Partagez | 
 

 [Présent] Vous ne préférez pas un chèque, plutôt?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lise Knightwalker
Heartseeker
avatar
Messages : 39
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
72/80  (72/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: [Présent] Vous ne préférez pas un chèque, plutôt?   Mar 6 Juin - 23:08

Énoncé de la mission:
 

「 Vous ne préférez pas un chèque, plutôt? 」

Lise & Dan
1ère partie: Tâter le terrain, made in Lise!


South Blue, cette mer du Sud pour la plupart du temps et de l'endroit toujours ensoleillé. Bien sûr, il y avait des exceptions à cela, comme les îles hivernales ou bien celles se trouvant dans un endroit où la météo n'en fait qu'à sa tête. Et l'île de Gogoa est un très bon exemple, c'est une île de taille correcte, vingt kilomètres du Nord au Sud et pratiquement pareil d'Est en Ouest, sans compter les récifs qui déforment l'endroit, la rendant moins cubique. La météo à présent, pour accéder à cette île il faut être un assez bon navigateur pour tenir bon et empêcher que l'embarcation ne vire dans une mauvaise direction pour cause de changement du vent soudain.

L'océan n'était pas déchaîné pour l'instant, le navigateur de l'embarcation tout à fait modeste qui voguait en direction de l'île Gogoa en faisait la remarque à ce qui semblait être sa capitaine. Dan Finnegan, grand homme, boussole en main ainsi qu'une carte posée sur le sol, il était assit en tailleur face à une grande femme à la chevelure rousse. Elle était en mini-jupe et n'avait qu'un haut de maillot de bain, des pistolets étaient visibles, accrochés à ses cuisses. Sa coiffure n'était qu'une queue de cheval haute, elle fixait l'horizon, l'île qu'ils convoitaient n'était plus très loin.

On arrive bientôt! Je vais préparer nos sacs Dan, attention à toi.

Alors que Lise descendait les escaliers pour aller dans leurs chambres et quitter le pont, le vent souffla un grand coup dans les voiles. L'embarcation fut projeté en avant, Dan manqua de tomber à l'eau et Lise, qui était à l'intérieur, trébucha et se cogna contre la porte. En se relevant elle quitta immédiatement la pièce, une pluie battante faisait rage à présent, et le vent menaçait de faire chavirer leur embarcation sur la côte. Dan tenait fermement le gouvernail, il suffirait juste que le vent change de sens ne serais-ce qu'un tout petit peu et ils pourraient chavirer plus vite que prévu.

Lise! Je tiens notre cap, occupe toi de tout préparer pour notre arrivée on risque de ne pas être très discrets et surtout ... tiens toi bien!

La demoiselle hocha la tête, elle n'y connaissait absolument rien en navigation, elle préférait laisser cela à son compagnon navigateur. La demoiselle terminait tout juste de remplir le dernier sac qu'elle sentit arriver le choc, la fenêtre qui donnait à l'extérieur montrait l'île en approche. Alors qu'ils allaient entrer en contact avec la côte, le vent changea subitement de sens pour les prendre de revers et les faire reculer violemment. Le choc repoussa Lise au fond de la chambre qui se prit les deux sacs sur elle. Inquiète plus pour son ami que pour ses petites blessures elle sortit en trombe de la chambre.

Dan ... DAN!!!

L'homme avait été projeté contre le mur en bois des compartiments. Heureusement, il avait su amoindrir le choc en s'agrippant à une échelle accrochée au mat qui séparait la distance du gouvernail au mur. Les deux jeunes pirates, après s'être relevés, observèrent un instant l'île ainsi que la météo. Un grand soleil avait prit place, aucuns nuages à l'horizon n'indiquait qu'il ne devrait pleuvoir dans la journée, car oui, vu la position du soleil il devait être environ dix heures du matin. Le vent avait reprit son côté doux, qui emmenait donc leur embarcation délicatement jusqu'au port où ils purent amarrés calmement. Lise descendit du bateau telle une princesse arrivant en terres conquises.

Bon, Dan! On va dans un bar, je meuuuuurs de soiiif!

Sa petite tenue restait inchangée, elle se trémoussait et agitait ses formes ouvertement face au gérant du port ainsi qu'à tous ceux qui étaient au même endroit. Celui qui gérait cet endroit en oublia même de lui faire payer sa place, personne n'était là pour lui rappeler ils étaient tous et toutes occupés à regarder ce magnifique corps se déplacer en direction du village portuaire. Son compagnon lui fit une ovation et lâcha même quelques applaudissements puisqu'elle avait réussi à berner l'intégralité d'un port. Tous deux finirent par rejoindre un bar dans ce fameux village portuaire qui n'avait honnêtement rien d'extraordinaire. Il y avait quelques boutiques en son centre, les habitations étaient "rangés" par moyens financiers. Les plus riches avaient les maisons au plus près du centre et les plus pauvres étaient mit à part, la pauvreté était très présente ici et ça s'en faisait ressentir dès l'arrivée des deux pirates. Une dizaine de pauvres gens vinrent leur demander quelques pièces pour avoir de quoi s'acheter à manger. C'est sans compter sur la générosité -ironie- de Lise pour leur faire comprendre qu'elle n'avait pas un sou.

Nan, j'ai que dalle.

Lise sursauta quand le présumé gérant du bar sortit en trombe devant son établissement. Il hurla sur les mendiants qu'ils n'avaient qu'à demander quelques sous à l'homme le plus riche de l'île au lieu de venir "pourrir" sa devanture, tels étaient ses mots. Dan attrapa in extremis le poignet de Lise qui allait donner un violent coup de poing au sale malpoli qui avait traité ces pauvres gens comme des animaux. La pirate n'osait pas se retourner, elle s'était montrée froide envers eux mais jamais elle ne leur aurait tenu ce langage grossier et rabaissant. Une fois attablée au côté de Dan et avec une bière face à eux ils purent enfin discuter.

Tu as vu les pauvres gens tout à l'heure?

Oui je sais je t'ai retenu.

Laisse moi finir. Quand le gérant du bar les a rejeté il a parlé d'un homme, un homme très riche ...

Lise lança un sourire à son compagnon qui fit mine un instant de ne pas comprendre ce qu'elle souhaitait, puis il dû revenir à la raison, le regard de la jeune femme était tellement insistant.

Non ... ne me dis pas que tu comptes t'en prendre à cet homme?

Moi? Non. Nous? Oui!

Pourquoi tu m'embarques toujours là-dedans Lise?!

Alleeeez, on est un duo nan?!

La demoiselle n'attendait pas de réponse orale de la part de son compagnon puisqu'elle s'attendait à un "oui mais..." et elle détestait qu'il lui réponde de cette façon. Elle lui fit comprendre ça en tapant sa main sur la table et en se levant, prête à quitter le bar. La demoiselle vida sa bière d'une traite et posa quelques pièces sur la table, elle fit un geste au serveur indiquant qu'ils allaient partir et qu'elle venait de déposer la monnaie. Lise prit le bras de Dan et avait un large sourire, elle avait un plan en tête. Elle prit la décision d'aller dans les quelques commerces du centre pour essayer de collecter des informations.

Dan l'accompagnait, il restait à ses côtés et se faisait passer pour le mari assez ténébreux qui ne parlait pas énormément mais qui enregistrait toutes les informations dans sa tête. Ils rassemblèrent donc les idées après avoir visité les trois quarts des magasins, à vrai dire il n'en restait qu'un et c'était un bon magasin de joaillerie qui semblait assez côté. Alors, du côté de la poissonnerie ils disaient avoir déjà entendus parler du vieux homme et qu'il envoyait des employés à lui en ville pour faire ses courses. Et les commerçants disaient tous la même chose, il ne gâchait par contre pas le moindre sou, ils voyaient certaines fois des employés fatigués et parfois même frappés. Ils expliquaient cela par des petites bagarres anodines, en vérité chaque commerçant le savait, le vieil homme n'était qu'un fou manipulateur qui était accro à son argent, il croyait pouvoir l'emmener dans sa tombe.

Dan, je vais seule dans la joaillerie. Prépare toi à retourner au bateau, je récolte les dernières informations et on se dépêche de préparer un plan.

Lise pénétra dans le bâtiment qui n'était pas très grand mais à la devanture luxueuse, montrant bien de quel type de commerce il s'agit. Rien qu'à l'entrée, le prix des bagues et autres bijoux coupaient le souffle à la demoiselle qui n'oubliait pas la principale raison de sa venue.

Bonjour mademoiselle, puis-je vous aider?

Huh? Oh bien sûr monsieur, je recherche un bijou soit une bague ou bien un bracelet pouvant s'accorder à la couleur de mes yeux.

Le vendeur, élégant sur lui, en costume avec pour simple haut une chemise surmontée d'un boléro noir, il claqua des talons en faisant volt-face à Lise. Il chercha un instant dans sa vitrine quelque chose qui s'accorderait bien avec les yeux de la jeune pirate qui se sentait de plus en plus observée. Soudain, une voix grave sortit de l'ombre derrière elle et s'imposa, ni le vendeur ni Lise n'osaient parler.

Ma belle demoiselle, permettez que je vous aides?
Île de Gogoa [South Blue]
Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Vous ne préférez pas un chèque, plutôt?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Et vous, vous ecoutez quoi souvent?
» Quel sport faite vous?
» A QUAND UN DEBAT SERIEUX ? LES ANTI-PARLMENTEURS LEVEZ-VOUS ! DEMASQUEZ-VOUS !
» Simpsonisez vous
» Georges Saati, vous avez raison mais ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-