Partagez | 
 

 [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Dim 16 Oct - 2:57






Les fruits de mer


Une rencontre amicale



Après notre escapade à Little Garden, nous avions pris un chemin plutôt étrange pour la moindre personne étudiant les cartes maritimes de Grand Line. De ce que je comprenais, nous étions auparavant sur la première voie. Après tout, nous avions visité Whiskey Peak pour ensuite nous diriger vers Little Garden. Si quelqu’un nous poursuivait, ce changement de voie pouvait en surprendre plus d’un ! Ce qui expliquait le changement ? Pour une fois, une ancienne connaissance du capitaine qui ne tentait pas de nous tuer. Dans tous les cas, le moral de l’équipage était plutôt bon après notre dernière escapade ! Bien que nous ayons perdu de vu Loyal, nous avions vécu avec grand succès une belle chasse au trésor ! Avec de belles trouvailles et en ayant trouvé une nouvelle personne pour nous rejoindre ! Son prénom était Milena, mais elle restera toujours Goldie dans mon esprit.

Une fois que je pensais à un surnom pour quelqu’un, il n’y avait aucun moyen de s’en échapper par la suite !

Et donc, par un grand coup du hasard, l’île que nous approchions était Holiday Island ! D’après ce que l’on m’avait dit, c’était une île où tous étaient accepté. À condition, bien sûr, de posséder les berrys pour tout service que l’on fournissait. Mais pour y vivre des vacances mémorables, c’était l’endroit rêvé ! Enfin, j’avais des doutes après ma visite dans l’antre des chasseurs de prime de Whiskey Peak, mais peut-être que ce n’était pas simplement un attrape-touriste. J’avais même entendu dire qu’il y avait des piscines dans laquelle des utilisateurs de fruits du démon pouvaient nager ! Pour moi, c’était du jamais vu ! Et un peu inutile aussi puisque je n’ai jamais appris à nager ! J’étais un utilisateur de zoan depuis aussi longtemps que je me souvienne, alors à quoi bon apprendre à nager ?

Et pour une fois, je ne connaissais pas ses détails parce qu’Heziel ou Barbarossa nous en avait glissé quelques mots. Non, cette fois, c’était parce que je connaissais quelqu’un qui travaillait là-bas ! C’est étrange… J’avais envie de dire que je le connaissais depuis très longtemps et qu’il était un vieil ami mais… Dans les faits, nous nous connaissions que depuis quelques mois tout au plus. Mais j’avais déjà tellement vécu depuis mon départ ! J’avais bien plus de vécus lors de ses dernières semaines que lors de plusieurs années de travail à Mirror Ball. Mais depuis Logue Town, j’avais fait la connaissance de Tony Stronghold. Bien que je ne l’aie jamais vu en personne, la correspondance que nous avions était très importante. Plusieurs heures de conversation par escargophones ! Normalement, il était à Water Seven, là où les meilleurs charpentier et constructeurs de navires travaillaient ! Mais depuis quelques temps, Tony était sur une autre île. Comme vous l’avez sans doute compris, il s’agissait d’Holiday Island.

Comme quoi, il y avait peut-être un klabautermann sur le Youthful Demon qui a tiré quelques ficelles ? C’était une véritable coïncidence que je puisse retrouver Tony aussi rapidement. J’imaginais probablement le rencontrer à Water Seven. Tous les équipages se dirigeaient à Water Seven un jour ou l’autre ! Mais d’avoir la chance de nous retrouver sur la même île au même moment, c’était probablement un signe. Je devais au moins lui dire que j’étais présent ! Contrairement à mes débuts, j’attendais normalement la fin de la journée pour donner signe de vie au forgeron. Mais je ferais une exception aujourd’hui ! Pas de mauvais coups au téléphone, je n’incarnerais pas l’un des esprits de la forge en colère ! Je demandais simplement que l’on me prête Tony à l’escargophone en restant bien polis et tout à fait normal. Une fois que j’entendis la voix familière que je redevenais le mousse des dokugan !

-Salut Tony ! C’est Pumori ! Désolé de te donner un coup d’escargophone pendant tes heures de travail, mais j’ai une nouvelle à t’annoncer ! Notre navire est de passage à Holiday Island et je voulais savoir si c’était possible de te faire visiter le navire et peut-être même de partager un repas à la table du capitaine ! Bon, c’est la même table pour tout l’équipage, mais ce n’est qu’un détail ! Je veux te montrer comment je me suis occupé du navire grâce à tes conseils !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Dim 16 Oct - 19:19

Les Fruits de Mer


Pumori 2 : Le Retour






"Putain de connerie..."

Oui, aujourd'hui, Tony Stronghold était d'humeur maussade, martelant l'acier avec une férocité inhabituelle. Cela faisait une grosse semaine qu'il était bloqué sur Holiday Island, son navigateur attitré ayant eut l'idée brillante de se faire arrêter pour ivresse sur la voie publique, laissant ainsi le forgeron incapable de rejoindre Water Seven. Mais ce qui l'énervait au plus haut point, c'était que malgré ses appels répétés à Galley-La pour expliquer son problème, la seule et unique réponse qu'il obtenait était qu'il leur était impossible de dépêcher un navire juste pour ses beaux yeux. C'était le risque à travailler comme « Flotteur », et il le savait quant il avait signé...

En gros, c'était bien fait pour sa tronche, et qu'il se démerde.

"Fait chier !!!"

La barre de métal se brisa net sous son poing rageur, et tomba en tintant sur le sol. Soupirant au diapason des ses soufflets de forge, Tony le ramassa et entreprit de recommencer depuis le début. Plus calmement. Il était inutile d'espérer dompter l'acier si l'on ne pouvait dompter ses propres émotions. Il alluma une cigarette en la plongeant dans la fournaise, la porta à ses lèvres, et y tira la plus longue bouffée de sa vie (pour l'instant).

Le grand blond s'était donc démerdé. Il avait trouvé un atelier, et s'y était engagé pour au moins bénéficier du gîte et du couvert. Le but de la manœuvre était, sur le long terme, d'économiser assez d'argent pour payer sa traversée de Grand Line. Mais encore fallait-il trouver un navire qui aille dans la bonne direction...

Mani, l'apprenti du patron, dut s'y reprendre à trois fois pour tirer Tony de ses pensées. Ah, apparemment, on le demandais à l'escargophone. Était-ce Galley-La Company qui venait lui dire qu'ils avaient affrété un navire pour venir le tirer de ce pétrin ?

"Tony Stronghold, j'écoute..."

Et BOUM ! Une voix qu'il n'avait pas entendu depuis au moins une demie-année le fit basculer dans le passé.

"Salut p'tit gars !!! Ça fait un bail ! "

Pumori, le petit diablotin au cœur d'or, refaisait surface. Tony se rappelait du boxon que le jeunot avait foutu dans les locaux de Galley-La comme si c'était hier. Il se souvenait aussi très clairement comment il avait recraché son café après avoir reçu sa lettre, et plus particulièrement en voyant la trogne du capitaine auprès duquel le petit mousse s'était engagé. Valentine D.Kain, rien que ça...

Et là, le bambin l'appelait tout content, lui proposant de se rencontrer en chair et en os.

"Y'a pas de souci mon pote ! Attends une seconde..."

Tony recouvrit le combiné de sa grosse main, puis interpella le chef de l'établissement de sa voix grave et puissante.

"Oh patron !! J'ai un ami qui a fait une longue route et qui vient de débarquer ! Je peux prendre mon après-midi ? "

Le vieil homme passa la tête par l'encadrement.

«T'as fini avec ce jas ? »

"J'ai plus qu'à le tremper et ce sera bon !"

« C'est d'accord alors. »

Sur ces entre-faits, le jeune apprenti apparut comme par magie de derrière les étals.

« Et moi, je peux partir aussi ? »


La brasse que lui flanqua le vieil homme en le traitant de tire-au-flanc fit bien rire Tony. Celui-ci reprit donc le combiné.

"Je fini d'ici cinq petites minutes. Retrouves moi devant la forge « Tank il y a de la vie... ». Tu peux pas la louper, elle est sur la grand place, juste à côté de la taverne du « Poney qui tousse »."

Il raccrocha.

Le grand blond s'appliqua pour tremper la pièce dans les règles de l'art. Il se débarbouilla rapidement, puis sortit d'un pas vif, s'allumant une cigarette, scrutant la foule à la recherche d'un petit mec... un petit mec … Merde, à quoi ressemblait-il déjà ? Il extirpa la photo de sa poche revolver et la réexamina avec attention. Il n'avait aucune certitude, mais le petit aux cheveux blancs, à la dent pétée et qui rigolait à plein poumons en plein milieu du cliché correspondait bien à l'idée qu'il se faisait du diablotin...

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Dim 16 Oct - 22:19






Les fruits de mer


Cinq minutes



Dans tous les cas, Tony semblait bien content de m’entendre ! Et pour être franc, c’était réciproque. C’était bien de l’entendre parler et qu’il soit en bonne forme. Après tout, qui sait ce qui peut s’être passé depuis la dernière fois ! Malgré un air maussade qu’il avait initialement, il avait rapidement changé de ton une fois qu’il savait que j’étais au téléphone. Peut-être qu’il y avait quelque chose qui le préoccupait ? Je ne m’y attardais pas vraiment pour l’instant, j’étais bien plus concentré sur la réponse qu’il me donnerait. Il ne semblait pas contre l’idée d’une rencontre face à face, alors j’espérais simplement que son patron lui laisserait un peu de temps libre. Après quelques secondes de ce que j’imaginais comme des négociations difficiles, puisque quelqu’un s’était pris un sacré coup bien sonore, Tony semblait revenir tout en rigolant. Puis, la réponse affirmative ! Merci, patron de Tony ! J’ai reçu quelques informations pour retrouver l’endroit où il travaillait. Il devait finir un ou deux petits trucs avant de partir, alors autant se rencontrer à cet endroit ! De mon côté, ce n’était pas plus mal : j’aurais un peu de temps pour trouver le bon chemin !

- D'accord ! Je dois trouver le chemin et je serais là sans faute !

Ce n’était pas le temps de rester au combiné et je raccrochais aussi très rapidement. J’étais vraiment très content de pouvoir le rencontrer. Je me demande également exactement à quoi il ressemble… Pour travailler comme charpentier et comme forgeron, il devait être balaise. Quoique… Je savais qu’il était aussi un utilisateur de fruit. Peut-être était-il aussi mince que Kraehe ? Et aussi grand que Loyal ? L’idée me fit bien rigoler, mais je devais dire un ou deux mots à Heziel et à Kain. L’équipage se dirigeait sur l’île pour apprécier et observer ce qu’Holiday Island pouvait offrir. Mais dans le cas d’Heziel et de Kain, ils étaient prêts à partir pour faire du ravitaillement. Chose qui m’étonnait d’ailleurs : le capitaine qui part pour acheter de la nourriture sans la consommer sur place était un concept que je ne pouvais pas imaginer. Cependant, je devais leur dire une ou deux choses avant leur départ.

Je leur mentionnais que j’avais un ami qui habitait l’île et que je lui ai promis de lui faire visiter le navire. Je dis aussi à quel point ses conseils m’avaient été précieux pour maintenir le navire en bon état. Pour tout dire, pour lui montrer mon appréciation, je désirais qu’il puisse tous nous rencontrer autour d’un bon repas. Kain dit rapidement que ce serait une bonne occasion pour faire la fête ! Heziel rétorqua que ce serait l’occasion pour Kain de faire une bonne diète ! Malgré les signes de tristesses apparentes sur le visage du borgne, Heziel rigolait de bon cœur. C’est bon, j’avais le feu vert ! Maintenant, il n’y avait plus qu’à me diriger vers la forge !

Sans pour autant courir à une vitesse folle, j’étais néanmoins très rapide sur mes pieds et je passais rapidement dans les différentes rues. Heureusement, il y avait quelques panneaux de signalisation qui me permettait de trouver la grand place. Je regardais autour les différentes boutiques, les différents hôtels et les différentes attractions qu’il y avait. C’était vraiment une île pour attirer les touristes ! Avec des mecs tout propres qui vous accueil avec les plus grands "faux sourires" du monde ! Je ne sais pas si je me plairais à vivre ici très longtemps… Mais pour une simple escale de quelques jours, je pourrais m’y faire.

Bien avant de m’assurer d’être au bon endroit, je voyais un homme qui était de bonne taille qui était en train de fumer. Il était assez baraqué, un peu comme j’imaginais quelqu’un qui travaillait fort dans une forge. Il manquait peut-être la barbe, mais j’étais probablement influencé par Barbarossa et aux nains en général lorsqu’il est question de forgeron. Oui, je sais : ce n’est pas bien les stéréotypes ! Mais j’y peux rien, c’était les histoires populaires ! Je regardais donc l’écriteau sur la porte et je pouvais constater que c’était le mauvais endroit…

Ah… Ce n’était pas lui…

Je continuais donc à marcher. Décidément, je prenais beaucoup plus que cinq petites minutes pour me rendre là-bas ! En tournant un coin de rue, je me retrouvais nez à nez avec un colosse. Si je pensais que le précédent mec était fort, il n’y arrivait pas à la cheville ! Je pense même que, en termes d’apparence, il était l’égal du capitaine. S’il était là, j’étais presque persuadé qu’il dirait que l’esprit du muscle était fort en lui ! Je regardais donc le nom de l’établissement : cette fois, c’était bien le bon endroit. Je m’approchais de Tony, je n’avais aucun doute là-dessus, tout en disant :

- Woah… Tu es aussi petit que le capitaine ! Faut dire que c’est difficile d’évaluer les grandeurs par escargophones !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Lun 17 Oct - 16:09

Les Fruits de Mer


Pumori 2 : Le Retour






Le colosse fumait tranquillement sa cigarette d'un air un peu absent. Dans sa tête, les millions de possibilités qu'offraient l'a vie s'entrecroisaient... Pumori correspondait-il vraiment à la photo, ou était-ce encore un de ses tours diaboliques ? En supposant que non, avait-il été frappé par la puberté comme par un train depuis lors, et ressemblerait-il donc à ce que le cliché dépeignait ? Viendrait-il seul, ou accompagné de son équipage ? Et cet équipage justement... Ses membres étaient-ils les sanguinaires forbans tels que les braves gens se les représentent ? Ou étaient-ils de rustres mais sympathiques gaillards comme l'était son père adoptif ?

Lorsque le « Whoah ...» d'une voix fluette vint le tirer de ses réflexions en lui chatouillant les esgourdes, le grand blond papillonna des yeux, tournant la tête de droite et de gauche pour en trouver la source. Mais il n'y avait personne aux alentours... Son cœur manque un battement. Et si Pumori était en fait bel et bien un esprit désincarné, revenu le hanter ?!? Sa gorge se fit sèche...

Puis il baissa les yeux...

Ah non mais des fois, j'vous jure...

Pumori était enfin face à lui. Le forgeron le reconnut immédiatement, car il n'avait presque pas changé par rapport à la photo qu'il lui avait envoyé six mois auparavant ... Si ce n'est qu'il avait peut-être légèrement pris des épaules. Il devait, à tout casser, arriver au niveau des hanches de Tony. Le grand blond éclata d'un rire sonore à la remarque du petit bout d'homme qui le dévisageait d'en bas.

"C'est vrai ! Mais t'as pas besoin d'être grand pour foutre le bordel via escargophone ! Bwahahahah !!!"

Tony était heureux de découvrir enfin ce jeune garçon à l'esprit si brillant. Il lui tendit sa grosse main en signe d'amitié.

"Ravi de te rencontrer enfin, Pumori. Alors, quoi de neuf ?"

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Lun 17 Oct - 18:47






Les fruits de mer


Une nouvelle vie



Ah, je reconnaissais bien ce rire ! S’il y avait une chose qui n’avait pas été altérée par les den den mushi, c’était bel et bien la voix qui se trouvait de l’autre côté ! J’étais vraiment content de pouvoir confirmer la présence de Tony et de le voir en personne. Peut-être que face à face n’était pas le bon terme en vue de notre différence de taille. Mais je pouvais maintenant associer son nom avec un visage. Pour toute personne qui nous observait, j’étais persuadé que l’on ressemblait à des vieux copains qui se sont retrouvés après une grande séparation. Alors que j’acceptais la poignée de main, je rigolais avec lui. Ah, pauvres charpentiers de Galley-La… J’étais persuadé qu’ils avaient maintenant engagé des gens pour empêcher qu’une telle situation se reproduise !

Après quelques moments, je lui fis signe de me suivre. J’étais persuadé qu’il connaissait plutôt bien l’île, mais ce serait plus rapide si je le menais directement au navire. Sans me vanter, j’avais un bon sens des directions et je me perdais très rarement. Alors que Tony me posait une question qui pouvait sembler simple, je n’avais pas de réponse à lui donner qui pouvait être expliqué rapidement !

- Oh, je pourrais parler pendant des heures de ce que j’ai vécu ! Le plus simple serait de dire que tout à changer depuis quelques mois !

Ce qui était loin d’être totalement faux ! Depuis mon arrivée avec les dokugan, ma vie entière avait changé. Bon, je lui expliquais que je travaillais comme mousse, ce qui ne changeait pas réellement la façon dont je travaillais normalement. Que ce soit de nettoyer le plancher sur terre ou sur mer, il n’y a que très peu de variations pour être honnête. Mais le plus intéressant, c’était les rencontres que l’on avait vécues ! Je tentais donc de lui faire un petit récapitulatif depuis mon départ de Logue Town. Départ qui s’était fait en période de crise ! Tel un barde, j’enjolivais un peu l’histoire sans réellement la déformer entièrement. L’attaque de la marine à Logue Town, la cachette héroïque dans le frigidaire, l’acceptation dans l’équipage… Vraiment, un récit plutôt incongru quand on pensait à ma stratégie pour être accepté dans l’équipage.

Bien que je désire oublier un peu ses évènements, il y avait eu cette rencontre avec un shichibukai du nom de Nakata Fenice. J’adoucissais la défaite en décrivant un combat presque légendaire entre les deux capitaines, mais j’expliquais surtout qu’il était présent pour nous apprendre les dangers de Grand Line. Par la suite, nous avions fait une très courte escale à Whiskey Peak avant d’être attaqués en mer pendant plus d’une semaine ! Je décrivais aussi brièvement l’aventure de Little Garden.

- D'ailleurs, je n’ai jamais su en quoi était fait ce logia qui sécrétait un liquide blanc pâteux… Je pense que c’était du plâtre, mais ce n’est qu’une hypothèse !

J’en profitais également de l’occasion pour offrir à mon ami forgeron une idée de qui était mes compagnons. Je commençais donc avec le capitaine Kain, grand explorateur et qui possédait la volonté de devenir le prochain roi des pirates. Nous n’étions pas du genre à refuser de combattre dans les dokugans, mais nous étions rarement ceux qui commençaient les combats. La liste continuait avec Heziel, Kraehe, Barbarossa, Goldie (je dis Milena pour que Tony apprenne bien son nom !), Guiletta, Jaymi, Loyal (malgré sa disparition)… Bref, je n’oubliais personne pendant que je parlais avec lui. Après quelques minutes de marche, nous étions arrivés. Alors que nous étions devant la proue du navire, j’en profitais pour lui présenter l’un des membres les plus importants de l’équipage. Plus que le capitaine, plus que le cuisinier et plus important que le mousse :

- Tony, je te présente de Youthful Demon ! Il y a eu un tas d’aventure qui s’est produite avant mon arrivée, alors je ne pourrais pas raconter cette histoire. Il faudra attendre le capitaine ! Mais ça ne m’empêchera pas de te faire faire le tour !






Dernière édition par Pumori Fulgen le Mer 19 Oct - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Mar 18 Oct - 23:37

Les Fruits de Mer


Pumori 2 : Le Retour





Tony avançait à grande enjambées sur les talons du jeune garçon qui trottait prestement, le guidant jusqu'au port. Le forgeron se repérait déjà fort bien sur cette île (pas de forêt, que des routes pavées, c'était le pied!), mais il n'avait aucune idée de la tête qu'avait le navire des Dokugan, et le petit mousse (au chocolat), compte tenu du grand nombre de vaisseaux amarrés ici, il aurait put tourner autour un bon moment.

Pumori lui narrait les aventures qu'il avait vécu en rejoignant l'équipage du Borgne, toutes les péripéties et les terribles épreuves qu'il avait traversé avec ses camarades. Et s'il sentait bien que le style était un peu trop... héroïque pour être tout à fait honnête, le forgeron ne doutait cependant pas de la sincère affection que le mousse avait pour ses compagnons de route. Compagnons ? Non, le mot était trop faible : le jeune homme les considérait vraisemblablement comme de véritables amis, pour ne pas dire des membres de sa propre famille. C'était en tout cas l'effet que la passion vibrante du petit garçon lui faisait. Tony en fut impressionné.

"Pas mal, petit... Tu dois avoir la moitié de mon âge, et pourtant tu as dut vivre deux fois plus de choses. Comme quoi, la valeur n'attend pas le nombre des années."

Il n'y avait nul reproche dans cette remarque. Seulement une admiration non feinte pour ce garçon qui s'était engagé si jeune à vivre une vie d'aventures, de dangers et de plaisirs. Quelque part, il l'enviait...

La conversation continua sur la même lancée durant la quasi totalité du trajet. Tony écoutait plus qu'il ne parlait, se contentant de petits commentaires amusés, admiratifs, ou encore incrédules. Un petit frisson courut le long de sa nuque à l'évocation du Logia au liquide blanc pâteux. Le forgeron, à l'esprit aussi bien placé qu'une burne au milieu d'un front, avait bien quelques idées sur la véritable nature de cette malédiction... Mais il lui sembla peu à propos de les partager avec un garçon aussi jeune et innocent. Ce serait presque du détournement de mineur. Restons poli, merde !!!

S'ensuivit une présentation par le menu de l'équipage du Borgne, à commencer par le célèbre capitaine Valentine D.Kain, qui selon les dires du mousse, devait avoir une carrure comparable à celle de Tony... Mais qui semblait aussi loin que possible de la brute assoiffée de sang. Voilà qui était encourageant. Bon, pour être tout à fait honnête, compte tenu la capacité du jeune mousse à semer le chaos avec pour seule arme un escargophone et un vieil imper, les choses étaient sûrement légèrement différente de la peinture qu'il en faisait. Mais comme le portrait s'étendit à toute l'équipe, Tony se sentit rapidement en confiance. Ça avait l'air d'être de bons gars, dans le fond. Et ma foi, il en aurait vite le cœur net.

Arriva soudain la présentation de la caravelle à bord de laquelle l'équipage vivait : Le Youthful Demon. Tony resta un bon moment sans voix, à admirer la figure de proue à l'effigie de quelque démon cornu et … borgne. Le souci du détail, mes amis !!!

"Sugoooooooï !!! Il pète la classe ce bateau !!!"

Une chose était sûr : le capitaine voyait les choses en grand. Ce qui l'impressionnait le plus, c'était les trois canons dans la gueule de la maléfique et massive figure qui semblait défier l'horizon dans une audace tranquille...

Tony fit quelques pas le long du quai pour prendre les pleines mesures de ce membre de l'équipage trop souvent méprisé par les marins peu soucieux de leur propre survie, l'analysant de son œil d'expert. Car oui, s'il s'était spécialisé dans le métal, le bois était loin de lui être étranger : il était charpentier à la base!

"Eh ben... On peut dire que t'as pas choisi à la légère ! On peut monter à bord, histoire que tu me montres un peu comment tu t'en es occupé ?"


Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Mer 19 Oct - 14:48






Les fruits de mer


Ça schlingue !


- Et attends de voir les canons quand ils fonctionnent ! Enfin, je dis ça, mais je ne les ai jamais utilisés personnellement. On n’est pas trop du genre à couler d’autres navires. Sinon, il y a toujours le capitaine pour s’en occuper !

J’étais bien content que le navire plaise bien à Tony. Par contre, je n’avais pas vraiment choisi l’équipage en fonction de leur embarcation. J’avais déjà vu des navires plus grands et plus imposants auparavant. Mais soit j’étais rejeté ou soit l’équipage qui était à son bord était détestable. Du coup, quand je cherchais un équipage une fois à Logue Town, mes critères de recherches étaient principalement axés sur les affiches des pirates que l’on trouvait. Bien que, si Kain serait arrivé en chaloupe, peut-être que j’aurais réfléchis deux fois avant de le rejoindre. Car bon, avec toutes les personnes qui étaient à bord, la moindre petite vague pouvait être mortelle ! Mais c’est vrai que le Youthful Demon était un bateau qui avait, sans jeu de mots, de la gueule.

Je commençais donc le tour du navire. J’invitais Tony à me rejoindre sur le pont alors que je lui expliquais qu’à l’exception de petites "blessures", rien de très grave n’était arrivé à notre caravelle. Que des blessures esthétiques que je pouvais réparer sans grands problèmes. Je lui montrais les dortoirs qui, sans être très le grand luxe, étaient plutôt confortables. Je lui expliquais aussi que je devais passer le balai ici deux à trois fois par jour à cause des nombreuses miettes et morceaux de nourriture que certains membres de l’équipage grignotaient au lit ! Je n’étais pas en train de dire que c’était l’entière responsabilité du capitaine, mais il faut avouer que bon… Il n’était pas le plus innocent dans cette histoire ! La cale était en bon état et n’avait jamais été percée au point que l’eau s’infiltre jusqu’ici. Ensuite, je lui montrais la chambre privée qui attendait encore que son ultime propriétaire. J’étais persuadé que ce serait Goldie ou Guiletta qui en hériterait. Mais comme je n’avais pas la clé, je ne pouvais pas lui montrer.

Tout prêt de là se trouvait l’infirmerie. Ou plutôt le cabinet de Kraehe. Mais comme je fis semblant de ne pas avoir la clé, je ne pouvais pas montrer à Tony comment était cet endroit. Car bon, très franchement, j’avais simplement peur que Kraehe soit à l’intérieur et que nous le dérangions ! Je préférais simplement éviter ! Il ne restait plus que la salle la plus importante du navire : la cuisine. Pour Kain, c’était là que la magie s’opérait et que des repas grandioses apparaissaient. Pour Heziel, c’était son petit coin de paradis, pouvait pratiquer son art et défendre ses assiettes. Pour moi, c’était également là où je dormais. Avant d’ouvrir la porte, je donnais quelques mises en garde à Tony : ne touche surtout pas à la vaisselle ! C’était une question de vie ou de mort ! Heziel me cuisinerait s’il apprend que mon invité à cassé ne serait-ce que la moindre assiette en porcelaine !

- C'est donc ici que nous… ah mais… c’est quoi cette odeur ?

Je reniflais pendant quelques secondes avant de détecter que quelque chose clochait. Une odeur plutôt désagréable. Pourtant, il n’y avait aucune mauvaise odeur ce matin. Que s’était-il passé ? Je regardais dans le four, mais il n’y avait aucune trace de mauvaise odeur. Le second suspect était le réfrigérateur, mais à l’exception du fromage, des oignions et des trucs qui ont une odeur prononcée normalement, rien d’anormal. Il ne restait donc qu’une option… La réserve de nourriture. Bien que la porte fût normalement fermée avec un cadenas, dont le seul détenteur de la clé était Heziel, il y avait un moyen de l’ouvrir. Je regardais à droite et à gauche et je fis promettre à Tony de ne pas révéler ce secret à personne. Je donnais un petit coup sur le dessus du cadenas pour qu’il s’ouvre. En fait, c’était un cadenas qui pouvait aisément être broyé par la poigne du capitaine, mais c’était un obstacle physique qui était la manifestation de la volonté de notre cuisinier. S’il découvre que l’on pouvait l’ouvrir sans l’accord d’Heziel… Même la farine ne serait plus en sécurité !

Je trouvais donc rapidement les coupables : deux tonneaux remplis de fruits de mer qui étaient très probablement pourris. Je me souviens que ses tonneaux nous avaient été donnés par les Acméens lors de notre passage sur Little Garden. C’était des fruits de mer qui venaient du ciel. Ou quelque chose comme ça. Il y avait une mer dans le ciel si j’avais tout compris. Goldie pouvait probablement en dire plus à ce sujet. Pourtant, je comprenais mal comment le contenu de ses tonneaux avait pourri aussi vite. Après tout, ils étaient conservés dans de l’eau de mer. En me pinçant le nez, j’ouvris le premier tonneau pour apercevoir le désastre : l’eau avait évaporé et il y avait une chaleur étrange qui émanait des barils. Je tentais de regarder à l’intérieur, mais la simple odeur commençait à me faire pleurer. J’espérais que mon ami ne serait pas trop indisposé par ce triste spectacle. Il y avait quelque chose qui attirait mon regard, mais je ne savais pas si j’avais envie de le chercher. Pourtant, je pris mon courage à deux moins et j’attrapais ce qui semblait être un étrange coquillage. En refermant le couvercle pour le moment, je montrais cette chose que je ne pouvais pas identifier.

- C'est quoi ce machin ? C’est encore tout chaud ! Qu’est-ce que ça fait avec des fruits de mer qui proviennent des mers blanches ? Tu en as déjà vu ?




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Jeu 20 Oct - 20:21

Les Fruits de Mer


Chaud devant !!!





Le forgepentier (ne cherchez pas ce mot dans le dico, je viens de l'inventer. Touchez pas, c'est pas sec!) décortiquait la structure du navire de son œil d'expert, notant mentalement la courbe du bois, l'assemblage, l'ossature même de ce bâtiment tout bonnement magnifique. Comme le jeune mousse le soulignait, les quelques dommages subis n'étaient que mineurs, et le bambin avait fait un usage particulièrement inventif de la gomme à mâcher pour colmater les dégâts dont la plupart semblaient essentiellement se situer sur le pont. Apparemment, on s'était violemment battu par ici. Tony s'agenouilla un instant, faisant courir sa grosse main le long du plancher grinçant, et y sentit des entailles, des creux, des bosses, mais aussi un cœur solide, signe que le bateau était, sûrement comme son équipage, plutôt dur au mal. Un petit sourire triste s'afficha un instant sur le visage du grand blond. Déduire un vécu superficiel et analyser la structure, c'était la limite de ses compétences. Il aurait aimé être plus expérimenté sur ce domaine là, car il connaissait des artisans capable de ressentir l'âme même d'un bâtiment, et il ne doutait pas que l'expérience serait incroyable avec celui-ci. Mais tout charpentier qu'il fût (de bière), sa spécialité restait le métal, dont il comprenait le chant.

Tony suivit Pumori de près à travers les entrailles du navire, approfondissant encore l'examen qui ne révélait, a priori, aucun problème grave. Il faudrait l'échouer ou le mettre en cale sèche pour pousser le diagnostic en inspectant la quille, mais c'était pour l'instant extrêmement encourageant. C'en était même surprenant, compte tenu de la puissance redoutable des déferlantes qui sévissaient sur Grand Line. Ce bateau semblait presque aussi tenace que ses habitants, semblait-il, et cette pensée fit rire le forgeron.

Mais lorsque le p'tit rouge le mena dans la cuisine, une odeur vint leur chatouiller les narines. Ou plutôt, leur baffer sauvagement la gueule, ce qui fit s'interroger Pumori. Tony afficha un air dégoûté et inquiet. Si un membre d'équipage sensé dormir ici trouvait une odeur inhabituelle, c'était qu'elle n'avait vraiment rien à foutre ici. D'ailleurs, vu le standing et la propreté de l'endroit, nul doute que ce n'était pas le genre du cuistot de laisser traîner des aliments gâtés.

"Je sais pas, mais on dirait qu'un requin malade a ouvert la bouche..."

Le mousse inspecta rapidement les lieux, remontant tel un chien de chasse la piste du fumet nauséabond qui semblait provenir de la réserve. Sur demande expresse du jeune homme, Tony frappa ses deux poings l'un contre l'autre et inclina la tête.

"Je le jure sur l'honneur de mon nom."

C'était une coutume des nains, à laquelle son vieux maître l'avait converti (et contraint) depuis qu'il l'avait recueilli, qui engageait non seulement l'honneur de celui qui jurait, mais également celle de sa famille, et quiconque était surpris à manquer à une parole donnée en publique se voyait aussitôt ostracisé, déshérité et frapper d'infamie. Les nains étaient très à cheval sur l'honneur (bien qu'ils aient également l'habitude de jouer sur les mots a posteriori), et Tony s'était imprégné de leur culture. Pour rien au monde, il ne manquerait à son serment.

Quant tu vois l'odeur avant de la sentir, c'est qu'il va y avoir un problème. Là, en s'approchant du tonneau, elle était presque palpable. Elle faisait des pompes, des abdos, bref, elle allait giler méchamment. Lorsque Pumori l'ouvrit, Tony crut bien que son nez venait de se déchirer avant qu'il n'ait le temps d'y porter sa main en un masque bien inutile. Ça piquait même les yeux. Ça shlinguait comme une mort par gangrène. Comme un sac poubelle longtemps oublié. Comme une charogne au fond d'un fossé, celle d'un chien mouillé mort depuis huit jours. Au bord de l'asphyxie, le forgeron prit la liberté de se ruer vers le hublot le plus proche pour aérer, ce qui rendit l'atmosphère nettement plus supportable.

C'était des fruits de mer. En tout cas, ça l'avait été avant de devenir cet amas de saloperies gluantes dont même les porcs ne voudraient pas (pas bêtes, les bêtes. Ils préfèrent mourir de faim que d'empoisonnement!). Normalement, ce genre de denrée se conservait dans l'eau de mer, or là, tout était sec (enfin, ce qui était liquide n'avait jamais été de l'eau, si vous me suivez). Une erreur à l'emballage ? Inconcevable, ou alors c'était soit un attentat, soit ça avait été confié à un mec aveugle qui n'avait pas de bras... Pumori extirpa alors un étrange coquillage d'une forme tout à fait incongrue.

Chaleur... Coquillage...

Mer blanche ?!?

Tony écarquilla les yeux un instant. Puis ce fut l'épiphanie.

"Aaaaaah je crois que je sais ce que c'est. Ça doit être un Dial ! Attend, fais voir..."

Le forgeron s'empara du coquillage et l'inspecta de plus près. Effectivement, il y avait bien les trous dans la coquille et l'espèce de bouton poussoir sur le dessus, signe distinctif de ces curieux phénomènes. Du pouce, il l'actionna. Il sentit alors sa main chauffer légèrement... Enfin, disons que si ça avait été celle du Pumori, il l'aurait lâché immédiatement. La chaleur se dissipa rapidement. De sa main libre, Tony farfouilla dans le tonneau et, non sans un haut-le-cœur, en retira deux mollusques faisandés. Quel intérêt ? Valider une hypothèse. Il les retourna, et sur leur face ventrale, les motifs de l'étrange coquillage se dessinait sur la chaire roussie. Ces aliments là avaient été cuits.

"On a quelques exemplaires de ces trucs là à Galley-La, mais je n'en avait jamais vu de ce genre... Ce sont des coquillages qui viendraient d'une mer étrangère, peut-être cette fameuse «Mer Blanche». En gros, ils sont capable de... comment dire... Par exemple, si tu souffle dans certains modèles, ils vont emmagasiner l'air, et peuvent le recracher plus tard quant on appuie sur ce bouton, là. Tous ne fonctionnent pas avec les mêmes éléments... Je crois que celui là, c'est un Heat Dial : il absorbe et recrache la chaleur. Tiens, regarde..."

Tony ré-appuya sur le bouton, et usa de son fruit du démon pour porter sa main au rouge. Très rapidement, il sentit sa propre chaleur être absorbée par le Dial. Il jeta les mollusques avariés par le hublot, sortit de la réserve, faisant signe à Pumori de le suivre, et le mit dans le four (le Dial hein, pas Pumori!!!). Son pouvoir avait ceci de bien que la chaleur tuait tout germe, aussi, il s'empara sans plus de cérémonie d'une pièce de viande séchée, et l'enfourna à son tour avant d'appuyer sur le bouton. En quelques instants, l'appareil se mit à luire d'une lueur infernale, et la chair grésilla : elle était en train de cuire.

"Tu vois ? Ce genre de trucs, c'est hyper rare de tomber dessus. Ça vaut un sacré paquet de fric d'ailleurs... Mais qu'est-ce que ça foutait dans ce tonneau ?"

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Sam 22 Oct - 4:14






Les fruits de mer


Coquillages surprenants !


Alors que je n’avais pas la moindre idée de ce qu’était cette coquille vide, qui pouvait être sans intérêt, Tony prenait une expression très similaire à celle de la surprise. Ce qui était probablement le cas après tout ! Je lui donnais donc ce coquillage sans la moindre résistance. Après avoir examiné cette chose en l’observant sous tous ses angles, un verdict était finalement donné. Ce n’était pas un objet ordinaire qui ne se retrouvait normalement pas sur les Blue Seas en temps ordinaire. Il s’agissait d’un dial ! Des coquillages qui pouvaient absorber des trucs pour ensuite les redonner par la suite. Pour vérifier ce qu’il établissait, il regardait certains des fruits de mer qui étaient encore bien dégueu. Apparemment, les dials que nous avions trouvés pouvaient emmagasiner de la chaleur !

C’était donc ça ! Quelque chose les avaient activés et ils avaient réchauffés les mollusques dans les tonneaux ! Du coup, ce n’était pas la peine de regarder si certains d’entre eux étaient encore mangeables. De toute façon, je n’avais pas la moindre envie de me livrer à cette activité ! Par contre, ce qui m’étonna le plus était ce qui se passait après. En ayant activé le dial, il mit sa main au-dessus du coquillage des White Seas. Je ne connaissais pas le pouvoir de Tony, mais je ne m’attendais pas à ça ! Sa main devint aussi rouge qu’un fer chauffé dans une forge ! J’étais à quelques pas de lui, mais c’était quand même bien flippant : s’il était mon adversaire et qu’il me saisissait le bras, j’étais persuadé que mon bras serait très bien cuit !

Je frissonnais à cette idée : j’avais déjà fait un cauchemar dans ses cordes récemment…

Mais plus que la peur, j’étais impressionné par ce fruit. Je savais bien que Kraehe, avec son fruit qui lui permettait de changer la température, pouvait faire quelque chose de similaire. Par contre, sa main était devenu entièrement rouge tellement la chaleur était intense ! Était-il plus fort en termes de manipulation de la chaleur ? Peut-être que c’était un logia ? Encore surpris, je regardais le charpenron (je pense que le terme forgepentier sonnait mieux par contre) qui évacuait les mollusques hors du navire et qui me fit une démonstration du dial. J’espérais qu’Heziel ne nous tiendrait pas rigueur d’avoir utilisé son four ! Bien vite, une odeur similaire à du bacon sortit du four, combattant celle des fruits de mer. Saleté d’odeur tenace !

- Bah, on a reçu ses vivres par un groupe que l’on a rencontré à Little Garden. Du coup, soit c’était un oubli, soit ils ne savaient pas que ce dial était à l’intérieur. Si ça se trouve, il y en a un tout pareille dans l’autre tonneau !

Bien que je préférais ne pas y pensé, je devais explorer le second tonneau. Bon sang, j’avais l’impression que l’odeur était pire dans le deuxième ! On dirait l’odeur des chaussettes des surveillantes à l’orphelinat, mais en pire ! Et cette fois, pas de coquillage qui était visible. Je fis une grimace alors que je prenais le tonneau pour le sortir sur le pont. Pas question de le balancer dans l’eau sans avoir trouvé le dial qui était la cause de ses désagréments ! Tant qu’à sentir l’odeur, autant trouver quelque chose de positif dans cette histoire ! Je n’allais pas obliger notre invité à plonger ses mains de nouveaux dans un baril, mais j’avais réussi à trouver quelques paires de gants en caoutchouc. Avec un tabouret, je plongeais mes bras avant de saisir les mauvais fruits de mer. Après avoir observé ses derniers pour m’assurer que ce n’était pas un dial, je les lançais à la mer au plus grand plaisir des poissons… Ça devait être bien de ne pas sentir les odeurs !

Alors que je m’acquiesçais de cette besogne, je demandais le plus sérieusement au monde des explications sur son fruit. Pour ne pas dire qu’il s’agissait d’une avalanche de petites questions mêlée à des commentaires de la même taille !

- Et sinon, c’est quoi exactement ton pouvoir ? On a déjà un membre qui peut augmenter ou réduire la température de son corps de façon extrême, mais je ne l’ai jamais vu devenir aussi rouge quand il canalisait sa chaleur ! Comment ça fonctionne ? Tu produis uniquement de la chaleur ? Ça doit être pratique dans une forge ! Tu fais tout à la main ? Est-ce que…




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Mar 25 Oct - 14:42

Les Fruits de Mer


Par le menu





Le jeune mousse lança un semblant d'explication quant à la présence d'un Dial dans un tonneau de vivre. Tony eut une petite moue dubitative. L'erreur humaine, sans aucun doute. Si ces coquillages étaient courants dans cette fameuse Mer Blanche, il était finalement plausible qu'une simple inattention l'ai mené là... De toutes façons, il était futile de se torturer les neurones là dessus : C'était fait, et savoir le pourquoi du comment ne changerai rien à l'affaire. Autant tirer le meilleur parti de la situation.

Pumori dut avoir un raisonnement similaire. Il se saisit promptement d'une épaisse paire de gants en caoutchouc et entrepris de trimballer le second tonneau sur le pont, dans le but évident de le passer lui aussi au peigne fin à la recherche d'un autre Dial. Tony fut d'ailleurs impressionné par la force physique du petit bout d'homme. Il l'aida à déplacer la barrique massive, mais il ne doutait pas que le mousse, malgré sa taille frêle et ses bras de poulet, aurait put s'en sortir seul sans le moindre problème. Il sourit. Après tout, la vie de pirate forge autant le caractère que le corps...

Et ce petit était déjà un digne écumeur des mers !

Une fois sur le pont, le p'tit rouge se mit à la tâche consciencieusement, gerbant les simples denrées pourries par dessus bord après un examen minutieux. L'odeur était encore plus infâme, et sans l'air du large, le forgeron aurait déjà rendu son quatre heure malgré son estomac de plomb. Le diamètre du fût n'était pas assez large pour que Tony puisse prêter main forte au mousse, compte tenu de l'épaisseur démesurée de ses bras et de ses mains. Malgré tout, le petit Pumori faisait contre mauvaise fortune bon cœur, pendant que Tony se roulait une cigarette qu'il alluma au bout de ses doigts, combattant le fumet écœurant de la décomposition avec les effluves acres du tabac. Ça marchait relativement bien, au moins pour le grand blond qui en eut rapidement les narines saturées. De deux maux, il avait choisi le moindre.

Puis le flot de question du jeune mousse le ramena à la réalité. Tony écarquilla les yeux, puis leva aussitôt les mains pour intimer à son acolyte de cesser le feu. Le forgeron éclata également d'un grand rire sonore.

"Houlà houlà !! Molo mon pote, une question à la fois..."

Les interrogations de Pumori portait bien évidemment sur l'étrange pouvoir de Tony. Le colosse avait démontré ses capacités sans même y réfléchir, il s'en rendait compte maintenant. Il avait agi le plus naturellement du monde, sans chercher à dissimuler quoi que ce soit au garçonnet. C'était étrange d'ailleurs, mais il lui semblait le connaître depuis toujours. Il lui faisait confiance. Tout simplement.

Tony vint s'accouder au bastingage, mettant de l'ordre dans sa tête pour s'expliquer de façon simple et concise. Il inspira longuement avant de recracher un nuage de fumée. Il sourit, et s'exprima de sa voix lente et rauque, au timbre légèrement éraillé.

"J'ai mangé le Kachi Kachi no Mi. Ça me permet de faire chauffer mon corps comme tu l'as vu, mais c'est pas le mieux..."

Tony replia le bras pour regarder sa main. Il la porta au rouge, fumante et grésillante dans l'air humide du bord de mer.

"Ce qui est vraiment pratique, c'est que je ne craint plus les grandes chaleurs. Plus besoin de gants à la forge ! Comme tu l'as deviné ça me permet de toucher le métal en fusion à mains nues, c'est vachement pratique pour sculpter précisément un manche de hache, ou pour torsader le cœur d'une épée par exemple... Mais non, je ne peux pas tout faire à la main. Pour l'instant, je produis juste assez de chaleur pour porter du fer au rouge, ce qui ne suffit pas toujours. J'ai quant même besoin de fonderies pour couler du métal, et de fours pour travailler les autres métaux, comme l'acier par exemple... Et puis ça ne marche que sur mon propre corps, alors pour obtenir une chaleur homogène sur l'ensemble d'une grosse pièce, c'est quant même galère. Ah oui ! Et aussi..."

Sa main retrouva son aspect habituel. Le forgeron extirpa un couteau de sa veste, et sourit de toutes ses dents... Avant de se poignarder le bras de toutes ses forces. La lame plia contre sa peau, sans lui causer le moindre dommage.

"Je suis incassable. C'est plutôt cool, je dois bien l'avouer."

Tony éclata d'un rire qui effraya les mouettes alentours. Il remisa le couteau bien au chaud dans sa poche revolver, et tira une autre bouffée de nicotine. Il allait reprendre la parole lorsque une odeur curieusement familière le coupa dans son élan. Il blêmit, se rappelant soudain un détail crucial.

"Merde !!! Le four !!!"

Il se rua dans la cuisine qui était déjà presque emplie d'une fumée grisâtre. Il ouvrit le four dans la précipitation, mais hélas, la viande n'était plus qu'un morceau de charbon rabougri et friable. Le blond écervelé s'en saisit, ainsi que du Heat Dial qui n'en finissait plus de distribuer la chaleur que le forgeron lui avait insufflé sans réfléchir : le métal du four en était incandescent, et il s'en était fallu de peu qu'un incendie n'éclate sur le navire.

Après avoir ouvert un autre hublot, Tony revint sur le pont, montrant piteusement le résultat au mousse en haillons (jeu de mot!) avant de jeter la viande par dessus bord. Dans son autre main, l'enfer miniature continuait de se déchaîner.

"J'ai jamais eut de bol avec la cuisine, moi..."

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Lun 31 Oct - 15:28






Les fruits de mer


Feu feu, joli feu…


Tony me ramena rapidement à l’ordre alors qu’il me disait de ralentir le flot de questions. C’était plus fort que moi : parfois, je ne pouvais pas m’empêcher de me poser un tas de question en même temps ! Et en de très rares (tout le temps) occasions, c’était possible que ma curiosité prenne le contrôle. Au moins mon compagnon ne semblait pas importuné par mes questions. Il était simplement incapable d’y répondre assez rapidement ! Il prit un certain temps avant de répondre à ma question, inspirant l’une de ses cigarettes. Encore une fois, il me fit une démonstration de ses capacités lié à son fruit. Le Kachi Kachi no mi… Je n’avais jamais entendu parler de ce fruit, mais ce n’était pas exactement mon domaine de prédilection.

Les pouvoirs de Tony étaient quand même très impressionnants : être capable de résister à la chaleur de cette façon tout en la produisant, ce n’était pas rien ! Du coup, il forgeait littéralement tout avec ses propres mains ! Par contre, la chaleur qu’il produisait n’était pas nécessairement assez élevée pour faire fondre le métal. Peut-être que plus tard, ce serait le cas ? Je veux dire : plus longtemps on possède un fruit du démon, plus nos capacités se développaient en nous. Pour moi, c’était ma vitesse de transformation que je maîtrisais avec une quasi-perfection ! Sans parler de ce qui s’était passé lors de l’entrainement avec Heziel… J’étais un peu préoccupé par ses transformations que je n’arrivais pas à atteindre. Pourtant, j’y étais arrivé une fois, alors je devrais pouvoir le refaire, non ? Mais pour Tony, c’était peut-être la même chose. Peut-être qu’un jour, il pourrait faire fondre n’importe quel métal d’un seul regard !

J’aimais imaginer les choses en grand !

Mais ce n’était pas tout ! Sans plus attendre, il sortit de sa poche un petit couteau de sa poche. Je l’observais encore, mais je me demandais bien ce qu’il allait faire. Il n’allait quand même pas se poignarder quand même ! Ou pire : me poignarder ! Non, il n’oserait pas faire ça, mais je me demandais bien ce qu’il allait faire à présent. Et pourtant, la première option était ce qu’il tentait de faire ! Pendant une seconde, je laissais de côté l’odieux travail qui était de nettoyer les barils pour regarder avec crainte ce qui se produirait. Si son sang était enflammé, pas besoin de le faire couler ! Je le croirais sur parole ! Moi qui m’attendais au pire, j’étais presque ébahi par ce qui s’était produit. Ce n’est pas Tony qui était blessé, mais le couteau ! Comment c’était possible ?

C’est à ce moment que mes yeux brillaient de mille feux. Pas besoin de me faire un dessin : je comprenais très bien la définition de ce mot. Incassable… Tony ne pouvait pas être brisé… Donc ne pouvais pas être blessé ! Contrairement à la chaleur qu’il avait activée, son corps semblait toujours sous les effets de ce pouvoir. Je savais que certains fruits du démon pouvaient avoir des effets permanents, un peu comme les logias qui étaient toujours constitués de leurs propres éléments. Mais ça, c’était vraiment trop cool ! Je me demandais si ce serait déplacé de demander à mon ami si je pouvais tester en tentant de fracasser une chaise sur la tête… Remarque, peut-être qu’il ressentait la douleur même s’il était incassable ?

- C’est… Trop… Top ! Dit, je peux essayer de…

Je n’ai pas réellement eu le temps de faire ma demande que mon ami me rappela ce que l’on avait oublié… Oh mince, on avait laissé la viande avec le dial, pas vrai ? Je ne pensais pas que ce serait aussi rapide ! Sans que j’aie eu le temps de réagir, le forgepentier était déjà en train de courir vers la cuisine pour réparer les dégâts. J’espérais que rien ne soit en train de brûler (autre que la viande) ! Cependant, j’étais persuadé que Kain était maintenant pris d’une grande tristesse qu’il ne pouvait pas expliquer présentement. Une fois ce morceau de charbon rapidement lancé dans la mer, dans lequel de nombreux poissons venaient près du navire en vue de la nourriture jetée, je ne pouvais pas m’empêcher de rigoler un peu.

- Pourtant, il y a en a toujours, des bols, dans la cuisine…

Je pris quelques secondes avant de reprendre mon calme et effacer un sourire très idiot que j’avais sur mon visage. Mais si j’avais encore des questions en tête, celles qui étaient présentes actuellement étaient à propos des dials… Je venais de trouver un second coquillage de ce genre dans le second baril. Il n’était pas chaud, contrairement à celui qui était dans la main de mon partenaire. Pourtant, je voyais mal en quoi ses dials pouvaient être utiles à des fins communs…

- Je ne pensais pas que ce serait aussi fort comme chaleur. Ce n’est pas très utile pour la cuisine par contre… Si ça fait tout cramer… C’est pratique dans une forge, mais pas dans une cuisine… Si seulement il y avait moyen de canalysé tout ça…




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Ven 16 Déc - 18:44

Les Fruits de Mer


Faire du neuf avec... des coquillages !






« Pourtant, il y a en a toujours, des bols, dans la cuisine… »
Pumori, 13 ans.

Tony papillonna des yeux, dévisageant le jeune mousse qui venait de sortir une blague hautement pourrie... Puis il éclata de rire, incapable qu'il était de garder son sérieux. Pas de bol... Hahahaha ! Elle était bien bonne. Il ne l'avait pas vue venir celle-là !

Il lui fallut un bon moment pour se remettre de son émoi. À peu près autant qu'il en fallut au moujingue pour se reconcentrer sur la conversation qui semblait avoir débuté il y a un mois. Le petiot s'interrogeait sur l'usage des heat dials en dehors du cadre culinaire, auquel ils semblaient à son sens ne pas convenir (dieu que cette phrase est compliquée!). Là dessus, le forgeron se creusa la cervelle, exhumant le peu qu'il connaissait de cette étrange... technologie (faute d'un meilleur terme), se grattant le menton d'un air circonspect.

"Mmmmh... En fait, les heat dials peuvent tout à fait convenir à la cuisson. Ils absorbent la chaleur à laquelle ils sont exposés. Alors supposons qu'on les mette dans un feu de bois, ou un barbecue... Ils ne restitueraient que cette température là. C'est moi qui ait fait une erreur en le manipulant à la température d'un fer rouge."

Le coquillage qu'il avait heureusement extirpé du four avant que la situation ne dégénère finissait d'irradier une vague de chaleur dans la main ignifugée du forgeron, déformant l'air ambiant dans une débauche de distorsions optiques. Il sentait son intensité faiblir à mesure qu'il se vidait de sa charge. Le blondinet continua son exposé, rebondissant sur la suggestion du mousse.

"Oui... Si on pouvait choisir quant et combien..."

Tony s'arrêta net, comme s'il avait heurté un mur invisible, fiant le vide de ses yeux écarquillés. Mais qu'est-ce qui pouvait bien lui arriver ?

Il venait d'avoir une idée !

Non, deux !!

Oh mon dieu !!! Il avait PLEIN d'idées !!!

Il se serait volontiers infligé les pires coups de pieds au cul de toute son existence pour avoir mis si longtemps à comprendre le potentiel qu'offrait les dials sur le plan technologique en général, et métallurgique en particulier ! C'était d'avoir été formé par les nains, ça ! Faire comme on fait tout le temps, ben oui, puisqu'on a tout le temps fait comme ça ! Mais parallèlement, il avait appris à imaginer ! Son cerveau se mit à tourner à plein régime devant le nouveau champs des possibles qu'ouvrait des coquillages capable d'emmagasiner de l'énergie, bordel !!!!

Il s'assit précipitamment par terre, si vite qu'il manqua se réceptionner avec les ratiches. Il déposa le dial qui finissait d'exhaler ses calories sur son genou, et sortit du fond de sa veste bleue... un calepin et un crayon. Il se mit aussitôt à dessiner frénétiquement la suite de plans qui venaient de s'imposer à son esprit, comme on écope un bateau qui prend l'eau pour éviter qu'il ne sombre. Il avait un tas d'idées quant à la manière, du simple système de bouton à celui de la valve qui actionnerait plus ou moins le coquillage. Restait maintenant à se montrer imaginatif quant à la forme...

"Mais c'est bien sûr !"

Tandis que son crayon couchait sur le papier les schémas étranges sortis de son esprit fécond, Tony soliloquait comme un autiste absorbé par son œuvre.

"Si on les colle là dedans... deux coffrages rivetés à la cuve, histoire qu'on puisse les sortir pour les recharger... puis qu'on ajoute... comment on fait ? Un système de poulies qui poussent des tiges qui actionnent des engrenages pour appuyer dessus ! Mais c'est tellement évident... ET TAC !!! Un système à vapeur pour propulser un bateau !!!

Oh mais j'y pense... Le même système de coffrage... non, trop gros... et si on change la composition.... Oui ! Donc, une garde en acier, dans lequel on insert le dial... Un simple pression du pouce devrait suffire... Une lame à cœur creux... Hmmmm... Difficile de maintenir la solidité en ajoutant de la chaleur... Peut-être qu'avec un acier plus carburé... et des veines de cuivre galvanisé pour conduire la chaleur !!! Un manche en bois de mélèze pour sa faible conductivité thermique... entouré de bandes de chanvre... OUI !!! Voilà comment on fait une épée inflammable !!! HAHAHAHAHA !!!
"


Ce n'était qu'un projet, mais Tony sentait qu'il tenait quelque chose de prometteur.

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Sam 17 Déc - 21:35






Les fruits de mer


Alors, on commence maintenant ?


J’étais bien heureux que Tony ne soit pas allergique aux jeux de mots. Parfois, ça sortait tout seul sans que je ne puisse m’en empêcher ! Bien que cette fois, ce n’était pas du tout le cas ! Mais la question restait entière pour l’instant. Pourtant, la réponse que le forgeron me donna était fort simple. L’intensité de la chaleur emmagasinée est liée à sa source et, par conséquent, une source plus faible emmagasinera une chaleur moins intense. En regardant le forgeron qui tenait dans sa main le heat-dial, je ne pouvais m’empêcher de grimacer un peu. Si ce n’était pas de son pouvoir, personne ne serait capable de tenir un tel objet sans que sa main ne se transforme en viande trop cuite ! Ceci dit, une partie de moi se disait que ce serait parfait pour faire cuire des guimauves…

Peut-être que j’étais influencé par Kain en ce qui concerne de réfléchir avec mon estomac ?

Dans tous les cas, c’est à ce moment que je pouvais voir une ampoule se former par-dessus la tête de mon ami. Non, pas une mais deux ! Ah non, je me suis trompé, il y en avait de plus en plus ! En tout cas, s’il n’avait pas réellement d’ampoule sur sa tête, son regard en disait beaucoup ! Comme s’il venait d’être frappé d’une inspiration quasi-divine. C’est comme si la présence du heat-dial était la pièce manquante de nombreux casse-têtes qui était stocker en mémoire. Sautant sur le plancher, ayant presque réussi à faire décoller mes pieds du sol, je penchais la tête alors que je regardais ce qu’il tentait de faire. En deux temps, trois mouvements, il s’était armé d’un crayon et d’un calepin. Ah ! Je ne suis pas le seul à faire ça dans ce cas ! Quoi que le mien contenait un bric-à-brac d’information divers et varié… Passant de la création de liqueurs et d’alcools jusqu’aux théories du haki tout en incluant quelques histoires et chansons.

Plus vite que je ne pouvais le comprendre, le forgepentier avait déjà dessiné quelques schémas. Curieux de nature, mais ne désirant pas le déconcentrer, je décidais donc de lui sauter sur l’épaule tout en me transformant en panda roux. Je vais être franc, je ne comprenais pas la majorité des choses qui étaient écrites sur ses papiers. En résumé, même ce que je pensais comprendre n’était pas très clair… En même temps, je n’avais pas eu de professeur pour m’apprendre ce genre de truc à l’orphelinat.

Pourtant, ça semblait vraiment intéressant lorsque Tony commençait à m’expliquer ce qu’il tentait de faire. Le langage concernant les embarcations maritimes, ça je m’y connaissais un peu mieux. Par contre, pour ce qui concernait la galvanisation de la solidité du cœur creux carbonisé conduisant du mélèze thermique…. C’était un peu mélangeant ! Par contre, avec les dessins et ce qu’affirmait Tony, le résultat serait de créer des armes inflammables ! C’est vrai que c’était pas mal ça en fait ! Je m’imaginais bien utilisé une épée courte qui dégagerait une chaleur aussi intensive ! Ce serait super pratique pour ouvrir des portes si on fait fondre le mécanisme ! Le simple fait qu’une telle arme pouvait exister était vraiment extraordinaire ! Je me demandais si c’était quelque chose de commun ailleurs dans le monde… Sur les White Seas peut-être ? Avec une attitude pleinement optimiste, je lui demandais presque joyeusement combien de temps il faudrait pour créer un tel objet.

- Je ne sais pas si on a tout ce qu’il faut ici comme matériel, mais tu penses qu’on peut le faire en combien de temps ? Une heure ou deux peut-être ?




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Dim 18 Déc - 16:53

Les Fruits de Mer


Du calme, petit panda !





L'esprit concentré sur ses schémas, Le grand blond n'avait pas vu le jeune mousse se changer en une adorable boule de fourrure, et ne prit conscience de la présence de ce drôle d'animal qu'une fois celui ci juché sur son épaule massive, lorgnant les croquis fantasques et gribouillés.

"Que... ?"

Tony frôla la crise cardiaque lorsque la peluche lui adressa la parole.

"AAAAAAAARGH !!!"

Un panda roux qui parle ! Nan mais des fois, je vous jure... S'il n'avait pas reconnu la voix de Pumori, il l'aurait très certainement désarçonné en prenant ses jambes à son cou. Comprimant sa large cage thoracique de sa main puissante, le forgeron souffla comme un bœuf, reprenant son souffle et calmant son palpitant emballé au rythme d'un cheval au galop. On était pas passés loin de la catastrophe.

"T'aurais pu prévenir que tu étais un Zoan ! Douce Valaya, quelle trouille... C'est malin !"

Il se remémorait finalement que le petiot l'avait affranchi au sujet de sa malédiction, plusieurs mois auparavant, via escargophone. Qu'il avait le cerveau lent par moment ! Il détailla quelque peu la créature qui avait pris place à quelques centimètres de son visage. L'incarnation de l'innocence et de l'adorabilité (je vais poser un brevet pour celui-là). Kawaïness overload ! L'artisan ne put réprimer un sourire. Il était vraiment mignon tout plein, ce bestiau !

Ce fut néanmoins avec un haussement de sourcil impressionnant que Tony accueillit la question du délai. Et bien qu'il nota mentalement que le mousse s'intégrait d'office dans l'effort en disant « on », le blond ne put s'empêcher de répondre par un sarcasme.

"Une heure ou deux ? Mais tout à fait ! Et avant la fin de la journée, on aura posé le vaisseau sur la lune pour terminer d'inventer la machine à voyager dans le temps ..."

C'était dit sans méchanceté, ou du moins, il espérait que le jeunot ne le prendrai pas comme une attaque personnelle.

Reportant son attention sur les schémas et les problèmes épineux qui se cachaient derrière l'ambitieux projet, il tira une dernière bouffée sur sa cigarette avant d'écraser le mégot brasillant au creux de sa main, sans y prêter attention. Il se prit le menton, réfléchissant quelques instants à la situation, se projetant dans le temps et l'espace. Beaucoup de facteurs demeuraient mystérieux, et la tâche ne serait pas aussi aisée qu'elle pouvait sembler au premier abord. Une fois l'excitation de la découverte retombée, le revers de la médaille se faisait nettement plus perceptible.

"J'aimerai que ce soit aussi simple... Faire des plans géniaux sur le papier, c'est une chose, mais les faire fonctionner, s'en est une autre. Le matériel, je devrais pouvoir me le procurer sans trop de difficultés, ou au moins l'essentiel... Non, le vrai problème, c'est que cette technologie m'est pratiquement étrangère, je n'ai jamais tenté quelque chose de ce genre."

Il ferma les paupières pendant une poignée de secondes, tâchant de faire le vide dans son esprit (d'accord, celui qui a dit que c'était facile, il sort!) pour que, en les rouvrant, il puisse porter un regard neuf sur ses plans, comme s'ils avaient été faits par quelqu'un d'autre. Le recul, c'est essentiel pour déceler les erreurs, en particulier quant on s'investit dans un projet sans avoir toutes les connaissances sur le sujet.

"J'ai quelques vagues idées, mais c'est loin d'être suffisant : il me faudra expérimenter, tester et re-tester pour être sûr de comment ça réagit. Il s'agit d'être méthodique, sinon, ça a vite fait de vous péter au visage, un truc comme ça... Je ne vais pas te mentir, je suis en pleine inconnue. Forger une bonne lame me prendrai quatre heures, six à tout casser. Mais là... Il me faudra au moins une semaine pour trouver la composition capable de rester solide et tranchante malgré la chaleur. Et au moins le double pour trouver un moyen sûr et efficace d'actionner le dial sans danger pour l'utilisateur... Et encore, ça, c'est seulement pour l'épée ! Pour le système à vapeur, faudrait prévoir le triple de pièces, en voyant serré, et minimum un bon mois de travail..."

Cela le désolait de doucher ainsi les espoirs du jeune homme, mais en matière d'innovation, prudence était mère de sûreté. Tony ne doutait ni de ses compétences ni de celles de son acolyte (et encore moins de son enthousiasme), mais il préférait calmer ses ardeurs plutôt que de lui faire miroiter l'impossible en s'avançant sur quelque chose qu'il ne savait pas encore précisément par quel bout attaquer. Il se sentit néanmoins le devoir de rassurer le moussaillon.

"Je suis confiant, hein ! Je suis sûr d'y arriver, mais ça va pas se faire une heure, pas même en un jour, même si tu me file la main...

Sans compter que je ne connais aucun capitaine assez fou pour permettre l'installation d'un procédé artisanal qui risque de faire sauter son navire en cas de mauvaise manip' …
"


Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Mer 21 Déc - 5:57






Les fruits de mer


Irrespect de l’échelon



Percher ainsi sur son épaule, je regardais les différents croquis qui prenaient forme sur le papier. Cependant, alors que Tony découvrait ma nouvelle apparence, il sursauta légèrement. Et par légèrement, je veux dire presque assez violement pour me lancer dans les airs avant de m’aplatir contre le plafond ! J’espérais pour lui que les étagères à épices d’Heziel soient bien accrochées : avec une respiration aussi forte, il pourrait bien aspirer l’entièreté de leurs contenus ! Et faut faire gaffe, il y a des épices dangereuses tel que du safran ou de la bergamote ! Je ne sais pas du tout ce qu’elles sont, mais j’imagine que tout mélanger ensemble doit être plutôt dégoutant…

- Ah pardon, je pensais l’avoir déjà dit ! Enfin, ce n’est pas comme si c’était le plus grand secret du monde quand j’y pense. Ne t’en fait pas, je ne le referais plus !

Et par ça, je voulais dire sauter sur son épaule en tant que panda roux sans qu’il soit au courant de ma transformation. Pour ce qui est de se percher sur son épaule, je ne ferais aucune promesse que je pourrais regretter plus tard. Je lui avais en effet révélé ma nature de maudit, mais je me souviens finalement ne lui avoir jamais dit ce que c’était. Plus par sécurité que par manque de confiance à Tony. Après tout, on ne sait jamais ! Imaginer que quelqu’un découvre votre pouvoir, il peut tenter de le contrer ! Et pire encore, imaginé si quelqu’un serait assez influent pour engager une équipe entière constituer d’individus qui exploitaient les faiblesses de notre équipage !

Bon d’accord, c’était peut-être un peu farfelue, mais pas entièrement impossible… Très peu probable que ça arrive un jour.

J’étais tiré de ma profonde réflexion alors que Tony tentait de m’expliquer que ce ne serait pas aussi simple que je ne le pensais. Pourtant, il travaillait vite et bien selon ce que je comprenais de nos entretiens d’escargophones ! J’espère que ce n’était pas simplement pour se vanter qu’il disait bien travailler ! Mais avec ses explications, je comprenais que ses théories nécessitaient des essaies avant de pouvoir commencer réellement le travail. Par contre, c’est dommage, j’aurais bien aimé visiter la lune… Mais bon, si c’était le processus d’expérimentation qui prenait du temps, on n’y peut rien. C’était un peu la même chose avec les liqueurs et les alcools. Tel que je l’avais appris avec le Vieux Plouc. Avant de trouver la bonne recette, il y avait beaucoup d’essai-erreur.

- Une semaine ? C’est légèrement plus long qu’une heure… Et beaucoup plus compliqué que ce que l’on peut penser au départ… Surtout à propos de la composition du métal permettant la galvanisation du mélèze carbonique… Ça ne me semble pas du tout simple le travail de forgepentier !

Bon, j’y allais peut-être avec deux-trois raccourcis dans son explication, mais le principe était le même. Et ça posais un problème de taille… Pour l’équipage, rester sur place aussi longtemps… Impossible. Autant tenter de casser une assiette en face d’Heziel sans qu’il n’ait aucune réaction, de réussir à mettre Kain au régime ou de se sentir à l’aise lors d’un traitement médical de Kraehe. Le problème reste le même puisque l’on ne revient pas au même endroit… Du coup, passer commande pour revenir deux mois plus tard, c’est impossible pour nous une fois de plus. La solution était simple dans ma tête… Mais c’est pareil que pour les schémas : ça semble simple, mais ça ne l’est pas nécessairement. Je sautais donc par terre avant de reprendre ma forme humaine. Plaçant mes deux mains derrière ma tête, je lui soumettais ma proposition :

- Et puis, pour le reste… Enfin, j’imagine que ce serait mieux de demander au capitaine avant de modifier quelques trucs… Mais tu pourrais nous accompagner non ? Je sais que toi aussi tu veux voyager un peu et je suis sûr que Kain ne dirais pas non ! Ça te donnerait du temps pour travailler un peu et de nous connaître un peu ! Sinon, l’astuce est de rester cacher dans le frigo jusqu’au moment où le bateau est en haute mer. Ça fonctionne bien !





Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Sam 14 Jan - 3:00

Les Fruits de Mer


Échange de bons procédés ?





Comment ne pas être attendri par une boule de fourrure aux grands yeux noirs qui s'excuse ? Tony se radoucit instantanément, un sourire au coin des lèvres. Il caressa la bestiole derrière les oreilles. So kawaï !!!

Son explication et ses raccourcis fumeux montraient que le jeune mousse, malgré toute la bonne volonté qui le caractérisait, n'avait pas bité un broc de ce que le forgepentier avait raconté. Il aurait put se contenter d'un vague « Ouais c'est pas faux... », à ce compte là. Ah, les termes techniques... une vraie chienlit. Mais au moins, le zoan avait compris le nœud du problème.

Et il proposait à Tony de le régler en embarquant avec l'équipage du borgne. Comme ça, cash !

"Heuuuu... Tu me prends un peu de court, là... Bon, on va dire que le frigo, c'est le plan Z, hein ?"

Sous sa crête blonde, le forgeron réfléchissait à cent à l'heure. La proposition était si soudaine, si inattendue... Il ne l'avait pas vue venir celle-là ! Il hésita un long moment, perdu dans ses pensées.

"C'est que... J'avais pas prévu... Qu'est-ce qu'on va penser si je monte sur un navire pirate..."

Mais depuis quant se souciait-il de ce que les gens pensaient ?!? Plus il réfléchissait, moins il trouvait d'argument concret qui pourraient le dissuader de tenter le coup. Un équipage de puissants pirates, dont l'un d'eux était justement un gamin des plus sympathiques, qui était ce qui se rapprochait le plus d'un ami... C'était une occasion en or ! D'autant que...

"Mais d'un autre côté... Si vous continuez sur Grand Line à partir d'ici, vous finirez par rallier Water Seven... ça pourrait bien m'arranger, en fait..."

Tony se gratta le menton, en jaugeant le navire du regard. Il avait les compétences pour se rendre utile. Et d'après ce que Pumori lui avait raconté, l'équipage ne comportait aucun artisan pour veiller à l'entretien d'un tel bâtiment. Peut-être... Il y avait moyen de moyenner.

"Et si... Et si je proposai à ton capitaine de m'accepter à bord en tant que charpentier et forgeron, au moins jusqu'à Water Seven ? Je pourrais payer ma place en travaillant. Et ça nous laissera le temps de mettre tout ça au point... Tu penses qu'il acceptera ?"


Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 448
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
34/75  (34/75)
Expériences:
96/250  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Lun 16 Jan - 14:54






Les fruits de mer


Une histoire qui fait couler beaucoup d’ancre



Je continuais de regarder Tony alors qu’il semblait surpris de ma proposition. Je me demande bien pourquoi d’ailleurs… Après tout, il voulait voyager non ? Ça me semblait donc logique de lui demander s’il voulait faire le tour du monde avec nous ! C’est peut-être parce qu’il ne connaissait pas assez bien le reste de l’équipage ? Ou bien parce que le frigo était peut-être un peu trop petit pour sa carrure ? Je pourrais bien lui proposer les barils que je venais de vider par-dessus bord, mais l’odeur ne serait pas très agréable ! Mais honnêtement, en connaissant bien le forgepentier et le capikain, je ne pouvais m’empêcher de penser qu’ils s’entendraient bien ensemble. Pour le reste de l’équipage, je pense que Tony s’intègrerait bien parmi nous.

Je laissais donc un petit moment de réflexion à mon ami. Après tout, que ce soit un choix difficile ou simple à faire, l’important était que ce soit sa décision. Je mentirais si je disais que je ne voulais pas qu’il nous accompagne, mais je me sentirais mal de l’obliger à monter sur le navire. Et puis, comme il disait, si des marines le voient sur notre navire, sa réputation pourrait en prendre un coup. Le gouvernement pourrait très bien décider de faire une chasse à l’homme pour retrouver chaque personne qui nous est venue en aide… Il pourrait peut-être se retrouver avec une prime si on s’attaquait aux mauvaises personnes ! Du coup, si ce n’était pas le gouvernement, ce serait les chasseurs de pirates…

Une fois que l’on embarque sous le Jolly Roger, c’est difficile de se faire pardonner par les autorités…

Mais pour le moment, ce fait ne semblait plus le préoccuper. L’analyse du forgepentier se tournait déjà vers une autre solution. Et c’est là qu’il lança une idée : voyager temporairement avec nous, jusqu’à Water Seven. C’est vrai qu’il avait encore ses obligations envers la Galley-La… Mais de cette façon, il pourrait voyager un peu avec nous et décider plus tard s’il nous rejoindrait officiellement. Avec des idées pleines la tête et un savoir-faire des plus pratique, je ne doutais pas qu’il s’agissait d’un partenariat très avantageux pour un équipage tel que le nôtre. Terminé les réparations avec du ruban adhésif, de la colle et autres matériaux trouvés ici et là ! Un vrai travail de professionnel ! Pour moi, plus que les avantages liés aux compétences de Tony, je souriais en pensant aux aventures et aux découvertes qui seront sur notre chemin.

- Je ne vois pas pourquoi il refuserait d’embarquer un ami même si ce dernier ne sait rien faire de ses dix doigts, alors je pense que tes talents sont un petit plus ! Mais ce qui est important de savoir est que c’est une décision venant de l’équipage et pas seulement du capitaine. Enfin, ça dépend des fois…

Dis-je nerveusement, alors que je repensais à ma propre infiltration sur le navire, ayant probablement été sauvé par les décisions de Kain. Mais je pense réellement que c’était une décision commune pour accepter un individu dans l’équipage. L’avantage avec Tony, c’est qu’il disait désirer offrir son aide sans immédiatement rejoindre l’équipage. Dans le pire des cas, nous nous séparerions à Water Seven… Mais en se côtoyant pendant ce grand voyage, de puissants liens se forgeraient ! Selon moi, si Tony obtenait une place de "dokugan temporaire", autant dire qu’il était des nôtres ! Ce n’était qu’une formalité selon moi !

- Mais si tu veux t’attirer les bonnes volontés du capitaine, j’ai une solution ! Il suffit de réparer l’ancre qui a été abîmée ! Je suis sûr et certain que ça fera plaisir au capitaine ! Sinon, le plus simple est de rester soi-même pendant le repas de ce soir !

Alors que je rayonnais de joie, je repensais à quelque chose… Quelque chose de très TRÈS important… Une question de vie ou de mort, tout simplement ! Le meilleur conseil d’ami que je pouvais offrir à quelqu’un :

- … Par contre, évite de briser une assiette… C’est probablement la seule erreur que tu ne peux pas commettre. Tu n’aimerais pas voir Heziel quand une assiette est brisée… C’est terrifiant…

Sur ses paroles rassurantes, je devais terminer ce que j’avais commencé afin de tout nettoyer et faire partir cette horrible odeur. Après tout, il y avait un grand repas qui se ferrait ici ! Le reste de l’équipage arriverait probablement bientôt et je voulais que tout se passe bien ! C’était quand même bien étrange… Ce qui devait être une simple invitation pour un repas s’est rapidement transformé en recrutement… Tout ça, grâce à deux petits coquillages bien étranges ! J'avais hâte au festivités de ce soir !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 141
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
174/200  (174/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   Dim 29 Jan - 17:53

Les Fruits de Mer


All abooooaaaard !!!





Le jeune mousse réfléchit. Peu de temps finalement. Il sourit radieusement et appuie vigoureusement ma question. Tony le sent motivé, pour ne pas dire enthousiaste. Et un fin sourire naît aussi sur ses lèvres tandis qu'il imagine comment le jeunot a vécu sa propre intégration. Si un gosse qui ne paie pas de mine comme lui a put trouver sa place au sein d'un tel équipage, il ne doutait pas qu'un artisan qualifié puisse monnayer au moins un voyage temporaire. Ses appréhensions commencèrent à se dissiper.

Le moujingue fit alors une suggestion : réparer l'ancre endommagée, et partager un repas avec l'équipage. Tony se gratta le menton, haussa les épaules.

"Moui... ça je peux le faire."

Et il rit à l'unisson de son jeune complice. Mais alors qu'il se sent envahi par une vague de bonheur et de confiance, le petit devient soudain grave et le met en garde contre un danger encore inconnu du forgeron : briser la vaisselle. Tony ne saisissait pas l'ampleur de la question, mais se doutait bien que cela ne pouvait que provoquer l'ire du cuisinier de l'équipage. Et provoquer un cuisinier en pleine mer, c'était la plus grosse erreur qu'un marin pouvait faire. Levant les mains en l'air, il rassura le gamin.

"Très bien, je ferait gaffe !!!"

Avant de repartir sur un éclat de rire digne de la fin d'un épisode de shônen. Le petiot se remit rapidement à la tâche qu'il avait laissé en suspend : finir de vider les tonneaux de leur contenu nauséabond. Tony, plein de confiance et d'espoir en l'avenir, lui prêta main forte.

Il avait un peu le trac. Intégrer un équipage pirate... Par le grand Forgeron !

Son voyage allait bientôt commencer...

Il avait hâte.

Code by Joy ~ Reworked by Sajnek
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [FB] Les fruits de mer [PV Tony Stronghold]
» Tony Stronghold [Fiche Technique]
» CAKE AU FOIE GRAS ET FRUITS SECS
» 5 fruits par jour
» MOELLEUX DE SEMOULE AUX FRUITS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Holiday Island-