Partagez | 
 

 Le Ninja Fake [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Perceval Delanoche

avatar
Messages : 5

MessageSujet: Le Ninja Fake [En cours]   Mar 21 Fév - 13:19


Percy

  • Nom : Delanoche
  • Prénom : Perceval
  • Surnom : Percy, Killer Bee
  • Âge : 22 ans
  • Sexe : Masculin
  • Race : Humain
  • Lieu de naissance : Inushima (North Blue)
  • Camp : Pirate
  • Métier : Charpentier qui ne s'assume pas et
    Coiffeur qui ne devrait pas s'assumer.

  • FDD / Arme : FDD inventé, le Zoan de l'Abeille à miel.
    Et un des 50 si possible ?

  • Équipage : Gokkan no Ichimi
  • Buts / Rêves : Secrètement, rencontrer de vrais ninjas et tout apprendre d'eux. Mais sinon, devenir le shinobi le plus classe de l'univers !


Description Physique

Il était une fois, dans une contrée fort fort lointaine, un homme. Wow ! Et cet homme, ce n’était pas n’importe qui. Double Wow ! Oui, voyez vous, il existait dans cet endroit que tout le monde n’en avait rien à foutre une présence si charismatique que la balance du monde s’était sentie obligée de créer les Decimas pour compenser. En vue de conquérir toutes les îles de Grand Line avant que ce mystérieux personnage au gros potentiel débarque sur la scène du monde. Et nous le montre à tous, son GROS potentiel !

Nan, en vrai, ce monstre de l’espace avait atterri sur une île perdue de North Blue et semblait pour l’instant se complaire dans une vie sans intérêt et dénuée de saveur. C’est là bas qu’il prenait soin de sa coupe de cheveux si spéciale. PARCE QUE OUI, si les gens doutent de mon hypothèse comme quoi il viendrait d’une galaxie fort fort lointaine, il me suffit de leur montrer sa tête de vainqueur pour qu’ils acquiescent immédiatement. Sérieusement, de tels cheveux, ce n’est pas humain. C'est une coupe afro… ROUSSE ! Déjà qu’ils se font victimiser partout, ces roux… Et puis, il a beau donner une forme cool à sa tignasse, ça reste un échec intersidéral, un motif de suicide visuel, que dis-je une catastrophe nucléaire de la mode.

Mais pas pour lui. Ah non, lui il se kiffe mais d’une force... Il est tellement fier de sa coupe afro qu’il y fait super gaffe. Jour après jour, il en prend soin méticuleusement. Il élève même des poules rousses rien que pour sa crème pour les cheveux. Aussi, il a un ami qui touche un peu en mécanique et qui a toujours le chic pour inventer des machines saugrenues. Sa trouvaille la plus utile à ce jour est l’Ecumator !! C’est une sorte de bouteille avec un tuyau qui en sort et une gâchette pour l’actionner. Grâce à ce système prodigieux, l’afro-man peut arroser sa touffe avec de l’écume, tandis qu’il se coiffe en même temps pour éviter les nœuds. EFFET LOREAL. Ça hydrate son cuir chevelu, le rendant ainsi plus résistant, plus perméable, plus… coloré (ce qui n’est pas vraiment ce qu'il fait de mieux...), tout en démêlant ses boucles. Il n’a pas l’air très fin en faisant cela, mais comme on dit : il faut souffrir pour être belle. Beau. Enfin vous avez compris.

Voilà, c’est tout. A part ça, il n’y a vraiment rien d’intéressant à raconter à propos de lui alors je vous laisse vous concentrer sur quelqu’un d’un peu plus digne de vous. Au revoir.



Quoi, vous êtes encore là ? Bon, vous devez être un grand fan. Je me vois dans l’obligation de vous faire rentrer dans le secret professionnel. En effet, le médecin de son village a décelé chez lui une obsession chronique pour les ninjas. A cause de cela, il s’habille comme eux, il agit comme eux, il respire comme eux, il pète même comme eux (Maud, sort de ce corps) ! Toujours en train de perfectionner ses « jutsu » comme il les appelle, il préserve les apparences en permanence dans l’espoir qu’un jour, on le prenne pour un vrai ninja. Toute sa tenue, il l’a conçu lui même. Chaque pièce étant une sorte de trophée qu’il porte avec fierté. En vérité, c’est ce qu’on appelle un cosplayeur. Il adore se déguiser. D'ailleurs, avant de devenir pour de bon un fan de Naruto, il avait l’habitude de prendre l’apparence d’un peu tout et n’importe quoi. Ça lui arrivait de se déguiser en pomme ou en grenouille, ou alors de se recouvrir entièrement de bandages. Comme ça, pour le fun. Il pensait qu’ainsi, jamais personne ne le reconnaîtrait. Quel idiot complètement… trisomique ! Et autiste !

M’enfin, si on peut attribuer une qualité à son physique de roux pas très engageant, c’est qu’en dessous de ses vêtements, ouhlala mesdames, c’est un autre monde. Habitué à travailler le bois à la scierie, il s’est forgé une musculature digne des plus beaux étalons. Oui je parle de ses muscles là, pas de… enfin, si aussi mais ça c’est tellement ENORME que si vous me lancez là-dessus… non seulement j’aurais mal (si c'est littéralement) mais en plus je ne pourrais plus m’arrêter, j’en écrirais des pages et des pages !! Donc on va se cantonner à sa silhouette si vous le voulez bien. Même si ce n'était pas le but, il s’est donc développé une corpulence solide et résistante bien que souple et très agile. Il peut ainsi… faire des poses de bogoss sans craquer son slip. Parce que ça, justement, c’est une habitude qu’il a et qui n’est pas très bénéfique pour sa lingerie fine (c’est qu’il aime les tissus légers et de qualité le Monsieur).

En plus d’avoir une excellente charpente, notre héros mystérieux a vécu toute sa vie sur une île très rurale, où la nature est omniprésente. Grâce à cela, il a aiguisé ses sens et a naturellement appris à se fondre dans le décor (et à devenir une crêpe sur les murs comme dans Zelda - A link between worlds), pour ne pas se faire attaquer par des bêtes sauvages par exemple. Parce que franchement, quand vous voyez une touffe pareille, avouez que vous n’avez qu’une envie, c’est de vous amusez avec (sans mauvais jeu de mots bien sur) ! Ou alors foutre le bordel dans sa tignasse pour le faire chier. C’est drôle ça aussi. Du coup, il a développé un sixième sens qui lui permet de voir venir ceux qui veulent du mal à sa coupe afro. Instinctivement, il se protège avec des réflexes de ninja (Con nichon ah) ! Parfois, c’est juste à cause d’une mouche, mais ça, il essaie de le cacher aux autres.

En tout cas, j’espère que je vous ai bien soûlé avec tous ces détails barbants sur quelqu’un que vous n’allez probablement jamais croiser de votre vie. C’était un plaisir ! Allez, bisou sur votre seum galactique.


Description Mental

Vous vous rendez compte que malgré la splendide fresque haute en couleur que je vous ai faite juste avant à propos de cet homme d'exception, pas une fois son nom n’y figure ? Alors vous en redemandez, tentant par tous les moyens d’obtenir le numéro de son escargophone. Vos efforts ont peut être été vains jusqu’à présent bande de pucelles en chaleur, mais ne vous affolez pas. Je suis sur le point de vous dévoiler ce secret que vous attendez tant. Avant cela, laissez-moi vous faire une révélation qui concerne notre mystérieux héros et qui va vous retourner le cerveau ! Ok, j'exagère un peu...

Tous les mecs adorent les ninjas !! Ils les trouvent toujours super classes !

C’est une vérité absolue que nul ne pourra contredire. Et vu que derrière ma plume de narrateur se cache une créature bizarre au mojo bien masculin, je suis comme vous, lecteurs, je rêve moi aussi de lancer des shurikens, d’invoquer une grenouille géante, de méditer sous une cascade, de sortir avec des kunoïchis, de me dupliquer ou de tenir un rouleau dans ma bouche et de gueuler « Nin-Nin » !!

Mais à mon grand regret, et dans un souci de ne vous dévoiler que la vérité et rien que la vérité, je suis dans l’obligation de vous avouer que tout cela n’est que chimère. Le seul point important pour devenir un maître ninja, c’est qu’il faut posséder un esprit rigoureux et paisible. Après, même si mes sources sont fausses et que je me suis trompé sur toute la ligne, nous parlons ici d'assassins aux pouvoirs farouchement convoités. Celui qui passe sa vie entière dans l’ombre n’oserait jamais dévoiler ses talents aux non-initiés, alors vous qui lisez fébrilement ma description morale, n'espérez pas trouver le moyen d’utiliser des arcanes suprêmes de Ninjutsu dans votre chambre en secret. En effet, ce n’est pas un art qui se donne en spectacle.

Très peu connu mais pas moins amazing, notre mystérieux héros est donc, vous l'aurez deviné, un ninja ! Je vous présente enfin, après cette longue attente à peine exagérée, le topissime… Killer Bee de la Noche !!

Sous ses airs de coton-tige usagé, difficile d'imaginer qu’il pouvait avoir un surnom aussi stylé, n’est ce pas ? Et pourtant, c’est vraiment l’afro-man dont je vous parlais précédemment. Et c'est très important d'aborder cet aspect de sa vie parce que c'est tout son univers maintenant, il est un ninja 24h/24 7j/7 (D'ailleurs, si vous voulez des conseils, n'hésitez pas à utiliser l'escargophone Gintoki caché sous votre exemplaire du JUMP *appel complètement surtaxé*).

Mais en plus d'être un shinobi, il possède également une coupe afro ! Elle a beau être d'une couleur dégueulasse, ça n'en reste pas moins une coiffure super classe !! Comme vous l’aurez remarqué, Killer Bee s’évertue à être le plus classe possible. A vrai dire, c’est cela son nindô, la voie qu’il a choisi en tant que ninja. Toutes ses actions risquées, toutes ses belles paroles bien hypocrites, toutes ses poses exagérées, sont autant de moyens pour devenir un jour une référence pour le monde entier ! Du coup, dès qu’il rencontre quelqu’un qui pourrait lui faire de l’ombre, il s’en fait tout de suite un rival et il commence direct à réfléchir à ses futures manigances pour le discréditer aux yeux des autres. Ou alors il cherche à prouver par tous les moyens (même avec un bon gros mensonge éhonté) qu’il est meilleur que lui. Cela dépend des situations, parfois il va juste ignorer son concurrent.

Quoi qu’il en soit, même s’il est très loin de son objectif aujourd’hui, il sait qu’un jour son heure viendra et qu’alors, son visage s’illuminera comme s’il était le Messie Promis. Quand on le connait bien, on se dit que ce moment n’arrivera que dans un millier d’années mais bon, l’espoir fait vivre n’est ce pas ? Ne brisons pas tout de suite les rêves de ce pauvre mythomane compulsif. Oui, je ne dis pas cela simplement pour l’insulter gratuitement (bien que ce soit assez jouissif), si je vous dévoile ses défauts, c’est pour vous prévenir. Parce que malheureusement, il ment comme il respire. Dès qu’il se sent menacé, il invente des bobards invraisemblables. Le pire, c’est qu’il se montre tellement sûr de lui quand il débite ses canulars que parfois, on tombe dans le panneau.

C’est le genre à faire croire qu’il a mangé le paramecia de la merde juste pour qu’on le laisse tranquille. Ou alors, il va réinventer sa vie et vous la raconter avec émotions si vous êtes un ennemi sur le point de le tuer par exemple, tout ça pour que vous fassiez preuve de pitié à son égard. Il se fera alors passer pour un père de famille qui a perdu sa culotte en jouant au casino alors que c’était un cadeau d’anniversaire offert par sa fille de 5 ans, qu’il était déprimé et qu'à cause de cela il a tenté de suicider, mais penser au visage triste de sa chère fille l’en aurait dissuadé… et là, il serait tombé sur vous. Donc voilà, comme vous pouvez vous en rendre compte, tout ce qui peut l’aider à sortir du pétrin, tout ce qui peut intimider ses adversaires, tout ce qui peut convertir un ennemi à sa cause, il va l’utiliser. Quelques fois c’est très efficace, mais le reste du temps, en revanche, c’est un échec total. Notamment quand il s'agit de draguer les filles.

S’il y a bien un domaine où il est vraiment nul, je veux dire encore plus nul que les autres domaines, c’est quand il faut séduire une femme. Là, l’excellence de sa nullité atteint des sommets jamais inégalés (une concurrente sérieuse se trouverait en la personne de Charlotte Laura, si elle existait). Percy, c’est le tombeur aux cents râteaux !

…Merde !! Je vous ai dévoilé son prénom…

J’étais tellement proche de l’orgasme mental à force de le rabaisser plus bas que terre que j’en ai oublié de préserver le mystère… Bref, de toute façon, il doit tellement baisser dans votre estime que même son surnom super classe ne pourrait plus rien pour lui j'en suis sûr. Donc, nous disions… Oui ! Il a collectionné plus de cent râteaux avant de quitter son île. 103, pour être exact. S’il avait adopté un dalmatien à chaque rejet, il aurait pu créer la suite d’un Disney bien connu.

Un de ses rêves est donc de trouver la perle rare. Et ça commence par son regard. Elle doit avoir ces yeux vous savez, ceux qui sont capables de voir à travers toute la merde chez les gens et de faire ressortir ce qu’ils ont de bon en eux. 20% Ange, 80% Démon. Il ne faut pas non plus qu’elle ait peur d’avoir un peu de cambouis sous les ongl… (ok j’arrête de citer Fast & Furious 5…) Nan mais voyez, je commence à devenir un baratineur comme lui. C’est pas cool. Donc oui, il cherche celle qui saura voir en lui quelqu’un qui vaut le coup, pour qui elle acceptera de s’investir sentimentalement. Mais ça non plus, ça n’est pas près d’arriver. On aura beau dire que l’océan est plein de poissons, si l'appât est dégueulasse, on va tout le temps rentrer bredouille !

Outre son envie de toujours être le plus classe, sa manie de mentir et son incompétence à charmer les demoiselles célibataires, il est malgré tout un homme sur qui l’on peut compter. Un ninja est quelqu’un de très fidèle, c’est bien connu. C’est pour cela que les mensonges qu’il dira aux membres de son équipage ou à ses amis seront toujours anodins, comparé à ceux qu’il ira déballer à ses ennemis ou aux inconnus.

Après, pouvoir compter sur lui, tout est relatif quand même. C’est un grand peureux. La preuve, il est obligé de baratiner les gens afin de sauver sa peau. C’est surtout pour cette raison que certains le traitent de ninja en carton. Ces gens là savent bien qu’il n’y connait rien. Il a beau s’habiller comme eux, il ne sait rien des vrais arts ninja, ceux qui permettent d’utiliser des techniques qui ressemblent à de la magie ! L’autre preuve qui le discrédite en tant que shinobi, c’est qu’il a toujours le réflexe d’aller se battre avec ses poings ou ses pieds. Ensuite, après un éclair d'intelligence (événement aussi rare que d'apercevoir un Klabautermann), il se rappelle qu’il est un ninja et qu'il doit donc se battre avec son sabre. Du coup, il le dégaine puis il reprend le combat comme si de rien n’était. En vérité, le fait de se cosplayer en shinobi, un guerrier que tout le monde va toujours trouver classe, ça lui redonne confiance en lui. Parfois, ce n'est pas suffisant mais quand il rentre complètement dans son personnage, il arrive à ne plus avoir peur, pendant quelques minutes du moins...

Pourtant, c’est quelqu’un de très doué au combat, cela autant avec les poings et les pieds qu’avec un sabre. D’ailleurs, c’est son seul point fort, en comptant aussi sa capacité à être le plus discret possible. Même si avec son afro orange, il aura toujours du mal à passer inaperçu... Effacer totalement sa présence, il y arrive grâce à quoi, vous vous rappelez ? …Son enfance dans la nature, c’est bien, vous avez lu sa description physique, vous avez droit à un susucre. Mais c’est aussi parce que sa mère-grand le forçait à faire ses séances zen avec elle. Quand notre esprit est en symbiose avec notre corps, on peut développer tout son potentiel. C’est pour ça qu’il est arrivé à devenir aussi fort... qu’une limace ! ...Quoi ? Je suis trop méchant ? Bon ok, aussi fort… qu’une abeille ! Oui bon voilà, je me tais…

Si je peux me permettre quand même... En fait, je n'ai pas fini de le décrire donc je ne peux pas trop rester muet, m'voyez. Oui, parce que si vous avez tout bien suivi, vous devez vous rendre compte que niveau relationnel c'est vraiment une daube. Entre ses mensonges compulsifs et sa manie de draguer tout ce qui bouge en vain, vous vous dites surement qu’il ne doit pas avoir beaucoup d’amis. Et vous avez raison ! Mais paradoxalement, il en a quand même. Ils ne sont pas nombreux mais ce sont de vrais amis. Et ça, c’est notamment grâce à son enthousiasme naturel. Aussi parce qu’il prend des cours pour s’adapter à la société socialement. Même si c’est quelqu’un de très peu sûr de lui, il n’est pas du genre à déprimer dans son coin pendant des heures. Non, justement, c’est un garçon qui a toujours regardé vers l’avenir. Il est plein d’espoir et ça se ressent à chaque instant. Le seul souci en fait, c’est pour mettre en œuvre les bonnes idées qu’il a. Parce qu’il trouve toujours des solutions à ses problèmes, mais dès qu’il faut agir en ce sens, ses plus grandes peurs le submergent à nouveau et il redevient la merde cosmique qu’il est d’habitude (désolé mais j’en pouvais plus de le valoriser).

Se ridiculiser ou finir dans l’oubli, telles sont ses plus grandes peurs. Il veut marquer les esprits et d’une belle façon, mais il doute de lui à chaque instant. C’est pour cela qu’il se déguise en ninja et qu’il compte beaucoup sur ses amis pour atteindre son objectif. Tout seul, il sait qu’il n’y arrivera pas. Même si, il aimerait tout de même un jour quitter son nid confortable et voler des ses propres ailes ! Marre de bouffer ces vers dégueulasses que sa mère régurgite… (Comment ça c’est une illustration j’suis pas obligé d’en détailler tous les aspects ? Un peu gluant mais appétissant, c'est bien ce qu'on dit, non ? Bref, hakuna matata mon frère, pas de prise de tête).

M’enfin voilà, je crois que j’ai fait le tour, vous le connaissez comme votre poche maintenant. Vous n’avez plus qu’à y ranger vos papiers, vos clés, votre capote vieille de 10 ans et vos Tic Tac et à rentrer chez vous sans vous retourner, il n’en vaut pas la peine.


Histoire

Vous voilà enfin au plat de résistance, à la scène principale, au centre du monde de mon personnage. J’ai tenté de vous bourrer l’estomac avec mes putains de descriptions mais apparemment ça n’a pas suffit et vous en redemandez. Faut croire que je vous ai sous estimé. En tout cas, ne vous inquiétez pas, s’il y a quelqu’un qui flanchera, ce ne sera certainement pas moi ! Je vais donc vous conter les fantastiques aventures de Percy, le tombeur aux cents râteaux, plus tard connu sous le nom de Killer Bee de la Noche !

I/ L’Aube
" Lumière pourpre qui symbolise la naissance "

Tout commence par une nuit noire, où la pénombre est telle qu’on n’y voit pas plus loin que le bout de son nez. La lune s’est couverte ce soir, avec un masque d’épais nuages obscurs, nous privant alors de toute luminosité. Personne n’a envie de s’aventurer dans les ténèbres de toute façon, tous sont occupés à réchauffer leurs chaumières. Tous ? Non, un petit village d’irréductibles forains résiste encore et toujours à l’envahisseur. Et la vie n’est pas facile pour ce froid nocturne qui veut désespérément leur geler les miches. Dépourvu de cheminée ou de chauffage, les membres du Cirque De la Noche ont trouvé la solution… Ils baisent comme des p’tits lapins !!

C’est justement cette fameuse nuit que fut conçu notre jeune héros, Perceval Delanoche. Il fut le produit de l’union entre un client de passage et la belle trapéziste, Abigaïl. Mais ce n’était pas qu’un simple coup d’un soir, comme disent les jeunes. Non, c’était un coup… de foudre. Après le spectacle, son géniteur avait fait en sorte de retrouver la ravissante équilibriste dans les tribunes rien que pour la complimenter, disant que ses talents avaient éveillé en lui des émotions qu’il n’avait encore jamais ressenti jusqu’alors. Et le pire, c’est qu’il était sincère. Touchée et en même temps charmée par la beauté naturelle de son admirateur, Aby s’était laissée séduire. Ils ont ensuite parlé pendant des heures et des heures, restant tous les deux seuls sous le chapiteau, le sourire aux lèvres. Finalement, ils exprimèrent leur amour l’un pour l’autre par son apothéose, la conception d’un enfant.

Malheureusement, le père de Percy était un capitaine pirate alors il fut obligé de reprendre la route. La mer l’appelait. Il promit néanmoins à son âme sœur de revenir le plus souvent possible. Et il tint parole. Tous les deux ans, il venait les voir. Pendant ce temps le rouquin grandissait. Il fit ses premiers pas, apprit à parler. Et rêvait déjà de monter sur les trapèzes de sa mère pour faire des pirouettes dans les airs. En même temps, difficile de rester impassible devant une telle beauté. Une femme aussi magnifique, avec ses longs cheveux roux glissant le long d'un corps fin mais plein de grâce, voilà qui chérissait le petit Percy. Elle dégageait tellement de charme avec ses taches de rousseur et ses beaux yeux verts qu’il était difficile de ne pas se laisser envoûter aussi bien lorsqu’elle souriait que lors de ses représentations. Elle alliait agilité et grâce à la perfection, si bien qu’on aurait dit qu’elle faisait corps avec la barre ou les trapèzes. Cela semblait tellement facile, on avait l’impression que nous aussi nous pourrions voler aussi aisément qu'elle.

Percy en tout cas, en était convaincu. Très tôt, il s’entraina à tenir en équilibre sur des cordes, à grimper sur des poteaux, ou à faire des tractions. L’ambiance n’était pas très chaleureuse sous le chapiteau malheureusement, alors il fallait bien s’occuper. Les autres forains étaient jaloux d’Aby à cause de son succès. Le patron ne pensait qu’à l’argent. Du coup, ce n’était pas vraiment une famille comme la mère de Percy le pensait. Bien au contraire, c'étaient de vrais hypocrites. Tout sourire devant, acquiesçant la moindre de ses paroles, faisant mine d’être ses amis, mais dès qu’elle avait le dos tourné ils murmuraient entre eux.

Le jeune rouquin s’en rendit compte très tôt. Il tenta de les raisonner après les avoir pris en flagrant délit, ou au moins de comprendre pourquoi ils disaient autant du mal de sa mère, mais ils reprenaient leurs masques d’hypocrite pour lui répondre. Alors à force, Percy apprit à jouer le jeu, attendant le bon moment pour leur faire un coup de pute, comme ils prévoyaient de le faire avec sa mère. Il avait beau être peu sûr de lui à cause des brimades des autres enfants, s’il y avait bien quelque chose qu’il ne pouvait supporter, c’était qu’on souhaite du mal à sa mère !

Alors il continua de s’entrainer tous les jours pour se défouler, vu à quel point il était furieux contre tout le monde. Rapidement, il parvint à effectuer certains numéros, comme jongler avec quatre ou cinq balles tout en marchant sur un fil. Niveau agilité aussi, il commençait à bien savoir gérer, grâce à l’athlétisme. Tant et si bien que le jour fatidique arriva à toute vitesse.

Les forains s’étaient concertés pour ruiner le spectacle de la belle Abigaïl, ignorant toute la douceur et la bonté qu’elle avait toujours fait preuve à leur égard. Ils prévoyaient de dévisser un de ses trapèzes pour la représentation la plus importante de toute l’année. Elle n’allait pas se blesser vu qu’il y avait un filet dessous mais sensible comme elle était, c’était quasi sûr qu’elle serait sous le choc ensuite et donc que son spectacle serait vite bouclé. Percy était au courant de cela parce qu’il les espionnait régulièrement. Il avait appris à marcher à pas feutré, à trouver les bonnes cachettes et à gérer les allers et venus de tous ces enfoirés de faux culs pour s’en sortir sans être vu. Seulement, alors qu’ils récapitulaient leur sale plan, ils eurent la mauvaise idée de blaguer en disant qu’ils pourraient aussi saboter le filet, comme ça ils seraient définitivement débarrassés d’Aby. Cette mauvaise plaisanterie, bien que ce ne soit pas sérieux, eut le don de faire monter le sang au cerveau de Percy. Il se mit à voir rouge à tel point que leur sauter au cou et tous les étrangler ne lui semblait pas suffisant pour apaiser sa colère… Mais il se retint en serrant les poings. Il y avait tellement de rage en lui que du sang s’échappait de sous ses articulations blanchies par la tension. Pour se calmer, il se concentra sur tout ce qu’il avait à faire.

Le soir venu, tous les habitants d’Inushima étaient sous le chapiteau du grand Cirque de la Noche ! C’était une représentation spéciale, avec plein de numéros prévus, tout le monde s’était investi pour faire de ce spectacle un événement historique ! Noël allait être magique !! Et c’était peu de le dire…

Alors que d’innocents flocons tombaient dans le ciel hivernal de cette fin d’année, des yeux coupables observaient la scène depuis la foule qui composait le public. Percy était assis à coté de sa mère-grand, qui s’était déplacée depuis l’autre coté de l’île pour admirer sa fille en plein exploit. Celle-ci avait beau se dire que les premiers spectacles seraient moins divertissants que celui d’Aby, le dernier, elle était loin de s’imaginer toutes les surprises qui l’attendaient…

Quand la première représentation fut introduite, Percy ne put s’empêcher de pouffer de rire. Il trépignait d’impatience, espérant que tout se passe comme il l’avait prévu. Ce fut donc les jongleurs qui entrèrent en scène en premier. Chacun faisait tourner des balles de toutes les couleurs entre leurs mains. Puis, ils commencèrent à se les lancer entre eux. Ensuite, ils tournèrent sur eux-mêmes tout en continuant de s’envoyer régulièrement des balles les uns aux autres. Enfin, ils se mirent à marcher sur le coté pour tourner en rond tous ensemble, tandis qu’ils continuaient de tourner sur eux-mêmes. Et c’est là que ça devint hilarant !

Alors que tout le monde était impressionné par la prouesse des jongleurs qui faisaient voler un nombre incalculable de balles de toutes les couleurs, tout ça en étant en mouvement eux aussi... l’un des jongleurs trébucha et se vautra par terre comme une grosse merde !! Du coup, les balles continuaient d’être lancées vers lui, ce qui donnait l’impression qu'il se faisait bizuter. Les autres jongleurs eurent beau tenter de rattraper le coup, la tâche n'était pas aisée. Ce qui donnait un gros bordel pas très joli à voir. Se dépêchant de se relever et de ramasser les balles tombées à terre, il se remit en position le plus vite possible pour rattraper l’irrécupérable. Sauf que juste après être revenu de sa honte suprême, ce fut au tour de ses deux compagnons de trébucher, à une seconde de décalage chacun. Si bien qu’il était en train d’envoyer les balles dans leurs gueules, à leur tour. C'était assez ironique. D’ailleurs, tout le monde riait ! Contrairement aux jongleurs.

Rudolph arriva sur scène pour introduire le spectacle suivant tandis que les bouffons débarrassaient le plancher. Percy était mort de rire. D’autant plus qu’il savait qu’ils ne pourraient pas retirer avant l’entracte les bout de bois qu’il avait planté un peu partout. Les suivants furent les contorsionnistes. Ils étaient bien beaux avec leurs tenues moulantes super brillantes. Le rouquin continuait de s’esclaffer tout seul même si le reste du public s’était calmé, parce qu’il savait ce qui allait se passer. D’ailleurs, il ne fallut pas longtemps pour que son plan continue de se mettre en place. Alors que les contorsionnistes commençaient à se monter les uns sur les autres pour former une pyramide humaine en se tenant tous debout sur les mains, leurs vêtements se déchirèrent à chaque fois qu’ils écartaient un peu trop les jambes. Le plus beau, et ce fut le bouquet final, c’était celui qui se trouvait tout en haut. Percy connaissait très bien ses habitudes et pourtant, il ne l’avait pas épargné. Si bien que lui aussi, quand il fut en position, écarta les jambes en grand écart. Ses vêtements se fissurèrent encore plus que les autres, révélant à tous ses parties intimes qu’il ne recouvrait jamais avec des sous-vêtements. Encore une fois, ce fut l’hilarité générale.

Au moins, ils n’avaient pas besoin d’envoyer les clowns, tout le monde étaient déjà morts de rire. Rudolph se présenta à nouveau pour informer le public qu’il y aura maintenant un entracte. Après s’être remis de ses émotions, Percy s’éclipsa en précisant à sa mère-grand que les forains avaient besoin de lui pour préparer la piste pour la suite. C’était bien sûr un bobard, il était trop jeune pour ça. Il voulait juste mettre en place ses pièges pour la phase 2 du spectacle. Et vérifier les outils à sa mère au cas où les autres les auraient encore trafiqués. Discrètement, il se faufila là où il voulait sans se faire repérer. C’est à ce moment là qu’il entendit les forains râler des sabotages de la première phase, disant que c’était forcément l’un d’entre eux. Heureusement, ils ne pouvaient pas accuser Aby parce que c’était évident pour tout le monde qu’elle était trop pure pour ça. D’autant plus qu’elle était en pleurs pour les jongleurs et les contorsionnistes à force de se montrer trop empathique.

De retour auprès de sa mère-grand, Percy vit que la cage avait été montée autour de la scène. Rudolph apparut alors à la fin de l’entracte, présentant le prochain spectacle avec Félindra, la dompteuse de tigres !! Elle semblait mal à l’aise avec sa tenue, ce qui fit sourire le rouquin. Le félin arriva en trombe dans la grande cage qu’était maintenant la scène principale, tentant de foncer vers le public malgré les barreaux qui le retenait, leur donnant ainsi de belles sueurs froides. Quelques coups de fouet plus tard, il était un peu plus calme. Félindra sortit alors les cerceaux. Elle fit sauter au travers son animal de compagnie. Celui-ci semblait obéir au claquement de son fouet. Puis, elle positionna un grand cerceau un peu en hauteur et sortit un briquet. Enflammant le cercle, elle prévoyait donc de faire sauter le tigre au travers, logique. Mais allait-elle y parvenir ?

Pour obtenir la réponse à cette question, il fallut attendre un peu parce qu’en frôlant son cerceau enflammé, des flammes se répandirent sur la tenue à Félindra !! En une seconde à peine, ses habits avaient entièrement pris feu ! Paniquée, tout comme le tigre qui s’écartait de sa maîtresse, elle se mit à courir tout en essayant de retirer sa combinaison. Heureusement, elle y parvint, le public put reprendre son souffle. Percy se retenait de rire, la voir poursuivre le gros matou qui la fuyait alors qu’elle était en feu était un spectacle tellement jubilatoire pour lui, qu’il n’en pouvait plus. Finalement, il éclata de rire quand un autre gosse fit remarquer à sa mère que la dresseuse de tigres portait des sous-vêtements léopard ! Mort de honte, la métisse claqua du fouet d’un coup bien sec, le tigre comprit de suite que c’était la fin et qu’il devrait retourner dans sa cage à lui.

Pendant que Rudolph fit patienter le public en faisant de la publicité pour le Cirque, les cages étaient retirées. Puis vient ensuite le moment tant attendu, celui où la mère de Percy allait enfin présenter un numéro ! Sûr et certain qu’il n’allait rien lui arriver, le rouquin profita du spectacle à fond. Vêtue d’une tenue orange pâle très ample où des flammes aux nuances de rouge étaient dessinées sur ses longues manches, et sur tout le long de sa silhouette, Aby avec ses longs cheveux roux bouclés était vraiment de toute beauté. Elle grimpait avec agilité et souplesse le long d’une barre dressée au milieu de la scène. Avec sa tenue, elle amplifiait l’effet provoqué par chacun de ses gestes, c’était majestueux. Avec les effets de lumières, on aurait dit qu’elle illuminait le chapiteau, enflammant la scène comme le ferait une ribambelle de lucioles. Tout le monde était captivé, Percy y compris, des étoiles brillaient dans son regard.

Quand le spectacle fut fini, tout le monde avait le sourire aux lèvres. La beauté de sa représentation était également renforcée par les échecs précédents. C’était la première qui avait réussi à finir son show sans accroches. Maintenant, il ne restait plus que le spectacle des trapézistes. C’était encore au tour d’Aby, mais avec Arthur cette fois. C’était principalement lui qui détestait la mère de Percy, parce qu’elle lui volait la vedette alors qu’ils étaient tous les deux aux trapèzes. Pendant qu’ils installaient le matos, le rouquin s’éclipsa à nouveau pour aller vérifier que personne n’avait saboté l’équipement. Mais il fut retenu par sa mère-grand et ses mains de charpentière. Impossible d'échapper à son emprise… Il avait beau sortir toutes les excuses qui lui venaient à l'esprit, elle ne le laissa pas filer. « Il fallait profiter de l’entracte » qu’elle disait.

Stressé tout d’un coup, il se rassurait en disant que de toute façon, même si elle tombait du trapèze à cause d’un sabotage, vu la réputation qu’allait avoir le Cirque après ce soir, ce ne serait pas grand-chose. Surtout qu’elle avait réussi à embellir la soirée de tout le monde avec son numéro précédent. Une fois encore, il ne stressa pas longtemps parce que dès la première pirouette, lorsqu’elle attrapa les bras d’Arthur, ses mains glissèrent et elle chuta jusqu’au filet. Mais, tel un coup de feu en pleine poitrine, quel choc quand il vit que le filet ne l’avait pas retenu comme il le devait et qu’elle était tombée à même le sol sans avoir été vraiment ralenti !!

« MAMAAAAAAAAAAAAANNNNNNNNNNN !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! »

Percy s’était levé d’un coup. Puis, sans attendre, il fonça vers sa mère, peu importe s’il bousculait tout ceux qui se dressaient entre elle et lui, il s’en foutait ! Quand il arriva auprès d’elle, il avait beau la secouer, lui parler, elle ne répondait pas, du sang coulait même de son crane !! Cette vision d’horreur le survolta, il se leva à nouveau et chercha de l’aide où qu’il pouvait, agité comme une puce. Heureusement, des médecins étaient déjà en route. Ils s’occupèrent d’elle sur place pendant un moment, avant de l’emmener sur un brancard. Se retrouvant tout seul, il commençait à déprimer en revoyant mentalement tout ce sang qui coulait, il était tellement sombre et épais, il s’imaginait qu’il était plus clair et plus liquide au contraire. Mais non. Il se disait que c’était le signe que sa mère allait mour… Subitement, une main tomba sur ses épaules, le sortant de ses pensées négatives. C’était sa mère-grand. Elle le tira vers lui pour un gros câlin. Ils se dirigèrent ensuite à la poursuite des docteurs pour retrouver leur Aby adorée.

Après de longues heures, le verdict fut enfin énoncé. Elle allait bien ! Elle était sortie du coma, et elle se remettait doucement de ses blessures. Heureusement qu'il y avait une équipe médicale dans le coin parce que sinon elle aurait pu y passer. C’était avec grand soulagement qu’ils accueillirent la nouvelle.

Suite à cette soirée mouvementée, la Marine trouva un coupable en la personne d’Arthur, c’était apparemment lui qui avait desserré le filet de protection. Il fut aussi accusé d’avoir saboté tous les autres numéros, même s’il le réfutait. Le Cirque de la Noche fut démantelé. De toute façon, vu le spectacle désolant que le cirque avait offert, plus personne n’avait envie d’y retourner. Tous s’inquiétaient pour la star effervescente par contre.

Au final, Aby et Percy s’installèrent chez sa mère-grand, du coté rural de l’île d’Inushima. Le rouquin fut engagé en tant que main d’œuvre à la scierie familiale. Il n’avait rien à y redire, c’était comme ça et puis c’est tout. A partir de là, il put néanmoins sortir beaucoup plus souvent de chez lui, pour se balader dans la nature et se faire de vrais amis au lieu d’être sans arrêt tourmenté par les gamins de forains. C’était donc positif au final, même si la transition ne s’était pas faite en douceur…


II/ Zénith
" Quand la lumière est au top "

A suivre...





Dernière édition par Perceval Delanoche le Dim 19 Mar - 21:49, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Perceval Delanoche

avatar
Messages : 5

MessageSujet: Re: Le Ninja Fake [En cours]   Dim 5 Mar - 19:57

+1

N'en profitez pas pour lire ma fiche, sinon vous allez devoir relire quand j'aurais fini et vous trouverez mes vieilles blagues pas drôles vu que vous les aurez déjà lu.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Le Ninja Fake [En cours]   Lun 20 Mar - 16:42

Hellow !

Du nouveau pour la présentation ?

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Perceval Delanoche

avatar
Messages : 5

MessageSujet: Re: Le Ninja Fake [En cours]   Lun 20 Mar - 17:03

Oui, je continue d'avancer dès que j'ai du temps libre, comme dit dans mon absence c'est pas évident. Mais elle est toujours d'actualité oui.
Revenir en haut Aller en bas
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Le Ninja Fake [En cours]   Jeu 20 Avr - 9:38

Hellow !

Comment avance la fiche de présentation du coup ?

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Nils Gratz
Pépé Péteux
avatar
Messages : 1287
Race : Humain
Équipage : Le Compost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
99/200  (99/200)
Berrys: 34.054.000 B

MessageSujet: Re: Le Ninja Fake [En cours]   Sam 24 Juin - 11:26

Hellow !

Du nouveau pour la présentation ?

_________________

Signature réalisée par Komatsu
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

Le Ninja Fake [En cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Keiko, le ninja sombre ( en cours )
» cours de latin
» Cours informatique
» Amphi pour les cours de Ninjutsu
» Cours d'utilisation du sabre (Ouvert à tout le monde)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Préface - Les Bases :: Personnage :: Présentations-