Partagez | 
 

 [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Dim 16 Oct - 17:50

Pris entre deux feus [1]

La Ville de Shell avait, suite aux actions des Psycho Circus et de Kanaë, arboré un nouveau visage. Quelques révolutionnaires avaient décidé de sortir de l'ombre et de s'installer sur l'île pour faire vivre le mouvement sur la mer, et si l'absence d'un leader se faisait sentir, Liara Reiov s'était montrée suffisamment habile pour établir un semblant d'ordre dans le Conseil Démocratique de l'île dont elle faisait, au grand damne de certains voyous, partie. En quelques jours à peine, le visage de l'île avait changé : les convois marines avaient été interceptés et pour la plupart ils étaient rentrés bredouilles.

Le point fort de ces derniers jours, à l'exception d'un seul, avait été la présence de Daniel Hexio en tant que garde de l'île. Il s'était montré impitoyable à bien des égards, tout en conservant un sang froid exemplaire. Son attitude chevaleresque était restée dans l'ombre, mais à présent la plupart des membres qui composaient la population connaissaient l'existence de cet « Épéiste Sombre », dont la lame des vingt-et-uns, Vulkain, avait la teinte pour se fondre dans la nuit.

En quelques temps, les rumeurs étaient allées bon train. Fort heureusement la ville était plutôt grande et les habitants cultivaient leurs propres parcelles de terre. Le commerce n'était pas extrêmement répandu. En arrivant sur l'île grâce à son pouvoir de téléportation, Erwin portait une capuche qui masquait son visage, ainsi qu'un manteau dont le dos était criblé de l'emblème de l'Inquisition, un œil transpercé d'une épée. À ses côtés, Hope Stanley observait les environs avec un intérêt mesuré. Il n'était jamais venu sur cette île.

- - Je vais me balader en ville, déclara soudainement le jeune homme, sans arborer de sourire.

L'ancien marine acquiesça et se dirigea vers la base. Elle occupait une majeure partie de la ville, la surplombant comme s'il s'agissait du siège des hautes institutions. Et ça l'était jusqu'à quelques jours auparavant. Il faudrait la démolir en partie pour réduire son symbole, ou s'en servir comme nouveau pied-à-terre pour les révolutionnaires. Cet affrontement entre marine et révolution avait un impact fort sur le sentiment d'insécurité qui régnait en ville. Qu'allait-il leur arriver ? Avaient-ils quitté la terreur des uns pour se retrouver face à la vendetta des autres ?

En observant les maisons habitées, les sourires amusés, le rouquin comprit, petit à petit, que malgré cette situation tout le monde avait envie de continuer à vivre. Il pourrait évacuer l'île pour éviter qu'elle ne se retrouve sous les coups des canons des bateaux marines. C'était partiellement une bonne idée, semblait-il, mais... Les cicatrices laissées par les derniers actes du Colonel Basile avaient été synonymes d'une ère de souffrance, et pourtant d'une révolte intérieur qui avait renforcé l'attachement des habitants à ces lieux.

Des enfants qui jouaient dans la rue finirent par percuter le garçon d'à présent un mètre quatre-vingt-cinq. Il surplombait de loin ces petits êtres qui levèrent les yeux vers lui avec un semblant de crainte mêlé à une confusion plutôt amusante. Il ne leur dit pas un mot, se contentant de les relever et de les laisser s'épousseter. Lorsqu'ils virent le symbole dans son dos, plus d'un regard s'illumina : il s'agissait du même drapeau qu'avait présenté, quelques jours plus tôt, Liara Reiov.

« - L'Inquisition protégera cette île. » avait-elle dit avec une grande fierté. Elle n'avait alors pas encore rencontrée le rouquin qui était en proie aux vers de High West. Et ce serait aujourd'hui que le capitaine de l'équipage révolutionnaire le plus répandu ferait les présentations. Mais ce n'était pas le seul événement qui allait marquer cette journée. Au loin, à peine visibles actuellement, trois navires marines avaient décidé de percer l'horizon. Ils mettraient encore une heure à arriver à portée de tirs. Il était évident que les choses n'allaient pas se passer comme le rouquin le désirait.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Dim 16 Oct - 18:17

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Mal du pays
Seul... Me voilà de nouveau livré à moi-même et le début de ce genre d’aventure est toujours difficile. J’avais oublié à quel point c’est difficile de se démerder sans aide quelconque. Comment il est dur de profiter des plaisirs de la vie quand aucune main ne sait se poser sur votre épaule. Je manquais de soutien et même si je tentais de garder la tête haute, je savais qu’une partie de moi était morte il y a quelques temps de ça avec mes compagnons. Désormais, je devais me reconstruire et me trouver un but. Une chose que je ne pensais pas possible. Enfin bref, c’est ainsi que j’avais commencé mon périple seul. Chasseur de prime, depuis mon histoire avec Erwin, j’ai du diminuer mes prises aisément de moitié. Je n’avais plus goût à rien et pourtant, je refusais de partir de ce monde. Pourquoi diable hein ?

Frappant une énième fois les planches de ce petit bateau, seul dans mon coin, je laissais l’embarcation sommaire avancer sur la mer. L’île commençait enfin à être visible, mais de mon point de vue - à l’opposé - je ne remarquais pas les navires de guerre annonçant une très mauvaise chose. J’approchais en touriste avec la ferme intention de vérifier si certaines rumeurs étaient vraies. La révolution semblait avoir pris possession de l’île et c’est de cela que je voulais m’assurer.
Est-ce que les gens sont bien traités ? Si oui tant mieux, et qui sait si je ne tenterais pas de discuter avec une personne responsable. Si non, je devrais tenter de faire justice moi-même quitte à me mettre sur le dos Erwin ou une autre personne avec un nom renommé sur le dos.

Drôle de projet n’est-ce pas ? Loin de me douter de l’affaire à mon sujet, je vivais comme je pouvais, mais très vite j’allais devoir changer certaines choses et me décider à agir. Observant l’horizon, je me mis à repenser au passé. Devenant rêveur, je replongeais dans mes songes une énième fois. Cette peur, ces doutes, tout ça m’envahissait bien trop vite au point de produire un terrible frisson parcourant mon échine et me ramenant sur terre trop rapidement à mon goût. Brrr.. Je devais penser à autre chose. Mon objectif, je dois me concentrer dessus.

Quand enfin j’arrivais sur l’île, je me contentais d’accrocher correctement mon embarcation avant de partir à la recherche d’informations. Le jour encore debout, je portais mon habituel manteau à capuche, couvrant une bonne partie de mon visage. Certains pourraient croire que je suis juste une personne qui aime s’habiller de façon “ macabre “ mais pour l’heure, s’était ça, ou cramer au soleil, chose dont j’ai horreur.
Des enfants jouaient, des gens vivaient en paix ici. Leurs sourires me rendait presque jaloux. Et quand je vis au loin un couple s’embrasser, je ressentis un pincement au coeur me donnant le mal du pays. Saisissant mon haut en niveau de la poitrine, je me stoppais en essayant de faire le vide.

“ ... Mal... “

Elle arrive, elle fait surface. Je m’empresse donc de quitter cet endroit pour aller vers un coin plus tranquille. Pas question d’agresser un de ces types. M’exilant vers l’extérieur de la ville, je me cache proche d’un arbre et je remarque un semblant de petite ferme. Hm ? Approchant du poulailler, vérifiant que personne n’était là, je pris sans regrets une poule avant de simplement m’en servir comme “ repas “. La pauvre n’allait peut-être pas y survivre mais s’était ça, ou un humain, alors le choix est vite fait. Rassasié, je retourne me cacher loin du monde et de leur bonheur qui n’est pas le mien. Visiblement, les rumeurs étaient vraies. De ce fait, je commence à me demander si je devais déjà repartir ou pas ? Sans même remarquer qu’une odeur pourrait me sembler familière. Se pourrait-il que ?

“ ... Erwin ? “

Reniflant l’air, j’insistais comme pour en être sûr. Serait-il dans le coin ?
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Dim 16 Oct - 18:44

Pris entre deux feus [2]

C'est en avançant dans la ville qu'Erwin avait pu remarquer que certains éléments n'étaient pas à leur place. Un toit détruit par un arbre qui était tombé récemment avait entraîné des travaux pour les charpentiers, heureux d'avoir un peu de travail manuel. Une vieille dame était tombée et un couple qui s'embrassait était passé devant elle sans faire attention à elle. Il avait fallu que des enfants, l'espoir d'un monde meilleur, viennent pour l'aider à se relever. Le jeune révolutionnaire n'avait quant à lui pas eu trop de mal à se retenir d'intervenir : il n'était que spectateur, s'immiscer dans la vie de ces personnes ne rendrait une potentielle séparation que plus difficile. Pourtant il était pour l'instant plutôt satisfait de ce qu'il voyait.

Récemment, les événements avaient été compliqués : après l'attaque de la Guilde Marchande sur Kaiten-Su, tout s'était enchaîné si rapidement... au point qu'il réalisait à peine ce qui se passait en ce moment-même. Il avait donné la mort à plusieurs reprises. Parfois, la nuit, ses cauchemars étaient entrecoupés par un instant de réveil forcé, où son corps en sueur lui ordonnait d'arrêter d'agoniser. Il y avait des soirs où ses cris réveillaient Hope, et où ce dernier, impuissant devant le garçon, tentait de le réconforter du mieux qu'il pouvait.

- Priez pour nous pauvres pêcheurs, marmonnait aux côtés du jeune homme la voix d'un vieil homme qui tenait une croix dans sa main.

Un constantiniste. Un adepte de la religion majoritaire sur les Blues et Grand Line, pour tout ce qui concernait le Gouvernement Mondial. Si certains la voyaient comme une secte de par la forte proportion de gains que raquaient certains vecteurs du culte, la plupart abordait avec sérénité cette croyance. Erwin avait lu à son sujet quelques rapports qui ne l'avaient pas inquiétés plus que cela. Il ne pouvait pas s'en prendre à ce que les gens avaient dans leur cœur, à leur phare. Pour le vieil homme qui porta un regard haineux sur le symbole de l'Inquisition, il n'y avait pas de doutes quant aux désirs qu'il aurait eu actuellement. Un monde où le Gouvernement Mondial avait une place absolue. Après avoir marché jusqu'à l'orée de la ville, Erwin finit par s'arrêter pour observer le paysage.

- Quelqu'un a volé une de mes poules ! Hurla une femme folle de rage.

Le rouquin s'approcha du poulailler comme une dizaine d'autres passants, venus à la ferme pour prendre des légumes et œufs frais. Il regarda avec attention la scène du crime, où tous les fantasmes se projetaient : un animal sauvage, peut-être ? Ou un bandit ? Dans tous les cas, la plupart des personnes présentes semblaient plus intriguées qu'apeurées. Ce n'était pas un animal en moins qui allait provoquer la faillite de l'île.

La voix grave du garçon fit alors sursauter la fermière, s'élevant au-dessus des marmonnements incessants :

- Je crains que votre animal ne puisse être récupéré. Voici quelques berrys pour compenser sa perte.

Sortant un billet relativement conséquent, la femme retrouva instantanément le sourire. Elle pourrait très rapidement racheter plus d'une poule avec ça, même si elle dilapiderait cet argent autre part. S'éloignant de la ferme, le garçon s'approcha de la voix qu'il avait reconnu en activant son Haki de l'Observation pour scanner la zone. Il chercha alors le regard de son camarade de plusieurs infortunes dans l'ombre des arbres.

- Une poule ? Sérieusement, Zayne ?

L'appel au chasseur de prime avait été fait avec une pointe d'ironie et de provocation. « Tu te contentes d'un met aussi peu fin, à présent ?! ». C'était presque un reproche. Presque, car en réalité il n'était pas difficile de cerner les raisons de ce petit cambriolage. Une faim qui pouvait se faire sentir comme la dernière fois qu'ils s'étaient rencontrés et qu'il l'avait laissé mordre dans son poignet.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Dim 16 Oct - 19:07

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Croisement de nouveau
Se nourrir ainsi était lamentable. Dans un coin et au fond de mes pensées, j’imaginais Shiro soupirer en constatant ça. Elle me dirait sans doute que je suis pathétique à voir. Un faible sourire s’affichait sur mes lèvres alors que je pensais à elle. Le bon vieux temps ? Le sourire se transforma doucement en grimace alors que mon humeur retombait à 0. Je fus surpris quand je ressentis une odeur passagère. Erwin serait-il là ? Ou serait-il passé il y a peu ? Quoi qu’il en soit, là encore je me mis à réfléchir à son sujet. Comment devais-je le considérer hein ? Il est une tête primée et de l’autre côté c’est aussi une personne bien. Dommage que je ne sois plus un bête chasseur de prime mais bel et bien quelqu’un de perdu qui ne sait plus quoi faire. Une proie facile pour les manipulateurs et je me disais que Erwin n’en est pas un. Erreur ou pas, seul le temps me le dira.

Quand une voix se fit entendre, je vins alors à croiser le regard avec le responsable et j’eus une brève illusion. Ses dires étaient en parfait accord avec ceux de Shiro si elle avait été là. Mais mes yeux me sortirent de ma propre illusion. Le rouquin était là, et non une femme avec des cheveux blancs. Le laissant dire, je me contentais d’inspirer un long moment avant de soupirer et poser mon douce sur ma jambe, tandis que je déposais mon menton dans la paume de ma main, l’air ennuyé.

“ Ridicule n’est-ce pas ? “

Ironie ? Effectivement. Je riais de moi-même pour le coup, sachant très bien que pour un vampire, s’était le fin fond du fond que de se nourrir via un animal tel qu’une putain de piaf. Cependant, je me fichais de cela ne me considérant ni comme un humain, ni comme un vampire. Je ne suis pas à accepter dans aucune de ces “ communautés “. Alors à quoi bon se prendre la tête avec les moeurs ?

“ ... Nos chemins se croisent de plus en plus on dirais... Me suivrais-tu ? À moins... Que ce soit l’inverse ? “

Questions qui n’attendaient aucune réponses, je me contentais de rester énigmatique. Je n’étais pas en dépression, mais à la limite et cela se voyais à mon regard fuyant. Seule une lueur brillait en arrière plan, laissant voir l’envie de m’en sortir. Je n’abandonnais pas malgré les malheurs que je subissais jusqu’à maintenant, cependant, il est difficile de vivre avec ces remords, ces douleurs et ça, le roux devait bien le savoir vu ses péripéties dangereuses jusqu’à maintenant. Que ce soit sa “première” avec Ren, ou sa dernière avec Kyoshiro.
Revenant doucement au moment présent, je me mis à laisser mes jambes pendre dans le vide tandis que je l’observais, bien à l’ombre des arbres.

“ ... Les gens semblent heureux. Les rumeurs n’étaient pas fausses, je passais juste pour en être sûr. Et toi ? Que fais-tu ici ? Tu te reposes ? “

On pourrais croire que j’étais froid et pourtant, je tentais de paraitre le plus sociable possible. C’est difficile de l’être quand on perd des gens et qu’on se retrouve seul, mais je faisais l’effort. Je repensais encore à sa proposition, mais je ne m’étais pas encore décidé.

“ Je pense que je vais arrêter d’être chasseur de prime... Ça amène trop d’ennuis. “
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Dim 16 Oct - 23:45

Pris entre deux feus [3]

À nouveau, Zayne semblait tirer ses émotions vers le bas. Pourtant son regard partageait toujours cette part d'humanité qui conditionnait Erwin à lui venir en aide, ou à essayer de le hisser vers le haut. Cette difficile quête ne lui saillait cependant pas actuellement, et le rouquin perdait en quelques sortes ses moyens. Pourtant en écoutant le vampire, il ne put s'empêcher de repenser aux fois où il avait rencontré cet homme, et à tout ce que cela avait entraîné dans sa vie comme aventures. Et à présent il savait qu'il en vivrait une de plus, lui répondant avec amusement :

- Ne crois pas que je te quitte de vue.

Sur un air taquin, il sembla retrouver pendant un bref instant cette joie de vivre qui le caractérisait autrefois, cette envie de se donner à fond dans ce qu'il entreprenait. À présent elle était comme partie, évaporée. Il s'était souvenu des actes horribles qu'il avait commis, de ces sacrifices ignobles qu'il avait fait, et la marque au fer rouge de cette aventure qui était restée gravée dans son esprit. Le visage du blondinet de High West hantait ses nuits.

- Les gens craignent surtout de se retrouver pris entre deux feux, expliqua le jeune homme en regardant derrière lui la ville.

Seules quelques parcelles de champs et de forêts les séparaient des installations. Erwin croyait en la possibilité développer les cultures sur cette île pour en faire un endroit relativement paisible, mais Katia insistait pour renforcer les défenses quitte à empiéter sur les champs. C'était vrai qu'en terme de sécurité, la stratège n'avait pas tort, mais humainement parlant il fallait parfois savoir lâcher un peu de lest pour permettre aux populations de vivre et non pas de survivre simplement. Une fois le Gouvernement Mondial tombé, il ne s'agirait plus que d'une question de temps avant que le reste du monde n'accepte cette idéologie juste qu'il présentait – car il s'était mis à penser que ce qu'il voulait offrir au monde était d'une justesse que peu pouvaient égaler, ce qui était assez dangereux d'une certaine manière, et remis en question par des personnes de son entourage qui lui permettaient de se questionner.

Quand finalement Zayne lui demande ce qu'il faisait ici, s'il se reposait, le rouquin eut envie de rire. Pas franchement, mais quelque chose entre le rire stressé et le rire amusé. Il se retint cependant, conservant un masque relativement travaillé de chaleur et de bonté.

- Je suis ici pour veiller sur la politique de l'île. Elle est à présent sous la protection de l'Inquisition. Il me faut rencontrer les dirigeants, j'ai un rendez-vous avec eux. Veux-tu venir ?

La proposition était simple. Mais elle n'attendrait pas de réponse, car une révélation importante, plus encore que la rencontre qui allait avoir lieu du point de vue d'Erwin, venait d'avoir lieu : Zayne comptait quitter le corps des chasseurs de prime. Alors le jeune révolutionnaire ne put s'empêcher de l'ouvrir, de parler. Sur un ton très sérieux, il lança :

- Tu as l'âme d'un révolutionnaire. Tu pourrais trouver ta place à mes côtés.

Il lui sourit à moitié, mais il n'eut pas le temps de rajouter quoique ce soit que déjà son escargophone sonnait. Décrochant, il entendit la voix de Hope qui insistait sur l'urgence de venir au quartier général de l'île immédiatement. Les administrateurs avaient installé leurs locaux dans l'ancienne base marine pour plus de facilité, abaissant tous les drapeaux qu'ils avaient fait brûlé dans la plus grande discrétion : pas la peine d'infliger ça aux habitants.

Ainsi, le rouquin soupira et fit signe au vampire de le rejoindre. Ils pourraient ainsi se diriger vers la base tranquillement, dans le but d'assister à leur première rencontre avec ceux qui tenaient dans leur main le destin de l'île, et sur qui, implicitement, Erwin avait un regard absolu. Si l'un d'entre eux lui paraissait suspect, ou pouvant entraîner le malheur des civils, il entendrait parler de la maison. Ensuite il faudrait aller voir le Colonel Basile dans son cachot, se dit le rouquin, amusé. Il pourrait peut-être tirer des informations de cet homme, avec un peu de chance.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Lun 17 Oct - 0:49

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Réflexion intérieure
Observant le jeune homme, je me demandais bien comment il allait réagir. Visiblement, il tentait de me réconforter via de l’humour faisant écho au mien. Il joue à mon jeu de façon subtile et je dois avouer que ça met du baume au coeur. Quand enfin il dit ce qui l’inquiétait, je ne pu retenir une certaine expression de surprise. Pris entre deux feux ? Un réel danger pesait-il sur ces lieux ? En deuil, triste ou autre, je ne pouvais pas cacher totalement ma gentillesse et voilà qu’elle refaisait surface, oubliant presque mes malheurs. Ainsi donc, cette joie que j’avais vue n’était qu’une façade ? Derrière cette gaieté et ce calme se cache un manteau de quiétude ? Les civils avaient besoin d’être sauvés une bonne fois pour toute... Mais je ne suis guère un héro.

Il continu son récit en m’avouant ce qu’il vient faire ici et de ce que je comprends, la dégustation de produits locaux ou simplement batifoler n’est pas au programme. Pauvre révolutionnaire me disais-je. Cependant, je fus surpris quand il m’invita à la réunion. Hm ? Moi ? Pour quoi faire hein ? Ne disant rien sur le coup, je me grattais le menton en douceur pesant le pour et le contre. C’est un bon moyen de voir comment il gère les choses comme la politique, lui qui semble très jeune. Mais la curiosité n’est pas toujours mon truc et là, c’est le cas. Erwin enchaîna par contre tel un recruteur exemplaire qu’il n’était pas officiellement et je ne pu m’empêcher une légère moue. Le rejoindre ? C’est une idée, mais pour l’heure, j’allais être franc avec lui.

“ Ce n’est pas vraiment le moment de profiter de ma faiblesse et de ma confusion Erwin... “

Je ne le jugeais pas, cependant, qui sait s’il ne profitait pas justement de mon souci mental ? Je ne l’imaginais pas ainsi, mais on est à l’abri de rien, même les plus grands chevaliers blancs peuvent devenir des cavaliers noirs s’ils se laissent corrompre. Bref, laissant un petit blanc planer, je vins simplement à descendre de mon perchoir pour approcher de lui.

“ Je ne vois pas ce qui fait de moi un être avec une âme de révolutionnaire... Selon moi, la révolution ne s’arrête pas juste à l’envie de changer les choses Erwin. Ce n’est qu’un composant de l’entièreté de la chose. Mais en aucun cas posséder une de ces choses ne fait de nous forcément un révolutionnaire sans quoi, beaucoup de gens le seraient. M’enfin, on ne va pas débattre sur ça ... “

L’observant lui et sa nuque - qui me fit frissonner - je me mis à le suivre quant celui-ci m’invita à le faire. Pour une raison que j’ignore, je ressentais comme une attirance. Sans doute que son sang m’avait plus, mais je secouais la tête pour sortir ces pensées à la limite de l’érotique étrange qui me venaient en tête.
Marchant à ses côtés, je me laissais emmener jusqu’au lieu où le Dog était attendu. Pour ma part, je me faisais plutôt petit, n’affichant que peu ma présence par crainte de gêner plus qu’autre chose. Je gardais un oeil sur Erwin me demandant bien pourquoi je l’écoutais tant. Pourquoi je ne cédais pas à ces tentations qui me taraudent ?

Rejoindre la révolution ? Et pourquoi pas ? Non non... Je ne devais pas penser à ça.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Lun 17 Oct - 9:20

Pris entre deux feus [4]

Lorsque le vampire répondit à la proposition par un aveu de faiblesse, les sourcils d'Erwin vinrent faire un haut-là sous sa capuche. Il comprenait bien sa réaction, et au final il profitait sûrement bel et bien de son état de manière totalement inconsciente sous certains égards. Cette vérité à moitié affichée lui tira un simple sourire en coin, et il ne put répondre que par un :

- Tu as raison, nous verrons cela quand tu seras remis sur pied.

Il voulut lui passer une main dans les cheveux comme pour le réconforter, mais il s'en empêcha. Alors qu'il écoutait la déclaration du garçon sur les révolutionnaires, il se contenta d'acquiescer à celle-ci. Il n'avait pas besoin d'éluder : après tout, ce qu'il disait n'était pas faux. Pourtant, c'était avec les premières idées que l'on commençait à changer le monde. Et ces germes de Révolution étaient déjà ancrées dans Zayne, il en était sûr. Il fallait juste les faire pousser suffisamment pour qu'il remarque cela. Et poursuivant son chemin vers la base, il finit par arriver à celle-ci.

Les portes de la base étaient à présent ouvertes. Le piloris qui occupait la cour s'était écroulé sous l'effort des villageois qui en avaient fait du petit bois. Cet endroit était synonyme d'abus en tout genre, un véritable guet-apens pour ceux qui avaient volé une pomme ou tuer un homme. Erwin expliqua brièvement ce fait à son accompagnateur, lui dévoilant par la même occasion son projet de céder cet espace à la ville. Les exécutions publiques n'étaient pas dans ses projets de révolutionnaire : elles n'apportaient qu'un semblant de Justice, bon à imposé la Terreur sur les habitants. Ce n'était pas le type de Révolution qu'il voulait mener.

Entrant dans la base, il fut conduit par une jeune recrue au bureau de Liara Reiov. Celle-ci était déjà en pleine discussion avec Hope. L'ancien marine portait sur lui le même manteau qu'Erwin : un long manteau à capuche avec le symbole de l'Inquisition dans son dos, et un simple bouton qui retenait la structure au niveau du cou, le rendant aisé à retirer en cas de besoin. La femme se leva en voyant le rouquin, capuche découverte, entrer. Ses yeux pétillaient.

- Monsieur Dog...
- Erwin suffira, Liara. Tout d'abord, toutes mes félicitations pour avoir résister pendant si longtemps. Tu t'y es bien prise.

Les félicitations semblèrent lui faire plaisir. Présentant Zayne comme un ami, Erwin, Hope et le vampire furent dirigés vers la salle de réunion dans laquelle deux autres personnes étaient déjà présentes. Un homme d'une cinquantaine d'années, un peu bourru, charpentier de métier. Il représentait le peuple dans l'équation. Logiquement, il avait l'appui social, ce qui était d'autant plus vrai lorsqu'on savait que Percy Prost, surnommé P.P., était écouté même de Basile à l'époque où le Colonel officiait encore sur l'île. La seconde personne était une femme à l'allure romanesque : elle ressemblait à une aviatrice, avec ses lunettes de protection à élastique sur le crâne, et son attirail fort peu adapté à une rencontre de ce genre. Elle se nommait Elie Krig, et était la représentante du commerce. Le capitaine de l'Inquisition ne s'en formalisa cependant pas.

- Je suis enchanté de vous rencontrer. Je m'appelle Erwin Dog. Voici Hope et Zayne. Ils assisteront à la réunion.
- Vos gardes du corps ne payent pas de mine, lança P.P. Avec un sourire narquois.

Hope ne put s'empêcher de lâcher un rire provocateur, sans rien dire. Il était ridicule de penser que le chef des révolutionnaires de North Blue, ou d'une partie du moins, avait besoin de gardes du corps. L'implication de cet homme dans la vie politique de différentes îles ne l'empêchait pas de s'entraîner. Sans mettre du feu au poudre, le rouquin se contenta de hausser les épaules. Il était plus amusé qu'autre chose.

- Je suis venu discuter politique, comme vous vous en doutez. Tout d'abord, sachez que les choses telles qu'elles sont à présent ne me gênent pas. Liara est là pour représenter les forces l'Inquisition sur l'île, elle aidera aussi à l'établissement d'une Justice équitable pour tous.
- Quelles sont les différences avec le Gouvernement Mondial ?
- Pour vous, la disparition de Basile est une bénédiction. Il est dans vos geôles, et il sera transféré bientôt dans un endroit plus sûr, pour vous et pour lui.

La mou de la représentante du commerce prouvait que ces dires ne l'arrangeaient pas. Elle s'attendait sûrement à ce qu'il soit mis à mort, un juste tribut pour ce qu'il avait fait subir à l'île durant toutes ces années. Mais Erwin ne voulait pas de ce type de comportements. La mort, l'arme à la main, durant une guerre, était relativement acceptable, même si elle était à éviter au possible, raison pour laquelle la majorité des marines de l'île avaient survécu.

- Bien, répondit simplement P.P. qui n'avait pas besoin d'en savoir plus.

Et alors que la question du budget et des nouvelles lois arrivait sur le tapis, un escargophone sonna. Erwin s'excusa et décrocha. C'était Daniel Hexio. Des navires à l'horizon, trois navires de guerre. Fronçant les sourcils, le rouquin échangea un regard avec Hope puis se concentra sur Zayne. Il soupira tandis qu'Elie sortait un amer « J'en étais sûre ».

- Nous allons gérer la situation.

Il quitta la salle en compagnie de Hope, et de Zayne si ce dernier voulait le suivre.

Le Commandant Perron avait réussi à se mêler à la population durant tout ce temps. Il s'était d'abord fait oublier, dans le but de ne pas paraître trop suspect. Puis on lui avait donné un ordre de mission par l'intermédiaire d'un espion : garder la position jusqu'à ce que les choses se corsent. Un sourire aux lèvres, il regardait l'avènement d'une nouvelle ère s'approcher pour l'île. Dans la maison où il se cachait sous la menace, il se saisit finalement de la femme pour sortir en pleine et hurler :

- Un mouvement et je la bute ! Je le jure !

L'arme à feu sur la tempe de la pauvre innocente semblait menaçante, et les deux révolutionnaires présents ne pouvaient rien faire. Ils se contentèrent de lever les bras et en desserrant leur prise sur leurs armes. Erwin ne pouvait pas entendre ça, et son regard concentré sur l'horizon et sur les bateaux qui s'avançaient n'apercevait pas la scène en contrebas.


Dernière édition par Erwin Dog le Mar 8 Nov - 11:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Lun 17 Oct - 15:25

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Prise d'otage
Pour l’instant, j’étais simplement un observateur. Invité par les soins d’Erwin, j’allais assister à une simple rencontre avec des gens importants. Je me contentais de suivre tel un chien avec son maître. Ne pipant pas un mot, je regardais seulement de temps à autre les gens que je croisaient, mais je m’arrêtais là parcourant la route avec Erwin. Je me contentais de rester à ses côtés, muet et simple spectateur. Je réagis que très brièvement à la vanne de P.P qui semblait vouloir nous taquiner. Moi ? Un garde du corps ? Je me mis à hausser les épaules, le laissant dire pour le coup, peu enclin à blaguer ou non. Quoi qu’il en soit, je laissais le jeune homme révolutionnaire prendre la parole. Visiblement, un marine allait être transféré et malgré ses actions passées, il ne serait pas mis à mort. Logique, puisqu’une mise à mort ne ferait qu’aggraver les choses. Certes on aimerait se venger, mais à tuer celui qui en a tuer d’autre, on maintient en forme un cercle vicieux, alors que là, via la décision d’Erwin, on passe au dessus de tout ça. Sans forcément parler de pardon.

La réunion s’éternisait et à mon grand regret, je me rendais compte que la politique n’était pas mon truc. Mais alors que j’allais dormir debout, voilà que quelque chose interrompit l’événement peu important à mes yeux. Des navires de guerre approchaient et donc une menace était en approche. La situation était alarmante et c’est sur ces mots qu’Erwin partit. Ni une ni deux, je m’inclinais pour signaler ma prise de congé et me mis à la recherche du jeune homme. Mine de rien, il marche vite le bougre, moi qui pensais que son endurance était nulle à cause de sa facilité à se téléporter...
Ainsi donc, je me mis à descendre les escaliers et regarder parfois par la fenêtre et que de surprise quand je vis une chose bizarre. Quelqu’un semblait menacer une femme en l’ayant en otage. Erwin avait-il vu ça ? Ne le remarquant nul part, je ne pu m’empêcher de me demander quoi faire.
Est-ce une blague pour me tester ? Ou une situation réelle ?

“ Erwin ? “

Le cherchant comme pour me rassurer, je ne le trouvais pas me ramenant à la situation réelle : j’étais seul sur ce coup. Que faire hein ? Voyant que je semblais nerveux, une personne approcha de la vitre et vit la même chose que moi, mais comparé à moi, il sonna l’alerte informant les gens dans le bâtiment. Et merde... Je blêmis quand celui-ci sortit une arme à feu et s’apprêtait à ouvrir la fenêtre pour sans doute tenter de tirer sur lui. Ni une ni deux, je l’empêchais de faire ça venant expliquer mon geste alors qu’il tentait de se débattre.

“ Si on fait un geste brusque, vu comment il semble nerveux c’est finit de la miss, il faut rester calme. “

Relâchant l’arme à feu, l’homme se mit à me questionner sur comment faire au point de me donner mal au crâne. Erf... Lui faisant signe de patienter, je descendis rapidement les marches avant de sortir dehors, tombant sur Erwin qui ne semblait pas affolé. Etait-il au courant ou bien trop occupé mentalement à cause des navires ? Quoi qu’il en soit, je reprenais mon souffle.

“ Une prise d’otage ! ... Il y a une prise d’otage plus loin. Je sais pas s’il y a un lien avec les navires et ça, mais ... Tu peux pas tout gérer... Laisse moi m’occuper de la demoiselle, je ferais mon possible pour que rien n’arrive. Si je me libère, j’essaierais de t’aider si je peux être utile d’une quelconque manière. “

Espérant qu’il me laisse faire, je commençais alors à marcher vers la zone dangereuse. L’homme semblait presque nerveux chaque fois qu’un passant était témoin de sa prise d’otage. Quand il vit ma tête, ce fut encore pire, l’homme appuya un peu plus le canon sur la tempe de la demoiselle. Sans savoir si Erwin allait agir en un clin d’oeil - s’il avait refusé ma proposition - je vins alors à lever les mains et avancer en douceur, pas à pas, de façon très lente.

“ Dépose l’arme.. Cette femme n’a rien fait et je suis sûr qu’on peut trouver un arrangement. Personne n’attaquera, pas besoin de le menacer d’une arme. “

Les négociations étaient ouvertes.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Mar 18 Oct - 0:11

Pris entre deux feus [5]

L'arrivée de navires ennemis près de l'île n'avait rien de rassurant. Liara ne s'affolait cependant pas plus que ça : l'armement était présent sur cette île, il devait y avoir des canons à disposition et des moyens d'arrêter tout type d'incursion ennemie. Non, il n'y avait vraiment pas de quoi avoir peur, et qui plus est, Erwin était là. Peu connaissaient le niveau de combat du rouquin qui ne semblait pas réellement s'en vanter ou le mettre en avant. Les épaules hautes, le dos droit, il ne faisait pas un geste qui aurait pu indiquer une quelconque intervention de sa part. Plus bas dans la ville, Daniel Hexio avait rejoint le port. S'il devait se hisser dans les airs pour arrêter des boulets de canon, il le ferait sans hésiter. Hope était dans la même situation, prêt à combattre. Combien de marines revenaient ici ? Une centaine peut-être ? Plus ? Il devait y avoir les anciens soldats de la base, mais aussi d'autres soldats d'East Blue.

- Ne tuez personne, ordonna simplement le capitaine à Liara et à Hope.
- Mais...

La jeune femme était bien sûre convaincue de la non-nécessité de tuer, mais ici l'île risquait d'être mise à feu et à sang s'ils n'intervenaient pas. L'ancien marine à ses côtés se contenta de hausser les épaules : il n'avait de toutes les manières pas l'intention de prendre de vies aujourd'hui. Se taisant finalement, les trois révolutionnaires se retournèrent vers Zayne lorsque celui-ci apparut et fixa leur attention sur une prise d'otage en contrebas. Il se proposa instantanément de la prendre en charge, et Erwin acquiesça simplement. Servir de médiateur lors de ce type d'événement lui serait sûrement bénéfique si l'abruti qui n'arborait les couleurs d'aucun camp n'avait pas la gâchette facile.

________________

Le Contre-Amiral Octo avait toujours été de ces hommes qui pressent le pas lorsqu'on leur demande d'aller lentement. C'était dans nature : toujours plus vite. Et à présent, il était indéniable que cet atout allait lui servir : s'opposer à ces foutus révolutionnaires pour étouffer cette petite rébellion était une excellente idée, et les empêcher de s'installer en était une meilleure. Il ne lui restait qu'à éviter les habitations civiles, ou à faire passer la mort de ces derniers suite aux tirs de canons comme des dommages « collatéraux ». Il n'y avait bien que pour les faibles qu'il fallait se montrer protecteurs.

- Monsieur, tout le monde est en place.
- Très bien, une fois à portée de l'île, donnez l'ordre de tirer.

L'homme acquiesça sans se soucier de penser aux conséquences. D'autres étaient payés pour ça après tout. Il donnerait l'ordre, et telles des dominos les vies commenceraient à s'écrouler jusqu'à l'anéantissement simple et total.

________________

- On va directement sur les navires ?
- Pas encore, lança simplement le garçon en continuant à fixer la ligne d'horizon.

Ce n'était pas qu'il s'ennuyait, mais entre observer la prise d'otage et agir, Hope commençait à préférer le second choix. Il aurait aimé que tout cela se termine en un claquement de doigt, suffisamment rapide pour pouvoir se remettre au boulot et quitter l'île. Mais ce n'était pas dans les plans d'Erwin, et pour le coup il valait mieux suivre le chemin qu'il avait décidé. Katia aurait sûrement été meilleure stratège, mais il fallait se contenter du capitaine. Et alors qu'il réfléchissait à cela, le preneur d'otage tira une fois, en sommation, pour être sûr que Zayne n'avance plus. Pendant un court instant, le rouquin eut un mouvement, prêt à lui venir en aide. Mais il se retint, pour laisser à l'occasion de Zayne de briller. Liara, soucieuse, continua de froncer les sourcils. Toute cette histoire risquait de mal finir, mais elle espérait qu'il n'en serait rien.


Dernière édition par Erwin Dog le Mar 8 Nov - 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Jeu 20 Oct - 1:29

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Négociations
Visiblement, j’avais carte blanche et cela était comme une mise à l’épreuve. Si je brillais, sans doute que j’aurais bonne réputation, cependant si je me loupais... Je ne préférais pas y penser. Avançant vers l’inconnu armé, je laissais ma voix se faire entendre. Malheureusement, sa nervosité était telle qu’un coup de feu partit me faisait m’arrêter immédiatement. Mais en aucun cas je ne laisserais cette femme subir le courroux d’un homme qui à mes yeux était juste perdu. Pourquoi faisait-il ça ? Est-ce car c’est un marine censé foutre la merde sur l’île ? Est-ce moi qui ne comprenais pas la situation ? Ou autre ? Quoi qu’il en soit, cette femme n’avait pas le droit de mourir, pas ainsi et plusieurs méthodes s’offraient à moi. Mais je me devais d’agir vite, car le moindre geste pourrait causer la mort de la demoiselle.

“ Ok... Ok j’arrête, regarde.. “

Fixant vraiment mes pieds au sol, je tentais de capter toute son attention. La situation pouvait dégénérer via la moindre interférence. Que ce soit le combat en parallèle d’Erwin avec les navires, ou un simple passant de trop. La psychologie, c’est toute une histoire et malgré mes talents de médecin, cela ne signifiait pas que j’arrivais à faire des miracles sur le cerveau humain. Autrement dit, manipuler n’est pas mon genre, ni mon fort. Levant doucement mes mains et les plaçant derrière ma tête, je me contentais de parler.

“ Pourquoi fais-tu cela ? À quoi rime cette prise d’otage ? J... Je veux dire... Si tu la tue, qu’est-ce que ça t’apportera ? Nous, on culpabilisera du fait de ne pas avoir pu la tuer, c’est vrai, c’est indéniable, mais ... Toi ? Toi dans l’histoire ? En quoi te salir les mains arrangerais une quelconque situation ? Tu veux faire passer un message ? Si oui, crois-tu qu’il faut faire comme ces hommes sur Nighty Town ? Il faut faire ça forcément dans le sang ? Pose ton arme s’il te plait... Tu as ma parole qu’il ne t’arrivera rien. “

Certains mots ne semblaient pas passer et je compris que tenter la gentillesse ne rimera à rien avec lui. Cela ne ferais que l’énerver et le pousser à appuyer volontairement - ou non - la gâchette.

“ Ok, désolé, je voulais pas dire ça. T... Tu as raisons, je ne suis rien. Non non, c’est vrai. Je suis pas un médiateur, je ne travail pas pour eux ni pour toi, j’essaie juste de t’éviter de faire une co... De t’éviter de briser la vie de cette personne. Laisse la tranquille et... F.. .Faisons un marché ok ? On échange. Je prends sa place ok ? Promis, pas d’entourloupe, regarde autour de toi, personne n’a d’armes. Si oui, ils vont les mettre au sol ok ? Moi j’ai rien, et tout ce qui peut te paraitre suspect, je le met au sol, regarde... “

Me penchant vers l’avant, je vins poser au sol quelques affaires tel un stylo ou un petit canif. Gagner une part de sa confiance était la première étape pour calmer le jeu. Je me tentais donc à un premier pas vers lui.

“ Laisse la s’en aller et prends moi à ma place, réfléchit... Un gosse a plus d’impact qu’une simple femme... Quel est ton message ? Les gens... Les gens m’écouteront, que ce soit des inconnus, ou les révolutionnaires. Ils véhiculeront le message. “

Je fis un second pas. Priant que du côté d’Erwin, tout se passe bien.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Jeu 20 Oct - 9:18

Pris entre deux feus [6]

Un nœud après l'autre, le Contre-Amiral Petifeu s'avançait vers la cible de ses fantasmes. Pour comprendre les motivations de cet homme, il fallait saisir la manière avec laquelle il était arrivé à ce grade. Malgré des capacités dépassant l'entendement des petits humains de base, il ne s'était hissé qu'au rang de Lieutenant. On ne souhaitait lui confier guère plus que des broutilles en guise de tâche, exploitant sa puissance dans le but d'en faire une arme de guerre pure et dure. Il n'avait aucune aptitude au commandement, si ce n'était la peur qu'il pouvait provoquer chez ses quelques subordonnés. Alors, pour monter les échelons, il décida de s'attribuer les réussites des uns. Et ses supérieurs n'y virent que du feu : au bout de trois ans à peine il avait réussi de passer du pauvre grade Lieutenant à celui d'un flamboyant Contre-Amiral, à la tête d'une unité de navires de guerre dans le but d'exterminer la vermine.

Mais ses hauts-faits ne semblaient pas pouvoir le mener au grade supérieur : il maîtrisait pourtant à la perfection les deux Hakis, et son style de combat était issu d'un somptueux mélange entre un art martial chinois et une force brute démentielle. Ce qui entachait sa réputation, c'était l'erreur qu'il avait faite lors de sa dernière action sur Grand Line, qui avait valu la vie à une douzaine de marines. Aujourd'hui, il lui fallait réparer cette erreur. Loin d'avoir envie de sauver le Colonel Basile présent sur cette base, il avait pour objectif final de reprendre les lieux de gré ou de force, et de ne surtout pas laisser cette vermine de révolutionnaires se greffer sur la Ville de Shell. Il n'en serait que plus difficile après coup de retirer la sangsue.

- Monsieur, nous nous sommes suffisamment approchés.
- Tirez.
- Mais... Monsieur... Les civils...

Il lança un regard de domination sur son subordonné qui ne put que déglutir et donner les ordres. Et tels les glas funestes d'une nouvelle ère de deuil, les monstres de métal opérèrent leur musique. En chœur, une première fois, puis en canon. La sensation de retirer une vie innocente était admise grâce à la Justice, supérieure, sublime. Mais aucun des vingt-six boulets ne réussirent à atteindre leur cible. Certains dévièrent de leurs trajectoires, d'autres furent scindés et explosèrent en l'air, et enfin quelques-uns disparurent dans le plus simple des apparats... Avant de venir s'écrouler sur les canons de tout leur poids.

Erwin avait pu observer la scène sans une once d'horreur ou de surprise dans le regard. Il s'attendait à ce type de réactions brutales et injustifiées. C'était pourtant toujours avec une sorte de pincement de cœur qu'il répliquait, sachant qu'il risquait de blesser de jeunes imbéciles, incapables de penser par eux-mêmes, qui opéraient les ordres sans se douter de la portée de ces derniers. Un maigre sourire sur le coin de la lèvre accueillit avec délicatesse les boulets tirés dans sa direction. Il aurait pu sans mal s'occuper de la totalité, mais une ombre avait déjà surgi, sa lame sombre s'attaquant aux morceaux de ferrailles pour les faire exploser, et Hope s'était élevé suffisamment haut pour en repousser quelques-uns.

Continuant son action à une vitesse qui dépassait l'entendement pour les simples mortels, sous le regard interrogatif et apeuré des habitants, Erwin put retourner à l'envoyeur d'une bonne douzaine de ses projectiles. Il les fit s'abattre sur les caisses de tirs, et provoqua plusieurs explosions sur les navires qui s'approchaient toujours dangereusement de l'île. Sidérés, les marines eurent besoin d'un temps pour identifier clairement la situation. Ils venaient de perdre plus d'un tiers de leur armement tourné vers la ville. Ils allaient sûrement vouloir les remplacer très vite, mais le rouquin ne leur laisserait pas l'occasion. Il se téléporta au dessus d'un des navires et tira une balle explosive qui vint percer la coque et provoqua de nombreux dégâts, ne prenant aucune vie grâce à son Haki de l'Observation.

Dans un second temps, il décida de se cacher à nouveau du regard énervé du Contre-Amiral qui ne comprenait qu'avec difficulté que sa mission commençait sur un échec cuisant, et qu'il allait falloir se bouger pour changer la donne.

- Je ne croirai pas toutes tes sornettes ! Hurla l'homme en pointant son arme vers Zayne, délaissant sa cible quelques instants pour viser le vampire.

Les tirs des canons de la marine lui firent détourner le regard, et blêmir pendant un court instant. Ce n'était pas dans le contrat, ça, ce déchaînement sur sa position. S'il restait ici, il avait toutes les chances d'y passer. Reculant maladroitement avec son otage, il prêta une grande attention à ce qu'il se passait à l'extérieur, et se crispa. Alors le tir partit par inadvertance sur le maudit, visant sa jambe sans grande conviction. Mais s'il était aussi occupé que lui à regarder ailleurs, elle ne le louperait certainement pas.

A côté, les deux révolutionnaires qui aidaient Liara depuis quelques temps déjà continuaient d'observer la scène, impuissants. Leur seul réconfort fut de voir que des personnes suffisamment puissantes pour arrêter des boulets de canon étaient en ville. Ils devaient être au moins une dizaine, au vue de la vitesse à laquelle les projectiles avaient disparu. C'était du moins la pensée de jeunes hommes qui n'avaient jamais vu en œuvre le rempart qu'était l'Inquisition.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Jeu 20 Oct - 15:41

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Négociations
L’instant présent était vraiment chiant à devoir supporter. Mentalement, j’étais fatigué alors que devait-il en être pour le preneur d’otage ? Espérant vraiment le distraire, voilà qu’il pète un câble de nouveau ne croyant guère à mes promesses. Je ferais un très mauvais homme politique me disais-je... Quoi qu’il en soit, je m’apprêtais au pire quand les choses devinrent chaotique. En effet, la situation avec les navires semblait devenir tendue et cela intrigua l’homme, le forçant à baisser sa garde. Je pris donc l’initiative d’avancer pour essayer de combler la distance entre nous, mais par inadvertance, le coup de feu partit tout seul. Malgré mon fruit, les balles me faisaient mal et c’est ainsi que j’eus droit à un objet en métal dans la jambe. M’écroulant au sol, je tentais de ne pas hurler et retenais mon souffle. Merde... Merde et remerde... Grimaçant j’appuyais une main vers ma jambe pour me rendre compte du saignement. Pas bon comme nouvelle.

L’homme perdu offrait une parfaite ouverture selon moi et tout en combattant ma douleur, je détâchais ma main gauche. Roulant un peu sur le côté en mimant le fait d’avoir très mal, je laissais l’homme se focaliser sur mon corps et principalement mon visage alors qu’une main se mit à ramper tel un rat avant de se fondre dans le décor. Jouant à moitié la comédie, je ne faisais que gagner du temps, jusqu’à ce que je réussisse à mettre en place mon coup. Sortant de nul part, ma main se saisit de son poignet tenant l’arme et je le désarmais aussi rapidement que possible. Un coup de feu partit, mais heureusement, il ne s’agissait là que d’une balle perdue sans conséquences. Retirant l’arme de ses mains, je vins alors à la lui retirer et essayer de reprendre mes esprits.
Retenant quelques gémissements de douleur, je me mis à genoux alors que ma main - désormais armée - revint à moi pour se coller à mon poignet.

“ C’est terminé... Lâche là. “

Ni une ni deux, je jetais l’arme vers des spectateurs qui pouvaient agir s’ils le désiraient, cependant, je tentais une énième fois d’ouvrir les yeux à l’homme.

“ Il ne te sera fait aucun mal... Arrête. Ceci ne rime à rien. “

Le fixant droit dans les yeux, je craignais qu’il sorte un canif et attaque la belle. Et c’est dans cette éventualité que je pointais un poing vers lui. La parole pouvait arranger la chose, j’en étais convaincu, je l’espérais aussi fort que n’importe qui dans ce monde.

“ ... Qui que tu sois, qu’importe tes motivations, je ne te jugerais pas... Mais arrête, par pitié. “

Le jeu était terminé, il ne servait à rien de retenir la demoiselle qui sans m’en rendre compte allait tenter de lui écraser le pied pour s’échapper de cette position peu agréable.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Ven 21 Oct - 13:01

Pris entre deux feus [7]

La situation dans laquelle Zayne se trouvait était tout à fait risquée : l'homme avait perdu son arme mais tenait encore dans ses bras la femme. Celle-ci, mue par la volonté de l'Akimura, décida de donner un coup de coude violent à son agresseur qui recula sous le choc, le souffle coupé. Il eut du mal à reprendre son souffle, et par la même occasion à répondre à Zayne. Les révolutionnaires, les armes à la main, levèrent celles-ci vers leur nouvelle cible. Il n'allait pas s'en tirer si facilement après les risques qu'il avait fait courir à une innocente. Mais alors qu'ils s'apprêtaient à s'élancer sur le commandant, un ordre de Liara retint leur attention.

- Il y a des hommes de la marine qui abordent l'île avec une petite embarcation, par l'arrière. Que tous les révolutionnaires disponibles se mobilisent !

Elle avait à présent confiance en la capacité d'Erwin de gérer la situation de ce côté-ci. Il valait mieux se charger des autres, pour éviter que la situation ne dégénère. Demandant alors à Zayne de se charger de cet individu, les deux hommes quittèrent les lieux pour aller livrer bataille de l'autre côté de l'île. La Ville de Shell n'était heureusement pas excessivement grande : ils y seraient en dix minutes, tout au plus, et Liara les distançaient de loin.

- Tss, je n'aurai même pas réussi à attirer l'attention des révolutionnaires ici, lâcha le Commandant en frappant ses poings entre eux. Tu vas payer pour cet affront, gamin.

Il s'élança alors sur le vampire dans le but de lui faire tâter de son arme favorite : son corps. Blessé, il aurait sûrement du mal à lui résister. Et il pourrait ensuite venir en aide à ses camarades. Le Contre-Amiral n'aurait sûrement pas ailleurs aucun mal à mettre à mal le Dog : un primé à 250.000.000, ça pouvait faire peur à de nombreuses personnes... Mais au final, c'était à peine moins qu'un Kotaro, qui avait été capturé par de simples civils à l'époque.

Le rouquin venait d'arriver à hauteur du Contre-Amiral. À présent qu'il avait mis hors jeu un des trois navires de guerre, et qu'il s'était débarrassé de l'armement immédiatement dangereux de ces derniers, il ne lui restait plus qu'à mettre hors d'état de nuire le chef de ce cirque... Quelle folie que de s'en prendre à une de ses îles avec un si simple attirail. « Ses » îles ? Non, en réalité elle n'était que sous sa protection. Elle ne lui appartenait pas, elle appartenait à ses habitants. Lui n'était qu'un mécène. Il leur permettait de vivre sans la pression des Dragons Célestes qui pourraient, à tout instant, décidé de les réduire en esclavage, ou du CP9 qui viendrait cueillir leurs vies comme des petits pains.

En réalité, cette protection qui leur proposait n'était qu'idyllique. Soupirant fortement derrière le Contre-Amiral, ce dernier se retourna, surpris. Il n'avait pas activé son Haki de l'Observation, préférant utilisé ses sens pour s'ancrer à la réalité. Mais ce Dog... Activant son pouvoir, il ferma le poing et décida immédiatement de prendre une apparence bien moins humaine qu'à son habitude : des écailles, une tête de reptile, un crocodile sûrement, des griffes proéminentes... Il s'agissait là d'un maudit du Zoan. Il décida d'utiliser dans l'immédiat un soru pour se hisser à hauteur du révolutionnaire, sans l'alerter de ses intentions sinon par sa voix.

Sortant ses dagues, le jeune homme intercepta l'attaqua sans vraiment soulever son manteau. Le fluide de l'armement lui parcourut les veines. Cette sensation de puissance n'en était à l'instant qu'au stade d'impression. Il n'y avait pas de réel impact. Il se contenta de repousser le Zoan d'un coup de pied dans l'estomac. Ce dernier retint son souffle sur le coup : il venait de se rendre compte en un instant de l'écart de puissance qui les séparait. C'était ridicule. Ce gars n'avait rien à faire sur les Blues.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Sam 29 Oct - 14:47

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Instinct Protecteur
La situation provoquée par les navires semblait intriguer plus de monde que prévu et sans le savoir, j’avais fait capoter un plan bien huilé jusqu’à maintenant. Ce que j’ignorais, s’était le fait que j’allais subir le courroux d’un homme désirant du mal à cette population n’ayant rien demandé, sauf un peu de paix. En effet, réalisant que son plan était foutu, il se jeta sur moi avec la ferme intention de me frapper, et vu mon état, sa tentative était une réussite sans nom. Un coup de poing me percuta le visage, m’envoyant balader contre un mur. Si cet homme avait été vraiment intelligent, il se serait rué vers les combats de renoms, mais là, il se focalisait sur moi, ce qui en soit était un bon point pour ma personne. Ignorant le saignement de nez que j’avais, je tentais de rester éveillé, mais difficile quand on est presque sonné. Sacré punch que voilà...

“ Erf... “

Son style de combat était direct, un parfait usage de la boxe la plus classique qui soit. Une brute qui maîtrise sa force. Ravalant ma salive, je tente de me redresser en m’aidant du mur contre lequel je suis, mais le revoilà qui charge tel un boeuf et me frappe à plusieurs reprises dans le ventre. Du sang s’échappe de ma bouche et je peine à retrouver ma respiration tant son rush est féroce à mon goût.
Et quoi ? C’est tout ? Il va me tabasser et moi subir simplement ? Alors qu’ailleurs, des gens se battent pour sauver plus de vies ? Des personnes lèvent les armes en sachant cette chose qu’on m’a toujours appris : il faut être prêt à se faire tirer dessus si l’on veut tirer sur autrui. Alors est-ce pour ça que je n’ose pas lever les miennes ? Est-ce de la peur que je ressens ? Cette sensation de brûlure dans le ventre qui m’empêche d’agir, alors qu’intérieurement, dans mon esprit je ne veut que ça ? Serrant les dents, j’articule difficilement quelques mots alors qu’une fois de plus, il m’envoie dans le décor tel un vulgaire jouet qu’on maltraite.

“ ... A... Assez... “

Tenant plus grâce à ma volonté que part ma réelle force physique - qui n’est guère impressionnante - je vins alors à le fixer, attendant son prochain rush. Quand celui-ci arriva à moi, je tenta d’esquiver un maximum de coup afin de minimiser les dégâts, mais tardivement, je remarqua que des spectateurs civils étaient encore là et vu les coups qu’il donnait, ça pouvait être dangereux. D’ailleurs, alors que je me reculais, cet homme donna un coup si puissant dans un débrit qu’il le projeta non pas en ma direction, mais celle ces civils. Ouvrant grand les yeux, je me rendais compte de jusqu’où ma folie du gouvernement pouvait aller. Ils étaient prêt à blesser des gens pour combattre la révolution ? Pour capturer Erwin ?
Me propulsant tant bien que mal, je me mis en travers de la route de ce débris et des gens pour prendre le coup à leur place. Se brisant sur mon dos, je restais là, droit, les bras tendus de part et d’autre de mon corps, la respiration difficile.

“ P... Partez... L’endroit n’est plus sûr tant qu’il est là... “

J’étais différent certes, et ces gens ne savaient pas que j’étais un vampire, mais même avec ça, je comptais les protéger car ils sont innocents. Alors qu’ils se mirent à fuir, je tentais de garder mon calme, sachant très bien qu’il allait revenir, mais cette fois, je comptais l’accueillir avec un petit tour de passe passe. En effet, s’il frappait ma tête, je la “ détacherai “ de mon corps pour qu’elle vole au loin, mais aussitôt, mon corps se retourna - indépendant comme il sera selon ma volonté - et le frappera dans les parties. Coup bas ? Et alors ?
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Sam 29 Oct - 16:40

Pris entre deux feus [8]

Ce saleté de gamin qui se mettait en travers de la route, qui le contrait, qui prenait les coups à la place de ces traîtres de civils qui acceptaient de vivre tranquillement sous le joug révolutionnaire... Le commandant n'en pouvait plus de ces figures nonchalantes qui se baladaient dans les rues de Shell. La terreur de Basile était justifiée quand on voyait avec quelle lâcheté se comportait la population locale. Des rats à mettre à la mer, voilà tout ce qu'ils étaient. Et qu'ils coulent ! Et qu'ils coulent ! La rage s'était déversé dans cet homme qui n'hésita pas un instant, après avoir envoyé les débris sur Zayne, à continuer à l'envoyer valser. Il s'élança, et dans son élancement parcourut une distance raisonnable, celle qui le séparait du pauvre bougre. Alors, son poing vint frapper le crâne qu'il rencontra... Et l'envoya valser à sa grande surprise. Alors, comme l'avait prédit son adversaire, il reçut une punition divine dans les parties génitales. Au bruit, c'était un neuf sur dix. Un coup castrateur qui l'empêcherait au moins d'avoir une descendance.

- Misérable..., fit-il en s'écroulant finalement à terre tandis que ses forces le quittaient et qu'il se voyait déjà mourir.

Hope arriva très peu de temps après, ayant senti le combat à proximité. Il vit le vampire près de lui, le regarda un instant et fixa le commandant. Quelques citoyens s'approchèrent alors de Zayne, ceux qu'il avait protégé au péril de sa vie, et il eut le droit à un câlin chaleureux d'une jeune femme qui recula en observant qu'il manquait quelque chose sur ses épaules, finalement surprise et inquiète. Elle voulait le serrer dans ses bras, comme un remerciement pour le dévouement qu'il avait fait preuve à leur égard.

- Tu es... Merci, Zayne.

Regardant le commandant, le regard de Hope devint plus froid. Il avait lui-même fait partie des rangs de la marine, jadis, mais il n'aurait jamais osé arboré une attitude pareil. Un déshonneur pour une institution qui n'avait de toutes les manières plus rien de sympathique.

- Ce genre de personnes ne doit pas rester en liberté. Nous allons l'emmener avec Basile, expliqua Hope en se tournant vers le vampire.

Puis il se retourna vers les navires. Erwin allait-il en finir rapidement avec cette situation ou ferait-il durer le plaisir au risque d'alerter certaines autorités ?

________________

- Tu n'es rien, tu n'es qu'un méprisable insecte...

Essoufflé, le Contre-Amiral avait fini par céder du terrain. Ses aptitudes montraient qu'il était certainement doué d'un certain niveau de combat, tourné en dérision par les capacités abrutissantes du rouquin. Se trouver dans cette position qui ressemblait presque à celle d'un élève... le Zoan ne supportait pas ça. Il aurait aimé tirer ses épingles du jeu, mais même en utilisant sa forme de force. Une partie du bateau avait été ravagé à cause des échanges incessants qui faisaient frétiller dans son corps le Haki de l'Armement du rouquin. Il aimait cette sensation de combat, même s'il ne voulait pas se l'avouer. Et il la haïssait en se souvenant des vies qu'il avait prises.

- Sûrement. Mais mes manières sont plutôt mauvaises, ce n'est pas nouveau.
- Meurtrier... C'est de ta faute, enflure...

Erwin s'arrêta un instant, fronçant les sourcils. L'homme en face de lui avait l'air d'avoir une rancœur à son égard. C'était... étrange...

- Qu'est-ce que tu veux dire ?
- Ma Mona... Ma tendre Mona... Tuée à Baltigo. Tuée à cause de toi.

S'il ne pleurait pas, une haine sans bornes se déversait envers le rouquin, contrôlant un regard injecté de sang. Il s'élança dans les airs avec une nouvelle violence. Quelques échanges toujours plus violents, toujours plus secs, accompagnés d'un duvet de rage. Erwin contra à nouveau son ennemi tout en s'interrogeant sur la perte de cet être cher dans laquelle il avait sa part de responsabilité. Cela faisait longtemps qu'il l'avait accepté. Il était cependant difficile d'être remis face à cette réalité.

- Mes condoléances. Dors maintenant.

Disparaissant, il apparut derrière le Zoan qui n'eut pas le temps de se retourner. Une balle somnifère fut tirée à bout portant, traversant la chair d'une part et se heurtant de l'autre aux écailles. Le Contre-Amiral une main sur sa blessure, mit un genou à terre. Il regarda son ennemi, les pupilles tordues par la rage.

- Salaud...

Il tomba alors dans l'inconscient.

________________

Il n'avait fallu que quelques minutes supplémentaires à Erwin pour se débarrasser du reste de ses adversaires. Revenu sur les cotes, il maintenait le Zoan dans sa main. Les navires commençaient à s'éloigner sous la menace, leur capitaine à présent défait. Il allait finir par collectionner les marines à ce rythme-là. « Kidnapping », c'était quelque chose qu'il n'avait pas l'habitude de faire. Il fallait plutôt employé les termes « prisonniers de guerre ».

Liara avait été efficace de son côté. Elle s'était débarrassé des marines qui rentraient chez eux la queue entre les jambes, comme elle aimait se le dire. Sourire satisfait, elle semblait prête à entendre les félicitations de son Capitaine qui ne tardèrent pas à arriver. Si on ne pouvait pas reprocher quelque chose à Erwin, c'était d'être avare en compliments.

- Hope ! Zayne ! Héla le rouquin en arrivant à proximité des deux hommes. Comment ça s'est passé de votre côté ?

Le jeune homme les regarda, et plus particulièrement le vampire. Ils allaient avoir à discuter de toute évidence.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Sam 29 Oct - 18:32

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Instinct Protecteur
Combat à sens unique, j’allais me reposer simplement sur un classique “ tout ou rien “. Si je réussissais, sans doute que j’aurais de quoi rebondir, alors que si j’échouais, j’aurais tout perdu. Ma seule récompense aura été de ne pas baisser les bras jusqu’à la fin. Priant intérieurement, sa main rencontra donc ma tête comme espéré et pour amortir au maximum le choc, je laissais ma tête se décoller de mon corps. Envoyée ailleurs, je devenais indirectement spectateur de ma propre attaque, ordonnant à mon corps de bouger et celui-ci fit ce qu’il devait faire : le castrer.

Cela pouvais sembler cruel, mais quand on est prêt à faire sauter la tête de quelqu’un, est-ce réellement mal de castrer cette personne en guise de punition ? Pour le coup, je ne le pensais pas. Bref, ce qui devait être fait est finalement réalisé et cela semble porter ses fruits. La victoire est mienne - si on peut appeler ça une victoire - et voilà qu’une personne heureuse vient même faire un câlin à ce qui reste de mon corps. Elle recule en voyant qu’il manquait ma tête et j’en vins à me gratter la nuque - ou du moins, ce qu’il en reste sur mes épaules - avant que finalement quelqu’un arrive.

Merci. Un mot qui change bien des choses dans la vie de tout les jours. Pour certains, ce ne sont que cinq lettres, mais pour moi, dans la situation actuelle, s’était un vrai sésame que je gardais précieusement de côté : j’avais été utile. Remettant ma tête sur mes épaules, il me fallait définitivement du repos le temps que la situation se calme ou qu’un dénouement - bon ou mauvais - ait lieu et c’est donc ainsi que je me mis à suivre Hope tant bien que mal, me remettant de mes émotions et notant que je devrais soigner mes coups et blessures via une pommade ou autre.

Le temps passa et quand enfin Erwin revint à nous, ce dernier semblait aussi victorieux de son côté. Cependant, plusieurs choses me déranger. La première était le fait qu’il ait entre les mains ce qui semblait être - non pas un rescapé - mais bel et bien un prisonnier. Peu enclin à ce genre d’acte aussi justifié soit-il, je vins alors à fixer sa blessure encore coulante, fraîche d’il y a quelques minutes si ce n’est pas des heures.

“ ... B... Bien je suppose. Erwin ! ... Il faut le soigner. “


Ce n’était sans doute pas mortel, mais en un rien de temps ce genre de choses peut devenir catastrophique. Une infection, un hémorragie... Le simple fait d’avoir un trou comblé ou non dans le corps pouvait être une chose désastreuse et en tant que médecin, je ne pouvais pas laisser passer ça. Ajoutons à cela le fait que ma soif augmente en présence de sang...

“ .. Tout de suite. “

Mon ton se faisait dur, montrant que qu’importe sa faction, il fallait le soigner et si personne ne se désiste, je le ferais moi-même s’il le faut.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Sam 29 Oct - 22:52

Pris entre deux feus [9]

Il était possible que le rouquin ait oublié qu'il avait blessé le Contre-Amiral. Regardant ce dernier, il soupira avant de disparaître et de revenir devant celui qui venait de lui faire la morale, sûrement à cause de sa soif de sang difficile à étancher. Quand on choisissait de se nourrir de poules, il ne fallait pas s'étonner de mourir de faim. Pourtant, échangeant un regard avec son camarade, le rouquin se dit qu'il finirait par exprimer ce qu'il pensait. Il n'était pas tant temps de recruter que d'argumenter la situation dans laquelle il se trouvait. Après tout, Zayne avait le droit de savoir, le droit de connaître ses intentions. C'était encore à certains égards un chasseur de prime, un allié du gouvernement, mais ses activités n'étaient pas suicidaires : après tout, il n'avait pas tenté d'attaquer Erwin malgré les chiffres qui agrémentaient son avis de recherche.

Se chargeant de demander à quelqu'un de s'occuper des blessures du vampire, il lui proposa une poche de sang pour compenser sa faim, n'insistant pas s'il ne pouvait pas se nourrir ainsi. Les modes d'ingurgitation des créatures nocturnes étaient une énigme pour le jeune homme qui en connaissait pourtant déjà beaucoup, à cause de son expérience avec les vampires des années auparavant. Liara et Hope s'étaient entre temps éloignés pour rejoindre la Base et la prison avec le Commandant capturé.

- Tu as déjà compris dans quelle situation se trouve cette île. J'endiguerai autant que faire se peut les attaques des gouvernementaux en ces lieux.

Il mériterait son titre de protecteur, coûte que coûte. Mais parfois, il ne serait pas toujours présent, et l'île devrait apprendre à se défendre seule. Elle avait déjà créé un Conseil, et elle créerait bientôt une base militaire. Les employés de la base auraient des objectifs divers, comme manier l'armement ou accueillir les révolutionnaires ou les civils dans le besoin... Cependant, devenir un centre militaire n'était pas un objectif sur le long terme. D'ici quelques années, toutes les mers devraient être libérées du joug du Gouvernement Mondial. C'était un objectif qu'Erwin ne pouvait pas évoquer à voix haute. L'ancienne Révolution avait mis une vingtaine d'années à devenir ce qu'elle était devenu avant la mort d'Arias. Il ne pouvait qu'espérer naviguer dans des eaux troubles avec le bon matériel, et le bon équipage, pour qu'un maximum de personnes s'en sortent indemnes. C'était la raison qui le poussait à ne tuer personne. Cela évitait les représailles, comme aujourd'hui, comme cet homme qui avait perdu sa bien-aimée...

- Quand tu te sentiras prêt à discuter, viens me voir. Tu es quelqu'un de courageux. J'ai besoin de personnes comme toi à mes côtés, pour combattre, et pour garder la bonne direction.

Sans ajouter quoique ce soit, il lui indiqua qu'il serait dans le bureau de Liara pour parler avec celle-ci et qu'il attendrait sa venue. Se dirigeant vers la jeune femme, il réfléchit à la manière dont il allait pouvoir optimiser les défenses de la Ville de Shell. North Blue était plus vaste, et les îles plus écartées. Là, la Ville de Shell était à une distance plutôt raisonnable de l'île de Goat, récemment prise par des marines, et de l'île de Dawn, affiliée au Gouvernement Mondial par le système de Royauté selon certaines informations. L'Archipel Orgao se trouvait aussi à proximité, mais les craintes concernant cette île n'étaient pas très importantes.

Arrivant devant le bureau de Liara, le rouquin toqua et entra. Hope se trouvait déjà sur place, une carte d'East Blue étalé sur le bureau. Il avait positionné un navire de guerre révolutionnaire à proximité, une petite figurine qu'il espérait pouvoir matérialiser prochainement. Il faudrait le faire importer de North Blue, du chantier naval de Luvneel, mais l'intention de renforcer les défenses par la mer était louable. Cependant, il faudrait que certains révolutionnaires acceptent de venir lui apporter des renforts.

Les avis de recherches des personnes qu'il souhaitait contacter étaient présents sur la table. Regalia Fransse, capitaine recruteur d'East Blue pour la Révolution, avait le potentiel pour devenir un bon élément de l'Inquisition, tout comme Zara Esfirstus, qui avait sûrement des liens avec une certaine marraine de Sagev selon les suspicions d'Erwin... Il y avait aussi Lilith Genesis qui vaquait de mer en mer, mais elle était sûrement à l'image du Commandant Titanos : en attente qu'il ne fasse ses preuves. Mais il ne pouvait pas agir imprudemment. « Saleté d'AOI ! » pensa-t-il en lorgnant sur la carte. Il ne pouvait pas agir à sa guise : titiller la marine trop souvent sur son territoire risquait de lui apporter plus de problèmes qu'autre chose...

- Au fait, Katia m'a appelé, fit Hope tandis que le rouquin fondait son regard sur la carte. L'homme que l'on avait envoyé sur l'« Île au Trésor » ne donne plus de nouvelles depuis déjà six heures...
- Il devait prendre des informations sur la Very Melon Society... J'irai jeter un coup d’œil là-bas avec Fay, une fois l'affaire terminée, laissons-lui encore un peu de temps.

Acquiesçant tout en lisant l'inquiétude d'Erwin sur ses traits et dans sa voix, l'ancien marine se concentra à nouveau sur la carte.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Sam 29 Oct - 23:51

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
Questions
Aider la révolution ou supporter ses idéaux ne signifie pas juste accepter ses méthodes et actuellement, prendre un prisonnier et le laisser dans un état pitoyable n’était pas dans mes moeurs. En médecin que j’étais, j’exigeais clairement de soigner moi-même ce type et toutes les personnes en situation précaires, mais visiblement, le jeune téléporteur vit les choses différentes et préférait prendre soin de moi. Un geste qui d’ordinaire aurait suffit à calmer ma personne, mais là, à cause d’une certaine colère j’y voyais une tentative de noyer le poisson et je n’aimais pas ça. Ainsi donc, je me laissais “ chouchouter “ en vidant cette fameuse poche de sang essayant de faire abstraction de certains choses tel le regard des gens. Se sentaient-ils menacés par la présence d’un vampire ? Voyaient-ils en moi un monstre de part le fait que je me nourrisse de sang ? Cela me coupait presque l’appétit, mais je fis avec jusqu’à ce que je me sente mieux.

Quand je pu enfin quitter les lieux, je me demandais bien quoi faire. Mon esprit embrumé m’ordonnait de clarifier certaines choses et vu mes actes récents, je me devais de discuter avec le révolutionnaire à la prime astronomique. Certes, comparé à certaines personnes comme Konan il n’était rien, mais malgré tout, il représente plus de 200 millions de Berrys...

Ainsi, une fois que j’étais bien décidé, je vins alors à chercher le bureau où il se trouvait. Demandant des informations et mon chemin, ce n’est qu’après une bonne dizaine de minutes à courir un peu partout que j’arrivais enfin devant l’endroit où il est censé se trouver. Devant la porte, je ne savais plus quoi faire. Entrer ? Toquer ? Ou attendre ? Arf... Réfléchissant tant bien que mal, je vins alors à respirer un grand coup avant de simplement toquer et pousser la porte. Non verrouillé, j’entrais donc tranquillement, avant de refermer la porte derrière moi.

“ ... Désolé de déranger. “

Je ne savais pas ce qu’ils faisaient, et en soit, cela me ne me regardais pas, cependant, je devais clarifier une certaine chose qui me trottait dans la tête. Et si je n’avais pas mes réponses, j’allais devenir complétement dingue, je devais savoir. C’est ainsi que je pris la parole, n’attendant pas qu’Hope ou quiconque d’autre dans la salle ne me laisse seul avec Erwin.

“ ... J’aimerais savoir ce qui va se passer maintenant ? On a empêché la représailles, une prise d’otage et on a un prisonnier, mais ... Que va-t-il se passer ? Rassure moi d’une chose, tu ne vas pas te servir de ces hommes pour faire du chantage n’est-ce pas ? Ou marchander quoi que ce soit ?
Aussi, si des gens dénoncent ce que j’ai fais, que... Que se passera-t-il ? Vais-je être un hors la lois désormais ? “


La question était une chance avec un “ c “ majuscule pour Erwin, car clairement, il avait là son opportunité de faire une offre. Naïf de ma part ? Peut être, mais ne l’oublions pas, la mort de mes camarade me trouble toujours un peu plus. J’étais tel un enfant perdu, attendant simplement qu’on le guide, qu’on lui dise ou qu’on lui recommande quoi faire.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 2913
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
51/75  (51/75)
Expériences:
781/1000  (781/1000)
Berrys: 12.977.359.333 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Dim 30 Oct - 13:56

Pris entre deux feus [10]

Les quelques instants d'hésitation de Zayne furent remarqués par un Erwin aux aguets. Il s'attendait à l'arrivée imminente du vampire, ce qui ne loupa pas. Alors qu'ils finissaient d'échanger sur les différents éléments de sécurité de l'île, les trois révolutionnaires se tournèrent vers la porte lorsque celle-ci s'ouvrit. Zayne entra alors, l'air sérieux, le débit de paroles vif. Les questions qu'il posait au rouquin étaient légitimes. Quelle était donc sa manière de procédé avec les prisonniers... C'était normal de se demander cela. Pour autant, l'Inquisition était très stricte sur les conditions d'emprisonnement de leurs ennemis. Le meurtre, la torture, très peu pour eux.

- Je ne compte pas marchander avec le Gouvernement Mondial, et encore moins faire du chantage. Mon objectif est de soutirer des informations et de les maintenir en tant que prisonniers de guerre dans les bâtiments adaptés.

Ainsi il passait les détails, même si ceux-ci pouvaient être intéressants. Pour l'instant Micqueot possédait une petite geôle. Celle de Luvneel pourrait bientôt accueillir des prisonniers aussi, et celle de Shell avait des conditions de vie plutôt déplorable. Il faudrait les rénover, mais à terme, elles permettraient de réintégrer à la société certains criminels. Une bonne chose en soit, si on espérait voir le nombre de hors-la-loi baisser dans les prochaines années pour assurer une sérénité à la société.

Mais le principe de la prison était encore flou dans l'esprit d'Erwin. Il ne voulait pas mélanger les prisonniers de guerre qui seraient libérés une fois les affrontements terminés aux criminels locaux, plus lambda, qui pourraient devenir acteurs de leur société en expiant leurs crimes et en réapprenant à vivre. Il cherchait un lieu qui puisse servir de prison de haute sécurité pour ces personnes-là, et il pensait l'avoir trouvé, si la population locale acceptait les termes de son contrat : Height Rock. Située sur la voie 5, cette île présentait de nombreux atouts, dont sa position géographique et sa structure. Il était quasiment impossible de pénétrer là-bas si on ne connaissait pas l'entrée protégée naturellement par des rochers.

Il aurait aussi pu choisir un lieu sur Calm Belt, ou sur le Nouveau Monde, mais il doutait de l'efficacité d'une telle manœuvre. Les îles seraient trop éloignées, trop inaccessibles... Même si l'objectif était de créer un nouvel Impel Down plus confortable. Les ennemis d'hier seraient les alliés de demain, ou du moins il l'espérait.

- Personne ne te dénoncera. Ton intervention restera secrète, tant que tu le désireras.

Obliger le vampire à rejoindre ses rangs en le mettant devant le fait accompli ? Très peu pour lui. Erwin commençait à réellement apprécier ce garçon : il avait des valeurs. Il n'était pas comme tous ces chasseurs de primes qui souhaitaient plus que tout s'en mettre plein les poches. Protéger les habitants, cette femme, c'était bien humain...

- J'ai une affaire à régler sur l'île au trésor. Un de mes hommes devait nous contacter pour nous donner des informations. Toujours rien. L'affaire que nous menons là-bas est délicate, puisqu'elle nous demandera de récolter de nombreuses informations sur la VMS, une société d'exploitation minière. Est-ce que ça te dirait de m'accompagner pour découvrir ce qu'il se passe, Zayne ?

Hope et Liara haussèrent les sourcils. Ils ne comprenaient pas la manœuvre qu'engageait Erwin. Ça voulait dire quoi « l'accompagner » ? Le terrain dangereux sur lequel il s'élançait risquait de lui coûter cher s'il calculait mal son coup. Pourtant, l'air confiant du rouquin balayait les incertitudes de ses acolytes. Il avait envie de montrer à Zayne une autre facette de la Révolution, pour qu'il comprenne les enjeux d'une nouvelle ère politique sur le monde. Toujours plus humaine. S'il acceptait, le jeune homme l'emmènerait accomplir cette nouvelle mission.
Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
avatar
Messages : 216
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
121/200  (121/200)
Berrys: 600.000 B

MessageSujet: Re: [Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]   Dim 30 Oct - 14:26

  • Zayne Akimura
  • Erwin Dog
En avant
Face au révolutionnaire, j’espérais avoir des réponses à la hauteur de mes espérances. Après tout, rien ne m’affirmait qu’il ne tenterait pas de me mentir - tout comme moi je lui mens sur mon identité - pour me convaincre. Cependant, il n’en était rien, mes réponses arrivaient et j’étais plutôt satisfait, excepté sur une où ce dernier n’avait pas comprit dans quel sens j’exprimais ma question.

“ Je parlais du fait que les marines sachent des choses... Pas vous. Vous, je me doute bien que vous ne me dénoncerais pas, ou du moins, je l’espère ? “

Soupirant en douceur, je me mis à me masser la nuque avant d’écouter le jeune homme me proposer autre chose. Une mission ? Visiblement, quelqu’un ne répondait plus à l’appel et cela l’inquiétait. Mais est-ce une raison pour m’emmener ? Commençant à peser le pour et le contre, je vins alors à simplement dire les choses qui me venaient à l’esprit.

“ ... Je veux bien venir, mais simplement en tant que soutien. Je suis médecin avant tout, alors s’il y a des blessés, toi tu pourras t’occuper des choses ou personnes hostiles pendant que moi, je me chargerais de soigner ce qui peut l’être. Est-ce que ces termes te conviennent ? “

Si je devais coopérer avec lui, je préférais le mettre en garde : jamais en première ligne. Pas que je suis un trouillard, cependant, je jugeais que le rôle d’un médecin reste et restera un rôle de soutient et non offensif. Je n’étais pas encore prêt pour ça. Je suis pas une de ces personnes qui s’élance dans une bataille, arme à la main, visible de tous et prêt à combattre. Non, je suis plutôt une ombre qui est là pour aider, veiller sur autrui.
Certains ne supporteraient pas de ne pas être un héro officiel, mais moi, j’en faisais ma ligne de conduite. Qu’importe de vivre dans l’ombre de ce type, les titres et la gloire ne m’intéressaient pas, je voulais juste que le monde change, peu importe la manière employée tant qu’elle est “ humaine”.

“ ... Juste pour voir comment les choses se déroulent. “

Après tout, pour avoir côtoyer le gouvernement et d’autre chasseurs, j’avais eu vent de certaines choses. Je n’étais pas sur la défensive, mais malgré tout, une pointe de doute restait en moi. Je devais me faire mon propre opinion et c’est pour cela que j’acceptais de suivre le jeune homme. L’aventure au sein de la révolution ne faisait que commencer et il fallait être réaliste : un faux pas de la part de cette dernière, et je deviendrais un simple civil, à la recherche d’une vraie voie à suivre.
Commentaire
Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent] - Pris entre deux feus [Pv : Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Ville de Shell-