Partagez | 
 

 [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1628
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
156/750  (156/750)
Berrys: 6.089.533.528 B

MessageSujet: [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]   Mer 7 Juin - 21:24

Engagement à long terme

Ore Wa Kurohebi Da !




Nous nous situons quelques jours après la réunion de Marijoa, décidant de reprendre en main son projet White Road, Ghetis décide de faire un léger tour de la mer bleue avant de la quitter définitivement. C’est pourquoi il décide d’effectuer un léger détour avant de suivre l’Eternal Pose menant à l’île de Jaya. Pour se faire il emprunte la Calm Belt à l’aide de son navire volant et quelques membres de son équipage.

Le voyage aérien se déroulera sans encombre, croisant par moment quelques animaux volants, mais rien de bien gênant pour l’équipage assez solide depuis tout ce temps.

La Calm Belt appartenait à ces mers assez particulières pour lesquelles une stratégie devait être abordée pour la moindre expédition. La Marine employait des bateaux en granite marin pour passer inaperçu, tout en réquisitionnant la présence d’un vice-amiral pour endiguer toute attaque de monstre marin. A cela s’ajoutaient d’autres moyens comme l’utilisation de Yaguras, des serpents méconnus de tous, même de l’Archer pourtant mordu de faune et flore. Qui plus est, cette mer ne possédait pas de vent puissant, d’où son « Calm », ce qui rendait la navigation difficile. Heureusement le bateau volant possédait trois moteurs à vent qui brassaient eux-mêmes l’air pour propulser le navire. Enfin, Meleans ex-esclave de shabaody et charpentier de l’équipage s’occupait de la maintenance du bateau avec les quelques hommes à bord.

Si le côté calme de cette mer était un inconvénient, elle possédait toute fois un avantage… Elle bordait Grand Line telle une vaste ceinture et permettait ainsi de redescendre cette mer rapidement, c’était le sens du « Belt » dans le nom de cette mer de paix ou régnait pourtant monstres marins.

Ainsi, en prenant cette mer l’équipage arriva assez rapidement sur Redline et plus exactement au Cap des Jumeaux. La zone n’avait pas grand intérêt pour être honnête, le gouvernement y possédait jadis un point de contrôle, mais il s’agissait-là d’une pure utopie que de penser contrôler un tel point d’accès sans au moins deux vice-amiraux à l’entrée ou trois contre-amiraux. Pour preuve c’était une révolutionnaire assez connue des autorités qui finit par réduire en poussière cette construction, laissant le mont rocheux redevenir inintéressant.

Pour être franc, Ghetis aurait pu construire sur cette zone une petite ville sympathique, mais il aurait eu à gérer les constants passages pirates et il ne pouvait se le permettre. A la rigueur il aurait fallu que le village soit pacifique envers tous pour que tout se passe bien et ne possède que des richesses agraires pour subsister….. Mais bien sûr….

- Je ferais ça quand j’en aurais le temps.

- Tu deviens de plus en plus compatissant Ghetis, que se passe-t-il, aurais-tu rencontré l’amour ?

- Ne sois pas bête Mei. J’ai déjà anéanti bien assez de vie pour accomplir ma vengeance, alors il est un peu normal de me racheter de cette façon.

- Passer de destructeur à bâtisseur ?

- Exact. Même si cela n’effacera jamais mes actes, je pense que c’est la meilleure chose à faire. Je ne regrette pas ma vengeance, j’ai eu mes raisons de la réaliser. Aujourd’hui Shindô est mort, Renaissance est donc entièrement morte. La Villa Loca et toutes ces choses n’existent plus. Alors j’ai terminé.

- Et ce Lundren alors ?

- Hm ? Je n’ai jamais parlé de le tuer que je sache. Simplement de l’écraser s’il se mettait en travers de ma route. Noctis semble avoir passé des jours heureux avec lui, alors je ne vais quand même pas le tuer, sinon autant tuer Agon, Sypher et tous ceux qu’il a connu. J’ai voulu détruire Renaissance uniquement car je la juge fautive du changement d’orientation de mon cadet. C’était dans l’ordre de chose d’éliminer l’élément perturbateur.

- Je vois, cela se tient bien qu’un peu simpliste. Il y avait sans doute d’autres façons de te venger.

- Assurément. Mais j’aime beaucoup trop la guerre pour ça. Il est même très dommage que je ne trouve personne pour se battre aujourd’hui.

- Affronte Caligula.

- Non je le laisse dans ses quartiers aujourd’hui.

- Et tu comptes faire quoi alors ?

- Kokuo a beau être bien dressé, il n’est pas encore passé à l’action, alors je compte lui faire faire un peu de sport.

- Ah… ton dragon. Bien, nous allons rester ici longtemps ?

- Non, je vais faire un petit tour et nous prenons la direction de Jaya.

- Ok, merci bien il n’y a rien ici.

- Pêche-toi un poisson.

- Attention à ne pas te réveiller avec un bras au milieu du ventre et une calvitie.

- Wow, du calme, garde tes trucs de biologiste loin de moi.

- Alors ne me cherche pas et va faire mumuse avec ton dragon.

- Aucun respect envers le capitaine dans cet équipage, je n’y comprends rien.

- On en reparlera quand tu auras réalisé un exploit dans ta vie.

- Mais j’en ai déjà réalisé pl….

- Où est ton manteau d’amiral ? Nulle part alors tu n’es pas encore connu.

- Mei…

- Bon, je retourne à ma cabine moi.

- C’est ça, fuis.

- Bye-bye cap’tain !

- Cette femme…


Ghetis ne conditionnait pas spécialement ses hommes à le respecter ou le craindre au quotidien, il voulait simplement qu’ils soient sérieux en temps de guerre, alors cela expliquait un peu le comportement « je m’enfoutiste » de certains, ce qui n’était pas déplaisant pour autant.

C’est ainsi que Ghetis n’eut qu’à faire un sifflement pour que ne s’élève une grande masse rouge de l’arrière du bateau. D’un beau rouge pourpre le jeune dragon se présentait fièrement à son capitaine.

- Qu’est-ce qu’il va être impressionnant quand il sera adulte le bonhomme. Je me demande si je devrais accélérer sa croissance…. Naaan. Plus tard. Allez Kokuo on va faire un tour.

D’un grand bond Ghetis s’élança jusqu’au dos du dragon et lui ordonna d’effectuer un tour du secteur. L’animal volait assez bien et sillonnait la zone sans trop de problème. Par moment le capitaine lui ordonnait de cracher une gerbe de flammes pour voir la puissance de la créature. Elle ne tarderait pas à devenir puissante c’était chose certaine avec un maître comme l’Archer.

- Kokuo regarde, un bateau aux voiles noires. C’est ceux-là que tu dois attaquer. Ils sont remplis de pirate que tu dois donc tuer. Tu as compris ?

L’animal lâchant un « hm ? ».

- Hm… On va faire mieux… Crache du feu dessus !

« Hm ! » De suite la créature compris directement et fondit sur le bateau pirate en question. Directement les hommes du navire hurlèrent tous en voyant la masse rouge arriver sur leur navire et comme pour tuer le mal à la racine ou sans doute au cas où, ils tirèrent leur premier coup de canon.

Ce à quoi Ghetis répondit par un coup d’éventail qui renvoya le boulet à son expéditeur.

- Tu vois ? Ils nous veulent du mal.

Le regard du dragon virant même à l’écarlate lorsqu’il comprit cela il fonça avec plus d’élan sur le bateau et dès qu’il fut à portée, il libéra un grand jet de flammes sur le navire, alors que Ghetis donnait quelques coups d’éventail pour permettre aux flammes de prendre de l’ampleur.

En un rien de temps l’embarcation avait pris feu, attaquer sans aucune raison par Ghetis. C’était l’acte le plus arbitraire qui soit et qui dénotait complètement avec l’attitude pacifique que prétextait avoir l’Archer, mais ce dernier justifiait cela par une seule chose : « Entrainement ». C’était grossier et déplacé, mais il ne fallait pas oublier une chose primordiale.

Oui Ghetis devenait compatissant, oui Ghetis était un père aimant, oui il voulait la paix, mais tout cela ne dépendait que d’une chose : son bon vouloir ! S’il avait envie d’aider un peuple il le faisait, s’il avait envie de pacifier un lieu il le faisait. Mais en aucun cas il n’agissait de façon aimante avec tout le monde, sinon il deviendrait tôt ou tard un vulgaire jouet ! C’était exactement le genre de roi qu’il était : partial. Sa générosité n’allait qu’à ceux avec qui il voulaient être généreux.

- Bon travail Koku’. Après ce sont de petites frappes, les pirates qu’on trouve ici sorte de mers paisibles et sont voués à mourir. Peu de pirates se différencient de la masse. Même s’il existe plusieurs « têtes d’affiche » de la piraterie, elles ne sont qu’une pincée dans la masse de pirates qui voit le jour chaque semaine. Devenir pirate est un rêve d’enfance assez courant maintenant, alors même les nuls s’y jettent.

« Rr ? »

- Oui je suppose que tu ne comprends pas.

« Rr, rr ! »

- Ohw un autre bateau ? Bien… Nous allons voir celui-ci d’une autre façon. Tu vas te poser dessus et ne pas utiliser tes flammes, il faut que ton corps soit fort !

« Hm ! »

Et ainsi la créature fondit au raz de l’eau et fonça vers le navire, ouvrant un sillon le long de l’eau. Avant de s’arrêter en vol stationnaire en face du navire. Le Vice-Amiral debout sur la créature, son gunbai en main, son armure rouge sur lui et le somptueux manteau de son poste.

- Bien, voyons voir comment ils vont réagir.


Ghetis, trouvait assez amusant d’attaquer des navires hors-la-loi de cette façon, c’était en soit une occupation digne de sa passion pour le combat et digne de ce côté guerrier. Etait-ce vraiment un tyran ou juste un mordu de combat ?




DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Fudo

avatar
Messages : 454
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
33/200  (33/200)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]   Ven 9 Juin - 21:21



- Engagement à long terme -



Pulupulupulu, pulupulupu-

Mon pied vint éclater l'escargophone contre le plancher de la cabine. Je m'étais visiblement assoupi, encore une fois. J'avais subitement quitté l'île de Namakura quelques jours auparavant en réquisitionnant ce navire de guerre, l'un de ceux des Shadow Ghost. Lorsqu'ils me virent débarquer seul sur le pont en leur sommant de lever l'ancre pour se rendre directement sur les blues, les différents sous-fifres furent étonnés. Ils ne comprirent pas la situation, ils ne la comprenaient toujours pas. Pourquoi le rouquin m'aurait ordonné de rejoindre les blues tout seul, en avance, alors que nous étions venus pour négocier avec un clan potentiellement hostile ? Les Shadow Ghost nécessitaient logiquement de tous leurs membres, d'autant plus un des nouveaux cadres de l'organisation. Il me fallut les embobiner en racontant des âneries et en intimidant les plus téméraires en citant Ren Tao à tout bout de champ. Cela semblait fonctionner, ils se calmèrent et s’exécutèrent.

Ce n'était que le début d'un long calvaire.

Je n'étais pas stupide, mon départ précipité qui suivit ma piètre manœuvre pouvait facilement être interprété comme de la trahison. Si je n'avais point eu peur des conséquences d'une telle disparition au moment de sa réalisation, peut-être était-ce dû à l'adrénaline, au fait que durant l'action je n'en voyais que le positif, elle se présentait comme ma seule porte de sortie et une entrée vers une nouvelle phase de ma vie de criminel. Néanmoins, le calme retrouvé, loin de Namakura, j'eus le temps d'évaluer la mouise dans laquelle je me trouvais actuellement. Si Ren Tao, Ayabusa ou qui savais-je se mit en tête de me poursuivre, de me trouver, et de me faire payer pour mes actions alors j'étais dans une bien belle merde. Il me fallait trouver un échappatoire : il n'y en avait pas. Contrairement aux Blues, GrandLine était linéaire, ainsi ma destination était aisée à deviner : je me rendais vers RedLine pour rejoindre West Blue. Tant que je n'aurais pas passer ce point essentiel, le goulot de cette mer, je ne pouvais me considérer en sécurité. Et Ren Tao réservait peut-être un atout dans sa manche, un moyen qui lui aurait permis de me dépasser sans me laisser l'occasion de m'en rendre compte, il m'attendait probablement, s'il le voulait, à cette unique issue.

Le temps se dilatait au fil des secondes qui devinrent rapidement des minutes puis des heures. Mes pensées s’affolaient, mon raisonnement se délitait, je papillonnais constamment dans un état d'effroi. Le moindre bruit, la moindre secousse me faisait sursauter. Le pire était probablement la sonnerie des nombreux den-den mushi. Elle me narguait. La Mort elle même était au bout du fil, elle voulait me rappeler qu'elle était à mes trousses et qu'elle finirait inexorablement par me mettre la main dessus. Bien entendu, je ne répondis pas. Aucun humain ne désirait être confronter à cette créature. Entendre sa voix me mortifierait, sans aucun doute.

Un heurt se fit entendre. Un cri suivit. Ma tête pivota, mon oreille s’accola au bas de la porte.

-Que se passe-t-il ? -hurlai-je.

Pas de réponse immédiate. Mes phalanges s’agrippèrent férocement au manche de ma batte.

-Hey ! Y'a quel-

-Monsieur... un... un...


Je le compris. La Mort toquerait bientôt à ma porte. Je tentai timidement de relancer mon interlocuteur, pour me rassurer. Après tout, peut-être venait-il de se faire faucher.

-Un quoi ? Que se passe-t-il bon sang ?!

L'attente était insupportable. Les secondes s'égrenèrent lentement mais sûrement, une goutte de sueur goutta au niveau de mon menton. Un frisson parcourut mon échine, lorsque le silence sépulcral fut sauvagement rompu.

-Une chose stationne dans les airs, à quelques mètres du navire.

Me jouait-on un tour ?

-Une... chose ?

-J'en suis pas sûr, ça m'a tout l'air d'être un dra... dragon.

Dans un spasme, ma zone vint englober l'ensemble de la pièce. Je me transposai sans problème avec l'interlocuteur.

Je le vis alors. Comment devais-je prendre la nouvelle ? Mes yeux écarquillés, la mâchoire verrouillée, c'étaient deux émotions paradoxales qui me parcoururent. Ma batte tremblotante se dirigea vers la chose qui stationnait face au navire. Les battements de ses ailes brisait le calme de la mer à intervalle régulier. Quand, enfin, le cylindre métallique désignait de son bout la créature mythique, je découvris la silhouette sur son dos. Ce n'était pas la Mort, on m'avait bien joué un tour.

-T'es qui toi ?






Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1628
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
156/750  (156/750)
Berrys: 6.089.533.528 B

MessageSujet: Re: [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]   Ven 16 Juin - 8:43

Engagement à long terme

Ore Wa Kurohebi Da !





Dans le fond Ghetis n’avait aucune raison de s’en prendre au moindre navire criminel qu’il croisait, même si son rôle de vice-amiral incombait ce genre de tâches. Après tout il avait suffisamment d’hommes sous sa coupe pour que ce soit eux qui se chargent de ce genre d’assaut. Jaya en était une belle preuve puisque l’équipage de La Couronne avait récupéré l’île alors que Ghetis était occupé à Olandaina en pleine Calm Belt.

Néanmoins il y avait un certain côté amusant à cette façon de procéder et le capitaine ne souhaitait guère échanger cette situation amusante avec quelqu’un d’autre. Ainsi donc, lorsque l’équipage tout entier se rendit compte de sa présence, ce fut en un grand rire qu’il accueilli la réaction des hommes à bord.

La vue d’un dragon procurait cet effet sur de jeunes criminels ? Lorsque Kokuo serait d’une taille adulte il serait sans doute craint de tous, les dragons ayant la faculté d’atteindre des tailles tout simplement colossale, certains étant aussi grands que de bons géants. Il fallait désormais passer à l’offensive et pour se faire l’Archer comptait participer un petit peu plus cette fois-ci pour montrer à son animal qu’ils travailleraient de concert dans le futur. C’était une bonne façon de faire comprendre à la créature que le Kurohebi et lui constituaient désormais de vrais coéquipiers.

- Bien, nous allons passer à l’attaque Kokuo.

Dit un Ghetis serein avant qu’une sorte de dôme translucide ne vienne se former sur le bateau, faisant apparaître brusquement un brunet à la banane sacrément bien gominée. Il semblait plus ou moins bien bâti, mais encore novice sur les mers, c’était assez facile à desceller par son corps tremblant pour brandir une simple batte face à un dragon et son vice-amiral.

Malgré tout, sa tête ne semblait pas complètement étrangère aux souvenirs d’un brun qui pouffa de rire à la remarque du gominé.

- Pose-toi sur ce bateau Kokuo.

D’un grand battement d’ailes le dragon s’élançant dans les airs majestueusement et plongea vers le bateau pour se poser avec brutalité en plein milieu du pont, la créature profitant de cela pour pousser un cri des plus stridents !



- Wow, du calme je suis en première loge je te rappelle. Dit-un Ghetis, auriculaire dans l’oreille pour calmer le petit effet de sourdine créer par le cri.

La bête vint ensuite à se tourner vers l’homme qui lui avait présenté une batte tout tremblotante, laissant Ghetis prendra la parole.

- Eh bien, je ne suis vraiment assez connu. Devenir amiral va peut-être s’avérer plus difficile que je ne le pensais.

D’un léger bond Ghetis descendit de son dragon, gunbai toujours à la main, et s’approcha avec nonchalance du batteur, un sourire léger aux lèvres. Les pas du brunet se voulaient légers et assez calmes, sans même prêter attention aux autres hommes le bateau, le regard bien trop intéressé par le leader du navire. Ainsi, une fois à sa portée, il posa son index sur le bout de la batte qu’il baissa lentement.

- Je suis le Vice-Amiral Ghetis Archer, capitaine de La Couronne, un équipage Gouvernemental et toi petit bonhomme ? Avec ce genre de voiles tu dois au moins être un criminel je suppose. Il va donc falloir que je coule ton bateau.

Dit-il en jetant un coup d’œil au dôme translucide, constant qu’il était désormais à l’intérieur de ce dernier.


-Ce pouvoir est intriguant cela dit… Mais enfin, j’ai hâte de découvrir la suite quand tu tenteras de sauver ta vie.

A ces mots il se permit de pousser le jeunot avec la paume de sa main, mettant une bonne force dans ce geste anodin pour l’envoyer valdingué vers la figure de proue du bateau. Le dragon rouge fit un tour sur lui-même, utilisant sa queue pour balayer tous les ennemis autour de lui.

On pouvait dire que le petit binôme avait littéralement pris ses aises et sous-estimait un peu les membres du navire bien trop tétanisé face à une telle chose.

DEV NERD GIRL

Revenir en haut Aller en bas
Fudo

avatar
Messages : 454
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
33/200  (33/200)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]   Sam 17 Juin - 18:50



- Engagement à long terme -



Après une courte chorégraphie aérienne, le dragon vint prestement se poser sur le navire de guerre. Les petits pions dénués de nom furent apeurés, certains se ruèrent vers les extrémités du pont afin de se tenir le plus éloigné possible de la créature mythique. Cette dernière se retourna alors vers moi, ses deux gros yeux flamboyant semblèrent sonder mon être. De l'autre côté, la personne en armure chevauchant jusqu'alors le dragon bondit sur le pont avant de s'introduire tout en réduisant la distance nous séparant.

Un Vice-Amiral ?

Son index, puissant, contraignit ma batte à se diriger vers le sol malgré la résistance que je mis en oeuvre.

Mes dents grincèrent tandis qu'une suée froide prit d'assaut ma nuque. Je ressentis soudainement un étrange et imprécis pressentiment. L'angoisse s'immisça dans mon corps par le moindre de ses pores, elle voulut s'agripper à ma colonne vertébrale avant de la ronger jusqu'à la moelle. Mon cœur s'agita frénétiquement, il semblait s'être transformé en un poing rageur désirant fracasser ma cage thoracique.

Non !

Je ne pouvais guère me permettre d'avoir une nouvelle fois cette réaction. J'avais dépassé ce stade ce jour-là. Ce type, ce n'était qu'un Vice-Amiral. Même si ça restait effrayant d'en croiser un en face-à-face, il ne s'agissait pas de Pacifique. Me laisser submerger par la panique, par l'angoisse, m'aurait conduit à ma perte sans même pouvoir avoir la chance de gagner. Mon parcours tout juste commencé prendrait fin dans ce cas-là, si je me laissais abattre sans rien faire. Ce gars constituait le premier obstacle de mon périple en indépendant. Il me fallait passer au travers, ou, au moins, le contourner. Il lorgna ma zone, un rictus fendit dès lors mon faciès. J'avais ça, cet effet de surprise qui nous permit de vaincre plus fort que soi, Yao et moi.

Malheureusement le rictus fut brisé par un souffle atrophié. La paume du marine heurta de plein fouet mon thorax, me propulsant de fait au travers de la porte de mon bureau se trouvant derrière moi. Celle-ci percuta violemment le vulgaire sous-fifre, préalablement transposé, tandis que mon parcours céleste continua. Mon dos menaçait de frapper le mur de mon bureau, et au final, de me retrouver bien assez vite à l’extrémité du navire.

Mes iris dévorèrent la silhouette de ce type.

Mes doigts se croisèrent.

J'apparus de nouveau sur le pont, là où se tenait auparavant cet ennemi. Celui-ci était dorénavant mué de mon précédent mouvement, il allait heurter frontalement, d'une seconde à l'autre, la paroi de mon bureau sur laquelle était collée une savante toile d'informations. Il me fallait m'occuper de lui. Si le combat était perdu d'avance alors l'expulser hors du navire, ou plutôt le contraindre à quitter le bâtiment naval, constituait ma seule porte de sortie. Mon moyen de victoire. Je bondis sans plus attendre vers le lézard géant tandis qu'une nouvelle zone engloba la moitié du pont ainsi que ma cible. Son seul moyen de locomotion. La cadence frénétique de mon cœur fracassait mes tempes

J'allais atteindre le dragon d'un moment à l'autre, mon swing était prêt. J'imprégnai toute ma force dans mon bras, ma concentration déforma le brouhaha provoqué par les maints sbires se trouvant à bord. J'étais dans une bulle dont les parois étaient constamment secouées par d'intenses percutions cardiaques. Le cylindre allait toucher son but. Si mon coup fonctionnait, ce dragon serait propulsé au loin. Encore fallait-il voir si j'étais suffisamment puissant pour le faire.

Si c'était le cas, je me serais permis de jouer sur le plan psychologique afin de faire perdre en discernement mon adversaire.

-Ne pense pas réussir là où Pacifique a échoué.





Techniques utilisées:
 
Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1628
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
156/750  (156/750)
Berrys: 6.089.533.528 B

MessageSujet: Re: [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]   Mer 21 Juin - 6:44

Engagement à long terme

Ore Wa Kurohebi Da !





Avec les retombées positives d’Olandaina, Ghetis profitait de ce qu’il voyait comme des vacances puisque aucune bataille dangereuse ne surviendrait avant fort longtemps. A moins que le Gouvernement ne le contact pour une importante mission bien entendu, mais il s’agissait d’une possibilité assez faible. A dire vrai, si Ghetis devait recevoir un appel dans le futur ce ne serait pas vraiment du « Gouvernement », mais plutôt du « Thalassa Land », l’accord tacite conclu avec eux incluait ce genre de prestation subite et le capitaine en était bien conscient… De ce fait, il comptait trouver une façon pour être injoignable et quoi de mieux que se concentrer sur la construction de Jaya ? Avec ça il s’assurait de la tranquillité tout en réalisant de bonnes actions. Il faudrait également qu’il noue une alliance un poil plus solide avec le Nowaki bien entendu.


C’est donc en profitant de ces belles vacances que le brunet « s’amusait » avec le moindre criminel qu’il croisait, sans mauvaises pensées, juste en douceur… Même si parfois il tuait ou blessait dans cet amusement sans doute morbide, mais mue par plus d’instinct guerrier que de bonnes mœurs. La Marine jugerait son acte en bien alors c’était l’important non ? Il fallait juste doser sa façon de procéder. Pour preuve il se montra assez tendre avec le « capitaine » du second bateau, une petite tape amicale en guise de première attaque, quoi de plus doux ?

- Vraiment faibles ces criminels du Cap, je comprends pourquoi je n’y vais jamm…..

Swap.

Et voilà que le Vice-Amiral se retrouvait à la place du criminel qu’il venait à peine de projeter, s’encastrant à sa place dans un meuble avant de retomber sur les fesses, quelques papiers pris dans sa tignasse.

- Qu’est-ce que c’est que ça…. Ren Tao, Fudo, Yao Ming et Sayouri Taka ?! Dit un Ghetis qui se mit à observer les différents papiers autour de lui avec un bien plus grand intérêt lorsqu’il vit Sayouri dans le lot.

S’il y avait eu toutes ces affiches sans celle du Fudo, Ghetis aurait pu croire qu’il était un genre de chasseur de primes ou de tueur à gage, mais avec sa prime dans le lot on ne pouvait penser qu’une seule chose : il s’agissait de son équipage. Il était donc un révolutionnaire ? Possible.

Néanmoins la révolution n’utilisait pas ce genre de navire aux voiles plus proches de tueurs que de pseudo sauveur des libertés. De quel genre d’organisation il s’agissait ?


Ramassant toutes les affiches dans une main, Ghetis épousseta sa chevelure et son armure avant de sortir de la pièce avec lenteur.


~



Du côté de Kokuo.


Le dragon observait la situation avec un certain détachement. Non pas qu’il ne s’y intéressait pas, mais il n’y comprenait pas grand-chose, alors il préférait attendre un ordre clair de son maître ou une raison d’agir. On lui avait ordonné de détruire le bateau différemment et ne pas utiliser ses flammes, mais dès lors que son maître ne fut plus dans son champ visuel, l’animal ne tarda à gronder, ses narines lâchant une furieuse vapeur en accord avec un regard aigri.

Il ne fallait pas toucher au maître d’un dragon domestique après tout, surtout quand son maître n’était autre qu’un guerrier comme l’Archer. Aussi, lorsque le batteur s’élança vers lui, l’animal cracha une gerbe de flammes, l’ordre donné n’ayant plus d’intérêt si son maître n’était pas présent. Avec ça la créature s’assurait une belle défense à moins que le Fudo ne décide de franchir les flammes et se brûler la peau. Le regard furieux, la créature était prête à en découdre avec le criminel, même si elle n’avait que peu de chances.


~


C’est à la séparation entre le dragon et le batteur que Ghetis arriva distraitement, les avis de recherches sous la main alors que sa créature retrouva de suite son calme lorsqu’elle vit son maître réapparaître, allant même jusqu’à sourire.

Kurohebi quant à lui posa son intérêt sur le batteur, lui montrant son avis de recherche.

- C’est toi sur cette affiche non ? Ta prime n’est pas très haute dis donc, par contre ce Ren en a une belle, je ne le connaissais pas lui. Par contre… j’aurais bien aimé comprendre c que vient faire Sayouri Taka dans cette liste, tu es un révolutionnaire gamin ?

A chaque nom cité le brun montrait l’affiche adéquate, allant montrer l’affiche du Yao par la suite.

- Lui-là, il s’est déjà battu contre trois hommes de mon organisation, la Brigade TAG. Il est très endurant d’après ce qu’ils ont pu m’en dire, avec une capacité lui offrant une totale maîtrise de son corps. Je comprends mieux pourquoi ton fruit est si étrange. Ce Ren aussi possède de puissantes capacités ?

Ghetis n’éprouvait pas la peur dans une situation comme celle-ci, bien au contraire il voulait plutôt découvrir les forces auxquelles il pourrait faire face un jour. Ainsi, il agissait tout naturellement et calmement, ses mains passant d’une affiche à l’autre avant qu’il ne pose de nouveau son regard sur le criminel.

- Et s’il te plaît, parle vite sinon je vais devoir te tuer.

DEV NERD GIRL



Explication:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fudo

avatar
Messages : 454
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
33/200  (33/200)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]   Mar 27 Juin - 19:12



- Engagement à long terme -



Une impulsion suffit à me propulser en direction de la bête, les muscles de mon bras droit bandés, j'étais prêt à lui infliger un puissant coup qui l'aurait éjecté hors de mon navire. Cependant je fus rapidement frappé lors de cette brève course, quelques flammèches s'extirpèrent des narines du lézard. Il ouvrit alors sa gueule en grand, laissant apparaître une sphère ardente. Un torrent de flammes menaçait de se déverser sur ma personne, consumant ma chair en un seul souffle. Mes yeux s'écarquillèrent quand quelques gerbes furent filtrées par les crocs acérés de la créature, il me fallait agir.

Lui. Ce pion là.

Index et majeur s'entrelacèrent, le décor changea du tout au tout et je dus m'y adapter bien rapidement si je ne désirais guère choir dans le déluge de rougeoyant. Je m'agrippai donc au cordage qui se faisait petit à petit grignoter par l'oeuvre du dragon. Ce dernier avait disparu de mon champ de vision. Et pourtant, il était tout proche. Je le sentais au souffle chaud sous mes pieds. Je l'entendais aux râles d'agonie du pauvre quidam qui venait de me sauver la vie. Son sort était joué, mais il resterait dans les annales quand bien même son nom m'était inconnu. Il serait celui qui sauva le prochain souverain de l'underworld. Et quiconque désirant m'imputer cette mort se devait de le savoir, si cette homme brûlait ce jour-là, c'était à cause de sa couardise et non de mon désir primal d'être sauvé ! Sa lâcheté l'avait poussé à prendre d'assaut ce maillage de cordes lorsqu'il aperçut le prédateur fondre sur le pont. Il voulut fuir le combat, un combat qui était le sien, qui était celui de toutes personnes présentes en ces instants. Ma décision, éventuellement biaisée par ce désir de vivre, s'avérait être juste. Il était celui qui devait périr.

Les rats n'avaient guère leur place ici.

Ma tête se baissa lentement, le dragon s'était finalement calme. La gueule close, il ne restait de son action qu'un lots de flammes qui se propageaient sur ces cordes. Elles convergeaient vers ma personne, sans même que le dragon ne le souhaite. C'était là ce qui me différenciait de lui, mythique ou non, il était impuissant face à ses propres pouvoirs. Ce reptile n'avait aucun contrôle sur le feu, il ne pouvait que le cracher. Et de cette faiblesse je pus m'élever au-dessus de la légende que représentait cette espèce, l'être maudit surpassait cette ignoble bête écaillée. Et elle venait de commettre une erreur qu'il me fallait punir. Mon emprise sur le manche du cylindre se renforça, je désirais lui porter un coup fatal ici-même. J'en étais capable, c'était là mon ressenti. A mon signal, mon pied gauche s'extirpa du maillage pour se balancer librement dans les airs. L’extrémité de ma batte se dirigeai vers le cou de la créature qui venait de retomber dans un semblant d'accalmie. Je m'apprêtais à lâcher prise lorsque la voix du Vice-Amiral fendit l'air nous séparant.

Mon pied s'inséra violemment dans le réseau de cordes. Mon regard vint embrasser les différentes affiches présentées par le second intrus. Les commissures de mes lèvres s’élevèrent lorsqu'il eut fini de poser sa première question. Qu'était-ce cette farce ? Un si haut gradé qui ne semblait pas être au courant des récents événements impliquant les Shadow Ghost. Un groupe de hors-la-loi s'étant à plusieurs reprises confronté aux forces de la marine. Et ce en très peu de temps.

-Révolutionnaires, les Shadow Ghost ? -l'interrogeai-je en arquant un sourcil.

Il continua alors en me faisant part de son passé commun avec le Ming. Sa seconde question m'interloqua elle-aussi. Je réitérai donc, qu'était-ce cette farce ? Le manche de ma batte s'accola à ma hanche, je découvris alors ce que je désirais. Les traits de mon faciès se distordirent subitement, les habitudes avaient du bon de temps en temps.

-Tu n'as donc pas entendu parler de cette destruction d'île ? Pourtant, ton fabuleux supérieur, l'illustre Pacifique, a lui même pris part à cet événement.


Lorsque les diverses impulsions électriques finirent leur parcours jusqu'aux muscles ciblées, je m'élançai vers cet homme sans la moindre animosité. Au début de ce trajet, surplombant encore la créature de feu, ma main gauche s'engouffra alors dans ma poche, puis, lorsqu'elle ressortit, laissa choir une pauvre balle de baseball. Mon ambition, ici, n'était guère de m'attaquer à cet idiot de brun. Cela aurait été stupide, il m'avait prouvé être plus fort physiquement. Cependant, j'avais toujours deux terrains sur lesquels me battre. Le psychologique ainsi que celui de la connaissance.

Alors que je m'apprêtais à atterrir à quelques mètres devant le marine, mes doigts de ma main libre se nouèrent d'un coup. Mon pied droit toucha sol lorsque je vis la balle apparaître dans mon champ de vision, entre le Vice-Amiral et moi. Je m'étais transposé avec. Je débutai alors une puissante rotation, gainant ma sangle abdominale afin que tout mon corps put suivre le mouvement. La force imprégnée dans mon attaque correspondait à tout mon poids, la batte heurterait avec violence le corps légendaire du reptile, le propulsant hors de mon navire.




Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1628
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
156/750  (156/750)
Berrys: 6.089.533.528 B

MessageSujet: Re: [FB] Engagement à long terme [PV Fudo]   Lun 10 Juil - 17:36

Engagement à long terme

Ore Wa Kurohebi Da !





Ghetis ne se sentait pas en danger à ce niveau de Grand Line, il savait bien que les hommes qu’il croiserait ici ne seraient que rarement des ennemis assez dangereux pour prendre sa vie d’une quelconque façon. De ce fait, sa garde n’était que très légère tout comme son attention restait faible.

Cependant, l’Archer ne mentait point sur le fait qu’il ignorait tout du Tao. Il avait brièvement entendu son nom, mais n’en connaissait que peu de choses. Le rouquin avait surtout commis des méfaits sur Seas Blues et ceux de Grand Line n’avaient pas véritablement attiré le regard du serpent noir, le roux n’avait pas assez de réussite à son arc tout simplement, plus d’évènements où il étant un élément perturbateur qu’un vainqueur. Sa nouvelle prime le rendait un peu plus intéressant pour le Vice-Amiral, sans pour autant en faire une cible désirée. L’envie de justice du Kurohebi se jetait plutôt sur La Triade et les Décimas, un simple criminel ne constituait pas un grand danger pour lui à moins qu’il ne se place sur sa route.

De ce fait, il pencha la tête sur les côtés lorsque le batteur prononça les termes « Shadow Ghosts », un nom que notre brun ne connaissait pas vraiment, mais il s’agissait manifestement du nom de l’équipage auquel appartenait le criminel. De plus, par sa réaction on comprenait que l’organisation en question ne nourrissait point un désir révolutionnaire, mais autre chose. Une chose que l’amirauté ne trouverait pas de suite, mais qu’il comprendrait tôt ou tard.

Mais la surprise ne s’arrêtait pas là ! Une affaire de destruction d’île fut glissée à l’oreille de l’Archer en guise de réponse à sa question sur les éventuelles capacités du rouquin à la prime de deux cents millions. Qui plus est Pacifique était impliqué dans l’affaire, ce qui rendait la chose épineuse. Un homme de son niveau avait eu du mal à tenir tête à une petite frappe de ce genre ? Décidément, la Marine attendait énormément pour faire de Ghetis un successeur de ces actuels amiraux par substitution.

D’ici peu de temps l’Archer aurait un niveau bien supérieur à ceux-ci cherchant à égaler de vrai homme comme le nouvel amiral au titre de requin bleu. Il devait prouver au Gorosei sa puissance pour montrer à ces Thalassa qu’il était bel et bien la voie vers une marine plus efficace.

Néanmoins, notre homme eut à peine le temps de réagir à cette phrase que son ennemi passa à l’attaque projetant violemment son dragon hors du bateau ! Ce batteur possédait assez de force pour projeter ainsi un dragon ? La question se posait, mais ce fut une toute autre pensée qui se mue chez Ghetis lorsque son dragon fut projeté !

Un soru le déplaça en face du criminel pour faire fuser dans la seconde un violent coup de poing ! Le genre de coup à imprimer la forme du point jusque dans le dos de l’ennemi, pour laisser s’exprimer la force qui faisait la fierté du brun. Si toutefois le coup portait bien évidemment.

Son regard furieux, le Vice-Amiral plongea ses yeux bien écarquillés dans ceux du Fudo pour reprendre d’une voix sauvage.

- Ne frappe pas mon dragon ! Sinon….

De l’autre main il donna un coup de poing dans le vide qui provoqua une vive onde de choc, faisant voler les rambardes d’une partie du navire, tout en faisant voler le planché.

- Je te tuerai par la torture.

Il ne fallait point lever la main sur un des membres de la famille du Kurohebi et malheureusement pour le Fudo, le chien domestique d’une maisonnée compte bel et bien dans la famille. C’est pour cela qu’il attira une réponse quasi instantanée du vice-amiral dont l’instinct paternel s’éveilla comme lorsqu’on touchait à ses enfants. Même s’il s’agissait ici d’un maître protégeant son animal, ce qui était donc différent sur certains points, comme la paternité, mais c’était un long débat !

Kokuo fut ainsi balloté sur une longue distance, tournoyant au-dessus de l’eau jusqu’à finalement se stabiliser grâce à ses ailes, l’esprit confus. D’un regard le maître compris que son animal allait mal et vint donc attraper le Fudo par le col pour qu’il puisse quitter le sol et « planer » un peu, l’Archer ne le tenant que d’une main, l’autre prête à attaquer s’il faisait un geste trop brusque.

- Fudo c’est ça ? J’étais absent une longue période et je n’ai repris du service que récemment ce genre de nouvelle m’était donc inconnue. Mais tu vas être gentil et me raconter comment des novices ont pu détruire une île.

Ghetis n’en avait que faire de leur palmarès, juste connaître leur puissance, c’était pour la guerre et la stratégie qu’il faisait preuve d’intelligence, si le sujet ne concernait pas de près ou de loin un de ces deux thèmes l’Archer n’y porterait pas grande réflexion. Ici le sujet touchait les deux, il fallait comprendre comment agissait cet homme au cas où il deviendrait un ennemi en temps de guerre. Mais il fallait aussi savoir si le roux possédait de telles compétences, car cela pourrait faire de lui une arme efficace. Si tous les Shadow Ghosts possédaient des capacités si hors-normes alors il fallait les utiliser à bon escient avant d’en faire un jour des prisonniers. C’était peut-être une pensée hypocrite, mais franche qui laissait entrevoir une chose simple « l’utilité ». Ces criminels de bas-niveau représentaient pour Ghetis des biens consomptibles et fongibles. Consommables et remplaçables.

- Et crois-moi gamin, quand bien même Pacifique est mon supérieur dans la hiérarchie, ma puissance n’a rien à envié aux amiraux actuels si tu vois où je veux en venir.

Son regard désormais froid se posa sur le Fudo comme une révélation, alors que le dragon écarlate se posa juste derrière son maître, telle une ombre. C’était ça un homme qui accédait directement au stade de Contre-Amiral dès son arrivée dans la Marine. Un sourire naquit alors lentement sur le visage du Kurohebi qui posa une dernière question sur un ton lent, articulant bien ses mots tout en ayant un ton intéressé. C’était le moment de voir si le batteur était intéressant ou non, car s’il ne l’était pas, alors il ne serait ni consommable, ni remplaçable, il serait juste : inutile.

- Et toi comment s’appelle le tien… de fruit du démon.


DEV NERD GIRL



Explication:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Engagement à long terme [PV Fudo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sujet a long terme: ork sauvage.
» Comment créer sa nouvelle équipe ?
» Sergei Samsonov signe a long terme...
» prévisions pour l'hiver!
» Radulov chercherait un contrat à long terme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Cap des Jumeaux-