Partagez | 
 

 [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Lun 29 Mai - 16:17

  • Shiki
  • Pnj
Hard Chain


La pièce est sombre et la lumière n’y pénètre que quand le soleil est haut dans le ciel, me laissant ressentir un peu de “ chaleur “ que entre 14h et 15h... En dehors de ces horaires, il m’est difficile d’avoir une vue claire dans ce trou à rat dans lequel je suis depuis un petit moment en attendant mon jugement. Dommage que sur les mers les choses bougent dernièrement, rendant une simple “ affaire “ aussi ridicule que la mienne aussi longue que s’il s’agissait d’un jugement de criminel de renom. En temps normal, s’il n’y avait pas eu d’histoires en parallèle, j’aurais été libéré depuis longtemps, ou emprisonné quelques jours de plus si les autorités du coin voulaient me faire chier. Quoi qu’il en soit, je ne jouais pas le jeu de la personne rageuse qui se plaint. Bien au contraire, je me comporte comme quelqu’un de doux et qui n’est pas impatient. Extérieurement, on pourrais croire que je me laissais mourir dans cette cellule, mais il n’en est rien. Je me contentais de ne pas craquer et mimer l’indifférence afin de ne pas entrer dans ce cercle vicieux qu’est celui de la haine. J’ignorais même les remarques de quelques gardes qui se vantaient que depuis le temps, les villageois devaient avoir oublier mes actes. Pensaient-ils que je faisais ça pour avoir l’image d’un super-héros ? Quel idiots, s’en était risible de voir à quel point les gens peuvent être simple d’esprit.

Début de journée classique. Il pleut dehors et je le sais car j’entends la pluie cogner contre la seule vitre donnant sur l’extérieur. Réveillé par ce doux son qu’est la pluie sur les vitres et l’environnement, je m’imagine seul dans une forêt en pleine averse. L’eau qui mouille ma peau, me réveil, me maintient éveillée, mais surtout... Je pense à ces petits animaux vivant dans ce genre de milieu hostile et paradisiaque à la fois. Poussant un profond soupire, je bouge légèrement, laissant un son métallique se faire entendre. J’en oubliais presque que j’étais enchaîné... Quelle connerie. Juste pour avoir frappé un officier, ils se sont amusés à m’enchaîner telle une bête sauvage, si ce n’est pas ridicule comme acte. Tournant mon regard vers mes chaînes, je regarde encore une fois comment elles sont faites, essayant de repérer une possible faille, mais rien n’y fait... Si seulement j’avais mes lames avec moi. Me laissant de plus belle aller, je respire tranquillement alors qu’un garde viens me “ nourrir “ comme toujours à 10h,12h30 et 20h.
Qu’est-ce qu’il y a au menu ? Un repas copieux, très calorique et idéal pour ne pas crever de faim dans ce genre de mise en captivité... Si vous avez cru à la blague, sachez que vous êtes idiot dans ce cas. Le repas est composé de très peu d’aliments comestible ( la plupart étant trop ou pas assez cuits ) et de l’eau. Au final, sans vouloir tomber dans le cliché bien que ce soit le cas, je me contente de pain et d’eau et un peu de sucre quand un fruit vient s’ajouter au panier peu garnis que représente mon plateau repas.

“ Pour manger, vous pourriez me retirer ces chaînes... C’est excessif vous ne croyez pas ? “

Le gardien tout aussi dévoué que ses collègues répète le discours très logique de son supérieur. Ils ne veulent pas de risques, zéro pour être précis, donc on minimise mes mouvements possibles un point c’est tout. Pitoyable... Même à Impel Down je suis certain que la logique en terme de torture et punition est plus rationnelle. Bref, prenant ma ration censée m’empêcher de mourir de faim, je laisse l’homme filer et je me mis à repenser à toutes ces aventures que j’ai eu.
Ces injustices qui ne sont pas assez punies, ces gens qui souffrent car parfois la priorité n’est pas la meilleur qui soit. La marine a beau agir pour une cause se voulant juste, la méthode employée n’est pas la bonne et ils se lancent dans des chasses à l’homme, oubliant le but premier de leur cause si sainte : protéger autrui. Accessoirement, on pourrait presque affirmer qu’ils protègent seulement le peuple privilégié, ceux qui en ont soit disant besoin : les riches. Est-ce ça être un marine ? Sans doute est-ce pour ça que j’aurais souhaité rejoindre officiellement la révolution, mais être seul est tout aussi bien. Dommage que désormais ce soit terminé. Soupirant de lassitude, je me mis à compter les secondes, puis minutes... Et enfin les heures, me demandant si un jour ils allaient enfin venir pour me dire : c’est l’heure du jugement. J’étais curieux de voir jusqu’où irait cette mascarade. Allaient-ils me condamner à mort ? Si oui, je me demande bien avec quelle réelle justification. Même avec le décret Décima, je ne vois pas comment ils pourraient justifier une telle sanction.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Lun 5 Juin - 19:21

Rumeurs libératoires

T’es sûre de toi Lily ?


Mais oui je te dis, y’a un révolutionnaire super fort là-bas, ils ont dû le choper par surprise et le garder dans la prison.


Mais c’est une base de seconde, voire de troisième zone, il n’y a vraiment rien là-bas. Alors pourquoi la marine y placerait une révolutionnaire primé. Qu’est-ce que t’en penses Norok ?


NYARK !


Mais pourquoi tu lui demandes, y’a que Kana qui le comprend.


Mais non ! Il suffit de le regarder dans les yeux pour comprendre le message.


Ah bah oui, tu comprends un message composé de « Nyark » en regardant un animal aveugle dans les yeux ?


Oh ferme la, tu comprends jamais rien. Je suis sûre que t’as encore rien compris pour ton histoire de révolutionnaire là.


Bah… Tu sais quoi ? On y va, on explose le tout et on voit ce qu’il en est. Kana nous engueulera pas si on explose une base gouvernementale toute petite comme ça, elle attaque Impel Down elle.


Ouais aller, on fait ça. Ca me donnera l’occasion de jouer avec mes Dollz.


L’origine de cette discussion provenait en réalité d’une rumeur qu’avait entendu Lily en parlant avec le propriétaire d’un bateau marchand itinérant. Apparemment, une pointure de la révolution avait été attrapée et pourrissait tranquillement dans les geôles de cette base de la marine. Sayara, anciennement placée dans les bureaux administratifs du gouvernement mondial, connaissait la fiche technique et diagnostic de ce pied à terre de la marine. Il s’agissait là d’un édifice de second ordre, une base minime de la marine qui n’avait aucun intérêt autre que celui d’y mettre à la tête un vieux lourd sans compétence à l’égo surdimensionné. S’attaquer à cette base ne présentait pas un risque réel, il s’agissait d’une mission de libération associée à une petite expédition destruction qui faisait finalement bien plaisir à l’artificière du groupe de la maudite du scorpion.

Après un ordre donné, Bulle débarqua sur l’île tant recherchée, laissant sortir de son estomac massif les habitants qu’elle accueillait habituellement. Norok, Sayara et Lily étaient tous de la partie, tous voulaient se dégourdir les jambes, ou les ailes, en découvrant si oui, ou non, le captif était une tête de la révolution ou un simple voleur de pomme.

Le chemin jusqu’à la petite base ne fut pas très long mais le groupe attendit que le voile de la nuit recouvre l’île pour débuter cette nouvelle quête. Les informations de Sayara s’étaient révélées exacts et la base était faite de brique simple, était d’une taille minimale et ne devait pas abriter beaucoup de forces armées.

Ce fut donc sous une lune montante que Norok retrouva le ciel, que Lily se mit en position prêt de la clôture et, qu’après un lancer puissant, la bombe de Sayara vint à exploser contre le « mur d’enceinte ». Les festivités débutaient.
© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mar 6 Juin - 23:33

  • Shiki
  • Pnj
Hard Chain


La journée passait. Le soleil montait dans les cieux pour finalement retomber. Course incessante, je ne cessais de regarder cet astre lunaire jouer au phénix. Lui et sa soeur étaient deux choses fantastiques dans ce monde et sans doute est-ce une beauté que personne ne pourrait détruire ou ternir : le soleil et la lune. Rêveur, je passais mon temps à imaginer des choses, me demandant quand enfin ce calvaire allait se terminer, car cela en devenais puéril. Poussant quelques soupire de temps à autre, j’étais rassuré que depuis le temps je n’ai pas gagné une envie de me gratter des parties ou autre, car là, j’étais mal barré avec les bras attachés. Situation cocasse ? Tout dépend des opinions... Quelle heure est-il ? Aucune idée, en tout cas, une fois de plus, le temps est passé sans que je m’en rendre compte et si je pouvais, j’ajouterais une barre sur le mur pour me souvenir depuis combien de temps je suis enfermé ici. Deux jours ? Dix ? Un mois ?

“ ... “


Tandis que le manteau ténébreux commençait à recouvrir le ciel et que l’ampoule géante blanche trônait dans le ciel, je commençais à m’endormir. Bonne nuit Shiki me disais-je, mais alors que j’allais embrasser Morphée et de plus belle retrouver sa compagnie, voilà qu’un imprévu me réveilla. Un bruit sourd me sortit de ma torpeur et je pouvais bien dire que cela me surprenais. Aucun des gardes n’avaient parler d’un feu d’artifice sur l’île. Est-ce un test ? Ou un réel problème censé m’inquiéter ? Il était normal de douter, après tout, attaquer une base marine semble devenir anodin de nos jours. Il n’y a qu’à voir les attentats récents sur Nighty Town... Les gens prennent de l’ampleur et prennent confiance. Avec la confiance, la peur devient courage ou idiotie et finalement, après avoir rassemblé des forces désespérées, ils se lancent à l’attaque. Étions nous en proie à des gens tel que les Shadow Ghost ou une mafia tout aussi cruelle ? Pendant quelques instants, je craignais pour ma peau alors que rapidement les marines s’activaient.

Tous en alerte, je les voyais déambuler dans les couloirs, arme à la main. Et ben... Il ne manquerait plus que cette explosion soit juste un gros pétard et le gamin responsable de ce lancer malheureux aurait droit à une belle histoire, en plus de faire passer les marines pour des gros paranoïaques. Ils étaient en ébullition, ils s’activaient comme si la guerre de Marineford avait lieu à leurs portes, j’en étais autant amusé qu’admiratif. Une telle coordination à une heure pareil de la nuit ça force le respect. Quelque chose passa dans le ciel, mais je n’eus pas le temps de voir ce dont il s’agissait. Un oiseau ? Tournant ma tête vers la fenêtre en ayant un simple aperçu de la lune et le ciel peu étoilé, des coups de feu se mirent à retentir.
Les marines avaient engagés une cible, ou plusieurs. “ Tirez “ qu’ils disaient... Les balles pleuvaient et le brouhaha empêcherait sans doute les villageois de dormir en plus de les affoler. Quel dommage... Attendant que ça se calme, je me demandais bien qui pourrait être responsable d’un tel grabuge. Racaille ? Ou autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mer 7 Juin - 0:22

Ca va péter !

A peine la première explosion avait eu lieu que la lancière s’était infiltrée au sein de la base marine par le trou béant créé par Sayara. Liliy devait jouer de furtivité et d’ingéniosité pour éviter les forces ennemis à l’intérieur pendant que Sayara, bien cachée, lancerait des bombes et Norok, camouflé dans l’ombre de la nuit, décimerait les rangs gouvernementaux.



Lily avait pénétré dans l’enceinte de la « base marine » qui était en réalité constitué d’un gros bâtiment en brique rouge, d’une petite aile annexe ressemblant à un corps de grange et d’un champ servant de terrain d’entrainement, de zone de repas et de repos probablement. Si l’architecture et la dureté des lieux n’égalaient pas Marineford ou les grandes bases des Blues ; il s’agissait là d’un édifice solide qui ne s’écroulerait pas pour une simple explosion. Le trou produit par la Doll de l’artificière était donc suffisamment grand pour laisser passer deux ou trois personnes de front mais n’avait pas permis de causer de dégâts sérieux à l’intégrité de la base.

Se faufilant à travers les couloirs, Lily cherchait le chemin menant au sous-sol. La main serrée sur une lance en fer blanc qu’elle ne quittait pas, elle progressait en direction de ce qui était la salle commune. Les bruits de pas et les cris d’hommes paniqués se répandaient dans tout le QG alors que les premiers bataillons s’approchaient de la brune. Cette dernière emprunta la première porte pour échapper aux gardes et se retrouva finalement seule dans la réserve alimentaire des lieux, attendant que l’environnement soit plus calme au dehors. Les premiers bruits de tir se firent entendre malgré l’épaisseur notable des murs de brique. Explosions étouffées d’arme à feu et autre détonation de plus grandes importances se mêlaient alors en provenance du lieu de destruction du mur.

N’entendant plus de bruit de pas près de la porte, Lily reprit son chemin pour finalement rejoindre la salle commune où se trouvait trois mouettes armées, anxieuses et discutant des évènements en cours. Les trois hommes furent surpris en voyant la petite jeune femme entrée et furent davantage étonnés en la voyant couvrir la distance qui les séparait d’elle en quelques enjambés. Glissant sur le plateau d’une table, la jeunette envoya le bout de la hampe de sa lance dans le visage d’un premier adversaire. Alors que celui-ci hurla sous la violence du coup, tout en tenant son nez fraichement fracassé, il ne put qu’assister impuissant à la mise en déroute du collègue immédiatement à sa droite. La Mikao avait repris rapidement son équilibre et avait frappé l’adversaire suivant du plat de sa lame au niveau des côtes, avant de lui envoyer son pied au niveau du menton. Le dernier homme lutta à la lame quelques instants mais du finalement s’incliner devant l’allonge supérieure de la lance. La subordonnée de la verte termina en assommant les trois ennemis avant de reprendre sa route vers l’escalier descendant qui se trouvait dans un coin de la pièce.

Avalant les marches trois par trois, elle déboula finalement dans la salle des cachots où se trouvaient plusieurs cellules, vides pour la majorité. L’une cependant contenait un roux à l’extrême, une description qui correspondait à cette rumeur qui avait fondé leur présence sur l’île. Problème : Lily ne reconnaissait absolument pas le prisonnier malgré le fait qu’elle avait vu passer un grand nombre d’affiche de personnes recherchées. Devant son erreur, elle ne put que constater sa bêtise.

Merde… Je crois que Sayara va encore me passer à savon… Et elle va tout raconter à Kana… Bah… je suis là après tout.


Se plantant devant la porte du cachot, elle envoya au prisonnier son plus beau sourire.

Lily Mikao, c’est toi le révolutionnaire ?




Les premières détonations ennemies ne tardèrent pas à mettre l’artificière dans une position compliquée. Ayant oublié d’emmener avec elle son lance-grenade, la rouge ne pouvait compter que sur sa force surhumaine pour lancer les bombes de sa fabrication. La précision n’était pas, ou peu au rendez-vous mais la destruction restait la même. A l’abri des troncs de la lisière de la forêt, qui encaissait les balles à sa place, la Nokano lançait sans interruption des « boomeuses » de son crue. Misant sur le non-létale, elle variait entre ses célèbres « Glue girl » et ses redoutables « Freezy Ladys ». Entre glace et colle, les ennemis de l’experte en destruction ne pouvaient plus progressés et étaient coincés dans l’ouverture faite plus tôt dans le mur d’enceinte. Seul contre une vingtaine, Sayara gérait plus ou moins la situation, mais elle n’était pas seule.



Haut dans le ciel, Norok agissait lui aussi. Chaque fois que l’un des hommes cherchait à franchir la barrière de colle glacée ou de glace collée formée par Sayara, la chauve-souris géante descendait en flèche pour abattre sa fureur sur l’intéressé empêchant par la même la pauvre rouge de subir toute attaque au corps-à-corps. Pour l’heure, les choses se passaient bien ; mais il fallait faire vite : le commandant Buffalo s’approchait de la zone de combat.

© Codé par Kari Crown

Techs de Sayara:
 
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mer 7 Juin - 1:07

  • Shiki
  • Pnj
Who are you ?


Un brouhaha dantesque, des explosions, des coups de feu... Une mélodie sonnant faux à mes oreilles, moi qui étais plus habitué au calme de la nature. Il n’y a rien de mieux que le bruissement des feuilles, le doux chant du vent et le calme de mère nature. Mais là, j’en étais très loin... J’étais au coeur de ce que l’homme aimait... Soupirant de lassitude, je me demandais si cette attaque allait finir. Je ne souhaitais pas que les marines gagnent et repousser ce possible envahisseur, mais j’aimerais pouvoir m’endormir, re-entendre ce doux son que la nuit m’offrait avant de m’endormir. Mais je ne faisais qu’espérer, prier pour rien, alors que dehors, le grabuge ne faisait que s’accentuer au fil des secondes qui défilaient. Mais alors que les choses continuaient d’attaquer mes tympans, autre chose attira mon attention et ce furent des bruits de pas. Vifs mais légers, ces derniers ne correspondaient pas à ceux d’un soldat empressé de la marine. Se pourrait-il que ?

Redressant le visage, j’observais alors la silhouette se dessinant devant moi. Une jeune fille au physique bien trop jeune - et pourtant armé - se présentant face à moi, celle-ci me demandait si j’étais le révolutionnaire. Hm ? Au début, je ne comprenais pas, mais qui sait s’il ne s’agissait pas de moi effectivement. Réfléchissant rapidement, finalement, je répondis avec toute la franchise du monde.

“ Si une personne qui n’est pas d’accord avec la vision de la marine est un révolutionnaire, alors oui, il doit s’agir de moi. Sinon... À défaut de l’être officiellement, j’aimerais contacter certaines personnes pour entrer dedans. “

Loin d’imaginer les rumeurs chez les verts qui circulaient déjà, je ne me définissais pas comme son homme alors que s’était le cas. Fixant la miss de mes yeux ambrés, je penchais doucement la tête sur le côté. Si jeune... Qui quelle soit, est-ce raisonnable de combattre à son âge ? Quand bien même des samouraïs croisent le sabre dès leurs plus jeunes âge, il est question d’une petite fille à mes yeux dans le cas présent. A-t-elle elle-même fait sa voie jusque là ? Si oui, pour sûr qu’elle a du rencontrer des marines sur son passage. Sont-ils morts ? Ravalant ma salive suite à cette possibilité, je finis par poser mes questions qui me taraudaient.

“ Est-ce toi qui est responsable du brouhaha dehors ? Es tu seule ? Ou accompagnée ? Qui es tu ? Ou qui êtes vous ? “

Questions normales non ? Si ça se trouve, il s’agissait d’une organisation criminelle qui souhaitait louer mes “ talents “... Ce n’est pas rare de nos jours. Mais si tel était le cas, j’allais devoir réfléchir vite à quoi faire et quoi dire. En revanche, s’il s’agissait d’une personne me voulant du bien, ma langue se délierait plus facilement à son égard.
Mon regard se tourna vers la petite fenêtre, où la silhouette était encore passée dans le ciel. Combien sont-ils ? Respirant calmement, je revins à la belle pour attendre ses réponses. Allait-elle me libérer ? Ou m’interroger ? À moins qu’avant d’en arriver là on m’extrait contre mon gré ? Tant de questions sans réponses.

“ ... Si tu prévois de me faire sortir, j’ai des armes à prendre... J’y tient. “

Il ne s’agissait pas de fusils ou d’armes pour me défendre, mais bien de mes armes à moi, personnelles.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mer 7 Juin - 8:47

Erreur d'identité




Le rouquin se voulait, ou se la jouait, philosophe, mais quoiqu’il en soit il n’était pas la personne que Lily recherchait. Enfin, plus exactement, la personne que Lily recherchait n’existait pas, il ne s’agissait que de l’objet d’une rumeur mal comprise par la brune. Quoique, peut-être que finalement il ne s’agissait pas d’un révolutionnaire connu et reconnu mais bien d’un jeune homme en quête de liberté et de justice. Le plus naturellement du monde, la Mikao réafficha son sourire devant cet inconnu et répondit à ses questions.

Bon bah ça fera l’affaire, pour la rencontre avec des gens de l’intérieur, on verra plus tard. Je m’appelle donc Lily, les explosions sont le fruit de mon ami Sayara à l’extérieur.


Soudain, la lumière lunaire provenant de la lucarne se masqua une fois de plus sous le voile membraneux de deux ailes noires. La révolutionnaire n’eut le temps que de comprendre qu’il s’agissait là du prédateur nocturne qui les avait accompagnées sur l’île.

Ah et le machin qui passe dans le ciel c’est Norok, la chauve-souris géante de notre dirigeante. Tu n’as rien à craindre de nous, nous sommes des révolutionnaires. Pour tes armes, dépêchons nous, Sayara et Norok doivent commencer à être un peu embêté.


Lily mit alors la pointe de sa lance dans l’interstice de la porte de la cage avant de pousser de toutes ses forces, comptant sur la force exercer par ce mécanisme de levier pour libérer l’inconnu. Au cours de l’effort, elle demanda au roux comment il s’appelait et pourquoi se trouvait-il ici. Elle n’avait pas peur de libérer un tueur en série et ce pour plusieurs raisons. La première était que l’homme n’était pas armé et que la subordonnée de la verte pouvait le défaire aisément. La seconde restait le seul fait de sa présence ici, un criminel réellement dangereux ne resterait pas à pourrir ici, il serait envoyé dans le lieu que Kanäe attaquait actuellement.

Finalement, et à force d’efforts, la porte céda, il ne restait plus qu’à trouver les lames de Shiki.


Lily commençait à arriver à court de bombe « d’immobilisation » alors que Norok avait été découvert comme celui décimant les rangs gouvernementaux par les cieux. Les ennemis avaient en conséquence commencés à viser le ciel et à tenter d’abattre cette bête totalement inconnue. L’un des hommes perdit encore connaissance après avoir été heurté par une bête en pleine descente.

Sayara lança finalement sa dernière bombe à colle avant d’hurler un ordre ultime, quelque chose qui lui permettrait de prendre un certain avantage.

Norok ! Hurle !


Une seconde plus tard, un cri perçant déchira la nuit et entraina un mouvement de protection auditive parmi les membres de la marine, la plupart lâchèrent leurs armes et se couvrirent les oreilles pour ne plus souffrir de la torture que leur infligeait le grand chasseur.

Profitant de l’œuvre de Norok, et s’étant préalablement couvert les oreilles pour prendre l’avantage, Sayara se mit à découvert l’espace d’un instant et lança quelque chose de plus sérieux. Récupérant une nouvelle bombe dans son sac, elle la lança en direction du groupuscule de mouette. Et alors que le calme revint dans la nuit, une explosion plus forte que les autres troubla encore cette paix éphémère. Une pretty doll venait d’exploser et allait laisser la majorité des adversaires sur le carreau.

Lorsque les choses semblaient finalement s’arranger, un homme fit irruption dans le trou formé dans le mur d’enceinte.


Commandant Buffalo
Je vois… C’est donc à moi de m’occuper de ça… Comme d’habitude.


Un autre artificier entrait dans la place.
© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Jeu 8 Juin - 1:55

  • Shiki
  • Pnj
Who are you ?


Aussi enfantin cela soit-il, la belle me répondit avec un ton des plus simple. Elle annonçait les choses comme si tout était normal, alors qu’on était au milieu d’une attaque servant à me libérer ( ? ). La révolution est vraiment plein de surprise, mais malgré tout, je l’écoutais elle et ses présentations. Ainsi donc, ils étaient trois ? Deux personnes et une bête ? Une chauve-souris géante ? Jamais je n’avais rencontrer une telle espèce et ma curiosité était piqué à vif. Restant silencieux, je notais le fait qu’elles étaient sous les ordres de quelqu’un. Qui donc hein ? Regardant celle-ci pénétrer la cellule en s’occupant de la serrure de la porte, je la laissais faire.

“ Qui est votre dirigeante ? Qui vous envoie concrètement ? “

Espérant une réponse, je la laissais me libérer de mes chaines et pour la première fois depuis je ne sais plus combien de temps, je pouvais bouger librement. Quelle sensation que la liberté. Agitant un peu mes bras, faisant un bref exercice, voilà qu’un cri assourdissant eu lieu après une imposante explosion. Est-ce la bête qui les accompagne ? Quel hurlement.. Revenant à moi en espérant ne pas être sourd, je me mis à observer les lieux.

“ Ne perdons pas de temps... Il faut partir. “


Même si les marines ne devaient pas être trop importants pour eux, moi, je n’étais pas non plus capable de leur tenir tête si les hauts-gradés se ramenaient. Ainsi, je me mis à fouiller les pièces en priant arriver vers la salle où sont entreposés les pièces à convictions, ou les armes tout simplement. Quand finalement mes yeux se posèrent sur des fourreaux que je reconnaitrais entre mille, je vins alors à m’y précipiter. Dégainant les lames pour voir s’il s’agissait bien d’elles, je laissais la miss voir une lame blanche, une noire et enfin une épée. Rassuré, je vins à remettre ces armes à leurs places et je me retournais vers elle, bien décidé à nous en aller.

“ Par où on sort ? “

Réfléchissant à la réponse, je vins alors à respirer un grand coup tandis que des bruits de pas se faisaient entendre. Des marines avaient eu l’idée de rentrer en ayant la réflexion soudaine : c’est une attaque idéale pour tenter de voler de l’armement ou libérer les prisonniers ( même s’il n’y en a qu’un au final... ). Secouant la tête, nous pourrions tenter une percée, mais ce serais long et fastidieux selon moi. Non... Préférant être astucieux plutôt que brutal ce soir, je vins alors à faire signe à la miss de reculer, puis je dégaina ma lame noire. La présentant devant moi, je me mis à fermer les yeux, comme si je méditais debout. Et tandis que je prenais une pose presque solennelle, je récitais ces quelques mots.

“ Ma lame est un outil de justice. Non utilisée en état de colère, ou pour une vengeance. “

Et sur ces mots, je re-ouvris les yeux pour alors viser le plafond menant à l’étage du dessus et donc plus près de la sortie. Rangeant ma lame, je la dégainais pour la ressortir aussitôt avec une force et une vitesse ne laissant aucun doute : même si je n’étais pas LE sabreur de cette histoire, je n’étais pas le petit novice qui avait trois lames pour le plaisir de faire joli. Une lame d’air partit en un éclair pour pourfendre le plafond et littéralement couper celui-ci. M’écartant et laissant les gravats tomber au sol, quand le trou était enfin à découvert, j’invitais la belle à y aller, prendre les devants tandis que je répétais la techniques à l’entrée de la pièce pour faire effondrer quelques gravats et empêcher les marines de venir, ou du moins les retarder.

“ Allons-y. “

Rangeant ma lame, je ne demandais même pas ce qu’elle pensait de cette démonstration montant à l’étage supérieur, priant que pas trop de marines ne soient en train de nous attendre... Vu la chaos qui régnait dehors... On n’est jamais trop sûr de rien.


tech utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Ven 9 Juin - 7:35

Chemin vraiment pas tranquille



Oh oh, calme toi princesse. Je sais que t’es heureux que je sois venu te sortir de ton donjon mais calme-toi un peu et profite de l’instant.


Lily n’avait rien contre un brin de causette, au contraire elle était la première à tailler le bout de gras avec tout le monde dès que l’occasion se présentait à elle. Mais devant ce rouquin elle était un peu prise de court, elle ne pouvait littéralement pas en placer une. Et alors que finalement il n’attendait pas vraiment de réponse pour entrer en action, Lily peut enfin lui répondre entre deux mouvements de sa part : quand il bougeait il ne parlait pas. Ah, si en fait, voilà qu’il parle même en se concentrant, pour raconter n’importe quoi en plus… La pauvre brune se demanda alors si elle n’avait pas fait une erreur en sortant ce gars-là de détention ; et s’il était fou ? Oh au pire Sayara lui ferait exploser une bombe en pleine tête ou Norok lui planterait ses crocs dans l’épaule avant de le balancer en pleine mer, rien de bien grave.

Finalement, l’absence totale de considération de Lily et sa légèreté face à la mort d’autrui sauvait peut-être la vie du rouquin encore inconnu. Et d’ailleurs ; celui-ci se permettait de questionner à tout va mais n’avait même pas rempli la première des règles de bienséance : la présentation. Et alors que Marcel ouvrait le plafond, la Mikao le dévisagea, affichant son plus grand sérieux.

Et sinon la présentation, c’est pour les chiens ? Je me suis présentée moi il me semble.


Elle ne bougerait pas de là sans en savoir plus sur ce compagnon d’infortune ; une fois qu’elle aurait eu sa réponse, elle pourrait envisager de bouger et de rejoindre l’étage supérieur en suivant l’épéiste. Si la galanterie demandait aux hommes de laisser passer les femmes en premier, Lily préférait éviter de rencontrer un comité d’accueil sans avoir un bouclier à disposition. En plus de ça, les bruits d’explosion avaient l’air de s’accentuer, soit Sayara lançait plus vite, soit elle n’était plus la seule à user d’engins explosifs.


A l’extérieur de la base de seconde zone, un combat avait lieu entre Buffalo (aka l’exploseur fou) et Sayara Nokano, la furie rouge au service de la chasseresse verte. Chacun des deux adversaires balançait ses bombes en veux-tu en voilà mais rapidement ils en vinrent à constater une pénurie dans les stocks. Le champ de bataille ne ressemblait alors à rien d’autre qu’à un champ de mine, les deux combattants étaient noirs de poussière et les blessures, pour le moment superficielles, s’étaient démultipliées sur les deux corps. Au final, et comme le dise les jeunes, les combattants n’étaient pas frais.

Le dirigeant de cette base marine, non pas connu pour sa puissance et ou ses faits d’arme, avait été placé à ce poste uniquement en considération des services qu’il avait pu rendre dans son domaine d’expertise. Il avait longtemps été membre de l’unité de déminage avancé de la marine sur Grand Line et aurait, un jour, sauvé la vie de plusieurs dragons célestes ciblés par un attentat à la bombe. Si les nobles avaient trouvé ça tout à fait normal et ne l’en n’avait même pas remercié, l’amirauté avait décidé que cet acte de bravoure valait bien une récompense et le plaça à la tête de ce petit détachement excentré. Ici, loin de tout, il pouvait expérimenter ses créations explosives et mener son groupe d’homme comme il le voulait. Connu pour son laxisme envers ses hommes mais sa grande intransigeance envers les ennemis, il n’hésitait pas à rendre la justice à grand coup d’explosif.

Quoiqu’il en soit, et dans l’optique de ces stocks s’amenuisant, Sayara et Buffalo quittèrent le confort relatif de la lutte à distance pour débuter une dance mortelle au corps-à-corps. C’était Sayara qui avait initié cette phase de combat rapproché pour la simple et bonne raison que celle-ci n’hésitait pas à jouer de ses Dollz les plus petites en toute circonstance, les collant allégrement sur le corps de son ennemi avant de s’écarter et de faire péter. Elle était déjà parvenue à en placer une sur l’ennemi mais l’armure jaune et épaisse de celui-ci l’avait plutôt bien protégé.

Si elle avait pu avoir le dessus dans un premier temps, il semblait bien que la belle rouge commençait à céder du terrain devant la brutalité de son détracteur, les explosions empêchant Norok d’agir, la bombeuse était seule. Il ne restait plus qu’à espérer que Lily revienne rapidement.
© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Dim 11 Juin - 15:32

  • Shiki
  • Pnj
Rescue ?


La gamine venue me sauver semblait spécial... Comment peut-on “ apprécier “ un moment comme celui-ci ? C’est une bataille et quand bien même elle et ses potes sont peut être plus forts, cela ne signifie pas que l’on doit jouer car on sait tous ce qu’il se passe avec les mouettes. En général, quand la première salve ne fait pas son travail et qu’on a l’idiote idée de rester sur place, ils envoient une seconde vague bien plus sympa que la première. Autant dire, mon sérieux reprenait le dessus et je ne comptais pas m’attarder ici pour finir encore en prison - mais avec de la compagnie cette fois - plutôt lécher les chaussette du haut gradé de la base...

“ Je ne profiterais qu’une fois hors de cet endroit... “

Rabat-joie ? Sans doute... Ainsi, je faisais ce que je devais faire, jusqu’à ce que cet enfant se remette à faire parler d’elle. Immature au possible, je retenais un certain agacement face à ce genre de comportement trop sûr de lui. C’est un coup à se faire tirer dessus par un sniper - même mis en évidence - ou se prendre un coup basique de chez basique... Note à moi même : discipliner cet enfant. Mais pour l’heure, on se devais de sortir de là. Alors quand elle recommença avec ses enfantillages, je ne pu m’empêcher de me frotter la nuque et la remballer gentiment n’étant pas du genre à m’énerver.

“ Cela peut attendre un peu non ? Sans vouloir t’affoler, nous sommes au milieu d’une base marine avec des mouettes totalement en alerte et si on tends l’oreille, les explosions ne cessent pas... Faudrait peut-être penser à aller aider les autres non ? “

Espérant avoir été clair, je me décidais à relâcher mon nom et prénom, histoire qu’éventuellement elle ne “ boude “ pas... Ce serais le pire scénario.

“ Shiki Maximus Eiki. “

Et sur ces mots, je ne l’attendis pas pour aller vers la sortie. Brisant une autre partie du Q.G, j’espérais piéger donc les marines à l’intérieur et ainsi peut être plus tranquille dehors, mais rapidement, quelques marines firent feu au moindre mouvement, me forçant à rester dedans. Que faire hein ? Visiblement, un homme tenait tête à une fille aux cheveux rouge et empêchait la bête d’approcher. Réfléchissant à pleine vitesse en attendant que l’autre enfant arrive, je vins finalement à tenter une percée. Dégainant mes épées, je me mis à foncer vers un groupe de trois artilleurs. Évitant les tirs tant bien que mal, l’un d’eux toucha légèrement mon épaule, m’arrachant une grimace, mais je ne m’arrêtais pas dans ma course pour arriver à eux et une fois à portée, mes lames s’empressaient de découper leurs canons pour que leurs armes soient inutiles. La suite se termina simplement via des coups d’estoc, car même si ce sont des ennemis, je ne comptais pas les tuer, bien loin de moi cette idée. Défait de cette bande d’incapables, il ne restais plus qu’à défaire le principal ennemi de l’histoire non ? Malheureusement, ses bombes étaient redoutables et d’ailleurs, le souffle de l’une d’elle me fit reculer. Que faire que faire ?

Regardant les alentours, je voyais alors la bête volante chercher elle aussi visiblement une ouverture. Comment attirer son attention ? Espérant me faire comprendre, je me mis à siffler la bête sans savoir si elle comprendrait, mais mon désir et envie du moment était de la chevaucher pour prendre de la hauteur puis tomber littéralement sur l’homme qui représentait la seule dernière menace.


tech utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Lun 12 Juin - 11:18

Leadership



Si j’étais toi « Shiki Maximus » je me calmerais deux minutes.


Le ton n’était plus le même, la douce et légère Lily avait soudainement clos les vannes de la bonne humeur pour emmener son interlocuteur sur un terrain beaucoup plus sérieux. La véritable figure de dureté dans l’ensemble du groupe de la chasseresse verte n’était initialement pas Lily, bien au contraire. Kanäe et Sayara était infiniment plus dure que Lily qui était une femme à la joie de vivre débordante et verve inégalable. Mais ce que la jeune brune détestait par-dessus tout était les mauvaises langues devant elle. Ce rouquin semblait croire qu’il allait prendre le leadership de sa libération, et plus encore, de l’attaque de cette base gouvernementale mais il ne savait rien des forces en présence et encore moins de ce qui se jouait au-dessus de leurs têtes.

Aider les autres ? Excuse-moi mais tu ne connais pas les autres en question, ne cherche pas à jouer au héros et à intervenir dans un combat de Sayara.


Tendant le doigt vers la source des bruits sourds, Lily marqua le silence total pour permettre aux personnes en présence d’entendre l’environnement, et notamment les explosions. Contrairement aux explosions de maintien des troupes armées, celles-ci étaient plus rapprochées et beaucoup plus sonores. Dans un premier temps, les témoins auditifs de ce spectacle ne pouvaient faire la différence à moins d’y prêter un grande attention, ou de connaitre particulièrement bien le style en question.

Tu perçois la différence de tonalité dans les explosions ? Tu entends l’irrégularité et la proximité de ces dernières ? Avant, les détonations ne faisaient que peu de bruit, ça signifiait que Sayara lançait des bombes non-létales. Probablement des bombes à glace, à colle ou à mousse. En plus, les explosions étaient régulières, donc elle lançait des bombes sur un rythme établi. Maintenant, ce rythme est perturbé et les explosions sont plus sonores ça signifie qu’elle est passé aux bombes létales et au combat rapproché. Et il y a autre chose, on dirait que les explosions se répondent donc elle doit les faire exploser par deux.


L’exposé de la situation faite par Lily était quasi parfait, elle n’avait cependant pas compris qu’en réalité son acolyte combattait un autre artificier. Pour la suite, elle vit l’épéiste percé un trou dans le mur pour prendre un autre point de sortie, ce qui l’intéressa beaucoup et d’ailleurs elle ne le suivi pas le moins du monde ; préférant suivre le chemin qu’elle avait d’ores et déjà emprunté. Si Shiki perçait un nouveau trou dans le mur, il allait attirer l’attention des gardes et les forcer à oublier leurs arrières. La suite des évènements ne lui donna pas tort étant donné que le roux se fit canarder à peine son trou creusé. Les quelques hommes présents à l’extérieur oublièrent donc immédiatement de couvrir leurs arrières, erreur fatale. Au moment où le bretteur se mit en action, pour se battre, cinq hommes surgirent en renfort de ceux qui avaient été mis hors d’état de nuire, prêt à le cribler de balles. Ils n’en eurent cependant pas l’occasion, tous rapidement fauché au niveau des jambes par la hampe d’une lance, puis assommés au sol par le bout non-létale de cette même arme. Elle entendit alors son collègue siffler Norok.

T’en as de l’espoir toi… Norok ne répond au sifflement que de deux personnes. Sa maîtresse, Kanäe, et Sayara. On pense qu’il est amoureux d’elle mais on n’est pas sûre. Sinon…


Sans ajouter un mot, elle attrapa sa lance à la façon d’un javelot et le lança en direction du duo de combattants explosifs.


Le combat était périlleux, les explosions étaient faibles mais faisaient mal à chacun des combattants ; la déflagration d’une d’entre elles ayant notamment arraché le bas de la jupe déjà courte de la rouge et une autre ayant cramé une partie de la chevelure blonde de Buffalo. Chacun des combattants avait pu prendre l’avantage à un moment ou à un autre du combat mais au fur et à mesure la mouette prenait le devant. Il était plus faible que la rouge en termes de puissance pure mais bien plus agile qu’elle ; ce qui semblait être le plus important dans ce combat.

SAYARA !


Ah ! Enfin ! En entendant ce cri, la Nokano sourit, elle savait qu’elle pouvait compter sur le soutien de son acolyte brune. Se retournant, elle vit alors la lance foncer vers elle et son adversaire pour en embrocher un des deux. Elle s’accroupit alors vers le sol et posa une bombe au pied de son ennemi et du reculer pour ne pas perdre un pied. L’ayant placé sur sa gauche, et Sayara se trouvant sur sa droite, Buffalo ne pouvait que reculer pour ne rien risquer. Trajectoire travaillée à l’entrainement ou simple coup de chance ? Dans tous les cas, le blond n’avait pas prévu le projectile et se fit empaler la jambe dans un râle de souffrance. Sans attendre, la belle lui colla un coup de poing monumental au niveau de la tempe et le fit sombrer dans l’inconscience. Elle se redressa enfin en direction de sa camarade tout en sifflant pour faire descendre Norok.

C’est bon ? T’as récupérer le colis ?

© Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mar 13 Juin - 3:19

  • Shiki
  • Pnj
Rescue ?


Aussi insupportable cela soit-il, j’étais déjà partit tandis qu’elle “ boudait “. Du moins, si j’avais été présent, je l’aurais pris ainsi. Cependant, ses explications étaient tout simplement dites dans le vent étant déjà partit au loin. Pas question de laisser les gens se battre et risquer de se blesser. Ils étaient visiblement venu pour délivrer certaines personnes, j’en fais désormais partit et je ne pouvais pas rester les bras croisés à faire ma princesse en attendant d’être escorté ailleurs non ? Pour certains, s’était normal, mais moi, jamais je ne réagirais comme ça. Bien que j’en oubliais le fait que parfois, même la plus précieuse des aides peut devenir un fardeau pour un combattant habitué à se battre seul ou dangereusement.

Alors que trois hommes avaient été mis K.O, voilà que cinq autres apparurent, armés avec des armes à feu. Et merde... Visiblement, je n’avais pas piégé tout le monde. Cherchant un moyen d’échapper au fait de devenir une passoire, finalement, la petite miss devint la sauveuse de l’histoire en les fauchant et les assommant par la suite. La suite de ses paroles me déçu quelque peu, pendant la créature capable de comprendre la dureté de la situation, mais par chance, la rouge semblait enfin arriver à finir l’ennemi principal de la bataille.
Et c’est tout ? Ça se termine ainsi ? La marine était vraiment décevante parfois... Mais soit. J’observais la créature de la nuit géante - comparé à ses frères et soeurs normales - descendre du ciel et je m’approchais donc de la rouge. Sur quelle bande je venais de tomber moi ? Mais malgré cette pensée, je ne pouvais que être reconnaissant. Même si je devais avouer que être traité de “ colis “ n’était pas.... Flatteur.

“ Je ne voudrais pas vous presser mais.... Qui êtes vous donc ? Je veux dire, faites vous partit d’une quelconque organisation ? “

Savoir au moins ça devenais primordial, car ne pas savoir était dérangeant, ne serait-ce que pour savoir qui était le commanditaire possible et donc le remercier correctement. Voir... Peut-être me mettre à leur service ? Après tout, j’avais une dette envers le ou la responsable non ? La payer était une priorité désormais aussi chiant cela soit-il pour certains, mais mon sens de l’honneur prime avant tout...

“ .... Je suis Shiki Maximus Eiki. “

M’inclinant quelque peu auprès de la rouge qui faisait largement plus mature que l’autre - physiquement parlant - je me redressais pour alors regarder intensément l’animal qui avouons le me fascinait. Approchant sereinement, je ne faisais aucun geste brusque pour ne pas l’affoler avant de finalement tendre une main vers le visage. Allait-il accepter ou se montrer trop sauvage ?
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mar 13 Juin - 20:16

Encore une gaffe

Au fur et à mesure que le roux se dirigeait vers la bête et son acolyte féminin, la rouge se décalait vers Norok. Quand Shiki arriva à porter de voix qu’il entama la conversation, Sayara grossit le trait en se cachant ni plus ni moins derrière la silhouette massive du nocturne. La gêne que pouvait éprouver la plantureuse artificière face aux hommes était un obstacle qu’elle n’avait su surmonter que dans de très rares cas. Son père adoptif définitif avait été le premier à bénéficier de ce traitement de faveur, puis la même attitude fut adoptée concernant quelques exceptions, et ce au fil du temps. Le dernier en date avait été Erwin mais ce furent surtout ses liens avec la Toupex et son orientation sexuelle qui avait permis de mettre en place cette confiance assez rapidement. Elle avait peur des hommes car, orpheline de naissance, elle avait été battue par le premier homme qui l’avait accueilli, ensuite en foyer, les garçons la harcelaient souvent ; enfin et finalement elle avait été l’objet des fantasmes lourdingues de son instructeur au centre de formation de la marine. Erwin semblait gentil et doux, Kanäe lui faisait confiance et elle ne risquait pas de subir ses insinuations graveleuses, répétées et particulièrement lourds.

Derrière eux, Sayara venait de retirer sa lance de la jambe du gérant des lieux et lui avait remis un petit coup de hampe au niveau de la tempe du gradé, histoire que ce dernier ne se réveille pas trop rapidement. Lily releva la tête et vit son amie planquée derrière le protecteur ailé de Kanäe et comprit ce qui se jouait sous ses yeux.

Cherche pas à établir le contact mon gars, Sayara ne parle pas aux inconnus, enfin aux hommes inconnus.


L’intéressée ressortit la tête de l’aile de Norok pour lancer un regard meurtrier à son amie et subordonnée, les choses étaient claires : elle ne devait pas parler de la phobie de la jeune femme à tout le monde. Non contente de taquiner la chef en l’absence de la Toupex, elle en remit une couche.

Par contre je te déconseille de l'embêter avec ça, elle le prend relativement mal.


Un second regard destructeur se porta alors sur la bavarde qui ne put que baisser les yeux face à l'envie d'assassinat qu'elle lisait dans les yeux de la Nokano. Cette dernière, toujours sans dire un mot, fit signe à la Mikao de se rapprocher d'elle sans pour autant perdre cette envie de lui crever les deux yeux. Une fois les deux collègues suffisamment proches pour interagir à voix soufflée, enfin en ce qui concernait la timide, l'autre n'hésitait pas à répondre à voix haute, parfaitement intelligible pour Shiki.

Alors c'est lui le révolutionnaire ?


Bah en fait je me suis un peu plantée, il est pas tête d'affiche de la révolution, il en fait même pas troppartie. Au mieux on peut dire que c'est un aspirant.


Une fois de plus, et de façon presque logique pour elle, Sayara avait raison et cette mission s'était avérée bien plus décevante que prévu : en termes de récompense du moins. Elles qui s'attendaient à recueillir les félicitations de Kanäe et peut-être d'Erwin allaient surtout recevoir des moqueries de la part de la verte. Le boulet, Lily Mikao, avait encore frappé...

C'est vraiment pas étonnant, vérifie tes sources maintenant. A chaque fois tu nous fais bouger pour rien, en plus le gradé a failli me faire exploser une jambe. Explique lui qui on est mais rentre pas trop dans les détails cette fois-ci.


T'inquiètes pas, je ne lui dirai que le nécessaire.


Forte de cette promesse, la rouge laissa la brune s'avancer et débuter les explications parcellaires mais nécessaires que Lily s'était engagée à fournir.

Alors en fait, nous sommes des membres du groupe de Kanäe Toupex, ex colonelle du gouvernement mondial qui a trahi sa faction pour suivre les idéaux révolutionnaires en attaquant la pri...


Elle fut stoppée dans son explication par une grande claque derrière la tête l'alertant de la trop grande précision de ses explications. L'explosive avait en effet trouvé que l'identification de Kanäe avait été particulièrement développée, notamment son appartenance passée au gouvernement mais avait dû intervenir pour empêcher la brune de parler d'Impel Down. Cette dernière se reprit et termina ses explications.

Enfin elle a attaqué une position gouvernementale avec Erwin Dog, on dépend de lui maintenant. Tu connais ? Et sinon toi, t'es de quel camp finalement ?

© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mer 14 Juin - 1:49

  • Shiki
  • Pnj
Rescue ?


Tandis que je tentais de faire connaissance, je notais une certaine réaction... Négative ? Le fait de se cacher était assez amusant face à un homme et si derrière cela se cachait une peur de l’homme, il serait ironique de noter qu’elle vient d’en combattre un. Laissant ce petit détail de côté, je n’en voulais à personne, me concentrant sur la bête que je me permis de caresser au visage. La peau était étrange au toucher, mais je n’étais pas dégoûté pour autant. Une race que je ne connaissais pas mais qui était loin de me rebuter malgré l’aspect bien moins attrayant qu’un cerf par exemple. Nous allions... Grimper là dessus ? Si oui, j’avais hâte et cachais mon envie de le faire directement pour s’en aller.

Voilà que miss gamine reviens à la charge, m’expliquant plus ou moins la situation. Elle n’aime pas les gens inconnus ? Soit. Chacun ses soucis. Je retenais mon envie de rigoler, car mine de rien la situation était amusante d’une certaine façon. Leur petit jeu était purement amical et touchant, mais là encore, je ne faisais aucune remarque à ce sujet. Ma seule remarque fut une parole pour essayer de rassurer la rouge.

“ Je ferais en sorte de ne pas t’importuner donc... Hm... Sayara. “

Lançant un léger sourire, je retournais à ma contemplation du fameux Norok. Rhaaaa, si j’étais tout seul, je l’aurais câliner, mais je me retins là encore. Je laissais les deux discuter et Sayara jouer son jeu de “ je lui parle pas directement, dit lui le baratin “. Ainsi, j’ouvrais les mirettes pour découvrir à qui elles appartenaient. C’est comme cela que j’appris qu’elles étaient avec Kanae Toupex. Une Ex-marine ? Jamais entendu parler d’elle et pour cause, son fameux “ poster “ n’était pas sortit et quand bien même il le serait, mon séjour en taule m’avait un peu coupé du monde. Que c’est-il passé depuis tout ce temps ? D’autres choses importantes sont-elles à noter ? La réponse me fut vite donnée, bien que coupée. L’ex-mouette et Erwin Dog avaient attaqués une prison ? La seule prison importante qui me venait en tête était forcément la fameuse forteresse Impel Down, mais outre un Younkou, personne ne peut espérer s’en sortir d’une telle attaque n’est-ce pas ?

“ Erwin Dog ? Qui ne connais pas... Le soit-disant responsable de la destruction de la moitié de la flotte marine lors de l’attaque Baltigo... Ce fait d’arme a dû faire le tour de la planète. Première prime d’apparition à 250 millions, on est loin de jouer dans la discrétion à ce niveau là... “

Erwin était tristement connu selon les avis, mais le mien était déjà tout fait à son sujet. Et en soit, cela s’accouple à ma réponse à sa question de à dans quel camp je suis. Ainsi, je vins à répondre de vive voix.

“ Disons neutre... Je ne suis pas officiellement révolutionnaire, mais je n’approuve pas les idéaux du Gouvernement Mondial. M’y opposer est un de mes objectif proche, cependant, n’ayant été recruté par personne... On peut dire neutre du coup non ? “

Les laissant juger de la véracité de mes propos, je vins alors à me tourner vers Sayara qui semblait être la patronne de l’équipe et cette fois, tant pis pour elle, mais la question ne pouvait être posée qu’à elle et non un laqué.

“ ... A défaut de pouvoir le voir je suppose, pourriez vous me donner un moyen de rentrer en contact avec Erwin ? Ou... Kanae ? “


Je préférais bien entendu être en contact direct avec le fameux chef aux idéaux outrageux selon les mouettes et le gouvernement, plutôt qu’une inconnue, mais le destin ferait son oeuvre pas vrai ? A moins qu’elles me déposent ailleurs et m’abandonnent dans la nature suite à la “ gaffe “ qu’elles avaient faites ? Ma main anciennement sur la “ joue “ de Norok, je me tentais à une caresse sous le visage de celui-ci, titillant le menton, me demandant si comme un chat, il allait démontrer si ça lui plait ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mer 14 Juin - 10:32

Un profil à étudier

La rouge sourit légèrement lorsque le roux la rassura concernant sa timidité, il n’était peut-être pas la tête d’affiche recherchée mais il n’en restait pas moins un possible futur combattant de la liberté. La timide pourrait un jour combattre à ses côtés, il rencontrerait alors l’incroyable furie que pouvait devenir la Nokano. Sayara était en effet d’une timidité extrême devant les hommes mais uniquement dans un contexte social, lorsque les hostilités débutaient elle devenait une autre personne, une furie lancée sur un champ de bataille qui ne se souciait plus du sexe de son ennemi.

Ce fut donc sur ces intermèdes que le roux commença à répondre aux questions de Lily tout en tripotant le visage de Norok, le plus étonnant restait le fait que ce dernier n’avait pas encore sorti les crocs. Le veilleur ne bougeait pas, il était comme pétrifié par la situation ; se trouvant entre des sentiments antagonistes. En réalité, le protecteur ailé de Kanäe se moquait complétement de se faire gratter la joue et prêtait beaucoup plus d’attention aux réactions de la femme qu’il idolâtrait : Sayara. Si elle faisait le moindre geste de secours, ou si le rouquin essayait de l’agresser, il pourrait dire au revoir à l’un de ses bras. Après avoir fini ses prises de parole, le Eiki commença à tendre la main vers le menton de Norok, faisant ainsi immédiatement intervenir Sayara qui attrapa lentement le poignet de l’homme. Passant au-delà de sa timidité, elle parvint à articuler quelques mots d'une voix à peine audible.

Non… Il n’aime pas.


Effectivement, le menton était une zone sensible pour les chauves-souris géantes et il ne laissait cette zone accessible qu’aux personnes en qui leur confiance était totale, à savoir en l’espèce Kanäe et Sayara seulement.

L’intervention fut rapidement stoppée et la main de la belle quitta très rapidement la peau de l’épéiste. Enfin ce fut Lily qui reprit la parole, arrangeant très très largement la pulpeuse artificière.

Ah t’es un électron libre à tendances révolutionnaires donc. Pour les contacts, c’est assez compliqué pour nous de te donner le moyen de joindre le Dog, je pense que tu peux comprendre. Mais Kanäe pourrait te renseigner davantage, et surtout, elle pourra prendre la décision de te transmettre ses contacts privilégiés. Je peux donc te transmettre le numéro de DenDen de la verte, ça peut te convenir.


Lily et Sayara n’étaient pas proches d’Erwin, elles ne pouvaient pas se permettre de distribuer son numéro aussi facilement, par contre celui de Kanäe ça ne leur posait pas de soucis particuliers. La chasseresse prendrait la décision finale et pourrait organiser une rencontre entre les deux rouquins.

Bon sinon c’est pas le tout, mais on va peut-être y aller nan ?

© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mer 14 Juin - 19:05

  • Shiki
  • Pnj
Rescue ?


Tandis que je caressais la créature, finalement, voilà que la rouge attrapa mon poignet presque brutalement. Oh ? Norok n’aime pas les gratouilles sous le menton ? Notant cela, je laissais la miss se rendre compte de son geste et affichais un sourire radieux. Visiblement, en état nerveux, il lui arrive de faire des écarts en oubliant sa phobie. Quoi qu’il en soit, quand nous étions enfin libre, je me contentais de les observer alors que la réponse à ma question se faisait entendre je laissais donc la miss se faire comprendre. Oh ? Est-ce ses acolytes qui le traitent comme une star ? Ou est-ce réellement le Dog qui avait le melon ? Quant bien même il était normal de passer par un intermédiaire, je n’avais jamais compris ce genre d’acte. Je désirais parler à lui et non un laqué, surtout si au final c’pour que l’intermédiaire en question me mette en contact avec ce dernier. Niveau perte de temps et détours inutiles; on ne fais pas mieux, comme passer par l’agent d’une star. Mais soit; si pour entrer en contact avec lui je devais me plier à ce genre de caprice, j’allais devoir m’y plier aussi ennuyant cela soit-il. Accessoirement, je voyais le bon côté de la chose qui était faire connaissance avec une inconnue : la fameuse Toupex. Espérons qu’elle n’avait pas un toupet égal à celui de ses comparses... Blagues intérieures à part, je soupirais quelque peu.

“ Soit. “

Laissant celles-ci faire, je m’approchais un peu plus de la créature me demandant comment elles montaient sur cette chose. J’en avais presque du regret à la dominer telle une bête de bas étage. Mettant de côté ma compassion, j’en profitais pour faire part d’une certaine demande, car de ce que je comprenais, je ne les suivais pas.

“ Hm... Est-il possible de me déposer sur votre itinéraire ? Une île voisine ? “

Pas question de me déposer ailleurs ici, j’allais être recherché avant que le fait d’avoir été libéré se fasse savoir. Traduction, ici était pas sûr pour moi, je devais commencer un certain périple me disais-je. Espérant qu’elle comprenne, je me remis à regarder la créature sauvage à mes yeux. Me plaçant face à elle, j’observais son visage. Plus d’un la trouverait hideuse, mais dans mon regard ne brillait pas une lueur de peur, bien au contraire, une fascination et compassion infinie venait frapper la créature et même si la confiance ne nait pas en un jour, je revins caresser son visage comme pour lui faire comprendre mes intentions pas du tout hostiles. Titillant son museau, je me mis à ricaner comme pour faire comprendre que je le taquinais et immédiatement, je retirais ma main pour éviter une possible réaction sauvage.

Priant qu”elles acceptent de me déposer ailleurs, j’attendais leurs verdicts pour finalement monter sur la créature et me laisser porter vers de nouveaux horizons.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 907
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Mer 14 Juin - 20:17

Animaux à gogo

Ouais t’inquiètes mon gars, on te déposera après avoir passé Red Line, comme ça t’auras un souci de moins à gérer. On peut pas t’emmener plus loin par contre, on a des affaires à régler et on te connait pas assez pour te faire confiance.


Lily n’était pas du style à enrober de sucre ses propos, elle était entière, franche et directe donc finalement le constat était simple : les filles ne le connaissaient pas, elles ne lui livreraient donc que peu d’informations pour ne pas dire le strict minimum. Pour le reste, Sayara ne reprit pas la parole et partit en direction de la plage où stationnait Bulle alors que Lily restait en compagnie de Shiki pour lui expliquer la suite des événements, Norok enfin avait quitter le plancher des vaches pour retrouver les airs.

Bon là on va rejoindre notre moyen de transport, j’ai cru comprendre que tu aimais les bêtes, ou peut-être juste les chauves-souris, mais si tu aimes les animaux tu vas pas être déçu. Faut que tu saches que Kanäe est une amoureuse de la nature ; plantes et animaux. Une fois qu’on sera dans la maison, faudrait que t’évites de toucher aux plantes de Kana, c’est bourré de poison et elle va gueuler et m’accuser encore. Pour les animaux, ils sont plus cools que Norok donc tu peux les approcher. Fais éventuellement gaffe à Meyki, c’est une jeune chienne qui n’accepte pas les inconnus facilement.


L’état des lieux était donc dressé et suite à un cri strident de Norok, Shiki put enfin voir le moyen de transport du groupe de la Toupex. Une baleine-île d’une taille monumentale sortit de l’eau pour accueillir ses amis et passagers. Le veilleur plongea dans la baleine par son passage d’expulsion d’eau, ce fameux évent. Pour les autres, la bête marine tira la langue, permettant ainsi aux humains d’entrer en elle pour de partir vers de nouvelles destinations. Shiki serait donc déposé sur une île une fois arrivé sur Grand Line, à charge pour lui d’entrer en contact ou non avec la maudite du scorpion.

© Codé par Kari Crown

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 259
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
167/200  (167/200)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   Jeu 15 Juin - 16:37

  • Shiki
  • Pnj
New adventure


Ayant dit ce que je pensais, je me demandais ce qui allait se passer. Tandis que je pensais que nous allions chevaucher la chauve-souris géante, de ce qu’elles disaient, nous allions user d’un autre moyen de transport. Un navire ? Me demandant bien ce qui allait se passer, je les suivais en silence jusqu’à la côte. Quand une baleine géante sortit de l’eau, j’en avais les yeux totalement agrandit. Une chose arrivait à circulait dans ces mers si aisément. N’ayant jamais tenter l’expérience que voyager via une baleine, je me laissais aller à cette nouvelle expérience totalement nouvelle. L’intérieur était confortable, mais le plus plaisant était les animaux et plantes présentes. Pourtant, malgré les avertissements, quand les miss avaient le dos tournées, je ne pouvais m’empêcher de toucher à certaines affaire. De toute manière, c’est l’autre demoiselle qui serait accusée non ?

J’en avais profité pour préciser que je m’arrêterais avant l’entrée à Grand Line. En effet, la destination n’était pas là-bas pour le moment et ce n’est pas demain la veille. De ce fait, quand le moment des au revoir arriva, je me mis à suivre les instructions que l’on me donnais je m’installais à un endroit spécifique. Ce que j’ignorais, c’est qu’on m’avais tendu un piège. Quand le moment fut arrivé, je fus carrément éjecté de la baleine via son trou d’évacuation de l’eau. Propulsé comme une fusée, je ne pu retenir un hurlement de surprise.

Volant dans les airs, j’eus quelques mètres à faire avant de me retrouver sur la terre ferme. Je comprenais mieux pourquoi on m’avais fourni des couvertures... Tsss... Retenant ces filles, je regardais le numéros que j’avais obtenu. Je n’appellerais pas immédiatement cette fameuse Kanae, tout simplement car je ne veux pas me joindre à des gens que je connais pas. Accessoirement, ces filles que j’avais rencontrées ne me disais rien de bon. Le feeling passait plus ou moins, mais est-ce raisonnable de rejoindre ce genre de personnes ? Si les “ hauts-gradés “ sont pareil, je ne pouvais pas me permettre cela. Il me fallait quelque chose de sérieux, car le combat pour l’avenir n’est pas une chose à prendre à la sérieuse.
Mettant de côté le numéros, je commençais donc mon nouveau périple. M’habillant chaudement, je mis bien une certaine capuche pour cacher mon visage, car quelque chose me disait que mon séjour sur les Blues ne serait pas de tout repos. Après tout, j’étais un fugitif même si je n’avais pas de prime. Qui sait si les marines n’allaient pas me chercher des poux prochainement ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] La liberté avec un grand " L " ( Pv Pnj Kanae )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Amour avec un grand A
» Une leçon X avec grand-père (Victor) (Attention sujet Hot)
» « Quand j’danse avec le grand frisé... »
» Rp avec le Grand Maître Sylphide
» Carlabruti détone avec un grand C

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue-