Partagez | 
 

 [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 9 Avr - 0:49



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.



Pour ceux qui choisissaient la voie des armes la vie était long de ressembler à un long fleuve tranquille, il pouvait y avoir parfois de courtes périodes d'accalmie mais au final les choses reprenaient toujours leur cours et le repos du guerrier n'était que de trop courte durée. Cela faisait plusieurs années que Nathanael enchaînait les missions les unes après les autres sans prendre le temps de se reposer ou même sans en ressentir le besoin, il n'était pas assujetti à la fatigue physique comme pouvaient l'être ses hommes mais c'était justement pour leur bien qu'il avait demandé cette récente pause. Ayant accosté en bordure d'une petite île inconnue ne portant aucune trace d'une quelconque civilisation, un endroit de plus où la nature avait su reprendre ses droits, le colonel avait estimé qu'après les récentes opérations ses hommes avaient bien mérité de lever un peu le pied pendant quelques jours.

Oh oui il aurait pu s'arrêter à Trader Island pour que tous puissent réellement prendre du bon temps mais c'était bien mal le connaître, le colonel avait beau être compatissant il ne perdait jamais son objectif de vue et il ne voulait pas non plus que cela arrive à ses subordonnés. Contrairement aux pacifistas le boxeur n'avait pas eu besoin d'être reprogrammé pour comprendre que la mission passait avant tout – y compris sa propre vie – et espérait bien suivre ce credo jusqu'à ce que son corps ne soit plus capable de le porter d'une bataille à l'autre. Bien avant sa résurrection il avait déjà compris l'importance de ce que le bras armé du gouvernement mondial tentait d'accomplir, il avait accepté depuis bien longtemps que le monde avait besoin d'une main ferme et de la discipline pour ne pas tomber dans la barbarie et le chaos que certaines régions du monde pouvaient connaître.

Le monde avait besoin de personnes comme lui.

Mais malheureusement le boxeur payait un lourd tribut à chaque fois que sa présence était requise, la dernière fois il avait perdu un bras ainsi que la moitié inférieur de son corps et aujourd'hui sa carcasse ressemblait plus à une passoire qu'autre chose. Combien de temps ce petit jeu durerait-il ? C'était comme démonter et remonter une machine à l'infini, personne sur son navire n'était formé pour le réparer correctement mais fort heureusement, dans sa magnanimité habituelle, la section scientifique avait décidé de remédier à ce problème.
Cela faisait plusieurs minutes qu'il restait là à ressasser le rapport qui venait de lui être fait. Ericken avait décidé de joindre un nouveau membre à son équipe pour soutenir le sergent-chef toujours inconscient ou endormi, la section scientifique envoyait une bleusaille pour réparer correctement Nathanael et enfin le Cipher Pol envoyait l'un de ses jeunes agents comme troisième renfort à cette belle équipe.

Bien entendu le colonel était toujours ravi de pouvoir compter six bras de plus à bord de son navire mais il restait assez méfiant de nature, surtout concernant les renforts d'Ericken et du Cipher Pol. Après tout, quel mal pourrait bien lui faire un petit ingénieur ? Non, en vérité Nathan ne savait pas du tout à quoi s'attendre des deux autres renforts, il n'aimait pas particulièrement les espions et était assez préoccupé par Ito pour ne pas désirer recevoir d'autres sources d'inquiétude.


Mais malheureusement après les derniers affrontements le colonel ne pouvait refuser du sang neuf dans ses rangs, les plus jeunes éléments commençaient doucement à flancher et il leur faudrait bientôt une victoire éclatante afin de garder la foi en leur cause et en leur leader. Assis sur une chaise dans ses quartiers, lisant les derniers rapports qui lui avaient été transmis, Nathanael fut interrompus par l'arrivée d'un de ses subordonnés.

« Pardonnez mon intrusion, colonel, mais ils arrivent. »


Se contentant de hocher la tête avant de se lever difficilement de son siège, son bras pendant toujours sans vie le long de son corps, le boxeur en fer blanc se dirigeant d'une démarche lente et lourde vers le pont du navire où les trois nouveaux venus n'allaient pas tarder à faire leur entrée.

Now would be a good time to be scared.




Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 40

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 32.085.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 9 Avr - 1:37


Karma is a bitch


Le navire voguait sur les flots avec une platitude agaçante, qui aurait pourtant rassuré plus d'un navigateur. L'investigatrice Lidy Olsen n'était pas de cet avis, de toute évidence. Le calme avant la tempête, le nuage gris à l'horizon, c'était ça qu'elle recherchait : une petite vague de froid allait s'emparer de tout son être tandis qu'elle continuait sa route en direction de la petite île sur laquelle on lui avait donné rendez-vous avec Ito Nabeshima. Cet homme, ancien toutou d'Ericken, avait été le fruit d'un nouveau rapport très récent : sa nature vampirique avait été mise à jour. Et si la jeune femme n'avait rien contre les vampires, c'était les circonstances de cette révélation qui l'intriguait plus. Par le biais de Mathilda Warren, sa supérieure directe au Cipher Pol 6, elle avait donc été envoyée sur les lieux pour rétablir la vérité, et boucler l'enquête. C'était un pas de plus vers le titre tant respecté d'Agent du Cipher Pol 6. Et qui sait, peut-être un serait-elle Agent d’Élite... Comme si elle en avait quelque chose à faire.

- Mademoiselle Olsen, nous sommes bientôt arrivés.
- C'est fort aimable de me prévenir, Capitaine, répondit la jeune femme avec un sourire amical.

De nature souriante, Lidy se montrait enthousiaste dans la plupart des situations. Elle avait cependant une barrière infranchissable : celle que son rôle d'agent double l'obligeait à tenir. Après avoir dupé son monde pendant quelques mois, elle était à présent de retour sur South Blue... Près de l'Organisation Némésis, dont son frère était l'un des acteurs. Avec une certaine fermeté, elle se tourna et se dirigea vers le pont. Navire en vue. Ils allaient être largués ici, tandis que le bateau continuerait sa route vers St-Urea. La base marine recouvrait à peine des blessures infligées par Zeke Lundren... En revanche, les rumeurs disaient que le nouveau leader de la base était un chef de guerre suffisamment habile pour remonter la marine sur South Blue. Des hommes comme ça, il n'y en avait pas suffisamment... Ou trop, en fonction du point de vue.

Arrivée à bon port, elle descendit du bâtiment. Elle n'était pas seule : deux autres membres du Gouvernement Mondial avaient été dépêchés pour des raisons diverses et variées... Connaissant sa mission, elle ne s'intéressait pas à celle des autres. Surtout qu'avec son embêtante capacité à pénétrer dans l'esprit des autres, elle n'avait pas réellement besoin d'obtenir une réponse d'eux. Quand on avait en général un objectif en tête, on ne pouvait pas s'en dessaisir.

- Ça me fait mal au cœur de vous lâcher au milieu de nul part, fit l'homme qui les avait amenés en fixant l'équipe qui s'envoyait sûrement elle-même au casse-pipe.
- Au revoir, Capitaine.

Elle ne lui adressa qu'un geste simple, volatile, qui capta pourtant son attention. Le sourire de la demoiselle fut le dernier souvenir qu'en eut le marine en quittant l'île. Il la trouvait charmante ! Et c'est l'impression qu'elle tenta de transmettre dans un premier temps à ses nouveaux collègues. Bien coiffée, elle était munie d'un serre tête qui l'aidait à maintenir en place son volume de cheveux. Elle avait sa tenue avec marquée dans son dos « Cipher Pol 6 » : l'habit blanc ressemblait étrangement à celui des marines, à quelques détails près.

En arrivant auprès de Nathanaël Armstrong, le capitaine de l'équipage, elle n'hésita pas à prendre la parole. L'intégration dans un lieu comme celui-ci, avec la mission qu'elle avait, n'était jamais une partie de plaisir. La plupart des marines pensaient que son métier était simplement de faire chuter les gradés comme des dominos, les uns après les autres... Elle, si elle s'y intéressait parfois, le voyait comme une manière de mettre au grand jour des centaines d'années où la nature humaine s'était exprimée sous ses meilleurs et surtout ses pires aspects.

- Bonjour, Capitaine Armstrong. Lidy Olsen, Agent du CP6, enchantée.
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 9 Avr - 11:02



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


Il s'était éveillé progressivement, dans la douleur et l'hébétement, sentant son corps le meurtrir avant même que ses pensées ne soient claires et ses yeux totalement ouverts. Ses pupilles, lasses et endormies, se baladèrent mollement d'un bout à l'autre de la chambre qu'il occupait alors. Sa gorge sèche et son corps lourd, désarticulé, achevèrent de lui faire comprendre que ça n'était pas là qu'un simple réveil. Il se souvint progressivement des événements qu'il avait eu à traverser aux côtés de Nathanael et des autres membres de l'équipage, puis du combat qui l'avait opposé à Irvein... Avant de songer à l'état dans lequel il avait abouti suite à sa première perte de conscience. Soudain frappé d'une nausée à ce souvenir non seulement honteux mais également sordide et glauque, le marmot se redressa péniblement dans son lit de souffrance, avant de lâcher un grommellement d'agonie qui crispa soudain son visage. Son bras gauche lui semblait dans un bien piteux état mais, de manière générale, sous les vêtements légers qu'on lui avait fait porter durant son sommeil, il décernait dorénavant tout un tas de bandages et de cicatrices. Si aucun médecin ne semblait être à son chevet, ce qui en soi était bon signe, Ito comprit d'instinct que ces blessures-ci allaient le suivre pendant longtemps. Ce n'était pas comme sur West Blue, où il avait eu la chance de jouir de la protection du colonel pendant son inconscience : il avait manifestement été livré à lui-même. Mais comment aurait-il pu en vouloir à son supérieur ? C'était sa faute à lui, uniquement. Il manquait de force, et par-dessus tout... Il avait, à nouveau, perdu le contrôle de son propre être. Un frisson glaçant lui parcourut les entrailles tandis qu'il réalisait durement qu'une chose vivait en lui, brutale et cruelle, et qu'il n'avait aucun moyen de la refréner une fois plongé dans la torpeur d'une lutte acharnée. Il se souvint péniblement des dires de Nathanael suite à leur première bataille côte-à-côte, la mit en parallèle avec l'état dans lequel il s'était retrouvé sur le navire qu'il avait été chargé de défendre, mais aussi avec l'état du corps d'Irvein, son opposant, déchiqueté et lacéré par des griffes et par des crocs. Il en était l'unique responsable...

Faible et lent, toujours nauséeux, le marmot lutta pour se redresser, s'extrayant des couvertures avant de poser un pied sur le sol froid du navire. Il grimaça de plus belle, mais tenta de faire abstraction de son état corporel pour le moins déplorable : il devait prendre l'air, et surtout s'excuser auprès du colonel. Il avait à nouveau perdu les pédales, lors même qu'il se refusait à cette constatation durant leur première bataille sur Toroa, et il était prêt, déterminé à l'idée d'en subir les conséquences. Cependant, le Nabeshima fut coupé dans son élan alors que son regard cherchait vainement un support sur lequel prendre appui : son katana n'était nul part. La gorge sèche et l'estomac lourd, il se remémora le bref instant de lucidité qu'il avait enduré dans la cale du navire à demi-détruit. Il n'avait déjà plus son arme, à ce moment précis... Perdre son épée, c'était une honte, une infamie pour un bretteur. C'était l'enseignement majeur que lui avait appris Hato en lui offrant sa première lame, celle avec laquelle il avait tant et tant bataillé. Le simple chagrin qui naquit de cette perspective embua ses yeux de larmes, et le secoua tant qu'il en oublia totalement son état déplorable et les craintes qui le ceignaient froidement un instant auparavant. Gelé et frissonnant, l'adolescent essuya ses yeux d'un revers de la main avant de se lever par ses propres forces, prenant appui de son seul bras valide, le droit, sur les murs et portes qui s'offraient à lui pour progresser aussi promptement que possible. Il tituba un moment durant avant d'enfin parvenir à la porte extérieure, qu'il ouvrit avec lenteur, manquant de trébucher à nouveau.

Le soleil de South Blue, chaud et assommant, le percuta alors de plein fouet et la luminosité accrue de l'extérieur du navire lui fit tourner la tête. Il décida de profiter d'un instant de pause avant d'ouvrir à nouveau les paupières, fixant les quelques hommes qui se trouvaient sur le pont, et qui le dévisageaient. Il ne leur prêta pas la moindre importance, et se mit plutôt à la recherche du colonel, qu'il trouva sans peine à quelques mètres de là. Il était en compagnie de personnes que l'épéiste en herbe ne connaissait pas, mais il n'en eut que cure. Il tituba donc péniblement dans son espèce de robe de chambre légère, l’œil hagard et esseulé, avant d'enfin parvenir à distance raisonnable de son supérieur. Là, il se laissa choir à genoux puis, brutalement, s'inclina jusqu'à poser son front sur le parquet du navire. A nouveau secoué de sanglots, il beugla quelques paroles, les premières qui lui vinrent à l'esprit.

-Colonel Armstrong... Je suis désolé ! J'ai échoué...

Le poids de sa défaite et le constat amer de son inhumanité le percutaient désormais de plein fouet, et il ne pouvait décemment pas faire le choix de leur tourner le dos. Tous les acquis qu'il tirait de son bref passé militaire lui sommaient de tenir tête à ces sordides événements. Il devait le faire car, sans cela, il ne pourrait jamais progresser...

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 9 Avr - 14:46



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.



Maintenant qu'il était dans les bottes d'un officier supérieur comme c'était le cas depuis quelques courts mois, le jeune colonel réalisait enfin toute la difficulté de la tâche qui incombait à un commandant, colonel ou tout leader d'un équipage de marine. Jusqu'à il y avait très peu de temps il n'avait toujours eu que la vision d'un subalterne quant à la gestion d'un équipage, la vue d'ensemble ne lui était pas encore visible à cette époque mais aujourd'hui la vue d'ensemble lui était parfaitement visible et elle lui donnait clairement le vertige. Il ne s'agissait pas juste de distribuer des ordres comme des bonbons en espérant qu'ils soient respectés à la lettre, il ne s'agissait pas non plus d'être le premier à plonger dans le combat et le dernier à en ressortir. Le rôle d'un leader était d'inspirer ses subordonnés dans les bons comme dans les mauvais moments et, actuellement, l'équipage n'avait pas eu de bon moment depuis bien trop longtemps.
Ils étaient tous fatigués, perdus et inquiets quant à la poursuite de leur mission, Nathanael avait été suffisamment à leur côté pour les connaître et déchiffrer leurs réactions d'un simple regard. D'autres auraient réprimandé leurs hommes pour leur inculquer la discipline nécessaire, mais aujourd'hui le colonel ne se sentit pas d'humeur de le faire. Pourquoi cela ? Parce que les défaites étaient de son fait et il ne voulait blâmer personne d'autre que lui-même, il avait mal choisi ses combats et à cause de ce manque d'observation et de patience il avait accumulé les récentes défaites qui commençaient à le faire douter de lui-même. Méritait-il seulement sa position, son rang, sa situation ? Ses dernières batailles tendaient à lui prouver le contraire.

Mais malheureusement il ne pouvait se permettre le luxe d'extérioriser ses pensées profondes, il ne pouvait se permettre de laisser transparaître son doute car, à l'image d'une boule de neige dévalant une peine enneigée, cette réaction ne ferait qu'empirer les choses. Combien de temps les soldats tiendraient avant de craquer, en voyant que même leur pilier central commençait à tanguer ? Le colonel se devait de taire ses pensées profondes et donner le change pour le bien de ses hommes, pour les garder motivés et déterminés.

Mais à sa grande surprise, malgré les piètres résultats de ce nouveau capitaine, le boxeur avait encore le droit à un vote de confiance et celui-ci arrivait sous la forme de trois renforts...enfin si on pouvait les appeler ainsi. L'un était là pour le réparer, l'autre était là pour enquêter sur son subordonné et le dernier était là pour superviser ledit subordonné qui en avait véritablement bavé. Ito Nabeshima, la fois dernière il s'était réveillé dans une cellule mais aujourd'hui Nathanael n'en fit rien, il avait enfin compris d'où venait la perte de contrôle de son épéiste et pour cette même raison il ne pouvait décemment plus le traiter comme un criminel ou une bombe à retardement.
C'était juste un jeune homme perdu qui n'avait pas demandé à être ainsi, il avait juste besoin d'aide.

Se présentant enfin sur le pont, laissant le soleil réchauffer sa froide carcasse, le colonel aperçu trois individus s'approcher d'eux. La première – une marine – fut facilement reconnue par ses sytèmes qui l'identifièrent sans mal. Le deuxième individu traînait derrière lui une quantité impressionnante de matériel empilé sur une carriole qui manquait de s’effondrer à chaque instant sous le poids de ce qu'elle portait, celui-ci fut facilement identifiable comme l'ingénieur venu remettre Nathanael à neuf. Et le troisième ? La troisième en vérité, l'investigatrice se présenta au colonel et celui-ci fut déstabilisé quelques courts instants, n'étant plus habitué à ce qu'on l'appelle par autre chose que son grade militaire, ayant presque oublié qu'il était aussi le capitaine de cette bande de lurons plus vraiment joyeux.


Hochant la tête en guise de salut assez sobre, Nathanael répondit à la demoiselle par un :

« Enchanté mademoiselle, bienvenue au Jugement.»


Le Jugement, cela avait été le nom de l'équipage qui lui avait été attribué mais le cyborg ne s'était jamais demandé si ce nom convenait bien, surtout après ses récentes défaites, mais c'était un débat à remettre à une autre fois. Le colonel voulut annoncer à la demoiselle que le sujet de son enquêter n'était pas encore réveillé et encore moins en état de répondre à ses questions, mais le sujet de cette conversation déboula sur le pont dans une démarche qui ne faisait que refléter les difficultés traversées récemment.
En le voyant ainsi, faible et brisé aussi bien mentalement que physiquement, le colonel s'en serait presque voulu de l'avoir enfermé et menacé de mort lors de sa précédente perte de contrôle, mais ne pouvait malheureusement pas refaire le passé. Faisant signe à la demoiselle d'attendre, le temps de s'occuper de son subordonné qui était désormais prostré à terre, l'officier s'approcha de l'épéiste et s'accroupit face à lui.

Peut-être était-ce son côté paternel qui ressortait subitement mais Nathanael ne vit pas l'un de ses hommes qui avait échoué, il ne vit pas un échec face à lui mais un garçon perdu et désespéré de ne pouvoir comprendre ou contrôler ce qu'il était. Le colonel ne pouvait pas se mettre à sa place car jamais il n'avait vécu pareille situation, cependant il pouvait au moins aider son subordonné à se relever, aussi crut-il bon de lui expliquer que :

« Tomber n'est pas dramatique, ça revient juste à trébucher sur la voie que vous empruntez. Ce qui serait dramatique, en revanche, serait de rester ainsi prostré sans jamais se relever. Aujourd'hui une chance vous est donnée de vous relever et de vous prendre en main, une chance de transcender ce que vous êtes pour le bien de ceux qui ont besoin de vous. »


Nathanael n'était pas très doué pour les discours inspirés et passionnés, il parlait plus facilement avec ses poings qu'avec sa bouche mais la situation actuelle nécessitait son intervention. Une fois ce petit speech réalisé il se releva et tendit la main à son jeune subordonné avant de lâcher :

« La saisirez-vous ?»


Maintenant que le colonel savait ce qui n'allait pas il voulait bien volontiers aider mais, malheureusement, il ne pourrait le faire si son épéiste n'arrivait pas à se pardonner lui-même de ce qu'il avait fait. Il avait tendu la main, c'était désormais au tour de son jeune subordonné que d'attraper la main tendue pour devenir l’épéiste et le marine qu'Ericken avait vu en lui.

Now would be a good time to be scared.




Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 40

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 32.085.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 9 Avr - 20:28


Karma is a bitch


La scène qui se déroulait sur le pont avait quelque chose de pathétique. Selon les dossiers qu'elle avait eu en main, elle reconnut rapidement le Sergent-Chef Nabeshima. Il était d'un grade à peu près équivalent au sien, si on en croyait les termes de leurs postes, mais Lidy avait cela de son côté que ses interlocuteurs n'étaient pas au courant. Elle venait pour enquêter, pas pour bavarder de titres qui n'auraient plus aucuns impacts sur sa vie une fois sa mission terminée.

Les paroles du Armstrong la firent tiquer tandis qu'elle s'impatientait. La jeune femme aurait aimé avoir un peu plus de considération de la part de son soit-disant capitaine, avec qui elle ferait route jusqu'à ce que l'affaire se tasse. Ce n'était pas comme si elle aimait d'ailleurs particulièrement cette situation : si ça n'avait tenu qu'à elle, une fois son rapport d'enquête envoyé, elle serait revenue à Ennies Lobby où elle aurait pu continuer à fouiner.

- Ne parlez pas trop vite, Colonel, coupa la membre du CP6 en s'avançant vers les deux marines. Je m'excuse de vous interrompre, mais seule mon investigation permettra de déterminer si oui, ou non, le Sergent-Chef Nabeshima a l'autorisation de se relever...

Ce n'était pas une menace voilée : c'était clairement une provocation. Alors que certaines personnes sur le pont se tendirent, la jeune femme avait déjà une longueur d'avance : elle s'était immiscée dans les pensées du Capitaine. Celles-ci étaient moins froides que son extérieur. Il avait beau être un cyborg, il pensait bien comme un humain, ce qui était plutôt surprenant. Si Lidy avait voulu pousser le vice, elle se serait projetée totalement dans le corps titanesque de la personne en face d'elle. Pourtant, la chaleur qu'elle avait ressenti à l'égard du vampire la coupa dans son élan de médisance, et elle prit à la place une attitude plus posée, plus calme :

- Mais je suis sûre que s'il n'a rien à se reprocher, votre camarade aura tout le loisir de faire montre de sa dévotion envers Marineford.

Une cassure. C'était très clairement un mauvais choix dans ses paroles/ Pourtant malgré la distance qu'elle montrait envers son organisation et celle des marines, Lidy semblait aborder sereinement la situation. Elle aurait pu choisir d'observer Ito Nabeshima dans son environnement naturel, et juger par de là de son appartenance ou non au corps auquel il prêtait allégeance... Cependant cette idée n'était pas sans lui déplaire : cela prenait du temps, et l'impatience qu'elle ressentait ne cesserait de croître d'heures en heures.

Ainsi, la mine à la fois souriante et distante, la Olsen avait fait montre d'une rigueur que son métier exigeait. Et si le Colonel Armstrong ne voulait pas subir un rapport dévalorisant qui le bloquerait pour montrer les échelons ou recevoir des forces supplémentaires, il avait tout intérêt à laisser cet interrogatoire se dérouler. C'était comme cela que fonctionnait le système, que les aïeux l'avaient construit.

- Auriez-vous une salle où nous pourrons nous installer pour parler tranquillement ?
- Sorcière, marmonna un marine dans le dos de l'agente qui tourna un regard froid vers ce dernier.

Il recula un instant, comme si les yeux de Lidy venaient de percer son âme. Elle retourna sa tête avant d'attendre une réponse de la part des deux interressés.
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 9 Avr - 21:08



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


La voix rauque du cyborg ne tarda guère à retentir en réponses aux plaintes et aux excuses formulées par l'adolescent. Toutefois, contrairement à ce qu'aurait pu imaginer le vampire, il répondit avec davantage de douceur et de bienveillance qu'il n'avait pu le faire la fois précédente : il semblait empathique, et davantage dans une démarche de protection et d'appréhension. Alors qu'il s'était attendu à de la fermeté et à un ton sec, sinon cassant, Ito fit donc face à des mots qui, simples et chaleureux, parvinrent à lui apporter un brin de réconfort dont il avait amplement besoin. Les yeux toujours embués de larmes, il redressait tout juste la tête, à demi hébété, tandis que son supérieur lui tendait une main ferme et engageante, le conviant à la saisir s'il s'en sentait le courage. Le message était clair : allait-il accepter de faire face à ses craintes, à ses doutes, à la bête qui lui dévorait les entrailles et menaçait de resurgir à tout instant, ou allait-il décider d'abandonner là ses rêves de justice, de gloire et de paix, de protection de l'opprimé et du petit peuple ? S'il ouvrit la bouche, bégayant légèrement dans un premier temps, incapable de formuler directement ses pensées de manière cohérentes, soulagé toutefois de pouvoir jouir d'autant de sagesse et de gentillesse à son égard après les crimes barbares dont il s'était rendu coupable et de l'opprobre dont il s'était si généreusement arrosé, il n'eut toutefois pas le temps d'y rétorquer derechef. L'élève d'Hato fut effectivement coupé dans son élan par l'une des nouvelles venues qui, nettement plus sèche et plus vile que le colonel, prit la parole en lui envoyant directement la raison de sa venue.

De ce qu'il en comprenait, non sans peine et sans horreur, c'était qu'on avait envoyé quelqu'un pour enquêter sur lui... Le Nabeshima avait du mal à le croire, et arrivait désormais à une constatation glaciale : il avait perdu beaucoup de temps à se reposer et à se remettre, bien malgré lui, et avait désormais des conséquences à affronter qu'il n'aurait jamais pu imaginer. Horrifié, il jeta un regard déboussolé et hagard à cette demoiselle, qu'il aurait potentiellement pu trouver charmante dans une autre situation : il ne la voyait pour l'heure que comme une sordide et vicieuse gouvernementale, prête à tout pour prouver sa culpabilité et l'envoyer pourrir au fond d'une geôle. Pas forcément dans son meilleur jour, le sergent-chef ne fut en aucun cas capable de formuler la moindre réponse, pas plus que la moindre objection à cette inconnue... mais il n'en eut, à vrai dire, pas le moindre besoin. Une autre inconnue, plus âgé et qui revêtait l'uniforme de la marine, s'avança à son tour en prenant la parole.

-N'oubliez pas votre place, mademoiselle. Vous êtes ici pour enquêter, pas pour accabler. Et je peux d'ores et déjà vous dire que vous perdez votre temps. Ito, je suis Satochi Amélia, commandante. J'ai été mandatée par le contre-amiral Ericken pour t'épauler.

Si la prénommée Amélia avait été assez douce à son égard, elle ne s'était guère gêner pour dévisager la pauvre agente d'un regard froid et hautain, la considérant presque comme un moins que rien. Ce n'était pas anodin, en vérité : contrairement à Nathanael, elle n'avait pas à craindre quelque pression que ce soit de la part des Cipher Pol, car elle se trouvait placée sous l'autorité et l'influence directe de l'un des plus prestigieux gradés de la marine. C'était son rôle que celui de protéger l'adolescent des menaces et des présences néfastes qui l'entouraient afin de l'aider à se recentrer sur sa véritable identité et de lui permettre d'en bénéficier des atouts... Cela passait bien évidemment par la préservation d'affaires judiciaires qui n'auraient, dans le fond, pu aboutir qu'à des freins pénibles et superflus. Elle s'approcha de quelques pas, ne rejoignant cela étant pas directement le trio, puis reprit la parole à l'attention du colonel les bras croisés et un sourire arrogant vissé sur les lèvres, s'amusant à malmener la pauvre Lidy Olsen à sa manière.

-Cela étant, je ne serais effectivement pas contre une discussion avec mon nouveau protégé. Et je suis certain qu'il sera ravi d'exposer à mademoiselle son innocence, si vous lui laissez l'occasion de le faire sans profiter de sa détresse outre mesure...
-Je... Oui, je vais le faire.


En l'espace d'un instant, Ito semblait s'être puissamment rasséréné. Son regard perdu et effaré s'était soudainement transformé, et il avait visiblement gagné en sérieux, ainsi qu'en maturité. Il se redressa difficilement, tout en titubant, mais conserva la tête haute et l'expression ferme, sans laisser à un seul instant filtrer toute la douleur qu'il continuait à éprouver de part et d'autre de son corps meurtris. Le soutien du colonel Armstrong était une chose chaleureuse et encourageante, c'était un fait, mais il n'était pas suffisant en lui-même pour lui permettre d'affronter avec vaillance les suspicions de crimes qui semblaient peser sur son être malade... La confiance aveugle d'Ericken et l'envoi d'une commandante pour lui venir en aide, en revanche, s'avérait en la matière autrement plus persuasif pour l'adolescent, qui reprenait littéralement vie. Il n'était pas seul, même si la démarche de la Cipher Pol semblait l'avoir laissé entendre... Il n'avait rien à craindre, et n'avait rien à se reprocher. Il n'était pas un criminel. Il était un marine, un soldat du Gouvernement Mondial, l'un des parangons de la justice, l'un des hérauts de l'équilibre et de la paix.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA

Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Lun 10 Avr - 1:10



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.



La plupart des officiers de la marine avaient tous été des soldats du rang avant tout, ils avaient tous été des guerriers et seule la force des choses les avait menés à devenir des meneurs d'hommes sans qu'ils n'en formulent forcément le désir à voix haute. Bien entendu certains étaient plus doués que d'autres pour haranguer les foules et raviver la flamme guerrier dans le cœur de leurs hommes, mais au final ils n'en restaient pas moins des guerriers et la diplomatie n'était clairement pas leur point fort. Il était inutile de dire que le colonel ne faisait pas du tout exception à la règle et, s'il savait se faire respecter de ses hommes, il n'était pas vraiment dans son élément lorsqu'une situation nécessitait une approche subtile et délicate. Délicat comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, le boxeur avait toujours à ne jamais mâcher ses mots pour peu qu'il ne déroge pas au respect de la hiérarchie militaire.
Si de prime abord le fait de rendre sa motivation au jeune épéiste ne semblait être qu'une affaire de temps, le colonel se rendit bien vite compte que cela allait être un peu plus compliqué que cela lorsque l'agent du Cipher Pol se fit remarquer par une déclaration cinglante mais pourtant étonnement claire : elle cherchait à provoquer le colonel en le dérobant de son autorité et de son pouvoir sur ses hommes. Si l'espace d'un instant le colonel ressentit l'envie d'organiser une rencontre entre son poing métallique et le doux visage de cette demoiselle, il se ravisa bieen vite et retrouva le calme et la rigueur qui étaient exigés de sa fonction.

La demoiselle semblait arriver en terrain conquis sur ce navire, argumentant que seul son rapport ferait la différence entre l'emprisonnement et la liberté du jeune épéiste, cela n'était pas si loin de la vérité que cela mais – tout teigneux qu'il était – le colonel tint à apporter une petite nuance :

« Pas vraiment. Vous n'êtes là que pour poser des questions et rien de plus. La décision sera prise par votre supérieur à la lecture de votre rapport.»


Cette femme en elle-même n'avait aucun pouvoir sur le devenir du jeune sergent-chef ici présent, elle ne pouvait qu'émettre des suggestions à son supérieur direct qui prendrait une décision irrévocable après la lecture dudit rapport. Si la présence de cette demoiselle n'était clairement pas appréciée ici, pas par l'officier en charge de ce navire ni aucun de ses hommes, le boxeur savait qu'il n'avait pas le pouvoir de renvoyer la demoiselle d'où elle venait et qu'il ne pouvait que prier pour que cette enquête se termine au plus vite.

Laissant bien volontiers le nouveau mentor de l'épéiste se présenter et intervenir, recevant bien volontiers un peu de soutien l'Armstrong fit ensuite signe à la petite troupe de le suivre jusqu'à son bureau. Même si son corps était masqué derrière ses vêtements et sa grande veste d'officier militaire, sa démarche était éminemment lente et saccadée, chose que l'ingénieur ne manqua pas d'observer alors qu'il chargeait son fourbi en demandant de l'aide à qui voulait bien l'aider,
Il fallut une bonne minute au marine eu fer blanc pour arriver jusqu'à son bureau qui, bien qu'assez sobre, était composé d'une canapé ainsi que d'un autre fauteuil en plus du sien derrière son modeste bureau.

Ne prenant même pas la peine de faire signe à l'assistance de s'asseoir, gageant qu'ils prendraient tous cette initiative d'eux-mêmes, Nathanael contourna son bureau pour aller s'enfoncer lourdement dans son fauteuil renforcé pour soutenir sa lourde carcasse. Posant un regard totalement neutre envers la demoiselle, il lui lâcha le plus simplement du monde :

« Posez donc vos questions. Et vite.»


Il se fichait de savoir quel serait le résultat de ce rapport, le colonel ne perdait absolument pas de vue qu'il avait du pain sur la planche et que le navire devrait reprendre sa route dès que son subordonné serait remis et dès que sa carcasse serait à peu près réparée et opérationnelle. Immobiliser un de ses hommes était une chose, mais le devoir passait avant tout et cela comprenait aussi cette enquête.

Now would be a good time to be scared.




Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 40

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 32.085.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Lun 10 Avr - 17:48


Karma is a bitch


Ils se liguaient contre elle ? C'était attendu. Lidy ne le prenait d'ailleurs pas personnellement : dans ce métier, on se retrouvait souvent face à des personnes réfractaires aux interrogatoires. Et si les paroles de la Commandante eurent le don de briser la glace pour la jeune femme, cette dernière ne lui répondit pas. Elle ne chercha pas non plus à enfoncer le vampire juvénile quand son capitaine vint le défendre : d'une part car il avait raison, et qu'elle alla même jusqu'à acquiescer, d'autre part parce qu'il avait tort, et que son rapport aurait bien plus de poids qu'il ne le croyait. Elle avait déjà gagné la confiance de sa supérieure directe. Seul point noir dans l'équation, Ericken. Cet homme pouvait très bien favoriser le vampire pour qu'il ne plonge pas directement à Impel Down. Cependant, en fonction des facteurs aggravants, il pourrait être bloqué à son grade actuel un long moment.

Lorsqu'ils arrivèrent dans le bureau, la jeune fille ne prit pas la peine de s'asseoir mais invita le vampire à le faire. Il avait du soutien autour de lui, soutien qu'elle allait taire de quelques paroles prédéfinies par son métier.

- Veuillez ne pas intervenir pendant l'entretien, s'il-vous-plaît. Un signe de votre part ou une parole peut être vue comme une tentative d'influence : je ne souhaite entendre qu'Ito Nabeshima.

Un signe, une parole, qu'importe. Elle aurait vite fait de dépecer l'esprit de son interlocuteur avec son fruit, et pourrait justifier cela par quelques gestes qu'elle appréhenderait de manière objective dans la structure comportementale du vampire. Elle pouvait même faire appel à certaines études récentes sur le stress, pour prouver simplement qu'il était en position de désespoir et que ses actions étaient parfois contradiction avec les réactions couramment attendues. Avec un simple sourire, une fois que son homologue marine eut fini de s'installer, la jeune femme put commencer son interrogatoire :

- Très bien, je vais vous poser quelques questions évidentes dans un premier temps. Puis nous passerons à une série de questions plus précises.

Elle expliquait la situation avec calme et une certaine pointe de pragmatisme ; elle voulait mettre à l'aise son interlocuteur, non pas pour paraître gentille à son égard – elle n'en avait cure – mais parce que la frustration qui en naîtrait était le socle de son interrogatoire. Ainsi, elle commença : Nom, prénom, date de naissance, quelques éléments présents dans les dossiers. Parfois, elle donnait une information fausse pour qu'il puisse la rectifier. Après quelques minutes de questions diverses et variées arriva la partie plus délicate. C'était celle qui pouvait le mettre dans tous ses états, et c'est à ce moment-là que son pouvoir commença à prendre tout son sens :

- Pourriez-vous me raconter votre première perte de contrôle ? Dans quelle situation ? De quoi vous souvenez-vous, Monsieur Nabeshima ?

S'arrêtant sur ce premier élément, elle le laissa conter. Par la suite, une fois qu'il aurait terminé, elle lui demanderait d'étayer sur ses sentiments : qu'avait-il ressenti ? Y avait-il de la colère ?

- Contre qui ? Contre le Gouvernement Mondial ?

Certains auraient pu dire qu'elle dérapait, qu'elle allait trop loin. On aurait pourtant eu tort de lui dire comment faire son métier. « Oui ». C'était tout ce qu'elle attendait dans l'esprit du marine pour pouvoir creuser, pour l'enfermer dans l'enfer d'Impel Down au côté d'autres pauvres détenus de son grade au niveau un. En même temps, cette considération était bien loin de la médisance dont elle faisait preuve : s'il répondit « Non », mentalement, honnêtement, elle chercherait à le tirer vers le haut, à l'amener à reprendre confiance en lui. Elle le rassurerait sur sa dévotion... Du moins avant d'enchaîner sur les autres questions.
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Mer 12 Avr - 19:07



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


Amélia accepta sans broncher les conditions imposées par la membre du Cipher Pol, toute convaincue qu'elle était de l'innocence de son futur poulain. Elle avait après tout eut à traverser les mêmes péripéties que lui, et apprendre à se contrôler n'était ni plus ni moins qu'une formalité à partir du moment où on avait posé le doigt sur le nœud du problème. Avec de l'aide et des conseils avisés, il pourrait parvenir à utiliser son sang damné comme un atout incomparable, et pourrait à ce titre prétendre à un grade bien plus élevé que celui qu'il occupait actuellement. Ito, quant à lui, se contenta de hocher la tête calmement et docilement, souhaitant ne pas créer plus de tensions et de problèmes. Il avait d'ores et déjà conscience d'être la seule et unique raison de cet échange serré et grave, et ne voulait par conséquent pas rajouter d'huile sur le feu : quelle que soit la question qu'on lui poserait, il tâcherait d'y répondre avec honnêteté et efficacité, sobriété mais exhaustivité. Semblable au sergent-chef qu'il avait toujours été, l'adolescent souhaitait ainsi se rendre utile et serviable : il eut bientôt l'occasion de l'être, puisqu'il était tout juste installé dans son fauteuil qu'une horde de questions vinrent violemment l'accabler, l'interrogeant sur son être et sa personne, nécessitant parfois quelques rectifications et précisions de sa part pour que l'ensemble des gouvernementaux présents puissent jouir d'une vue d'ensemble quant à sa personne. S'il jetait de temps à autres un coup d’œil vers la commandante ou, plus fréquemment, vers le colonel, l'épéiste en herbe ne semblait pas nécessiter autant de soutien et d'appui qu'auparavant : il était courageux et direct dans ses phrases, ne tournait guère autour du pot, répondait du tac au tac et conservait en son regard une étincelle de détermination et de courage. Mener cet interrogatoire à bien était devenu sa mission, en quelque sorte, et il s'y livrait avec un sérieux implacable. Lorsque les choses sérieuses débutèrent, toutefois, le Nabeshima fut légèrement désarçonné : les premières questions tendues se firent effectivement nettement plus orientées, et il eut du mal à demeurer aussi stoïque que lors des premiers échanges tant les questions le sidéraient et l'estomaquaient.

-Je n'ai... "perdu le contrôle" que deux fois, face à des criminels. La première à Toroa, et la seconde ici, sur South Blue. Je ne me souviens de rien, dans ces moments-là. Et je ne ressens rien !

Il était, à la vérité, effaré qu'on puisse penser de lui qu'il en voulait au Gouvernement Mondial pour quelque raison que ce fut. Il n'avait rien à reprocher à ses pairs et à ses supérieurs, puisqu'Ericken avait été l'un des premiers hommes à lui tendre une main honnête, sincère et encourageante, protectrice et aimante. C'était un grand homme, sans l'ombre d'un doute, et qui combattait pour des idéaux partagés par un certain nombre des autres hauts-gradés. Dans l'absolu, la seule personne contre qui le vampire avait des raisons d'en vouloir, c'était contre lui-même : il était le carnassier qui cédait à ses pulsions meurtrières au beau milieu du chaos, rajoutant une touche de danger et d'instabilité à des situations parfois déjà férocement tendues. Même la mort d'Hato, événement traumatisant et dur à aborder pour lui, n'avait rien eu à voir avec de quelconques méfaits de la part des hautes autorités de la faction qu'il servait. Quant au reste, il existait bien entendu des véreux et des criminels au sein des rangs de la Marine, mais pour l'heure, Ito n'en avait que cure. Tout d'abord car il n'avait jamais été confronté frontalement à l'un d'entre eux, et ensuite car il était convaincu qu'il ne s'agissait là que d'une faible minorité, diluée dans un océan de courage et de désintérêt. La plupart des militaires luttaient pour les autres, sans le moindre orgueil ni la moindre vanité, il en demeurait persuadé constamment.
S'il avait toutefois laissé la jeune femme guider le dialogue durant tout le début de l'échange sans jamais piper mot, il prit la décision, cette fois-ci, de ne pas se taire docilement. Elle avait directement et sans hésiter évoquer l'hypothèse d'une colère dissimulée à l'égard de la marine, une institution qu'il révérait, qu'il adulait. Il ne pouvait pas accepter bêtement qu'elle se montre aussi suspicieuse sans avoir la moindre raison de l'être, étant donné qu'elle savait aussi pertinemment que lui qu'il n'était pas directement la chose qui sommeillait en son sein.

-A quoi riment ces questions ? Je croyais que vous étiez là pour en savoir plus sur moi, pas pour m'infliger un procès d'intention...

Le Nabeshima outrepassait peut-être ses droits en contestant les méthodes de cette demoiselle, mais elle n'était pas tout-à-fait claire de son côté non plus : elle n'était pas juge, et n'avait pas tous les droits, même pour mener à bien ses enquêtes et les travaux qui lui étaient confiés. C'était pour cela qu'il s'était permis une réflexion plus sanguine et plus vivante que durant les premières minutes : car il considérait être innocent, et qu'il n'aimait guère qu'on cherche à tout prix à le coincer pour quelque raison que ce fut. Car c'était l'image que cette Lidy lui renvoyait : celle d'une enquêtrice froide et sans vergogne, prête à user de toutes les méthodes pour arriver à ses fins.


Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 40

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 32.085.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Ven 14 Avr - 12:06


Karma is a bitch


De nombreuses informations parvenaient, parfois en vrac, dans l'esprit de Lidy. Elle était consciente que son pouvoir était un poison pour la liberté d'autrui. Il n'y avait plus de secrets, plus que les petits vices qui se dévoilaient dans l'esprit des hommes. Elle avait vu tellement de personnes corrompues, entendu tellement de petits secrets qu'à présent plus rien ne l'étonnait. Et comme le prouvait l'entretien de ce jour, elle allait même jusqu'à chercher l'affreuse bête, le monstre des ténèbres, là où il ne se terrait pas. Ainsi fut-elle étonnée, lorsque les intentions du Nabeshima se dévoilèrent à elle. Une crispation naquit dans tout son être, et elle faillit interrompre l'entretien. Il était fidèle à sa cause, plus fidèle qu'elle-même ne l'était. Ces travers de l'esprit, elle les connaissait trop bien. Pourtant, une tâche venait teinter sur le beau tableau attaché au mur de l'esprit du vampire...

« Hato ». Une idole ? Une connaissance ? La manière fugace dont il était apparu dans l'esprit de son interlocuteur mais la puissance de l'émotion qui y était attaché fit pencher la maudite vers un lien plus profond qu'une simple connaissance. Après un instant d'hésitation, la jeune femme décida cependant de garder cette information de côté. Avec la mémoire qu'elle possédait, toujours grâce à son fruit, elle ne l'oublierait pas de sitôt... Et saurait peut-être sortir cette information au moment venu.

- Si le Cipher Pol m'a envoyée, ce n'est pas pour vous ménager. Mes techniques d'interrogatoires n'ont pas à être labellisées... Elles m'ont en tout cas permis de faire ressortir votre frustration à l'idée que l'on creuse trop dans vos valeurs, ajouta la jeune femme en pique à l'adresse du vampire.

C'était clairement de la provocation. Son petit sourire insolent, le pouvoir qui découlait de sa fonction... Rien n'aurait pu plus donner envie qu'on lui saute au coup. Mais qu'il tente, qu'il essaye. Qu'il perde le contrôle à nouveau. Avec les autres membres de l'équipage à bord pour l'arrêter, elle aurait le temps de fouiller dans l'esprit de cette bête, de comprendre son mécanisme et, peut-être, de l'arrêter. Car à présent, Lidy avait fait son choix : cet homme était innocent. C'était la créature à l'intérieur de son esprit qu'il fallait combattre pour lui permettre d'exercer pleinement ses fonctions dans le Gouvernement Mondial. Progressivement, son objectif factice était devenu non pas de faire chavirer les bons pour permettre aux corrompus de prendre le pouvoir, mais réellement celui de sa profession. Elle en oubliait son appartenance aux hors-la-lois... Même si ses méthodes avait tendance à se révéler brutales. Moins, cependant, que celles que d'autres branches du Cipher Pol auraient pu utiliser...

Alors qu'elle aurait souhaité poursuivre sur cette voie, l'escargophone dans sa poche sonna. Elle le décrocha, observant les traits de sa supérieure sur le petit appareil. Tiquant, pchitant, elle adressa une brève excuse à peine à demi-sincère à l'équipage et sortit de la pièce. Lorsque son interlocutrice commença à parler de sa vie, et à se plaindre de ses conditions de travail toujours plus harassantes, elle raccrocha sans préavis. Revenant dans la pièce, elle tenta de reprendre un air neutre et professionnel :

- J'en ai terminé avec vous, Nabeshima Ito. Je crois que la Commandante Satoshi avait quelque chose pour vous. J'aimerais m'entretenir avec le Colonel Armstrong, avant de faire mon rapport...

Elle laissa le doute planer. Une petite pointe de stress. Suffisante, en tout cas, pour qu'il doute et peut-être perde les pédales. Elle trouverait bien la manière dont ces sautes d'humeur fonctionnaient après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Sam 15 Avr - 16:37



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


Elle le provoquait frontalement pour le pousser à la faute. S'il n'était pas l'homme le plus clairvoyant et le plus intelligent du monde, l'adolescent n'était pour autant pas assez stupide pour ignorer le tempérament agressif de l'enquêtrice qui lui faisait face, manifestement déterminée à l'idée de mettre le doigt sur une culpabilité, quelle qu'elle fut. Cette virulence naturelle qu'elle lui opposait n'était pas dérisoire ou anodine, et Ito comprit rapidement que cette affaire n'était pas prête de s'achever. Certes, il avait pour l'heure apparemment su apporter des réponses qui ne pouvaient guère être utilisées à son encontre, et il s'en félicitait, mais il avait aussi et surtout dû accepter le fait qu'il existait en lui un monstre vorace et incontrôlable, susceptible d'éclater sur les champs de bataille et de s'attaquer aussi bien à ses ennemis qu'à ses alliés. Autrement dit, le vampire avait dû accepter son naturel brutal, qu'il allait dorénavant devoir combattre s'il espérait pouvoir tenir Lidy en échec durant ses prochaines décisions et opérations... Elle tout aussi bien que ses collègues et supérieurs, d'ailleurs. Leur entretien fut promptement terminé, bien plus au final qu'il n'aurait pu l'envisager : la demoiselle lui demanda ainsi de quitter le bureau, souhaitant manifestement s'entretenir plus sérieusement avec le colonel Armstrong. Pour quoi dire ? Le Nabeshima n'en avait aucune idée mais, de manière générale, n'en avait que faire. Il se contenta de serrer les mâchoires, toujours courroucé par l'agressivité dont il avait été victime, avant de se relever péniblement et de chanceler jusqu'à la porte de sortie. La commandante jusque-là silencieuse et discrète se leva à son tour et, sans décerner le moindre regard à la membre des Cipher Pol, s'approcha de son nouvel élève pour l'épauler et l'aider à quitter le bureau dignement. Lorsque la porte fut refermée derrière eux, l'épéiste prit à nouveau appui sur le mur et la remercia d'un bref sourire avant de prendre la direction de sa propre chambre. Amélia l'interpella cependant avant qu'il ne quitte son champ de vision.

-Minute, jeune homme. J'ai besoin de quelques informations, également. Cette pimbêche ignore de quoi elle parle. Pas moi. Allons nous installer quelque part loin d'elle, je suis certaine que tu m'en seras reconnaissant.

Après un bref mutisme, le garçon abandonna et se contenta de hocher la tête par l'affirmative avant de la suivre et de lui indiquer la salle à manger, où personne ne se trouvait à cette heure encore ensoleillée. Il s'installa à l'une des tables disposées et elle prit place face à lui, engageant ainsi les hostilités sans plus attendre et lui donnant de but en blanc et sans la moindre délicatesse la véritable raison de sa venue, ou plutôt la raison qui avait poussé Ericken à faire appel à elle plutôt qu'à un autre.

-Comme je te l'ai dit, Ito, je suis là pour t'épauler. En vérité, j'ai été choisie car j'ai souffert des mêmes maux que toi.
-P... Pardon ?

Pour la première fois depuis son réveil, le jeune sabreur avait véritablement bégayé, surpris par la tournure de la situation et interloqué par ce qu'il prenait pour un aveu. Qu'Ericken lui ait envoyé une personne susceptible de l'éduquer et de l'aider à contrôler ses pulsions bestiales lui semblait déjà important et rassérénant, dans la mesure où cela prouvait que le gestionnaire d'West Blue prêtait forte attention à son parcours, mais le fait qu'il ait été jusqu'à trouver une professeur susceptible de se mettre à sa place et de faire preuve d'empathie montrait avec encore plus de justesse la délicatesse et la pertinence de ce grand homme. Il n'était pas seulement un haut-gradé à la tête d'une armée imposante et compétente, il était surtout un homme qui prêtait attention à ses subordonnés et cherchait à les pousser à devenir de meilleures personnes, plus aptes et plus promptes à faire régner leur propre idéal de justice, ou tout du moins à combattre plus ardemment en son nom. Avec un bref sourire, la femme qui lui faisait face croisa les bras et, satisfaite d'avoir désormais la pleine attention de son petit protégé, décida d'engager la discussion par son propre parcours afin de prouver à Ito qu'elle était bel et bien ici pour le guider et l'aider au mieux.

-Je suis née vampire. Tout comme toi, apparemment. Damnée dès la petite enfance, par la faute d'une simple hérédité. Mes premières colères étaient violentes, redoutables, et ont poussé mes collègues et supérieurs de l'époque à me placer provisoirement derrière les barreaux. C'est Ericken qui m'en a sorti, et c'est grâce à lui que je suis encore ici aujourd'hui. C'est pour cela qu'il m'a envoyée jusqu'à toi : parce que je sais exactement ce dont tu souffres. Tu as besoin de te réaffirmer. L'acceptation est un premier pas : vient désormais le temps de la lutte. Je ne suis pas devenue commandante par hasard, avec ce sang maudit : je me suis battue pour cela. Notre force, celle que nous puisons de notre ascendance, est à la fois pure et unique. Si tu l'utilises à bon escient, tu augmenteras tes capacités corporelles de manière indéniable, et tu auras même éventuellement accès à des arcanes que seules les vampires peuvent maîtriser. L'hypnose, entre autres...
-Mais... Comment ? Comment est-ce que je peux lutter face à moi-même ?
-En te poussant à éveiller ton côté bestial. Tu pourras te confronter à lui, en ton for intérieur, et tenter de le dompter. Si tu parviens à refréner tes instincts naturels, tu pourras en user avec efficacité.

Amélia ne disait finalement que la moitié de ce qu'elle avait pu constater durant son propre parcours : elle n'était pas là pour décourager l'adolescent ou pour le précipiter dans une constatation froide. Il n'avait, avec son acceptation de sa condition vampirique, réalisé en tout et pour tout qu'une petite moitié du chemin qu'il avait à arpenter afin de posséder le plein contrôle de son être tout entier. Mais c'était avant tout la moitié la plus simple et la plus aisée : l'autre demeurait fondamentalement semée d'embûches... Et même lorsque l'on arrivait au bout de ce chemin, il existait, pour les psychés les plus faibles, des phases de rechute terribles, notamment généralement liées aux états émotionnels des vampires. Ainsi, les plus souffrants pouvaient, alors même qu'ils contrôlaient leurs pulsions depuis des années, retomber dans une phase de violence inouïe d'un instant à l'autre, soumis à des blessures sentimentales trop profondes, a fortiori lorsqu'ils étaient plongés dans l'effervescence et le désespoir d'une bataille chaotique.
Ito, de son côté, demeurait aux aguets et à l'écoute, comme un élève assidu et attentif. Le réconfort qu'il puisait en la personne d'Amélia, en sachant que quelqu'un, qui se trouvait à ses côtés, était apte à comprendre la situation qu'il traversait et tentait même de l'en sortir avait évidemment de quoi le ragaillardir. Il ne lui restait dorénavant plus qu'à suivre ses conseils, même les plus fous, afin de parvenir à s'extirper du sang démoniaque auquel il manquait de succomber à chaque lutte menée.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Sam 15 Avr - 19:58



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.



Les officiers de la marine n'étaient pas que des guerriers mais ils avaient également tout un tas de paperasse à remplir à longueur de temps, entre les rapports de missions et les demandes écrites ou encore les comptes-rendus de l''état de leurs troupes il y avait une partie de leur quotidien qui les forçait à rester assis derrière un bureau. Si le colonel s'efforçait toujours de faire lui-même ce travail sans le déléguer à aucun de ses subordonnés, tout soucieux qu'il était de faire sa part du travail et de la faire correctement, il comprenait désormais avec quelle facilité son ancien supérieur avait pris l'habitude de rester enfermé dans son bureau à longueur de temps. Pour ceux qui n'avaient pas le goût du combat mais qui étaient mus par une volonté de faire carrière sans prendre de risque, se concentrer sur la paperasse pouvait être diablement tentant et Nathanael avait au moins un exemple en tête. Mais si le cyborg appréciait la compagnie de ses hommes et la chaleur humaine qui se dégageait de cette vie, il n'était pas vraiment fan de la rédaction de rapports et de la justification de chacune de ses actions une fois la bataille terminée.
Se plaignait-il ? Jamais, il accomplissait toujours ce qu'on lui demandait de faire sans jamais laisser paraître ce qu'il pensait vraiment, la discipline étant une valeur fondamentale de son éducation il ne se serait jamais permis de remettre en question la demande d'un de ses supérieurs. Mais aujourd'hui il ne s'agissait pas de faire plaisir à une personne plus gradée que lui, aujourd'hui il s'agissait de laisser une espionne fouiner dans ses rapports et interroger son équipage pour savoir si le jeune Nabeshima relevait plus de l'atout ou de la menace.

Dans un soucis de transparence le jeune colonel avait indiqué dans son rapport la perte de contrôle de son subordonné mais il n'avait pas spécifié avoir été lui-même la cible de la rage de l'épéiste. Pourquoi ? Parce que le colonel n'avait été la cible que parce qu'il se trouvait entre l'épéiste et sa proie initiale, de plus une perte de contrôle était suffisamment préoccupante comme cela sans en rajouter davantage.
Ainsi, pour ne pas rendre cet interrogatoire biaisé, le colonel resta derrière son bureau en écoutant la demoiselle fouiner dans le passé de son subordonné en retirant des informations dont l'importance ne semblait pas toujours démontrée. Dans l'ensemble Nathan connaissait la plupart de ces informations mais il ne fut guère surpris de voir l'épéiste s'insurger des questions posées, n'acceptant pas qu'on suppose qu'il puisse s'en prendre à ses camarades. Était-ce bien étonnant ? Non, pas du tout, en revanche il fut plus surpris par la remarque de la demoiselle qui pensait avoir touché un point sensible. En vérité elle ne devait sans doute rien connaître au mode de vie de ces soldats pour s'étonner qu'ils n'acceptant pas qu'on remette en cause leurs intentions, eux qui mettaient leurs vies en jeu pour le bien du plus grand nombre.

Mais mêem ici il n'intervint pas pour autant, se contentant d'écouter tandis que ses capteurs optiques se baissèrent sur les papiers qui s'étalaient sur son bureau. Il commença donc à les feuilleter un à un, l'air absent, et ne s'arrêta pas lorsque la demoiselle sortit de la pièce pour recevoir un appel dont le cyborg ignorait la nature. Sa prochaine mission, peut-être ? La réponse lui importait peu, en revanche le colonel fut bien plus intrigué par le fait que la demoiselle demande à s'entretenir avec lui. Désirait-elle avoir son avis sur le jeune épéiste ? Désirait-elle lui donner un avant-goût de son rapport ? Une fois le jeune vampire sorti de la salle Nathanael lâcha un placide :

« Je vous écoute.»


Les yeux toujours plongés dans ses rapports, ne ressentant pas le demoiselle de regard la demoiselle pour répondre à ses questions, il poursuivit sa lecture en se demandant sur quoi porterait ce bref entretien.

Now would be a good time to be scared.







Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 40

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 32.085.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 16 Avr - 16:52


Karma is a bitch


Le Colonel semblait être un homme occupé, ou simplement irrespectueux. Dans les deux cas, ce n'était pas de l'intérêt de Lidy de le lui faire remarquer : elle allait faire mine de mener un interrogatoire bref avec cet homme pour se débarrasser de sa mission. Elle ferait un rapport neutre sur Ito, avec un interrogatoire qui prouvait sa bonne foi et les recommandations d'Ericken qui viendraient finir de le blanchir. Cela serait largement suffisant. Ensuite elle rentrerait à Enies Lobby, et pourrait passer à des affaires un peu plus importantes. La corruption n'attendait pas. Si elle pouvait arrêter un gros coup, elle finirait peut-être par devenir Agent, et à terme Agent d'élite. C'était une opportunité d'obtenir plus d'informations qu'elle n'en avait jamais eu... mais dans quel but ? Avec aussi peu d'objectifs, elle n'était pas sûre que cela lui serait d'une grande utile. La confusion qui régnait dans son esprit allait parfois à l'encontre du caractère professionnel qu'elle tentait d'arborer... Aujourd'hui bien mis à mal.

- J'aimerais que vous me parliez des conditions dans lesquelles Ito Nabeshima a eu ses crises. J'aimerais avoir votre opinion d'un point de vue extérieur, en tant qu'observateur et que supérieur.

Elle avait fait une demande plutôt simple. Interprétée de différentes manières, et à la vue de ses différentes paroles de la journée, on aurait pu traduire cela par un manque d'informations qui la poussaient à demander de l'aide pour faire plonger le vampire. Comme si les marines n'étaient pas solidaires entre eux. Une fois qu'il eut terminé de dire ce qu'il avait à dire, la jeune femme pourrait enchaîner en expliquant dans quelles conditions elle allait faire son rapport. Elle était, d'une certaine manière, intéressée par les événements qui pouvaient se produire dans le cadre de ses interactions avec l'équipage.

- Il me semble qu'Ito Nabeshima est un homme de bonne foi. Je le ferai remarquer dans mon rapport. Cependant, ses actions et ses pertes de contrôles ne pourront pas rester indéfiniment imputées à sa nature vampirique, fit-elle en se remémorant avec lu cela quelque part. Dans l'affaire 136-AY, Clynt Arbor a été condamné pour avoir tué ses camarades sous le commandement d'un Contre-Amiral. Dans l'affaire 345-OP, Alphonse Morisson a été condamné pour destruction de propriétés publiques de Dragons Célestes. Tous les deux avaient perdu le contrôle...

Elle s'interrompit un instant. Elle avait d'autres cas en tête, et si elle avait décidé de ne pas les évoquer devant Ito pour faire pression, c'était qu'elle jugeait que la peur ne serait pas un élément assez stimulant pour révéler sa nature profonde. Elle se devait cependant d'évoquer sa pensée jusqu'au bout.

- Un jour ou l'autre, votre subordonné blessera des alliés... Ou pire. Je vous prie de faire attention. Dans mon rapport, je recommanderai à ce que le Sergent-Chef Ito Nabeshima soit mis sous votre tutelle, ainsi que celle de la Commandante Satoshi envoyée ici pour l'aider. Il pourra ainsi continuer sa progression dans la marine. Cependant, s'il venait à plonger... Vous pourriez plonger avec lui, en fonction de la virulence de ses actes. Dans le cas où vous refuseriez, sachez que personne ne vous en blâmerait... Mais je laisserai mes supérieurs décider de la pertinence de cette recommandation.

Et cela ne serait certainement pas aussi clément que la décision qu'elle avait prise. Après tout, qui pouvait déterminer l'honnêteté intellectuelle du Nabeshima ? Oh, bien sûr, Lidy ne doutait pas que Chairoka pourrait faire quelque chose. Mais de là à s'intéresser à un simple subordonné... Il faudrait un sacré coup de pouce pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Nabeshima Ito
Sergent-chefSergent-chef

avatar
Messages : 79

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
189/200  (189/200)
Berrys: 14.700.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Mar 18 Avr - 20:53



Gambit Decima
Avec Jugement et MJ.


Pour l'heure, l'instant allait être au repos, mais il n'empêchait pour autant pas à Ito de se focaliser sur l'essentiel et d'aborder le lendemain qui le laisserait progressivement progresser avec une pointe d'appréhension entremêlée d'excitation. Il n'oubliait évidemment pas que ce sang de vampire qu'on lui attribuait était une chose nouvelle, dans son existence : il n'aurait jamais envisagé faire partie d'une telle race, et le choc avait été encore plus virulent lorsqu'il s'était rendu compte qu'il avait été coupable, d'une certaine manière, de cannibalisme sur le corps d'un hors-la-loi. Le marine, pour autant, se remettait petit-à-petit de ses premières émotions, probablement fortement exagérées par l'adrénaline accumulée durant des minutes et qui s'était promptement évacuée à son premier réveil, dans la cale du navire, pour laisser place à l'exténuation et à la douleur. Désormais, à tête reposée, il comprenait que si la priorité absolue était bien entendu à la progression, il s'agissait là d'une chance inouïe pour progresser tangiblement. Après tout, c'était manifestement en cédant à ses instincts vampiriques que l'adolescent avait été en mesure de terrasser Irvein, qui n'était pourtant pas un adversaire à sa portée en temps normal... Restait donc à composer avec l'angoisse d'à nouveau perdre pied : dans l'idéal, il devait s'entraîner le plus possible avant leur prochain affrontement face à des criminels d'envergure, pour éviter qu'il n'ait à nouveau à souffrir d'une telle terrible désillusion. Amélia, quant à elle, demeurait manifestement optimiste : ce n'était pas le premier cas qu'elle avait à affronter, et ce ne serait pas le dernier. Le garçon avait l'air d'être de bonne volonté et de puiser sa force dans une détermination sans faille... C'était bon signe. Elle lui adressa un sourire cordial et bienveillant en remarquant sa mine sérieuse et attentive, puis se redressa prestement et lestement du siège sur lequel elle s'était installée un instant auparavant. Elle se dirigea vers la sortie de la salle, destinant quelques phrases au Nabeshima pour lui fournir les premières consignes, potentiellement les plus importantes d'entre toutes.

-Commence par te reposer et te remettre de tes blessures posément. Nous n'arriverons à rien si ton corps ne te répond pas parfaitement. Et ne te mets pas trop de pression, veux-tu ? Ericken te fait confiance, et il ne se trompe jamais à ce sujet.
-Bien, commandante !

Lorsqu'elle eut refermé la porte derrière elle, le jeune sergent-chef s'autorisa un bref soupir de soulagement, satisfait de remarquer que tout, de l'entretien avec l'enquêtrice à ce premier rapport avec sa nouvelle supérieure, semblait s'être déroulé sans accroc. De toute manière, il était de bonne foi et demeurait pleinement honnête : personne ne pouvait douter décemment de la noblesse de ses idéaux dans de telles circonstances. L'épéiste en herbe se redressa difficilement en grommelant avant de se diriger également vers la sortie, à pas feutrés. Il avait hâte, avant toute autre chose, de retrouver sa chambre et son lit. Même s'il semblait s'être reposé de longues heures sinon de précieux jours durant afin de se remettre quasiment totalement de ses blessures les plus importantes, Ito manquait assurément de sommeil pour retrouver sa pleine forme. Il était encore en pleine croissance, après tout, et avait besoin d'une hygiène de vie plus stable que celle des matelots d'âge mûr qu'il côtoyait fréquemment... Mais avait fortement tendance à tomber dans les travers du surmenage lorsqu'il s'écoutait. Bien sûr, le jeune marine n'oubliait pas que la suite des événements risquait de s'avérer pour lui particulièrement exténuante, et il lui semblait d'ores et déjà que la solitude provisoire dans laquelle il se retrouvait plongé en l'absence des gradés qui l'avaient accompagné depuis son arrivée sur le pont lui pesait plus qu'à l'ordinaire. C'était une sensation étrange que de se savoir pertinemment différent de ce que l'on avait toujours cru être, après tout... L'élève d'Ericken n'omettait toutefois pas une autre peine, supplémentaire, qui avait été légèrement gommée durant l'effervescence des échanges menés par l'agente du Cipher Pol. Son sabre avait disparu... Une infamie pour un bretteur digne de ce nom. Selon les dires qui avaient été portés jusqu'à ses oreilles, de nombreux sabreurs, notamment issus du Nouveau Monde, se suicidaient dès lors que leur lame était égarée, ou brisée. Un code d'honneur évidemment strict, mais que le gouvernemental respectait. Il se fit ainsi la promesse de ne plus jamais égarer ses épées, dès lors qu'il aurait l'occasion de s'en procurer une nouvelle.

Codage par Jibunnie sur NEVER-UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Mer 19 Avr - 0:44



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.



Le colonel avait une vision assez négative des espions et de tous ces ronds de cuir qui restaient le cul vissé derrière un bureau à longueur de journée, agissant dans les ombres sans jamais dégainer leur arme une seule fois dans leur vie, aussi n'était-il pas dans les meilleures dispositions pour participer à interrogatoire de cette fouineuse. C'était tellement facile de juger la bataille après coup, depuis un confortable siège, que cela lui donnait envie de vomir à chaque fois que quelqu'un lui demandait de juger ses choix lors d'une bataille qu'il n'avait pas vécue. Mais même s'il n'aimait pas ça il devait s'y plier tout comme aujourd'hui, à commencer par une question concernant son avis personnel sur le jeune épéiste au centre de la conversation.
Baissant la tête comme s'il allait trouver une réponse dans les rapports étalés sur son bureau, il lâcha un :

« En combat, contre un adversaire qui nous menait la vie dure. Si je devais deviner, je dirais que ce sont sa frustration et sa colère qui ont alimenté sa perte de contrôle. Mais ce n'est qu'une supposition.»


Prenant une courte pause, déplaçant deux ou trois feuilles pour observer les rapports cachés en-dessous une couche de papier, il ajouta :

« Pour le reste c'est un jeune homme plein de bonne volonté, qui ne comprend pas vraiment encore dans quoi il est embarqué. Mais pour le reste je gage que sa tutrice sera à même de le remettre sur les rails. »


Nathanael savait que ce n'était pas le paradis qui était pavé de bonnes intentions mais, en tout état de cause, il n'était pas de ceux qui dénigraient leurs subordonnés mais plutôt de ceux essayant de les tirer vers le haut pour en faire de bons officiers à leur tour. Ce n'était pas toujours possible mais le colonel laissait au moins une chance à chacun de ses hommes de lui donner tort et, en étant libéré de geôles du navire pour repartir au combat, l'épéiste avait utilisé sa seule chance. Il n'avait désormais plus le droit à l'erreur et il devrait prouver à son officier supérieur que le contrôle de ses pulsions était quelque chose qu'il désirait et qui était surtout à sa portée.
Écoutant la demoiselle lui rabattre un speech sur la responsabilité qu'il endossait en gardant l'épéiste avec lui, le cyborg tenta de couper court au début en ajoutant quelque chose qu'il n'avait pas indiqué dans les rapports.

« Après sa première perte de contrôle j'ai mis le sergent-chef aux fers pour obtenir des explications. Je lui ai juré que je lui briserai la nuque s'il mettait en danger cet équipage, cette promesse tient toujours. Est-ce que cela répond à votre demande ? »


Le colonel ne s'attendait pas à ce que la demoiselle puisse le connaître à travers la simple lecture de ses rapports, il ne s'attendait pas à ce qu'elle puisse comprendre qu'il n'était pas du genre à revenir sur sa parole quelle qu'elle puisse être. Mais qu'en avait-il à faire de toute façon ? Dans quelques instants il en aurait fini avec cet interrogatoire et l'espionne aurait toutes les informations nécessaires à l'élaboration d'un rapport complet.
Combien de temps leur faudrait-il avant que la décision ne soit connue ? Pas plus de quelques jours, le temps que le rapport soit remis au supérieur de la demoiselle, que celui-ci le lise et prenne la décision qu'il jugerait la plus appropriée.
Relevant les yeux vers la fouineuse face à lui, essayant vainement de déchiffrer dans son regard le moindre indice sur ce qu'elle pouvait bien penser, il finit par lâcher finalement :

« Autre chose ? »


Quelques jours semblaient être une éternité pour un soldat qui n'attendait que de pouvoir retourner au travail, aussi Nathan attendait-il non sans une certaine impatience la fin de cette interview pour retourner faire ce pour quoi il avait été engagé : traquer et enfermer la racaille.

Now would be a good time to be scared.




Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 40

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 32.085.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Mer 19 Avr - 15:42


Karma is a bitch


Au moment où le Colonel eut fini sa dernière tirade, la jeune femme se retourna, les mains croisées dans le dos de manière totalement innocente. Elle ne portait qu'une arme de service, un pistolet de facture tout à fait banale, qui semblait indiquer son manque d'expérience en combat. Son équipement était à peine suffisant pour qu'elle puisse se défendre à première vue, mais les schémas mentaux de ses ennemis n'ayant aucun secret pour elle, il n'était pas question de s'armer plus que nécessaire. Quand elle pouvait éviter de s'opposer, elle choisissait la voie de la pacification. Fermant les yeux, elle relâcha la pression accumulée. Contre toute attente, lorsqu'elle était arrivée sur ce navire, son rapport serait court et concis. Elle indiquerait la prise en charge du Nabeshima par le Colonel. Étrangement, l'esprit de cet homme lui plaisait. Il était structuré et ferme : ses idéaux de justices étaient autant de chemins qui menaient à un monde de droiture auquel elle pouvait aspirer. Ainsi voulut-elle le libérer d'un poids en lui dévoilant ses intentions :

- Je compte fortement insister auprès de mes supérieurs pour que le Sergent-Chef Nabeshima puisse continuer son trajet parmi vous. Par ailleurs...

Elle avait réfléchi. Ou plutôt, il avait réfléchi pour elle. L'expérience, c'était quelque chose qui lui manquait. Mettre sa vie en danger, elle l'avait déjà fait par le passé, mais jamais pour une cause honorable. Les pensées du Colonel l'avaient peut-être changée un petit peu. Dans un moment d'hésitation, elle finit par délier sa langue une nouvelle fois, et exposer un détail, un menu détail qu'elle aurait pu oublier de préciser :

- Je suis encore Agent en formation, Colonel Armstrong. Cela signifie que je n'ai pas encore l'expérience requise pour être promue. Cependant, si l'aspect administratif est quelque chose que je maîtrise, il me manque encore une connaissance approfondie du terrain et de ses enjeux au sein des différentes institutions gouvernementales. Je connais le Cipher Pol, mais la Marine... J'ai donc une requête à vous soumettre.

Lidy était un rat pour le capitaine. Une espionne, une personne qu'il n'appréciait pas fortement. Elle était sans nulle autre pareil quand il s'agit d'interroger les ennemis. Pourtant, il lui fallait connaître ce terrain, ce terrain qui pourrait bientôt redevenir le terrain de ses adversaires... Elle qui pourrait sombrer du jour au lendemain de l'autre côté de la barrière. Gravir les échelons à travers ses futures missions ? C'était là quelque chose qu'elle aurait aimé faire, pour elle, et pour son frère. Et pourtant, en regardant le Colonel dans les yeux, elle ne montrerait qu'une flamme ardente, celle de la détermination. Déterminée à en apprendre plus sur le monde, à vivre en dehors de ces rapports, à côtoyer l'action. Mathilda l'accepterait : la connaissant, elle l'encouragerait même. En dernier recours, elle pourrait même tenter de faire pression sur le Colonel...

- Je veux que vous me preniez sous votre commandement pour que je puisse affiner ma formation et faire, par le futur, un Agent du Cipher Pol plus complet. Mon but est de lutter contre la corruption, mais mes méthodes peuvent encore évoluer, Colonel Armstrong.

Elle devait bien sûr offrir quelque chose en échange de ce patronage. Une sorte d'échange équivalent en somme : le règlement même des relations humaines. S'étant retourné vers le capitaine, elle fit sur un ton déterminé :

- En échange, je constituerai une main d’œuvre supplémentaire, et je pourrai récolter toutes formes d'informations pour votre équipage.

C'était un échange plutôt abordable, et qui pourrait profiter aux deux institutions.
Revenir en haut Aller en bas
Nathanael Armstrong
ColonelColonel

avatar
Messages : 136
Race : Cyborg

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
63/250  (63/250)
Berrys: 32.560.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Dim 23 Avr - 21:40



Why am I better than you ? Because I am like a machine, flawless.



Même si le colonel était sans doute le moins diplomate des hommes présents sur son navire, même si sa patience avait été sérieusement diminuée par la présence de cette fouineuse qui mettait son nez là où il ne fallait pas, le colosse était encore capable de mener une conversation civilisée tout en écoutant les arguments et les réponses de celle qui lui faisait face. Après tout, soldat ou pas il n'avait pas été élevé chez les barbares et un minimum de self-control était tout ce qu'on lui demandait ici. Que pouvait-il faire de toute façon ? S'il bottait le cul de cette fouineuse hors de son navire le rapport n'en serait que plus accablant et son subordonné n'avait vraiment pas besoin de cela en ce moment. Alors oui le colonel prit sur lui d'être plus sociable qu'à l'accoutumée et, pour tout dire, la première réponse de la demoiselle ne manqua pas de le surprendre.
Malgré la dangerosité du jeune épéiste et sa perte de contrôle évidente, la jeune espionne décida tout de même de laisser le bénéfice du toute au vampire en le recommandant pour rester auprès du colonel. Mais était-ce vraiment ce qu'elle allait faire ou ces paroles servaient-elles seulement à endormir la méfiance de Nathanael ? Quelle que puisse être la réponse véritable, le boxeur ne cria pas victoire trop vite, se contentant de répondre :

« Et il vous en sera reconnaissant.»


Alors qu'il estimait que cette dernière révélation signait la fin de cette rencontre, supposant que la demoiselle en avait terminé avec son enquête et que son rapport ne tarderait pas à apparaître sur le bureau de son supérieur, Nathanael se retint de se lever de son siège en entendant la demoiselle reprendre la parole de nouveau. Si le colonel s'était déjà fait une image peu avenante de la demoiselle il fut des plus surpris de la voir lui jeter à la figure son inexpérience sans aucune gêne, ce qui relevait d'une certaine humilité et d'une certaine maturité qui tendirent à ébranler un peu la façon dont le cyborg voyait cette espionne. S''était-il trompé ou était-ce une ruse de plus pour gagner sa confiance ? N'étant pas certain de la réaction appropriée il crut bon de laisser la demoiselle poursuivre ses explications et il ne fut pas déçu !

Cette demoiselle était déterminée à passer outre sa condition de fouineuse en sortant de son bureau pour se confronté à la dure réalité de ce monde, elle était prête à prouver au monde qu'elle était plus que ce que les autres pouvaient bien penser d'elle. Lui cherchait à appliquer la justice et elle était désireuse d'éradiquer la corruption, ces deux objectifs étaient tout à fait compatible mais, au-delà de ce seul objectif, c'était surtout la flamme ardente brûlant dans les prunelles de la demoiselle qui attira l’intérêt du boxeur.

Bien sûr que le cyborg n'était pas à même de fouiller dans la tête de la demoiselle mais il avait assez vécu pour voir de la détermination quand on la lui montrait sous le nez. L'équipage n'allait pas l'apprécier de prime abord, cela était évident, mais sachant cela cette demande était d'autant plus osée et force de respect. Il y avait bien des questions qui tourbillonnaient dans la tête du colonel à ce moment précis mais, bien que sa réponse soit déjà fixée, sa curiosité le poussa à poser une question avant toutes les autres :

« Avez-vous déjà mis les pieds sur un champ de bataille ? Saurez-vous vous battre becs et ongles pour votre vie et celles de tous les citoyens qui croiseront votre chemin ? »


Le colonel était conscient que la demoiselle représentait l'atout subtil et intellectuel qui manquait à sa fine équipe, mais il savait aussi que très bientôt son chemin le mènerait sur Grand Line et qu'à partir de ce moment-là il devrait pouvoir compter sur tous les membres de son équipage, du simple mousse jusqu'au plus gradé. Il avait besoin de savoir si la demoiselle était prête à sortir le nez de ses rapports lorsque l'alarme finirait par sonner et que le navire résonnerait au son des pas des marines s'armant pour un combat imminent dont ils ne reviendraient peut-être pas.

Nathanael Armstrong avait déjà mis les pieds sur Grand Line et il ne voulait pas revivre l'échec et la tragédie de cette première tentative, il voulait mettre toutes les chances de son côté et cela commençait par savoir ce dont cette Lidy était capable.



Now would be a good time to be scared.




Revenir en haut Aller en bas
Lidy Olsen
Membre du CP6
avatar
Messages : 40

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
16/120  (16/120)
Berrys: 32.085.500 B

MessageSujet: Re: [Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]   Lun 1 Mai - 8:45


Karma is a bitch


Dans un premier temps, les pensées du marine firent vibrer la jeune fille. De l'aventure, des combats, tout ce qui manquait dans ces bureaux d'Enies Lobby si pompeux, si ennuyants... Et pourtant, il manquait clairement quelque chose à ce tableau. Cela vint s'ajouter un rien de temps plus tard : la mort, l'infamie qui abattrait leur tempête sur eux. Elle déglutit, décontenancée par cette vision de Grand Line qu'elle ne connaissait pas. Elle qui était passé des Blues au très fortifié QG du Cipher Pol. Elle qui n'avait jamais connu, sinon dans un passé plus lointain, les terres de sang de ce monde décadent. Elle qui rêvait d'accueillir une expérience inouïe et de décortiquer les esprits les plus téméraires... Ainsi lorsque la question de Nathanaël s'abattit comme le glas de son court avenir, elle eut du mal à mobiliser ses forces pour répondre. Une goutte de sueur perlait le long de sa tempe et quelques tremblements l'avaient pris. Ce n'était pas totalement de la peur, ce n'était pas totalement de l'excitation. Son désir ardent s'était mêlé à une forme d'impatience. Elle pourrait montrer ce dont elle était capable, et c'était là son désir le plus cher.

- J'ai déjà vu la mort de près. J'ai déjà frôlé des champs de bataille, mais sans jamais avoir à y combattre. J'ai appris les bases. Je saurai me défendre, mais plus encore, je veux protéger. Je fais le serment de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour défendre tous les citoyens, et tous les camarades qui seront à mes côtés.

Elle avait remis son dos bien droit, tel un salut militaire qui prouvait une certaine rigueur dans son engagement. Elle était honnête. Et elle rajouta une dernière phrase, avec un regard toujours plus déterminé. Il était certain, à présent, que derrière ses motivations primordiales se cachait un désir profond, une lueur qui accompagnait son chemin inlassablement.

- Et je fais le serment de revenir vivante.

Finalement, l'air sérieux, déterminé, laissa place à un sourire. Elle remercia le Colonel et l'invita à réfléchir à sa proposition s'il avait besoin de temps. Le bureau était un endroit relativement froid et envahit par la paperasse, et si ses aptitudes diverses lui auraient permis de désemplir les lieux, un rapport l'attendait en priorité. Ainsi, elle prit congé après avoir reçu l'autorisation de son nouveau capitaine : le respect de la hiérarchie était important pour cette demoiselle. Sortant des lieux, elle se dirigea simplement vers un coin calme et appela Mathilda Warren pour lui transmettre ses observations. Lorsqu'elle eut fini son éloge sur le Colonel Armstrong, l'agente du CP6 lui répondit sur un ton très sérieux :

- C'est très étonnant... Je ferai part de ta décision à nos supérieurs. Nous observerons ton avancée pour te confier les missions qui se trouveront sur ta route. Tu sais ce que cela veut dire, Lidy ?
- C'est le début d'une nouvelle aventure...
- Fais attention à toi.
- Oui, mamaaaan,
railla la jeune fille en souriant d'un air enfantin.

Elle n'était comme cela qu'avec cette femme. Étrangement, ce Gouvernement Mondial qu'elle ne haïssait point mais que son frère débectait lui offrait des personnes auxquelles elle-même tenait. Avec un sourire angélique, la membre du CP6 raccrocha et se dirigea vers le bastingage, sur le pont. Elle s'y appuya en respirant l'air frais de la mer, s'étira et observa les autres membres de l'équipage qui la regardaient avec méfiance. Ainsi devrait-elle gagner leur confiance... Autant commencer par demander quelles seraient ses tâches sur le navire. Éteignant son pouvoir à son minimum, elle n'entendit plus les murmures médisants qui la poursuivaient. Qu'importe, se fit-elle intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] Pour quelques renforts de plus [Pv Ito Nabeshima & Lidy Olsen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour quelques immortels.. Beaucoup doivent mourir.. ( Renzaburo )
» Pour Quelques Pièces d'Or
» Pour quelques fragments de plus skaven Vs Liche and co
» Juste pour quelques commentaires ^^
» [FB:1619] Pour quelques crânes de plus.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-