Partagez
 

 [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue52/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue879/1000[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMar 16 Mai - 19:00

Liberté...
feat. Erwin Dog et Kyoshiro.
Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate.


Durant l'absence brutale et inattendue d'Erwin, qui souhaitait manifestement ne pas surcharger les services hospitaliers compétents de Graou Island, lesquels auraient déjà bien fort à faire avec les Légendes et les autres prisonniers qu'ils allaient libérer au compte-goutte, le Phoenix et ses camarades eurent tôt fait de s'organiser efficacement. Ses subordonnés s'étaient effectivement rapidement remis des coups secs qu'il avait offert avec générosité, exception faite de Preston qui semblait pour l'heure incapable de bouger le moindre orteil : le pauvre bougre était clairement moins résistant que le reste de la clique, et n'avait pas été en mesure d'endurer la folie furieuse d'un Nakata déboussolé et auquel on avait trop prématurément ôté toute l'animosité qui l'environnait à l'intérieur de la prison millénaire. Ainsi donc, Fordrag et Renald embarquèrent derechef les quelques prisonniers qui avaient été strictement identifiés, à savoir les survivants des Légendes, tandis que le Phoenix en personne veillait avec sérieux et discipline sur les innombrables criminels contenus derrière ses propres barreaux. A ses côtés, Musashi conservait ses deux mains précautionneusement posées sur ses pommeaux et semblait épier le moindre des bruissements, dans une rigueur qui aurait aisément pu passer pour de la paranoïa. S'il était convaincu qu'il n'était guère nécessaire de s'inquiéter, le mythique n'eut toutefois pas le courage de brimer l'esprit de sécurité du régent de Graou Island, qui ne faisait finalement ni plus ni moins que son travail. De surcroît, et malgré toutes les précautions prises par Impel Down pour canaliser ces esprits rebelles et indomptables qui leurs faisaient face, le Schichibukai ne pouvait décemment pas s'abandonner à une confiance outrancière : ils devaient demeurer sur leurs gardes car même à l'intérieur d'une cellule de granit marin, ces ordures-là étaient largement susceptibles de leur offrir du grain à moudre. Jeck et Christ, tout deux légèrement à l'écart, demeuraient quant à eux nettement moins inquisiteurs que le prestigieux sabreurs. Ils n'en demeuraient néanmoins pas moins aux aguets, le premier revêtu de son armure et montant la garde devant la seule issue que possédait ce sous-sol sombre et glauque, le second en chargeant ses colts acérés de balles en granit marin. Le Fenice comptait sur la précision de ce formidable tireur pour mettre à mal ceux qui, parmi les endormis, risquaient de faire du zèle durant les premiers instants de leurs douloureux réveils : encore embrumés, et aux mouvements relativement restreints, ils auraient du mal à faire face à un tir de suppression destiné à les rendre aussi dociles que possible.

-J'espère que Kernoza et Danaé vont pas trop tarder...

Le reste des deux équipages alliés était parti en direction d'Area Eleven en compagnie des membres de Tengoku no Seigi afin de mettre la main sur les anciens esclaves du Tenryubito que le Phoenix avait fait libérer en échange de l'inestimable pierre précieuse. Ils étaient toutefois de compétents combattants et de vaillants pirates, et leur soutien pouvait s'avérer de taille, dans ce genre de situation, ne serait-ce que pour la prise en charge de ceux des prisonniers qu'ils choisiraient de libérer. Cela étant, il était illusoire d'espérer qu'ils seraient aux premières loges et ce dès les premiers instants : ils arriveraient potentiellement plutôt lors de la seconde moitié du tri, juste à temps pour sécuriser les villages et achever l'affaire au plus vite.
Toujours fut-il que cet instant de calme, propice à la réflexion, permit au blondinet de se murer temporairement dans le fil de ses pensées. Impel Down avait été une expérience effervescente et enrichissante, qui l'avait poussé à se dresser certes brièvement mais frontalement à un autre mythique ayant un contrôle quasiment absolu sur ses capacités formidablement moribondes. C'était en soi une première expérience en la matière, et cela lui permettait, non sans raison, de faire montre d'assurance et d'orgueil quant à la suite des événements. Certes, leur affrontement ne s'était guère étalé sur le temps, mais il avait tout de même montré au musicien qu'il était susceptible de tenir tête à ses homologues zoans maudits, ce qui prouvait plus indéniablement que toute autre donnée le chemin parcouru depuis la mort de son précédent capitaine. Ne demeurait désormais plus qu'à user de ses forces pour achever de se faire une petite place au sommet du monde de la piraterie... Et l'exploit d'Impel Down rendait cette perspective nettement plus tangible qu'elle ne l'avait jamais été auparavant. Certes, le leader de Tengoku no Seigi venait simplement de renoncer à son influence de corsaire et retournait dans les abysses de la piraterie banale, mais il allait pouvoir multiplier les liens tissés par son équipage avec d'innombrables pointures en continuant à faire parler de lui. Cette affaire allait également leur permettre de mettre Erwin au premier plan de la Révolution, et d'accroître la dynamique de renommée dont il jouissait depuis quelque temps. Ainsi, il rejoindrait incontestablement le duo pour l'heure encore très nettement dominant, Eken Sor et Kichiko Jonas.

Mais ça n'était pas tout. Cela avait également permis à Kyoshiro de se confronter à une atmosphère dense et lourde, presque plus que celle qu'il avait d'ores et déjà enduré sur Time End. C'était une bonne manière de le mettre à l'épreuve, et il avait une nouvelle fois démontré ses talents et sa maîtrise des armes qui étaient à sa disposition. S'ils n'avaient cette fois-ci pas pu combattre directement côte-à-côte, il allait sans dire que cela leur permettait de se faire une idée encore plus précise et concrète de ce qu'était capable de réaliser l'autre. Autrement dit, leur binôme venait, d'une certaine manière, de gagner sérieusement en puissance.




Petit poste !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMar 16 Mai - 21:18

À l'orée des Mythes
pv Nakata & Erwin | Graou Island



Jusqu'à maintenant le jeune homme avait vécu dans une bulle, inconscient de la cruauté réelle de ce monde, il n'avait commencé à ouvrir les yeux que depuis quelques semaines ou plutôt quelques jours et force était de constater que cette transition ne se faisait pas sans difficultés. Petit à petit il avait commencé à réellement comprendre ce que vivaient les miséreux qu'il prétendait vouloir sauver, à ressentir la tristesse et le désespoir dans les yeux de ces malheureux et à se sentir réellement indigné face au sort qui était le leur. Ce n'était plus de la théorie ou un concept obscur dans un coin de sa tête, le sang qui coulait le long de sa lame et les cris de souffrance parvenant à ses oreilles n'avaient jamais été aussi réels que depuis qu'on lui avait ouvert les yeux.
Parmi tous ses camarades Erwin était sans doute le seul à savoir que le maudit était capable de péter les plombs comme n'importe quel homme sur cette Terre, le téléporteur savait bien que l'épéiste lumineux n'était pas infaillible et qu'il y avait des moments où sa gentillesse et son altruisme arrivaient à leurs limites. Par deux fois le maudit avait perdu les pédales lors d'un combat, par deux fois il avait jeté ses principes aux orties pour un résultat déplorable dont il ne pouvait être fier. En parlerait-il un jour ? Certainement pas car il s'agissait d'une de ses plus grandes hontes mais, par contre, ce qu'il venait de ressentir dans cette prison gouvernementale était plus étrange mais néanmoins moins flou que ces pertes de contrôles précédentes.

Il ne s'agissait pas ici d'un passage à vide ou d'un trou noir comme après une soirée trop arrosée, il ne s'agissait pas d'un blanc suivi par une horrible prise de conscience face aux actes commis pendant ce court laps de temps, c'était une sensation étonnement plus claire et troublante. En l’espace d'un clin d’œil toutes les émotions refoulées de l'épéiste lui revinrent en pleine face, comme une claque en pleine figure, en à peine une seconde il réalisa qu'il avait une tonne de problèmes enterrés au fond de lui et les sentir ressurgir fit jaillir une colère qu'il pensait justifiée. Il était en colère contre lui et contre tous ses proches, il se haïssait d'être faible et haïssait ses proches pour ne pas l'avoir aidé autant qu'il avait pu le faire. Comment avait-il pu frapper cette jeune femme ? Comment avait-il osé désirer la mort de cette étrange créature ? Parce que c'était ce qu'il se passait lorsqu'une personne avait un objectif pour lequel il était prêt à tout, parce que c'était ce qu'il se passait quand une personne arrêtait de se voiler la face et criait à la face du monde ce qu'elle désirait vraiment.

Il n'était pas fier d'avoir brisé les os de cette demoiselle mais il était étrangement calme à ce sujet et cela lui faisait peur. Certes cette colère avait disparu aussi vite qu'elle avait pointé le bout de son nez mais cela ne changeait pas ce qu'il avait fait ou désiré faire pendant qu'elle était là, mais aujourd'hui il savait que demander pardon ne suffirait pas. Est-ce que cela avait déjà fonctionné par le passé ? Non, pas du tout mais il s'était juste convaincu que c'était le cas. Il s'était voilé la face une fois de plus, pour changer.


Aujourd'hui il était revenu à la maison avec le souvenir de ses actes passés en tête, il savait déjà ce qui allait se passer ensuite mais il voulait y assister malgré tout cela..ou plutôt à cause de tout cela. Il avait laissé la colère s'emparer de lui dans le but de mettre à mal les gardes et libérer les prisonniers, la moindre des choses était de désormais gérer ces fameux prisonniers et libérer ceux qui n'étaient pas une menace pour toute société civilisée.
Les épaules légèrement affaissées reflétant l'effort fourni et la fatigue venant juste après, la main gauche pose sur le manche d'un de ses sabres à la ceinture, l'autre main fourrée négligemment dans sa poche, le jeune épéiste lumineux emboîta silencieusement le pas à son capitaine en ayant son haki de l'observation avancé toujours activé. La raison ? Si ces criminels étaient enfermés ce n'était pas par hasard, ils étaient dangereux chacun à leur manière et Kyoshiro se doutait que beaucoup n'accepteraient pas de les suivre. Il préférait rester prudent, prêt à tout en cas de besoin.





© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeVen 19 Mai - 12:27

A l'orée des Mythes [1]

La cicatrice naissante sur le torse d'Erwin prendrait du temps à apparaître clairement aux yeux de ses alliés. Pour l'instant, il n'était qu'une momie, enfermée dans des bandages précautionneusement choisis par ses alliés : son médecin personnel avait insisté pour qu'il revienne le voir immédiatement après les événements de Graou Island, pour décider ensemble d'un traitement adapté à sa nouvelle condition : il ne pouvait pas laisser les plaies se refermer toutes seules, il allait falloir plusieurs heures étalées sur plusieurs semaines pour permettre à sa peau de retrouver un aspect un tant soit peu potable. Avec un certain sérieux, le rouquin eut cependant le temps de se remettre de ses premières émotions, et était revenu sur les lieux de son crime, ou plusieurs le lieu où son crime s'était achevé, pour observer ses camarades. Il marchait avec difficulté, mais il marchait : ce n'était pas encore fini.

En arrivant sur les lieux, il ne masqua ni la présence de Stan Kubrique qui regardait, assagi, les prisonniers dans leurs cellules, ni le regard de Katia qui semblait avoir dans l'idée d'exploiter cette situation jusqu'au bout. Fort heureusement, Camille ne prendrait pas part à la suite des opérations : elle était retenue près de Dwarf Town pour des affaires urgentes à régler, en compagnie de deux autres membres de l'Inquisiton.

- Il y en a un qui a été malheureusement bien amoché, fit Arthur en répondant à la question muette du rouquin dont le regard avait commencé à balayer la salle.
- J'aurais du choisir un autre endroit, se maudit le jeune homme.

Mais sur le moment, il pouvait à peine penser. Il avait eu de la chance que le pouvoir de Satan réveille en lui l'aspect vindicatif de son caractère, mais surtout sa peur de perdre ses proches. Pis encore, s'il n'avait pas une haine viscérale pour Shadow, qui sait combien de temps il serait resté entre les griffes du Directeur d'Impel Down – et là encore, il avait été le premier surpris de découvrir la rancœur qu'il conservait à l'encontre de ce CP9. Toutes les informations qui lui étaient parvenues quant aux agissements de cet homme restaient vaines.

Aujourd'hui, il fallait penser grandeur. L'acte qu'ils venaient de commettre était au-delà de tout ce qui avait pu être commis à l'encontre de la prison sous-marine, au-delà même de l'action d'Erika. Il fallait être vif, provoquer un retentissement mondial et utiliser la renommée et les capacités de ces personnes ici présentes. S'asseyant sur une chaise, la contraction de ses muscles réveilla les douleurs que les médicaments étaient censés apaiser.

- La bonne nouvelle, c'est que nous sommes sortis vivants de cet enfer, lâcha le rouquin en se tournant vers Nakata. Bon, les choses sérieuses peuvent commencer... Stan ?
- J'ai besoin de m'approcher un peu pour mieux les distinguer. Apportez des lumières, aussi.

Le vieil homme salua au passage l'ancien capitaine corsaire. Le déchu était certainement contraint. Haki de l'Observation Avancé activé, sécurité maximale pour la survie du vieil homme, le rouquin scannait chaque personnes dans les cages tandis que le calepin que tenait le Kubrique lui permettrait de recueillir les informations qu'il cherchait : criminels révolutionnaires, gouvernementaux ayant trahis pour la cause de liberté du peuple, pirates connus dans des temps plus anciens, et surtout figures de la pègre ou du crime contre le peuple dont il faudrait se débarrasser... sans tuer, cela avait été entendu. Pourtant, après ce petit séjour chez Hadès, la sensation qu'il avait ressenti semblait déjà lui manquer, telle une drogue : celle de la mort.

- A quoi bon tout ça ? Lâcha Cid avec amertume.

Erwin regarda alors Kyoshiro. Il ne releva pas la position du Connor qui était très hostile à tous les personnages qu'il avait dans le viseur. Il ne vivait pas pour la liberté du peuple : prendre autant de risques, c'était inimaginable.

- Il y a des personnes innocentes dans ce monde qui auront peut-être besoin du soutien de certains de ces « criminels ». La liberté guidant le peuple est une utopie si elle n'a pas de têtes de proues capables d'assumer ces positions. J'ai foi en l'être humain. Il deviendra meilleur que notre génération ou la précédente. Il faut juste lui donner la voie.

Sa main vint se porter sur Excalibur. Le fardeau de l'acquisition de cette épée était aussi lourd que celui qui risquait de s'abattre sur ses épaules s'il faisait une erreur de jugement.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue52/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue879/1000[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeDim 21 Mai - 18:43

Liberté...
feat. Erwin Dog et Kyoshiro.
Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate.


-Sans parler du fait que certains d'entre eux sont précisément ce que l'on désigne par "innocents".

Tandis que le vieillard qu'avait ramené Erwin s'approchait des barreaux pour tenter de discerner les silhouettes qui s'étalaient de l'autre côté de ceux-ci, encore et toujours plongés dans l'inconscience, le Phoenix entreprit de lui fournir un coup de main en l'imitant avant de déployer de larges flammèches bleutées au niveau de son avant-bras, qu'il se mit à brandir à la manière d'une torche. La luminosité du sous-sol de la résidence était indéniablement mauvaise pour ce genre de tâches, car la prison de Graou Island n'avait pas spécifiquement été pensée pour ce genre de situations. Nakata n'avait jamais cru qu'il finirait par avoir à emprisonner des personnes qu'il ne connaissait même pas... Cette situation toutefois transitoire devait nécessairement aboutir sur un résultat plus satisfaisant. Ils n'étaient allongés là qu'en l'attente du verdict qui finirait tôt ou tard par tomber, grâce aux quelques informations qu'ils pourraient tenter de remuer mais aussi et surtout celles qu'ils découvriraient grâce aux compétences d'Erwin en matière de haki de l'observation. En souhaitant se lancer dans cette folle entreprise, l'ancien Schichibukai n'avait à vrai dire absolument pas songé à l'identification des prisonnier d'Impel Down, et ce pour deux raisons majeures. La première, c'était qu'il n'avait aucun moyen de savoir jusqu'à leur retour qu'il aurait la possibilité de s'offrir une telle liberté : il avait jusqu'au dernier moment songé à devoir rester en arrière afin de protéger les autres membres de l'expédition, manifestement à tort. Ce manque de prévoyance et de lucidité pouvait lui être reproché, mais il ne s'en formalisait toutefois pas : car la seconde raison, c'était que ces êtres parfois angéliques mais souvent démoniaques qui parsemaient ses cellules n'avaient dans tous les cas aucune raison de lui en vouloir. Ils allaient probablement tous même lui accorder une certaine reconnaissance, voire une admiration sans faille pour les avoir tiré de leur précaire situation, laquelle aurait nécessairement dû les conduire à la mort. Erwin et lui avaient ainsi gagné un certain nombre d'alliés, même parmi les hors-la-lois qui auraient normalement dû abhorrer leurs idéaux et leurs manières d'agir. Le Fenice, cependant, préférait ne pas se rendre complice de l'injustice : certains de ces prisonniers étaient assurément des pourritures, lesquelles avaient sans doute commises de nombreux crimes et laissées dans le désespoirs des quantités colossales de citoyens impuissants. Leur rendre leur liberté aux dépens de la gravité de leurs actions entreprises n'aurait été ni plus ni moins qu'un flagrant manque de respect à l'égard de leurs victimes passées.

Soucieux de briser un tant soit peu la monotonie sombre dans laquelle tout le petit comité était affairé, bercé par le sérieux et l'importance de leurs tâches respectives, le blondinet décida de persévérer dans sa prise de parole afin d'exposer à ses quelques auditeurs le fil de ses pensées.

-Ils sont des ennemis du Gouvernement Mondial. Nous aurions pu être à leurs places. Jouer nos vies pour sauver les innocents, c'est la carrière que nous avons choisi... Même s'il ne devait y en avoir qu'un, le jeu en vaudrait tout de même la chandelle, selon moi.

C'était d'autant plus vrai que les prisonniers, encore et toujours soumis aux spores constamment libérés par l'homme-champignon de la prison infernale, ne possédaient pour l'heure pas les moyens de les inquiéter et ne les posséderaient jamais, pas tant que Nakata ne leur en donnait pas les moyens : ils étaient retenus derrière de larges barreaux formés de granit marin, une matière bien utile qu'il s'était vu offrir par le Gouvernement Mondial en l'échange de ses bons et loyaux services. Mais comme il ne se berçait guère d'illusions et imaginait qu'une fois éveillés, un bon nombre de ces brigands prendraient plutôt mal le fait de se retrouver à nouveau privés de leur liberté mais ce dans une autre prison, l'artiste martial, à la confiance intacte, gardait à l'esprit qu'il lui faudrait évacuer un certain nombre de ces anciens primés avant que Mewi ne projette l'île toute entière dans sa dimension blanchâtre. Une telle autarcie protectrice pourrait s'avérer indéniablement morbide si un mal irrépressible grandissait tout simplement en son sein... Musashi était un guerrier aguerri et talentueux, mais il ne possédait en aucun cas les moyens et les compétences pour tenir tête à plusieurs de ces barbares simultanément. Autrement dit, si le capitaine de Tengoku no Seigi réalisait la grossière erreur de conserver les véritables menaces en ces geôles, il risquait d'envoyer les habitants de Graou à l'abattoir, puisque leur isolement ne lui permettrait pas de leur venir en aide à temps. L'importance se trouvait donc pour l'heure presque davantage dans la bonne gestion des véritables criminels que dans le sauvetage de ceux qui méritaient d'être libérés.

En attendant le verdict d'Erwin et de son vieil acolyte, le Fenice se contenta de balayer ce silencieux théâtre d'un bref coup d’œil, tentant vainement de discerner quelques figures emblématiques qui auraient pu lui rappeler l'un ou l'autre de ses souvenirs. C'était peine perdue : malheureusement, son parcours au sein de la piraterie n'avait pas été assez tumultueux. Il n'avait jusqu'à présent jamais mis les pieds dans le Nouveau Monde, et comme une bonne part de ces endormis devaient en être issus, il n'était guère avantagé quant à leur identification...




_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMer 24 Mai - 9:43

A l'orée des Mythes [2]

- Intéressant... Je vais commencer les présentations, fit le vieillard en se remémorant sa jeunesse.

Il s'était avancé vers l'un des hommes, ou monstre, qui se trouvait à proximité. En se dirigeant vers l'un des primés, il ressentit un frisson tel qu'il n'en avait auparavant jamais ressenti ! Kars Makram, un homme surnommé « La Bête d’Ébonite ». Ancien pirate, il avait tenu tête à Hadès quelques années plus tôt. Force et réputation sanguine étaient les principales caractéristiques à retenir de cet homme. Grand, brun, 1m95, caucasien, il n'était plus que l'ombre de lui-même et sans équipement plus qu'un homme fort parmi tant d'autres. Ainsi, en faisant la description de quelques-uns des actes qui l'avaient marqués comme célèbre, il se fit interrompre par Cid qui n'eut qu'une seule remarque :

- J'étais sur le Nouveau Monde quand il agissait encore. C'est un monstre...
- Un potentiel allié dans la lutte contre certaines... personnes, rectifia Stan en lorgnant sur Erwin. Il faudra réfléchir à son cas.

Le rouquin acquiesça silencieusement, tout en laissant ce choix à Nakata. Lui-même n'était venu que pour aider les révolutionnaires, dans l'optique de trouver de nouveaux alliés, et potentiellement d'innocents pirates comme l'avait été le Nebula qu'ils avaient sauvés plus tôt.

- Et elle... Une ancienne alliée d'Hadès, fit le Kubrique dont les connaissances ne s'arrêtaient pas à North Blue.

Titia Lae, une femme qui possédait une force extraordinaire de toute évidence, mais dont les premiers mots ne seraient certainement pas des mots d'amour à l'égard du Tenryon. Pourtant, sa réputation pourrait valoir le détour. Erwin allait sûrement la prendre à part pour l'interroger plus tard. Il attendait pour le moment à ce que Stan finisse d'identifier de nouveaux prisonniers, de parlementer.

- Le père de Fanny, marmonna Cid en regardant l'un des hommes emprisonnés là.
- Ancien révolutionnaire, affilié à Vadim. Il est peu probable qu'il change d'affiliation, mais il ferait un atout indéniable dans notre guerre contre le Gouvernement Mondial...
- Je vois, lâcha simplement le rouquin en regardant cet homme, pensant aux Légendes à l'hôpital.

Il ne se leva pas. L'énumération allait continuer. Progressivement, la lumière serait faite ou non sur des identités perdues dans les méandres du temps. Pour l'instant, il allait falloir séparer les « bons » des « méchants ». Manichéenne comme façon de voir les choses. C'était une simple précaution, celle que jamais l'un d'entre eux ne se retournerait contre eux. Avec un soupir las, le Dog continua d'observer la scène tandis que les noms de quelques criminels odieux surgissaient de la sphère de l'oubli. Le Gouvernement Mondial avait décidément bien fait son travail : un travail d'orfèvre, pour ne rien dire. Leur mission de sauvetage ? Une semi-réussite pour l'instant. Sans y penser, la douleur se fit lancinante. Elle était là, sa peau luttait contre la brûlure qui lui avait été infligé. Quand tout cela serait fini, quand son âme de guerrier serait au repos, il pourrait enfin connaître les douces joies du devoir accompli. Il retrouverait Hope. L'ancien marine était le grand absent de la fête : avec Cid et Katia, ils formaient le quatuor originel. Ils avaient vécu des aventures, ils s'étaient disputés...

- Est-ce qu'il y en a pour le moment qui mériteraient d'être libérés de cette prison, d'office ? Marmonna Stan en se tournant vers son capitaine.
- Kyoshiro, Nakata ? Qu'en pensez-vous ? Avait-il dit en se tournant vers les deux personnes dont il estimait le plus l'avis ici.

Lui-même avait sa petite idée, mais il ne pouvait la partager. Seul le père de Fon semblait déjà avoir une place hors des geôles : les autres... Des pirates et illustres inconnus qu'il ne pouvait qu'oblitérer, dans le cadre de ses actuelles actions.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeJeu 25 Mai - 1:12

À l'orée des Mythes
pv Nakata & Erwin | Graou Island



Bientôt cette île serait protégée de toute intrusion grâce à l'intervention de l'illustre navigateur mais avant que cela n'arrive le groupe réuni ici avait une tâche à terminer, une tâche commencée dès qu'ils avaient pensé à l'éventualité de pénétrer dans Impel Down. C'était sans doute l'action la plus folle et la plus risquée de leur jeune carrière mais ils en étaient tous sortis en vie, miraculeusement diraient certains, mais ils porteraient les cicatrices de cette opération pendant un long moment. Il n'y avait pas que l'épisode de la prison qui troublait le jeune homme, en vérité il savait très bien ce qui l'attendait désormais et cela le perturbait tout autant que le souvenir encore vivace de la colère s'emparant de lui.
Ils avaient risqué leurs vies pour libérer des criminels parmi les plus dangereux en espérant pouvoir s'en faire des alliés, si ce pari était très risqué il restait désormais au groupe le devoir de trier ceux qui pourraient leurs être utiles et ceux qui seraient trop dangereux pour être libérés. Mais était-ce bien juste ? On leur avait fait miroiter l'espoir d'être un jour libre pour peut-être les faire retourner à leur servitude en moins de temps qu'il n'en faudrait pour le dire.

Décidément le jeune homme n'aimait pas l'idée de jouer à dieu avec la vie de ces gens, qu'ils aient commis les pires exactions ne justifiait pas à ses yeux de jouer à Dieu comme il s'apprêtait à le faire avec ses camarades. Mais que pouvait-il bien faire ? Un retour en arrière n'était pas à l'ordre du jour et il devait désormais assumer l'acte auquel il avait activement participé. Il en pouvait qu'espérer que les bonnes décisions seraient prises et qu'ils ne finiraient pas par regretter leur alliance avec l'un de ces énergumènes enfermés dans ces cellules.

En d'autres circonstances le jeune épéiste aurait souri face aux propos de son camarade qui partageait le même optimisme que lui concernant l'humanité toute entière, mais aujourd'hui il était trop fatigué pour laisser parler son optimisme naturel, se contentant d'un simple hochement de tête en guise de soutien discret. Ces personnes enfermées n'étaient pas les têtes de proues dont son camarade parlait, le lumineux maudit en était presque certain, mais il gageait que le téléporteur et le phénix se seraient bien vus remplir ce rôle dans un avenir proche.

Et lui, qui serait-il dans tout cela ? Il ne préférait pas y penser, pas ici, pas maintenant. La réponse ne lui plairait pas.

Ainsi commencèrent les présentations de chaque individu encore endormi dans sa cellule, se concentrant essentiellement sur son parcours et son histoire connue afin d'aider les hôtes à prendre leur décision. Il y avait un homme mystérieux, un vieil homme brisé, un monstre qui avait perdu de sa superbe, le père d'un allié et une ancienne alliée d'un ennemi du Phénix. Observant chacun d'entre eux avec insistance comme s'il espérait pouvoir les jauger d'un seul regard, Kyoshiro tourna la tête vers Erwin quand on lui demanda son avis sur la décision à prendre. Sa réponse fut claire et son ton ne souffrit d'aucune ambiguïté ;

 « Je ne pense pas pouvoir jouer à Dieu et décider de leur sort. »


Il ne pouvait pas et ne voulait pas être le juge, le juré et le bourreau en même temps. Cependant, alors que des pensées tourbillonnaient dans sa tête, le maudit comprit que ses camarades prendraient une décision avec ou sans lui et qu'il serait sage qu'il donne son avis.

 « Mais si je devais en désigner un...»


Marchant quelques pas jusqu'à la cellule qui l'intéressait, le jeune homme leva sa main droite et pointa du doigt le vieillard connu sous le nom d'Apokolips. Pourquoi ? Parce qu'il avait aimé et en avait souffer, parce qu'il était capable d'aimer le lumineux maudit voulait croire que cet homme pouvait être sauvé. Ressentirait-il un désir de vengeance face au gouvernement ? Sans doute que oui mais de tous ceux ici présents c'était probablement le plus équilibré,,,si on laissait de côté l'ancien révolutionnaire prénommé Reynault.

Faisait-il le bon choix ? Il n'en savait rien mais faire un choix, quel qu'il soit, était ce qui le différencierait du simple soldat. Il n'était pas qu'un bras armé, pas qu'un pion, pas qu'un soldat.


© ANARCISS sur epicode


Dernière édition par Kyoshiro le Sam 1 Juil - 16:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue52/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue879/1000[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeJeu 25 Mai - 22:05

Liberté...
feat. Erwin Dog et Kyoshiro.
Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate.


Le pedigree de la plupart d'entre eux, exposé froidement et franchement par le compère d'Erwin, ne surprit pas forcément le Phoenix tandis qu'il les toisait les uns après les autres. La plupart d'entre eux n'étaient que de déviants criminels, dangereux et instables, prêts à tout pour repaître leurs ambitions lubriques ou virulentes, prêts à tout pour promouvoir leur vision étriquée de leur propre égoïsme, au prix de la liberté et même parfois de la vie d'autrui. Ces types étaient pathétiques, et avaient pour l'immense majorité couru à leur perte en pêchant d'orgueil, en courant d'ignominies en horreurs. A ceux-là, Nakata ne décernait pas la moindre sympathie : il aurait suffi qu'un seul d'entre eux ne se réveille un brin trop brutalement pour que les sentiments néfastes remués par Satan ne se fassent à nouveau irrépressibles. Posément, l'ancien Schichibukai estima simplement que son passé de marine s'était potentiellement fait plus pugnace qu'il n'aurait pu l'imaginer de prime abord : il conservait en son sein une haine méprisante à l'égard de ceux qui choisissaient le crime par facilité et par outrecuidance. Cependant, le rôle du capitaine ne s'arrêtait cette fois-ci pas qu'au simple parangon de la justice. Il devait aller au-delà de ce rôle qu'il s'était longuement forgé, petit-à-petit, afin d'installer une certaine légitimité autour de son nom et de son équipage. Il lui fallait penser pragmatisme et intelligence froide : il devait profiter de cette occasion pour progresser, et non pas continuer à persister dans ses réflexes sentimentaux. Le Fenice avait toujours été un sanguin, un homme qui se laissait simplement vivre en tentant de temps à autre d'user d'un opportunisme tout-à-fait relatif. Il était dorénavant le temps de s'appliquer à une vision à plus long terme, afin d'entrapercevoir la destinée qui était la sienne et les conséquences ainsi que les besoins qu'elle impliquait. Ainsi, alors que le vieillard se tournait dans leur direction, sa prise de parole suivie par celle d'Erwin et de Kyoshiro, le blondinet ne perdit pas un instant supplémentaire, ouvrant la porte de la cage et y pénétrant en faisant fi des quelques brigands qui, déjà, inexorablement, semblaient se tirer de leur effroyable torpeur.

-Renald. Prends le révolutionnaire, et emmène-le à l'hôpital, aux côtés de sa fille. Musashi, Jeck. Vous embarquez ces trois-là. Montez-les à la salle de réunion de la résidence, et faîtes en sorte d'adoucir leur réveil. Donnez-leur ce dont ils éprouveraient le besoin, mais restez avares en informations. Ne leur dites que le strict nécessaire. On montera s'entretenir avec eux personnellement lorsqu'on aura fini ici. Et n'enlevez leurs menottes sous aucun prétexte.

Ses trois compères eurent tôt fait de s'exécuter, aidés par la quelque main d'oeuvre dont il disposait, notamment grâce aux quelques employés de l'hôpital qui avaient été dépêchés sur place. Ils s'éclipsèrent en remontant le long de l'escalier, les quelques endormis installés précieusement sur divers brancards afin de leur simplifier le trajet. La décision du Phoenix s'était faite aussi vive que réfléchie, et convenait tout simplement à l'importance capitale que revêtait une telle situation. Il ne devait négliger aucune piste, ne devait faire preuve ni de précipitation, ni de légèreté. S'il lui fallait interroger personnellement le moindre des criminels pour obtenir enfin la certitude de sa culpabilité, alors le blondinet se sentait très franchement en mesure de le faire... Songeant que Kernoza et Danaé auraient comme premier réflexe celui de passer par la salle de réunion, l'artiste ne s'inquiéta pas trop quant à la sécurité de Jeck et de Musashi sans pour autant se déconcentrer. Son haki de l'observation était désormais bien assez performant pour pouvoir englober toute la résidence, et même ses proches environs : si les prisonniers qui étaient en cours de transferts réalisaient la grossière erreur de se montrer agressifs, il aurait tôt fait d'être mis au courant... Et d'intervenir. La frustration dont il n'avait pas pu se décharger face à Satan n'attendait ni plus ni moins qu'une telle occasion.
Par la suite, Nakata ressortit précautionneusement de la cellule, non sans jeter quelques brefs regards aux visages qui, péniblement, semblaient s'éveiller tout autour de lui. Ces quatre premiers brigands étaient indéniablement un bon début, et ce même si seulement la moitié d'entre eux étaient finalement libérés : c'était toujours un moyen d'amplifier l'importance de leurs alliances et de leurs organisations respectives. Car au final, le forban n'avait pas réalisé ce coup de poker que pour y gagner une puissante flotte : il s'agissait aussi d'une question de fierté, de la réponse la plus appropriée à laquelle il avait pu penser à la suite de l'infâme manque de respect dont s'étaient rendus coupables les hauts responsables du Gouvernement Mondial à son égard.
Souhaitant finalement changer d'approche et passer à quelque chose de plus général, l'ex capitaine corsaire fit face au vieillard apporté par Erwin et lui glissa une demande simple et concise :

-Les trier au cas par cas sera trop long. Serait-il possible d'isoler tous ceux qui sont susceptibles d'être en accord avec nos idéaux ? J'ai plusieurs cellules, et mieux vaut séparer les hypothétiques entremetteurs des prisonniers qui en valent la peine.

Il s'agissait, en l'occurrence, d'agir assez promptement. Les criminels seraient bientôt, pour l'essentiel, totalement réveillés et plus ou moins aptes à se mouvoir. Certes, avec le support de Cid et de Christ, deux excellents tireurs, le Fenice n'avait que peu de craintes de voir le contrôle de la situation lui échapper, mais il préférait pour le coup prendre un maximum de précautions afin d'éviter d'être pris de court si jamais une mauvaise surprise devait se manifester. On n'était jamais trop prudents...





_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMer 31 Mai - 18:08

A l'orée des Mythes [3]

Le révolutionnaire était donc sauf. Père de Fon, il avait de ce fait tout simplement acquis sa liberté par ce biais. Ce n'était cependant pas sans surveillance qu'il serait cependant laissé à l'hôpital : des membres des Tengoku et de l'Inquisition patrouillaient sur l'île dans le but de garder tout endroit susceptible d'être mis en danger. Lorgnant sur Maow Rockal, le rouquin lui fit signe d'aller alerter Fon de la décision du groupe : cet homme serait malgré tout soumis à une batterie de test et sa liberté était encore conditionnelle. Gardant un air sérieux, le jeune homme se leva et tourna le dos aux prisonniers. Stan arrêta son état des lieux, fixa le rouquin et lui dit sur un ton très sobre :

- Lequel ?
- Je vais commencer par celui désigné par Kyoshiro.

Il n'allait pas perdre de temps. Le tri continuerait sans sa présence, et sous la surveillance attentive de ceux en qui il avait une totale confiance : Stan, Katia, du côté de l'Inquisition, et Kyoshiro, Nakata du côté des pirates. Ce n'était pourtant pas sans crainte qu'il partait de cette pièce et laissait derrière lui ses alliés. Suivi par Arthur Lokan, ce dernier avait simplement répondu à un nouveau signe du rouquin. Lorsqu'ils furent sortis de la pièce, suivant de peu les mouvements des guerriers, le jeune homme s'adressa à son subordonné. Il était plus faible qu'à son habitude, sa blessure le faisait vainement souffrir tandis que son esprit réussissait à garder une part de lucidité.

- Tu vas contacter les forces de l'Inquisition présentes sur Luvneel. Mets-les au courant de la libération de Reynault. Je veux que la ligne utilisée soit inviolable : l'information doit être gardée secrète d'Oulanov pour le moment.
- Bien.

Il n'avait pas besoin de plus de commandes pour procéder. C'était l'efficacité de cet homme qui le rendait si précieux aux yeux d'Erwin. Le rouquin se dirigea alors vers la salle d'interrogatoire réservée à Uxas Akopolips, tandis que sur le chemin un de ses hommes lui rapportait les informations connues sur cet énigmatique personnage. Apparemment terrifiant dans sa jeunesse, il ne représentait aujourd'hui plus que l'époque d'un Gouvernement Mondial révolu. En s'approchant de lui, le révolutionnaire n'avait ressenti aucune pression particulière. Peut-être n'y était-il simplement pas sensible actuellement.

- Bonjour, Uxas. J'ai quelques questions à te poser. Raconte-moi ton histoire. Quelle est ta relation avec le Gouvernement Mondial ?...

Il attendit bien sûr que sa conscience émerge. Cela faisait un moment que cet homme n'avait pas été soumis au gaz de l'homme-champignon. Il était toujours prisonniers de ses menottes en Granit Marin, cependant cela ne représentait pas un obstacle particulier sinon une indication quant à sa malédiction. Avec un ton plus sec, une fois que son Haki de l'Observation avancé aurait obtenu la réponse en souvenir, le rouquin préciserait :

- Qui sont tes ennemis ?

Il n'attendrait pas une réponse oralisée. Seuls le visage des personnes qui avaient détruit sa vie l'intéressait. Peut-être s'agirait-il de révolutionnaires impliqués dans l'affaire. Peut-être y avait-il des réponses là où il ne s'y attendait pas.

Les cellules étaient toujours alignées et la demande du Fenice vint crisper à la fois les révolutionnaires et sûrement quelques prisonniers conscients de leur sort. Le regard de Stan balaya la salle tandis qu'il s'éloigna un petit peu des cages, avant de prendre une feuille pour schématiser la situation. Il y avait des inconnus dans le lot, sûrement d'anciens membres des organisations gouvernementales corrompues. Ces personnes, il ne pouvait leur faire confiance même si ce ne serait pas à lui d'en décider.

- Voici les personnes que je jugerais inadéquates, fit-il sans exprimer ses pensées à haute voix.

Parmi elles figuraient l'ancien maître de l'underground. Une personne autrefois extrêmement influente mais définitivement hors de son champ de valeurs. Il avait fait le tri en indiquant avec des croix ceux qu'il vaudrait mieux isoler. Les révolutionnaires qu'il avait identifié n'en faisait évidemment pas parti, sinon pour des extrémistes de la première heure s'il y en avait. Averon Platine était aussi dans ceux qui possédaient son estime. Les séparer, les bouger, allait demander de les immobiliser. Cid fit éclater quelques balles paralysantes pour immobiliser les premiers récalcitrants, et empêcher certains d'être trop entreprenants.

- On n'est jamais trop prudent, lança à voix haute le tireur qui avait en ligne de mire, avec son haki de l'armement actif, ceux qui pourraient poser problèmes.

Contrairement aux autres personnes présentes ici, il n'aurait aucun mal à tuer si cela était nécessaire. Hors de question de risquer la vie d'un de ses camarades, quelque soit la raison !
Citation :
Cid utilise des balles paralysantes pour empêcher les gens qui voudraient se manifester de le faire, au cas où.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2167

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeDim 4 Juin - 16:57





[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584373-reynault
Reynault Close


Peu à peu, les spores de Mook cessaient de faire effet. Bientôt, la majorité des prisonniers seraient sortis d'une torpeur contre nature dans laquelle un gouvernement qui ne faisait que peu de cas de ses opposants les avait plongés. Pour sa part, l'ex-révolutionnaire était loin de pouvoir prétendre à une santé resplendissante : carencé, sans doute victime de certaines tortures qui avaient laissé des marques sur son corps et possiblement sur son esprit, sont réveil promettait d'apporter son lot de douleurs. Alors qu'il était encore inconscient ou endormi, la différence étant passablement compliquée à établir à vue d’œil, il fut emporté suite à la directive du Phoenix vers le complexe hospitalier de l'île afin d'y récupérer... et peut-être de rattraper le temps perdu.



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584280-uxas
Uxas Apokolips


Un noir total, sans vie et sans rebondissement. Une monotonie à laquelle il s'était peu à peu abandonné, après des années à subir cauchemar sur cauchemar. Le vieil homme avait depuis longtemps accepté son sort, étouffant peu à peu des plans gangrenés par une colère qui se trouvait néanmoins être légitime. Aussi, lorsque ses yeux se rouvrirent pour la énième fois alors que son corps, encore léthargique, refusait d'obéir... il se contenta de les fermer à nouveau en attendant que le sommeil réclame son dû. Ce satané sommeil de plomb.

Mais rien de tout cela ne se produisit, à sa grande surprise. Ses paupières encore lourdes se libérèrent peu à peu de la torpeur indicible induite par l'être fongique. L'environnement qui s'offrit à lui n'avait rien à voir avec l'austérité de sa cellule sombre, humide et enfoncée dans les profondeurs insondables de l'océan. En toute objectivité, c'était même bien agréable, mais en son état actuel il se passait de ce genre de considérations. Puis, on l'interpella. Chose qui n'avait pas été faite depuis longtemps... bien longtemps.

Son histoire ? Ses relations avec le Gouvernement Mondial ? Pour la première chose, ses pensées remontèrent à des temps reculés, alors qu'il était encore fringuant, jeune et plein de fougue. Un feu ardent qui brûlait dans sa poitrine : l'envie de sensations, de liberté. Le frisson d'une vie vécue à plein pots. Un voyage. Une traversée. Un départ depuis Water Seven, sa ville de naissance. Des combats, des amitiés. Des actes de piraterie comme on en voyait souvent. Puis la recherche d'adversaires qui éveillent son sens du défi. Le Nouveau Monde, la Marine qui redoublait d'effort. Des combats de plus en plus intenses. Hades Tenryon, Kouji Taka... puis le seigneur des pirates en personne. Sa première réelle défaite.

Puis la spirale infernale : l'amour. Elsa. Ses cheveux bruns, son parfum entêtant. Une véritable passion. Il l'avait aimée, il l'aimait encore. Une embuscade. La mort, lui fauchant ce qu'il avait de plus cher au monde. Une explosion de rage... puis l'incarcération, après avoir réduit à l'état de néant un nombre terrifiant d'adversaires dans sa folie furieuse. Le désespoir se mêlant à la solitude, amplifié par l'impuissance. L'abandon aux ténèbres. Le vieil homme se prit la tête dans les mains, poussant un grognement alors que le retour à une réalité qui s'était passée de lui pendant plus de cinquante ans le frappait comme un mur de ciment en plein dos. Ses adversaires ? Une seule image : Marineford. Le Gouvernement Mondial. Puis un visage... un visage qu'il haïssait plus que tout. Amaji D. Mohero.

- ... Qui veut le savoir ?

Il s'était redressé après avoir stabilisé son expression faciale, décidant résolument de ne pas être un simple pion d'une situation qu'il ne comprenait pas. Pourquoi était-il sorti d'Impel Down ? Par quel biais ? Qui l'avait tiré de cet enfer et surtout, pour quelles raisons ? Car malgré la réjouissance et la gratitude qu'il aurait pu éprouver, cette suite d’événements inconnue ne lui plaisait pas. De nombreuses idées, embrouillées et jusque là anesthésiées, vinrent se mêler à son processus de pensée. Il était, à son grand dam, perdu.

- Où suis-je ?



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-kars[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-titia
Kars Makram & Titia Lae


Dans la salle de réunion, les deux ex-nebula étaient également en train de sortir de leur torpeur. D'un côté, Kars Makram... la bête d'Ebonite. Un épéiste de renom qui avait autrefois été un réel fléau du Nouveau Monde, abattant sans la moindre trace de pitié des équipages entiers, ne vivant que pour épancher cette violence bouillonnante qui lui dévorait les entrailles. Un entêté qui avait eu la déraison de refuser une proposition du plus vieux des Yonkou, s'attirant son ire et, à posteriori, sa propre déchéance. De l'autre, Titia Lae, ex-alliée dudit Yonkou. Même si elle n'avait jamais été en accord avec ses idées profondes, elle avait mis la sécurité de son équipage avant ses propres idéaux et avait décidé de rejoindre les rangs du Tenryon pour s'assurer un soutien de qualité, ainsi qu'éviter de provoquer la colère de l'empereur.

Alors que la demoiselle semblait avoir du mal à se réveiller, somnolant encore sans provoquer de remue-ménage, l'homme à ses côtés avait commencé à ouvrir les yeux alors même qu'il était sur son brancard : encore affligé d'un corps ne répondant pas à ses demandes, il s'était laissé transporter sans comprendre ce qui se passait. Finalement, alors que ses pensées se mettaient en ordre, deux choses lui apparurent évidente : premièrement, il n'était plus à Impel Down. Deuxièmement, il était entouré d'inconnus, privé de son équipement, menotté. En position de faiblesse. Chose qui déclencha des mécanismes tout à fait naturels, chez lui.

- Putain, mais qu'est-ce que... Ack !

S'étant redressé soudainement, son corps encore somnolent et rouillé par l'emprisonnement n'avait pas suivi l'effort requis. Il s'écroula donc au sol, se cognant au passage. Les dents serrés, les yeux fous, il se retourna néanmoins avec un semblant d'agilité. Il n'y avait aucun doute : au maximum de sa forme, il aurait sans doute pu surprendre ses geôliers avec aisance. Se tournant vers eux, ses poings menottés devant sa poitrine, à demi accroupi, il n'attendit même pas qu'on lui explique ce qui se passait ici. En réalité, il était certain que c'était un tour du Gouvernement Mondial. Encore faible, son haki de l'observation lui restait inaccessible. Tout comme le vieillard en train de passer à la question, il n'était pas en position de se défendre proprement.

- Je sais pas ce que vous voulez, putain de mouettes, mais vous pouvez aller vous faire voir !

Il n'était pas passé à l'offensive, mais son comportement en disait long : si l'un des individus l'entourant se montrait trop entreprenant, il exprimerait sa frustration et son anxiété d'une façon bien plus démonstrative.



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584373-dario
Dario Josta


Cette situation était intéressante. Encore placé dans les cellules avec le reste des malfrats, Dario observait les geôles du Fenice avec intérêt. Où était-il ? Qui l'y avait amené ? Il n'avait que peu de souvenirs de la situation à Impel Down : il commençait à se réveiller alors que l'ascenseur descendait encore, et avait rapidement été transporté dans cet endroit. Il avait vu les prisonniers s’agglutiner, silencieusement, feignant l'inactivité afin de mieux analyser la situation. Ainsi, les différentes paroles énoncées à droite et à gauche lui étaient apparues comme étant claires. Il avait été question d'idéaux, de libération. Deux choses qui avaient capté son attention. Un léger sourire aux lèvres, il restait donc pour l'heure calme dans le fond de sa prison alors que déjà, certains singes l'entourant se levaient avec véhémence pour manifester tantôt la curiosité, tantôt un semblant de gratitude teintée de doute, tantôt la pourriture qui consumait leur être.

Des tirs avaient retentis dans les récalcitrants : ils n'avaient pas pour but d'être mortels, mais bien débilitants. Les touchés furent paralysés sans la moindre encombre, ou du moins furent-ils entravés dans leurs capacités motrices déjà mises à mal par un réveil difficile. Une autre bonne raison de ne pas se faire remarquer. Oh, il avait fait ça toute sa vie... la seule fois où il avait échoué avait marqué son départ au trou. Il avait bâti un empire qui, à son insu, florissait encore aujourd'hui entre les mains des différentes têtes du monde de l'ombre actuel. Un empire brisé en fragments se serrant la main pour mieux se poignarder dans le dos. Un empire qui avait perduré malgré son absence. Alors que certains prisonniers réagissaient négativement et nerveusement aux tirs censés faire respecter l'ordre, l'homme dévoila deux canines pointues et acérées dans un sourire qui transpirait la confiance et une certaine forme de charme, malgré un corps ostensiblement marqué par le sevrage ponctuel de la seule ressource pouvant le requinquer. Puis il se susurra juste quelques mots, impossibles à entendre dans la cohue provoquée par le tollé des détenus.

- Patience...






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue52/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue879/1000[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeLun 5 Juin - 17:40

Liberté...
feat. Erwin Dog et Kyoshiro.
Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate.


-Restez calme, je vous prie. Si nous étions vraiment vos ennemis, vous seriez déjà morts.

Musashi avait pris la parole mécaniquement en voyant l'un des deux forbans que Nakata avait extradé de prison bouger avec plus ou moins de véhémence. Le pauvre homme semblait évidemment égaré, incapable de cerner précisément l'endroit où il se trouvait, et pas davantage d'ailleurs la raison de son apparente sortie de prison... Malheureusement, le garant de Graou Island ne pouvait pas se permettre d'entamer directement les présentations trop en avant : il se devait de choisir posément ses mots afin de ne pas trop en dire et de permettre au blondinet de mener l'interrogatoire aussi intelligemment qu'il l'espérait. Tandis que Jeck se plaçait dans l'encadrement de la porte, croisant calmement les bras tout en demeurant légèrement en retrait, le samouraï se rapprocha légèrement de femme encore à demie-endormie, comme pour l'ausculter du regard et chercher à savoir si elle était en bon état de santé. Leur résidence forcée à Impel Down avait potentiellement laissé un certain nombre de séquelles, entre périodes de jeûnes subies et séances de tortures douloureuses, et mieux valait leur fournir tout ce dont ils avaient besoin pour s'éveiller posément et en toute quiétude. Le pire était derrière eux, après tout... A moins, bien entendu, qu'ils ne commencent à faire preuve de trop de zèle. Bien décidé à l'idée de prévenir plutôt que de guérir, souhaitant à tout prix éviter de s'encombrer d'inutiles effusions de sang, le Miyamoto reprit la parole d'un ton toujours aussi calme et sage, d'une voix claire et forte, comme pour permettre à Titia de s'habituer lentement mais inexorablement au son de sa voix :

-Je suis Musashi Miyamoto. Je suis le gardien de Graou Island au nom de l'équipage pirate Tengoku no Seigi. Vous êtes dans leur QG, sur l'île. Vous avez été libéré, tout le sixième étage, par Nakata Fenice, mon capitaine. Il a pour l'occasion été aidé d'Erwin Dog, l'un de nos alliés. Il a décidé de vous sortir de nos geôles pour vous permettre de vous éveiller plus calmement. Il nous rejoindra bientôt pour discuter avec vous. En attendant, si vous avez une demande, n'hésitez pas à la formuler. Je ne peux pas répondre aux questions et vos menottes doivent malheureusement rester à leurs places mais quant au reste, je peux tenter de vous octroyer satisfaction.

S'ils demandaient des vivres, de l'eau, ou peut-être tout simplement un peu d'air, le samourai pourrait tenter d'obéir à leurs souhaits afin de les placer dans la meilleure position possible vis-à-vis de leur opinion quant à Tengoku no Seigi. Bien entendu, il ne pouvait pas leur empêcher de faire montre de scepticisme, mais il pouvait à tout le moins atténuer leur méfiance... C'était déjà un bon début, en soi.

Quelques mètres plus bas, l'effervescence était de mise. Une bonne part des anciens prisonniers avait enfin su se tirer de sa torpeur et réclamait légitimement des explications quant à l'apparent changement de leur environnement. Ils ne semblaient, pour l'immense majorité tout du moins, pas connaître le Phoenix... Et c'était une chance. Sa réputation positive auprès des petites gens avait tendance à le dépeindre comme étant un chevalier galant et cultivé. Cela aurait pu pousser un certain nombre de ces crapules à lui mentir pour s'en tirer ou pire, à tenter de provoquer un soulèvement... Malheureusement, la majorité des hors-la-loi n'avaient toutefois pas la chance de pouvoir songer jusque-là : l'allié d'Erwin se mit à tirer à tu-tête, faisait feu sans véritable sommation dans l'objectif manifeste de soumettre un certain nombre de ces odieux barbare à la plus basique des placidités. Si le Fenice n'appréciait pas forcément la méthode, qui pouvait conduire un certain nombre de leurs potentiels à se braquer et à abhorrer leurs méthodes, il laissa toutefois faire dans un premier temps avant de se placer sur la trajectoire des balles, empêchant ainsi le tireur de continuer dans son sinistre projet. Il prit alors la voix d'un ton clair et ferme, couvrant les palabres encore fatiguées des prisonniers d'un air autoritaire et déterminé.

-S'il vous plaît, faites preuve de retenue, messieurs dames. Les tirs qui ont fusé visaient à calmer les plus dissipés d'entre vous : nous tenons à conserver un certain calme dans ces prisons. Je me présente : Nakata Fenice, capitaine pirate. Vous avez été tiré d'Impel Down grâce à l'un de mes alliés, Erwin Dog, et à moi-même. Parler de notre méthode n'aurait que peu d'intérêt, donc je vais vous épargner cet épisode. Sachez simplement que nous allons vous tirer de cette cellule les uns après les autres afin d'en apprendre davantage sur vous, toutes les informations à votre sujet ayant été supprimées suite à votre incarcération. Si l'un d'entre vous décidait de semer le chaos par impatience, je suis navré de vous l'apprendre, mais je serais obligé de le calmer de mes propres mains. Et pour ceux qui douteraient de ma capacité à réaliser cette besogne, rassurez-vous d'emblée : je suis celui qui s'est chargé d'affronter Satan. Et comme vous le voyez, je m'en suis tiré indemne.

Sa diatribe finale était teintée de bluff, mais aucun des prisonniers qui lui faisait face ne saurait être en mesure de déceler la vérité et le mensonge précisément. Après tout, ils ne connaissaient justement pas l'identité de Nakata et donc, de cause à effet, ne pouvaient pas imaginer un traître instant son aptitude maudite, laquelle expliquait à elle seule le fait que son corps soit vierge de toute blessure. De surcroît, ils ne pouvaient pas savoir qu'Erwin possédait un pouvoir particulièrement avantageux, susceptible de leur faire quitter la prison avant même que la situation ne devienne véritablement tendue... L'hypothèse erronée qu'ils pourraient ainsi tirer de son petit monologue, c'était qu'ils s'étaient infiltrés à Impel Down par la seule force de leurs poings, et qu'il avait été capable d'y affronter Satan plusieurs minutes sinon plusieurs heures durant sans jamais avoir à faiblir. Un petit exploit qui saurait assurément pousser la majorité d'entre eux au calme et à la patience... Et si un téméraire demeurait ostensiblement debout et virulent, il retrouverait rapidement les bras de Morphée.




Mise au point d'un côté, appel au calme de l'autre.

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeLun 5 Juin - 18:12

À l'orée des Mythes
pv Nakata & Erwin | Graou Island



Le temps de l'aveuglement était révolu car désormais le jeune épéiste ici présent, bien conscient de la rigueur du monde qui l'entourait, ne pouvait plus se permettre de garder ses œillères et d'ignorer l'horreur pour ne se concentrer que ce sur qu'il y avait de plus beau dans ce monde. Il l'avait suffisamment fait pendant de nombreuses années pour que son hypocrisie lui donne le vertige et la nausée, il avait fini par comprendre qu'il avait un devoir moral envers le reste du monde et surtout les plus nécessiteux, un devoir qui l'obligeait à regarder les obstacles en face et à leur faire front sans courber l'échine.
Est-ce que l'ancien temps ne lui manquait pas ? Ne désirait-il pas, parfois, retourner au tôt où son gardien modifiait ses souvenirs pour lui masquer la réalité ? Même s'il n'osait se l'avouer cela lui manquait parfois, comme le voulait l'expression les ignorants étaient bénis cependant son sens du devoir nouvellement acquis l'empêchait de remettre ces œillères. Il avait pris des décisions, mauvaises pour un bon nombre d'entre elles, mais il était venu pour lui le temps de ravaler ses regrets et de vivre avec le poids de ses décisions.

Il avait pris la décision de recourir à la violence et de recruter certaines des pires racailles de ce monde, certaines d'entre elles auraient sans doute mérité de rester enfermées à tout jamais mais ses camarades en avaient décidé autrement. Qui était-il pour remettre ce choix en cause ? Si cela n'avait tenu qu'à lui le groupe n'aurait jamais mis les pieds dans Impel Down, mais le choix avait été fait et il ne pouvait désormais que participer au tri pour ne prendre que les moins susceptibles de devenir une menace pour le petit groupe.

Le jeune homme se savait inculte et donc bien incapable de clairement jauger qui pourrait faire un allié de poids ou non, il se savait bien trop gentil pour laisser qui que ce soit de côté et le petit topo sur l'histoire de chacun ne pouvait guère lui permettre de connaître suffisamment bien chaque prisonnier afin de décider de leur sort. Ce n'était pas comme décider de quel plat manger au restaurant, lui et ses compagnons avaient littéralement la vie de ces criminels entre les mains et pouvaient décider de qui devait vivre, mourir ou continuer à goûter à une existence derrière les barreaux sans que personne ne puisse s'y opposer.

Pendant qu'Erwin partit s'occuper de ceux qui avaient été sélectionnés dans un premier temps, leur expliquant sans doute la situation et jaugeant la menace qu'ils représentaient, Kyoshiro et Nakata restèrent avec le reste des prisonniers encore un peu trop agits ou pas encore totalement réveillés. Que faire et que dire ? Devait-il leur dire que leurs chances de retrouver un semblant de liberté étaient minces ? Devait-il maintenir dans leurs esprits un vain espoir qui serait peut-être brisé l'instant d'après ?

Nin, décidément il n'était pas à l'aise avec une telle prise de décision mais il faisait confiance à son capitaine pour prendre le relai. Ce même capitaine prit la parole lorsque plusieurs prisonniers se réveillèrent, désireux de connaître leur position géographique ainsi que la raison de leur captivité dans ces nouveaux locaux.

Comment pourrait-on les blâmer pour cela ? Iils avaient été enfermés pendant une éternité et à leur réveil ils trouvaient de nouvelles cellules et de nouveaux geôliers pour les surveiller. C'était tout naturel d'exiger des réponses et, alors que le jeune homme se rapprocha de certains prisonniers particulièrement agités afin de les calmer, le capitaine coupa court à l'intervention de Kyoshiro en prenant la parole.

Bien entendu il était important de maintenir une apparente cohésion pour paraître crédible aux yeux de ces criminels mais, dés les premiers mots de Nakata, le lumineux maudit se demanda aussitôt ce qu'il pouvait bien faire ici. Une fois encore son capitaine se mettait en avant, reléguant l'épéiste au dernier plan sans même le mentionner une seule fois comme s'il n'avait été qu'un menu détail de l'opération, une fois encore la frustration du jeune homme revint à la charge et il comprit bien vite pourquoi elle resurgissait si facilement. Ce n'était pas une invention de son esprit ou le caprice d'un enfant, il en avait assez d'être un triste inconnu, il en avait assez de vivre dans l'ombre et d'être relégué au rang de second couteau.

Faisant taire un soupir de lassitude qui pointait le bout de son nez, venant à penser que ce titre de bras-droit n'était finalement là que pour faire joli et calmer son égo pendant quelques instants, Kyoshiro retourna dans son mutisme habituel car rien de ce qu'il pourrait dire ici ne ferait de différence. Il n'était pas là pour prendre des décisions avec Nakata et Erwin, comme des individus égaux, mais seulement pour assister à la prise de décision.

Un observateur, rien de plus.



© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeLun 5 Juin - 20:03

A l'orée des Mythes [4]

Les pensées du vieil homme étaient légion. Elles se chamaillaient, elles dansaient dans son esprit tel un ressac, s'écrasant contre les falaises d'une île lointaine. Lointaine dans l'espace, et dans le temps. Sa présence était diffuse, et pourtant les quelques mots d'Erwin permirent de raviver quelques souvenirs. Lors d'un bref échange, ils auraient sûrement apprécié converser sur ce passé si glorieux et à la fois si triste. La perte, la déchéance, et le visage d'un homme. Le révolutionnaire se rendit compte devant quel homme exceptionnel il se trouvait : d'une ancienne génération, il avait rencontré les plus grands. Il avait affronté, il s'était frotté à ses ennemis d'un autre temps. Sa perte réclamait-elle vengeance ? D'un ton invariant, le rouquin laissa poindre une émotion nouvelle : de la pitié. Il n'aimait pas ce sentiment, et pourtant il le ressentait vis à vis de cet homme. C'était la tristesse d'une telle révélation... Et pourtant il masqua sa peine.

- Défenseur des peuples, révolutionnaire opposé au Gouvernement Mondial et à la tête du mouvement l'Inquisition, Erwin Dog. J'ai extrait les prisonniers d'Impel Down à l'aide de mes camarades... Et nous avons décidé de recruter ceux parmi vous qui seraient à même d'être sinon bénéfiques pour le monde, au moins non-néfastes. Liberté ou alliance, c'est une décision que vous pourrez prendre si nous jugeons votre passé, et votre futur sans risque pour les innocents. Et si vous voulez affronter le Gouvernement Mondial, nous serons ravis de vous épauler...

Il s'arrêta un instant. C'était beaucoup d'informations à assimiler. Il ne s'en rendait pas compte, sans la présence de personnes capables de contrôler ses discours. Parfois, il valait mieux que des experts dans ce domaine lui tendent les perches dont il avait besoin pour avancer. Avec un temps de réflexion où son Haki avait continué à pointer les souvenirs que ses paroles évoquaient à cet homme, il avait ressenti une pointe de regret à ne pas pouvoir l'aider plus à même. Se tournant vers un révolutionnaire présent dans un coin, il fit promptement :

- Un plateau-repas et de l'eau, pour lui, s'il-te-plaît. Vous n'êtes pas végétarien ?

Acquiesçant, l'homme sortit vivement. Reprenant la parole, le jeune homme éclaircit la situation :

- Nous sommes sur Graou Island, île sous la protection des Tengoku no Seigi qui ont participé à votre évasion. J'aimerais poser une dernière question : Êtes-vous responsable de la mort d'innocents ? Si oui, quelle image gardez-vous de ces vies déchues ?

Les nombreuses vies innocentes qu'avait prises Erwin étaient le cheminement aisé d'un monde turbulent. Il avait été sous l'emprise de personnes abjectes qui avaient su imposer leur volonté sur la sienne, il avait été le jouet d'un destin fragile et d'une rencontre inopinée, il avait sacrifié une personne pour le plus grand nombre et s'était interposé dans des histoires dans lesquelles il n'aurait jamais du entrer. Ainsi, quoique cet homme ait fait, dans son passé, il ne l'en blâmerait pas. Il ne pouvait être l'hypocrite au sourire d'ange, le visage d'un destin trop souvent injuste.

__________________________

Maow Rockal était entré dans la chambre réservée à Fafarona. Après être allé avertir Fon de la libération prochaine de son père, il avait migré vers l'une des plus anciennes figures de la Révolution : un atout primordial pour le rouquin. L'hôpital était au petit soin pour elle et les autres prisonniers qui avaient été libérés. Seul point sombre sur le tableau : les menottes qu'on ne lui avait toujours pas retiré et qui pouvaient faire émerger de sombres souvenirs. L'espion était à même de dire que selon les rapports, cette femme avait été une personne présente en première ligne du mouvement. Voudrait-elle continuer ou recommencer son action et apporter son soutien à l'Inquisition ? Il s'agissait là d'une question intéressante, à laquelle le membre de cette organisation révolutionnaire souhaitait s'atteler. Ainsi, si elle était réveillée, il la saluerait en se présentant par son vrai nom et son appartenance : « Maow Rockal. Membre de l'Inquisition. ». Il lui raconterait sa libération, il lui conterait l'exploit de son capitaine, mais aussi la présence d'autres révolutionnaires. Si elle le demandait, il lui expliquerait aussi comment avait évolué le mouvement sans rien lui cacher : la chute d'Arias, la trahison de Yoko, les différents camps révolutionnaires montés partout dans le monde, et surtout la volonté d'Erwin de réunir le mouvement et son nécessaire besoin d'alliés dans cette quête.

- C'est pour cela... Je vous laisse vous restaurer, et réfléchir à ce que vous allez faire. Erwin a déjà décidé de vous faire retirer ces menottes : n'ayez donc crainte quant à votre liberté.

Il sortirait de la chambre si elle n'avait pas d'autres questions et si elle souhaitait se reposer.

__________________________

Cid maugréa tandis que le sourire de Katia se fit taquin : celui qui avait pris les choses en main n'était autre que Nakata. C'était une bonne nouvelle, au moins ça éviterait au tireur d'abuser de ses balles comme il avait l'habitude. Pourtant, il ne changea pas d'attitude, se contentant simplement de ne plus faire feu. Cette espèce de délire, à laisser des criminels dangereux vaquer, était loin d'être dans son intérêt. Il se tourna un instant vers Stan Kubrique qui lui lançait un regard réprobateur.

- Quoi ?
- Tu connais mon point de vue, Cid...

Les deux hommes n'étaient pas vêtus de la même expérience : d'un côté le manteau de mercenaire saillait encore aux contours de la silhouette du tireur, de l'autre la robe de révolutionnaire mettait en avant les formes de l'esprit du vieillard. Ils s'opposaient sur leurs idéaux autant que sur leur façon d'être.

- Quoiqu'il en soit, messieurs, fit Katia en s'avançant.

La jeune Zoan avait l'air calme devant ce rassemblement de criminels. Ils avaient marqué l'histoire, ils étaient les pires aberrations que le Gouvernement Mondial avait enfermé. Avec un air simple, du haut de ses onze ans bien entamés, sa robe légère et svelte et son arme attachée à son dos, la demoiselle prenait la parole comme si elle lui était offerte d'office.

- L'Inquisition, que je représente avec Stan Kubrique ici-même, possède les moyens de réinsérer chacun d'entre vous dans le monde, en tant que révolutionnaires pour ceux qui seraient intéressés.

Le mot était sorti. « Révolutionnaire ». Et pour les plus anciens, le nombre de Stan Kubrique, petit primé de North Blue, ancien capitaine de division, avait de quoi faire écho. Il représentait assez bien les idéaux du rouquin. Et pourtant, ces quelques paroles avaient un autre but. Elles pourraient faire émerger des voix qui s'étaient tues jusqu'à présent. Ceux qui, stupides, tenteraient de se faire passer pour membres de la Révolution, seraient démasqués lors de l'interrogatoire et pourraient reprendre perpet' à Impel Down. Ceux qui, au contraire, avoueraient un penchant pour ce domaine, bénéficieraient d'une alliance auquel cas ils n'auraient pas exécuté de civils impunément par le passé.
Citation :
Tour de blabla : trois côtés, le premier avec Uxas, le second à l'hôpital avec Fafarona (Fon a été avertie de la libération de son père), et le troisième dans la prison, où Katia évoque la Révolution.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2167

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeLun 12 Juin - 10:33





[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1492373775-fafarona
Fafarona Taguel

C'est suite à un retour à la réalité soudain que Fafarona était revenue à elle, dans une salle qui ne lui était guère familière. Haletante et perdue, elle avait mis quelques minutes à reprendre totalement conscience de son environnement. À premier temps, ce dernier l'avait rassurée : elle n'était plus à Impel Down. La raison de ce changement était pour l'heure le dernier de ses tracas : quitter ce trou qu'on avait creusé pour elle en enfer était en soi une victoire. Où avait-elle échoué, cette fois-ci ? On aurait dit une sorte... d’hôpital. À première vue, c'était rassérénant au possible : cependant, elle changea bien vite d'avis lorsqu'elle s'inspecta elle même.

Premièrement, elle portait toujours ses vêtements de prisonnière. Deuxièmement, elle était toujours menottée. En d'autres termes, cette clinique dans laquelle elle semblait se trouvait était peut-être toute autre : était-ce là l’œuvre du gouvernement ? Tâchant de se concentrer, elle utilisa finalement son haki de l'observation afin de sonder les environs : encore faible et ayant perdu l'habitude de faire usage du fluide, elle parvint néanmoins à capter de nombreuses voix autour d'elle. Certaines lui étaient familières : des révolutionnaires, notamment. D'autres parce qu'elles avait eu l'occasion de les scanner à Impel Down, entre deux sommeils de plomb. Cela ne la rassura pas pour autant : de ce qu'elle pouvait en conclure, ses "connaissances" étaient éventuellement dans la même situation qu'elle.

Il était difficile de comprendre autant de chose en un coup et elle se résolut finalement à garder le silence et attendre ce qui lui tomberait dessus. Elle n'était de toute manière pas en position de se défendre. L'âge et l'inactivité l'avaient largement punie et à dire vrai, elle se pensait toujours méritante d'une fin aussi abrupte que pathétique. Mais il lui sembla que l'heure n'était pas encore arrivée lorsqu'un inconnu se présenta à elle. D'abord circonspecte, elle l'écouta finalement avec avidité. Tout s'enchaîna : ces vingt années de coupure furent dévoilées dans un ensemble bien peu avantageux. La révolution s'était écroulée. Arias était porté disparu. Un jeune homme, Erwin, voulait désormais la réunir à nouveau. Sa liberté était assurée. Voilà ce qui aurait pu la préoccuper.

Néanmoins, ce n'était pas le cas.

- ... Mi... Minako ? Où est Minako ?

Tremblante, le coeur gonflé, la chaleur lui montant aux tempes, la vieille femme n'attendait qu'une réponse à cette question. Sa fille, Minako Taguel, était encore jeune lorsqu'elle avait été incarcérée. Dix ans tout au plus. Néanmoins, le temps l'avait vu devenir une fervente révolutionnaire qui, si elle n'égalait pas les talents de sa génitrice dans les domaines technologiques, était une combattante aguerrie. Comme de nombreux membres de la révolution, elle avait été portée disparue suite à la bataille de Baltigo. Une information dont le rouquin et ses hommes disposeraient peut-être.

- Où est ma fille ?

Sortie d'un cauchemar... en subirait-elle un autre ?

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584280-uxas
Uxas Apokolips


Dans un premier temps, il se demanda dans quoi il était tomber. Bien que loin d'être foncièrement mauvais, il n'avait jamais eu de penchant spécifique pour la charité ou la protection des plus faibles, se contentant de les écarter de son chemin et d'éviter un minimum de les impliquer dans ses affaires. Se faire sentinelle des opprimés n'avait jamais été son genre, bien qu'il eut toutes les capacités requises pour ce faire. L'éventualité d'une aide pour affronter le Gouvernement Mondial semblait intéressante, mais il était encore trop tôt pour se focaliser sur de telles pensées : il tâchait désormais de comprendre entièrement la situation. Son Haki scanna l'intégralité du bâtiment, cherchant à saisir l'essence des personnes l'accompagnant en ce lieu. Certaines voix lui furent familières, bien que mal agréables. L'une d'entre elles, notamment, manqua de le faire maugréer. Lui aussi, il était là... quel merdier. Lorsqu'on lui proposa de quoi se sustenter, il réfléchit quelques instants avant de se dire qu'au final, ça ne pouvait pas être pire. Il hocha positivement de la tête.

- Un passage à Impel Down efface ce genre de préoccupations. Croyez moi...

Alors qu'il commençait à réfléchir à la deuxième question posée par le leader de l'inquisition, quelque chose l'interpella et ses pensées cessèrent de fouiller sa mémoire, empêchant au révolutionnaire d'y tirer des informations. Il avait bien précisé "une dernière question" mais semblait ne pas avoir fait état de son absence de réponse. Pourtant, il ne réitérait pas sa demande. Pourtant, ses intentions semblaient pour le moins claires :analyser et évaluer son existence afin de déterminer si elle constituait un risque, ou une béquille sur laquelle s'épauler... maintenant qu'il y pensait, le jeune homme avait clairement parlé du Gouvernement Mondial également. Comment savait-il que... ?

- ... télépathie ?

Sa méfiance ravivée et, somme toute justifiée, il s'efforça de penser à autre chose. Bien que cela ne lui fut pas agréable, il plia son esprit à sa volonté et parvint à se focaliser sur une image particulière : une sorte d'autel de pierre usé, attaqué par le lierre et la nature, entouré d'une forêt dense et bordé par un ciel bleu. l'évocation n'était pas parfaite, mais elle fragmentait à son insu les souvenirs que le Dog serait capable d'analyser. Les images seraient, somme toute, sujettes à interprétation et dénuée d'émotion particulière. En tout cas, certains souvenirs d'innocents mourant de sa main, sans indiquer forcément d'inclinaison au massacre ou de dommage collatéral, se ravivèrent forcément lorsqu'il décida de répondre malgré tout. Il était surtout curieux de savoir si il s'était prémuni de toute sonde psychique.

- J'ai fait ce que j'avais à faire quand j'ai eu à le faire. Ni plus, ni moins.

Ses yeux se tournèrent vers ceux du Dog et il relâcha sa vigilance. Ce gamin... il n'était pas sans lui rappeler un homme qu'il avait connu il y a longtemps. Y avait-il un lien ? Bah, peu importait. Ses pensées étaient encore un peu floues et il y avait plus urgent à traiter.

- Je n'aime pas vraiment tout ceci, mais je suppose que je pourrais vous remercier malgré tout. Après toutes ces décennies, il était temps qu'un jugement en bonne et due forme soit rendu, pas vrai ?



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-kars[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-titia
Kars Makram & Titia Lae


- Putain de merde.

La situation était loin de le satisfaire, tout comme la réponse qui avait été fournie à son interrogation indirecte. Être à la merci de quelqu'un d'autre était un sentiment qu'il avait en horreur, alors être en plus de cela dans l'ignorance était la cerise sur le gâteau. Ces types lui cachaient clairement quelque chose, en plus de le garder enchainé comme un animal. Néanmoins, il ne disposait pas réellement d'une grande marge de manœuvre : ils était rivés sur lui et semblaient prêts à intervenir. Il était astreint à une attente agaçante.

Pour sa part, la demoiselle commença à se tirer de sa torpeur. Ses yeux s'ouvrirent sur ce décor inhabituel et elle redressa la tête. Le fracas de Kars et la voix du garant de Graou Island avaient participé à un réveil plus rapide et efficace. Sa vois s'éleva dans une unique demande alors qu'elle était encore somnolente.

- ...De l'eau...



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584373-dario
Dario Josta


Les dires de ce jeune homme s'adressant à l'assemblée étaient pour le moins surprenants : il avait affronté Satan et s'en était sorti indemne ? C'était assez impressionnant... voire complètement improbable. Juger trop hâtivement n'était cependant pas conseillé : il pouvait partir du principe qu'on lui disait la vérité... une semi-vérité... ou encore qu'on lui mentait éperdument. Le fait était qu'on l'avait sorti du sixième niveau, réputé imprenable et même caché à la face du monde. Une semi-vérité semblait s'imposer, à son sens. Il resta néanmoins silencieux alors qu'autour de lui, les prisonniers se scindaient en deux groupes : ceux qui prirent avec une certaine retenue la mise en garde du Phoenix, et ceux qui la comprirent comme une provocation. Des cris s'élevèrent bien vite dans l'assemblée.

- Ouai ! Et mon père, c'est Roger !

- Enlève nous ces menottes plutôt que de jouer les paons, gamin !

- Je vais te buter !

L'intervention de la jeune Katia fut loin de calmer le jeu : si certains plaidèrent, bien que totalement dans le mensonge, une quelconque sympathie à la vie de révolutionnaire, d'autres s'arrêtèrent sur les pulsions réfrénées depuis si longtemps qui dévoraient leurs tripes.


- Qu'elle est mignonne !

- J'en croquerai bien un bout...

- Fermez vos gueules, un peu.



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1497255261-ken-shuri
Ken Shuri

Dans l'ombre d'une des cellules, un homme imposant s'éleva au dessus de ses colocataires d'infortune, s'approchant des barreaux à pas pesants. Il dévoila finalement son visage dans le peu de luminosité dont disposaient les intervenants pour discerner les traits des prisonniers avant de reprendre la parole.

- Si vous avez de la place pour moi, j'en suis.

Ken Shuri. Ex-Vice Amiral de la Marine. À l'image de certaines grandes figures, il n'avait pas rejoint le Gouvernement Mondial et ses rangs afin d'obtenir du prestige, de la reconnaissance ou du galon. Il avait toujours voulu protéger les faibles et ceux qui étaient incapables de se défendre par eux mêmes. Combattre les injustices partout où il pourrait les constater. Rétablir l'égalité et permettre à chacun de disposer du minimum requis pour vivre paisiblement. Pour assurer cette paix, il était devenu un guerrier : un combattant émérite, qui avait hélas bien rapidement découvert la corruption et la pourriture qui rongeait sa propre institution. N'y tenant plus, il avait directement désobéi à des ordres cruciaux par le passé. Lors d'un Buster Call, il avait retourné sa veste. Officiellement, il devait mettre une île à feu et à sang afin d'éliminer une présence révolutionnaire importante, qui aurait pu menacer tout le fonctionnement de la voie six de Grand Line. Officieusement, il ne s'agissait à ses yeux que d'un carnage : les vies de centaines d'innocents, jetées aux ordures pour s'assurer de la mort d'un groupe épars détenant des informations cruciales sur le conseil des cinq étoiles. Informations disparues dans la fournaise.

- Tu te prends pour qui, enfoiré ?!

- On va te bouffer tout cru !

- Essayez, pour voir.

La tension montait d'un cran. Pendant ce temps, dans son coin, Dario observait avec un sourire amusé : quoi que le destin puisse lui réserver, ce serait toujours plus amusant qu'Impel Down. Il ne manquait plus qu'une étincelle pour allumer le feu de ces sauvages.




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue52/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue879/1000[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeVen 16 Juin - 16:51

Liberté...
feat. Erwin Dog et Kyoshiro.
Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate.


L'homme s'était apparemment résigné. Il n'avait plus l'air agressif, même s'il demeurait manifestement méfiant... C'était une prudence que Musashi lui-même ne pouvait pas moquer. Ils venaient de sortir d'une incarcération brutale, sommaire et pénible, laquelle avait sans aucun doute laissé un certain nombre de séquelles... Restait à savoir s'ils pourraient s'en remettre pleinement tôt ou tard, et s'ils allaient bel et bien devenir les alliés qu'Erwin et Nakata désiraient trouver en eux. En attendant, le gérant de Graou Island et l'ingénieur pirate devaient se contenter de leur fournir le soutien notamment moral et vital dont ils avaient probablement grand besoin. C'est ainsi que, lorsque la jeune femme se mit à demander de l'eau, le prestigieux sabreur s'empara d'une cruche placée sur la table non loin et s'approcha d'elle avant de lui porter le récipient lentement jusqu'aux lèvres. Il en profita pour lui glisser quelques mots réconfortants et rassurants, la conviant à s'éveiller à son rythme.

-Prenez votre temps. Vous êtes tirée d'affaire.

Une vérité que l'épéiste espérait aussi inébranlable qu'absolu... Car, dans le cas contraire, cela aurait signifié que le capitaine de Tengoku no Seigi et le Leader de l'Inquisition n'auraient pas été convaincu par la jeune femme. Pourtant, si elle avait été déplacé des cellules jusqu'ici, c'est qu'ils plaçaient en elle un certain espoir. Restait à savoir si elle allait le cultiver ou si elle allait l'effriter... A priori, il aurait été bien complexe d'imaginer une réponse quant à elle. L'autre type, en revanche, semblait à première vue trop abrupt et trop sec. Le Miyamoto avait du mal à l'imaginer fiable et fidèle, loyal et avenant. Si le Phoenix décidait d'engager une guerre totale face à Hadès, il aurait assurément besoin de soldats, mais de soldats loyaux. C'était pour cela que les libérer d'Impel Down était une excellente idée : c'était le meilleur moyen de s'élever en figure sacro-sainte, de leur fournir une raison durable de le mystifier et de le révérer. Espérant dans tous les cas que le rouquin et le blondinet ne tarde plus trop, le gérant de l'île jeta un bref regard à Jeck en direction de la porte en entendant des bruits de pas se rapprocher. Les autres étaient apparemment de retour... Et ça n'était pas trop tôt.

---

Manifestement, son petit discours n'avait pu calmer qu'une moitié des prisonniers : l'autre s'était apparemment égarée, rendue potentiellement folle par les tortures et les sévisses endurées à Impel Down... S'ils n'avaient pas été cinglés bien avant cela. L'intervention de Katia, que Nakata n'avait en aucun cas anticipé et qui l'avait par ailleurs légèrement surpris, y décelant une audace à laquelle il ne se serait pas risqué puisqu'elle indiquait de but en blanc leur appartenance au groupe révolutionnaire, poussant un certain lot d'opportunistes à y adhérer aussi sec, n'arrangea d'ailleurs absolument rien. Certains se laissèrent aller à quelques grossières remarques qui ne flattaient ni n'honoraient personne ici bas. L'influence de Satan, sombre et noire, aurait eu tôt fait de pousser le musicien au massacre s'il n'avait pas déjà eu l'occasion de passer ses nerfs sur ses amis et subordonnés un petit peu plus tôt. Ces types étaient précisément tout ce qu'il abhorrait : ils cristallisaient les pires vices et les pires maux, les défauts les plus tenaces et les plus ignobles. C'était à cause d'un certain nombre d'entre eux que l'artiste avait pris les armes sous les couleurs de la marine, quelque dix années auparavant... D'un bref coup d’œil circulaire, le Phoenix observa les plus aigris et les plus remontés des prisonniers, comme pour conserver leurs visages gravés dans ses mirettes. Ceux-ci ne reverraient jamais la lumière du jour, ils venaient délibérément de rendre leur destin terriblement funeste... Toutefois, la situation se dégrada encore un peu lorsqu'une silhouette se détacha du reste du peloton. Un type, massif et d'une autorité froide, posée, déclara sommairement qu'il était prêt à leur offrir son aide. Le Fenice s'apprêta à riposter, mais un certain nombre de criminels furent plus rapides que lui, compte tenu de la surprise endurée : il ne s'attendait pas à ce qu'un allié ne se dévoile maintenant... Il comprit d'instinct qu'il fallait à tout prix tuer ce vent de révolte avant qu'il n'ait raison de l'espoir qu'il avait fébrilement distillé chez ceux qui le méritaient : si ces types massacraient leur nouvel allié, plus personne n'oserait les rejoindre. D'un bref hochement de la tête, le mythique donna son accord à Christ.

Un coup de feu eut alors lieu. Le tireur, vif et puissant, avait visé la jambe de l'un des hors-la-loi piailleur. Le but ? Le clouer au sol, dans la douleur et l'impuissance. Sans attendre que les choses ne glissent à nouveau hors de son contrôle, le capitaine pirate s'approcha des barreaux et décocha un regard glacial aux indisciplinés qui s'étaient sentis pousser des ailes.

-De deux choses l'une, messieurs. Premièrement, nous avons pris des risques pour vous sauver, au nom de la justice... Mais nous sommes et resterons des pirates. Pas des enfants de chœur. Ceux qui s'opposent à nous trop fermement s'en mordront les doigts. Deuxièmement... Vous êtes menottés, parqués derrière des barreaux et à moitié ensuqués. Que je sois capable de vaincre Satan ou pas, quelle importance ? Même une armée d'enfants munis de fusils pourraient vous mettre à mort. Je le répète une dernière fois : nous appelons au calme.

Là-dessus, le Schichibukai décocha un regard plus long au prisonnier aux cheveux grisonnants, qui s'était détaché du reste du cortège mortifère un peu plus tôt. Il n'eut toutefois pas le temps de prendre la parole : des bruits de pas se firent entendre dans les escaliers et quelques pirates pénétrèrent à leur tour dans le sous-sol de la Résidence, Kernoza en tête.
Ils étaient désormais en comité bien plus large et allaient pouvoir agir plus efficacement.

---

En voyant la vieille dame s'affoler, Renald s'approcha précautionneusement de sa couchette, s'interrogeant quant aux besoins qu'elle aurait envie d'assouvir. En tant que médecin, son rôle était de permettre aux innombrables anciens prisonniers de Satan de se remettre promptement et efficacement de leur pénitence. C'était un travail qui risquait de s'avérer pénible, et il était heureux de savoir qu'Erwin et Nakata allaient filtrer dûment et sérieusement les criminels qui finiraient par transiter par l'hôpital... Mais lorsqu'il entendit la vieille dame s'enquérir du sort de sa fille, une présumée Minako Taguel, l'homme-écureuil parvint à comprendre sans mal qu'il n'avait pas vraiment affaire à une psychopathe sanglante et instable. Avec un sourire navré, il se pencha légèrement et prit la parole doucement, pour ne pas la brusquer, toujours aussi avenant et précautionneux.

-Désolé, je ne sais rien. Je ferai en sorte de remonter votre demande à Erwin... Il en saura sûrement plus que moi. Pour l'heure, reposez-vous, ne vous malmenez pas.



Bref récap des PNJs (côté TnS) qui sont avec nous au sous-sol :
Christ Wallallapu - Lvl 32
Preston Humblet - Lvl 24 (pour l'instant inconscient)
A ces deux-là s'ajoutent les nouveaux arrivants :
Echileon Kernoza - Lvl 40
Jikin Monica - Lvl 38
Ariza Iliana - Lvl 34
Juon Muhaya - Lvl 22
Muhichi Hagero - Lvl 21

A l'étage (Avec Kars et Titia) :
Musashi Miyamoto - Lvl 35
Vlind Jeck - Lvl 36
S'ajoutent celles qui ne vont pas tarder à arriver (mais elles sont pas encore là)
Danaé Frey - Lvl 38
Héléna Stompasky - Lvl 36

A l'hosto :
Digren Fordrag - Lvl 33
Renald Machiggan - Lvl 36

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeVen 16 Juin - 17:59

A l'orée des Mythes [5]

Ce gars, il était plus à même de devenir un ennemi qu'un allié si le rouquin continuait à jouer sur cette pente-là. Il l'avait senti, à ses questions, à la façon dont son esprit était capable de dévier d'un instant à l'autre pour s'ériger en fier résistant de son Haki. Ainsi, en quelques instants, le jeune révolutionnaire s'était pris au jeu de savoir ce qu'il y avait dans son esprit, et il avait trouvé une personne plus douée dans ce domaine. Ce qu'il vit ne le rassura pas aisément, il comprit même qu'il allait avoir affaire à un problème, pourtant il n'abandonnait pas espoir. Son regard dans celui de l'Uxas, il décida de jouer carte sur table. Un coude posé, sa tête sur la paume de sa main, le garçon répondit succinctement aux questions que posaient son interlocuteur :

- J'aurais bien aimé, mais ce n'est pas de la télépathie. C'est du Haki. À présent, je vais être très clair : je ne connais ni vos crimes, ni votre passé, même si une bride m'est arrivée. Vous avez affronté les plus grands, vous avez péri par amour et vous pourriez revenir par vengeance. Écoutez mes craintes à présent : quelles sont vos inclinaisons en terme de pouvoir ? Si la liberté est votre seul intérêt, je vous l'offre. Si elle consiste à faire pâtir des vies innocentes, je ne puis me permettre de vous laisser vaquer. Si vous souhaitez affronter le Gouvernement Mondial, sachez que nous serons votre allié, à condition que les innocents aient la vie sauve.

Il s'était redressé au final. Sa posture droite incarnait, il l'espérait du moins, la justice ferme dans laquelle il s'était engagée : une justice où personne n'aurait à souffrir des choix des forces militaires, et où les civils auraient la possibilité de se rallier sans mal à leur camp. Son Haki continuait de scanner les souvenirs de cet homme, ceux qu'il aurait pu raviver par ses paroles.

- Chaque personne que nous libérons est un risque ou une chance que nous acceptons de prendre.

Le plateau repas venait d'arriver. Le révolutionnaire le laissa sur la table en face d'Uxas. Il lui était possible de bouger les bras même si ses mouvements étaient restreints. Le rouquin faisait attention à chacun de ses gestes, et s'il se montrait brusque envers son camarade, il n'hésiterait pas à l'arrêter ou à l'éloigner.

__________________________

- Minako...

Il avait eu vent de quelques informations. Cette personne appartenait à la Révolution, jusqu'au moment où Baltigo fit tout basculer. Elle n'avait pas survécu ? Impossible à savoir : sa présence après la bataille n'avait pu être confirmée nul part. C'était un fantôme. Elle était portée disparue. Pas résolument morte, cependant sa vie pouvait avoir été fauchée par les forces gouvenrementales. C'était une possibilité froide et distante. L'espion, le regard perdu, répondit sur un ton compatissant :

- Nous n'avons plus de nouvelles d'elle depuis la guerre de Baltigo contre le Gouvernement Mondial. Aujourd'hui, les recherches n'ont pas été engagées. Si vous le désirez, nous pourrons en lancer. Cela nécessitera l'accord de mon patron, mais...

Il s'arrêta un instant. Pouvait-il s'engager pour Erwin dans cette affaire ? Après tout, il était à la tête du réseau d'espionnage de l'Inquisition. Il avait la possibilité d'engager lui-même les recherches. Il faudrait contacter Kaiten-Su, West Blue et Luvneel. Peut-être même le Nouveau Monde. Cependant, il ne pouvait le faire avant d'être sûr de pouvoir relater l'information du sauvetage des révolutionnaires.

- Je vais lancer les recherches. Vous devez vous reposer pour le moment.

__________________________

Katia, après un instant de réflexion, s'était tournée vers les personnes qui l'avaient abordé de manière fleurie. Elle ne leur lança pas un regard de dédain, mais quelque chose qui était plus de l'ordre de la pitié. Pauvres créatures. Ces personnes n'étaient même plus aptes à prendre des décisions. Un long soupir lui échappa, et elle regarda Stan qui acquiesça. Leur petit jeu fonctionnait plutôt bien : en observant les cages, ils avaient pu repérer les plus calmes, les plus discrets. C'était eux qui les intéressait. Les autres, ils auraient beau s'en méfier, leurs grandes gueules les condamnaient.

- Bien, nous allons pouvoir faire du tri, marmonna Cid de manière inaudible.
- Laisse Nakata faire dans un premier temps, conseilla Stan avec un regard sage.

Katia s'approcha de Nakata après avoir acquiesé de la tête à Ken Shuri. Elle avait terriblement envie de coller leurs têtes de dégénérés contre les murs. C'était quasiment un impératif que de les calmer, et la méthode de Nakata était plutôt radicale. Cependant, elle convenait parfaitement à la Zoan. De même qu'à l'ancien mercenaire dont le fusil était pointé vers la cage de l'ancien Vice-Amiral dont la liberté promise semblait bientôt acquise. Il fallait cependant que les autres se calment, ou subissent une balle paralysante de Cid pour que l'on puisse s'occuper d'extraire cet homme.
Citation :
Tour de blabla : trois côtés, le premier avec Uxas, le second à l'hôpital avec Fafarona (Fon a été avertie de la libération de son père), et le troisième dans la prison.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2167

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMer 28 Juin - 15:57





[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1492373775-fafarona
Fafarona Taguel

Des doutes, du flou. C'était tout ce qu'on pouvait lui offrir pour le moment. Mais pas que : une certitude s'imposait, qui la frappa comme un coup de poignard en plein coeur alors qu'elle portait sa main à sa poitrine, assez faiblement. Minako avait disparu. Lors d'une bataille... et pas n'importe laquelle. Celle qui avait vu la révolution éclater en plein vol. Celle qui avait vu l'ancien leader, Knightwalker D. Arias, disparaitre dans les flots. En d'autres termes...

Sa respiration fébrile se fit entendre alors qu'une larme coulait sur sa joue. Elle ne savait pas quoi penser, jetée dans un tourbillon d'émotions et de réflexions qui ne faisaient que lui torturer un peu plus l'esprit. Son thorax se serra, sa respirations se fit plus difficile. Un premier sanglot s'éleva dans les airs, puis un deuxième. Bientôt, elle éclata tout simplement en pleurs : tout ça était bien trop dur à encaisser. Ce qu'elle avait le plus craint, durant les instants épars de lucidité qu'elle avait pu vivre au fond de l'enfer d'Impel Down, s'était finalement réalisé : sa petite avait suivi ses traces. Comme elle, elle en avait très certainement payé le prix.

Fafarona s'abandonna à son chagrin, se coupant du reste du monde.


[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584280-uxas
Uxas Apokolips


- La tête de Mohero sur une pique est tout ce qui pourrait m'intéresser. Si c'est ce que vous voulez savoir.

La réponse avait été franche et sans détour : fait assez étonnant, considérant qu'un peu plus tôt Uxas protégeait savamment ses propres pensées des pouvoirs du rouquin. Néanmoins, maintenant qu'il avait sans doute constaté ces évocations, il était inutile de les cacher : de plus, il avait eu la décence de lui expliquer comment il pouvait ainsi tirer des réponses qu'il n'avait pas prononcées de questions auxquelles il n'avait pas répondu. En d'autres termes, l'Apokolips jouait cartes sur table : de toute manière, rien ne pouvait être pire que de s'abandonner à nouveau à une mort ennuyeuse dans les tréfonds du sixième étage.

- Laissez moi vous montrer, dans ce cas.

Volontairement, il se remémora ses grandes batailles. Des combats spectaculaires, comme on en voyait que dans le nouveau monde. Il avait été de nombreuses choses : pour certains, une source d'inspiration. Pour d'autres, de terreur. Un sauveteur et un bourreau. Un humaniste accompli... et un monstre. Néanmoins, les images reflétaient malgré tout un désintérêt certain pour le meurtre d'innocents. Le pouvoir ? Il l'avait eu, autrefois. Le pouvoir de marquer le monde de par sa propre force. Une chose que le Gouvernement Mondial avait malgré tout réussi à effacer de l'histoire, alors même que ses actes étaient dignes des plus grandes figures de la piraterie. Quelques souvenirs de ses affrontements avec Roger s'insinuèrent même dans le tout, en disant long.

- Je ne sais pas ce que ce monde peut encore m'offrir. Mais je n'ai que peu d'intérêt pour les massacres sans but.

Il s'approcha finalement du plateau repas et commença à s'en nourrir, avec une retenue qui ne dura pas longtemps : c'était infiniment meilleur que tout ce qu'il avait pu avaler depuis plus de cinquante balais. Il reprit néanmoins une posture plus digne après quelques longues secondes d'un festin qui aurait pu paraitre si fade à quelqu'un d'autre, avant de reprendre simplement la parole.

- C'est bon. Merci.

Il observa à nouveau Erwin.

- Je ne cache pas que votre offre est la meilleure qu'on m'ait faite depuis un moment...

Il ne releva pas le sarcasme inhérent à sa propre phrase. Depuis qu'il avait été incarcéré, il n'était pas difficile de lui faire une offre plus alléchante que la moyenne : à certains moments, un simple café aurait valu pour lui tout les berrys du monde. Néanmoins, il n'en restait pas moins sincère : tout cela ne pouvait, au final, lui être que bénéfique.

- Vous libérez certains des "monstres" du niveau 6, prenant le risque de les voir se déchaîner au dehors, en limitant au maximum les chances de dérapage par le biais d'une analyse poussée de leur propre mémoire. Vous jouez gros : vous avez tout à y gagner... ou tout à y perdre, votre jugement fut-il faussé un instant. Nous, cependant, nous n'avons globalement plus rien à perdre.

Il marqua un temps d'arrêt, reprenant un peu de nourriture, mâchant lentement. Cette situation était intéressante pour lui. Il n'avait aucun désir de répandre la destruction gratuitement dans son sillage. Il n'était pas un saint, mais il n'était clairement pas la pire raclure que le dernier étage du complexe pénitentiaire sous marin ait jamais abritée. En d'autres termes, il pouvait être un choix intéressant. Quant à toutes ces voix qu'il pouvait entendre aux alentours... il était curieux de voir lesquelles passeraient l'audition.

- Je ne sais pas comment vous êtes entrés à Impel Down, encore moins comment vous avez pu nous en ressortir. Mais vous avez du cran et de la suite dans les idées. Ça me plait. Vos termes me conviennent.



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-kars[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-titia
Kars Makram & Titia Lae


- C'est long.

Tendu comme un ressors, Kars reprenait lentement une possession plus sûre de ses moyens. Ses sens en éveil, son haki de l'observation scrutant les lieux, il se tenait clairement sur ses gardes. Ses menottes le faisaient chier... terriblement chier, pour ainsi dire. Il se demandait ce qu'on pourrait bien attendre de sa part, mais il se doutait malgré tout que ce ne serait pas de la broderie : à moins que ça n'implique de planter les aiguilles dans la carotide de quelqu'un. Son équipement, qui avait longtemps été comme une seconde peau pour lui, lui manquait de plus en plus. Il se sentait démuni et ça ne lui plaisait pas. Ce type, là... il avait une épée. Peut-être qu'il pourrait...

De son côté, la demoiselle s'éveillait tout en douceur, s'hydratant faiblement mais sûrement avec l'aide du sabreur. Encore à moitié dans les vapes, mais néanmoins plus présente d'esprit qu'un peu plus tôt, le voile se levait peu à peu sur son esprit. Elle se tint la tête dans les mains quelques instants avant de revenir à la conversation, jetant un coup d'oeil au Makram. Elle écarquilla les yeux, semblant profiter d'un regain de présence.

- Kars... Kars Makram... ?
- Plus tard pour les autographes.

La réponse sèche eut l'effet simple de l'éconduire. Elle se demandait ce qu'une figure prestigieuse du Nouveau Monde, alors même qu'elle y entrait en tant que simple pirate, faisait dans la même pièce qu'elle. De nouveau, elle se massa les temps comme elle le pouvait, gênée par ces satanées menottes. Au moins, elle n'était plus à Impel Down : une faveur qu'elle était prête à rembourser. Son équipage... étaient-ils encore en vie ? l'attendait-il encore, dehors ? Cette idée folle lui traversa l'esprit, puis elle secoua la tête.

- Est-ce seulement réel...?

Adressée à elle même, cette question retranscrivait bien son état d'esprit : elle se sentait encore flottante, comme entre deux mondes... et elle craignait un réveil brutal.



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584373-dario[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1497255261-ken-shuri
Dario Josta & Ken Shuri


- Il dit vrai.

S'étant jusque là tu, le Josta avait finalement pris la parole dans un moment de calme suivant la tirade du Phoenix. Les yeux s'étaient braqués sur lui et il afficha tout simplement un sourire amusé alors qu'il devenait le centre de l'attention par ces simples mots.

- Nous sommes en position de faiblesse et ils le savent bien. Après tout, il semble que tout ait été prévu pour nous accueillir. Je me trompe ?

L'effervescence sauvage laissa place à une série de messes basses alors que les prisonniers discutaient entre eux. Étant dans le même bateau, il leur était bien plus simple de collaborer : après tout, aucun d'entre eux ne désirait rester en prison bien longtemps et même si le destin de certains semblait sceller, ça ne les empêcherait pas d'essayer. Se redressant de toute sa stature, qui avoisinait le mètre quatre-vingt-dix, Dario fit craquer sa nuque avant de s'adosser à sa cage, aussi détendu qu'un touriste en vacances malgré la présence notable de psychopathes fous et dangereux à même pas deux mètres de lui.

- Autant rester tranquille. Cette cellule, une autre... vous ne serez pas plus avancés en agissant comme des macaques.

Son sourire impertinent fit perdre ses nerfs à l'un de ses co-détenus alors que ce dernier le saisissait par le col pour le plaquer contre la grille avec virulence. Même si l'intervention du Phoenix avait calmé le jeu un instant, c'était comme tenter d'éteindre un incendie avec un seau : le temps de le remplir, le feu avait déjà repris ses droits. Les prisonniers ici présents étaient en majorité bien trop marqués par l'expérience traumatisante d'Impel Down pour se conduire à nouveau de façon civilisée en l'espace de quelques jours à peine, encore moins quelques heures ou quelques minutes. Ajoutant à cela ceux qui avaient mauvais fond de nature, le Fenice et son compagnon de la révolution s'assuraient au mieux quelques perles rares dans la boue immonde que composait cette foule en colère et enchainée.

- Qui tu traites de macaque, fils de chien ?!
- Lâche moi.
- Espèce de ... !

Son poing gauche se leva dans les airs, de toute l'amplitude qui lui était permise avec les menottes, devant une cible qui se révélait totalement immobile. Dario se tenait prêt à recevoir ce coup, sans le moindre signe de réaction défensive. Ce geste ne manqua pas d'échauffer les prisonniers de façon simultanée : globalement, ils n'étaient plus que des animaux. Un constat bien sombre pour une expédition si dangereuse. De son côté, extraire Ken de sa cage ne manquerait pas de coûter quelques balles de plus...





Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue52/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue879/1000[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeSam 1 Juil - 7:39

Liberté...
feat. Erwin Dog et Kyoshiro.
Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate.


Cette fois-ci, il s'était apparemment fait plus persuasif : les prisonniers semblaient avoir compris l'importance capitale de leur bon comportement et des conséquences qu'ils finiraient directement par engendrer d'eux-mêmes. Si certains d'entre eux pouvaient être de potentiels, il n'en serait rien tant qu'ils n'acceptaient pas de se soumettre aux lois du Phoenix : ce dernier ne désirait pas lancer d'incontrôlables hors-la-loi sur les mers, mais bien des femmes et des hommes raisonnables et susceptibles de lui rendre service en l'échange de leur libération. Malheureusement pour lui, l'un des prisonniers qui s'était élevé en prenant la parole pour venir à son aide s'avéra bientôt plus handicapant qu'autre chose : il provoqua ostensiblement ceux des prisonniers qui s'étaient élevés contre le blondinet avec agressivité en compromettant directement leur sécurité. Les sourcils du Fenice se froncèrent aussi sec tandis que l'une des brutes émergeait de la foule pour s'en prendre frontalement à son compagnon de cellule, poussant la situation trop inflammable à exploser à nouveau. L'arrivée de Kernoza et de Monica dans la pièce fut ainsi une source de soulagement infinie, et Nakata n'hésita pas un instant supplémentaire : il fallait profiter de la situation, du fait que tous avaient pointé leur attention sur le provocateur pour extraire promptement l'ancien marine. Sans plus attendre, il s'approcha donc de la porte de la cage et distribua discrètement ses ordres, chose qui n'était pas trop complexe compte tenu des beuglements de quelques uns des condamnés.

-Kyoshiro, aide l'autre grande gueule. Ne leur laissons pas la satisfaction de pouvoir tuer chez nous. Monica, Cid, Christ, vous tirez sur tous ceux qui s'approchent de la sortie sans mon accord.

Sans plus attendre, le blondinet ouvrit la cage, laissant soudainement tournoyer son haki avancé autour de ses points en jetant un regard électrique aux prisonniers les plus proches. L'idée était claire et limpide : ceux qui s'avanceraient sans en avoir l'autorisation risquaient d'y perdre quelques dents. Christ avait pointé ses armes sur les plus récalcitrants dès que l'ancien Schichibukai s'était avancé, et Monica n'avait pas été bien plus longue à bander son arc. Restait donc Cid, qui ne tarderait sans aucun doute pas à les imiter, compte tenu de l'animosité qu'il dégageait vis-à-vis d'un certain nombre de ces raclures. Animosité qui n'égalerait jamais celle qui animait le capitaine pirate, las qu'il était de devoir toujours s'imposer par la force : il n'acceptait pas que l'on puisse vouloir lui manquer ouvertement de respect dans une telle situation et sur sa propre île. Force était d'admettre qu'il avait gravement sous-estimé la cruauté des geôliers d'Impel Down et les séquelles inscrites dans les comportements des moins valeureux et des moins déterminés des prisonniers... Ceux-ci ne se comporteraient plus jamais de manière civilisée, et étaient donc, pour la plupart, à rendre ou à liquider le plus promptement possible. Sans la moindre retenue, Nakata enverrait donc des nuées de poings de haki sur les criminels qui souhaiterait le mettre au défi en essayant de sortir de la cellule sans lui demander son avis : il viserait l'abdomen, pour couper les respirations violemment et sans préavis, ou simplement les crânes, pour plonger les plus téméraires dans une inconscience bien méritée. Toujours fut-il que, soutenu par les trois compétents tireurs, il ne tarda guère à jeter un bref regard à Ken qui, suivi d'un mouvement de tête, lui indiqua la marche à suivre.

-Toi, tu sors calmement et tu t'assieds contre le mur, derrière, en attendant que je referme. Kernoza, reste avec lui et protège-le si d'autres réussissent à le suivre.

Il n'y croyait pas un seul instant mais préférait être prévoyant. L'épéiste était puissant, presque autant que Kyoshiro, et risquait donc de donner du fil à retordre aux types qui, enchaînés, pourraient profiter de l'effervescence et de la précipitation pour sortir de la prison... Et qui n'auraient pas eu à se frotter au Phoenix. Car si la situation dégénérait outrageusement, le mythique n'allait pas prendre de pincette : il allait vivement revêtir sa forme hybride de démon, laquelle lui conférait de très longues serres effilées à la place des doigts. Ne resterait dès lors plus qu'à sectionner sèchement quelques membres : la vision d'une hémoglobine inondant leur cellule pousserait sans doute les prisonniers les plus craintifs à la passivité. Ceci étant, l'ancien corsaire n'oubliait pas les quelques libérés qui jouissaient déjà d'une liberté conditionnelle, ou plutôt d'une surveillance diminuée. Ceux-ci se trouvaient soit à l'hôpital, soit dans la salle de réception dans laquelle il n'allait pas tarder à se rendre en compagnie de Ken si personne d'autre ici n'attirait son attention. Car c'étaient bien eux qui, parmi tous les autres, pouvaient intéresser le Dog ou le Fenice pour leurs objectifs à venir. L'un devait utiliser Fafarona afin d'augmenter drastiquement son influence au sein du mouvement révolutionnaire et pousser les cadors à le prendre au sérieux, quitte à leur passer devant d'un coup d'un seul, tandis que l'autre préparait d'ores et déjà les conflits qui le guideraient à travers le Nouveau Monde d'ici quelques semaines seulement. Mieux valait prendre quelques précautions, effectivement, avant de s'en prendre frontalement et virulemment aux troupes des Yonkous, lesquels avaient d'indéniables habitudes guerrières et stratégiques... Restait à espérer que les criminels extraits accepteraient de les aider sans faire de vague.




Bref récap des PNJs (côté TnS) qui sont avec nous au sous-sol :
Christ Wallallapu - Lvl 32
Preston Humblet - Lvl 24 (pour l'instant inconscient)
Echileon Kernoza - Lvl 40
Jikin Monica - Lvl 38
Ariza Iliana - Lvl 34
Juon Muhaya - Lvl 22
Muhichi Hagero - Lvl 21

A l'étage (Avec Kars et Titia) :
Musashi Miyamoto - Lvl 35
Vlind Jeck - Lvl 36
Danaé Frey - Lvl 38
Héléna Stompasky - Lvl 36

A l'hosto :
Digren Fordrag - Lvl 33
Renald Machiggan - Lvl 36

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeSam 1 Juil - 21:54

A l'orée des Mythes [6]

Cid avait déjà dirigé son arme vers la cage où se trouvait le prisonnier qui souhaitait aider les révolutionnaires, tandis que simultanément, l'attention de Katia et de Stan s'était portée sur l'homme qui avait froidement analysé la situation. La jeune fille avait dégluti. Cet homme ne lui disait rien de bon : parmi tous les calmes, il était sûrement celui qui s'érigeait le moins en porte à faux. Elle recommanda à mi-voix à Kyoshiro de faire attention tandis que Cid isolait sans mal les prisonniers qui voulaient s'en prendre à Ken.

- Si j'ai pu entrer et ressortir d'Impel Down c'est grâce à...

Le Den Den Mushi retentit. Erwin fronça les sourcils et l'attrapa d'une main leste, le dévoilant sans soucis devant son nouvel allié. La voix de Maow résonna à l'autre bout du fil, comme pour annoncer la triste nouvelle qu'il portait. Fafarona était dans un état plus dévasté encore qu'en arrivant : l'ignorance de l'état de sa fille faisait de sa nouvelle vie un cercle vicieux dans lequel s'inscrivait son esprit fraîchement libéré.

- Des révolutionnaires sont morts ce jour-là... Mais d'autres ont du être capturés, Maow. Essaye de te fournir les informations auprès d'Andromède, quant à la localisation de cette commandante lors de la guerre pour que nous puissions évaluer ses chances de survie. Dis-lui que c'est d'une importance capitale que d'obtenir ces informations-là.

Il raccrocha après l'acquiescement de son subordonné. Le rouquin releva la tête enfin vers l'Uxas. Il continua rapidement en lui dévoilant le pouvoir de son fruit du démon, qu'il n'aurait pas tardé à connaître en sortant le nez dehors. Il n'entra pas dans les détails : il pouvait se téléporter, et le fait de savoir cela rendait déjà l'homme en face de lui moins démuni en informations. Il ne releva ni les sarcasmes de son interlocuteur, ni ses mises en garde dont il avait pleinement conscience. Un faux pas et il risquait d'envoyer des centaines de personnes dans les tréfonds. La tête de Mohero... C'était un faible prix à payer pour un homme venu d'un âge bien plus ancien qu'il n'aurait pu l'imaginer. Même si l'idée de tuer n'enchantait pas le rouquin, il devait se rendre à l'évidence : les hautes têtes du Gouvernement Mondial, ainsi que les Dragons Célestes ne ressortiraient sûrement pas vivants de cette guerre.

- Je vous laisse, nous viendrons vous enlever vos chaînes dès que nous aurons fini la sélection... Au fait, un dernier conseil vis à vis des personnes que nous avons pu ramener ?

Maintenant qu'ils avaient fini de discuter, il lui ferait apporter de quoi s'occuper : des journaux, de la nourriture, ce qu'il désirait. Ce qu'il avait vu dans l'esprit de cet homme l'avait au moins convaincu de sa grandeur. Il n'était cependant pas contre bénéficier de la sagesse de cet homme.

En sortant de la pièce, le rouquin avait déjà envisagé de se rendre à l'hôpital pour parler aux révolutionnaires qui y étaient présents, mais il s'était finalement décidé à leur laisser plus de temps pour se reposer et regagner des forces. Sans les informations nécessaires, il ne pourrait pas faire progresser le dialogue. Il attendit donc un bref instant avant de se rendre en bas, une main sur les bandages comme pour étouffer la douleur lancinante qu'il ressentait au niveau de ses brûlures toutes fraîches.

Arthur venait de finir son long dialogue avec Luvneel. Il s'était alors mis à soupirer, avant de composer un autre numéro : celui de Camille. La jeune femme répondit sur le champ au Den Den, comme impatiente de connaître le fin mot de l'histoire. Elle fut surprise de voir qu'elle n'avait pas été amenée pour participer à la sélection des futurs alliés de la Révolution, mais ce n'était pas plus mal au final. Cet endroit était un nid à problème, s'était-elle formulée à voix haute. En raccrochant, Arthur baissa les bras. Il pouvait se rendre à l'hôpital à présent, pour évaluer l'état du père de Fon ainsi que des autres personnes qui s'y trouvaient. Prendre les informations serait utile pour la suite des opérations.
Citation :
Erwin sort de la salle, Cid aide Nakata avec des balles, et Maow Rockal contacte le Nouveau Monde (Côté Révolution) pour avoir des informations sur Minako Taguel et son emplacement pendant la guerre de Baltigo, puisque Andromède était la seule à être sur l'île à ce moment-là (Enfin la seule contactable actuellement), et pourrait potentiellement le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeSam 1 Juil - 22:02

À l'orée des Mythes
pv Nakata & Erwin | Graou Island



Bien que l’esclavage et l’enfermement n’étaient pas des concepts avec lesquels le lumineux maudit était très familier, ce dernier avait suffisamment de neurones et d’empathie pour imaginer ce que devaient ressentir toutes ces personnes. Elles avaient été enfermées pendant de nombreuses années, dormant d’un sommeil sans rêves et, à leur réveil, elles se trouvaient dans une nouvelle cellule et face à de nouveau geôliers qui désiraient les interroger et leur poser tout un tas de questions sans leur en donner la raison réelle. Certains étaient ravis de cette opportunité et le jeune homme ne pouvait que s’en réjouir, mais il n’était pas plus étonné que cela de voir d’autres prisonniers protester et faire preuve d’une agressivité allant de pair avec leurs passés les ayant menés jusqu’à l’enfermement. Ils étaient déboussolés et peu réceptifs au changement, ce qui était compréhensible, mais l’épéiste gardait espoir qu’avec de la patience et du temps ils verraient que ce changement était pour le mieux et que tous finiraient par y trouver leur compte.

Mais malheureusement les choses n’étaient jamais aussi simples que dans son esprit et, malgré les explications du phénix, plusieurs prisonniers semblaient très peu coopératifs et même très hostiles envers ceux ayant assez de bon sens pour accepter la main tendue. Dire que Kyoshiro était déçu par cette attitude était un euphémisme mais, d’un autre côté, il se doutait qu’autant d’années en captivités finissaient par drastiquement changer un homme. Certes ils n’étaient pas des saints et c’était la raison pour laquelle ils avaient été captifs si longtemps mais, d’un autre côté, Kyoshiro croyait en la deuxième chance et la rédemption.
Il aurait voulu avoir plus de temps de tous les convaincre les uns après les autres mais le temps était de font le groupe manquait drastiquement, les choses commençaient à s’envenimer et le phénix demanda au maudit d’intervenir. Le capitaine était pleinement conscient du caractère pacifiste et diplomate de son nouveau bras-droit mais il savait aussi que des compromis étaient nécessaires, il ne lui demandait pas de tuer les agitateurs mais bien de les calmer pour montrer la force de leur détermination.
Hochant la tête à la demande de son capitaine, le garçon se rapprocha de la cellule et, pointant son index en direction du fauteur de troubles, lui balança un rayon lumineux suffisamment puissant pour le propulser violemment à travers la cellule sans pour autant mettre ses jours en dangers. Il préférait savoir ce prisonnier assommé que mort.
Joignant le geste à la parole, pas vraiment certain que le prisonnier soit encore en état de l’écouter, l’épéiste lâcha :

« Je m’excuse mais je vais devoir vous demander de vous calmer.»


S’écartant un peu de la cellule pour déballer son speech à l’ensemble des troubles fêtes présents dans cette pièce, il continua par

«Nous avons risqué nos vos pour vous donner l’opportunité de sortir de cette cage et de sentir à nouveau le soleil sur votre visage. Si vous n’êtes pas capables de prendre la main qui vous est tendue c’est vous que ça regarde, mais n’empêchez pas ceux qui ne se sont pas encore abandonnés au désespoir et à la folie de tenter leur chance. »


Risquer sa vie pour des inconnus était un geste aussi brave qu’inconscient et ces prisonniers devaient en avoir conscients, ils étaient redevables de cette liberté potentielle envers le phénix et tous les autres. Bien sûr Kyoshiro ne s’attendait pas à ce qu’ils se mettent tous à genoux en balançant une pelleté de « merci » mais un peu de gratitude n’aurait pas fait de mal.
Si Kyoshiro comprenait qu’une captivité aussi longue pouvait briser le moral d’un homme au point d’en faire un animal dénué de tout bon sens, il voyait bien que certains avaient gardé une étincelle d’espoir ou de jugeote et c’étaient ceux-là qui pourraient retrouver leur liberté. Il ponctua donc son intervention, sur un ton plus doux, par :

« Vous avez une chance de faire quelque chose de cette nouvelle vie qui vous est proposée. Prenez-la, je vous en prie.»




© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2167

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeLun 24 Juil - 15:05





[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584280-uxas
Uxas Apokolips


- Voilà qui est fort pratique.

Placide, mais transpercé d'une pointe de curiosité. Le pouvoir de ce jeune homme était loin d'être le plus original qu'il lui fut donné de contempler, mais il était terriblement efficace : pouvoir ainsi se déplacer à sa guise, avec une précision et une fiabilité telle qu'il avait même pu entrer et sortir d'Impel Down... clairement, le rouquin avait pour lui un don pour lequel des légions n'auraient pas hésité à tuer. De son côté, il ne s'en formalisait pas, au contraire : il était désormais plus libre qu'il ne l'avait été ces cinquante dernières années, et sa plaidoirie semblait avoir trouvé grâce auprès de son interlocuteur, à défaut de l'avoir totalement convaincu. Il ne lui restait plus qu'à attendre bien sagement que la vie lui montre ce qu'elle avait en réserve pour le vétéran rouillé qu'il était. À cette pensée, il se surprit à retrouver une envie depuis longtemps disparue chez lui : celle de lutter contre quelque chose pour se maintenir en forme.

- Conseil ?

Il observa Erwin avec une pointe de perplexité, mais son regard se perdit finalement alors qu'il jaugeait ses camarades de cellule, certains sur la base des seules bribes d'information qu'il avait pu recueillir. Finalement, un sourire amusé se dessina sur ses lèvres alors qu'il reprenait la parole, n'apportant qu'un élément de réponse qu'il jugea important de marteler malgré son évidence même.

- Ces hommes et ces femmes sont peut-être des criminels, peut-être que non. Leurs histoires vous aideront certes à les cerner, tout comme leur caractère pourra vous inspirer confiance ou les pousser à la porte. Néanmoins, la seule chose qui compte, c'est leurs aspirations.

Son regard se fit plus dur, bien que toujours amical. Il exprimait cette fois une sorte de mise en garde.

- Nous avons été dans l'ombre pendant trop longtemps, pour la plupart. De nos rêves et envies ne restaient plus que des cendres... des cendres que vous avez changées en braises à l'instant où vous nous avez sorti de cet endroit. Veillez à ce que le feu que vous souhaitez aviver ne devienne pas le brasier qui vous brûlera.

De nombreuses interprétations pouvaient être données à cette dernière phrase, aussi bien en ce qui concernait le vieil homme que ses ex-colocataires. Néanmoins, le message de fond restait limpide : en extrayant ces forbans, bandits, révolutionnaires ou même simples opposants au régime, le leader de l'Inquisition et son allié le Phoenix s'étaient volontairement engagés sur un tapis de charbons ardents. La moindre erreur pourrait laisser une marque...



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-kars[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-titia
Kars Makram & Titia Lae

- C'est long !
- ...

Alors que la demoiselle s'accrochait maladroitement à cette nouvelle réalité qui s'épanouissait sous ses yeux, l'épéiste sauvage perdait lentement patience. Néanmoins, il n'avait aucune occasion d'agir pour l'heure, ce qui le contraignait à une agaçante coopération... sa compagne de fortune (ou d'infortune, selon le point de vue) semblait pour sa part quelque peu chancelante. Son estomac gronda férocement.



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584373-dario[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1497255261-ken-shuri
Dario Josta & Ken Shuri

- Oh, une illumination ne risquait pas de lui faire grand mal.

Souriant à ses propres dires, le mafioso observa avec une certaine satisfaction l'individu projeté au sol suite à l'intervention éclairée du logia de la lumière. Rien que ça ? Voilà qui était un pouvoir très intéressant... l'heureux élu le possédant, cependant, se montra rapidement bien loin de toute prétention : alors même qu'il venait de mettre sur les rotules un prisonnier du niveau six en l'espace d'un claquement de doigt, il s'adressait avec déférence à la bande de singes en colère qui polluait les geôles de son capitaine. Ce comportement était à la fois décevant et curieux : d'une certaine façon, le Josta s'attendait à une poigne plus ferme de la part d'un être doté d'une telle capacité. Néanmoins, le temps lui dévoilerait peut-être des surprises... ses sens en éveil, il braquait sur l'épéiste de lumière un regard étincelant d'intérêt. Il était là, lui aussi. À Impel Down.

- Un rayon de soleil qui descend dans les tréfonds pour sauver les pauvres pécheurs qui y errent sans but... c'est poétique.

Du côté de l'ex-vice Amiral, certains tirs retentirent alors que pour sa part, il sortait de sa cellule le plus calmement du monde. Certains détenus tentèrent bien de passer la barrière formée par le futur ex-capitaine Corsaire, au prix de quelques côtes pour les plus malheureux. Repoussés et parqués comme des animaux, ils comprirent néanmoins cette fois un élément clé qui, dans leur audace, leur folie ou leur arrogance, leur avait échappé jusque là : ils étaient réellement en position de faiblesse.

- Désolé pour le trouble.

Assurée et sincère, la voix du grand gaillard s'était élevée pour marquer son aversion pour la situation dans son global. Malgré le fait qu'il fut aux antipodes de la majorité des personnes présentes dans cette pièce, aussi bien en termes de principes qu'en termes d'ancienne affiliation, il trouvait regrettable de devoir en arriver là. Paradoxalement, il savait que c'était la seule solution valable : les stigmates laissés par Impel Down étaient désormais gravés au fer rouge, aussi bien dans son esprit que dans celui de toutes ces brutes qui se retrouvaient désormais incapables de raisonner de façon logique. Il s'installa comme on le lui avait demandé, sans faire d'histoire ni montrer le moindre signe d'agressivité ou de méfiance. Il s'en remettait entièrement au traitement des forces combinées du révolutionnaire et du pirate. De toute manière, il doutait fortement de pouvoir vivre pire qu'il ne l'avait déjà fait.

Dario, qui semblait s'être concentré de son côté, vint finalement se rasseoir avant de sourire largement. Décidément, les choses devenaient de plus en plus intéressantes... brisant la réflexion poussée dans laquelle il semblait prit jusque là, il reprit la parole sur un ton relativement détendu, comme si il venait d'assister à une agréable surprise.

- Vous avez sorti le vieux Uxas de sa cellule ? Vraiment ? Et en plus de ça, vous l'avez accepté dans vos rangs ? Oh, son plateau repas à l'air délicieux. Par contre, les deux jeunes qui attendent leur tour n'ont pas l'air dans leur assiette... petit indice : la demoiselle n'a rien mangé depuis plusieurs jours. La torture est un plaisir chronophage, dont nos gardiens abusaient avec plaisir. Si j'étais vous, je la requinquerais un peu avant de l'interroger. Mais cela n'est qu'une suggestion.

À la mention du prénom de l'Apokolips, certains des plus vieux prisonniers se figèrent dans une attitude de doute et de perplexité nouvelle. Comme des hyènes un peu trop audacieuse soumises au grognement lointain d'un lion venu défendre son territoire. Un malaise s'installa chez certains détenus tandis que les autres se partageaient entre ceux qui pestaient encore, bien que plus mollement, et ceux qui s'étaient résignés à coopérer ou tenter d'acheter leur liberté. Sans compter les gémissements des blessés légers, incapables de se mouvoir. Le vampire, sagement immobile, jubilait littéralement en son for intérieur : cette journée était d'ores et déjà un véritable spectacle. Il ne donna pas la moindre explication sur la provenance de ces informations, se contentant de les citer. Leurs nouveaux geôliers étaient soit fous, soit inconscients... ou peut-être désespérés ? Bah, ça n'avait pas d'importance. Il avait peut-être quelque chose à leur offrir...




HRP
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue52/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue879/1000[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMer 26 Juil - 18:44

Liberté...
feat. Erwin Dog et Kyoshiro.
Réfléchis avec lenteur, mais exécute rapidement tes décisions. Isocrate.


L'extraction de Ken s'était faite sans la moindre véritable difficulté. Les prisonniers avaient bien entendu, comme prévu, tenté d'opposer résistance au groupe de geôliers, mais s'en étaient promptement mordus les doigts : ils n'étaient pas en mesure de livrer bataille, et encore moins lorsqu'une pointure telle que le Phoenix leur barrait directement la route. Les balles et les poings de hakis eurent ainsi tôt fait de raisonner les quelques récalcitrants et les hors-la-loi les moins intrépides s'en retournèrent bien vite à une attitude plus placide, qui convenait davantage à la situation qui était la leur. Kyoshiro avait également pu ramener un peu d'ordre de son côté en empêchant deux des détenus de s'entre-tuer tandis que l'ancien marine avait, conformément aux ordres de l'ex Schichibukai, gagné le mur du sous-sol pour s'y placer débonnairement, sans faire de vagues. Les portes refermées, Nakata était désormais en pleine mesure d'analyser plus posément la situation : il n'était plus nécessaire d'agir avec force et charisme, car leur petite démonstration de force avait d'elle-même ramené un semblant d'ordre et de calme au sein de la cellule spacieuse. Pour combien de temps ? Difficile de l'estimer. Mais tant que des fusils demeuraient à portée de tirs du côté des geôliers, nul doute que les anciens résidents d'Impel Down allaient y réfléchir à deux fois avant d'épancher leurs instincts grégaires et bestiaux de la pire des manières. Leurs exactions ne seraient aucunement tolérées, et dorénavant, ils ne le savaient que trop bien. Restait néanmoins un problème épineux : le cas du blondinet, manifestement vampire à en croire la taille de ses crocs, qui ajouta une dose généreuse d'énigmes au mystère qu'il incarnait en livrant aux pirates une quantité d'informations qu'il n'était pas censé posséder. Qu'il ait pu deviner qui avait été extrait en remarquant les absents à ses côtés, pourquoi pas... Mais qu'il sache d'emblée qu'Uxas avait un repas à sa disposition et que la jeune femme extirpée de la prison quelques temps auparavant souffrait de la faim prouvait qu'il n'était pas de la même trempe que la quasi totalité de ses compagnons d'infortune, pourtant déjà exceptionnels sous bien des aspects. Quel talent cachait-il ? Un haki de l'observation était évidemment l'hypothèse la plus probable, d'autant plus que du granit marin lui mordait encore et toujours les poignets, évacuant d'office la possibilité d'une malédiction... Restait que le Fenice n'avait malheureusement pas une éternité à lui accorder pour tirer des conclusions de ses multiples devinettes. Avec lenteur, il se détourna en direction de son bras-droit et formula quelques mots en accompagnant le tout d'un bref signe de la tête en direction de Juon.

-Kyoshiro, monte directement rencontrer les deux prisonniers dans la salle de réception. Je te les confie, pour l'heure. N'hésite pas à les séparer si cela te semble plus pertinent. Juon, va leur préparer quelque chose à manger et apporte-leur rapidement. Ça leur donnera sans doute plus aisément l'envie de nous dire la vérité...

Son nouveau rôle lui accordait un certain nombre de droits, de devoirs et de responsabilités auxquels il lui faudrait tôt ou tard se plier. Cette occasion était bonne pour le mettre au défi et lui donner la possibilité de s'affirmer, d'une manière ou d'une autre. Le navigateur s'éclipsa promptement, sans piper mot, tandis que le blondinet continuait sa rotation pour faire face à Ken Shuri, lequel était toujours tranquillement et silencieusement placé contre le mur qu'il avait désigné un instant auparavant. Sa discipline et son sens de l'ordre semblaient effectivement en faire un élément susceptible de les intéresser, mais le capitaine de Tengoku no Seigi n'en savait pour l'heure malheureusement que trop peu. Il distribua donc une fournée d'ordres et de directives supplémentaires pour le prendre en charge dès à présent et éviter de le faire attendre en vain. Après tout, il était l'un de leurs hypothétiques alliés... Mieux valait éviter de le frustrer, de quelque manière que ce fut, et ce même malencontreusement.

-Kernoza, Iliana, emmenez Ken à l'étage, dans mon bureau. Qu'il ait à boire et à manger.

Après un signe de la tête laconique et concis, l'épéiste invita le marine à le suivre en direction des escaliers tandis que l'assassin souhaitait quant à elle conclure la marche. La salle allait ainsi se vider considérablement, mais restait finalement ceux que les prisonniers devaient le plus craindre : les tireurs, et le Phoenix en personne. Ceux qui étaient finalement susceptibles de les tuer sans même qu'ils ne puissent se défendre, dans de telles circonstances...
Néanmoins, le Fenice n'avait pas commencé à prendre de telles dispositions pour annoncer un massacre unilatéral. Sa curiosité avait été piquée à vif par les commentaires incessants de l'autre blondinet, manifestement prompt au dialogue. Ce type ne lui plaisait qu'à moitié, et il avait une bonne raison à ce sujet... Il dégageait un quelque chose d'impertinent, de fier, d'audacieux et d'imposant qu'il ne connaissait que trop bien. D'une manière ou d'une autre, émanait de Dario la même aura que celle du Schichibukai. Celle des grands hommes, de ceux qui étaient destinés à se faire entendre et à susciter l'effroi ou le respect. Une caractéristique qu'il partageait évidemment avec d'autres prisonniers rassemblés sur Graou Island, mais qui se trouvait cristallisée avec une indéniable insolence chez le vampire. Aussi l'ancien capitaine corsaire s'avança-t-il de quelques pas tout en demeurant à l'extérieur de la cellule pour planter son regard dans celui de son interlocuteur, mesuré et posé.

-Donne-moi une bonne raison de te libérer.

De but en blanc. Le forban n'avait pas besoin de tourner autour du pot avec un type de cette envergure... Ils se comprenaient d'instinct, puisque tout semblait les opposer... Et pourtant les renvoyer à leurs étonnantes similitudes.



Bref récap des PNJs (côté TnS) qui sont avec nous au sous-sol :
Christ Wallallapu - Lvl 32
Preston Humblet - Lvl 24 (pour l'instant inconscient)
Echileon Kernoza - Lvl 40
Jikin Monica - Lvl 38
Ariza Iliana - Lvl 34
Juon Muhaya - Lvl 22
Muhichi Hagero - Lvl 21

A l'étage (Avec Kars et Titia) :
Musashi Miyamoto - Lvl 35
Vlind Jeck - Lvl 36
Danaé Frey - Lvl 38
Héléna Stompasky - Lvl 36

A l'hosto :
Digren Fordrag - Lvl 33
Renald Machiggan - Lvl 36

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue47/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue226/750[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMer 26 Juil - 23:25

À l'orée des Mythes
pv Nakata & Erwin | Graou Island



Parler à des individus d'un sujet qu'il ne connaissait pas était très risqué et Kyoshiro le savait bien, il essayait de croire qu'il savait ce que pouvait être une aussi longue captivité avec les tortures qui allaient avec mais en vérité tout ce qu'il faisait était de jongler avec des œufs. La plupart d'entre eux étaient désespérés et à juste titre mais il leur restait leur intelligence et celle-ci pouvait être appelée afin de raviver les braises de l'espoir et du bon sens qui restaient peut-être dans l'esprit de certains de ces prisonniers. Rien n'était moins sûr mais le jeune épéiste ne pouvait décemment se résigner à abandonner ces hommes à leur sort sans leur avoir donné une chance de s'en sortir, peuty-être que certains de ces hommes ne méritaient pas une telle opportunité mais Kyoshiro ne pouvait revêtir le rôle de juge ou juré à présent : il avait transgressé la loi et serait à présent également considéré comme un criminel. Quel droit avait-il donc de décider du futurs d'autres qui n'avaient pas pu éch apper aux griffes de la justice ?
Certains étaient hostiles à l'idée de collaborer, ayant sans doute l'impression d'échanger un geôlier contre un autre, mais il suffirait d'une seule phrase mal placée pour se les mettre définitivement à dos. Ils avaient tous droit à une seconde chance mais, de toute façon, aussi horribles soient-ils, Kyoshiro doutait que même les plus terribles d'entre eux resteraient indéfiniment ici. Quel serait leur sort ? Une question dont le jeune épéiste ne possédait pas la réponse, mais il finirait par la demander à celui qu'il l'aurait.

Mais pour l'heure cette question allait être laissée de côté car l'important était de commencer à faire le tri entre les prisonniers coopératifs et ceux qui l'étaient bien moins, se concentrant ensuite sur les premiers pour les rallier à leur cause avant de se pencher sur les cas plus difficiles. Mais bien sûr parmi le tas de désespérés il y avait une poignée d'entre eux qui voyaient d'un mauvais œil toute forme de coopération, ceux-là seraient les plus difficiles avec qui traiter surtout parce qu'ils préféraient déverser leur frustration et leur colère accumulée pendant toutes ces années sur leurs camarades ayant un peu plus de jugeote. Qu'espéraient-ils en agissant ainsi ? Non, Kyoshiro savait que ceux-là n'attendaient plus rien et n'agissaient que par pur désespoir, ceux-là avaient vu leur espoir réduit en cendres glacées depuis bien trop longtemps pour pouvoir les raviver.
L'épéiste se fit donc violence pour frapper un de ces hommes désespérés et le repousser en arrière, ignorant les remarques de celui dont il venait de sauver les fesses pour se concentrer sur le plus important : Nakata venait de lui donner une nouvelle mission à laquelle il ne tarda pas à répondre :

« Très bien, merci.»


Ceux qui ne connaissaient pas Kyoshiro dans cette pièce auraient pu trouver cela étrange qu'il remercie son capitaine de lui donner un ordre, mais en vérité c'était la nature de l'ordre qui nécessitait des remerciements. Jusqu'à présent l'épéiste de lumière n'avait été à côté de son capitaine que pour se battre et rien d'autre, il n'avait été qu'une lame de plus à disposition du mythique mais aujourd'hui il était devenu bien plus que cela. Il ne s'agissait pas juste de confiance mais de responsabilité, l'ancien candide avait désormais gagné le droit de se considérer comme le vrai bras droit du phénix et d'agir en son nom autrement qu'en combattant avec ou pour lui. Vous rendez-vous compte de ce que cela pouvait représenter pour l'épéiste, d'avoir l'autorisation de négocier et parler au nom du blondinet ? Lui, le diplomate et pacifiste convaincu ? Il n'était plus sur ce navire juste pour balancer des rayons de lumière à tout va et trancher dans le lard de ce qui lui barrerait la route, il avait de nouvelles responsabilités et ce tout premier ordre venait de lui en donner un avant-goût des plus exquis.
Penchant la tête en avant en guise de respect et de remerciements, le jeune homme tourna les talents et se dirigea vers le salon où étaient gardés Kars et Titia, pénétrant dans la pièce sans se faire attendre. Même s'il ne savait rien d'eux le jeune maudit savait qu'il fallait plus que des menottes pour neutraliser totalement un individu, ces deux personnes pouvaient toujours être une menace.
Se penchant en avant en signe d'excuse, bras le long du corps, le jeune homme débuta par :

« Bonjour, je suis Kyoshiro. Je tiens tout d'abord à vous présenter toutes mes excuses pour l'attente et le remue-ménage. »

S'approchant du duo sans crainte, s'asseyant sur un fauteuil non loin, le jeune homme n'oublia pas pour autant la menace que ces deux individus représentaient...ou tout du moins il ne l'oublia pas jusqu'à ce que l'estomac de la demoiselle ne se fasse entendre. Depuis combien de temps n'avait-elle pas pu prendre un repas ? Kyoshiro ne le savait pas mais il tint néanmoins à la rassurer :

« Des repas sont en route, ce ne sera l'affaire que de quelques instants.»

Prenant quelques instants pour poser son regard sur ses deux interlocuteurs sans trop savoir ce qu'il cherchait, il reprit la barre et posa quelques bases pour la conversation à venir :

« Je vais vous laisser vous nourrir car je suppose que vous avez grand besoin. Mais si en attendant que les repas arrivent vous avez des questions, je serais heureux d'y répondre. »

Difficile de dire ce que ces deux individus comprenaient de la situation et le maudit ne souhaitait pas les bombarder d'une tonne d'information. Il allait donc les laisser parler et expliquer ce qu'ils voulaient ou désiraient savoir et, suivant les réponses, il agirait en conséquences. Ces deux personnes avaient peut-être fait de mauvais choix mais ils n'avaient pas forcément à être ennemis, l'épéiste n'avait aucun grief envers eux.


© ANARCISS sur epicode
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeVen 28 Juil - 16:24

A l'orée des Mythes [7]

Erwin s'était dirigé vers l'hôpital après avoir salué le prisonnier à présent sûr de sa liberté. Après avoir hésité à ne pas s'y rendre, il avait finalement jugé que sa présence n'était pas nécessaire en bas. Il réfléchit aux paroles d'Uxas, marchant d'un pas décidé pour aller aux côtés des révolutionnaires dont ils avaient la charge sur cette île – et potentiellement des Légendes qui étaient réveillées. Après quelques instants de marches, il observa devant lui l'effervescence de l'hôpital. Une infirmière le bouscula, comme si elle n'avait pas remarqué son arrivée. À vrai dire, il s'était tout simplement téléporté sans réellement y penser. Il avait depuis trop longtemps l'habitude d'utiliser un pouvoir qui, s'il avait ses avantages, risquait de le rendre fainéant. C'est pour cela qu'il s'interdisait souvent de lambiner, s'obligeant à exercer chacun de ses muscles nécessaires au combat. Il avait du rattraper, sur sa carrure, sa brusque poussée de croissance. À présent, il se situait dans le haut du panier, et s'il n'avait pas encore pu démontrer ses capacités martiales en public, il s'affairait à devenir l'un des plus illustres combattants de cette ère – mais pas le plus illustre, cela revenait à des personnes comme Kyoshiro.

- Oh, excusez-moi, fit l'infirmière en se retournant. Ah.

Elle avait laissé échapper un petit cri de surprise. Son visage s'était tordu d'une expression de trouble, avant de revenir à un air plus serein. Pendant un instant, elle s'était demandé pourquoi le révolutionnaire Erwin Dog était sur Graou Island, mais à présent les choses étaient claires : il avait participé à la libération des prisonniers. Après un bref regard consterné par la blessure d'Erwin, l'infirmière s'autorisa à le regarder dans les yeux.

- Vous sembliez pressée, fit remarquer le rouquin avec un air serein.
- Oh, oui... Si vous voulez bien m'excuser.

Et elle s'en alla comme elle était arrivée, entrant dans la chambre d'un patient. Il n'était pas au bon étage. Il fallait qu'il descende pour retrouver les révolutionnaires qui avaient été transportés ici. Après un temps d'attente, il se rappela la fois où il était venu faire soigner l'horloger en ces lieux. Il avait fallu lui raccommoder un bras. Bref soupir, souvenirs lointains.

Quand il fut arrivé à l'étage où se trouvaient les prisonniers, il fit signe à un membre du personnel de venir le voir. Celle-ci traversa le couloir aux murs orangés. Elle comprit qu'on allait lui donner un ordre, et son attitude au garde à vous laissait penser qu'elle comptait y répondre promptement :

- Réunissez les révolutionnaires aptes à écouter mes dires, s'il-vous-plaît. J'aimerais que vous les ameniez dans un lieu suffisamment vaste. S'ils ne sont pas encore aptes, laissez-les se reposer. Il est important qu'ils puissent me répondre.

C'était une convocation. Bien sûr, chacun était libre de refuser : le rouquin ne s'en formaliserait pas. Il cherchait simplement à gagner de précieuses minutes qui pourraient jouer en la faveur du Phoenix et de lui-même. Il demanda aussi de faire venir les Légendes, si elles étaient suffisamment réveillées. Amener les lits ou des fauteuils roulants, qu'importe. Erwin attendit qu'on vienne lui évoquer les faits.

Stan était sorti de la salle avec Ken. Il avait l'impression que cet homme pouvait être un atout à la fois pour les Tengoku no Seigi que pour l'Inquisition. Il suffisait de le faire réfléchir sur la situation, et de le convaincre – même si la chose semblait déjà acquise. De son côté, Katia se montrait plus attachée à la situation qui se passait dans les sous-sols. Elle était méfiante envers ce nouvel individu, et marmonna avec un air morose :

- Est-ce qu'il pourrait avoir une super-ouïe ? Ou alors... Autre chose. Haki ? Qui sait.

Évoquer des théories inaccessibles ne l'aiderait pas. Elle posa sa main sur sa faux tandis que Cid avait changé de cible pour le mettre en ligne de mire. Ce gars... Il en savait trop.

Citation :
Erwin va à l'hôpital, Stan sort avec Ken et Katia reste sur ses gardes.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2167

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue0/0[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeMer 16 Aoû - 10:41






[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-kars[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496580431-titia
Kars Makram & Titia Lae

À l'annonce du sabreur, la demoiselle sembla se raviver quelque peu. D'abord circonspects suite à l'arrivée de ce nouveau protagoniste, les deux prisonniers s'étaient calmés -du moins, si cette constatation pouvait seulement s'appliquer au Makram- et avaient décidé d'adopter une posture de patience bien durement maintenue. Le nouveau venu semblait sincère et désireux de les aider. D'un côté, Titia y voyait une sorte de bonté qui lui semblait presque trop belle pour être vraie. Il dégageait naturellement cette sorte d'aura qui vous mettait à l'aise, ce qui était précisément pourquoi elle s'en méfiait. Même si la tentation de l'accepter comme n'étant pas un piège ou un mensonge était grande. De son côté, l'autre Nebula abordait la situation d'un oeil différent : il n'avait pas besoin d'un majordome, juste d'une épée et d'un navire pour partir régler ses comptes.

Car maintenant qu'il se sentait proche de la liberté, une envie brûlante de régler de vieilles querelles lui reprenait les entrailles. Comme si les dires d'Uxas avaient directement affecté sa psyché, il se raccrochait désormais à d'anciennes ambitions... une envie de vengeance trop longtemps inassouvie.

- J'en ai qu'une seule de question, mon gars. Quand est-ce que je me casse ?
- Je ne suis pas certaine que ce soit une bonne idée...
- Je me rappelle pas t'avoir demandé ton avis.

Les deux se toisèrent, l'homme de façon féroce et la femme relativement surprise par une réaction aussi vivace alors qu'elle tenait à peine debout. Cela étant, la privation dont elle avait récemment été victime jouait en sa défaveur... elle esquissa un sourire léger avant de s'appuyer sur le dossier de sa chaise, son ventre gargouillant un peu plus. L'idée d'un repas en route jusqu'à elle ne faisait qu'accentuer sa sensation de manque. Kars grogna, puis observa à nouveau le détenteur du fruit de la lumière. La demoiselle, de son côté, offrit un signe de tête reconnaissant au jeune bretteur. Juste avant que son fougueux compagnon d'infortune ne s'ébroue à nouveau.

- C'est bien beau votre affaire, mais j'ai pas de temps à perdre. Ce que je veux savoir, c'est dans quel camp vous êtes. Parce que si vous êtes pas dans le mien, on a rien à faire ensemble.
- On m'avait parlé d'un mec avec la langue bien pendue, mais là, ça dépasse mes espérances...

La demoiselle émit un faible rire alors que l'autre prisonnier la lorgnait d'un mauvais oeil, visiblement prompt à traduire cette assertion comme une provocation.

- Et tu comptes faire quoi, si ils sont pas dans ton camp ? Étrangler tout ceux que tu vas croiser avec tes menottes, jusqu'à trouver un navire ? Pour aller où ? Avec quels vivres ? Si tu as deux sous de bon sens...
- Ferme la.

Elle le gratifia d'un sourire moqueur alors qu'il grognait à nouveau, observant ses propres mains calleuses. Ces doigts qui brûlaient du désir de manier à nouveau une épée.

- Je vais sortir d'ici, d'une façon ou d'une autre. Et quand je l'aurai fait... je vais retrouver ce vieux salopard. Je vais les retrouver, lui et ses acolytes, et les tailler en pièces.

Sur ces derniers mots, il se mit à sourire d'une façon dérangeante alors qu'un léger rire, plus semblable à un râle après toutes ces années de captivité, s'échappait de sa gorge. De son côté, la demoiselle adopta un air plus triste avant de baisser la tête. Elle attendrait son repas.



[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1496584373-dario[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] 1497255261-ken-shuri
Dario Josta & Ken Shuri

- Je suis juste là, vous savez !

Offrant un rictus à mi-chemin entre bonheur naïf et moquerie, le vampire s'était directement adressé aux révolutionnaires qui conjecturaient sur la nature de son pouvoir. Le canon pointé directement sur lui ne semblait pas l'effrayer le moins du monde. De tous les prisonniers présents dans ces geôles, il était le seul à donner l'impression qu'il se trouvait dans une cour de récréation. Peut-être avait-il un problème. Peut-être savait-il ce qu'il faisait. Peut-être bluffait-il. En tout cas, il semblait impossible de percer le voile de ces questions : ce dont il tirait visiblement un amusement salutaire à son caractère joueur.

- Allons. Je suis enchaîné avec du granit marin, dans une geôle en granit marin, entouré de grands forbans pour me garder... épargnez vous toute cette appréhension. Je ne peux rien faire, pas vrai ?

Il lorgna le tireur d'élite, puis la demoiselle, avant de laisser un léger rire s'échapper tandis que le Phoenix s'approchait de lui. À son tour, Dario planta son regard dans le sien, le jaugeant sans même cacher cet état de fait : il était l'une des têtes de cette opération de sauvetage... et il s'était directement interposé entre Satan et son équipe, pour le peu de souvenirs qu'il avait de la chose. Il s'en était sorti indemne, comme il le clamait : ça restait unique en son genre. Les autres l'amusaient bénignement, mais il y avait quelque chose de différent avec le Shichibukai : une sorte d'intérêt curieux et pas totalement honnête, c'était certain. Un peu comme un lion et un tigre se tournant autour, attendant que le conflit éclate, jugeant la dangerosité de leur opposant tout en se persuadant qu'ils ressortiraient en haut du panier. La demande du Fenice ne fit que renforcer l'attention du Josta à l'égard de celui qui détenait la décision finale de sa libération.

- Franc et direct. C'est rafraichissant.

Il s'affaissa quelque peu, avant de soupirer. Il avait passé la plupart de sa vie à devancer les plans de ses adversaires, à placer ses pions de façon soignée sur l'échiquier du destin, à poser des pièges, à falsifier, à tromper, à mentir pour rester au sommet de cet empire qu'il avait construit. Dans quel état le retrouverait-il, si il allait au dehors ? Cette inconnue constituait l'une de ses préoccupations, mais il avait plus urgent à traiter. Le capitaine qui lui faisait face semblait avoir cerné sa nature... et lui offrait le droit d'aller au fond de sa pensée sans avoir à employer des moyens détournés. Ce qui était assez reposant, pour une fois.

- Vous avez besoin d'hommes. J'ai besoin de sortir de ce trou à rat qu'est Impel Down. Jusque là, rien d'incompatible. Or, il me semble évident que vous triez soigneusement vos recrues... tout comme il me semble évident que certains idiots refuseront de vous prêter main forte dans votre entreprise.

Il tourna le regard vers d'autres prisonniers avant de se tourner à nouveau vers le Fenice, lui offrant une sorte de sourire vaguement désolé.

- Je n'ai pas vraiment le profil type du samaritain. Tu m'en vois navré. Ce que j'ai, en revanche, c'est certaines capacités particulières... des capacités qui font de moi un atout dans n'importe quelle guerre.

Il se redressa et s'approcha des barreaux, mettant en évidence les menottes qui entravaient ses poignets et qui, ultimement, restaient malgré tout bien gênantes pour lui.

- Si je peux voir certaines choses sur ton île... je peux le faire pour tes adversaires également. Tout ce que je demande en échange, c'est de sortir de cette cellule. Bien entendu, il y a des risques inhérents, mais je ne pense pas qu'ils te soient étrangers. Vous n'auriez pas pris d'assaut la prison la plus sécurisée du monde si vous n'étiez pas capables de faire des compromis...

Il termina ces paroles comme une évidence, d'un petit hochement de tête, avant d'attendre la réponse de son interlocuteur. Restait à voir ce qu'il déciderait : laisser le lion sortir de sa cage en espérant qu'il plante ses crocs dans la nuque de ses adversaires avant de lui mordre la main... ou abattre la bête tant qu'elle n'était pas une menace.

De son côté, Ken suivit ses guides sans broncher.


-----------


Du côté de l’hôpital, les directives du Dog avaient été très bien comprises : parmi les hommes et femmes qui nécessitaient des soins, un appel fut lancé, chambre après chambre. Bientôt, un petit groupe de révolutionnaires envieux de combattre à nouveau pour la cause qui les avait vu plonger dans les tréfonds se rassembla à l'extérieur du complexe hospitalier, sous le ciel de Graou Island. Les têtes d'affiche du niveau 6 manquaient cependant à l'appel : leur incarcération leur avait été très difficile.




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin

Erwin
Messages : 4240
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue56/75[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Left_bar_bleue769/1250[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitimeJeu 17 Aoû - 14:06

A l'orée des Mythes [8]

Les têtes d'affiches n'étaient pas là, du moins celles qui avaient le mérite d'avoir été dévoilées progressivement. Le rouquin n'en fit pas d'état, il y avait là des révolutionnaires qui avaient été enfermés au niveau 6. Tous étaient susceptibles d'être intéressés par ce qu'il avait à dire. Concernant les autres... Il faudrait les prendre à part. Principalement les Légendes et le père de Fon, le rouquin avait l'impression qu'ils pourraient s'avérer être ses alliés les plus puissants dans les mois à venir. Ils étaient nécessaire pour le plan qu'il était en train d'échafauder... Et il n'y réfléchit pas plus.

Il était temps de porter toute son attention à ses nouveaux interlocuteurs. Debout, il avait croisé les bras et pris un air sérieux. Dans son dos, Arthur Lokan venait d'arriver et observait la scène avec intérêt. Le rouquin, s'il avait à de nombreuses reprises pris la parole pour exposer des faits, s'était rarement adonné à ce type de discours. Il avait convaincu sur Micqueot, cependant, et c'était la raison pour laquelle il arborait à présent une armée qui commençait à tenir la route, avec des éléments de plus en plus grandissants.

- Il va y avoir plus de public que prévu, marmonna le révolutionnaire en arrière-plan.

S'il s'était arrêté au lieu de se diriger vers la chambre du père de Fon, c'est qu'il considérait que l'importance de ce discours serait à noter. Il pourrait potentiellement le retranscrire pour le diffuser aux révolutionnaires d'autres mers... Et c'est ce qu'il ferait.

- Le cauchemar d'Impel Down est terminé. Le tumulte d'années d'enfermement a pris fin, et vous avez à présent le droit de souffler. Vous avez marqué le monde de votre griffe, et le Gouvernement a étouffé vos noms et vos actes de bravoure : la Révolution s'en souvient cependant. Elle n'a pas oublié que vous avez donné vos vies pour servir vos idéaux.

Le rouquin concéda un court instant à son public pour lui permettre d'assimiler la nouvelle : leurs noms étaient de vieilles chimères qui, comme au contact de la Targuel, étaient entrés dans une légende peu diffusée. Pour des héros, cela devait être l'échec d'une carrière pourtant bien entamée. La plupart devait être d'anciens commandants, et d'anciens maréchaux. En vingt ans de mouvement, Arias D. Knightwalker avait sûrement rassemblé de remarquables personnes, et un an après sa chute, celles-ci restaient les plus fiers fers de lance de la Révolution.

- Je m'appelle Erwin Dog, je suis le leader de l'Inquisition, mouvement révolutionnaire de North Blue et ayant pour objectif de renverser le Gouvernement Mondial. Nous, l'Inquisition et les Tengoku no Seigi avons décidé de libérer des prisonniers du niveau 6 d'Impel Down. Vous avez servi un mouvement fort, aujourd'hui éteint. Je compte reconstruire ce mouvement, et lui donner un nouvel éclat. Pour cela, j'aurai besoin de votre aide à tous. La Révolution de West Blue est sous le contrôle d'Eken Sor, celle de Kaiten-Su sous le contrôle des frères Kichiko... Sur le Nouveau Monde, nous avons Andromède et Oulanov est sur North Blue, en tant qu'allié.

Le rouquin s'arrêta un instant. Il regarda si les noms suscités disaient quelques choses aux révolutionnaires. Oulanov, de son ancienneté, devrait provoquer le plus de réaction. Les autres étaient bien jeunes dans le mouvement en comparaison.

- Votre soutien permettra de les unir. Nous mènerons ensuite une guerre sous plusieurs fronts, et ceux qui veulent les rejoindre pourront y prendre part. Pas par esprit de vengeance, je l'espère, la haine est un filon qui bien souvent ne laisse que de mauvaises récoltes, mais par idéaux. Le Gouvernement est toujours cette entité corrompue et dirigée par une poignée d'élites que vous avez côtoyé à votre époque. Aujourd'hui, je vous demande de la combattre à mes côtés, pour ceux qui ne peuvent lever les armes.

Si Arthur était captivé, ce n'était peut-être pas le cas de tout le monde. Le rouquin avait le verbe facile, et il pointait les principaux vecteurs de ses idéaux dans ses discours, de telle manière que ses interlocuteurs puissent comprendre où il voulait en venir. Par ailleurs, à ciel découvert, ils étaient audibles par quelques passants, bien que la zone de l'hôpital ait en grande partie été dégagée pour laisser aux personnels en charge la plus importante latitude de mouvement possible.

Dans un premier temps, il venait de leur donner un aperçu de la Révolution actuelle. Il aspirait à en devenir le leader, car il croyait en ses idéaux et ses aptitudes à commander une armée étaient devenues plus aiguisées avec le temps. Il réunissait les différents aspects des autres révolutionnaires, et se battait sur tous les fronts là où d'autres avaient abdiqué.

Citation :
Erwin parle aux révolutionnaires, Katia n'agit pas de son côté. Stan continue de suivre Ken.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]   [Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] A l'orée des Mythes. [Pv Erwin et Kyoshiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-