Partagez | 
 

 Présentation de Shioon Li [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shioon Li

avatar
Messages : 2
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Présentation de Shioon Li [100%]   Mer 7 Juin - 18:39


Shioon Li

  • Nom : Li
  • Prénom : Shioon
  • Surnom : Goomoonryong (Art des 9 dragons)
  • Âge : 22 ans
  • Sexe : Masculin
  • Race : Humain
  • Lieu de naissance : Inconnu
  • Camp : Pirates
  • Métier : Touche à tout
  • FDD / Arme : Que des gants fait avec un matériaux dur
  • Équipage : /
  • Buts / Rêves : Parcourir le monde que son maître n'a pas pu faire.


Description Physique

“Notre corps physique possède une sagesse qui fait défaut à celui qui l’habite.” Henry Miller. Par ces mots, je commencerais à décrire le corps physique de Shioon. Le jeune homme a un physique sec et musclé avec des cicatrices dans le dos ressemblant à des coups de lames en forme de croix un peu partout. Des graines de beauté couvraient le bas de ses yeux passant par son nez, très peu nombreux, mais très voyant lorsque le soleil frappe celui-ci. Il a des joues aux pommettes quelques peu rosés qui ne sont pas aussi grosse qu'il le perçoit. Ses mains sont abimées, elles portent des séquelles du à son passé qui font penser à des mains de bucherons mais qui cachent une sacrée frappe en elles. Il a une taille moyenne et de larges épaules durement musclées. Sous une tignasse pas très longue en forme d'épis se cachait un regard froid et parfois sauvage. Des sourcils bien alignés, des yeux bridés marron clairs, un nez bien dessiné, une forme de visage basique qui faisait écho à un écolier, au village on l'appelait « gueule d'ange » car sa tête ne donnait pas l'impression d'une personne violente. Le garçon à un style très particulier de jeune premier, il porte souvent des pulls surmonté d’une chemise et d’un pantalon. Parfois il porte des survêtements lorsqu’il s’entraine ou encore lorsqu’il fait froid. Il a une certaine prestance, mais il possède un vrai charisme lorsqu’il se bat, son apparence lui donne une sorte de quelque chose d’inatteignable comme l’homme qui essaye d’atteindre la lune. Shioon ne veut pas devenir parfait aux yeux du monde, il n'en a rien à faire, mais il est du genre à vouloir être unique. C'est tout simplement un idiot à vrai dire. Je pense avoir tout dit, en fait non mais je ne vais quand même pas parler de ses genoux parfaitement cadrés, de ses mollets hypnotisant ainsi que de la taille de ses pieds? Je ne m’attarde donc pas sur le physique, vous aurez l’occasion de l’admirer in rp.


Description Mental

Que dire du caractère de Shioon ? Depuis tout petit il a été embrigadé par son maitre pour devenir son digne successeur, si d'apparence il a l'air douillet ne vous y faites pas ! Il a un démon à l'intérieur malgré le fait qu'il soit décidé à ne pas devenir un assassin et de ne tuer qu'en dernier recours si jamais vous faites une chose atroce attendez-vous à le débarquer comme un animal sauvage sautant sur vous. En effet, il est dans la lignée des personnes qui utilisent leurs Ki Dô c'est-à-dire des personnes qui se font submerger par leurs émotions et qui avec l'adrénaline peuvent se relever après des coups monstrueux. (Enfin dans la mesure de son niveau et du niveau du combattant lui-même) On dit que lorsqu'on devient fou furieux, on peut atteindre le stade du « seuil de l'origine noire » un terme utilisé dans les arts martiaux qui signifient que l'on libère une énorme quantité de Ki et pendant un court laps de temps on ne sent pas la douleur ce qui permet de continuer à se battre. Personne jusqu'ici n'avait été en mesure de le voir, mais avec l'éducation qu'avait reçue Shioon son maitre était dans l’espoir qu’un jour en être témoin. De ce fait, la seule chose à laquelle il tient c'est son maitre et quelques personnes du village où il a grandi du coup pour activer ce mode disons-le ainsi « berserk » il faut une forte émotion et cette émotion n'est dégagée que par le chagrin, la colère, l'envie, la peur et l'instinct de survie. C'est ce qui lui fait défaut pour l'instant, car il n'a pas connu ça. Durant 18 longues années, son corps a été perfectionné pour qu'il puisse apprendre les techniques de son maitre et les quatre dernières années ont été de les apprendre. Pas toutes les techniques, bien entendu mais assez pour se différencier du commun des mortels. Est-ce qu’il sera un grand homme ? Est-ce qu’il arrivera à marquer l’histoire ? Ces questions auront une réponse lors de ses aventures.


Histoire

Maitre et élève :



I. Prologue

Avant de commencer, je dois tout d'abord vous expliquez certaines choses… Il existe deux voies dans les arts martiaux : « Le poing de la vie » où l'on consacre sa vie à défendre et se protéger, on évite de tuer et on publiciste plutôt la vie au lieu de la mort ; et enfin « le poing de la mort » qui a pour objectif de tout mettre en œuvre pour arriver à ses objectifs même si l'on est obligé de tuer. Enfin dans chacune de ces voies, il existe un extrême que tout pratiquant d'arts martiaux souhaiterais ou préférerais esquiver. Un pratiquant qui a choisi la voie de ne pas tuer durant sa vie, peut à un moment donné, un instant très bref atteindre la limite que Dieu donna à l'Homme : Donner la vie, alors que celle-ci est en train de la perdre. On surnomme cet acte de « poing divin » qui transcende l'existence elle-même, on en parle surtout dans les livres et il n'y a eu que des rumeurs concernant l'art de donner la vie. Enfin, il reste l'extrême voie du « poing de la mort » où les émotions ne sont unies que par la démence et la destruction. La personne atteignant le stade du « poing de démon » n'a plus d'engouement pour sa pratique des arts martiaux et se laisse peu à peu engloutir par les ténèbres, rêvant d'une seule chose : l'anarchie. Quand on décide d'aller d'un point à un autre, on ne peut plus revenir, enlever une vie c'est choisir de tuer pour toujours. On ne peut plus s'arrêter. C'est ce fondement même qui bouscula de nombreuses vies et notamment cette histoire que je m'apprête à vous raconter.

II. La Naissance d'un roi

Mon nom est Kuon Shun j'ai été élevé par neuf maîtres qui ont chacun atteint les sommets dans leurs pratiques des arts martiaux respectives, ensemble ils ont décidé d'élever deux orphelins pour les faire s'entretuer ensuite pour créer l'ultime guerrier celui que l'on appellera « Gumunryong-Jin » : l'homme qui maîtrise l'art des neuf dragons. Un titre honorifique, mais qui fera trembler le monde des arts martiaux. Je faisais partie des deux orphelins cités précédemment, l'autre était mon meilleur Shiwoon Mazang. Il était d'une arrogance folle malgré cela il était plus doué que moi. Il semblait dégager un certain charisme, je l'enviais pour cela. Il apprenait vite et m'aider lorsque je ne comprenais pas. À cette époque je n'avais pas de ressentit, j'étais une arme qui apprêtait à tuer mon meilleur ami. Pendant dix-huit longues années on avait façonné mon corps et les quatre dernières à m'enseigner les rudiments des techniques de combat. Pendant cette période, je sortais beaucoup avec Shiwoon et même si l'on savait que l'un de nous deux aller mourir, on faisait des petits matchs sans que nos maîtres nous voyaient avec un léger plaisir. C'est alors qu'on fit une rencontre qui allait bouleverser nos vies et faire en sortes que nos chemins se séparèrent. Il était apparu vêtu d'un drap, comme s'il venait de sortir d'un de ces livres d'antan. Il était un noble et se nommer Kishin, cet homme avait l'œil pour sûr que je m'en souvienne… Lors de notre 99 matchs qui finit par un nul, il apparut comme ça d'un haut d'un arbre avec un sourire béat.

- Hum… Toi les cheveux longs tu devrais adopter la position de ton collègue et toi l’inverse. Ainsi vous pourriez augmenter votre puissance de frappe.
- T’es qui ?
- Moi ? Kishin un simple vagabond…
- …

De cette manière il entra dans nos vies. Je ne m'attendais pas à ce moment-là que mon avenir et mes choix seront liés à cet homme. Il continuait de nous suivre, malgré le fait qu'il ne pratiquait pas les arts martiaux, son regard était d'une intensité fulgurante. Après quelques temps, je fis la remarque à Shiwoon que ce garçon que nous ne connaissions que très peu avait en lui un potentiel formidable. En effet, lorsqu'il nous regardait on pouvait sentir un Ki du à ses yeux. On ne prit pas beaucoup de temps avant de faire la corrélation avec ce que nos maîtres nous racontaient. Il possédait « l'œil du diable », un terme pour signifier que lorsqu'on se concentre exclusivement sur le sens de la vue on peut alors voir l'invisible et parfois même la copier. Quelques temps plus tard, mes dires se révélait être vrai. Un jour de pluie, une autre école envoya des élèves nous combattre en grand nombre. Nous étions inférieurs, cependant nous avons réussi à nous défendre et c'est là qu'on a vu Kishin utilisait la plupart de nos techniques de combat. Il avait fait un massacre et on pouvait voir sa soif de sang. On se doutait bien qu'il mijotait quelque chose, mais atteindre un tel niveau en si peu de temps c'est incroyable. D'autant plus qu'après, il commença à nous faire des confidences.

- Les gars, je suis désolé de vous l'avoir caché… Je me suis entraîné en cachette… Je vous admire et mon rêve c'est d'enseigner… A vrai dire, avec toutes les techniques et les entrainements que vous faites, j'ai déjà commencé à apprendre aux jeunes enfants du village…

Comment était-ce possible ? Tout de suite nous nous sommes regardées et nous nous sommes mis à plaisanter. Nous étions flattés et nous avions hâte de le combattre. Malheureusement après ses paroles, il tomba par terre, on ne le savait pas encore, mais il avait une santé fragile. On l'amena chez le médecin qui d'après lui, Kishin ne devait plus pratiquer les arts martiaux. Sa santé était bien trop fragile et son cœur ne pourrait pas le supporter. J'étais triste pour lui, anxieux pour les enfants qui comptaient sur lui pour les protéger et enfin par le fait qu'il ne pourra jamais réaliser ses rêves.
Et ce fût par un beau soleil qu'on entendit le gong retentir neuf-fois, je savais ce que cela signifiait… En effet, c'était le jour où mes maîtres allaient choisir la prochaine personne qui allait devenir le véritable disciple et rejoindre la voie « asura » plus communément appelé la voie du poing de la mort. Le soir, j'avais mis la plus belle et la plus propre tenue qu'il m'était offert et je remerciais les dieux de m'avoir accordé une vie aussi rempli même si elle pouvait se terminer aujourd'hui. Le vent soufflait très fort cette nuit-là, l'école était en fait un temple où se réunissait différents pratiquant des arts martiaux et qui avaient atteint leurs maîtrises au sommet de l'art. Le temple était fait d'un bois ancien et solide, des sculptures signifiant chaque pratiquant étaient aux abords de chaque porte. Une grande cour faisait face au temple et elle était ornée de verdure qui amenait vers un grand chêne. Un chêne qui a vu le jour il y a pratiquement un an. Je ne pourrais pas dire si cela était vrai, néanmoins c'était un chêne sacré et personne n'avait le droit de s'y approcher. Enfin, d'une grande respiration j'entrepris les sept cent marches vers le temple, j'étais anxieux et j'avais peur. Aucunement peur de mourir, mais seulement de ne pas pouvoir atteindre mes objectifs. J'étais le dernier à être arrivé et c'est là que je fus surpris de voir qu'il y avait une autre personne qui se dissimulait sous Shiwoon, c'était bel et bien Kishin. Auparavant, il était allé voir mes maîtres et il avait demandé à ce qu'il passe le test. On lui avait précisé que cette décision était irrévocable et que la mort pourrait se trouver au bout du chemin. En vain, il était décidé à nous tuer et à prendre cette voie quitte à y laisser la vie. Il avait une santé fragile, mais dans le contexte il pouvait peut-être prétendre à rejoindre les pratiquants du poing de la mort. Nous n'avions pas but à vivre, mais à mourir en étant gravé dans l'histoire.

A ce moment, je n'avais qu'une seule envie et c'était d'en finir. J'étais prêt à tuer l'homme pour lequel j'avais de l'estime et que je considérais comme un frère ainsi que l'homme avec lequel mon respect lui était acquis, plus qu'un homme c'était mon ami. Enfin, on nous demanda d'entrer dans une salle blanche, il n'y avait rien, mais elle était immense. On nous surveillait depuis une fenêtre du haut. Avant que nous commencions, Shiwoon avait débuté une conversation. Très hostile au fait que Kishin se présente, étant donné sa santé ainsi que le fait qu'il pratiquait que depuis très peu de temps.

- Kuon nous ne devrions pas faire ça ! Pourquoi s’entretuer ! Kishin s’il te plait, rentre chez toi !
- Nous n’avons pas le choix.
- Je ne vous laisserais pas vous amusez tout seul !!

Après ces mots il s'élança sur moi avec une détermination incroyable, j'esquivais les coups et je lui renvoyais au centuple. Et c'est là que Shiwoon s'interposa entre nous deux, d'une grande témérité il s'efforça de me faire changer d'avis mais c'était impossible. Je voulais les tuer. Il voulait qu'on reste en vie tous les trois. Pendant les échanges Kishin se mis au milieu et il prit le coup de Shiwoon dans la tête. J'avais trouvé une ouverture et je le transperçais de toutes mes forces. J'avais un profond respect pour cet homme qui malgré sa condition physique souhaitait rejoindre un monde qui ne lui était pas destiné. Lucide Shiwoon voyait le corps de Kishin se couchait lentement vers le sol… Et c'est à ce moment-là que nos chemins allaient se séparer une bonne fois pour toute.

-TU… ENFOIRÉ !!! JE NE VAIS PAS TE TUER, MAIS JE VAIS TELLEMENT T’ECLATER QUE CE SERA PRESQUE LA MORT !!! ENFOIRÉ !!
- Viens ! Ce sera d'autant plus facile de te tuer si tu n'as pas l'envie !

Un combat qui dura une bonne demi-heure, épuisés, toutes nos cartes étaient sorties et par une maladresse de ma jambe droite, une ouverture s'était fait voir et je pris un coup qui m'avait assommé. A mon réveil, j'appris de la bouche de mes maîtres que Shiwoon avait choisi la voie du poing de la vie. Il avait préféré donné la vie que la prendre. Une dure défaite et je ne pouvais m'en prendre qu'à moi-même. On m'avait tout de même accepté comme héritier des neuf poings du dragon. Et je fis ce qu'aucun des élèves avaient le cran de faire. Quelques années après, j'avais tué les neuf maîtres, ayant tout appris je ne voulais pas rester sur cette défaite et j'entrepris un voyage pour le retrouver.

III. Faisons l’amour pas la guerre

Pour gagner mon pain, j’avais comme habitude de faire de sales besognes. En effet, je travaillais pour le gouvernement, plus précisément je tuais pour eux en contrepartie j’avais de l’argent. Lorsque j’étais jeune, je ne connaissais que mon village, je savais qu’elle se trouvait sur une grande île, mais mon esprit ne cherchait pas à s’échapper. Je n’avais aucune idée à quel point le monde était vaste et rempli de mystères. Les pirates, les révolutionnaires et les membres de la marine, certains noms revenaient souvent, mais je n’y prêtais pas attention. Par contre, je remarquais que beaucoup de personnes avaient des pouvoirs, de feu, de glace ou d’animaux… Je côtoyais aussi des personnes qui pouvaient voler juste en sautillant, j’étais étonné et j’avais envie d’en apprendre plus. C’est ce que je fis et en un rien de temps j’améliorais ainsi ma maîtrise pour être prêt à vaincre l’homme qui m’avait conduit à la plus grande défaite de ma vie.
Un jour je reçus une mission d’affectation sur une île. La mission était simple, je devais tuer une future reine. J’arrivais donc près d’un village très animés, les gens étaient riches et la pauvreté était quasi inexistante du moins elle se cachait dans les bas-fonds. Pour cette mission j’étais seul, je devais attendre les instructions et je n’avais aucune idée du visage de la personne qui allait subir une mort effroyable. En attendant d’avoir des nouvelles, j’entrepris un petit repérage et je commençais donc par le grand marché. Une nourriture abondante où l’on pouvait trouver toutes sortes de viandes et de poissons ainsi que des fruits et des légumes tout beaux et soyeux. J’avais faim et cela se voyait. Mon ventre ne pouvait pas s’empêcher de faire du bruit, hélas je n’avais pas d’argent sur moi. J’allais souvent chasser ma nourriture et l’argent que je recevais me permettait de m’habiller et d’économiser pour voyager d’un point à un autre. C’est là que je vis la plus belle chose de toute ma vie. Des cheveux longs d’un noir bleuté, des jambes à n’en plus finir et un sourire qui venait de bouleverser mon cœur. C’était une femme, une femme qui m’apporta une pomme bien rouge et juteuse.

- Dis donc toi ! Pour un étranger tu fais beaucoup de bruit ! Et c’est quoi cette accoutrement…
- Merci pour la pomme…
- Mouais, tu m’as l’air pommé un peu… Viens on va boire un verre ! Je vais t’aider si tu as besoin d’aide.

Si gentille, d'un caractère à tout casser ! Elle était parfaite, nous nous sommes mis à parler de tout et de rien. J'évitais soigneusement les détails de ma vie privée, mais elle en faisait étalage. Elle me racontait qu'elle était vouée à un grand homme qui était d'abord un parfait inconnu et qu'il avait remis en état la nation. Elle l'appréciait mais n'en était pas éprise, elle faisait ça pour maintenir la paix et par devoir pour sa famille. Et plus je l'écoutais, plus j'en tombais amoureux. La nuit s'annonçait qu'elle devait partir. Le soir, j'allais pour réserver un hôtel quand un homme du gouvernement me montra ma prochaine cible et c'était comme vous pouvez vous en douter… Elle ! Mon cœur en tremblait, je n'avais même pas eu son nom. Je pris mes affaires et je suivais l'adresse qui était indiquée. Je n'en croyais pas mes yeux, cette fille était bel et bien la future reine. Je m'introduisis dans le château et bizarrement je commençais à ressentir une sensation familière. Je ne m'attardais pas à mes divagations. Je m'approchais délicatement du balcon et là je vis un homme. Il avait les cheveux courts, il devait avoir le même âge que moi, mais le même Ki qu'avant… En effet, c'était Shiwoon une dizaine d'année plus tard ! Il était là ! L'enfoiré, c'était ici qu'il se cachait ! Il était devenu un roi et la fille était alors la femme que j'aimais et dont cet homme l'avait forcé à l'épouser !

- C’est ça que tu es devenu ?
- Je le fais pour la paix ! La vie de mes sujets est importante. Je suis content de te revoir, tu as un peu changé…
- Il est temps que je te rende la monnaie de ta pièce ! Depuis dix longues années j’attends ça !
- Tu devrais oublier, il y aura bientôt une guerre ! Le gouvernement mondial va détruire cette ville et s’emparer de sa richesse et de sa culture. N’oublie pas que si on tue des innocents, nous sommes dans l’obligation de rester dans la solitude…
- Je m’en fou ! J’en ai tué des vingtaines et tu seras ma prochaine victime.
- Finalement, tu es toujours un idiot. A l’heure où je te parle une armée vient d’entrer dans mon pays et ils vont tout saccager ! Toi tu veux ta vengeance ? Qu’il en soit ainsi ! Le pays est déjà condamné par ma faute !
- SHIWOOOON !!!!

Alors que des explosions, des cris, des tirs et des feux commençaient à s'étendre dans de partout autour de nous, je me jetais vers lui d'une grande fureur. Je n'avais pas l'intention de le laisser s'échapper ! J'utilisais tout ce que j'avais appris et il en fit de même ! Il était rouillé ! Je le sentais par la force de ses coups, être au pouvoir l'avait ramollit et son destin n'était autre que la mort. Nos ki se relâchèrent et nos coups devenaient aussi puissants que des explosions. Le château commençait à trembler, puis nous nous sommes mis sur le toit. Nous étions trop pris dans ce combat de maîtres, quand j'y repense… C'était une erreur ! Je n'avais pas prévu, qu'elle s'interposerait devant nous. Et elle se fit transperçait par nos coups. La seule image qui m'était resté d'elle pendant le combat, c'était son sourire recouvert de sang… A ce moment-là, je n'étais plus moi-même… La colère était si forte que tout me semblait noir d'un coup… Le château se trouvait au bord d'une falaise et plus le combat s'éternisait et plus il ne restait que des bribes et des pierres cassées. J'entendis un cri, c'était la fille et je commençais à me réveillait…

- Kuon, tu as atteint le seuil de l'origine noire… Tu as tout détruit… Même moi…

Je n'avais pas très bien compris, mais je repris mes esprits que lorsqu'il perdit la vie devant moi… Je l'avais tué… Je pensais que j'allais être comblé… Mais j'avais un vide en moi. Pendant que je voyais la ville sombrait dans les ténèbres, j'entendis le hurlement d'un enfant. Plus précisément d'un bébé, parmi les débris et les corps du château il y avait un nourrisson dans un panier. J'étais surpris de voir que ce bébé avait survécu, les débris ne l'avaient pas touché. Il avait une chance de cocu. Etant donné que j'étais seul et que je ne pouvais rien faire d'autre que de partir. Je pris l'enfant avec moi, j'avais la ferme intention de l'abandonner, mais je repensais aux paroles de Shiwoon. J'étais obsédé par la vengeance et par ma faute des innocents venaient de perdre la vie. Je n'ai pas d'hériter à qui perpétuer les engagements des arts martiaux. Alors, je décidais de partir avec cet enfant et d'en faire mon élève qui perpétuera les arts martiaux et qui atteindra lui aussi le seuil ultime !

IV. The New Wave

Vingt-deux ans plus tard, je me trouvais sur une île près de South Blue… J’avais formé le plus puissant des disciples. Il était très doué, pas très malin et d’une très grande arrogance pour son âge. C’était à cet âge-là que j’étais partie pour retrouver mon ami qui fut mon ennemie et c’est maintenant qu’il doit partir ! Pour qu’il devienne un jour un maître, il doit voyager et apprendre du monde extérieur. Et un jour, lorsqu’il découvrira la vérité et que sa soif de sang sera au paroxysme, il viendra me tuer.

- Shioon, je t’ai préparé tes valises…
- Pour aller où ? Pourquoi dois-je partir ?
- Il est l’heure que tu partes, je t’avais déjà raconté que mes maîtres m’avaient lâché à cet âge… Il est temps…
- Où dois-je aller ?
- Peu importe… Fais le tour du monde si ça te chante, je ne suis pas allé très loin. Evite de faire la même erreur.
- Très bien, je dirais au revoir aux villageois.
- Au fait, fais attention… Lors de ton périple tu rencontreras des gens de feu et glace, d’hommes-animaux et même des personnes qui savent voler.
- Hm… Vous avez bu trop de saké maître

Le voilà partie, dans la pénombre je ne distinguais qu’à peine son dos, mais je voyais un fils qui s’en allait. Me voilà seule, dans une grotte cela pourrait être pire…


Revenir en haut Aller en bas
Shioon Li

avatar
Messages : 2
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Présentation de Shioon Li [100%]   Mer 7 Juin - 18:46

Coucou, voilà ma présentation est terminée. Vous remarquerez que dans l'histoire on ne parle pas de mon personnage, mais plutôt de son maître. J'avais envie de faire "le pourquoi du comment", il y a des parties où il faudrait plus d’éclaircissement, mais je prends le risque. D'autant plus que j'aimerais que l'histoire de mon personnage se fasse au fur et à mesure de mes rp dans le forum. Voilà, encore une fois c'est un risque que je prends et puis je me suis amusé. Il y a surement quelques fautes, mais c'est mon niveau actuel et j'ai corrigé comme j'ai pu ! Smile

Bien à vous.

S.L
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Présentation de Shioon Li [100%]   Sam 10 Juin - 12:07

Hellow et bienvenue sur le forum !

Je m'occupe de ta présentation dans la journée !

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Présentation de Shioon Li [100%]   Dim 11 Juin - 0:32



Présentation et premier RP
A lire attentivement !

Indice de notation des présentations

La présentation sera toujours cotée sur 15 comme ceci:

La qualité du texte sur 4,5/10

L'originalité 0,5/2
La mise en page 2/2
La cohérence du récit 0,5/2
La narration 1/2
L'avis personnel 0,5/2

Le respect du français 5,5/10

Le vocabulaire 1,5/2
La grammaire 1/2
L'orthographe 2/2
La conjugaison 0,5/2
La ponctuation 0,5/2

La quantité du récit 3,5/6

3 400 mots et des descriptions assez courtes.

Points bonus 1,5/6

Score final 15/32


15/32*15= 7,03 = 7 lvl

Hellow et bienvenue sur le forum !

Comme promis, papy s’occupe de toi et je te propose d’entrer dans le vif du sujet avec cette description de mentor très élaborée du coup. Le background de ton personnage est du coup très présent et ça se ressent bien !

Seulement voilà, au final on en sait très très peu sur ton personnage. Les descriptions sont assez courtes au final et seules les quelques lignes de dialogue nous permettent de mieux comprendre qui il est.

Tu nous dépeins un personnage assez premier degré comme on peut le voir sur la fin mais ça s’arrête là : le côté ne tue pas mais peut être super violent est en fait l’un des seuls points que tu avances dans le mental et c’est dommage car ça rend le personnage assez vu et revu, c’est dommage ! Je pense qu’il y a pas mal de chose qu’il est possible de faire pour que ton personnage soit vraiment unique… car au final ton maitre l’est ! Je me suis d’ailleurs demandé pourquoi ne pas jouer le maitre plutôt que le disciple du coup ?

Pour ce qui est du fond du background, le ki et tout ce qui a attrait à l’idée du poing de la mort et de la vie… c’est pas vraiment One Piece. Le poing qui permet de redonner la vie n’est simplement pas cohérent avec l’univers… autant un poing qui donne la mort, bah c’est un coup bien placé, mais un poing qui redonne la vie non. Le ki et la possibilité de le voir et tout ce qui s’en suit n’est pas présent sur Seken. J’ai eu l’impression en fait que tu avais adapté une histoire d’un autre univers pour la faire exister au sein de cet univers alors qu’ils ne sont pas en commun et c’est dommage car au niveau de la cohérence, on ne comprend pas vraiment où tu veux en venir.

La cohérence joue aussi dans la narration où ton récit est quelque peu confus, ces combats et cette relation entre les trois personnages avec ton mentor donnent l’impression d’appartenir à un tout autre monde que One Piece. On ne comprend pas vraiment où tu veux en venir comme avec cet histoire d’œil du diable qui m’a fait penser à un Sharingan de Naruto plutôt qu’à un haki de l’observation avancé.

Pour le français, il persiste pas mal de fautes dans l’ensemble : des fautes d’accords et de confusion entre imparfait et infinitif (er/ait). Il y a aussi pas mal de mots oubliés mais ce qui pose le plus de problème, c‘est la conjugaison avec la concordance des temps où tu passes d’un présent à un imparfait ou un passé simple sans qu’on ne comprenne vraiment notamment dans les descriptions par exemple. Dans le mental, tu commences au présent pour revenir au passé et finalement reprendre sur un présent.

La ponctuation est elle aussi assez absente de ton récit, je pense que pour t’y aider, le mieux serait de lire à voix haute ton récit pour tenter de percevoir les moments où tu fais des pauses. Ça te permettrait peut-être de pouvoir placer quelques virgules ou points pour permettre au lecteur de reprendre son souffle, et donc rendre la lecture bien plus facile.

Dans l’ensemble, je sens qu’il y a vraiment de bonnes idées mais elles ne sont pas vraiment dans le monde de One Piece pour le coup et c’est ce qui est le plus dommage. Le mode berserk existe par exemple mais n’est pas en lien avec un « ki » qui n’existe pas vraiment dans cet univers. Rien ne t’empêche de te baser sur cette idée mais elle reste plus anecdotique de sorte qu’elle constitue surtout un background. Le fait de pouvoir se relever d’un coup monstrueux tient plus à la volonté par exemple (pourquoi pas le D. par exemple) mais le Ki n’aide pas à faire ça. Tu peux faire un moine Shaolin sans problème également… bref, tout est possible mais il faut tout de même rester sur l’univers de One Piece. Le kung fu est totalement envisageable, mais des pouvoirs basés sur les poings de vie ou de mort non : ici, c’est les fruits du démon, les retours à la vie, les hakis etc…

Quoiqu’il en soit tu atteins le niveau 7, félicitation !

Tu peux à présent faire un choix parmi les suivants :
-> Corriger ta présentation et gagner quelques niveaux.
-> Entrer directement dans le monde du RP au niveau 7.





© Copyright Propriété de One Piece Seken



_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Présentation de Shioon Li [100%]   Sam 24 Juin - 11:28

Hellow !

Du nouveau pour la présentation ?

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

Présentation de Shioon Li [100%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation de demi lovato
» Modèle de présentation
» Ma présentation ! (Phyllali)
» Présentation de Logan Echolls
» Présentation de Nathaniel Mandrake[en construction]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Préface - Les Bases :: Personnage :: Présentations-