Partagez | 
 

 [Présent ] [SOLO ]Sombre horizon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1004
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
249/500  (249/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: [Présent ] [SOLO ]Sombre horizon    Mer 5 Avr - 3:20

  • Ren Tao
  • SOLO
Sombre soirée


Le temps faisait son affaire... Qu’importe les dires des gens, qu’ils renient ou non la puissance dont je fais preuve avec mon organisation, moi, je l’affirmais : nous avions grandit. Les Shadow Ghost, résumé SG allaient enfin devenir une institution au sein du monde underground. Même si notre principal outil de crainte repose sur un acte mensonger dont la marine nous a porté comme responsables, je comptais bien me jouer de cela et quand bien même ailleurs des gens insinuaient que cela était une mauvaise chose, pour ma part, j’y voyais le bon et mauvais côté. Actuellement, les gens s’intéressent à nous, nous pensant capable de telles choses. Et quand ils découvriront que ce n’est pas le cas... Je pourrais profiter de cet effet de sous-estimation pour frapper. Si les gens baissaient leurs gardes car nous ne sommes pas réellement coupable d’une explosion d’île soit... Mais moi, je serais le premier à me jouer de cela. Même si ce n’est pas vrai, notre puissance n’est plus à prouver et ce n’est pas l’avis de personnes comme Fudo - en plein crise d’adolescence - qui allait me faire changer d’avis.

Autrefois petit gang de “ mercenaires et voyous “ qui commettaient de petits méfaits, nous étions clairement passé à la vitesse supérieure. Pour cause, d’un simple vol de banque royal, nous sommes aller jusqu’à attaquer une île gouvernementale pour y foutre un boxon sans nom et les dégâts causés sont historiques... Certes, il y a des points noirs sur le tableau, mais de manière générale, notre force de frappe avait fait ses preuves. Nous étions capable de bouger ou détruire les obstacles qui se mettent sur notre route. Et de ce fait, notre organisation générale aussi avait changée. Autrefois regroupement qui se concentrait autour de son noyau : moi. Désormais nous agissions sous forme d’un véritable cartel. De petits groupes se formaient, chacun responsable de quelque chose. Cela pouvait aller de la recherche d’information à l’assassina pur et simple. Actuellement, mes principaux généraux étaient Fudo et Yao et Ayabusa. Ces trois-là avaient clairement fait leurs preuves depuis le temps qu’ils sont avec moi et mes acolytes telle que Elina pourraient vite s’en rendre compte. Nous n’étions plus les même, autrefois petits prétentieux, mais bien désormais une bande capable de changer la face du monde selon nos actions et notre façon de faire.
Tendant la main vers le soleil qui se couchait au loin, je mimais le fait de l’attraper, refermant mon poing vengeur sur ce dernier. Le soleil... Dans la paume de ma main, telle était mon objectif. Je désire une chose, alors je l’aurais, tel était le crédo de notre groupe. Rien ne nous arrête et s’il y a des imprévus, quelque soit les pertes, les gêneurs le paieront tel Konan et les Décimas. Rien que de repenser à leurs interventions, je sentais mon sang ne faire qu’un tour en moi.

“ Tsss... “

Voyant enfin le soleil couler et laisser place à sa sœurette la lune, je me laissais bercer par cette vue. Perche sur la figure de proue simple de notre nouveau navire “ mère “, je me disais que nous serions comme les rayons solaires et lunaires : On se rependra un peu partout. Grâce à nos nouvelles alliances, nous pourrons étendre notre puissance et nos affaires sur Grand Line, une bonne nouvelle au milieu des histoires actuelles, mais si on est persévérant, on se rends vite compte que ce n’est pas si mal. Bientôt, Konan se mordrait les doigts d’avoir détruit trois de mes navires et Centes de m’avoir volé mes compagnons. Je me vengerais de ces pseudos “ leader “ qui se pensent supérieurs... Certes, ils ont des cartes à jouer, mais dans cette partie de poker, je n’avais pas encore fait “ all in “, il me restais des cartes à jouer.

Me vidant l’esprit, je vins à me concentrer sur le présent. Yao était redescendu sur les Blues pour réaliser un certain projet et Fudo avait disparu. Ayabusa le traquait actuellement et j’aurais bientôt des informations. En attendant donc, je suivais Yao de loin, restant simple spectateur. Je le rejoindrais d’ici quelques jours alors que lui prépare déjà le terrain. Sourire aux coin des lèvres, je mettais de côté mon inquiétude vis-à-vis de Fudo car mine de rien, son cas était épineux.
Cette jeune recrue était d’une importance capitale, tout comme Yao. L’avoir nommé chef d’une branche de l’organisation n’est pas sans conséquences. Comparé aux autres membres plus “ classiques “, si lui, Yao ou Ayabusa crèvent au combat, c’est une branche entière qui est déstabilisée. Tandis qu’une personne lambda n’est qu’une perte sans importance, un chef de branche c’est une toute autre histoire. Les sous-fifres deviennent des électrons libres et sans ordres direct deviennent inutile en plus de foutre en l’air certaines part de notre marché grandissant. Même s’il était récent, Fudo s’était vite montrer indispensable et utile pour l’organisation.
La première chose à noter chez lui est son comportement. Envieux de toujours mieux faire, je le pense comme étant un éternel insatisfait et ça, c’est un bon point. S’il tombe, il n’abandonnera pas, il laissera sa rage intérieur le consumer pour le pousser à recommencer et réussir là où ils a échouer la dernière fois.
Ensuite, il y a sa malédiction. Loin d’imaginer toute l’étendue des capacités de cette dernière, pour sûr, elle est de loin une des plus redoutables et si j’avais connaissance des limites de cette dernière, je pourrais l’affirmer : il est supérieur aux logias et autres paramécias tant redoutés. De manière générale un mangeur de fruit du démon est un monstre sur un champs de bataille, mais lui... Il avait le pouvoir de faire basculer les situations d’un claquement de doigt. S’il apprenait à manier sa malédiction, il pourrait vite être le guerrier polyvalent parfait. Un attaquant destructeur, un défenseur impénétrable et un soutient sans nom. Pour sûr, même si je faisais toutes ces éloges, je notais dans ma tête le fait de le surveiller car à trop devenir important, il peut devenir une menace et ça, il est hors de question que je le laisse me faire de l’ombre. Quand bien même je ne le craignais pas au point de devoir le supprimer moi-même, la possibilité n’était pas à écarter d’ici quelques années. Ainsi va le monde.

Secouant la tête pour revenir à l’instant présent, je retournais sur le pont où les gens s’activaient à faire le nécessaire pour que le navire avance. Le calme était maître ici et pour cause, je ne semblais pas particulièrement de bonne humeur. Neutre comme toujours, c’est un homme à lunette qui me fit changer d’humeur, passant de la neutralité au léger étonnement à peine notable. Ayabusa... Ayant visiblement des choses à me dire, je me mis à le suivre pour boire un coup. Prenant un verre d’alcool, je me posais en douceur, le laissant entamer la conversation. Comme toujours, il tente de m’amadouer, mais un simple grognement de ma part permet de le faire aller à l’essentiel et j’aime ça chez lui. Il sait tourner autour du pot, mais s’arrêter quand on lui dit. Sacré langue de vipère...
Me mettant au courant des projets de Yao, je confirmais donc mon envie d’approcher d’Attraction Town pour aller y foutre le bordel et intervenir si Yao ne suffisait pas. Simple “ joker “. Terminant ma boisson, je laissais ma voix se faire entendre.

“ Yao saura se débrouiller... Mais assurer ses arrières est toujours une bonne chose. Suite à quoi, on retourne sur Grand Line pour continuer de foutre le bordel. En revanche, je veux que tu continue tes recherches au sujet de Fudo. Quand bien même je lui fais confiance, je veux savoir les raisons de sa disparition. Et selon ce qu’il répondra si on arrive à l’attraper, je me déplacerais moi-même. “

Voilà des paroles qui ne laissent présager rien de bon, mais là encore, tout dépend de Fudo et sa mentalité. Loin d’imaginer les raisons de son “ absence “, si je les connaissais, j’aurais clairement tenu un autre discours. Amusant Ayabusa, ce dernier s’alluma une clope avant de regarder l’horizon, me demandant la suite de nos projets. Hm ?

“ Frapper toujours plus fort et faire en sorte que ce pseudo mensonge ne soit pas une grosse perte. “
“ Détruire vraiment une autre île pour que le mensonge de l’autre ne soit pas grave à apprendre ? “
“ ... Possible. J’y réfléchis. Mais déjà, l’argent ne sera plus un souci. Nos commerces sont florissants et tant que rien ni personne ne sabote cela, on est sur un plan sûr. En revanche, il faut réfléchir à gêner les autres. “

Souriant en coin, je m’imaginais déjà foutre le feu à toutes personnes désirant gagner trop d’argent comparé à moi. Qu’importe, ils n’ont pas à vouloir me faire de l’ombre, personne n’en a ce droit. Allumant moi aussi une clope, je fumais tranquillement pour me remettre les idées en place. Silencieux pendant quelques instants, l’homme eu la merveilleuse idée de parler de Rei. Hm ? ... Pourquoi diable voulait-il savoir ce que je ressentais par rapport à sa disparition ? Grognant dans un premier temps, je vins alors à me confier à cet homme.

“ ... Je ne sais pas. Autrefois, je pense que je l’aimais... Mais avec le temps, celle-ci a changer. Avec du recul... En faite elle ne faisait que suivre comme un chien suis son maître, mais... Elle a vite mal tournée... Tsss, elle et ses idées... “
“ Et ... Supposons qu’elle soit vivante ? “

Ne sachant pas qu’il disait pas une bêtise, je me contentais de le fixer intrigué avant de hausser les épaules. Je ne répondis rien, m’enfonçant dans les méandres de mon esprit. Et si demain je la recroise hein ? Elle que j’ai aimer autrefois, mais qui désormais n’était plus rien. Hm... Je me contentais de hausser de plus belle les épaules avant continuer de fumer ma clope. Tout dépendrait de la situation et ses idées sur le moment. Si elle cherche à s’opposer à moi, alors je l’écraserais. Si elle veut me suivre, soit. Bref, faisant un geste de main, il changea donc de sujet, parlant cette fois de ma fameuse alliance avec la veuve noire et l’autre araignée. Jurogumo. Mon sourire se faisant plus intense, je vins alors à lui dire le fond de ma pensée.

“ Sayouri n’est pas à prendre à la légère. Si j’ai accepté son offre, c’pour voir ce qu’elle peut nous offrir ensuite. Nous écraserons les autres pour prouver qu’on est la meilleur alliance possible et une fois sa confiance en poche... On pourra s’en servir et jte laisse imaginer la suite. Notre force de frappe et la sienne... Même si je me fou complétement de la révolution extrémiste, pour sûr que cette super puissance ferait trembler plus d’un.
Quant à Jurogumo... Elle est fourbe, mais je lui fais confiance. Et si demain elle nous trahit, je laisserait TA fourberie prendre le dessus. On verra bien qui a le bras le plus long hm ? Mais pour l’heure, elle n’a pas d’intérêt à nous trahir, outre pour essayer de nous doubler, mais quel intérêt ? Une guerre perdue d’avance n’est pas son genre, elle est réfléchit et en toute honnêteté, c’est elle qui devrait être une veuve noire. Elle est nos yeux et oreilles sur les blues, en échange de quoi, nous sommes son épée de Damoclès pour l’ennemi. “


Une situation fébrile ? Tout dépend du point de vue. Mais une chose était sûre, tant que nos esprit restaient durs et à toute épreuve, aucun de nous n’oserait tenter de supprimer l’autre. Elina s’était montrée compétente dans sa façon de faire, alors pourquoi la trahir ? Inversement, je lui étais d’une certaine utilité, mais elle n’est pas censé ne pas savoir que si elle tente le diable, elle devra se préparer à une vendetta violente et sans pareil. Mon caractère sanguin n’avait pas d’égal et si je devais abandonner une suite de projet très alléchant pour me venger, je le ferais sans hésiter si son affront me touche de trop près.

Bref, revenant à l’instant présent clairement plus calme que mes idées flamboyantes et carnassières, je vins alors à me redresser pour observer l’horizon. Repensant à ces nuits où j’étais qu’une ombre sans nom, désormais je n’étais plus cela. Une ombre certes, mais avec un nom, une prime, une réputation. Satisfait intérieurement mais pas totalement, je vins à souffler et me retourner vers mon compagnon.

“ Va te reposer... Les jours à venir promettent d’être agités. Idem pour toutes les autres personnes encore debout. Demain, on mettra les voiles à l’aurore et on accélérera le pas pour arriver au plus vite à Attraction Town. Changez les voiles, on passe en incognito. “

Ayant clairement compris l’idée de Yao qui m’avait plus venant de la part d’Ayabusa, je vins alors à imaginer déjà la situation. Une île corrompue à deux doigts de Nighty Town... Quel choc cela sera quand les gouvernementaux le découvriront. Une belle humiliation que savoir que l’ennemi est à ses portes depuis un moment. C’est bien l’avantage des fantômes non ? Insaisissables.

------------------------------

Plus loin, une vigie observait comme sa “ capitaine “ l’avait ordonné le navire de taille imposante. La vitesse était contrôlée de façon si militaire que la capitaine commençait à passer pour une maniaque. Le sniper dans son dos, la jeune demoiselle aux allures d’enfant soupirait de lassitude derrière son périscope. Le petit sous matin avançait à vive allure mais pas trop pour continuer de traquer le navire de ma personne. Qui sont-ils ? Allez savoir...


” Red “ Clarisse / “ Black “ Aiko / “ Blue “ Lara.

Les trois membres de l’équipage des “ Wild Hunter “ montait la garde comme demander lors de la filature. Les miss discutaient de tout et de rien, las de pister ce gros navire. À quoi rimait cette soudaine obsession de leur capitaine hein ? Tandis qu’elles commençaient à entamer le fameux sujet qui fâche quant à la sainteté d’esprit de la capitaine, la porte de la cabine s’ouvrit à la volée. Les murs ont des oreilles pas vrai ?


Tsukimatou Akuratsu, capitaine des Wild Hunter

Se tenant la tête, la demoiselle avait encore une de ces crises étranges... Haki de l’observation ? Oui et même si ici elles ne sont pas nombreuses, la voix des poissons et animaux marin est insupportable pour la demoiselle. Se tenant la tête, celle-ci titube légèrement avant de reprendre au mieux du poil de la bête. Essayant de ne pas sombrer dans un quelconque coma et paraitre faible auprès de ses comparses, la demoiselle tente de se faire claire.

“ Hey... Je vous ait entendues... J’ai mes raisons. Et comme je vous le dit et redit... Nous allons les capturer intelligemment. Pas de front, ce serais du suicide, alors faites moi confiance. C’est bien ainsi qu’on a capturé Lax la menace ? Et Chuck Borris ainsi que Silverstone Alone non ? Nos succès ne sont pas dû à la chance, alors cessez de douter... Au pire du pire, on capture juste Ren, un point c’est tout. “

Claire, nette et précise, la demoiselle grogna de plus belle en sentant sa tête bourdonner. Commençant alors à s’en aller, voilà que la petite “ enfant “ la suivit quelque peu dans les couloirs du submersible. Essayant de la rattraper, l’amie d’enfance et confidente de cette dernière interpella donc la patronne de cette alliance de chasseurs de primes, ayant formé un équipage.

“ ... Tu veux toujours pas en parler Tsuki ? ... “
“ Ce n’est rien.. J’ai juste mes raisons. “
“ Des raisons de poursuivre cet homme en particulier ? Sur Grand Line, il y avait d’autres personnes plus seules tout aussi primées. Là, tu fais carrément une fixette, ça te ressemble pas. C’pas un instinct de chasseresse, c’est de l’obsession maladive. Tu as commencer à observer les journaux depuis l’histoire de Shabondy, puis depuis cette histoire d’île rayée de la carte, tu deviens... Différentes. Les autres ne le remarquent pas, mais moi.. Tu peux pas me tromper hein. Le prends pas mal, mais ... Tu nous caches quelque chose hm ? “

Toutes deux avaient le même tic dans ce genre de moment, elles se mordaient le pouce nerveusement. Red s’inquiétait pour son amie, tandis que la capitaine s’inquiétait pour ses histoires et ensuite sa collègue. Essayant de reprendre son calme, elle se tourna vers elle pour alors l’enlacer tendrement. Elle ne jouait pas la comédie et d’ailleurs, quand elle se retira, elle lança ce regard franc qui exprimait des excuses à rallonge. Elle ne le cachait pas à sa chère “Red” car elle le savait, même si elle l’apprenait, elle lui resterait fidèle ou du moins, comprendrait. Mais ce n’était pas le moment d’avouer ce souci... Ainsi, elle se contenta de la rassurer comme elle pouvait.

“ Je ne peux pas t’en parler pour l’instant. Mais fait moi confiance... C’est ... Personnel. “

Red abandonnait encore pour ce soir. Elle avait aussi confiance en Tsuki’, même en ignorant son passé, sa famille et ce genre de petits détails qui peuvent faire pencher une balance. L’experte en sniper soupira et tourna les talons pour reprendre son poste d’observatrice avec les autres et tourner durant la nuit. Tsukimatou quant à elle retourna dans sa cabine, s’y enfermer. Dans cette pièce purement personnelle se trouvait un tableau comme les enquêteurs avec bien des choses. Des photos de chaque membres de son équipage : Red la sniper, Black la combattante et Blue la charmeuse - et sosie officieux de la colonelle Toupex - et bien d’autre. Mais aussi des posters Wanted rayés ou entourés. Et sur une carte des mers avec de nombreux gribouillis se trouvait l’équipage entier des Shadow Ghost. Ren Tao était clairement entouré, montrant qu’il était la cible prioritaire de l’équipage et notamment Tsukimatou. Se mettant face à cette “ map “, la miss soupira avant de poser sa main sur le poster de Ren, soupirant quelques mots avant d’aller vers son lit et s’endormir.

“ Je t’attraperais Ren... “

La nuit n’était guère paisible ni pour les Shadow Ghost, ou les Wild Hunter. Et cette histoire promettait d’être rocambolesque.
Commentaire

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent ] [SOLO ]Sombre horizon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Aimé Césaire, la liberté pour horizon
» Une ruelle sombre
» Une silhouette dans l'horizon
» .Sombre rêve. |.Libre.|
» L'HORIZON - n'a pas son pareil ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-