Partagez | 
 

 Gambit Decima [Event - Grand Line 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 15 Oct - 12:12



Zakka Li, 4e Chevalier de l’Ordre Décimas

L’ile de Trisk est particulièrement méconnue sur Grand Line. Difficile d’accès, très petite, son intérêt est particulièrement limité. C’est néanmoins sur cette ile qui ressemble plus à une petite ville que se déroulera une réunion au sommet malgré un temps nuageux très prononcé. Il devient dès lors difficile de repérer grand chose au loin depuis l'ile. De par le monde, des martins pécheurs quelques peu spéciaux, vides de sentiments et de bons sens ont transmis trois missives, toutes identiques. Ja’Far Al-Ta’ir, Ren Tao et Mihael Keen ont tous trois été cordialement invités à cette réunion.

Capable de se déplacer rapidement sur les lieux d’une mission, Li Zikka n’avait jamais véritablement besoin de venir en avance. Traversant les rues encore en activité en cette belle après-midi, le jeune homme arriva auprès du bâtiment principal qui avait été privatisé pour l’occasion. Il salua les gardes d’un signe de tête avant de monter à l’étage où la réunion se tiendrait. Une table avait été disposée en son centre et d’autres petits ornements se cachaient dans les coins. Une large baie vitrée donnait sur le quartier résidentiel juste derrière le bâtiment. C’était en partie pour cette raison que ce bâtiment-ci fut choisi. Des canapés et coins de thés étaient disposés non loin. Le quatrième chevalier de l’ordre décida de s’y installer en mettant son sabre sur la table. Perdu dans ses pensées, il ne jeta pas un seul coup d’œil aux quatre autres individus dans la salle.

- Pourvu que ça se fasse vite…
Li n’était pas habitué à travailler de cette façon, il avait été envoyé pour une mission capitale certes mais n’estimait pas avoir besoin d’être protégé à ce point. Le chevalier avait toujours eu pour habitude de partir en reconnaissance plutôt que de rester sur un lieu pour y mener une mission de A à Z, la seule chose qu’il espérait, c’était que tout aille suffisamment vite pour retourner auprès de Centes pour une mission bien plus dans ses cordes. Levant les yeux au plafond, il posa ses pieds sur la table basse pour attendre. Les convives n’allaient pas tarder à arriver.




Keen Mihael, Primé à 46.000.000



Au port, déjà un bateau arrivait. Un navire plutôt sobre mais suffisamment grand pour accueuillir tout un équipage.

- Et ne t’avise pas de me manquer de respect sale… oh et puis merde !
Le jeune homme au chapeau prit l’une des armes à feu d’un de ses subalternes pour liquider un membre de son équipage. Visiblement, il semblait quelque peu contrarié et surtout bien pressé par l’évènement. Lui aussi avait reçu une invitation de la part des Décimas et il avait véritablement sauté sur l’occasion. L’un des plus gros trafiquants de sa région, il n’était pas sans reste en termes de capacités combatives. Habitué à travailler seul, il surestimait constamment ses capacités et se déplaçait toujours seul pour marchander ses offres, c’est donc tout naturellement qu’il intima à son équipage de rester en retrait pendant que lui-même se rendait au lieu de rendez-vous. Mihael traversa la ville sans s’arrêter, bien trop pressé d’en finir au plus vite : le temps c’est de l’argent !

Arrivant devant les gardes et habitué aux affaires, il se douta de quelque chose et décida de montrer patte blanche en soulevant sa veste pour montrer ses armes. Les deux gardes ne réagirent pas.
Etonné, le Keen se saisit de ses armes pour les donner aux gardes sans nouvelle réaction de leur part. Finalement, le trafiquant haussa les épaules et entra dans la bâtisse. Le jeune homme monta rapidement l’escalier pour se retrouver dans la même salle que le chevalier. Celui-ci, d’un signe de tête, l’invita à prendre place sur l’une des trois chaises. Pas un mot n’était échangé. Un silence de plomb régnait dans la salle principale. Habitué à travailler seul, le chevalier n’avait pas pour habitude de parler pour ne rien dire.

Regardant autour de lui, le jeune trafiquant semblait déjà perdre patience même s’il ne pipait mot. Pour le moment, il regrettait simplement de ne pas avoir amené ses gardes du corps.


Tenancière


Dans le quartier commercial, une femme de chambre toqua fortement à la porte d’une chambre.

- Si vous comptez rester dormir toute une journée de plus, faudra payer la chambre en avance !
Visiblement, la tenancière tenait à réveiller l’un des occupants de son établissement. Dans la chambre, on voyait un repas préparé à la va-vite ainsi que deux lettres sur la table : la première n’était autre que la missive identique à celle des deux autres invités. La seconde en revanche semblait différente.



???
Dans un autre quartier résidentiel, deux personnes semblaient tenir une discussion particulièrement étrange.

- Tout est prêt ?
- Oui, on a différentes pièces présentes ici, ici et ici. On a aussi le cafard en position.
Un plan était dessiné sur la table visiblement à la va-vite.

- Et on peut leur faire confiance ?
- C’est pas des pros de la discrétion mais on va dire que c’est tout ce qu’on a pu avoir en si peu de temps.
- Et le moyen de repli ?
- Il est là-bas. Invisible pour le moment.
- Bien ! Tachons d’en savoir plus.
- A vos ordres Vice-amiral.
Après un garde à vous silencieux, divers den den mushis retentirent discrètement dans les rues de la ville. Tout était en place, il faudrait sans doute attendre que ça bouge pour savoir comment la situation évolue.





Ordre de passage : Ren – Jafar – Fudo – Yao – Ao

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.



Voilà la situation qui est posée ainsi que le plan de la ville. Pensez à le prendre en compte dans la mesure où les éléments sont importants : vous ne croiserez pas les mêmes PnJ d’un endroit à l’autre. Le but du jeu est d’être un peu lâché dans la nature ou presque, le scénario est carrément ouvert et possible à plein de chose, en espérant que ça vous plaira.

Jafar, tu es celui qui est réveillé dans l’auberge, pour la seconde lettre, je te l’expliquerai en privé.

Ao, tu peux être arrivé par le moyen que tu veux pour le coup, je n’ai vraiment pas su comment te faire venir mais il y a pas mal de choses à faire comme tu dois t’en douter.

Pour les questions, je suis évidemment disponible !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 15 Oct - 13:54

  • Ren Tao
  • EVENT
Réunion macabre
Les jours étaient passés et quand bien même on pourrais croire que le temps allait alléger mon humeur, il n’en était rien. La disparition de Rei était une chose importante, cependant, il y avait une autre donnée qui faisait que je n’étais pas de bonne humeur. En effet, les rapports de “ NT “ avaient enfin parus dans les journaux, cependant, ces derniers n’étaient pas aussi glorieux qu’attendus. Les enfoirés du gouvernement avaient réussis à rebondir sur certaines morts ou capture pour tenter de faire briller ce qui ne devrait pas l’être. Conclusion ? Ils tentaient de me faire passer pour un clown afin de masquer le fait qu’ils ont été débordés et qu’un bordel monstrueux avait été commis en quelques minutes. Déchirant un énième morceau de papier, j’en revenais à cet objet qu’on m’avais remis via un cousin d’un célèbre Corsaire. Ce dernier pointait la direction à laquelle nous devions nous rendre. Stoïque d’apparence, j’étais certes énervé, mais heureusement qu’il y avait quelques bonnes nouvelles à ajouter à la liste tel le fait que Yao était en vie et pas capturé, ou alors le fait qu’on ait prit contact avec une nouvelle recrue censée nous rejoindre d’ici peu si ce n’est pas tout de suite. Ainsi donc, malgré quelques mauvaises nouvelles, il restait un peu d’espoir et je comptais bien m’y accrocher.

Actuellement, je me rendais sur cette île pour y rencontrer certaines personnes que je n’appréciais guère : les Décimas. Ce groupuscule était ni plus ni moins que des ennemis publiques par excellence. Ils frappent là où il faut quand il faut sans se soucier des ennuis qui arriveraient par la suite et pour cause : leur monarque. Centes Décima était LA personne avec une autorité telle, qu’il arrive à mettre en échec l’amirauté et le gouvernement mondial grâce à ses capacités et sa force militaire capable d’en faire trembler plus d’un.
La question était la suivant : que comptait-il me faire en m’invitant ici ? Est-ce une embuscade ? Ou réellement une réunion qui se veut pacifique avec un réel projet ? Quoi qu’il arrive, je me devais de cacher mon animosité, sans quoi ça tournerais vite au vinaigre. Bref, revenons à nos moutons, je me retournais vers Ayabusa venu me rendre visite. L’ex-marine avait bien récupéré de ses blessures comme la plupart de nos compagnons, cependant mon choix quant à ce qu’ils devraient faire était sans appel : ils resteraient sur le navire et n’interviendraient QUE si cela devient nécessaire. Pas question de mettre trop en danger ces personnes quand ma simple personne et Fudo suffisent à elles seules.

L’île semblait enfin se voir au loin et armé d’une longue-vue, Ayabusa me décrivit la chose. Cette île était simple, discrète comme soupçonné et avait l’air bien trop calme. Tandis que pour l’ex mouette tout semblait normal, mon côté trop prudent à la limite de la paranoïa me dit d’être discret. Aujourd’hui, ce serais un massacre SEULEMENT après avoir prit mes précautions jusqu’au bout, pas question de sauter trop tôt à la gorge de ces décimas.

“ Ren !!! On a de la visite “

Me retournant, je vis l’homme requin pointer du doigt une chose au loin qui semblait nous suivre. Prenant la longue vue, je vins alors à sourire en voyant de qui il s’agissait. Souriant en coin, je vins alors faire signe à Ayabusa. Yao était là. Prenant mon escargophone et le protégeant via mon den den blanc, je transmis mes informations et instruction à l’homme au loin.

“ Tu as fais bon voyage ? Je vais faire le tour de l’île. On a rendez-vous dans un certain bâtiment. Je te laisse revoir tes camarades, je crois qu’une personne a hâte de te revoir. Pour ma part, je vais directement en ville, reste sur tes gardes. “

Raccrochant, je lançais les manœuvres navales afin de faire le tour de cette île en mimant le fait de l’éviter. Après un certain temps, nous nous étions rapproché de la fameuse île et avions amarrés rapidement. Premier à descendre sur la terre ferme, je vins alors à regarder les alentours. J’attendais principalement Fudo avant de m’élancer en avant en donnant aussi mes instructions à son sujet.

“ Dès que ça tourne au vinaigre, tu agis de manière sauvage. Si tu ressens un ennemis trop puissant, tu t’en va. Si tu me vois en difficulté mais que tu ne peux pas être un soutient, tu fuis. Si tu as l’occasion de frapper et que ce n’est pas dangereux, tu n’hésites pas. Blesser et tuer sont les priorités désormais quand un ennemi se présente devant nous. Et selon sa dangerosité en terme de combat ou d’informations qu’il a, tu tues. Si tu as pitié, ce sera à toi d’assumer la suite. “

Cela pouvais sembler sec et pourtant il devait en avoir conscience : à l’heure actuelle, il était comme un second. Rei n’étant plus là, il était celui qui m’accompagnait et celui qui aurait un rôle tout aussi important que le mien. Son talent combattif, son intelligence et son ingéniosité du fait qu’il soit jeune le rendait efficace et je comptais bien le motiver à le rester malgré la douleur qu’on ressens quand on perd un être cher.

Je commençais donc à approcher de la ville, laissant juste une personne nous suivre en incognito. En effet, cette personne là avait eu aussi sa mission : faire le guet. Encapuchonnée tel un chaperon rouge - mais noir pour le coup - la petite mélina usait principalement de son environnement afin de se fondre dedans et une fois en ville, elle userait de la population pour rester hors de portée de certaines histoires. Une chance qu’elle ne soit pas primée ou reconnue de manière générale. Une espionne et voleuse pas excellence, mais aussi et surtout mon atout pour ce jour funeste. Règle numéros une lors d’une réunion dangereuse, toujours assurer ses arrières et les miennes étaient doublement gardées, pour ne pas dire triplement.

Arrivant proche du lieu de rendez-vous via l’arrière - et non la porte d’entrée de la ville - je vins alors à presser le pas afin me présenter devant le bâtiment. Semblant neutre - et ne semblant pas agir comme quelqu’un sur ses gardes en tournant la tête tout le temps de droite à gauche - je vins alors à fixer les hommes qui servaient de gardes. Pour ce qui est de mes armes, je vins à simplement regarder derrière moi. Fudo et sa batte seraient peu-être pas méga discret, mais du peu que je voyais ils semblaient s’en foutre... De ce fait, je ne pris pas soin montrer tout ce que j’avais.

“ Il est avec moi... Et un homme avec une natte va peut-être se pointer aussi, il est aussi avec moi. “

Me fichant de savoir s’ils avaient pris en compte mes dires, je passais en ayant leurs accords. Ne prêtant pas attention au fameux décor, je commençais à marcher dans un escalier semblant mener à la fameuse salle de réunion - ou embuscade - avant de toquer à la porte, venant la pousser en douceur. Petit à petit, les rayons du soleil dans la pièce allaient pouvoir m’éclairer : Ren Tao.
Commentaire


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 15 Oct - 15:01




LIVE AS A KING


Gambit Decima #1

Un bruit sourd se mit à résonner d’un seul coup dans l’esprit du Hors-la-loi encore inconscient, plongé dans un sommeil profond. Il s’agissait de plusieurs coups donnés sur une surface quelconque, mais ceux-ci semblaient bien plus forts que la normale. Ja’far avait pour le coup utilisé toutes ses forces lors de la tentative de conquête de Seppen Town et cela ne lui avait clairement pas réussi. Il avait par conséquent dormi pendant quelques jours, jusqu’à se retrouver dans cette auberge, sur Grand Line. En réalité, il ne savait même pas où il était, ni ce qu’il faisait là. C’est donc en se réveillant en sursaut qu’il commença à réfléchir en observant toutes les choses qui l’entouraient. Cette pièce… C’était une chambre, ça ne faisait aucun doute. Mais depuis quand Impel Down laissait ses prisonniers dans un tel confort ? Et encore, ce n’était pas tout. Il constata également que son bras bionique pesait plus lourd que la normale et qu’il ne voyait plus que d’un œil.

Ayant du mal à comprendre toute cette mascarade, l’Al-Ta’ir remarqua la présence de deux papiers sur sa table. Lui étaient-elles vraiment destinées ? Bien trop curieux, il s’empressa de les récupérer et de les lire une par une. La première semblait être une invitation provenant des Decima. Une invitation à une réunion pour être exact. Mais pourquoi ? Pourquoi s’intéresser à lui pour une telle chose ? De plus, était-il le seul à y être convié ? Non… Impossible.

Mais tout ça n’était rien comparé à la sensation qui parcourut son corps lorsqu’il se mit à lire chaque ligne de la seconde. Un sentiment de colère mais aussi de faiblesse envahit son esprit, l’obligeant à s’assoir quelques instants pour digérer la nouvelle. Il n’avait donc pas le choix ? En réalité, il ne pouvait s’imaginer assister à cette réunion aux côtés de ceux qui étaient responsables de la mort de son plus cher ami, Ferghus.

Par conséquent, tentant tant bien que mal de rester calme face à ce qui lui arrivait, le Leader de la Ligue des Assassins mémorisa les informations contenues sur l’invitation et sortit de la chambre, déterminé. Ainsi, après quelques minutes de marche dans la ville, l’Al-Ta’ir tomba sur le bâtiment où tout allait se dérouler, le bâtiment principal. A l’entrée, des gardes étaient présents. Comprenant donc qu’il lui fallait sûrement une preuve afin de pouvoir entrer, notre hors-la-loi sortit son invitation, déclenchant un simple mouvement de tête de leur part.

En avant…
D’un pas lent, Ja’far se mit alors en route vers la salle de réunion où déjà plusieurs personnes se trouvaient, donc une qu’il reconnut bien assez vite : Ren Tao, un criminel qu’il avait affronté autrefois, lorsqu’il était encore un Chasseur de Primes. Et pourtant, il ne dit pas un mot, préférant simplement s’installer et voir comment ça allait se passer.




© By Halloween



Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 15 Oct - 16:16



- Gambit decima -


Le goût amer de l'échec me força, encore une fois, à me réveiller. J'étais réaliste concernant mon petit périple, j'étais bien conscient que pour l'instant je n'avais rien accompli de grandiose, pire: je n'avais fait que d'échouer. Oh, certains connaissant mon parcours auraient pu évoquer ma soi-disant victoire, à Shabaody, qui me permit de mettre main sur mon fruit du démon. A ces derniers je rétorquerais que ce ne fut que grâce à Ayabusa que je m'en étais sorti vivant. En réalité tous ces échecs j'aurais pu les accepter, me dire " ok, j'ai fait une erreur, je vais en tirer des leçons et progresser". Mais tout ce petit raisonnement de mes deux était erroné dans mon cas. Bien sûr que j'avais essayé d'en tirer des leçons, mais à quoi bon ? Je faillis mourir une fois à Shabaody, plusieurs semaines plus tard j'étais la cause de la mort - ou la capture - d'un grand nombre de techniciens, de Mado, de Tet et je faillis y passer et en prime fis perdre son ouïe à Ayabusa. Splendide, non ? Puis pour couronner le tout je m'étais immiscer dans des affaires qui ne me concernaient guère et une fois de plus étais cause de la mort d'innocents. Je m'en voulais, je me détestais, je souhaitais me buter mais ce n'était pas si simple car faire cela aurait été trahir la mémoire de tous ces défunts. Je m'étais remis du massacre que nous avions tous subi à cause d'une connaissance de Ren. Depuis, une nouvelle recrue des Shadow Ghost veillait sur moi et me tenait au courant lorsque je restais à l'écart du groupe. Cette étrange personne à l'allure androgyne me gênait, je n'avais guère envie de me lier à celle-ci pour la voir mourir dans quelques jours. Seules les personnes du même acabit que Ren ou Ayabusa pouvaient survivre aux désastre ambulant que j'étais. Ainsi je croquais une ultime fois dans une vieille tablette de chocolat avant de balancer le journal évoquant notre échec. J'étais fiché désormais, pas un grandiose criminel pour sûr, juste un nom parmi tant d'autres dans l'un des nombreux documents de la marine. En temps normal j'aurais été heureux de cette infime réussite, mais au vu de l'immense perte qui allait de pair avec elle, je fermais ma petite gueule et mon minable sourire d'étudiant fier d'avoir fait son caïd.

Ma nounou de service ouvrit la porte de ma chambre, elle m'indiqua que nous étions arrivés et que Ren souhaitait me voir. Il avait été convié par les décimas. Ces types étaient des pointures, ils imposaient le respect. Peut-être cet événement allait rendre ma journée intéressante et me tirer de cette déplorable routine qui s'était installée. Je pris ma batte et l'enfilai dans une sorte de fourreau que j'avais conçu moi même à partir de mon sac de sport. Un truc bien plus pratique, qui me permettait de porter ma batte dans le dos. J'avais accès à cette dernière de manière rapide, et c'était plutôt classe à vrai dire. Je pris une petite sacoche remplie d'une dizaine de balles, en prit deux autres que je disposais dans mes poches de pantalon au cas où j'étais séparé de la sacoche avant de quitter ma chambre. Une fois sur le pont, je rejoins Ren et Krake qui observaient au loin un autre navire: il s'agissait de Yao d'après le rouquin. Finalement, après un rapide tour de l'île nous accostions et Ren me proposa de l'accompagner à cette fameuse réunion. Je fus flatté d'avoir été choisi par le leader des Shadow Ghost et acceptai sans me faire attendre. Nous quittâmes alors le navire et nous nous engouffrions dans la petite ville. Sur le chemin, l'homme me briefa sur l'attitude à avoir en cas de problème dans ce genre de contexte. Ici la sécurité était la priorité, éliminer toutes menaces ou fuir, tout faire pour rester en vie. A l'époque j'aurais sûrement acquiescer en me disant que par éliminer j'allais me contenter de faire de mon mieux pour mettre l'éventuel opposant hors d'état de nuire, tandis que là je pensais bel et bien à tuer ce dernier. Ce monde marchait comme cela, tuer ou être tuer, pas d'entre d'eux. J'observais les différents coins de la ville sur le chemin, visiblement nous nous situions entre une zone commerçante et une résidentielle, le lieu du rendez-vous était un gros bâtiment au loin. Au bout de plusieurs minutes nous atteignîmes ce dernier, Ren s'avança devant les deux robustes gaillards qui gardaient l'entrée et indiqua que j'étais avec lui. Suite à cela, le rouquin pénétra dans le bâtiment, je m'apprêtai à faire la même chose lorsque les deux hommes m'en empêchèrent. Je me contrôlais, je ne devais laisser transparaître aucunes émotions. Les décimas étaient bien trop dangereux, je m'écrasais simplement, fis quelques pas en arrière et indiquais à Ren d'un hochement de tête que j'allais retourner au navire.

L'arlequin était arrivé depuis le temps, une fois au port je vins l'accueillir puis le mis au courant de la situation. Je lui proposais enfin de faire quelque chose de constructif en attendant que Ren finisse ce qu'il avait à faire avec les décimas.

-On peut toujours aller jeter un coup d’œil aux quartiers commerciaux.




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Lun 17 Oct - 14:12



Gambit Décima
★ Invitation de la royauté

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
Retrouvailles émouvantes après la guerre. Le temps n'est pas clément pour le répit.



- Bateau en vue ! A trois cents-mètres environ à bâbord ! Il porte un étendard noir !
- Hey le mousse ! Ramène notre invité, cela doit être "eux".
- Espérons le mon capitaine ... Nous sommes beaucoup moins armé qu'eux si ils s'avéraient être des pirates !

La vigie qui hurlait en symphonie avec le capitaine du galion marchand en bas était sur ses gardes, comme le commandant et tout le reste de l'équipage. Les voyages sur GrandLine n'étaient jamais une partie de plaisir, même contre une somme dûment méritée.

Le mousse revint alors tout essoufflé, accompagné d'un homme capuchonné suivant le pas beaucoup plus lentement. C'était lui, "l'invité". Se positionnant sur le pont, parfaitement visible pour le navire au loin, il retira ensuite son capuchon libérant son visage à tous. Yao Ming était de retour, après les péripéties qui étaient arrivées sur Térèsse, sain et sauf.

- N'ayez craintes capitaine, ce sont mes compagnons.

D'une voix assez calme, le voyou rassurait tant bien que mal l'homme qui le faisait voyager. Bien qu'encore anxieux pour son navire et son équipage, le capitaine fut le témoin direct de l'appel qui suivit.
Souriant en entendant la voix de son frère d'arme, le Dragon Pourpre reprit ensuite la parole.

- On se rejoint sur l'île, Ren. Envois moi les autres me rejoindre en barque, s'il te plait.


Aliyah, Mark et Billy ... C'étaient à eux qu'il pensait quand il raccrocha le combiné. Les évènements de Nighty Town avaient étés particulièrement difficiles pour eux, comme pour tout le monde présent ce soir la. Ses hommes devaient se faire du soucis pour lui, tout comme Yao s'en était fait pour eux.

- Restez à cette position, capitaine. Votre mission est bientôt terminée.

Repartant dans sa cabine, le Yakuza attendrait avec impatience la venue de ses amis avant de retourner faire ses devoirs en tant qu'homme, que frère d'arme, en tant qu'hors-la-loi ou même en tant que chef du quatrième groupe de l'organisation : le Gang du Hyakki Yokou.

[...]

Yao regardait à travers le hublot de sa cabine. Les autres venaient d'arriver il en avait aucun doute : depuis quelques minutes c'était le bordel sur le pont : ça criait, ça s'agitait et la voix d'Aliyah était parfaitement reconnaissable dans toout ce bazar.
C'est donc sans aucunes surprises que le trio rentra finalement dans la cabine dans un boucan infernale

- YAAAAAAAAAAAAAOOOOOOOOOOOOOOO !!!!!!!! ♥ *chouinement* Z..Ze suis trop content de te revoir !! ♥♥
- Chef !!! On croyait vous avoir perdu ! *chouinement*
- Ca me fait plaisir de vous revoir, patron !

Tous sautèrent sur Yao qui fut comblé de retrouver ses compagnons. Aliyah était en larme, ça ne le choquait plus trop maintenant. Mais même Mark avait les larmes aux yeux et Billy semblait si content de revoir son patron.
Un sourire s'arbora fièrement sur ses lèvres. Au final, ils avaient réussis tous les quatre à survivre dans cette guerre de gang a Nighty Town...

[...]

- Non ! Hors de question ! Après tout ce qui c'est passé, on se quitte plus Yao !

- Le chef à raison Aliyah. Cela ne sert à rien qu'on soit tous présent aujourd'hui !
- Pour une fois, j'suis d'accord avec Mark ! Le patron à raison !

Aliyah criait scandale. Les bras croisés, la mine boudeuse, elle était tellement têtue quand elle s'y mettait que les remarques de Mark et Billy ne servaient absolument à rien.

- Aliyah, ne perdons pas plus de temps dans nos si grands projets. Attraction Town à besoin de toi. Mark et Billy sont d'excellents hommes de mains et tu auras toi aussi besoin d'eux.

La voix de Yao mit un moment de blanc dans la cabine. Aliyah qui boudait toujours, commençait à mieux réfléchir.

- Ne t'inquiètes pas pour ma sécurité. Je serai avec Ren. Et pour l'heure, vous êtes mes plus grandes faiblesses, les gars, alors mieux vaut que vous retournez sur West Blue accomplir de grandes choses plutôt que de bêtement risquer vos vies ici.
- Mais Yao, toi aussi tu vas risq...
- Tais-toi ! Ce n'est pas une proposition, Aliyah, c'est un ordre !
- ...
- ...

Le silence qui suivit était profond. Les hommes de Yao le savaient très bien, surtout Billy. C'était à cause de lui que leur patron était resté sur le terrain, pour couvrir leurs arrières. Ce n'était pas la première fois qu'il le faisait pour eux. C'était la même histoire sur cette île de West Blue, ce jours ou Tina avait été attrapé, ou Yao avait risqué sa vie pour les sauver et les avait finalement dégagé d'une bien mauvaise situation.

Son choix était compréhensible. S'ils n'avaient pas le niveau, les trois comparses allaient plus être une faiblesse qu'une force pour le Yakuza. De plus, il était important de préparer le terrain a Attraction Town, pour qu'au retour de leur boss, le plan s'exécute comme prévu.

Le "toc" du navire contre le port permettait d'assurer que le bateau venait tout juste d'amarrer. Dans ce silence de plomb, Yao reprit la parole.

- A bientôt, les amis.

[...]

Encore la tête pleine de pensées envers ses camarades et leur sort, Yao descendit sur le port après avoir prit soin de payer le capitaine du navire. Le deal qu'il avait eut était simple. Le capitaine devait l'amener d'ici et rentrait ensuite au royaume d'Illusia. Il venait de payer la dernière somme qu'il lui devait et avait rajouté un petit bonus pour avoir prit Aliyah et les autres avec lui.
Il ne restait plus que des vivres à prendre sur l'île et leur cas était dorénavant réglé.

Hochant la tête, le Yakuza se libéra de toutes ces pensées. Maintenant que ses hommes étaient en sécurité, il devait être concentré sur l'affaire d'aujourd'hui. Ren l'avait mit au courant, il était convié a une réunion de la part des Décimas.
Yao savait pertinemment que ren s'en était fait des ennemis lors d'une altercation à Shabaody, quelques mois avant le braquage de la vente aux enchères.
Mais cette mascarade était bien trop grosse pour être un guet-apens, dû moins c'est ce que Yao pensait sincèrement. Ils avaient surement quelque chose à lui proposer. Mais la sécurité était de mise avec ces gens la.

Ce fut finalement la silhouette de Fudo que le Yakuza reconnu en premier. Les deux compagnons se firent une acolade. Eux aussi, ca faisait un petit bout de temps qu'ils ne c'étaient pas revus !
Le bagarreur - c'était comme ça qu'il le surnommait avec sa dégaine particulière - mit alors au courant Yao de l'état de Ren. Il était rentré seul. La salle était bien surveillé. Mais le voyou ne s'inquiétait pas pour son frère d'arme. C'est alors avec joie qu'il répondit à son camarade :

- Faire du lèche-vitrine ? Ma foi, pourquoi pas ! D'ailleurs ta garde robe aurait bien besoin d'une mise à jours mon cher Fudo ! Héhé


To be continued ...


© Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Lun 17 Oct - 18:14


Une île ordinaire.Harrier azure



Premier pas : entrainement.

L’atterrissage si fit en douceur, Daisuke avait prit l’habitude d’utiliser son fruit du démon pour éviter tout tracas. Ainsi, avec sa vitesse et la fumée qu’il utilisait pour se dissimuler, il était quasiment impossible de le voir venir, même en étant au courant. Cette fois, cependant, il n’était pas seul et un nouvel acolyte l’accompagnait. Ce jeune homme portait un masque représentant une tête de mort et capuchonné de la même manière que Ao était en fait son « apprentie ». En effet, dans le groupuscule qu’ils faisaient partis, c’était par paire qu’ils travaillaient, et c’était toujours un élève et son maitre – de sorte à faire évoluer les élèves directement dans le feu de l’action.
Les deux hommes venaient de sauter d’une hauteur vertigineuse de six kilomètres. Sans le fruit de l’ancien marine, ils seraient probablement morts. Sans attendre, ils s’éloignèrent du lieu de l’atterrissage.
« Cette ile est toute petite, je t’ai fait venir ici car on pourra s’entrainer calmement, je ne crois pas qu’il y ai beaucoup de danger.
- Ok. »

[…]

Après s’être bien installé, les deux hommes s’étaient reposés et avait passé deux jours à s’entrainer à l’écart des regards indiscrets. Dans les zones plus fréquentées, les exercices reposaient exclusivement à la discrétion et aux mouvements de replis. Les deux hommes s’étaient permis de se trouver des points d’extraction. C’était une partie importante de leur travail : trouver un moyen de s’enfuir si les choses ne se déroulaient pas selon le plan. Ce genre de tactiques relevait de son ancien boulot au sein de la marine. Prenant en compte toutes les techniques d’appréhension des marines, ainsi que celle du Cipher Pole qu’il connaissait, Daisuke savait pertinemment comment faire pour s’enfuir en cas de poursuite. Cette fois, c’était à son jeune apprenti de faire ses preuves, essuyant quelques erreurs, son maitre se permit de rectifier certaines de ses étapes et le tour fut jouer au troisième jour.
Dans les zones vides – ou peu de gens circulaient – c’était avant tout les entrainements au combat qui dominaient. Les techniques d’embuscades furent aussi du rendez-vous, et l’apprenti d’Ao fut pas mal malmené. En effet, cette fois, c’était Daisuke qui se cachait et son élève devait le trouver avant de se faire « tuer » - car dans leur métier, c’était tuer ou être tué. Ainsi, alors que le jeune homme marchait à travers une petite ruelle qui bordait l’auberge dans laquelle ils dormaient, le Buzard azur s’élança sur lui après avoir sauté de toit en toit discrètement, son fruit aidant beaucoup.
« Mort. »
Le coup fut bref, mais s’il l’avait voulu, le jeune membre de la justice de l’ombre aurait périt.

[…]

« Il faut absolument avoir une vue d’ensemble. C’est pour ça que j’ai cherché une chambre avec un balcon menant directement sur le toit, ainsi qu’une petite fenêtre sur la plupart des angles de la rue principale. Les marines et les hors-la-lois sont cons. Tellement orgueilleux, ils ne se cachent jamais : c’est l’une de leur plus grande faiblesse. S’ils savaient se cacher, ils n’en seraient que plus difficiles à tuer. »
Daisuke regardait par l’une desdites fenêtre quand il aperçu un visage qui lui parut familier. Ce n’était pas quelqu’un qu’il avait côtoyé durant un long moment, mais il fut l’un de ses « allié » durant un combat qui lui paraissait important. Que faisait-il ici ? Tout à coup, dans sa tête quelque chose lui fit un déclic… Et si c’était lui !? Il aurait très bien pu prévoir le coup ! Une colère sans nom le traversa, mais il ne bougeait pas – il attendait que l’homme disparut. Il s’approcha de son apprenti et lui dit quelques mots dans l’oreille avant de quitter la pièce par le toit. Il se dirigea vers le bâtiment vers lequel l’homme qu’il avait vu se diriger. S’accroupissant à l’extrémité du toit, il se faisait le plus discret possible, et une fois qu’il fut arrivé à l’endroit où il l’avait vu, il ne vit personne. Seulement des passants sans utilité. Il attrapa son Den Den et appela son vieil ami.
« Allo, Firo ?
- Oui ? Que se passe-t-il ?
- Tu te souviens de l’homme aux cheveux rouges ? Un certain Rei, je crois. Avec lui, on s’était battu contre un membre des Décimas sur Shabaondy, tu te souviens ?
- Rei… Rei… Ah ! C’est pas Rei, c’est Ren Tao !
- Ouais, c’est ça ! Je n’y avais jamais pensé… Mais tu pense qu’il peut avoir un lien avec Kiruyo…
- … Je ne sais pas… Mais… Dai’… Tu dois arrêter… Kiruyo est…
- Attends ! J’suis obligé de te laisser. Réfléchis bien à ça… Je te rappelle. »
Il reposa rapidement son petit escargot et regarda attentivement. Ce n’était pas possible ! Il avait changé, c’était certain, mais il avait toujours le même air sur le visage. Que faisait Ja’far ici ? Tout cela semblait de plus en plus intriguant. Ao se mit à suivre le chasseur de prime jusqu’à arriver face à un grand bâtiment. Deux gardes tenaient position à une porte où l’Al-taïr s’infiltra. Que faisaient-ils, là dedans ?
Le sympathisant de la justice ne bougea pas de sa position, attendant de voir ce qui allait se passer. Se cachant, dans une encoche d’un mur pour se faire le plus discret possible. En face de lui, une grande baie vitrée donnait dans une salle qui ne l’intéressait pas le moins du monde… Pour l’instant.





résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mar 18 Oct - 14:58



Zakka Li, 4e Chevalier de l’Ordre Décimas & Kizaru



Tout le petit groupe semblait réuni. Dans la salle spacieuse, un individu sortit de l’ombre d’un meuble pour venir se placer aux côtés du chevalier qui prenait place à la table.

- Faites pas attention à lui.
Il semblait sincère et pourtant : si tout ne se passait pas comme prévu, les personnes présentes risquaient d’avoir fort à se soucier de lui.

- Je suis Zaka Li, quatrième chevalier de l’ordre Décima et je vous propose d’entrer dans le vif du sujet.
Ne cherchant pas plus loin à étayer son propos, Li sortit trois journaux qu’il plaça devant lui. Dans chacun d’eux, il s’y relatait un fait concernant au moins l’un des trois hommes présents.

- Mihael Keen. Contrebandier particulièrement riche qui aurait même été capable de fournir du granit marin d’après les rumeurs. Son coup fut arrêté à temps. Un échec donc.
Le chevalier haussa un sourcil pour observer une quelconque réaction du contrebandier. Un simple soupir vint ponctuer la fin de la phrase avant que le sabreur ne reprenne.

- Ren Tao. A attaqué Nighty Town, pertes civiles en masse puis s’est fait bouté de l’ile la queue entre les jambes. Un échec donc.
Une nouvelle fois, il répéta l’opération en élevant un sourcil avant de terminer avec le dernier homme.

- Ja’Far Al-Ta’Ir. A récemment attaqué un QG de la marine. S’est fait capturé comme un gosse. Encore un échec.
L’épéiste marqua un temps avant de comprendre ce qu’il venait de dire. Il s’étonnait tout simplement de la présence du responsable de la ligue des assassins étant donné qu’il avait été capturé il y a peu de temps.

- Je me demande tout de même comment il est possible que vous soyez présent. N’étiez-vous pas en route pour Impel Down ?
En réalité, la réponse ne lui importait que peu. Le principal restait sa présence et le chevalier allait donc pouvoir expliquer un peu plus en détail la raison de cette réunion si mystérieuse.

- Vous trois n’êtes pas faibles. C’est indéniable. Vous jouissez d’une petite réputation et avez des projets ambitieux… mais vous vous y prenez mal. Ainsi c’est pour cette raison que nous, les decimas, vous proposons de vous aider pour vos projets. Seulement nous ne souhaitons pas aider n’importe qui. Vous recevrez ainsi les forces et les armements nécessaires pour mettre à exécution vos plans les plus fous. Que ce soit en termes de soutiens ou de compétences, nous sommes en mesure de vous aider. Le simple retour que nous demandons n’est pas une allégeance à notre organisation, mais disons que nous aurions comme un partenariat. Si jamais nous avions besoin de vous en retour pour une opération des plus minutieuses, vous nous seriez en quelque sorte redevable.
Zaka Li se leva pour faire face à la baie vitrée et tourner ainsi le regard vers le quartier résidentiel tandis que des majordomes au regard vide entraient dans la pièce avec des sortes d’écrans reliés à des escaméras encore inactives et des den den mushis miniatures.

- Nous allons donc vous mettre à l’épreuve. Non pas votre force brute, mais bien votre capacité à commander et à gérer des troupes. Hier, nous avons tracé une arène dans les esprits de quelques membres de notre organisation. Cette arène se trouve au sein du quartier résidentiel en face de nous. Afin de garantir l’équilibre des forces présentes, ou presque, chacun de vous choisira le capitaine de sa division parmi l’un des trois que voici. Le premier qui choisira sa pièce maitresse sera le dernier à choisir son emplacement de départ.

Pions : Ryma Silou, Kuromi Chihiro, Gérard Bouchard


Tandis que les majordomes partaient en laissant tout l’équipement dans la salle, trois individus se mirent en évidence. Tous avaient le regard aussi vide que l’amiral présent aux côtés du chevalier. Le premier pion n’était autre qu’une femme animale : des oreilles de chats, une queue de chat.

- La première cheffe d’équipe est Silou Ryma, une ex commandante de la marine qui semble prête pour le combat.
Le second semblait bien jeune quant à lui et adepte du sabre. Il arborait un simple katana à sa ceinture.

- Kurumi Chihiro, ancien colonel.
Enfin, le dernier semblait un peu plus vieux que les deux autres. Le regard aussi vide, il portait des lunettes sans lesquelles il lui était difficile de voir convenablement.

- Gérard Bouchard, ancien membre de la section scientifique.
Les dés étaient lancés. Bien que succinctes, les trois présentations avaient volontairement que peu d’informations. Le chevalier souhaitait également savoir si les responsables des différentes organisations avaient le sens de l’instinct pour pouvoir choisir des compagnons.

Par la suite, il s’agirait de commander la troupe pour éradiquer les deux autres. Une Battle royale allait bientôt être lancée dans l’arène. Qui en sortirait vainqueur ?


Colonel Parade, Colonel Trime


Deux hommes en civils et parfaitement anodins étaient postés non loin des entrées du bâtiment principal. Celui de la porte de derrière sembla se déplacer un peu plus en direction du quartier résidentiel nord. Gardant un œil sur le bâtiment, Trime se saisit de son den den discrètement pour répondre à son homologue de la porte principale et aux responsables.

- Y en a deux qui sont entrés. Keen et poto.
- Y a Ren Tao qui est passé par l’autre côté mais on voit plus rien.
- Très bien. Gardez le bâtiment à l’œil mais soyez discrets !


Vice-Amirale Malia Hijima


La vice-amirale, toujours dans l’ombre, raccrocha ses deux escargophones pour se recentrer sur ses propres réflexions. Visiblement, deux hommes en plus de Ja’Far avaient été invités. Ce n’était pas ce qui était prévu au tout début et il fallait maintenant prendre des dispositions. Si les Decimas étaient véritablement sur l’ile, avec les deux hommes en plus, il devenait nécessaire d’appeler dès maintenant du renfort. Soupirant un long moment, la jeune femme se saisit de nouveau de son instrument pour composer un numéro de ligne sécurisée.

- Vice-amirale Hijima. Ren Tao et Mihael Keen sont sur la même ile que le Ja’Far. Il va vite nous falloir du renfort, ça risque d’être dangereux dans peu de temps. Faites renvoyer le navire pour un aller-retour rapide.
Elle ne laissa pas plus de temps pour des réponses, la situation devenait pressante et il lui fallait plus d’information. Regardant l’un de ses subordonnés, elle lui demanda simplement concernant une inquiétude qui la taraudait.

- Et le détonateur ?
- Je l’ai sur moi, je vais le donner au contre-amiral pour être sûr qu’il soit entre de bonnes mains. Il faudra faire attentions aux faits et gestes de Ja’Far si on ne veut pas faire sauter toute l’ile.
- Moui…
Malia semblait soucieuse. De nombreux habitants n’avaient rien demandé à ce qui allait se passer sous peu. Il fallait faire attention et être prudent mais le regroupement de tels hors la loi sur une seule ile ne pouvait simplement pas être pris à la légère.



Tenancière & colonel Raymond en civil


- Non ! Y a plus rien à manger ! Ça fait trois jours que je n’arrête pas d’avoir plein de nouveaux touristes. Alors oui c’est bon pour les affaires mais on n’est que sur une toute petite ile, quand y en a plus, y en a plus ! Allez voir ailleurs !
Déçu, le pécheur habillé en civil repartit de l’auberge pourtant encore pleine et se dirigea vers le port. Depuis quelques jours, la population de l’ile avait fortement augmenté : de nombreux étrangers étaient arrivés sur un étrange bateau avant que celui-ci ne reparte dans l’heure. L’opération avait été particulièrement discrète et ceux qui semblaient, au départ, très enclins à rehausser leur niveau de vie avec ces touristes, déchantèrent tout aussi vite en se rendant compte du nombre important qu’ils fussent.

Divers allers-retours entre le quartier commercial et le quartier résidentiel au sud avaient été visible depuis les derniers jours. Nombre des habitants s’interrogeaient sur ces allés et venues de personnes les bras chargés de victuailles. Des rumeurs circulaient toutes plus abracadabrantes les unes que les autres mais il revenait souvent dans l’idée que la marine cherchait à investir l’ile : un des hommes était tombé une fois et une insigne de marine s’était retrouvée sur le sol. Ca s’était passé la veille mais depuis, plus rien d’aussi suspects n’avait eu lieu. C’était juste des informations que l’on pouvait glaner dans les rues, autour des marchés ou bien des échoppes remplies de monde.


Un homme sembla préoccupé par l’arrivée des deux hors la loi dans le quartier commerçant. Inquiet, il se déplaça dans une ruelle sombre de façon discrète pour alerter des complices. Une fois l’information passée, il se contenta de sortir pour les suivre tout aussi discrètement. Habillé comme un civil du coin, il ne se démarquait pas de la foule mais suivait ainsi les deux comparses dans tous les endroits qu’ils pouvaient visiter. S’il ne se calmait pas bien vite, il se ferait sans doute aisément repérer.




Ordre de passage : Ren ou Jafar – Jafar ou Ren – Fudo – Yao – Ao

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.



Alors alors !

Ja’Far et Ren, bienvenue dans une Battle Royale de commandement ! Les Décimas proposent un soutien logistique et humain pour votre prochain coup, mais pour ça il faut prouver votre valeur au chevalier de Centes. Ainsi, pour montrer que vous êtes le meilleur Leader, vous aurez à commander sur une map une équipe de 4 dont vous choisissez le capitaine parmi les trois présentés. Les trois autres vous seront attribués ensuite par MP. Chaque personnage a ses spécificités.

Pour savoir qui choisit qui en premier ou quoi, je vous invite à me dire votre ordre de passage sur Skype ou par MP (me dire si vous voulez choisir le capitaine de votre équipe en premier ou bien votre emplacement sur la carte en premier ou autre chose encore), si vous faites des choix tous les deux différents il n’y aura pas de problèmes, si vos choix sont les mêmes (Par exemple si vous voulez tous les deux choisir votre capitaine d’équipe en premier), je choisirai l’un d’entre vous au hasard.

Ainsi, le premier à poster ici sera suite à ce que vous m’en direz en privé. Le PnJ prendra le choix par défaut, vous pourrez ainsi PnJser en gros Mihael en disant qu’il a fait son choix X. Il prendra le personnage et l’emplacement que vous ne voulez pas bien entendu.

Vous commanderez donc votre équipe par la suite mais j’y reviendrai.

Voici la carte de l’arène :


Chaque point a donc une importance :

A, B, C = Points d'apparition pour la bataille des différents groupes.
X = Place fortifiée et un peu surélevée.
1 = Bâtiment avec accès au centre.
2 = Bâtiment avec accès au centre
3 = Bâtiment avec accès au centre.
4 = Bâtiment sans accès sur le centre.
5 = Bâtiment sans accès au centre.

On reviendra sur les points quand vous aurez obtenus plus d’informations sur ces derniers au cours de la Battle, pour le moment vous n’avez pas plus d’infos.


PnJ de Ren : Aucune activité remarquée sur l’allée centrale. Pas même ce qui se passe avec les deux Colonels.
Fudo et Yao : Vous entendez l’altercation avec la tenancière et à terme, en fonction d’où vous vous dirigez, vous pouvez percevoir qu’un homme vous suit bizarrement.
Ao : Tu ne perçois rien au travers de la baie vitrée. En revanche, tu perçois la réponse d’un des deux marines par hasard. A savoir celui qui s’est retranché dans le quartier résidentiel nord pour la phrase : « Y a Ren Tao qui est passé par l’autre côté mais on voit plus rien. »
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mar 18 Oct - 16:08

  • Ren Tao
  • EVENT
Réunion macabre
Cette réunion promettait d’être remarquable. Sans piper un seul mot, j’entrais pour alors voir les personnes présentes. Un homme des Décimas qui n’était nul autre que le quatrième chevalier et un autre homme que je ne connaissais pas. Ne saluant personne, je me contentais d’avancer, allant vers une chaise libre. Attendant que la dernière personne arrive, quand cette dernière fut enfin là, je ne captais pas immédiatement qu’il s’agissait de l’emmerdeur de la dernière fois au bar. Regardant le noir de peau aux yeux visiblement “ bandés “ je le laissais parler, ou du moins, je pensais qu’il allait le faire. Mais quand une personne à la renommée extraordinaire fit son apparition en bonne poupée de chaire et de sang qu’il était, je manquais un battement de coeur. Hein ? Qu’est-ce qu’un pion de ce genre faisait ici ? Serrant un point, alors que le représentant Décima commençait son discours, je lâchais un léger juron à l’égard de ces types.

“ Bande d’enfoirés... “

S’était bel et bien un coup foireux que cette réunion. Nous voilà tous piégé, face à une personne contre qui on ne pourrais pas survivre en cas de combat direct. La poisse... Quand en plus de ça l’homme mit de l’huile sur le feu en présentant des journaux avec de mauvais souvenirs et des commentaires personnels... Là s’était la cerise sur le gâteau. Tandis que l’homme semblait presque me jauger ou me provoquer du regard, je me fis unanime. Frappant du poing sur la table, mes doigts pincèrent le morceau de papier pour alors l’envoyer ailleurs dans la pièce rejetant le résumé fait par l’homme.

“ L’attaque de l’île avait pour but de faire trembler l’île et c’est chose faite. Le contre-Amiral en charge de l’île n’est plus qu’un pantin en cours de soins - pseudo héro - et l’histoire de rentrer la queue entre les jambes n’est qu’un repli stratégique tandis que 80% des forces de ce blues avaient un rendez-vous immédiat avec l’île pour pallier à la panique générale causée. N’importe qui d’intelligent aurait fait de même... Excepté vous surtout si vous aviez utilisé un pion tel que celui dans le coin de cette pièce...
Pour ce qui est du résumé officiel, ce n’est que de la poudre aux yeux pour éviter de faire paniquer la population, mais en soit, l’opération a été un succès, quoi qu'ils disent. Mais effectivement, ils dénigrent mon attaque et je comptais bien faire une piqûre de rappel, merci de me le rappeler. “


Grognant de mécontentement, je jetais un coup d’oeil vers le pion me focalisant sur lui et ses mouvements via mon haki. Sur mes gardes, s’il y a bien une chose que je craignais ici, s’était être mis hors jeu en un clin d’oeil à cause de ce pantin à la force incommensurable. Un amiral... Rien que ça. Tsss.
Me calmant après avoir donner mon point de vue, je laissais les gens réagir avant de tilter en entendant le nom de l’autre hors-la-lois. Hm ? Alors que j’allais cette-fois reprendre où on en était et donc l’attaquer, voilà que le petit rappel du Décima me fit presque rire et c’est donc avec une envie de vengeance que je me fis clairement moqueur à l’égard du nouveau hors la lois.

“ Peut-être car ils se sont rendus compte qu’il n’était pas un danger assez important, même pour être mis dans une cellule de prison commune... “

Regard mauvais, sourire narquois, la guerre était clairement déclarée envers cet emmerdeur qui entendrait parler de moi d’ici peu. En effet, s’il y a bien une chose dont j’ai horreur ce sont qui tentent de copier mes actions. Alors quand en plus de ça il s’agit d’un potentiel ennemi car il m’a fait chier dans un bar, là...

Bref, l’homme des Décimas reprit la parole et me fit rouler des yeux. Mouai, il s’agit du groupe le plus recherché de l’histoire donc en somme, qu’importe la pseudo égalité qu’ils proposent, à mes yeux ce n’est qu’une entourloupe où au final ON prendra cher dans le cul. Fronçant les sourcils, je ne retins aucun commentaire qui me brûlait les lèvres.

“ Et si on refuse de jouer au jeu on demande à mister Kizaru - alias moyen de pression - de nous sortir de là, le squelette en avant.. Bravo. La méthode de faire me rendra toujours aussi heureux. “

Via ces mots, une chose était sûre, je n’aimais pas ma position actuelle. Contraint de participé à un jeu dont je n’avais rien à faire, cependant, ayant le don de voir parfois à 360 - et non juste jusqu’au bout de mon nez - je me dis qu’en ayant droit à de l’aide Décimas, je pourrais peut-être commander le fameux Fenko et donc plus aisément le capturer. Cette possibilité me conforta dans l’idée de quand même participer au jeu. Surtout qu’en soit, il est taillé pour moi qui me désigne leader avec un “ l “ majuscule.
Ainsi donc, les règles du jeu expliquées et les participants présentés, je vins à m’exprimer, n’aimant guère attendre de choisir après les autres. Je misais sur ma capacité d’adaptation - et espérais que les autres aussi en feraient de même - pour mettre de côté le choix de l’emplacement de départ, même si un seul à mes yeux semblait avantageux.

“ Je prends Bouchard. “

Mon instinct me disait tout simplement cela : La première semblait apte à motiver ses troupes, le second capable d’être un combattant de choix alors que le dernier disposerait de soutient très alléchant. J’espérais cela du moins sans quoi, je devrais compenser via une tactique qui prendrait l’environnement comme avantage. Si Gérard était un personnage du genre “ fourbe “ au combat, alors j’aurais fait carton plein et je n’en serais que heureux. Mais seul le temps me le dira. Je comptais bien gagner avec ou sans bon tirage de toute manière et pour cause : la victoire est ce qui me motive chaque jours.

Tout ceci nous faisait oublier un point crucial : il s’agissait là d’un jeu pour nous tester, ce qui signifie que les perdants seront ... ? Rien n’était sûr, mais voilà une raison de plus de gagner.


Mélina, Espionne des S.G

Dehors, la petite miss avait vu que Fudo n’avait pas pu entrer et c’est ainsi que débutait son petit souci. Devait-elle rester là pour Ren ? Ou veiller sur Fudo ? Connaissant Ren par coeur, celle-ci se dit donc qu’il valait mieux le suivre et c’est donc en discrète petite fille qu’elle se mit à le suivre. Furtive, discrète et naturelle, elle avait pour chance non seulement d’avoir son aptitude en marche, mais en plus le fait de n’être connu d’aucune autorité. Le véritable fantôme de l’organisation et même si seul son katana pouvait lui donner une drôle d’image - fille d’âge mineur et armes ne faisant pas bon ménage - elle veillait sur les deux garçons, usant de quelques ruelles pour les garder à l’oeil, à l’abri des regards. Loin de se douter que non loin d’ici, une personne semblait les observer comme elle le faisait. Ironie du sort donc, Yao et Fudo étaient doublement stalkés.
Commentaire


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mar 18 Oct - 17:45




LIVE AS A KING


Gambit Decima #2

La réunion allait maintenant pouvoir commencer. Tout le monde était là, y compris les organisateurs. Ainsi, alors que seul un homme à la peau mate se trouvait dans la pièce, un second sortit de l’ombre pour le rejoindre. Il s’agissait d’une personne très reconnue en ce monde : l’ancien Amiral Kizaru, corrompu par Centes et son pouvoir démesuré. C’était donc le deuxième haut-gradé que l’Al-Ta’ir avait eu la chance de voir, avec Akainu sur le Royaume de Drum. Sans plus attendre, le Chevalier Decima prit la parole pour narrer très rapidement les derniers faits de chacun, en précisant notamment l’attaque de Seppen Town qui s’était soldée par une capture du hors-la-loi… Mais il allait falloir mentir un peu pour expliquer sa présence ici, étant donné qu’il s’agissait purement d’un « stratagème » de la part du Gouvernement Mondial.

C’est pourquoi il répondit très calmement lorsque l’on évoqua son nom et le fait qu’il aurait dû être en route pour Impel Down.

Le navire a été pris d’assaut par un monstre marin. Par conséquent, j’ai pu m’échapper et venir jusqu’ici.
Cette version de l’histoire était tout à fait fausse, mais il était obligé de la raconter pour garder sa couverture intacte. Puis vint le point le plus important de la discussion. Le Decima partit dans un long monologue où il dévoila le but de cette réunion et ce qui attendait les trois invités. En contrepartie, Centes accepterait d’aider l’un deux dans ses prochaines actions en lui offrant des moyens humains comme matériels. C’était selon Ja’far une offre alléchante vue comme ça, mais en même temps, cela obligeait à coopérer avec ceux qui étaient responsables de la mort de Ferghus. Toutefois, il pouvait aussi faire ça pour augmenter sa renommée en considérant que la coopération serait temporaire pour lui. Mais… Encore faudrait-il trouver le moyen de défaire Centes par la suite, et là, ce n’était pas gagné du tout.

Quoi qu’il en soit, le Chevalier expliqua le principe de ce qui allait suivre : une Battle Royale. Chaque invité devrait choisir un capitaine de division parmi trois disponibles, et se verrait ensuite attribué une équipe. L’objectif de tout ça ? Mener son équipe à la victoire contre les deux autres. Il voulait donc voir à quel point l’on pouvait être bon en commandement.

Ainsi, arriva le moment de faire son choix. Ren Tao sélectionna Gérard Bouchard, un ancien membre de la section scientifique. Quant à Ja’far, il opta pour la jeune femme, une ex commandante de la Marine. Restait plus qu’à savoir ce qui allait se passer par la suite.




© By Halloween



Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mar 18 Oct - 20:26



- Gambit decima -


Ne sachant quoi faire, je proposai à Yao d'aller visiter les quartiers commerciaux de la ville. C'était le seul endroit où l'on était susceptible de faire quelque chose de pas trop ennuyant en attendant Ren à vrai dire. Mon camarade acquiesça sur un ton moqueur, ma tenue vestimentaire était très bien, il n'y avait pas de quoi s'esclaffer pour le coup, néanmoins cela me fit sourire. Un sourire sincère qui faisait plaisir au vu des récents événements. Nous nous mîmes donc en route après un léger moment de silence, à apprécier ce court instant. Savoir que je n'étais pas seul, accompagné de Yao, me réconfortait. Sur cette île paumée de grandline, où nous avions - du moins Ren - été convoqués par les décimas, il y avait de quoi se sentir mal à l'aise. L'arlequin était sûrement la personne dont j’appréciais le plus la présence en ces sombres moments. Je le considérais un peu comme un grand frère, il était un peu trop farfelu pour être un mentor comme Ayabusa l'était pour moi. Je ne l'avais point revu depuis que nous quittâmes Powder Island avec pour objectif de se lancer à l'assaut de Nighty Town. Visiblement l'arlequin s'en était bien tiré, il n'avait apparemment pas subit de grandes pertes et c'était d'ailleurs le seul point positif de cette offensive.

Nous nous apprêtions à pénétrer dans la zone commerçante lorsqu'une voix féminine se fit entendre. Je me tournais en direction de la huée, une jeune... tenancière semblait être irrité. De ce que je compris, madame se plaignait de recevoir trop de gens dans son auberge, j'haussais les épaules en me disant << chacun ses problèmes >> avant de reprendre mon chemin. Les gens pouvaient vraiment être étranges parfois, son chiffre d'affaires était sans doute en train de battre tous les records, mais madame se plaignait. Si elle n'était pas contente, elle n'avait qu'à embaucher ! Néanmoins quelque chose dans son discours me gênait, seulement ces derniers jours hein ? Hmm, cela était une sacrée coïncidence quand même, mais les décimas étaient intelligents non ? Ils avaient réussi à mettre le gouvernement mondial en déroute pendant un bon moment, ils n'auraient pas réalisé une réunion sans avoir pris un minimum de précautions. Nous reprîmes la route, puis au bout d'un petit moment je me stoppais net et levais mon index en l'air.

-En y repensant, je n'ai toujours pas besoin de nouveaux vêtements, mais si on pouvait trouver une batte j'aimerai bien me la procurer.

Nous pénétrâmes finalement dans les quartiers commerciaux, je grimaçais alors face à la foule. Je n'aimais pas être au milieu d'une telle masse de personne, encore moins devoir m'y faire un chemin. En plein dans ce raffut, je cherchais un éventuel vendeur d'armes, ou du moins de matériels sportifs. Je bousculais quelques types à une intersection où divers marchand siégeaient avec leurs petits stands de légumes. Un gars se retourna, agité, il hurlait des conneries insignifiantes, peut-être était-il mécontent d'avoir été percuté par ma splendide épaule. Je fronçais mes sourcils face à un tel spectacle, c'était vraiment pas le bon moment pour me prendre la tête, je le chopais au col et le tirai vers moi. Son front était à quelques millimètres de ma belle banane, il la contemplait d'un air gêné et grimaçait. La trouvait-il moche ? Peu importait, c'était un vieux, il n'avait pas de goûts mais il me devait quelque-chose, son âge ne lui permettait pas d'être à ce point irrespectueux envers son cadet.

-Tu me dois des excuses le vieux !

-Hein ?

-Vous m'insultez alors que vous êtes celui qui est en faute !

-Insulter... ?

-Ne me prends pas pour un con !

-Mais...

- Et il persiste en plus ! Tu veux vraiment te foutre de ma gueule devant mon senpai ?


On me saisit alors le bras, une vielle dame, peut-être la femme de l'ancêtre à qui j'étais en train de faire tomber les derniers cheveux en le remuant. Je me rendis compte alors que tout le monde me fixait désormais. Un gaillard prit la parole au beau milieu de la masse environnante.

-Vous voyez ? Si y'avait vraiment des marines il se serait déjà fait arrêter !

Hein ? De quoi ce péon parlait ? Y'avait pas de marines ici, les décimas n'auraient jamais établit un camp ici, ne serait-ce que pour un court laps de temps, si marines y'avaient. Je lâchais le vieil homme et me tournais vers l'autre type.


-" Si " y'avait des marines ? Tu peux t'expliquer ?


Une info avait fuitée vis-à-vis de la réunion ? Si c'était le cas, Ren, les décimas, on était dans de beaux draps.



résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Jeu 20 Oct - 16:10



Gambit Décima
★ Invitation de la royauté

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
Retrouvailles émouvantes après la guerre. Le temps n'est pas clément pour le répit.



Voila que les deux voyous ce mirent en direction de la zone commerçante de l'île. Yao était content de retrouver Fudo et il ne s'en cachait pas. Les évènements de Nighty Town avaient étés compliqués pour tout le monde, même pour le jeune hors-la-loi qui était quasiment nouveau dans le monde underground. Lui qui avait frôlé la mort, avait vu des collègues et amis perdre la vie ... Tout ça n'était pas facile, même pour un criminel aguerri.

En chemin, Yao gardait ce petit côté taquin qu'il aimait bien prendre avec Fudo. Il se marrait de sa réaction, sans méchanceté bien sur, mais plus d'une fraternité naissante entre les deux bandits. Et puis après tout, les temps étaient assez compliqués comme ça. Yao ressentait le besoin de détendre l'atmosphère. Ces quelques parenthèses amusantes durant les moments compliqués d'une vie étaient sans aucun doute les plus reposantes et fortifiantes. La situation aujourd'hui était tout aussi compliquée, les Décimas avaient convoqués Ren et aucun d'eux ne pouvaient être à côté de leur frère d'arme. Ces petites blagues faisaient presque oublier le stress et la tension dans le cœur des deux voyous.

Alors que le quartier commercial n'était plus très loin, les deux hommes furent témoins d'une scène qui pouvait paraître des plus banale : une tenancière piqua une crise de nerfs sur un pauvre pécheur qui lui demandait à manger.

- Oula, elle à pas l'air très contente la madame ! s'exclama Yao, sans trop faire gaffe.

Il fallait dire que les arguments de cette femme étaient juste. L'importante hausse de touristes de ces derniers jours avait eu raison de ses stocks de nourriture. Retenant l'information d'une oreille, sans en prendre compte pour autant, trop influencer par la marche de la foule et par la zone commerçante qui s'annonçait proche, les deux hommes continuèrent mine de rien, découvrant ainsi un peu plus l'ile et les habitants locaux qui les accueillaient en ce jours.

Le maffioso et son jeune camarade arrivèrent enfin face au quartier tant attendu. Il y avait une grande foule rassemblée autour des échoppes, stands et boutiques du coin. Tout était regroupé à tel point qu'il était presque surprenant de retrouver autant de monde sur une petite île ! Mis en y réfléchissant bien, la cause de cette attractivité était à bout de nez : aujourd'hui, c'était le fameux jours du marché de la semaine ! Un tas de commerçants, de vendeurs itinérants avaient installés leurs stands pour vendre et repartir au coucher du soleil.
Fudo fit alors part à Yao qu'il ne désirait pas vraiment s'acheter des vêtements, mais qu'il préférait plutôt investir dans une batte de baseball qu'il se servait comme arme. Sa remarque fit rire le voyou.

- T'es encore sur ça Fudo ? C'était pour te taquiner ne t'inquiète pas ahah ! Habillé comme ça croit moi t'es beau comme un camion hihi !

Continuant de rigoler, Yao tapa d'un geste amical l'épaule de son camarade, puis reprit :

- Tu vois mon ami, moi j'ai fais un très long voyage et la bouffe sur ce navire marchand de merde était dégueu !! Toutes ces odeurs qui chatouillent mes narines ravivent mon appétit ! Je sens que je vais aller me péter la pense héhé !

Disait-il, fièrement.

Continuant leur route, tous deux à la recherche de leurs désires les plus fou à l'heure actuelle, Fudo tapa finalement l'épaule d'un mec qui n'était visiblement pas d'humeur. S'arrêtant pour observer la scène, les gens témoins s'écartèrent petit à petit des deux hommes qui commencèrent un clash oral.
Fudo commençait à s'emporter et Yao finit par intervenir à l'exclamation d'un autre type qui venait de lui mettre la puce à l'oreille.

- C'est bon, tout est fini monsieur ! Excusez mon jeune frère, il à la fougue de la jeunesse. Prenez ces quelques pièces en signe de dédommagements et continuons nos chemins respectifs en toute tranquillité. Personnellement, je n'ai pas encore profité de tous ces magnifiques stands de nourriture avant de repartir d'ici, et je n'aimerai pas qu'on me gâche ce plaisir héhé.

Yao venait de s'interposer entre les deux hommes calmant la situation avec sa bouche plutôt que ses poings comme il savait si bien faire. Il avait parlé assez fort pour que tout le monde présent puisse comprendre que Fudo et le voyou n'allaient pas être un soucis pour eux. Rapidement après avoir donné les quelques pièces d'or au monsieur, Yao tira le bras de son coéquipier et se fondirent une nouvelle fois dans la foule.

Continuant à le tirer et ainsi le poussant à s'écarter de ces agitations, il posa son bras sur ses épaules et le chuchota dans l'oreille.

- Soit beaucoup plus discret Fudo. Ne nous faisons pas repérer, n'oublies pas que nous avons de puissants ennemis ici, et tant que la situation ne ce sera pas arrangé pour Ren, restons discret. Surtout que ...

S'arrêtant devant un stand de traiteur, faisant mime de humer l'odeur de la nourriture, il continu alors ses chuchots à l'oreille de son compagnon.

- Surtout que quelque chose de bizarre ce passe ici. Je ne sais pas si c'est une coïncidence ou pas, mais ce foutu rendez-vous avec les Décimas, je le sens pas !

Il arrêta alors de parler pour payer un plat sous son nez, celui qui le faisait envier depuis tout à l'heure. Le déglutinant d'un seul cout, il reprit alors.

- Déjà cette fameuse tenancière de tout à l'heure ce plaignant qu'il y a trop de touristes ces derniers jours. Ensuite ce que ce mec à dit à l'instant sous entend clairement qu'une rumeur cours dans les rues, et que cette rumeur serait la présences de marines ici !

Commandant un deuxième plat au marchand, il prit l'initiative de donner des directives.

- C'est surement trop gros pour que cela soit une coïncidence. Je ne sais pas encore ce qu'il ce trame ici Fudo, mais une chose est sûre : Soyons vigilants et restons discrets pour l'instant.

Le commerçant lui coupa la parole pour lui offrir le second plat demandé. Yao le remercia chaleureusement et invita Fudo à visiter d'autres échoppes. A la seule différence prêt par rapport à toute l'heure : mine de rien, le voyou examinait du coin des yeux la place de commerce et la foule tout particulièrement ...


To be continued ...


© Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Dim 23 Oct - 14:15


Une île ordinaire.Harrier azure



Filature déjouée et rencontre.
La situation lui échappait. Se doutant que les deux hommes qu’il connaissait étaient sans doute réunis dans ce bâtiment, plusieurs choix s’offraient à lui : attendre qu’ils en sortaient ou entrer pour voir ce qu’ils y fabriquaient. Dans sa tête, tout ne faisait qu’entrer et sortir, des idées à la fois farfelues et alambiquées, mais rien de bien cohérent. Si deux personnes aussi différentes se retrouvaient dans un seul et même endroit c’était soit pour se faire la guerre soit pour faire une sorte de trêve, à moins qu’ils ne savaient pas qu’ils étaient tous les deux conviés et donc cela voudrait dire que d’autres personnes toute aussi connue devaient être présente. Tout ça pour dire qu’il n’en savait rien et que cela le perturbait, mais quand il entendit la voix d’un homme, en contrebas, avertir quelqu’un d’autre par le biais d’un escargophone, que Ren Tao était rentré par la porte de derrière, cela ne faisait plus aucun doute pour l’ancien marine : il se passait quelque chose de gros !
Sans plus attendre, mais toujours avec sa discrétion apprise après des jours de labeur, Daisuke se mit à descendre de son toit pour rejoindre la position du gars qui tentait de se faire discret. Le justicier capuchonné s’approcha du type, le zyeutant du coin d’une ruelle. Qui sait ce que faisait cet homme là.
Le type aux cheveux blancs lui disait vaguement quelque chose, mais il n’était pas très physionomiste, il aurait tout simplement pu le rencontrer quelques jours plus tôt ou même des années, il ne saurait pas le dire – ni même si c’était un simple coup d’œil ou une conversation. Ce qui était certain, c’est qu’il l’avait déjà vu quelque part. Il voulait rester là, savoir qui était cette personne, mais le temps passait, et les personne qu’il suivait pouvait à tout moment disparaitre, il devait agir vite. Cependant, agir dans la précipitation – bien que son genre – ne lui valait que de mauvaise histoire. C’est pour cette raison qu’il s’approcha lentement du type, tentant au possible de rester discret et l’approcha de manière agressive.

Essayant de ne laisser aucun espace de fuite au stalker, Daisuke s’approcha rapidement et lui parla :

« Hey. Qu’est ce qu’il se passe ici ? Je reconnais un gars qui fait une filature, t’es qui ? Et tu travailles pour qui ? »

Ne lui laissant pas le temps de répondre, il l’approcha et tenta de l’empoigner pour l’amener dans un coin sombre, histoire de rester discret – encore une fois. Il ne fallait pas se faire repérer, quitte à ne pas pouvoir savoir ce qu’il se passait à l’intérieur. Le blond ne laissait aucune chance au type de s’enfuir sans tracas. Il était fait comme un rat. Evidemment, l’autre homme ne devait pas savoir qui il était, des questions devaient fuser dans son esprit à lui aussi en plus de celle de l’ex-marine. L’Aurola voulait des réponses, et il en aurait, que ce soit par la diplomatie ou par la violence !




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 26 Oct - 9:27



Zakka Li, 4e Chevalier de l’Ordre Décimas & Kizaru


Les équipes avaient vite été déterminées et les différents pions attribués. Tout semblait se profiler pour le mieux pour le chevalier déjà lassé de cette entrevue qui ne promettait visiblement que peu de choses. Ce dernier n’avait même pas réagi aux différentes informations données par les membres présents. Bien vite, il sépara tous les membres présents et ordonna à Kizaru un simple élément qu’il exécuta sans peine.

D’une façon particulièrement rapide, trois box en platine firent leur apparition dans la pièce. Ils formaient en réalité une simple séparation entre les différents « maitres d’équipes » et étaient constitués avec une porte qui se fermerait pour rendre clos toutes les pièces ainsi créées. Une telle entreprise mit le marchand d’arme particulièrement mal à l’aise :

- Tu crois vraiment qu’on va entrer dans la gueule du loup comme ça sans rien dire.
- Il n’y a en fait aucun danger. L’autre est là simplement pour vous assurer de pouvoir converser avec votre équipe de façon tout à fait discrète et anonyme. En réalité, je n’aurai pas besoin de lui pour tous vous tuer si je le désirais.
Se déplaçant jusqu’au bar, le quatrième chevalier de l’ordre exposa alors les dernières instructions tout en se servant un petit cocktail. Le divertissement allait enfin commencer pour lui mais il se devait de préciser quelques données pour les futurs stratèges de ce jeu macabre.

- Ainsi vous avez des équipes différentes. Le but du jeu est simplement d’avoir un membre de son équipe comme survivant. Sachez quelques petites choses : dans les bâtiments, vous pourrez trouver quelques « outils » pour la réussite de votre mission. Malheureusement, certains d’entre eux sont particulièrement bien piégés. Le but est simplement pour nous de savoir si nous pouvons vous confier quelques pions à l’avenir. Le jeu commencera à la première explosion. Préparez-vous !
S’installant devant une sorte d’écran, le décima s’apprêta à siroter son jus tout en croisant les jambes. Mihael fut le premier à entrer dans le box qui se referma par la suite. Devant lui, divers écrans, des den den mushis et des retours d’escaméras. Tous connectés à son équipe, il attendait la première détonation qui, même si elle ne se faisait pas entendre à cause du box, serait visible à l’écran de son équipe : ils seraient ainsi tous en position sur le point B. Soudainement, l’écran se coupa pour montrer la tête du chevalier Décima pour une dernière parole avant que l’explosion ne retentisse sur toute l’ile.

- Je vous souhaite à tous de joyeux Decima Games !



Pendant ce temps, non loin de la sortie arrière du bâtiment, le colonel Trime se trouvait aux prises avec un individu masqué. Tout d’abord surpris par l’intervention inopinée de l’individu, Trime pensa à un Guet-appens et tenta de se saisir de son escargophone qui tomba un peu plus loin. Visiblement, l’homme qui lui faisait face le surpassait mais heureusement pour lui, il semblait également simplement vouloir discuter. Il aurait pu paniquer, se sentir menacé ou autre mais son haki de l’observation le rassura quelque peu quant aux intentions de l’individu.

- C’est pas tes oignons et je… Là !
Malgré la distance qui le séparait du bâtiment principal, il put tout de même percevoir la sortie de douze individus. Tous avaient le regard vide et semblaient se diriger vers un point particulièrement précis. Tous avaient pris la direction du quartier résidentiel nord. Trime devait réagir vite et appeler ses supérieurs pour agir au plus vite et les informer de la situation mais il venait de perdre son outil de communication. Cet intrus, visiblement, était tout de même mal tombé au point de mettre dans l’embarra le plus complet le colonel qui le lui fit ainsi donc remarquer.

- Il faut que je prévienne mes supérieurs du mouvement, laisse-moi passer !
Trime tentait ainsi de se débattre, vainement : l’individu semblait bien plus fort que lui-même et si ce dernier ne le laissait pas agir, il ne pourrait pas prévenir ses supérieurs. Bien pire encore : il ne pouvait décemment pas expliquer à quel groupe il appartenait : ça aurait été mettre en danger son groupe. Il ne devait donc compter que sur la surprise du mouvement depuis le bâtiment pour convaincre son opposant.


Malheureusement, l’explosion eut alors lieu. Laissant un vent de panique dans le quartier résidentiel nord tandis que tous les autres quartiers semblaient tout à coup au fait de ce qui venait de se passer. L’explosion fut suffisamment violente en termes de bruit pour alerter toute la population qui alla se cacher, une attaque terroriste ? Etait-ce la marine qui faisait des sienne ? Le danger semblait simplement omniprésent.

Soudainement, bon nombre de den den mushis se mirent à retentir dans toute la ville dont un qui était non loin des deux comparses hors la loi : c’était celui qui les avait pris en filature. La tension montait tout particulièrement pour cet homme qui semblait avoir de la sueur sur le visage. Tout d’abord surpris par l’explosion, il sentit que le coup de fil suivait à cet explosion mais n’écouta alors que son instinct. C’était sûr et certain : c’était aujourd’hui son heure de gloire !

Levant soudainement la tête d’un journal qu’il avait saisi pour être le plus discret possible, il bondit sur les deux membres de l’organisation criminelle en criant et l’arme au poing pour les sommer de s’arrêter. Son mousquet prêt à faire feu, il les regardait bien sûr de lui : c’était son heure de gloire et il le savait !

- Au nom de la marine je vous arrête !
Le jeune mousse ne contrôla absolument pas cette nouvelle adrénaline qui parcourait ainsi son corps et une détonation eut alors lieu tandis que beaucoup des dens dens furent décrochés un peu plus loin. Un mouvement de foule se fit alors dans toutes les directions : certains homme partirent en direction des quartiers résidentiels nord, d’autres dans les quartiers résidentiels sud et d’autres encore venaient du port ou en prenaient la direction.

C’est dans cette immense cohue que deux den den mushis sonnaient toujours, ceux de Trime et du marin qui avait pris en filature les deux hors la loi. Tout semblait maintenant partir dans tous les sens.


Vice-Amirale Malia Hijima


- Mais pourquoi ils ne répondent pas ?!
L’énervement était déjà palpable à la suite de l'explosion et c’est d’un signe de tête accompagné d’un ordre particulièrement direct que la vice-amirale demanda des informations supplémentaires.

- Soron et Tosuka. Allez voir ! Emmenez le colonel Raymond avec vous. Séparez-vous, je veux des infos.
Avec trois acquiescements, les personnes concernées sortirent alors de la pièce pour se déplacer sur les lieux indiqués. Visiblement, l’échiquier géant prenait place et les Décimas Games semblaient ne pas concerner qu’une petite arène…




Ordre de passage : Ren ou Jafar – Jafar ou Ren – Fudo – Yao – Ao

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.



Ren et Jaf : Du coup, les box sont inoffensifs et servent surtout à vous détacher les uns des autres pour agir comme bon vous semble. Il n’y a aucun danger et je répondrai aux questions que vous vous posez quant à ces derniers. Pour le reste, vous pouvez d’ores et déjà me donner en privé quels seraient vos ordres. Je dis surtout ça pour faire jouer votre équipe sur le terrain. Il y a évidemment des rapports de forces entre les personnages de vos équipes mais du coup, il faut justement que je puisse voir comment les agencer pour permettre de dire qui est tel ou tel vainqueur. Ainsi pour ne pas être biaisés par ce que le premier posterais, vous pouvez me le dire en privé.

Quelques informations supplémentaires pour bien comprendre. Vos personnages peuvent aller dans les bâtiments. Il y a trois actions qui correspondent à ce qu’ils peuvent faire dedans en relation avec les bâtiments :
- Traversée rapide : Le pion traverse le bâtiment et peut donc se déplacer très aisément pour arriver rapidement sur un lieu. Gros danger pour activation de pièges si non désactivés.
- Prudent : Le pion est moins rapide mais peut traverser le bâtiment, il y a moins de dangers pour les pièges mais ça reste vraiment moins rapide.
- Inspection minutieuse : Le pion peut entrer et voir ce qu’il se passe dans le bâtiment. Découvrir des choses intéressantes ou tomber sur des pièges dangereux. Il pourra également désactiver les pièges les plus grossiers sans problèmes.

En gros, il s'agira de ne pas décrire les actions des personnages, mais de voir les ordres et que vous donnerez, les personnages seront incarnés par le MJ. De cette façon, c'est de la stratégie pure ! Bienvenue chez les Leaders !

Si vous avez d’autres questions, hésitez pas.

Voici la carte de l’arène :


Chaque point a donc une importance :

A, B, C = Points d'apparition pour la bataille des différents groupes.
X = Place fortifiée et un peu surélevée.
1 = Bâtiment avec accès au centre.
2 = Bâtiment avec accès au centre
3 = Bâtiment avec accès au centre.
4 = Bâtiment sans accès sur le centre.
5 = Bâtiment sans accès au centre.



PnJ de Ren : Elle remarque bon que bon nombre de Den Den mushis sonnent dans les rues. Lorsqu’ils décrochent, les hommes ne parlent pas mais écoutent simplement.

Ao : Tu parviens à empêcher Trime d’agir et de décrocher son Den Den mais tu peux aussi voir qu’il te montre l’entrée d’où sortent les pions pour se diriger vers l’arène. Il y en a 12 en tout. Si tu les suis dans l’instant, tu auras été aux prises avec l’explosion première.
En fonction de où tu te déplaces, tu pourras voir certaines choses. A toi de me dire ou tu vas avant de poster que je te donne quelques infos en plus.
Le colonel Trime est niveau 28.

Fudo et Yao : Le type qui vous suivait vous agresse pour vous arrêter. Il semble un peu sûr de lui et semble particulièrement pris dans l’adrénaline : un coup part de façon inopinée.
Le marin est niveau 20.

Les autres niveaux seront dévoilés plus tard.
Pendant ce temps et au moment de l'explosion, quelque chose que vous ignorez tous puisque non présents sur les lieux s'est passé.
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 26 Oct - 14:04

  • Ren Tao
  • EVENT
Réunion macabre
Cette histoire ne me plaisait pas. Malgré mes sarcasmes et mes blagues de mauvais goût, le chevalier restait de marbre donnant une impression qui ne me plaisait guère. Il m’ignore ? Pendant quelques secondes, j’eus presque l’envie de dégainer une lame et lui sauter dessus, cependant, quand je vis le blondinet dans mon champs de vision, je redevenais sage sachant très bien que tant que l’enflure de pion était là : j’avais les mains liées. Impossible de communiquer avec l’extérieur, à moins de profiter d’un bordel extérieur, je ne pouvais que participer à ce jeu de mes deux. Tsss... Qu’est-ce que les Décimas ont à faire d’un bon stratège ? Avec des pions comme des amiraux, ils peuvent aisément conquérir une île même bien protégée, alors pourquoi se retenir ? Si j’étais eux, j’y serais déjà aller en mode “ tout azimut “, mais non, eux, ils restaient dans l’ombre, préférant se la jouer “ cool “. Putain d’idiots me disais-je... Quand on a un talent, on se doit d’en faire profit me disais-je.

Quoi qu’il en soit, j’attendais la suite pour enfin entrer là où je devais aller. Chacun ayant son petit “ coin “ faisant office de base d’opération, j’eus droit à la découverte de ma petite équipe à moi. Rien de bien transcendant, mais d’un autre côté, ce n’est pas comme si on allais nous donner une armée digne de ce nom, à nous, personne censées faire leurs preuves. Avec ou sans personnes de taille, ma stratégie serait la même et c’est donc en silence que je me mis à observer l’endroit. Une véritable salle d’opération que voilà, une salle de contrôle. Soupirant, je me rendais compte d’une chose : le manque d’action. Je suis un homme de terrain et la plupart du temps, c’est moi qui change les choses, mais là, simplement décider, ce n’est guère intéressant selon moi. Si seulement on avais le droit de zigouiller les maîtres d’équipe adverse.... Là, ça serais plaisant. Après tout, nous sommes le moyen principal de communication et d’organisation militaire, et en guerre, éliminer ce genre de personne c’est ni plus ni moins privé l’ennemi de la vue et de l’ouïe pour ne pas dire tout simplement décapiter l’autre.

“ Tsss... “


Donnant alors mes instructions, je me contentais d’une stratégie simple. Prévisible selon certain, et pourtant, il y avait bel et bien un plan derrière ces premiers pas. La réelle stratégie serait établit une fois l’ennemi s’étant dévoilé, je restais neutre pour l’instant. Restait à voir si ces deux autres cons allaient me pousser à la jouer “ berseker “ ou “ safe “. Quoi qu’il en soit, je comptais bien remporter le concours simplement pour partir au plus vite, car jusqu’à maintenant, cette “ rencontre “ n’était qu’une grosse perte de temps.


Mélina, Espionne des S.G

La demoiselle observait ce qui se passait jusqu’à ce que la panique se fasse. Visiblement, la réunion n’était pas juste une réunion, ou alors s’était simplement un hasard qu’une explosion eut lieu. Prenant son den-den mushi, la demoiselle contacta alors les compagnons encore au navire pour les tenir informer de la situation. Outre une panique générale, rien de spécial ne se passait, du moins, jusqu’à ce qu’un marine semble vouloir s’en prendre à Fudo et Yao. Dommage, le temps de réaction de la belle serait trop court, mais Yao et Fudo étaient largement suffisant pour se sortir de ce cas. La miss se contentait de rester cachée et faire son rapport aux autres. Ils n’allaient pas intervenir, il fallait attendre de voir et comprendre ce qui se passait avant d’agir. Idem pour Ren, il fallait attendre du mouvement avant de paniquer ou non.

Restant calme donc, suivant les instructions d’Ayabusa, la miss se remit à se balader, usant de la panique générale aux alentours pour continuer de se faufiler et prévenir en cas de grabuge ou embuscade qui s’annonce.
Commentaire


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 26 Oct - 17:28




LIVE AS A KING


Gambit Decima #3

Après que chaque hors-la-loi se soit justifié ou non sur les actes cités par le Chevalier Decima, de nouveaux événements vinrent rapidement rendre les choses plus intéressantes. En effet, Ja’far avait dû choisir un chef d’équipe pour mener une bataille contre deux autres équipes menées par Ren et une personne dont il n’avait guère retenu le nom. Tout ça pouvait se révéler intéressant, même si la stratégie pure était loin d’être le pêché mignon de notre Leader de la Ligue des Assassins. Lui était plutôt un homme de terrain, préférant largement utiliser ses poings plutôt que ses méninges. Mais pour autant, ce n’était pas un débile profond. Lorsque c’était nécessaire, il était capable de tenir ce rôle de dirigeant des opérations. Après tout, il s’agissait de son rôle au sein de son groupe, à la base.

Quoi qu’il en soit, une fois les équipes choisies, l’ex-Amiral de la Marine fit en sorte de créer trois « box » suffisamment grandes pour accueillir une personne et sûrement certains outils particuliers. Le but était simple : chacun des invités se devait d’entrer dans le box qui lui était approprié pour la suite des opérations. Ne réfléchissant donc pas plus particulièrement à cela, l’Al-Ta’ir s’avança et entra lentement dans le sien. A l’intérieur, il put voir diverses choses : des écrans, des den den mushis et des retours d’escaméras.

Intéressant..
Il allait donc pouvoir visualiser toute l’action depuis cet endroit et voir ainsi évoluer son équipe sur le terrain. Il n’y avait alors plus qu’à donner les premiers ordres à exécuter, et c’est ce qu’il ne tarda guère à faire. Très vite, il fit en sorte de placer chacun de ses « pions » à certains emplacements stratégiques de façon à les faire évoluer à la fois avec violence et retenue. Restait plus qu’à savoir ce que les deux autres avaient fait de leur côté et ainsi être témoin des futurs événements.

Et puis surtout, l’Al-Ta’ir ne pouvait s’empêcher de se demander ce qui arriverait aux deux perdants du jeu. Seraient-ils tués ? Ou encore transformés en pions eux-mêmes ? Dans tous les cas, Ja’far se trouvait dans une situation délicate, pris entre deux camps : Decima et Gouvernement Mondial.




© By Halloween



Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 26 Oct - 20:28



- Gambit decima -


La vieille attrapa l'ancêtre pendant sa chute, elle fut aussitôt tirée vers le bas et sans la faible prise qu'elle avait sur mon bras elle aurait rejoint le croûton impoli au sol. Remarquant les vieux dans leur passionnant combat contre la pesanteur, je les aidais à se relever tandis que Yao calmait la foule attirée par l’événement. Une fois son intervention terminée, il jeta quelques pièces aux carcasses en devenir et m'extirpa hors de cette petite scène en me tenant fermement par le bras. A cet instant, je remarquai l'erreur que j'avais commise, attirer l'attention dans ce genre de contexte n'était vraiment pas une bonne idée. Cela faisait peu de temps que j'avais quitté Ren et je venais de merder, encore une fois ! Une fois hors de la masse, mon aînée passa son bras sur ma nuque avant de me murmurer quelques mots. Ses remarques étaient justes, je devais apprendre à me tenir et à être plus vigilant, surtout que notre boss traitait avec les décimas non loin-d'ici. Néanmoins, je pus tirer une légère satisfaction de ce que j'avais déclenché: nous venions de mettre le doigt sur quelque chose d'important. Quand bien même cela n'était qu'une rumeur, le discours de la tenancière corroborait le tout. Le gouvernement mondial était puissant, bien plus que les décimas et c'était d'ailleurs pour cela que ces derniers n'avaient toujours point atteint leur objectif. Après tout, une chose était évidente, les décimas, le gouvernement mondial et même les Shadow Ghost avaient la même nature. C'étaient ni plus ni moins des gangs. Des gangs qui étaient différenciés seulement par leur histoire et leur envergure, c'était justement cela qui - à mon humble avis - rendait le GM le plus légitime . Ainsi cette instance bleue pouvait assurément réussir à prendre place sur l'île sans pour autant alerter les décimas, elle savait comment ils pouvaient fonctionner puisqu'elle était au fond la même chose avec au final bien plus d'expérience.

L'arlequin reçut de quoi continuer son festin et m'invita alors à jeter un œil aux autres échoppes. J'hochais la tête pour acquiescer, mais aussi car l'amicale leçon qu'il venait de me faire fut bien intégrée dans mon crâne. Notre balade reprenait son court dans le calme, je me déplaçais d'échoppe en échoppe lentement mais sûrement, en prenant le temps de sympathiser avec les commerçants de temps à autres. Agir normalement, comme un bon civil. Un des marchands me fit même goûter une brochette de poulet ! Dans un but lucratif évidemment, puisqu'il souhaitait que celle-ci me plaise afin de m'en vendre encore plus. Et le bougre eut raison, puisque ce petit goût épicé donna une grosse claque à mes papilles gustatives. Je me délectais donc de ce repas lorsque une explosion retentit sur toute l'île. Je me tournai d'un coup vers ce qui me semblais être la source de cette dernière. J'y découvris que quelques serpentins de fumée qui commençaient déjà à se dissiper dans le ciel tandis que la foule était en train de paniquer. Que venait-il de se passer ? L'explosion semblait s'être produite dans l'un des quartiers résidentiels, peut-être au nord de là où j'avais laissé Ren. Mon leader était-il impliquée dans cette dernière ? Cela n'avait aucun sens, pourquoi irait-il faire ça alors qu'il était censé négocier avec les décimas ? Peut-être était-ce le fruit de l'organisation criminelle qui nous avait convoquée ici, néanmoins je n'y trouvais toujours pas de raison. Puis ce fut en voyant un type foncer vers Yao et moi que j'eus une autre idée: le GM était-il derrière cela ? Par réflexe j'ouvris le poing afin de faire apparaître ma zone à environ cinq mètres de moi - afin qu'elle englobe le marine, Yao et moi même - puis je continuais mon raisonnement. Si c'était un acte du GM, Ren était sûrement dans le pétrin et je me devais d'agir, je n'allais pas laisser mon boss dans la merde, je ne l'aurais permis. Nos ennemis allaient le payer, plus jamais je ne perdrais l'un des miens, je l'avais dit ! Mon sang bouillonnait tandis que j'observais le visage du type qui était en train de se déclarer comme un marine, il nous pointait avec son fusil et semblait lui aussi être pris de court, et peut-être le fait de voir ma zone accentuait cela. Un novice ? Ses doigts bougèrent de façon anarchique autour de la gâchette avant de s'y poser promptement, ça m'indiqua que c'était l'heure d'agir. Je commençais moi aussi à jouer avec mes petits doigts tout en indiquant à Yao que je comptais bien passer à l'action.

-Il nous le faut vivant, il devrait vite craquer.

Sur ces mots, une brochette de poulet tomba au pied de Yao lorsque la détonation se fit entendre, je n'étais plus là et mon aîné avait un nouveau compagnon à ses côtés. Je découvris la scène en me retournant vers ces deux-là, tandis que Yao était en mesure de me voir saisir ma batte et courir vers eux, le marine me faisait dos. Le coup était parti devant lui et je n'osais guère me demander si la balle avait touché un civil fuyard ou non. Je comptais sur mon aîné pour commencer les festivités, il fallait faire vite car les marines étaient bel et bien sur cette île, nous venions d'avoir confirmation. Les renforts étaient sans doute en route. L'objectif était simple dans ma tête: capturer rapidement ce type et le ramener au navire ou du moins dans un petit coin sombre du quartier afin de commencer à lui tirer les vers du nez. C'était là le seul moyen de savoir ce qui était en train de se dérouler à notre insu.



résumé:
 

_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Jeu 27 Oct - 14:10



Gambit Décima
★ Décimas & Hors-la(loi ... Nous ne sommes pas les seuls sur l'île !

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
Toujours aux aguets, les soupçons s'avéraient être véridiques.



Depuis les paroles du civil et les rumeurs de marines sur l'île, Yao avait discrètement changé de comportement. Il ne cessait de se retourner sans se faire remarquer, d'analyser les personnes autour de lui et de retenir leur tête afin de savoir si oui ou non certaines étaient suspectes ou un peu trop présentes à son gout.
Fudo, lui, n'avait pas le même genre de comportement. Il semblait avoir enfin comprit la notion de "rester discret" et agissait comme un touriste lambda, décidant lui aussi de gouter la nourriture locale, sans trop faire gaffe au monde qui l'entourait.

Alors qu'ils venaient de faire le tour de la place du marché et avaient humés toutes les bonnes odeurs du coin, Yao proposa à son camarade de continuer leur chemin en se dirigeant vers la rue des boutiques. Après tout, si Fudo voulait vraiment une batte, il avait plus de chance de la trouver là-bas que prêt d'un stand de bouffe.

Continuant leur petite balade, s'échappant progressivement de la foule, un évènement assez intriguant ce produisit. Une énorme explosion eut lieu à tel point que l'écho résonnait à travers toute l'île. Ce fut un moment de panique générale. Les civils ne savaient plus ou donner de la tête et hurlaient, couraient sans s'arrêter.
Les deux Hors-la-loi étaient sur leur garde, et comme tout le monde présent aux alentours, avaient stoppés leur marche pour pouvoir comprendre ce qu'il ce passait !
Mais dans tout ce bordel, une autre chose intrigua l'ouïe du Yakuza...

Un Den De sonna sans s'arrêter. Fudo et Yao eurent à peu prêt le même réflexe et se retournèrent, visionnant cet homme qui fonçait vers eux, proclamant être un élu de la justice. Un petit sourire s'afficha sur les lèvres du Yakuza. Il avait plutôt une bonne paire de cojones pour s'attaquer à eux deux tout seul.

- Dommage, j'en aurai bien fait de la bouillie. Héhé.


Fudo réagit en premier. Il créa aussitôt une bulle et interposa sa position avec celui du marin. Un coup de feu partit juste après, touchant alors une dame qui courait à quelques mètres à peine. Ce jeune homme ... De grosses gouttes de sueurs tombaient de son crâne, il était en zit. Ce n'était qu'un amateur.

Une milliseconde après la détonation, Yao posa une de ses mains sur le canon du mousquet et l'abaissa à terre, soufflant dans l'oreille du marin avant de le mettre KO.

- Ce n'est pas très gentil de tirer sur d'innocentes dames. Et encore moins de s'attaquer à nous tout seul, petit con ! Shaolin Kung-Fu - Hie !

De son autre bras, il fendit l'air et tapa verticalement le crâne du mousse qui tomba sur le coup. Il était bien trop faible pour pouvoir résister à sa force dans un coup direct, ce qui facilitait d'ailleurs grandement la tâche du Yakuza ...
Regardant le corps inerte du marin dans les vapes, Yao se retourna alors vers son camarade.

- On le prend, on se barre et on le travail quand il se réveil. Tout ça avant que quelqu'un nous remarque, ça serait cool !


Ouais, car dans tout ce merdier, personne n'avait remarquer le mousse à terre ou encore la dame qui c'était prit une balle perdue et qui hurlait de douleur. Mais son instinct lui disait qu'il fallait vite déguerpir car cela ne serait trop tarder.
Fouillant la veste du marine, il prit alors son Den Den et le mit dans une poche. Puis Yao commença à le soulever avant que Fudo ne vienne l'aider. Bon, maintenant il fallait trouver un endroit plutôt discretos pour faire parler ce foutu marine ...

[...]

Quelques minutes après ...

Un bon gros chassé dans le verrou, et le tour était joué en moins de deux ! La porte s'encastra dans le mur et les deux criminelles pouvaient désormais pénétrer la cave de cette boutique avec leur nouveau divertissement !

Vérifiant que la cave était bien vide, Yao posa finalement le mousse contre un pilier en bois et referma les portes derrière eux. Il regarda alors Fudo d'un air assez enfantin, comme ci il était content de la tournure des évènements ...

- Bon, j'le réveille et tu commences ou vice-versa ? ... Et puis merde je le réveille en premier héhé !

S'approchant du corps encore insconscient du jeune marine, yao fit craquer ses doigts avant d'entamer un "réveil difficile" ...

- ON SE REVEILLE PETIT CON !!! C'EST FINI LA SIESTE MERDEUX !!!

Hurlant dans ses oreilles, le secouant de haut en bas ou de droite à gauche, lui filant de grosses gifles dans la gueule, que ce soit en revers ou en coups droit, Yao faisait toujours pour réveiller sympathiquement leur nouvel ami.



To be continued ...


© Never-Utopia



Technique utilisée:
 

PS 1 : Papy Nils m'a autoriser de OneShoot le petit mousse, étant donné la différence de niveau.
PS 2 : Fudo m'a autorisé à PNJiser son personnage pour qu'on aille dans la cave. Tout ça est prévu ensemble et via Skype.
PS 3 : C'est fini la PS3 on est passé à la PS4 maintenant :3
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 29 Oct - 16:36


Une île ordinaire.Harrier azure



Donne moi ton nom.
Face à ce genre de situation, l’ancien ne savait jamais trop comment réagir. Etre violent ou au mieux tenter de rester serein. Il n’avait pas l’habitude de ce genre de compromis, préférant une situation claire plutôt qu’un enchevêtrement de questions. Cette fois, il ne savait pas grand-chose. Juste que Ren et Ja’far se trouvait dans ce bâtiment et que des types les surveillaient. Ce n’était rien, mais cela ne présageait rien du tout de bon.
Il se crispa quand le type lui répondit que ce n’était pas ses oignons. Raffermissant sa prise sur le colonel, l’ancien contre-amiral grogna avant de lui parler sur un ton encore plus menaçant.

« T’en sais quoi, vermine ? »

Il tourna cependant la tête pour voir ce que le type aux cheveux blancs lui montrait. C’était un groupe d’hommes et de femmes. Grâce a ses yeux perçants, Ao pu aisément voir le visage de chacun d’entre eux, et se rendit compte qu’ils avaient le regard aussi vide que le Colonel qu’il avait combattu, sur Shabondy, et cela fit tilt dans sa tête : les Décimas. Violemment, il accrocha le marine incognito quand il annonça devoir contacter ses supérieurs en tentant de se détacher de ses liens. Tout devenait clair dans la tête de Daisuke.

« Que font les Décimas sur cette île ? Réponds ! »

Sans attendre de réponse supplémentaire de l’individu, il le fit glisser contre le mur contre lequel il avait coincé pour attraper le Den-den Mushi au sol. Si ce gars surveillait les Décimas, il ne pouvait s’agir que du gouvernement mondial – aucune autre institution ne pouvait s’y intéressait – ou peut être la révolution. Tout ceci n’était que supposition, mais l’ancien marine ne pu vraiment se poser d’autres questions qu’une explosion eu lieu non loin de là. De la fumée se précipitaient partout, mais Daisuke tenait bon. Il lui fallait d’abord des informations. Partir maintenant ne servait à rien et c’était plus dangereux qu’autre chose. Il ne connaissait rien de la situation, et à voir la tête du jeune homme, il devait être à peine plus renseigné.

« T’es un marine, n’est ce pas – ou un membre du gouvernement ?! Réponds à cet appel, dis leur ce que tu as appris et explique leur ta situation. Ensuite, tu me passe ton supérieur, il faut qu’on parle, lui et moi. »

C’était un coup de poker, car il savait très bien dans quelle situation il avait quitté la marine et si ce n’était pas un marine, il aurait l’air fin. Il regardait intensément le marine présumé et ouvrit la conversation. Si le jeune homme aux cheveux blancs ne répondait pas correctement à son supérieur, il ne le laisserait pas continuer et prendrait directement la parole/ Il lui mettrait un coup bien placé pour l’empêcher de parler, voire même de bouger. Cependant, si l’inverse devait se passer, il le laisserait parler et prendrait la parole uniquement quand son tour viendrait.

« Bonjour. Je suis Ao Haruya. Expliquez-moi la situation, sinon l’homme devant moi sera mort la prochaine fois que vous le verrez. Ne me cachez rien, sinon ce sera la même sentence… »

Laissant un blanc, il attendrait une réponse de la personne au bout du fil et encore une fois, si rien n’était dit, il ajouterait simplement :
« Si vous êtes de la marine, alors je suis de votre côté. »
Il ne savait pas qui serait au bout du fil et il ne se doutait pas que c’était probablement une de ses connaissances. Bien évidemment, et comme depuis qu’il se balade sous cette apparence, il s’était changé la voix, faisant bien en sorte qu’on ne puisse pas le reconnaitre. Tout ce qu’il voulait c’était d’abord des informations, et en fonction d’elles, il agira – ou non.




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 4 Nov - 1:58



Zakka Li, 4e Chevalier de l’Ordre Décimas & Kizaru


Tandis qu’il sirotait tranquillement son jus, le quatrième chevalier de l’ordre haussa un sourcil en apercevant au loin ce qu’il se passait. Habitué à être envoyé en éclaireur, il parvenait à comprendre ce qui se passait autour de lui et notamment pour cet évènement, il n’eut que ce simple toc pour exprimer son étonnement.

- Tiens ? Un a compris directement ?
De son côté, l’ex amiral ne bougeait toujours pas d’un pouce. Le regard vide, il scrutait l’horizon sans but. Trop reculé dans la pièce, il était encore invisible pour les personnes à l’extérieur.


Pions : Ryma Silou, Kuromi Chihiro, Gérard Bouchard


Le coup de sifflet fut très vite donné et les équipes commencèrent leurs premiers déplacements avec des ordres précis et clairs. Les capitaines d’équipes étant les plus précieux et avec les meilleurs capacités, ils étaient également des proies de choix. Un premier homme de type armoire à glace entra dans le bâtiment 1 à vive allure. Ne se souciant que des ordres qu’il avait reçu de Ren, il se fit tout bonnement découper en rondelles ou presque : vacillant, il était encore dans l’embrasure de la porte de sortie avec une jambe et un bras en moins.

Les pions de Ren arrivant en place, c’est avec fulgurance que le capitaine de l’équipe de Ja’far passa par le même bâtiment en évitant les pièges. Particulièrement rapide, cette dernière était à l’abri d’une quelconque réaction d’éventuels individus à l’intérieur terminant ainsi sa course par l’achèvement de la brute dans l’embrasure de la porte. Un coup simple et rapide qui n’enleva tout simplement rien à la discrétion première de la fillette.

De son côté, le sabreur de Ja’Far entra dans le bâtiment 3. Soudainement un son strident et une perte de signal totale parvint aux écrans du hors-la-loi. Visiblement, de puissants brouilleurs couvraient ce bâtiment et l’homme envoyé risquait de ne plus entendre le moindre ordre donné par ce biais. Fort heureusement, le dernier homme envoyé dans le bâtiment 2 pouvait potentiellement mieux s’en sortir. Alors qu’il restait caché de ses ennemis, il fut tout de même repéré par un autre pion à l’arc en hauteur plutôt bien caché. Un évènement aurait cependant pu interloquer l’Al-Ta’ir lors de la réception des images : en effet, le bâtiment 2 semblait renfermer un trésor, une sorte de container était placé à l’intérieur et il était ainsi le seul à le savoir pour le moment.

Etrangement… aucun des deux hors-la-loi ne semblait avoir vu d’hommes à Mihael… coïncidence ?


Contre Amiral Tosuka & colonel Raymond en civil


L’homme arriva sur place assez rapidement mais fut tout de même alerté par le corps d’une femme au sol, visiblement tuée par balle. La panique s’était visiblement répandue sur l’ile et beaucoup des habitants s’étaient simplement réfugiés dans les maisons. Se saisissant de son den den mushi, le contre-amiral contacta alors son supérieur en charge de la mission express du jour.

- Il a disparu. Pas de Den den Mushi… il sonne toujours ?
- Oui et on a toujours pas de réponse.
- Très bien, je vais essayer de trouver un témoin qui m’en dira plus. Par contre, on va avoir un problème…
- Quoi encore ?
- Une civile est décédée.
La vice-amirale bouillait intérieurement. Certes, il s’était agi d’une mission discutée et organisée dans la précipitation mais elle avait pourtant été formée à ça. Grinçant des dents, elle grimaça avant de savoir qu’il s’agissait déjà des nouveaux fauteurs de troubles… à moins que ce ne soit l’autre qui ne voulait en faire qu’à sa tête.

Le colonel Raymond sortit un peu plus loin de sa cachette pour parlementer avec le contre-amiral. Bien caché depuis les débuts alors qu’il avait dit aller au port, il était finalement resté dans les parages après avoir aperçu du coin de l’œil les deux criminels. Sans vraiment les avoir suivi, il espérait que tout se résoudrait assez vite et il se savait pas assez puissant pour agir seul même avec l’autre téméraire. Ainsi, il aurait pu contacter le patron mais il n’en eut simplement pas le temps. Se présentant au contre-amiral, Raymond expliqua qu’il avait vu le pouvoir de Fudo sans vraiment être sûr. L’explosion avait alerté ses sens et peu de temps après, ils avaient disparu. D’un commun accord, les deux allaient mener l’enquête dans le quartier commerçant.

Les civils décidèrent de ne pas aider ce qui ne facilita pas la tâche des agents du gouvernement qui, de fait, étaient encore loin de la cachette des deux criminels.



Le mousse se réveilla difficilement et semblait à la fois perdu et déçu. Empli de désillusion par rapport à sa propre force, il ne put que cracher au visage de celui qui le retenait prisonnier. Il tenait à ses valeurs de marine et à son intégrité à son service au sein de l’institution. Visiblement il semblait y tenir tout particulièrement bien plus qu’à sa propre vie. Si jamais il était retrouvé mort, il serait décédé en martyre, si jamais il survivait, c’était la promotion assurée ! Dans tous les cas il était « presque gagnant ». Si jamais le duo allait trop loin, le pauvre mousse ne pourrait faire autrement que de hurler.


Contre Amirale Soron & colonel Trime

Le colonel obtempéra aux demandes de l’homme. Après tout, c’était également pour le bien de la mission. Se saisissant de l’appareil, il contacta la vice-amirale pour lui faire part de sa découverte et du mouvement d’hommes depuis le bâtiment. Un temps passa pendant les explications qui sembla durer une éternité. L’homme se présenta mais la vice-amirale n’en fit pas autant : la véhémence des propos proférés par l’inconnu étaient de trop pour la jeune femme déjà sous pression et elle rogna son frein avant de répondre le plus posément possible.

- Se présenter et commencer par des menaces n’est pas la meilleure des présentations pour saluer le gouvernement et se dire son allié jeune imbécile.
Visiblement, elle paraissait quelque peu lasse de la bêtise humaine. D’un côté, elle devait gérer des mousses particulièrement hors de contrôle, de l’autre des civils qui se présentaient comme alliés alors qu’ils n’avaient pas idée d’à qui ils avaient à faire. Il faut être véritablement inconscient pour agir de la sorte. Heureusement que le contre-amiral était en route suite à l’explosion.

- Bref. Ao haruquoya ou Ao Ushuaia, allez donc vous mettre à l’abri. C’est la cour des grands ici, pas votre cour de récréation. Sachez juste que si vous faites du mal à mon subordonné, je n’aurai d’autre choix que de vous arrêter.
Elle n’avait pas besoin d’en dire plus. Elle en avait d’ailleurs bien trop dit et avait par conséquent raccroché sans autre forme de procédure alors que l’autre contre-amiral arrivait finalement dans la ruelle.

- Alors comme ça on menace mes collègues ?
Aline serrait le poing. Passablement énervée par le ton qui avait été employé jusque-là, elle pensait sans doute que le sarcasme était dès lors sa meilleure option et son allure civile et frêle paraissait contraster avec sa parfaite maitrise et allure physique. Il était maintenant temps de mettre les points sur les I : choisir de s’en prendre à un membre du gouvernement, c’est se déclarer en tant qu’ennemi. Elle espérait simplement que l’homme avait eu de bonnes raisons de s’en prendre à lui de cette façon.




Ordre de passage : Ren – Jafar – Fudo – Yao – Ao

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.



Ren : Ton armoire à glace se fait dézinguée par les pièges et achevée par la capitaine de l’équipe de Ja’Far. Ton sabreur a repéré l’ennemi mais il est également repéré par lui (par ennemi, j’entends le capitaine). Les deux autres sont là ou tu le souhaitais, ils n’ont pas été repérés et je ne vais donc par révéler la position ici.

Jaf : Ton sabreur se perd dans le bâtiment 3, tu ne parviens plus à le contacter et tu perds le signal. Ton tireur se fait remarquer dans le bâtiment 2 vu qu’il est plus exposé que les autres. Il se fait remarquer par un homme sur un toit du bâtiment 1 que tu ne peux pas percevoir véritablement. Tu remarques tout de même un container intéressant dans ce bâtiment 2.
Le dernier homme de ton équipe n’est pas repéré pour le moment, il fait donc ce que tu attendais de lui. Je ne révèle donc pas son action.
Pour ta capitaine : elle se fait repérer et est entrée dans le bâtiment 1. Elle peut affronter le sabreur de l’équipe de Ren du coup.



Quelques informations supplémentaires pour bien comprendre. Vos personnages peuvent aller dans les bâtiments. Il y a trois actions qui correspondent à ce qu’ils peuvent faire dedans en relation avec les bâtiments :
- Traversée rapide : Le pion traverse le bâtiment et peut donc se déplacer très aisément pour arriver rapidement sur un lieu. Gros danger pour activation de pièges si non désactivés.
- Prudent : Le pion est moins rapide mais peut traverser le bâtiment, il y a moins de dangers pour les pièges mais ça reste vraiment moins rapide.
- Inspection minutieuse : Le pion peut entrer et voir ce qu’il se passe dans le bâtiment. Découvrir des choses intéressantes ou tomber sur des pièges dangereux. Il pourra également désactiver les pièges les plus grossiers sans problèmes.

En gros, il s'agira de ne pas décrire les actions des personnages, mais de voir les ordres et que vous donnerez, les personnages seront incarnés par le MJ. De cette façon, c'est de la stratégie pure ! Bienvenue chez les Leaders !

Si vous avez d’autres questions, hésitez pas.

Voici la carte de l’arène :


Chaque point a donc une importance :

A, B, C = Points d'apparition pour la bataille des différents groupes.
X = Place fortifiée et un peu surélevée.
1 = Bâtiment avec accès au centre. Pièges déjà activés donc y en a plus. Rien à l’intérieur d’intéressant.
2 = Bâtiment avec accès au centre avec un truc qui semble étrange dans des containers.
3 = Bâtiment avec accès au centre. Présence de brouilleur, impossible de communiquer des ordres aux membres entrés.
4 = Bâtiment sans accès sur le centre.
5 = Bâtiment sans accès au centre.



Ao : Le marin obtempère et te passe donc le den den dès qu’il a fini. La vice amirale ne parle pas forcément et semble plus ou moins te dire de te calmer. Avec tout ce qui se passe et vu que ça n’avait pas décroché de suite, une contre-amirale s’est déplacée.
Tu ne connais pas le niveau de Aline Soron.
Le colonel Trime est niveau 28.

Fudo et Yao : Lors du réveil vous êtes confrontés à la hargne du mousse qui semble ne rien lacher. Pendant ce temps, le colonel Raymond et le contre-amiral semblent à votre rechercher, votre cachette est toujours effective mais si vous décidez de sortir, vous vous exposez au danger de vous faire repérer.
Le marin est niveau 20.

Les autres niveaux seront dévoilés plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 4 Nov - 15:28

  • Ren Tao
  • EVENT
Réunion macabre
Le petit jeu commençait et rapidement les gens avaient des résultats sur leurs ordres. Visiblement, même en étant vigilent, on se prenais des surprises dans la poire. Ainsi donc, quoi qu’on fasse, sans réelle connaissance du terrain, s’était peine perdue. Avec une certaine attitude zen pour le moment, j’observais un de mes pions se faire lamentablement éliminer, alors qu’il est censé être le “ tank “ du groupe. Pfff... Déjà las de ce petit jeu bon enfant, je me contentais de grogner.

“ Lamentable... “

Ces pions étaient d’une utilité frôlant le -10. Ce genre de “ bataille “ n’était pas du tout mon genre, puisque moi, je suis normalement sur le terrain et je suis le pion qui change la donne. Là, le fait de simplement diriger sans pouvoir nettoyer la merde des autres, s’était une chose qui m’ennuyais au plus haut point. Comme combattre sans pouvoir utiliser son style fétiche. Ainsi donc, observant les pions agir, certains approcher ou autre, je me contentais d’adapter ma stratégie, partant du principe que de toute manière ça allait être du hasard.
De ce fait, j’optais pour quelque chose de plus extrême, qui rappellerait sans doute mon coup de Shabaody. Si l’ennemi survivait à cette attaque, il n’en resterait pas grand chose et si elle esquivait, tant mieux. Mes ordres distribués, j’attendais simplement de voir ce que ça allait donner. Cependant, une chose avait changer : mon regard vis à vis de mes pions. Autrefois joueur, via la seule mort d’une personne censée être forte, je ne voyais là que des faibles, incapable de remplir un objectif simple. Et qu’on ne me fasse pas croire que ce sont mes choix qui ont menés à cette perte, le bourrin était juste un incapable qui ne tenait pas face à un coup...

Soit ils se débrouillaient en suivant mes ordres, soient ils allaient mourir purement et simplement sans que je m’en soucis guère. Quel dommage que les den den noirs ne marchent pas... Pour sûr l’anticipation des actions aurait été plus facile.



Mélina, Espionne des S.G

La demoiselle marchait, jouait les civils à la perfection et cela l’aidait à jouer un rôle crucial : observatrice. L’espionne faisant son affaire, observant au loin certaines personnes, elle comprit bien vite que des gens se mettaient à la recherche de ses compagnons et c’est donc sans mal qu’elle se cacha pour appeler rapidement ses amis sans doute occupés à s’amuser avec leur ex compagnon.

“ Hey... Vous allez avoir de la compagnie, pensez à bouger d’endroit ou bien rester cacher, vais essayer une petite diversion. “

Ne sachant pas si Yao ou Fudo avaient écoutés correctement, elle raccrocha avant de rester à une centaines de mètres du contre-amiral et son compagnon et quand celle-ci eu l’impression qu’ils chauffaient de trop, elle vint donc à crier. Un hurlement qui pouvait laisser penser à une agression. Le but ? Détourner l’attention des deux hommes, voir carrément changer leurs trajectoire. Ni une ni deux, elle se dirigea dans une autre direction restant toujours “ caché “ à sa façon. Et si ces deux là arrivaient à l’attraper, le plan b serait utilisé : mimé le fait d’être blessé ou choqué par l’explosion de tout à l’heure.
Commentaire


résumé:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Ja'far Al-Ta'ir
Aokyû
avatar
Messages : 648
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
37/75  (37/75)
Expériences:
216/350  (216/350)
Berrys: 17.415.157.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Ven 4 Nov - 15:36




LIVE AS A KING


Gambit Decima #4

La « Battle Royale » venait tout juste de commencer entre les trois invités des Decimas. Chaque dirigeant s’était empressé de faire certains choix afin de pouvoir positionner ses soldats sur le terrain, et leurs actions étaient ensuite elles-aussi retransmises grâce à des écrans. Toutefois, bien que Ja’far se soit forcé à accepter ce « défi » pour répondre aux attentes du Gouvernement Mondial en suivant le cours de la réunion, il réalisa bien assez tôt que ce n’était vraiment pas quelque chose qu’il souhaitait faire. La mort d’un des hommes de Ren lui ouvrit soudainement les yeux, l’obligeant à s’écarter des commandes en restant silencieux. Cela ne faisait que commencer, et pourtant il venait déjà de décider qu’il ne prendrait guère part à la suite de ce test affreux.

C’est pour cela que, dans un accès de colère, il enfonça violemment son bras bionique en plein milieu des différents écrans pour les détruire. Il comptait tout simplement arrêter cette mascarade. De cette façon, les Decima n’aurait aucun résultat puisque seul Ren resterait en lice, sans aucun moyen d’aller jusqu’au bout du test et ainsi leur montrer ses capacités de dirigeant des troupes. Cela pouvait paraître égoïste de la part du Leader des Assassins, mais c’était aussi une façon de l’aider, en quelque sorte. Pourquoi tomber dans le piège de ces individus ? Pourquoi leur prouver qu’ils sont supérieurs en s’abaissant au niveau de sujets d’expérience ?

Le hors-la-loi était bien conscient de ce qu’il pouvait lui arriver, à lui ou encore à ses proches, mais il se devait d’agir de la sorte. Il avait peut-être perdu son essence, celle qui faisait de lui un être incroyablement bon, mais il ne s’était pas séparé de son intégrité. Approchant alors son bras bionique près de son visage, il décida de murmurer quelques mots à l’égard des membres du Gouvernement Mondial.
Je sais que vous m’entendez. Je sais que vous me surveillez de toutes les façons possibles. Mais sachez une chose, je ne prendrai pas part à cette tuerie. Je n’enverrai pas un innocent de plus à la mort juste pour satisfaire vos exigences.
Tout était dit. Il ne restait plus qu’à savoir de quelle manière le Gouvernement allait agir, s’il se décidait d’agir. Et puis surtout, quelle serait la réaction du Chevalier Decima suite à cet arrêt brusque du jeu de la part de l’Assassin ? Décidant finalement de se tourner en direction d’une des parois du cube le retenant « prisonnier », l’Al-Ta’ir recouvra son bras d’Armement et frappa de toutes ses forces dans l’espoir de le faire céder.




© By Halloween



Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 5 Nov - 14:18



- Gambit decima -


Suite à la détonation, mon aîné ne perdit point de temps et fit montre de son incroyable puissance. Ce fut d'un vif coup porté à la tempe que le mousse fut assomé, suite à ça Yao embarqua le corps inerte avant de quitter les lieux. Tout fut rapide et quelques instants après avoir cavaler à travers le quartier, en passant par de petites ruelles lorsque nous avions la possibilité, nous arrivâmes devant une petite boutique que Yao jugea suffisamment discrète. Le panonceau de la boutique affichait fermé, cela était parfait et bientôt nous nous retrouvâmes à l'intérieur de la boutique. Néanmoins, si nous étions rentrés par la force, les acolytes du comateux auraient pu facilement être alerté par d'éventuels signes d'effraction, s'ils passaient dans le coin. Ainsi, j'usai de mon pouvoir afin de nous faire pénétrer dans la maison, la zone était bien plus petite que d'habitude, le minimum syndical: un peu moins de deux mètres de diamètre et elle était centrée sur la porte. En somme, juste de quoi me téléporter derrière cette dernière afin de faire entrer Yao sans soucis. Ainsi tout était clean et pendant que Yao était en train de défoncer la porte de la cave, j'observais méticuleusement les différentes bouteilles d'alcool présentes sur les étagères du bazar.

-Pourquoi pas... -dis-je en récupérant une qui était apparemment un Grand Cru de 1486.

Yao semblait en avoir fini avec cette terrible porte, je le rejoins donc dans la cave avant que mon aîné nous enferme dedans avec le jeune mousse. On le disposa au pied d'un pilier en bois avant de se demander qui allait commencer. Yao n'attendit guère ma réponse et réveilla le mousse d'une série de gifle et de revers. Le marine se réveilla et cracha au visage de l'arlequin. Ne désirant pas la mort immédiate du mousse, je posais ma main sur l'épaule de Yao avant de lui murmurer quelques mots à l'oreille.

-On a prit des risques en venant ici, tu te défouleras sur lui quand il nous aura donner les informations utiles. Sinon cette prise de risque aura été inutile...

Je n'apprenais rien à Yao qui était plus expérimenté que moi. Néanmoins j'étais le premier à savoir que dans le feu de l'action on pouvait facilement oublier le plus important et ainsi faire des choses regrettables. Nous avions peu de temps, nous savions très bien que des types étaient déjà à nos trousses, il fallait faire vite. Je déposais la bouteille d'alcool au sol avant de m'accroupir face au mousse. Il affichait une expression de déception. Je le comprenais, ce type était sans aucun doute un débutant, il vouait peut-être un culte pour le gouvernement mondial et souhaitait en gravir les échelons le plus rapidement possible. En cela, nous n'étions pas si différent tous les deux. Peut-être qu'il allait lui aussi vivre des pertes semblables aux miennes, des échecs et des remises en question. En tout cas, il venait d'échouer ici et désirait sûrement tout faire pour ne pas rendre cet échec trop important pour sa carrière: Il n'allait pas coopérer facilement. Je décidai donc de prendre la température avec une question basique, les marines avaient-ils déjà fait le lien entre nous et Ren ?

-On va commencer par un truc simple. Que savez-vous, toi et tes complices, à propos de nous deux ? On ne choisit pas d'abattre quelqu'un au faciès tout de même, surtout quand on est un fier marine comme toi !

Le mousse ne fit pas le difficile, il m'indiqua que nos têtes étaient mises à prix et de cette manière il nous connaissait. Ma tête... mise à prix ? Je mordis l'intérieur de mes joues afin de ne pas laisser s'échapper un sourire de satisfaction. Je pensais n'être qu'un petit nom évoqué dans un journal et mentionné auprès d'autres dans des documents de la marine. Mais non, j'étais désormais primé ! Néanmoins était-ce réellement une bonne chose ? Parfois, dans un tel milieu, tirer les ficelles dans l'ombre était le mieux... Non ! Pas ce genre de raisonnement dans un tel moment. Je secouai ma tête un coup, il fallait se concentrer sur l'extraction d’informations. Pour l'instant, rien n'indiquait que l'on nous visait à cause de Ren et de notre possible lien avec les décimas. Dans le cas contraire, nous aurions dû sérieusement nous interroger à propos des nôtres qui étaient restés dans le navire. Car dans pareille situation, en considérant être un marine, j'aurais choisi de m'attaquer aux navires et aux compagnons laissés sur place tandis que les leaders parlementaient loin de là. De cette idée, un frisson parcouru ma nuque, mais je préférais me dire que tout allait bien pour l'instant. On voulait nous éliminer car la marine n'acceptait pas que d'autres hors-la-loi viennent perturber leur plan. Oui, il me fallait gober ça jusqu'à pouvoir m'en assurer en quittant cette cave, avec tout un tas d'informations sur l'opération que menait le GM. Bien, une première collaboration du jeune mousse, maintenant nous pouvions passer aux choses sérieuses, peut-être allait-il continuer sur cette voie. Par contre, même s'il choisissait cette option, il n'aurait peut-être pas pu nous répondre précisément. En général, les moins haut gradés ignoraient qui les dirigeaient réellement ainsi ils ne risquaient pas de parler dans l'actuelle situation du mousse. Néanmoins il avait sans doute une idée de qu'il y avait sur cette île, nous renseigner à propos de ceux qu'il avait vu présents ici aurait été un bon début.

-Parles moi un peu de la marine tiens, ça me semble être une idée sympathique. Quel est l'effectif présent sur cette île ? Je te suggère de ne pas me sortir une réponse grossière.

La réponse ne se fit pas attendre, elle était même très claire. Ainsi lorsque le mollard du marine atteint mon front, je me levai promptement avant de me diriger vers un mur pour y prendre appui. Je me déchaussai donc, puis retirai mes chaussettes avant de remettre mes chaussures. Je commençais à m'essuyer le front avec mes chaussettes tout en me rapprochant du mousse.

-Tu as fais ton choix scénaristique, ainsi je vais laisser mon camarade prendre les rênes. Selon ce que tu vas choisir de faire, ce nouveau narrateur va peut-être choisir de clôturer ton livre sur ce sombre chapitre qui va commencer.

Je contournais le pilier afin d'être derrière le mousse. J'avais appris à connaître Yao, je savais qu'il allait faire fort dès le début. Ainsi lorsque le mousse allait hurler, de douleur ou alors pour demander de l'aide, j'aurais étouffé ses cris inutiles à nos fins avec la boule de chaussettes imprégnées de sa salive, qu'il avait visiblement choisis d'économiser. Je n'étais tout de même pas dupe, la torture n'était pas mon truc dans les livres, si je pouvais me préserver de ça dans la réalité je n'allais pas dire non. Néanmoins nous n'avions pas le luxe de jouer les fines bouches, il fallait des résultats rapidement, cela était nécessaire pour la survie des miens. Je préférais endosser le rôle le moins sale de cette petite histoire pour le moment.




Spoiler:
 


_________________
Membre du club officiel des "Victimes d'Erwin le vicieux"
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Mer 9 Nov - 11:48



Gambit Décima
★ Décimas & Hors-la(loi ... Nous ne sommes pas les seuls sur l'île !

 
 
 
Feat
Shadow Ghost, Ja'Far,Ao & MJ
...
La marine est bien présente ! L'otage e veut pas parler, alors tuons le.



A force d'enchainer de brusques secousses et des séries de tartes dans la gueule, le jeune mousse qui était dorénavant un otage finit par se réveiller. Malheureusement pour Yao, sa réaction ne fut pas celle qu'il pensait avoir. Dès que le marine ouvrit les yeux et s'aperçut de sa position, il cracha un énorme mollard sur le visage du Yakuza...
Très mauvais choix. Bien que l'Arlequin resta calme d'apparence, il bouillait intérieurement pour défigurer ce petit con qui avait oser salir sa fierté. Il faisait l'homme fort ? Et bien aucun soucis, il allait en payer le prix et en assumer les conséquences. Tout en sortant un mouchoir pour s'essuyer la face, le regard assassin du mercenaire annonçait la fin de ce fougueux mousse.

Tandis que Fudo murmura quelques mots à l'oreille du voyou pour tenter de le calmer, l'escargophone du tatoué ce mit à sonner. Yao décrocha et acquiesça : c'était Mélina et elle prévenait les deux camarades qu'ils allaient certainement avoir de la compagnie ... Merde, comme il le pensait, ce mousse n'était pas le seul à leur trousse. Il devait surement avoir quelques gradés spécialement chargés des têtes des deux hors-la-loi ... Maintenant, au moindre geste, à la moindre action, il fallait agir de façon mûre et réfléchie.

Pendant ce temps la, les rôles avaient étés inversés : désormais, c'était Fudo qui faisait face au mousse et qui tentait d'extirper des informations de l'otage. Sa première question fut assez vite coupée par la réponse du soldat. Bien qui lui demandait pourquoi il nous suivait, alors que la réponse était assez logique en sachant que Yao était primé a 15 millions de berrys, la seule réelle surprise fut quand il annonça que celle de Fudo l'était maintenant aussi.
Debout derrière son cadet, le yakuza attendait patiemment son heure. Et elle arriva plus vite que prévu quand Fudo fut lui aussi victime d'un crachat en réponse à sa deuxième question. Posant sa main sur l'épaule de son camarade, Yao échangea alors de place avec lui.

- Laisse le moi, Fudo. Il est inutile de traiter avec lui, il va seulement nous retarder.

Se positionnant droit debout face au mousse, Yao était serein dans ses paroles. Son regard avait bien changé depuis tout à l'heure. Et pourquoi ? Car il était maintenant venu le moment pour lui de se défouler. Ce petit con allait gouter à la punition de son affront.

- C'est très bien gamin. Tu es si fier, ça ce voit. Tu pourrais donner ta vie pour la marine et le gouvernement ...

Alors qu'il venait d'entamer son discours, Yao commençait aussi à se déshabiller. Enlevant chacun de ses vêtements soigneusement et un par un qu'il posa sur un fil tendu dans la cave il continuait son débat.

- Et ça tombe bien ! Car aujourd'hui petit merdeux, ta vie, c'est moi qui vais la prendre ! L'avantage pour toi, c'est que tu vas mourir avec honneur et fierté. Le désavantage, cependant, ...

Il venait de totalement se déshabiller dans l'incompréhension totale des deux témoins de la scène. Se positionnant de nouveau face au mousse, son expression avait totalement changée : il affichait un sourire carnassier et un regard froid et sanguinaire, sans aucune pitié ou rédemption possible.

- C'est que je vais te faire tellement du sale qu'il sera totalement impossible d'identifier ton cadavre ! Mouhahaha ! Sensu Shiki !

De ses doigts poussèrent 5 lames chacune. C'étaient bien ces armes qui allaient envoyer le mousse dans l'autre monde. Et le défouloir commença. Yao s'en donna à cœur joie. Il entailla sans s'arrêter le corps du jeune homme que Fudo avait soigneusement décidé d'étouffer les cris avec une chaussette. Les geste sanguinaires du yakuza continuèrent, les giclées de sang volaient un peu partout, et majoritairement sur son corps et sur son tatouage de dragon orientale. Yao continuait, encore et encore ! Cela faisait déjà plus de deux minutes que le mousse était mort suite aux blessures, mais ce n'était pas suffisant pour Yao. Personne ne devrait le reconnaître. Cet homme n'allait pas mourir en martyr. Il allait simplement devenir un disparu de guerre comme tant d'autres avant lui.
Après plusieurs minutes de pure barbarie, Yao s'arrêta enfin. Son corps était ensanglanté de partout et commença à se nettoyer grâce a un sceau d'eau et des chiffons présent dans la cave. Le corps du jeune mousse, lui, était en lambeaux. Des morceaux de tripes, de cervelle, d'organes internes, de peaux ou même de bouts de chaires étaient étalés à travers toute la pièce.
Le voyou remarqua alors un objet métallique dans la marre de sang qu'il ramassa avec soin. C'était la plaque du soldat. Il allait la jeter plus loin pour éviter qu'on la retrouve, mais avant tout, il fallait préparer leur plan d'évasion de cette foutue cave.

- Fudo, déshabille toi. Ensuite va chercher de nouvelles affaires à l'étage dans le magasin. Nous devons nous déguiser pour pouvoir sortir d'ici. Car en restant dans cette cave, nous sommes condamnés. Sortir imprudemment et c'est les embrouilles assurées. Mais ne t'inquiètes pas, j'ai déjà une petite idée en tête... Ramène aussi d'autres bouteilles comme celle la.


Touchant une bouteille d'alcool de ses doigts, le regard du yakuza était pensif. Il attendit que son compagnon revienne de sa petite mission pour reprendre ses paroles.

- On va foutre le feu à cette bâtisse. Le temps que le feu ce propage et devienne assez gros pour être visible par toute l'île, nous serons déjà loin. Cet incendie va nous permettre d'éliminer totalement le corps de ce foutu mousse et sera notre meilleur moyen de diversion possible pour quitter les quartiers commerçants ou on nous recherche !

Pendant qu'il parlait, Yao enfilait son déguisement. De nouveaux habits accompagnés d'une capuche, il n'y avait rien de mieux pour passer inaperçu. Mais un petit plus pour changé d'identité était tout de même nécessaire. Il usa alors de sa technique de Bane no Kawa pour transformer son faciès. Il avait désormais une barbe, une pilosité très développée et un paquet de cheveux gris sur le crâne. Pour accentuer le tout, il utilisa la voie du Shinobi pour diminuer sa masse et rapetisser.
Il commença ensuite à vider les bouteilles d'alcool sur le corps du mousse, puis après sur tout objet susceptible de vite prendre feu dans la cave : en gros, tout ce qui était en bois et qui n'était pas trop humide. Une fois que tout fut submergé d'alcool, Yao monta sur le dos de Fudo :

- Bon, je suis un papy qui ne peut pas courir et toi mon petit fils qui me transporte pour me mettre à l'abri, ok ?! C'est partit !

Jetant son briquet dans l'alcool qui prit directement, il était temps pour les deux hors-la-loi de quitter les quartiers commerciaux.




To be continued ...


© Never-Utopia



Techniques utilisées:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 12 Nov - 10:10


Une île ordinaire.Harrier azure



Donne moi ton nom, toi aussi !
La colère feinte du jeune blond avait forcé le colonel à obtempérer. Il n’avait pas l’habitude d’agir ainsi, mais cela avait porté ses fruits. Sans attendre, le marin répondit à la voix de l’escargophone, expliquant clairement la situation. Expliquant que douze individus, le regard vide, étaient sortis du complexe. Il s’était alors mis à donner plus de détails et Daisuke écoutait attentivement, regardant furtivement de-ci de là. Le son de la voix lui disait vaguement quelque chose, mais le signal modifiait sans doute un peu la voix et il n’arrivait pas à mettre un nom ou un visage dessus.

Après avoir entamé la conversation à son tour, et avoir eu la réponse qu’il escompté, Daisuke relâcha un peu sa prise, c’était bien un agent du gouvernement. A la fois soulagé et inquiet, il écouta la femme lui parlait et ressenti une irritation au son de sa voix, elle lui cassait les pieds. Laissant une préséance digne d’un gentleman, l’ancien officier attendait qu’elle finisse de parler avant de lui répondre, mais à peine eut-il dit deux mots qu’elle avait déjà raccroché. Après un grognement, le jeune homme relâcha sa prise envers le colonel et entama une nouvelle discussion avec lui.

« Désolé pour tout ça. Je voulais juste vérifier si vous étiez bien du gouvernement. Après tout… Je n’avais aucun moyen de vraiment le savoir, mais c’est chose faites… J’ai souvent aidé la marine par le passé et le gouvernement en général et les Décimas sont des plaies qu’il faut soigner rapidement. »

L’ancien contre-amiral ne s’arrêta pas en si bon chemin. Ayant lâché totalement son face à face et reculé de quelques pas, il essayait de lui montrer qu’il n’avait rien contre lui et qu’il pouvait vaquer à ses fonctions ou écouter ce qu’il avait à dire.

« J’aurais peut être des informations, ou des « connaissances », concernant Ja’far Al-tair et Ren Tao. »

A vrai dire, il ne les connaissait pas vraiment, mais les avait vu combattre de près au moins une fois chacun et cela pouvait peut être aidé. Dans l’instant, le blondinet ressenti la présence d’une personne hostile à sa droite et il se mit directement en position défensive. La femme, aux cheveux longs et noirs se tenait au bout de la rue et avançait dans leur direction. Sans plus attendre, l’ancien marin dégaina et pointa un de ses colts dans la direction de ladite dame.

« Qui êtes vous ? Lança-t-il ! »

Il ne bougeait pas, zyeutant les deux personnes qui étaient présent dans la rue. Il reculait un peu plus, s’éloignant du marine aux cheveux blancs. Il était tout à fait possible qu’elle soit de la marine et qu’elle soit venue porter main forte à son collègue : cela voulait donc dire qu’il y avait du monde dans cette affaire et que la situation exigeait sans doute une grande et bonne équipe. Soupirant, Daisuke réfléchissait tout en restant concentré sur la situation, il s’était peut être trompé en abordant aussi violemment son ex-homologue.

Ou alors c’était un membre des Décimas qui les avait repérer alors qu’ils étaient concentrés à dialoguer avec la femme au bout du Den Den. Dans les deux cas, tant qu’elle ne se présentait pas ou n’agissait pas, le tireur d’élite ne bougerait pas, il ne serait pas celui qui engagerait les hostilité en premier… Enfin, façon de parler.




résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1218

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   Sam 12 Nov - 14:38



Pions : Ryma Silou, Kuromi Chihiro, Gérard Bouchard



La situation évolua beaucoup en peu de temps. Etrangement les pions de Jafar ne bougeaient plus du tout, tout comme ceux de Mihael au premier abord. Alors que ses hommes étaient sur le toit. Ren aurait été à même de percevoir un pion qui se déplaçait en faisant le tour pour les prendre à revers. S’arrêtant à quelques mètres à peine de l’entrée, la tourelle de Ren n’eut aucun mal à placer deux flèches dans le crane de son opposant le laissant choir comme un objet inutile.

A l’intérieur du bâtiment, le sabreur de Ren venait de découper le capitaine de Ja’Far sans autre forme de procédure. Tout désignait Ren vainqueur alors que deux balles percutèrent le crane de l’archer et du sabreur sans que ceux-ci ne puissent faire grand-chose.


Keen Mihael, Primé à 46.000.000



Rien n’avait été dit quant au fait de devoir rester dans le box. Le platine ne recouvrait pas le sol et visiblement, à l’entente d’un appel à une battle royale, Mihael n’avait pu se contenir et avait simplement décidé de faire confiance à son instinct. Les décimas souhaitaient évaluer les compétences de leader ? Et bien soit ! La place d’un leader était elle aussi sur le front… comment mieux servir une cause qu’en se mettant directement sur le champ de bataille. Il lui avait ainsi fallu du temps pour rejoindre ses pions mais il n’avait désormais plus besoin d’escargophone : il lui suffisait simplement de donner ses ordres à voix haute.

Voyant son capitaine comme une potentielle recrue, c’est en groupe que les pions et le leader s’étaient avancés dans le centre de l’arène. Les compétences du Keen étaient largement supérieures à tous les pions. Gagner devenait donc la chose la plus simple au monde. S’approchant du cadavre du sabreur, il s’approcha de l’escaméra la plus proche pour gueuler à travers les escargophones.

- Bah alors les losers ? On préfère prendre le thé qu’un peu d’action ?! Dis-moi Ren ! Il est où ton capichef que je le zigouille comme je compte le faire avec toi dans quelques minutes.
Il n’était pas du tout intimidé par Kizaru. Laissant l’escargot tomber au sol, le hors la loi se fendit d’un rire sûr de lui. Mu par une confiance en lui extraordinaire, il se doutait qu’il ne restait ainsi plus que quelques ennemis pour finalement avoir le soutien des Décimas.


Zakka Li, 4e Chevalier de l’Ordre Décimas & Kizaru



Dans le même temps, les propos de Jafar retentirent aux oreilles du chevalier des Décimas. Poussant un soupir d’exaspération, il posa son cocktail pour répondre à celui qui ne voulait plus « jouer ».

- Gamin… tu abandonnes à la première mort ? Tu comptes refaire le même coup que lors de ta tentative de conquête ? Un soldat à toi meurt et du coup tu te replis ?
Un sourire glacial mais désespéré prit place sur son visage avant qu’il ne continue.

- Tu as perdu. Kizaru, envoie le valser… je n’ai plus envie de voir ce sale môme chialer.
Sans même donner le moindre accord, ne serait-ce que physique, Kizaru retira le dôme de Ja’Far et se déplaça à l’aide d’un Soru pour le saisir. Brisant la vitre, il partit en l’air à l’aide d’un Geppou tout en bloquant Ja’Far avec son fruit du démon. Faisant preuve d’une force incommensurable et avec l’aide de son fruit, il créa une sorte de canon dans lequel il plaça le hors-la-loi, toujours en l’air. Une détonation plus tard, l’Al-Ta’ir s’envolait loin en direction de la mer.

Restant sur place encore quelques secondes pour admirer son œuvre, ou alors simplement parce qu’on ne lui en avait pas donné l’ordre, Kizaru se maintint juste en l’air à l’aide du Geppou tandis que le chevalier observa en écarquillant les yeux…

- Oh ?


Vice-Amirale Malia Hijima



Quelques secondes auparavant, dans le QG improvisé des marines, la situation changea beaucoup d’un seul coup.

- Vice-amirale ! Regardez dans le ciel !
La situation était catastrophique. Kizaru, l’ex-amiral qui était tombé face à la marine se tenait en haut. La plus gradée devint alors blême : à trop précipiter les actions, on finit par se retrouver dans des situations particulièrement périlleuses et elle l’apprenait à ses dépens. Se saisissant de l’escargophone toute tremblante, elle appela tout de suite les supérieurs en en perdant ses mots. Les souvenirs de Baltigo lui revenaient en mémoire… tout pouvait très vite se transformer en hécatombe.

- Des renforts… Kizaru… ici… vite !
Les réponses et le branlebas de combat commença sur une autre ile. Du renfort serait envoyé sous peu, il fallait faire vite : heureusement que le vaisseau de la vice-amirale était parti depuis un moment maintenant. Cependant, malgré le fait que la marine soit perdue dans ses pensées, le corps de Jafar partit dans les airs et un étrange appareil commença à s’affoler.

- Putain ! On va perdre le signal ! Ils ont dû le griller ! Notre couverture est foutue ! Ca va exploser !
Le colonel en charge du dispositif devint lui aussi blême lorsqu’un bip ininterrompu cessa finalement d’émettre et qu’une seconde explosion virulente retentissait dans le ciel. C’était le bras de Ja’Far qui explosait : la distance entre l’émetteur et le récepteur était devenue trop grande et provoqua ainsi le dispositif placé quelques jours auparavant. Certes, la bombe ne le tuerait pas d’office, d’autant que son armure totale risquait de le prémunir de la mort mais l’explosion et la force de Kizaru rendait Ja’Far complètement démuni. Ce dernier vola jusqu’aux abords de la sixième voie de Grand Line sans que personne puisse le savoir. Il aurait sans doute de grosses blessures en plus de la perte de son bras. Calciné, il allait lui falloir du temps pour s’en remettre.

Les escargophones retentirent alors tous une nouvelle fois, il fallait maintenant agir.

- Notre couverture est grillée. Arrêtez les tous et évacuez les civils !
Se retournant vers un autre gradé, elle intima de nouveaux ordres, demandant ainsi de se rendre au port avec les hommes pour « tenir bon » jusque l’arrivée des renforts.



Contre Amiral Tosuka & colonel Raymond en civil


- ça c’est la merde…
- …
Bouché bée devant la situation qui se passait dans les airs, les deux marines furent d’abord interloqués et interrompus dans leurs recherches alors qu’ils s’approchaient finalement dangereusement de la planque des deux hors la loi. Pris de court, un cri les tirèrent de leurs rêveries. Les sens en alerte et de façon assez rapide, ils se dirigèrent ainsi vers la civile qui se disait blessée… étrangement, elle ne semblait pas porter les marques de blessures mais un civil était déjà tombé aujourd’hui : les bourdes, il fallait maintenant les éviter.

Inquiet, le colonel tendit la main pour aider la jeune femme sous l’œil du contre-amiral.

- Vous êtes blessée ? Laissez-nous vous aider, on va vous raccompagner jusque chez vous. Vous habitez où ?
Alors qu’ils se relevaient, un vieillard sur les épaules d’un plus jeune passaient non loin des deux marines sans que ceux-ci n’y prêtent véritablement attention. Abasourdi par trop de nouvelles d’un coup, il fallait maintenant obéir aux ordres. Le contre-amiral se déplaça néanmoins jusqu’aux deux individus afin de savoir s’ils avaient besoin d’aide. Visiblement, la marine était mal vue ici et il fallait jouer de son savoir être pour tenter de renverser la donne et ainsi éviter les pertes civiles.

- Vous voulez un coup de main vieil homme ?
Le contre-amiral approchait lentement mais surement prêt à aider si jamais le besoin s’en faisait sentir. A vrai dire, les deux marines espéraient simplement ne pas avoir à se confronter à Kizaru.




Contre Amirale Soron & colonel Trime

Le relâchement de la prise de Ao sur le colonel permit à ce dernier de s’en sortir relativement bien. Alors que le contre-amiral Soron s’apprêtait à passer à l’assaut, le colonel, d’un signe de tête, indiqua qu’il s’agissait en réalité d’un allié. La gradée répondit alors d’un ton posé.

- Contre-amiral Soron. Faut qu’on se bouge, on suit le mouvement, on va sur les lieux de l’explosion. Faites comme vous vou…
Soudain, la vitre se brisa dans le ciel laissant alors apparaitre Kizaru avec Ja’Far. La situation dégénéra rapidement et le cœur des deux marines présents s’emballa tandis que le den den mushi retentit de nouveau avec les ordres.

- On évacue les civils, vite ! Colonels ! En renfort au port, je file sur les lieux de l’explosion !
Se retournant vers l’homme étranger, elle se permit d’ajouter d’un ton quelque peu cynique quelques phrases.

- Si tu es réellement un allié, viens avec moi ou va aider à évacuer les civils. On te remerciera.
Si jamais le civil qui se disait ami du gouvernement venait à choisir de suivre le contre-amiral, il serait alors en direction de l’arène lui aussi alors qu’il repasserait par la grande rue s’il choisissait de se diriger vers le port. Après, rien ne l’empêchait de faire à sa sauce ses actions… la situation devenait véritablement périlleuse de tous les côtés. Il fallait agir au plus vite maintenant et sauver ce qui pouvait encore l’être.




Ordre de passage : Ren – Fudo – Yao – Ao

Ja’Far ne fait plus parti du groupe de cet Event.

Vous pouvez demander un délai supplémentaire de 24 heures sur le topic correspondant.



Ren : Tu dézingues deux hommes mais il ne te reste plus que ton capitaine au final. Mihael ne l’a pas encore repéré. Pour le reste, normalement tout est clair !

Voici la carte de l’arène :


Chaque point a donc une importance :

A, B, C = Points d'apparition pour la bataille des différents groupes.
X = Place fortifiée et un peu surélevée.
1 = Bâtiment avec accès au centre. Pièges déjà activés donc y en a plus. Rien à l’intérieur d’intéressant.
2 = Bâtiment avec accès au centre avec un truc qui semble étrange dans des containers.
3 = Bâtiment avec accès au centre. Présence de brouilleur, impossible de communiquer des ordres aux membres entrés.
4 = Bâtiment sans accès sur le centre.
5 = Bâtiment sans accès au centre.


Si vous avez des questions, n’hésitez pas !


Niveaux connus :
Colonel Trime – Niveau 28
Marin Soldat – Niveau 20
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 3]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Gambit Decima [Event - Grand Line 3]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Gambit Decima [Event - Grand Line 2]
» Gambit Decima [Event - Grand Line 3]
» Gambit Decima [Event - Groupe 7 Grand Line]
» Calme plat avant Grand Line
» La traque est ouverte. [Event - Grand Line 1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line-