Partagez
 

 C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitimeVen 10 Fév - 17:50

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin
« Moi la mer elle m'a prit. J'me souviens. Un mardi »

Saloperie de mardi ! Jour de pluie de merde... JE HAIS LA PLUIE ! Je déteste la pluie, l'eau, le froid, le vent, la boue et tout ce qui va avec. Le seul truc que je supporte c'est le son de la pluie. Les gouttes d'eau tombant une à une contre les feuilles d'un arbre, glissant le long d'une vitre froide amplis de buée.. C'est beau et reposant... Mais, ça n'enlève rien au fait que, je déteste la pluie !.. Enfin soit de toute façon, je n'ai aucune emprise sur le temps ce qui est bien dommage... Sinon, cela aurait était soleil a gogo a poil en train de faire bronzette ou jouer avec des bidule qui font boum bada boum dans le labo de papa. N'est-ce pas une belle vie ça ? Comparé à ça... La pluie, la tristesse, le froid... Crotte hein ! Journée pourrit !

Enfin soit, de toute façon avant la fin de cette lamentable journée j'avais fini... Le cul dans une barque pourrit qui partait en kit, l'eau qui s'infiltrait et je pleurnichai presque sur mon sort.. J'ALLAIS MOURIR ! Mais, je ne veux pas crever ! J'suis belle jeune et... Féline !! Je ne peux mourir ! Impensable, inconcevable, irréel, tout simplement impossible !! Attend et le pire ! C'est que je me suis retrouvée sur cette barque sans même l'avoir voulu ! Un concours de circonstance qui a fait que... Je me suis retrouvée à monter dedans... Et sérieusement, ça me fait chier.

[...]

J'étais tranquillement assise là, devant le comptoir de la pharmacie de papa. En train de royalement glander comme d'hab, bah oui, je n'ai rien d'autre à foutre dans une pharmacie enfin soit, je jouai avec ce crayon de papier, à la mine de charbon, les crayons souvent utiliser dans le dessin où je ne sais trop quoi, enfin vous me dirais ont s'en tamponne l'oreille avec une babouche ! Donc je jouai avec ce crayon, laissant la mine dessiner un cercle que je passais et re-passer sur le comptoir, imaginant la tronche de mon vieux en découvrant mon "art".. Haha, il allait surement me passer un savon, mais osef ! Voir sa tête, les yeux plissé comme s'il faisait un effort des plus considérable, la gueule rouge et la petite veine sortant sur son front chauve.. C'était trop hilarant !! ça vaut le coup de se faire disputer pour voir ça je vous l'jure !

Enfin soit alors, quand j'avais fini de faire des ronds sur une bonne parie du comptoir, je me suis mise à l'attendre fixant la porte de la pharmacie sans même sourciller.. Et j'attends et j'attends encore et encore, sans qu'il se pointe.. Il m'avait dit " Je m'absente une heure, ne touche a rien et va pas jouer avec les fioles dans l'arrière boutique".. alors, je lui ai dit oui comme une fifille à son papounet tout sage. Bien que j'ai déjà été voir ce qu'il y avait dans les fioles.. De quoi faire exploser la ville si je m'amuse à les mélanger et a y foutre le feu... Mais, bon, comme j'ai promis de ne pas y toucher, j'ai juste rangé soigneusement les produit dans ma petite sacoche que j'avais prise avec au cas où, parce que ça peut toujours être utile. Enfin bref, j'avais fouillé un peu partout, attendu les clients, servie la plupart des vieux croûtons défraîchis venu chercher leurs médocs pour pas crever dans la soirée ou en bouffant leurs soupes. Et gna gna gna et tout ça en deux heures et cinquante-trois minutes.. Beaucoup plus de temps que prévu, enfin que le vieux avait prévue, résultat, moi qui voulais aller faire mumuse au marché, parce que le mardi c'est jour de marcher ! Je me suis retrouvée bloqué dans la boutique qui pue les médocs, c'est grade.

Bon après avoir attendu plus de deux heures et presque trois heures, mon père pointa le bout de son nez "Hallelujah", il me regarda d'un air méfiant.. S'attendant à ce que je fasse un connerie monumentale et moi, je rigolai intérieurement. Il allait me tuer.. Au sens figuré bien sûr. Il s'approcha, par petite pas, regardant le magasin, le balayant de ses petits yeux

- Il y a eu du monde ?

- Deux vieilles.

- Hum.. Et tu as fait quoi pendant tout ce temps ?

- Et toi alors ? T'avait dit une heure, ça en fait presque trois, tu t'es pas dit que j'aurais aimé faire autre chose ?

- ...

Ben oui bien sûr, il ne répond pas, me regarde du genre, j'ai envie de te foutre une baffe mais, je ne le ferait pas. Puis, il pose ses mains sur le comptoir. ET BAM !! Sa main en plein dans mes ronds, il ne semblai pas avoir remarqué et je ne pu empêcher ce grand sourire fendre mon visage il me regard suspicieux, puis se frotte la joue avec sa main.. VICTOIRE !!! Et il retrouve avec du crayon sur la joue, alors là !! C'est trop trop trop drôle !!! J'explose de rire, plus qu'a attendre qu'il remarque et qu'il me fasse sa tête d'énervé constipé ! Et puis, plus vite qu'il ne faut pour le dire.. Obliger ont entend ses cris résonner a travers la ville ! J'essaye de faire une tête d'enfant battu, tristounette, regrettant sa bêtise. Alors que c'est tout le contraire cela va de soit. Enfin, il me préviens encore et encore, si je fais encore une connerie je vire de la maison qu'il me dis... Il fait genre, mais il le dit tout le temps, encore une fois et la fois suivante, il me sort la même phrase ! ...

Enfin tout ça pour dire que.. Quand j'ai jeté pour l'emmerder une fiole minuscule de nitroglycérine. Mais vraiment très petite, hein et que.. Quand elle est tombée sur le sol et qu'elle a fait explosé la moitié de la pharmacie... Et bien, ma nouvelle vie a commencé ici ! Je me suis fait jeter comme une malpropre de chez moi, c'est triste mais, je le vie super bien ! Peut-être que j'attendais ça depuis longtemps, les darons, constamment sur mon dos, c'est relou grave ! Donc je me suis retrouvée avec mes affaires, mes fringues dans un sac sur le dos et après... Je marchais dans la ville à la recherche de... De mon futur pour dire vrai ! Mais bon, aucune idée de ce qu'il peut bien me réserver ce petit con, enfin j'allais vite le savoir quand.. Cet énorme chien c'est mis à me courir après... BORDEL !! MAIS QU'EST-CE QUE J'AI FAIS POUR MÉRITER CAAAA ?

[...]

Et je me suis retrouvée sur la barque... Le chien m'avait coursé jusqu'au ponton, je n'avais pas d'autre choix.. Sauter dans la barque, ou Neko Suji girl fini sa vie bouffer par un affreux chihuahua, donc forcement le choix était vite fait.. Mais, dans le feu de l'action, je m'étais pas rendu compte que cette saloperie de barque était naze... Et je me suis retrouvé à dérivé en chouinant sur mon sort i_i
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: Re: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitimeSam 11 Fév - 13:19


oO Welcome ! Oo
C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  2qv89c3



Grand line, ce n’était pas la première fois que je dirigeais un bateau sur cette ligne maritime aussi connu que dangereuse. C’était bien avant ma désertion du CP9, j’avais déjà effectué quelques missions dans le coin, mais je n’avais jamais eu la chance de pénétrer sur le nouveau monde, mon niveau physique et mentale ne le permettait pas, mais aujourd’hui, l’eau à coulé sous les ponts. Je suis un pirate, le navigateur et capitaine d’un équipage qui fait juste son entrée sur la belle bleue. Il était temps pour moi, après ses six mois de navigation, de faire un rapide point sur chacun des membres présents. Leck Demonis, l’homme qui est également capitaine avec moi, un faucheur et un cuistot de génie, jamais, au grand jamais, je n’avais mangé pareil nourriture ! Cet Okama de Kamabakka était juste un génie culinaire. Nos relations étaient assez conflictuelles sur certains point, notamment l’argent, à cause de mon attirance pour ce dernier, et les esclaves, pour mon dégoût de ses derniers. Mais l’on s’entend bien dans le fond, on est toujours prêt à rigoler et à faire la fête ensemble. Après, il y’a Mori Ranmaru, un homme qui à choisis la voie du sabre. Il est médecin et à choisis et possède le fruit du maudit de la guérison. Mes relations avec lui sont comme avec tous amis, des bons délires, quelques prises de têtes à l’occasion, mais c’est toujours de bonne guerre. Je ne sais pas grand-chose de lui au final, mais il est un compagnon sur qui l’on pourra toujours compter, et ça, j’en suis intimement persuadé. Après cela vient mon frère, un bretteur, il a commencé à développer un étrange pouvoir nommé Haki, je ne savais pas encore grand-chose sur ce dernier. Bah, c’est mon frère, nos relations sont comme avec toutes personnes pour qui l’ont à un lien fraternel. Ensuite vient Blair, la « compagne » de Leck Demonis, quelle étrange perv… Fille que voilà ! Je m’entends bien avec elle, mais toujours pour rigoler, je ne suis jamais vraiment sérieux.

Au final, je crois que sur cet équipage, les seuls avec qui je puisse tenir un semblant de relation sérieuse sont Leck et Mori Ranmaru, mais je ne les connais pas encore assez pour leur dire réellement qui je suis et d’où je viens. C’est un problème, enfin, ça pourrait le devenir, comment leurs expliquer que ma prime de quatre vingt million de berrys est dû à ma désertion du CP9 et à ma capacité à lire les ponéglyphes ? Le gouvernement lui clamait que j’avais tenté d’assassiner une étoile du gouvernement, et que j’avais des idées révolutionnaires. Je savais où stagnais la marine en ce moment, elle n’était d’ailleurs pas très loin de nous. A quelques îles de là ce tenait un étrange rassemblement de soldats prêts à tenir en échec quiconque s’opposerait au gouvernement mondial. Moi j’étais déjà leur ennemie. Mes nouveaux amis, le jour venu, je vous direz ce qu’il en coûte de m’avoir en capitaine, le prix à payer. Mais ce jour là, vous ne craindrez rien, car ce sera le jour de mon départ pour recevoir ma sentence. Vous serez libre, et j’espère que ce sera assez tard pour vous permettre d’atteindre le nouveau monde. Je tenais toujours la barre, perdu dans mes pensées, mon frère sur le pont s’amusait à embêter Mori, Leck lui je ne le voyais pas depuis ma position. Dans quelques jours, nous arriverons à Whisky Peak.

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Ava-hibari-2-fd97cdC'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  23064470
Mutsuri : « Element, Y’a un truc qui flotte dans la mer… ? »

Element : « De quoi tu parles… ? »

Je me dirigeais vers le pont et aperçus dans l’eau une barque, avec à son bord une jeune demoiselle. Mais comment était-ce possible ? Comment quelqu’un en barque avait pu dériver à ce point jusqu’à l’entrée de grand line ? Mon regard se posa plus longuement sur cette personne, pour essayer de la détailler et voir si en aucun cas, cela pouvait être un piège de la marine. Mis visiblement pas, elle ressemblait juste à un chat. Un chat ? Une humaine avec des oreilles et une queue de chat ? Je ne disais rien, mais la gêne et la surprise pouvaient se lire sur mon visage avant que je ne rassemble des pensées rationnelles, c’était surement et simplement là l’œuvre d’un fruit du démon. J’appelais Leck qui ne tarda pas à pointer le bout de son nez, tout l’équipage semblait regarder cette demoiselle sans trop savoir quoi faire. Je pris alors ma forme spectrale, laissant mon corps tomber sur le sol. Ainsi je pu léviter jusqu’à la barque de la belle sans risquer de me faire attaquer.

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  23064470
« Je suis Element D Emishi, qui es-tu et que fais-tu sur cette mer… Dans une barque !? »

Je reposais mon regard sur Leck, ce genre de regard que je lui avais déjà jeté par le passé, signifiant une demande « d’asile » et de « soin ». Il semblait avoir compris, mais étais-ce pour cela qu’il allait réagir et préparer à manger ainsi qu’un lieu pour dormir pour la demoiselle ? il était du genre terre à terre et sans preuve de sa bonne foi il ne la laisserait surement pas monter à bord de notre navire. C’était donc mon rôle en cet instant de la faire parler, voir si mon équipage ne courrait aucun risque.

« Désolé de cet acceuil peu chaleureux. On a eu quelques problèmes avec la marine. »

Léger pic, signifiant pour elle que si elle était marine, il valait mieux décliner notre invitation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: Re: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitimeSam 11 Fév - 16:28

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin
« Moi la mer elle m'a prit. J'me souviens. Un mardi »


-J'vais... Crever toute seule.. ICi ... SALOPERIE DE CLÉBARD DE MES DEUX SEI... Pfff.

Bah ouais.. J'en avait marre et de mes deux seins parce que j'peux pas dire couille j'en ai juste un peu, pas du tout. Donc, ça ne va pas alors, autant trouvé une insulte qui colle avec mon physique non ? Enfin soit. J'étais là sur cette connerie de barque, ce bout de bois humide qui prenait la flotte... Moi qui déteste l'eau.. A part pour un bon bain chaud.. C'était le top quoi... Oui, oui, c'est ironique, très ironique même. Enfin soit, je croyais que j'allais crever, j'en était certaine... Je regardais le ciel allongé dans la barque -loin d'être confortable- un pied dans l'eau, laissant mon esprit s'échapper et vagabonder, je ne pouvais pas vraiment faire autre chose.. C'était bête mais, mon chez moi me manquais, bien que j'avais été super contente d'enfin pouvoir me barrer... Je crois que c'est dans les moments comme ça où on voit les gens à leurs juste valeur et où on se rend enfin compte de ce qui nous sont cher... Mais, je ne pouvais plus faire marche arrière alors autant voir le bon coter des choses !

Pensées positive je suis LIBRE ! Pensée négative.. Seule et perdue au milieu de la mer... Donc je vais mourir... Elle n'est pas belle la vie ?.. Pitoyable.. A moins que par hasard !! Et j'insiste sur le "par hasard" un bateau va me trouver et me pêcher et on fera la fête et tout et tout et ont me ramènera sur la terre ferme et... Et... Et... Ooooh j'ai faim ! Une fraise... Une belle fraise rouge et sucrée... Je délire, signe de la mort proche.. Elle arrive, elle m'appelle... JE LA VOIS !!!... Et punaise.. Elle est sexy ... C'est un mec en plus ! Ben, j'veux bien mourir toute suite finalement ! Quoi que... Et il me parle... Haaan .. je suis aux annnges !.. Euh... ET BAM dans la face ! Brusque retour à la réalité, ce n'est pas la mort ce mec, mais il est quand même pas mal ! Et... Il en pose des questions bizarres...

Ah ben oui ÉVIDEMMENT ! J'ai la gueule d'une meuf à dériver volontairement sur la mer avec une barque moisis datant de l'après guerre... BIEN SÛR !... Les gens pose des questions vraiment, mais vraiment débile. Tient d'ailleurs je le regardai ! Ce mâle qui était venu je ne sais pas comment sur ma barque de merde. J'étais assise sur le bois humide, le regardant mes oreilles féline bougeant doucement.

- Tu crois peut-être que j'avais envie d'être sur cette barque de merde ? Je me suis coursé par un clébard, je n'allais pas prendre le risque de me faire bouffer la queue ! Alors, j'ai sauté dans la barque... Si j'avais su qu'elle était si merdique.. J'aurais foncé dans la yacht.. Non mais franchement.

Je croisai alors mes bras sous ma poitrine pour faire genre quoi et je le regardais en plissant des yeux du genre, j'veux lire t'es pensés mon chou où plutôt du genre fait gaffe je nesuis pas câline... Enfin c'était complètement en contradiction avec ce qu'elle était. elle avait beau jouer les durs son naturel félin -de chat plus précisément- la rendait complètement inoffensif avec quelques caresses bien placé, de l'affection bien dosé et c'était une vraie peluche avec un ronronnement doux. Et le pire ! C'est une partie de son fruit qu'elle ne maîtrise pas du tout.. Enfin soit ! Elle soutenait son regard, un peu froid, mais juste en apparence...

-Hum... Parce que si je serais Marine, chienne -façon de parler bien sûr, c'est physiquement impossible- du gouvernement -cela va de soit-. Je pense que je dériverais pas comme la dernière des idiotes sur une barque des plus lamentable et piteuse qu'il dois surement exister.

Et ben quoi ? Je n'ai pas tort non ? On ne peut être "chien" du gouvernement quand on a une queue et des oreilles et chat et surtout quand on ronronne simplement parce qu'on est bien, content ou autre.. C'est simplement impossible ! Enfin soit... Plus je le regardais, plus je me disais "putain il est seks"... Euh.. Ahem, je me demandais ce qu'il allait m'faire. Ce n'est pas tout mais, une meuf trop bonne perdue au milieu de la mer avec sa barque a deux francs cinquante... Hum.. Voilà quoi. Puis, allez savoir ! Rien ne nous dit que lui et ses potos a bord du bateau n'étais pas des espèces de détraquer sexuel ! De nos jours on peut faire confiance a personne ! Enfin si mais, bon...

Alors, là, je me demandais juste ce qu'il adviendrait de moi, de ma petite personne, mi-femme -sexy- mi-féline -attachante-. Bref.. Non, ce n'est pas la modestie qui m'étouffe. Donc, j'étais là à la fixer sans vraiment savoir ce qu'il allait se passer, autant pour lui que pour moi et que pour ma barque... Mine de rien, elle m'avait sauvé la vie cette épave ! Mais, c'est sans regret que je l'abandonnerais volontiers à son terrible destin de finir au fond de cette mer, gisant contre un banc de sable. Puis, bon, là je ne pouvais rien faire d'autre que.. Attendre et voir ce qui allait se passer...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: Re: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitimeMer 15 Fév - 20:54



C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Scaled.php?server=857&filename=leckserviette

    Grand line, une mer aussi dangereuse que spectaculaire. La pression atmosphérique n'était pas la même que sur les autres mer. Et plus encore, la pression atmosphérique de grand line était changeante et aléatoire celons l'endroit. Bien que cela sois prouvé, Leck ne peux s'empêcher de se sentir chez lui, bien que le parfum de Kamabakka sois encore loin. Le jeune homme avait traversé pas mal d'épreuves jusqu'à présent, mais grâce à Blair et ses nouveaux amis, il s'en tira plutôt bien. Du plus grand sommet de Red line, aux contrées les plus éloignées d'East Blue, Leck Demonis était de retour sur la mer de tout les périples ! A mis chemin entre le cap des jumeaux et une île encore mystérieuse, les nobility's pirate voguaient à leurs occupations. Il était près de midi et Leck n'était debout que depuis peu, certains travailleur pourraient le lui reprocher. Mais pour ce dernier, c'était l'heure princière, une heure tout à fait normal pour le réveille d'un prince de son calibre. A peine avait-il ouvert les yeux, qu'il tendit la main sur sa table de nuit et fit sonner une clochette. Il se redressa sur son lit afin de s'assoir et une des deux portes de la cabine s'ouvrit. Elle donnait sur les autres ailes du navire et directement à la cale, contrairement à l'autre qui s'offrait directement au pont supérieur. Un homme en tenue stricte possédant un épais collier de ferraille disgracieux s'approcha du Demonis, plateau en main. Ce plateau était garni de délicieux mets sucrés, un chocolat chaud façon kamabakka et une belle fleure artificiel. Une rose noire, tissée directement dans la chevelure de Blair. Une note esthétique très appréciable et touchante.

    « Demande à « 2 » de sortir ma tenue rouge de capitaine. Tu peux disposer. »

    « Oui, maître »

    L'esclave sorti de la chambre et laissa son maitre se restaurer. Aussi après quelques minutes, un autre esclave habillé à l'identique du précédent vint, salua son maitre et ouvrir l'armoire afin d'exécuter l'ordre donner. Le petit déjeuné terminé ce même esclave débarrassa le plateau sans même que son maitre ne lui disent. Ce qui prouvait que les habitudes étaient bien encrées. Cela dit Leck était assez capricieux et n'aimais pas suivre à la lettre tout les rituels dans le même ordres chaque jours.

    « Que fait Blair ? »

    « Mademoiselle Witch, prépare le petit déjeuné pour l'équipage, my lord »

    « et Element-boy ? »

    « Sir Emishi, tien le cap du navire en compagnie de Sir Mutsuri. »

    « Bien, dit à « 4 » de faire couler mon bain et à « 5 » de préparer mes instruments pour préparer le déjeuné de l'équipage. Toi et les autres faites ce que bon vous semble jusqu'à ce que je vous appelles. »

    « Yes, you my haness. »

    Leck adorait qu'on le mette sur un piédestal, chacuns de ses esclaves a appris à diversifier les compliment et les titres en s'adressant à leur maitre. Et le plus troublant était qu'ils ne le disaient pas avec dégout, même si, ce dernier était surement dissimulé. Leck se leva et sortir de sa chambre en boxer, un boxer blanc assez moulant. Il croisa l'esclave surnommé « 1 » dans le couloir et il le prit par la cravate, sans lui demander son avis, ce dernier le suivi comme un chien tenu en laisse. Arrivé à la cabine de bain du navire, le Demonis se dénuda entièrement et entra dans son bain d'eau douce peu profonde.

    « rejoint moi ♥ » dit le prince avec douceur et sensualité.

    L'esclave ne put refuser quelque sois ses réels envies. Il se passa ce qui devait ce passer dans cette salle de bain, et Leck en ressorti avec un serviette au tour de la taille. Son esclave se rhabillait, les pommettes empourprées. Soudain l'esclave numéro « 2 » vint annoncer à son maitre que Element venait de quitter son corps. Leck n'aimait pas trop ça, Element était le seul à pouvoir diriger le navire sur grand line, sans ses connaissances l'aventure s'arrêtait là, et le temps était généralement changeant en pleine mer. Sans prendre le temps de se vêtir, il monta sur le pont où il croisa Mutsuri.

    « Qu'est ce qui ce passe ? Pourquoi Ele-boy a quitté son corps ? »

    Sans un mot Mutsuri montra du doigt une barque au loin. Rapidement tout l'équipage regarda le second capitaine [HRP : non pas qu'il est inférieur a mon perso dans le commandement... ou autre] s'approcher de la barque sous forme spectrale. Une conversation s'engagea entre l'occupante et ce dernier, puis il regarda Leck droit dans les yeux. Depuis les six mois qu'ils vécurent ensembles, les deux hommes tissèrent un lien assez étrange, et ce genre de regards étaient limpides entre eux. Element demandait l'hospitalité pour la jeune femme, ce qui n'était pas du goût du Demonis. De nature prudente et hostile Leck n'accepta pas sans avoir l'assurance qu'elle sois inoffensive. Après tout une femme dans une barque sur grand line... encore vivante ! C'est quand même un exploit en sois.

    « Mori-boy, tu peux te préparer à soigner cette gourde, si notre bon Ele' nous la ramène tel une petite bête blessée ? » puis il se murmura à lui même « ce mec à trop de cœur c'est pas possible... ».

    [HRP : Mori, nous débutons notre RP ici, après l'intervention du PNJ nous ouvrirons un autres sujet lier à celui-ci. Suji, Ele, on va pas « salir » longtemps votre RP]


Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Left_bar_bleue30/75C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Left_bar_bleue68/120C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: Re: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitimeLun 20 Fév - 16:09

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Harem_Ran


Tout le monde sur le bateau faisait sa vie, effectivement il pouvait enfin tous souffler car le plus dur était passé pour le moment car il se trouvait enfin sur Grand Line, la plus grande mer du monde. Cette mer est connue comme étant la plus dangereuse et de plus, son second nom étant « La Route de tous les périls » Ranmaru savait à quoi s’attendre à l’instant où il allait y mettre le pied et c’était le cas. Dans un premier temps lorsqu’ils passèrent Redline, il se dirigea dans l’une des cabines afin de s’y reposer en lisant le livre qu’il avait eut il y a six mois de ça, un livre qui parlait de l’étude des ponéglyphes. Au cours des six derniers mois passé, il avait eu pas mal d’information par rapport à l’emplacement de l’un d’eux qui se trouvait dans une ville appelé Alabasta ou plutôt un Royaume qui se trouve sur une île nommé Sandy Island, mais pour le moment il n’en était pas encore là.

Alors qu’il remarqua que les informations collecté avec son livre et celle prise dans la ville de Shell et Long Town n’étaient pas complète, celui-ci le referma le rangea dans son sac et se dirigea sur le pont du navire afin de contempler la vue que donnait Grande Line. Une idée lui vint à l’esprit. Depuis un certain temps, il possédait deux Katana Masamune et Murasame de plus les techniques qu’il utilisait récemment n’était que des techniques basique qu’il avait apprise lorsqu’il était enfant et maintenant la seul chose qu’il avait réussit à faire était de les rendre plus forte rien de plus, donc ce qu’il devait faire était maintenant d’en créer des plus puissantes et bien plus dévastatrice que cela. De ce pas, il se déplaça un peu plus loin et commença des mouvements de sabre dans tout les sens comme-ci celui-ci faisait la toupie ou encore une sorte de danse. Il n’hésita pas à prendre plusieurs poids sur son dos et à faire tout le navire avec ceux-ci sur le dos, ce qui le fit transpirer à grosse goutte après cela terminé. Il reprit ses Katana et cette fois, il sautait et il fallait dire qu’il sautait plutôt haut pour un humain normal. Pendant ses sauts, l’on pouvait l’entendre dire à plusieurs reprises « Takaoni… Takaoni ». Puis après cela, il recommença avec les poids et se recommença à nouveau et semblait sauter de plus en plus haut à chaque fois. A la fin, il se mit à faire une petite pause où il semblait être en train d’utiliser son fruit du démon tout en marchant également sur le navire, les personnes qui se trouvaient sur le pont pouvaient se demander ce qu’il pouvait bien faire depuis plus de huit heures ce matin déjà. L’on pouvait apercevoir une lueur de couleur vert qui émanait autour de lui, celle-ci parcourait tout son corps tout doucement et juste après cela il recommençait son entrainement comme-ci de rien n’était. A un moment donné alors qu’il terminait de mettre au point deux nouvelles techniques, il ressentit la fatigue s’emparer de son corps. Il ne perdit pas de temps pour aller s’asseoir et profiter une nouvelle fois de la vue et remarqua que le navire avait déjà beaucoup avancé depuis qu’il avait commença son entrainement.

Odeur de transpiration, son chemin le conduisit vers la cabine de bain du navire où il devait absolument vérifier qu’il n’y ait personne avant de prendre une douche mérité et pouvoir se mettre à la lecture. Il se dirigea avant cela vers ses quartiers et se déshabilla lentement afin de ne pas trop se fatiguer car il était évident qu’il subissait les effets secondaires d’une utilisation trop poussé de son fruit du démon.

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  959739

Il prit une serviette de bain puis fit demi tour vers la cabine de bain, la porte était légèrement entre ouverte il la poussa comme-ci de rien n’était et remarqua avec surprise quelque chose qui le fit tout de suite ressortir de la salle de bain avec une tête de blasé… En effet là dedans, il tomba sur Leck accompagné de l’un de ses esclaves qui était en train de s’amuser à leurs façons, ou plutôt c’était plus Leck qui s’amusait à sa façon. Complètement blasé de ce qu’il venait de voir, il alla se rhabiller avant de se diriger à nouveau sur le pont où il remarqua qu’il manquait quelque chose. Il se dirigea à l’opposé de tout le monde qui semblait être attiré par quelque chose au niveau de la mer un peu plus loin. Ranmaru regardait loin et voyait que le ciel commençait à changer de couleur et il s’assombrissait au fur et à mesure vers le navire dans leurs directions sauf que lui était le seul à remarquer qu’une tempête s’approchait d’eux à toute vitesse et qu’il était presque trop tard pour l’éviter. Voulant tout de suite prévenir Element, il entendit Leck parler :

Leck : Qu'est ce qui ce passe ? Pourquoi Ele-boy a quitté son corps ?

Etant complètement épuisé par son entrainement, Ranmaru se dirigea aussi vite qu’il le pu en direction de la barre du navire alors que Leck lui adressa la parole sans se rendre compte lui-même de la situation :

Leck : Mori-boy, tu peux te préparer à soigner cette gourde, si notre bon Ele' nous la ramène tel une petite bête blessée…

Sans attendre plus longtemps il haussa la voix afin de prévenir tout le monde :

Ranmaru : Nous avons un très gros souci… Une tempête se dirige vers nous ! Il faut vite qu’Element remonte à bord…

[HRP: S'il y a un soucis n'hésiter pas à me le dire]

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: Re: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitimeMer 22 Fév - 16:33

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin
« Moi la mer elle m'a prit. J'me souviens. Un mardi »


Et ben.. Parler a un mur vous offre plus de réaction ! Un truc de dingue, t'a beau lui parler c'était comme si... Ben aucun son ne sortait de ma bouche... Du genre frustrant mais, au maximum quoi. Enfin, soit, je le regardai avec mes yeux de félins, agitant doucement mes oreilles, sentant quelque chose de mauvais se pointer non loin de là, alors qu'ils s'agitaient là-bas sur le bateau... Il allait me laisser monter ? Où ils allaient me laisser crever en pleine mer dans sa barque qui commençait à prendre la flotte... Oh putain il manquait plus que ça.... De l'eau qui commençait à s'infiltrer dans la barque... Alors, là ! En plus d'une tempête qui semblait se dirigeait droit vers nous...

Je regardai l'eau, d'une tête boudeuse et triste.. Moi qui n'aime pas la flotte je suis servie.. En plus, si je tombe de la barque, c'est fini... NOOON !!! JE SUIS TROP JEUNE ET TROP BELLE POUR MOURIR VOYONS !! Merde, qu'est-ce que j'ai fait pour mériter ça moi ? Sérieusement... Doucement la mer se fait plus houleuse, doucement la barque de fortune que j'avais choppe bougeait presque à en faire vomir mes tripes.. Le vent se lève et se fait rapidement fort... Et sérieux.. Mes poiles s'irise.. Et je flippe ma race de neko... Je me tourne vers l'homme.. enfin ce qu'il en est... Je le regarde presque avec un regard suppliant avec ma bouille toute mignonne les larmes aux bords des yeux ! Beh oui, je mets le paquet, je ne veux vraiment pas crever ici moi !

- Hey... Heyy !! J'ai peur.. J'veux pas mourir moi...

Je sorts le paquet de l'actrice de cinéma ! En plus de la bouille trop mignonne, plus, les larmes aux yeux, plus, la petite phrase suppliante d'une jolie fille en détresse.. Et là !!! Je le regardai fixement, sérieusement je flippe grave et là... ça devait franchement se voir alors que je luttai pour cette connerie de barque reste à peu près stable et c'était loin d'être gagné... La tempête se faisait de plus en plus forte et j'avais l'impression que le mec devant moi n'était plus là en fait, genre sur la lune ou dans les nuages, sur une autre planète, genre défassé de la terre... Et ça c'est encore plus terrifiant... Alors que le ciel passe d'un bleu rayonnant à un bleu d'encre, que le vent souffle et froid, que la mer s'agite dangereusement... C'était.. Comme qui dirait dur... J'étais totalement désemparée, je ne savais pas quoi faire... Et finalement les pieds dans l'eau, je me disais qu'il fallait que je me fasse une raison et que mon chemin allait s'arrêter là. Quelle façon débile de mourir ! Sérieusement... i_i


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: Re: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitimeMer 22 Fév - 18:06



C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Scaled.php?server=820&filename=adieug

    Le capitaine regardait son ami au loin, proche de la barque sans dire un mot. Il était un peu stressé de le savoir sorti en pleine mer comme ça. Et il avait raison de stresser, avant même qu'il puisse comprendre ce qui se passait, Mori lui assena des paroles aussi foudroyante qu'une balle de revolver en plein coeur. Les pires craintes de Leck dans ce genre de situation ce manifestèrent...

    "Nous avons un très gros souci... Une tempête se dirige vers nous ! Il faut vite qu'Element remonte à bord..."

    Leck regarda son second afin de voir où il regardait... où était cette tempête ! Le Demonis tourna la tête vers l'arrière du navire afin d'estime le temps qu'ils leurs restaient pour ramener Element sur le navire. Trop peu de temps, car à peine avait-il tourné la tête qu'une énorme bourrasque le déstabilisa et tomba sur les fesses. Le navire commençait à tanguer avec vigueur, tant bien que mal Leck se releva et s'accrocha à la rembarre avant de hurler à Element encore proche de la barque qui menaçait de sombrer a tout instant.

    « Element ! Remmener tes fesses dans ton putain de corps ! »

    Mais sa voix se perdit dans les vagues et les bourrasques. La grande voile était pleine d'air et menaçait de faire chavirer le navire, alors Leck fit sortir son doppelman de ses pieds et le modela en plusieurs pieux flexibles. Ces dernier filèrent en hauteur rabattre la grande voile. Avant que le jeune homme ne donne ses ordres, Mori avait pris la barre en main. Ce qui était un bon réflexe en sois, mais pas de la bonne personne. Mori ne savait pas comment diriger le navire en tempête, d'ailleurs Leck non plus. Mais ce dernier, se souvint que Matsuri avait passé plus de temps que quiconque avec Element.

    « Matsuri donne les indications de cap à Mori ! Il faut se rapprocher de la barque ! »

    Leck jeta un coup d'oeil à la situation de la barque. Elle était encore assez stable bien que la passagère de chair et de sang s'agitait inutilement au lieu de se cramponner. A sa droite, de l'autre côté du navire, les esclaves sortirent de leurs cabines afin d'aider à stabiliser le navire, une chance que le soleil était voilé par les nuages. Blair semblait être à leur tête et usait du retour à la vie pour faire le travail de plusieurs personnes que nous n'avions pas. Le temps était compté, même si la situation sur le bateau se stabilisait, celui de la petite barque ne faisait qu'empirer. Leck avait une boule au ventre et une émotions qu'il n'avait pas ressenti depuis très longtemps, refit surface. La peur... la peur de perdre quelqu'un de proche. Element avait il passé ce cape ? Était il devenu un proche du Demonis en si peu de temps ? Leck se surprit lui-même à avoir une tel émotion et comme la dernière fois qu'il l'a ressenti, il ne pouvait pas, ne rien faire.

    « Pas deux fois... SHADOWS EMBROIDERY* !!!! »

    Les lianes qui finirent d'attacher la grande voile, ce fragmentèrent en petite chauve souris et filèrent rejoindre la petite barque.  Avant de l'atteindre, toutes ses chauves souris fusionnèrent en des dizaines de lianes rattaché sous les pieds de Leck. Les vagues trempèrent les lianes d'ombre et certaines d'entre elles se rétractèrent littéralement. Le Demonis semblait s'épuiser à chaque fois que l'eau les touchaient, mais il ne relâcha pas l'effort. Il attrapa la barque et commença à la tirer vers le navire. Soudains et sans prévenir la barque céda, surement qu'elle était trop endommagé, que la force de traction de l'ombre était opposé au courant de la tempête ou bien autre chose d'impossible à prévoir. Le fait est que, la passagère vola littéralement dans les airs et menaçait de tomber à l'eau. L'esprit d'Element était là, inerte à volter au gré du vent. L'ombre essaya de l'attraper, mais rien à faire, un fantôme reste un fantôme fruit du démon ou non. Enfin l'ombre saisie quelqu'un, Leck espérait de tout coeur que sa volonté avait eu raison des pouvoirs surnaturelles du Horo Horo no mi et qu'il avait pu saisir son ami. Il tira de toutes ses forces, voulant retirer son acolyte de ce mauvais pas. Mais, la personne qui atterrie sur le pont n'était autre que la demoiselle en détresse. Leck était accroupi accroché à la rembarre, dépité, aussi bien par la fatigue que par la déception. Les larmes commencèrent à perler le long de ses joues. Il n'avait pas la force de se lever et n'arrivait même pas à donner des ordres pour sortir son équipage de cette galère. C'est alors que Blair pris les initiatives. Forte de conviction et assez autoritaire elle suppléa son prince.

    « Mori, Matsuri, on part d'ici immédiatement ! Si on reste davantage on va couler ! 1,2,3,4 et 5 Sortez les rames ! »

    La longue chevelure de l'okama s'enroula autour du corps de Leck et le fixa au pont, Leck était perdu dans ses pensées et son impuissance. Ne réalisant plus que sa vie et celle de ses camarades étaient en danger. Un comportement très nul pour un capitaine, mais il s'en foutait pour le moment.


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Empty
MessageSujet: Re: C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin    C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

C'est pas l'neko qui prend la mer, C'est la mer qui prend l'neko, Tatatin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Suite de l'arrivé d'une pauvre Neko (hentaï)
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Cap des Jumeaux-