-46%
Le deal à ne pas rater :
SEB COMPACT INOX- SET 10 PIÈCES – L953SA04
69.99 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Gambit Decima [Event - Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2304

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeVen 3 Fév - 17:36



Akainu

Lorsque l'attaque de l'oiseau mythique parut, la réaction du Lancaster fut des plus surprenantes : il n'hésita pas dans sa décision, preuve de la grandeur de ce combattant aujourd'hui réduit à l'état de loque. Le mercure présent sur le sol se remit à bouger et s'érigea, telle un harpon dévastateur, vers le membre directeur de l'attaque du Phoenix, pour l'emprisonner à mi-chemin. Grâce à sa condition de logia, l'Akainu était un homme plein de suspens et de surprises : il était assez difficile d'anticiper ses attaques, d'autant plus qu'il se montrait inventif sur du très court terme. Seul imprévu : le poing se détacha de la main du capitaine corsaire et vint interrompre l'assaut de l'assaillant qui dut réagir en s'extrayant légèrement sur le côté. Ce dernier haussa un sourcil, sans pour autant en oublier sa ligne d'attaque. Il avait attrapé le bras de son adversaire, et non seulement le mercure avait commencé à grimper sur ses jambes, mais en plus le Haki de l'Armement recouvrit la zone attaquée par le Fenice. Résultat des courses : la toxine présente dans le métal liquide commençait déjà à s'immiscer dans le corps du maudit. Il allait le rendre prisonnier de cette attaque, et il n'hésita pas à en rajouter une couche : une lance de mercure, sortant droit du sol, vint se planter dans l'estomac du Phoenix et y resta fichée. Le Haki de l'Armement qui la recouvrait était d'un tout autre niveau que celui des opposants traditionnels auxquels le corsaire devait avoir eu affaire.

    - Il va crever à petit feu, se réjouit Red avec un sourire satisfait.
    - Ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tué, gamin, rétorqua avec un certain réalisme le mafieux.

Ce n'était pas un parti prix, mais cela eut le don d'embêter le rouquin qui fit mine de pester avant de regarder à nouveau la scène et de détourner son regard vers le second affrontement, tout aussi riche en rebondissements.


Alana Vigor

Ils étaient sur son terrain. Elle se devait de gagner cet affrontement : ce n'était pas qu'une question d'orgueil, c'était une question de besoin viscéral. Si elle perdait, tout était fini. Ainsi, lorsqu'elle avança vers l'homme-lumière, elle remarqua à peine les perles qui passèrent à côté d'elle, voilées par sa crainte d'échouer. Ce ne fut qu'en sentant le premier coup de lame dans son dos qu'elle se rendit compte de sa bêtise. S'armant d'une réactivité à toute épreuve, elle réussit vivement à se mettre à l'abri des coups du maudit en s'avançant avec son Dark Step. Sans se retourner, elle trancha l'air devant elle. Sa lame transperça à nouveau le voile, et le coup qui disparut dans les ténèbres se reporta au niveau de l'épaule gauche de son adversaire. La précision de cette attaque était à revoir, et elle ne la maîtrisait sûrement pas encore parfaitement, mais elle était bien là : la scission des mondes, la scission de la réalité et de ses représentations, la scission même de l'espace.

    - Nous sommes dans les ténèbres, gamin. Personne ne peut me vaincre ici, lança-t-elle avec un sourire satisfait.

Bien qu'elle fut blessée, la sombre femme ne mit pas bien longtemps à rétorquer : non contente d'une attaque qui transcendait les lois même de l'espace, elle se retourna vivement, profitant de cet instant de surprise qui devait s'être inscrit chez son adversaire, pour lui envoyer une nouvelle lame d'air capable d'avaler le corps du maudit. Elle comptait le désosser s'il le fallait, lui faire connaître les souffrances de cet enfer qu'ils appelaient Paradis et qui, depuis des lustres, était devenu son tombeau.


Luck & Lock

Époustouflant ! Quelle surprise ! Luck ne s'était pas rendu compte de son adversaire en lançant l'assaut. À peine avait-il atteint son côté et que la flèche avait atteint la cible, qu'il rencontra de la résistance. Il eut à peine le temps de réagir que, déjà, la paume de l'ennemi lui coupait le souffle et l'envoyait valser contre le tronc d'un arbre, quelques mètres plus loin. Crachant quelques gouttes de sang, il laissa paraître des pupilles rouges sang pendant un bref instant, identiques à celles de son frère qui les obtient exactement au même moment.

Lorsqu'il se remit debout, Luck observa du coin de l'oeil la jeune femme se diriger vers Lock, prêt à l'accueillir. Il n'en fit pas état plus longtemps : chacun son opposant, ça allait les changer. Avec un sourire carnassier, il se rendit sur l'ennemi qui venait de l'expulser. Sa démarche, bien que chancelante dans un premier temps, redevint fine et dansante. Il avait cette fois-ci décidé d'être plus exigeant avec son bâton renforcé en alliage. Il ne visait pas le flanc, bien au contraire : s'approchant à une distance respectable, il s'élança dans les airs et en profita pour utiliser son élan qui accéléra le mouvement du bâton. Il abattit son bâton, marmonnant avec fierté :

    - Que le Roi des Océans m'aide dans ma quête. Aqua Timing !

Il venait de lancer non pas une lame, mais une trombe d'eau vers le Ranmaru qui, à cette hauteur-là, se retrouverait sûrement submergé. Avec ses capacités de maudit, il n'était pas à l'abri de perdre ses forces suffisamment longtemps pour permettre à Luck de l'assommer en bonne et due forme. Centes serait ravi qu'il lui ramène un spécimen pareil.

Lock claqua sa langue. Il n'aimait pas la tournure que prenaient les événements : son frère se montrait un peu trop entreprenant à présent. Ils avaient certes reçu des ordres, mais il leur fallait à présent s'y tenir. Enfin, il était mal placé pour parler. Lorgnant sur son adversaire du jour, il la dévisagea tandis qu'elle s'approchait. Son mouvement de lame dans le vide indiquait clairement ses intentions pour le combattant qui avait grandi sur Grand Line. Il utilisa sèchement son arc pour briser la lame d'air tandis qu'elle arrivait vers lui, permettant à son opposante d'avaler quelques mètres supplémentaires.

Vivement, il renvoya alors une nouvelle flèche enflammée, toujours plus dangereuse que son ennemie était proche. Avec cette proximité, il comptait bien la défaire, lui transpercer le corps, le flanc, les jambes. Et à mesure qu'il tirait, il savait que le moment viendrait où, si sa stratégie ne fonctionnait pas, il devrait en venir à utiliser son arc en guise d'arme au corps à corps. Quelle plaie...


Vous avez 72h pour poster chacun. Votre tour commence quand celui de la personne qui vous précède s'achève ou qu'elle a posté. Vous pouvez demandé un délai de 24h dans la partie adaptée. Drake est excusé pour le tour précédent, il m'a prévenu.

Nakata, Kyo > Alana est niveau 47. Akainu est niveau 51. Pour faire court, Nakata tu peux remarquer que le Haki de l'Armement d'Akainu est d'un tout autre niveau que celui des adversaires lambda (je ne précise rien d'autre). Kyo, la lame d'Alana peut de toute évidence frapper à d'autres endroits que son point d'accroche ici. Elle profite de la surprise d'une attaque imprévue pour se retourner vivement et t'envoyer une nouvelle lame d'air spéciale.

Mori, Kari, Drake > Luck est niveau 26, Lock niveau 23, Ars est niveau 33. Luck attaque Mori, Lock attaque Kari. Pour Drake, tu peux réagir par rapport au tour précédent.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue52/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue879/1000Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeVen 3 Fév - 18:40

Gambit Decima
feat. Des gens. Beaucoup.
Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui repousse la lumière. Arsène Goyette


Malgré sa folle euphorie, le Phoenix devait forcément admettre que son opposant prenait le dessus : les gestes d'Akainu étaient vifs et précis, minutieux au possible, et son sens du timing n'avait d'égal que celui des précautions. Le Pion Decima parvenait ainsi à minimiser grandement les conséquences des actions du blondinet, les réduisant ni plus ni moins qu'à l'état de piètres gesticulations, tout en aggravant sa posture en parallèle. C'était assurément un excellent adversaire, et le Fenice alla même jusqu'à arquer un sourcil tandis que Lancaster esquivait et bloquait ses projectiles de haki, le tout en persévérant dans ses offensives. Ne faisant que peu de cas de la lance qui lui transperça le ventre, occasionnant par la même quelques effusions de sang, aussi bien de son abdomen que de ses lèvres, le musicien se remémora brièvement son affrontement face à Wakai Tsuki, sur Alabasta. Il avait pu y prendre l'ascendant assez aisément, notamment grâce à son fruit du démon et au manque de jugeote du nouvel amiral... La différence d'intellect entre le requin et le chien était-elle due à une précaution prise par Centes, pour éviter d'autres malheureuses pertes, ou à une véritable différence de puissance ? Il allait sans dire qu'Akainu était un adversaire d'une rare puissance, et d'une minutie extraordinaire, y compris dans l'utilisation de son fruit du démon, pourtant de type logia... Mais les qualités sous-jacentes à cette formidable force expliquaient-elles ce qui venait tout juste d'advenir ? Incapable d'y répondre, le forban préféra reporter toute sa concentration sur la situation qui s'offrait à lui : il était grand temps de se libérer de ce fourreau de mercure, s'il ne voulait pas passer sa vie comme un oiseau en cage. Dans le temps, Harushige avait échoué à l'enfermer dans un bocal, et Nakata entendait bien réussir à s'en tirer cette fois encore : ainsi, lorsque Red et Harishigawa s'échangèrent quelques mots plus ou moins horripilants, l'artiste martial répliqua en se courbant soudainement, levant en direction des cieux son dernier poing libre.

-Mourir à petit feu ? Tu déconnes, ouais : c'est mon quotidien, d'm'enflammer ! Busou shoku, Saisho no kokoromi, Doraggu !

Sa réaction fut en vérité un condensé de plusieurs actions séparées et bien distinctes, que ses compétences diverses, notamment en matière de zoan, lui permirent d'exploiter simultanément. Ainsi donc, dans un premier temps, le capitaine corsaire décida de renoncer à son haki avancé : pour l'heure, il ne semblait pas susceptible de lui venir en aide. Autrement dit, il se contenta de couvrir son bras libre d'une plaque noirâtre, dans l'objectif de coupler à sa force brute phénoménale la solidité sempiternelle de cette matière d'ébène. Par la suite, il décida de conserver sa forme angélique et se mit même à battre des ailes, semblant se débattre furieusement pour échapper à sa prison provisoire. Le reste, finalement, eut lieu exactement au même moment. Son bras s'abaissa en direction du mercure, dans le but de le rencontrer frontalement : la puissance du choc aurait en théorie dû balayer tout le mercure dans une large zone autour de lui, mais même si cela ne suffisait pas, ses autres décisions lui permettraient très certainement de recouvrer sa liberté. Ses jambes s'enflammeraient effectivement soudainement, embrassant leur condition maudite de plein fouet avant de se courber promptement, pour se détendre finalement avec une virulence inouïe. De facto, le Phoenix jouait au final sur plusieurs tableaux : ses ailes, qui continuaient à fouetter les cieux furieusement, son bras libre, qui allait fracasser le mercure proche de lui pour l'écarter d'un coup d'un seul, ses jambes, qui allaient tenter de le faire bondir avant de finalement se rendre intangible pour échapper à l'étreinte qui leur était promise. Si tout cela fonctionnait, le dernier problème qui resterait à résoudre serait le nouveau carcan imposé à son autre poing, sans parler de la lance encore et toujours fichée dans son abdomen... Mais résoudre l'un finirait fondamentalement par le sauver de l'autre.

L'idée du Schichibukai était la suivante : arracher la lance qui s'était placée dans ses entrailles, la recouvrir de son propre haki de l'armement, et... L'envoyer à Red, le tout avec une provocation bien sentie.

-Hey, le rouquemoute, avec ça dans les dents, tu seras peut-être un peu plus pertinent !

Si Lancaster se préoccupait de la sécurité des chevaliers, il tenterait forcément de lui venir en aide en interposant un obstacle. Cette intervention avait aux yeux de Nakata un double intérêt. D'abord, pour arrêter la lance, l'ancien amiral allait obligatoirement devoir user de son haki de l'armement... Ce qui allait permettre au corsaire de savoir si leurs fluides étaient équivalents, ou si l'un des deux l'emportait. Dans le meilleur des cas, c'était le blondinet qui prendrait l'ascendant, et Red profiterait d'un majestueux cure-dent entre les deux yeux... Ensuite, le pion allait forcément temporairement se désintéresser de sa proie, à cause de la mise en danger de son patron : grâce à cela, le mythique profiterait de l'occasion pour fournir au dernier lien de mercure qui l'entravait un violent coup de pied circulaire, grâce à ses serres, pour tenter de le trancher avec véhémence.

Enfin, si tout cela parvenait à réussir, le garnement serait à nouveau pleinement libre de ses mouvements, en pleins cieux, et dans une position relativement avantageuse. Ne lui resterait dès lors plus qu'à utiliser sa légendaire agilité pour éviter les assauts qu'Akainu lui porterait... Dès lors qu'il y décèlerait une faiblesse, il ne manquerait pas de se frayer un chemin pour atteindre le logia au corps-à-corps. Il avait vraiment envie d'en découdre, et espérait avoir l'occasion d'y parvenir...
© Gasmask


Ça devient compliqué.
En gros, coup sur le mercure qui monte + pattes de Phoenix + bond + ailes déployées, suivi de lance à Red + kick dans le mercure.
Tadam !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue47/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue226/750Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeSam 4 Fév - 0:32

Gambit Decima
PV Nak, Drake, Mori, Kari & MJ| Grand Line – Time End



Contrairement à son camarade et capitaine le jeune homme n’était pas suffisamment observateur pour jauger la puissance d’un individu d’un seul regard, il n’était pas assez malin pour deviner si la supposée puissance d’un individu était seulement feinte ou bien réelle, il ne connaissait pas assez le concept de peur pour que la crainte de s’être trompé puisse avoir une quelconque emprise sur son cerveau morcelé. Il ne s’en rendait même pas compte, tout inconscient qu’il était du danger dans lequel pouvait le mettre sa propre ignorance, il continuait de suivre aveuglément ses camarades sans jauger un seul instant ses chances de succès, il connaissant pourtant déjà le goût de l’échec mais peut-être était-ce cette connaissance qui le poussait à donner le meilleur de lui-même pour ne pas mordre la poussière une nouvelle fois.
Certaines personnes pensaient que les plus grands héros de ce monde étaient nés sous une bonne étoile, nés avec un formidable destin à venir et que tout était écrit, c’était sans doute la raison pour laquelle beaucoup se battaient sans aucune trace de peur dans leur cœur : parce qu’ils savaient que l’heure de leur mort avait été décidée et qu’ils n’avaient donc qu’à faire de leur mieux en attendant l’heure fatidique. N’étant pas très familier avec le concept de destinée - ou même avec la définition d’un héros – il était assez difficile pour le jeune épéiste de donner son avis dessus, il ne connaissait pas suffisamment le passé de son capitaine pour savoir si c’était-ci était né sous des augures optimistes ou s’il était arrivé assez par la seule force de ses bras.
Au final une grande partie de lui voulait croire que tous naissaient égaux et que les efforts étaient le seul élément nécessaire pour forger le futur d’un homme, voilà pourquoi il ne désespérait pas de voir son propre futur irradier de mille feux jusqu’à illuminer le monde tout entier, après tout il n’était rien de plus qu’un enfant abandonné par ses parents : sa bonne étoile, il pouvait toujours la chercher il n’était pas prêt de la trouver.

Et alors ? Peu importait si ses parents ne voulaient pas de lui, peu importait si le monde avait voulu sa mort dès son enfance, peu importait s’il n’était pas mentalement stable : il était encore debout aujourd’hui, il était devenu quelqu’un de bien alors que le monde entier voulait sa mort. Quelle preuve avait-il besoin de plus ? Combien d’autres victoires avait-il besoin de remporter pour faire comprendre qu’il ne lâcherait jamais l’affaire ? Il était la lumière incarnée, l’optimiste sous sa forme la plus pure et même les ténèbres autour de lui ne parviendraient à faire vaciller sa détermination. Ni maintenant, ni jamais.

Il avait donc esquivé le toute première attaque en passant par-dessus et, alors qu’il se matérialisait derrière son adversaire, prêt à lui labourer le dos, la concernée le sentit arriver et usa d’une autre technique de déplacement pour échapper à ce fatal assaut. Frustré d’avoir raté sa première et peut-être dernière chance de renverser la vapeur, le jeune homme se prépara à repartir à l’assaut en voyant son adversaire lancer une attaque au loin. Qu’espérait-elle faire à cette distance ? Alors que la lame de la demoiselle sembla trancher dans l’espace, le maudit crut ressentir quelque chose proche de lui avec son haki mais il était déjà trop tard pour lui.

Sans se considérer chanceux le jeune bretteur savait qu’il n’avait pas été beaucoup blessé au cours de sa carrière, il avait eu son lot de bleus et d’os fragilisés mais les blessures à l’arme blanche étaient une toute autre chose. Il en avait presque oublié la sensation et ainsi, lorsque la lame de la demoiselle vint caresser son épaule gauche en tranchant sa peau et goutant à sa chair, le jeune homme étouffa un râle de douleur derrière ses dents serrées comme jamais.
À quand remontait la dernière fois où son sang avait coulé ? Il ne s’en rappelait plus mais il savait au moins que ce n’était jamais bon signe, il mit quelques secondes à rassembler ses esprits pour comprendre ce qu’il s’était passé et sut au moins que les attaques de la demoiselle devaient être surveillées. Comment faisait-elle cela ? La façon de faire importait peu, ce qui importait était sa capacité à trancher l’espace et l’atteindre facilement, il allait donc devoir se rapprocher d’elle et l’empêcher de répéter cette opération de nouveau.

Trop concentré sur son propre combat pour se demander comment s’en sortait son capitaine, sentant un long filet de sang couler le long de son bras, le lumineux maudit reporta son attention sur la tirade suffisante de la demoiselle. Oh oui elle était dans son domaine, elle se complaisait dans les ténèbres et la blessure infligée à Kyoshiro suffisait à lui faire penser que la victoire lui était acquise, mais malheureusement sa tirade n’eut pour effet que de faire sourire son adversaire. Il ne s’agissait pas d’un sourire satisfait ou moqueur comme celui de la cornue, ‘était un sourire franc et honnête qui fit écho aux parles qui suivirent :

«Il y a un début à tout.»


Il y avait un temps pour vaincre et un temps pour perdre et, semblait-il la demoiselle ne semblait pas avoir connu le temps de la défaite depuis bien trop longtemps. Son jeune adversaire serait-il l’instrument d’un tel changement ? Le concernée aimait à penser que oui. Non, en vérité il savait que oui, car croire n’était pas suffisant, croire ne lui apporterait pas la victoire, la croyance n’avait sa place que dans l’esprit d’un individu alors qu’ici il fallait quelque chose de beaucoup plus concret et tangible.
Sentant sa détermination se raffermir en pensant à la confiance que son capitaine lui portait en l’amenant avec lui au milieu de ce difficile affrontement, conscient qu’il possédait une force qui justifiait sa présence ici, le logia sentit la lumière croître en lui et se permit de rajouter :

«Vous dites ça parce que vous n’avez jamais affronté quelqu’un comme moi. Je suis votre exact opposé.»


Elle était les ténèbres alors qu’il était la plus pure des clartés, elle était fourbe quand il était franc, elle était moqueuse quand il était sincère, elle se cachait dans les ombres quand il faisait front face à tous ses ennemis. Ils étaient opposés tout autant que les deux éléments qui les caractérisaient, si Kyoshiro avait cru à la destinée il aurait presque pu dire que ce combat était écrit et, tout optimiste qu’il était, il savait que la lumière finirait toujours par percer le plus épais des ténébreux nuages.
Voyant une nouvelle lame arriver devant lui, conscient qu’il ne pouvait bloquer pareille attaque, le jeune homme serra les dents pour rengainer sa lame de gauche, conscient que sa blessure l’empêcherait de manier correctement la lame pour le reste du combat. Alors que la lame emplissait son champ de vision et devait sans doute le masquer de la vue de son adversaire, le jeune homme inspira et tendit difficilement sa main gauche. De son index jaillirent une myriade de flèches lumineuses qui, tourbillonnant sans cesse, se séparèrent en deux groupes qui contournèrent la lame pour viser directement la demoiselle et accaparer son attention pendant quelques précieuses secondes.

Puis vint la lame, la lame qui sembla passer à travers lui comme s’il ne faisait pas réellement partie de ce monde mais en vérité la raison était bien différente. Il n’était déjà plus là, la lame venait de transpercer et absorber la simple image qui restait de son adversaire passage à cet endroit alors qu’il était en chemin pour pourfendre son adversaire. Espérant que les flèches aient fait leur petit effet et aient suffisamment accaparé l’attention de cette femme pour qu’elle ne se rende pas tout de suite compte du subterfuge, Kyoshiro réapparut juste au-dessus d’elle. Une simple lame tenue fermement dans sa main droite, tout son esprit combattif rassemblé dans cette lame sans histoire, il plongea ses deux prunelles brûlantes dans les yeux de son adversaire avant de frapper une ultime fois.

Il aurait aimé pouvoir trouver une ultime tirade mais il n’en trouva aucune qui faisait vraiment honneur à la puissance qu’il venait de rassembler dans cette attaque, il ne s’agissait pas d’une technique de plus mais bien de la plus meurtrière de tout son attirail : voilà pourquoi il ne s’en était jamais servi jusqu’à maintenant. Chaque guerrier possédait un peu d’esprit combattif en eux, c’était ce qui leur permettait de continuer à se battre encore et encore mais très rares étaient ceux à même de matérialiser cet esprit combattif dans le monde réel : Kyoshiro était de ceux-là. Lorsque son sabre s’abattit sur la demoiselle le coup créa une gigantesque lame aux proportions gargantuesques, peut-être même suffisamment grande pour caresser ou même percer le sommet de la zone ténébreuse créa par cette femme. Qui pouvait le dire ? Elle creusa profondément le sol et vint caresser le ciel en même temps, elle était la matérialisation de l’esprit guerrier de Kyoshiro, sa volonté de réduire à néant cette ténébreuse femme.

Elle était peut-être les ténèbres mais lui n’était pas juste un homme-lumière, il avait été un samouraï bien avant d’être maudit, il avait vécu par le sabre avant d’être touché par la lumière et entendait bien remporter cette victoire à l’aide de ce même sabre.



© ANARCISS sur epicode
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue30/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue68/120Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeLun 6 Fév - 23:48

Gambit Decima
"Après son escale et quelques jours passées sur Graou Island, Mori prend la direction de la mer sans forcément savoir où il va atterrir. Seulement en chemin, il reçoit un appel à l'aide provenant de Time End connu comme étant une île hivernal. Il décide donc de s'y rendre. "
Act 1-2 - Eveil, la cour Decima




Voilà maintenant plusieurs années qu’il n’était pas entré dans la peau du démon blanc. A l’époque lorsqu’il s’entrainait où il avait grandi, il avait ce surnom qui le suivait un peu comme la peste. En effet, Haku était connu comme étant d’une violence sans égal… C’était quelque chose d’incontrôlable. Le phénomène c’était produit pour la première fois quand il dû combattre plusieurs personnes en même temps. Pourtant il ne s’agissait que d’un simple exercice qui dégénéra sans explication logique… C’est pourquoi dès cet instant, il ne prit plus jamais part à des entrainements collectifs. Il fût isolé par son père qui le tenait à l’écart des autres enfants. Son propre père avait la force et les capacités requises pour gérer correctement son alter égo. C’est suite à cause de ce même alter égo qu’il se retrouva pendant une longue période de sa vie seule. Il développa alors une peur de nuire à la vie de ses camarades et prit la décision de ne plus adresser la parole à personne. C’est une histoire qui remonte à très longtemps, il a réellement réussi à se débarrasser de cette partie de lui qui lorsqu’il a mangé son fruit du démon. C’est comme-ci il avait contenir cette partie de lui qui se comportait de opposé à lui. Opposé uniquement dans le combat. Une nature qui ne se manifestait que lorsqu’il se trouvait réellement dans l’impasse… Cet opposé est pour Ranmaru un vieux souvenir enfouit au fond de son âme.

Revenant donc à l’heure actuelle, Mori laissait paraitre un visage beaucoup plus sérieux encore et plus menaçant que d’habitude. Après que son attaque ait eu l’effet escompté, il brisa l’arrière de la flèche planté dans son abdomen et l’extirpa l’autre partie de la façon la plus naturel qui puisse exister. La plaie ainsi que les flammes disparurent aussitôt, faisant apparaitre un Mori Ranmaru entièrement requinqué. Son pouvoir venait de faire effet une fois de plus. La raison pour laquelle, il pouvait agir de manière normale était qu’à l’aide de son pouvoir il pouvait guérir le fait que ce soit douloureux et donc ne rien sentir, une chose qui était donc devenu une habitude chez lui. Rare était les moments il tirait une tête de martyre quand il recevait un coup ou alors qu’on lui tranchait la peau. Il s’agissait donc là simplement d’une démonstration simple parmi tant d’autres de son pouvoir de maudit.

Acquiesçant de la tête lorsque Kari annonça qu’elle allait s’occuper de l’autre gamin. Il s’agissait en fait d’une bonne idée. La raison était simple Mori ne la connaissait pas et ne savait rien de ses capacités, combattre donc côte à côte n’était pas la meilleure option à l’heure actuelle. Surtout qu’on sait qu’il ne faut pas un bac plus quarante pour savoir que ces deux étant frères sœurs seraient justement plus redoutable de cette manière, surtout quand on voyait le premier assaut et la manière dont ils s’étaient synchronisés. Et puis, Mori pouvait clairement se battre à fond sachant qu’il ne blesserait personne autour de lui.

Il fixa alors son adversaire du jour qui se releva sans mal suite à la manière dont il avait été repoussé. Aucune surprise pour lui, ce coup n’était pas destiné à vaincre l’adversaire il permettait de le contrer rapidement ce n’était donc pas étonnant qu’il puisse se relever aussi rapidement. C’était maintenant que les choses sérieuses allaient commencer. Aussitôt après qu’il ait retrouvé la forme, Luck passa à nouveau à l’attaque il utilisa à nouveau son bâton… Mori voulu faire un pas en arrière afin de simplement esquiver l’attaque, mais lorsqu’il aperçut la trombe d’eau arrivait sur lui il enclencha un autre mouvement. La plupart des techniques du pirate sont d’un style propre à lui et ont pour conséquence de libérer de grande lame de vent qui tranche tout sur leurs passages. Seulement il a également un lot de technique qui marche aussi bien pour l’attaque que la défense et la circonstance se prêtait parfaitement pour un enchainement de technique d’épéiste pur. C’est donc rapidement qu’il dégaina ses deux katanas et enclencha rapidement le tournoiement sur lui-même. Il s’agissait donc de Dankuuken ! A l’aide cette technique, il tournoie rapidement sur lui créant une mini tornade qui là a pour but de disperser loin de lui la trombe d’eau. Tout en utilisant sa vitesse, il en profita pour lancer une attaque de vent en direction de celui qui se trouvait dans les airs. C’était son authentique Bushogoma qui avait pour effet d’enfermer la cible dans une sorte de bourrasque de vent, le limitant donc dans ses mouvements… De plus le fait qu’il soit dans les airs devraient normalement être plus simple pour l’atteindre.

La trombe d’eau l’ayant tout de même ralentit et affaiblit, il s’arrêta alors lançant un regard vers Luck afin de savoir comment s’énonçait la suite. Le fruit de la guérison était un fruit permettant à Mori des prouesses physiques hors du commun, c’est la raison pour laquelle il pouvait récupérer plus rapidement qu’une personne lambda. Les premières attaques avaient pour but de se tester chacun et de voir de quoi était capable chacun. Une chose était évident Mori était peut-être plus fort que son adversaire, mais celui-ci avait largement de quoi tenir tête au Ginkami… Le combat qui allait suivre ne devait absolument pas trainer. La prochaine attaque serait certainement plus féroce, ce jeu de question réponse devait cesser à tout prix !

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Résumé:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
Kari Crown
Messages : 905
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue32/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue150/220Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (150/220)
Berrys: 37.964.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeJeu 9 Fév - 17:59

Gambit
Decima
Feat.
Nakata, Kyoshiro, Mori, Drake & MJ
The Reluctant Heroes - Shingeki no Kyojin OST
Elle croisa son regard qui semblait la fixer intensément tout en continuant d’avancer, en courant à grandes foulées, toutefois sans trop forcer. La demoiselle ne devait pas gaspiller toute son énergie dans cette course, elle en aurait sans doute encore besoin après, ne serait-ce que pour venir à bout de Lock. Fronçant légèrement les sourcils, elle regarda l’enfant couper court à son attaque à distance avec son arc.

Un petit sifflement de mécontentement sortit de la bouche de Kari, cependant il y avait au moins un point positif à son attaque : même si le garnement avait réussi à l’arrêter, le temps qu’il avait perdu avait permis à la jeune femme de pouvoir encore progresser de quelques mètres et de se rapprocher un peu plus de sa cible.

Elle ne pouvait détacher son regard de son adversaire, en partie parce qu’elle se doutait qu’il allait riposter. Aussi, lorsque l’ex chasseuse de primes vit l’arc bandé et une flèche prête à voler dans sa direction, elle ne fut pas tellement surprise.

Le danger présent et les récents événements faisaient monter son taux d’adrénaline, tout comme sa curiosité avait été éveillée au début de cette tumultueuse et mystérieuse histoire. La rousse n’avait pas une fraction de seconde à perdre, d’autant plus qu’elle savait qu’une flèche ne mettait que très peu de secondes à parcourir une distance aussi restreinte qui séparait Lock d’elle-même. Cela pouvait-il se jouer en dixièmes de secondes même, dans leur cas ? Aurait-elle le temps de tenter quelque chose avant que le projectile ne l’atteigne ?

Attentive, la jeune demoiselle ne perdait pas une miette des différents gestes de son adversaire et ce, depuis qu’elle avait lancé sa lame d’air. Elle devait décortiquer le moindre changement dans sa position, le moindre mouvement de détente dans son bras, signe qu’il avait lâché la corde de l’arc, ou qu’il était en train de le faire. Et ensuite… elle devait agir vite, avant de se prendre la flèche qui lui était sans nul doute destinée.

Lorsqu’elle pensa le moment opportun, Kari Crown plongea en avant puis fit basculer son corps pour finir son plongeon en roulade. Rapidement et usant de l’élan de ses mouvements précédents, elle se releva pour reprendre sa course. Certes, sa manœuvre l’avait ralentie. Certes, il y avait aussi une chance, ou malchance, qu’elle n’ait tout de même pas été assez rapide dans sa démarche et que la flèche l’ait atteinte. Dans les deux cas, l’adrénaline, le feu de l’action et surtout la hâte d’en finir la poussait à aller de l’avant.

De nouveau, et sans perdre plus de temps, la rousse lança une lame d’air avec son couteau qu’elle tenait encore, mais verticalement cette fois, puis courut dans les traces de son attaque du mieux qu’elle pouvait afin de réduire encore la distance qui la séparait de Lock.
© Codé par Kari Crown


Techniques:
 

_________________


We are the warriors, who learned to love the pain
We come from different places but have the same name
'Cause we were born for this
We are the broken ones, who chose to spark a flame
Watch as our fire rages, our hearts are never tame


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 19050110192020420416220801


Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue36/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue19/350Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Fév - 8:57





La diplomatie ne servait clairement à rien. Je ne savais même pas pourquoi je m'y essayais, étant moi-même très loin de l'être. Je n'étais pas Kyoshiro. Et malheureusement, cela faisait bien longtemps que nous ne nous étions pas retrouvés ensembles. Peut-être s'agissait-il d'un élan qui m'avait pris maintenant que j'étais révolutionnaire : parler avant de taper. Sauf que la situation était déjà bien trop tendue : à ce niveau-là, je n'avais qu'à sauter dans le tas et tout frapper. D'autant plus qu'Ars semblait être le cousin de Konan, d'après ses dires, ce qui rajoutait un peu plus de piment à la situation. Lui faire la peau, risquerait de froisser le grand méchant, ce qui ne m'arrangerait pas dans mes plans. Mais soit, après tout, au point où nous en étions, même sans Yubashiri, je pouvais le déglinguer, et je n'allais pas me gêner. Je m'étais déjà trop retenu. À vrai dire, le signal ne vint même pas de nous. Il provint de plus loin sur les steppes enneigées de Time End : un dôme noir comme la nuit. Il était fort à parier que nous n'étions pas les seuls à se battre... Cela avait-il à voir avec le fameux Nakata Fenice, que Mori avait plus tôt mentionné ? Il n'y avait qu'un moyen de le savoir. Déglinguer ces gamins et rejoindre les festivités avec les autres. 

Et ce fut ce qui mit les feux aux poudres. « Pseudo-pirate » m'appelait-il. Ça allait bientôt se savoir, je n'étais dès lors plus un pirate. Je n'étais plus de ceux qui se tenait entre les deux camps, à toujours essayer d'emmerder l'un sans pourtant en avoir quelque chose à faire de l'autre. J'avais pris parti. Et j'allais lui défoncer la gueule. Shûsui était déjà fièrement dressée devant moi, je n'avais maintenant plus qu'à prendre position. Aussitôt, avant-même qu'il ne passe à l'attaque, je glissais un pied derrière pour me mettre de profil et attraper mon sabre à deux mains. J'étais prêt. Mes muscles se contractèrent, prêts à toute situation. Et Ars passa à l'attaque. Il envoya tout d'abord deux grenades dans ma direction. Encore un bomberman... Dommage pour lui, quand on avait partagé le pont supérieur d'un navire avec un cinglé de la bombe comme Zeke, on était habitué. Je n'allais pas me casser la tête. Alors que les explosifs se dirigeaient dangereusement dans ma direction, je pris fermement appui au sol, avant de littéralement disparaître. En réalité, je n'étais pas disparu des radars : j'avais utilisé l'une de mes techniques de célérité préférée, le Gōsutou~ōku, pour déplacer presque instantanément derrière Ars. 

Il voulait jouer ? Il allait jouer. Sauf que pour ma part, j'allais clairement m'arranger pour en finir au plus vite. La technique de déplacement était là pour l'effet de surprise, et pour pouvoir attaquer là où ça faisait mal : dans son dos. La pire honte pour un pirate. Dans un deuxième temps, je sortis ce qu'il me restait de Yubashiri. Elle était brisée, elle ne pouvait plus servir à grand chose... Enfin, si l'on s'en tenait à ce que l'on voyait. Mais il fallait savoir que ce sabre était équipé d'un Flash Dial, et que même une lame brisée pouvait faire très mal. De plus, j'avais pris le soin d'arriver comme un chat derrière Ars : tout était bon pour frapper plus fort et faire plus mal. Saisissant ainsi Yubashiri à l'instar d'une véritable dague, je tentai de la lui enfoncer brutalement dans l'épaule, tout en activant le Flash et ainsi lui priver momentanément de sa vue. Mais je n'en avais pas non plus fini. Si jamais il était arrivé à anticiper quoi que ce soit, j'y étais allé franco avec Shûsui : le but était de finir le plus rapidement. Par conséquent, au lieu d'attaquer directement avec ma lame, j'avais choisi quelque chose de « légèrement » plus violent. J'avais planté ma lame dans le sol pour, en la libérant, lâcher une déferlante quasiment à bout portant avec mon Kami no Ken.

 « Rien de personnel hein ! » 

J'aurais pu me déchaîner sur lui tant que son dos était tourné. Mais même si l'idée paraissait tentante, le pari était encore trop risqué : après tout, ce gars semblait un pro des explosifs. Et d'ailleurs, je n'avais même pas encore fait attention à son étrange pistolet pour l'instant. Quoi qu'il pût faire, je l'attendais, j'étais prêt à riposter une nouvelle fois. 





©odé par Higuen Arkio


_________________
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2304

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Fév - 15:26



Akainu, Alana Vigor

L'enchaînement du Fenice était digne d'un guerrier d'une certaine qualité, il fallait se l'avouer. Non seulement Red en avait à présent conscience, mais c'était aussi le cas de Konan dont l'échine frémit tandis qu'il s'impatientait de connaître l'issue de ce formidable affrontement. Pourtant, il semblait que la réaction du Corsaire ne décontenança pas l'ancien amiral de la marine. Celui resta de marbre, statuant sur ses positions tandis que des lianes de mercure tentaient vainement d'attraper les pieds intangibles du Phoenix. Un regard franc s'installa alors dans les yeux du logia qui ne put qu'émettre un petit sourire, signe du plaisir qu'il commençait à prendre. Peu importe. Le terrain était prêt. Un simple mur de mercure interrompit la course de la lance avec une facilité déconcertante, recouvert d'un Haki plus puissant encore que celui de son adversaire.

De l'autre côté, l'affrontement entre Kyoshiro et Alana semblait arriver à un triste terme. La lame de lumière d'une puissance phénoménale fut en partie engloutie par une guerrière décontenancée par les flèches qui avaient accaparé un instant son attention. Elle ne permit cependant pas à la femme de s'en sortir indemne, atterrissant sur le sol, un bras en moins, le souffle court et le regard perdu. Elle avait survécu, de justesse. Son état la rendait cependant inapte au combat, et Dorlan Porco fit un pas en avant, comme prêt à prendre la relève de l'épéiste si la situation le nécessitait. Mais il était déjà trop tard. Plus loin, le mercure au sol reprit son mouvement et se dirigea vers le Zoan à une vitesse tout bonnement effrayante. Au moment d'arriver à son contact, elle éclata autour de lui, formant une sorte de prison dans les airs, maintenue par un pilier de mercure au sol. La boule sphérique était impressionnante de loin, mais elle avait de cela d'extraordinaire qu'elle n'était pas seulement ce qu'elle paraissait.

    - Haki Avancé : Kangoku no Last Sleep...

Les parois de la prison étaient totalement recouvertes de Haki de l'Armement. La couche de quelques centimètres semblait infranchissable pour toute personne qui pouvait se trouver à l'intérieur, et peut-être même à l'extérieur. Et c'était là une dure réalité, car en plus de cela, la prison se remplissait progressivement. L'ancien amiral utilisait son haki de l'observation, couplé à celui de l'armement. Il engloutissait son adversaire qui ne pourrait bientôt plus respirer, qui subirait les vapeurs de son fruit du démon et mourrait encore, et encore, se régénérant sans cesse dans cet Enfer vivant. Il y avait plein d'autres manières d'utiliser cette prison, mais aucune ne semblait plus adaptée en guise de punition à une des figures de la piraterie de la nouvelle ère.

    - Il fera un très bon Pion, soupira Emiko en observant la prison de mercure avec une certaine admiration, bénissant la présence d'esprit de l'amiral quant à la survie du Phoenix.

Plus loin dans les ténèbres, une forme semblait se dessiner, attirant l'attention de la seule personne qui sembla sur l'instant sentir sa présence, Konan Harashigawa. L'homme écarquilla les yeux en frémissant un instant, et il ne put marmonner qu'un « Impossible.. » inaudible pour ses camarades. Ici... Et maintenant... Cela ne se pouvait pas...


Luck & Lock

Lock et la combattante pirate semblaient mener un affrontement à peu près équitable. Ils étaient tous deux à distance, tous deux incapables de prendre le dessus sur leur adversaire respectif. Alors que l'homme-chat tirait de salves de flèches, celles-ci rencontraient des lames d'air dont certaines venaient passer les mailles de sa défense, déchirant par instant un bout d'habit ou un bout de peau. Il n'aimait pas la sensation de douleur lancinante qui semblait vouloir s'installer. Pourtant, en observant son ennemie, il se galvanisait lui-même.

Ainsi, il décida de passer à la vitesse supérieure. Il ne fallait pas être un génie pour comprendre que cette fille était plus douée au corps à corps, sûrement plus douée que lui. Ainsi il n'allait pas lui laisser l'occasion d'y arriver. Sortant deux flèches, il lança :

    - Que l'oiseau de feu transperce les cieux. Burning Edge !

Les deux flèches lancées ainsi s'enflammèrent toutes deux, se chevauchant l'une l'autre, s'entrelaçant pour finalement ne former qu'un cône de feu qui avait pour but de viser directement son adversaire de plus en plus proche. Ces flammes pouvaient s'avérer relativement dangereuse.

Luck avait moins de chance de son frère. Il se retrouvait face à un ennemi dont les ressources semblaient l'amener à pouvoir se protéger contre une attaque spécialement conçue pour affronter les maudits. Sa réaction fut d'ailleurs salvatrice, et il sentit une bourrasque de vent le déstabiliser dans les airs tandis qu'il continuait sa course. Rapidement, il retrouva des appuis stables sur le corps, son corps recouvert d'écorchures. Grognant, ses yeux virèrent à nouveau au rouge sous le coup de la colère tout comme ceux de son frère en même temps que lui.

    - Saleté de pirate de mes deux, j'vais te faire la peau ! Hurla-t-il en s'élançant vers Mori.

Cette fois-ci, il avait décidé de mettre beaucoup plus de force et de brutalité dans son attaque. Il utilisa son bâton telle une arme contondante, visant le flanc de son adversaire pour le déchiqueter grâce à la lame aqueuse qui sortirait de son arme si le pirate le bloquait, passant outre la protection qu'il pourrait s'improviser.


Ars

Ars sentit son ennemi bouger à une vitesse effarante, mais rien d’instantanée, rien qu'il ne puisse gérer donc. S'éloignant à son tour vivement, il fit une roulade avant pour esquiver les lames qui menaçaient de le transpercer, atterrissant sur le ventre, arme face au Kotori qui fut affublé d'une demi-douzaine d'explosifs à l'effigie de Konan. Les petites boules libérèrent un gaz aux vertus laxatives des plus emmerdantes en explosant. Quoi de pire pour un grand guerrier que d'avoir envie de chier au milieu de son combat ?

    - Prend ça, espèce de... Oh putain.

Il était trop proche du centre de l'explosion, et lui-même sentit arriver les violents gaz qui menaçaient de le plonger dans le même état que son adversaire, si ce dernier ne réagissait pas assez vite ou bloquait l'attaque. Blêmissant, l'ingénieur maudit sa propre ingéniosité.


Vous avez 72h pour poster chacun. Votre tour commence quand celui de la personne qui vous précède s'achève ou qu'elle a posté. Vous pouvez demandé un délai de 24h dans la partie adaptée.

Nakata > Tu es emprisonné normalement dans une prison de mercure. Elle se remplit et te tue inlassablement tant que tu te régénères.
Kyoshiro > Tu as gagné ton affrontement !
Kari > Attention, c'est chaud !
Mori > Attention, c'est humide !
Drake > Attention, ça fait bobo au culcul !
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue52/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue879/1000Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeDim 12 Fév - 16:27

Gambit Decima
feat. Des gens. Beaucoup.
Il n'y a pas de pire aveugle que celui qui repousse la lumière. Arsène Goyette


Il venait de dévoiler aux yeux de tous sa combativité, son ardeur et son extrême contrôle de son corps, autant naturel que maudit. Le Phoenix avait échappé aux multiples liens que lui opposait l'ex amiral Akainu, démontrant une dextérité et une sagesse immédiate hors normes, et sentit en son cœur poindre un sentiment de fierté et de félicité quasiment absolu. Il était prêt à repartir à l'assaut, ce qu'il fit un instant plus tard en se libérant également de la douleur qui empoisonnait son abdomen... Cependant, ce fut à ce moment précis que les choses commencèrent à déraper. Si Kyoshiro eut la chance de venir à bout d'Alana Vigor, cela ne fut pas son cas, et son ennemi persévéra dans la surenchère en montrant qu'il n'avait pas usurpé son ancienne condition d'amiral au sein de la marine : son haki de l'armement fut interposé entre Red et le projectile improvisé, bloquant celui-ci sans la moindre difficulté. La conclusion qu'en tira le Fenice était pleinement logique : le haki de l'armement du Pion était en vérité meilleur que le sien. Cela n'était pas anodin, et le Schichibukai n'en avait que trop conscience : Yorkshire Mendela lui-même n'avait pas été capable de l'outrepasser sur ce plan, et Mozero s'y était également frotté sans grand succès. Considérer qu'un maudit, logia de surcroît, soit en mesure d'utiliser un armement avec un tel niveau de compétence avait de quoi l'intéresser... Et si le sourire amusé sur ses lèvres laissait transparaître l'euphorie qui l'ébranlait seconde après seconde durant de tels affrontements acharnés, il fut également, lui aussi, empreint d'une éphémérité toute relative... Lorsque Nakata reporta son regard sur le visage de William Lancaster, il y découvrit avec effroi une manifestation qu'il n'aurait jamais espéré observer : il souriait. Le prétendu pion souriait, témoignant par la même le bonheur naturel qu'il ressentait dans de tels moments... C'est précisément cette conclusion qui poussa le capitaine de Tengoku no Seigi à mettre sur cette situation un constat objectif : il allait perdre, car son ennemi n'était pas une espèce de pion décérébré, incapable de se targuer d'autre chose que d'une puissance colossale. Non, cet assaillant pensait, élaborait, vivait ses batailles aussi ardemment que le blondinet lui-même. Cet assaillant était libre, aussi bien de combattre que de réfléchir... Cet assaillant agissait pour Centes de son propre chef.

-Toi... Enfoiré !

Ses ailes s'agitèrent brusquement, tentant de l'extraire de la prison que commençait déjà à dresser son adversaire, mais n'y parvinrent pas. Le logia avait pris l'ascendant en préparant le terrain avec intelligence et pragmatisme, démontrant à nouveau un contrôle total de sa conscience. Dans ces conditions, le mythique aurait probablement pu éviter le premier assaut, mais aurait tôt ou tard été victime d'une nouvelle tentative dont il n'aurait su s'extraire... L'ancien amiral avait pris l'avantage en utilisant à bon escient l'idée erronée qu'en avait jusque-là entretenu Nakata, et ce dernier ne pouvait rien faire d'autre que s'en mordre les doigts. Pourtant, alors que l'effroi le transperçait, alors qu'il comprenait avec douleur et angoisse qu'il faisait face à un ennemi trop fort pour lui, alors qu'il sentait, pour la première fois depuis des mois, cette détestable, exécrable, abhorrable sensation d'infériorité écrasante qu'il avait tant et tant fui, manifestement vainement, le capitaine corsaire parvint à conserver son sang froid. Oui, étonnamment, alors que le marasme émotionnel dans lequel il venait d'être plongé aurait eu toutes les raisons du Monde de le replonger au sein des heures les plus sombres de son histoire, alors que la situation désespérée l'opposait à un homme qui le dominait en tout point, alors que la perspective de servir à ses dépens le pseudo Monarque, odieux criminel, se faisait de plus en plus omniprésente l'artiste martial tint bon et analysa la situation avec clairvoyance, avec brio, avec intellect. Il fit honneur à la réputation de virulent guerrier qu'on lui prêtait volontiers depuis Alabasta, fit honneur à l'homme qu'il avait été durant la bataille de Baltigo, en parvenant à concilier sa force, brutale et vive, et sa manière d'être naïve, utopique, humaniste. Car, en un instant, le Phoenix se souvint des contraintes inhérentes au haki de l'armement. Il comprit que le chien rouge allait utiliser le sien, plus puissant, pour le contraindre à l'immobilité, et comprit ainsi que William Lancaster allait probablement en manquer cruellement, dans les instants suivants. Le Fenice comprit qu'Akainu risquait fort d'être incapable de protéger les siens, ce qu'il avait fait jusque-là avec une abnégation et un sens du devoir irréprochable... En bref : le Mythique comprit que s'il ne pouvait pas en réchapper, il avait au moins l'occasion de pousser son opposant à regretter son assaut morbide.

C'est ainsi que revint à la charge son air enjoué, sinon parfaitement jubilatoire : la sphère, qui risquait de l'emprisonner d'un instant à l'autre, s'élevait tout juste lorsque les bras du forban se couvrirent de son haki de l'armement avancé. Akainu pouvait bien redouter ce qui allait advenir : il n'avait aucun moyen d'imaginer la puissance qu'allait générer le fils spirituel de Raphaël. Car si le Lancaster se reposait sur l'image précédente qu'il avait eu de son haki avancé, il allait se heurter à un constant franchement douloureux : le Schichibukai n'avait, jusque-là, pas encore montré tout ce dont il était capable.

-Mourir pour une juste cause, c'est alléchant. Tu trouves pas, Lancaster ? Sasayaku... HŌGEKI !

Nakata allait utiliser deux de ses arcanes majeures et les fusionner pour en tirer un spectacle inédit, d'une violence inouïe, qu'il n'avait lui-même jamais expérimenté jusqu'alors. Ses bras se mirent à battre les cieux avec une puissance colossale, projetant de littérales ondes de choc à qui mieux-mieux, visant plus ou moins grossièrement les chevaliers Decimas, l'ancien amiral lui-même, et Dolan Porco, qui s'avançait d'un pas menaçant en direction de Kyoshiro. Cependant, cet assaut-là n'était rien de plus que dérisoire en comparaison de ce qui l'accompagnait : l'utilisation de son haki avancé était terrible, car elle ne se contentait plus de toucher. Non, elle accompagnait la puissance brute de l'attaque et la sublimait... Car ce haki-là était condensé, au point d'exploser lorsqu'il rencontrait un obstacle. Ce serait donc un véritable déluge d'ondes de choc et d'explosions de hakis qui allait s'abattre sur ses ennemis.
S'il tombait, alors il ferait de son mieux pour faire tomber avec lui les pièces maîtresses de l'armée ennemie.

Cependant, au-delà de cette envie de voir les deux Chevaliers cracher leurs estomacs, le Phoenix réalisait surtout un pari risqué. Il misait sur Kyoshiro, pourtant blessé, mais adroit et habile : si sa théorie quant à l'armement de William Lancaster était avéré, alors celui-ci n'allait plus pouvoir toucher l'homme-lumière. Autrement dit, à partir du moment où le Fenice serait prisonnier, son camarade pirate aurait une chance, même minime, de venir à bout de l'ancien amiral en profitant de sa propre intangibilité. Pour que cela fonctionne, il était nécessaire de pousser Akainu à la faute... D'où l'attaque suicidaire menée. De surcroît, son offensive qui visait Dolan Porco devait l'empêcher de mettre des bâtons dans les roues de son seul allié.
En une paire de secondes seulement, le blondinet venait de faire preuve d'une clairvoyance éclatante, et décidait d'agir de la seule manière susceptible de s'avérer constructive et pertinente... Quitte à se condamner lui-même. Car il n'avait désormais plus la moindre chance de s'enfuir du carcan imposé par l'ancien amiral...

© Gasmask


Dans l'idée, c'est un Gomu Gomu no Gatling Gun, à ça près qu'il génère du haki.
Je vise principalement Red, Emiko, Akainu et Dolan. Mais les autres peuvent aussi être inquiétés, surtout s'ils sont proches (C'est pas non plus le truc le plus précis du monde)

Lvl 39 : Sasayaku : Nakata frappe l'adversaire avec le poing, le plat de la main, le tibia ou tout simplement le pied. Le coup doit se faire au niveau de l'abdomen, sans quoi sa puissance et sa dangerosité sont moindres. Le plus important est la direction du coup : celui-là doit être droit et viser devant. Cela peut être assimilé à un direct, en boxe. Quoiqu'il en soit, le choc est extrêmement puissant, et produit une onde qui va dans la continuité du mouvement et fracasse ou souffle ce qui se trouve sur son chemin. La cible, elle, reste sur place, bien que ses entrailles soient fortement remuées. Le coup peut blesser un homme entraîné très gravement et la cible nécessitera des soins intensifs, mais il ne tuera que rarement (d'autant plus que Nakata ne l'utilisera que sur des cibles capables de survivre à un tel choc, ou presque).
Lvl 48 : Hōgeki : Cette fois-ci, Nakata condense le haki autour de ses deux poings un peu plus longtemps que nécessaire. Cela lui permet notamment de causer de petites explosions lorsque le haki projeté touche sa cible. Cette technique joue sur la vitesse : le temps qu'il prend pour projeter une sphère de haki, il en crée une autre. Il l'envoie en régénérant l'autre, et ainsi de suite. C'est une technique puissante, redoutable, qui peut terrasser un lot important d'ennemis en une poignée de secondes mais qui épuise grandement son utilisateur, en considérant la quantité vertigineuse de haki qu'il faut créer auquel il faut donner consistance.

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue47/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue226/750Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeLun 13 Fév - 0:04

Gambit Decima
PV Nak, Drake, Mori, Kari & MJ| Grand Line – Time End



Avant même de commencer à empoigner son tout premier sabre en bois chaque combattant devait réfléchir à ses objectifs, à ses motivations, à leur raison d’emprunter la voie du guerrier afin de puiser dans ces objectifs l’énergie d’avancer comme la plus intarissable des sources. Peu importait si la raison de se battre d’un individu était vertueuse ou pas, cela ne rentrait pas en ligne de compte, tout ce qui importait était de trouver le cœur de la motivation de l’individu et y plonger pour en ressortir ce qui lui était nécessaire : son esprit combattif. L’esprit combattif était l’épicentre de la motivation d’un individu arpentant la voie du guerrier, c’était la source d’énergie le poussant à voguer de bataille en bataille sans jamais penser à baisser les bras ou à fuir le combat, c’était ce qui faisait tenir un homme de bout quand son corps lui criait de rester à terre, pour certains c’était même leur raison de vivre. De par sa bonté et générosité naturelle le lumineux épéiste avait eu beaucoup de mal à accéder à son esprit combattif et à l’exploiter proprement, à l’époque il avait eu beaucoup de mal à faire des compromis et accepter qu’il devait apprendre à répandre la violence pour éviter que d’autres n’aient à la subir. Mais depuis quelques mois il était bien plus à l’aise avec ce concept, chaque bataille renforçait sa certitude qu’il avait bien fait d’apprendre à se battre et que du positif pouvait parfois ressortir de ces démonstrations primaires de violence. Ce n’était pas toujours simple mais il savait que les victoires acquises engendraient le changement et – en tout cas il l’espérait – du changement pour le meilleur. Mais au fond comment pouvait-il le savoir ? Il revenait rarement sur les lieux de ses victoires et de ses échecs, Time End était son premier retour en arrière depuis son entrée dans l’équipage du Phénix.
Ce fut donc armé de son esprit combattif sous sa forme la plus pure que le jeune épéiste s’était jeté dans la bataille contre une femme dont il ne connaissait ni les compétences ni les limites, autant dire qu’il naviguait à l’aveuglette mais cela ne l’effrayait pas pour autant. Pourquoi ? Parce que même s’il n’aimait pas le faire il était assez intelligent pour comprendre que chaque combat le rendait plus fort, meilleur pour ainsi dire, plus utile aux yeux de son capitaine et c’était la seule chose qui comptait pour le moment. Il ne se battait pas pour la gloire ou pour le sentiment de puissance qui précédait la défaite d’un adversaire, il ne se battait pas non plus pour les richesses ou pour le respect : il se battait pour aider son capitaine à changer les choses, à changer le monde. Alors oui il se haïssait de devoir recourir à des procédés aussi barbares pour apporter le changement mais ces derniers mois lui avaient fait comprendre que des sacrifices étaient bien souvent nécessaires, peut-être un jour parviendrait-il à changer le monde à la force des mots mais le monde ne semblait pas encore prêt à écouter ce qu’il avait à dire. Qu’à cela ne tienne, il continuerait de se battre au côté de son capitaine jusqu’à ce que le monde soit prêt à changer pacifiquement. Peu importait combien de temps cela prendrait, il était jeune, il avait la vie entière devant lui.

La douleur à son épaule gauche était un triste rappel du chemin que Kyoshiro avait encore à parcourir et pourtant il ne baissait pas les bras, dans un ultime assaut il se concentra sur sa lame et y déversa tout son esprit combattif en une puissante attaque qu’il s’était toujours refusé à utiliser. Pourquoi ? Parce qu’elle n’était pas pour protéger mais pour détruire, elle était contraire à ses idéaux mais il s’était forcé à la créer pour des cas d’urgence comme celui-ci. Ainsi, dans un ultime effort, il créa une majestueux et gargantuesque lame qui vint à bout de la cornue. Kyoshiro retint son souffle un instant puis, en voyant la demoiselle réapparaître avec une partie d’elle en moins, il s’autorisa un soupir de soulagement. Elle était blessée et amputée, ce qui était des plus déplorables, mais au moins elle était toujours en vie.
Voyant un autre combattant inconnu s’interposer comme pour protéger la blessée, le maudit lança simplement au duo :

« Rentre chez vous.»


Il n’était pas assez naïf pour penser que cette tirade ouvrirait les yeux à ce duo mais il ne pouvait pas leur refuser une porte de sortie. Attendant qu’une réponse parvienne à ses oreilles, le jeune homme fut attiré par ce que son haki de l’observation avait capté à savoir les difficultés rencontrées par son capitaine. Tournant la tête pour voir de ses propres yeux ce que capitaine son haki, les prunelles de feu du maudit s’écarquillèrent en voyant le phénix emprisonné dans une cellule qui ne cessait de se remplir au fil du temps. Kyoshiro ne savait pas en quoi était faite cette prison mais cela importait peu, il revoyait dans sa tête les souvenirs de sa défaite sur Area eleven comme un goût de déjà-vu. Serait-ce aujourd’hui le moment où il perdrait une seconde fois ? Le moment où son capitaine lui serait arraché ? La réponse lui fut arrachée dans le gorge dans un cri tonitruant :

« NON !»


Disparaissant en un clin d’oeil pour réapparaître au-dessus de la prison et de l’homme responsable de cette construction diaboliquement étrange, Kyoshiro tendit sa lame et fit jaillir une pluie de perle lumineuses de sa pointe pour arroser la zone et attaquer l’homme qui désirait si ardemment emprisonner le phénix. Non, certainement pas, il n’allait pas laisser son capitaine lui être arraché des mains sans se battre.
Profitant du fait que le champ de vision des ennemis soit saturé de lumière et d’explosions, le maudit puisa dans ses maigres réserves d’endurance pour décharger sur l’homme-mercure son attaque explosion la plus destruction : le final flash. Lors de sa dernière excursion Kyoshiro en avait fait usage sous le coup de la colère et de la dépression mais aujourd’hui c’était bien différent, aujourd’hui il était conscient de son acte et agissait en pleine connaissance de cause. S’il fallait raser cette île pour sauver son capitaine alors il le ferait sans hésiter, mais pour l’heure il se contenterait de détruire l’homme qui désirait asservir celui à qui il devait tout.

Plus jamais. Plus jamais ça.




© ANARCISS sur epicode
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue30/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue68/120Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeMer 15 Fév - 23:08

Gambit Decima
"Après son escale et quelques jours passées sur Graou Island, Mori prend la direction de la mer sans forcément savoir où il va atterrir. Seulement en chemin, il reçoit un appel à l'aide provenant de Time End connu comme étant une île hivernal. Il décide donc de s'y rendre. "
Act 1-2 - Eveil, la cour Decima




-Flash back-

Ce jour-là, il pleuvait et tout le monde sortait d’un combat qu’ils n’avaient pas gagné. Mori avait réussi à limiter la casse, grâce à son pouvoir de guérisseur. Tout le monde état dans un état mental lamentable, le visage couvert de blessures qu’il n’avait pas réussi à soigner tout de suite, Lynch en convalescence ainsi qu’Ayame qui était positionné à l’abri de la pluie battante. Mori Ranmaru lui, se dirigeait vers l’extérieur du bâtiment trainant le pas. Derrière lui se trouvait tous ses amis, certains hors services et les autres au chevet. L’un se démarqua en avançant doucement vers le pirate avant de l’attraper par le col et trainer à l ‘extérieur. Celui-ci complètement dépourvu de toute lutte trébucha bêtement dans la boue qui vint recouvrir toute une partie son visage. Il se redressa lentement pour se retrouver à genou devant son ami, qui se tenait debout devant lui. La pluie était la bienvenue ce jour-là, car elle cachait les larmes qui coulaient le long des joues du pirate à la chevelure argentée. Une discussion s’engagea entre les deux protagonistes :

-Il va falloir s’y remettre sérieusement, tu t’es ramolli…
-Je peux tout endurer avec toi Shikaku.

Après ça, le Ginkami se releva rapidement pour se mettre sur ses deux jambes. Il se releva et poursuivit sa marche, suivant à bon rythme son cousin qui le menait vers un endroit plus éloigné du bâtiment actuel.

Fin

Mori venait de se souvenir d’une chose essentiel allait lui permettre de prendre le dessus sur son combat. Une chose était essentiel lorsqu’on affrontait quelqu’un, être concentrer afin de rester dans la bataille jusqu’à la fin. Lorsqu’il attaqua Luck dans son premier assaut, il venait de marquer sa cible… C’était une façon de dire « La dernière personne à se tenir debout sera celle ayant remporté le combat ». En disant cela, il se lança alors dans la bataille sans penser aux personnes qui l’entourait. Tant qu’il n’aurait pas terminé ça, il ne penserait pas à ses camarades. C’est donc pour cette raison, qu’il garda donc en tête une chose… Si je veux pouvoir aider mes camarades, il faut que je termine d’abord ce combat.

Les assauts du jeune homme avaient démontré une certaine particularité. Il pouvait contrôler l’eau et semblait pouvoir s’en servir en assez grande quantité de quoi paralyser rapidement le maudit, qui jusque-là avait réussi à s’en libérer sans problème et ce n’était pas fini. Il avait encore beaucoup d’autres techniques en réserve, mais là ce n’était pas encore l’heure de dévoiler et puis il ne voulait pas que ce combat devienne trop long. Donc au moment où l’homme animal posa ses pieds au sol après qu’il ait utilisé son Bushogoma pour le déstabiliser, Mori avait déjà enclenché le Yata no Kagami qui consistait purement et simplement à créer une image rémanente de lui afin de tromper l’œil de l’adversaire. Et c’était encore plus simple quand il s’agissait d’un adversaire qui semblait en colère… Et oui, le Ginkami ayant remarqué le comportement changeant de l’agresseur utilisa une technique qui le tromperait assez facilement puisqu’il était focalisé sur le fait de lui faire la peau. Il s’agissait d’une erreur de débutant. Laissant donc le leurre faire son travail, il put alors éviter l’attaque actuelle simplement se baissant dans la rapidité. Il remarquerait alors beaucoup trop tard qu’il s’agissait d’une image rémanente et donc comprendrait que c’était trop tard. Mori avait donc la voie libre pour lancer une attaque puissante afin de le terrasser et c’est ce qu’il prépara armé de son katana le plus tranchant et faisant partie des 21 lames d’exception.

Apprends ton impuissance ! Sode no Shirayuki, Premier coup : Nadegiri !

Il n’hésita pas et ne se reteint pas son attaque avait pour but de tromper l’œil de la seconde. Qui arrivait sur la seconde lame… L’assaut était une véritable tromperie. Le premier coup Nadegiri est un coup à retardement qui ne déclenche qu’après avoir été touché, c’est une attaque rapide. Le second coup était le leurre qui ferait croire à l’adversaire que le premier était en fait leurre. S’il arrivait à parer cette assaut trompeur, alors c’est qu’il est un adversaire beaucoup plus coriace qu’il n’y parait. D'un autre côté, Mori ne se sentait pas à l'aise. C'était comme quand il était arrivé sur l'île, son instinct lui disait que quelque chose n'allait pas dans ce combat... Est-ce qu'il avait raison de s’inquiéter ?

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Spoiler:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
Kari Crown
Messages : 905
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue32/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue150/220Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (150/220)
Berrys: 37.964.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeSam 18 Fév - 8:31

Gambit
Decima
Feat.
Nakata, Kyoshiro, Mori, Drake & MJ
Orb of Winter - Pentakill
Cela ressemblait à un étrange ballet, une chorégraphie mouvementée et savamment orchestrée, une valse à distance qui pouvait se révéler fatale à chaque instant. Le moindre faux-pas, le moindre contretemps ou la perte du rythme était dangereux. Et plus la danse singulière traînait en longueur, plus les muscles et le souffle fatiguaient. Le ton était donné par les flèches tirées, les pas se calaient sur le même tempo avant de sauter pour une brusque variation lors de la roulade. Finalement, le troisième temps était donné par la lame d’air, avant que le cycle ne recommence encore et encore.

Si au début, tout semblait bien se passer pour Kari Crown, les choses se compliquaient. Ses muscles commençaient à la faire souffrir à cause de toutes ses acrobaties et doucement, le rythme qui avait été instauré entre elle et Lock vacillait. La jeune femme doutait pouvoir tenir encore longtemps. L’une des flèches manqua de l’érafler, mais le feu dont était garnie la pointe la brûla légèrement sur la joue alors qu’elle plongeait une fois de plus. La douleur qui suivit fut néanmoins bien vite oubliée, déjà remplacée par une autre douleur cuisante dans le bas de son dos. Malgré la petite couche de neige recouvrant le sol, le corps de la rousse basculait trop vite lors de ses roulades à cause de l’élan, et l’impact de son dos avec la terre ferme était trop brutal. Un hématome devait déjà avoir fleuri sur son corps à cet endroit.

Elle n’avait pas réellement de répit entre ses sprints, ses sauts et ses roulades, aucun moyen de récupérer son souffle. C’était peut-être l’une des raisons qui fit que, alors qu’elle reprenait sa course une nouvelle fois, essayant de maitriser son souffle une fois de plus, et s’apprêtant à lancer une lame d’air, elle se ravisa. Elle avait pris du retard sur ce fameux « jeu » qui se déroulait entre Lock et elle. La corde de l’arc était déjà tendue et la flèche prête à partir. Non. Deux flèches. Visiblement, le garnement changeait sa stratégie. Le seul problème était que l’ex chasseuse de primes n’avait pas eu le temps de lancer l’une de ses lames d’air. Elle pouvait toujours prendre le risque de le faire, mais dans ce cas, que se passerait-il si les flèches de Lock rencontraient la lame d’air ? Seraient-elles légèrement déviées, ou simplement ralenties ? La rousse aurait-elle le temps de plonger pour esquiver ou son enchainement en serait-il perturbé ? Elle serra les dents en voyant que son adversaire n’attendrait sûrement pas l’aboutissement de sa réflexion pour agir. Ramenant ses couteaux vers l’avant, elle pivota d’un geste habile celui qu’elle tenait dans la main gauche, de sorte à pincer la lame avec ses doigts.

La demoiselle lança son couteau en direction de son adversaire. Elle espéra soudainement en voyant les deux flèches tirées venir à sa rencontre en formant un cône de feu, que son couteau soit un tant soit peu dissimulé par les flammes lors de son lancer pour surprendre un peu son adversaire. Par réflexe, la jeune femme chercha à se protéger des deux projectiles enflammés, rentra la tête comme elle pouvait et protégea le haut de son torse ainsi que sa tête, d’une part avec son avant-bras gauche désarmé et d’autre part avec le couteau qu’elle tenait toujours dans sa main droite, prolongeant sa protection là aussi avec son avant-bras.

Le choc la fit nettement ralentir, presque s’arrêter, et la douleur lui arracha un cri. Pourtant, elle devait tenir bon et avancer. L’arme blanche qu’elle tenait encore quelques secondes auparavant lui avait échappée des mains pour tomber mollement dans la neige. Elle pouvait toujours s’arrêter et la ramasser avec son bras valide mais elle allait perdre du temps. Et il lui restait de toute façon quatre couteaux, bien accrochés à sa ceinture.

La douleur s’étendait sur une grande partie de son avant-bras, tant parce que la chair était percée et qu’une flèche y était logée, mais aussi parce que le feu qui l’avait accompagnée l’avait brûlée. Le manteau qu’elle portait avait été transpercé puis carbonisé sur la même zone. L’autre projectile avait sûrement rasé le dessus de sa tête, emportant avec lui une mèche ou deux de cheveux et chauffé quelques instants le dessus de son crâne, ou alors il avait été stoppé par son couteau présentement tombé au sol, la jeune femme n’aurait su dire ce qu’il en était advenu, tant son attention était portée sur son avant-bras. Inspectant rapidement sa blessure en levant précautionneusement son bras, Kari s’empêcha de grimacer. Ce n’était pas vraiment beau, entre le sang, les quelques fibres de tissu qui s’étaient collées à sa peau et les plaques rougeâtres qui commençaient à apparaitre, sans oublier les cloques qui allaient pointer le bout de leur nez.

Un grognement sortit de sa gorge. La flèche était non seulement encombrante, mais en plus elle bougeait à chaque mouvement de son bras à cause de sa longueur, creusant encore plus dans sa chair. Attrapant l’empennage avec sa main valide, elle fit glisser ses doigts sur le tube. Puis la pirate fit pression pour casser le tube, laissant ainsi la flèche dépasser d’un petit cinq centimètres de sa plaie. Un cri lui échappa lorsque la pointe bougea de nouveau dans son corps. Elle laissa tomber le reste avant de se remettre à courir plus vite en direction de Lock. Kari tentait de garder son bras gauche le plus immobile possible, chose peu aisée quand on courait.

La douleur cuisante se propageait jusque dans ses doigts. Malgré tout, Kari Crown n’avait sûrement pas dit son dernier mot. Ses yeux, en se rivant sur ceux de Lock, brillaient de colère et de douleur. Sa main droite tâtonna un peu avant d’agripper le manche d’un troisième couteau. Et dès qu’elle serait assez près, elle lui sauterait dessus sans hésiter.
© Codé par Kari Crown


_________________


We are the warriors, who learned to love the pain
We come from different places but have the same name
'Cause we were born for this
We are the broken ones, who chose to spark a flame
Watch as our fire rages, our hearts are never tame


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 19050110192020420416220801


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2304

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeJeu 23 Fév - 1:26



Emiko « la dame de cœur », « Red »

Le combat avait atteint son paroxysme. La tension n'avait jamais été aussi intense pour Red qui regardait la scène avec les yeux d'un enfant prêt à recevoir le cadeau qu'il avait tant attendu. Ce gars, Nakata Fenice, avait été sa perte à une époque. Il regrettait seulement de ne pas être celui qui lui porterait le coup final. C'est pour cette raison que, lorsqu'il lança sa bourrasque, il ne s'inquiéta pas de celle-ci. Il ne fut pas le seul : personne n'était prêt à un tel spectacle. Konan, absorbé par la voix qu'il entendait, qui semblait le tétaniser, n'avait pas l'air concentré sur la situation. Les Décimas, quant à eux, étaient bien trop euphoriques à l'idée de faire tomber l'un de leurs principaux ennemis qu'ils ne remarquèrent pas ce qui se produisait sous leurs yeux.

Pourtant, le premier à retrouver les pieds sur terre, étrangement, fut Red. Ce dernier n'avait pas compris grand chose dans sa vie. Il avait saisi que l'absence de ses amis était un vide qu'il ne pourrait combler. Il avait accepté la présence de Centes et avait considéré ces personnes comme sa famille. Il était entré dans un état revanchard duquel il n'osait pas un jour espérer s'échapper, sinon par la mort de son ennemi. C'était un grand jour. Plus grand encore lorsqu'il comprit que les plumes allaient atteindre Emiko de plein fouet. Plus grand encore lorsqu'il prit la décision de se mettre en travers de leur chemin. Plus grand encore lorsque son corps, servant de bouclier humain, rencontra la première explosion qui l'atteignit en plein buste, et que les suivantes s'abattirent sur lui, tâchant le visage de sa camarade de sang tandis que, lui-même, éveillait dans un dernier souffle un Haki de l'Armement qui ne lui servirait à rien.

La stupeur gagna l'assistance tandis que la prison se referma sur un Nakata Fenice triomphant. Le dernier coup de Kyoshiro fut interrompu par la célérité de Konan qui, ayant regagné ses esprits et calculant le plus avantageux pour lui dans cette situation qui commençait à sentir le roussi, recouvrit sa jambe de Haki pour dévier l'attaque au dernier moment et éjecter l'homme-lumière au loin. La fatigue de celui-ci aurait sûrement bientôt raison de lui. Les cris d'Emiko percèrent bientôt le silence des actions des uns et des autres. La fumée autour de Dolan Porco se balaya, l'homme tenant encore largement debout avec quelques contusions sur le corps.

    - Shuuya ! Shuuya ! Shuuya ! Réveille-toi, putain ! Shuuya !

Les appels désespérés de la scientifique restaient sans réponse. Chaque utilisateur du Haki pouvait l'avoir compris à présent : le douzième chevalier de l'Ordre Décima avait quitté ce monde. Seul restait sur son visage l'expression d'un sourire hautain. Son ennemi était crevé.


Centes Decima, Le Roi

Les mêmes hurlements retentirent quelques centaines de lieux plus loin, sur une île introuvable. Dans la salle du trône de Merveille, les sanglots longs d'une jeune fille étaient accompagnés par le visage fermé d'un roi magnanime. Un membre de sa famille avait été tué. Un de ses plus proches chevaliers. Sortant son escargophone, il enserra dans ses bras la demoiselle qui semblait inconsolable.

Une sonnerie s'imposa sur les pleurs d'Emiko. Cette dernière se précipita sur l'appareil dans sa poche tandis que la poche de mercure continuait de tuer le Phoenix, recouverte du Haki de l'Armement de l'ancien amiral, mitigé par la situation. Lui-même n'avait pas su identifier le danger, trop absorbé par son combat pour prêter attention à des attaques aisément esquivables. Il crut au pire qu'une blessure viendrait s'imposer sur le corps des chevaliers, mais pas que l'un d'entre eux lui claquerait entre les doigts. Stoïque, il écouta comme tous ceux présents ici. La voix à l'autre bout du fil était envoûtante : pourtant, elle avait un petit quelque chose de malveillant en cet instant.

    - Centes, Shuuya est...
    - Je sais, Emiko, je sais... Cependant, Nakata Fenice, le responsable de cette mort va mourir ici-même. Quant à toi, Kyoshiro...

Le volume était au maximum pour que l'homme-lumière entende l'appel du maître des lieux. Comment savait-il son prénom ? Comment était-il au courant de sa présence en ces lieux sans même avoir eu à se déplacer ? Tant de questions, si peu de réponses. Il fallait cependant faire vite : cet homme pouvait s'éclipser à tout instant.

    - Je n'ai pas l'esprit revanchard habituellement, en revanche un de mes camarades les plus précieux, les plus proches, un membre de ma famille est tombé. La rage m'anime, Kyoshiro. Comme elle pourrait t'animer dans cette situation. Je suis prêt à déverser mon armée sur l'île où habitait ton capitaine, à la réduire à néant pour extérioriser le vide qui vient d'être créé. Cependant réfléchis-bien à ce que je vais te proposer : le sang n'a pas besoin d'être versé, et je souhaiterais qu'il en reste ainsi. Je laisserai Graou Island hors de portée de mon champs d'action... à condition que tu me rejoignes. Tu obéiras à mes ordres, servira ma cause, et l'île qui abrita ton capitaine sera protégée de mon courroux.

Il attendait une réponse de Kyoshiro. Il ne lui laisserait cependant pas le temps de réfléchir : dans cette situation, une seule réponse existait, et scellerait à jamais le destin d'une île ou d'un homme. S'avançant toujours, la silhouette commençait à se dessiner dans les ténèbres, sa voix disparaissant et apparaissant de temps à autres, comme pour porter le destin scellé de ces êtres abandonnés.


Luck & Lock

Les lames du Ranmaru eurent raison de son adversaire. Fallait-il développer un peu plus qu'on aurait pu dire que la supercherie avait fonctionné à merveille : l'attaque à retardement, l'image rémanente, et enfin le choc. Luck était alors allongé à terre, le corps pitoyablement couvert de coupures et de bleus, son arme à quelques mètres de son corps. Il respirait avec difficulté. De son côté, Lock avait reçu le couteau de la jeune fille en plein dans son épaule directrice, et lorsqu'elle lui sauta dessus, il était déjà incapable de bouger, tétanisé par la défaite de son frère : c'était une victime à double-tranchant pour les deux pirates. Cependant, alors même qu'ils croyaient avoir gagné, l'image d'un homme aux cheveux blonds et aux habits flashy apparut devant leurs yeux, marchant, identifiable grâce au Haki et à ses signes de vie, avant de disparaître. Le flou qui régnait au niveau de son visage le rendit impossible à identifier sur le moment, et il fut rapidement éclipsé par la sortie d'une jeune femme qui, elle, était beaucoup plus connue des forces du Gouvernement Mondial : une valise en titane attachée au poignet, une batte de baseball dans l'autre main, Pinky était sorti en trombe de l'ancienne base marine. Elle hurlait à tue-tête :


Pinky
    - Je les ai ! J'ai les antidotes ! Saleté de Dévoreurs !

Son corps était couvert de contusions, de blessures en tout genre, et elle boitait presque d'une jambe. Cependant, elle l'avait obtenu : le fameux remède au virus qui infectait l'île. Le visage rayonnant, elle s'approcha du groupuscule avant de regarder les chatons au sol. Elle haussa simplement les épaules avant de fixer le dôme. Puis, voyant Kari qui martyrisait le Décima, elle s'approcha de la rouquine et lui envoya un coup de batte de baseball pour la faire valdinguer, avant d'assommer Lock d'un coup d'un seul.

    - Ouais, bon, maintenant c'est chacun pour sa peau, les chatons. Le signal d'urgence a été lancé : on se barre de l'île. Tant pis pour les Décimas, au moins on va pouvoir vendre l'antidote une fortune !

Elle se marra. Ce truc allait être un véritable gagne-pain auprès des révolutionnaires et des civils infectés.


Vous avez 72h pour poster chacun. Votre tour commence quand celui de la personne qui vous précède s'achève ou qu'elle a posté. Vous pouvez demandé un délai de 24h dans la partie adaptée. Drake n'a pas posté au précédent tour. Il peut reprendre ses actions au prochain tour. Pinky est niveau 31 dans cette situation. Ars est niveau 32.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue52/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue879/1000Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeVen 24 Fév - 13:44

Gambit Decima
feat. Des gens. Beaucoup.
La gloire amène toujours la solitude. Vicki Baum.


De ses gestes brutaux et virulents naquirent des explosions et une foultitude d'ondes de choc plus gargantuesques et plus cataclysmiques encore. C'était un déluge sanglant et morbide qui s'abattait sur l'ensemble de leurs adversaires, les prenant de court et les réduisant à l'impuissance qu'il avait ressentie lui-même quelques instants auparavant, Lancaster y compris. La bouffée de fierté et d'adrénaline qui grimpa jusqu'aux joues du Phoenix suite à cette constatation ne fit par la suite que grandir de façon exponentielle, lorsque la voix de Kyoshiro se mêla à la sienne et ajouta à cette scène irréaliste et infernale des éclats lumineux et détonnants, lesquels ne tardèrent guère à se frayer un passage au sein du haki du blondinet. Alors que les Decimas se croyaient clairement triomphants, alors que William pensait avoir pu se débarrasser de son opposant principal, celui-ci avait fait preuve d'une ardeur déroutante. Les chevaliers le payaient désormais très cher : la voix de Red ne tarda pas à s'éteindre, plongeant celle de l'irascible demoiselle dans une insondable torpeur. Il fallut encore quelques instants supplémentaires pour que le mercure d'Akainu n'englobe le bras gauche du Fenice, le coupant brutalement dans son élan barbare et le cotraignant à nouveau à l'impuissance. Haletant et terriblement fatigué suite à cet inhabituel déferlement de colère de sa part, le Schichibukai laissa un sourire amusé mais amer courir sur ses lèvres. Son objectif premier n'avait pas été atteint, mais il avait au moins droit à une consolation... Piètre certes, mais tout du moins existante. Le larbin d'Harushige était mort, et sa jeune amie commençait à en prendre conscience. Nakata, toujours plus impertinent, redressa son regard jusqu'à l'ancien amiral qu'il toisa d'un air altier, méprisant et hautain. Sa main encore libre se dressa promptement, pressée par le temps, et il érigea alors un majeur outrancier et injurieux qu'il accompagne d'une ultime pique assassine.

-Comment on dit, déjà ? Echec et mat, non ? Va te faire foutre, clébard.

C'est dans cette postture que le capitaine corsaire fut définitivement fait prisonnier. Son impertinence éternelle, toutefois, ne demeura pas jusquu'à la fin : il la gomma pour jeter un regard peiné à son camarade logia, à ses côtés. A l'intérieur de ses prunelles dansait un entrelac de regrets et de reconnaissance, de gratitude même : Kyoshro l'avait accompagné jusqu'là, faisait front à ses côtés sans hésiter et sans jamais douter des convictions du grand forban, avec une loyauté indiscutable et indescriptible. Rares étaient ceux qui pouvaient se targuer d'un tel comportement à son égard, même au sein de l'équipage qu'il avait tant et tant brandi... C'était pour cela que le mythique ne pouvait pas se contenter simplement de son habituelle légèreté agaçante : cela n'aurait guère rendu justice à son désormais vieil ami, pas plus qu'à tous ceux qui s'étaient acharnés à lutter à ses côtés au fil des ans. Et même la pensée amusante qui le secoua lorsqu'il se rendit compte que la posture dans laquelle allait le découvrir le Monarque était aussi injurieuse ne parvint pas à ôter de son esprit ses idées noires et glauques. Il n'était pas allé aussi loin qu'il n'aurait pu l'espérer et il devait désormais pleinement s'en remettre à ses potentiels alliés... C'est ainsi qu'il décocha un ultime ordre à l'attention du sabreur, avant même que le mercure ne termine de forger cet imposant fourreau à l'intérieur duquel il allait être fait prisonnier :

-Pas seul, Kyoshiro.

On pouvait analyser cette dernière supplique de diverses manières, mais la signification la plus probable et celle qu'allait potentiellement en tirer le sabreur lumière visait avant toute autre chose un potentiel sauvetage. Nakata ne laissait que très rarement indifférent et possédait de ce fait son lot d'adversaires consquents et féroces, certes... Mais il avait aussi grand coeur, jouisait d'un esprit libre et taquin, d'un humour indéniable et d'un amour pour autrui si féroce, si tenace et si pugnace que peu pouvaient se vanter d'avoir jamais éprouvé pareil sentiment. Sa noblesse et son honneur en avaient également fréquemment fait un combattant apprécié par ses pairs... Tant et si bien que leur alliés étaient légions. Certains étaient couards et intéressés et refuseraient très probablement de lui prêter main forte sans sécurités conséquentes, mais d'autres faisaient partie de la fine fleur de la Nouvelle ère et certains composaient même sa flotte. Kyoshiro pouvait trouver des alliés compétents et déterminés. Lutter seul n'était plus une nécessité.
Puis tout fut noir. Le Phoenix, contraint à l'immobilité la plus absolue et soumis à une lente asphyxie face à laquelle il ne pouvait pas lutter, se mit à considérer sa posture d'un oeil bien moins optimiste, bien moins jovial qu'à l'accoutumée. Il se revoyait, étrangement, opressé par les ténèbres de Satan au sein de l'infernale prison. Il se revoyait, hésitant, larmoyant et trébuchant suite à l'annonce de la mort d'Hato. Il ressentait en son for intérieur la même crainte et souffrait des mêmes doutes que ceux qui l'avaient la première fois rongés sur Time End, où il s'était bêtement fait capturer en mettant les siens en danger, en les menant droit vers des opposants féroces et sanguinaires. Puis, plus implacables encore, ses souvenirs ramenaient à ses derniers moments de clairvoyance et de lucidité les silhouettes ensanglanés et démembrées d'Hate et de Raphaël, de Jack et de Flint, donnant leurs vies pour lui permettre, à lui, de connaître un lendemain plus heureux. Il avait parcouru un long chemin, oui, mais il n'en était pas encore arrivé au terme... De ses regrets et de sa souffrance ne naquit dès lors qu'une seule résolution : il préférait encore mourir plutôt que de servir Centes, ce prétendu Monarque à la légitimité douteuse sinon inexistante, et à la vision sordide d'un univers trop aseptisé, sans vie ni joies pour le composer. Que faire, dès lors ? Se contenter de laisser l'avenir l'englober, se laissant betement dériver de mort à renaissance le long des rives du Styx ? Non, très peu pour lui. Le blondinet avait toujours été un battant, un redoutable adversaire qui inspirait crainte et frayeur. Il n'allait pas devenir l'enfant faiblard et goguenard qu'il avait fuit et abhorré, refusait même de s'en retourner aux prémices de ses sottes craintes. Il allait se battre. Son haki,s es derniers yeux, luttèrent avec difficulté pour lui permettre d'accéder au semblant d'informations qu'il pourrrait dénicher tandis que le Phoenix analysait sa posture le plus froidement possible.
Il allait volontairement perdre le contrôle si rien ne le poussait à demeurer stoïque.
© Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue47/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue226/750Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeVen 24 Fév - 15:44

Gambit Decima
PV Nak, Drake, Mori, Kari & MJ| Grand Line – Time End



Même s'il avait longtemps été persuadé du contraire le jeune épéiste savait désormais que le monde n'était pas juste et que les hommes ne naissaient malheureusement pas égaux, il appartenait à chacun de faire au mieux avec les cartes qui lui étaient données et de tâcher d'en obtenir d'autres en cours de route. Certains naissaient riches ou pauvres, d'autres naissaient seuls ou très entourés, cela faisait partie des aléas de la vie mais les individus les plus incroyables de ce monde étaient ceux qui avaient eu la force de caractère de dépasser leur situation pour s'accrocher à ce qui faisait réellement battre leur coeur. Argent, amour, respect ou désir de paix, aux yeux du jeune épéiste il n'y avait rien de plus important que de rester fidèle à ses principes et ses valeurs.
Comme beaucoup Kyoshiro n'était pas né avec énormément de cartes en main, il n'était pas né dans une famille fortunée et encore moins nombreuse ou heureuse, néanmoins on lui avait fourni deux précieuses cartes qu'il possédait encore aujourd'hui : détermination et altruisme. Né avec un corps chétif et un esprit plus faible encore il n'avait que comme seules armes sa volonté d'agir et son ardent désir d'améliorer la vie de ceux moins chanceux que lui. Qui était-il pour tourner le dos à la misère humaine ? Qui était-il pour ignorer une main suppliante, tendue vers lui ? Beaucoup disaient de lui qu'il était trop empathique et trop gentil pour être pirate, qu'il aurait mieux fait d'être marine ou médecin mais il ne renoncerait à cette voie pour rien au monde. Non, c'était faux, en vérité il n'abandonnerait ses camarades pour rien au monde. Voilà la nuance.

Aujourd'hui il était de retour sur une île qui ne lui était pas particulièrement plaisante mais son sens du devoir chassa bien vite ses préférences personnelles lorsqu'un horrible constat vint le frapper en pleine figure : lui et son capitaine étaient en train de perdre. Sans pour autant être idiot le maudit avait toujours eu une confiance aveugle en son capitaine car il ne l'avait jamais vu perdre, mais aujourd'hui il se rendit compte que même le phénix possédait ses limites qui étaient désormais atteintes. Petit à petit cette étrange prison se refermait sur lui, broyant avec lui les dernières lueurs d'espoir qui éclairaient encore très faiblement ce dôme. Perdre ici ? Perdre sur ce rocher glacé ? Perdre loin de tout et sans réussi à changer le monde ? Non, le maudit ne put s'y résoudre et ce refus lui donna l'énergie suffisante pour lancer un autre assaut dévastateur sur la zone devant ses yeux.

Les perles lumineuses déferlèrent sur la zone en une averse de mort et de destruction, Kyoshiro s'étant malheureusement résolu à user d'une violence barbare pour sauver son capitaine et espérer des lendemains moins sombres, mais malheureusement sa seconde attaque fut tuée dans l'oeuf par un homme dont il sentit la voix sans pour autant le connaître. Affaibli par les précédents assauts mais aussi surpris, Kyoshiro eu à peine le temps de se protéger avec son haki de l'armement ce qui ne l'empêcha pas de sentir son corps se briser sous l'attaque. Un instant plus tard et le maudit percutait violemment le sol neigeux quelques dizaines de mètres de là, dans un fracas de tous les diables.


ll lui fallu plusieurs secondes avant de réaliser ce qu'il venait de subir et trois autres secondes avant que la douleur ne revienne, le força à venir recouvir le sol neigeux d'une certaine touche de rouge. Où était-il ? Toujours sur l'île. La situation avait-elle évolué ? Son capitaine était en vie mais une voix avait disparu, peut-être de son fait ? Son coeur s'attrista face à cette éventualité mais le discours qui fut dirigé à son attention chassa aussitôt cette malheureuse perte de son esprit. Kyoshiro n'avait jamais été très cultivé mais il avait au moins retenu le nom de son adversaire et put l'identifier sans mal, : le Monarque, l'homme à la voix absolue, Centes Decima.

Cet homme était en colère car Kyoshiro venait de tuer l'un de ses amis, l'épéiste ne pouvait pas lui en vouloir pour cela mais n'oubiait pas pour autant que la situation précaire de son capitaine était la raison de cette action inhumaine. Le jeune homme, sentant le serpent du remord et de la cupabilité venir sur lover tout contre son coeur, fut sur le point de s'excuser lorsque la proposition de Centes parvint à ses oreilles. Ce ne fut pas tellement la proposition qui retint l'attention du pacifiste mais plutôt l'apparent désir de Centes de ne pas faire couler davantage le sang.

Combien de fois avait-il rêvé d'entendre son désir de paix trouver un écho dans la bouche de son adversaire ? C'était inespéré et pourtant, alors qu'il était prêt à sa sacrifier pour sauver des centaines de vie, il se ravisa. Il hésita. Il ne voulait rejoindre cet homme et abandonner ses camarades, il ne voulait pas non plus être responsable de la mort de ces innocents et le poids de cette décision manqua de lui faire courber l'échine. Mais alors qu'il était sur le point de prendre la pire décision de sa vie il entendit trois mots jaillir de la bouche de son capitaine et lui faire comprendre quelque chose de simplissime : il n'était pas seul. Il n'était pas seul à prendre cette décision et à affronter les conséquences, il n'était pas seul à se battre et, plus que tout, il n'était pas seul face à ce Monarque.

Renforcé par cette énergie nouvelle qui grandissait désormais en lui, ce fut avec difficulté que le lumineux épéiste se releva avant de lâcher à Centes :


« Le sang n'a pas besoin d'être versé ? Sauver une île pour en détruire des centaines d'autres, c'est cela ton marché ? Tu devrais déja connaître ma réponse. Je préfère mourir libre, que de vivre... »

.
Avant même que sa phrase fut terminée le jeune homme avait déja disparu dans un flash fugace pour enfin réapparaître au milieu de Emiko et Akainu, une puissante lueur au creux de sa main gauche. Plaquant sa main contre le sol, son haki de l'observation toujours auw aguets pour ne pas se faire avoir encore par l'autre gugusse à l'armement, il compléta sa tirade tout en lâchant une boule d'énergie concentrée sur le sol.

«...EN ESCLAVE !!! »


L'explosion était suffisante pour raser un village alors le maudit ne s'inquiétait pas quant au fait de toucher Emiko et l'homme-mercure, son intangibilité le protégerait de l'explosion et il s'eclipserait aussitôt à plusieurs dizaines de là en gardant toujours les autres larrons à portée de haki. Non, ce qui l'inquiétait plus était de savoir s'il avait pris la bonne décision, il avait risqué des centaines de vies parce qu'il refusait d'abandonner ses camarades et son libre-arbitre, il avait encore attaqué avec l'intention de détruire et il espérait ne pas avoir à le regretter davantage.

Il demanderait pardon plus tard, pour l'instant il devait déja survivre aux minutes suivantes.






© ANARCISS sur epicode
Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue30/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue68/120Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeSam 25 Fév - 16:19

Gambit Decima
" Après son arrivé à Time End, Mori Ranmaru fait la rencontre de Nakata et de son camarade Kyoshiro ainsi que plusieurs autres personnes dont Kari qui l'accompagne pour continuer l'enquête. Là ils rencontrent Drake après avoir échangé plusieurs mots avec le Lieutenant d'un des Yonkou... De leur coté Nakata et son ami semble être en difficulté faisant face à un adversaire redoutable. Mori et Kari en vienne à bout leurs adversaires respectifs, mais alors qu'ils semblent avoir le dessus une autre personne apparaît. De plus Ranmaru est sujet à un phénomène inconnu. "
Act 1-2 - Eveil, la cour Decima




Il avait été assez rapide pour tromper l’œil de son adversaire et donc lui porter le coup de grâce. Le combat venait donc de se terminer par une victoire de Mori. Malgré le fait qu’il était un bon combattant, il aurait très pu mettre Ranmaru dos au mur seulement la polyvalence et l’analyse de la situation ont pris le dessus sur la perte de contrôle et la baisse de garde de l’homme-animal. S’il était resté calme, peut-être qu’il aurait au moins réussi à toucher le maudit une seule fois. Il aurait compris que le style de combat du sabreur résidait sur plusieurs fronts. Il ne se limitait pas seulement à envoyer des lames de vent ou encore de vouloir juste trancher sa cible, il usait de différent stratagème pour tromper l’œil de l’ennemi et le trancher dans son angle mort avec des attaques impossible à voir venir… C’est un style qu’il s’est créé lui-même et qu’il a perfectionné en utilisant son fruit du démon, qui lui permet de se doper et donc agir plus rapidement et tenir plus longtemps.

Utilisant bien évidemment le côté tranchant de sa lame, il trancha net le jeune lock sans pour autant vouloir le tuer. Le but était simplement de lui faire comprendre qu’il ne pouvait pas gagner son combat s’il s’emportait, il le comprendrait parfaitement au moment où il serait par terre. Mori regarda alors le jeune homme respirer difficilement… Il se tenait là impuissant couvert de coupure dû au précédent assaut. Le pirate se baissa doucement vers lui puis posa sa main droite sur sa poitrine après avoir rengainé ses katanas. Une flamme verte se manifesta alors sur le jeune homme qui put entendre le pirate à la chevelure argentée dire « Minazuki… Rai Shin Sho »

Toutes tes plaies ont été refermées… Du moins les plus graves, mais ne te réjouis pas trop vite. J’ai également dérégler tout ton système nerveux. Tu as donc deux solutions, soit tu parles en me disant très clairement tout ce que tu sais et cela inclus votre présence ici évidemment, dit-il en prenant un air sérieux et menaçant, puis après une courte pose il reprit la parole. Soit tu rentres chez toi avec le souvenir d’avoir été humilié par ton adversaire devant ton frangin, qui ne va pas tarder à…


Mori s’arrêta de parler soudainement. Son regard se bloqua sur une silhouette qui en imposait beaucoup trop… Il l’avait déjà ressenti en arrivant sur l’île. L’impression de pouvoir au travers de ce qu’il avait l’habitude de voir ? L’impression d’entendre des voix qui n’étaient pas à l’endroit présente à l’endroit où il se trouvait ? C’était ça, il entendait des voix. Dans un premier temps, il se demanda s’il devenait fou mais il revint rapidement à la raison parce qu’il savait qu’il ne pouvait pas. Il commença à se tenir la tête à la limite de se sentir mal, avec son pouvoir il arrivait à atténuer le mal de tête et la migraine, mais cela ne faisait pas disparaitre toutes les voix qu’il entendait. Ce fût court, mais pendant un instant les voix disparurent… Une personne venait d’apparaitre, il était blond, marchait et la seconde qui suivi sa présence s’estompa suite à l’arrivé d’une autre personne qui semblait beaucoup plus réelle que le flashy. Il entendait à nouveau les voix et cela faisait à peine quelques secondes que ça semblait l’irriter… Rien ne pouvait le calmer on dirait.

C’était une femme, qui se manifesta. Elle hurlait et ce n’était pas vraiment le moment pour casser les oreilles au Ginkami. Son entrée attira clairement l’attention sur elle puisque Mori et Kari venait de termine leurs combats respectifs. Il plia les poings et se releva doucement toujours perturbé par ce qui venait de se produire autant dans sa tête qu’avec la silhouette. Les choses se passèrent rapidement et il n’eut pas vraiment le temps d’agir que la femme qui avait une mallette au poignet s’approcha de Kari donnant un coup comme pour l’écarter du chemin et assomma facilement Lock se trouvant déjà au sol. Mori ne passa pas par quatre chemins et d’un furieux déplacement rapide, il disparut de sa position actuelle. Avant de disparaitre, elle pouvait clairement l’entendre prononcer « Oh ! Toi… » il avait déjà renforcé son corps et lancé un assaut qui où il attaqua directement cette tarée. Le Daibakufu était parfait pour la propulser contre le mur non loin tout en lui provoquant plusieurs fractures. Le but était surtout de l’éloigner des personnes qu’elle venait d’attaquer. Tout en attaquant il termina alors sa phrase :

Ce n’est pas parce que tu es un laideron qu’il faut t’en prendre à plus belle que toi !

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


J'espère l'avoir bien mentionné, mais j'essaye de faire éveiller son haki de l'observation Smile

Spoiler:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
Kari Crown
Messages : 905
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue32/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue150/220Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (150/220)
Berrys: 37.964.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeLun 27 Fév - 22:46

Gambit
Decima
Feat.
Nakata, Kyoshiro, Mori, Drake & MJ
Mess Around - Cage the Elephant
Kari était bien trop occupée sur le cas de Lock pour être attentive ailleurs. Savourer sa victoire était une chose, être sur ses gardes en était une autre. La rousse était satisfaite : non seulement son couteau avait fait mouche, mais dans la foulée alors qu’elle s’apprêtait à user encore de ses forces, de ses couteaux et de son bras encore en état, elle ne put s’empêcher d’arborer un fin sourire. Lock avait beau être un archer redoutable, son arc et ses flèches ne lui servaient à rien au corps-à-corps. A voir son regard, lui-même était au courant de sa faiblesse. Au dernier moment, la jeune femme sembla hésiter. Le spectacle offert sous ses yeux venait doucement diffuser une vague de remords en elle, qu’elle balaya finalement. Un coup de poing parti un peu comme elle le pouvait, frappant le corps de Lock qui ne répondit pas.

Le souffle court, la pirate toisa son jeune adversaire. Rien. Toujours aucun mouvement, aucune réaction agressive. Le gamin avait-il déclaré forfait ? Kari Crown lâcha soudainement un soupir. Elle empoigna le manche du couteau planté dans l’épaule de Lock et le retira, prenant la peine de l’essuyer sur le bas de son manteau afin d’enlever le sang et de le remettre à sa place, suspendu à sa ceinture. Puis elle riva son regard sur Lock, ouvrit légèrement la bouche comme pour dire quelque chose mais se ravisa avant.

Lentement, la demoiselle détourna le regard pour le poser sur Mori et son adversaire, dont le combat semblait terminé lui aussi. Puis soudain, un nouvel élément entra dans son champ de vision : une silhouette masculine enveloppée dans des vêtements de couleur vive et qui marchait en silence. C’était presque irréel voire fantomatique. Plusieurs fois la jeune pirate cligna des yeux, puis ce « fantôme » disparut de la même façon qu’il était apparu. Seul hic : elle n’avait pas pu voir son visage, pas parce qu’elle n’avait pas eu le temps, mais parce que tout était flou à ce niveau. Illusion ? Fantôme ? Les hypothèses allaient bon train quand une voix perça le silence :

- Je les ai ! J’ai les antidotes ! Saleté de Dévoreurs !

La rousse n’eut que le temps de se tourner vers la nouvelle arrivante, surprise. Ensuite, ce fut une batte de baseball qui lui sauta dans les bras, ou plutôt qui vint la faire voler quelques mètres plus loin. Et comme si cela ne suffisait pas, son atterrissage brutal la fit rouler de côté, venant enfoncer jusqu’à l’os le morceau de flèche qu’il lui restait. La jeune femme ne put s’empêcher d’hurler. Après quelques secondes pendant lesquelles elle fut sonnée, Kari se releva péniblement avant d’essayer de comprendre ce qu’il se passait. Une folle armée d’une batte venait de débouler, provenant sans doute du bâtiment. L’ex chasseuse posa les yeux sur la valise soigneusement attachée à son poignet. Elle fronça les sourcils avant de comprendre.

Elle était un peu loin pour se battre au corps-à-corps et ses quelques attaques de couteau à distance pouvaient blesser son camarade. Il leur fallait pourtant cette valise, très précieuse au vu du système mis en place contre les voleurs et contenant sans doute la solution qui allait sauver des vies.

- La valise ! hurla-t-elle à l’intention de Mori.

Elle fonça sur l’autre jeune femme, attaquée parallèlement par son compagnon du jour, un couteau entre les doigts, prête à lui arracher son bien, quitte à lui entailler la peau jusqu’à lui trancher le bras s’il le fallait.
© Codé par Kari Crown

_________________


We are the warriors, who learned to love the pain
We come from different places but have the same name
'Cause we were born for this
We are the broken ones, who chose to spark a flame
Watch as our fire rages, our hearts are never tame


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 19050110192020420416220801


Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue36/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue19/350Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Fév - 13:03





Autour de moi, la bataille battait son plein. L'on pouvait entendre les lames crisser, les coups pleuvoir, et bientôt, la neige au sol serait tâchée d'un rouge malsain. Et au milieu de cette cohue, il y avait moi, qui n'avais qu'un souhait : écorcher le plus violemment cet imbécile d'Ars. Mais il n'était pas si idiot que ça, et gardait de très bons réflexes pour un simple terroriste. Il était bon. Il avait réussi à réagir promptement à mes déplacements, esquivant alors mes attaques et faisant fi de mon Flash Dial, pour passer d'une position de défense à une position d'attaque. Opposant alors dans ma direction son arme, il envoya vers moi une volée d'explosif. Je pus en esquiver la moitié, malgré tout, avec l'effet de surprise, je m'étais tout de même pris une bonne explosion dans la tronche, qui m'envoya bouler plus loin. L'ingénieur avait d'ailleurs plus d'un tour dans son sac... Effectivement, je ne m'y étais pas attendu, qu'une purée de pois s'était échappée de l'explosion, comme s'il s'agissait d'un nuage toxique. Et j'étais en plein dedans. Constatant sa couleur étrange, je n'avais pas perdu de temps pour bloquer ma respiration et tenter d'en échapper le plus rapidement possible. Étrangement, ce fut suffisant... Mais je ne faisais pas confiance en ce mec, tout avait été trop simple...

Ces explosions m'avaient néanmoins très abîmé, et je n'allais certainement pas le laisser s'en sortir comme ça. Après tout, toutes ces heures d'entraînement avec les Humandrills de Kuraigana ne m'avaient certainement pas servi à rien. Bien au contraire, et il allait l'apprendre à ses dépens. Comme simple riposte, je rangeai ma lame... Et je disparus de son champ de vision, pour littéralement réapparaître partout autour de lui. Des images rémanentes l'entouraient, trompant alors possiblement ses sens. J'allais attaquer, c'était évident... Mais saurait-il d'où viendrait l'assaut ? Pouvait-il au moins discerner laquelle de ses images de moi était la vraie ? Œil pour œil, dent pour dent, c'était la loi du talion, et il m'avait mis dans un sale état avec ses explosions, c'était maintenant à lui d'en pâtir. Enfin, je me décidais. Il put voir chacune des images poser la main sur leur sabre, et prendre position. Sans faire durer plus le suspense, alors que mon véritable moi se situait parmi trois images rémanentes à sa droite, je déclenchai mon Iai, pour le frapper avec mon Chishi Surudoi.

Un Iai, rapide, précis et puissant, qui avait pour vocation de laisser une profonde entaille à cet enfoiré. Mais un Iai qui, aujourd'hui, avait perdu de son prestige... Au moment de frapper, au moment le plus crucial, j'avais été déconcentré par quelque chose que l'on pouvait nommer de gênant pour un grand guerrier comme moi... Des gaz s'étaient faits sentir dans mon ventre, pour immédiatement être extériorisés en flatulences... Déconcentré au moment le plus important, mon Iai perdit tout de suite de la puissance et s'en retrouva affaibli. Et alors que je m'étais retrouvé derrière Ars, ce ne fut plus de simples gaz, mais un véritable calvaire intestinal qui s'annonça. Cet enfoiré ! Ce devait être les effets de son foutu gaz qui étaient arrivés avec un délai. J'allais le tuer, c'était maintenant décidé... Enfin, entre deux pets. Il venait de détruire ma crédibilité et mon honneur, je n'allais certainement pas le laisser passer. Rapidement, je donnai un coup d’œil autour de moi... Mori était trop occupé à se battre pour faire son infirmière. Il n'était jamais là quand on avait vraiment besoin de lui ! N'étions-nous pas censé former un des duos les plus parfait ? Il était inutile ! Et puis... Ars aussi avait été piégée dans son propre gaz. Très bientôt, nous allions nous retrouver dans la même situation.

Mais s'il le fallait, j'allais me battre comme ça, avec la chiasse. La honte de la situation fut très vite remplacée par la colère. Je n'avais pour l'instant pas montré mon vrai visage à cet homme, je n'en avais pas eu besoin. Mais il allait maintenant connaître un démon, le démon de la Diarrhée. Paradoxalement, alors que la colère montait, autre chose descendait... C'était assez drôle en y repensant. Très vite, cette colère, élément malsain dans un combat, fut convertie. Elle fut convertie en cette énergie étrange qui inonda mes muscles, jusqu'à ses plus infimes parties. Le Haki de l'Armement, bien qu'il fût à son état le plus basique, se noya dans mon corps, pour venir sublimer les sens les plus archaïques. Alors que mes intestins gargouillaient, imitant presque la marche d'une armée entière, mon visage devint bien plus sérieux, si ce n'était dangereux. Alors que le Haki se déversait en moi, je tentais du mieux que possible de garder une attitude impassible. Il était clair que je n'allais pas tenir encore longtemps, tout se jouait au mental, et au fond, je voulais le voir plier avant moi.

Quand le fluide de l'armement imbiba enfin entièrement toutes les parcelles de mes fibres musculaires, je tentais une nouvelle attaque. Tenter, oui, puisqu'à force de serrer les fesses, il était dur de garder un parfait équilibre. Sortant alors mon épée, j'optais pour le plus simple à faire. Dessinant alors un arc de cercle avec Shûsui, je créais une large et puissante lame d'air qui alla balayer en partie le champ de bataille avec pour but de la lui mettre profond à ce chieur... Et le surnom était très bien trouvé. Mais l'envie devenait bien trop forte. Se battre dans ces conditions devenait impossible... Et je commençais même à devenir blême. J'avais alors deux choix : faire une trêve, le temps d'aller donner un peu d'engrais aux plantes du coin, ou tout la jouer sur un dernier et unique mouvement. 

« Tu vois, là, j'ai très envie de te tuer. Mais toi aussi, t'as fini dans ton gaz, c'est ballot hein ? Donc, soit on fait une trêve le temps d'aller donner de l'engrais aux plantes, et je reviens t'éventrer au plus vite, soit on en finit immédiatement, au plus fort reste. T'en dis quoi ? J'ai pas envie de faire de jeux de mot foireux, mais on est quand même tous les deux dans la merde là. »

Un last man standing. De quoi finir en beauté, malgré le noir qui toquait à la porte. Vu nos états actuels à tous les deux, s'il était intelligent, il accepterait, ce qui me permettrait alors d'en finir avec ma mission. Me battre avec lui relevait d'un caprice plutôt qu'autre chose, j'avais d'autres chats à fouetter. Plus tôt je finissais, mieux c'était. Et il en était probablement de même pour lui. S'il était venu ici avec l'un des pontes de la Mafia sur les mers de Grand Line, il avait probablement autre chose à faire que de faire chier son peuple. Et j'espérais qu'il allait répondre vite...
Et ce fut enfin à mon ouïe de m'interpeller. Une nouvelle individu venait de faire son apparition, et un seul mot attira mon attention vers elle. « Antidote ». Il s'agissait dès lors de ma prochaine cible, chiasse ou pas. S'il s'agissait bel et bien de l'antidote auquel je croyais, alors cette femme était la clé de ma mission. J'avais même pris soin de sortir l'une de mes lames courtes en entendant la pote de Mori indiquer sa valise. Mori avait beau être un ami, cet antidote allait revenir entre mes mains. Et puis, s'il y avait litige, il serait prêt à comprendre une fois que je lui aurai indiqué ma nouvelle situation, et ce que je faisais véritablement sur cette île. Malgré tout, je devais déjà attendre la réponse d'Ars.





©odé par Higuen Arkio

_________________
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2304

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeMar 28 Fév - 18:01



Centes Decima, Akainu

Ce fut le mouvement de Kyoshiro qui mit la puce à l'oreille aux Décimas. Ou était-ce son discours vindicatif et ses intentions hostiles ? Quoiqu'il en soit, avec une certaine brusquerie, une main sortant de la fermeture éclair vint saisir Emiko qui, toujours attachée au corps de Red, fut soudain transportée dans l'autre dimension. Akainu, plus pragmatique, bougea avec aisance pour esquiver l'attaque. En revanche, toujours présente, Alana sentit à nouveau son corps subir l'assaut du Logia, et succomba au néant. Or, l'épée qu'elle avait plantée dans le sol perdit aussi son socle, et le dôme de ténèbres se dispersa brusquement. À peine l'attaque fut-elle terminée que la voix dans l'escargophone retentit à nouveau. Elle avait changé de tonalité. C'était toujours la même personne, mais son pouvoir semblait se déverser à travers l'appareil. C'était terminé pour Kyoshiro. Il n'avait alors plus aucun espoir de liberté, ou du moins c'est la sensation qui put le parcourir lorsqu'il entendit son prénom retentir. Ce vide, cette absence de choix, ce côté tout-puissant avait cela de désagréable qu'il retirait toute notion de bien-être. Il ne restait plus que le monotone flux de la vie qui se déversait, intarissable, à un rythme déjà déterminé.

    - Kyoshiro, ob-...

La fin de la phrase fut soudain mangée dans les ténèbres. Le regard sidéré, Konan observa la main qui venait d'écraser l'appareil, déjà défait des mains d'Emiko. La jeune femme eut le souffle coupé. Elle observait la scène sans la comprendre : comment cet homme avait-il fait ça ? Il souriait pourtant, le regard plongé vers le garçon qui avait choisi une vie de liberté plutôt qu'une vie de servitude : un véritable pirate. Tournant la tête vers Konan, il lui dit d'un ton ferme :

    - Cela faisait longtemps, Ragazzo !
    - Toi...

Le visage de cet homme était connu à travers le monde entier : icône pour une nouvelle génération, turbulent membre d'une précédente, il avait été aux côtés du plus grand pirate de tous les temps. C'était lui. Mewi Tagle, primé à 999.999.999 B., célèbre navigateur à bord du navire qui amena Gol D. Roger à Rough Tell : l'Oro Jackson. Connu comme étant « Le Marcheur », il avait longtemps été parmi les hommes les plus redoutés de la planète. À présent, et depuis la mort de son capitaine, il vaquait d'aventures en aventures, de lieux en lieux, comme pour se sentir à nouveau vivre, pendant quelques courts instants.


Mewi Tagle

    - Impossible, lança Akainu en se mordant les lèvres.
    - C'est...
    - Il faut partir, lança la voix d'une femme dans les ténèbres. William... On abandonne la mission. C'est bien trop dangereux.

Et ça avait bien trop duré. Sans l'intervention de ces pirates, ils auraient certainement pu conclure un accord avec Konan. À présent, il fallait penser à recouvrer ses forces. Acquiesçant, l'Amiral laissa sa prison de mercure se défaire brusquement en se dirigeant vers l'ouverture dans les ténèbres. Il passa aux côtés du primé en faisant mine de ne pas vibrer, mais il ne put s'empêcher de sentir son échine frémir. Se retournant alors devant la scène, il lança à ses deux adversaires :

    - Ce fut un combat honorable, pirates.

Les ténèbres se refermèrent alors sur lui, laissant libre court à un premier soulagement pour les pirates. Alana, laissée pour morte sur le sol, avait été abandonnée. Était-ce là le sort des déchets des Décimas ? Quoiqu'il en soit, Mewi regarda la scène avec un sourire absolument fantastique :

    - C'est ça, c'est l'AVENTURA, Ragazzo ! Y'é suis comblessimo !

Il toussota alors en se dirigeant vers le Phoenix et son camarade, laissant Konan pantois tandis que Dorlan venait le retrouver pour demander les prochains ordres, ne comprenant pas l'ampleur de la situation.

    - Mah ! Mah ! Vous avez combattu avec FERVEUR ! Y'é suis admiratif. Mewi Tagle, se présenta-t-il.



Pinky

La mallette. C'était tout ce qui comptait. Les antidotes auraient du être le centre de leurs préoccupations, mais avec l'arrivée des sbires de Konan et des Décimas, ils avaient été déviés de leur intérêt principal auquel seule la rousse semblait finalement se recentrer. Les antidotes se trouvaient littéralement à portée de main, quand Mori et Kari arrivèrent au corps à corps. Déviant aisément le coup du maudit avec sa batte de baseball, elle ne put rien faire contre le coup de lame qui vint lui entailler le bras. Grognant, Pinky se dégagea rapidement avant d'envoyer un coup de pied instinctif dans l'estomac de son adversaire pour la repousser, ce qui la déséquilibra et l'obligea à reprendre ses appuis.

    - Saleté de blessures, marmonna la jeune femme en faisant tournoyer sa batte.

Elle la saisit alors à deux mains, gênée par la mallette attachée à son poignet, mais toujours assez fonctionnelle pour faire ce qu'elle désirait. Elle enclencha alors son mode « Home Run ». Frappant vivement l'air, elle envoya une demi-douzaine de balles d'air à haute pression vers Mori et Kari. Les deux pauvres victimes de ce tournoi improvisé de tir à la batte allaient pouvoir constater l'amertume qui pouvait résister d'une rencontre avec LA Pinky. La seule, l'unique !

À côté, Drake avait encore tenu tête à Ars qui, pour esquiver la lame d'air, s'était contenté de rouler sur le sol en se tenant le ventre. Il n'aimait pas cette situation, mais s'il restait là il risquait d'être un poids pour sa douce camarade – qu'il n'appréciait en réalité pas plus que ça. Se levant en se tenant sur un bâton extensible à explosifs intégrés, il marmonna en direction du Kotori :

    - Tu me le pai... Oh merde.

Et il s'en alla dans les buissons comme pour accomplir l'acte le plus soulageant pour l'Homme.


Vous avez 72h pour poster chacun. Votre tour commence quand celui de la personne qui vous précède s'achève ou qu'elle a posté. Vous pouvez demandé un délai de 24h dans la partie adaptée. Pinky est niveau 31 dans cette situation. Le niveau de Mewi est inconnu mais vous vous en doutez : il dégage une puissance effarante. En revanche, ce n'est pas pesant pour vous, plutôt bienveillant même.
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue52/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue879/1000Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeMer 1 Mar - 15:11

Gambit Decima
feat. Des gens. Beaucoup.
La gloire amène toujours la solitude. Vicki Baum.


Il avait souvent souffert de la solitude et de l'isolement, en bonne créature fortement sociable, mais cela n'avait jamais eu à voir avec cette glaçante impression d'être un spectateur impuissant, enfermé et contraint à l'observation. Cette fois, le capitaine pirate se rendait compte du fait que son emprisonnement l'étreignait moralement également, le rendant incapable d'esquisser le moindre geste pour prêter main forte à un Kyoshiro manifestement dépassé par les évènements... car son camarade tenta vivement de pousser leurs ennemis à la fuite, usant à outrance de ses capacités destructrices sans parvenir à les terrasser pour autant. Nakata lui aurait hurlé, s'il l'avait pu : il lui aurait à nouveau demandé de rebrousser chemin, de s'en aller quérir davantage d'aide, le lui aurait même ordonné. L'homme lumière était d'une puissance écrasante, certes, mais n'était que bien peu de choses mis en comparaison avec le chef de la pègre de Paradise et l'ancien amiral Akainu en personne... sa lutte était destinée à s'achever sur un échec cuisant, et le blondinet ne pouvait pas se résoudre à l'observer depuis son carcan de souffrance sans piper mot. Il sentait déjà sa malédiction, si farouche, si familière et si furibonde battre à sa tempe, inonder son coeur et son cerveau, faire frémir ses lèvres et ses yeux immobilisés, pétrifiés, scellés. L'animosité croissante, enivrante et grisante, tambourinait fermement tandis qu'une nouvelle voix pénétrait dans son champ d'observation... mais au dernier moment, le Schichibukai se rendit compte qu'il n'aurait pas besoin de déchaîner la bête qui sommeillait encore en lui. L'intrus agissait étrangement, et poussait les principaux acteurs de cette bataille funeste à demeurer de marbre. Une foultiude de questions envahirent alors l'esprit bruleux et moribond du Fenice tandis que celui-ci, péniblement, essayait de savoir à qui il avait affaire. C'était toutefois peine perdue. Ce le fut, tout du moins, jusqu'au moment où son immuable prison céda soudain, l'envoyant heurter le sol avec lourdeur. La première réaction du musicien fut alors, sous forme humaine, à quatre pattes et halletant, de redresser les yeux pour jeter un regard stupéfait et incompréhensif à Lancaster, lequel s'éloignait sans faire montre de rien.

Il entreprit alors de se redresser et, mécaniquement, couvrit ses avants-bras de la sempiternelle plaque de haki de l'armement, d'ores et déjà prêt à retourner lutter lorsque ses yeux se posèrent enfin sur l'intrus. Dès lors, son comportement changea du tout au tout : il acheva de se camper sur ses pieds, ses mains reprenant leur apparence habituelle, et son regard se teinta de curiosité ainsi que d'une pointe d'admiration. Pour autant, il ne décerna pas ses premières paroles à Mewi Tagle, mais bel et bien à l'ancien amiral, prenant le luxe de répondre à la pique froide de ce dernier par un regard glacial et incontestablement antipathique.

-Ton choix t'a mené à la mort, Lancaster. La prochaine fois, je te détruirai.

Il n'y avait désormais plus seulement l'ombre d'un doute quant à la condition de l'ancien chien cramoisi : celui-ci était en pleine possession de son libre-arbitre. Autrement dit, il avait pris le parti de tourner le dos à la justice qu'il servait autrefois pour obéir à un ordre encore plus gangrené, construit sur les bases du mensonge, de la manipulation et de la suppression de toutes libertés. De ce choix, le Lancaster ne pourrait jamais s'en repentir... Le capitaine corsaire, toutefois, décida d'oublier temporairement le mercure lorsque celui-ci disparut, se contentant de regagner un tant soit peu de calme et de quiétude. La tension était désormais totalement évaporée : ne restait en guise de véritables menaces qu'un Harishigawa pétrifié, médusé, interdit, ainsi que son sous-fifre tout aussi perdu. Taquin, le Phoenix ne put toutefois pas se contenter d'ignorer la présence de ce chef mafieux, face auquel il aurait eu d'innombrables raisons de livrer bataille : avec un sourire à nouveau éclatant et impertinent, il lui glissa donc quelques palabres amusées :

-Je pardonne ta brutalité à l'encontre de Kyoshiro. On s'est réservé le droit de cogner ton sbirr, après tout, non contents de foutre la merde dans l'affaire du siècle...

Les Tengoku no Seigi avaient encore rempli ce rôle qui leur seyait si élégament : celui d'entremetteurs, d'ordures, de fouteurs de merdes. C'était une réussite flamboyante à ce sujet, pour le capitaine et son fidèle comparse, mais le premier n'arrivait pas pour autant à gomer l'amertume qui lui rongeait ventre et gorge. Il avait perdu, une fois de plus, et c'était bien peu de choses que d'avoir à le reconnaître... certes, Akainu était probablement l'un des plus puissants combattants au Monde, mais la perspective d'avoir été défait si vite et si efficacement n'était que grossièrement atténuée par la satisfaction d'avoir ôté au Monarque l'un de ses Chevaliers... Nakata, après un soupir las et déconfit, s'autorisa enfin un peu plus de légèreté en jetant à Mewi un regard toujours aussi désarçonner. Le sourire qui prit place sur ses lèvres et qui vint remplacer le précédent était cette fois nettement plus mal-à-l'aise... Il avait effectivement du mal à croire que tant de personnes redoutables et influentes se soient retrouvées sur Time End, une île pourtant banale et sans histoire... il prit calmement la précaution d'introduire ce grand homme à Kyoshiro, connaissant pertinemment le manque de culture de ce dernier et soucieux de ne pas le laisser trop longtemps dans l'ignorance.

-Ce gars, c'est l'ancien navigateur de Roger... Une légende, et c'est encore peu de le dire. Enfin, j'imagine qu'il me faut vous remercier. J'aurais peut-être eu à regretter ma... "ferveur", sans vofre intervention.

Il prit un air plus grave et plus sérieux l'espace d'un instant avant de revenir à la situation actuelle avec précipitation. Il avait beaucoup d'urgence à traiter à la fois : ordonner à Musashi d'accentuer la surveillance de Graou, appeler ses alliés, informer Chairoka de la mort de Red et de la désertion d'Akainu... mais aussi et surtout s'occuper de la mourante qui gisait non loin, abandonnée froidement par ses pairs. Encore une preuve de la sordidité des idéaux glaçants du Monarque. Sans cela, Nakata aurait sans doute pris beaucoup de plaisir à converser davantage avec l'un des pirates les plus éminents de l'ère précédente et tout juste achevée... Avec inquiétude et empressement, le corsaire se dirigea donc vers Alana et s'agenouilla à ses côtés, satisfait d'entendre sa voix certes grandement affaiblie mais toujours bel et bien présente. Il décerna alors quelques demandes à l'autre représentant des célestes :

-Kyoshiro, tu peux entendre la voix de Mori, d'ici ? Il peut la soigner, j'en suis convaincu.

L'aide du paramecia n'avait jamais été de trop, et le Phoenix lui avait toujours trouvé un sens du timing impeccable. Quelque part, il se sentait relativement mal de devoir faire appel à lui si souvent, mais il était difficile de passer outre, dans de telles circonstances... Alana perdait beaucoup de sang, et avait durement bataillée avant d'être simplement abandonnée. Un instant durant, le Schichibukai se demanda pourquoi elle avait bien pu décider d'aider Centes, puisqu'Erika n'avait pas l'air de posséder de profit particulière dans cette affaire... il décida toutefois d'oublier promptement ses interrogations futiles : elle finirait bien par lui apporter les réponses qu'il convoitait.
© Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1797
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue47/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue226/750Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (226/750)
Berrys: 66.560.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeMer 1 Mar - 16:53

Gambit Decima
PV Nak, Drake, Mori, Kari & MJ| Grand Line – Time End



Sans pour autant être un fouteur de merde dans l'âme le jeune homme avait toujours eu à coeur de changer les choses pour le mieux, son âme de chevalier servant ne lui permettait tout simplement pas de rester de marbre face aux plus horribles des injustices. Malheureusement force était de constater que jusqu'à maintenant cette noble âme n'avait jamais eu la force suffisante pour défendre les idéaux qui étaient les siens, se cachant derrière son âme de diplomate pour cacher sa faiblesse d'esprit et son impuissance. Mais tout avait changé depuis sa première visite sur Time End et sa rencontre avec son gardien intérieur, tout avait changé depuis qu'il avait pris conscience de sa malédiction et de la formidable puissance qui était désormais sienne : il avait enfin la force de défendre la Justice qu'il louait avec une ferveur presque passionnelle !
Si Time End avait servi de réveil les batailles qui suivirent eurent au moins pour effet d'aider le maudit à connaître davantage ses capacités et à prendre daantage confiance en lui. N'était-ce pas aussi important que le reste ?

Mais aujourd'hui il ne s'agissait pas juste de sortir tout son panel de techniques en espérant une victoire rapide, il s'agissait pour la première fois de pouvoir enfin rembourser une partie de la dete qu'il avait envers son capitaine en lui sauvant les miches, il s'agissait de combattre des adversaires qui semblaient à un tout autre niveau que le sien sans se laisser engloutir par cette différence. Arriverait-il à faire fi de ce gouffre ? Encore une question dont il ne souhaitait pas connaître la réponse.

Puis vint le moment où son esprit s'embrasa et où il hurlait son désir de liberté à la face du monde dans une explosion magistrale, vint le moment où il fit le choix de ne pas abandonner son libre-arbitre pour continuer de se battre un jour de plus. Des regrets ? Il aurait aimé que sa technique fasse plus de dommages, c'était certain, mais concernant sa prise de position le serpent du doute ne parvint pas à se rapprocher de son coeur ne serait-ce qu'un instant.
L'explosion eut lieu et, bien que le dôme de ténèbres ne put survivre à cette attaque, Kyoshiro regretta presque instantanément le piètre effet de son attaque. Son capitaine lui avait expliqué que Centes contrôlait tout et tous par sa voix mais entre le savoir et le ressentir il y avait tout un monde, il n'eut qu'à entendre un seul mot à l'autre bout de l'appareil et cette syllable furtive parvint à le vider de toute son essence pour n'en laisser qu'une coquille vide. Il n'y avait plus de peur ou de joie, plus d'objectifs, plus d'inquiétudes, il venait d'être dépossédé de tout pour ne plus être qu'une tas d'os bougeant au gré d'une volonté qui n'était plus la sienne.

Quelques instants plus tard sa volonté lui revint mais le jeune épéiste resta pourtant immobile, accusant le coup de ce qui lui était arrivé et, surtout, comprenant enfin l'ampleur du pouvoir de Centes et ce que pouvaient vivre les pauvres âmes sous son contrôle. Il n'avait vécu qu'une étincelle du la situation de tous ces pions et pourtant il ne lui en fallut pas plus pour comprendre, ce ne fut que lorsque son capitaine s'adressa à lui que le maudit parvint à sortir totalement de cet état léthargique. Donc l'homme à qui il devait son sauvetage était un camarade du plus grand des pirates ? Ce ne pouvait donc pas être un mauvais bougre, Kyoshiro lui devait en plus la vie ce qui n'était pas quelque chose à oublier.
Se penchant en avant en guise de salutations et de remerciements envers cet homme, le maudit vint rajouter

« Je vous remercie de m'avoir évité une vie de servitude. Par curiosité j'ai une question, si vous me le permettez. Comment avez-vous fait ? Avec mon observation j'entends d'habitude tout, du plus petit caillou jusqu'au plus gros mammifère, mais dans ce dôme je n'entendais rien à l'extérieur... à part votre voix. Comment ? »


Il était peut-être trop curieux et ne se rendait sans doute pas compte qu'il possédait le même haki que le capitaine de son sauveur, mais était-ce important ? Il était curieux et souhaitait des réponses. Mais les réponses allaint devoir attendre car Nakata avait de nouveau besoin de lui pour soigner la cornue qui était aux portes de la mort. Conscient que ces blessures étaient uniquement de son fait, l'épéiste étendit sa perception et capta la voix de Mori accompagné d'autres voix dont la demoiselle de tout à l'heure. Hochant de la tête en signe d'approbation, le jeune homme se tourna vers le phénix pour lui répondre:

« Je le ramène au plus vite, n'oublie pas de ramasser son bras qui doit traîner quelque part dans le coin.»


Se tournant une nouvelle fois vers son sauveur, le jeune épéiste se pencha légèrement en signe de remerciement avant de lui lancer:

« Merci de nouveau. Si vous passez par Graou island n'hésitez pas à venir, je suppose que Centes va venir nous rendre une petite visite et un combattant de votre stature pour sauver bien des vies. Sur ce, je reviens tout de suite.»


Sans attendre une réponse le jeune homme disparut dans un flash lumineux pour réapparaître non loin dudit Mori, dans les airs, perché sur son petit disque lumineux. Ici aussi ils semblaient avoir trouvé de quoi s'occuper et, alors que le jeune homme n'était concentré que sur Mori et le fait de capter son attention, le lumineux lui lança :

« Navré de te déranger, Mori, mais nous avons une blessée grave qui aurait besoin de tes talents au plus vite. Besoin d'un petit coup de main ici ? Il s'agirait de ne pas perdre de temps.»


Oh oui il venait d'arriver comme un pet au milieu de la soupe, ignorant totalement tous les autres protagonistes sans même s'en rendre compte, mais cela n'avait que peu d'importance : une vie était en jeu. Perché sur son disque, tentant de maintenir les apparences pour boucler rapidement cet affrontement, Kyoshro ne pouvait ignorer les blessures et l'épuisement qui s'emparaient de lui. Peut-être n'était-il plus au top de ses capacités, c'était certain, mais il espérait donner suffisamment le change pour que cela se finisse sans davantage de sang versé. Pour aujourd'hui c'en était assez.






© ANARCISS sur epicode
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue30/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue68/120Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeSam 4 Mar - 0:15

Gambit Decima
" Après son arrivé à Time End, Mori Ranmaru fait la rencontre de Nakata et de son camarade Kyoshiro ainsi que plusieurs autres personnes dont Kari qui l'accompagne pour continuer l'enquête. Là ils rencontrent Drake après avoir échangé plusieurs mots avec le Lieutenant d'un des Yonkou... De leur coté Nakata et son ami semble être en difficulté faisant face à un adversaire redoutable. Mori et Kari en vienne à bout leurs adversaires respectifs, mais alors qu'ils semblent avoir le dessus une autre personne apparaît. De plus Ranmaru est sujet à un phénomène inconnu. "
Act 1-2 - Eveil, la cour Decima




Dans un élan puissant, il s’élança alors directement vers la nouvelle venue. Il lui fallut juste un mouvement pour se retrouver rapidement à l’approche de la furie qui avait débarqué directement de ce qui ressemblait à une ancienne base. En examinant de plus près la situation, il avait remarqué évidemment ce qu’elle tenait à son poignet. C’était une mallette qui transportait le remède contre mal qui touchait Time End… Si ce qu’elle venait de révéler se trouvait être véridique, il devait absolument récupérer cet objet afin que les choses reviennent à la normal. C’est donc dans cette seconde optique, qu’il attaqua prévu d’attaquer la furie. La première raison pour laquelle, il avait attaqué c’était pour ce qu’elle venait de faire non seulement à Kari mais aussi la personne avec laquelle, elle devait semble-t-il faire. Est-ce que les choses fonctionnaient toujours comme ça ? Quel genre de monde peut accepter ce genre de fonctionnement. Un monde où les plus forts l’emporte plutôt que de venir en aide aux plus faibles… C’était effectivement le monde qui l’entourait et où il vivait chaque jour. C’est ce qui commençait à vouloir changer. Donc sa réaction contre Pinky est tout à fait justifiée et méritée.

Seulement, il ne s’agit pas là de son précédent adversaire. Pinky esquiva son assaut avec une telle facilité à l’aide de son arme à savoir une batte. Dans le même temps, il ne remarqua pas la voix de Kari qui lui hurlait « La valise ! ». Il était déjà perdu avec le nombre incalculable de voix qui résonnait dans sa tête qu’il se devait de faire focus ce qu’il voulait à l’instant même. C’est sa présence qui lui fit remarquer qu’elle allait bien et était prête à combattre. Elle attaqua en même temps que lui avait le même objectif, mais deux manières de procéder totalement différente. Alors que l’assaut de Mori fût facilement évité, celui de Kari en revanche vint presque toucher sa cible et celle-ci tituba mais réussit tout de même à se rattraper. Et se mit alors à râler, tout en tournant sa batte dans sa main. L’instant d’après elle passait à l’attaque. Mori qui avait compris qu’il ne pourrait pas l’approcher aussi facilement décida alors de changer de méthode. Et pour cela l’aide de ses katanas était nécessaire. Il prit soin de dégainer Murasame et Benihime qui étaient ses plus fidèles alliés depuis bien des années déjà.

Elle ne semblait pas être au mieux de sa forme et pourtant elle montrait clairement de la supériorité envers aussi bien Mori que Kari. Si le duo de pirate pouvait bien jouir d’une chose c’était bien le fait qu’ils soient deux et donc ça optimise les chances de victoire, mais surtout d’atteindre leur objectif. Pinky n’était donc pas du genre à se laisser faire bien loin de là, puisqu’elle ne perdit pas de temps pour lancer une attaque qu’il n’attendait pas du tout… Frappant l’air comme une authentique joueuse de base ball, elle envoya alors en direction de Mori et sa camarade plus d’une demi-douzaine de balle d’air qui à toute vitesse. Une seule solution s’imposait c’était l’aide de Kari pour pouvoir écarter l’assaut qui se présentait. Il se mit donc en position de combat avec ses deux katanas et prit la pose du sumo, celle-ci l’aidait à canaliser rapidement son énergie et d’un seul coup après avoir pris la pose, il laissa la sortir avec furie l’attaque qu’il venait de préparer. Il s’agissait de Resshinkohou, une technique basée sur la puissance d’une onde de choc. Celle-ci prend la force d’une tête de tigre dévorant tout ce qui se trouve sur son sillage. En concentrant d’un coup et d’un seul de l’énergie, il la libère aussitôt afin de repousser très violemment. Ce sont des techniques qu’il utilise lorsqu’il doit répondre par la force même contre des attaques qui le dépassent.

La tête de tigre apparut alors rapidement avec le but de dévorer, les balles d’airs qui se dirigeaient vers lui… Au même moment, un flash vint attirer son attention et le déstabilisa. En fait il ne l’avait pas vu arriver. C’est la lumière émise par son pouvoir qui vint se refléter sur une des lames du Ginkami, qui put repousser une partie des balles qui avaient été envoyé. En tout il avait pu en repousser quatre et les deux autres virent le frapper de plein fouet. Les deux aux niveaux de l’abdomen, ce qui le propulsa alors loin. En effet, afin d’éviter à Kari ne soit touché par l’attaque il prit les devant afin qu’elle puisse saisir une ouverture et attaquer ensuite Pinky. Elle semblait beaucoup plus agile et avec le handicap actuel de Pinky, elle devrait facilement l’avoir.

Ayant été propulsé au loin, il resta un instant à terre. Kyoshiro se tenait non loin et lui adresse la parole. Il ne fallut pas plus de deux secondes pour qu’il comprenne l’urgence de la situation. Il ne connaissait pas du tout le camarade de Nakata, mais une chose était sûr c’est qu’il pouvait le croire s’il disait qu’on avait rapidement besoin de lui. Il se releva doucement et leva simplement la main. Marchant rapidement vers le lampadaire ambulant et accélérant sa vitesse au fur à mesure, il passa à côté de lui croisant son regard et prenant soin de poser sa main sur son épaule libérant alors une flamme verte qui vint doucement recouvrir doucement son corps, à ce moment-là il sentirait ses forces revenir doucement. C’est dans ce même temps qu’il répondit également à Kyoshiro :

« La mallette qu’elle tient, il faut la lui prendre… Elle semble contenir la solution aux maux de cette île. Si tu veux l’éclater libre à toi, mais la priorité se trouve être cette mallette il nous la faut impérativement. »

Dit-il tout en s’éloignant de la zone de combat, lançant un regard amical à sa camarade du jour. Il s’agissait d’une proposition caché, mais il était impossible qu’elle puisse comprendre ça actuellement étant donné la nature de leur duo, qui est toute naissante. D’un saut haut, il se retrouva sur le dos de Shun’o qui avait accouru au moment où il lui avait signe en levant la main. Depuis le début Shun’o avait reçu comme indication de surveiller les alentours et de n’intervenir que quand elle était appelé. C’est alors que sur le dos de Shun’o il dirigea rapidement vers Nakata. Pendant qu’il prenait de l’altitude, il ne put s’empêcher de penser à Kyoshiro qui venait littéralement de le marquer. Son regard était différent de la fois, où il l’avait rencontré. Il avait dû certainement se passer quelque chose, cela devait être également lié à la disparition du dôme.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW


Spoiler:
 

_________________
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
Kari Crown
Messages : 905
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue32/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (32/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue150/220Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (150/220)
Berrys: 37.964.000 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeLun 6 Mar - 20:04

Gambit
Decima
Feat.
Nakata, Kyoshiro, Mori, Drake & MJ
I Have The Power - All Good Things
Tout s’enchainait très vite, des attaques simultanées lancées par Kari et Mori à l’esquive de leur adversaire. Si le couteau de la demoiselle put entailler un peu de chair, il n’alla pas plus loin. Leur ennemie eut tôt fait de se dégager, surprenant la rousse en lui envoyant un bon coup de pied dans l’estomac qu’elle ne put bien évidemment pas éviter. Une nouvelle fois elle se retrouva projetée en arrière et eut le souffle coupé sur le moment. Le temps qu’elle reprenne quelque peu ses esprits, Pinky s’en prenait de nouveau à eux à coups de balles d’air. Voilà que cela se corsait de nouveau.

Avec un grognement, la pirate s’attendit à se prendre au moins l’un des projectiles. En revanche, son camarade n’avait pas tardé à réagir et contre-attaquer. Pesant rapidement le pour et le contre entre rester immobile, se prendre une balle d’air ou se lancer dans la bataille, tenter quelque chose et se prendre le même projectile, le choix de la rousse fut vite fait.

Kari Crown décida de profiter de l’ouverture créée par l’attaque de Mori en lançant le couteau ayant servi à entailler l’autre demoiselle vers cette dernière, visant la tête. Puis elle-même s’élança, s’attendant toujours à un impact quelconque qui ne vint pas ; et pour cause, l’onde de choc de Mori avait anéanti ceux qui se dirigeaient vers elle, ce qui laissait champ libre à la jeune femme pour agir. Lorsqu’elle arriva assez près de Pinky, elle se jeta soudainement vers l’avant, cherchant à l’attraper au niveau de la ceinture avec ses deux bras, même si le gauche allait certainement serrer moins fort en raison de la blessure lui ayant été infligé et la douleur allait sûrement lui faire lâcher un cri.

On aurait pu croire à un geste suicidaire, mais il ne l’était pas, ou peut-être un peu : si Kari et son acolyte avaient plutôt été aisément repoussés par leur adversaire, qu’en serait-il de la rousse seule ?

En plus, elle n’était pas du genre à foncer dans le tas sans précaution. Alors pourquoi faire ça ici et maintenant ? Qu’avait à gagner celle qui ne comptait bien souvent que sur elle-même ? En plus elle était blessée et fatiguée, mais ce n’était pas ce que lui criait son corps. L’adrénaline se déversant dans son sang réveillait une petite partie d’elle qu’elle avait finie par oublier à cause des années passées dans une certaine routine : le danger présent, le combat, tout ça lui rappelait des souvenirs aux parfums amers sucrés. La chasse à la prime, le lynchage, la satisfaction, la douleur, autant d’émotions fortes propres à son vécu qui devenaient un moteur dans la vie. Certes, ce n’était sans doute pas le moment ni l’endroit, mais peut-être fallait-il voir la petite étincelle qui brillait dans ses yeux à cet instant. Peut-être était-ce les prémices d’un nouveau virage dans sa vie ?

Retour à la réalité qui n’en était pas moins mouvementée. Le plan de la demoiselle était simple : profiter de la force de sa chute pour tenter de déstabiliser l’ennemie et l’entrainer avec elle. Avec un peu de chance, compte tenu de la mallette et de l’encombrement qu’elle devait occasionnée, surtout pour quelqu’un qui maniait une batte à deux mains, peut-être que Pinky lâcherait momentanément et sans le vouloir sa précieuse batte de baseball dans la chute. Ce qui laisserait peut-être quelques secondes à la rousse pour trouver une nouvelle idée de se sortir de cette galère et d’emporter la mallette.

Un autre détail, qui avait peut-être son importance, était le fait que l’ex-chasseuse, trop affairée avec l’autre jeune femme, n’avait ni vu Mori encaisser le reste de l’attaque, ni le regard qu’il avait voulu lui lancer, et encore moins le nouvel arrivant.
© Codé par Kari Crown

_________________


We are the warriors, who learned to love the pain
We come from different places but have the same name
'Cause we were born for this
We are the broken ones, who chose to spark a flame
Watch as our fire rages, our hearts are never tame


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 19050110192020420416220801


Revenir en haut Aller en bas
Maxwell Thompson
Trafiquant
Maxwell Thompson
Messages : 557
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue36/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue19/350Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (19/350)
Berrys: 39.701.750 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeJeu 9 Mar - 20:49





C'était un tout ou rien, et ça allait se jouer au dernier restant debout. Il était clairement parti avec un avantage, mais il avait eu la bêtise de se plonger lui-même dans son gaz, se mettant alors dans une situation tendue. Il avait cassé tout ce qu'il avait pour me battre et me mettre la honte... Et il n'était même pas joueur. Ma lame d'air n'avait été qu'un avant-goût, d'autant plus que je n'étais pas vraiment en état de faire grand chose. Et au lieu de se tenir là, devant moi, pour en finir comme de vrais hommes, il avait préféré aller soulager ses sphincters. Ce n'était pas plus mal, je pouvais aussi aller faire de même maintenant. Et je n'allais pas me gêner. La neige ne serait bientôt plus blanche ! Mais je gardais tout de même une petite pensée pour mes deux camarades qui s'étaient jetés sur la nouvelle arrivante. Je ne les oubliais pas... À vrai dire, la mission que m'avait donnée Jonas m'obligeait à les venir en aide et à terrasser cette femme. Elle m'avait fait tout le travail, il ne me suffisait plus qu'à récupérer l'antidote et à l'amener aux villageois pour les sauver du danger qui les guettait. 

« Retenez-la juste cinq ou dix minutes et je reviens pour vous... Là, j'dois vraiment couler mon bronze. »

La situation restait tout de même cocasse... Le guerrier qui interrompait son combat parce que l'on « toquait à sa porte ». Alors qu'au fond, à trois, et avec ce que je gardais comme atout, ces deux-là auraient bien moins galéré à se battre contre elle. Mais il fallait en tout temps savoir revoir ses priorités. Rangeant les armes, je me dirigeais expressément vers un endroit isolé. Peut-être derrière l'un des derniers murs survivants de ces ruines, peut-être non loin d'un buisson, mais je devais pouvoir y être tranquille. Déjà parce que, question d'honneur, je ne voulais pas que quiconque ait une quelconque preuve de l'horreur qui allait se dérouler : l'horreur de mes intestins se soulageant d'un des pires fléaux de l'existence humaine. Pendant plus de dix minutes, l'on entendit plus parler de moi. En vérité, ce fut plus autre chose que l'on entendit. Et quand je me levais, libéré de cette envie incontrôlable, je fus comme dans un autre monde, une autre vie. J'étais libéré, délivré ! Et maintenant que je pouvais mieux me battre, ça allait chauffer ! Ça chauffait aussi toujours un peu en bas, mais c'était, c'était une autre histoire !

Et j'allais maintenant véritablement pouvoir m'amuser. M'armant en conséquence, je m'équipais de toutes mes lames... Malheureusement, il n'y en avait pas sept aujourd'hui : Yubashiri n'était plus qu'un simple rasoir brisé. Mais cela n'allait pas m'empêcher de me défouler. Comme une flèche, comme un nouvel homme, comme revigoré, je traversai toute la distance qui nous séparait avec toute la splendeur de ma maîtrise des techniques de Célérité. Mori lui-même venait de monter sur le dos de Shun'O pour quitter le champ de bataille... Il venait de se passer quelque chose... Et je ne pris pas de temps pour comprendre de quoi s'agissait-il exactement. Un disque lumineux et brillant attira mon regard, et quelle ne fut pas ma surprise ne voyant Kyoshiro dessus. Encore plus qu'après ce soulagement, mon visage s'illumina. Que faisait cet enfoiré ici ? Pourquoi devais-je toujours le croiser dans les circonstances les moins probables, et les moins profitables ? Tant de questions qui, au fond, n'avaient pas besoin de réponses. Mon frangin était là, et c'était tout ce qui importait. Il ne m'avait même pas remarqué ! 

« Baisse les yeux frangin, elle est pour moi. J'imagine que tout le bordel à l'autre bout de l'île, c'était en partie toi ? »

Étrange manière de l'interpeller effectivement, mais c'était ça, ou lui sauter à la tronche pour lui envoyer un poing dans la figure. J'avais opté pour le moins violent. Mais je restais sérieux, elle était pour moi, et je n'allais pas le laisser la toucher.   «  On fêtera nos retrouvailles juste après que je m'en sois occupé ». Aussitôt, j'utilisais ma rapidité, plus précisément mon Gōsutou~ōku, pour me retrouver derrière elle. J'en profitai alors que la demoiselle rousse s'occupe d'elle pour tester mon tout nouveau style de combat. Quelques étincelles sortirent de mes lames, avant qu'elles ne fussent parcourues d'un véritable courant électrique. Mes lames pouvaient faire mal, mais avec mon Raijin No Mezame ? Elles atteignaient un tout autre potentiel dangereux et destructeur. Quelques simples coups partirent, avant que je ne passe à la vitesse supérieure pour me lancer dans un ballet tranchant et électrique. Je n'hésitai pas à utiliser mon Tora no Kiba, et je comptais clairement y aller crescendo, tant et si bien qu'une de mes lames vînt avec précision tenter de trancher la main de la femme. S'il fallait récupérer la mallette, alors autant aller au plus simple ! Je ne savais pas ce qu'elle allait faire de cet antidote, mais il était évident que ce ne serait pas pour faire la charité. J'avais été envoyé ici pour une mission précise, comprendre ce qu'il se passait, et régler la situation, s'il fallait que je l'écorche vivante, je n'aurais donc aucun scrupule à le faire. À vrai dire même, si la jeune rousse n'était pas dans mon champ d'attaque, j'aurais déjà sorti mes techniques les plus ravageuses, mais le faire amenait à la mettre aussi en danger. Je ne savais pas pourquoi elle était ici, mais elle restait une alliée pour un temps ! J'espérais d'ailleurs qu'elle adopte la bonne marche à suivre, maintenant que nous pouvions attaquer de part et d'autre elle et moi, elle pouvait clairement se lâcher. 





©odé par Higuen Arkio

_________________
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Pf-7wpO6
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 2304

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue0/0Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeJeu 9 Mar - 22:11



Mewi Tagle

Si l'intérêt de Nakata pour la sommité sembla relativement restreint sur l'instant, il n'en fut rien de celui de Kyoshiro qui fit sourire un Mewi déjà plein d'entrain. Il ne tarda pas à répondre aux questions du maudit, dans le but d'assouvir sa curiosité et de se mettre en scène. C'était une de ses caractéristiques principales : cette envie de toujours jouer le rôle pour lequel il semblait promis.

    - Mah, mah, tu comprends, Ragazzo, y'é mes petits seclets ! Mais y'é peux te les dévoiler. Ma capacità est une maledizione. Y'é le pouvoir du CAMMINATORE... Du Marcheur Dimensionnel, mi Amico. C'est une maledizione qui permet à son possesseur de marcher entre les dimensions... mais pas seulement.

Il laissa ainsi Kyoshiro lui parler de la situation de Graou Island, tandis qu'il s'en allait un instant plus tard sans lui laisser le temps de lui répondre. C'était un peu impoli, sous certains aspects, mais Mewi Tagle ne s'en formalisa pas. Bien au contraire, son sourire avait l'air de s'être ancré devant tant de fantastique. Levant les yeux vers le ciel, il soupira, puis se retourna vers Nakata Fenice. Cet homme, l'ancien navigateur de Gol D. Roger, était loin d'être ignorant sur les affaires de ce monde. Tout comme il savait qui était Konan, il connaissait la plupart des options qui étaient offertes au Capitaine Corsaire vis à vis de Centes. Alors, subitement, il tapa du pied au sol. Si le voyage dimensionnel avait paru effarant plus tôt lorsque le dôme d'Alana s'était refermé sur eux, il était beaucoup plus impressionnant de sentir ce papillonnement dans le ventre et de changer totalement de décor : Time End avait disparu pour laisser place à une dimension blanche dans laquelle se retrouvèrent à la fois Nakata Fenice mais aussi ses amis, que Mewi avait croisé plus tôt.

Ce fut alors la combinaison des attaques de la rouquine et du tout jeune révolutionnaire qui vinrent à bout d'une Pinky déjà atterrée par l'affrontement qu'elle avait eu avec les Dévoreurs, dans l'ancienne base marine. Elle s'écroula sur le sol, vaincue, et son corps disparut alors en laissant derrière elle la mallette. Elle serait sûrement récupérée au-delà de ce voile par ses camarades.

La dimension dans laquelle Mewi avait emmené le quintet était d'une blancheur sans pareil. Pourtant, en dehors de cela, bien des choses semblaient s'être installées : une immense maison faisait face au groupe, tandis qu'autour d'elle, des rivières de trésors semblaient se déverser de part et d'autres des lieux. Plus loin, quelques terres meubles semblaient être cultivées de temps à autre. Mais ce qui attirait le plus l’œil, c'était le navire qui surplombait tout le reste : l'Oro Jackson lui-même. N'importe quel pirate digne de ce nom aurait eu des frissons à l'idée de côtoyer d'aussi prêt le navire qui avait emmené le Seigneur des Pirates jusqu'à Rough Tell. Se tournant vers le groupe, l'homme primé à presque un milliard de berrys toussota et s'exprima devant le groupe :

    - Y'é vous ai observé, mi Amico. Vous avez été splendido ! Y'é puis vous assurer que y'é suis à la recherche d'une aventura sans pareil depuis... Mah, mah, y'é vais juste vous offrir quelque chose pour vous récompenser de m'avoir offert ce spettacolo !

Avec les richesses qu'il possédait, nul doute qu'il aurait de quoi contenter chaque membre de ce groupe. Claquant des doigts, un garçonnet arriva, couvert de suie, un marteau de forgeron à la ceinture. Il savait quoi faire et se dirigea vers le Kotori en lui proposant, sans se présenter, de réparer son arme brisée. Il n'en avait pas l'air, mais Momo était un forgeron de qualité, qualifié par ses pères comme étant un « génie » dans son domaine. Il n'avait certes jamais navigué, mais il aspirait à une vie remplie d'aventures, tout comme Mewi qui se contentait cependant à présent uniquement de les observer.

    - Y'é des richesses inouïes, des connaissances insondables... Ce château possède une bibliothèque où vous pourrez en apprendre plus sur le Nouveau Monde que nul part ailleurs... Y'é peut vous livrer le secret pour aller à Rough Tell... Mais pas sa localizzazione, il faut un peu d'aventura.

Il était sérieux. La réponse de ses camarades pouvait cependant se faire attendre, puisqu'il se dirigea vers Nakata et Kyoshiro avec un sourire.

    - Votre île... Y'é peut la protéger. Avec mon pouvoir, y'é peut l'envoyer dans une dimenzione parallèle, le temps que vous défaisiez Centes. Elle sera intouchable, inaccessible... Mais protégée. Réfléchissez-y bien : votre population sera en sécurité. Évidemment, y'é ne peut le faire avec toutes les îles... Mais y'é peux le faire cette fois-ci.

Il se retourna à nouveau vers les personnes qui l'avaient fait vibrer aujourd'hui. Alors, avec un sourire, il lança :

    - Y'écoute, que peux vous offrir le GRANDE Tagle ? Réfléchissez bien.


Vous avez 72h pour poster chacun. Votre tour commence quand celui de la personne qui vous précède s'achève ou qu'elle a posté. Vous pouvez demandé un délai de 24h dans la partie adaptée. Mewi vous propose une récompense chacun (Or réparation et protection de l'île). Essayez d'être raisonnables, l'Oro Jackson c'est niet ! Si vous n'avez pas d'idée, n'hésitez pas à me contacter par Skype. Quand vous avez posté et que j'ai validé votre récompense ou non, si vous n'avez rien à ajouter, vous pourrez quitter la dimension et vous aurez fini l'event ! (Pas besoin de reposter après donc)
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue52/75Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Left_bar_bleue879/1000Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitimeVen 10 Mar - 16:11

Gambit Decima
feat. Des gens. Beaucoup.
La gloire amène toujours la solitude. Vicki Baum.


Mewi Tagle avait l'air de vouloir obtenir le beau rôle... Et pour le coup, le Phoenix n'allait certainement pas le contester à cet égard. Sans l'intervention du prestigieux navigateur, il aurait probablement pu faire une croix sur sa liberté... Les quelques indications apportées par l'ancien subordonné de Roger au sujet de son apparition soudaine semblèrent contenter Kyoshiro, qui s'en alla, conformément à la demande du blondinet, quérir Mori et son aide salvatrice. Alana n'allait pas mourir pour si peu, si elle était prise en charge promptement... Nakata, de son côté, se redressa lentement avant d'épousseter son pantalon et de planter son regard dans celui de l'autre forban blond. Lorsque l'autre homme frappa le sol d'un coup de pied, le mythique écarquilla une paupière vaguement intéressée, se demandant ce qu'il pouvait bien souhaité générer. Il ne fut à vrai dire pas déçu du spectacle.
Lorsqu'il se sentit soudainement transporté, comme ôté du monde terrestre pour en rejoindre un autre, plus pâle, plus blanc, plus immaculé, le musicien eut le réflexe idiot de fermer les yeux afin de se concentrer sur cette sensation unique et, quoique légèrement désarçonnante, pas franchement déplaisante. Lorsqu'il ouvrit à nouveau les paupières, le Fenice se trouvait plongé au milieu d'un océan de blancheur et d'or, pourvu de trésors incommensurables et d'un bâtiment grandiose, plus gigantesque et luxueux que le palace de Tengoku no Seigi sur Graou Island. Cependant, ce n'était pas ce ballet flamboyant qui attira le regard du mythique, pas plus d'ailleurs que la présence réconfortante de ses alliés et de la blessée... Ce qui captiva son regard et l'obnubila, c'était un navire de taille raisonnable comparativement aux navires de guerre du Gouvernement Mondial qu'il avait déjà croisé tant de fois, mais dont semblait émaner une réputation et un prestige infinis.

Avec lenteur et sans cacher la moindre once de son éperdue admiration pour ce fragment historique unique, le maudit fit quelques pas en direction de cette embarcation plus qu'exceptionnelle. L'Oro Jackson était là, le toisant et le méprisant comme s'il n'était rien de plus qu'un bambin, avec pourtant cette même bonté, cette même grandeur que celle que dégageait Mewi. Le Schichibukai faisait face à l'unique navire ayant jamais vogué jusqu'à Rough Tell, au seul bateau pirate ayant traversé le Monde de part en part et y ayant décelé le moindre secret. C'était là un vestige d'une rareté féroce, un morceau de la piraterie toute entière, un trésor inestimable pourtant à peine plus grand que l'Aldébaran des Tengoku.
S'il s'en était rapproché avec curiosité et effarement, le musicien ne s'était pas éloigné du reste du groupe au point de ne plus les entendre : les dires du Tagle le coupèrent donc dans sa progression paisible et insonore, et il se décida à l'écouter sans pour autant quitter des yeux l'embarcation légendaire dont il avait tant et tant rêvé. Car s'il était encore un marine à l'époque où Roger avait trouvé la mort, il n'avait jamais cessé de s'extasier face aux récits colportés par cette frange libre et humaine de la piraterie, celle-là même qui défendait la veuve et l'orphelin, non sans mépris à l'égard des règles et des lois arbitraires imposées par la Marine. A ce titre, le Seigneur des Pirates n'avait jamais discontinué d'être une certaine source d'inspiration pour le marmot qu'il était alors...

C'est pour cela que Nakata ne coupa pas Mewi dans ses dires, se contentant de fixer, béat et interdit, ce vestige d'un temps révolu, ce symbole d'une piraterie glorieuse et inébranlable, plus indomptable que la mer et les vagues elles-mêmes, plus féroce et orgueilleuse que le plus omnipotent des Dieux, plus courageuse et valeureuse que le plus saint des soldats. S'il prit connaissance du moindre des mots de son interlocuteur, il ne se manifesta toutefois pas durant de nombreuses, longues et lentes secondes. Son regard, égaré au sein d'une telle grandeur, ne se remit à briller qu'une fois sa langue ayant su se délier, ne retrouvant toutefois son éloquence qu'à grand peine : le corsaire se mit ainsi à parler alors que le Tagle se trouvait encore dans son dos.

-Je ne peux pas refuser une telle proposition. Je serais bien sot d'embarquer égoïstement les civils de Graou dans une telle affaire... Je vais simplement vous demander de laisser à mes subordonnés le temps de quitter l'île. Ils voudront continuer à se battre, pour la plupart.

Le Phoenix imaginait mal Kernoza et Daphné rester paisiblement à quais, dans ce monde de pureté et de candeur, tout en sachant que Tengoku no Seigi, de son propre côté, menait des batailles d'une virulence acharnée et d'un danger formidable. Cependant, cette première demande n'était qu'une récompense légère et délicate, que le haut primé souhaitait accompagner d'une autre faveur, personnelle, de leur choix. Le capitaine corsaire décida par conséquent de persister sur sa lancée : il avait commencé à prendre la parole, alors autant conclure... Nakata, preste mais lent, pesa le moindre de ses mots tandis qu'il pivotait pour plonger son regard d'or dans celui de son homologue pirate, teintant la moindre de ses expressions d'un respect profond et serein.

-Je vous remercie pour cette proposition, mais je ne vais pas m'avérer trop fantasque. Je ne vous demanderai qu'une seule et unique chose. D'ici peu de temps, Kyoshiro, les autres et moi quitteront le Gouvernement Mondial pour nous élancer sur le Nouveau Monde. Nous y prendrons une place de Yonkou. Nos alliés sont puissants et nos troupes compétentes, mais nous manquons encore d'une chose : le nombre... Cela ne sera toutefois d'aucune importance, si vous nous permettez de frapper les pierres angulaires de l'armée adverse au moment opportun. Lorsque cela sera enfin envisageable, j'aimerais tout simplement que vous me permettiez de combattre Hadès Tenryon, seul à seul.

La présence glorifiante de l'Oro Jackson, dans son dos, semblait avoir rajouté encore un brin et de confiance et d'audace au Phoenix qui avait annoncé la couleur sans pâlir, sans frémir, sans éprouver la moindre honte ni la moindre hésitation. Il savait depuis belle lurette que le vieil homme était le symbole idéal à atteindre, pour un nouvel arrivant de son calibre : c'était en défaisant ce combattant de l'ancienne ère qu'il parviendrait à affirmer sa position. Si Hadès tombait, en combat individuel de surcroît, personne n'oserait contester la position qui lui reviendrait de droit... Celle d'Empereur. Oui, tout était désormais lucide et limpide, aux yeux de Nakata. Il allait abattre l'un de ceux qui avait côtoyé Roger du début à la fin, l'un de ceux qui l'avait combattu et contesté... Il allait prendre sa place par la force et l'ardeur, car c'était uniquement grâce à ces responsabilités qu'il parviendrait à fédérer suffisamment de monde et de puissants combattants pour mettre définitivement à terre Centes Decima et sa clique de larbins stupides et irréfléchis.
Hadès ne serait que le commencement.
© Gasmask

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: Gambit Decima [Event - Grand Line 2]   Gambit Decima [Event - Grand Line 2] - Page 3 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Gambit Decima [Event - Grand Line 2]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Hentaï] Le Grand Jeu
» [UploadHero] Le Grand Blond avec une chaussure noire [DVDRiP]
» [UploadHero] Le Grand bazar [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Time End-