Partagez | 
 

 Gambit Decima [Event - Grand Line 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Jeu 29 Déc - 23:44

  • Ren Tao
  • EVENT
Attaque surprise
Cette bataille resterait sans doute dans les mémoires aussi sale cela soit-il pour la marine et moi-même. Coopérer avec un ennemi, aussi légendaire cela soit-il, cela restait une tâche dans les archives... Moi le premier, ça me faisais chier de reconnaitre que j’avais de moi-même proposé mon aide pour me sortir d’un mauvais coup. S’était ça, ou trois colosses en métal capable de sans doute du pire... Rester calme et être fourbe, voilà ma solution de sortie et je devais garder ce cap. Mais très vite, je pu me concentrer sur quelque chose de plus stimulant que des négociations foireuses. En effet, ce Li et son Kizaru étaient donc mes cibles et je comptais bien occuper ce dernier longtemps afin de le capturer. Du moins, je laissais croire cela. Souriant en coin, je laissais mon poing s’écraser sur lui.
Mais devinez quoi ? Surprise... Rien ne se passa comme prévu. Comme c’est étonnant me disais-je... Sans doute un coup de la loi des séries qui cessera jamais de le hanter. Quoi qu’il en soit, ça n’allait pas m’arrêter, bien au contraire, plus ce pseudo hasard allait se déchaîner, plus moi j’allais en faire de même.

Tandis que monsieur Li semblait contrarié, je me contentais de me décontracter en apparence. Tsss... Combien m’ont sortit ça avant lui ? Ça devenais lassant et pourtant... J’espérais que son intelligence lui permettait de lire entre les lignes, car le coup que je prévoyais à son égard était sans précédent.

“ C’est Ren et non Tao.. ! De plus, il n’y a que les cons qui ne changent pas d’avis. De base, j’ai accepté cette invitation pour venir vous éradiquer histoire de me venger pour la capture de Fenko mais... Je n’ai pas changer d’avis. Et tu sais quoi ? Je suis un grand con, mais qui assume huhu. Alors je vais donc éliminer ce cher Amiral ici présent et par la suite, je me tirerais de là en écrasant tout ceux sur mon passage...Avec ou sans coup de pouce et aussi redevable ou non sois-je... “

Le message ainsi dit, j’espérais que s’était clair. Seul un idiot ne comprendrait pas. Kizaru ne s’en sortirait pas vivant et les forces Décima non plus. À moins que...
Pas le temps de laisser planer un quelconque doute chez qui que ce soit, le jeune homme savait qu’en faisant danser dans tout les sens Kizaru en jouant sur deux plans à la fois, il pourrait être dépassé et ce que la marine désirait, s’était ça, le prendre par surprise à force d’attaquer à de trop nombreuses reprises. Pourtant, de mon côté, j’espérais aussi que Pacifique approche, car j’avais besoin de lui et via un simple regard, j’essayais de lui faire comprendre. Kizaru était important, mais Li aussi. Et je comptais bien me farcir lui en premier.

Ainsi donc, les répliques sanglantes lancées, il était temps d’agir. Quand Pacifique et le colosse de métal s’élançait vers Kizaru, moi, je me fis synchro en m’attaquant à Li. Encore une fois, Kizaru ne pourrait pas être à deux endroit à la fois et mon obstination finirait bien par payer et un amiral ici présent aurait mal... Très mal. Sourire mesquin que peu pouvaient décrypter - bien que je comptais beaucoup sur Li pour le coup - je vins alors à retenter ma chance. Toujours en maintenant mon haki avancé pour garder le plus de chances de mon côté, je fonçais sur le métissé et d’un seul coup, mes dials me propulsèrent vers lui telle une fusée. Espérant être à sa hauteur avant qu’il puisse esquiver via un Soru bien emmerdant, une main s’élança pour le choper au col. Seul moyen de s’échapper donc si je l’avais attrapé... Abandonner son habit. Si tout était parfait donc, le jeune homme entama une attaque avec pour but de le mettre en danger. Qu’importe comment Kizaru serait capable de le protéger, le coup partait de lui même le mettant en danger s’il n’était pas assez vif, or, avec l’avantage que pouvait offrir mon atout, il y avait fort à parier que l’homme serait mis à mal s’il n’avait rien prévu à l’avance.
A qui serait décerné l’oscar du meilleur acteur dans cette bataille ?


Senshi, Bagareuse des S.G

Senshi de son côté semblait avoir autant touché qu’il l’avait fait. Ce jeune homme lui plaisait, ses dires étaient exactement le genre de chose qui lui faisait aimer la vie. Un mec qui a pas peur de frapper une fille, voilà un gars dévoué et qui a du répondant. Cependant, l’humeur bagarreuse de la miss reprit vite le dessus, décidé à autre chose que s’adonner à un peu de romance fracassante. En plus de ça, la miss un peu parano pour le coup cru voir un faux instant de faiblesse. Il ...

“ Attends... Tu me prends pour une conne là ? “

Commençant à devenir rouge de rage, elle fit seulement un pas vers lui, toujours hors de portée de son katana et assez loin pour éviter une possible lame d’air enflammée ou non. Seul un soru bien placé serait capable de la surprendre, mais là encore, pour s’élancer, il faudrait ses deux pieds en place, or, au moindre mouvement du genou au sol, elle serait sur la défensive. Ainsi, gardant en tête cela, elle vint alors à arracher un morceau du sol et le soulever, prêt à l’abattre sur lui.

“ Tu crois vraiment que je vais me faire avoir bêtement par un mec ? Merde quoi... Jte prends avec sérieux, jte complimente et jte respecte comme un mec sexy et puissant que tu es et toi... Tu-me-prends-pour-une CONNE ?!!! “

Simultanément, la miss mit son coup en place. D’en bas, son pied retirait un morceau du sol en le shootant à ras-le-sol pour le blesser et en haut, elle comptait fracasser le jeune homme avec son projectile. Comment allait-il s’en sortir face à ce coup en sandwich ? La seule sortie offensive était vers l’avant, mais là encore, la miss comptait bien le recevoir s’il se montrait persistant. En revanche, s’il reculait au risque de prendre le coup du bas, elle cesserait ce combat ayant d’autre chats à fouetter. En faite... Sa blessure méritait soins car une cicatrice ok, mais des brûlures... Très peu pour elle. Et si elle arrivait à partir, cela officialiserait une chose : leur rivalité.


Ayabusa, Informateur des S.G

Le sabreur était las de voir que même une femme blessée pouvait montrer une telle résistance. Coriace ? Comme toutes les personnes dépassant le grade de colonel en général... Pourtant, il ne perdit pas sa bonne humeur. Soupirant de lassitude, il remit ses lunettes en place croisant le regard de la contre-amirale. Avant de l’attaquer, gardant un oeil sur elle étant aussi du genre à ne sous-estimer personne, il laissa sa voix se faire entendre.

“ Cela fait un bail Contre-Amirale Soron. Dites moi... À défaut de vous souvenir de moi de près ou de loin... M’en voudrais vous si je m’en prends à vous ? Comprenez que pour le bien de mes compagnons, je dois prendre des précautions et quoi de mieux qu’une monnaie d’échange huhu. “

Sans tarder, le jeune homme dégaina sa lame des cinquante avec la particularité d’être plus longue qu’un katana classique. Gagnant à tout les points de vue en terme de tactique, l’homme laissait sa lame s’abattre vers la belle. Et si la miss ne se souvenait pas du jeune homme, sans doute que la foudre qui enveloppait le sabre de cet ex marine allait lui rappelait. À moins qu’un imprévu de plus se déroule dans ces ruelles ? Tandis que le coup allait peut-être toucher la contre-amirale, le jeune homme eu ce mauvais pressentiment. Hm... Se rappelant que trop de choses ne tournaient jamais comme ils le voulaient, il arrêta son attaque. Sans plus d’explications, le jeune homme joua la sécurité. Prenant un pas de course de plus belle, celui-ci rebroussait chemin appelant ses compagnons disponibles.

“ ... Replions nous pour le moment, ça sent pas bon. Oh en revanche... Prenez des otages si nécessaires. “

Plan simple et efficace. L”Ayabusa savait qu’il fallait laisser Ren gérer la situation, mais que pour l’heure, le plus important était de foutre la merde ok, mais aussi se sortir de là. Or... Qui a affirmé que toutes les forces présentes étaient ici que pour l’amiral ? Le pressentiment de l’ex marine, c’est que pour s’assurer une pseudo victoire, ces derniers se montrent trop gourmands et tente de capturer tout les criminels présents à défaut de capturer les décimas... Et que sont les S.G ? Pas des civils... Peut-être poussait-il un peu trop le bouchon trop loin, mais comme le dit le dicton, un homme prudent en vaut deux. Et à ce petit jeu là, Ayabusa était une armée à lui seul. Et il n’y avait pas que Soron pour le confirmer. L’ex-marine n’était pas forcément le plus redoutable à cause de ses épées et son style de combat, mais bien sa prudence et sa stratégie, aussi enfantine soit-elle si on compare celle du brillant Yu.

Les S.G ne seraient pas les dindons de la farce de celui qui tire les ficelles de toute cette histoire. Ren, Fudo, Yao, Mélina, Krake, Ayabusa Senshi et toutes les autres personnes présentes ici étaient catégoriques sur la chose : il n’y a que eux qui maîtrisent leurs propres destins. Et si ce dernier jouait un sale tour, ils ne seraient que plus redoutables pour s’en sortir.

Commentaire


résumé:
 

Tech utilisée:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 31 Déc - 13:43



Gambit Décima
★ Décimas & Hors-la(loi ... Nous ne sommes pas les seuls sur l'île !

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
L'attaque du port. Combo de choc



Les gestes s'enchainèrent rapidement. Le coup du sifflement de l'oiseau frappa brusquement le colonel de la marine et Yao enchaina ensuite avec une multitudes d'acrobaties frappant encore et encore les derniers soldats du Gouvernement.
Puis le Yakuza s'arrêta. Les soldats restants prirent la fuite sous l'ordre direct du Colonel Pêcheur. Celui-ci, qui tenait encore son arme à la marne, tomba alors sur son genoux et finalement au sol, totalement épuisé de ses combats.

Yao passa sa main sur son buste ... Et y découvrit la trace du dernier assaut du colonel. C'était lors de l'attaque précédente, Raymond avait réussit à dégainer son harpon assez vite pour ouvrir le torse du Yakuza. Heureusement pour le maffieux, la blessure n'était pas excessivement profonde. Mais il enchainait les combats et en ressortait de moins en moins indemne, c'était un fait qu'il ne pouvait nier ...

Yao accourut en direction de son coéquipier. Le pauvre était tombé dans les vapes et à peine réveiller Yao lui tendait déjà des armes sous le nez ! Il voulait s'assurer que tout va bien et c'était le cas pour son cadet.

C'est environ à ce moment la que le Yakuza aperçut une silhouette un peu plus au fond des quartiers sud. Bien qu'ils ne distinguaient que des ombres, Fudo et Yao pouvaient entendre les ordres de la dame qui résonnaient à travers les ruelles de nouveaux silencieuses...
Le Yakuza n'avait pas tout déchiffré mais avait comprit de quoi ils parlaient. Le premier ordre donné était banal : la brigade devait rentrer au port et évacuer avec les civils. Les deux malfrats en revenaient et avaient foutus un sacré bordel là-bas ! Quoi que maintenant cela devait être calmé ...
C'est surtout la deuxième qui tilta aux oreilles du voyou : Si la marine n'arrivait pas à chopper le chevalier décima ou l'ancien amiral ... Alors ils devaient s'occuper du Tao. Ren était la meilleure cible pour eux après tout. Le voyou le connaissait bien et savait qu'il n'allait pas faire mumuse avec les décimas très longtemps étant donné la haine qui voue contre eux. En plus des marines, le leader des Ombres Fantômes avait de quoi faire, et malgré que le Yakuza avait confiance en son frère d'arme il se faisait quand même du soucis pour lui...

Continuant d'espionner la Contre-Amiral Kurogane en cachette, le Den Den Mushi de Yao le coupa dans sa concentration. Il sonnait et ne voulant pas se faire repérer le Yakuza décrocha aussitôt.

- ... Replions nous pour le moment, ça sent pas bon. Oh en revanche... Prenez des otages si nécessaires.

C'était Ayabusa. Les deux hors-la-loi avaient une confiance aveugle envers lui et Yao depuis qu'il avait combattu à maintes reprises à ses cotés. L'ordre était claire. Un repli était la meilleure chose envisageable. Les criminels avaient besoin de repos, peut être les autres membres de l'organisation étaient dans le même cas. De toute façon, maintenant qu'ils n'allaient rester que les grosses têtes du gouvernement sur l'île ainsi que les deux Décimas et les bandits de Shadow Ghost, il était préférable pour les hors-la-loi de réunir leurs forces plutôt que de les séparer.

Quand à la fin de sa phrase, le regard de Yao croisa celui de Fudo. Pensait-il comme lui ?

- Il veut qu'on prenne un otage ... Ce type pourrait faire l'affaire, non ? Désignant le corps de Raymond au sol, totalement incapable de combattre.




To be continued ...


© Never-Utopia



Techniques utilisées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 31 Déc - 15:37



- Gambit decima -




Mon esprit voulait guérir, mais il n'avait point le temps pour. A chaque fois qu'il commençait son rétablissement, quelque chose venait violemment heurter les faibles défenses qu'il avait pu édifier avant de s'attaquer à lui. Une attaque frontale du QG des marines à Nighty Town, de sanglantes pertes, une invitation des décimas et une rencontre avec l'amiral John Pacifique. Cela ne faisait même pas un an que j'avais débuté mon périple et voilà où j'en étais. Une simple carcasse, pleine de remords et de regrets, un être déjà abusé par les affres du désespoir. Étais-je réellement en train d'accomplir ma destinée, ou étais-je simplement un dommage collatéral causé par l'ambition sans bornes du leader des Shadow Ghost ? La question était réelle, tout cela était bien trop prématuré, non ? Ou était-ce justement un signe de la part de ce monde, qui me faisait prendre une voie express me permettant d'atteindre au plus vite mon objectif. Peut-être que ce monde voulait de moi, peut-être voulait-il que je prenne place sur mon trône le plus rapidement possible afin d'établir un certain équilibre en son sein. Après tout je venais d'atteindre un de mes buts en allant ici, j'avais fait de mes idoles des rivaux. Et si je souhaitais parvenir à mes fins alors une chose était sûre, il me fallait sortir de ce bourbier vivant et devenir encore plus fort. Cela allait commencer par se construire de réelles bases, car je pouvais l'admettre aisément, mes fondations dans ce monde étaient plus que bancales, faites à la va-vite afin de suivre le rythme effréné de ce précoce parcours. Les détruire et en construire de toutes nouvelles, bien plus solides, était nécessaire à l'obtention de ce que je désirais. Une véritable force qui ne se reposait sur aucun artifice, sur aucun camarade. Oui, il fallait me revoir de A à Z, refaire une seconde mue, bien plus efficace que la première. Car je le comprenais clairement désormais, réaliser un entraînement conçu par quelqu'un d'autre que moi-même n'était qu'un artifice de plus qui avait ses limites. C'était à moi de façonner ma propre force, je devais me prendre en main et me diriger peu à peu vers ce que je désirais être. Un être assez puissant pour ne pas avoir à se lamenter sur son pauvre sort, un être capable de voir les choses dans leurs ensembles. Tout arrivait dans une fin particulière, les choses étaient comme ça et elles étaient immuables. Avancer en ayant conscience de ce fait, décider d'agir en gardant à l'esprit que ce monde impitoyable était prêt à vous sauter à la gorge n'importe quand. Que ce dernier était toujours tapis dans l'ombre, à attendre le moindre faux pas, la moindre ouverture, la moindre occasion de vous saigner, de vous arracher une part de votre être. Bâtir un empire nécessitait une puissance apte à faire face à ce constant danger, à se protéger soi-même ainsi que les siens. Ren en était capable et c'était sûrement pour cela que nous tous l'avions rejoins et l'avions reconnu en tant que leader.

<< On en revient toujours là >>, me dis-je lorsque je repris enfin mes esprits. Yao m'avait déposé délicatement contre un mur puis me tendit des armes en m'expliquant de faire attention avec l'uzi. Que se passait-il ? Je le découvris lorsque je tournai ma tête afin de voir où mon camarade se dirigeait, les poings refermés sur des grenades qu'il ne tarda à dégoupiller avant de les balancer en direction d'une petite masse de marines. Il disparu alors dans l'écran de fumée causé par les détonations. Un de mes proches était encore en train de faire face à la mort tandis que j'étais juste à côté, en train de quoi ? De me faire protéger ? Le temps filait et je ne foutais rien, je me devais de bouger, d'utiliser ce temps afin de progresser vers mon objectif, un leader n'avait pas à se faire défendre, alors je n'avais pas le droit de laisser Yao se mettre en danger de la sorte. Au minimum j'aurais dû me battre avec lui, dans l'idéal j'aurais dû mener ce combat seul afin d'assurer sa sécurité. Pourtant, le monde venait de lancer les dés et lorsque je venais de me relever, l'uzi dans la main gauche, le manche de ma batte sous ma paume, les bruits avaient cessés. L'escarmouche était fini et tout avait été rédigé par la fine plume de l'histoire. Si Yao était mort ou non, s'il avait vaincu cette escouade ou pas. Le résultat de l'affrontement me fut très rapidement révélé lorsque je vis Yao accourir vers moi. Il était bien vivant, tout plein d'énergie, comme je l'avais toujours connu. Néanmoins mon léger sourire, causé par le fait de le découvrir ainsi, fut vite substitué par une grimace indescriptible, due à une crispation intense de mes muscles faciaux, lorsque je constatai son torse ensanglanté. Cette dernière trahissait toute la rage que j'éprouvais en cet instant. Que ce fut la comparaison avec Pacifique, celle avec Ren et désormais l'amer constat de mon impotence suite à une seule blessure, cela me débectait et ne faisait que de renforcer ma haine envers moi-même et contre ce monde.

Ce fut après avoir rendu ses armes à mon acolyte, que nous fûmes en mesure de discerner un autre groupuscule au loin puis d'entendre quelques ordres dictés à ce groupe par la supérieure hiérarchique. Lors de cette découverte, je ressentis un rapide frisson, témoignant une peur éphémère car je réussis cette fois-ci à la canaliser en me focalisant sur deux choses: ma colère et l'appel d'Ayabusa. Nous avions enfin des nouvelles de ce dernier et il se contenta simplement de nous donner une directive. Je lançai alors un rapide regard vers Yao et il me proposa de suivre cet ordre en prenant l'enflure qui l'avait tailladé comme otage. Je fermai alors les yeux pendant quelques secondes, soupesant le pour et le contre. Je me dirigeai alors, en me servant de ma batte comme d'une canne bien que mon état n'était plus aussi critique qu'avant, vers l'homme à terre. Il n'était décidément plus en état de se battre, il n'était plus un danger. Je l'observais longuement, puis m'abaissai avant de le saisir par la nuque et d'écraser doucement son visage sur le sol.

-On pourrait le prendre avec nous, mais est-ce vraiment la bonne chose à faire ? Tu penses qu'il constituerait une bonne monnaie d'échange ? Un... pêcheur mourant contre tout une organisation criminelle ou du moins trois de ses membres les plus important, si on considère que d'ici peu Ayabusa sera avec nous. Nous sommes tous les deux primés, nous possédons des capacités dangereuses pour le gouvernement, alors je pense que les personnes en présences se ficheront pas mal d'un type comme lui. C'est vrai quoi... il est totalement remplaçable ! Juste un putain de pion qu'on utilise comme bon nous semble, comme la marine l'a utilisé jusqu'ici, comme ce monde l'a utilisé pour essayer de nous achever.

Je diminuai la pression sur sa nuque avant de poser mon regard sur le harpon qui lui servait vraisemblablement d'armes. Il était maculé du sang de mon camarade, pourquoi nous lui laisserions potentiellement la vie sauve ? C'était totalement injuste de lui laisser une chance. Il ne la méritait pas. Il ne la méritait tellement pas. Personne n'allait rétablir la justice ici. Fallait-il écouter Aya ? Après m'avoir laissé au port ? Nous prenions des risques en embarquant ce marine, en lui donnant une chance, nous prenions des risques en suivant cet ordre. Ayabusa avait-il prit des risques pour nous sortir du port lorsque l'amiral nous envoya valser dans un mur ? Non. Alors en quoi devrais-je risquer la vie de Yao ainsi que la mienne pour faire quelque chose que je trouve injuste ? Personne ne se plaindrai de la disparition de ce type. Il sera rapidement oublié, si le monde l'avait utilisé c'était justement parce que c'était un parfait pion sans destin. Un membre d'une masse informe destinée à servir les pulsions meurtrières du monde à l'égard des miens, à l'égard de ma personne ! C'était un signe oui. C'était ici que je devais commencer à m'établir de solides bases, que le roi que j'étais devait naître. Nous devions être aussi froid que ce monde l'était et imposer notre justice. J'avais laissé passé trop de choses jusqu'à maintenant. Je m'étais écrasé face aux décisions d'Ayabusa et de Ren, et le résultat fut que de la souffrance. J'étais jaloux d'eux, de leur pouvoir, de leur parcours, oui. Parce qu'ils étaient remarquables, mais aussi parce que si j'avais le même pouvoir, j'aurais fait les choses différemment. J'aurais été en mesure de sauver Tet et ainsi de ne jamais être le responsable de la mort de Shiro. Le monde m'avait vu souffrir, il se régalait peut-être face à un tel spectacle, mais il devait savoir que cela devait se terminer à un moment.

Je soupirai donc en me relevant. Mes traits déformés par la rage. Ma seconde mue commençait ici, sur cette île le leader que j'étais allait naître et pour cela je devais mettre à mort l'enfant se trouvant en moi. Le mioche admiratif de ce monde, celui qui contemplait Konan, Ren, et tous les grands noms de ce monde. Car en ayant une telle admiration, jamais je ne pourrais les rattraper, jamais je ne pourrais les dépasser et donc prendre ma place sur le trône qui m'attendait. << Regarde donc, ô monde. La souffrance que tu m'as fait connaître va désormais constituer une de mes plus puissante base. Jamais je n'oublierais à quel point tu es froid, reste ainsi et façonne moi de sorte à ce que je sois apte à devenir celui que tu désires en tant que roi. >> Ma batte fendit alors l'air avant d'éclater le crâne du pêcheur dans un répugnant fracas.

-Désolé, on a perdu assez de temps comme ça. On quittera cette île sain et sauf, je ferais tout pour cela.

Je souris alors à Yao avant de l'inviter à me suivre dans les dédales du quartier. Je parlais alors à voix basse, afin de ne pas être entendu par d'éventuelles troupes marines dans le coin. Pour le moment je cherchais simplement un lieu où se reposer, un lieu où nous pourrions mettre au point un véritable plan. Un bâtiment quelconque, ou simplement passer par des ruelles obscures, vides, pour que le temps joue possiblement en notre faveur.

-Lorsque Ayabusa nous recontactera, je suis sûr qu'il nous mettra au courant de ce qui est advenu de notre navire. On ne sait pas ce que la marine nous réserve, mais à leur place j'aurais envoyé des troupes le détruire. Néanmoins le fait que nous ayons aperçu Senshi aux alentours du port, l'appel de Melina et maintenant celui d'Aya indique qu'ils n'ont pas pensé à le faire dès le début. Mais maintenant que nous nous sommes exposés en tant qu'ennemi direct, ils ont dû prendre la décision de nous détruire, c'est en tout cas ce qu'à fait cette femme. On doit survivre à tout prix, ne nous mettons pas en danger inutilement, attendons l'appel d'Ayabusa et s'il ne vient pas nous partirons seuls de cette île.






résumé:
 

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mar 3 Jan - 15:15


Une île ordinaire.Harrier azure



Quelle différence ça fait ?!

Il avait frappé et le silence était tombé. Il avait hésité, au moment de tiré. Certes l’idée d’attaquer en synchrone avec le bandit semblait être bonne, mais l’ancien marine avait hésité. Etait-ce pour cette raison que l’attaque échoua ? Le black avait survécu à l’assaut du brigand et s’était vu repoussé à plusieurs mètres du point d’impact. Au même instant, alors qu’il changeait de position pour avoir tous les combattants en ligne de mire, il comprit que quelque chose n’allait pas. Le chevalier avait pu se préparer à une attaque qui lui semblait à la fois discrète et très bien coordonnée. Avait-il la possibilité d’étendre son haki bien plus loin que Ao ? Si tel était le cas, quelle distance pouvait-il couvrir ? Et les autres personnes présentes, pouvaient-elles le « sentir » ? Si tel était le cas, il était dans de beaux draps. Pour sa part, même si son empathie était développée, il ne parvenait pas à les ressentir d’aussi loin et il sentait une peur l’engloutir à l’idée de se faire attraper par Pacifique.

Il sauta sur un autre toit, puis descendit à nouveau au sol. Ca ne servait plus à rien de se cacher, il fallait aller au front. Cependant, au moment où il arriva tout en bas, il sentit des secousses, c’était Li qui usait de sa technique pour balancer, tout autour de la zone, un tas de roche. Il fut rapidement pris par l’attaque et deux gros rochers vinrent s’écraser non loin de lui. Le premier passa à quelques mètres et s’écrasa dans une maison et l’autre glissa jusqu’à lui. Le choc fut violent, et impossible à éviter, mais pas à contrer. Ainsi, grâce à son Tekkai, il pu recevoir le coup sans broncher.

« Fiou… »

Il soupira alors et sauta par-dessus pour prendre de la hauteur. Il pu ainsi voir le Tao foncer à nouveau sur le combattant adverse. Face à lui se trouvait donc deux combats qui avaient lieu. Les forces en présence étaient clairement au dessus de lui, mais il se devait de tenter quelque chose pour aider. Aller du côté de Pacifique, du Pacifista et de la vice-amirale semblait être la plus mauvaise idée. Il ne serait qu’un boulet, et serait vite prit de vitesse par Kizaru qui serait alors trop près pour tenter quelque esquive que ce soit. Il n’avait toujours pas pris conscience de la véritable puissance de l’ex-amiral, en soit. Non, le combat qu’il devrait mener se déroulait entre deux bandits, après tout, il n’était plus un marine, il ne pouvait être qu’un hors-la-lois aussi. Ainsi, c’est vers Zakka Li et Ren Tao qu’il tourna son arme.

« Bon… se disait-il à lui-même. On fait quoi maintenant ? »

Alors que le démon rouge se lançait sur son opposant et que la pluie de roche se faisait encore ressentir, le jeune blond s’élança alors vers le combat. Que pouvait-il faire d’autre, de toute manière. Il serra les dents et prépara une stratégie. Il devait être rapide, net et précis. Bon, c’était certain que rien ne se passerait exactement comme prévu, mais s’il pouvait au moins réaliser une de ses envies, il serait déjà content. Et malgré le fait qu’il n’avait pas vu la vitesse ahurissante à laquelle pouvait se déplacer le chevalier, il allait face à un danger qu’il ne connaissait pas.

D’abord, il inséra son chargeur Thor dans un de ses rollers, puis pris le chargeur Loki dans un de ses gants, le combat allait pouvoir reprendre pour l’ancien contre-amiral. Lorsqu’il fut prêt et qu’il avait en ligne de mire le chevalier, sans vraiment faire attention à Ren, il tira alors quatre fois et c’est donc quatre balles distinctes qui partirent en direction des deux combattants. Il ne savait pas quelles genres d’attaque il allait mener avec ça, mais c’était l’intention qui comptait – et seulement elle !

Qui serait le réel vainqueur du meilleur oscar du meilleur acteur en réalité ?




résumé:
 

arme utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 11 Jan - 10:45



Kizaru, Amiral John Pacifique, Pacifista X-Edition, Vice-amirale Malia Hijima


Pacifique perçut sans mal la volonté de Ren. La grande n’était pas de savoir si ce dernier percevrait son intention mais était plutôt de se demander s’il l’accepterait. Comment la justice pouvait-elle vaincre si elle agissait de concert avec de grands criminels ? En même temps, il n’avait pas vraiment le choix en réalité et sans se désintéresser complètement de son action, il se devait de combattre Kizaru, de devoir laisser le temps aux troupes d’évacuer.

De puissants coups étaient échangés. Et en réalité, Pacifique prenait cher. Bien qu’il s’agisse d’un amiral et qu’il avait le soutien d’une machine de guerre ainsi que de la vice-amiral déjà blessée, les impacts de Kizaru étaient de loin supérieurs. Mêlant son haki avec son logia du platine, le singe jaune venait alors de couper le bras mécanique du X-Edition tandis qu’un pied retourné fut bloqué par le haki de l’armement de John… beaucoup trop faible, ce dernier se vit projeter contre le mur derrière lui. Pour un combattant au corps à corps, il devrait maintenant se passer de son bras pour ce combat dorénavant.

Résultat : une équipe de trois branlante était sur le point de succomber. Un X-édition aux abois, une vice-amirale amochée et un Pacifique amoindri, voilà ce qu’il restait de la fine équipe.



Zakka Li, 4e Chevalier de l’Ordre Décimas & Kizaru



Dans le même moment, le coup de Ren partit sur le chevalier et fut particulièrement violent alors que ce dernier s’apprêtait à répondre accompagné par quatre balles du chargeur Vidar de Ao. Ces dernières particulièrement véloces étant donné la combinaison de techniques vinrent se ficher dans les jambes du chevalier qui ne pourrait ainsi plus bouger du tout.

- Qu’est ce que ?!..
Le chevalier s’envolait avec Ren. Visiblement, tout ne se passait pas comme prévu et alors que Kizaru s’apprêtait à terminer le groupe de trois, son ordre primaire le ramena à lui instantanément. Objectif : protéger le chevalier. De tous les ordres, celui-ci était le plus important.

Malheureusement trop tard. Le haki de l’observation de Ren lui permettait de cacher ses intentions la fraction de seconde nécessaire pour blesser le chevalier. Expectorant une pléthore de sang, Li tomba dans l’inconscience quasi immédiatement. Sans doute ne lui restait-il pas beaucoup de temps à vivre…

D’une rapidité sans précédent, un coup d’une violence inouïe vint alors cueillir le Ren. Sans doute pourrait-il s’en protéger suffisamment mais Kizaru avait des ordres clairs. Le haki de l’armement et son logia viendrait renforcer sa puissance pour être sûr d’éloigner le hors la loi du chevalier. Sans perdre un instant, une fois les forces séparées et le chevalier en sa possession, le singe jaune resterait dans les cieux avec son protégé. Une couche de platine allait recouvrir Zaka Li encore inconscient mais bien vivant tandis qu’un filet perlait vers le sol. Ce dernier commençait à recouvrir tout assez lentement.




Contre-amiral Kurogane & Pacifista X-Edition


Pacifique prit instantanément conscience de ce qui se jouait là tandis que Kurogane avec trois X-Editions venaient d’approcher du lieu de la bataille. Elle en avant avec les trois machines de guerre derrière elle, elle s’empressa de constater l’horreur qui allait se jouer dans peu de temps.

- Prenez la vice-amiral, au port vite !
L’ordre avait été donné mais Kurogane resta de marbre, elle ne savait pas encore comment réagir, obnubilée par ce qui se jouait devant elle. Lorsque le platine rencontra le sol, une sorte de cratère se forma, comme si une explosion avait eu lieu en dessous. En réalité, la technique consistait à chauffer par friction son élément pendant le mouvement et ainsi provoquer une énorme quantité d’énergie. Visiblement, Kizaru n’avait plus rien à sauver sur cette ile.

Pacifique regarda une dernière fois vers Ren, prendrait-il le temps de le ramener pour le capturer ou bien risquait-il d’y laisser sa peau… ce jeune homme était puissant, sans doute se reverraient-ils un jour mais pour le moment. Il fallait fuir : sans Chairoka ou une force de frappe suffisante, ils n’auraient pas Kizaru.

Les trois X-Editions partirent alors en direction du groupe pour aide. Etrangement, les trois machines ne se comportaient pas comme celle qui avait été totalement amochée par Kizaru. Il fallait réagir vite et ensemble, sous la protection de Kurogane, Pacifique et du X-Edition à moitié valide, ils partiraient en direction du port.



Colonel Raymond en civil

Le pauvre pêcheur était mort. Totalement détruit par le hors-la-loi, son dernier acte héroïque lui aurait sans doute valu quelques médailles si tant est qu’on se soit souvenu de lui…

Kizaru était visible depuis assez loin sur l’ile. Ainsi, on pouvait voir une sorte de boule en hauteur qui perlait du liquide vers le sol. Peu à peu, ce liquide se répandrait partout sur l’ile. Il ne restait plus qu’à agir vite… ce qui allait compliquer la tâche de certains.



Contre Amiral Tosuka

De son côté, le jeune contre-amiral roulait des mécaniques devant le tempérament de feu de son adversaire, ce qui n’était pas pour lui déplaire du tout, cherchant à la titiller encore plus, il ne put s’empêcher de répondre une fois de plus à sa question rhétorique en haussant les épaules.

- Bah… t’es une femme quoi…
Sûr de lui et assez présomptueux, il n’avait pas vraiment fait attention à son offensive et dû se bouger à plusieurs reprises pour tenter de couper les projectiles mais fut pris de court par le coup bas de la demoiselle qui vint le percuter à l’endroit déloyal.

- Argh…
Une larme de douleur perlait maintenant sur la joue du bretteur et c’est avec une voix de crécelle qu’il se tint de tout même prêt à une nouvelle offensive.

- J’aime ton caractère ma minette… mais notre combat devra sans doute attendre la prochaine fois.
D’un geste de tête, il indiqua la boule dans les hauteurs. Une conclusion pathétique si on mêlait la voix du jeune homme avec le fait qu’il remettait ses attributs en place. Replaçant son sabre dans son fourreau, il décrocha son den den pour appeler sa collègue.



Contre Amirale Soron

Affaiblie, la jeune femme sentait déjà son heure arriver, d’autant plus lorsqu’elle reconnut le jeune homme devant elle.

- Ayabusa… le fameux stratège qui n’a jamais pu aller plus haut que commandant dans la marine à cause de sa dangerosité d’esprit… finalement, je vois que le gouvernement n’a pas eu tort. Alors comme ça tu bosses pour Ren ou pour les Décimas ?
Si jamais elle s’en sortait, avoir le maximum d’information lui aurait permis de faire un rapport détaillé mais le coup allait partir. La contre-amirale était cuite, concentrant son haki, elle s’apprêta à parer l’attaque qui ne vint finalement pas. Interpellée par cette action, elle attendit tout de même que l’homme s’en aille avant de percevoir la boule dans le ciel. Parviendrait-elle au port à temps ?

Marchant en s’appuyant contre le mur, son den den se mit à réagir et la conversation avec le bretteur de feu démarra.

- T’en es où soeurette ?
- Loin. Ayabusa est vivant, il va falloir faire gaffe à lui et…
Marquant un léger temps de pause, elle informa son frère d’une information capitale.

- Aurola aussi. Il est vivant.
- … Ok. Tu es où je viens te chercher, tu as beaucoup de choses à raconter.
- Non. Reste au port, je ne sais pas trop ce qu’il se passe avec Kizaru mais ça sent pas bon. Je ne sais pas si je parviendrai à rejoindre le port…
Elle disait vrai, bientôt l’ile serait coupée en deux.




Ordre de passage : Ren – Fudo – Yao – Ao

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.





Désolé pour le retard ! J’essaierai d’être un poil plus présent mais les fêtes toussa toussa… bref !
Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Surtout si j’ai oublié des éléments ><


Niveaux connus :
Colonel Trime – Niveau 28 [Retour à 28 après avoir été blessé]
Colonel Parade – Niveau 30 [Baton mécanique + Tekkai Renforcé]
Commandant Tune – Niveau 25
Contre amirale Soron – Niveau 33
Contre-amiral Akashi – Niveau 33 [Tranche Flamme]
Contre Amirale Kurogane – Niveau ???
Vice-Amirale Malia Hijima – Niveau 41
Amiral Pacifique – Niveau 46
X- Edition de Pacifique – Niveau 44
Colonel Raymond – Niveau 24
Mihael Keen – Niveau 36

Capitaine de l’équipe de Keen – Niveau 27
Tireur de l’équipe de Keen – Niveau 24
Gros « tank » -- Niveau 25
Sabreur – Niveau 26
Marin Soldat – Niveau 20
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 11 Jan - 14:59

  • Ren Tao
  • EVENT
Coup désespéré

Le combat actuel resterait sans doute dans l’histoire. La simple présence de deux amiraux était une chose exceptionnel, mais quand au total il y a trois factions au coeur de l’intrigue, cela relève encore plus du bordel des plus joyeux. D’un côté la marine, et de l’autre les Décimas et les Shadow Ghost. Drôle de pièce de théâtre me diriez-vous ? Et pourtant, le spectacle n’en était que des plus plaisant. Kizaru était du genre si résistant et puissant qu’il tenait tête à lui seul à l’armée face à lui. “One men army”, voilà le terme qui pourrait qualifier cet homme autrefois crains par les factions hors-la-lois, mais désormais par ses confrères. Même en donnant un coup de main, je n’étais pas sûr de pouvoir gagner ou donner un quelconque avantage, mais en soit ce n’était pas une fatalité car ma manoeuvre de “ coopération “ avait eu un seul but : faire gagner du temps à Yao et compagnie. Intérieurement, je savais que je ne faisais pas confiance à la marine et elle non plus. De ce fait, cette alliance était juste un prétexte pour nous poignarder mutuellement sans vraiment savoir à quel point nous blesserions l’autre. Restez donc à savoir qui trahirait l’autre en premier. Moi ? Ou la marine ?

Tandis que moi je savais déjà comment porter un coup dur à la marine, je savais aussi comment cette dernière pourrait m’enculer profondément. MAIS, eux, ils ne sauraient nullement comment j’allais les enfiler. Que je sois capturé ou non, là n’était pas la question, car si j’étais capturé vivant et que mes compagnons arrivaient à s’en sortir, ce serait à mon goût une victoire cuisante. La seule défaite possible serait que personne ne s’enfuit de cet enfer et qu’en plus, l’organisation entière se fasse coincer. Mais soyons réalistes... Cela ne peut pas arriver car l’organisation est notre maître mot. Tant qu’un membre reste dehors, le groupe continuera d’agir et pour cause, nous ne sommes qu’un idéal. Un choc d’idéaux qui ne peuvent pas mourir car immatériel. Quand bien même j’étais le leader, notre mode de fonctionnement nous donnait un réel avantage : que je sois arrêté ou non, le groupe continuera d’agir.

C’est donc pour cela que je me concentrais sur ce combat en attendant de voir quel camps j’aiderais vraiment au final. La marine ? Ou à contre coeur les Décimas? Allez savoir de quel côté penche la balance. Pour l’heure, j’attendais l’opportunité qui me démarquerait dans cette histoire. Ou bien celle pour frapper Zakka, ou bien pour m’occuper des marines. Bien des options se présentaient à moi et chacune étaient des plus alléchantes. Seule la mort de ma part était la moins plaisante et rentable, mais sinon, capturé ou non, dans tout les cas j’aurais droit à une certaine victoire. Restait à savoir laquelle me serait offerte par le “ gentil “ hasard.

Finalement... Aucune de ces options n’étaient la bonne car à ma grande surprise, Li n’esquiva pas - ou ne réussit pas à esquiver mon attaque - et visiblement, celle-ci était assez forte pour lui causer d’énormes dégâts.

“ Merde... “

Rien ne se passe jamais comme prévu. Même quand on réfléchit, le pire se produits toujours. Loi de Murphy ? Sans doute... Cela en deviendrais presque lassant, à croire que même participer à ce genre de réunion n’est pas une bonne idée. La prochaine fois, je me contenterais de rester à mes projets, plutôt que répondre à une invitation fumeuse. Grâce à l’aide de ce fameux type, mon coup fut un succès sans précédent. La tête du chevalier ne se décrocha pas de son corps, mais du sang fusa, montrant que ça avait fonctionné. Moi qui le pensais intelligent... Me voilà dans une belle merde. A peine avais-je terminé mon coup que je désactivais mon haki avancé pour essayer de me reposer un peu. Grave erreur, le singe jaune était déjà sur moi et c’est limite un éclair jaune que je vis face à moi. Bien des sensations se mélangeaient. J’avais l’impression d’une pression énorme se produisait sur mes côtes, suite à quoi un mélange de chaud/froid tout en étant propulsé vers un bâtiment. Impuissant, j’eus presque entendu le bruit des côtes se faire broyer tant la puissance de cet homme était incroyable. Il m’avait pas loupé ce salop. Tandis que j’étais encastré dans un mur, du sang imbibait mon haki, prouvant une blessure non négligeable, additionné d’un filet de sang coulant d’entre mes lèvres.

“ Tain.... Fait chier... “

Ouvrant les yeux n’arrivant pas à perdre conscience, je vis un regard qui me croisait : celui de Pacifique au loin. Ils fuyaient ? Tsss... Ne faisant guère attention à ce qui se passait au dessus de ma tête, je regardais ces hommes. Ces gens qui ne faisaient qu’attiser ma soif de destruction simplement pour me faire chier. Suis-je aussi peu important pour eux ? Malgré mon attaque de Nighty-Town ils tentaient encore de me mettre dans l’ombre ? Ils espéraient vraiment se sortir de là vivant ? Serrant les dents, mettant de côté cette douleur je vins serrer le poing droit. Je ne pouvais pas me permettre un grand geste ou plusieurs. Je concentrais toutes mes forces dans ce futur coup et je faisais abstraction de tout le reste. Ma haine envers les Décimas, cet amiral jaune capable de raser l’île... Seul comptait le fait d’être renommé et gagner en renommée. Mes plans tombaient ENCORE à l’eau, mais comme toujours, je n’avais pas dit mon dernier mot.
J’aurais aimer “ coopérer “ avec les Décimas juste le temps de récupérer Fenko, mais cette option était foutue. J’aurais voulu profiter du combat pour blesser Shirokuma mais là encore on ne m’accorde pas ce privilège, du coup, il ne me restais que “ ça “. Ce coup remplit de frustration avec un vain espoir de “ gagner “ quelque chose.
Relâchant d’un coup ma colère noire, je lâchais un coup de poing si puissant que l’onde de choc s’en allait vers le navire principal des marines et cette dernière risquait de percuter le groupe de fuyards s’ils continuaient leurs avancées. J’espérais que ce coup menacerait d’une quelconque manière Pacifique et les autres marines, car même si un singe jaune est une grosse menace, il ne fallait pas oublier cette vérité : Les Shadow Ghosts sont là et ils ne sont pas là pour décorer. Encore moins moi... Ren Tao.

Ma vue se floutait et finalement, je commençais à vaciller, tombant vers le sol, tandis que mon coup rasait les débris sur son passage. Le résultat de cette offensive ? On allais sans doute me le dire une fois réveillé.


Senshi, Bagareuse des S.G

La miss voyait que son adversaire semblait du même avis. Alors qu’il répondait à un appel, ou en passait un - la miss s’en fiche - celle-ci fonce en sens inverse pour repartir vers le navire. Tsss... Ce mec perdait rien pour attendre. Quelle merde quand même, pas possible de mettre la main sur un beau-gosse. S’il était aussi doué au lit qu’à l’épée, pour sûr que ça devais être un bon coup. Détail qui enrageait encore plus la miss de ne pouvoir terminer ce combat à cause des Décimas qui ruinaient de plus belle une joyeuse fête.

Tandis qu’elle se sentait suivit, elle se stoppa presque pendant quelques secondes quand visiblement quelqu’un fit une chose étonnante. Ren au loin semblait donner un gros coup, mais cela n’affola pas la miss qui préférait retourner au navire, certaine que les autres iraient le chercher. Loin de se douter que derrière des gens allaient s’en charger - et qu’en plus elle aurait un coup de main - celle-ci finit par tomber nez à nez avec une personne semblant tituber. Se fichant de qui s’était, ça aurait pu être une amie, la miss s’empressa de sauter un genoux en avant vers la personne.

“ VIRE DE LA !!! “

Avec un peu de chance, la personne - qui n’était nul autre que Soron - finirait sonné - en plus d’avoir mal à la mâchoire - vu le coup de la miss à la force de quasi géante. Sans aucune gêne, la bagarreuse essaya de violenter cette passante dans le but de simplement la prendre en otage, ignorant le fait que cela pourrait être marrant quand on sait que c’est la soeur de son “ rival “ mais en plus une ex-connaissance d’Ayabusa. Le destin est vraiment marrant aujourd’hui non ?


Ayabusa, Informateur des S.G

Essoufflé, l’épéiste était soulagé de voir que Krake était là en compagnie de Mélina. Sain et sauf et visiblement aucun marine ou aucune machine de guerre prêt à les attraper. Il fallait donc lever l’encre et c’est l’ordre qui était donner. Les autres arriveraient à sauter en chemin sur le pont avant de s’écarter de l’île. Il ne fallait absolument pas perdre de temps vu la situation critique. D’ici peu, l’île serait de l’histoire ancienne.
Krake était prêt à devoir soigner ou repêcher n’importe qui.

Commentaire


résumé:
 

Tech utilisée:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Jeu 12 Jan - 12:27



Gambit Décima
★ Décimas & Hors-la(loi ... Nous ne sommes pas les seuls sur l'île !

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
L'attaque du port. Combo de choc



Alors que Fudo débattait sur l'utilité de l'otage en question, Yao s'adossa contre un mur et regardait sa plaie. Elle était large, bien que peu profonde, mais elle saignait beaucoup. En écoutant d'une oreille son jeune compagnon il arracha un morceau de tissu de ses affaires qu'il s'empressa de bander autour de la blessure. En faisant un nœud, il serra fort et grinça des dents. D'un côté de son buste il était bien ouvert et de l'autre plusieurs de ses côtes étaient fêlées ... Il pouvait se porter bien mieux, pour sur. Mais finalement, avec la série de combats qu'il avait effectuer et d'ennemis qu'il avait eut en face de lui, c'était peut être pas si mal au final ...

Pendant que Fudo trouvait que l'utilité du colonel était peu importante, Yao lui se reposait. Apres sa longue narration, en regardant le corps dorénavant sans vie de son précédent adversaire, le Yakuza ne put s'empêcher de sortir cette phrase sur un ton ironique.

- Boarf, il nous servira plus à rien maintenant, il à clamsé le type.


Une victime de plus dans cette battle royal géante. Le ton froid du voyou était presque effrayant. La vie de cet homme c'était achevé par ses mains et cela ne le touchait pas plus que ça.
Fudo lui, reprit son discours. Ca ce voyait qu'il avait dormi entre temps car il pétait la forme comparé à son ainé ! Il disait qu'il fallait fuir l'île, ce qui globalement était plutôt une bonne idée, mais qu'il fallait attendre le contacte d'Ayabusa avant. Cette phrase fit sourire le maffioso, toujours adossé contre le mur. Ayabusa, hein ...

- Je sais que tu considères Ayabusa comme ton mentor, mais en ce moment même, nous sommes que tous les deux au milieu de champs de bataille. Ne te reposes pas trop sur les gens. Prends tes décisions toi même et assume les.

Les paroles de Yao avaient laissées un certain froid. C'était vrai qu'il fallait considérer ses alliés, mais dans certains moments critiques, les hommes étaient parfois seul face au danger, eux et leur paire de couilles. En gros, attendre l'appel d'Aya' pour fuir, c'était surement pas le bon plan. Car s'il n'y avait aucun appel, les deux hors-la-loi aurait perdu beaucoup de temps pour rien ...
Puis une silhouette dans les airs intrigua le maffioso. Il fronça des sourcils quand il reconnut l'homme qui se dressait au milieu du ciel, sur les toits de la ville.

- Regarde là-haut ! Y'a pas meilleur signal pour sonner la fuite que celui la, croit moi ! Vite, faut se casser, ça sent pas bon du tout !

L'amiral Kizaru était cette silhouette. De grosses gouttes de son logia perlait vers le sol et ce n'était certainement pas une bonne nouvelle. L'instinct de Yao le poussait à quitter cette foutue île avant que tout ne parte en couille, et pour cause, le Singe Jaune préparait un gros truc !

Tirant par le bras son jeune compagnon, les deux amis partirent aussi vite en direction de leur navire, ou l'endroit ou il était supposé être. Plus rien à foutre de contourner discrètement les rues principales par les quartiers sud. Désormais, ils fonçaient tout droit courant à toute vitesse voulant quitter cette ville avant qu'un cataclysme n'arrive !

Dévalant les rues les unes après les autres, les deux confrères criminelles tombèrent bientôt dans l'allée principale de la cité. C'est à ce moment précis que le visage de Ren se montra une nouvelle fois dans les airs en prônant une attaque terrible rasant les bâtiments sur son passage. D'abord surpris par sa puissance, le Yakuza s'arrêta quelques instants et poussa un cri de victoire. Mais il fut vite surpris en voyant le corps de son plus vieux frère d'arme tomber dans le vide ...

- Merde ... Faut qu'on aille le chercher Fudo !

Juste après, Senshi passèrent devant eux. Elle semblait folle de rage et connaissant la folie de cette fille, ce n'était surement pas un bon présage. Yao avait donc un dilemme à faire. Les paroles qu'il avait sortit à son ami quelques instants plus tôt résonnèrent dans sa tête... Il avait prit sa décision.

- Fudo ... Va chercher Ren ! Ton fruit est parfait pour le sauver et s'enfuir en vitesse ! Je ne serai qu'un gêne pour toi avec les blessures que j'ai ! Je vais suivre Senshi et voir ce qu'il ce trame ! On vous ouvre la route vers la liberté les gars !

Lâchant le coéquipier de cette aventure, il prit alors la même direction que sa partenaire casseuse de gueule. Il se retourna tout de même vers l'espoir que représentait Fudo, accompagné de quelques prières au Grand Buddha pour qu'il accomplisse sa mission avec succès ...


To be continued ...


© Never-Utopia



J'ai écris ce poste un peu à l'arrache, sorry pour les fautes >.<
J'ai aussi prévenu Nils via Skype que je prenais le tour de Fudo, lui ayant indiqué la rotation dans le sujet pour. Thank's !
Techniques utilisées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 13 Jan - 17:38



- Gambit decima -



La remarque de Yao était juste et confirma, en quelque sorte, le fait que je venais de prendre de bonnes résolutions. Cela me fit sourire d'un air hébêté tandis que nous continuions notre route jusqu'à ce que Yao remarque quelque chose dans les cieux. Je découvris alors la même silhouette qu'auparavant, lorsqu'un type s'était fait violemment jeté hors de l'île. Quelque chose semblait émaner d'une sphère se situant près de lui dans le ciel, ça n'augurait rien de bon, selon mon camarade. Une chose était sûre en tout cas, les choses s'empiraient ici, il fallait se tirer au plus vite. Encouragé par Yao, je me mis à cavaler derrière lui à travers tout le quartier. Nous nous dirigions ainsi vers ce qui était notre seule porte de sortie: notre navire. Cela me débectait puisque nous n'avions guère d'informations à propos de ce qu'était advenu ou non de notre navire. Mais nous n'avions pas d'autres réelles solutions dans l'immédiat. Le port était infesté de marines et nous n'avions pas le temps d'établir un nouveau plan. Le chaos qui régnait sur l'île nous avait atteint et dans pareil cas tout raisonnement semblait erroné. Nous vîmes alors un second spectacle dans les cieux, ou plutôt un ultime acte de rage de Ren. La puissance dégagée par son coup fut impressionnante mais celle-ci avait un prix et son corps vide d'énergie le paya en retombant au sol. Notre leader était hors-service et ce qui se profilait dans le ciel ne pouvait indiquer qu'une seule chose. Il avait dû en découdre avec les décimas, et sûrement avec la marine par la même occasion. Nous n'avions aucun allié sur cette île, et par conséquent pour la quitter il aurait fallu utiliser notre navire. Mais cela nécessitait une chose, ramener Ren à ce dernier, car l'équipage n'allait jamais l'abandonner ici, peu importait ce que Ren m'avait dit avant notre séparation devant le bâtiment décima.

-Allons-y ensemb...

L'apparition soudaine de Senshi nous prit visiblement tous les deux de court. La rouquine semblait irritée, elle apparut de façon totalement impromptue et ne sembla pas nous remarquer. Que se passait-il sur cette putain d'île ? Je ne comprenais plus rien, comment la situation initiale avait-elle pu dégénérée à ce point ? Et comme si cela ne suffisait pas, mon camarade m'annonça autre chose qui me confronta une fois de plus à la dure réalité de ce monde.

-Hein ?


Je n'avais pas le temps d'émettre la moindre contestation, Yao parti vers Senshi après m'avoir donné une ultime mission. Je me retrouvais donc seul, avec encore une fois l'atroce sensation de m'être fait abusé par le monde. Seul, avec ma batte sur laquelle je resserrais mon étreinte. Ce donc fut la mine dépitée que je repris ma course vers Ren.

Après quelques instants, je l'atteignis enfin. Ren Tao, le puissant leader que j'avais choisi de suivre dans le seul but d'en devenir un à mon tour. C'était ce que j'avais prévu depuis le début, c'était ce qui m'avait paru évident. Rejoindre une organisation afin d'acquérir une certaine expérience, puis en devenir le leader une fois suffisamment fort. Néanmoins, ce qui nous séparait était bien trop grand, et j'eus l'impression que plusieurs années n'auraient même pas suffit à ne serait-ce que de l'effleurer. Cela m'accablait réellement, cet immense abîme qui me séparait de Ren. Et pourtant il était là, gisant sur le sol, dans l'incapacité de se protéger d'un simple type comme moi. Je posai le bout de ma batte près de sa tête et m'abaissai vers lui afin d'examiner son état. Il avait maintes blessures, peut-être allait-il mourir ici juste à mes pieds. Je grimaçai alors, puis ma main se glissa dans sa veste avant d'y soustraire un den-den mushi. Je lançai un appel à l'équipage, et murmurai quelques mots avant que quelqu'un n'ait décroché.

-Malgré ce que tu m'as dit, je ne peux pas te laisser crever ici.

Je déposai le den-den dans ma poche, soulevai le corps et le mis sur mon dos. Je repris ma batte, posai mon autre main sous les jambes de Ren afin qu'il ne tombe pas durant ma nouvelle course vers le navire. Lorsque quelqu'un se serait manifesté à l'autre bout du fil, je lui aurais indiqué que nous avions besoin de premiers soins le plus rapidement possible. Je n'étais pas médecin, je ne pouvais évaluer la gravité des blessures, et je n'avais pas envie que Ren meurt sur mon dos maintenant. Il devait encore me montrer la voie.





résumé:
 

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Lun 16 Jan - 17:38


Une île ordinaire.Harrier azure



Quelle différence ça fait ?!

Tout allait trop vite pour lui, et alors qu'il tentait de comprendre ce qu'il se passait, il se laissa à penser que c'en était fini de lui. Alors qu'il voyait le coprs de Zakka Li se faire attaquer si violemment qu'il ne pourrait sans doute plus jamais marcher, parler ou même pisser tout seul, il vit ensuite l'ancien amiral revenir sur ses pas et s'attaquer à Ren avec une violence encore plus inouïe. Le combat était d'un niveau trop élevé pour l'ancien marine qui se révélait n'être qu'une sorte de pion inutile.
Il n'avait fait que vivre ce genre de situation. A chaque grand moment, à chaque fois que quelque chose de décisif se déroulait, il était là, mais il n'était jamais vraiment rien de mieux qu'un pion inutile. Que ce soit lors de la grande guerre contre l'équipage de Harushige, il s'était retrouvé face au second du sanguinaire, mais il n'avait eu sa victoire que grâce aux efforts de pirates et de marines présents. Ce n'était pas sa victoire. La seule fois où il a changé les choses, c'était lors de l'attaque de Baltigo - qui s'était réveler être un fiasco en grande partie par sa faute. Il avait de quoi déprimer, mais ce qui le traumatisa le plus, aujourd'hui, c'était qu'il pensait avoir changé. En se forgeant cette nouvelle identité, il pensait qu'il ne subirait plus ce genre de situation, qu'il pourrait la contrôler. Il comprit alors qu'il était resté Daisuke Aurola. Qu'il cherche à se venger, la justice ou tout simplement la liberté, il ne resterait qu'un pion.
Il se remémora alors rapidement toutes les pertes qu'il avait subit - peu importe la guerre à laquelle il participait, il perdait des collègues, des amis. Pour lui, le mot guerre n'avait pas de sens. Il perdait à chaque fois quelqu'un. C'était aussi une des raisons qu'il le pousser à voyager seul, éviter ce genre de perte, mais il avait rencontré une ancienne collègue aujourd'hui. Une contre-amirale, qu'il ne connaissait que trop peu. Il la savait en danger, et l'avait laissé en arrière, pensant qu'elle pourrait se débrouiller seule, qu'elle ne courrait aucun danger en restant loin de Kizaru, mais le jeune homme comprenait alors son erreur. Toute l'ile était en danger, qu'on s'y trouve proche du point d'impact ou non, tout allait sans doute être détruit.
Il devint à nouveau le marine dévoué à sa cause : une justice "parfaite", sans mort. Il rejeta alors l'idée d'aider Pacifique, d'attaquer Ren et Kizaru. Sa seule participation, maintenant, était de pouvoir sauver cette fille, à qui il avait fait confiance. Il se devait de la retrouver, de la sauver et d'essayer au mieux de s'en sortir à son tour.
Il sauta alors dans la ruelle, et s'élança au plus vite, usant de toutes ses forces pour rejoindre la fille aux cheveux de jais. Ce ne fut pas long, l'ile était petite et personne n'était là pour lui barrer le chemin. En usant de son Haki de l'empathie, il pu la retrouver. Sa voix était faible, il fallait s'en douter. Elle était cependant accompagner d'une autre personne, et quand il vit cette femme s'attaquer à la contre-amirale, son coeur ne fit qu'un bond avant que lui n'arrive à hauteur de l'attaquante. En passant, grâce à sa vitesse, à proximité de la rousse, il tenta d'attraper la Soron. Il essaierait de s'éloigner sans perdre de vue la gonzesse qui voulait sans doute tuer la membre du gouvernement. C'en était trop, il pouvait à peine supporter cette violence - à laquelle il avait eu recours face aux pirates qui avaient tués ses amis - il ne pouvait plus supporter tant de haine, de facilité. Il s'éloignerait, usant de soru et de ses rollers pour sauver la vie de cette femme qui l'avait aidé plus tôt.

"Je ne vais pas vous laisser mourir. Pas encore. Murmura-t-il en sautant grâce à l'utilisation de son roller et de son chargeur ultime Thor."

Avec ce saut, il parviendrait à l'extrémité de l'ile, à l'écart de la ville. Il en profiterait, grâce à sa capacité à voir loin, pour retrouver le bateau de son allié et réutiliserait son roller pour sauter très haut et de son fruit pour atterrir, avec la femme blessé sur le bateau de son apprenti. Pour lui, le combat serait alors terminé... Il espérait cependant que Pacifique et ses alliés aient pu réussir à sauver les civils et s'en sortir sans trop de dégats.




résumé:
 

arme utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 20 Jan - 8:56



Kizaru, Amiral John Pacifique, Pacifista X-Edition, Vice-amirale Malia Hijima


L’attaque du pion fut à la fois un profond échec et une profonde réussite. Parvenant sans réel problème à se défaire de son adversaire, il avait laissé le champ libre à ses ennemis. Ainsi, il ne lui restait que la solution de destruction. Le coup que Ren subit, bien que non mortel, avait provoqué de profondes douleurs mais c’était sans compter sur la résistance de ce dernier. Un puissant coup du désespoir sorti de nulle part se dirigeait vers le navire. A lui seul, ce coup aurait pu être responsable de bien des maux… de nombreuses vies risquaient d’être laissées si rien était fait. Plusieurs hakis s’éveillèrent à ce moment alors que l’attaque était imminente. Le regard entre pacifique et la vice-amirale fut si bref que l’ordre vint de la jeune femme sans plus attendre malgré sa faiblesse apparente du moment : elle n’en oubliait jamais ses priorités.

Le pacifista s’élança dans le ciel dans le but d’intercepter la puissance du choc. Bien que relativement rapide, il parvint à encaisser l’attaque. Mais rien à faire, les dégâts qu’il avait pu subir auparavant avaient été bien trop important et c’est une gigantesque explosion qui vint secouer le duo. La puissance du choc ainsi que le système d’autodestruction du robot n’avaient en revanche pas perturbé le moins du monde Kizaru qui semblait continuer son étrange incantation. Protégé par un mince filet de platine, il n’était pas le moins du monde inquiété de cette attaque : la puissance entre les deux hommes était considérable. Ren venait de détruire un X-édition d’un seul coup, et ça : l’amiral et sa collègue en avaient été témoins. Une idée commençait alors à germer dans l’esprit des deux comparses mais pour le moment, ils devaient fuir avec l’aide de Kurogane.

Une légère surprise et un regard agacé apparut tout de même sur le visage de l’amiral lorsqu’il comprit la destruction du pacifista. Le souffle particulièrement violent les cloua au sol un moment avant de finalement reprendre leur route : le haut des bâtiments avait été mis à mal et certains s’effondraient déjà.



Contre Amirale Soron

La contre-amirale, en mauvaise posture et plus qu’affaiblie constata bien vite qu’on en voulait à sa vie ou tout au moins qu’on ne voulait pas la voir revenir avec les siens. Dans une esquive in extremis, elle échappa aux deux prises en otages. Malheureusement trop faible pour tenter quoi que ce soit, elle tomba inconsciente après ses deux sauts. Elle avait été obligée de maintenir son haki de l’observation pour s’assurer une survie mais son crâne était sur le point d’exploser. Les attaques répétées et bien trop intenses avaient eu raison de son corps et c’en était bien trop pour elle. Se tenant à l’écart des deux protagonistes, elle en était même venue à l’idée que, malgré les intentions non hostiles de l’autre homme, tous deux étaient des ennemis.

Assommée par cette dernière action, elle tomba inconsciente en retombant lourdement sur le sol. Désormais, quiconque le souhaitait pouvait la ramasser. Dans tous les cas, si personne ne faisait rien, elle risquait d’y passer dans peu de temps à cause de Kizaru.



Contre Amiral Tosuka

Tiraillé était le mot qui caractérisait l’esprit du bretteur de feu. La mignonne était carrrément tout feu tout flamme et il aurait bien aimé l’embraser d’une autre façon mais les ordres étaient les ordres. Il pensait également avoir le temps de pouvoir s’occuper de sa sœur mais il la savait résistante. Replaçant son arme dans son fourreau, il se mit à quelques mètres du bâtiment de la marine le plus proche, près à lever les voiles. Il n’attendait que sa sœur et priait pour la revoir saine et sauve…

- Dépêche-toi sœurette !
Ces mots étaient prononcés comme une dernière prière pour lui-même. Il détenait les informations que lui avaient donné sa sœur et étant donné qu’il n’était pas le témoin direct, comment pourrait-il défendre le retour de l’Aurola ? Sa sœur était nécessaire pour la suite… il attendrait jusque la dernière minute.



Kizaru


Kurogane et le haut de la hiérarchie approchèrent du port mais c’est le platine de l’ancien amiral qui devenait de plus en plus inquiétant : maintenant, l’ile était coupée en deux par sa substance et cette dernière semblait particulièrement dangereuse. C’était comme s’il était totalement contre-indiqué de la toucher. Le départ était imminent et c’est Pacifique qui haussa la voix depuis les quais en intimant l’ordre de lever l’ancre au plus vite. La situation promettait d’être explosive d’ici quelques minutes.




Ordre de passage : Ren – Fudo – Yao – Ao

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.

Résumé : (Et oui, il m’arrive d’en faire parfois !) Les marines prennent la fuite et l’ile est coupée en deux par le platine de Kizaru, visiblement ça pue méchamment. Ren ton attaque explose littéralement le pacifista de Pacifique, ce dernier ne te pensait pas aussi puissant et résistant visiblement. Il pensait sans doute que le pacifista résisterait…
Pour le reste, j’ai été tiraillé sur qui aurait l’avantage pour le PnJ à prendre. Du coup, je préfère que vous régliez ça entre vous : Soron s’évanouit. Soit personne la ramasse et elle mourra, soit l’un de vous s’en occupe, pour le coup, je vous départagerai sur celui qui la ramasse pour celui qui me semble le plus innovant ou pertinent. Il n’y a pas nécessairement de combat je pense.
Pour Ren et Fudo, pas de soucis pour vous déplacer du coup vers votre navire. Je considère que votre équipage est dans son entièreté du bon côté. Soron en revanche ne l’est pas. Faites vite, le temps presse !




Si vous avez des questions, n’hésitez pas ! Surtout si j’ai oublié des éléments ><


Niveaux connus :
Colonel Trime – Niveau 28 [Retour à 28 après avoir été blessé]
Colonel Parade – Niveau 30 [Baton mécanique + Tekkai Renforcé]
Commandant Tune – Niveau 25
Contre amirale Soron – Niveau 33
Contre-amiral Akashi – Niveau 33 [Tranche Flamme]
Contre Amirale Kurogane – Niveau ???
Vice-Amirale Malia Hijima – Niveau 41
Amiral Pacifique – Niveau 46
X- Edition de Pacifique – Niveau 44
Colonel Raymond – Niveau 24
Mihael Keen – Niveau 36

Capitaine de l’équipe de Keen – Niveau 27
Gros « tank » -- Niveau 25
Sabreur – Niveau 26
Marin Soldat – Niveau 20

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 20 Jan - 15:31

  • Ren Tao
  • EVENT
Last Resort

Il fallait s’en aller et la situation l’ordonnait d’elle-même. En effet, dans la ciel, le pion Décima était désormais instable. Son chef mis hors d’état de nuire, il se retrouvait dans l’obligation de le protéger coûte que coûte des dangers potentiels. De ce fait, sa mission était devenue l’élimination totale des ennemis, désignés ou non. Ainsi, simple point dans le ciel, son attaque dévastatrice se préparait, s’apprêtant à faire très mal à l’île et les personnes encore dessus. Tout n’était qu’une question de temps avant que cette île ne soit qu’un vestige du passé. Débutait donc une fuite générale de la part de tout le monde, ou du moins, à la base. En effet, il restait encore de quoi faire et ce ne sont pas les Shadow Ghost qui allaient s’en plaindre.


Senshi, Bagareuse des S.G

Sa victime semblé avoir beaucoup de chance. Loin d’être une pro des hakis, Senshi cru à simplement une chance et non une utilisation du haki de l’observation. Cela l’agaçait qu’on lui résiste via des esquives, mais c’est sans doute l’arrivée d’un tiers qui encourageait de plus belle à tout détruire. Oubliant le danger qui planait au dessus de leurs crânes à tous ici présents, la miss fixait l’inconnu qui faisait barrage à cette prise d’otage. Pensait-il vraiment que sa simple présence et son envie de jouer le héros allait lui donner un quelconque avantage ? Très peu de ça pour miss Senshi. Fronçant les sourcils, alors que la cavalerie arrivait, la demoiselle cracha quelques paroles à son acolyte de l’instant : Yao.

“ Si t’es apte... File moi un coup de main, on prends la fille, et je veux ce mec comme mannequin pour m’entraîner. “

Sans tarder, la miss s’élança alors vers l’ex-marine sans savoir ses capacités. Pour Senshi qui était une combattante se basant purement sur le corps-à-corps, le combat était “ joué “ d’avance si le marine restait totalement en forme de fumée. Bien qu’un logia ne puisse pas rester h24 en forme d’élément s’il n’est pas concentré, Daisuke avait clairement plusieurs coups d’avance, mais même en ne sachant pas ça, la belle n’abandonnait pas son idée que de capturer la miss et pour cause, elle était l’argent du beurre, or s’il y a bien une chose à retenir avec les S.G, c’est qu’ils veulent le beurre ET l’argent du beurre.
La belle s’apprêtait à frapper l’homme en plein face ne retenant guère ses forces totalement hors d’elle. Et qui sait ce que Yao allait tenter de faire.

Mais est-ce tout ? Alors que le combat débutait et semblait mal partit, voilà que des débris volèrent au loin signalant l’arrivée d’une autre personne. Ami ? Ou Ennemi ? Ses dents acérées toutes dehors, sa peau lisse et quelque peu glissante... Facile de le reconnaitre.


Krake, Combattant et médecin des S.G

Le médecin était là ayant eu l’impatience d’aller sur le champs de bataille. Ironie du sort, il n’avait pas croisé le principal blessé de l’histoire, mais il allait pouvoir se rendre bien utile en voyant l’état de Yao et Senshi. Intrigué par la présence d’un tiers et d’une personne semblant être inconsciente, l’homme requin ne mit pas longtemps à comprendre la situation et c’est pour cela qu’il se décida non pas à rester observateur, mais bel et bien entrer dans la partie si besoin était. Son grognement affirmait qu’il n’était pas là pour rigoler avec Ao, bien au contraire. Et si ce dernier pensait être sain et sauf, avec Krake, il pourrait avoir de nombreuses surprises.

Commentaire


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 20 Jan - 16:39



- Gambit decima -



-Putain, c'est quand même dingue ce qu'il se déroule ici. Je ne sais pas ce que t'en penses, mais moi ça me donne envie de rapidement atteindre les sommets. Au début j'étais un peu hésitant, dubitatif. Je n'avais pas de véritables raisons... enfin, y'a-t-il une bonne raison de devenir un criminel ? T'as peut-être eu un vécu difficile, une enfance qui t'a poussé à plonger dans ce monde. Si c'est le cas, alors on est fondamentalement différent, et peut-être que je ne suis qu'un guignol à tes yeux. Mais bon, t'en sais rien... et à vrai dire je ne sais pas grand chose de toi, moi non plus.

Je continuais à avancer à travers les quartiers autrefois chaotiques. La marine avait apparemment fait son travail, les civils, du moins une bonne partie, avaient été évacués. Je ne croisai pas grand monde durant mon petit trajet, et malgré la situation je demeurais dans ma petite bulle. Je ne réfléchissais pas tellement, moi aussi j'avais effectué mon travail et j'étais en train de mener à bien ma dernière mission ici. Ren était toujours sur mon dos, dans les vapes. Peut-être qu'il était en mesure d'entendre ce que je racontais, peu importait à vrai dire. Ce qui importait à cet instant bien précis, c'était ma pomme et rien d'autre. J'avais prié, bien que je n'étais pas croyant, pour Yao, j'avais récupéré Ren, appelé l'équipage pour demander au médecin de se pointer. Je n'avais pas encore croisé Krake, peut-être était-il occupé autre part, ou peut-être que comme Ayabusa il ne voulait pas prendre le risque de se mettre en danger pour sauver autrui. Je me stoppai alors un moment.

-Oh ! C'est peut-être l'inverse en fait. Peut-être qu'Ayabusa était aux prises avec la marine ou d'autre ennemi, et que c'est pour ça qu'il n'a pas pu nous venir en aide... T'en penses quoi ?


Encore une fois, ce n'était pas réellement important, j'étais sain et sauf et rien ne pouvait, visiblement, venir obstruer ma route vers le navire. Je continuai alors à papoter de tout et de rien pendant plusieurs minutes, puis découvrit le navire avec à son bord Ayabusa. Lorsqu'il me vit surgir de la petite ruelle, il vint m'accueillir. Peut-être qu'il se foutait de moi et agit de la sorte uniquement pour récupérer le corps de son leader. Ou peut-être qu'il s’intéressait réellement à ma vie. A vrai dire, j'en avais toujours rien à faire. Ce type n'était qu'un pion, j'en étais totalement conscient maintenant. Il était un de ceux qui m'auraient servis à atteindre mon but, ni plus, ni moins. Je n'étais plus le gosse crédule qui débarquait sur Shabondy dans l'espoir d'être accepté par ce binoclard. Je n'étais plus son élève ou je ne savais quelle connerie. J'étais juste Fudo, celui qui serait un jour son supérieur, non pas au sein des Shadow Ghost, mais au sein de l'immense organigramme du monde underground. Et pour cela il n'était pas forcément nécessaire de surpasser en force pure Ren, mais simplement d'avoir les bonnes relations et la bonne réputation au sein de la pègre. Je montai donc à bord du navire, me posai dos contre le mat et regardai en direction de l'homme dans les cieux. Ce type était un véritable monstre, un décima de surcroît. Peut-être aurait été-t-il préférable de traiter avec eux dans le seul but de s'en servir comme tremplin. Je soupirai,ce n'avait pas été à moi de faire un tel choix, ce n'était pas moi le convoqué après tout.



résumé:
 


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 25 Jan - 22:31


Une île ordinaire.Harrier azure



Le combat prend fin ?!

Les choses ne se passaient pas comme prévu. Il pensait que les femmes étaient en train de se battre et que la contre-amirale était désavantagé par sa blessure, mais le fait était que c'était bien pire que ça. En plus d'être gravement blessé, il était certain qu'elle avait subit d'autre assaut depuis qu'il avait quitté. S'il avait su que ce qui lui arrivait n'était l'oeuvre que de l'équipage de Ren, le blond serait entré dans une fureur monstrueuse, mais il ne connaissait pas les membres de Shadow Ghost et ne voulait pas avoir affaire avec eux maintenant. Enfin, alors qu'il avait l'intention de rejoindre son apprenti, son ralentissement ne lui permettrait plus de le rattraper. C'était pas de veine, mais il arriverait sans doute à s'en aller d'une manière ou d'une autre.

S'interposant entre les deux femmes, l'ancien marine ne savait pas trop quoi dire, et il vit alors un homme non loin, qui semblait attendre le bon moment. Il n'avait jamais été très doué au corps à corps, et cette adversaire semblait justement en avoir fait son domaine de prédilection. C'était encore pas de veine. Pourtant, il avait un avantage non négligeable : son fruit. Cependant, il le savait, la puissance de la fumée ne le protégeait pas de toutes les attaques, et bien que cette fille ne semblait, aux premiers abords, pas très puissante, elle pouvait très bien cacher son jeu. Restant sur ses gardes, il comprit que les deux combattants étaient ensemble quand la rouquine invita l'homme en arrière à venir le combattre. C'était en quelque sorte un défi, mais l'ex-marine avait apprit à agir rapidement, et alors que la femme parlait à son collègue il se rapprocha de la gouvernementale inconsciente pour l'attraper. L'instant d'après, il senti une envie de combattre intense, puis il comprit que c'était la rouquine qui lui sautait dessus. Un très court instant, pas assez long pour déstabiliser Daisuke, il se mit à la voir avec les traits de Sue, mais ne tiqua pas. Il aggripa correctement la jeune Soron et, grâce au Haki de l'empathie parvint à se diriger dans la bonne direction pour éviter tout dégats occasionné par le coup. Il vit alors la puissance du coup. Rapide et précis, il sentait qu'il devrait faire très attention s'il venait à prendre une de ses attaques. Il n'attendit pas qu'elle tente une nouvelle tentative pour sauter grâce à ses rollers. Assez haut pour atteindre le toit du bâtiment le plus proche.

S'en suivit une utilisation importante de Soru. Les choses n'allaient pas en s'arrangeant sur l'ile. Et même si Ren était incapable de bouger, les membres de son équipage ne tarderait pas à tomber sur l'ancien marine. Se dirigeant à nouveau vers le combat qui avait eu lieu avec Kizaru, Daisuke ne se doutait pas de l'importance de l'attaque de l'ex-amiral.




résumé:
 

arme utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Lun 30 Jan - 0:05



Amiral John Pacifique, Vice-amirale Malia Hijima, Contre-amiral Tosuka



- Levez l’ancre ! Soignez les blessés et occupez-vous des civils. Un médecin avec moi et la vice amirale, on a à parler également. Faites le recensement et surveillez la berge…
Les ordres fusaient. La situation désespérée de la fuite en avant qu’avait opté le dirigeant avait été inévitable et pour cause, l’ile risquait véritablement d’imploser d’ici quelques secondes. Alors qu’il entrait dans le laboratoire pour le navire, Pacifique soupira un long moment avant d’entendre tout le récit. Les pertes étaient lourdes. Très lourdes : Ja’Far en fuite, des hommes de perdus, un ancien amiral incontrôlable et une ile sur le point de partir en fumée.

- Pourquoi une telle opération ?! Hein ?!
Le visage de l’amiral prenait une moue sauvage, presque hors de lui, il tentait de faire fi de ses ressentis et cherchait à les cacher mais c’en était trop. Le seul point réconfortant était la capture de Keen mais même ça, il ne pouvait s’en réjouir. Soudain, il fut interrompu par Tosuka qui entra et se mit immédiatement au garde-à-vous. Il expliqua quelques éléments de sa dernière conversation avec sa sœur et c’est avec une moue véritablement inquiète que ce dernier lui fit part de sa disparition.

- Je suis sans nouvelle d’elle depuis l’appel. Avec son niveau, elle aurait dû être là depuis quelques moments maintenant.
Le jeune contre-amiral prit soudainement conscience de ce que ça signifiait et c’est avec un visage nouveau qu’il s’apprêta à sortir avant que John ne pose sa main sur son épaule.

- Ne fais rien d’inconsidéré. C’est un ordre. Tu détiens, au même titre que ta sœur, des informations importantes. Je ne peux pas te laisser partir de cette façon.
- …
Lui aussi le savait. Il venait d’expliquer qu’Aurola avait déserté sous le coup de la colère.


Kizaru


Le sol s’affaissa brusquement au niveau de la plaque de platine qui recouvrait de plus en plus le sol. Désormais, le cratère augmentait de minutes en minutes et des bâtiments commencèrent à s’effondrer au point que le quartier commercial était désormais hors de contrôle et surtout impraticable. D’ici quelques minutes, c’était toute l’ile qui allait sans doute sombrer dans une réaction en chaine incontrôlable.



Contre Amirale Soron

La contre-amirale fut attrapée par le fumeux. Non sans mal, il était sur le départ alors que le coup de la jeune femme avait été inefficace. Il était maintenant sur le départ et il ne restait plus qu’une occasion pour l’équipage de Ren de récupérer la proie.





Ordre de passage : Ren – Fudo – Yao – Ao

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.

Résumé : Début de conversation entre les hauts gradés. Je pense qu’on arrive vraiment à la fin de l’event, le prochain post serait potentiellement le dernier en fonction de vous. Le quartier commercial est maintenant impraticable, la marine commence à se retirer après avoir embarqué tout le monde, et Ao est sur le point de partir avec sa technique. J’ai coupé le fait de l’envol en hors de portée pour permettre à chacun d’avoir sa chance de récupérer la CA vu que Yao n’a pas répondu et que Ren avait visiblement d’autres cartes. Ainsi, si rien n’est fait, Ao emportera la Contre-Amirale avec lui. Il faudra tout de même prendre en compte le fait que le fumeux va pour se déplacer plutôt vite.




Si vous avez des questions, n’hésitez pas !

Niveaux connus :
Colonel Trime – Niveau 28 [Retour à 28 après avoir été blessé]
Colonel Parade – Niveau 30 [Baton mécanique + Tekkai Renforcé]
Commandant Tune – Niveau 25
Contre amirale Soron – Niveau 33
Contre-amiral Akashi – Niveau 33 [Tranche Flamme]
Contre Amirale Kurogane – Niveau ???
Vice-Amirale Malia Hijima – Niveau 41
Amiral Pacifique – Niveau 46
X- Edition de Pacifique – Niveau 44
Colonel Raymond – Niveau 24
Mihael Keen – Niveau 36

Capitaine de l’équipe de Keen – Niveau 27
Gros « tank » -- Niveau 25
Sabreur – Niveau 26
Marin Soldat – Niveau 20
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Lun 30 Jan - 13:57

  • Ren Tao
  • EVENT
Finish Him

S’opposer aux S.G n’était pas une très bonne chose, surtout quand on est dans une autre situation de merde comme celle-ci où l’île menace d’exploser/imploser à tout instant. C’est pourquoi capturer cette marine et partir était devenue la priorité. Cet homme avait beau avoir un pouvoir utile, cela ne le rendait pas invincible pour autant et il allait vite s’en rendre compte. Les coups de Senshi étaient inefficace et cela l’enrageait de plus belle. Autant vous épargner une description de son état quand l’ex-marine tenta de lui voler sa proie et s’en aller. Mais ça, s’était sans compter l’intervention du requin. En effet, arrivé depuis quelques secondes, celui-ci avait visiblement carte blanche pour agir, le marine ne pensant qu’à partir et protéger la miss et non gêner ses adversaires... Idiot qui allait en payer les conséquences.

Senshi fut la première à agir. Même si les coups ne marchaient pas sur l’ex contre-amiral, sur la cible en revanche s’était une autre histoire. L’homme allait devoir la protéger et s’il devait bouger, protéger et se défendre lui-même, pour sûr qu’il allait vite perdre pied. Tandis que les alentours commençaient à devenir instables, que des bâtiments s’effondraient très proche de là, voilà que le sol se fissurait non loin de là, dévoilant de l’eau petit à petit.
La pro de la baston attrapa en masse des parties du sol et les broyaient dans sa main avant de les lancer vers le jeune homme telle une mitraillette. Manque de pot, avec sa force démesurée, ce n’était pas un lancer de petit cailloux, mais bien de véritables cailloux propulsés comme des balles visant toutes les parties du corps de l’Aurola et y comprit ses rollers qui pourraient être endommagés si ça se trouve s’ils encaissaient trop de coups de plein fouet. Encore une fois, avec son logia l’homme n’avait rien à craindre, mais sa protégée ...

Krake de son côté réfléchit à bien des choses et profitant de la petite crevasse lui offrant par chance de l’eau, il posa alors ses main dans la quantité d’eau et réalisa une de ses attaques favorites grâce à celle-ci. Une sorte de balle d’une quantité importante en forme de requin se propulsa vers l’Aurola. Mais pendant que le projectile cachait les déplacements du requin un bref instant, ce n’est qu’après quelques secondes qu’il se présentait à Senshi pour un combo que l’ex-contre-amiral n’allait pas oublier de si tôt. Comprenant son idée, la jeune femme attrapa dans sa course l’homme requin et le fit tournoyer vivement avant de le propulser comme une roquette vers l’homme qui tentait de prendre l’otage tant désiré.
Très vite donc, l’ex-soit-disant-mort allait pouvoir contempler la plastique de l’homme requin, visiblement prêt à une donner un sacré coup et pour cause, il allait sans tarder lui mordre un bras. Si Daisuke avait l’oeil fin, il pourrait très vite - ou trop tardivement - remarquer que les dents de son adversaires n’étaient pas blanches et pour cause... Une couche magnifique de haki recouvrait ces dernières, lui promettant une belle douleur qu’il soit en forme humaine ou fumée. Une mise en échec ? Qui sait... Mitraillé par des cailloux, un requin missile en eau de mer et une morsure additionné de haki, allait-il savoir où en donner de la tête ? À moins que cela ne soit pas terminé ? En effet, il ne fallait pas oublier l’Arlequin.

Commentaire


résumé:
 

techs utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mar 31 Jan - 19:21



Gambit Décima
★ Décimas & Hors-la(loi ... Nous ne sommes pas les seuls sur l'île !

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
L'acte final



En suivant Senshi, Yao comprit rapidement les raisons de sa colère. En effet, il semblait bien qu'un élément perturbateur non identifié lui tenait tête et gâchait ses chances de kidnapping. Toujours en retrait, le voyou était témoin de toutes les scènes désastreuses que l'île connaissait.
Cet homme n'était sans doute pas un marine car il ne portait pas de tenue semblable à celles des mouettes et n'avait pas répondu à l'ordre de repli de leur Amiral... Cependant, il était assez têtu et surtout assez fort pour tenter de sauver la contre-amiral dans un piteux état.
De l'autre côté, cette figure qu'était Kizaru continuait à déferler sa puissance : le bruit sourd de bâtiments tombants en ruine sous le gouffre de platine qu'il provoquait en était la preuve. Les criminels n'avaient plus beaucoup de temps devant eux pour atteindre leur dernier objectif, et c'est ce qui motiva le voyou à user le restant de son énergie dans une ultime Renaissance ...

Alors que son rythme cardiaque s’accéléra, son corps subissait de lourdes transformations à chaque battements de cœur, défigurant une nouvelle fois son visage pour y laisser l'esprit de la Bête le possédé ...


Le Moujuu était de retour. Certainement la dernière transformation que l'ancien moine Shaolin pouvait faire aujourd'hui et surement la plus importante, car plus son esprit était faible, plus l'âme de la Renaissance prenait le dessus...

Pendant ce temps la, Senshi n'avait pas dit son dernier mot. Furie qu'elle était, elle continuait à mitrailler de caillasse le sauveteur encapuchonné. Mais un nouveau figura entra en scèe : Krahe, le requin de l'équipe.
Les deux partenaires, monstres en force brute soit disant passant, entamèrent un combo plutôt original que le voyou sentait improvisé. Alors que l'homme avait effectué un bond dans les airs, le requin lui avait balancé une sacrée trombe d'eau dans la gueule et après avoir bondi sur Senshi, celle-ci c'était servi de lui comme projectile et transforma en torpille dévastatrice. Il n'y avait pas à dire, ces deux la étaient vraiment des phénomènes de puissance, mais la Bête n'avait pas dit son dernier mot.

Le Moujuu s'élança petit à petit, prenant un maximum de vitesse et se déplaçant à quatre patte. Un grognement bestial fit part de son entrée dans le combat. Au maximum de sa vitesse, il se mit alors à sauter de bâtiment en bâtiment, accentuant ses déplacements et finalisa par un bond dans les airs.
Il avait un certains temps de retard par rapport à l'attaque de ses camarades, mais ce détail était certainement le plus importants car il lui conférait un avantage que Senshi et Krake n'avait pas : il pouvait prévoir les mouvements d'esquive ou de parade du sauveteur inconnu. En effet, si Ao esquivait, se déplaçait ou faisait tout autre chose pour ne pas avoir à subir le combo des Shadow Ghost, le Moujuu allait l'intercepter dans la fin de son mouvement la ou il ne s'y attendait pas. De plus, la paire de vento-dials qu'il avait dans les chaussures lui permettait de changer sa trajectoire et d'assouvir son désire sanglant sur le civil.

Arrivé à proximité, la Bête allait enchaîner la technique la plus meurtrière qu'il connaissait : Odori Hakujin, soit literralement la Danse des Lames Nues. Cet enchainement de coups puissants était idéal pour atteindre ce type et l'achever à coups sur. Du moins, s'il le touchait ... Mais avec toutes ses attaques simultanées, Yao enivré par l'esprit sauvage du Moujuu ne voyait qu'une seule solution : le sang de sa cible.



To be continued ...


© Never-Utopia



Techniques utilisées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 3 Fév - 7:46


Une île ordinaire.Harrier azure



Le combat prend fin ?!

Les choses sérieuses derrière nous, voilà qu'ils se disputaient une sorte de trophée. l'ancien marine ne savait pas réellement quelles étaient leurs intentions, mais à voir la rouquine tenté de frapper la contre-amirale, il ne doutait pas un instant qu'il fallait la sauver de cette situation. Après l'avoir attrapé, Daisuke ne tarda pas à éviter l'attaque de la jeune rouquine qui essayait de finir le combat en un coup. C'était sans compter sur la rapidité et le Haki de l'empathie du jeune blond. Il esquiva simplement et, en attrapant la Soron, il commença sa fuite.

Il réussit donc à monter sur le toit le plus proche et commença à s'éloigner. En prenant la direction du précédent combat, il se permis d'accellérer une dernière fois pour tenter d'atteindre un point assez éloigné des Shadow Ghosts, mais c'était sans compter sur ces memes combattants. Même si les attaques à distance de la rouquine, avec ses pierres, et malgré sa puissance, les cailloux ne reussirent pas à l'atteindre et, même si l'eau pouvait l'atteindre, avec cette distance, il pouvait facilement esquiver la lame d'eau ressemblant à un requin. Ce qui malheureusement le distrait assez pour que le véritable requin puisse le surprendre.

La vélocité de l'homme poisson était d'un tout autre niveau. Le jeune homme comprit rapidement qu'ils avaient du combiner leur force, lui et la rouquine pour pouvoir l'atteindre. Cependant, avec l'aide de son haki, il pu l'éviter en sautant sur le côté. A quelques centimètres près, il y aurait laissé un bras, mais il était en train de tomber par dessus le toit. A la merci de l'homme-bête qui approchait très rapidement, il ne restait plus qu'une chance pour lui de s'en sortir : son fruit.

Dans sa descente, l'ancien marine vit le bandit approcher à une vitesse ahurissante. Certes, il était beaucoup moins rapide que le requin, mais il était cependant plus mobile et moins prévisible, mais il devait rester concentré. Seul la survie et la fuite comptait. C'est dans un élan d'ingéniosité que le déserteur parvint à une stratégie. Concentrant son énergie sur la défense, il comptait sur son haki de l'empathie pour prévoir la prochaine attaque du type d'en face. Une seule suffisait, il le savait, mais il devait y avoir une chance d'y arriver.

Toujours dans sa chute, il démarra son gant avec le chargeur spécifique dont il avait besoin et il se défenda avec. Transformant son corps en fumée, enveloppant la contre-amirale en lui et se protégeant de la prochaine attaque avec le bouclier God Shield.

Le but, avec cette stratégie, c'est de se faire projeter grâce à la puissance du coup de l'adversaire. Ainsi, il retourna la force de Yao contre lui. Lui qui tentait d'abord de l'empêcher de fuir, lui permettait de s'éloigner assez pour prendre assez de distance pour pouvoir enfin s'enfuir.

Gardant un oeil sur les hommes derrière lui, il partirait à nouveau en direction de Kizaru pour s'en aller par les airs, comme il l'avait prévu depuis le début de l'assaut des shadow Ghosts.





résumé:
 

arme utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1217

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 4 Fév - 18:10



Contre Amirale Soron

Les coups étaient violents du côté de Ren et bien qu’Ao avait une petite avance, ce n’était de toute évidence pas suffisant pour empêcher l’ensemble des attaques. Les cailloux furent projetés tels des projectiles inévitables et pourtant !

Le combo avec l’homme requin fut des plus dévastateurs. La puissance de lancer et la puissance des crocs percutèrent les rollers de l’homme-fumée. Le chargeur explosa littéralement et les rollers, bien que constitués en partie de granit marin furent suffisamment endommagés pour ne permettre aucune retraite aussi rapide qu’espérée. Il ne faudrait donc au logia ne compter plus que sur la vitesse et son fruit pour se sortir de cette mauvaise passe avec la CA. Malheureusement pour lui, avec l’ile coupé en deux, il ne pourrait pas rejoindre l’autre côté par la voie terrestre, seule la voie des airs lui serait dès lors accessible. Se rapprocher de Kizaru en passant par le milieu serait dès lors une mauvaise idée.



Amiral Pacifique


Le bateau de la marine, celui de Malia, la vice-amirale, était de loin le plus rapide. Sa vitesse surpassait tous les navires. Il n’allait y avoir aucun moyen de le rattraper. Sur le navire, la tension était palpable et John s’était retranché dans sa cabine pour un coup de fil important.

- Ici l’amiral pacifique. Passez-moi l’amirale en chef.



Kizaru


La fuite avait été la seule solution et l’ile commençait tout bonnement à se désagréger. Le platine recouvrait de plus en plus rapidement l’ile et les bâtiments recouverts et attaqués commençaient à s’affaisser sous le coup de l’étrange technique de l’ancien amiral. Un cratère s’élargissait au centre de l’ile et bientôt, des canalisations d’eau viendraient à exploser. Plusieurs litres recouvrèrent une partie de ce qu’avait produit Kizaru et dans une réaction chimique, une explosion assourdissante eut lieu dans le centre. Le début d’une longue série : tous ceux présents allaient devoir fuir si ce n’était pas déjà fait.

Peu à peu, toute l’ile commença à exploser de partout et dans tous les sens, des incendies se déclarèrent et s’éteignaient aussitôt que l’eau recouvrait l’ensemble de l’ile. Le platine se résorbait à certains endroits alors que le sol explosait encore et encore. Alors que les derniers protagonistes principaux s’en iraient, tout exploserait dans une sorte de dernier boom final. L’ile, écrasée par son propre poids s’affaisserait alors pour ne laisser qu’une cuve incompréhensible géologiquement parlant. Un épais nuage de fumée, une épaisse couche de feu et enfin du platine se répandait partout autour mais c’est l’ultime explosion qui provoqua le plus de dégâts.

En plus d’un grondement sourd et d’abord inaudible, c’est surtout la vision d’un champignon de feu qui recouvrit l’ensemble de l’ile. Vint ensuite le bruit qui brisa sans doute les tympans des animaux encore présents sur l’ile. Enfin le souffle et la puissance de la détonation raya tout bonnement l’ile de la carte. Un raz-de-marée commença à partir des berges devenues invisibles et de puissants remous risquaient de mettre à mal les navires. Un véritable tsunami était parti de l’épicentre tandis que le platine se résorbait maintenant et que le chevalier ainsi que la bulle et l’ancien amiral disparaissaient de la vue de tous. Nul doute qu’ils seraient de retour mais dans quel état et de quelle façon, peu pouvaient le savoir.



Amiral Pacifique et Chairoka


Le navire de Malia trembla un instant avec le souffle de l’impact et Pacifique, qui était retranché dans sa cabine eut un regard amer. Baissant les yeux, il soupira avant de reprendre le combiné.

Avec la voix lourde de ressenti, il expliqua l’ensemble de la situation à Chairoka. Cette dernière se mordit la lèvre de l’autre côté du combiné. Si elle avait pu être présente, elle aurait sans doute pu récupérer le singe Jaune. Demandant davantage d’informations, plusieurs paroles furent alors échangées jusqu’aux plus importantes.

- Il a fait sauter l’ile.
- Bien qu’on ait des témoins civils, on peut faire porter le chapeau à Ren Tao, ça me semble bien plus judicieux. Si on parvient à sauver Kizaru, bien qu’il soit sous contrôle de Centes, on pourrait pas empêcher certains ressentis. De cette façon, on pourrait contrôler un peu les civils en leur donnant une cible à abattre.
- Mais il est en vie au moins ?
- Je n’en sais rien, il s’est frotté à Kizaru. Il n’a pas encore le niveau… mais… blessé, il a détruit un X-Edition en un coup, c’est plus que suffisant pour en faire un ennemi principal.
Un silence se posa alors entre les deux personnages avant que finalement, Chairoka ne reprenne.

- Très bien. Nous le considèrerons à sa juste valeur et je n’aime pas ça mais ça me semble la meilleure solution.
Les deux continuèrent ainsi pendant plusieurs minutes. De trop nombreuses pertes avaient été enregistrées pour le camp marine et il faudrait sans doute y voir quelques aménagements futurs. Une chose restait pour le coup sûre : la prime de Ren Tao et de son équipage risquaient de monter.


Contre-Amiral Tosuka


De son côté, le contre-amiral s’était lui aussi retranché de son côté dans une cabine. Pendu à son escargophone, il n’avait de cesse d’appeler sa sœur qui était sans réponse. L’escargophone avait certainement été détruit dans l’impact. Une rage et un désespoir sans nom envahissait le marine, plus il cherchait un responsable, plus il s’en voulait à lui-même. Les décimas devenaient un élément de vengeance à part entière pour lui et l’équipage de Ren Tao allait sans doute avoir affaire à lui d’ici peu : s’il n’avait pas été retenu par Senshi, sans doute aurait-il pu la sauver. Cette situation ne lui plaisait pas.

Malheureusement pour Ao Aruya, la situation deviendrait compliquée. Impossible pour lui de rejoindre le navire de la marine déjà loin mais pire encore, la découverte du fait qu’il était encore en vie allait se savoir. Une désertion et la capture d’un CA, il risquait lui aussi d’avoir des comptes à rendre. Allait-il avoir une prime ?







Suite à plusieurs bonnes actions des deux côtés et à l’abus un peu poussé avec la multitude d’esquive, il a été décidé avec les deux représentants des deux camps de procéder au tirage d’un dé 100 selon les conditions suivantes et après discussion.

0-5 : Dai réussit.
6-15 : la puissance du coup de Drake est telle qu'il rate sa cible mais dévore d'un coup la CA pour la couper en deux et partir avec la moitié du corps.
16-30 : La CA se réveille et se débat, provoquant ainsi un élément perturbant la tenue de Dai, Drake parvient ainsi à la récupérer dans ses crocs.
31-50 : Elle tombe au sol.
51-65 : C'est Yao qui la récupère en forme de Bête.
66-70 : Un caillou shoot la jeune CA qui l'achève.
71-85 : L'esquive de Ao pour les crocs ne fonctionne pas et il se retrouve avec le chargeur de roller cassé mais peut partir avec la CA grâce à l'avance qu'il avait.
86-95 : L'esquive ne fonctionne pas et Ao se retrouve avec le bras pris dans les crocs du requin.
96-100 : Nils arrive et fout la fessée à tout le monde... ou relance du dé.


Résultat du dé : 85.


Voila pour la fin de cet évent. A la base, il y avait un soutien des Décimas pour une de vos opérations à gagner. Bon du coup… bah… voila quoi ! xD

Du coup l’équipage de Ren va être tenu pour responsable de la destruction de l’ile et de tout ce qui va avec. Les primes risquent donc de grossir mais on en débattra partie staff.
Pour Ao, à la base, j’avais prévu des informations pour ton équipage mais dès la première agression du marine Parade, tu t’es mis en danger et le décima devait bien sûr être celui qui savait de par son statut d’éclaireur. Pour le coup, tu es découvert sans l’être vraiment puisque tu as récupéré la CA qui ne se réveillera pas tout de suite mais elle a pu en informer son frère. Pour le reste tu ne peux pas rejoindre le navire marin vu qu’il s’agit de celui de Malia, bien trop rapide pour toi.

Merci à tous pour cet évent en espérant qu’il vous a plu.

Vous pouvez donc conclure en vous enfuyant bien évidemment.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Dim 5 Fév - 3:43

  • Ren Tao
  • EVENT
Escape

Les combattant comptaient bien réussir à capturer cette contre-amirale, mais la chance semblait sourire à l’Aurola pour cette fois. Chance insolente qui lui permettait de casser les couilles aux Shadow Ghost, mais est-ce réellement une si bonne chose ? Question inutile, la réponse étant évidente : non. S’oppose aussi bêtement allait lui apporter des ennuis du côté des marines, mais aussi des hors-la-lois. En voulant faire le bien, il allait clairement gagner plus d’ennemis que prévu et pas des moindres. Mais ça, il s’en rendrait compte plus tard.

Ainsi, alors que l’homme arrivait à s’enfuir, Krake grognait de mécontentement en voyant où il voulait en venir. Cet idiot semblait vouloir approcher de Kizaru en pensant pouvoir résister à son attaque. Logique complétement idiote car si un miracle devait advenir et le sauver lui grâce à son logia, il n’en serait rien de sa protégée... Il était condamné s’il tentait de survivre à l’attaque. Ainsi, alors que le médecin allait sonner la retraite, voilà que la rousse se saisit d’un rocher de la taille d’un ballon de foot et le lança vers lui.

“ Reviens ici sale fils de pu “ “ ... Senshi, on doit se barrer. “

Coupée dans sa magnifique tirade résumant clairement la situation, le requin se faisait clair, il fallait partir. L’attaque de Senshi avait été faite avec tant de rage qu’elle allait totalement louper sa cible, mais là n’est pas l’important. Aussi amer cela soit-il pour la fine équipe qui aurait mérité depuis le début de gagner, il fallait fuir. Ren n’en serait guère content, mais le rapport qu’allait faire Krake serait bien reprit par Ayabusa.

Ainsi, le requin prit la rouquine comme un sac à patate et la traina alors qu’elle râlait et récitait sa poésie à l’encontre de l’emmerdeur d’ex-marine. Qu’allait-il bien pouvoir faire avec cette fille ? Le navire des marines était déjà en train de se barrer et il lui serait impossible de les rejoindre. Et se retrouver seul avec Soron, ça allait lui faire mal. Au final, il se tirait lui même une balle dans le pied en voulant la sauver, mais soit.. La connerie humaine est sans limite après tout.
Sautant dans le navire, Krake s’empressa de vérifier l’état de chacun alors que les choses se compliquaient. Malgré l’aide du requin qui était retourné à l’eau pour créer un puissant courant marin et pousser rapidement le navire, l’explosion eu lieu. Cataclysmique, digne des plus grosses fins de ce bas monde, seule la petite de l’équipe eu l’idée de filmer cet acte montrant clairement la présence de chacun sur le navire, mais aussi un point dans le ciel. Instant immortalisé, les S.G allaient pouvoir montrer au monde la puissance de cet amiral qui n’est plus à prouver.

L’onde de choc brisa un mât du navire et le pire restait à venir. En effet, l’explosion avait été telle que des vagues géantes se mirent à vouloir percuter le navire, mais grâce à l’attention de Krake, ces choses ne mirent pas à mal le navire, à défaut de le faire naviguer peu correctement. Seulement après une bonne demi-heure, le déluge prit fin et chacun pouvait officiellement se reposer. Ainsi, le requin fit son rapport à Ayabusa qui s’empresserait de le faire à Ren.

----------------------

Des heures étaient passées et quand enfin je fus réveillé, Ayabusa s’empressa de me faire un résumé de la situation. Compliqué... Mais heureusement pour moi, je savais clairement m’organiser en fonction de nos ennuis et c’est donc à l’annonce de la perte d’un otage intéressant et de qui avait fait ça que je vins à simplement grogner de mécontentement.

“ ... Ayabusa, je veux que tu traque cet Aurola... Utilise tes contacts, tu as carte blanche, mais je veux sa position, ses activités principales et ses possibles compagnons au plus vite. S’il pense pouvoir s’en sortir ainsi... Il aura une drôle de surprise. “

Rancunier ? Cet homme allait clairement comprendre que jouer au rapace de service contre un autre rapace, ce n’est guère une bonne idée, surtout quand l’oiseau de proie n’est autre que moi et mon organisation. Ce Daisuke allait vite regretter d’avoir sauver cette pute à Baltigo, avoir quitté la marine et désormais avoir prit une cible à moi. Lui pourrir la vie allait être un simple commencement, mais espérons pour lui que nos chemins ne se rencontrent pas directement, sans quoi, la mort viendrait le chercher au plus vite. Et de ma main qui sait ?

“ ... Mobilise les nouvelles recrues, je veux qu’on se retrouve tous au plus vite. “

De nouvelles recrues. Il n’y a pas à dire, les aventures des S.G ne comptaient pas s’arrêter de si tôt et qu’importe les échecs, ce n’est pas ça qui allait nous retenir. Titillez la bête, et elle ne fera que rugir plus fortement. Battez en un, et deux autres reviendront combattre. Tuez en une poignée, il renaîtra une armée.
Commentaire


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Lun 6 Fév - 10:56



Gambit Décima
★ Décimas & Hors-la(loi ... Nous ne sommes pas les seuls sur l'île !

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
L'acte final



L'encapuchonné excellait dans la fuite et l'esquive. car bien que trois des pires criminels de la Ligue des Ombres Fantômes ce jetèrent à l'attaque, il réussissait tout de même a esquiver les assauts simultanés.
Ses rollers spéciaux en était la cause car ils lui permettaient de se mouvoir rapidement aussi bien au sol que dans les airs. Mais malgré tout, ce n'était pas pour esquiver totalement l'attaque de Krake. Tel une torpille aérienne, l'homme-requin percuta ces fameux outils et les broya sous le choc, laissant le justicier inconnu tombé de sa hauteur. Idéal pour un Fauve qui était en dessous, impatient d'ensanglanter sa victime ...

Le Moujuu qui attendait patiemment son heure en bas sauta de bâtiments en bâtiments pour prendre de la vitesse et s'assura que l'encapuchonné ne pouvait pas esquiver son attaque. C'est alors qu'il fonça à toute vitesse sur lui et entama quelques secondes avant l'impact la danse des Lames Nues.
Mais alors qu'il s'attendait à voir des éclaboussures de sang et de chair ... Ce n'était qu'une explosion de fumée opaque qui eut lieu lors de l'impact. La Bête traversa le corps d'Ao dans le désarroi total et sans que celui-ci ne subisse aucun dommage quelconque...

Dans sa chute, le Moujuu aperçut le justicier inconnu reprendre sa forme. L'esprit faible mais encore présent de Yao comprit rapidement que ce type était doté d'un logia et que ultime attaque du Yakuza avait été inefficace contre lui ... une profonde sensation de honte envahit son corps. Il avait eut l'occasion de l'arrêter alors que bien d'autres avaient échoués. Mais il n'était pas parvenu à juste le toucher ... Bordel, il avait encore tellement de progrès à faire avant de seulement espérer atteindre ses buts et de toucher ses rêves ...
Alors qu'il tombait du ciel, son corps retrouva petit à petit sa forme initial en l'air et percuta une petite bâtisse dont le toit était fait de paille, le traversant de part en part.


Les explosions à la chaîne des quartiers aux alentours réveilla Yao de son cours sommeil. Il se leva en titubant en premier lieu, puis se grattant la tête, remarqua que les blessures qu'il avait aux côtes c'étaient bien empirées depuis le combat contre le colonel pêcheur et cette chute imprévue.
Mais ce qui l'alerta le plus fut une nouvelle série d'explosions, beaucoup plus proches cette fois-ci. Courant malgré la douleur, le Yakuza sortit de la bâtisse et fut spectateur de la fin désastreuse qu'allait connaitre cette île..

Les couches de platines faisaient péter toutes les installations d'eau, créant de véritables geyser et ironiquement formait des incendies des plus gigantesques malgré la flotte qu'il y avait. La terre grondait : elle souffrait. Nul ne pouvait le nier. Toutes les espèces vivantes sur cette île avait le même instinct de survie face à ce cataclysme : fuir avant la destruction totale.
Il n'y avait pas une seconde de plus à perde. Ses blessures n'étaient même plus un problème pour le moment car l'adrénaline que déclenchait son corps pour se sortir de la était bien plus puissante qu'à l'accoutumée. Après avoir gravit quelques décombres, esquiver quelques projectiles de pierre et de roche dû aux explosions, le Yakuza arriva enfin à son but ... La côte ! Il prit tout l'élan possible et fit le plus grand bond qu'il pouvait. Poussé par ses ventilo dials à ses pieds, il parvint à atterrir sur le pont du navire des Shadow Ghost dans une roulade incontrôlée ...

- Pfiouuuu ... Surtout m'attendez pas la prochaine fois les gars !

Ironique, comme à son habitude. Le voyou avait faillit atterrir dans la flotte et louper de peu le navire qui lui permettait de fuir.
L'homme requin provoqua un courant ascendant ce qui permet de prendre de la vitesse au bâtiment des SG. Cependant, l'explosion qui devait avoir lieu eut lieu, et ce fut à la fois si magique et si désastreux pour le Yakuza.
Yao regarda ce champignon éclairer le ciel comme une merveille de la nature, mais dès que l'onde de choc toucha le navire, ce fut une tout autre chose. La mer ce déchaînait et les creux entre les vagues étaient bien plus grande que le bateau. Ce fut une demi-heure de très dure navigation mais petit à petit, le calme prit reprit vie et le véritable repos pouvait enfin commencer ...



To be continued ...


© Never-Utopia



Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Lun 6 Fév - 20:36


Une île ordinaire.Harrier azure



La fin du combat !

C'était chaud. Très chaud. Et non, ce n'était pas la température de l'ile qui commençait à monter qui faisait transpirer le jeune homme, mais bien le combo magnifiquement mené de la part des membres des Shadow Ghosts. Ce n'était pas les attaques en elle même qui avaient posées problèmes à l'ancien marine, mais bel et bien la combinaison de toutes et la synchronisation avec laquelle ils les avaient menés. L'avant dernière était particulièrement mortelle, mais l'ex-contre-amiral avait eu la chance de l'esquiver de justesse, y laissant, cependant au passage son roller droit, dans lequel était présent le chargeur Ultime Thor - détruit dans l'attaque. Finalement, alors qu'il s'était protégé avec son bouclier, l'homme-bête s'était permis une esquive rondement mené pour l'attaquer par la suite dans un angle hors du commun. Etait-ce grâce aux "dials" dont il était équipé qui lui avait permis cette prouesse ?

En tout cas, l'homme en face n'était parvenu à le toucher, car il s'était transformé en fumée et l'avait laissé passer au travers sans problème. Il rattrapa alors immédiatement la jeune fille. Serein, il remonta grâce à la légèreté que lui permettait son fruit et reprit sa route aussi vite que possible voyant le balon de pierre passer à quelques mètres de lui. Il se retourna alors pour voir si d'autres ne suivaient pas et vit que les personnes qui le suivaient ne le suivaient plus, mieux ils fuyaient l'attaque de Kizaru. La stratégie du jeune Aurola venait enfin de payer, il pu alors birfuquer et s'éloigner dans une autre direction. Le plus rapidement possible, il montait le plus haut possible que son fruit lui permettait et avec un peu d'élan, il jeta la femme pour la rattraper sur son dos. Usant de ses chargeurs Frey et Freyja au niveau des gants, qui se transformèrent alors en aile d'un blanc immaculé. Parvenant à avoir assez d'équilibre pour pouvoir enfin gérer la monté, on pourrait croire qu'il restait au même niveau, mais il prenait lentement de l'altitude. Bientôt, on ne croirait voir qu'un simple oiseau volant très haut, mais c'était sans compter sur l'énorme explosion qui surgit derrière lui. Voilà donc ce que tout le monde fuyait - la marine, les bandits, lui. Il avait bien fait, se disait-il, au moment où il sentit le souffle approcher. Rapidement, il comprit qu'il n'était pas assez loin pour s'en protéger totalement.

Quand il sentit, juste avant que l'onde de choc ne l'atteigne, il se tourna, attrapant la jeune femme dans ses bras et bim, le coup arriva d'un coup. Toute la fumée de son corps disparut et le laissa tomber directement dans la mer, mais il parvint au dernier moment à se remettre sur "pied" et remonta le plus rapidement, usant de toutes ses forces pour s'éloigner le plus possible des vagues, et du danger. Il forçait, forçait le plus possible. Il n'allait pas tarder à y arriver et il vit alors un spectacle désolant. Cette explosion n'était pas naturelle, et aucun réel artifice n'avait été utilisé, juste un fruit du démon. Comment cela était-il possible ?! Tout à coup, il se rappela alors l'attaque de Arias... Ca y ressemblait tellement. Cette puissance dévastatrice, devrait-il l'affronter à nouveau ? Comment pourrait-il y faire face ? Il ne restait cependant pas longtemps à zyeuter ce "magnifique" spectacle.

Il reprit sa route. C'était maintenant que tout se jouer, il devait trouver un médecin, au plus vite, pour soigner la femme qu'il venait de sauver. Pourtant, il n'en connaissait qu'un sur lequel, à présent, il pouvait faire confiance : Firo. Il se trouvait sur Shabaondy. Alors tant qu'à y être autant y aller directement. Le jeune homme n'était pas des plus doués en navigation, il connaissait quand même la difficulté qu'il y avait à naviguer sur cette mer et qui plus est sans bateau c'était presque mission impossible, mais il devait y parvenir. Il devait y arriver pour la contre-amirale Soron et lui aussi. Il soupira, calculant la direction dans laquelle il était arrivé et par celle où il était arrivé. Il prenait donc la direction qu'il pensait être celle qui le mènerait à Shabaondy, mais ce qu'il ne savait pas, c'est qu'il n'arriverait pas là-bas de cette manière. Faisant de son mieux pour tenir, il continuait de toute ses forces...





résumé:
 

arme utilisée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gambit Decima [Event - Grand Line 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Gambit Decima [Event - Grand Line 2]
» Gambit Decima [Event - Grand Line 3]
» Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line]
» Calme plat avant Grand Line
» La traque est ouverte. [Event - Grand Line 1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-