Partagez | 
 

 Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 54
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
26/120  (26/120)
Berrys: 112.000 B

MessageSujet: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Jeu 20 Avr - 0:05

”The night is the clearest veil of all”




Rien n'était pire pour un artiste que d'être en panne d'inspiration. Quel malheur accablant pouvait bien se révéler plus grand ? Quelle ignominie pouvait-elle bien dépasser la sensation désagréable et réductrice de n'avoir des mains que pour manipuler le commun, sans jamais le rendre plus beau et attrayant qu'il ne l'était ? Rien, très certainement. C'était du moins l'opinion du Virtuose et il s'y tenait fermement. Les choses à Térèsse devenaient d'une banalité affligeante : il jouait du piano comme un bon pianiste obéissant, observant, disséquant, préparant son grand final comme il savait si bien le faire... seulement voilà. Ses cibles étaient devenues d'un ennui mortel ces derniers temps et il ne parvenait malheureusement pas à trouver comment les mettre en valeur. Elles parlaient bien d'un coup de grande envergure, d'un braquage qui leur rapporterait fortune. C’eût été l'occasion parfaite de monter une pièce encensée par la critique. Mais ils semblaient douter de leur exaction et cela les poussait à une monotone et triste inaction.

Pour cette raison, Francis avait quitté sa zone d'opération pour visiter un peu l'île. La forêt dense qui s'y trouvait l'intriguait tout particulièrement, surtout sous le sombre ciel de Nighty Town. Cette unité noirâtre était captivante... un terrain de chasse des plus attirants, à n'en pas douter. Le phénomène nuageux qui coupait le soleil était tout bonnement unique et cela lui avait donné, fut un temps, une dose de créativité non négligeable. Mais les meilleures choses s'érodaient au fil du temps. La flamme ! Il fallait l'entretenir ! Et alors même que les gens du commun restaient confortablement chez eux, à l'abri du monde extérieur, notre artiste avait décidé qu'une escapade de nuit lui serait sans doute bienfaitrice. L'obscurité était difficile à percer, mais il avançait avec prudence et mesure, observant les grands arbres qui trônaient fièrement dans ce monticule feuillu qui coupait dans sa propre mesure la lueur du dehors. Il marchait ainsi depuis un long moment, n'ayant même pas encore utilisé la lanterne dont-il s'était muni au cas où l'ombre se ferait trop étouffante. À vrai dire, ce changement de décor lui allait à merveille et il n'aurait pas voulu se déplacer dans cette île marquée par la criminalité en émettant une lumière traîtresse, telle celle d'une luciole n'attendant que de se faire attraper.

C'est sur ces pensées qu'il déboucha sur une vue qu'il ne pensait pas trouver, ou du moins pas de sitôt : le village de Xérèse, situé dans la forêt dense. Les lumières de la bourgade lui offrirent un jeu de couleur rafraîchissant et il observa les masures avec intérêt. D'après ce qu'il savait, les gens d'ici avaient décidé de bouter la criminalité hors de leurs terres, ce qui était tout à leur honneur. Quoi de plus intriguant et captivant qu'une scène de révolte, qu'un chant des cœurs à l'unisson pour vaincre l'adversité retorse ? Il espérait grandement qu'une balade dans cet endroit lui donnerait, pour des raisons qui restaient souvent connues et compréhensibles de lui seul, l'inspiration qui lui manquait tant ces derniers jours.

- Eh bien... Commença-t-il d'une voix piquée de curiosité. C'est atypique. Mais les véritables vagues de créations ne sont-elles pas toutes teintées d'étrangeté ?

Un rire doux comme la soie, posé et presque cadencé s'échappa de son masque alors qu'il entamait une marche vers le village. Il venait aujourd'hui en tant que touriste, aussi avançait-il avec un air détendu. Il était bien entendu équipé de ses instruments d'art préférés, mais il doutait d'avoir à en faire usage : de manière générale, il tirait quand il avait décidé que la situation s'y prêterait... autrement, il n'était pas du genre à attirer les ennuis.





Dernière édition par Francis Levignac le Ven 28 Avr - 10:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Ven 21 Avr - 0:25











Escapade Nocturne









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 18 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron a 15 ans et trouve que c'est un âge nul, bref il pense seul. Il décide de sortir du village pour se balader et t’aperçoit. Il fait donc preuve de pragmatisme en te criant dessus pour t'interpeller.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

15 ans... C'est vraiment un âge ingrats ! T'es entre l'adulte et le gamin, pile dans l'adolescence là. C'est nuuuuuuuuuuul mais à un horrible point ! T'as pas encore assez de force pour être un homme mais t'en a plus qu'un enfant. C'est carrément ennuyant, tu sais jamais si tu peux faire tel ou tel chose tellement les gens ont des avis différents. Juste tout à l'heure j'ai voulu draguer l'herboriste et j'ai "malencontreusement", par "pur hasard" reçu un petit caillou en pleine tronche. Qui a fai ça ?

Ma mère. A cent pour cent ! C'est sûr et certains ! Je ne l'ai ni vue ni entendue mais je suis intimement convaincu que c'est de sa faute. Au moindre fait et geste de ma part elle me flic comme pas possible. Même un agent secret ne ferais pas mieux, ils devraient engager ma mère pour leur donner des cours. Elle a ce don inné. Et puis si je lui en parle -car j'ai déjà essayé-, elle nie tout le temps et me place une leçon de morale juste après. Par exemple si je me plains là tout de suite qu'elle m'ait lancé un caillou tout à l'heure en plein visage alors que je parlais à l'herboriste, devinez dont ce qu'elle va me répondre.

Ouais je me parle à moi même, donc c'est un peu inutile... Elle va donc répondre un truc du genre : "Quoi ? Mais je n'ai rien fait j'étais à la maison entrain de préparer le repas de ce soir. Et puis tu parles aux filles toi ? Fais attention Aaron, ne fais pas comme ton père ! Tu sais très bien où ça mène..."


Les femmes et le retournement de situation c'est comme les brosses à chiottes, c'est récurrent. Et ça c'est mon padre qui me l'a apprit. Ah et oui, mon père a rencontré et dragué ma mère très tôt. Du coup le mélange à fait... moi. Malheureusement le paternel est mort il y a quelques années de cela et je vis seul avec ma mère et le meilleur ami du défunt père. OoOoOooh qu'est-ce que je m'ennuie pour parler tout seule de ça moi. Allons faire un tour dehors avec bébé. Le village est toujours aussi beau, les torches parsemés le long des murs éclairent le chemin sombre qui me mène jusqu'aux portes du village. Je passe bien entendu par-dessus celle-ci à l'aide de ma chérie en m'aidant d'un arbre.

J'enchaîne avec un autre arbre en faisant passer le fil de ma canne à pêche à une autre branche pour ensuite atterrir doucement sur le sol emplit de feuilles. Ma vue dans le noir étant plus poussée que la normale, j'arrivais à distinguer plusieurs formes dans l'obscurité. Et alors que je rembobinais le fil autour de mon amour, une silhouette longiligne s'avançait dans la nuit vers moi. Je fronça les sourcils un instant pour me concentrer mais rien n'y fit, je ne reconnaissais pas l'homme en face. Il semblait même... masqué ?

Quelqu'un de discret par principe, le genre qui se fait pas trop remarqué et qui reste dans son coin sans faire chier. Vous savez ceux qui posent les bonnes questions aux bons moments. Qui parlent peu mais efficacement et qui agissent avec intellect, qui analysent la situation avant de faire quoi que ce soit. Un type intelligent quoi, bah c'pas moi là... :

- " HHHHHEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEYYYYYYY ! " dit-je avec un mouvement de main qui avait pour but de saluer l'individu au loin.
♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; Euh, soucis dans le codage même si ça change pas grand chose.
© Never-Utopia par Pastomaniac

Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 54
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
26/120  (26/120)
Berrys: 112.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Ven 21 Avr - 10:53

”The night is the clearest veil of all”




Un détail cohérent avec l'aspect protectionniste du village de Xérèse frappa immédiatement l'artiste : une grande porte, supposée sans doute servir d'entrée et de point d'accès sécurisé à l'intérieur de la bourgade, lui barrait le chemin. Lui serait-il demandé de montrer patte blanche ? Allait-il devoir toquer poliment pour obtenir son droit de passage ? Ces situations ne lui semblaient pas plus contraignantes qu'une simple perte de temps, temps dont il disposait en masse dernièrement. Quelque part, cela lui semblait amusant, intéressant : un petit village caché en pleine forêt, s'étant doté de barrières pour se couper du monde, s'étant relevé de ses humbles origines pour bouter hors de ses murs la criminalité autrefois souveraine...

Alors qu'il s'approchait, la visibilité devenant graduellement meilleure à proximité de la lueur des torches, le tireur remarqua un mouvement. Heureusement qu'il disposait d'une bonne acuité visuelle, ainsi que d'une attention aiguisée : autrement, l'ombre environnante aurait pu lui cacher ce détail. Quelques bruits supplémentaires lui indiquèrent que quelque chose se trouvait bien là, dans les alentours. Cela fut confirmé lorsque ce qui semblait être un jeune homme se plaça dans son champ de vision, à la lumière vacillante des flammes, avant de lui adresser un salut ample tout en l'interpellant de façon... surprenante. Voilà qui ne manquait pas de franchise, indubitablement. Était-ce un local ? Il y avait de grandes chances : qui d'autre aurait pu ainsi percer la nuit d'un cri doté d'aussi peu de gêne ? En tout cas, il semblait à l'aise de façon toute naturelle. Les bras dans son dos, Francis poursuivit donc lentement sa route, cette fois plutôt en direction de l'adolescent.

- Bien le bonsoir, Chantonna-t-il presque. Serait-ce le village de Xérèse ? Il se tourna vers les murets et les maisonnettes en les montrant de sa main ouverte, paume vers le haut. Je ne suis que de passage, mais je trouve que votre architecture a quelque chose... de séduisant.

La simplicité et l'efficacité, l'humilité rivée d'une certaine grâce naturelle. Ce village, cette forêt, le tout formait une composition de couleurs arrangées et de contrastes appétissants, qui auraient su trouver grâce dans le tableau de n'importe quel peintre. "Un fanion dans la canopée " ? Ou peut-être "Une vie dans la nuit noire" ? Il hésitait encore, mais trouver un nom à cette vue lui semblait tout à fait justifié. Venant d'un Artiste avec un grand A, ce n'était après tout qu'une déduction naturelle, non ? Il se tourna ensuite vers sa jeune connaissance et, constatant qu'il ne connaissait guère son nom, il réalisa ne pas avoir donné le sien.

- Mais je fais preuve d'une grande impolitesse, s'excusa-t-il. Il n'est pas de bon goût d'ainsi accabler quelqu'un de questions sans même se présenter en premier lieu. Je me nomme Francis... Francis Levignac, termina-t-il sur une courbette toute en finesse et en élégance, accentuant ses propos déjà révérencieux.

Il détailla ensuite l'homme en devenir qui se trouvait devant lui. Un teint pale et cerné, des cheveux noirs comme la nuit qui les entouraient, des vêtements simples... pour une raison sibylline, il lui sembla être un ajout attrayant à la vision d'ensemble. Comme si il s'en détachait, en ressortait, tout en maintenant une cohérence de présence. Pour sa part, l'individu aurait sans doute l'occasion de constater l'une des deux armes ceintes à la taille du Maestro. Restait à voir comment il réagirait et si il remarquerait ce détail.


Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Dim 23 Avr - 0:45











Escapade Nocturne









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 18 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron te confirme qu'il s'agit du village de Xérèse puis te demande si tu viens observer le village.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

J'en étais à présent certain, il s'agissait bien d'un homme devant moi. Et qui plus est un homme à la démarche bien spéciale. Un pas lent... ? Ce type était sois très sûr de lui, sois pas du tout pressé ou soit complètement idiot pour attaquer un village avec aussi peu d'entrain, si tel était sa volonté. Je ne savais pas trop quoi penser du type, il semblait avoir deux pistolets à sa taille. Plus il se rapprochait et plus cette hypothèse se confirmait, laissant tout de même une apparence vraiment particulière à ces armes. Ses mains étaient pourtant dans son dos, ce qui ne traduit aucune agressivité.

Ses premières paroles m'avaient presque chamboulé. Ce gars avait non seulement une apparence des plus étrange, mais son attitude en était presque désarçonnante. Je l'avais observé faire, et rien que son mouvement de main se voulait on ne peu plus gracieux. En plus de ça le mec bavait sur notre architecture.. il est chtarbé lui dans sa tête. Je répondis donc à mon tour, avec ma voix de pré-pubère de 15 ans :

- " Effectivemment, c'est bien le village de Xérèse que vous voyez. D'où venez vous donc ? " Les types comme ça, avec leurs manies et leur caractère presque princier, moi je les prends avec des pincettes. Et le voilà maintenant qui scrutait mon village natal. Je me tournais alors également, ben quoi ? J'ai loupé un truc ? Y a quelque chose de frapadingue qui a été construit ? Ben non, y a rien... Ce gars est fou. Lorsqu'il se retourna de nouveau vers moi, je fis de même et l'écouta s'excuser tout en politesse. Puis il se présenta sous le nom de Francis Levignac, eh ben si celui-là il vient pas de la bourgeoise ou j'sais quoi j'ai plus qu'à me couper une burne.

- " Bonsoir Francis, Aaron Guts pour ma part. Vous venez donc observer notre village ? " M'ouais... ce Francis et son masque n'ont pas l'air agressif, enfin pour l'instant..


♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; Euh, soucis dans le codage même si ça change pas grand chose.
© Never-Utopia par Pastomaniac



Dernière édition par Aaron Guts le Jeu 27 Avr - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 54
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
26/120  (26/120)
Berrys: 112.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Lun 24 Avr - 12:36

”The night is the clearest veil of all”



À l'abri du masque, un sourire se dessinait devant la pointe de désarroi perceptible dans le comportement du jeune homme. Le Levignac était habitué à ce genre de réaction : après tout, représenter une forme artistique différente et régulée par des codes inconnus, telle la prose à la fois poétique et chaotique d'un langage toutes en courbes libertaires, c'était également se heurter aux zones de conforts des autres. Il n'était pas rare que certains des aspects de son comportement -si toutefois il se décidait à les dévoiler, ce qui avait été ici le cas d'entrée de jeu- laissent mal à l'aise ou froissent la bien-pensance usuelle. Celui qui se présenta rapidement comme étant Aaron Guts devait en effet ne pas trouver cette étincelle d'intérêt que Francis éprouvait pour son propre village, ce qui était à la fois normal et bien dommage.

- Oh, je ne fais pas qu'observer, monsieur Guts, précisa-t-il en utilisant malgré tout le terme "monsieur" pour parler à un adolescent sans doute bien plus jeune que lui. J'ai besoin d'inspiration et votre petite bourgade me semble bien attrayante. Son histoire, tout particulièrement, a quelque chose de charmant.

Peut-être que son interlocuteur pubère lui demanderait de préciser ses intentions, peut-être que non. Peut-être même qu'il se demanderait bien ce qui était si attrayant à la fois dans l'aspect visuel de son chez-lui comme dans sa dimension historique. En tout cas, cette rencontre se révélerait assurément rafraîchissante pour le tireur d'élite. Lui qui ne côtoyait qu'avec une certaine distance des ivrognes et des malfrats, à Térèsse... attendant le bon moment pour magnifier leurs existences pour l'instant si stupides et inutiles. C'était une façon de sortir de son quotidien avilissant, une opportunité qu'il saisissait à pleines mains.

- Ces denses arbres qui étouffent la scène... une lueur artificielle perçant dans les ténèbres pures et authentiques... marmonna-t-il pour lui même. L'autarcie n'est-elle pas lourde à supporter pour votre communauté ?

Il observait à droite et à gauche tout en exprimant ses mots, portant tantôt ses mains à son menton ou dans la zone supérieure de son corps pour effectuer divers gestes le rendant bien plus expressifs qu'il n'aurait pu le laisser suggérer. La question, en soi, le taraudait réellement. Les habitants de Xérèse avaient eu le courage de s'opposer à un courant majeur et dominant de criminalité. Mais comment vivaient-ils avec ce choix, désormais ? Tant de choses à voir ! Tant de moyens de retrouver ce fil conducteur qui lui avait échappé des mains... qui sait, peut-être même pourrait-il visiter ?



Dernière édition par Francis Levignac le Ven 28 Avr - 10:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Jeu 27 Avr - 19:53











Escapade Nocturne









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 18 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron parle beaucoup, il conclut que tu ne viens pas pour aggresser et veux te faire visiter le village.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Toujours rien d'agressif, je pense qu'il est juste bizarre et qu'il a besoin de se changer les idées. Sa vision des choses est particulière et j'avoue ne pas réellement saisir tout ce qu'il me fait voir. J'essaye de comprendre, mais sa personnalité est complexe. Ce qui est sûr c'est qu'il aime l'art. En tout cas il était à présent certain que ce Francis aimait notre village, ou tout du moins qu'il s'y intéressait. Et comme il faisait plus preuve de curiosité qu'autre chose, je réagissais en fonction de ce comportement.

- " Nous sommes habitués à l'exclusion. Enfin si l'on peut appeler ça de l'exclusion. Disons qu'elle est volontaire. Cette gigantesque forêt remplis le tiers de l'île et permet de cacher tous les petits villages autrefois indépendants. Vous avez eu de la chance de tomber sur Xérèse. Le reste des villages est soumis par Térèsse et sa loi de la jungle. Cependant ils n'ont jamais prit notre liberté.. et ils ne l'auront jamais. " dis-je en me retournant vers mon village natal.

" Si vous le voulez bien, je peux vous faire visiter tout en vous parlant du village. Vous êtes très bizarre mais unique en votre genre. Et si jamais vous révéliez une nature traîtresse des flèches vous cribleraient le corps. Cela dit, je ne pense pas que ce soit votre but ce soir de réaliser un carnage. Votre état d'esprit semble tout à fait ailleurs. Alors laissez-moi vous guider. "

J'avança alors à pieds nus sur les branchages et les feuilles de la forêt. Ma canne à pêche toujours présente sur mon épaule gauche, l'hameçon se baladant à son bon vouloir tandis que ma main gauche était enfouie dans une poche de mon pantalon. J'empruntais un chemin précis vers la porte d'entrée. De notre position nous pouvions remarquer qu'effectivement, des archers nous pointaient.

" Au fait marchez bien dans mes pas, il y a des pièges un peu partout. " disais-je en pointant un piège pour ours à quelques mètres de nous. En se rapprochant de la porte, les gardes eurent vite compris qu'il n'y avait aucune situation de danger et les armes se baissèrent. Devant la porte et alors que celle-ci s'ouvrit en grinçant, je reprenais de nouveau la parole :

" Mais au fait, vous ne m'avez toujours pas dit d'où vous veniez ? "


♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; Euh, soucis dans le codage même si ça change pas grand chose.
© Never-Utopia par Pastomaniac

Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 54
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
26/120  (26/120)
Berrys: 112.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Ven 28 Avr - 11:38

”The night is the clearest veil of all”



Fierté, confiance, résolution et une pointe de méfiance. Les émotions dégagées par le jeune Aaron Guts semblaient se mêler parfaitement entre elles, renforçant l'atmosphère et la prestance de cet endroit pourtant censé n'être qu'un humble hameau perdu dans une forêt bien trop grande pour lui. Pas pour Francis : chaque seconde passée dévoilait une nouvelle facette de cet endroit, et il fut bientôt familier avec l'une d'entre elle qui le surprit tant ses propres sens de l'observation avaient été dupés : Xérèse était loin d'utiliser le couvert forestier comme seule ligne de défense. La bourgade disposait de moyens plus... tangibles de se protéger. Par exemple, des flèches. Des flèches qui finiraient dans son pauvre corps si il venait à agir de façon peu convenable.

- Loin de moi l'idée d'être désobligeant, lança-t-il depuis le dos de son guide. Être un hérisson m'a toujours semblé amusant de l'extérieur, mais je doute que ce soit une vie faite pour moi, ajouta-t-il dans un sarcasme demi-dissimulé.

Son jeune ami ne lui faisait pas confiance, ce qui était tout à fait normal ; à plus forte raison que sa terre natale était considérée comme ennemie par le reste de l'île et qu'il aurait potentiellement pu être un envoyé chargé de semer la zizanie. Mais il lui accordait le bénéfice du doute. Aussi aurait-il le droit de visiter les environs, ce qui lui fit tout particulièrement plaisir. Il n'était pas là pour faire ce que le commun des mortels pouvaient considérer comme étant "le mal", ou encore un "massacre". Avait-il seulement jamais été adepte du carnage ? Non, jamais de sa vie. L'art nécessitait de la matière première et il faisait en sorte d'avoir ce qui lui était nécessaire pour créer et modeler ses oeuvres, rien de plus. Les tueries, c'était d'une barbarie... définitivement, il n'avait rien à voir avec les psychopathes usuels. Il avait un but que tous auraient du reconnaître, mais l'humanité avait en travers principal une stupidité collective frisant l'absurde, fallait-il croire.

-Des pièges ? Releva-t-il en observant la mâchoire d'acier pointée du doigt par le jeune local. Oh... des pièges... répéta-t-il, cette fois sur un ton songeur.

Des pièges... mais oui. Oui ! Voilà l'élément qui manquait à sa composition. Du moins en était-ce sans doute un. Il commençait à se dessiner dans son esprit un tableau idéal, une mise en scène délicieuse, exquise, millimétrée. Les arcades sombres du bar lui revenaient en tête, l'entrée unique composée d'une double porte, le bar qui se tenait directement sur la droite, les tables rondes assez grandes pour trois à quatre personnes qui remplissaient la salle sur la gauche... son piano, au fond, sur une vieille estrade miteuse. Des liens se tissaient, des liens de soie rouge écarlate reliant chaque élément, remplaçant certains vides par ce qu'il aimait à appeler des "assistants de spectacle". En d'autres termes : des armes. Un sourire se dessina sous son masque et il manqua presque de remercier l'adolescent, mais se retint. Pour le coup, ça aurait pu sembler étrange...

-Oh, d'ici et d'ailleurs, répondit-il abstraitement. Le monde est une grande scène et ma roulotte en emprunte toutes les routes. Mon chez moi ne se limite pas aux frontières humaines, qu'elles soient tacitement admises ou pas, Vint-il compléter en jetant un coup d'oeil aux archers qui s'étaient apaisés.

Était-ce la vérité, ou un mensonge ? Son son allure naturelle dont aucun élément basique ne provoquait le doute, il était compliqué de le savoir. Le grincement du portail lui enquiquina les oreilles quelques instants, tout en provoquant une expectative nouvelle en son sein. Il lui tardait de visiter cet endroit, d'en apprendre plus... de trouver de nouveaux axes d'inspiration.

- C'est fort aimable à vous de me faire la visite. Cette île toute entière me semble pleine de curiosités. Je présume que vous êtes né ici ? Avança-t-il avec politesse.

Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Dim 30 Avr - 23:45











Escapade Nocturne









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 18 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron te fait visiter le village, il te propose ensuite de le suivre vers son endroit fétiche.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Au moins ce Francis était doué d'humour, sa comparaison avec le hérisson avait fait réagir mon corps par des expirations nasales marquant mon rire. J'observais le chemin principal, les portes désormais grandes ouvertes. Ma rencontre de ce soir était bien étrange, mais ça changeait mon quotidien alors je vais quand même pas m'en plaindre. J'avança donc, présumant que Francis suivrait mes pas dans l'allée éclairée par les torches apposées aux différents murs des masures. Je me dirigeai vers la place centrale, en marchant tranquillement.

- " Y a pas d'quoi, et effectivement cette île est très mystérieuse. Pour vous dire, je ne connais même pas toute la forêt par cœur alors que j'y passe le plus clair de mon temps. Je trouve ça vraiment dommage que les villages alentours n'aient pas résister, cela aurait pu nous permettre de former une petite ligue contre Térèsse. Mais décidément, nous sommes bien seuls dans ce combat. "

Sur le chemin, mon hôte aurait pu constater que toutes les maisons étaient quasiment identiques. Certaines plus ou moins grandes en fonction du nombre de résidents, certaines abandonnées, laissant seulement les souvenirs des défunts. Cependant, il y avait deux points communs entre toutes les maisons du village. Le premier était qu'elles étaient toutes faites de bois et parfois de plaques de métal, le deuxième était bien plus perturbant. Des traces de lames, de ravage. Même des trous marqués par des balles. Le village représentait bien sa souffrance quotidienne, marquée par les assauts répétés des pourritures du village voisin.

Après seulement quelques minutes nous arrivions sur la grande place. Elle était marquée par des dalles en pierre, placées de sorte à faire un rond bien circulaire. Cependant, il était loin d'être parfait. La technologie de notre village était peu avancée et cela, tout le monde pouvait le remarquer.

- " Voici la place du village, c'est là où a peu près tout le monde se croise. Quand il y a des décisions importantes à prendre ou des cas d'urgences, tout le monde se rejoins ici. C'est le point de ralliement de notre village. C'est aussi le point de bataille le plus important, car juste ici.. -et je pointais le bâtiment le plus important du village- se trouve notre ultime forteresse mais aussi là où se cache notre richesse. Car bon c'est pas pour nos 200 habitants qu'on nous attaque non, c'est pour les millions de berrys se trouvant dans le coffre. Le village s'auto-alimente, on cultive nos propres fruits et légumes, on chasse on pêche. On va chercher nos propres ressources, en fait nous arrivons à vivre comme il le faut sans utiliser l'argent. Nous sommes une grande famille et chacun se rends service, l'argent ne fait qu'envenimer le quotidien. Je ne vais pas pouvoir vous faire voir ma maison car maman dors, mais je peux vous faire découvrir mon endroit préféré ! Vous venez ? "

Je ne l'avais même pas attendu, j'étais déjà partis vers le haut d'une palissade à l'arrière du village.


♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; Euh, soucis dans le codage même si ça change pas grand chose.
© Never-Utopia par Pastomaniac

Revenir en haut Aller en bas
Francis Levignac
The Artist
avatar
Messages : 54
Race : Artiste.
Équipage : Aucun pour le moment.

Feuille de personnage
Niveau:
21/75  (21/75)
Expériences:
26/120  (26/120)
Berrys: 112.000 B

MessageSujet: Re: Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]   Mer 10 Mai - 22:49

”The night is the clearest veil of all”




- Oh. Il y a une certaine sorte de cohérence dans le tracé... remarquable, commenta l'artiste ballistique.

La remarque aurait pu sembler normale devant n'importe quelle peinture, n'importe quel dessin. Devant n'importe quelle oeuvre impliquant un mouvement de traçage dans sa composition. Néanmoins, ce que Francis effleurait presque des doigts tout en se contraignant à ne dévorer qu'avec les yeux, c'était les impacts de balles et les éraflures sur la tôle des habitations du village de Xérèse. Là où n'importe qui de banal, privé du sens artistique et de l'oeil avisé du Maestro, n'aurait vu que destruction et saccage, il y voyait une croûte. Certes, ça manquait cruellement de style et de direction, mais il y avait bien là un début de quelque chose. Décidément, l'être humain était fantastique : même sans le vouloir, il parvenait à créer de la matière pouvant délivrer un message, une idée. Quelle idée renvoyait ce mur criblé de balles et de coups d'armes blanches ? Seul le Levignac le savait.

La remarque du jeune Aaron l'avait intriguée, malgré tout. Il était visiblement d'ici, malgré le manque de réponse directe à sa question pour lequel le tireur ne s'offusqua pas. Pourtant, il ne connaissait toujours pas entièrement les environs ? Il avait pourtant bien l'air de barouder : la preuve en était leur rencontre même, en dehors des murailles protectrices du village. L'histoire d'une jeune âme enthousiaste de voyage, partant dans une forêt noire comme la plus noire des nuits afin d'y mener une quelconque croisade... ça pourrait faire un beau livre. Le sniper garderait l'idée en tête. Pour l'heure, il fallait qu'il observe autour de lui. L'architecture artisanale - dans les faits, bien plus de récupération et de système débrouille qu'autre chose - l'interpellait malgré tout, comme il avait pu le ressentir depuis l'extérieur. Cet endroit était atypique à souhait, ce qui ne faisait que renforcer ses idées fugaces et pourtant constructives.

D'après son guide, cette petite communauté avait des réserves monétaires importantes mais n'en faisait que peu usage, préférant une autarcie autonome et auto-productive à une quelconque accroche dans la société de l'échange et du commerce. C'était amusant : n'étant lui même que peu regardant de l'argent qu'il possédait, Francis pouvait comprendre ce détachement à l'échelle d'une personne isolée. Une communauté entière ? Cela devenait farfelu, mais pas moins impossible. C'était même assez admirable, en soi. Oh, quel endroit fantastique, décidément !

- Une vraie petite communauté guerrière ! Avait-il commenté lorsque le jeune Guts avait parlé de lieu de rassemblement, puis de point de bataille et de forteresse.

Il avait ensuite été invité à suivre son compagnon du jour jusqu'à son "endroit préféré", ne pouvant hélas pas l'emmener voir son quotidien de par l'heure tardive et le repos réparateur de sa génitrice. Son masque conservant cet éternel sourire à la fois étrange et rassurant, le pistolero acquiesça silencieusement avant d'emboîter le pas au jeune homme.

- Où allons nous, monsieur Guts ? S'enquit-il tout en suivant le rythme.

La question était honnête, bien que son esprit fut absorbé dans d'autres pensées : il avait longtemps été une sorte de tornade de balles sur patte, amenant des compositions pleines de vitalité et de spontanéité à son public. Ultimement, c'est ce qui avait été sa chute : et puis, les tableaux faits sur un coup de tête pouvaient également être sévèrement ratés. Il avait expérimenté cela plusieurs fois. Non, il lui fallait une façon plus subtile d'amener son résultat... un peu comme un scénario qu'il suivrait à la lettre, dont les intervenants ne le seraient que sans le savoir. Ces pièges dehors l'intéressaient et il voyait toujours ces filins sanglants se dessiner dans son esprit. Il revoyait la place habituelle de chaque malfrat du bar, comment ils se comportaient, de quelle main ils prenaient leur verre... chaque détail s’imbriquait avec les autres dans son esprit funeste alors que, note par note, il composait l'ode qui ferait fracas à Térèsse.


Revenir en haut Aller en bas
 

Escapade nocturne. [FB ~ 3 ans, PV Aaron]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade Nocturne
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé
» Escapade nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-