-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le polo Lacoste uni slim fit
66 € 110 €
Voir le deal
anipassion.com

Partagez
 

 [Conquête] La verte au pays des travestis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue47/75[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue355/750[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

[Conquête] La verte au pays des travestis Empty
MessageSujet: [Conquête] La verte au pays des travestis   [Conquête] La verte au pays des travestis Icon_minitimeDim 14 Mai - 22:35

Du vert au rose

Monter un empire était une chose difficile, plus difficile encore était de rallier des peuples sous une seule bannière et maintenir un équilibre correct. La chose était relativement plus simple dans le cas précis où les peuples n’étaient pas asservis mais rejoignaient un drapeau de leur plein gré, pour une raison légitime ou leur survie. En l’occurrence c’est exactement ce type d’arrangement qu’apportait l’ex colonelle de la marine dans ses valises, elle venait proposer aux « habitantes » de Momorio, fière représentante d’une île primordiale de voie 5 de Grand Line, de rejoindre un mouvement qui pourrait leur assurer une protection efficace face à une éventuelle marine revancharde. L’île des Okamas avait été plongée dans une crainte perpétuelle de voir venir la marine et de se faire raser de la carte depuis la grande bataille de Baltigo. A cette occasion, les hommes féminins avaient perdu leur reine, Pamela et n’avaient pas su retrouver le soutien efficace d’un mouvement révolutionnaire protecteur, ou en tous mes cas ne l’avait pas recherché.

Depuis peu, très peu, Kanäe avait tourné le dos au gouvernement mondial et avait fait le choix de rejoindre la révolution d’Erwin Dog. Une révolution jeune, dynamique, prometteuse et de plus en plus présente sur cette voie 5, pour ne pas dire omniprésente. Dans cette incarnation de la justice nouvelle, Kanäe avait décidé d’agir. Premièrement dans le cadre de l’inquisition pour porter à bien les projets de celui qui apparaissait aujourd’hui comme son nouveau supérieur, et deuxièmement de sa propre initiative en prenant quelques libertés et en assurant, de son côté, la pérennité de son équipage. Cette première double entreprise passait par le ralliement de l’île de la voie verte qui présentait l’une des particularités les plus intéressante des mers ; l’île de la voie verte qui se trouvait la plus proche de Shaboady ; l’île de la voie verte qui pourrait fermer le passage des marines venant de Marijoa. En l’espèce, la Toupex souhaitait donc non seulement protéger le mode de vie alternatif de ces hommes travestis mais aussi assurer à l’inquisition une place privilégiée au sein de cette voie 5.

Le gouvernement mondial n’aimait pas être contredit, la maudite l’avait appris de l’intérieur, aussi si les étoiles et l’amirauté avait assez à faire avec Centes Decima, Konan, Fenice Nakata, Erwin Dog et autre criminel de premier ordre ; un jour peut-être ils se tourneraient vers l’île Okama pour leur faire payer les allégeances de l’impératrice Paméla. Si ce peuple avait, par le passé, joint son sort à celui de la révolution, pourquoi ne recommencerait-il pas aujourd’hui, pourquoi ne respecterait-il pas le dernier des engagements de leur reine adorée ?

C’était donc dans ce contexte si compliqué mais incroyablement évident que la verte débarquait gentiment sur l’île Okama après avoir été rapatriée depuis Graou Island sur High West par la malédiction de son petit frère. Là-bas, elle avait eu la chance de retrouver Norok, Sayara, Lily, Bulle et le reste de la ménagerie de Kanäe qui allait maintenant porter son attention sur la belle Momorio. Le groupe étant de retour de l’île de Goat sur East Blue et avait fait quelques arrêts sur les différentes îles de la voie afin de pouvoir facilement retrouver son chemin. Finalement, tout le groupe était heureux de retrouver la chef en un seul morceau après le risque immense que celle-ci avait pris en se rendant dans la prison sous-marine d’Impel Down. Si elle n’avait pas brillé par ses compétences martiales au milieu de cet enfer sur terre, elle avait réalisé que sa vie n’avait été celle qu’elle pouvait attendre, elle avait changé. Initialement grâce au pouvoir sombre de Satan, la Zoan avait finalement su tirer une grande lumière de cette obscurité insondable et avait décidé de vivre sa vie plus intensément. L’intensité de cette nouvelle vie signifiait s’ouvrir davantage au monde, et cela commençait donc par apprendre à connaitre ces belles masculines.

Bulle déposa donc tout ce petit monde à l’intérieur des terres tout en restant dans une zone assez éloignée de l’objectif principal : le village Okama. D’un consensus silencieux, les trois filles et les nombreux animaux se mirent en route vers le centre de l’île : position géographique du village habité par tous ces hommes si efféminés. Au cours de la traversée de cette vaste forêt, toujours verte, les révolutionnaires commencèrent à croiser des feuilles roses sur le sol, puis, peu à peu, les arbres se couvraient de rose. Enfin, et finalement, ils croisèrent un jeune homme habillé dans une couleur similaire aux feuillages. Il était grand, musclé mais surtout étonné par cette présence inconnue sur son île, si proche de son village. Ces arrivants apparaissaient alors comme des menaces pour ce mode de vie si spécial qu’était celui des Okamas.

Finalement, ce fut Lily qui vint rompre le silence et hébéter un peu plus l’habitant toujours circonspect.

Salut, on peut parler à la chef éventuellement ?


Devant la mine d’outre-tombe du beau maquillé, la verte décida de reprendre le leadership et de compléter le propos de sa compagne de voyage et ami.

Nous sommes là en paix et nous voudrions traiter avec votre supérieure dans le but de mettre ce territoire à l’abri. Je suis Kanäe Toupex, membre de l’inquisition.


Les dés étaient jetés et l’homme n’avait finalement d’autre choix que de mener ces étrangers vers le précieux village. Peut-être allait-il mener son peuple à la mort, ou au contraire le sauver de toute tragédie : lui ouvrir les portes d’un avenir radieux.
© Codé par Kari Crown

Défense:
 

_________________
[Conquête] La verte au pays des travestis Suna_n10


Dernière édition par Kanäe Toupex le Dim 21 Mai - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue47/75[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue355/750[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

[Conquête] La verte au pays des travestis Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] La verte au pays des travestis   [Conquête] La verte au pays des travestis Icon_minitimeDim 21 Mai - 22:35

La découverte d'un monde merveilleux

[Conquête] La verte au pays des travestis Bonnie10

Le beau brun à moustache qui était tombé, par inadvertance, sur le groupe de la Toupex réfléchissait à toute allure, devait-il les mener au village tant recherché ou les perdre dans la forêt. La jeune femme aux cheveux verts avait parlé de quelque chose, l’inquisition… Heureusement, ou malheureusement, le moustachu avait entendu parler de cette équipe de jeunes révolutionnaires qui prenait de plus en plus de poids. Un groupe mené par un beau rouquin, selon lui, faisant la une de quelques des journaux que recevaient les Okamas sur leur petite île. Si le monde ne débordait pas de nouvelles de ce peuple, lui avait toutes les informations rendues publiques à travers les mers à dispositions. L’inquisition, Erwin Dog et même Kanäe Toupex n’étaient pas des noms totalement inconnus des belles masculines. Il s’agissait, incontestablement, d’un poids politico-militaire à prendre en compte.

Le problème qui persistait dans son esprit n’était pas tant en réalité la présence d’une inconnue sur le paradis Okama, mais bien l’affiliation de celle-ci. S’il était heureux de voir que les arrivants n’étaient pas une bande de gouvernementaux cherchant à détruire la culture travelo, venant leur apporter le châtiment de leurs alliances passées et détruisant chaque parcelle de rêve de ces beaux efféminés, il craignait néanmoins de retrouver une sorte de dictature qu’il ne souhaitait pas pour son île. Face à ces femmes et ces animaux, le musclé pensait bien qu’il ne ferait pas le poids, qu’il serait balayé sans aucune difficulté en cas de combat mais pour le bien de son peuple, il donnerait sa vie. Malgré tout, il ne voulait agir sur un coup de tête et rompit un silence établit depuis sa rencontre dévoilant alors une voix étonnante. Sa voix « de base » était très grave mais il s’amusait à la transformer et à monter dans les aigus, probablement pour se donner ce style Okama.

Dites-moi les beautés, qu’est-ce que vous nous voulez ?


Sans transition, Lily ne se fit pas prier pour répondre et écopa immédiatement d’une tape derrière la tête de la timide Sayara ?

Pour te donner des cours de maquillage ma belle.


Et alors que la Zoan allait s’excuser pour le comportement grossier et indécent que venait de tenir sa collègue brune, la belle masculine se retourna, une lueur brillante dans les yeux.

C’est vrai !? J’adorerais recevoir les conseils d’une belle et innocente fille comme toi. Ou comme elle, j’adore sa poitrine.


Il avait immédiatement joint les actes à la parole en attrapant la poitrine opulente de la belle rouge qui en fut incroyablement gênée et alla se cacher derrière sa grande sœur de cœur, Kanäe. La verte était quant à elle un peu désarçonnée par la tournure que prenait gentiment les évènements. Elle comptait répondre tout à fait sérieusement et honnêtement à la question de l’homme et se retrouvait finalement dans une scène d’attouchement malsain et qui ne gênait finalement que la tripotée. Elle sentait la prise de Sayara sur ses vêtements et lui attrapa lentement la main pour la rassurer, elle ne risquait rien tant qu’elle se trouvait avec la maudite. Reprenant davantage sa place de représentante de son frère, elle se ressaisit et s’expliqua sur la raison de sa présence.

Comme je l’ai dit plus tôt, je ne suis pas là dans le but de vous nuire mais bien de vous aider, de vous proposer quelque chose. La marine et le gouvernement mondial ont tué votre impératrice, et, si je ne m’abuse, depuis sa mort vous ne bénéficiez plus d’alliances solides. Nous sommes justement ici pour vous proposer un arrangement de ce genre.


Face à elle, la belle trouvait finalement un interlocuteur tout à fait intéressé par ce qu’elle lui racontait. Il ne prenait pas les mots de la maudite à la légère et, plus encore, prenait toute la mesure d’une telle intervention sur l’île qu’il aimait tant. Effectivement, depuis la mort de Paméla, l’île n’avait plus d’allié capable de les protéger, ils étaient livrés à eux-mêmes et devaient finalement défendre leur culture par la seule force de leur volonté ; et de leurs bras passablement musclés. Une alliance nouvelle ne pourrait, en principe, qu’être bénéfique pour l’île de Momorio, et finalement la décision fut rapidement prise : il allait emmener ses visiteurs au village Okama. Par ailleurs, s’ils s’avéraient être des envahisseurs, au village ils n’auraient plus la force du nombre.

Reprenant donc peu à peu l’itinéraire le plus court pour se rendre sur le lieu de vie des habitants de l’île, évitant de faire comprendre à ses suivantes qu’il avait commencé à les éloigner, le moustachu se présenta. Il se faisait appeler Bonnie-chan sur l’île et semblait habiter d’une incroyable joie de vivre qui transparaissait finalement dans toute l’atmosphère de l’île. Le vert avait finalement totalement disparu du tapis forestier et maintenant les arbres étaient tous couverts de couleur beaucoup plus flashy et exotique. On y trouvait du orange, un peu de jaune, quelques feuilles bleues, de timides rouges mais majoritairement du rose ; sous toutes ses déclinaisons. Kanäe, pourtant botaniste de talent, ne savait pas si ces couleurs étaient naturelles ou artificielles. De prime abord, il ne faisait aucun doute que les habitants avaient modifiés la physiologie des arbres pour qu’ils prennent des robes différentes, mais finalement la nature avait-elle suivi un courant différent. Tout comme les Okamas, les végétaux avaient-il pris le pli de suivre un courant alternatif et d’eux-mêmes se travestir ?

L’ex-colonelle avait un profond respect pour les différences et notamment pour le style de vie qu’avaient adopté ces hommes travestis, ce respect se transformait alors petit à petit en une véritable passion. L’intérêt grandissant de l’herboriste pour l’île de Momorio renforçait toujours plus sa volonté de mettre ce territoire sous sa protection, et celle de l’inquisition. Finalement, la végétation commençait à se clairsemer pour laisser place à des zones nues beaucoup plus grandes de clairière. Au bout de l’une d’entre elle, derrière une dernière ceinture de tronc, les premières maisonnettes se laissèrent apercevoir.

Les toits présentaient des tuiles de couleur très criardes, les pelouses n’étaient pas simplement vertes mais aussi roses, cyans, jaunes ou mauves mais avaient toutes pour point commun d’être parfaitement taillées. Les pavés de la rue desservant chaque portail d’habitation étaient jointés à la perfection et d’une blancheur éclatante ; cette allée était d’une pureté indéniable et contrebalançait énormément avec le reste de l’endroit. De cette atmosphère se dégageait quelque chose d’intéressant mais qui agressait légèrement les yeux des révolutionnaires fraichement débarquées. Le plus remarquable néanmoins restait l’architecture des maisons en présence, très façonnées dans un style particulièrement féminin, les résidences étaient toutes parés de magnifiques parterres de fleurs et autres peintures qui ne pouvaient qu’entrainer l’admiration de tous les visiteurs. Chacun des murs de chacune des habitations portaient la trace d’un artiste baigné dans cette culture Okama. Des oiseaux, des animaux de la forêt, des créatures marines et autres bêtes fantastiques se mêlaient les unes aux autres au sein de paysages floraux dessinés avec grâce et élégance.

Sayara avait quitté son air anxieux et figé habituelle, son visage se bardait maintenant d’un sourire charmé et d’une lueur majestueuse : elle était heureuse d’avoir suivi Kanäe dans cette nouvelle aventure. Lily taillait le bout de gras avec Bonnie-Chan à propos du style des lieux et mentionnait notamment le fait que tout cela : « lui grillait la rétine ». Enfin, la Toupex était restée silencieuse jusqu’à rencontrer une groupe d’homme mené par un grand, maigre, fatigué et sombre diable. Le meneur n’était pas maquillé, arborait un style beaucoup plus masculin que le reste des habitants et dénotait donc largement de l’ambiance générale.
© Codé par Kari Crown

_________________
[Conquête] La verte au pays des travestis Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue47/75[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue355/750[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

[Conquête] La verte au pays des travestis Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] La verte au pays des travestis   [Conquête] La verte au pays des travestis Icon_minitimeDim 21 Mai - 22:40

Dernière volonté

Salem Saberhagen, à qui ai-je l’honneur ?


L’homme peu efféminé avait une voix qui collait au personnage, une voix caverneuse, masculine et finalement très peu expressive ; on se trouvait là très loin de Bonnie-chan qui animait chaque endroit où il prenait la parole. Cette différence tenait peut-être en la position de chacun des deux concernés, si Bonnie n’était qu’un simple habitant très apprécié par ses confrères, Salem était celui qui faisait la pluie et le beau temps sur l’île de Momorio. Même si dans son cas, il s’agissait davantage de faire la pluie que le grand soleil. Sans abuser davantage du temps du chef des lieux, la verte déclina son identité, comme elle avait pu le faire plus tôt à Bonnie.

Kanäe Toupex, représentante de l’inquisition d’Erwin Dog. Je ne viens pas ici pour me battre mais pour vous proposer un marché profitable aux deux camps.


Montée sur le dos de son lézard géant, la verte en imposait déjà pas mal, l’appui bestiale de Norok et du reste des animaux de la maudite ne faisait qu’augmenter la tension qui pouvait déjà régner dans ce village haut en couleur. Ce fut le terne qui continua, se présenta plus en profondeur et expliqua à la verte qu’il était disposé à entendre sa proposition et que le peuple de Momorio ne se montrerait pas hostile avec elles tant qu’elles ne débuteraient pas les hostilités.

Bien, nous pouvons peut-être aborder ce sujet en privé pour faciliter les négociations. Ensuite, vous pourrez rapporter ma proposition à vos hommes et prendre une décision tous ensemble.


Qu’il en soit ainsi Mademoiselle.


Kanäe et Sayara suivirent toutes deux Salem accompagné lui-même de deux conseillers jusqu’au pseudo palais de l’endroit, ancienne demeure de la belle, juste, réputée et appréciée Impératrice Pamela. Une fois tout ce petit monde attablé, les négociations débutèrent par une présentation de chacune des parties. A cette occasion, la verte livra son passé d’ancienne marine gradée à ses interlocuteurs et le choix qu’elle avait finalement fait de trahir son ancienne faction au nom de ses idéaux personnels. Tout au long de cette explication, les représentants des travelos restaient silencieux et appréciaient la situation : aucune proposition finale n’avait été amenée sur la table mais tous savaient d’ores et déjà que la belle visiteuse finirait par proposer une alliance. Ils n’y étaient pas farouchement opposés et tout dépendait finalement des termes de cette alliance, ils ne souhaitaient pas se retrouver sous le joug d’une dictature. Les espoirs et craintes des Okamas finirent par se concrétiser dans l’une des dernières répliques de la jeune révolutionnaire.

Au final, je ne viens pas qu'au nom de l’inquisition mais également en mon nom personnel. Je souhaite placer votre magnifique île sous ma protection et celle de mon petit frère. Je pense que l’île de Momorio a un besoin cruel d’allié et qui de mieux placer sur cette voie de Grand Line que l’inquisition pour remplir ce rôle. Je me présente ici, non pas pour vous dicter votre conduite mais bien pour vous épauler.


La perplexité du l’actuel dirigeant était lisible et la proposante savait pertinemment qu’il lui faudrait encore avancer quelques pièces pour gagner cette partie. L’indécis prit la parole et décida de mettre son interlocutrice en position de faiblesse, de la faire douter de son intention et de lui laisser apercevoir la solution la plus difficile pour elle.

Et dites-moi, pourquoi n’appellerais-je pas le gouvernement mondial pour me rapprocher d’eux en leur livrant une traîtresse et ses deux acolytes ?


Cette remarque arracha un sourire carnassier à la chasseresse verte et à l’acolyte rouge qui l’avait suivi, toutes deux auraient pu tenir exactement la même réponse, néanmoins la meneuse des débats restait la Zoan.

Pourquoi ne le feriez-vous pas ? Je dirais pour trois raisons. La première est que l’amirale en chef Chairoka est la responsable de la mort de votre Impératrice et je me refuse de croire qu’une peuple aussi beau et pur que le vôtre puisse tirer un trait sur une personne qu’il a tant aimé, simplement pour bénéficier d’une protection s’apparentant à une dictature. Plus encore, et deuxièmement, si vous aviez voulu la prévenir, vous l’auriez déjà fait. Enfin, vous ne le ferez pas car vous respectez une culture et un mode de vie spécifique qui est le vôtre, vous ne prendrez donc pas le risque de prévenir un gouvernement qui pourrait se retourner à tout moment contre vous. Si vous les prévenez, vous prenez le parti de vous placer sous l’égide de la maison gouvernementale, le problème est que l’on sait que l’on y rentre, mais on ne sait jamais comment la maison sera gérée.


Kanäe marqua un temps de pause, elle repensait à cette impératrice Pamela, un travesti incroyablement apprécié par son peuple si l’on en croyait les rumeurs et en vint à rajouter un argument.

D’ailleurs, par le passé l’île de Momorio a déjà joins son destin à celui de la révolution pour combattre le despotisme absolu de la marine. Pamela vous a engagé dans une voie et je serais prête à parier que vous n’irez pas contre la dernière volonté de votre emblématique meneuse et que vous ne bafouerai pas ses idéaux de liberté. Car oui, le dernier point que je me dois d’aborder avec vous sera les conditions de cette alliance, et avant tout la gouvernance de votre île. Nous n’avons absolument vocation à poser notre main sur votre gouvernement, au contraire nous n’interviendrons pas dans vos choix politiques tant que ceux-ci ne contreviennent pas aux idéaux suprême de liberté et de droit à la vie. Notre intervention sur l’île nous poussera à vous apporter une aide militaire, financière et humaine. Eventuellement, et seulement si vous le désirez, nous interviendrons politiquement mais jamais sans votre permission. Enfin, si je suis une femme qui se présente en son nom propre avant même celui de l’inquisition, je n’ai pas à devenir la gouvernante ou l’impératrice de l’île : cette tâche vous revient à vous, peuple de Momorio.


Peu important notre décision, je ne peux qu’avouer que vous êtes douée d’un grand sens de la négociation et de l’argumentation Mademoiselle Toupex. Nous avons entendu votre proposition et nous vous en remercions. Comme vous l’avez mentionné plus tôt, je ne peux prendre cette décision seule : cette question sera soumise au vote des habitants de l’île avec tous les éléments présentés. Cependant, si nous venons à nous accorder, je ne peux me réduire à accepter votre aide sans rien vous offrir en retour, cela serait contraire à la fierté de nos belles.


Encore une fois, Kanäe et Sayara ne purent s’empêcher de sourire, mais plus gentiment cette fois-ci, elles n’avaient jamais envisagé de placer ce territoire sous surveillance et protection sans aucune contrepartie.

J’entends bien, et la contrepartie que nous vous demanderons n’est d’être seulement un peuple sous protection mais bien un peuple agissant de concert avec la révolution du Dog en nous appuyant le plus possible. Précisons que nous ne vous demandons pas de mettre vos vies en jeu à chaque instant.


Salem soupira profondément en regardant ses deux conseillers, tout cela se passait finalement beaucoup qu’il ne l’avait espéré.

Je serais, et nous serions plus qu’idiots de ne pas considérer votre proposition… Permettez-nous de nous retirer pour en parler avec nos concitoyennes.


Je vous en prie.


Quelques politesses furent encore échangées avant que les cinq négociateurs retrouvent l’air frais et leurs propres camps. Les travestis ne tarderaient plus à prendre une décision tous ensembles, l’absence d’Impératrice sur l’île obligeait le gouvernement Okama à prendre les décisions importantes à la majorité.
© Codé par Kari Crown


_________________
[Conquête] La verte au pays des travestis Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
Breaker of Chains
Kanäe Toupex
Messages : 2062
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue47/75[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
[Conquête] La verte au pays des travestis Left_bar_bleue355/750[Conquête] La verte au pays des travestis Empty_bar_bleue  (355/750)
Berrys: 21.672.569.000 B

[Conquête] La verte au pays des travestis Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] La verte au pays des travestis   [Conquête] La verte au pays des travestis Icon_minitimeLun 22 Mai - 15:38

Les deux nouvelles figures d'autorité

La plupart des Okamas avaient déserté les environs pour rejoindre le pseudo-palais de l’ancienne impératrice Pamela en compagnie des cadres de l’île. Seuls deux hommes bien bâtis et très maquillés étaient restés en compagnie de la bande révolutionnaire et avaient finalement détruit le silence en taillant le bout de gras avec la pipelette brune : Lily.

Donc vous me dites que Bonnie-chan occupe une grande place sur l’île c’est ça ?


S’en suivi un état des lieux de la position du guide du groupe dans l’organigramme de l’île de Momorio, et il s’avérait au final que Bonnie-chan n’était pas seulement un garde forestier, un guide, un combattant ou autre citoyen lambda. Il était beaucoup plus, il incarnait la jeunesse de l’île et le renouveau de la culture Okama : beaucoup le considérait comme un éventuel candidat pour la place de nouvelle impératrice. Il s’agissait d’un poste que Salem ne voulait pas occuper apparemment malgré les sollicitations du peuple. Depuis peu, les belles s’étaient résignées et avaient décidé d’élire une nouvelle meneuse, un Okama prêt à tout pour le bien de son peuple et qui incarnerait leur culture partout à travers le monde. Les hommes encore présents ne tarissaient pas d’éloge sur ce meneur d’un nouveau genre, ils croyaient en lui qu’en quiconque et savaient qu’il agirait pour le mieux, pour le bien de l’île.

Les discussions avaient continué, sur l’île, sur la politique et les forces en présence, sur la possibilité d’alliance entre le révolutionnaire primé et le gouvernement des travestis. Toutes ces tergiversations s’achevèrent finalement par une apparition, celle de Bonnie accompagné de Salem ainsi que de quelques autres belles maquillées. Salem s’avança et demanda aux visiteuses de les suivre jusqu’au palais. Toute cette bande finit par s’isoler dans une salle adjacente ; s’y trouvait toutes les membres du groupe inquisitorial, Bonnie, Salem et trois autres Okamas de tout âge. Ce fut Salem qui vint rompre le calme pour informer Kanäe de ce qu’il venait de se passer.

Vous savez que, depuis la mort de notre aimée Pamela, nous n’avions plus de leader. J’assumais ce rôle au titre de mon ancienne position de conseiller de notre impératrice. Cependant, depuis peu, nous pensions choisir une nouvelle figure d’autorité : le deuil de Pamela nous a semblé terminé. Votre arrivée sur l’île a précipité cette nomination pour la simple et bonne raison que cela nous a permis de comprendre que notre peuple devait être mené par une seule et grande voix. Plusieurs candidates existaient mais finalement les filles ont tranché.


Il marque un temps de silence qui fut happé par la voix faussement aigue de Bonnie-Chan.

Oui tout à fait, et j’ai été celle nommée pour succéder à notre estimée Pamela en tant que plus belle jeune fille de l’île. Et aussi du fait de mes compétences combatives. Hihihi.


Le rire féminisé de la nouvellement nommée fit sourire la verte qui comprenait que la donne avait encore changé et que si elle avait tout fait pour convaincre Salem, elle devrait recommencer avec la nouvelle impératrice. Qu’elle ne fut donc pas sa surprise lorsque le reste intervint.

J’ai néanmoins fait le choix de mettre votre proposition aux votes, notons que j’ai voté pour tout simplement car j’ai confiance en vous, en toi Kanäe. De plus, je suis complétement obnubilé par la poitrine de Sayara, je ne pourrais jamais m’ériger en ennemi de ces atouts de poids que je ne possède malheureusement pas.


T’inquiètes pas ma grande, rien qu’une opération ne puisse arranger !


L’impertinente Lily avait encore frappé et avait encore fait mouche, entrainant le rire parmi les Okamas présents. Même Salem se laissait aller, probablement allégé du poids pesant du pouvoir. L’austère Saberhagen vint enfin à reprendre son sérieux pour expliquer encore plus en profondeur comment se déroulerait la future politique de l’île de Momorio.

Bonnie-Sama sera donc investie prochainement des pouvoirs et du rôle d’impératrice, je conserverai la place de premier conseiller que j’occupais auprès de Pamela et les deux jeunes belles que vous voyez ici seront les conseillers secondaires de notre nouvelle reine. Quant à vous… Je souhaitais accepter votre offre mais spécifier une certaine distance entre nos deux organisations dans le but de conserver notre mode de vie. Cependant…


Bonnie vint immédiatement couper le peu efféminé Salem pour annoncer la grande nouvelle.

Cependant le peuple et moi avons décidé de prendre les choses en main et de nous livrer. Notre culture est la plus belles des choses pour nous et nous ne voulons pas que cela soit cachée, nous voulons que le monde sache que l’île de Momorio est prête à accueillir chaque jeune homme obligé de se cacher pour vivre sa vie secrète de jeune bourgeon. Je veux ne pas que le monde ait peur de nous mais je veux par-dessus tout que le gouvernement mondial nous craigne : qu’il paie pour ce qu’il a fait à ma mère.


TA MERE !?

TA MERE !?

TA MERE !?


Les trois jeunes femmes furent sous le choc de cette annonce, mais elles étaient bien les seuls : du côté Okama tout le monde semblait étonné de la réaction des visiteuses. L’explication vint finalement non pas de Bonnie, mais de son premier conseiller.

Nous étions toutes les filles de Pamela. Nous regrettons toutes sa mort, et plus encore, nous haïssons toutes le gouvernement mondial. Alors finalement, si vous et votre supérieur peuvent nous débarrasser de ses salopards : nous vous suivrons.


Et pour en revenir à ce que je disais, je souhaite que tu aies une place privilégiée au sein de notre gouvernement en tant que celle qui nous a offert une voie protectrice viable … et surtout celle qui nous offre un moyen de nous venger. Aussi, j’ai décidé de faire de toi conseillère particulière. Ton autorité sera alors supérieure à celle de n’importe qui sur l’île, exception faite de moi ou de Salem, qui a une autorité équivalente à la tienne. Si tu venais, toi ou l’inquisition, à nous trahir, Salem ou moi prendrions les décisions qui s’imposent. En échange de cela, nous demanderons protection, soutien militaire et financier et, si possible, une promotion de l’île à travers vos colonies et territoires alliés. Que penses-tu de cette proposition ?


Kanäe, Sayara et Lily étaient toutes satisfaites, elles savaient que l’objectif venait d’être atteint et qu’aucun arrangement n’aurait pu être meilleur pour elles, excepté peut-être le fait que l’une d’entre elles soit nommée impératrice. La réponse finale de la révolutionnaire ne faisait donc aucun doute.

J’accepte, bien évidemment. Et je suis incroyablement heureuse que tu me tiennes en si haute estime, je ferai tout pour que Momorio soit telle que tu le désires à l’avenir.


En réalité, à cet instant, deux figures d’autorité venaient de naître sur cette île si spéciale.
© Codé par Kari Crown


_________________
[Conquête] La verte au pays des travestis Suna_n10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Conquête] La verte au pays des travestis Empty
MessageSujet: Re: [Conquête] La verte au pays des travestis   [Conquête] La verte au pays des travestis Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] La verte au pays des travestis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 5 :: Île de Momorio-