Partagez | 
 

 [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Dim 30 Oct - 17:34

Sombres Mineurs [1]

L'Île au Trésor n'avait pas grand chose d'extraordinaire pour le commun des mortels. Ayant trait plus au lieu touristique qu'à la véritable exploitation minière, la plupart de ses galeries se trouvaient être ouvertes au public. Une véritable aubaine pour les chercheurs et autres explorateurs du dimanche qui prônaient leurs découvertes « scientifiques » en bon et due forme dans des articles pompeux, relatés par les journaux indifférents du Gouvernement Mondial. Aucune raison de se soulever ici pour les visiteurs qui ressortaient souvent heureux de leur visite. Quelques familles avaient, à priori, trouvé amusant de loger à proximité pour rejoindre Bulgemore et occuper les enfants dans les tunnels.

Quelques chariots revenaient encore, pleins de minerais et de charbon, faisant comprendre que l'exploitation n'était pas arrivée à son terme. Pourtant, pour la VMS, cet endroit n'était pas le plus rentable de tout Grand Line. Elle ne vivait que grâce aux commissions prises sur les logements et les activités de la mine.

- Ça devrait suffire pour aujourd'hui, fit Gene en craquant son cou, le regard arqué vers les autres mineurs.

Le révolutionnaire faisait autrefois partie de l'équipage de Stan Kubrique. Suite à l'annonce de son intégration à l'Inquisition, il avait sauté sur l'occasion pour demander des responsabilités plus importantes. Alors Katia Ray l'avait envoyé ici. Quelle saleté ! Il n'aurait jamais osé espérer avoir un aussi bon poste dans d'autres conditions, n'est-ce pas ?! Quel ennui. Infiltrer cet endroit pour obtenir des informations n'était pas dangereux : c'était stupide. Il avait juste confirmé ce qui était déjà public, et il ne pouvait pas accéder au bureau du directeur pour y voler des papiers importants puisque des gardes le surveillaient toute la journée. Cette position désagréable le perturbait. Mais au moins, il pouvait continuer à surveiller les activités des mineurs. Récemment, le rythme s'était accéléré pour des raisons évidentes : augmentation de la demande. La marine cherchait à fondre des nouvelles armes avec les recrutements de masse. Cette demande poussait parfois les travailleurs jusqu'aux bords de la fatigue, mais pour un révolutionnaire cet assujettissement n'était rien. Il s'était d'ailleurs bien gardé d'en toucher deux mots à ses supérieurs. Les connaissant pour le peu qu'il les avait vu, ils auraient sûrement annulé sa mission.

Après avoir passé autant de temps dans les mines, Gene avait remarqué quelques éléments qui pouvaient cependant lui porter intérêt : les mesures de sécurité étaient moins respectées, les ouvriers étaient plus mis en danger. Ces informations factuelles ne prouvaient pas grand chose, mais les mineurs semblaient s'ouvrir secrètement à des actes de rébellion, comme ça avait été le cas sur Dwarf Town quelques temps auparavant. Pourtant, en augmentant les mesures de sécurité, la VMS pourrait garder son capital. Cette organisation civile n'avait rien à gagner à l'insécurité de ses employés. Force était d'admettre qu'ils n'avaient pas un mauvais fond, mais leur esprit compétitif les obligeait à mettre les bouchées doubles quand la marine l'exigeait.

Alors que l'heure de quitter les lieux approchait, Gene commença à ranger son matériel dans les râteliers mis à disposition. Son maître d’œuvre lui avait demandé, avec six autres gars, de commencer l'exploration d'un tunnel non sécurisé. Certains avaient peur, mais ils devaient nourrir leurs familles. Le révolutionnaire était quant à lui simplement téméraire. Et en retard. Il aurait déjà du faire son rapport durant sa pause déjeuner, mais avec la bouteille de sake que ses camarades avaient ramené...

Et alors qu'il se dirigeait vers la sortie, un léger tremblement de terre se fit entendre. En temps normal, il n'aurait pas été suffisant pour créer un éboulement, mais il n'y avait pas de poutre pour maintenir le plafond de pierres effritées. Un premier bloc tomba, et un autre suivit rapidement. Instinctivement, Gene se jeta sur le côté pour éviter un maximum de dégâts. Un des gars fut écrasé sur le coup. Les autres reculèrent avec hâte, et lorsque le petit séisme fut passé, ils purent observer l'horreur de leur nouvelle réalité : ils étaient coincés au plus profond de l'île au Trésor.
__________________

L'arrivée sur l'île s'était faite dans la plus grande des discrétions, dans l'appartement réservé pour Gene aux frais de l'Inquisition. Les frais ouverts aux logements des membres coûtaient un certain pécule par mois, mais ils étaient nécessaires. Erwin avait fait le serment de s'occuper de chacun de ses camarades, même de ceux avec qui il avait le moins de liens. Et c'était ce qu'il tentait de faire actuellement, en prenant part à la recherche de Gene. Il avait déjà rencontré le jeune homme pour s'assurer de son honnêteté intellectuelle et lui offrir un poste. Son enthousiasme était réel, mais ses compétences ne le destinaient pas au front. En combat, il avait tout à apprendre. Seul élément qui le sortait du lot : sa capacité à tisser des liens sociaux, à se faire apprécier et à faire en sorte qu'on se confie à lui. Un tel élément avait sa place dans des missions d'infiltration, et l'un des objectifs des révolutionnaires était de fragiliser progressivement les liens entre la VMS et le Gouvernement Mondial.

- Il n'est pas rentré, constata Fay en levant la tête vers Zayne et Erwin, regardant la date du journal de la veille sur le bureau de fortune.

La Zoan portait dans son dos des ailes de papillon, comme à son habitude. D'un regard, le rouquin lui indiqua qu'il vaudrait mieux les faire disparaître : alerter les autorités locales n'était pas dans ses objectifs. Las, l'horlogère reprit sa forme humaine. Elle était plutôt jolie, plutôt mignonne. Ses cheveux blonds attachés en chignon d'où sortaient deux baguettes et quelques mèches lui donnaient un air négligé. Son regard, chaleureux, ne laissait pas présager quel type de personne elle était. Pourtant, lorsqu'Erwin l'avait recruté, elle avait rapidement pu mettre ses talents à disposition. Commerçante, son toucher avec les autres était tel qu'elle représentait un atout indispensable pour l'Inquisition, comme elle avait su le prouver dans l'attaque sur Luvneel.

- Par où commencer ? Fit alors le rouquin en tournant la tête vers le vampire, faisant déjà appel à ses capacités de réflexion.
__________________

- Il ne faut pas qu'ils sachent. Pour l'éboulement. Étouffez l'affaire.
- Mais... Maître d’œuvre...
- C'est un ordre.
- Et les... Les mineurs ?
- Ils finiront par crever. Condamnez les tunnels qui mènent là-bas. Des gaz... Prétextez des gaz. Je m'en fiche.

L'homme partit du poste avancé dans la mine. Il avait peur. Pauvres gars.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Dim 30 Oct - 18:08

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Inquiétude
Une mission c’est différent d’un entraînement. Lors d’un essaie, ce n’est pas grave si l’on échoue, alors qu’en cas réel... Il n’y a pas de deuxième chance. Il serait illogique de ma part de dire que c’est pour ça que je reste un agent de soutient et que je désirais uniquement cela, après tout, en médecine c’est d’autant plus risqué que quand on est sur le terrain. Une opération critique n’a jamais de deuxième chance ou de possibilité d’être facile. Si on rate sa chance, on peut envenimer une situation ou pire, tuer. Pourtant, je semblais mieux gérer se stress, alors que la peur du terrain était plus grand et persistante, allez savoir pourquoi.

Ainsi donc, téléporté sur les lieux grâce au taxi humain mondialement connu, je regardais avec étonnement la femme papillon. Pas mon genre si l’on tient compte de mes goûts, mais là n’est pas la question. Une affaire de la plus haut importance se profilait sous nos yeux. De ce que j’avais compris, un membre de la révolution - ou membre en devenir - était porté disparu ? Il fallait donc le retrouver. Jusque là, rien de bien compliqué. Une histoire sans soucis en vue, juste un coup avec énigmes et réflexions pour retrouver une personne.

De ce fait, quand le rouquin me demanda par où commencer, j’eus presque l’idiotie de répondre sans me moquer : par le commencement. Parcourant la pièce, je vins alors à prendre le journal de la veille et simplement le reposer. Un simple journal... Il fallait creuser un peu plus l’affaire. N’y a-t-il donc pas un carnet de bord ? Un truc où la personne ferait des rapports à envoyer ou transmettre ? Non... Trop risqué, après tout, il suffirait qu’un intrus entre, tombe dessus et hop, la couverture est grillée.

“ ... Je suis médecin Erwin... Pas déte..”

Alors que j’allais simplement énumérer une vérité, je vins à remarquer une chose. Au sol se trouvait quelques saletés, cependant, pas n’importe quel genre de saleté. Je ne suis pas détective, cependant, être médecin en devenir signifie avoir une attention au détail supérieur à la moyenne, de ce fait, je me penchais pour alors voir cette saleté. De la terre, du minerais... Pour Erwin, j’allais sans doute dire une chose qu’il s’avait déjà, mais notons le : je n’avais eu aucun réel débriefing, j’étais mis dans l’action sans aucun matériel. Je partais de zéro.

“ .. Travaille-t-il à la mine ? ... Si oui, il me semble logique d’aller voir en premier lieu. En espérant que rien ne soit arrivé. “

Pas que je sois pessimiste, cependant, dès que je pense à une mine, immédiatement je pense aussi à des éboulements, des conditions de travail miteuses, de la maltraitance et des dangers inconsidérés pour récolter juste des matériaux en tout genre. Pour sûr, il y a mieux comme boulot dans ce bas monde. Continuant de chercher quoi que ce soit qui pourrais nous aider, je vins finalement me retourner vers Erwin.

“ Dit moi simplement ce qu’il faut savoir au sujet de cette mission. Quel était l’objectif du disparu, la situation de l’île, la réelle cible de la mission etcetc. Tout ce qui pourrais d’une manière ou d’une autre nous aider à retrouver cette personne. De plus, sans vouloir t’affoler... J’aimerais que des gens se tiennent prêt à agir pour soigner ou autre, ou alors, il me faut au plus vite de quoi soigner. Scalpel, fils, aiguille, désinfectant, morphine... “
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Lun 31 Oct - 13:54

Sombres Mineurs [2]

L'investigation avait commencé. Après une première remarque qui indiquait qu'il s'apprêtait à refuser la recherche, l'Akimura changea d'optique. Son regard aiguisé donnait un nouvel œil sur la situation. Les membres de l'Inquisition étaient biaisés par leurs connaissances de certains faits comme les liens entre le Gouvernement Mondial et la VMS, qui les obligeraient d'office à suspecter un échec dans la mission d'infiltration et un sort tragique pour celui qui avait été localisé. Mais Zayne ne faisait pas montre de plus d'optimisme. Il pensait juste différemment : la mine comme premier lieu de recherches. Le rouquin aurait sûrement d'abord préféré le contact avec les autorités locales, et il se serait trompé.

Mais il fallait commencer par le commencement. Les questions étaient pertinentes. Il fallait commencer par retracer les enjeux, tenants et aboutissants de cette mission, les raisons de leur présence sur l'île en somme. Les précautions qu'il demandait étaient par ailleurs essentielles à la réussite de cette mission : du matériel chirurgical. Le vampire était un médecin, il sauvait des vies malgré sa soif de sang qui le tiraillait souvent. Prendre le contrôle sur ses instincts était incroyable, et parfois impossible s'il s'en référait à son expérience passée avec les vampires.

- Gene avait pour mission de récolter des informations sur la VMS, la société minière qui est présente sur cette île. Nous n'avons pas de cible, si ce ne sont les relations entre l'entreprise et le Gouvernement Mondial.

Il expliqua alors les raisons qui le poussaient à agir : la production massive d'armes due aux nombreux recrutements dans la marine, la perte de terrain des révolutionnaires suite à la mort d'Arias. Il n'épargna pas les détails. De toutes les manières il savait son interlocuteur capable de déceler ces vérités s'il ne les lui présentait pas. L'enjeu était militaire. Celui qui occuperait le terrain des exploitations minières aurait un atout supplémentaire concernant la pression qu'il pourrait mettre sur son adversaire, et réduirait le champ des possibles. Mais il ne s'attarda pas sur tout cela, préférant parler de ce qui était le plus important. L'infiltré, Gene, était entré dans une équipage de mineurs deux mois auparavant. Il avait réuni quelques informations basiques que le public connaissait déjà, et n'était pour l'instant sur aucune piste. Les seuls éléments intéressants qu'il avait pu soulever étaient les mesures de sécurité concernant le bureau de Zarakai, le cadre présent sur l'île.

Une fois qu'il eut fini son débriefing, le rouquin se retourna pour observer ce qu'il se passait par la fenêtre. Ils étaient sous terre, comme la totalité du village. Seules des lumières artificielles attachées au plafond et aux murs offraient une visibilité sur le reste des habitations. En bas, dans les rues, des mineurs sortaient pour aller boire un verre, sûrement dans le but de se détendre après une dure journée de travail. Les mines étaient donc vides à cette heure-là, sûrement inaccessible.

- Les mines possèdent de nombreux tunnels, confia Fay en regardant le garçons. Nous devrions d'abord localiser le tunnel dans lequel travaille Gene. Le mieux serait d'interroger certains de ses collègues. Si ses patrons ont quelque chose à cacher et que nous allons directement les voir...

Erwin acquiesça d'un signe de la tête en regardant la jeune fille, puis tourna le regard vers Zayne. Il allait falloir être efficace. Les heures étaient comptées, surtout si les craintes du vampire étaient avérées.

- Je vais demander à ce que l'hôpital de Yakoutie Island se tienne prêt, et réunir du matériel au cas où on ne peut pas déplacer certains blessés pour que tu puisses agir dans l'immédiat. Pendant ce temps, soutirez des informations aux mineurs, dans le bar. Est-ce que vous êtes d'accord ?

Fay marqua un temps d'arrêt mais acquiesça finalement. Si Zayne était d'accord, elle sortirait avec lui de l'appartement et se dirigerait vers le bar le plus proche pour commencer à interroger les autres mineurs. Ils auraient sûrement quelques informations à se mettre sous la dent bien rapidement, mais de quelle nature ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 1 Nov - 1:58

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Inquiétude
Si demain je devais être un pilier de la révolution mené par Erwin, j’exigeais que cette dernière soit transparente aux yeux du monde. En effet, la transparence était la première chose que je reprochais à ce monde. Et c’est cela que j’ordonnais au jeune homme proche de moi, je voulais savoir les détails de l’histoire pour savoir qui est en danger et pourquoi. Ainsi donc, il s’agissait d’une récolte d’informations pour saboter certaines relations et affaiblir militairement parlant l’ennemi. Noble cause ? Pas vraiment, là, il s’agissait d’un conflit qui ne me regardais pas. En effet, si demain je devais entrer dans la révolution, ce ne serait pas pour sa valeur des combats armés, mais bel et bien ceux qui sont moraux. Sauver des vies, aider et tendre la main aux faibles telle était ma voie. Me battre pour “ punir “, ce n’est pas ma vocation. Répondre à la violence par la violence était un ultime recourt auquel je restais interdit, d’où le fait que cette histoire d’armement et cette prise de contrôle des mines afin d’avoir un avantage ne m’enchante guère, mais soit...

“ ... Je vois... “

Pas besoin d’en dire plus, le jeune révolutionnaire était suffisamment connaisseur pour comprendre ma façon de réfléchir actuellement et donc ce que signifiais ce simple “ je vois “. Pas besoin d’explications ou d’un dessin, j’allais simplement rester ainsi et opérer pour mes convictions et non celle de la mission. Récupérer Gene et sauver des vies était ma seule priorité.
Je vins compléter les dires de la demoiselle concernant qui on devais interroger en premier.

“ Notre couverture serait grillée, ou alors nous aurions des chances d’être mis sous surveillance à cause d’une curiosité trop... Maladive. Interroger des collègues me semble plus judicieux. Qui de mieux qu’un homme au charbon pour parler de ce fameux charbon. “

Approuvant la méthode d’action, je vins donc à sortir avec la miss pour interroger des gens. Le point positif du fait d’être sous terre, c’est qu’il n’y a pas de lumière naturelle et du coup, le manque de lumière me redonnait des couleurs, signe que j’étais à 200% de ma forme et c’est une bonne chose. Entrant dans le bar, je vins me mêler à la foule tant bien que mal avant de poser quelques questions. Me faisant passer pour un médecin itinérant, je me mis à poser des questions sur les conditions de travail. À mon grand regret, toutes ces personnes présentes étaient en proie à de la Silicose ou d’autres maladies du genre pulmonaires... Regrettable me disais-je, mais quoi qu’il en soit, je vins alors à poser des questions sur des gens disparus via une pirouette dans une discussion. Restais à voir ce qui allait se passer.

J'espérais que Fay de son côté n'avait pas de mal. Après tout... Il est si classique de voir de jolies demoiselles être prise pour une fille de joie dans ce genre de bar ou autre. Les joies de l'alcool...
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 1 Nov - 11:05

Sombres Mineurs [3]

De deux maux il fallait choisir le moindre. Le Gouvernement Mondial et la Révolution avaient chacun leurs torts. Il n'était pas plus apte à comprendre cette vérité que quelqu'un qui avait côtoyé de très près les hautes strates des deux. Yoko Ceresa et le directeur du CP9, ou encore Viktor Poka, étaient forgés dans le même moule. Pareillement pour Sayouri et Ronald, ou Karast. Quant aux autres anciens maréchaux, ils avaient tous leurs torts : là où les marines étaient capables de faire appel à un Buster Call pour éliminer leurs ennemis, Oulanov menait des actions terroristes qui n'avaient certainement pas épargné certains proches des imbéciles en tête de faction. Les haines viscérales s'alimentaient, et le sang continuait de couler. Mais renverser l'ordre mondial, malgré les risques que cela représentait, était une priorité pour le rouquin qui connaissait quelques unes des facettes sombres de ce monde telles que Marijoa ou l'extrémisme de certains ordres comme la mise à mort d'îles ennemies.

L'attitude de Zayne lui rappelait donc la sienne, lorsqu'il avait commencé à voir les vérités de ce monde. Il s'était heurté à un mur de scepticisme. Le sien, devant les us des plus grands. Pourquoi Arias avait-il éliminé la moitié de la marine ? Pourquoi les marines arrachaient-ils constamment les vies de révolutionnaires ? Quels étaient les crimes des pirates comme Kururu pour avoir été pourchassés, menacés par le Gouvernement Mondial ? Et cet enfant sur l'île de Micqueot, et ses parents, qu'avaient-ils fait au CP9 pour mériter un tel sort ? Ces questions tourbillonnaient dans la tête du capitaine de l'Inquisition durant ses nuits sans sommeil. Il était parfois tiraillé par ses propres démons, ou par ceux des autres. Lui ne souhaitait aucunement tuer des innocents. Et tant qu'il le pouvait, il ne serait pas le bourreau des coupables.

En quittant la pièce où se trouvaient Zayne et Fay, il n'exprima pourtant aucun de ses doutes qui auraient pu influencer le vampire. Ce garçon devait se faire son avis sans qu'il ne le biaise trop. Sa liberté de pensée était importante aux yeux du rouquin. Chaque personne qui était restée aux côtés de la Révolution l'avait fait par conviction : pas seulement pour ses idéaux, mais aussi pour ses méthodes qui épargnaient les civils. Un jour, le jeune Akimura aurait un choix à faire.

- Préparez des blocs opératoires, du matériel médical, fit Erwin en entrant dans l'hôpital de Shivering Island. Je veux aussi du matériel d'urgence. Potentiels dangers dans une mine.
- Erwin...

Camille Campbell était arrivé derrière son capitaine à peine quelques secondes après l'apparition de ce dernier. Il n'avait pas l'habitude de recevoir ce genre de visites impromptues. Avec les derniers événements, il pensait même qu'il se passerait un certain temps avant d'avoir l'occasion de revoir Erwin Dog : d'autres membres de l'Inquisition étaient après tout déjà présents sur Shivering. Mais il s'était de toutes évidences trompé. Acquiesçant simplement aux requêtes du rouquin, il fit mander le personnel nécessaire et constitua une trousse avec le nécessaire d'opération de secours : il y ajouta tout de même quelques masques à oxygènes au cas-où.

Le bar était rempli de mineurs à la langue bien pendue, qui commentaient allègrement les formes de l'horlogère. Celle-ci s'était arrangé les cheveux dans le but de paraître plus féminine. Elle avait aussi laissé sa clef de combat dans l'appartement de Gene, de manière à ne pas s'encombrer. Il était aussi plus facile de faire parler les mineurs avec un joli minois sans défense, en temps normal. Alors que Zayne progressait de son côté, la demoiselle rencontrait pourtant le mur des remarques machistes qui débectaient avec abondance les questions qu'elle tentait de leurs poser. Seule petite information qu'elle réussit à extraire : un léger tremblement de terre avait secoué les mines. Mais pour ces garçons, aucun disparu.

De son côté, Zayne eut plus de chances. Les langues se déliaient plus facilement entre congénères du même sexe, quand l'alcool avait commencé à imbiber l'atmosphère. « C'vrai que j'pas vu Ricky aujourd'hui... C'bizarre il vient toujours ici avec... C'qui les p'tits gars déjà ? Saksa et Poro j'crois... ». Des gens avaient effectivement disparu. Des noms de gars qui appartenaient à la même escouade de mineurs. Laquelle déjà ? La 12, dans le tunnel 395. Mais d'autres gars étaient revenus de ce tunnel. Et puis le 396 n'était pas encore ouvert. C'était à cause des gars, le maître d’œuvre avait dit... Qu'il fallait d'abord attendre pour les gaz.

S'avançant en direction du vampire, Fay finit par réussir à s'extirper de la foule des prédateurs. Son regard se porta sur Zayne tandis qu'elle cherchait à lui communiquer ses informations, ce qu'elle fit sans plus tarder lorsqu'ils furent sûrs que personne ne les entendait plus. Dans un coin de la salle, disparaissant dans l'ombre à vitesse grand V, un petit espion venait de comprendre que la situation était étrangement critique.


Dernière édition par Erwin Dog le Jeu 3 Nov - 23:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 1 Nov - 21:45

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Inquiétude
Investigation spéciale, je prenais mon rôle très au sérieux et c’est ainsi que les langues se déliaient. Ne jouant de rien, mais laissant juste mon corps parler, je ne me doutais guère que j’usais d’un de mes “ dons “ vampiriques me permettant de faire dire certaines vérités. Quoi qu’il en soit, ce que j’appris ne me rassurais guère... Cette histoire de gars ou de gaz ne me faisait croire qu’à une chose : une situation d’urgence. De ce fait, quand la miss arrivait enfin à arriver à moi, je m’empressais de lui transmettre ce que je savais, suite à quoi, je me levais avec rapidité.

“ Il faut faire vite... Des gens sont peut être réellement en danger. “

Ignorant qu’on étais surveillé depuis peu, je commençais donc à chercher mon chemin. Après tout, je ne connaissais pas les lieux, et là, il fallait être discret. Pas question de demander à un passant où trouver le tunnel numéros x.. Après tout, qu’est-ce qu’un civil irait faire dans un tunnel de mine hein ? Non, il fallait se débrouiller et faire avec. Mon regard exprimait clairement une hâte alliée de l’inquiétude. Si des gens étaient piégés pour x ou y raisons, il fallait les secourir au plus vite. Et s’il y avait une réelle histoire de gaz, le pire était à prévoir, pour ne pas dire qu’il fallait s’attendre à des morts. Cette pensée me glaçait le sang, mais pas le temps de me morfondre, je devais agir sans quoi, des gens risquaient peut être gros.

“ Pressons le pas... “

Je ne voulais pas stresser la miss, mais là, c’est moi qui craquais un peu. J’avais besoin d’être calmé, sans quoi j’allais griller notre couverture. Je paniquais à l’idée d’échouer un quelconque sauvetage et c’est compréhensible. Le stress de la première fois après tout. Ma respiration accélérait, mon coeur battait la chamade et des sueurs froides se faisaient voir. Et merde... J’allais vraiment devenir dingue tant c’est difficile à supporter comme pression.

Après des recherches minutieuses, je vins alors à regarder la miss.

“ ... Tunnel 395 ou 396 ? Au pire.. Il faut se séparer je crois. “

Faisant une grimace à cette pensée, je vins alors à donner quelques conseils à la demoiselle bien que pour l’heure, s’était plus à moi.

“ Pas de risques inconsidérés... Au moindre risque, il faut rebrousser chemin et y aller plus nombreux. Le moindre éboulement peut avoir des conséquences désastreuses. Idem en situation de combat, rien de risqué, sinon ça peut vite avoir des conséquences terribles. “

Et suite à ça, j’allais vers le 396.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Jeu 3 Nov - 23:44

Sombres Mineurs [4]

Le matériel en mains, le rouquin n'attendit pas avant de se téléporter dans l'appartement de Gene où il revêtit un attirail de mineur qui se trouvait dans le coin. Le camouflage n'avait rien d'une spécialité pour lui, et à vrai dire il risquait de se faire reconnaître, mais avec quelques traces de charbon sur le visage et un bleu de travail, il ne risquait pas grand chose. Pioche à la main et sac de toile sur le dos, le révolutionnaire se dirigea vers la taverne d'où il vit sortir ses deux compagnons. La jeune femme avait l'air un tantinet vexée tandis que le vampire semblait soucieux. « Tunnel 395 ou 396 ? ». Se séparer ? Les deux tunnels étaient sûrement l'un à côté de l'autre. L'opération leur demanderait, avant, de se diriger jusqu'aux ascenseurs qui menaient vers les sous-sols.

En arrivant à proximité de ces derniers, après avoir donné au vampire le sac en toile qui contenait les outils chirurgicaux qu'il avait demandé, le rouquin fit un signe synonyme d'arrêt. Ils avaient en face d'eux une demi-douzaine de gardes, inhabituelle surveillance pour des ascenseurs censés menés à des mines.

- Je m'occupe d'eux, marmonna le révolutionnaire en sortant de l'ombre.

Il titubait. Apparemment, il avait décidé de jouer l'homme bourré, sûrement pour attirer l'attention de ces surveillants. Son apparence, celle d'un mineur en bleu de travail, avait le mérite d'être le bon reflet d'une réalité sociale. Pourtant, bien plus crispés que d'habitude, les gardes pointèrent leurs armes en direction du faux travailleur. Ils n'avaient pas de masques à gaz, alors qu'ils se trouvaient à quelques centaines de mètres de la zone qui avait été signalée comme étant à condamner... Et qui plus est, ils portaient des armes à feu, à silex, qui auraient pu provoquer des explosions en cas de contact avec certains éléments.

En s'avançant vers eux, le rouquin avait cependant oublié deux détails qui donnaient des indices aux gardes quant à son faux état d'ébriété. D'une part sa pioche, dans son dos, qu'il n'aurait pas du avoir à la sortie des bars. Et d'autre part ses gestes un peu trop précis, un peu trop travaillés pour un jeu d'acteur totalement bidon. Il dut alors se reporter sur la chose qu'il faisait en grande partie de son temps : parler.

- Eh, les gars, j'vais au boulot !

Les tromper avec ce type de ruse ridicule était risible, au point que les hommes le regardèrent sans savoir s'ils devaient ou non tirer. Braquant leurs armes, ils finirent par se décider, après trois sommations d'arrêt, à ouvrir le feu. Soupirant, las, le révolutionnaire esquiva les tirs avec une agilité qui lui était propre. Il n'avait même plus besoin de jouer la comédie. Son plan était bien sûr voué à l'échec : Fay l'aurait parié. Elle l'avait cependant laissé faire : il fallait qu'il se convainque de son incapacité à produire des effets de scènes convaincants lorsqu'il n'était pas convaincu.

- Ne tirez plus ! Je me rends ! Lança-t-il alors en levant les bras en l'air.

Les tirs cessèrent. Au moins ces hommes écoutaient, c'était une bonne chose. Avec un sourire sur le visage, il tenta de leur rajouter un :

- Vous savez, on peut s'arranger, si vous voulez bien oublier de nous regarder quand on passe... !

Une nouvelle salve de tirs, bien mérités, par des adversaires devenus muets d'aberration. C'était tout ce qu'il gagnait à jouer la comédie ou à marchander. Ne restait plus que la solution finale. Son corps sembla s'emplir d'un semblant de fluide de l'armement alors que le besoin, l'envie de frapper se faisait pressante. En un rien de temps, il assomma sans danger les six gardes. Pour le regard d'une personne normale, il aurait été difficile de suivre l'action, mais il ne s'était pas foulé en abusant de son pouvoir de téléportation. Se retournant, il lança à ses compagnons :

- La voie est libre ! 396, donc ?

Prenant l’ascenseur en direction des mines, il tournait son regard vers Zayne de temps à autres. Le brouhaha de l'habitacle n'avait rien pour rassurer, mais ni l'horlogère, ni le rouquin n'y prêtaient attention. Il devait s'agir de quelque chose de banal dans ces ascenseurs maltraités par le temps et l'usure. Ce qui les interpellaient plus, c'était la vitesse à laquelle ils descendaient : avec une lenteur exagérée. Pourtant ils n'échangèrent pas dessus et n'augmentèrent pas la vitesse du trajet, au risque de créer un problème d'ordre technique.

- Une fois arrivés en bas, nous nous disperserons pour couvrir le plus de terrain possible. Si mes doutes sont justifiés, des gardes patrouilleront dans la zone. Il faudra soit les éviter, soit les assommer, avertit Fay avec un regard des plus sérieux.
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Sam 5 Nov - 18:38

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Exploration souterraine
Nous dirigeant vers l’endroit prévu, que de surprise de voir Erwin déguisé nous interpeller. De toute les personnes dans ce bas monde, je ne m’attendais pas de le voir débarquer ici, mais soit. Recevant ce que j’avais demandé, je me sentais déjà un peu plus dans mon élément, reprenant mon rôle de médecin et non de simple enquêteur. Alors que nous allions enfin y arriver, voilà qu’un barrage de soldats nous attendait et ne semblait pas apte à nous laisser passer. Cependant, quand on a un Erwin dans son équipe, presque rien n’est fermé et pour cause. Restant simple spectateur, j’observais la manière de faire du jeune homme. Rapide, diplomate au possible, j’étais loin de l’image que je me faisais d’un possible conflit entre révolutionnaires et d’autres factions. Malheureusement, mon doute quant à ses méthodes ne disparaissaient pas totalement. Je ne me ferais pas leurrer si facilement par de belles paroles car jusqu’à preuve du contraire, on ne change pas le monde avec des mots, pas uniquement du moins.

Une fois la voie libre donc, nous avions enfin la chance de pouvoir entrer et ce que j’admirais n’était guère plaisant. L’endroit était vraiment dégueulasse avec cette poussière ou autre. Je ne suis pas un maniaque à ce niveau là, mais quand même... Entrant dans ce qui allait nous servir à descendre, j’écoutais les dires de mes compagnons. Les ordres étaient simples et je n’avais rien à redire quant à ces derniers. Le plan me satisfaisait totalement, il suffisait juste d’être prudent et ce mot, c’est mon surnom. Après les gardes, voilà un autre imprévu. Alors qu’on approchais du fond, séparé par seulement une vingtaines de mètres du bas, l’ascenseur se stoppa de manière inhabituelle. Le système était tellement pourri qu’il venait de se bloquer. Grognant de mécontentement je me contentais de lâcher un profond soupire.

“ ... C’est vraiment pas le genre de blague que j’apprécie... “

Je n’accusais guère mes compagnons d’être complice d’une farce, mais je ne faisais que signaler que dans une situation comique, je n’aurais pas souris. Prenant mes clics et mes clacs, je vins observer le système fait de cordes, de poulies de rouages et autres composants pour comprendre où était le souci et quand je compris le problème, je me mis à froncer les sourcils alors qu’avec une délicatesse presque sensuelle, je réparais le bordel.

“ ... Plus on est chargé et plus la remontée ou descente sera dangereuse. C’est limite de la folie de laisser des gens user de cet engin même pas terminé correctement. “

Si j’étais médecin agrée, j’irais dénoncer un abus et une mise en danger volontaire de la part des employeurs. Malheureusement, notre mission ne se résumait pas à ça et je préférais m’assurer d’une chose auprès d’Erwin.

“ Si cette chose tombe en morceaux... Pourrais tu nous téléporter ailleurs ou ton pouvoir à des limites en terme de distance, de poids etcetc ? De plus, on se sépare, mais il faudra garder la tête froide. Les den-den mushis ne fonctionneront pas bien je pense... “

Ma bonne humeur faisait sans doute chaud au coeur, mais je préférais être rabat-joie que me dire que tout était gagné. Une fois en bas donc, je descendais avant de prendre un chemin au hasard me séparant de mes collègue. Chacun aurait de quoi s’occuper et pour ma part, c’est sur mes gardes que je commençais à explorer les lieux. Fermé pour cause de gaz ? Il n’y avait rien de tel ici... Se pourrait-il qu’autre chose se cache au fond de ces mines ? Avançant lentement mais sûrement, je vins à sentir une drôle d’odeur. Du... Sang ? Pressant le pas, je me dirigeais vers la source de cette odeur, ignorant s’il s’agissait d’un piège ou d’une mauvaise découverte à venir.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Dim 6 Nov - 12:34

Sombres Mineurs [5]

L'ascenseur descendait lentement et finit par se bloquer. Quelle veine ! Ni Fay, ni Erwin ne purent retenir un soupir d'agacement. Cependant le rouquin rassura le vampire en lui précisant la nature de son pouvoir et les limites assez élevées qu'il avait en terme de transport. L'analyse de la situation, si elle était cynique, avait au moins le mérite d'être réaliste. Par ailleurs cela était encore une preuve que les conditions de sécurité n'étaient pas respectées : un ascenseur comme celui-ci aurait du être révisé, mais ne l'avait sûrement pas été à cause de l'accélération des demandes de production. C'était une véritable usine cet endroit. Mais alors que le système finit par se débloquer, la machine infernale reprit sa course...

___________________


- Qui... qui es-tu ?

De la tempe de Fay coulait un mince filet de sang. Son regard était à demi-clos tandis qu'elle tentait vainement de tenir debout. En s'aventurant dans les galeries après avoir laissé Erwin et Zayne de leur côté, l'horlogère s'était rapidement retrouvée face à cette jeune fille bien étrangement habillée pour un lieu comme celui-ci. Elle souriait avec une certain engouement, comme si la situation actuelle était exactement celle qu'elle recherchait. En brandissant son marteau, elle avait frappé la Zoan de toutes ses forces dans le visage, de face. Et refuserait-elle de se présenter à présent ? Non, il fallait que sa victime sache, qu'elle comprenne...

- Je t'aurais bien dit de demander à ton patron, mais tu ne le reverras plus.

Abaissant son marteau vers l'horlogère, cette dernière se contenta de fermer les yeux, attendant un coup qui n'arriva pas. Il l'avait interrompu. Le rouquin s'était mis en travers de l'attaque de la gamine, lui opposant sa dague Salvation qu'il retenait avec difficulté dans ses mains.

- Ne touche pas à ma famille.

S'élançant en arrière, la jeune fille émit un petit rire agaçant.

- Alors comme ça tu viens vers elle et tu laisses ton copain vampire tout seul ?
- Qu'est-ce que...

Il se retourna, comme pour partir vers son camarade, mais à peine eut-il fait le geste que la jeune fille s'élança vers lui à une vitesse ahurissante. Elle n'en avait pas l'air, mais ses compétences martiales étaient très développées. Lâchant un « Merde ! », il se remit en position pour intercepter le coup et protéger à nouveau Fay, déclenchant son Haki de l'Armement qui se mit à parcourir à nouveau ses veines. La personne qui se trouvait en face de lui n'aurait pas du se trouver ici. Elle ne faisait pas partie de ce décor, ni du corps de gardes de la VMS. Il s'agissait de personnes que le rouquin aurait aimé ne jamais revoir.

___________________


Gene

Gene était épuisé. Il avait lutté contre la poussière, et avait tenté de stopper comme il le pouvait l'hémorragie de celui qui s'était fait en partie écrasé par un rocher. Il y avait peu de chances qu'il regagne un jour l'usage de sa jambe, mais à défaut il était en vie. Cette amer constatation ne serait même pas une maigre consolation s'ils ne survivaient pas. La mort guettait à chaque petite secousse. Personne ne venait alors que les heures continuaient de s'écouler. Il essayait pourtant de rester optimiste, de garder espoir. Ils étaient à une centaine de mètres de l'avant-poste de garde, et s'il n'avait pas été pris dans l'éboulement, ils ne devraient pas tarder à intervenir...

Ou les avaient-ils abandonné ? La question restait en suspens, tandis que des pas se faisaient entendre à proximité. Sûrement ceux d'un homme, mais c'était un peu précipité comme analyse. Gene s'apprêta à crier mais d'autres mineurs demandèrent de l'aide bien avant lui. Des hurlements de détresse. De l'autre côté de l'éboulement, le sang avait créé une mare sur le sol, laissant pensé que plus d'un cadavre se trouvait en-dessous. L'horreur des mines dans toute sa splendeur.


- Alors comme ça, tu n'as pas pris en compte le gaz ? Courageux garçon...

Le visage narquois qui se trouvait en face de Zayne était celui d'une jeune fille d'une vingtaine d'années, à la ceinture de laquelle saillaient deux dagues sombres. Elle avait pour mission de s'assurer que personne ne viendrait empêcher le repos des mineurs piégés là-dessous. Les ordres venaient du maître de chantier qui payait comptant, ce qui l'arrangeait plutôt. Pour rejoindre Shabaody le plus tôt possible, c'était le meilleur moyen.

S'avançant vers Zayne, elle ne lui demanda pas son avis avant d'entamer le combat et de dégainer ses lames.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Dim 6 Nov - 13:17

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Dance with the devil
Avançant tel un aventurier dans un temple remplit de richesses, j’avais l’inquiétude d’un enfant lors d’un examen qu’il n’a pas révisé. Doux paradoxe n’est-ce pas ? Ce qui me plaisais le moins, s’était cette odeur de plus en plus puissante de sang laissant croire que des gens étaient déjà morts. Mais le pire était sans doute le fait de ne pouvoir quantifier ces pertes. Une ? Deux ? Cinq ? Plus ? D’avance, je me mordais la lèvre nerveusement alors que des bruits commençaient à se faire entendre. Des appels à l’aide ? Je touchais au but me disais-je et c’est pour ça que j’accélérais le pas jusqu’à tomber sur une silhouette inconnue. Visiblement, ce n’était pas un éboulement classique mais bien pire qui se tramait ici. Fronçant les sourcils en entendant la demoiselle me parlait, je vins alors à arquer un sourcil.

“ Dica Awazima ? ... Mais ... Vous avez été arrêtée il y a peu pourtant ? “

La ressemblance était frappante avec la supernova. De plus, le style de combat laissait croire au même que celui de la pirate puisqu’elle avait des dagues à sa disposition. Sans doute une simple coincidence mais je n’avais guère le luxe de pouvoir m’étaler sur le sujet, je reculais quelque peu en voyant celle-ci approcher avec la ferme intention de me faire du mal. Pourquoi diable faisait-elle le guet devant ce mur de pierre ? Jetant un coup d’oeil, je vis que la marre de sang émanait de là, me laissant penser que les gens étaient pas loin. Il me fallait donc me débarrasser d’elle au plus vite.

“ ... Q... Qui êtes vous ? Que ... Que faites vous ici ? “

Le fait de mâcher mes mots n’était pas dû à la peur comme elle pourrait le croire, mais bel et bien à cause d’autre chose. Ce sang était trop intense et malgré le fait que j’avais mangé il y a peu, une certaine gourmandise se faisait ressentir. Mes yeux ne tournaient pas au rouge - comme le cliché typique du vampire le veut - mais on pouvais presque ressentir une certaine excitation dans ma voix. Mes gestes devenant tremblants, la belle serait sans doute alerter par ces mimiques mais pas comme il faut.

“ ... P... Partez de là, et ne revenez pas. “

Simple avertissement, mais il était trop tard, j’en voulais un peu, juste goûter. De ce fait, ne résistant plus assez, je vins à sauter sur elle dans le but de la plaquer au sol. Et cela était presque inévitable car qu’importe les coups de dagues, les parties touchées ne feraient que se détacher de moi et continuer leurs courses pour arriver sur leurs cibles : ses poignets. Ainsi, je la plaquais tant bien que mal au sol, le dominant de ma taille. Fixant ses yeux, je regardais avec envie sa nuque tandis que mes tremblements s’intensifiaient.

“ ... Que faites.. Vous ici j’ai dis... “

Me mordant la lèvre comme pour me retenir à la réalité et ne pas plonger dans cette démence qui me taraudait, je regardais celle-ci, maintenant une poigne ferme à la force supérieur à la normale sur ses poignets. Souffle glacé, regard brûlant de désir, peau blanche, vue sur sa nuque, peut-être que maintenant elle comprendrait quel genre de chose j’étais et dans quel merdier elle était.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 8 Nov - 11:08

Sombres Mineurs [6]

/>
Katherina

Était-ce de la peur ? Tremblements, difficultés à s'exprimer... Mais regard fixe. Lorsque les gens avaient peur, ils avaient tendance à avoir le regard fuyant. Une véritable aubaine pour quiconque aurait voulu les attaquer sans trop s'embêter. Cependant, cet homme n'était pas comme cela. Il avait esquivé le coup de dagues avec une facilité déconcertante, et l'avait comparée à une célèbre pirate, capturée sur Shabaody par Jasmine. Du moins, selon ce que les journaux en disaient. Il n'aurait cependant pas été étonnant qu'elle ait volé la prime de quelqu'un d'autre. Encore. C'était comme ça, le dur monde des chasseurs de primes. Elle aussi avait appartenu à ce milieu, autrefois. Ce n'était plus le cas. La vie posée de garde convenait mieux à ses capacités, et à son désir de vivre.

- Je ne suis pas cette Awazima dont tu me donnes les airs, pesta finalement la femme en se remettant en position de combat, exposant ses poignets mais protégeant son buste.

Alors qu'elle s'apprêtait à s'élancer vers l'ennemi sans répondre à ses autres interrogations, celui-ci se jeta sur elle à une vitesse surprenante. Elle eut à peine le temps d'écarquiller les yeux que ses dagues se retrouvèrent sur le sol, quelques mètres plus loin, et que son corps se retrouva à la merci de son adversaire. Comment avait-il fait ça ? Il n'était pas censé être aussi fort... Son apparence ne laissait pas percevoir ce point-là en tout cas.

Enfin, elle croisa le regard du prédateur, figé sur sa nuque découverte. Elle comprit de quel type de personne il s'agissait. C'était bien sa veine : un vampire. Un qui ne savait pas se contrôler en plus, sûrement perdu dans ses propres pensées. Il rattachait peu de choses à la réalité : sa question qui tournait comme une musique sur un vieux dial cassé... Au final, c'était simple, elle pouvait le lui dévoiler. Sa vie passait avant tout. Avant cette stupide mission qu'elle n'exécutait que pour gagner son salaire, et avant ses patrons auxquels elle ne vouait aucune fidélité.

- Katherina... Je m'appelle Katherina... Je suis garde dans les mines... Et j'ai été mandée pour... pour empêcher quiconque de venir sauver les hommes dans l'éboulement...

La peur se caractérisait par plusieurs choses. Un regard fuyant, entre les différents rochers, les dagues, mais surtout pas le regard de prédateur de son agresseur. Des paroles saccadées, hésitantes, qui semblaient montrer un certain stress. Des tremblements dus à la faiblesse du corps qui se débattait tant bien que mal. Et des déglutitions qui mettaient en avant une nuque frêle, pâle et tendre. Elle ferma les yeux, persuadée que ce vampire allait la tuer.

Mais derrière les rochers, la voix de Gene se faisait de plus en plus insistante. Il commençait à paniquer, à hurler quelque chose d'incompréhensible dans un premier temps, mais qui semblait s'éclaircir à mesure que sa formulation se faisait plus audible :

- Il a des spasmes ! Jon' a des spasmes ! Pitié, putain, aidez-nous !

Les autres mineurs s'étaient tus et seul les paroles de Gene survivaient encore dans ce silence morbide.


Salomé

- Qui est-ce, Erwin ?

La voix de Fay s'était faite dure, tandis que le rouquin fixait avec animosité la jeune fille devant lui. Il n'avait aucune envie qu'elle soit là. Sa présence n'annonçait rien de bon, et il l'avait déjà assez expérimenté pour en avoir conscience. Ces dernières années, il avait rencontré plusieurs organisations, dont Genese. Cette dernière avait été de loin la plus terrible envers lui. Elle avait un seul but : former les soldats ultimes à partir d'une drogue qui améliorait leurs capacités physiques. Malheureusement, elle provoquait un état de rage dans lequel se retrouvaient plongé les personnes qui lui étaient soumises. Lors de son dernier combat avec les membres de cette organisation, sur le Nouveau Monde, Erwin avait réussi à les écarter plus ou moins pour un temps. Mais bien avant, il avait rencontré une autre organisation...

- Tu n'as rien à faire ici, Salomé.

Elle n'était pas de cet avis. Erwin eut à nouveau à peine le temps d'intercepter le coup qu'il se retrouva éjecté contre la paroi dans laquelle il s'encastra violemment. Se relevant, il essuya le sang qui coulait le long de sa mâchoire. Il s'était mordu l'intérieur de la joue. Cette femme n'était en rien une alliée, même si elle le fut à une certaine période de sa vie. Elle avait évolué tout autant que le rouquin, dont les capacités martiales pouvaient paraître bien plus évoluées qu'autrefois. Il finit par sourire en tirant sa dague Revenge et en se téléportant aux côtés de Fay.

- Va voir Zayne, ordonna Erwin en fixant son regard sur son adversaire.
- Mais...
- Je ne pourrai pas me battre et te protéger en même temps. S'il-te-plaît, Fay.

La voix du rouquin s'était adouci. Finalement, la Zoan acquiesça et s'éloigna en prenant sa forme hybride. Elle sentit une bourrasque étonnamment puissante s'engouffrer derrière elle tandis que les deux adversaires s'opposaient avec virulence.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 8 Nov - 15:46

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Dance with the devil
Surplombant la demoiselle, ma soif devenait doucement mais sûrement incontrôlable. Je tentais de garder le contrôle, mais cela était difficile avec la présence de ce liquide carmin. D’ordinaire, je tente d’étancher ma soif temporairement ou me concentrer sur une chose importante, mais là, difficile de le faire, l’odeur prenait au nez directement. Chaque bouffée d’air était un pas de plus dans cette tentation insoutenable. La belle tenta donc de parler et déclina son identité comme je le lui demandais, cependant ça ne suffisait pas à me ramener à la raison. Ma respiration s’emballe et moi je deviens dingue intérieurement, ma prise sur ses poignets se faisant plus ferme.

Mais alors que tout allait déraper, voilà que des cris se faisaient audibles. Derrière les rochers, une voix s’élevait, affirmant la présence de personnes encore vivantes. Des gens avaient besoin d’aide et je tentais de m’accrocher à ça. Hésitant désormais, ma prise perdait en puissance, mais manque de chance la quantité de sang présente était trop importante et j’allais craquer. Grognant de mécontentement, je vins alors plonger ma gueule sur la nuque de la belle et la mordre sans sympathie. Mes crocs pénétraient sa chaire avec une aisance telle qu’on pourrais croire que ma dentition était aussi aiguisée qu’une des lames du légendaire Mifune. Le sang entrait dans ma bouche me provoquant presque un spasme de plaisir tant s’était bon. Chaud, sucré et épicé à la fois, il était étrange de donner un “ goût “ à ce liquide et pourtant, s’était le cas. Tel un vin, je décrivais intérieurement ce que je ressentais.
Plaisir coupable que voilà.

Plus je buvais, plus je regagnais de ma stabilité mentale et quand enfin après trois gorgées je me sentais mieux, je vins alors à me retirer et reprendre mon souffle comme si j’avais été en apnée pendant deux heures. Le regard perdu, comme si j’émergeais après vingt ans de sommeil, je regardais autour de moi avant de fouiller la sacoche au plus vite, tout en poussant quelques jurons. Je m’en voulais.

Sans l’écouter si celle-ci avait des choses à dire, je désinfectais sa plaie avant d’apposer un pansement sur sa marque qui disparaitrait d’ici quelques mois.

“ T... Tient ça fermement et quand le saignement s’arrête préviens moi... “

Regard fuyant, d’un geste rapide je la désarmais en confisquant ses lames au cas où elle aurait l’idée de se venger. Approchant de la paroi de pierre, je vins à frapper dessus n’arrivant guère à bouger quoi que ce soit.

“ ... On est là !!! On va vous aider. “


Si seulement j’avais de quoi couper la pierre ou de quoi la déplacer. Attendant d’avoir une idée, je commençais à retirer les petits cailloux, espérant faire ébouler l’entassement de pierres. Il fallait faire au plus vite.
Me retournant à moitié vers l'autre miss, je vérifiais du coin de l'oeil que tout aille bien.

" Comment te sens tu ? ... As tu de quoi aider ? Une fois que tout ça sera terminé, tu devras me suivre, 'j'aurais peut être besoin de toi. "
Commentaire
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 8 Nov - 17:31

Sombres Mineurs [7]

/>
Katherina

Il avait cédé à la tentation, au doux nectar de la vie. Alors même qu'il semblait plus résistant, il s'était laissé entraîné par ce moment de faiblesse. La jeune femme à terre eut quelques spasmes, tentant de résister, mais la force du vampire était trop importante. Ses poignets se marquèrent de bleus tandis que son opposant finissait un repas bien mérité. Il la désinfecta et apposa une compresse sur sa nuque avant de lui demander de la tenir. Elle ne voulut pas acquiescer, mais obtempéra autant qu'elle put. Cet état de fatigue intense qu'elle ressentait à présent était ignoble. Il était le produit de sa faiblesse. Elle ferma alors les yeux, espérant qu'il se taise à jamais.

- Putain... Putain...

Elle répéta ces mots encore et encore, brisée par ce qu'on venait de lui imposer. Puis une nouvelle présence se fit ressentir, arrivant avec la légèreté d'un papillon. Fay avait fendu l'air à une vitesse effroyable, souhaitant arriver le plus tôt possible auprès de Zayne pour s'assurer de son état. Elle s'abstint de tout commentaire concernant la personne à terre, et se contenta de s'approcher de l'éboulement. En forme hybride, elle était bien plus forte que les humains. Ainsi elle commença à repousser plusieurs rochers, évitant de déplacer ceux qu'elle pensait soutenir cette structure improvisée et maladroite.

À côté, Katherina observait la scène avec un visage parfaitement neutre. Presque froid. Elle voulait parfaire cette attitude distanciée, pour ne pas se laisser amadouer par les paroles de son agresseur. Il avait décidé de lui demander de l'aide, et elle refuserait de la lui offrir. Elle refusa tout simplement de lui répondre, conservant la compresse imbibée de sang sur sa plaie. De toutes les manières, elle finirait certainement par être tuée, alors à quoi bon leur donner ce qu'ils désiraient ?

- Zayne, on va mettre des heures à ce rythme-là... Mais il doit y avoir des appareils dans l'avant-poste des gardes...

Fay regardait le visage de la garde qui se crispa : elle avait touché juste. Le lieu devait se trouver non-loin d'ici, à quelques minutes tout au plus. Peut-être dans l'embranchement devant lequel elle était passée et où il était marqué : « Entrée réservée au personnel de la mine. ».

- Il doit se trouver au dernier embranchement. Je vais surveiller cette femme et continuer de déblayer. Est-ce que tu peux y aller ?

Elle était plus forte que lui, et pouvait donc transporter des rochers plus lourds. C'était ce simple constat qui annonçait la manière dont il fallait se répartir. Une foreuse, un dial ou même un explosif pourrait permettre de faire pencher la balance en leur faveur. De l'autre côté, les spasmes s'étaient arrêté. Gene appréhendait l'état de son camarade, mais il ne fit pas d'hypothèse « sur la comète ». Chaque chose en son temps...


Salomé

L'affrontement avait continué plus loin dans les mines. Salomé avait décidé de gêner le rouquin avec son marteau en utilisant sa technique spéciale : « Aplatissement de l'espace ». Avec le temps, elle avait réussi à créer des distorsions dans l'espace lui même. Contrairement à certaines personnes, elle ne pouvait pas couper les dimensions pour les ramener à une seule, mais la perceptive des distances était erronée grâce à son aptitude. Et pour quelqu'un qui se basait fortement sur sa vision pour agir dans l'espace, ce type de capacité handicapait fortement le rouquin.

- Tu es toujours une véritable peste...
- Et toi une tête brûlée. Je te préférais quand...

Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que le garçon lança à nouveau une attaque sur elle. Il avait décidé d'évincer la distance en se concentrant uniquement sur la position de la voix de son adversaire, et déclenchant par sa hargne une nouvelle fois le fluide de l'armement. À défaut de pouvoir se téléporter dans cet espace, il pouvait au moins l'attaquer au corps à corps. Du moins c'est ce qu'il croyait, mais sa course rencontra quelque chose de solide : un rocher. Il se recula alors, pestant contre la jeune fille. Quelle enquiquineuse !


Dernière édition par Erwin Dog le Jeu 22 Déc - 14:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mer 9 Nov - 12:15

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Dance with the devil
Je ne paniquais pas, cependant, j’avais conscience de l’urgence de la situation. D’un moment à l’autre, n’importe qui pouvait mourir sous ces décombres. Il n’y avait que notre intervention et mes compétences qui pouvaient changer la donne, sans quoi... Ainsi donc, je tentais de déblayer la voie, mais rien à faire, je n’y arrivais pas. Alors que j’allais m’énerver intérieurement de ne pouvoir faire plus que je ne le pouvais, voilà que Fay arrive. Une aide précieuse que voilà, mais malheureusement, même avec son aide, les gravats restaient nombreux et menaçants. Elle prit alors la parole me confiant d’aller dans un avant-poste pour prendre de quoi nous être utile. De ce fait, m’apprêtant à y aller, je vins regarder ma victime de morsure et sans tarder, je donnais quelques affaires à Fay.

“ Vérifie son pansement, change le et donne lui ceci. Du sucre aurait été mieux, mais ça fera office d’énergisant, elle doit se reposer, impose lui de s’asseoir ou se mettre dans un coin, elle ne doit pas forcer sur son corps pendant au moins une bonne heure... “

Je ne lui disais rien de plus quant à son état, cependant, quelques traces de sang sur mes lèvres et la blessure de la miss à la nuque devait suffire à mettre la puce à l’oreille. Bref, partant de là, je cherchais donc le lieu dit jusqu’à y arriver. Ni une ni deux, je fouillais l’endroit en le mettant sens dessus-dessous. De quoi être utile... De quoi être utile. Réfléchissant à ce qui pourrait faire effet, je vins alors à trouver quelques explosifs. Et merde... Peu convaincu de la vraie utilité, je cherchais autre chose, mais rien ne se trouvait là.
Pourquoi est-ce que j’étais sceptique ? Sans doute car une utilisation d’explosif n’est pas une chose hyper judicieuse dans ce genre de cas, mais il faudrait faire avec. Ne trouvant rien de plus, je retournais alors sur les lieux où Fay devait se trouvait avec la sosie de Dica. Visiblement, rien ne s’était dégradé, ou du moins je l’espérais. Sortant mes trouvailles, j’exposais mon plan.

“ Il va falloir être très minutieux... Pas besoin de te dire ce qui pourrais se passer si on en utilise trop ou qu’on en place au mauvais endroit non ? “

Ravalant ma salive, je m’approchais alors du mur de pierre.

“ Écartez vous le plus possible ! On vient vous chercher. “


Il fallait fragiliser cette muraille sans nous risquer à un éboulement supplémentaire. Prenant la charge, je la plaçais là où ça me semblais bon et je priais. Allumant ce qu’il fallait, je me reculais un maximum en croisant les doigts. C’est à ce moment que la vérité va éclater, et surtout à cet instant présent que l’on devra agir au plus vite, car si les choses tournent au vinaigre... Serrant les dents, j’espérais que rien de mauvais ne se passe.
L’explosion eu lieu et le temps semblait se figer pour moi.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Lun 19 Déc - 12:11

Sombres Mineurs [8]


Katherina

Fay acquiesça aux recommandations du médecin. Il savait ce qu'il fallait faire pour maintenir cette femme en vie, et l'horlogère voyait un double intérêt dans cet objectif : conserver l'humanité du vampire, et obtenir des informations de sa part, de gré ou de force. Pourvu que Erwin puisse venir s'introduire dans son esprit après avoir affronter l'étrange gamine qui lui opposait une certaine résistance. Ainsi, la Zoan décida d'alterner entre les différentes phases qui lui imposaient de s'occuper de sa patiente récalcitrante, et le déblayage à mains nues qu'elle ne pouvait abandonner. Si son collègue ne trouvait pas d'explosifs, il faudrait avancer encore et toujours... Mais pourquoi le rouquin n'était pas là quand ils avaient besoin de lui ?! Il aurait pu téléporter les charges d'explosifs nécessaires d'une autre île, ou amener assez de personnes pour déblayer sans mettre en danger la vie des victimes.

Quand le coursier revint avec la charge d'explosif nécessaire à faire s'effondrer une galerie, Fay déglutit. Elle ne savait pas si c'était une excellente idée de placer de tels engins à proximité de personnes potentiellement vivantes. En maudissant la situation dans laquelle ils se trouvaient, l'horlogère rectifia la position de quelques explosifs. Katia aurait sûrement su comment optimiser les explosions mais elle n'était pas ingénieure. Il fallait compter sur une part de chance,

- Pas ici, fit soudainement la blessée en observant la situation et en pointant de sa main libre un explosif situé sur la gauche. La structure va s'effondrer...

Fay la regarda un instant, suspicieuse. Elle se tourna vers Zayne mais son instinct lui disait d'écouter cette femme qui connaissait les mines... Et pourtant, quoi de pire en tant que conseillère qu'une personne chargée d'assurer le silence éternel des ouvriers...

- J'ai envie de te croire... Je vais t'accorder un peu de confiance, mais sache qu'au moindre mensonge, tu y passes.

La menace froide n'était bien sûr qu'une menace. Elle n'aurait pu assassiner de sang-froid une civile, quel que fut son métier. En retirant l'explosif elle pria pour que cette personne ait un cœur. Alors la détonation retentit. Les décombres volèrent, et Fay dut en écarter quelques uns d'un coup de poing salvateur pour se protéger, malgré l'abri qu'elle avait choisi. La poussière soulevée remplit le paysage pendant de longs et interminables instants... Jusqu'à ce que tout retombe finalement.


Gene

Les rochers s'étaient en partie émiettés. Un corps sans vie, sûrement déjà pris sous les décombres, n'était à présent plus identifiable. Un léger mur de pierre finit alors par s'effondrer, dévoilant un groupe de mineurs tétanisés, acculés. L'un d'entre eux était allongé sur le sol, une pierre sur le bas du corps. Gene, à ses côtés, observait ses sauveurs.

- Ne craignez plus rien, fit Fay en mimant un geste de calme avec ses mains. Nous allons pouvoir vous mettre à l'abri...

La promesse éphémère d'une protection était tout sauf réalisable dans l'immédiat. Il fallait que le rouquin gagne sa bataille s'ils ne voulaient pas être rattrapés par cette gamine à la force si étrange. Gene, ne perdant pas le nord, attira l'attention du médecin sur l'état de santé de la personne encore à moitié ensevelie. Il fallait lui venir en aide au plus vite. Peut-être allait-il perdre l'usage de ses jambes. Mais c'était secondaire : il devait vivre. C'était tout ce qui comptait.

___________________


Salomé

Une larme de sang coulait le long du visage du rouquin. Il l'essuya avant qu'une autre ne coule en partant de son front. Cette gamine était décidément toujours plus coriace. Alors qu'il s'apprêtait à relancer un énième assaut, une explosion qui résonna dans la mine interrompue sa course. Salomé tourna la tête, elle aussi attirée par ce son étrange.

- On dirait que tes collègues ont joué quitte ou double...
- Tais-toi. Nous avons encore un combat à terminer.
- Mon rôle est terminé ici, Arsenal.

Faisant tournoyer son marteau, elle l'abattit une dernière fois tandis que le rouquin tenta de briser la distance qui les séparait pour lui asséner un dernier coup. Il ne se confronta qu'au vide et, ne s'attardant pas sur cet échec, décida de faire volte-face pour rejoindre le centre de l'explosion.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 20 Déc - 1:17

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Dance with the devil
Tout s’enchaîne à une telle vitesse que j’en perdais presque le fil. Avant qu’on se décide à faire exploser l’obstacle, voilà que ma victime se décide à nous “ aider “. Il pouvait s’agir d’un piège, mais quel intérêt à faire ça ? Elle qui ne semblait pas mauvaise au fond, je lui laissais aussi le bénéfice du doute et par chance, cette “ confiance “ paya largement. L’explosion eu lieu et souleva un lourd manteau de poussière. Toussant comme si j’avais fumé comme un pompier depuis le berceau, je secouais un peu la main pour écarter ces résidus gênants, puis finalement ces derniers retombèrent, laissant voir une scène des plus macabre. Monde dans lequel un médecin doit vivre quotidiennement, le lieu où des blessés sont n’est jamais un paradis sur terre. Là, s’était véritablement une matérialisation de l’enfer comme on pourrais l’imaginer. Essayant d’ignorer le corps ensevelis, je me concentrais sur un homme qui nous faisait signe. Je pressais le pas après avoir regardé Kath’ histoire de remercier via le regard.

Le devoir m’appelait et c’est donc sur ce cas que je me penchais. Une personne avait presque la moitié du corps bloqué sous des décombres et la douleur qu’elle ressentait était inquiétante. Je félicitais brièvement les collègues qui avaient eu le réflexe de ne pas laisser cette personne s’endormir ou s’évanouir, et je prenais donc le relais. Parlant avec cette personne, ce n’est qu’après une description de son mal et son point de vue que je me mis à observer la partie véritablement blessée. Je doutais fortement qu’on puisse bouger ce rocher et quand bien même on pourrais le faire, vu la masse de la matière première... Nul doute qu’en dessous il ne devait rester que peu de choses de fonctionnel. Grimaçant en regrettant ne pas être un des fameux “ toubib 75 “ de Drum ... Quoi qu’il en soit, je n’étais pas une de ces élites et je devais me rendre à l’évidence : dans l’immédiat, même avec une téléportation d’Erwin, il faudrait un miracle pour sauver ses jambes.
Serrant les dents en cherchant les mots à adopter, je vins alors à soupirer et regarder la personne concernée. Parlant un peu avec elle, j’expliquais un peu ce qui allait se passer, puis sans tarder, je réalisais ce que j’avais dis. On du amputer la personne avant de stopper le plus rapidement possible le saignement. Bien entendu, lors de la dernière étape, je me mis à l’écart afin de ne pas créer une potentielle menace. Sentant une certaine odeur familière approcher, je tentais de sourire, en vain.

Qu”allais-je bien dire hein ? La vie est comme elle est, injuste. Mais il fallait voir le bon côté des choses, cette histoire allait bien se terminer non ? J’essayais de penser à ça, me disant que malgré les blessés, la situation aurait pu être bien pire. Restais à voir quel serait l’avis d’Erwin. Quand ce dernier arriva enfin sur les lieux, je me contentais que d’une simple remarque, sans même le regarder.

“ Remontons.. Il faut y aller. “
Puisqu'on utilise pas de persos du vrai manga, je fais un clin d'oeil aux toubibs 20 / 100
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Mar 20 Déc - 11:16

Sombres Mineurs [9]

Les connaissances du vampire avaient été salvatrices pour le nouvellement amputé qui regardait avec horreur la nouvelle réalité que serait sa vie. Il lui serait impossible de travailler dans les mines à présent. En fermant les yeux, l'homme à terre sentait encore la douleur de ses jambes, leur présence fantôme. Et il continuerait à les sentir des années durant, comme le souvenir d'une vieille amie perdue de vue. En souriant devant cette constatation, il finit par céder aux affres du sommeil.

Les mains de la Zoan, tâchées de sang, finirent l’amputation selon les prescriptions du médecin. C'était une tâche peu enviable. Gene avait tenu la main à l'ouvrier durant toute la manœuvre. Quelques instants plus tard, le rouquin apparut comme sorti de nul part. Il regarda la troupe, constata les dégâts et le cadavre qui se trouvait à proximité. Cette VMS était dangereuse pour ses employés, ou du moins le maître d'oeuvre qui avait permis un tel carnage par son manque de prises de mesures de sécurité. Il allait falloir qu'il mette son nez là-dedans, pensa le révolutionnaire en se contentant de masquer ses pensées derrière un masque de sérieux.

Au niveau de Zayne, il posa sa main sur l'épaule du vampire. Une brève félicitation amère qui montrait à la fois le respect d'Erwin pour ses talents de médecin, et son approbation pour son comportement dans cette situation. En s'approchant de Katherina, il observa son cou sur lequel une compresse était toujours appliquée, et détourna le regard. Cette femme risquait d'avoir à répondre de son comportement, quel qu''il soit pour qu'il ait pu provoqué la soif de sang d'un vampire.

Enfin, il se pencha sur le corps sans vie de la personne qui s'était fait enfouir sous les décombres. Il n'avait pas besoin de lui fermer les yeux. Lançant un coup doeil au groupe, il confirma l'identité de la victime : un mineur qui habitait avec son fils d'une vingtaine d'années dans le village à la surface. Il avait eu moins de chance que l'amputé.

- Erwin..., fit Fay en s'approchant du rouquin.
- Remontons d'abord... J'aimerais que nous en parlions avec Zayne aussi.

Elle acquiesça et entama de remonter les gars en dehors de la mine, mais le bruit désagréable des fusils qui se mettent en joue résonna dans le silence morbide des lieux. Jetant un œil à la situation, le rouquin ne prit même pas la peine de faire semblant de lever les bras, suivi dans son impertinence par Gene et Fay. La personne en face d'eux était un maître d’œuvre, de toute évidence. Il voulait certainement terminer ce qu'il avait commencé.

- Tu nous aurais donc trahis, Katherina, pesta-t-il en faisant une moue réprobatrice. Bien, tu crèveras avec les autres...

Il n'avait pas sa langue dans sa poche. Et alors qu'Erwin se préparait à intervenir, une petite voix bien rapide vint maîtriser la situation en un rien de temps. Les armes tombèrent à terre et les pantalons aussi, dans un dégradé d'un comique qui échappait certainement aux ouvriers traumatisés. La pâleur qui vint agrémenter les joues des soldats et du maître d'oeuvre furent un délice pour tout un chacun. Fay ne put même s'empêcher un petit riche nerveux devant une telle démonstration de puissance.

- Votre présence m'importune au plus haut,
Maître d’œuvre Crétin, espèce de salaud.
Blesser des ouvriers est le pire des crimes
Et vous serez puni au nom de ces victimes.


Sortant de la pénombre, avançant avec une petite armée de soldats qualifiés, le cadre de la VMS, Zarakai semblait enfin s'intéresser à la disparition de ses employés. Il avait un visage sévère, et malgré son mètre trente, il en imposait. Sur son épaule, vivement, un gnome prit place avant de se cacher dans sa le col de son camarade. Aplatissant son maillet sur le sol, il jeta un coup d'oeil au petit groupe de sauveteurs.

- Il me coûte de remercier des hors-la-lois
Mais il me semble que je n'ai ici pas le choix.
Vous avez ma gratitude pour avoir sauvé
Ces braves, ces fiers, ces fidèles employés.


Une petite voix sortit alors, brisant le rythme d'alexandrins qu'avait créé le cadre de la VMS.

- Nous allons nous occuper de mettre ce crétin derrière les barreaux, et d'indemniser les victimes pour les divers traumatismes subis.

Le nain se contenta d'un signe de la tête pour acquiescer, laissant Erwin légèrement pantois, mu entre colère et dégoût. Mais il se retint : il y avait trop en jeu dans cette situation, et ces personnes ne semblaient pas foncièrement mauvaises : juste façonnées dans une idéologie pourrie jusqu'à la moelle. Finalement Erwin laissa l'occasion à Zayne de répondre, avant de prendre congé en s'accaparant Katherina, laissant Gene se mêler à nouveau au groupe de mineurs, sans l'obliger à briser sa couverture.

Enfin, lorsqu'ils furent arrivés dans l'appartement de leur collègue grâce à la téléportation du jeune homme, ce dernier jeta un coup d’œil à ses camarades. Il n'y avait pas de « Mission accomplie » : cette fois-ci encore, la corruption de quelques hommes avait causé une grande souffrance.

- J'aimerais que tu nous expliques à présent, Erwin, fit Fay sans laisser le temps au jeune homme de s'asseoir. Nous nous sommes faits attaqués par cette fille super forte qui te connaissait... Et qui semblait être impliquée dans les affaires de la mine...
- Cette fille était... une collègue.

Il regarda ses camarades avant de poursuivre.

- Lorsque j'avais dix ans, mon père m'a pris sous son joug et m'a hypnotisé de manière à me former en tant qu'assassin à la solde de sa secte. Il a réussi à me faire faire des choses innommables à une époque où mon libre-arbitre était équivalent à zéro... Et cette fille faisait partie de l'organisation. Nous ne nous sommes plus vus depuis que j'ai repris le contrôle. Je pense que mon père doit chercher à me mettre des bâtons dans les roues...

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 385
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
144/250  (144/250)
Berrys: 650.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Jeu 22 Déc - 0:45

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Dance with the devil
Pouvions nous dire que la mission était un succès ? Compte tenu du fait que des gens étaient morts, je partais du principe que non. Et en tant que médecin, même si ce n’était en aucun cas ma faute, je prenais sur moi-même, me traitant d’incapable intérieurement. Il ne semblait pas y avoir de nouveaux ennemis en approche, il ne nous restais plus qu’à sortir de là et nous en aller comme de vulgaires voleurs me disais-je. Mais est-ce si simple ? J’avais comme du remord à laisser les morts ici... Me mordant la lèvre, je revins à moi quand Erwin arrivait enfin sur les lieux, libéré de son combat contre autrui. Ne posant aucun question, j’attendais qu’il agisse, mon rôle ayant été remplit. Je n’étais pas satisfait, mais ce n’est pas comme si je me devais de l’être n’est-ce pas ? Silencieux comme la mort, j’essayais d’oublier ces images, de les mettre de côté, mais là encore, c’est impossible. Cet échec resterait sur le tableau, alors que les succès s’effaceront avec le temps.

“ Merde... “


Cachant mon malaise, je vins alors à remonter avec les autres en haut, mais les ennuis retombaient sur nous... Pris au piège, nous voilà en sous nombre, même si Erwin allait vite réglé ça. Du moins, on le pensais, mais alors que Erwin allait être le héros de l’histoire, voilà qu’une tiers personne intervenu, mettant vite à mal les assaillants. Qui était-il ? Je ne le savais pas, mais une voix plus facile à comprendre se fit entendre... De bien jolis mots, mais ces paroles ne pouvaient pas aider certain et c’est donc lentement que je m’avançais pour simplement faire le rabat-joie, rappelant la triste réalité.

“ L’argent ne peut pas racheter des jambes ou faire oublier certaines horreurs... “

Par la suite, nous étions téléportés principalement moi, Fey et Kath’ dans l’endroit servant de “ Q.G “ pour cette mission et je laissais alors le papillon régler ses ennuis avec Erwin. Ce dernier fit des révélations plutôt intrigante surtout vu ce qu’il disait. Lui ? Un assassin ? Hypnotisé ? Que venait faire son père dans ces histoires ? Des bâtons dans les roues ? Quel intérêt pour une secte de venir emmerder un fils qui est révolutionnaire ? Est-ce le pouvoir d’Erwin qui faisait des envieux ?
Quoi qu’il en soit, le rouquin avait fait des confessions, ce qui me rappela à moi le fait que je pouvais en faire. Mais il n’en était rien, je ne pouvais pas dire “ ça “ maintenant ou comme ça. Détournant les yeux un bref instant en exprimant le regret, je ne remarquais pas le fait d’être vu par Kath, en revanche pour ce qui est d’Erwin ou Fay, rien n’était moins sûr. Reculant lentement, je vins alors à me montrer plus froid que d’ordinaire.

“ ... Fait moi signe quand il y aura du nouveau Erwin.”

Sans tarder, je vins alors à simplement m’eclipser pour respirer un grand coup. Laissant en plan ces personnes, seule la femme aux cheveux blanc supposa que j’étais ainsi à cause des “morts” qu’il y avait eu dans la mine. Mais en soit, impossible de penser que je réagissais ainsi car je cachais des choses à mon sujet.
Respirant un grand coup, je tentais d’oublier tout ça. Mais un nouveau problème s’imposait à moi : le choix que je devais faire. Allais-je aider Erwin dans sa quête ?
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3545
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
53/75  (53/75)
Expériences:
836/1000  (836/1000)
Berrys: 31.576.874.666 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   Jeu 22 Déc - 14:34

Sombres Mineurs [10]

- Il est stupide, fit Salomé en soupirant.

Deux hommes étaient à ses côtés. L'un semblait vieux, accablé par la vie. Assis dans une chaise roulante, ses mains semblaient sans vie à présent. L'autre avait le regard vide, un peu comme si toute étincelle de bonheur s'était échappée de son corps. Son corps imposant, ses cheveux bleus,... et pourtant une silhouette flageolante. Seule Salomé semblait avoir gardé le goût des choses simples. Elle se saisit d'un petit chocolat sur la table en bois improvisée, avant de fixer l'homme en chaise roulante.

- Tu sais, il va payer. Il va payer lentement, il va plonger dans le désespoir, père.

L'handicapé tourna son visage vers la gamine et lui sourit faiblement. Il acquiesça. Ses cheveux blancs, ses rides marquées, l'abus du temps sur son corps... Tout laissait penser qu'il avait dépassé la centaine depuis déjà bien longtemps. Les années n'étaient plus un fardeau, c'était le souffle de vie qui le maintenait dans cet état végétatif qui l'étreignait avec force. Pourtant, ses lèvres sèches et son visage mort se déformèrent d'un sourire. Salomé sourit, posa sa main sur celle de l'homme et le serra dans ses bras finalement.

_____________________

Dix-huit... Dix-neuf... Vingt. Erwin reposa les documents qu'il avait commencé à remplir dans son bureau. Zayne s'était isolé, Fay avait repris ses activités sur Luvneel et Katherina attendait son jugement dans une prison de fortune, sur Micqueot. En lisant les rapports de Gene sur l'île au Trésor, le rouquin ne pouvait s'empêcher de voir les failles du système, le besoin incessant de rentabilité, l'abus des sols pour un lieu qui peinait à cracher ses dernières ressources. Plus ils creusaient loin sans prendre de mesures supplémentaires, plus ils mettaient en danger les employés de la VMS. Si le directeur n'était pas en cause directement, la pression qu'il imposait à ses maîtres d’œuvres rendait la situation compliquée à gérer.

- Il faudrait intervenir mais...

Le révolutionnaire ne put que soupirer. Impuissant, il ferma les yeux un court instant. Un chat noir s'inséra alors par la fenêtre avant de reprendre forme humaine sous le regard amusé de son frère. La jeune Zoan mythique n'avait pas envie de sourire. Il fronça les sourcils un instant, avant d'ouvrir la bouche pour parler. Mais rien ne sortit. Qu'avait-elle en tête ?

- Tu te souviens que tu m'as demandé de placer un de nos hommes sur l'île de Bulgemore pour surveiller le centre météorologique désafecté ? La situation s'est envenimée récemment...
- Peux-tu développer ?
- J'ai reçu un appel. Une organisation criminelle aurait commencé à agir et à kidnapper des ingénieurs. Selon nos informations, trois de ces ingénieurs font partis de la liste de nos potentielles recrues...
- Je vais y aller. Contacte Zayne. Dis-lui de prendre des habits chauds. Nous allons à Bulgemore.

____________________

Le container était sombre. Une demi-douzaine de personnes étaient maintenues, enchaînées. À l'intérieur un homme se contentait de soupirer. Il portait une arme parcourue par un liquide fluorescent qui transcendait les ténèbres. Un homme d'un certain âge et une femme amaigrie par le temps semblaient tenir place de trophées au fond de la structure métallique.

Aux alentours quelques bruits d'eaux venaient brisé le silence des respirations de ces personnes endormies. Ah, qu'il était plaisant ce calme. La neige continuait de tomber, alourdissant parfois le toit. Il ne devait pas faire plus de 2°C dans le meilleur des cas ici. Un véritable paradis.

Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] - Sombres Mineurs [Pv : Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Remedier a la detention preventive prolongee des mineurs
» Aux sombres héros de l'amer [Rang A versus Kurohime]
» Nous vivons des jours sombres, mais le soleil reviendra ft. Dís
» [Race] Elfes Sombres
» Prostitution des mineurs/res au Champ-de-Mars.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 5 :: Îles au Trésor-