Partagez
 

 [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeJeu 22 Déc 2016 - 16:54

Une machine bien huilée [1]

La promesse déçue de nombreuses technologies aurait pu briser les espoirs de n'importe quel ingénieur en l'humanité, mais Katia était loin d'être surprise. Elle avait lu les rapports, les traditions, les quelques appareils à la pointe de la technologie qu'avait hérité l'île de son célèbre Vegafunk... Il ne lui en fallait pas plus pour déterminer que ce lieu n'était qu'un écran de fumée pour attirer l'attention de quelques imbéciles qui chercheraient à piller le Gouvernement Mondial. Seul le centre météorologique semblait avoir un semblant d'intérêt : sa structure montante n'était que la pointe d'un icerberg bien plus grand. C'était à la fois indéniable et effarant. En arrivant sur les lieux, le petit groupe était directement entré en contact avec l'informateur de la Ray. Il avait observé des disparitions suspectes, sans pouvoir jamais localiser une seule des victimes. La marine sur l'île avait elle aussi commencé l'enquête mais elle ne bénéficiait pas de moyens si importants que cela. Il en allait donc de la responsabilité de l'Inquisition de mener et de résoudre cette enquête.

- - Il y a une sorte de marché noir dans un hameau à dix kilomètres de la capitale, expliqua Katia. On peut s'y rendre en carriole pour ne pas attirer l'attention.

Et c'est ainsi que le groupe s'était éloigné de la capitale sans en faire le tour. L'intérêt d'aller auprès du marché noir résidait en un seul mot : l'information. C'était capitale de pouvoir obtenir des renseignements sur les différents groupes criminels qui tentaient de faire leur petit bout de chemin à l'intérieur de ces terres. La marine n'avait sûrement pas accès à ce type de ressources, mais les criminels comme Erwin ou Katia étaient forcément les bienvenus à leurs yeux. Ils étaient une source de négociation permanente, même si leur empire financier n'était connu que de quelques personnes.

- Zayne, lança le rouquin en s'approchant du vampire pendant le voyage. Je sais que tu t'es un peu éloigné depuis que je t'ai révélé... Tu sais... Mon passé. Mais sache que ce que j'ai fait dans le passé ne représente pas qui je suis maintenant...

Cela faisait plusieurs jours qu'il y réfléchissait, plusieurs jours qu'il pensait à l'incidence que cette part d'ombre pouvait avoir causé sur leur relation. Il considérait, après ce qu'ils avaient vécu ensemble, que leur amitié avait commencé à naître. Et il n'aurait pas souhaité la gâcher pour des actes dont il n'était pas responsable. Il avait bien sûr eu sont lot de sang sur les mains durant les missions que son statut lui imposait, mais ce n'était pas un secret. Il accueillait avec plus de sérénité qu'avant cet état de fait : il passait chaque jour de sa vie à payer pour ses crimes. Seule tâche sur le tableau, la mort de McRory. Là encore il ne l'avait cachée à personne. Il avait expliqué en quoi ses actions étaient dangereuses pour des milliers de vies. Ce n'était pas moins pardonnable. En y repensant, il ne put s'empêcher de toucher sous son manteau la poignée de l'épée légendaire Excalibur.

Lorsque son regard se plongea vers l'horizon alors qu'il reprenait sa place, un léger choc sur le sol le déséquilibra. Il se rattrapa sur un siège de la carriole avant d'observer les deux autres personnes qui faisaient le trajet avec eux. Deux femmes, une à la silhouette plutôt épaisse et l'autre aux formes relativement simples. Elles échangeaient quelques paroles en direction du beau vampire dont elles vantaient la peau pâle. À Bulgemore, cela n'était pas une surprise avec ce temps hivernal...

- Nous arrivons.

Le transport avait fait un arrêt tandis que le cocher tournait la tête pour prévenir les passagers. Erwin ne connaissait que trop mal ce hameau pour n'y avoir jamais été. Björnir était relativement petit, et une partie de sa population vivait dans les grottes qui s'étaient creusées dans la montagne. Les collines masquaient totalement la capitale, ce qui en faisait un des rares lieux à l'abri de la surveillance de la marine. Deux hommes étaient pourtant postés constamment à l'entrée du village, de jour comme de nuit, mais ils n'étaient là que pour faire de la décoration.

- Zayne, Katia, vous irez directement au marché noir. Je vais faire un petit détour vers la taverne d'abord.

Le regard de sa sœur, surpris, le dévisagea pendant quelques instants avant qu'il ne comprenne le sens de ses paroles.

- Ah... Non... Je... Ce n'est pas pour boire ! Katia !

Il éleva la voix et déclencha le rire des deux femmes. Son visage s'empourpra alors que le sourire enfantin de sa sœur vint parer son visage.

- C'est pour obtenir des informations, marmonna-t-il. Oh et puis faîtes comme vous voulez.

Sortant de la carriole avec sa cape et sa capuche, il passa à côté des gardes qui ne l'interrompirent même pas. Apparemment ils n'étaient vraiment là que pour la figuration. Katia se tourna alors vers Zayne, pour peu qu'il soit encore ici.

- Est-ce qu'on y va ? C'est dans les grottes, là-bas.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeVen 23 Déc 2016 - 0:44

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
Nouvelle mission que voilà. Désormais, c’est un paysage plus plaisant, mais au climat moins amusant qui nous tendait les bras. Vêtu chaudement et le tout agrémenté d’une belle écharpe, je regardais l’horizon. Pas à dire, le pouvoir d’Erwin est une perle surtout quand on se fait passer pour un voyageur. On en prends plein la vue en peu de temps me disais-je. Cependant, cette anti-monotonie ne me faisait pas oublier mes soucis et mon comportement. Effectivement, depuis l’incident de la mine, je me montrais plus froid sans que ce soit critique. Malheureusement, je commençais à parfois douter de moi. Devais-je jouer franc jeu avec Erwin ? Ou est-ce que j’allais continuer jusqu’à la fin ? Il avait avouer ses fautes lui, alors que moi, je ne me suis jamais encore confessé. À tel point que je me demande qui je suis vraiment. Zayne ? Ou Keith ? Qui est qui ? Tout se mélange et ce n’est pas bon pour moi...

Je reviens à moi quand je ressens la main sur une de mes épaules. Erwin n’est pas dupe, mais il se trompe sur la raison de mon “ mal “. Le laissant dire, je vins à détourner les yeux vers les siens. Je le voyais bien, ce n’était pas des paroles en l’air qu’il me balançait, bien au contraire. Malheureusement, on n’efface pas ses songes via de simples mots aussi pensés soient-ils. De ce fait, après avoir assimilé les informations qu’il m’avait fournit, je vins simplement à grimacer de gêne. Sa nuque me faisait tant envies parfois... A la limite de me demander si ce n’était pas pas que des pulsions sanguinaires. Secouant la tête pour me sortir cette idée saugrenue de la tête, je vins alors à soupirer.

“ Je ne te jugerais pas pour ça Erwin... On a tous nos torts qu’ils soient volontaires ou non. “

Il n’avait pas à s’inquiéter, mais là encore, je mentais discrètement. Une telle tolérance n’était pas suspecte et pourtant... Si je me montrais si tolérant, c’est bien parce que j’ai moi-même mes petits secrets. Mais à sa différence, je ne les dévoilent pas...
La suite de la “ balade “ se fit tranquille. Laissant la buée s’échapper de mon écharpe couvrant la partie inférieur de mon visage, je continuais de rêver éveiller en voyant ces lieux.
Je revenais à moi uniquement quand nous semblions arrivés sur les lieux. Katia semblait m’interpeller et je vins à simplement me redresser, mettant correctement mes habits.

“ Je te suis Katia. “


Comme souvent, je jouais le rôle de soutient. Je n’étais pas le genre à me battre pour la gloire ou le simple fait d’avoir du “ pouvoir “ en étant le chef d’équipe. Seule la mission importait. Malheureusement, un détail me rebutait légèrement, s’était le fait d’aller sur un marché noir. Quand bien même je n’y étais jamais aller avant - pas même pour me nourrir de sang en poche - j’avais ce préjugé comme quoi c’est le lieu de prédilection des hors-la-lois. On peut y trouver des organes, des gens et tout plein de choses aussi utiles qu’inutiles. Mais c’est avant tout un lieu de non droit... Pourquoi pêcher des informations là-bas ? Est-ce vraiment nécessaire quand on est dans la révolution ? Devoir sa salir les mains est une chose à laquelle je devrais me faire, mais pas question de pactiser avec des ennemis ou autre, quelque soient les objectifs, et je serais clair avec Erwin à ce sujet s’il doit être abordé d’ailleurs.

Nous enfonçant dans le décor, je restais sur mes gardes, clairement pas à l’aise dans cet environnement que je jugeais hostile. Qui sait sur quel genre d’énergumène on pourrais tomber ?

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeVen 23 Déc 2016 - 12:28

Une machine bien huilée [2]

Le marché noir était un endroit assez discret pour que la plupart des marines n'aient pas envie d'y mettre les pieds et laissent faire la population. Ils y voyaient un moyen de contrôler les criminels et de les réunir en un seul point pour éviter leur propagation. C'était une sorte d'aimant, un adorable jouet que la Vice-Amirale contrôlait avec plaisir. Parfois, elle faisait des descentes pour rappeler que le pouvoir appartenait à la marine. Ainsi, pas de ventes d'organes – ce qui aurait été fort déplaisant et surtout une raison forte pour éradiquer la vermine – mais des technologies de promiscuité à prix réduits, quelques armes non létales, des objets dits « précieux », etc... En somme rien qui ne fasse sortir de ses gonds la jeune féline habituée à voir bien pire dans le milieu révolutionnaire : il lui était arrivé de demander, pour le soin de ses expériences en ingénierie : « Auriez-vous un bazooka, s'il-vous-plaît ? ». Une époque depuis bien longtemps révolue, car à présent ses expériences ne se faisaient plus sur le meilleur moyen d'exploiter l'armement à des fins létales.

- Qu'est-ce que...

Le regard de la jeune fille fut attiré par une sorte de devanture morbide, garnie d'affiches en tout genre. Il y avait des Wanteds : Mozero, Ren Tao, Zeke Lundren, Holly Wate... Et même Erwin. Certaines affiches comme celle de la rose des neiges étaient jaunies par le temps, preuve de leur valeur parfois dépassées. Que faisaient des chasseurs de prime dans cet endroit ? Fronçant les sourcils, Katia prit l'affiche de son frère sur le mur. Il avait bien changé depuis la dernière fois que sa route avait croisée celle des marines. Les centimètres avaient modifié sa morphologie. Il était plus carré, plus viril.

- Zayne, je crois que ce marché noir est...
- Oy, oy, oy, que faites-vous ici bande de gamins ?

L'homme qui venait d'aborder la zoan et le vampire faisait bien deux têtes de plus que ce dernier. Un mastodonte aux allures de catcheur. Ses poings étaient aussi épais que des rondins de bois, et son cou avait l'air de tirer sur le reste de son corps. Faisant la moue, la jeune fille ne put s'empêcher d'être insolente.

- Rien qui ne regarde un bulldog comme toi. Allez, oust, du vent.

Il n'en fallu pas plus. L'homme décida d'abattre sa main sur la gamine qui le regarda arriver comme dans un film au ralenti. Sous sa cape qui masquait son visage et ses formes, elle prit pendant un court instant sa forme hybride et se servit de l'augmentation de ses capacités physiques pour envoyer valdinguer le pauvre homme. Soupir las. Un applaudissement retentit en provenance de la maison recouverte d'affiches de primés attira l'attention de la gamine. C'était un homme habillé en costard qui en sortit.

- Je n'avais pas vu ça depuis... Longtemps, fit-il avec un sourire malicieux.
- Nous cherchons des informations, lança abruptement Katia.
- Oh, quel genre d'informations ?
- Sur des disparitions. Des ingénieurs.
- Je crois que je peux faire votre bonheur. Voulez-vous bien entrer ?

Il invita les deux personnes à entrer. En marchant tranquillement, la jeune fille se tourna vers l'ancien chasseur de prime.

- Je vais te laisser diriger cet entretien. Il me faudra me concentrer pour éviter que nous ne soyons pris dans un traquenard. N'oublie pas : il détient des informations et il voudra quelque chose en échange.

____________________

Erwin était arrivé dans la taverne du village quelques minutes plus tôt et s'était dans un premier temps contenté de prendre à boire tout en écoutant ce que les personnes présentes disaient avec attention. Jouer à ce petit jeu aurait sûrement été plus facile s'il avait été un vampire aux sens sur-développés, ou un Zoan à l'ouïe extrêmement fine. Il y avait cependant une raison particulière pour laquelle c'était le rouquin et non une autre personne qui était venu ici.

- UNE BILOUZE ! J'AI DIT UNE BILOUZE, PATRON !

La Vice-Amirale Pemma portait sur son dos son insigne de la marine. Cette femme d'une quarantaine d'années avait une belle chevelure grisonnante. Normalement d'un naturel discret, elle utilisait cet endroit comme exutoire. Sa présence ici indiquait pourtant clairement qu'elle était aussi sur les traces des hors-la-lois. Les marines n'allaient pas tarder à faire une descente dans le marché noir. C'est du moins ce que le jeune révolutionnaire en déduisit du comportement de ses subordonnés.

- Eh, toi, viens m'rejoindre, sois pas tout seul. Et montre ton visage, j'aime pas les gens qui s'cachent ! Pfff.

Soupirant, le jeune homme retira sa capuche. Elle fit la moue avant d'avaler le reste d'une des nombreuses pintes sur sa table. Les autres marines tout comme elle ne semblaient pas le reconnaître. Il avait bien changé, bien grandi. Et les conversations reprirent après cet instant de flottement. Il n'y avait aucune raison pour que l'un des chefs de la Révolution de North Blue se trouve sur Bulgemore, non ?

Il allait la garder à l'oeil, au moins le temps d'obtenir les informations nécessaires à sa mission. Après... il aviserait.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeSam 24 Déc 2016 - 12:52

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
L’enquête pouvait donc commencer. Accompagné de la miss, je marchais à allure régulière, droit comme l’homme que j’étais. L’endroit n’était pas comme je l’imaginais, cependant, il y avait bien cette ambiance malsaine qui y régnait. Les gens regardaient les autres avec un air de malice, d’invitation. Selon moi, ce lieu était malsain. Mais je me devais de faire avec. Ignorant donc les regards indiscrets, je m’arrêtais quand je vis des affiches de wanted. Que se passe-t-il ici ? Intrigué, je regardais des visages célèbres qui faisaient parler d’eux dernièrement. Il y avait de quoi avoir froid dans le dos. Nous fûmes interrompu quand un homme baraqué vint nous faire chier, cependant, la miss nous sortit d’affaire rapidement via ses capacités physiques exceptionnelles. Cela eu l’effet d’attirer les regards, chose que je n’aimais pas vraiment, mais soit. Un autre homme - plus classe et moins rustre - apparut pour nous féliciter.

De fil en aiguille, la demoiselle réussit à avoir un entretient pour obtenir des informations, chose très utile. Mais alors que nous entrions, je fus averti d’une possible “ menace “. Prévisible... De base, le commerce se base sur la relation “ on n’a rien sans rien “, alors ici, ça doit être pire. Ravalant ma salive, sans défaire mon écharpe malgré le pseudo chaleur du lieu désormais, je m’assis sur une chaise en face de l’homme qui s’installait derrière son petit bureau. Le regard vif, malicieux et presque pervers, ce dernier invitait à demander quelque chose, proposer la fameuse offre.

“ Que pouvez vous nous dire sur ces disparitions ? “

Il rigola dans un premier temps, visiblement amusé du côté direct de nos personnes. Cavalières disait-il ? Il n’avait pas vraiment tort, mais ce n’est pas comme si on avais le choix... Gardant un air sérieux, je repoussais sa main quand il tenta d’abaisser mon écharpe sous prétexte que je devais crever de chaud en dessous. Le laissant par la suite répondre à ma question, nous apprenions énormément de choses.
En effet, d’après lui, la “ tranquillité “ de l’île était menacée par un nouveau groupuscule. Il n’est pas rare de voir débarquer des organisations, mais celle-ci agissait comme une véritable pieuvre. Elle gagnait en puissance et s’imposait petit à petit ici. Murs et oreilles lui appartenaient et pour cause, cette dernière cherchait quelque chose, une chose de valeur.

“ Qu’est-ce donc exactement ? “


Et le couperet tomba. Une machine à météo, un truc capable de changer le climat ou au contraire le détériorer. Une chose semblant irréaliste et pourtant. Cependant, une telle chose n’existe plus en état de fonctionnement, alors à défaut, ils cherchent des pièces et ...

“ D’où le kidnapping d’ingénieurs... “


Ils veulent en reconstruire une via l’aide d’ingénieurs compétents... Sentant que le temps pressait, je vins à me retourner vers la miss, prêt à partir, mais malheureusement, toutes les bonnes choses ont une fin et alors que je me redressais, l’homme attrapa le bout de mon écharpe et la tira, dévoilant mon visage. Et cela changea tout dans son discours.

“ Attendez, ne partez donc pas tout de suite, je n’ai même pas encore demandé mon dû, à savoir un possible moment plaisant avec cett... Oh ? ... “

Visiblement, il avait remarqué mes légères canines et cela faisait immédiatement son effet.

“ C’est rare de nos jours ça huhu... “


Son regard brillait de mille feux. Cependant, ce n’était pas très rassurant. Fronçant les sourcils, je repris mon écharpe pour l’enrouler autour de ma nuque et le bas de mon visage. Le foudroyant du regard, j’essayais de le raisonner. Malheureusement, cet homme ne semblait pas être du genre raisonnable.

“ ... Laissez nous partir s’il vous plait. Des affaires d’accord, mais des choses raisonnables. “

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeSam 24 Déc 2016 - 16:29

Une machine bien huilée [3]

Avec attention, la féline écoutait les paroles de son camarade et les réponses de leur interlocuteur. Cependant son Haki était constamment en état d'alerte : elle saisissait les nuances dans les voix des personnes autour d'elle : ces sentiments parfois confus étaient une partie de ce qui faisait le charme des fluides présents en chaque être vivant. Au moment où il approcha pour la première fois sa main de Zayne, le maître des lieux faillit la perdre. Mais le vampire eut le réflexe salvateur de la lui retirer. Elle ne promettait pas de se montrer plaisante avec une personne capable de se montrer sous l'une des facettes les moins enviables de l'humanité.

Lorsqu'il dévoila enfin les informations dont ils avaient besoin, la Zoan comprit qu'il n'avait pas annoncé le prix pour pouvoir l'exiger plus tard comme une dette. Ce n'était cependant pas dans les principes de la révolutionnaire : il aurait été plus facile pour lui de négocier s'il avait demandé son du avant. À présent il pouvait se fourrer le doigt dans l'oeil pour... Elle blêmit malgré tout en entendant ce qu'il souhaitait. Quel... quel connard.

- Nous pouvons vous donner des Berrys, fixa comme limite la brune en regardant l'homme dans les yeux.
- Une gamine de dix ans ne va pas...

D'un mouvement simple, la jeune fille saisit le poignet du beau parleur qui s'élançait vers elle et fit mine de le lui tordre, lui infligeant simplement une certaine douleur qui lui figea le regard de stupeur.

- Onze ans. C'était ma seule offre. Maintenant si tu tiens à ton bras, tu nous fous la paix.

Il acquiesça d'un simple signe de la tête. De la sueur avait commencé à perler de son crâne, signe de son stress naissant. C'était presque plaisant de voir ce genre de gros porcs dans cet état.

- Où sont-ils ?
- Il y a un hameau portuaire à quelques kilomètres d'ici, ils sont installés dans une crique... Pitié.

Lâchant l'homme d'affaire brusquement, Katia se retourna et sortit vivement de la pièce en faisant signe à Zayne de l'accompagner. Ils avaient l'information à présent... Mais au moment de sortir, un imprévu se produisit : une dizaine d'hommes de la marines venaient de pénétrer dans le marché noir, armes à la main. Ils avaient l'air de vouloir en découdre. Étaient-ils déjà en train de planifier une descente en bonne et due forme, avec le lot de casse que cela impliquait ? Grinçant des dents, la jeune fille prit la main du vampire pour le traîner à l'écart. Trop tard...

- Restez où vous êtes ! Hurla un marine en pointant son fusil vers les deux fuyards et en ouvrant le feu.

La Zoan n'eut pas de mal à soulever sa cape et à dévoiler sa GunScythe en mode fusil, dont le revêtement en métal vint interrompre la course de la balle. Elle ne donna alors pas d'ordre à son camarade, mais décida d'engager les hostilités. Ce fut aussi le cas d'une autre personne dans les rangs ennemis qui sembla sortir de nul part. C'était... le Contre-Amiral Kowl. Un homme d'une vingtaine d'années qui avait prouvé sa valeur et bénéficié des montées de grades facilités par la disparition des marines lors de la première attaque sur Centes Decimas.

La faux de la jeune fille à présent dépliée rencontra la hache de cet homme d'un mètre quatre-vingt-dix, mais elle reçut le choc sans broncher. Sa forme Zoan dévoilée, elle était à présent capable de tenir tête à ce genre d'individus avec l'aisance naturelle de tous révolutionnaires. Pendant ce temps, Zayne fut la cible de sabreurs ennemis parmi les autres membres de la marine, parmi lesquels un lieutenant et trois troufions, semble-t-il prêts à en découdre.

____________________


- Vice-Amirale... Un combat s'est engagé au marché noir...
- Qu... Allons-y. Ça aura été un plaisir, jeune homme, fit la femme en interrompant une conversation passionnante sur l'exportation des huîtres de Bulgemore avec Erwin.

Elle s'éclipsa sans avoir besoin de plus de temps, suivie par son armada de marines. Un soupir las, le rouquin régla son verre et s'éloigna en les suivant de près, de sorte à sentir de même les voix de ses camarades avant eux.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeSam 24 Déc 2016 - 23:31

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
Je n’aimais pas ce genre de personne. Le type qui vous offre tout sur un plateau pour mieux vous amputer avec le sourire par la suite. Dangereux, voilà ce que me disait mon instinct, mais nous n’avions pas le choix me disais-je. Alors que je craignais le pire, fort heureusement, la demoiselle qui m’accompagnait servait de médiateur et en un rien de temps, elle calma l’homme. Ce dernier faisait moins le malin, malgré le fait qu’il soit en costard. Ravalant ma salive, j’étais rassuré d’avoir pu éviter le pire, à défaut de perdre quelques berrys. Il ne nous restais plus qu’à partir dans tarder. Me taisant donc, je suivais la miss qui me trainait presque de force, mais voilà que par chance - ou pas - la loi de Murphy s’appliquait à nous.

En effet, des marines semblaient vouloir prendre d’assaut le marché, pour faire un contrôle et placarder un maximum de criminels ou dealers. Une belle pêche et facile qui plus est dans ce genre d’endroit. Manque de chance, malgré la rapidité de la zoan, nous étions interpellés et pris au piège.
Tandis que j’allais trouver une possible solution pour nous sortir de là, voilà que nous étions directement en position de combat. Impossible d’y échapper, il fallait partir mais éclater malgré tout des ennemis, sans quoi ça tournerais en rapide course-poursuite burlesque... Remettant ma capuche et mon écharpe comme il se doit, je tentais de faire profil bas, comparé à mon accompagnatrice qui faisait sensation avec son arme. À défaut, je semblais inoffensif comparé à elle. Pourtant, cela n’empêcha pas ma personne de se faire cibler par des marines armés et avec la ferme intention de m’attraper.

“ Erf... “

Je n’avais visiblement pas le choix, cependant, les armes employées étaient ni plus ni moins que des armes tranchantes. De ce fais, je me contentais de rester à l’écart et encaisser les coups qui ne me faisaient rien. J’évitais que mes habits soient mis en charpie afin de garder une certaine anonymat, même si à la longue, ils comprendraient que mon corps se “ divisait “ et donc que j’étais - si les rapports le disait - Zayne Akimura, officiellement chasseur de prime, officieusement ex chasseur...

Malheureusement, à éviter les coups, ça en devenais vite lassant. Je me permettais même de regarder comment la miss se débrouillait et visiblement, ça se passait “ bien “. Moment d’inattention de ma part et voilà qu’un coup d’épée tranche nette mon écharpe et ma nuque avec. Roulant au sol, je me maudissais parfois d’être si étourdis. Mon corps ne tombait pas comme il aurait du et mes adversaires eu l’idiote idée de se retourner pour tenter de se concentrer sur la miss. Mais moi, je comptais bien en profiter... Alors que mon corps restait immobile, je visionnais mon environnement avant de laisser mon corps agir.
Il assomma un premier marine, et les deux autres eurent une belle surprise... Mes mains avaient agrippés leurs joyaux de famille pour les presser comme des oranges. Effet sans appel, ils étaient K.O sur le coup. Comme je le pense souvent, que ce soit un younkou, un amiral ou Centes, les castagnettes c’est toujours un coup fatal...

Par la suite, je m’empressais de récupérer ma tête et la repositionner sur ma nuque.

“ Il faut y aller !!! “

On avais d’autre chats à fouetter me disais-je.

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 11:44

Une machine bien huilée [4]

Le combat semblait s'éterniser. La jeune fille était à égalité avec son opposant, ce qui se révélait être une plaie. Chaque coup trouvait son répondant, chaque égratignure amenait son homologue sur le corps de l'adversaire... Le regard concentré sur les mouvements de son adversaire, son Haki déployé et absorbé sur son ennemi, elle n'écoutait pas le combat qui se déroulait à côté. Pourtant, elle entendit distinctement la voix de Zayne qui l'appelait à bouger d'ici. C'était une bonne idée, une excellente idée même ! Faisant volte face, elle utilisa faux pour créer une série de lames d'air qui tiendraient à distance son adversaire le temps qu'elle s'en aille. Sa GunScythe posée dans son dos, elle saisit le vampire et s'évada par l'arrière de la grotte qui donnait sur les cotes de l'île...

____________________


- Vice-Amirale, des suspects se sont...
- Ce n'est pas grave, fit calmement la gradée qui venait juste d'arriver sur les lieux.

Alors elle fixa l'homme en costard à terre, ligoté, tandis que l'escargophone d'Erwin résonnait discrètement plus loin. Katia tenait à l'informer que leur cible se trouvait dans un hameau portuaire, pas trop loin de Björnir et de son marché noir. La marine n'eut pas de mal à faire cracher la même information aux hors-la-lois. Disparaissant, le rouquin laissa ainsi le commando pour rejoindre ses camarades.

____________________


La plage avait laissé place au pavé froid d'un village portuaire, auquel étaient amarrés quelques bateaux de guerre de la marine. Une centaine de membres présents en garnison avaient élu domicile chez l'habitant en attendant que des locaux leurs soient construits dans une base annexe à celle du centre de l'île. D'ici on pouvait voir la tour météo, vestige transformé en base principale de l'île, qui se hissait jusqu'à haut dans le ciel. Une main sur sa capuche, la jeune Zoan avait repris forme humaine.

- Zayne, je pense que tout ça est... dangereux. Regarde attentivement.

La population regardait avec crainte les représentants du Gouvernement et les bâtiments de guerre. S'apprêtaient-ils à partir en croisade ? Fronçant les sourcils, Katia imaginait déjà le pire : une offensive en préparation sur la Révolution de Kaiten-Su pour réduire à néant leurs forces. Vu la position des navires, il n'aurait pas été étonnant qu'un tel résultat soit attendu. Mais cela pouvait être aussi quelque chose de plus sombre.

Quelques personnes tentaient par ailleurs de se faire discrètes, plus encore que les deux révolutionnaires. Ils allaient comme n'importe quel citoyen faire leurs courses, parler au laitier, mais leurs discours étaient brefs et leurs regards attentifs. Ils esquivaient comme la peste la présence des marines. Mettant une main sur son arme, Katia fronça les sourcils. Une main sur son épaule la ramena à la réalité.

- Ne fais rien de précipité, Katia.

La jeune fille tourna la tête vers son frère. Elle acquiesça silencieusement. Ils avaient l'air suspects, tous trois dissimulés. Il leur fallait bouger, ce qu'indiqua Erwin en prenant en filature les personnes qui lui semblaient suspectes, expliquant discrètement la raison de cette décision à Zayne : il fallait localiser les personnes responsables de ces enlèvements, et avec la présence marine sur cette île, des locaux étaient sûrement impliqués. Les étrangers avaient depuis longtemps été visités. En quelques dizaines de minutes à peine, ils furent emmenés près d'une maison.

- Ils... sont en dessous de nous ? Fit Katia en concentrant son Haki sur les voix qu'ils avaient filés.
- On dirait... Un sous-sol. Intéressant. Il y a plusieurs autres voix avec eux. Ça vous dit une descente ? Lança le rouquin en souriant à moitié.

Il entra alors dans la maison sans fracasser la porte, se téléportant pour l'ouvrir à ses camarades de l'intérieur. L'entrée de la cave était dissimulée sous un tapis. Ouvrant la trappe, le rouquin passa le premier. Il arriva vivement en bas, dans une sorte de petit couloir sombre. C'est à ce moment-là qu'il décida de dégainer son arme, ne sachant pas ce qu'il se trouvait plus bas. Salvation avait ainsi rejoint ses mains, son métal bleuté invisible dans l'obscurité.

Alors il ouvrit la porte cette fois-ci avec beaucoup moins de délicatesse. Le fracas que cela provoqua en étonna plus d'un. Son engouement pour le combat à venir déclencha en lui le fluide de l'armement, tout de suite ramené à la réalité par la vision qui s'offrait à lui.

Un bar de strip-tease clandestin. Un... Oh. Se retournant, Erwin lança avec affolement :

- Ne regarde pas !

Et il mit sa main sur les yeux de sa sœur tandis que le show commençait à peine, interrompu par son arrivée. Il n'avait pas senti les filles lascives qui montraient leurs corps à moitié dénudés, ou les hommes en cage des deux côtés de la scène qui sortaient aux demandes de certaines dames bien habillées. Un bar clandestin. C'était la raison de leur comportement suspect. Et merde, il n'y avait rien ici...

- Zayne, peux-tu... aller voir si il n'y a pas un ingénieur qui se serait perdu ici ? Tiens, voici leurs photos.

Erwin sortit de sa poche les photos des trois ingénieurs qu'ils surveillaient pour les recruter plus tard. Une tâche laissée à Zayne qui, en plus de pouvoir se rincer l'oeil, allait devoir faire face à des comportements suspicieux et à des justifications hasardeuses. De même une certaine personne...

Si personne n'avait bougé dans le bar avec cette entrée foireuse, c'était juste parce que l'habitude était présente. Un homme d'une trentaine d'années n'avait même pas détourné son regard des filles. Il n'allait pas se stresser en plus de son boulot : au pire si c'était la marine, le bar fermerait et serait transféré autre part. Lui avait envie de profiter de la soirée. Les enlèvements, ce n'était décidément pas de tout repos... Et les marques sur ses poignets et sur son visage avaient lieu d'indiquer qu'il s'était récemment battu.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 15:05

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
La meilleur défense est l’attaque qu’on dit. Mais pour le coup, c’est surtout le repli général qui s’impose. Et donc, après ma suggestion, nous voilà partit pour une nouvelle fuite car les troupes marines étaient trop importantes. À défaut d’être puissantes, c’est bien le nombre qui jouait en leurs faveurs d’où mon idée judicieuse. Mené par la miss, je me laissais trainais en regardant bien les alentours et réfléchissant à quoi faire par la suite.

Manque de pot, une fois sur la zone que nous devions visiter, c’est une belle armada qui s’y trouvait. Les forces militaires et navales étaient impressionnantes, à la limite d’égaler voir dépasser la puissance d’un buster call. Quoi que les marines puissent prévoir avec ce genre de flotte, ça n’annonce rien de bon pour l’adversaire des mouettes. Ravalant donc ma salive, je me mis à marcher avec la miss, évitant les troupes trop enquiquineuses jusqu’à ce que finalement Erwin arrive enfin à nous rejoindre soudainement comme à son habitude.
Nous voilà donc à enquêter à trois pour plus d’efficacité et de fil en aiguille, nous nous retrouvions vers ce qui semblait être un passage pour un chemin secret. Nous engouffrant dedans donc, c’est après avoir ouvert une porte à la volée qu’Erwin tomba nez à nez avec quelque chose d’assez inattendu. Un bar coquin ? Le plus incroyable était la réaction quelque peu enfantine d’Erwin. Qui imaginerait un “ criminel “ recherché primé à 250M être choqué de la sorte juste à cause du corps de quelques femmes à trois quarts nues ? Retenant un rire moqueur, je vins à entrer donc dans le lieu, essayant de faire peu attention aux femmes. Seul réel souci était le fait qu’elles soient dénudées... Or, moins il y a d’habits, plus j’ai de facilité à deviner l’odeur du sang. Retenant certaines envies, je me focalisais sur le mission tant bien que mal pendant qu’Erwin faisait la baby sitter.

C’est donc ainsi que débutais mon investigation. Allant du simple client à la donneuse de fantasmes, c’est après un petit show privé qui me mena à peu de choses que je décidais de m’intéresser à un drôle d’homme. Approchant de lui, je tentais une approche simple, mais immédiatement, l’homme m’envoyait balader. J’avais beau insister, je cru voir un semblant de fuite au niveau du regard pile au moment où j’avais sortit des photos. Nerveux ? Regardant à droite, puis à gauche, je vins alors à essayer de me concentrer. Je n’avais jamais re-essayer cet “ exercice “ depuis un looooong moment, mais là, j’avais devoir essayer tant bien que mal.
Ainsi donc, prenant son visage entre mes mains, je plongeais mon regard dans le sien, parlant d’une voix profonde. Petit à petit, malgré son état quelque peu retissant, l’homme faiblissait sans doute à cause de l’alcool et de la beauté des femmes présentes. Posant mes questions, je finis par avoir gain de cause en lui faisant avouer une chose : il était une personne ayant kidnappé un ingénieur il y a peu. Cependant, aussitôt eut-il avoué cela qu’il brisa mon “ hypnose “ son mental reprenant le dessus. M’écartant d’un bond en arrière, l’homme sortit une arme à feu et n’hésita pas à ouvrir le feu se fichant de la présence d’autrui dans le coin. Ainsi, malgré mon esquive très maladroite, une balle vint se loger dans un de mes bras alors que l’homme commençait à prendre la fuite.

“ C’EST L’UN D’EUX !!! IL FAUT L’ATTRAPER !!! “

J’avais hurlé cela en espérant qu’Erwin ou Katia passent outre cette histoire de femmes coquines. Sans quoi, qui sait si nous aurions l’opportunité d’attraper un autre de ces types. En tout cas, désormais l’homme avait vu mon visage et du coup, je ne pourrais plus avoir l’effet de surprise pour moi seul. Allions nous attraper ce fugitif et lui tirer les vers du nez ?

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 17:41

Une machine bien huilée [5]

Les minutes passaient, allant jusqu'à quelques dizaines de minutes pendant lesquelles Erwin restait isolé avec sa petite sœur. Il n'osait pas regarder dans la salle, non pas gêné par le corps dénudé des strip-teaseuses, mais craignant que sa sœur ne jette à son tour un œil sur la situation. C'était pourtant bien dans ce genre de situations qu'il aurait du faire passer la mission avant la « pureté » de sa sœur qui avait vécu des événements où certaines femmes étaient bien plus dénudées que ça. Peut-être y avait-il aussi le comportement des hommes dans ces endroits qui gênaient Erwin. Voir cette part du monde, même s'il savait qu'elle existait, était une chose. Que Katia la voit en revanche... il ne pouvait pas s'y résoudre.

Quand il sentit enfin l'hostilité de la personne à l'intérieur, il se décida à agir, mais trop tard. L'obscurité bloquait son champ de vision et une nouvelle balle alla se ficher dans le corps de Zayne. Ce n'était pas la première fois depuis qu'ils s'étaient rencontrés que le vampire prenait un projectile dans les membres alors qu'il ne faisait que répondre à un de ses ordres. Il s'agissait là d'une dure réalité : ses subordonnés n'étaient, comme lui, que des mortels. Ils pouvaient s'éteindre à tout moment. Une telle constatation ne pouvait apporter que son lot de tristesse au garçon qui sortit son arme et s'élança vers le fuyard. En arrivant à sa hauteur, il se contenta de lui ficher une arme sur la tempe pour lui sommer de s'arrêter.

La Zoan, de son côté, avait déjà décidé de se mouvoir directement en direction de Zayne. Elle n'hésita pas un instant et prit sa forme hybride tandis que l'affolement général provoquait une cohue à la sortie.

- Je vais te faire un peu mal, je suis désolée, fit la jeune fille utilisant ses griffes pour aller chercher la balle dans le bras du vampire.

Bien rapidement, elle réussit à atteindre l'objectif. Puis sa main vint se poser sur la plaie, et une lumière s'en échappa. La blessure guérit rapidement. C'était superficiel comme soin, mais c'était tout ce qu'il fallait. Elle jeta un coup d'oeil à son patient qui devait à présent prendre conscience de l'étendu des pouvoirs de la mythique, un rare secret qu'elle n'avait partagé qu'avec un cercle très réduit de personnes : la guérison que permettait son fruit était certes faibles, mais elle existait.

Ainsi elle entreprit de rejoindre son frère qui s'était déjà isolé avec le kidnappeur. Ce dernier le regarda, effaré. Il ne comprenait comment ce gamin pouvait dire tellement de choses sur lui seulement en posant quelques questions. C'était... incohérent. Se laissant tomber sur le sol, il abandonna l'idée de cacher quoique ce soit.

- Ils sont emmenés dans un container, dans une crique où un bateau hors-la-loi est caché. Zayne, est-ce que tu es encore en état de continuer la mission ?

Le rouquin regarda le vampire dans les yeux. Il ne voulait pas qu'il se force, et il pourrait finir la mission seul. Il laisserait bien sûr sa sœur avec l'ancien chasseur de prime, ou il le poserait sur une île loin d'ici. Il était hors de question qu'il risque sa vie. Mais il était aussi hors de question qu'il l'écarte : il savait que seul, il ne pourrait pas forcément réussir à tous les sauver. Si le vampire acceptait, il les téléporterait près de la crique, à l'endroit qu'il avait vu dans les souvenirs de son « informateur ».

____________________


Une dizaine de personnes surveillaient l'entrée de la grotte. Tous des hors-la-lois, tous portant le symbole d'un groupe de toute évidence inconnu des révolutionnaires. Il s'agissait d'un aigle rouge, enfermé dans un cercle de la même couleur. Le carmin qui habillait ce sigle semblait avoir été trouvé dans le sang. À l'intérieur, une douzaine de personnes entouraient le bateau et le container. Un silence de mort... Et pourtant, il fallait se frayer un chemin, soit en attirant toutes les personnes à l'extérieur comme le proposerait Erwin – se faisant lui-même appât – ou en acceptant de prendre la place de quelques uns des hommes de main qui, avec de la chance, ne se connaissaient pas tous.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 18:17

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
Une balle dans le bras n’est guère une chose mortelle, cependant, cela peut vite dégénérer si les choses ne sont pas traitées rapidement. Qui plus est, je pensais tant aux infections qu’a ma possibilité de dégénérer à cause du sang. Mais pour l’heure, mon taux d’adrénaline augmentant à cause de l’action, je pensais plutôt au fait de capturer l’homme. Ce dernier se fit vite maîtrisé par mes collègues qui comparé à moi savaient se montrer efficace. Serrant les dents alors que la douleur augmentait doucement mais sûrement au niveau de ma blessure, voilà que la zoan approcha pour alors me soigner. Elle effectua sans tarder les premiers soins en retirant la balle avec une minutie étonnante. Sans doute aurais-je pu m’éviter une douleur supplémentaire si je l’avais guidé pendant l’opération, mais ce qui est fait est fait. La balle hors de mon corps, je m’apprêtais à bander ma plaie, mais celle-ci usa d’un don que je ne connaissais pas pour guérir ma blessure. Arquant un sourcil, je me demandais bien quel genre d’animal elle était.

Quand le rouquin revint vers nous, il nous donna une précieuse information qui pouvait nous faire avancer, cependant, il restait à savoir si je pouvais continuer. Observant mon bras, tentant de mettre de côté les picotements gênants à mon bras, je me mis à réfléchir, sachant très bien qu’il valait mieux parfois abandonner que continuer dans une cause perdue d’avance. Dans le cas présent, il valait mieux abandonner par exemple, plutôt que me jeter à la mort tête baissée.
Pesant le pour et le contre, je vins alors à vraiment analyser ma douleur et réfléchir à mon état émotionnel. Je pouvais encore endurer un peu. Cependant, j’étais loin d’imaginer les horreurs à lesquelles nous serions confrontés sous peu. Je lui répondis d’une voix plus sûr que d’ordinaire, prouvant une prise lente mais certaine de confiance en ces missions.

“ Je peux continuer. Et je te préviendrais si quelque chose ne va pas. “

Ma réponse ainsi formulée, nous nous en allions vers l’endroit prévu et ce que nous y trouvions était assez déstabilisant. Trop de monde pour tenter une entrée discrète. Certes, le rouquin avait un don de téléportation redoutable, mais être totalement discret... Impossible, surtout à trois. Quoi qu’il en soit, j’observais avec les autres ces malfrats et quand Erwin proposa son plan, je déglutis. Jouer l’appât hein ? Il faudra donc profiter de la distraction - ou chaos selon le point de vue - pour entrer ? Soit.

Quand nous nous décidions donc à passer à l’action, ce n’est que quand les malfrats semblaient paniqués et attirés par Erwin que moi et la miss nous nous dépêchions d’agir. Entrant au plus vite sans être vu par mégarde, je suivais le chemin de cet endroit cherchant ce fameux container. Où diable étaient-ils ? Et que nous attendait-il ? N’ayant rien pour réellement me repérer avec aisance tel un haki, je me laissais donc guider par la miss, ne ressentant aucune odeur désagréable de sang.

“ Par où ? “

En effet, je ne savais pas trop par où aller, mais le temps nous manquait. Si par malheur les criminels rebroussaient chemin, ils ne seraient pas vraiment pris en tenaille. Au contraire, c’est nous qui serions piégés comme des rats...

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 18:57

Une machine bien huilée [6]

L'aisance avec laquelle Erwin s'était mis à jouer l'appât n'avait rien d'étranger avec son envie de se donner en spectacle. Non seulement les missions commençaient à devenir parfois ennuyantes, mais en plus il risquait sa vie à tout bout de champs : intervention de l'AOI, exposition à Chairoka, tout était un risque pour lui quand on y pensait. Et pourtant, devant des hors-la-lois le risque était moindre : ils n'avaient pas de lien avec le Gouvernement Mondial, pas de lien avec les organisations les plus dangereuses, si ce n'était peut-être les Décimas. Seuls deux ennemis inquiétaient réellement Erwin récemment : les gouvernementaux et les Décimas. Pour les seconds, il savait que des alliés étaient déjà en train de s'activer pour leur mettre des bâtons dans les roues. Mais comme il l'avait prévu, une bataille entre ses deux principales sources d'ennuis se traduirait par une porte ouverte vers l'un des grands centres du pouvoir, soit du Cipher Pol, soit de la marine.

Alors qu'il interrompait les coups de ses ennemis, sentant une force étrange lui parcourir le corps, le rouquin se voyait déjà en train d'utiliser ses pouvoirs sur ses ennemis pour les défaire aisément. Mais il lui fallait tous les attirer à l'extérieur. Comment cela ? Avec un petit coup de pouce de ses dagues. Le garçon sortit Salvation et tira sur la colline. Une explosion retentit, assourdissante pour qui n'y serait pas préparée. Elle créa un écho dans la grotte qui attira une dizaine de personnes sur douze à l'extérieur, parcourant le couloir tandis que Katia, consciente de l'opportunité qu'Erwin venait de créer, avait changer de forme et s'était accrochée au plafond tenant Zayne dans une main, pour esquiver la patrouille sortante.

Il ne fallut pas plus d'une demi-douzaine de minutes au révolutionnaire pour être encerclé par ses adversaires, apparemment décidés à lui faire regretter de les avoir provoquer. Il avait un sourire satisfait sur le visage. La nouvelle d'une bataille qui s'approchait ne pouvait que le réjouir actuellement : il avait passé trop de temps à ne pas bouger son corps. Cela lui permettait aussi de s'adapter d'une certaine manière en situation réelle. Face à vingt adversaires, il trouvait toujours de quoi s'occuper. Son Haki avait beau être supérieur à une majorité de ses alliés, il n'était pas capable de prévenir de toutes les attaques. Il devait aussi faire confiance à ses sens et à son instinct. Arrêtant les balles dans un temps et créant des lames d'air pour expulser certains mercenaires dans l'autre, il ne comprenait pas la faiblesse de ces personnes censées garder d'aussi importants otages. Peut-être que seule leur ingéniosité leur avait permis d'échapper à la marine si longtemps. Mais... C'était tout de même suspect.

____________________


Katia retomba sur le sol avec une grâce de féline, obligée de lâcher Zayne qui dut se réceptionner comme il put. Elle se craqua le cou en regardant devant elle, localisation les voix de certaines personnes. Plus que deux gardes, et huit voix dans le container. La féline était enfin assez proche pour les sentir. Ils s'approchaient du but.

- Qu'est-ce que...

Le container s'ouvrit et un homme en sortit. Il ressemblait un Apollon, un modèle de virilité à l'état pur. Son torse nu était poilu comme celui d'un grizzli, son dos était pourtant imberbe, observation que pu faire Katia lorsqu'il se retourna pour fermer la porte en métal grinçante. Il ne portait qu'un pantalon en lin d'où transparaissait une couleur rouge pétante au niveau de l'entrejambe. Sûrement un caleçon. C'était étrange, car cet homme disait quelque chose à la brune. Elle l'observa un moment mais finit par laisser cette impression lui sortir de la tête. Il ne restait qu'eux à passer outre.

- Je vais ouvrir le passage. Va dans le container et libère les prisonniers. Surtout, ne te mets pas en danger.

La gamine se leva de sa cachette et sortit sa faux. Elle la fit tournoyer quelques instants avant de la figer dans sa position d'attaque. Puis elle s'élança sous le regard surpris des trois hommes qui s'écartèrent du container pour éviter que l'attaque ne touche l'objet qu'ils devaient protéger.


Dernière édition par Erwin Dog le Dim 25 Déc 2016 - 20:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 19:34

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
Désormais dans l’endroit où étaient les gens, il ne nous restais plus qu’à trouver. Via l’aide de la miss, s’était chose faite rapidement, mais très vite, les choses devinrent compliquées. En effet, il semblait y avoir de nouveaux gardes présents pour garder le fameux container. Tout ceci ne rendait pas facile cette opération... Et difficile de partir avec ce container sans l’aide poussée d’Erwin, pour ne pas dire impossible. Il fallait évacuer d’une manière ou d’une autre les gens sans que cela ne tourne en bain de sang. Réfléchir était un luxe que nous n’avions pas dans la situation présente et cela allait vite jouer en notre défaveur me disais-je.

Tandis que la miss se décida à agir, pour ma part, je décidais de choisir la “ facilité “. Restant caché, je détachais simplement une de mes mains et la laissais aller vers la porte du container. Ouvrant celle-ci donc, il ne me restais plus qu’à l’entre-ouvrir pendant que Katia faisait diversion. Le mieux en terme de tactique serait de faire signe aux gens de sortir, mais je ne faisais pas ainsi. Je me devais de vérifier si personne n’était blessé ou en de mauvaises conditions. Alors quand j’eus l’occasion d’approcher, j’entrais dans la prison de métal et découvrais avec horreur les gens à l’intérieur.

Les trois ingénieurs étaient là, ainsi que d’autres prisonniers et en surplus... Un garde. Faisant un simple “ oups “, je donna un coup envoyant valser l’homme sur le côté et j’observais les victimes de ces kidnapping. Celles-ci étaient bien mises comme il faut comme de vulgaires paquets prêts à livrer. Une telle scène me dégoûtait de voir que des gens encore “ humain “ peuvent se montrer inhumain... L’esclavagisme... Comment peut-on jouir d’un tel marché ? J’étais tellement dégoûté de ce genre de choses que même les criminels comme Ren Tao n’étaient à mes yeux que des enfants de coeur à se contenter de voler des banques ou autre. Le marché d’humain est une chose incompréhensible.
Avançant, je brisais les liens qui retenaient ces personnes et je m’empressais de vérifier qu’ils n’aient rien de spécial. Visiblement, outre une certaine maltraitance mentale, ils n’avaient rien de physique. Rassuré, je m’empressais de lier le garde afin de ne rien risquer de lui, et quand les gens me demandaient qui j’étais, je me contentais de remettre correctement ma capuche.

“ ... Quelqu’un venu vous aider. “

Pas besoin de me déclarer comme étant de l’inquisition ou faire de la pub, pas besoin de me décrire comme un héros avec un nom sur son visage. J’étais juste une personne parmi tant d’autre agissant pour le bien et éviter un drame de plus dans ce monde. À défaut de pouvoir soigner tout les maux de ce bas monde, autant en soigner quelques uns où on peut intervenir. Regardant à travers l’ouverture de la porte, je voyais que les combats continuaient visiblement. Évacuer était risqué et c’est donc un à un que je faisais sortir les gens, les mettant à l’abri comme je pouvais.
Alors qu’il ne restais plus qu’un ingénieur, ce dernier me montra des affaires que les gardes semblaient se relayer durant chaque tour de gardes. Celui que j’avais mis K.O l’avait fait tomber lors de mon coup. Attrapant le dossier, je ne pris pas le temps de le lire, mais je le pris avant de sortir avec le dernier ingénieur. Il fallait désormais fuir. Malheureusement, impossible d’appeler qui que ce soit sans être repéré si ? Il fallait en finir avec ces gens là et s’eclipser au plus vite et mettre en lieu sûr ces innocents.

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 20:08

Une machine bien huilée [7]

Alors que Zayne s'occupait de faire sortir les prisonniers, la fougueuse révolutionnaire s'était décidée à sortir le grand jeu. Faux, forme hybride, elle ressemblait à une faucheuse prête à amener ses ennemis aux portes de la mort. L'Enfer n'était pas loin, et il avait beau être pavé de bonnes intentions, il ne connaîtrait de répit que lorsque quelques imbéciles de vendeurs d'humains viendraient tâter du goût de sa faux. Deux des hommes furent rapidement défaits, l'un dans un coup qui lui coûta un petit sommeil, l'autre par un craquement d'os qui indiqua que ses épaules étaient certainement déboîtées. Mais le dernier, l'homme au corps d'Apollon, était plus résistant. Chacun des coups de la gamine rencontrait une plaque noire, symbole si significatif du Haki de l'Armement. Elle-même ne le possédait pas, et ne le développerait sûrement jamais. Il y avait des choses impossibles dans ce bas-monde. Pourtant, quand elle s'élança vers son adversaire une énième fois, celui-ci sembla décider brusquement d'avoir plus de répondant. Il attrapa la faux et renvoya valser sa manieuse avec un coup de poing dans l'estomac. Lâchant son arme, cette dernière rencontra une paroi de la grotte. Elle eut à peine le temps de se relever que son adversaire était déjà sur elle, et lui enfonça la lame de sa GunScythe dans le ventre. Elle cracha du sang, écarquillant les yeux avant de regarder dans les yeux son adversaire.

- Je... te... connais... Erwin...

Il se retourna alors que la jeune fille restait statique, contre le mur. Puis elle se décida à se libérer de sa pseudo-prison, employant ses forces à retirer la lame de son estomac tandis que son adversaire continuait sa marche. Alors qu'elle finissait cet exploit surhumain, les mains sanguinolentes, elle leva la tête vers l'adversaire et repassa en mode Gun. Son corps venait tout juste de se régénérer qu'elle lança avec un sourire mesquin sur le visage :

- Bouffe-moi ça.

Et le coup partit. L'explosion qui s'en suivit fut multiple, et quiconque aurait été au centre de ce carnage n'avait aucune chance de s'en sortir indemne. C'était du moins ce que croyait la brune jusqu'à ce que la fumée ne soit balayée par une bourrasque venue de l'entrée et que l'homme aux muscles saillants n'en ressorte indemne, tandis qu'autour de lui le paysage semblait avoir subi une grande déflagration. Se mordillant la langue, elle maudit cette personne si résistante.

Mais rapidement la voix d'Erwin se fit sentir, et en quelques secondes il arriva à hauteur de la Zoan. Il dévisagea alors la personne qui lui faisait face, aidant sa sœur à tenir sur ses pieds, quelques peu sonnée par l'utilisation de son pouvoir en forme hybride. Il fronça les sourcils avant d'ouvrir la bouche, puis constata que les personnes qui étaient dans le container sortaient progressivement.

- Nous nous sommes déjà rencontrés. Sur Luvneel, affirma le garçon avec un regard appuyé. Il y a deux ans, ou presque. Tu étais là quand je cherchais...
- Une famille, marmonna le gars en se craquant le coup. Tu ne te souvenais pas de moi à cette époque, et maintenant ?

Ses longs cheveux bleus, cet air à présent mesquin... Il avait mis du temps à s'en souvenir. Mais il comprenait à présent à qui il avait affaire.

- Bran... Tu as... changé.
- Je suis devenu plus fort. Meilleur. Ton père m'a fait ainsi.
- Tu es avec Salomé ?!

Sentant à nouveau son Haki de l'Armement lui parcourir les veines, le rouquin s'élança vers l'homme qui disparut soudainement. Il n'avait pas utilisé son Observation pour le surveiller, comptant trop sur son regard. Déformation de l'espace, des images et... au final il était sûrement déjà loin. « Et merde ! » se dit à lui-même le rouquin. Commerce d'êtres humains ? Ou alors était-ce à cause de leurs recherches que ces ingénieurs avaient été kidnappés. Erwin pestait à nouveau contre lui-même. Cette rencontre avec Salomé et celle avec Bran semblaient le mener vers la compréhension d'un élément qui avait son importance : non seulement il était surveillé depuis des années par son père, sûrement au travers d'autres personnes... Mais en plus il devait se remettre en question. Comment ne pouvait-il pas sentir la voix de Salomé ? Elle devait être proche pour utiliser ses capacités...

- Erwin, Zayne est sorti...

Le rouquin regarda sa sœur et sortit de ses pensées. Il se dirigea vers l'ancien chasseur de prime et lui expliqua la situation, surtout que son père était sûrement derrière ces enlèvements. C'était une information capitale. Tirant les dossiers du vampire, il les ouvrit dans la grotte. Plus personne ne viendrait les embêter pour le moment. Des noms étaient inscrits, des listes de noms avec des localisations : lieux d'enlèvement, date d'enlèvement, de transit... Comme pour faire valoir la qualité des humains qu'ils revendaient.

« Lenord, Lelarch, Leodan... ». Que de noms qui figuraient à présent sous les yeux des révolutionnaires. Erwin soupira. Il n'y avait pas de lieu de livraison, juste des lieux d'enlèvement. Il savait au moins à présent quel genre de personnes pouvaient être ciblés : principalement sur Grand Line, avec des îles à la sécurité douteuse. Alors qu'il se relevait, il lança vers Zayne :

- Nous allons retourner dans la capitale, chez notre contact. J'aimerais que nous allions vérifier que les ingénieurs et les autres personnes kidnappées ont bien rejoint leurs gîtes. Bon travail, Zayne.

Lui tendant la main, il lui proposa ainsi de le téléporter jusque là-bas.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 20:54

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
Les combats semblaient plus intenses qu’avec de simples marines. À vue de nez, je n’étais pas prêt pour jouer dans cette cours des grands. Moi, je me contenterais d’agir dans l’ombre le temps de trouver ma véritable voie. Du moins, c’est ce que je pensais. Alors que les combats tournaient enfin vers une fin normale, je sortais tranquillement de ma cachette afin de vérifier que tout le monde aille bien, rebroussant chemin. Mais très vite, ce fut Erwin qui me tomba dessus à sa façon. Pouvoir surhumain, il avait une utilité certaine, mais aussi le don d’être très prisé par tout le monde. Bons ou méchants... Cette malédiction était celle qui apporterait le plus de malheur à cette personne. En avait-il conscience ?

Remettant le dossier au jeune homme, je vins à lire par dessus son épaule pour voir ce dont il s’agissait et j’eus le malheur de savoir lire à mon grand regret. Par ordre alphabétique était classé visiblement des noms de cibles ou victimes. Précision horrifiante, c’est quand je me mis à lire à la lettre “ L “ que mon sang ne fit qu’un tour. Leodan. L-e-o-d-a-n... J’eus comme un moment d’absence, mais cela ne s’arrêta pas là. Je vis deux fois le même nom et quand j’osais lire la suite, je fus comme absent de plus belle. Leodan Fenrir, Leodan Hinode. Un de mes poing se serra pendant quelques secondes alors qu’Erwin semblait parcourir les autres lettres.
Que faisait le nom de mes parents ici ? Qu’est-ce que cela signifie hein ? J’étais perdu, lancé dans une histoire sans queue ni tête pour le moment, mais qui ne demandais qu’à être résolue. Mais encore une fois, mon cerveau était mis sur pause. Je ne réalisais pas totalement cet état de fait. Mes parents avaient été kidnappés par ces gens pour quoi au juste ? De vulgaires marchands ou autre, ce n’est pas comme s’ils étaient ingénieurs non ? Pourquoi ? Pourquoi ?

Je revins à moi quand la main d’Erwin entra dans mon champ de vision. Secouant bêtement la tête, je tentais de cacher mon étonnement. Je ne pouvais pas tout déballer ainsi, ce serais trop fouillis, trop gros, non, il me fallait le préparer et éventuellement attendre le bon moment. Quoi qu’il en soit, plusieurs options se présentaient à moi et pour une raison que j’ignore, je réfléchissais à comment appliquer la plus difficile.
Je me saisis de sa main pour alors être téléporté. Agissant avec lui pour vérifier que toute cette histoire se terminait, je restais malgré tout à l’écart, essayant de me remettre les idées en place. Merde merde merde !!! Comment suis-je censé gérer ce genre de stress ? Que devais-je faire ? Seule mes parents étaient aptes à me donner de bon conseils, ou Shiro... Essayant de me calmer, je me mis à tourner en rond, jusqu’à percevoir Erwin. Prenant donc mon courage à deux main, aussi surprenant cela soit-il, je le saisis par le poignet pour l’emmener à l’écart. Non, je n’allais pas faire une déclaration ou tenter de violer sa nuque, mais je me décidais à mettre les pieds dans le plat histoire de ne perdre pas plus de temps.

“ ... C’est peut-être un peu précipité, mais j’ai fais mon choix Erwin... “

Le fixant dans les yeux, confirmant les paroles qui allaient suivre, je laissais ma voix aller jusqu’à ses oreilles, prouvant que ce n’était pas une illusion ce qui se déroule sous ses yeux.

“ ... J’aimerais rejoindre l’Inquisition Erwin. Peu importe mon rôle... Je veux aider et soigner ce monde de son mal. Me battre pour la justice tout en respectant mes propres principes et soutenir les tiens.
La seule faveur que j’aimerais te demander... C’est d’avoir en charge cet étrange dossier. J’aimerais... Me pencher sur cet étrange sujet si tu n’y vois pas d’inconvénients. “


Cela pouvais paraitre étrange de vouloir aider ces gens précisément, plutôt qu’aider tout le monde comme je le laissais voir depuis le début, mais je semblais demander ça comme pour faire mes preuves. Attendant une réponse de sa part, je vins alors à doucement le lâcher et ravaler ma salive.

“ ... La marine saura tôt ou tard que je fais partit de la Révolution, donc ... Il est peut-être temps de profiter de l’effet de surprise non ? “

Même si ce n’est pas mon genre et que je n’imagine pas avoir une prime, un jour ou l’autre, ça tombera. En soit, la logique voudrait que les personnes complices - et proches qui plus est - d’un gros primé soit lui aussi considéré comme dangereux. Quitte à perdre cet anonymat, autant marquer un peu les esprits. J’attendais cependant l’approbation de mon “ chef “, fixant ses yeux et indirectement par la suite sa nuque.

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Erwin

Erwin
Messages : 4254
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue56/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (56/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue769/1250[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (769/1250)
Berrys: 148.349.469.666 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeDim 25 Déc 2016 - 21:58

Une machine bien huilée [8]

La déclaration de Zayne ne surprit Erwin qu'à mi-mots. Il fronça les sourcils avant de réfléchir un instant. Il avait besoin de quelqu'un sur ce dossier délicat, mais en soit Zayne était-il la bonne personne ? Pourtant il y tenait. Il aurait été tellement facile de découvrir ses motivations... Et pourtant, le rouquin n'aimait pas l'idée de manipuler le vampire, de pénétrer son esprit. C'était un ami, pas une vulgaire bête ou un ennemi qu'il sondait pour obtenir les informations nécessaires à une mission. Regardant le dossier, il finit par hocher la tête et le tendre à son camarade. Alors d'une voix affirmée, il lança à son camarade :

- J'aimerais que tu localises et secoures chacune des personnes de cette liste. Nous mettrons tous les moyens humains et financiers à ta disposition pour accomplir cette mission, si ça te va. Je me chargerai d'affronter mon père et ses sbires le moment venu.

Il venait officiellement de déclarer sa confiance à Zayne. Puis lui tendant la main, il lui lança sur un ton plus attendri et plus enjoué.

- Bienvenue dans l'Inquisition. Je réfléchirai à la meilleure manière d'utiliser ta sortie de l'ombre en coup d'éclat.

Le sourire aux lèvres, le rouquin finit par s'écarter tandis que Katia lança un regard complice à son nouveau camarade. Après tout ce qu'ils avaient vécu, il n'était pas étonnant de se dire qu'elle le considérait déjà comme un membre de l'équipage à part entière. S'éloignant aux côtés de son frère qui avait encore deux personnes à visiter, ils laissèrent le vampire en possession du dossier.

_______________________

Les ombres se déchirèrent derrière l'homme qui venait de rejoindre la Révolution. Un homme en chaise roulante et une jeune fille qui portait un marteau semblaient s'être amusés à épier la conversation. Ils avaient tout entendu, et grâce à l'aptitude de la jeune fille n'avaient pas pu être localisés. Ricanant, le vieil homme tenta ainsi d'attirer l'attention du vampire. Sa voix rauque perça les ténèbres vivement :

- Zayne Akimura... ou Keith Leodan. Que préfères-tu, gamin ?


Leodan. Ce nom inscrit sur les registres. Ce nom qui sonnait comme la condamnation à mort d'une amitié tout juste scellée. C'était lui, cet homme qui manigançait dans le dos du rouquin depuis des mois, cet homme qui s'arrangeait pour semer sur sa route des pistes erronées. Il avait créé une situation dans laquelle les mines s'écrouleraient, une situation dans laquelle ils ne pourraient pas sauver tout le monde. Et à présent il voulait créer une situation dans laquelle Erwin Dog subirait la trahison d'un ami, d'une personne qu'il tenait dans une certaine estime. Trahir... Mais pour qui ? Et pour quoi ?

- Tes parents sont de charmantes personnes... Tu sais, si jamais je devais... venir à bout d'eux... Ce serait... amusant...

Il ne pouvait pas se lever, alors tuer quelqu'un ? Quelle blague. Mais il avait d'autres personnes prêtes à faire le sale boulot pour lui. Là ce n'était pas un problème. Un sourire sur le visage, il semblait à nouveau goûter aux indicibles plaisirs de la vie.

- Si tu tiens à tes parents... Tu feras... Ce que je te demanderai. Je veux Erwin Dog mort. Tu l'amèneras dans mon piège... Leodan.

La promesse d'une mort contre les parents d'un garçon ou celle d'un étranger tout juste sortis des ténèbres ? Le choix serait sûrement vite fait. Une fois le pacte conclu, et les modalités promises à une rencontre ultérieure, l'homme plongerait à nouveau dans les ténèbres avec sa comparse.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 487
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue37/75[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Left_bar_bleue50/350[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitimeLun 26 Déc 2016 - 16:23

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
New aventure
Je n’étais pas fier de moi, cependant, il me fallait le faire si je voulais tirer mon épingle du jeu. Un jour ou l’autre, j’étais persuadé que Erwin comprendrait le pourquoi du comment et ne m’en voudrais pas. Ou du moins, je l’espérais au plus profond de moi, car si par malheur nos chemins devaient se séparer, je me demande en premier lieu comment se fera. Dans la joie ? Ou la douleur ? Alors que je me refuse de m’accrocher aux gens, on dirais bien que lui a réussit à me faire un peu craquer. Et dire qu’il y a quelques jours de ça je me sentais comme au fond du trou...

Après avoir donc entendu ma demande, le jeune homme me répond et s’écarte accompagné de son autre acolyte, me laissant là, armé de ce dossier troublant. Pendant quelques secondes, cela me rappelais juste le bon vieux temps, à l’époque où j’étais encore chasseur de prime, mais là... Une des cibles n’est ni plus ni moins ma propre famille. L’enquête ne serait pas aussi joyeuse que s’il s’agissait de simple civils que je ne connaissais pas. On parle de ma famille là...

Mais alors que je commençais à m’enfoncer dans les ténèbres que sont mes pensées actuellement, une voix rauque me tira de ma torpeur. Une drôle de voix. Me retournant alors vivement, je tentais de capter l’origine de ces mots. Qui ? Comment savaient-ils pour ça ? Quoi qu’il en soit, les faits étaient là : ils connaissent mon identité. Chose dangereuse pour moi, car Erwin me faisait quelque peu confiance. Qu’en serait-il s’il apprenait que depuis le début je lui mentais ? Qu’importe que ce soit pour la bonne cause, cela reste une trahison en soit non ? Alors que le vieil homme jouait à la psychologie avec moi, pour ma part, je tentais de réfléchir et peser le pour et le contre de chacune de mes options.
Mais très vite, l’homme utilisa comme argument une chose que je n’aurais pas voulu entendre. Il détenait mes parents ? Bluff ou non, je ne pouvais pas jouer à pile ou face sur ce sujet. S’était ridicule que de tomber dans un piège de la sorte, mais c’est ainsi. Mordillant une de mes lèvres, je m’apprêtais à le supplier d’arrêter, jusqu’à ce qu’il dévoile son plan. Pris au piège, j’allais être son instrument de mort pour piéger Erwin et lui faire goûter à la défaite.

Que faire ? Emmener Erwin dans ce fameux traquenard ? Jouer ce rôle ? Je me devais de refuser, mais sa menace pesait encore et toujours... C’est donc impuissant que je tombais à genoux alors qu’ils disparaissaient après que mes mots aient franchis la barrière de mes lèvres.. Mentalement, j’étais vaincu, je ne pouvais que abdiquer et devenir le pion sur l’échiquier de cet homme. Manipulateur manipulé, quelle ironie ?

“ ... Entendu. “

Je ne pouvais pas faire autrement. Ce serais difficile, mais je me devais le faire. Il avait mes parents en otage à l’entendre et de ce fait, la raison même de ma personne à vivre jusqu’à maintenant. Pour l’heure, je ne voyais pas de solution alternative, toutes les pièces étaient en place et à moins de déplacer moi-même à son insu l’une d’elles, impossible de m’échapper de son plan bien ficelé. Débutait donc une partie d’échec mental des plus coriace où au final, il connaissait chacun de mes coups à l’avance. Mais alors... Comment faire pour prendre le dessus ? Pour l’heure, cela m’était impossible, mais je devais, je me devais de trouver une solution, ou bien Erwin était en grand danger. Quoi de mieux qu’un ami pour se faire poignarder dans le dos ? Outre des criminels paranoïaques, qui se méfierait d’une personne proche ? Je me comparerais presque à une bombe silencieuse et j’avais que deux choix : exploser comme on me l’ordonnais, ou me désamorcer, sans l’aide de qui que ce soit.

_________________
[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]   [Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] - Une machine bien huilée [Pv : Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» La Cerise s'efface, le Bien trépasse [hentaï, PV Vaelz]
» Pensionnat Hentaï*! // Partenariat ?
» Une bonne douche bien méritée [PV Lelouch][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 5 :: Île de Bulgemore-