Partagez | 
 

 [SOLO] Le retour d'une soit disant morte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rei Mitsuyori
Hateful Wolf
avatar
Messages : 453
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
151/250  (151/250)
Berrys: 550.000 B

MessageSujet: [SOLO] Le retour d'une soit disant morte   Lun 27 Mar - 15:35

Changement de Direction
feat

Se croit dans un rêve -

Violences… Pulsion sanglante… Envie de massacre… Avec son loup Shadow, Rei "parti" du navire des Shadow Ghost pour ne plus jamais se retourner. Retrouvée à demi-morte pour cause de noyade à cause de son zoan, elle retrouva la vie loin, très loin du navire des Shadow Ghost. Ce qui était une sacré vaine puisque la jeune femme voulait fuir toute cette mascarade pendant qu’il en était encore temps. Pendant qu’elle pouvait encore se contrôler avant de rentrer dans une colère et tout dévaster sur son passage sans se souvenir de quoi que ce soit par la suite. Ce mode ? C’est le mode éveillé de son zoan. Passé à la vitesse supérieure, lors d’accès de colère et pas des moindres, Rei se transforme en un monstre hybride humain et loup et fait des dégâts considérables sur son passage.

Ne sachant pas du tout ce qui se passe réellement au fond d’elle, comment contrôler cette chose qui aurait envie de la dévorer à chaque passage, la demoiselle décida de couper définitivement les ponts avec les Shadow Ghost et se mit à la poursuite d’un autre but. Faire en sorte que les innocents n’aient plus à subir les violences de qui que ce soit, juste pour de l’argent. Ce stupide argent qui fait tout. C’est ainsi qu’elle se mit en tête de rentrer dans la révolution. Mais tout d’abord, elle voulait devenir beaucoup plus forte. Rei avait besoin de devenir beaucoup plus forte pour être certaine de pouvoir un jour, sauver des innocents de ces guerres qui commençaient à l’ennuyer plus que tout. Elle-même qui avait été esclave étant plus jeune, savait combien la vie était difficile. Avant de faire quoi que ce soit, Rei décida de retourner sur l’Archipel Paradise afin de voir comment l’île se portait. Et puis ça ferait l’occasion de revoir Lawrence, de voir s’il y aurait des possibles choses à changer. Mais à priori tout allait pour le mieux et l’île se portait à merveille même financièrement. L’archipel Paradise était redevenu ce qu’il avait toujours été ; un endroit où il fait bon vivre.

La jeune femme resta quelques jours sur l’archipel, le temps de décompresser un peu et surtout de se faire passer pour morte. Elle avait quelque peu disparu en un claquement de doigt après la grosse affaire sur Nighty Town. Personne n’était bien sur au courant qu’en fait, Rei était toujours vivante. Dès lors, elle avait toujours fait attention à ses déplacements, se camouflant le visage tout le temps pour ne pas être reconnue. Mais à présent, maintenant qu’elle pouvait changer de vie, la miss comptait réellement faire disparaitre Rei Mitsuyori et prendre un nouveau départ. Pas au point de changer de nom mais elle allait changer de coupe de cheveux, de vêtements enfin le tutti quanti pour qu’on ne puisse plus la reconnaitre.

- Prête pour le changement miss ?
- Oui parfaitement. Je ne serais plus hors la loi mais ça n’empêchera tout de même pas que je compte sur toi Law’, au bon fonctionnement de l’archipel.
- Tu peux compter sur moi et les gars. Fais nous signe de temps en temps quand même, pas comme ta venue qui nous a tous surpris.
- Héhé promis. Allez à la prochaine !

Et c’est sur ce petit échange avec son ami protecteur de Paradise que Rei partit en empruntant un petit bateau. Elle se rendit tout d’abord sur une île afin de s’entrainer à la dure. La jeune femme voulait développer un peu plus et son mental et sa force physique. Alors pendant environ deux mois, elle s’entraina tous les jours à se battre contre les animaux géants qui habitaient l’île. Tout en allant chasser en compagnie de Shadow, son meilleur ami. Cela était d’ailleurs une bonne occasion pour le loup d’améliorer ses réflexes.

Epuisée de ses longues journées d’entrainement, elle ne comprit pas vraiment quand, un jour, après de longues minutes d’absence, elle vit devant elle le carnage engendré par son zoan. Elle avait perdu le contrôle sans savoir ce qui avait poussé à cela puisqu’elle n’était pas entrée dans une colère des plus inimaginables. C’est lorsqu’elle se réveilla trempée et proche du lac, tout en voyant les parties d’animaux déchiquetés sous ses yeux qu’elle compris tout de suite ce qu’il s’était passé.

- Je me suis encore laissée emporter à priori…
- Oui et pas à demi mesure. Tu as du rester trop longtemps sous ta forme animale.
- C’est tout de même bizarre, je ne me souviens à aucun moment m’être emportée jusqu’à ce point là.
- Je ne peux pas t’aider… Peut-être est-ce que la sauvagerie d’un zoan est si importante que celle d’un réel animal, que ça se produit même quand tu n’es pas énervée.
- Et je ne connais personne qui puisse m’aider sur ce sujet… Il faudrait vraiment que j’arrive à le contrôler avant d’aller chez les révolutionnaires. Ce serait tout de même très embêtant si j’en viens à attaquer mon propre camp.

Alors que la jeune femme commençait à se dire que c’était urgent de faire quelque chose pour ce zoan, une surprise des pas du tout amusante vint troubler sa réflexion. A priori, quelqu’un sut qu’elle était ici. Ce qu’elle ne comprit pas puisque logiquement, personne ne vient squatter l’île des animaux géants pour son plaisir. Et pour une mauvaise surprise, c’en était une car ce fut une brigade de marine qu’elle rencontra alors qu’elle commençait à retourner à son petit abri de fortune. Et merde se disait-elle en croisant les regards médusés de ces hommes en bleu et blanc, prêts à lui bondir dessus.

- Halte là mademoiselle !
- Hé chef… je crois que c’est Mitsuyori…
- Elle n’était pas censée être morte celle là…
- Quoi qu’il en soit… Mademoiselle ! Vous allez nous suivre bien gentiment sans faire d’histoires. C’est une chance de vous avoir trouvé là. Vous êtes en état d’arrestation pour complicité avec des trafiquants dans l’explosion d’une île.
- De quoi ? Et d’où j’ai aidé à rayer une île de la carte, vous pouvez me le dire ?
- Vous faites bien partie de la célèbre organisation des Shadow Ghost ?
- Non plus maintenant et je ne suis pas du tout ravie que l’on m’accuse de ça ! Alors à présent, fichez-moi la paix.

Cela se voyait que ce n’était pas des amiraux ou de très hauts placés et bien baraqués parce qu’ils se méfiaient quand même de Rei. La jeune femme n’avait pas forcément envie de faire de vague mais dut reconnaitre que ce serait très embêtant si elle les laissait en vie et qu’ils allaient raconter à tout le monde que la louve n’était finalement pas morte.

- Nan mais ils ont carrément fumé ces mecs. Surtout que je n’étais même pas d’accord avec Ren et les autres pour le cas de Nighty Town.
- Je crois qu’il ne nous reste une seule solution Rei…
- Oui, les abattre.
- Et je compte sur toi pour ne pas devenir incontrôlable hein !
- Je vais faire de mon mieux.

Avec un regard de complicité entre la jeune femme et le loup, elle s’élança après avoir dégainé son sabre. Elle plongea sur les hommes de la marine, effectuant une belle danse tout en les massacrant un à un. Elle aurait bien voulu éviter d’en arriver là mais force est de constater les choses, Rei s’amusait comme une folle. Ils n’étaient que du menu fretin pour elle. Seulement, cette dernière commença à s’énerver lorsqu’elle vit trois marines s’enfuir. Se transformant quasi instantanément en louve, elle poursuivit les trois hommes, seule. Shadow plutôt occupé à manger du cadavre puisque cela lui faisait ni chaud ni froid. Tout comme Rei quand, tout particulièrement, elle se transformait en cette espèce de monstre, n’hésitait pas à jouer les cannibales. Une sorte de nouvel attribut pour se donner un air bien plus menaçant. Personne ne pouvait dire d’elle qu’elle était une gentille louve bien obéissante. Oh que non. Il n’y en a eu que très peu à survivre après ça ; ses anciens amis. Sinon tous les autres ont péris après avoir osé dire qu’elle était une gentille louve domestique.

Après avoir attrapé et dévoré ses proies sous le coup de l’excitation qui aurait pu lui faire perdre le contrôle une autre fois, Rei retourna auprès de Shadow lui disant qu’ils allaient devoir partir avant que le reste du navire ne débarque parce qu’ils ne reviennent pas. Le loup approuva ce choix puis après avoir rapidement fait leurs affaires, Rei suivit du loup partirent de l’île. Tout en faisant attention à ne pas croiser le bateau des marines, ça niquerait toute leur couverture pour le coup. Et maintenant ou aller… La jeune femme n’en avait aucune idée. Désireuse de retrouver une île ou elle pourrait s’entrainer tranquillement sans que personne ne la découvre, elle erra plusieurs jours sur les mers. Affrontant parfois des tempêtes.

Puis se souvenant de la petite île de Namakura qu’ils avaient conquis il n’y a pas longtemps de cela, elle se rendit là bas. Okay, elle ne serait sans doute pas très bien accueillie mais ce n’était pas très grave puisque de toute manière, la miss ne comptait pas se mêler aux gens. Non, vous l’aurez bien compris, elle allait aller dans la forêt et vivre là bas en ermite. Même si elle avait sauvé cette île de l’esclavage des longs bras, elle avait entendu des médisances à son propos ainsi qu’aux Shadow Ghost. Rei espérait seulement à présent que l’île était redevenue resplendissante, que le commerce allait bien puisqu’elle ne pourrait pas non plus être là tout le temps pour les protéger.

Et c’est une île plutôt refleurie, paisible qu’elle retrouva en plus des acclamations des villageois lorsqu’elle eut fais les premiers pas dans le village. Rei ne pensait vraiment pas qu’ils seraient heureux de la voir mais fixa les règles tout de suite. Censée être morte, personne ne devait être au courant de sa venue ici. Personne. Elle leur fit promettre cela puis partie après avoir pris des tonnes de provisions (généreusement données par les villageois) pour se rendre jusqu’en forêt. Dans le fin fond de la forêt où elle fut certaine de ne rencontrer personne.

- Bon j’espère que cette fois-ci, personne ne viendra nous faire une visite surprise comme sur l’île des animaux géants.
- Je l’espère aussi… Ce n’est pas bon pour mon petit cœur…
- Shadow… tu crois qu’ils sont entrain de me chercher ou de me pleurer ?
- Aucune idée Rei… Enfin, je pense qu’ils se sont fait à l’idée et qu’ils ont autre chose en tête.
- Tant mieux alors. Je préfère que l’on m’oublie.
- C’est un peu soudain quand même non ? Et surtout ils ont du trouver ça bizarre que je m’en aille… Puisque grâce au transpondeur de Mado, grâce à la parole, je peux valoir des millions de Berrys.
- Oui sans doute mais bon, après à la base, tu es à moi, pas à eux.

Après cette petite discussion, Rei partit dans la grotte qui était autrefois le repaire des longs bras, pour y déposer et installer leurs affaires. Shadow la suivit sur ses talons, silencieux. Il avait vu en la jeune femme sa sauveuse et clairement, il était prêt à tout faire pour lui être utile et redevable. Même si bien entendu, parfois il ne partageait pas son opinion. Changer de vie, se faire passer pour quelqu’un d’autre, oui d’accord… Mais de là à repousser toute amitié de la part des autres, c’était un peu extrême. Mais c’était Rei et elle était comme ça.

Après des mois à s’entrainer durement, quelques crises d’hystéries qui l’ont amené à se transformer en ce monstre si incontrôlable, elle finit par se faire virer de l’île après avoir dévoré un villageois pendant cette période de sauvagerie suprême. Elle s’en voulut énormément par la suite bien entendu mais aussi, les villageois prirent très peur et décidèrent de la virer de l’île, lui demandant de ne plus jamais revenir. La jeune femme comprit cette décision même si cela l’avait fortement ennuyée et reprit son périple en mer avec son fidèle ami.

- Je pense finalement que l’on devrait aller au quartier général de la révolution plus tôt que prévu…
- Oui c’est aussi mon avis. T’as encore tout foiré Rei.
- Je sais… je m’en excuse Shadow.
- Ce n’est pas que je t’en veuille mais il y a des limites tout de même. Et je suis complètement impuissant face à ça car je ne peux pas te donner de conseils qui pourraient t’aider.
- Je le sais… Toi-même tu m’a dis un jour en constatant les dégâts et en me racontant ce que je fais que tu ne comprends pas, parce que les loups ne sont pas sauvages et féroces à ce point là. Je sais bien que ça ne fait que décupler mon hystérie, mes colères et que je mets toujours beaucoup de temps à me calmer… Mais là, ça devient réellement problématique.
- Oui tout à fait. Espérons que la révolution saura t’aider dans le contrôle de ton zoan.

Soupirant de désespoir face à cette situation qu’elle ne peut absolument pas contrôler, Rei se concentra sur la mer et la voie à suivre pour se rendre jusqu’au quartier général de la révolution. Ne sachant absolument pas si elle allait bien être reçue malgré son passé tumultueux, elle se mit tout de même en route. Elle avait changé de vêtement, s’était coupé les cheveux pour qu’ils soient beaucoup plus courts et surtout, avait changé de masque pour qu’on ne la reconnaisse pas. Rei serait bien allée jusqu’à la chirurgie pour changer de visage même mais non, elle n’avait de toute manière pas le temps et l’argent nécessaire. En cas, elle donnerait un autre nom que le sien. A vrai dire, cette dernière ne savait pas trop comment elle allait réagir en allant chez les révolutionnaires. Et est-ce que ceux-ci allaient aller dans son sens en la laissant sous les traits de Personne ? Elle ne savait rien et plongeait dans le grand inconnu. Et avec rapidité, elle se retrouva dans les choux...


Au vrai réveil -

- WAAAAAAAAAAH !
- NAN MAIS CA VA PAS LA TETE DE CRIER COMME CA ?!
- Ho excuse moi Shadow... Euh on est où d'ailleurs ?
- Je ne saurais te dire... mais nous sommes dans une situation particulièrement tendue.
- Merde... Ren et les autres, ho putain ils vont nous chercher c'est sur ! Il ne faut pas qu'ils nous trouvent.
- Bah pourquoi ?
- Je te rappelle que c'est la révolution qu'on cherche cette fois. Mon rêve semblait un peu trop réel je crois...
- Il est réel... Tu te souviens déjà plus qu'on a traversé pas mal de choses ces derniers mois ?
- Bah si... mais après j'ai reçu un gros coup dans la tête et plus rien. Ca fait combien de jour qu'on est là ?
- Un jour seulement.

Elle ne sait plus très bien ce qui s'est passé alors qu'ils étaient en mer mais un groupuscule d'hommes qui passèrent par là décidèrent d'en faire leur cible. Pas le temps d'agir, on lui mit un gros coup de poêle dans la gueule pour qu'elle s'évanouisse et Shadow et elle finirent kidnappés sur une île inconnue des deux compagnons. Elle qui voulait se rendre au quartier de la révolution, c'était sensiblement mal barré.

A suivre...
____________________________
Fiche RP © codé par Hans sur Apple Spring
Revenir en haut Aller en bas
 

[SOLO] Le retour d'une soit disant morte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (choquant) Un soit disant artiste ...(choquant)
» Dionysos + des chemins soit disant pavés d'or
» [RP Solo] Un retour aux sources.
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: En Mer-