Partagez | 
 

 Hey! Hey! We are a Hurricane ! ♦ Layla Willams ♦ underco'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Morgan Everlake

avatar
Messages : 21
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
19/75  (19/75)
Expériences:
50/100  (50/100)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Hey! Hey! We are a Hurricane ! ♦ Layla Willams ♦ underco'   Jeu 8 Juin - 20:51



I am not a girl.
I am a storm with skin.






❯ FEAT : Orihime Inoue.
Carte d'Identité

❯ NOM : Williams
❯ PRÉNOM : Layla
❯ SURNOM : Lay', Will, ma belle
❯ ÂGE : 23 ans
❯ SEXE : Féminin
❯ TAILLE : 1m64
❯ RACE : Humaine
❯ LIEU DE NAISSANCE : Royaume d'Illusia, West Blue
❯ CAMP : Chasseurs de Primes
❯ MÉTIER : Navigatrice
❯ FDD/ARMES : Tori Tori no Mi : Modèle de l'Oiseau-Tonnerre
❯ ÉQUIPAGE : Un duo avec Nathan E. Jaeger
❯ SIGNES DISTINCTIFS : Longs cheveux roux - Sourire mignon - Est une grosse poule électrique - Toujours en train de lire ou dessiner - De l'encre sur les doigts

BUTS/RÊVES

Rembourser sa dette et vivre librement. Partir à l'aventure. Trouver l'amour. Devenir une grande cartographe. Avoir son propre foyer. Retrouver son père et prouver qu'il ne mentait pas.


PHYSIQUE

Je suis une belle jeune femme. Je pense que je suis une belle jeune femme. Je ne suis pas si mal, d'accord ? On me reconnaît d'abord et avant tout à cause de ma longue chevelure rousse. Flamboyante sous les rayons du soleil, ma crinière tombe jusqu'au bas de mon dos, un peu plate. C'est qu'ils refusent de boucler, adoptant de lasses vagues tout au plus les jours humides. Sur le devant, des mèches plus courtes encadrent mon visage et j'y ajoute souvent de jolies barrettes, pour m'assurer d'avoir une vue dégagée. Il m'arrive de les attacher également, que ce soit en une haute queue de cheval ou en un joli chignon. Avec des cheveux de cette longueur, en même temps, je n'ai pas vraiment le choix. Autrement il n'y aurait pas moyen d'être productive sans avoir des cheveux plein le visage et de m'installer confortablement sans m'appuyer sur eux. Ça n'a pas l'air parce que c'est joli, mais c'est compliqué de vivre avec une chevelure aussi longue. J'aimerais vraiment pouvoir dire que la seconde chose que l'on remarque chez moi, ce sont mes yeux. Leur forme me donne un regard très doux, peut-être même un peu trop à mon goût. Leur couleur, quant à elle, est un genre de gris-bleu un peu froid. Selon l'éclairage, mes yeux peuvent donc paraître clairs comme ils peuvent sembler foncés. C'est un détail que j'aime bien, je trouve que ça me démarque.

Surtout que ce n'est pas comme si le reste de mon visage n'était pas joli. De forme arrondie, il accueille de grosses joues et un menton délicat. Ajoutons à cela mon petit nez et ma petite bouche et le portrait est plutôt complet. Malheureusement pour moi, ces divers traits contribuent à me donner un air définitivement jeune, trop jeune. J'ai l'air d'une enfant de quatorze ans et mes expressions faciales n'améliorent en rien la chose. Il m'arrive d'en faire trop, souvent, même si ce n'est que pour rire. Mine de rien j'aime beaucoup qu'on me dise que je suis mignonne, mais je suis quand même bien déçue de ne pas avoir l'air sexy. J'envie ces femmes qui ont une beau visage, des lèvres pulpeuses, des yeux à en tomber. Mais bon, ce n'est simplement pas moi. Néanmoins, je possède aussi d'autres traits enviables, comme la seconde chose que l'on remarque vraiment chez moi par exemple.

Il se trouve que je possède une poitrine volumineuse. J'ai de gros seins, voilà. Je dois avouer que ça me gêne un peu, vraiment. J'ai souvent l'impression qu'on les regarde avec un peu trop d'insistance pour que je sois confortable. À cause de cela, j'ai tendance à souvent croiser les bras, pour essayer de les cacher, en plus de favoriser des vêtements qui me permettent de les dissimuler. S'il n'y avait que ça encore ça irait, mais ils sont aussi la source de quelques maux de dos, en plus d'être parfois dans mon chemin lorsque j'ai besoin d'être physiquement plus active. Essayez de courir avec des seins comme ceux là sans soutien approprié, vous verrez que c'est tout de suite beaucoup moins marrant que ce qu'on imagine. Je peux toujours me consoler en me disant que c'est esthétiquement plaisant, mais je vous avoue que, pour le coup, ce n'est pas vraiment ma priorité.

Mon ventre est plat. Si si, il l'est. Pas la peine d'aller vérifier, il faut me croire sur parole. Pas une seule once de gras, pas de petit ventre un peu mou. Bon, d'accord, j'avoue que ça manque un peu de tonus tout cela, mais j'ai la peau incroyablement douce, ça doit compter pour quelque chose. Sans oublier que ma silhouette, elle, est purement divine. Mes hanches bien larges contribuent à me donner une jolie forme de sablier, signe de féminité par excellence. Sans blagues, je pense que c'est l'une de mes composantes préférées de ma personne. Ce que j'aime moins, par contre, ce sont mes fesses toutes blanches qui vont avec. C'est qu'elles sont un peu plates, je trouve, et c'est dommage. Enfin, j'ai quand même l'air d'avoir un gros cul à cause de mes fortes hanches, disons que c'est un peu particulier. Enfin, on a le type de corps que l'on a et il faut faire avec. Je ne suis pas moche non plus, même que j'ai un peu de gras sur les cuisses, ça donne plus de poigne. Enfin, pas que vous ayez besoin de vous en soucier, ce n'est pas la peine de vous faire des idées ! Ahem. J'ai des mollets musclés aussi, si ça vous intéresse.

Au niveau du langage corporel, on m'a souvent dit que j'étais flegmatique. Je suis un peu lente, un peu lourde, et il m'arrive de m'étaler plus que de m'asseoir. Mieux : je suis du genre maladroite. Il m'arrive de me cogner sur des coins de meubles au moins deux fois par jour, quand ce n'est pas directement un mur. Il m'arrive d'avoir des petits bobos ici et là, parce que je ne fais pas assez attention. Je crois que personne ne sera étonné d'apprendre que j'ai souvent la tête dans les nuages et que mon regard se perd dans le vide plutôt régulièrement. Lorsque je réfléchis, il m'arrive de me toucher les lèvres et, lorsque je fatigue, de me frotter les yeux. Je suis très tactile comme fille alors il est facile de voir ce qui me plaît ou pas selon ce que je touche et ce que j'évite. Oh et je mange beaucoup, donc vous pouvez vous attendre à me voir grignoter au quotidien, ça fait partie de mes petites habitudes. Sinon, je vous ai dit que j'avais un rire ridicule ? Mh... Tout compte fait il y a bien des choses que je peux garder pour moi.


MENTAL

Qui suis-je ? C'est une question à laquelle j'ai toujours cherché une réponse, une question que je tente encore et toujours d'élucider. C'est toute une aventure que d'apprendre à se connaître. Parfois, je me dis que j'ai telles ou telles qualités, j'essaie d'y croire, puis survient un événement, un acte de ma part, qui me fait remettre ma vision des choses en question. Puis, il y a les qualités que je pense que j'ai, parce qu'on me le dit souvent, mais que je n'ose pas admettre que j'ai véritablement. J'ai besoin qu'on me les répète, simplement parce que je n'y crois pas tout à fait. Ensuite il y a les défauts que je suis persuadée d'avoir, ceux avec lesquels je me rabaisse, je me dénigre. Et, finalement, il y a les défauts que je suis trop fière pour admettre, ceux que je ne peux pas m'empêcher de démentir, parce que j'ai peur que les accepter fasse de moi une moins bonne personne. Si on me demande qui je suis, je préfère toujours répondre par les choses que j'aime car ça, je les connais. C'est bien plus facile de se définir par des goûts, par des préférences, par des peurs et des envies. Je suppose que j'aime bien cette idée, aussi, d'être définie par les choses qui me tiennent à cœur. Comme ça je me dis que j'aurai peut-être un jour la chance de définir quelqu'un, moi aussi.

J'aime beaucoup lire. Je vis d'aventures, d'histoires, de on-dit. De tout ce qui n'est pas vraiment réel, au fond, mais que j'aimerais bien découvrir quand même. Je suppose que ça trahit une vaste imagination, une certaine capacité à ne s'étonner de rien, car j'ai déjà tout envisagé. À partir de là, je ne demande qu'à m'émerveiller. Je peux passer des heures à regarder des cartes, à me renseigner sur de nouveaux endroits que je n'ai jamais vus. J'aime demander aux inconnus comment ils vivent, découvrir en quoi ils sont différents de moi. Ça m'aide à définir ce que je ne suis pas, à me définir par élimination. Cela veut aussi dire que je suis curieuse, que j'aime apprendre des autres. Ou apprendre tout court. J'ai encore une âme d'enfant, un peu innocente malgré tout. J'aime les choses mignonnes, les aliments sucrés, mais je n'aime pas toujours l'avouer. J'ai l'impression que ça me rendrait plus faible, plus délicate, et que les gens ne me prendraient pas au sérieux. Ça, c'est quelque chose que je n'aimerais pas.

Mine de rien, je suis une personne très fière, j'ai plus que ma dose d'orgueil. Je n'aime pas demander de l'aide ou avouer que je ne suis pas capable de faire quelque chose. Je préfère rester silencieuse, serrer les poings, réfléchir à des alternatives et espérer que quelqu'un remarque que j'ai besoin d'assistance et se propose de lui-même. Parfois, je refuse même le soutien que l'on m'offre la première fois, par crainte de passer pour une profiteuse. C'est une question de principes, de codes moraux, et ça je n'en manque clairement pas. Je me vante de vouloir toujours faire le bien autour de moi, de ne pas faire mal à autrui inutilement. Je n'ai pas de temps à perdre avec des combines et des idées de manipulation. Je ne connais ni le mensonge, ni la fourberie. Enfin, ça c'est dans la théorie, dans mon âme et conscience. Dans la pratique, il arrive que mes émotions me conduisent à faire des écarts de conduite. Ce n'est pas comme si j'étais parfaite non plus, loin de là.

Mon impatience est un bon exemple de mes petits défauts. Je n'aime pas attendre, mais je n'aime pas non plus que les choses soient mal faites. C'est que j'ai des critères d'excellence, mine de rien. C'est une question d'honneur : si je m'engage à faire quelque chose, je me dois de le faire au mieux. Cela, couplé à mon intégrité, peut contribuer à me rendre chiante et coincée, j'en ai bien conscience. Je suis trop sage, trop organisée, trop bien rangée dans mon petit coin. Ma présence n'est pas toujours agréable pour tout le monde et plusieurs sont ceux à m'avoir dit de me détendre. J'ai l'air un peu snob comme ça, car il m'arrive de juger ces gens justement. Je parle trop vite, je me fais un devoir de me formuler ma propre opinion et d'être un esprit indépendant. Bien que je tente le plus souvent de m'incliner devant la logique, force est d'avouer que mes ressentis et mes envies influencent le plus souvent ce jugement, ce qui me nuit lorsqu'il est temps d'être objective. Ça complique également les choses, quand je veux travailler en équipe. Si j'aime bien répartir les tâches et prouver que je suis une vraie pro', il m'arrive de négliger les sentiments des autres et de me montrer égoïste. J'ai encore du chemin à faire dans ce domaine, mais au moins j'en suis consciente.

Pour retourner un peu du côté des qualités, il se trouve que je possède une résilience non-négligeable. Il m'arrive de craquer, de me sentir dépassée, de ne plus savoir ce qu'il convient de faire et d'être désespérée, comme à tout le monde. La différence, c'est que je sèche mes larmes, que je relève la tête avec orgueil et que je me colle un sourire sur le visage. Il est important d'être capable de retrousser ses manches et de penser à des solutions concrètes et à l'avenir. À cause de cela, je n'ai que bien peu de tolérance pour les gens qui se plaisent à creuser leur propre malheur et qui refusent de s'en sortir par leurs propres moyens. Quand on veut, on peut. La plupart du temps. Dans les autres cas, il faut au moins faire de son mieux, se donner à fond pour ne rien regretter et, si ça ne fonctionne pas, ce n'est pas grave non plus. Des paroles ironiques, considérant que je n'applique pas ce principe à ma propre personne. Je ne m'autorise pas l'échec, je suis trop exigeante avec moi, j'ai l'impression de ne jamais faire honneur à mon potentiel. Je sais que je suis quelqu'un de bien, que j'ai mes bons côtés, mais je ne peux pas m'en empêcher. Tôt ou tard, je finis toujours par décevoir.


HISTOIRE

TEXTE


© Never-Utopia par Koalz

Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Hey! Hey! We are a Hurricane ! ♦ Layla Willams ♦ underco'   Sam 24 Juin - 11:27

Hellow !

Du nouveau pour la présentation ?

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

Hey! Hey! We are a Hurricane ! ♦ Layla Willams ♦ underco'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maryse Vs Layla Vs Vickie Vs Velvet Vs Ashley
» castiel ▬ HURRICANE.
» Hurricane Nerdy (20/03/12 à 15h12)
» Layla & Michelle McCool Vs Maryse & Velvet Sky
» LAYLA VS. MARYSE.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Préface - Les Bases :: Personnage :: Présentations-