Partagez | 
 

 [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2903
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Sam 17 Juin 2017, 17:33

Espoir(s) [1]

La taverne était sombre. Seuls quelques ivrognes parsemaient encore les bancs de ce triste établissement, réputé pour n'accueillir que de la racaille et des personnes aux mœurs légères. Des exceptions étaient parfois visibles, mais elles ne représentaient pas la majorité de la clientèle régulière. Un rouquin, encapuchonné, attendait patiemment dans un coin, sirotant un verre de lait de chèvre. Il était heureux de pouvoir profiter d'un verre après les événements qui l'avaient mené à West Blue. L'enlèvement de Malia, les pirates qui avaient tenté de le vendre en tant qu'esclave, son travestissement au niveau des rues de Powder Island pour échapper à une bande de malfrats locaux... Tout s'était enchainé si vite. Aujourd'hui, lui-même était incapable de voir dans ce monde les lueurs de bonté qui habitaient encore quelques hommes. Il n'avait plus foi en l'humanité. C'était cette perte d'espoir qui lui avait valu un isolement aussi prononcé que ferme. Il secouait la tête. Il s'était fait malmené, et si son pouvoir lui avait toujours permis de s'enfuir, il regrettait de ne plus pouvoir être aux premières loges de la Justice qu'il souhaitait incarner, de ce caractère altruiste qu'on lui attribuait. Il sentait que tout cela l'avait abandonné. Il se sentait observateur, passager. Acteur ? Dans une autre vite peut-être.

- Messieurs, voyons, veuillez retirer vos mains.

L'établissement était mal fréquenté. Le rouquin le savait. Il jeta un coup d'oeil plus inquiet que curieux à la scène qui se déroulait en arrière-plan. La serveuse avait amené des pintes de bière à une table, et les brigands s'étaient empressé de lui mettre la main aux fesses. Erwin ne réagit pas : elle s'en était déjà allé. Il aurait pu s'insurger, cependant à quoi cela aurait-il servi ? Gobant son verre de lait de chèvre, il quitta l'infâme établissement.


Ju Helloyz, gérante du Cristal

- Mademoiselle Helloyz, veuillez prendre une fourrure, il fait froid...
- Je veux finir ça vite, et rentrer à Trade, lâcha fermement la gérante du Cristal en regardant froidement le valet qui l'accompagnait. Un garde du corps, sérieusement ? Je sais très bien me débrouiller toute seule.

Ju s'était dirigée vers West Blue à cause d'un gros client de son établissement. Elle avait appris à le diriger avec fermeté et une série de calculs lui avait permis de se rendre compte que les caisses, aussi renflouées étaient-elles, nécessitaient une sécurité supplémentaire. Et l'artisan qu'elle devait rencontrer avait élu domicile sur cette île, avec tout son clan. Un mercenaire de la Guilde Marchande l'accompagnait par ailleurs. C'était un jeune homme, le dernier disponible en cette saison pleine. Cela rassurait au moins Miko, son bien-aîmé, qui s'était promis de ne pas se mêler de cette affaire. Son côté bourrin avait un charme indéniable, cependant il n'était pas l'atout le plus à mettre en valeur dans cette opération. Bien au contraire, et c'était pour cette raison qu'ils avaient exceptionnellement décidé de se disperser. Lui restait pour surveiller le casino, tandis qu'elle servait d'interlocutrice auprès de leur client, qui était à présent aussi l'artisan dont ils avaient besoin.

- Bougez-vous plus vite que ça.
- Oui, Mademoiselle Helloyz !

L'homme dont la tête dépassait à peine derrière les valises pressa le pas.


Arédian Moldin

Une réunion de révolutionnaire avait obligé Arédian à bouger de North Blue. C'était peu dans ses habitudes que d'envisager de quitter les eaux froides mais revigorante de sa mer patrie, cependant il devait représenter son capitaine de division lors de cette rencontre. L'île sur laquelle il se trouvait actuellement n'était qu'une passade, hasardeuse qui plus est à cause de leur navigateur. Il y était arrivé avec une quinzaine de ses équipiers, déchargés par Stan pour la réunion à Illusia. Chargés de leurs affaires, ils s'étaient arrêtés pour la nuit aux abords de l'île. À l'aube, ils se ravitailleraient et reprendraient la route vers leur destination.
Ju et Arédian sont deux PNJs de l'Inquisition, pas encore créée au moment de ce RP.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 204
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
34/120  (34/120)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Lun 19 Juin 2017, 02:16

  • Shiki
  • Erwin
Keep calm


Le vent me menait sur cette île. Mon embarcation précaire ne pouvant plus résister à ces voyages, je me devais de trouver une terre ferme pour changer de bateau. C’est ainsi que je mettais les pieds sur l’île de Saint John. Mon premier réflexe fut de grogner quelque peu en sentant mon ventre faire des siennes. Je savais que je devais être très vigilent, mais là, s’en était trop... Passant une main dans un sac, je chopais ma dernière pomme qui n’était pas pourrie malgré le trajet difficile. Croquant dedans, je la dégustais, ne sachant pas quand et comment je pourrais récupérer d’autres vivres. L’argent n’était pas mon fort dernièrement et ce n’est pas la capture d’une enflure primé à 1 000 Berrys qui allait changer mon quotidien. C’est dans ces moments là qu’on se rends compte que la vie est dure et que même avec un travail, une situation stable il est difficile de vivre dans cette société. Cette dernière étant clairement injuste, c’est encore plus dur de s’en sortir.

Bref, fouillant mes poches, je sentis quelque chose de froid et j’eus l’idée de regarder ce dont il s’agissait : des pièces. Quelques berrys abandonnés traînaient dans ma poche et me permettraient sans doute de boire un peu. Là encore, en mer, il est stupide d’oublier de prendre de quoi boire et pourtant, ça avait été mon cas. Heureusement, qu’en chemin j’avais croiser des pêcheurs sympathiques, sans quoi, j’aurais du boire autre chose que de l’eau salé...
Secouant la tête pour effacer cette idée ignoble de ma tête, j’approchais donc d’une certaine taverne. Ne faisant pas attention à une certaine silhouette encapuchonné, j’étais loin de me douter que indirectement, je croisais une personne qui me serait importante plus tard. Le destin est taquin, farceur et cruel.

Entrant dans le lieu, je me dirigeais immédiatement vers le comptoir pour présenter mes pièces. La charmante serveuse me fit savoir ce dont j’avais droit avec cette maudite somme et je pris ce dont j’avais droit : une petite dose de saké. Pas possible d’avoir la quantité normale, mais elle acceptait de me proposer une portion réduite. Donnant droit à un beau sourire à celle-ci, je la laissais me servir alors qu’autour de nous, des malfrats me fixaient.
À défaut de me regarder moi personnellement, ils avaient un drôle de regard vers mes armes peu en évidence pourtant. Sur les trois, un manche semblait plus imposant et c’est bien connu, ce qui est gros a souvent de la valeur. De ce fait, quand un homme approcha pour alors jouer au gros dur, je m’étonnais quelque peu avant de boire ma première coupelle de saké sur les trois dont j’avais droit avec ma mini portion.

“ Navré... Vous devez vous tromper. “

Mais l’homme ne voulait rien entendre et ose poser sa main sur le manche pour tenter de la tirer de son fourreau de force, mais à peine avait-il serré le manche que je me mis à serrer la partie inférieur à sa main la maintenant en face. Ne bougeant pas et remplissant ma coupelle avec mon autre main, je maintenais la pression faisant mon tour de force contre lui.

“ Mes lames ne sont pas à prêter... Seule une personne saine d’esprit peut imaginer la tirer de son fourreau ou l’utiliser. Sans vouloir vous juger sévèrement, vous ne semblez pas être ce genre de personne. Laissez là s’il vous plait. “

Tandis que je ne m’énervais pas, l’homme lui en revanche continuait de faire preuve de force, mais en vain. Fronçant les sourcils, je vins alors à relâcher brièvement mon emprise pour le surprendre, il relâcha quelques secondes sa prise et j’en profita pour la tirer de son fourreau en un éclair. Geste fluide, maîtrisé et franc, je montrais alors l’éclat sombre de la lame avant de la re-rentrer dans son étui bien au chaud.

“ Satisfait ? “

Mais dans ma précipitation, j’avais accidentellement coupé net ce qui maintenais en place son pantalon, ce dernier tombant mollement au sol, dévoilant un caleçon à cœur. Voilà qui est... Étonnant pour ce genre de forban. Restant calme malgré moi, la serveuse en revanche ne semblait pas gagner en couleur, bien au contraire, elle devenait livide, se demandant si l’homme allait partir à cause de la honte infligée, ou au contraire réclamer “ justice “.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2903
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Lun 19 Juin 2017, 17:32

Espoir(s) [2]


Arédian Moldin

- A croire qu'il cherche juste la baston.

De la lumière, un endroit où boire un verre, Arédian ne s'était pas posé plus de question. Il était entré avec une certaine envie de se désaltérer le gosier à coup de saké, et ce qu'il vit ne lui plut pas forcément. Un homme semblait sur le point d'imploser. Son visage, ses traits durcis, ses tempes proéminentes... Il représentait l'image même de la personne dont la colère allait prendre le dessus. Ce n'était cependant pas ses affaires. D'un caractère froid, l'homme-poisson avait tendance à ne pas se mêler des affaires des autres. Il se dirigea vers la serveuse livide et lui adressa une commande qu'il dut répéter deux fois. Et alors que l'homme s'apprêta à éclater, un révolutionnaire plus altruiste sortit du lot. Gene. Ce garçon, sous les ordres du Kubrique, rêvait sûrement plus d'aventure que ses camarades. Il aimait ce petit îlot de révolution sur lequel il voguait, sur lequel il contemplait les actes des grands pour un jour leur succéder.

- Arrêtez ! Fit-il à l'homme en mettant son visage en évidence. Arrêtez ou... Au nom de la loi, je vous arrête !
- La loi ? Ricana un homme à proximité. La loi, c'est moi. Dans ce bar de raclures, la loi c'est moi qui la fait.

Il tapa le sol trois fois du pied et se leva. Cet homme était armé d'un flingue. Une très belle pièce, bonne facture. Gene recula, inquiet que son intervention n'ait amené un conflit d'une plus grande ampleur que celui initialement prévu. Tournant la tête vers ses camarades, il attendit une approbation d'Arédian dont le nez était déjà obstrué par la pinte de bière qu'il avait apporté jusqu'à sa bouche. La serveuse tremblait en distribuant les boissons.


Ju Helloyz, gérante du Cristal

Alors, la porte de la taverne claqua à nouveau. Elle se referma presque immédiatement tandis qu'une jeune femme venait d'entrer en ces lieux. Ju Helloyz, révolutionnaire sinon connue au moins investie dans sa mission. Elle tourna la tête vers Arédian, ne le reconnaissant pas. C'était rare qu'elle mette les pieds sur une autre mer, et ni à Trader, ni sur North Blue elle n'avait eu l'occasion de s'accoquiner avec les révolutionnaires liés à Stan Kubrique. Gene déglutit en voyant la belle qui s'était armée de patience pour pénétrer dans les lieux sans dégainer immédiatement ses armes. L'homme qui la suivait se prit la porte tout juste refermée, et elle grogna en lui disant de faire attention à ses affaires, allant s'asseoir à une table.

- Qu'est-ce qu'il se passe ici ? Fit-elle à la serveuse qui s'était empressée de rejoindre ses côtés.
- Ah... Euh...

Elle était incapable de fournir une explication. L'homme en colère avait perdu un peu de l'énergie qu'il avait accumulé, apparemment déterminé à péter la gueule au jeune impertinent mais de moins en moins sûr de ce fait. À mesure que le temps passait, l'espace se remplissait de facteurs inconnus. Une petite voix dans sa tête lui disait bien sûr de ne pas abandonner, et pourtant...

- Toi, fit-il à Shiki d'un geste accusateur. Tes sabres, maintenant...
- Wooooooh ! Fit la gérante du Cristal en se levant. Du calme, bonhomme. Pas en face d'une révolutionnaire, s'il-te-plaît.

Une arme s'était pointée vers elle. Trop tard, elle n'appréciait guère l'agressivité. Son arme décochée, elle avait tiré sur l'homme et lui avait perforé l'épaule. Arédian s'était levé en entendant le terme « révolutionnaire ». Il avait pris l'eau du verre à ses côtés et l'avait envoyé sur un homme à proximité, sous la forme d'une pluie légèrement perçante.

- Gamin, je te conseille de sortir tes sabres, fit Arédian en levant le regard vers Shiki.

Une douzaine d'hommes venait d'encercler les révolutionnaires. Ils étaient tous armés. Gene s'était reculé, tandis que la serveuse venait de se hisser derrière le bar pour s'y cacher. Une bagarre allait-elle éclater ?

____________________

Erwin errait dehors. Il avait l'air d'un fantôme, sous son capuchon. Après quelques minutes de marche, il s'était assis sur un banc face à la mer. Ses pensées divaguaient. Ainsi n'entendit-il pas le premier coup de feu qui retentit au loin, ce qui ne fut pas le cas des maisons aux alentours. Des lumières s'allumèrent à travers les fenêtres, parfois éparses à causes de rideaux ou de volets. Quelques personnes sortirent dans la rue en robe de chambre, caleçon ou nuisette. Un homme en sandale, le cigare à la bouche, s'était approché du rouquin.

- Il se passe quoi ?
- Hein ? Quoi ?

Le jeune homme semblait à peine émerger. Il regarda un instant son interlocuteur en fronçant les sourcils. Celui-ci haussa des épaules et regarda vers le bar. Erwin tourna aussi sa tête vers celui-ci. Est-ce qu'un second coup de feu allait retentir ?
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 204
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
34/120  (34/120)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Mar 20 Juin 2017, 01:42

  • Shiki
  • Erwin
Don't panic


Continuant de boire mon saké, j’espérais que l’homme en aurait assez, mais la logique m’échappe parfois. Je pensais que “ humilier “ un gros dur suffirait à lui faire comprendre son erreur, mais non, il continuait inlassablement. Pour sûr, vu ses traits, il allait exploser et c’est donc naturellement que je posa une main sur le manche d’une de mes armes, mais voilà, une voix retentit. Tournant le regard vers la personne qui ordonnait le calme, je l’écoutais alors qu’un fanfaron réduisait à néant son tour de force verbal.

Une brute semblait se montrer avec une belle arme à feu et le danger commençait à s’officialiser. Ils n’allaient pas oser lancer une bataille ici-même si ? Osant imaginer cela, je blêmis quelque peu d’avance pensant aux civils comme la serveuse qui n’avaient rien fait pour en arriver là, juste son boulot depuis tout à l’heure. Soudain, une entrée en scène fit baisser la tension, ou du moins, j’en avais l’impression.
Courte impression puisque l’homme revenait sur mon cas semblant clairement me défier. Dilemme actuel car d’un côté, mon honneur me hurlait de ne pas refuser, mais de l’autre, je savais que je ne pouvais pas m’amuser à ça car en un sens, il y a des innocents.

La situation dégénérait quand des révolutionnaires s’affichaient. Une plutôt sanguine tira sans hésiter sur la menace qui planait sur elle. Et un homme visiblement de la race des hommes poissons renchérit avec ses capacités spéciales. Les choses devenaient folles et alors qu’on me conseillais de bien sortir mes armes, je mis mes mains sur les manches sans pour autant les tirer de leurs fourreaux.
Mais quand un groupe d’hommes armés se mirent à nous entourer, je ne pu que ravaler ma salive. Un peu de raison était nécessaire.

“ ... Calmons nous ! Nous n’allons pas commencer une bataille au milieu de ce barre si ? Il y a des innocents et des gens qui n’ont rien demandés. Ce serais regrettable non ? “

Malheureusement, un gars pas très futé interpréta mes dires comme une affirmations qu’ils ne pouvaient pas gagner. Essayant de me rattraper, il était trop tard... Ils voulaient en découdre avec nous et je ne pu que dégainer mes armes pour les tenir à distance un bref instant. Gardant mon calme, mon épée noire et blanche couvraient un large périmètre pour moi, mais une attaque surprise pourrait vite briser ma défense. Me reculant pour me mettre dos à l’homme poisson, je restais zen malgré la situation déjà bien avancée. Pas moyen de reculer hein ? M’en rendant compte, je vins alors à soupirer.

“ ... Que tout le monde se mette à l’abri, ne paniquez pas... Ceci sera bientôt terminé. “

Cela pouvait être prétentieux, mais bel et bien réel. Après ces mots, je ne perdis pas de temps pour prononcer mon fameux rituel avant d’utiliser sérieusement mes lames.

“ Mes lames sont des outils de justice. Non utilisées en état de colère, ou pour une vengeance. “


Respirant profondément, je fis un geste lent avec celle-ci comme pour les ranger et j’espérais que les gens de mon côté pourraient prévoir ce que j’allais faire. En effet, d’un coup sec, je fis un geste horizontal en tournant sur moi-même pour alors créer une lame d’air qui allait percuter les adversaire. Percuter et non couper car j’avais retourné mes lames pour que le côté non tranchant soit en avant. Pas question de tuer. J’espérais que mes “ acolytes “ auraient l’idée de se baisser, sans quoi, ils seraient en proie à une coup d’épée à l’envers et même si ça ne coupe pas... Ça ne fait pas du bien.

Restais à savoir comment allaient réagir les malfrats.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2903
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Mar 20 Juin 2017, 17:10

Espoir(s) [3]


Ju Helloyz, Arédian Moldin

Un premier affrontement promettait d'amener à Ju la satisfaction d'une journée bien remplie. Ses gênes de révolutionnaire patissaient du manque d'entrain de la part des gouvernementaux sur South Blue. Il n'y avait pas de leader affirmé, pas d'hommes pour mener les batailles rangées. Quelques personnes se dégageaient de temps à autre pour mener une offensive contre Trader, en vain. Les hors-la-lois bénéficiaient du soutien de Mozero, ainsi que de centaines de mercenaires qui pouvaient parfois se montrer bien bénéfiques à leur protection. Ayant dégainé son arme, elle savait qu'elle serait amenée à blesser, et cependant elle ne comptait pas tuer. La pire des choses serait de se faire des ennemis mortels : qui sait quel type de petits handicaps cela pourrait provoquer dans le futur. Ne pas en cumuler permettrait d'assurer un futur plus serein...

- A croire que nous serions prêts à jeter les armes devant ce manque de respect, pesta la jeune femme aux paroles du sabreur.
- Il est bien plus sage que vous, dans ce cas-là, rétorqua Arédian. La Révolution n'a pas pour but de monter qui a la plus grosse arme.
- Mais vos gueules putain ! Hurla un homme de l'autre côté en s'élançant sur l'homme-poisson.

Celui-ci se baissa, s'appuya sur ses mains pour s'élancer dans les airs et arriver pile poil au niveau de la nuque de l'ennemi qu'il emmena dans son mouvement. Lorsqu'il arriva à terre, une lame d'air balaya une partie des adversaires qui se présentaient de l'autre côté. Avec un sourire narquois, les révolutionnaires se sentirent déjà prêts à repartir au combat, galvanisés par l'intervention de l'épéiste. À la fenêtre, Erwin observait les corps, les ombres se liguer, s'affronter. Il n'aimait pas cette violence exacerbée. Ce n'était pas ce qu'il recherchait, et contrairement à d'habitude il n'y mêla pas son grain de sel. S'éloignant de l'endroit, il considéra qu'il n'avait rien à y faire. Puis vint le cri de la serveuse. Le rouquin se retourna, toujours encapuchonné. Il hésita un instant et se dirigea vers l'arrière du bâtiment.

À l'intérieur, les révolutionnaires qui ne combattaient pas directement s'étaient retournés vers l'intéressée hurlante. Celle-ci venait de se faire attraper par ce qui semblait être le leader du groupe, blessé plus tôt par la tireuse. Son épaule ensanglantée ne l'empêchait pas d'apparaître comme le méchant de l'histoire. Une arme dans une main, son bras presque invalide qui tenait pourtant fermement la demoiselle, il était prêt à lui transpercer le cœur en passant par les côtes à tout moment. Ronchonnement d'un côté, soupir de l'autre. Des innocents étaient mêlés à l'affaire.

- Vous comprenez ? Lâchez vos armes au sol... Tout de suite.

Ju, contre toute attente, fut la première à obtempérer. Elle n'était pas farouche lorsqu'il s'agissait de sauver la vie de civils. Ce n'était pas son genre que de s'attacher à combattre un énième ennemi atteint de névrose, surtout quand elle avait repéré qu'à l'extérieur, quelqu'un allait sûrement bientôt intervenir.

- Allez les gars, prenez leurs armes.

Se relevant difficilement, les brigands commencèrent à s'emparer des armes en tout genre dans la pièce. Que ce soit les sabres, les pistolets ou tout autre artefact, seules les mains d'Arédian semblaient rester dangereuses. « Ces saletés d'hommes-poissons » lâcha un homme qui recula au regard noir que lui lancèrent les camarades du Moldin.

- Et maintenant... Qui commence par présenter ses excuses ?
- Je suis désolée, s'avança Ju Helloyz en fixant droit dans les yeux le tireur. Il m'est difficile de contrôler mes pulsions. Considérez ces excuses comme un gage de ma bonne foi.
- … Attachez-les.

Les brigands prirent leurs cordes les plus solides et se dirigèrent vers les révolutionnaires et Shiki. Ils avaient l'air déterminé à les ligoter autour des différentes poutres apparentes qui soutenaient le bâtiment, même si l'une d'elle avait été endommagée par une certaine lame d'air et serait aisément destructible.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 204
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
34/120  (34/120)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Jeu 22 Juin 2017, 02:00

  • Shiki
  • Erwin
Don't panic


L’ambiance du bar devenait apocalyptique... Moi qui étais aller simplement prendre un verre , quelle drôle de situation. Face à l’impulsivité des brigands, nous voilà obligé de nous battre. Moi qui pensais que ce serais vite réglé, j’avais vendu la peau de l’ours avant de l’avoir tué visiblement et j’allais m’en mordre les doigts. Au départ, tout allait bien, l’homme poisson faisait preuve d’une grande efficacité et mon attaque réussit comme espéré. Mais de toutes les choses imaginables, je n’avais pas pensé à une prise d’otage...

Sortant de nul part, le blessé prenait en otage la fameuse serveuse et nous prit tous en otage par la même occasion. En effet, personne ne pourrait réagir à temps et empêcher la lame de pénétrer son coeur si nous voulions le stopper. Tandis que la femme relâchait ses armes, pour ma part, je gardais les miennes au départ. Mais contre toute attente, je me mis à regarder la serveuse qui n’avait rien demander.

“ Ne paniquez pas... Tout va bien se passer. “

Rangeant mes lames unes à unes, je vins alors à m’agenouiller et déposer mes armes avant de m’incliner. Soumission ? Je montrais juste à l’ennemi que je ne tenterais pas une quelconque ruse. Pas de coup “ iai “, pas de bond magique, je déposais bien les armes face à eux comme ils le demandaient. À moins qu’un tiers nous aide, il nous était impossible de sauver la miss sans risquer sa vie et entre un coup de poker et un sauvetage certain, le choix était vite fait pour moi.
C’est humiliant d’abandonner, mais là, ça aurait été du suicide qu’essayer d’attaquer le chef des brigands. L’idée suivante du brigand fut de carrément nous ligoter. Pour ma part, je me laissais faire et regardais si les autres se laissaient ligoter aussi. Allaient-ils fuirent ? Si oui... Alors je tenterai de me débattre sans que cela ne brise la poutre. En revanche, la force de l’homme poisson pourrait être utile en supposant qu’il soit sur la même poutre que moi. Quand nous étions seuls, je vins alors à soupirer, clairement mécontent de la tournure des choses.

“ ... Il faut aller la secourir... “

Après quelque secondes de silence, je me permis d’ajouter une phrase pour les gens peut-être plus matérialistes.

“ Et récupérer nos armes... “

Forçant sur les liens, je n’arrivais pas à me dégager de la poutre, cependant, le vieux bois et brisé à quelques endroits me donna une idée. Essayant de retirer une écharde importante en priant qu’elle puisse me servir de lame, je tentais de scier les cordes, mais l’épaisseur de celles-ci rendait la tâche aussi longue que difficile.

“ Je sais que ce n’est peut-être pas le moment mais... Qui êtes vous ? “
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2903
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Dim 25 Juin 2017, 10:08

Espoir(s) [4]


Ju Helloyz, Arédian Moldin

Malheureusement, Arédian avait été attaché à une poutre aussi solide qu'ancienne. Il ne pouvait s'en détacher avec aisance, et n'avait qu'un regard général de la situation. Les détails lui échappaient. Le mercenaire de la Guilde Marchande qui s'était pris la porte, quelques instants plus tôt, n'était à présent plus qu'un prisonnier comme les autres : en ouvrant la porte les brigands avaient remarqué qu'il s'était évanoui sur le sol devant la taverne. Il n'était jamais entré dans celle-ci : manque de chance. Avec un soupir las, Ju Helloyz se présenta succinctement à l'épéiste. Elle donna simplement son origine sans préciser qu'elle était gérante du Cristal. Des demandes de rançon, c'était facile à faire paraître, et si cela se faisait, Miko risquait de ne plus la laisser sortir de leur antre.

- On va bien trouver un truc pour nous sortir d'ici, marmonna la jeune femme qui s'interrogea sur l'ombre qu'elle avait vu passer derrière les vitres – et qu'elle croyait appartenir au mercenaire.

Les autres révolutionnaires restaient muets. Stupéfaits par la tournure des événements, ils craignaient non plus pour la vie de la serveuse, toujours otage de cet homme, mais pour leur propre vie. Alors un brigand entra dans la salle. Il tenait dans ses mains une jeune personne encapuchonnée. Elle était attachée par des cordes, les mains dans le dos. Impossible de discerner ses principaux traits. Levant les yeux vers elle, certaines personnes se demandèrent comment quelqu'un avait-il pu se faire capturer comme ça.

- Je l'ai trouvé en train de fouiner dehors.
- Oh... Un gamin, on dirait.

Déduction qu'on pouvait imputer à sa carrure. Apparemment, même s'il manquait de jugeote, ce chef de la briganderie locale réfléchissait. Abandonnant un court instant son otage qu'il lança vers une autre personne, il s'en alla tirer la capuche de son nouveau jouet. Mais lorsqu'il s'apprêta à toucher l'objet de ses désirs, celui-ci lui infligea un coup de boule franc et sans appel. La capuche resta à sa place, en plus de servir d'amortisseur pour la crâne du garçon dont les genoux se plièrent. La personne qui l'avait amenée avait déjà sorti un petit joujou : une batte électrique. Celle-ci vint frapper son patron au lieu d'atteindre sa cible initiale. Se délayant sur le côté, le rouquin encapuchonné attirait l'attention sur lui.

Pas de temps à perdre. Ju fit sortir un couteau de sa manche et coupa la corde qui retenait les prisonniers révolutionnaires à la poutre. Elle lança ensuite son arme tranchante sur celui qui maintenait la serveuse, tandis qu'une seconde lame vint trancher le cordage d'Arédian. L'homme-poisson jubilait déjà à l'idée de retourner au combat. L'affrontement recommença alors, à la différence qu'à présent les révolutionnaires étaient désarmés mais galvanisés.

- L'encapuchonné s'est déjà barré... Qu'importe, à l'assaut !

Il avait disparu en un rien de temps, comme s'il s'était évaporé derrière un des brigands après avoir mis trois d'entre eux à terre. Les cordes qui entouraient ses poignets étaient au sol.

Dehors, Erwin retira sa capuche. Il n'avait pas en projet d'intervenir, se disait-il. Il aurait aimé rester neutre dans cette affaire, ne pas s'impliquer. Après tout, ce n'était pas de son fait si les choses avaient dérapé. Ce n'était pas non plus sa faute si les révolutionnaires étaient des casses-cous et les brigands des personnes sans foi, ni loi. Il n'avait d'ailleurs pas eu le temps de faire attention à leurs visages. C'était assez incroyable la façon dont les choses s'étaient déroulé rapidement.

- Hey, gamin, t'as vu la bagarre dans le bar ?

Quelqu'un venait de l'aborder. Le jeune homme se retourna et haussa les épaules. Cela faisait quelques jours qu'il n'attendait plus rien des relations humaines. Voir l'excitation dans les yeux de quelqu'un suite à une bagarre... Cela ne l'amusait pas. Bien au contraire. Ça lui rappelait trop la nature humaine, celle dans laquelle il était en train de se perdre.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 204
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
34/120  (34/120)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Dim 25 Juin 2017, 18:23

  • Shiki
  • Erwin
Don't panic


Drôle de situation que voilà. Qu’allait-il se passer désormais ? Ils allaient emporter la fille et la séquestrer ? Une demande de rançon serait faite ? Ces possibilités me rendaient malades, mais je tentais de le cacher. Laissant les gens se présenter pour ceux qui acceptaient de le faire, je ne pu m’empêcher de sourire. Malgré leurs aspects casse-cou, ils étaient tous au fond des humains... Comme quoi, pas besoin d’être forcément spécial pour prétendre se soulever contre l’ordre qui n’en est pas un.

Malheureusement, cela n’allait pas changer la donne. Nous étions prisonnier et désarmé en plus de ça. Mais alors que les choses semblaient perdues, voilà qu’une chose étrange se passa. Un autre otage ? Me demandant bien dans quel genre de comédie nous étions tombés, les choses se passaient vite. Un affrontement bref, l’otage qui se libère et lance quelque chose, finalement, la finalité de cette action était le fait que certains arrivaient à se libérer et au passage, la corde qui me retenait aussi tomba. Mais les brigands revenaient à la charge, clairement décidés à ne pas nous laisser vagabonder librement. L’assaut s’imposait. La serveuse libérée mais au milieu de tout ça, il fallait faire au plus vite.

Perçant la foule agilement, faisant attention de ne pas me prendre une attaque surprise, je pris la serveuse par la main pour alors la diriger dehors, ignorant le fait de peut-être être observé.L’emmenant dans un coin tranquille, j’essayais de la calmer tant bien que mal.

“ Restez là ok ? Nous sommes là, il ne viendront pas vous importuner... “

Mais aussitôt dit, voilà qu’un homme avait remarqué mon échappée et se précipitait vers nous. Grimaçant, à défaut de mes acolytes du jour, il n’y avait aucune excitation dans mon regard. Juste une envie d’en finir, de la lassitude et peut-être même du regret. Je désire changer le monde certes, mais est-ce nécessaire que de se battre ? Ne peut-on pas régler la chose pacifiquement, via des mots et des actes non violents ? Armé d’une de mes épées, il tenta une tranche verticale et avec un sang froid à couper le souffle, j’attrapais la lame entre mes deux mains avant de tordre la trajectoire que l’homme empruntait pour désarmer celui-ci. Reprenant donc le contrôle de mon arme, je le désarmais entièrement et lui coupais net son pantalon avant de le mettre K.O sans tuer.
Me retournant vers la miss, l’air désolé, je vins alors à reprendre la parole.

“ Cachez-vous plus loin... Et quoi qu’il arrive, ne paniquez pas. “

Sans doute s’inquiétait-elle pour son lieu de travail et il y avait de quoi, mais pour ma part, je retournais vers le champs de bataille bien décidé à retrouver mes armes et mettre un terme à tout ça. Il fallait que cette connerie s’arrête une fois pour toute.
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2903
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Sam 01 Juil 2017, 17:51

Espoir(s) [4]


Ju Helloyz, Arédian Moldin

La bataille suivait son cours. Les révolutionnaires avaient clairement le dessus : ils étaient mieux entraînés, et plus organisés. La coordination de leurs actions leur donnaient un plus non négligeable, bien que Ju, de son côté, ait déjà décidé de n'en faire qu'à sa tête. Gene avait la situation en main pour sa part : opposé à deux petites frappes, il se servait de quelques techniques simples au corps à corps pour les mener par le bout du nez. Ils ne s'en rendaient pas compte, trop absorbés par leurs propres attaques. Arédian menait le reste des hommes dans une sorte de bataille rangée où les chaises et les tables servaient à se protéger tandis qu'un imbécile avait dégainé les sabres du Eiki et les faisait tourner dans tous les sens, menaçant de blesser alliés comme ennemis sur son passage. Triste utilisation d'une lame de qualité, pensa un des révolutionnaires en observant celle-ci de loin.

_____________________

Erwin avait repris le chemin qui menait vers les auberges les plus proches, sans se retourner. Il avait du mal avec la situation actuelle : il se sentait vide, un peu comme si rien n'avait plus d'importance. Son esprit vaillant semblait disparaître progressivement, sans étincelle pour rallumer la flamme qui l'animait. Rien n'était et ne serait plus comme avant, pensait-il en se remémorant les horreurs que le monde lui avait successivement envoyées. Rien n'aurait plus la même saveur, douce et épicé.

- Jeune homme ! Tu viens du bar ? Il se passe quoi là-bas ?

Une voix sortit le rouquin de sa torpeur. C'était une femme aux cheveux blonds, resplendissants comme le soleil levant. Elle semblait sourire avec chaleur et bienveillance. Les mains dans ses poches, Erwin tourna sa tête vers elle. Il haussa les sourcils, croyant reconnaître un air maternel familier sur son visage. Alors qu'il finissait par se retourner entièrement, la main de la femme vint attraper le garçon par l'épaule. Elle semblait essayer de l'attirer vers lui, mais elle n'avait en réalité pas plus d'efforts que cela à faire. Il était déjà sous son charme, ses joues légèrement rougissantes. Il s'apprêta à lui répondre lorsqu'un doigt vint sceller ses lèvres. La jeune femme sourit pleinement, et le rouquin se sentit faible. Il flancha, sa capuche se releva un instant avant de retomber sur son visage.

- Quelle prise, fit-elle avec satisfaction. Maintenant... Aux suivants.

Elle se tourna vers le bar tandis que deux hommes habillés dans des tenues de gardes locaux venaient chercher le garçon. Les bandits, les révolutionnaires, tous les mêmes : l'ordre ne serait pas perturbé par des brigands de bas étages à présent que Lena Oriane Laplace était devenue capitaine d'escouade. Plongeant son doigt dans une fiole d'eau à sa ceinture, celle-ci se remplit d'un liquide noir.

_____________________

- Est-ce que vous avez terminé ici ? Fit Arédian en reposant le dernier brigand qui lui faisait face.
- J'ai terminé, annonça Ju, libérant le mercenaire de la Guilde qui ne s'était montré d'aucune utilité pour l'instant.

Les deux révolutionnaires ne s'adressèrent pas de réelle politesse. L'un devait aller à une réunion sur cette mer, l'autre avait des affaires plus personnelles à régler, du moins qui n'étaient pas en rapport avec le mouvement. Elle se tourna vers son camarade d'infortune et lui indiqua quelques démarches à suivre tandis que Gene était parti s'occuper de la serveuse et demander au maître des lieux un endroit où dormir. Alors qu'ils croyaient être sortis d'affaire, une grenade pénétra dans la pièce, cassant la vitre dans un fracas monumental au passage. Elle libéra une bonne dose de gaz en ces lieux. Les plus faibles et les plus proches commencèrent directement à tomber, endormis par l'attaque. Bientôt, Ju elle-même sentit son corps vaciller tandis qu'elle se dirigeait difficilement vers la sortie.

- Vous alliez quelque part ?

La femme aux cheveux blonds souriait devant elle. « Putain. » se dit la gérante du Cristal avant de plonger dans un sommeil peu réparateur.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 204
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
25/75  (25/75)
Expériences:
34/120  (34/120)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]   Dim 02 Juil 2017, 18:34

  • Shiki
  • Erwin
Don't panic


Cette petite parenthèse qui m’avait écarté des combats était terminé. Il me fallait revenir sur les lieux principaux des affrontements. Je m’inquiétais pour rien, mais j’étais pas serein pour autant, ne sachant pas ce qui allait se passer et en plus de ça, un brigand avait mes armes. Je me devais de me les reprendre... Hors de question que quelqu’un salisse leurs teintes via une utilisation scandaleuse me disais-je intérieurement.

Je ne trainais pas et pourtant, je ne savais pas que sauver cette fille m’avait évité d’être dans une attaque handicapante. En effet, en chemin, j’entendis le bruit d’une explosion, ce qui me fit accélérer le pas frénétiquement. Est-ce qu’ils utilisaient des bombes ? Les brigands ? Ou les Révolutionnaires ? Cette simple idée me glaça le sang instantanément, pensant aux possibles civils dans le coin... Est-ce qu’il y a des blessés voir des morts ? Ces simples possibilités me faisaient presque aller à vitesse lumière vers le lieu de l’explosion. Arrivant sur les lieux, je repris dans un premier temps mon souffle avant d’admirer la scène. Visiblement, une personne principalement semblait être responsable de cette attaque.

Une femme blonde trônait comme étant la principale responsable puisqu’elle semblait observer joyeusement son oeuvre. Plus loin, certains révolutionnaires de tout à l’heure semblaient s’endormir ou mourir ? Incertain, je sentis mon coeur manquer un battement. Serais-je impuissant devant cette scène ? Je refuse...

“ Qui êtes vous ? “

Interpellant la demoiselle, quitte à attaquer, je désirais qu’elle soit de face et non dos à moi. Observant les alentours, je notais chaque personne pouvant être suspectes et je portais une de mes mains vers le manche de ma seule lame disponible.

“ Si vous êtes la responsable, pourquoi leur avoir fait ça ? Qui êtes vous et que leurs voulez vous ? “

Craignant les réponses, je les attendais malgré tout. Désireux de savoir sa couleur. Amie ? Ou ennemie ? Le doute n’avait pas lieu d’être et pourtant, je laisse toujours le bénéfice du doute à autrui. Il allait être temps de me frotter à la réalité une fois de plus, tout n’est pas rose et parfois, de petites situations peuvent devenir aussi compliquées que les grosses... La main désormais sur mon manche, les jambes fléchies, j’étais prêt à entrer en action au moindre geste trop rapide à mon goût ou au moindre comportement peu acceptable selon mes codes.
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] - Espoir(s) [PV : Shiki]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Jeunesse haitienne: Quel espoir??? Quel avenir???
» Ministre Bellerive un menteur avéré, crée de faux espoir avec le pétrole
» Le bloc Espoir contre des representants de partis au CEP
» Port-Salut, un vent d’espoir souffle
» Lueur d'espoir!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Île de St Johns-