apprécier le goût amer du chocolat et le sucre et lait chaud s’il ajoutait de l’alcool fort ? Il allait devoir apprendre le bougre.

Bref, le temps passait, et sans que je ne vérifie s’il s’adonnait à l’exercice de boire avec ou sans alcool le breuvage, voilà qu’une chose étonnante se passa, un homme semblait paniqué. Pourquoi ? C’est mon fameux collègue du jour qui tira les vers du nez de la personne extérieure. Une avalanche ? Si soudainement ? Sortant en trombe dehors, effectivement, une véritable marre de neige fonçait en arrachant des troncs d’arbres comme si de rien était. La force de la nature une fois de plus est sans appel, et on pourrais dire que celle-ci nous a beaucoup donner certes, mais elle peut tout nous reprendre quand elle le désire. Cette manifestation de la volonté de la nature en était la preuve. Voyant la vague blanche approcher à grand pas, nous n’avions que très peu de temps pour agir. Retournant là où les gens paniquaient, je m’exclamais le plus clairement possible.

“ Veuillez rester calme et ne pas agir brutalement !!! Il va falloir évacuer les lieux le plus rapidement possible. “

En effet, la panique ne nous aidais pas à agir, or là, il fallait rester calme et partir. Essayant de canaliser cette panique générale, je vins à faire signe aux gens de bouger. Il fallait évacuer au plus vite. Me dirigeant vers le gérant du lieu, je vins à lui demander un peu naïvement.

“ Aurez vous des explosif ? Ou quelque chose pouvant faire office d’explosif ? Une explosion pourrait ralentir de quelques minutes l’avalanche et permettre à tous de s’écarter au plus vite. “

Je ne mentionnais pas le sort de celui qui serait chargé d’emmener plus loin l’explosif, mais ça, c’est mon souci n’est-ce pas ? Attendant une réponse, je me retournais alors vers l’ivrogne et l’homme qui avait demander son addition.

“ Partez et aidez les gens qui paniquent à rester calme. Vite nous avons peu de temps !!! “

Revenir en haut Aller en bas
 

[Fb] Swagada pouet pouet [pv: Eiki, Joshua]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Taratatatata pouetpouet et voici mes p'tit dessins!
» Les rendez-vous de Bart ( Cathounette pouet pouet)
» Je sais pas si elle fait vroum vroum ou pouet pouet.
» Jeffrey Joshua Marshall est arrivé. Décollage immédiat !
» Le fantôme de la forêt. Pouêt. [Afred]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Seppen Town-