Partagez | 
 

 Gambit Décima [Event - South Blue 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 225
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Expériences:
19/200  (19/200)
Berrys: 236.370.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Jeu 4 Mai - 22:40


Kamikaze!


Deux explosions retentirent en contrebas captant aussitôt l'attention de l'assassin tandis qu'un souffle chaud parvenait jusqu'à lui. Un sourire carnassier naquit sur son visage tandis que la fumée obscurcissait le champ de bataille. Les frères Oudoni avaient été rapides, à croire que leurs adversaires leur avaient d'eux-mêmes sauté dessus. L'alliance Rose ne savait clairement pas à qui ils avaient à faire, ils tentaient de se battre comme contre n'importe quel adversaire, mais celui du jour n'était pas n'importe quel adversaire.


Fenko Oudoni , Narcisse Oudoni

L'ordre de Sairento avait claqué dans l'air comme une sentence, les deux frères s'immobilisant d'un seul chef sans même se concerter du regard. Leurs corps se mirent à trembler de manière presque imperceptible, trahissant l'état interne qui était le leur. Ils savaient pertinemment quelle serait l'issue de l'ordre qui venait de leur être donné, ils allaient mourir aujourd'hui sans pouvoir rien y faire. A peine s'étaient-ils immobilisés qu'un adversaire apparu devant Narcisse, l'agrippant de ses griffes tandis que ses écailles venaient se placer devant lui, l'épiderme venant faire presque comme un miroir dans lequel le cadet Oudoni pu apercevoir un homme à dos de lapin en dessous de lui alors qu'il quittait tout juste le sol. Il pu également voir d'un regard impuissant le reflet de sa main pressant le bouton qui l'enverrait rejoindre ses ancêtres. Ses yeux se fermèrent une ultime fois avant que la chaleur ne viennent recouvrir son corps, mais probablement pas celle attendue par son adversaire.

Fenko était résigné au moment où un homme aux cheveux bruns apparu face à lui, il était reconnu comme un fou, un meurtrier sans morale, mais aujourd'hui il maudissait ceux de sa trempe. Aurait-il pu avoir recours à un stratagème similaire à celui de l'assassin, peut-être, probablement pas, lui aurait souhaité les massacrer de ses mains! Un premier coup vint frapper sa rotule, l'obligeant à se plier mais en réaction il ne put que voir son corps s'avancer vers son opposant comme un pantin inanimé tombant en avant.





Le deuxième coup frappa au niveau de la gorge, sa trajectoire initiale coupée par la chute soudaine de sa cible. Le brun face à Fenko allait peut-être réagir mais c'était trop tard, déjà son coude venait rencontrer le thorax de son adversaire, la résistance légère qu'il y sentit alors lui expliquant peut-être ce qui arriverait une demi-seconde plus tard. Peut-être parviendrait-il à capter le regard implorant de celui qui pressait alors le même bouton que son frère quelques dixièmes de secondes avant lui, mais le résultat serait le même!

Les deux explosions retentirent presque simultanément, résonnant contre les parois de terre révélées par Liarra. Les ceintures d'explosifs positionnées sur les corps des deux pions Decima étaient bien plus puissantes que les boules utilisées par l'assassin plus tôt dans la bataille. Les deux anciens pirates y laisseraient leur peau à coup sûr, et leur volonté n'aura rien pu faire contre le pouvoir de Centes. Shura serait probablement protégé par ses écailles et n'y succomberait pas, mais sa proximité avec l'explosion lui mettrait à coup sûr un coup dans l'aile. Le brun quant à lui risquait fort de regretter de ne pas disposer d'une armure comparable au moment où l'explosif se répandrait jusqu'à lui. La force du Silencieux était celle-ci, il n'avait aucune attache, tout était sacrifiable pour la réussite de sa mission, il n'avait aucun sentiment et seul la mort l'entourait!


Miro Kuron

Les têtes des lapins se levèrent d'un seul coup au moment où Miro traversa un nouveau buisson pour débarquer dans la petite clairière. Ils le fixèrent lui et le reptile qui le suivait pendant quelques secondes avant de se concentrer à nouveau sur la parcelle d'herbe qu'ils broutaient. Ils n'avaient pas l'air réellement fatigués par la folle course qu'ils avaient réalisés quelques dizaines de minutes plus tôt sur la plaine. Cela était parfait, ils auraient besoin de toutes leurs forces pour le final des événements qui continuaient de s'enchainer un peu plus loin de leur position. S'empressant de préparer les deux animaux il fit finalement signe à l'Aligato qu'il n'avait plus besoin de lui avant de monter sur l'un des deux lapins. Aussitôt il serra ses jambes autour de l'animal qui se redressa d'un coup avant de se remettre à courir dans la direction indiquée par son cavalier, aussitôt suivi par l'autre mammifère de Roungabat. Leur mission arriverait bientôt à son terme désormais.




Petit retard de post vu avec le MJ

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 939
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
182/250  (182/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Dim 7 Mai - 21:48




Kururu s’élança vers la montagne. Elle ne fit même plus attention au vieux et encore moins à sa réaction face à son départ précipiter. Ses amis comptaient tellement plus pour elle. Une personne courue dans s direction. Est-ce que c’était un ennemi venu pour stopper son avancée ? Alors qu’elle dirigeait sa main vers son bouclier, elle reconnut le chapeau de l’inconnu. Résultat, elle se concentra sur sa destination. Elle croisa le blond sans que leur regard se croise. Elle n’avait rien fait car il ne représentait apparemment pas une menace. Et de toute manière, elle était pressée.

Lorsqu’elle arriva sur la deuxième partie du champ de bataille, la corsaire remarqua qu’ici aussi c’était compliqué. La jeune fille arriva dans le dos de Shura qui était sous sa forme de dragon. A côté de lui un homme aux cheveux noirs. Elle ne le connaissait pas, mais il ne semblait pas agressif contre son navigateur. Ils semblaient même faire équipe ? De toute façon, l’inconnu disparut une seconde plus tard. Puis Shura s’envola. Juste en face du zoan, elle aperçut Joe. La brune venait de rater une attaque. Si c’était le cas, son amie ne se laissa pas abattre et tenta une nouvelle manœuvre. Kururu la vit sauter en l’air vers Shura. En y regardant mieux la lame de la révolutionnait tentait de toucher la proie du maudit dans le dos.

Finalement, Joe retomba au sol. Sa capitaine passa à côté d’elle. La rose laisserait gérer ses amis. Car ils y avaient actuellement deux membres de l’Alliance Rose qui manquait à l’appel. Elle n’avait pas vu Dante et Livi. Et si le volcan savait se débrouiller seul, ce n’était pas le cas de la princesse. Leur nouvelle recrue n’avait aucun moyen de se défendre. La cuisinière agrippa les rênes du lapin de Joe. Soudain, une explosion retentit suivit d’une autre. Le duo de demoiselles se couvrit les yeux évité plus ou moins le souffle. D’ailleurs, il était très faible. La source devait être bien au-dessus d’elles.

Kururu regarda autour d’elle. Tout le monde paraissait aller bien .

A prendre en compte seulement si Fenko et/ou Narcisse sont plus ou moins toujours vivant.:
 

Son regard finit sur une espèce d’oiseau au loin avec un cavalier…. Mais surtout une longue chevelure dorée pendait dans le vide. Cela ne faisait aucun doute pour Kururu. Il n’y avait que Livi pour avoir des cheveux aussi long. Sans attendre une seule seconde de plus, la capitaine monta sur le Rabbitz. Puis elle lança sa monture à la poursuite du volatile.

- LIVIIIIIIIIIIIIIIIII

Kururu appela son amie un peu désespérée. Elle espérait une réponse, un signe qu’elle allait bien. Mais la demoiselle en détresse ne réagit pas. Son esprit était toujours inconscient.Ce manque de réaction paniqua encore plus la capitaine. Si jamais il lui arrivait quelque chose, elle ne se le pardonnerait jamais. Comment avait-elle pu être si négligente. Elle aurait dû forcer Livi à rester sur le navire avec Asuna pour apprendre à se battre. Mais à la place, elle avait décidé de faire confiance à la lettre. Comment la marine avait-elle pu laisser cet individu interrompre le test. D’ailleurs où étaient les élèves marines pour mettre fins à tout ça ? Peu importe…Tout était la faute de ce kidnappeur ! Il avait internet à ne pas toucher au moindre de ses cheveux.



Livi est toujours inconsciente

Joe rate sa première attaque. Elle essaye de sauter pour toucher Narcisse au dos avant de retomber au sol et de sentir le souffle de l'explosion si elle a lieu.

Kururu arrive. Fait un état des lieu. Voit Sai et la belle chevelure de Livi. Prend le lapin de Joe et par à la poursuite de Sai en tentent d'appeler Livi qui répond pas. Si les explosion on bien lieu et que Narcise et Fenko sont toujours vaguement vie Elle fait ce qu'il y a sous spoiler. Sinon pas la peine de le prendre en compte. (mais comme je e sais pas je l'ai mis dans le doute)

A prendre en compte seulement si Fenko et/ou Narcisse sont plus ou moins toujours vivant.:
 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kiyo Yoki
Pirate
avatar
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Mer 10 Mai - 13:44




Yoki était plutôt content de s’être débarrassé de la folle qui le pourchassait. Mais sa joie ne dura pas. Alors qu’il demandait a Lark John de se joindre à lui pour mettre hors-jeu le restant des forces ennemies se trouvant de leur coté du mur de flammes, le chasseur de prime lui répondit en souriant :
« - Tu ferais mieux de t'occuper de la petite peste qui te court après avant, mon grand ! Mais après cela, ce sera avec joie ! »

Le Gecko se retourna et pu voir la furie courir vers lui prête à lancer une nouvelle lame d’air.

« Mais ce n’est pas vrai elle va me lâcher la grappe celle-là ? » dit le garçon aux cheveux verts. Tout en se préparant à parer la lame en se jetant dos au sol.


La lame d’air effleura le binoclard et lui coupa une mèche de cheveux. Tout de suite après son adversaire arrivait pour lui asséner un coup vertical. L’archéologue roula sur le côté afin d’éviter l’attaque et dans son mouvement circulaire tendis son bras avec son sabre pour au mieux trancher sa victime au niveau du ventre, au pire dévier la trajectoire des lames de la peste. Dans la foule, il se releva et ne perdit pas de temps pour prendre l’information de l’état de la folle et tenta dans la foulée de transpercer la jeune femme à l’aide de son katana.

Le Gecko ne voulait à la base pas la tuer, mais elle l’obligeait en quelque sorte à le faire. Il avait d’autres chats à fouetter.
Dans le même temps, Lark John ajoutait

« - Ah ! Et faut que je parle à ta capitaine quand on sera plus au calme ! Ne la laisse pas partir sans me voir ! »


Si Yasmine est hors jeu:
 

Partout dans les alentours, le combat faisait rage, les uns et les autres criaient le nom de leurs techniques de combat. Plus la journée avançait, plus le garçon se rendait compte qu’il n’était pas taillé pour ce genre de combat. S’il avait su que ça lui aurait été utile, il aurait demandé à ce chef qui connaissait la technique des lames d’air de la lui enseigner. Peut-être aurait-il été plus efficace.

«Je dois me former au combat, je ne suis plus un petit garçon, je ne suis plus un simple archéologue. Je suis un pirate, et si je veux survivre, je dois me défendre. Je retrouverai ce chef, et j’apprendrai cette technique des lames d’air ! » Se dit Yoki avec l’air déterminé.





Revenir en haut Aller en bas
Shura Tatsuki

avatar
Messages : 76
Race : Humain
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
8/120  (8/120)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Sam 13 Mai - 13:44

Anger

Il y avait quelque-chose d'étrange chez ce type. Il ne combattait pas. Il ne s'exprimait pas. Il ne se défendait même pas, en fait... Comme s'il n'était pas réellement là, ou en tout cas pas concerné par ce qui lui arrivait. Cela n'était pas normal du tout et je ressentais un étrange malaise. Et c'est sans doute cela qui me permit de réagir à temps. La sensation pertirbante qui tiraillait mes instincts, associée à l'adrénaline coulant dans mes veines, et qui me donnait l'impression que tout se déroulait au ralenti. Le regard de ce gamin, sans doute plus jeune que moi exprimait à la fois de la résignation, du désespoir et... de la peur ? Quand je le vis faire un mouvement de la main, qui semblait tenir quelque-chose, mon sang ne fit qu'un tour. Alors même que l'iris reptilien de mes yeux s'étrécissait encore d'avantage, je lui portai un grang coup de griffes sur le torse, en diagonale, allant d'une épaule à la hanche opposée. Et au passage, j'accrochais de ces griffes une ceinture que je projetais aussi fort et aussi loin que je le pouvais, dans le même mouvement. Cependant, elle n'avait franchi que quelques mètres avant d'exploser, nous projetant violemment au sol mon ennemi et moi. Et si j'étais insensible aux flammes, le souffle me secoua malgré tout assez bien, me sonnant contre le sol.
Je me relevais péniblement, avant d'en tendre, et de ressentir, plus loin, une seconde explosion, très peu de temps après la première. Je poussais un grondement furieux. Des bombes. Des bombes humaines ! Ces deux frangins avaient été employés par leur supérieur qui, en plus de s'en être pris à mes camarades, avait sacrifié les siens sans la moindre hésitation dans le but de se débarrasser de nous, et ce sans même être certain de sa réussite. Ce genre d'individus était la lie de l'humanité. Je n'étais déjà pas content avant, mais là j'étais vraiment furieux... Peut-être même que j'allais déroger à une de mes règles primordiales si je retrouvais ce salopard. Mais avant, je devais vérifiais où j'en étais. Je me dirigeais lentement vers le candidat au kamikaze. Je n'avais pas pu réagir à temps pour l'autre, car j'étais trop loin, mais j'espérais au moins avoir sauvé celui-là. Je constatais alors qu'il était toujours en vie. Narcisse était gravement brulé, et même mutilé, sans parlé de la plaie béante sur son torse, mais il respirait toujours, faiblement, ce qui n'aurait sans doute pas été le cas si ces explosifs l'avaient atteint au contact, au lieu de se trouver à quelques mètres comme j'avais réussi à le faire. J'aperçus alors Kururu se rapprocher de moi, signe qu'elle s'en était sortie de son côté. Je lui fis un signe de la main, afin qu'elle s'arrête.

Content que tu ailles bien, Capitaine. Tu peux faire quelque-chose pour ce type, s'il-te-plaît ? Ainsi que pour son frère si Jim a réussi à s'en occuper aussi.

Elle fit en effet cela, et le jeune homme reprit par un procédé qui m'échappait, une apparence saine. Je hochais la tête, satisfait, alors que mes oreilles arrêtaient enfin de résonner. Je sursautai alors quand la cuisinière poussa un cri, et suivit son regard pour apercevoir, au loin, un étrange volatile avec visiblement, entre ses griffes, une de nos camarades non combattantes. Mon sang ne fit alors qu'un tour. En plus de sacrifier ses subordonnés, il kidnappait des gens sans défense ? Ok, son compte était bon !

Joe ! Regarde si les autres ont besoin d'aide ! Dès que c'est réglé là-bas, rejoins-nous ! Cap'taine, je viens avec toi !

Je m'envolais alors, à la suite de la plus récente des Capitenes Corsaires, pour poursuivre cet oiseau, libérer Livi et sévérement maraver le responsible !

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Jeu 18 Mai - 23:32




Dagon Jim - Asimo Leo


Jim lança son enchaînement à vive allure et commencer par détruire la rotule de son adversaire. Néanmoins, son Haki de l'observation lui apprit bien vite qu'il allait devoir modifier ses plans : le pion en face de lui ressentit une peur si intense et brutale que le chasseur de primes ne put qu'arriver à une seule conclusion : la peur de mourir. Aussi, lorsque Fenko tenta d'activer un bouton, les réflexes surhumains de Jim lui sauvèrent la mise. Sa main fusa non pas vers la mâchoire de son adversaire mais vers le détonateur pour dévier le membre du Décima. Ainsi, Jim enserra les deux mains de son adversaires avant de lui lancer un coup de tête en plein nez pour l'étourdir. Profitant de cette attaqie sournoise, Jim lui tordit le bras et le projeta au sol avant de le maîtriser à l'aide de clés de bras. Le chasseur de primes s'assit sur Fenko pour l'immobiliser dans un premier temps. Par mesure de précaution, il lui déboîta les deux épaules l'une après l'autre, avant de commencer à lui retirer sagement sa ceinture d'explosif. Le Haki en éveil, il était paré pour réagir à toute tentative du pion pour se faire sauter malgré tout... quitte à l'assommer s'il le fallait !

De son coté Léo n'en menait pas large. Il avait écopé de plein fouet de l'attaque combinée des deux femmes pirates et, si son oreille interne avait été salement mise à mal... sa forme hybride avait encore amplifié les choses ! Son ouïe était ainsi démultipliée et, par conséquent, les effets de la technique de Kisumi l'étaient également. Malgré tout, sa formidable expérience de combat et ses capacités physiques hors norme lui permirent de résister un tant soit peu à l'attaque qui aurait du le mettre au tapis. Il tituba en arrière, haletant et crachotant du sang, tandis que les pirates tentaient de repasser à l'assaut... Lui, le lion si fier et fort, allait terminer vaincu ainsi ? C'était inacceptable !

Ses pupilles s'étrécirent sous l'effet de sa rage... Alors qu'il aurait dut s'affaler, vaincu et attendant le coup de grâce, Léo poussa un rugissement et fonça vers Nagisa, avant de brusquement feinter de se déporter vers Kisumi ! La capitaine pirate ne comprit que trop tard la manœuvre. Leo réussit à blesser « Paquerette » au bras d'un coup de griffe précis, avant de se faire repousser une nouvelle fois d'une attaque combinée. Malgré tout, le Zoan tenait bon ! Il en allait de sa fierté. Plus important encore, de la réussite de cette mission confiée par son Roi. Le blondinet retiendrait ces deux là coûte que coûte ! Même s'il devait mourir pour ça... Les désirs de son Roi seraient accomplis.



Fuimi Nagisa - Aiba Kisumi


Les deux membres des « Flowers Pirates » eurent quelques sueurs froides lorsque Nagisa vit son bras gauche être lacéré de toutes parts. Bien vite, les forbans se coordonnèrent et repoussèrent le Zoan qui semblait déchaîné ! À l'article de la mort, il luttait comme un animal sauvage lors d'une curée : il frappait de toutes ses forces sans même se soucier de sa propre vie ! Le combat qui, quelques instants auparavant, semblait gagné venait de se corser... Il ne se laisserait pas vaincre si facilement ! D'un bref regard complice, les deux femmes hochèrent la tête brièvement et se lancèrent derechef dans une contre attaque coordonnée !


- Solanace Datura !


Soudain, l'air sembla se tordre un bref instant sous les doigts endiablés de Kisumi. Sa musique virevoltante fit perdre pied un bref instant à Leo, mais ce dernier se reprit bien vite en voyant Nagisa foncer sur lui ! Le lion rugit et bondit en avant. Soudain, il attrapa les deux membres de la pirate et lui arracha la tête d'un coup de mâchoire démentiel ! Ou du moins le souhaita-t-il. Ses mains se refermèrent dans le vide et l'image de la pirate mourut instantanément. Le bref instant d’incompréhension du Zoan lui fut fatal :


- Harfang Staccato !


La technique combinée fonctionnait grâce à une illusion visuelle créée par Kisumi, couplée à une pointe de vitesse de Nagisa. Elle amplifiait encore la capacité de la capitaine à déjouer la vision de son adversaire avec une attaque rémanente. Il en résultait une attaque frontale aussi brutale que vivace ! Léo sentit tout à coup son poitrail se faire enfoncer par un coup porté à pleine puissance. Il écarquilla les yeux, tituba de quelques pas en arrière... puis mis un genou à terre en se tenant la poitrine, hors d'haleine. De leur coté, Nagisa et Kisumi s'étaient retranchées à quelques mètres de distance... peu envieuses de se faire surprendre de nouveau ! La musicienne arracha un morceau de vêtement pour confectionner un bandage de fortune à sa capitaine qui saignait de plus en plus.



Nagawa Aroh - Hitomi Yasmine


L'attaque de Yasmine avait été un brin plus assurée que précédemment. Néanmoins, son équilibre précaire permit au pirate d'esquiver la lame d'air horizontale sans trop de soucis. Pour autant, la décima raffermit sa prise lors de la deuxième tranche et réussit à blesser malgré tout son adversaire. Il s'était jeté au sol pour parer en accompagnant la lame d'air afin d'en réduire la puissance, une démarche astucieuse mais qui laissa le temps à l'épéiste d'ajuster son second coup lorsqu'il roula sur le coté. Elle lui entailla l'épaule gauche tandis qu'il tentait d'esquiver de manière malhabile. Cependant, la contre-attaque la prit de court. Non pas que la vitesse du corsaire la dépassait de loin, mais elle fut retournée par une vision d'horreur : son mari à genou, la lame de Sousuke sur la nuque.

Yasmine ne réagit que trop tard et pesta contre son inattention. C'est alors qu'elle sentit la morsure de sa lame sur son ventre. Cet enfoiré de pirate avait attaqué tout en esquivant ! Elle avait manqué de prudence, à cause de ce monstre qui menaçait son mari ! La partisane tomba à genoux et pressa sa main contre sa blessure pour en tarir l'hémorragie. Elle devait faire face à une intense douleur physique, mais la peur de perdre son bien-aimé demeurait bien plus vivace et poignante ! N'ayant plus le choix, elle s'apprêtait à se relever pour tenter d'en finir rapidement, lorsqu'elle jeta un second coup d'oeil... et découvrit son cher Anzo face contre terre. Les larmes montèrent et, instinctivement, elle lâcha son sabre pour se précipiter dans sa direction au plus vite. Elle trébucha, s'écroula, se releva et continua jusqu'à rejoindre son époux et s'affaler à son tour, épuisée.


Le vieil homme venait de voir ses deux confrères balayés en quelques instants. Certains auraient laissé la nouvelle les affecter, émousser leur volonté ou affaiblir leur bras... Mais Aroh était d'une tout autre trempe. En son sein sommeillait un véritable volcan qui se nourrissait de toute l'amertume que lui avait apportée la vie. Chaque désillusion, chaque flétrissure et chaque coup du destin qu'on lui portait ne faisait que renforcer ses certitudes : ce monde avait besoin de son Roi pour connaitre la paix ! Si Centes Decima parvenait à ses fins, alors seulement les mers retrouveraient la sérénité. Voir les deux époux tomber raviva la flamme du vieillard. Tandis qu'il maniait avec dextérité ses éventails, les lames d'airs s'organisèrent et semblèrent danser tout autour des combattants. Soudain elles convergèrent vers Lark John de toutes part avant de s’enflammer ! Il s'agissait d'une des techniques favorites du vieillard. Après s'être rassemblées au centre du cercle, c'est à dire sur le foutu chasseur de primes, elle s'enrouleraient les unes sur les autres pour créer une tornade ardente qui embraserait le stupide chapeau que se trimbalait sa Némésis.


- Brulez, pauvre fous ! lâcha avec hargne le Décima.


Il n'allait pas leur laisser la moindre chance !



Lark John – Kisuke Sousuke


À peine Sousuke avait-il assommé Anzo qu'il vit sa femme se précipiter vers lui. Tout d'abord sur ses gardes, il finit par se rendre compte qu'elle n'en avait pas après lui. La détresse se lisait sur son visage, aussi il la laissa passer pour qu'elle s’effondre à coté de son aimé. Il aperçut Lark John aux prises avec le chef des opérations ennemies. Le pirate serra les dents, mais prit sur lui car il savait que la situation nécessitait de passer outre les rancœurs. D'un bond, il vint se placer aux cotés du chasseur de primes qui le regarda d'un oeil étrange, avant de lui sourire d'un air niais :


- On s'ennuyait ? lâcha-t-il d'un air guilleret.
- C'est ça ouais... répliqua Sousuke sans se dérider. Je me tourne les pouces depuis tout à l'heure.


Lorsque Kiyo revint auprès de John pour lui poser ses questions après avoir vaincu Yasmine, le blondinet un peu timbré sur les bords éclata de rire. Il lui répondit immédiatement, sans pour autant lâcher des yeux Aroh qui préparait un mauvais coup :


- Comment on gère ça ? Bah du mieux qu'on peut ! Le vieux enflamme ses lames d'air grâce à ses éventails. Il est lent, mais rusé et très fort, ne vous pas avoir les p'tits loups !


Alors que les deux autres auraient pu vouloir répondre, la technique du Decima s'enclencha et, bientôt, des lames d'air semblèrent virevolter, dotées d'une vie qui leur était propre. Au lieu de filer tout droit, elles ondulèrent selon une courbe et semblèrent se rapprocher en cercles de plus en plus rapprochés du trio disparate. D'ailleurs, plus le temps passait et plus elles accéléraient ! Bientôt, les lames d'air s'enflammèrent et fusèrent à toute allure vers John ! Ce dernier s'esclaffa et commença à tailler l'air à l'aide de sa lame aux reflets sombres.

Sousuke, quant à lui, savait qu'il ne maîtrisait pas encore assez bien le Haki de l'armement pour contrer efficacement des attaques de ce niveau. Il pouvait néanmoins soutenir cet hurluberlu en tentant de réduire la puissance des attaques d'Aroh ou en distrayant le vieil homme ? Mais qu'en était-il du pirate de l'alliance Rose ? Il ne le connaissait pas du tout, ni de réputation ni de nom... aussi préféra-t-il garder un oeil sur lui alors qu'il tailladait à tout va. Sa capitaine lui en aurait beaucoup voulu si quelque chose de grave arrivait à ce jeune homme aux cheveux verts !


Avec mes excuses pour le retard.


Ordre de passage: Sairento - Kururu - Kiyo - Shura - Dante - Kadore (les tours de Kadore et Dante sont toujours passés jusqu’à nouvel ordre)
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.
PJ qui ont utilisé leur délai : Dante – Shura - Sairento.


Escouade de capture Decima :
Asimo Leo (prime: 27.000.000) - Niveau: 30
« Raging Bull » (prime : 8.000.000) - Niveau : 19
Hitomi Anzo (prime : 20.000.000) - niveau : 25
Hitomi Yasmine (prime : 5.000.000) - niveau : 15
Karaguma Dan (prime : 12.000.000) - niveau : 26


Renforts Decima :
Nagawa Aroh (prime : 63.000.000) - niveau : 34
Nagawa Liarra (prime : ??) - niveau : ??


"Flowers Pirates":
Fuimi Nagisa (prime: 31.000.000) - Niveau: 30
Aiba Kisumi (prime: 19.000.000) - Niveau: 24
Kisuke Sousuke (prime: 21.000.000) - Niveau: 27


Duo inconnu :
Lark John (prime : 90.000.000) - Niveau : ??
Dagon Jim (prime : 72.000.000) - Niveau : 30


Résumé :
Les combats se divisent en deux grands groupes.
Groupe 1 : Jim + Nagisa + Kisumi +/- Shura VS Leo +/- les deux Oudonis.
Groupe 2 : Kiyo + John + Sousuke VS Aroh


Sairento > Jim sent la peur primale de Fenko à l'idée de mourir avec son Haki, et change ses plans après le coup au genou. Il l'empêche d'actionner le bouton en lui saisissant les mains, l'étourdit avec un coup de tête. Puis il le maîtrise avec une prise semblable au Judo pour l'amener au sol, puis pour l'immobiliser. Une fois cela fait, il lui déboîte les deux épaules une à une et commence à lui retirer sa ceinture d'explosifs.

Kururu > Bah... tu poursuis Sairento à dos de lapinou.

Kiyo > Tu blesses Yasmine sévèrement, mais pas suffisamment pour l'empêcher de vouloir combattre malgré tout. Cependant, elle remarque Sousuke et aperçoit soudain son mari au sol. Le choc mental la fait fondre en larmes et elle se précipite au chevet de son aimé. Elle est hors combat.
Je considère que tu es dans le rayon d'action des lames d'air enflammées, puisque tu t'adresses à John. Elles font des cercles autour de vous en se rapprochant comme une spirale, puis s’enflamment et accélèrent. Tu peux participer à la défense avec John et Sousuke, ou bien tenter autre chose. Les lames d'air prennent pour cible John en particulier.

Shura > Partie combat à voir avec Sairento.



Groupe 1:
Spoiler:
 
Shura: je te laisse sur le plan pour le moment, à voir en fonction de la réaction de Narcisse si tu rejoins Kururu ou non.
Kururu: tu pars à la poursuite de Sairento comme dit précédemment.


Groupe 2:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 225
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Expériences:
19/200  (19/200)
Berrys: 236.370.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Dim 21 Mai - 1:06


Rappel à l'Ordre!


Un rictus de déplaisir apparu sur le visage de l'assassin lorsqu'il s'aperçu que l'action suicidaire de ses deux pions n'avait pas eus les effets escomptées. Décidément il fallait vraiment tout faire soi-même! Certes l'explosion de Narcisse semblait avoir amené le dragon à terre mais Fenko n'avait même pas eut l'occasion de faire boum, surpassé en vitesse par ce satané chasseur de primes. Heureusement la Main Silencieuse ne faisait jamais rien sans un plan de secours, et déjà son doigt venait presser le détonateur annexe tandis que l'homme aux cheveux bruns semblait vouloir immobiliser sa cible. Probablement celui-ci pensait -il ainsi stopper l'explosion, la manière dont il avait semble t'il anticipé l'action de son adversaire était d'ailleurs particulièrement étonnante, à moins que Fenko n'eut été trop lent il voyait mal celui-ci se faire avoir de la sorte sans un atout majeur du côté opposé. Peu importait désormais dans tous les cas, Sairento était trop loin dans les airs pour qu'il puisse être repéré et pourquoi même aurait-on envisagé cette possibilité, il s'agissait là du propre de l'assassin, être imprévisible!

Sans plus prêter attention aux deux hommes et au résultat de son entreprise il laissa son regard capter le dragon qui venait de se redresser et qui, après s'être visiblement inquiété de l'état de son adversaire s'élançait désormais vers lui. Un soupir échappa alors au hors la loi, décidément il fallait vraiment qu'il explique tout en détails à ces amateurs. Les réactions de ces individus prouvaient qu'ils ne s'étaient jamais ou rarement retrouvés dans ce genre de situation, ou que la perte de leur allié était un sacrifice qu'ils pouvaient consentir. Néanmoins même s'il ne connaissait pas les autres individus de son équipage il savait pertinemment que ce n'était pas le cas de la capitaine corsaire, mais s'il devait appuyer sa détermination soit, il le ferait!

Se retournant un instant il agrippa le corps toujours inerte de sa proie avant de ramener celle-ci devant lui, ne prêtant aucune attention à sa tête retombant en avant tandis qu'elle demeurait inconsciente. Logeant ses pieds dans deux légers interstices à l'arrière de la selle de sa monture il resserra son emprise sur la jeune femme, sa position désormais suffisamment stable pour éviter de tomber si celle-ci se débattait. Sortant l'escargophone utilisé quelques secondes plus tôt pour annoncer son forfait il composa le même numéro avant de poser celui-ci sur son épaule, là où ses paroles seraient transmises tout en lui laissant ses deux bras libres. Sa main droite dégaina alors une lame affutée tandis que son bras gauche tenait fermement celle qui était désormais au centre des débats. Un nouveau sourire meurtrier apparu alors sur le visage de Sairento tandis qu'il prenait la parole d'un ton qu'il souhaitait ferme et sans appel :
Je crois ne pas avoir été assez clair et je m'en excuse! La vie de cette créature est entre mes mains désormais et ce sont vos actions qui décideront de sa survie, ou de sa mort! Si je vois quelque chose qui ne me plait pas elle sera celle qui en paiera le prix, je vous conseille donc de ne pas me contrarier.

Reposant son regard sur le reptile qui commençait à peine à s'élever dans les airs il lui dirigea directement la suite de son message même si celui-ci ne pouvait le constater à cette distance :

Je crois que vous avez constatés l'importance que je porte à la survie de mes alliés, alors soyez sûr que je n'en porte aucune à l'égard de cette donzelle. Quiconque d'autre que la capitaine corsaire s'approchant de moi ou de cette montagne pourra s'excuser auprès d'elle dans l'autre vie.

Intensifiant son regard à l'attention de la créature se rapprochant qui devait désormais certainement distinguer les mouvements qu'il allait effectuer il rajouta finalement :





Toi le dragon! Chaque battement d'aile te rapprochant de nous sera autant de centimètre que parcourra ma lame à travers ton amie.

Créant alors un cercle de silence autour de son crâne il allia le geste à la parole en exerçant une légère pression de sa lame sur l'épaule gauche de sa prisonnière, laissant la lame traverser la peau et s'enfoncer légèrement dans la chair. Il tendit ses muscles en faisant ceci s'attendant probablement à un réveil et un cri de douleur de la part de celle qu'il serrait contre lui, ne lui laissant aucune autre possibilité de mouvement. Si elle criait cela appuierait ses menaces, sinon quelques centimètres de plus remédieraient à cela! Dans tous les cas après quelques secondes il placerait un cercle de silence sur la tête de sa victime avant de terminer son intervention :

Si jamais je dois de nouveau perdre mon temps à intervenir de la sorte sachez que je ne serais pas le seul à perdre quelque chose.

Ôtant alors rapidement la lame planté dans celle qu'il tenait sous son joug il raccrocha alors le den den mushi avant de le ranger dans sa poche, ne lâchant à aucun moment du regard le reptile qui avait voulu griller les étapes. Il lui accordait juste le temps de percuter ce qu'il venait de déclarer en guise de semonce avant de se mettre à découper allègrement celle qui lui servirait également de bouclier humain.


Fenko Oudoni , Narcisse Oudoni

Fenko avait manqué le détonateur d'un rien, le coup inattendu de Jim venant laisser son doigt le long du petit bouton qu'il lâcha un instant. Néanmoins celui-ci était directement relié à sa ceinture par un fil et revint aussitôt à portée de main, déjà le pion était prêt à terminer ce qu'il avait entamé! Mais c'était sans compté la rapidité de réaction de son adversaire, d'un coup ses mains furent retenues par une emprise inconnue et un coup vint clore ses yeux un court instant, l'empêchant de voir clairement la suite des événements.




Une forte douleur dans le bras droit lui fit recouvrir à peu près ses esprits alors qu'il se retrouvait désormais au sol, sans comprendre pourquoi il semblait désormais totalement immobilisé, presser contre terre par une force s'appuyant contre son torse et ses bras ne semblaient plus vouloir réagir. Comme si être un pion ne suffisait pas même sa liberté de mouvement dans les ordres qu'on lui donnait venait de lui être enlevée. Tandis qu'il sentait une main venir tenter de détacher la ceinture d'explosif qui l'entourait il ne sut que penser, cet homme venait de lui sauver la vie, mais voir son corps éparpillé aux alentours aurait tout de même été une grande satisfaction. Tant pis il le ferait lui-même dès qu'il ne serait plus sous l'influence de ces foutus Decimas!

Narcisse retomba au sol en ressentant une douleur vive qui s'estompa néanmoins rapidement. Ses vêtements étaient déchirés mais les dégâts réalisés par la griffe du dragon n'étaient que superficiels, il semblait effectivement que la lame de son épée ais stoppée l'attaque, lui sauvant probablement la vie. Néanmoins avant même de pouvoir se redresser et encore sous le coup de sa lourde chute il vit dans le brouillard de sa vision une femme aux cheveux roses apparaître pour déposer quelque chose dans sa bouche avant de repartir. Aussitôt il sentit la forme revenir et les douleurs de son corps disparaître, sans réfléchir un instant il agrippa alors son épée dont la lame semblait prête à se casser pour bondir devant lui. Fonçant sans prévenir sur le dragon qui lui tournait désormais le dos et semblait prêt à s'élancer dans les airs. La peau de cet animal mythique était probablement plus dure que bien des carapaces, néanmoins le point faible des écailles se trouvaient entre celles-ci, là la peau cèderait sans avoir besoin de forcer. Il s'élança alors l'épée en avant, agissant d'un trait avant que qui que ce soit ne puisse anticiper son geste il tenta de placer sa lame sous une écaille légèrement relevée par la prise d'appui du reptile légendaire. Tandis que son arme allait s'engouffrer dans l'espace il tenta de l'autre main d'agripper son adversaire pour l'empêcher de partir seul dans les cieux mais une soudaine fatigue l'enveloppa. Ses forces le quittant soudain tandis qu'il retombait au sol en fermant les yeux, désormais inapte au combat. La pression inverse qu'il appliqua soudain à son arme et celle de l'écaille tentant de reprendre sa place tandis que s'élançait son adversaire dans les cieux allaient néanmoins finir d'affaiblir le fer déjà meurtrie et sa lame se briserait. Son pommeau retomberait alors au sol avec lui mais la partie coupante se retrouverait prise au piège entre les écailles et, comme une épine, elle se planterait dans la peau du dragon et progresserait lentement à chaque tension de muscle provoqué par un battement d'ail, une respiration ou autre action. Si le Zoan ne reprenait alors pas rapidement forme humaine en plus de la douleur son coeur ne tarderait pas à être atteins. Dans tous les cas la blessure le retarderait et le diminuerait très certainement.




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 939
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
182/250  (182/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Lun 22 Mai - 20:06




- Moi aussi. Je suis ravie que tu sois en un seul morceau. Alors voyons…

Kururu examina rapidement l’homme. Il était en très mauvais état. Sans trop réfléchir, elle lui donna ses bonbons. Un rapide coup d’œil au fameux frère. Ce dernier semblait en un seul morceau et maitrisé par un homme aux cheveux noirs. Résultat, la corsaire ne s’en préoccupa pas. Elle admira plutôt sa première utilisation du Retourenarbonière. Elle en était plutôt fière. Le corps du garçon retrouva rapidement son apparence d’origine. Ou du moins la cuisinière le supposait, c’était la première fois qu’elle le croisa. Mais l’utilisation de deux bonbons en même temps n’était pas une bonne idée. L’effet du bonbon dodo s’en retrouva légèrement retarder. En tout cas, l’adversaire ne se retrouva pas décontenancé par la situation. Il ouvrit directement les yeux et se jeta sur Shura sans même regarder la rose.

De toute manière, il pouvait s’agiter tant qu’il voulait, c’était trop tard pour sa victime. Bientôt, l’attaquant sombrerait…Et ce n’est pas une personne ramollie qui fera du mal au dragon. Kururu ne s’en préoccupa pas plus et fonça sur le lapin de libre. Elle venait de repérer la longue chevelure dorée de sa princesse ! Machinalement, elle appela sa plus récente recrue… Sans recevoir de réponse. Enfin si, quelque réagit au quart de tour ! Shura venait de se rendre compte de la situation. De toute sa fureur, le zoan s’éleva à la suite de sa capitaine.

Le navigateur donna au passage un ordre à Joe qu’elle nia totalement. Ce n’était pas lui le chef ici. Le dragon annonça également qu’il venait aider au sauvetage. Dans un premier temps, Kururu était ravie de tant de solidarité dans sa belle Alliance Rose. C’était exactement pour cela qu’elle avait repris l’équipage. Malheureusement, elle était victime d’un kidnapping pour la première fois. Pour être plus précise, un kidnapping d’une personne qu’elle appréciait, car elle s’était déjà fait enlevée une fois étant enfant… Et la corsaire regretta tout de suite la tournure des événements.

Impuissante, Kururu aperçut le ravisseur bouger u haut de son perchoir. Cette enflure venait de prendre une position stable sur sa monture. Ce fait l’importait peu. Ce qui ennuyait beaucoup plus la capitaine restait son amie. La pauvre était suspendue dans le vide. Heureusement, il avait l’air de bien la tenir. En même temps, la princesse était son seul moyen de pression s’il ne voulait pas se faire réduire en charpie par un zoan déchaîné. Et il l’avait très bien compris. Sans aucune hésitation, il annonça que si l’Alliance Rose ne suivait pas à la lettre ses revendications Livi mourrait. Et le ton de sa voix combiner au fait que ses alliés avaient tenté de se faire exploser ne faisait que renforcer ses dires.

Il ajouta même l’argument le plus convaincant à son monologue. Livi toujours inconsciente, n’avait pas senti son changement de place. Par contre, une vive douleur dans son épaule la tira du néant. Devant l’horreur de sa situation, elle ne put empêcher un hurlement de terreur qui résonna au moins jusqu’aux trios de roses. Le vide en dessous de ses pieds l’empêcha de se débattre. La princesse n’était pas stupide à ce point. Elle réalisa très vite que sa vie ne tenait qu’au bras autour d’elle. Mais cette position la terrorisait…Enfin, le blond que la retenait avant son couteau planté dans son épaule l’effrayait encore plus. Surtout qu’il avait un regard froid et sans cœur … La blonde n’était absolument pas en confiance. Par contre elle arrêta bien vite de crier. Sans s’avoir pourquoi, la demoiselle n’entendait même plus sa propre voix. De son côté Kururu avait tout entendu et elle réagit directement.

- Reculez!

Kururu ne laissa pas le temps au dragon de cogité sur ce qu’il devait faire ou pas. La voix de la capitaine était ferme et sans appel. Elle ne risquerait pour rien au monde la vie d’un de ses proches. Et chaque membre de l’Alliance Rose représentait un membre de sa précieuse famille. Leur bien être lui tenait énormément à cœur. La jeune fille ralentit puis stoppa sa course pour se tourner vers ses amis. Seul Shura et Joe étaient présents, mais ce n’était pas grave. Essayant d’avoir l’air la plus convaincante et la plus sûre d’elle possible, elle s’adressa à son équipage.

- Shura ! Sécurise toute la zone. Tous les ennemis des roses doivent être neutralisés et capturés. Nous ne pouvons pas laisser leur attaque impunie. Joe ! Tu aideras aussi. Et surtout retrouve moi Dante. Je ne l’ai vu nulle part, ça m’inquiète. Et surtout, assister Yoki, les Flower pirates et toute autre personne avec l’Alliance Rose. C’est plus simple à plusieurs.


Puis la capitaine se retourna en adressant une dernière parole à ses amis.

- Je reviens le plus vite possible avec notre Livi.

Comme Shura était beaucoup plus proche, elle en profita pour lui glisser de ne pas approcher de front… Kururu espérait sincèrement qu’elle pourrait gérer la situation seule. Elle espérait également que ses paroles seraient écoutées. Mais dans le doute, elle préféra prévenir le dragon. S’il décidait de venir quand même après avoir fait le ménage ici, il ne devait absolument pas se faire voir. Si le ravisseur était contrarié avant l’extraction de Livi, la partie serait perdue.

Kururu lança son lapin au grand galop. Elle devait rattraper le temps perdu.




Comme dans la partie en spoiler, Kururu donne les bonbons (je l'ai remise car ça a été validé)

Sinon félicitation Sai, tu as encore plus traumatisé Livi. A part ça, elle ne se débat pas trop pour ne pas se retrouvée en version purée mais tu as droit à ton hurlement. (Dommage pour ta sphère de silence, je n'ai pas pu te briser les tympans avec l'attaque de Livi: Le méga cri de la princesse en détresse.)

Kururu part à ta poursuite après avoir ordonner aux autres de rester là et de s'occuper de ce qu'il restait à faire face à tes sbires. Elle reste a dos de lapin pour te rejoindre plus vite.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kiyo Yoki
Pirate
avatar
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Jeu 25 Mai - 16:53




Alors qu'il rejoignait Lark John, Yoki put voir son adversaire se diriger, le pas incertain, vers ce qui devait être un de ses alliés. Au moins elle le laissait tranquille. Le compère du chasseur de prime venait de le rejoindre après avoir terminé son travail.

« Bon… comment on gère ça ? » demanda Yoki une fois à leur hauteur.


« Comment on gère ça ? Bah du mieux qu'on peut ! Le vieux enflamme ses lames d'air grâce à ses éventails. Il est lent, mais rusé et très fort, ne vous faites pas avoir les p'tits loups ! » Répondit John.


Le binoclard n'eut pas le temps de répondre que de nouvelles lames d'air s'approchaient de lui.

« Encore ? Ce n’est pas possible ! »

Mais cette fois les lames n'étaient pas comme celle lancée par la folle. Elles ondulaient tout en se resserrant sur le groupe. Au bout de quelques instants, les lames s'enflammèrent et se dirigèrent plus précisément vers le plus guilleret des deux chasseurs de prime. Ce dernier ne semblait pas plus intimidé que ça. Il s'esclaffa avant de couper dans le vide à l'aide de son arme.

Le gecko était un peu dépassé par la situation. Clairement le vieillard était trop puissant pour lui. Le mieux qu'il pouvait faire était de tenter de le distraire afin qu'il ne sache plus où donner de la tête, mais même ça serait risqué. C'était un coup à finir carbonisé. De plus le garçon venait à peine d'entrer dans la piraterie et était donc inconnu. Le vieux observant son combat avec la jeune fille avait surement du voir que l'archéologue avait beaucoup de lacunes et ne représentait pas un grand danger.

La seule idée qui vint a Yoki tenait plus de la logique primaire que du coup de génie. Le feu n'aiment pas l'eau il se dirigea vers la rivière à vive allure. En espérant que le vieil homme ne perdrait pas son temps avec lui. Sur le chemin, un nouveau message se fit entendre dans les hautparleurs.

Je crois ne pas avoir été assez clair et je m'en excuse! La vie de cette créature est entre mes mains désormais et ce sont vos actions qui décideront de sa survie, ou de sa mort! Si je vois quelque chose qui ne me plait pas elle sera celle qui en paiera le prix, je vous conseille donc de ne pas me contrarier.


Clairement les choses ne sentaient pas bon pour la noble, mais l'heure n'était pas à ça. Il y avait suffisamment de travail là où il était. De plus seule la capitaine pouvait s'approcher de l'homme...



Revenir en haut Aller en bas
Shura Tatsuki

avatar
Messages : 76
Race : Humain
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
8/120  (8/120)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Lun 29 Mai - 11:26

Target of Choice

Les choses ne se déroulèrent pas exactement comme je l'espérais. Alors que je me dirigeais vers ce maudit criminel pour assister Kururu dans le sauvetage de Livi, et châtier comme il le méritait ce responsible, il se retourna et m'annonça que si je continuais d'avancer vers lui, il blesserait sérieusement, et de manière définitive, la jeune fille entre ses griffes. Je cessai aussitôt d'avancer pour me stabiliser en sur place. Je le foudroyais du regard tout en réfléchissant à mes options. J'aurais pu tenter de charger avant qu'il ne mette ses menaces à exécution. Mais je n'étais pas certain de pouvoir l'atteindre assez vite. Et même si la capitaine pouvait guérir à peu près n'importe quoi à l'exception de la mort, comme elle l'avait démontré juste auparavant, je préférais éviter de faire inutilement souffrir une innocente. Et ce salopard l'avait dit lui-même, il n'hésiterait pas à la torturer pour atteindre ses objectifs. En fait, une racaille telle que lui ne reculerait devant rien. Les coups les plus bas, les manoeuvres les plus viles : tout était valable pour réussir, et je méprisais ce genre de raclures de l'humanité plus que tout.
D'ailleurs, sans doute sur son ordre, le gamin que j'avais battu ET sauvé auparavant s'était relevé pour une ultime attaque dans le dos, au mépris de sa propre santé. J'avais senti sa lame m'entailler le cuir mais se briser avant de trop s'enfoncer.. Douloureux mais gérable. J'étais un guerrier, et je continuerai de me battre jusqu'à ce que chaque ennemi de mes compagnons soit vaincu, ou que je m'écroule au sol.
Cependant, et sans doute pour la première fois depuis mon arrivée dans l'équipage, Kururu usa de son autorité de capitaine sur un ton qui ne souffrait aucune discussion pour transmettre ses ordres. C'était à la fois sensé et la meilleure solution, donc j'obéis sans discuter, transmettant à mon tour une instruction à Joe avant de tourner de l'aile.

Joe ! Je me charge de finir les derniers ! Ramène notre volcan, on pourrait avoir besoin de ses arguments !

Je repartis alors à tire d'aile dans la direction opposée, vers les champs de bataille. De ce que je pouvais voir, il y avait encore deux zones de conflit : une centrée autour du vieux qui avait paré mes flammes comme si de rien n'était, et la seconde autour de Léo. Celui-ci semblait mis en difficulté par ses deux adversaires, mais pas au point qu'ils puissent le finir et changer de combat. Je pourrais sans doute arranger cela... Je pris une certaine altitude, faisant en sorte que mon ombre ne révèle pas ma position, avant de plonger en piqué aussi rapidement que possible en direction du chef des prétendus Lion's Pirates. Et peu avant de m'écraser sur lui à vitesse maximale, je prenais ma forme animale complète afin de multiplier ma masse et donc la violence de l'impact. Je serrais les dents en me crashant, mais cela ne devait pas être grand-chose par rapport à ma cible.

Alors mon minou, je t'ai manqué ?

Espérons que non, littéralement en tout cas. À voir quand la poussière retomberait...



Shura s'écrase en piqué, et en Dragon complet, sur Léo pour le mettre K.O., ou en tout cas le blesser. S'il le rate ou ne réussit pas à le neutraliser, il demande à Nagisa et Kisumi de rejoindre les autres et de lui laisser le Zoan. Si au contraire il est battu, il les laisse le ligoter avant de se diriger vers Aroh.

HRP : Désolé pour mon retard, mon absence s'est prolongée quelques heures au final, donc jusque ce matin plutôt qu'hier soir. Le Maître-Jeu est au courant.
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Mer 31 Mai - 20:31




Dagon Jim - Asimo Leo

Le chasseur de primes avait manqué de prudence.

Il pensait avoir maîtrisé son adversaire et, de fait, c'était le cas... simplement il ne lui était pas venu à l'esprit qu'un esprit malin aurait pris quelques dispositions pour malgré tout faire exploser le malheureux ! La chaleur de l'explosion lui souffla au visage un bref instant avant qu'il ne réalise son erreur. Ses réflexes surhumains l'empêchèrent d'être complètement calciné, et il réussit non seulement à se protéger le visage de ses bras croisés mais, surtout, à se propulser d'un Soru désespéré loin de l'attaque suicide ! Le brun atterrit dans l'eau ce qui éteignit instantanément le feu qui s'était attaqué à ses cheveux et ses vêtements. Jim lutta quelques instants avant de ressortir, plusieurs mètres plus loin. Il se hissa difficilement sur la berge et fit le point sur ses blessures. Rien de fatal, mais sa petite erreur d'inattention lui coûterait cher en soins de brûlures et en tailleur...


« Foutus Decimas... », grogna-t-il en pensée.


De son coté Léo enrageait de plus en plus. Il s'était fait avoir par une autre attaque combinée de ces deux empotées ! En combat à la loyale, voilà bien longtemps qu'il aurait pris l'avantage... mais leur formation était rodée, il devait l'admettre. Tandis que Nagisa se voyait octroyée les premiers soins, Leo profitait de ce modeste temps mort pour reprendre son souffle. À grandes bouffées d'air, il respira profondément pour tenter de récupérer. Soudain, le vent amena à son odorat félin une odeur particulièrement désagréable : celle d'un sang froid... un grand reptile. Son instinct de prédateur lui fit comprendre que le Zoan du dragon qu'il apercevait en forme hybride depuis tout à l'heure tentait de rejoindre la bataille.

Et le fauve vit rouge.

Une attaque grossière et directe de ce calibre n'avait aucune chance de le toucher, lui, le Lion de Sa Majesté ! Il avait beau être exténué par son combat, il n'en était pas devenu faible pour autant ! Pas assez pour se faire avoir aussi facilement ! D'un geste rageur, il bondit en arrière d'un Soru pour esquiver sans mal l’atterrissage balourd du dragon. À peine son premier Soru terminé, il enchaîna avec un autre. Le second pas éclair lui arracha un toux sanglante et une vive douleur dans les jambes, mais sa fierté l'empêcha de flancher. Il ferma le poing et usa de son style de combat le plus redoutable pour frapper l'impudent qui avait osé l'attaquer en traître :


- LEO DAI HASSHOKEN : HYAKUJUUNOOUKUGI !


Le poing vengeur de l'hybride félin s'élança à pleine vitesse vers la mâchoire immense du dragon. Porté par son Soru, rien ne saurait l'arrêter avant d'avoir frappé sa cible de son attaque qui déclencherait une grande onde de choc... Onde de choc dont Nagisa et Kisumi seraient elles aussi les cibles, car elles se trouvaient derrière Shura, dans la trajectoire de l'attaque.



Fuimi Nagisa - Aiba Kisumi


La capitaine grogna lorsque sa musicienne serra le bandage de fortune autour de son bras. Malgré tout, Pâquerette serra les dents et découvrit avec plaisir que la manœuvre avait stoppé l'hémorragie ! Cependant, la suite des événements la ravit beaucoup moins. Son Haki de l'observation toujours en éveil, elle écarquilla les yeux en percevant la manœuvre amorcée par Shura. Sa taille énorme n'allait pas les épargner lors de sa chute ! Instinctivement, Nagisa attrapa Kisumi et elle fonça loin de la zone d'impact. Malgré tout, les deux femmes furent secouées et mirent un certain temps à se relever... contrairement à Léo dont la malédiction l'avantageait fortement dans cette situation. Soudain, le Haki de la pirate s’affola. Elle tenta bien de porter secours à Shura, mais en vain : Léo était trop rapide.


- LEO DAI HASSHOKEN : HYAKUJUUNOOUKUGI !


Pâquerette se plaça devant Kisumi et tenta de riposter de sa plus puissante technique... mais la puissance développée par le Zoan était trop grande. Une balafre zébra le sol et manqua de les engloutir ! Malgré tout, la capitaine pirate était assez expérimenté et réactive pour éviter pareil trépas. Elle sauva et sa compagnonne et sa propre peau... avant de se remettre en garde. Le nuage de fumée devant elle lui procurait un avantage certain avec son Haki. Aussi demanda-t-elle à Kisumi de commencer à jouer un chant afin d'embrouiller Léo, puis se lança dans la mêlée de nouveau.



Nagawa Aroh



Le vieil homme vit bien vite que le plus jeune du trio de ses opposants s'esquivait loin de ses lames d'air. Cependant, pour avoir vu du coin de l'oeil son combat contre Yasmine, il savait que les deux plus gros dangers pour lui restaient les autres sabreurs. Aussi, il le laissa s'éloigner... sans doute pour fuir comme tous les pirates face à un adversaire trop fort pour eux ! Il s'en désintéressa visuellement mais, par expérience, préféra laisser traîner son Haki de l'observation de son coté également.

Soudain, les lames d'air enflammées se croisèrent et un gigantesque pilier ardent s'éleva jusqu'aux cieux ! Du moins, c'était là l'effet supposé de sa technique... Malgré tout, les deux petits rats face à lui réussir à déjouer son attaque ! Le vieux décima grinça des dents lorsqu'il pré-sentit leurs attaques et se tint prêt à les recevoir comme il se devait...



Lark John – Kisuke Sousuke


- Et bah... bon vent à toi ! Que la chance t'accompagne et... ah il est déjà parti. T'y crois à ça toi, mon gars ?


Lark John, malgré toute la dangerosité des attaques d'Aroh, semblait s'en soucier comme d'une guigne. Il se permettait même de commenter le départ précipité de Kiyo et de prendre à partie Sousuke. Ce dernier, bien plus pragmatique, endurait les picotements si familiers lui parcourir les avants bras. Il le sentait, cet adversaire là serait bien plus coriace que le précédent ! Aussi, il exhorta le chasseur de primes à un peu plus de sérieux ! Il fut presque soulagé de voir le jeune pirate s'éloigner car, tout comme lui sans doute, Kiyo avait senti qu'Aroh n'était pas à prendre à la légère. Les deux hommes d'armes d'une certaine expérience finirent par se concerter d'un simple coup d'oeil et, sans une autre parole échangée, se lancèrent dans la contre-attaque.

Ils tournoyèrent d'un commun effort dans le sens opposé à la progression des lames d'airs enflammées et lancèrent eux aussi des attaques à pleine puissance. En réalité, John fit le plus gros du travail et Sousuke prit l'initiative de renforcer les attaques de l'hurluberlu en apportant son soutien à ses mouvements. Bien vite, l'attaque du Decima se heurta à ce qui ressemblait fort à un mur de vent qui stoppa net la progression des flammes en les dispersant. Immédiatement, les deux épéistes se lancèrent à l'assaut pour tenter de prendre de vitesse le vieillard ! Malgré toutes ses fanfaronnades, John savait que le combat risquait d'être serré...




Kururu à dos de super lapin


Le Rabbitz fusa à pleine vitesse selon les ordres de sa cavalière. En quelques secondes, il avala la distance qui la séparait du pied de la montagne. Un chemin dérobé, ou plutôt un sentier de chèvre, avait été mis en évidence lors de la pseudo chasse au trésor afin de guider l'Alliance Rose jusqu'au sommet... là où l'embuscade aurait dû avoir lieu si « Raging Bull » n'avait pas tout fait foirer ! La capitaine corsaire pourrait dès lors gravir la pente, ou tout du moins ce qu'il en restait depuis que les pouvoirs de Liarra l'avait rendue bien plus difficilement praticable qu'avant. Cependant le Super Lapin s'en accommoderait sans mal. Ces bêtes infatigables étaient tout à fait capables de s'adapter à de simples petites perturbations comme celle-ci !

Lorsqu'elle monterait, Kururu pourrait passer devant plusieurs personnes au regard vide. Ces pions décimas, censément les gardiens de la toute dernière épreuve, devaient les arrêter en leur faisant passer des tests ou des énigmes. Seulement, du fait des événements récents, ils resteraient parfaitement stoïques et la capitaine corsaire pourrait accéder sans encombre jusqu'en haut de la montagne. Elle trouverait alors un petit plateau rocheux de quelques dizaines de mètres de rayon, absolument désert et stérile. C'est là que Sairento l'attendrait sans doute déjà.

La confrontation au sommet pourrait dès lors débuter.



Ordre de passage: Sairento - Kururu - Kiyo - Shura - Dante - Kadore (les tours de Kadore et Dante sont toujours passés jusqu’à nouvel ordre)
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.
PJ qui ont utilisé leur délai : Dante – Shura - Sairento.


Escouade de capture Decima :
Asimo Leo (prime: 27.000.000) - Niveau: 30
« Raging Bull » (prime : 8.000.000) - Niveau : 19
Hitomi Anzo (prime : 20.000.000) - niveau : 25
Hitomi Yasmine (prime : 5.000.000) - niveau : 15
Karaguma Dan (prime : 12.000.000) - niveau : 26


Renforts Decima :
Nagawa Aroh (prime : 63.000.000) - niveau : 34
Nagawa Liarra (prime : ??) - niveau : ??


"Flowers Pirates":
Fuimi Nagisa (prime: 31.000.000) - Niveau: 30
Aiba Kisumi (prime: 19.000.000) - Niveau: 24
Kisuke Sousuke (prime: 21.000.000) - Niveau: 27


Duo inconnu :
Lark John (prime : 90.000.000) - Niveau : ??
Dagon Jim (prime : 72.000.000) - Niveau : 30 (mal en point - en récupération)


Résumé :
Les combats touchent à la fin :
Groupe 1 : Jim (en récupération) / Nagisa + Kisumi + Shura VS Leo
Groupe 2 : Kiyo + John + Sousuke VS Aroh


Sairento > Jim encaisse une bonne partie de l'explosion, il arrive à se propulser le plus loin possible dans l'eau pour ne pas finir calciné mais il est secoué. Il ressort après plusieurs efforts et prend du temps pour récupérer / se soigner.

Kururu > Rien à signaler, tu remontes à flanc de montagne et les pions qui étaient à la base censés vous embêter toi et ton équipage te laissent passer sans broncher.

Kiyo > Petit rappel : tu as été blessé à l'épaule par Yasmine, et ça n’apparaît nulle part dans ton post. Pour ce tour ci, Aroh te laisse partir sans trop s'occuper de toi: il a suffisamment à faire avec John et Sousuke.

Shura > Leo a 7 niveaux de plus que toi... il a beau être blessé, il reste bien plus réactif que ce que tu as l'air de penser. Il esquive sans mal ton attaque directe et t’envoie un crochet du droit à pleine puissance dans la mâchoire boosté au Hasshoken. Kisumi et Nagisa étaient en train de récupérer, elles esquivent ton arrivée et subissent le contre coup de son attaque directe après.



Groupe 1:
Spoiler:
 


Groupe 2:
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 225
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Expériences:
19/200  (19/200)
Berrys: 236.370.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Sam 3 Juin - 3:23


L'Aube d'Un Face à Face!


Miro Kuron

La rapidité des lapins de Roungabat était impressionnante, certes le chemin qu'ils venaient d'emprunter était semblable à celui qu'utiliserait la capitaine corsaire mais Miro fut ravi d'arriver sur la plateforme située au sommet de la montagne alors que son mentor semblait encore à quelques mètres d'y parvenir. Descendant rapidement de son destrier il entreprit de faire un nœud sur la selle du deuxième lapin afin de bloquer efficacement celle qui s'y retrouverait bientôt. Plongeant sa main dans une des sacoches posée sur ladite selle il se retourna finalement tandis que les grandes ailes du volatile sur le point d'atterrir assombrissait sa position.

L'oiseau se posa sur la plateforme en tentant de demeurer le plus stable possible, s'empressant de refermer ses ailes dès que ses pattes touchèrent le sol. Il avait l'habitude de voler en hauteur et de devoir parfois essuyer des vents violents mais les aspérités et la température de la montagne sur laquelle ils se situaient créaient de véritables bourrasques fouettant la plateforme positionnée au sommet. Sans attendre Sairento lança la jeune femme qu'il avait maintenu fermement jusque là comme un vulgaire sac de viande en direction de l'homme qui l'attendait au sol. Il avait respecté le timing et cela était parfait, au vu de la tournure de la situation le moindre détail allait compter et leur capacité à agir rapidement serait vitale. Descendant finalement de son moyen de transport aérien il s'approcha de la jeune femme que Miro avait parfaitement réceptionné, presque déçu de ne pas voir d'égratignures à son doux visage. Mettant fin au cercle de silence qu'il avait positionné sur la tête de sa victime il ne lui laissa néanmoins pas le temps de produire le moindre son, sa main venant placer une boule légèrement blanchâtre dans la bouche de celle-ci pour la faire taire. La boule lumineuse disparu alors tandis qu'un sourire inquiétant apparaissait de nouveau sur le visage de l'assassin, la jeune femme pouvait entendre désormais mais serait privé de la parole pendant de longues minutes :

Mon collègue va prendre soin de toi pour le moment, je t'offre une tournée en lapin mais je te déconseille d'essayer d'en descendre, tu ne gagnerais qu'à être trainée sur plusieurs mètres dans les rochers... Quoi que ça pourrait égayer un peu ce visage.

Ses dents étaient apparues au moment de prononcer cette dernière phrase, lui donnant un air encore plus effrayant dont elle ne se soucierait pas longtemps, l'épée de l'assassin encore dans son étui venant lui percuter une nouvelle fois la tête. Une bosse légèrement rougie semblait apparaître à l'endroit qu'il venait de heurter, à force de l'assommer il ne doutait pas qu'elle allait avoir quelques migraines dans les jours à venir, mais si elle n'avait que ça elle s'en sortirait bien.





Miro venait d'achever de lier la nouvelle inconsciente au nœud précédent sur le lapin et il doutait que son allié ait le moindre soucis à la garder sur l'animal mais il préférait ne pas prendre de risque. La soulevant alors pour la jeter en travers de la selle il hocha la tête en direction de son apprenti en prenant l'objet que celui-ci lui tendis avant de remonter sur son lapin, le faisant aussitôt repartir au galop suivi du second destrier et le corps solidement bloqué sur son dos. Se retournant vers le chemin de chèvre opposé à celui où se dirigeait son nakama et d'où sortirait probablement bientôt Kokoro Kururu il fut satisfait de voir disparaître les deux quadrupèdes avant même de ne visualiser l'ombre de la capitaine corsaire. Celle-ci serait probablement déboussolée de ne pas trouver son amie au sommet de cette plateforme, mais malheureusement pour elle la mission de la Main Silencieuse n'était pas prévue de s'arrêter ici, et il préférait garder ses atouts dans ses manches. Et puis il eut été malpoli d'intégrer des personnes extérieures à leurs retrouvailles, d'autant plus que cette fois-ci il avait déjà tiré la balle. Mais fini les armes physiques désormais, dès lors que la jeune combattante aux cheveux roses débarquerait devant lui la guerre psychologique commencerait, même s'il en avait déjà planté les bases!



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 939
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
182/250  (182/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Lun 5 Juin - 23:50




Pour une fois Joe approuva la proposition du zoan par un silence. C’est vrai qu’elle préférait retrouver Dante que de jouer avec un gros matou. En même temps, Shura serait avec les deux autres filles, il devrait pouvoir s’en sortir…Alors, elle se dirigea vers la berge. Un type en noir se débattait dans l’eau. Elle ne l’avait pas vu pendant l’affrontement face au taureau… Par déduction, il était arrivé plus tard ! Il saurait peut-être l’aider. La demoiselle se dirigea dans sa direction sans se presser. De toute manière elle ne saurait pas lui parler tant qu’il serait immergé. Sa mission était d’aider les alliés de l’Alliance Rose et surtout de chercher son binôme…Pas de risque sa vie et de se noyer. Sans compter que Kururu n’était pas là pour éventuellement la repêcher. Et si elle devait compter sur l’autre cornu elle n’était pas sortie de l’auberge. Déjà qu’il n’avait pas réussi à protéger une simple fille pendant moins de cinq misérables minutes.

Bref, Joe avança tranquillement vers son objectif. Distraitement, elle plaça une main dans sa poche. Dedans, il y avait un petit objet. C’était un des pansements de Kururu. La jeune fille avait complètement oublié son existence, mais la présence de ce dernier ne l’étonna pas. Sa capitaine avait tendance à en distribuer un peu aléatoirement à n’importe quelle petite éraflure. Soudain, elle entendit un bruit sourd. En regardant dans la direction du son, elle remarqua Shura sous forme de draconique face à une contrattaque du chaton.

- Shura ! T’es censé les aider pas les ralentir.

Joe ne put s’empêcher de lui lancer une petite pique pour le motiver un peu. Mais au besoin, elle ira l’aider si elle n’avait pas de nouvelle de Dante ou qu’il n’y avait pas plus urgent. Normalement, il était capable de se débrouiller seul… Mais avoir une aide aérienne pour retrouver un volcan probablement en éruption serait beaucoup plus rapide si elle n’avait pas d’indice. Dans un premier temps, elle s’approcha de l’homme en noir. Il était brulé et complètement trempé. Comme pour entamer une conversation amicale, elle lui tendit le pansement de sa capitaine. Joe n’était pas particulièrement doué pour parler aux inconnus. Mais si c’était pour Dante, elle ferait n’importe quoi.

- Tu n’aurais pas croisé un blond en arrivant ? Il a été propulsé au-delà du mur.

Pour la brune, aucun autre homme blond à par le fauve était arrivé. Elle n’avait absolument pas fait attention à l’arrivée de Lark John.

Pendant ce temps, Kururu ne lâchait pas du regard le volatile détenant la pauvre Livi. Elle allait sauver son amie coute que coute. Jamais cette situation n’aurait dû arriver. Si seulement la rose n’avait pas failli en tant que capitaine et avait protégé les plus faibles… Mais le mal était fait ! Alors, il ne lui restait plus qu’une solution. Elle allait réparer son erreur. Grace à sa mouture, la corsaire se rapprochait de plus en plus vite de son objectif. Elle gagnait de cette manière des minutes précieuses. Elle ralentit quand même la cadence au niveau de la montagne. Une personne se dressait sur son chemin.

- Bougez-vous de là !

Kururu n’avait pas de temps à perdre avec des sbires. Elle voulait la princesse et c’est tout. Mais le potentiel ennemi ne réagit pas. Il ne se retourna pas vers la demoiselle. Il n’esquissa pas le moindre mouvement. En s’approchant, elle remarque que c’était un homme habillé en toge. À quelques mètres de là, une femme dans le même accoutrement restait droite comme un piquet. Le chemin semblait le plus directe et le mieux aménager. Alors la cuisinière dirigea sa monture dans cette direction. Elle croisa plusieurs personnes habillées de la même manière. Ils avaient tous des profils différents. Pourtant leurs regards étaient totalement vides. Ce manque de vie faisait froid dans le dos. Seules leurs faibles respirations les distinguaient de statues très réalistes.

Heureusement que son lapin était beaucoup plus doué que Kururu. La route était aménagée au tout début. Mais rapidement, le chemin devient beaucoup moins praticable. La jeune fille se serait probablement cassé quelque chose avant d’arriver au sommet… Des sages inanimés et deux gardiens immobiles en armure lourde plus tard, la rose arriva à destination. Le pseudo sommet était une zone totalement désertique. Il n’y avait pas de bâtiments et surtout pas de Livi. Il y avait bien deux oreilles de lapins qui venaient de disparaître à l’autre bout du plateau…Pourtant la cheffe des roses n’avait rien vu. Son regard s’était arrêté sur les deux seuls êtres vivants des environs. Un volatile et un blondinet.

- Où est Livi ? Rendez-là moi !

Kururu voulait vraiment revoir son amie. Pourtant elle l’avait raté de peu. Encore une fois, Livi se retrouvait inconsciente. Après avoir entendu un avertissement, sa conscience s’évanoui une seconde fois. Son corps était actuellement entre les mains d’un acolyte du psychopathe. Elle avait juste eu le temps d’apercevoir son visage… De là à savoir si sa situation était mieux…






Joe encourage Shura à sa manière. Et elle tente de sociabilisé avec Jim pour savoir s'il a vu Dante.

Kururu arrive et réclame Livi.

Livi subit un peu

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Kiyo Yoki
Pirate
avatar
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Jeu 8 Juin - 12:39




Yoki récupéra sa veste là où il l’avait laissée lors de son combat contre la mariée puis se plongea dans la rivière quelque instant, le temps que celle-ci s’imbibe d’eau. L’objectif était assez simple, éviter de finir nu parce que l’autre vieux lui aurai brulé ses vêtements. L’adrénaline de son combat contre la folle commençait à s’estomper et très vite il ressentit une vive douleur au niveau de son épaule. Il n’avait pas senti le coup sur le moment, mais là il faisait moins le fier.

Il fouilla son sac à la recherche d’un pseudo bandage, mais ne trouva rien qui pouvait s’y apparenter. Le mal demeurerai jusque la fin des hostilités.

Une fois bien baigné, le Gecko chercha un moyen de transporter de l’eau. Ne trouvant rien il se mit alors à vider le contenu de sa sacoche et à la déposer en sécurité. Même si le ses effets personnels étaient limité, il y tenait comme la prunelle de ses yeux. Ces derniers étaient ce qui lui restait de ces parents, et la raison pour laquelle il était en train de se battre au côté d’inconnus, contre des ennemis qui n’étaient pas encore les siens.

Une fois vidé, il mit son bagage dans l’eau afin de le remplir. Apres un test d’étanchéité se révélant suffisant mais clairement pas parfait, le binoclard reparti vers les deux chasseurs de primes venus aider l’alliance rose. Ceux-ci n’avaient pas l’air plus intimidés que ça par l’attaque enflammée du vieillard qui adoptait une posture un peu plus défensive. Sa concentration semblait optimale et il ne semblait pas prêter attention à l’archéologue. Peut-être le plan prévu n’était pas si bête que ça ! Il profiterai de l’attaque de ses coéquipier pour tenter de le prendre à revers en lui balançant le contenu de son seau de fortune ne plein visage. Avec un peu de chance, le vieux en serait quelque peu moins concentré et ça ouvrirai une brèche pour John et son comparse. Avec beaucoup moins de chance, il s’attirera les foudres du vieil homme et clairement il ne donnait pas cher de sa peau dans ce cas.

Cette pensée glaça le sang du garçon pendant un très court instant, ravivant le mal dans son épaule. Malgré tout, il tentait de rester discret afin que l’effet de surprise soit garanti. Une fois a portée, Yoki envoyer l’eau sur le barbu.

« Quelque chose me dit que je vais regretter ce choix… »




Revenir en haut Aller en bas
Shura Tatsuki

avatar
Messages : 76
Race : Humain
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
8/120  (8/120)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Dim 11 Juin - 11:53

Unexpected Resistance

Les choses ne s'étaient pas exactement déroulées comme je l'avais espéré. J'avais choisi Léo comme cible car cétait sans doute une des menaces les plus importantes pour mes camarades encore sur l'île, et aussi car c'était un des adversaires les plus balèzes toujours debouts, ce qui éveillait mon envie de combat acharné. Peut-être y avait-il aussi une certaine rivalité viscérale entre nous car nous étions deux Zoans carnivores, chacun au sommet de notre chaîne alimentaire, je l'ignorais. J'avais opté pour une attaque rapide en piqué. C'était simple, peut-être trop simple même, mais ma vitesse aurait du me permettre de l'atteindre. Seulement voilà, il était fort. Très fort, même. Et sa vitesse se trouvait proportionnelle à sa puissance. Si on ajoutait à cela son expérience du combat, et bien la balance ne penchait pas en ma faveur. Même engagé par deux adversaires qui le malmenaient et blessé, Léo eut assez de réflexes pour esquiver mon plongé... et répliquer dans le même mouvement, sans me laisser la moindre chance de réagir.

Malgré sa fatigue et son état qui le faisait cracher du sang, le faux pirate n'avait rien perdu de sa hargne, et le coup de poing qu'il me décrocha, s'il avait un nom à rallonge imprononçable, me heurta avec une force inouïe. Je le sentis malgré mes écailles, malgré mon corps endurci par des années de combat, et malgré que j'ai essayé de l'accompagner. J'eus de la chance que mes dents ne volèrent pas sous le choc. Cependant, je ne fus pas aussi chanceux car l'attaque me souleva et me propulsa en arrière sur plusieurs mètres. J'entendis vaguement Joe se moquer de moi, mais j'étais bien incapable de lui donner la moindre réponse car je tournai de l'oeil.
L'instant suivant, je me réveillai allongé par terre, en humain. Le combat faisait toujours rage entre les Flower's Pirates et l'imposteur. Apparemment, j'avais juste été sonné moins d'une minute, mais cela avait suffi pour me ramener à mon état de base, n'étant plus en contrôle de mon pouvoir. Je vis un état des lieux. Ma mâchoire était salement amochée. Je ne pouvais donc plus cracher de flammes. Si on ajoutait à cela les blessures récoltées contre le sniper bipolaire et le pseudo kamikaze, je n'étais pas sûr de pouvoir encore me rendre très utile contre un ennemi de ce niveau. J'aurais bien eu besoin des soins miracles de Kururu à l'instant, mais elle avait beaucoup plus important à faire. Et puis, même si ça me faisait mal de l'admettre, plus mal que mes blessures, même, je n'aurais sans doute pas pu faire grand-chose contre Léo, même au sommet de ma forme. Tout ce que je pouvais faire à l'heure actuelle, c'était observer la scène pour en apprendre plus, et espérer une ouverture, ou une faute de la part de Lion que je pourrais exploiter pour aider nos alliées à triompher.

*Ouch... Je suis étalé, mais pas encore neutralisé. Et tu paieras cette erreur, Léo.*



Shura est sonné un instant mais revient à lui. Salement amoché et largement dépassé, il décide d'attendre une ouverture pour en profiter, au lieu de charger et de devenir une gêne pou ses allis. Il est idiot, mais pas à ce point xD

HRP : Désolé, post court et vide, mais peu d'inspiration et peu à faire de toute façon ^^'
Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Dim 11 Juin - 23:41




Dagon Jim - Asimo Leo


Jim continuait de regarder les combats depuis sa position éloignée. L'explosion l'avait propulsé loin dans le lac, et il avait fini par regagner les berges quasiment au centre de l'arène de terre formée par la Décima. Cette saloperie de paramecia de la terre... Liarra. Il aurait adoré l'affronter encore une fois ! Mais apparemment, l'honneur revenait au logia de l'équipage de la jeune capitaine corsaire. Il espérait seulement que ça irait pour lui, sinon John allait encore lui servir tout un couplet ! Le chasseur de primes continua à se soigner avec les moyens du bords, stoppant les hémorragies dues à des projections de pièces métalliques ici et là. Il avait beau jouir d'excellents réflexes... le pion l'avait bel et bien eu. Le brun finit par lever les yeux pour apercevoir, impuissant, le Zoan du dragon se faire éjecter par Léo d'une puissante arcane d'Hasshoken.

Soudain, le chasseur de primes vit arriver une jeune corsaire qui lui demanda des informations concernant Pyras D. Dante. Si ses souvenirs étaient bons...


- Il se bat contre Liarra, une Decima qui a mangé le paramecia de la terre et qui maîtrise le Haki de l'armement, déclara-t-il en levant le bras vers le Sud Ouest. Ils sont de ce coté là, enfin ton "Dante" volait de ce coté là lorsque je l'ai vu pour la dernière fois.


Le voilà qui était réduit à jouer les boussoles... Heureusement que John n'était pas là pour se foutre de lui.


Le lion rugit pour accompagner son puissant coup. Il sentit avec plaisir les os de sa victime craquer au niveau de la mâchoire et le corps massif du dragon s'envoler malgré la différence de gabarit ! Seulement... la vitalité du lion avait elle aussi ses limites. La fierté innommable qui l'animait pouvait le pousser jusque dans ses derniers retranchements lorsqu'il s'agissait de combattre pour son roi. Il était capable d'outrepasser ses limites pour exécuter le verbe de son souverain, se blesser, mettre sa vie en jeu sans aucun état d'ame, mourir s'il le fallait ! Telle était sa dévotion à l'égard du souverain des Décimas. Seulement... si son mental le poussait à ne jamais plier le genou devant une autre personne que Centes Decima, son corps, lui, avait outrepassé ses limites depuis longtemps. Le double Soru avait mis à rude épreuve ses jambes, tant et si bien qu'elles flageolaient à présent !


- Merde... lâcha-t-il à voix basse en faisant le point sur son état.


Mais, quand bien même avait-il seulement murmuré, sa voix avait porté autrement plus loin qu'il ne l'imaginait.



Fuimi Nagisa - Aiba Kisumi


- Rossignol Arpeggio !


Sans aucune pitié, Nagisa surgit depuis un angle mort à pleine vitesse. Son Haki de l'observation l'avait renseignée sans aucune erreur sur l'état tant physique que psychique de son adversaire : il était au bout du rouleau. La capitaine pirate le roua de coup de toutes parts, à l'image de ce que le Zoan avait fait subir à Kururu. Lentement, l'hybride félin redevint un simple humain. Il mit un genou à terre, haletant, avant de lever les yeux dans une ultime lueur de défi... et de sourire d'un air goguenard :


- Long live the King...


Ce furent ses dernières paroles, avant que Nagisa ne l'expédie au royaume des rêves.

Lentement, le nuage de poussière fut balayé par les vents, laissant apparaître « Paquerette », exténuée mais victorieuse. La pirate eut plaisir à constater que Kisumi n'était pas restée inactive. En effet, la ménestrelle s'était approchée de Shura tandis que la combattante terminait le travail. La jeune femme surnommée « Tulipe » s'assit lourdement à coté de Shura après s'être assurée que les combats étaient effectivement terminés, puis soupira d'aise. Enfin, elle se tourna vers le Zoan et commença à sourire :


- C'était une sacré diversion ! Mais il ne t'a pas loupé... Attends, je vais t'aider.


La musicienne se saisit alors de son violon et commença à jouer une mélodie apaisante afin de soulager les maux de Shura. Petit à petit, le corsaire pourrait sentir ses douleurs refluer. Bien entendu, cela ne le dispensait pas de se faire soigner par la suite... mais l'attente serait moins douloureuse.



Nagawa Aroh


Le vieillard semblait avoir été pris au dépourvu par la contre attaque des deux sabreurs. Simplement, c'était mal connaitre ce vieux fourbe. Son Haki de l'observation lui avait permis de comprendre que son attaque serait contrée, un bref instant avant que ses adversaires ne mettent leur plan à l'oeuvre. De même, leurs manigances pour que John puisse le découper lorsqu'il tenterait d'esquiver l'attaque de Sousuke était bien pensée... mais ils n'y arriveraient pas !


- Brûlez, misérables vauriens !


Avant que l'alliance hétéroclite ne puisse venir à bout du Décima, ce dernier fit disparaître ses mains à nouveau pour créer un bouclier de lames d'airs enflammées qui semblaient s'enrouler tout autour de lui ! John et Sousuke avaient déjà sauté et ils n'avaient plus aucun moyen de s'arrêter ! Ils allaient finir écharpés et carbonisés à cause de leur propre assaut !

Jusqu'à ce qu'une voix surgisse de nouveau dans l'esprit du vieillard...

De l'eau. De l'eau ? DE L'EAU !

Soudain, Aroh se rappela d'un détail qu'il avait jugé négligeable. L’épéiste aux cheveux vert avait échappé à sa surveillance lorsqu'il avait commencé à faire le tri dans ses affaires. Sans doute prévoyait-il de traverser pour s'enfuir, aussi le vieux dragon l'avait rayé de sa liste pour le moment. Terrible erreur ! Ce foutu garnement avait utilisé ses effets personnels pour transporter la seule chose qui pouvait le contrer ! Soudain pris à son propre piège, puisque lui même ne pouvait plus bouger une fois la technique enclenchée, Aroh déglutit avec difficulté.

Les sales petits insolents !



Lark John – Kisuke Sousuke


L'attaque sournoise de Kiyo éteignit les flammes en un instant. Sousuke réagit immédiatement et dispersa les lames d'airs affaiblies par l'attaque aqueuse... mais soudain il vit le grand père tourner un regard ivre de rage vers le pirate aux cheveux verts. Les mains de l’ancêtre disparurent de nouveau... et Sousuke réagit de manière instinctive. il fonça sur la trajectoire de l'attaque et tenta de contrer de son mieux :


- Ryuujin Usugiri ! rugit Aroh.
- Yaezakura !


Mais le vieux décima était trop puissant. Les pétales de cerisiers furent dispersés aux quatre vents et les lames d'airs, bien que moins puissantes qu'auparavant, tranchèrent Sousuke qui, bouclier humain jusqu'au bout, empêcha Kiyo de subir le même sort. Alors, le pirate tomba face contre terre et lâcha son sabre. Il était hors combat. Mais tandis qu'Aroh allait s'esclaffer, il sentit la froide morsure d'un sabre lui entailler le flanc ! Quel idiot ! il avait laissé ses sentiments brouiller son Haki ! Et John n'était pas assez sot pour lui laisser passer pareille erreur...


- Clover Slicer !


Le vieil homme recula en toute précipitation et, contre toute attente, se mit à hurler :


- LIAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAARRAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !


Le hurlement se répercuta sur toute la plaine et, instantanément, le sol se mit à trembler. Tous les adversaires du vieil homme furent projetés à terre par le mini séisme, tandis qu'une silhouette fonçait à vive allure vers l’ancêtre. John tenta de lancer une lame d'air, mais un mur de terre recouvert d'une plaque de Haki vint bloquer son attaque. Avant que quiconque ne puisse les en empêcher, Liarra et son père s'enfuirent sur un surf en terre qui semblait glisser à toute allure sur la plaine. En quelques instants, ils s'éloignèrent vers l'Ouest à une telle vitesse qu'il était vain d'espérer les rattraper...


- Et bien, au revoir alors ! ironisa John. Un au revoir à plus de cent millions de Berrys... Ah ! J'en ai mal à mon porte monnaie rien que d'y penser.


Il se tourna soudain vers Kiyo et lui sourit de toutes ses dents, avant de s'approcher de sa démarche si particulière :


- Mon p'tit gars, je te dois une fière chandelle ! Tiens, tu peux prendre ceci.


Le chasseur de primes loufoque lui tendit alors un trèfle à quatre feuille de sa réserve personnelle, signe de considération s'il en était !


- Ah, et ton pote se vide de son sang, il va falloir l'aider je pense.



Tandis que John plaisantait encore et toujours, un bruit sourd fut perceptible par toute l'ile : l'arène de terre s'écroulait enfin, laissant tous les protagonistes jouir d'une vision dégagée sur toute la plaine !



Kururu à dos de super lapin


Kururu et Sairento se faisaient à présent face tout en haut de la montagne, ou de ce qu'il en restait. Sans doute avaient ils d'autres chats à fouetter mais, si d'aventures ils jetaient un coup d'oeil à l'horizon... ils apercevraient quelques voiles qui semblaient converger dans leur direction à vive allure.



Ordre de passage: Sairento - Kururu - Kiyo - Shura - Dante - Kadore (les tours de Kadore et Dante sont toujours passés jusqu’à nouvel ordre)
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.
PJ qui ont utilisé leur délai : Dante – Shura - Sairento.


Escouade de capture Decima :
Asimo Leo (prime: 27.000.000) - Niveau: 30
« Raging Bull » (prime : 8.000.000) - Niveau : 19
Hitomi Anzo (prime : 20.000.000) - niveau : 25
Hitomi Yasmine (prime : 5.000.000) - niveau : 15
Karaguma Dan (prime : 12.000.000) - niveau : 26


Renforts Decima :
Nagawa Aroh (prime : 63.000.000) - niveau : 34 (blessé et en fuite)
Nagawa Liarra (prime : ??) - niveau : ?? (en fuite)


"Flowers Pirates":
Fuimi Nagisa (prime: 31.000.000) - Niveau: 30
Aiba Kisumi (prime: 19.000.000) - Niveau: 24
Kisuke Sousuke (prime: 21.000.000) - Niveau: 27 (blessé hors combat)


Duo inconnu :
Lark John (prime : 90.000.000) - Niveau : ??
Dagon Jim (prime : 72.000.000) - Niveau : 30 (mal en point - en récupération)


Résumé :
Les combats sont terminés en bas de la montagne ! Il ne reste que le face à face Kururu / Sairento.


Sairento et Kururu > Je vous laisse gérer entre vous, mais je surveille. Si vous faites attention, vous pouvez entrapercevoir de petites voiles sur la gauche pour Kururu, sur la droite pour Sairento (en partant du principe que vous vous faites face).

Kiyo > Ton astuce fonctionne ! Les lames d'airs enflammées prennent l'eau et Aroh sait qu'il ne pourra plus en créer vu qu'il est trempé. De rage, il tente de t'éclater mais Sousuke pare une majeure partie de l'attaque et se fait mettre hors jeu à ta place. Lark John en profite pour blesser Aroh assez profondément pour qu'il appelle sa fille à l'aide. Ils filent vers leur navire sur une sorte de surf en terre à fond la caisse !

Shura > Leo est très mal en point, la faute en incombe au double Soru qu'il a utilisé pour t'envoyer paitre. Ses jambes ne le portent plus assez pour tenir la cadence et il finit par tomber sous les coups. Kisumi t'offre une balade apaisante, pour que tes blessures te fassent moins souffrir en attendant que de vrais soins te soient prodigués.
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 225
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Expériences:
19/200  (19/200)
Berrys: 236.370.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Lun 12 Juin - 3:41


Entrée en Piste!


La femme aux cheveux roses débarqua sur le plateau quasiment en même temps que Miro le quittait, à quelques secondes près et les deux auraient pu s'apercevoir, ce qui n'aurait pas forcément arranger l'assassin. Néanmoins une nouvelle fois le timing avait été parfait et la Main Silencieuse se retrouvait désormais prêt à jouer un jeu d'échec avec son adversaire du jour. Mais malheureusement pour la Capitaine Corsaire la joute ne serait que verbale, car si elle tentait quoi que ce soit son amie en subirait les conséquences, et s'il avait eut des doutes sur l'attachement de celle-ci à ses alliés il n'en avait désormais plus aucun. Observant en silence comme toujours la nouvelle arrivante et sa monture il la laissé lui lancer la première question.

Où est Livi ? Rendez-là moi !

Un sourire furtif apparu alors sur le visage de Sairento en entendant la voix à la fois sérieuse et inquiète de la jeune femme. Revoir ce visage après tout ce temps lui ramenait quelques souvenirs intéressants, celui de la fois où il l'avait rencontré certes, la frustration qu'il avait senti surtout face à son impuissance et l'obligation de remettre sa vie entre les mains de celle qui se tenait devant lui. Il avait du quitter cette île sans tuer les quelques âmes inutiles qui l'avaient aider, les larves comme ce docteur à qui la naïve ingénue l'avait amenée. Il ne savait pas si elle l'avait reconnu, il avait quelque peu changé depuis mais demeurait sensiblement le même, peut-être l'histoire lui reviendrait-elle en mémoire ou peut-être pas. Dans tous les cas il ignora totalement la question dans un premier temps pour lancer de sa voix si inquiétante :

Tu sais je suis retourné sur l'île de notre rencontre! J'ai torturé le médecin que tu avais fait me soigner, j'ai bien pris soin de lui rappeler ton nom à chaque fois que ma lame passait sur son corps, de manière à ce qu'il sache bien à qui il devait son supplice.

Un frisson parcouru le corps de l'assassin en repensant à la joie et au bien-être qu'il avait ressenti ce jour là, le fait d'avoir du épargner cette vermine l'avait rendu malade pendant des mois. Il avait du rentrer sur Grand Line et ne cessait de penser à celui qui avait survécu à sa lame, à son inutilité en revoyant son visage effrayé dans un coin de la pièce lorsqu'il l'avait menacé. Il lui avait fallu quelques années mais il était finalement revenu sur l'île en question, l'homme était toujours le même tas de chair inutile et le soulagement qu'il avait ressenti ce jour là à chacun des supplices qu'il lui avait infligé avait rendu le tout jouissif. Sentant un nouveau sourire plus sincère apparaître sur son visage il se reconcentra sur celle qui lui faisait face, elle aussi il l'avait épargné ce jour-là et il sentait ses pulsions monter en lui. Il imaginait le métal de ses couteaux caressant lentement la peau si parfaite de Kokoro Kururu, y versant de légères gouttes de sang à chaque passage tandis que celle-ci se débattait dans un cri silencieux. Il pensait aux heures d'amusement qu'il pourrait avoir s'il amenait la corsaire dans la salle sous sa boutique, s'il pouvait la faire s'évanouir puis se réveiller de douleur en testant chacun de ses instruments. Secouant finalement légèrement la tête il se remémora qu'il devait la ramener à Centes vivante, il ne pouvait donc pas s'amuser avec elle, en tout cas pas pour le moment. Semblant alors seulement entendre les premières paroles de la jeune femme il changea totalement de sujet, revenant aux événements du jour :

Ton amie va bien, pour l'instant. Comme tu le sais peut-être déjà le Roi aimerait te voir! Livi va aller le rencontrer, je pense qu'il vaudrait mieux que tu l'accompagnes, il serait déçu sinon et qui sait ce qui pourrait lui arriver.







Sairento avait énoncé ses menaces à peine déguisées sûr de lui, il était en position de force et en profitait totalement. Néanmoins il se rappelait également que si ce n'était pas sa première prise d'otage la capitaine corsaire était elle une novice en la matière, et afin d'éviter tout geste qu'elle risquait de regretter il rajouta rapidement :

Avant que tu ne te mettes en tête que me battre te ramènera ton amie je souhaiterais t'indiquer que si je ne reviens pas rapidement, ou que si qui que ce soit d'autre que moi se rapproche du navire où elle se situe, elle mourra immédiatement!

Appréciant la remarque qu'il venait de faire il laissa un léger temps de silence, laissant la jeune femme prendre conscience de son impuissance face à cette situation. Il ouvrait déjà la bouche pour continuer la destruction de toute idée de révolte ou de possibilité d'échapper à la fatalité de la part de son adversaire lorsqu'il s'arrêta net dans son élan. Ses yeux venaient de capter des tâches blanches sur la mer semblant se rapprocher de l'île, comme des voiles posées sur les flots qu'il pouvait identifier depuis son perchoir. Il savait pertinemment qu'il ne s'agissait pas de renforts Decima, toutes les forces étaient déjà présentes sur place et l'organisation n'était pas du genre à renvoyer des soldats sur un coup de tête à la dernière minute. Par contre si les deux chasseurs de primes étaient parvenus à suivre Aroh jusqu'ici certainement que d'autres avaient également eut vent de cette localisation. Sans s'affoler car il pouvait à peine distinguer les navires au loin malgré sa vue de tireur d'élite, signe qu'ils avaient encore une large marge de manœuvre, le Silencieux décida néanmoins de couper court à l'échange prévu avec la Corsaire. Reprenant dans sa poche l'objet que Miro lui avait donné quelques instants plus tôt il lança la paire de menotte aux pieds de la fille aux cheveux roses, s'exprimant aussitôt :

Mets ces menottes et rejoins moi au Nord-Est de l'île par ce chemin! Tu as six minutes, nous partirons avec ou sans toi! Mais je t'assure qu'aucun mal ne sera fait à ton amie tant que tu coopéreras.

Prenant les rênes de son oiseau dans sa main alors qu'il se trouvait toujours à côté de celui-ci il plongea son autre main dans une des sacoches pour en sortir un bout de parchemin et un peu de charbon qu'il laissa tomber à ses pieds en se décalant de quelques centimètres, dévoilant derrière lui un coffre initialement destiné aux gagnants de la chasse au trésor. Sairento n'avait toujours pas bien compris pourquoi il avait fallu prévoir une récompense puisque le tout n'était qu'une vaste supercherie mais il s'en fichait éperdument. Il se contenta simplement de rajouter :

Laisse un message à tes amis si tu veux, ou cause la perte de cette Livi, mais fait le vite car ton temps est compté!

L'assassin mettait un dernier coup de pression à la jeune femme qui lui faisait face, les rênes de son animal toujours dans sa main et prêt à monter sur celui-ci afin de rejoindre son navire. Il attendait simplement de voir la réaction de son vis-à-vis, celle-ci se trouvait un peu les mains liées et avec des choix réduits. Si elle l'attaquait elle signait l'arrêt de mort de son amie, si elle n'acceptait pas de les suivre le résultat ne serait probablement pas plus enviable et si elle acceptait elle quitterait ses compagnons sans certitude de ce qui l'attendait et de quand elle pourrait les revoir. Quel que serait le choix de la combattante nul doute que celui-ci serait vital, ce genre de décision pesait sur une vie et avait le pouvoir de changer fondamentalement une personne. Il y aurait probablement un avant et après cet épisode pour l'Alliance Rose et sa capitaine!




Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 939
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
182/250  (182/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Mer 14 Juin - 21:08




Livi se réveilla plus rapidement que la première fois. Sa tête lui faisait atrocement mal. Et pour ne pas arranger sa situation, son corps bougeait dans tous les sens à causes d’un terrain accidenté. Dans son précédent sursaut de conscience, la captive se rappelait d’une consigne claire. Son ravisseur lui avait formellement défendue de descendre de son lapin. Sinon son sort serait peu enviable. En effet, la promesse de se faire tirer sur plusieurs kilomètres par un animal ultra rapide ne l’enchantait pas. Elle préférait de loin la douceur du pelage sur sa peau.

Mais elle ne comptait pas rester comme cela indéfiniment. Elle était une princesse. Et en tant que dame de ce statut, Livi se devait d’être mieux traitée qu’un vulgaire sac à patate qui passe de main en main. De plus, elle avait rejoint de son plein gré l’Alliance Rose. Elle ne voulait pas avoir le rôle de la demoiselle en détresse. Bon, dans l’état actuel des choses, ce but était à des années lumières. Malgré la peur qui lui tordait le ventre et son mal de tête toujours plus intense, la noble tenta une évasion. Elle voulait au moins se tenir assise. Malheureusement, ses capacités étaient trop faibles. Seul un de ses bras se dégagea de ses liens. De ce que l’aventurière en herbe pouvait voir, sa monture suivait une autre avec une personne dessus.

Livi ne savait plus si son nouveau kidnappeur était un homme ou une femme…Actuellement, elle pouvait à peine deviner ses pieds… Alors, la demoiselle utilisa son cerveau pour palier à son incapacité physique. De sa main libre, elle attrapa ce qui devait être la bride du lapin. Puis elle ramena son bras à son emplacement initial. Soudain, elle tira le plus fort possible pour stopper l’animal. Même s’il se cabrait, la princesse était persuadée de ne pas tomber garce à ses liens. Dans le meilleur des cas, sa monture s’arrêterait totalement. Dans le pire, la manœuvre ralentirait probablement le groupe ou le forcerait à dévier de sa destination d’origine. La princesse savait que son équipage ne l’abandonnerait pas si facilement. Ils étaient comme une famille. C’est une des raisons qui l’avaient poussée à les rejoindre. Si elle bougeait constamment, ses amis ne parviendraient jamais jusqu’à elle. La jeune fille devait gagner du temps, même si le gain ne représentait qu’une fraction de seconde.

De son côté, Kururu paniquait un peu. Elle ne voyait pas sa Livi… Et le pire dans l’histoire, c’est que le blondinet digressait. La pauvre princesse devait être terrorisée en ce moment même. Et ce que son interlocuteur venait de dire ne plaisait pas vraiment à la corsaire. Maintenant qu’elle le regardait plus posément, elle le reconnaissait vaguement. Elle avait effectivement rencontré quelqu’un qui lui ressemblait pour le passé. C’était un pauvre naufragé un peu déboussolé. Mais apparemment, il n’était pas si faible que ça. Après tout, il était revenu des années plus tard pour s’en prendre au pauvre médecin qui l’avait sauvé. Il l’avait même torturé. Son esprit malade était allé jusqu’à retrouver le nom de la demoiselle pour l’utiliser dans son supplice. Il avait perdu la raison probablement… Et la rose perdit légèrement son sang-froid avec le détail rapide de son retour sur Kawai Kazan Shima.

- Quoi ?! Tu kidnappe des innocents et en plus tu as torturé papy Kure. Ils ne t’avaient rien fait espèce de

Kururu allait s’avancer pour le remettre correctement à sa place. Elle commençait même à amorcé un bon coup de poing chargé de toute son énergie négative pour passer ses nerfs. Il torturait des membres de son île et il kidnappait ses amis. Ce type était un monstre. Mais la vie de Livi lui importait plus que ce genre de détail. Elle s’avança à peine vers sa très veille et lointaine connaissance en désamorçant rapidement toute tentative d’affrontement. La demoiselle ne savait pas trop ce dont il était capable. Par contre, la capitaine n’avait pas du tout reçut de réponse à sa question initial. Elle n’était pas du tout enchantée de le revoir alors si elle pouvait écourter. En temps normal et dans d’autre circonstance, son humeur aurait probablement été meilleur… Enfin actuellement ses émotions étaient assez variées.

La cuisinière était énervée que son moment de détente tourne mal et que son amie se trouvait entre de mauvaise main. En même temps, elle était terriblement inquiète pour Livi. Kururu était également frustrée de ne pouvoir rien faire à part suivre les instructions de ce type. D’un autre côté, elle avait peur de ce qu’il pourrait faire et de ne pas être à la hauteur de son sauvetage. Déjà qu’elle n’était pas arrivée à temps sur cette fichue montagne. Et finalement, elle était impatiente que cette histoire se termine pour faire son banquet avec son équipage dans son intégralité et le Flower Pirates. Du coup, elle pressa un peu le ravisseur. Son expression était totalement neutre. Jamais elle ne lui ferait le plaisir de rentrer dans son jeu. Il affichait déjà un sourire à son arrivée. La capitaine le fixa et lui parla d’une voix sensée restée neutre. Malgré tout, son ton restait tinté d’un profond mépris.

- Maintenant je me souviens de toi. On dirait que tu n’as toujours pas récupéré mon petit naufragé voleur de panier repas. S’en prendre à plus faible que soi… Mais nos retrouvailles ne sont pas ma priorité. Alors arrête de digresser et répond ! Où est Livi ? Qu’est-ce que tu veux ?

Finalement la réponse tant attendue fini par sortir de son odieuse bouche. Et ce n’était pas pour plaire à Kururu. Si à l’extérieur, la capitaine se montrait forte, à l’intérieur elle n’en menait pas large. Pour l’instant son amie allait bien. Ce point la rassura un instant. Puis il se retrouva balayé par la suite. Si la rose n’allait pas voir le roi avec Livi, cette dernière risquait de passer un mauvais quart d’heure. Autant dire que sa marge de manœuvre était très étroite. Ou plutôt, elle n’avait aucun moyen de refuser. Son interlocuteur venait d’ajouter un petit détail qui avait toute son importance. Si elle l’affrontait maintenant et que le blond ne revenait pas, l’otage mourrait. Si d’autre que lui s’approchait en premier de son groupe, la demoiselle en détresse mourrait probablement ou alors elle subirait un sort pure que la mort. Dans les deux cas, Kururu préférait éviter. Un long silence allait s’imposer alors que la cheffe de l’Alliance Rose ne pose sa plus grande question.

- Mais c’est qui ce roi à la fin ?...

Kururu en avait marre…Pourquoi elle devait aller voir le roi des kidnappeurs ? Et c’était qui à la fin ? Il pourrait au moins se présenter et avec un nom. « Le roi »…N’importe qui pouvait porter ce titre. Le frère de Livi l’avait bien. Son île possédait une reine. En soit ce n’était pas le même mot, mais le résultat était pareil. Même le roi des pirates avait la décence de donner un peu plus d’information dans son titre de noblesse. Soudain, l’homme en face d’elle regarda sur le côté. Curieuse, elle regarda rapidement de ce côté. Il y avait des voiles blanches à l’horizon. La jeune fille se détourna vite de ce détail. Ami ou ennemi, cela revenait presque au même pour elle. Son sauvetage restait sa priorité immédiate. Alors quand le ravisseur lui lança une paire de menotte tout en lui indiquant la marche à suivre, elle ne songea pas à se révolter. Surtout qu’il y avait un temps limite.

Elle agrippa l’objet avant de se mettre sur son lapin. Elle retira sa croix pour la passer plus en une espèce de bandoulière. Résultat, son arme était un peu penchée sur le côté. Mais au moins, son sac resterait accessible. Finalement elle passa les menottes. Évidemment, la demoiselle ne les serra pas du tout. Elle s’arrangea pour que ses mains soient attachées tout en pouvant glisser facilement des bracelets. De plus, la chaîne était assez grande pour lui permette un peu de mouvement. Quand sa position se retrouva assurée, elle remarqua le blond en train de l’attendre à côté du coffre aux trésors ? Et dire que sa récompense était si proche… Kururu rageait intérieurement que la situation se déroule ainsi. Une partie de son propre trésor dérobé, la capitaine n’aurait pas l’occasion d’ouvrir se coffre…Ou du moins dans l’immédiat.

Soudain, elle donna un coup de talon à sa mouture pour la faire partir au galop droit sur le chemin indiqué.

- Dépêche-toi. Ça m’ennuierai d’arriver avant toi.

Kururu avait rapidement accepté la fatalité. Elle n’échapperait pas à cette entrevue royale. Alors autant expédier rapidement les taches indésirables. La cavalière dépassa rapidement le ravisseur et descendit le chemin. Quand elle pensa ne plus être à portée, elle attrapa son den den mushi…C’était principalement pour cette raison qu’elle avait placé son sac différemment. Des feuilles ne lui serviraient à rien en cas de situation désespérée. La capitaine lança un appel groupé sur tous les den dens mushi de son équipage. C’est Sonia qui décrocha sur le navire. Dante et Shura reçurent également l’appel.

Joe venait d’avoir sa réponse. Le mur s’effondra d’un seul coup la perturbant un peu. De l’autre côté se trouvait Yoki, un flower pirate, d’autres personnes sur le sol et un blond… Malheureusement, il n’était pas son Dante … Soudain, son den den mushi sonna. Cela arriva tellement peu qu’elle décrocha en quatrième vitesse. Mais une nouvelle déception se dessina sur son visage quand elle entendit la voix de sa capitaine. Évidemment, elle aurait préféré un appel avec le volcan.

- J’ai très peu de temps alors resté attentif. Tout le monde a participé à la bataille dont ils peuvent écouter, surtout Yoki.

En entendant ça, Joe qui était la plus proche se rapprocha de Yoki en l’interpellant. Avant de mettre son propre escargophone sur haut-parleur.

- Yoki peut rester avec vous s’il le désire. Mais je ne serai pas avec vous tout de suite. Je suis arrivée trop tard à la montagne. Il n’y avait que le trésor et le ravisseur. Je vais les suivre et rencontrer leur stupide roi. Apparemment c’est la seul condition pour libérer Livi. Leur navire va partir du nord-ouest. Faites remonter le navire dans cette direction en longeant la côte. Attention, il y a une flotte inconnue pas loin. Ceux à terre, ce sera plus simple de partir aussi directement vers l’ouest. Shura et Dante, vous prendrez la suite en mon absence vous êtes les deux plus anciens. Je compte sur vous, je protégerai notre amie.

Kururu avait parlé d’une traite. Elle avait rapidement pris sa respiration mais pas souvent. Son temps était compté pour le nombre d’informations à dire. Sur la fin, sa voix se cassa un peu. Ce n’était pas encore grand-chose, mais elle sentait les premiers signes de douleur. Son bras picotait un peu… Son bonbon perdait doucement de son efficacité… Pourquoi maintenant ? Heureusement, elle avait encore un petit peu de temps avant que tout l’anesthésiant ne se dissipe.

Joe avait compris l’urgence du message. Elle avait aussi compris pourquoi Kururu avait désigné Dante et Shura comme remplaçant temporaire pour sa mission de sauvetage. Ils étaient les deux plus qualifié pour ce genre de plan. Par contre, elle ne savait plus trop quoi faire et lança un regard interrogateur dans la direction du dragon.

Sur le navire, les ordres avaient été clairs. Grace à tous les nouveaux membres de l’Alliance Rose, le bateau démarra presque immédiatement vers le nord-ouest. Même si la majorité ne savait pas se battre, l’ensemble des esclaves affranchis représentaient une main d’œuvre très pratique dans les déplacements de l’équipage.






Livi se réveille. Et elle essaye de ralentir les lapins en tirant sur la bride.

Kururu est pas trop contente de ses retrouvailles avec Sai. Elle lui demande qui est la roi parce qu'elle n'en a aucune idée. Elle se résigne assez vite à suivre les directives de Sai. Elle démarre limite avant lui en lui disant de pas traîné. Et quand elle est sur le chemin, elle appel ses nakamas.

Joe reçoit l'appel et le partage avec Yoki et ceux dans la zone. Donc ceux dans les alentour entende. (Parce que Kururu s'en fiche tant que tout le monde à le message, normalement il ne reste plus que des gentils)

Les autres membres de l'Alliance Rose reçoivent le message et le navire se met en route vers le nord ouest.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Shura Tatsuki

avatar
Messages : 76
Race : Humain
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
8/120  (8/120)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Sam 17 Juin - 12:30

No one left behind

Les choses ne se déroulaient pas toujours comme on l’espérait. Pas souvent, même. En fait, avec un peu de recul, on se rendait compte que les choses ne se déroulaient presque JAMAIS comme on le souhaitait. Comme pour mon combat avec Léo, par exemple. J’avais douloureusement réalisé que je n’étais pas de taille pour l’affronter seul à seul, à la loyale. En un seul coup, il m’avait presque étalé. Après avoir retrouvé mes esprits, j’avais donc opté pour un plan qui me plaisait moins, mais qui serait plus efficace, et donc meilleur pour mes compagnons. Attendre un faux pas de la part du Lion pour lui tomber dessus en traître. Seulement voilà, même cela, ça n’était plus dans le domaine du possible. Car le faux pirate, à bout de forces, avait utilisé le reste de son énergie pour m’attaquer. Nos alliés des Flower Pirates le remarquèrent également et, dans une furie de coups presque trop rapides pour que je puisse les suivre, achevèrent l’ennemi qui eut encore la force de défier du regard avant de tourner de l’oeil. Un coriace ce type. J’aimais pas son affiliation quelle qu’elle soit, car elle était en opposition avec l’Alliance Rose, mais je devais respecter ses aptitudes et sa force de caractère.
Retombant sur les fesses pour essayer de récupérer un peu, je remarquai que la musicienne s’approchait de moi et avec le même manque de grace, se laissa également chuter au sol. Puis, après un compliment, ou du moins c’est comme ça que je le pris, sur mon intervention, elle commenta mon état et usa de son instrument pour jouer un petit air de musique. En l’entendant, je me sentis tout de suite mieux. Je pouvais parfaitement voir que mes blessures étaient encore là, mais au moins, je me sentais mieux. Au lieu de me guérir, elle me soulageait, ce qui était déjà super. Je me redressai donc

Merci beaucoup pour ça. Et pour l’aide apportée contre ces assaillants. Merci pour tout, en fait ! Je pense qu’ils sont tous neutralisés à part celui poursuivi par la Capitaine, mais je vais aller voir comment vont mes nakamas. A plus tard !

Je me dirigeai alors vers les autres groupes. Je constatai que Yoki se débrouillait pas mal pour un nouveau venu. D’après ce que je pouvais juger au champ de bataille, il avait réussi à vaincre un ennemi et assisté les autres pour se débarrasser des plus coriaces. Joe n’était pas en manque non plus, mais là, elle recherchait surtout son volcan adoré. Il ne devait pas être difficile à localiser : en règle générale, il se trouvait là où ça explosait le plus. À moins qu’il n’ait été battu ? Mais cela semblait difficile à croire. Pas impossible, mais improbable. Je ne voyais par contre pas l’homme-cornu, Kkadan il me semblait. Je rejoignais donc les autres et nos alliés de fortune.

Bien joué Yoki. Et merci à vous tous de votre aide. Sans vous et bien... je voudrais pouvoir dire qu’on s’en serait sortis seuls, mais je ne pense pas que ce soit honnête. Comment vous remercier ?

Quoi qu’on en dise, et malgré mon côté rustre et bourrin, je n’étais pas un ingrat. Ces gens avaient protégé mes amis quand j’en étais incapable. J’avais donc une dette envers eux. Mais avant que le moindre d’entre eux ne réponde, une sonnerie retentit. Je regardait l’origine de ce son, et il s’agissait du den den mushi de Joe. Celle-ci décrocha rapidement, pleine d’espoir, mais son visage s’assombrit rapidement. Ce n’était pas Dante. Sérieusement, ces deux-là devraient se décider à être honnêtes entre eux ou ça n’avancera jamais.
Cependant, quand elle s’approcha et mit l’animal sur haut-parleur, le peu de gaieté que j’avais disparut rapidement. J’écoutai les instructions et informations de Kururu et mon visage se fermait progressivement en l’entendant parler. Ainsi, ce type avait réussi à se défiler. Et il garder Livi en otage pour obliger la dernière Capitaine Corsaire à le suivre. C’était sûr de réussir. Jamais la jeune femme aux cheveux roses n’abandonnerait un des siens. Je fus un peu surpris quand elle me demanda de diriger avec Dante en attendant, mais j’acceptais, et je n’allais pas la décevoir. Alors que Joe, perdue, me regardait, j’attrapai rapidement le den den mushi dans sa main pour répondre à ma capitaine avant qu’elle ne doive partir.

Compris Kururu, tu peux compter sur nous tous. On fera ce que tu attends de nous. Et on vous retrouvera, Livi et toi. L’Alliance Rose ne laisse personne derrière. Même si on doit chercher chaque île de chauqe océan, on sera tous réunis à nouveau !

La communication finit par s’interrompre. J’espérais juste qu’elle avait eu tout le message. Les dents serrées, je rendis l’appareil à Joe et me mit à parler d’une voix dans laquelle on pouvait clairement entendre une colère sourde.

Yoki, tu as entendu la Capitaine. Tu peux nous accompagner si tu le souhaites, mais je comprendrai si c’est trop risqué ou soudain pour toi. Joe, connaissant Dante, il va retourner au navire. Emmène le reste de l’équipage là-bas et embarquez. On doit esquiver la flotte en approche et suivre ce type et Kururu. Personne ne m’échappe sur les mers ! Emmène le kamikaze avec toi et ligote-le solidement. Il travaille pour le kidnappeur, donc il a peut-être des informations utiles !

Je me tournai alors vers nos divers alliés, pirates comme chasseurs de prime.

Je voudrais pouvoir vous remercier plus, vous récompenser, mais notre Capitaine, notre amie, est en danger, et je dois tout de suite me mettre en route. Je ne pense pas que vous vouliez vous mêlez de problèmes qui ne vous regardent pas, mais toute aide sera utile et appréciée. Joh, tu es chasseur de prime. Un des meilleurs. Tu pourras garder la prime de tout ce qu’on rencontrera, si tu viens. Et Les Flowers pourront garder les butins et trésors des ennemis vaincus. Vous en êtes ?

Revenir en haut Aller en bas
Kiyo Yoki
Pirate
avatar
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Dim 18 Juin - 13:43




Yoki n’était plus qu’à quelques pas du vieil homme, mais celui-ci ne semblait toujours pas l’avoir vu. Le gecko dut faire un pas en arrière tout en se protégeant le visage de la chaleur à l’aide de sa veste humide car maintenant sa cible s’entourait de flammes, tel un bouclier. Une fois la bouffée de chaleur passée Yoki se prépara à lancer l’eau contenu dans son sac et pu entendre le vieillard crier.

« De l’eau ! Sale petits insolents ! »


Malgré la réflexion, la torche humaine ne bougeait pas. L’archéologue ne réfléchit pas plus à la raison de cet immobilité et donna lui donna une douche froide tout en lançant

« Je crois que tu t’enflamme un peu papy »


Contre toute attente le pari risqué du garçon aux cheveux verts fonctionnait, les flammes étaient maintenant éteintes. L’homme détrempé se tourna vars le binoclard les yeux remplis de rage, et fit disparaitre ses main. Yoki n’avait pas eu le temps de comprendre ce qu’il se passait que le vieillard cria un mot incompréhensible et des lames d’air se dirigeaient à plein vitesse vers le garçon. Le seul réflexe qu’il eut fut une nouvelle fois de se cacher derrière sa veste tout en s’accroupissant. Il s’attendait à se faire trancher mais il n’en fut rien. Lorsqu’il sorti de sa cache de misère, il vit Sousuké au sol, face contre terre. Il s’était sacrifié pour lui. L’expression su le visage du vieillard était elle aussi différente de celle qu’il arborait jusque-là. Il venait de se faire trancher par John, qui profitait du faux pas de la torche. Celle-ci cria et généra un mini séisme, envoyant tout le monde au sol. Une silhouette se dirigeait maintenant vers lui et l’aida à s’enfuir.

« Et bien, au revoir alors ! Ironisa John. Un au revoir à plus de cent millions de Berrys... Ah ! J'en ai mal à mon porte-monnaie rien que d'y penser. » Dit John.


Au moins lui ne perdait pas le sens de l’humour, même dans ces circonstances. Il s’approcha ensuite de Yoki et lui dit

« Mon p'tit gars, je te dois une fière chandelle ! Tiens, tu peux prendre ceci. »


Tout en tendant à Yoki un trèfle a 4 feuilles

« Ah, et ton pote se vide de son sang, il va falloir l'aider je pense. » ajouta-t-il.


Le gecko remercia le chasseur de prime et prit des nouvelles de Sousuke. Il était très mal en point. Les connaissances en médecine du garçon étaient très limitées et il ne connaissait pas suffisamment l’équipage de l’alliance Rose que pour savoir qui était médecin.

« Je reviens, je vais chercher de l’eau pour nettoyer ça » dit-il alors à son sauveur agonisant.


Il se dépêcha d’aller récupérer ses affaires l ou il les avait laissées à proximité de la rivière et les remis dans sa sacoche, accompagnées du trèfle à 4 feuilles. Il coupa un bout de son t-shirt et l’imbiba d’eau et revint laver les plaies du pirate.

Dans le même temps, le dragon revint vers l’archéologue et le remercia de l’aide apportée. Le binoclard répondit par un signe de la tête. Malgré son manque d’expérience, il avait réussi à s’en sortir. L’adrénaline retombait et sa blessure à l’épaule lui faisait maintenant un mal de chien.

« Y-a-t’ il un médecin dans les environs ? Je pense qu’on aurait tous besoin de faire un petit tour par l’infirmerie... » Demanda le garçon au navigateur.


Une sonnerie se fit entendre, celle du den den de Joe. Celle-ci eut le visage illuminé pendant un quart de seconde, avant de reprendre son air inquiet qu’elle portait depuis de longues minutes déjà. Elle s’approcha de Shura et mit l’animal sur haut-parleur. Il s’agissait de la capitaine.

« Yoki peut rester avec vous s’il le désire. Mais je ne serai pas avec vous tout de suite. Je suis arrivée trop tard à la montagne. Il n’y avait que le trésor et le ravisseur. Je vais les suivre et rencontrer leur stupide roi. Apparemment c’est la seul condition pour libérer Livi. Leur navire va partir du nord-ouest. Faites remonter le navire dans cette direction en longeant la côte. Attention, il y a une flotte inconnue pas loin. Ceux à terre, ce sera plus simple de partir aussi directement vers l’ouest. Shura et Dante, vous prendrez la suite en mon absence vous êtes les deux plus anciens. Je compte sur vous, je protégerai notre amie. »


LE nouveau directeur des opérations répondit à sa supérieure mais la communication fut coupée.

« Yoki, tu as entendu la Capitaine. Tu peux nous accompagner si tu le souhaites, mais je comprendrai si c’est trop risqué ou soudain pour toi. » Dit-il au garçon aux cheveux vert.


Yoki se releva et attendit que le zoan ait fini de donner ses instructions avant de lui répondre

« Je n’ai pas risqué ma vie pour vous fausser compagnie maintenant. Notre capitaine est en danger, et j’ai toujours un objectif. Et au vu de ce qui s’est passé ici, je pense avoir choisi le bon équipage. Dit moi ce que je dois faire »





Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1172

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Lun 19 Juin - 10:17




Dagon Jim



Jim, une fois soigné, se mit en tête de rejoindre le dernier endroit où il avait vu partir John afin de s'assurer que tout allait bien pour lui. En effet, où qu'il porte le regard dans la plaine, tout semblait sous contrôle ! L'arène s'était effondrée, Léo venait d'être vaincu et Kokoro Kururu devait certainement avoir les choses en mains en haut de la montagne. Le chasseur de primes grogna en se levant, lorsqu'il tira un peu sur ses plaies fraîchement bandées, mais continua néanmoins. Il arriva à coté de son partenaire juste avant que le fameux coup de téléphone ne soit donné. Tout d'abord silencieux et attentif, le brun élégant se tourna vers le blond déjanté pour lui adresser un regard interrogateur auquel il joignit la parole :


- Ça va compliquer tes plans, John. Qu'est ce que tu décides de faire, maintenant qu'on est là ?


Malgré tout, Jim connaissait déjà la réponse... Il avait parcouru assez les mers en compagnie de l'autre hurluberlu pour savoir qu'il n'abandonnerait pas ses projets pour si peu ! Car derrière cette façade idiote et ces fariboles incessantes, John n'était pas dénué d'une certaine raison et de capacités à dresser des plans. Jim s'alluma donc une cigarette et attendit calmement, tandis que l'agitation commençait à emporter les pirates et les corsaires.




Fuimi Nagisa - Aiba Kisumi



Les « Flowers Pirates » avaient été séparés, mais ils avaient apparemment vaincu leurs adversaires respectifs. Nagisa et Kisumi laissèrent Léo inconscient et se dirigèrent en toute hâte vers Sousuke pour prendre de ses nouvelles. Une fois sur place, la ménestrelle écarquilla les yeux et se rua vers le bretteur pour commencer à jouer une musique apaisante, tandis que la capitaine déchirait quelques rouleaux de tissus qu'elle avait gardés sur elle, puisqu'elle faisait office d'infirmière ; bien qu'elle ait appris sur le tas, « Paquerette » savait désinfecter et confectionner des bandages aussi bien que n'importe qui. Tout en s'affairant à sa tache, la jeune femme tendit l'oreille aux demandes de la capitaine corsaire qu'elle adulait et serra les dents.

Ainsi, malgré leur victoire au combat, ils avaient échoués ?

Une fois « Arum noire » stabilisé, elle se tourna vers le Zoan du dragon, le dénommé Shura, après sa discussion avec John pour lui affirmer d'une voix sans appel :


- On vous accompagne aussi ! Hors de question de laisser Kururu aux griffes de ces sales types ! Elle... elle...


Et soudain la capitaine pirate aussi féroce que puissante fondit en larmes, devant les mines dépitées de Sousuke et Kisumi. Le caractère imprévisible de « Paquerette » avait encore frappé... Elle ne pouvait absolument jamais maintenir une psyché stable et passait du rire aux larmes en un instant ! La musicienne soupira et prit le relais, tandis que l'épéiste tentait tant bien que mal de soutenir sa capitaine malgré ses blessures :


- On va retourner à notre navire et vous aider à les prendre en chasse. On fera peut être pencher un peu la balance de votre coté ! Mais il faut faire vite, sinon on les perdra de vue... et je n'aime pas cette histoire de navires qui arrivent depuis l'Ouest ! On fera le tour de l'île par l'Est pour les prendre en tenailles !


Et sur ces mots, le trio adressa des sourires aux membres de l'Alliance Rose avant de prendre rapidement la direction du Sud Ouest, là où étaient amarrés leurs navires.




Nagawa Aroh - Nagawa Liarra


- Les sales petits morveux ! pesta le Décima.


Il était toujours dans les bras de sa fille qui avançait à toute allure sur son surf de glaise. Cette dernière ne bronchait pas, malgré la blessure sanguinolente de son paternel dont il peinait à endiguer l'hémorragie. Le couple de Décimas arriva bientôt à destination. Ils avaient fait le tour de la montagne par l'Ouest et rejoignirent Miro et sa captive peu de temps après son arrivée au bateau. L'embarcation recelait de pions tous plus inexpressifs les uns que les autres, qui se mirent en branle en un rien de temps en entendant la voix tonitruante de l'ancêtre :


- Levez l'ancre et préparez vous au départ dès que Sairento et Kururu seront à bord ! Je veux que vous distanciez nos éventuels poursuivants comme si le diable était à vos trousses !


Après un bref instant de réflexion, il pressa sa main sur son flanc et hurla :


- Et que quelqu'un viennent me soigner !


L'ancêtre avait beau goûter à une amère défaite, il gardait malgré tout le sourire. Ses douleurs n'étaient rien face à la satisfaction de remplir une mission pour son roi. En effet, Sairento avait certainement réussi à faire chanter la capitaine corsaire au vue des informations dont ils disposaient : jamais elle n'abandonnerait un des siens. Aussi, le vieil homme allait certainement recommander l'assassin silencieux lorsque les choses se seraient tassées.



Lark John



Le chasseur de primes reçut les compliments de Shura d'un air pensif. En effet, il était assez préoccupé par les nouvelles apportées par la capitaine corsaire. Lui qui voulait tant lui proposer un marché, voilà qu'il... avait manqué de chance ? Non. Impossible ! Cela ne lui était jamais arrivé de sa vie. Aussi, il fit contre mauvaise fortune bonne figure et sourit d'un air rayonnant à l'assemblée, avant de se tourner vers Shura :


- Je retiens ton offre et... on va vous aider. Après tout, j'ai besoin de parler à ta capitaine ! Vos amis les petites fleurs vont d'ailleurs nous prêter main forte, pas vrai ?


Les principaux concernés se retournèrent et serrèrent les dents mais, devant l'urgence de la situation, la capitaine finit par accepter la requête de cet homme si particulier. Ce dernier cria de joie avant de se tourner une dernière fois vers Shura et Kiyo :


- Au fait, je crois que vous vous êtes fait de nouveaux copains. Quelle chance que vous ayez de quoi leur donner à manger !


Et en effet, trois Rabbitz venaient flairer du coté de Shura et Kiyo, respectivement à la recherche d'une clochette et de quoi grignoter... Le chasseur de primes fit un clin d’œil à Kiyo et se retourna vers Jim d'un air espiègle, avant de lancer :


- Aller ! On a du pain sur la planche, Jim.
- Clairement. La poursuite ne va pas être aisée et...
- Hein ? Ah ! Oui. La poursuite. Belle poursuite. Non je te parlais de mon manteau... c'est toujours le King Bull qui l'a.
- Démerde-toi, lâcha son comparse en recrachant sa fumée de cigarette.


John mima une soudaine douleur au cœur devant ce coup en traître. Mais, comme un coup de chance n'arrivait jamais seul pour ce duo inséparable, la terre se mit à trembler de nouveau et, à quelques dizaines de mètres, John vit le taureau courir sur la plaine... son manteau toujours accroché sur la corne droite ! Ni une ni deux il se lança à sa poursuite en hurlant, sous le regard consterné de Jim. Le plus sensé des deux s'approcha de Nagisa avant de lancer :


- Merci de nous accueillir sur votre navire... cet idiot a fait couler le notre pour une entrée en scène avec panache.


Après un bref instant, Jim se racla la gorge et reprit :


- Mais je suis sur que ça se passera bien.


Sur un ultime signe de la main aux membres de l'Alliance Rose, les deux chasseurs de primes s'en allèrent, fort d'un nouveau moyen de transport... Et d'un manteau retrouvé.




Bagger Alteinstein - Gewutz Fritz - Loren Robrecht



Le Colonel Alteinstein passa la longue vue à sa seconde d'un air fermé. Le vieil homme était un vétéran des combats en haute mer, ingénieux tacticien naval et fine lame, malgré son âge avancé le prénommé « Bagger » savait rabattre le caquet de plus d'un criminel sur les Blues aussi bien que sur la première partie de Grand Line. La jeune femme à ses cotés attrapa l'instrument avec application, afin que ses doigts frôlent ceux de son aîné. La plus jeune frissonna un bref instant, juste avant que le plus haut gradé ne la reprenne :


- Je ne suis pas intéressé, n'insiste pas.


Néanmoins, le ton langoureux avec lequel il semblait rejeter la pauvre demoiselle rougissante ne collait pas avec ses dures paroles. La commandante à ses cotés détourna le regard avant de fixer, un sourire un coin, la longue devant son oeil. Son air guilleret disparut tout à coup lorsqu'elle aperçut la même chose que son supérieur : des ennuis. Loren semblait néanmoins perplexe, ayant un peu de mal à démêler tout ce qu'elle découvrait :


- La nouvelle capitaine corsaire semble avoir été faite... prisonnière ? À moins qu'elle ne se rende volontairement sur ce navire ? Je ne comprends pas bien la situation, colonel.


Mais ce fut une tierce personne qui répondit.


- C'est pourtant simple ! Par mes aïeux tu vas céder oui... C'est une méthode de chantage comme une autre ! Scrogneneu de... L'appel qu'on a intercepté tout à l'heure faisait référence à un otage non ? C'est formidable les conversations que ces petits Den Den Mushis noirs peuvent surprendre ! Bocal de mes...
- Deux secondes, lieutenant Fritz ! l'interrompit soudain la jeune femme. Vous voudriez dire que la capitaine corsaire est la cible d'un odieux chantage ?
- Certainement ! Je pourrais vous l'expliquer mais... mais...


Ici le jeune lieutenant fondit en sanglots, son bocal à cornichons dans les mains, tant et si bien que le colonel soupira et dévissa le couvercle sur lequel le freluquet s'acharnait depuis tout à l'heure d'un simple tour de main. L'ancêtre en sortit un cornichon et le tendit à son subordonné, avant de refermer par réflexe le bocal. Les larmes montèrent aux yeux du lieutenant devant se spectacle déchirant, mais il fit face à l'adversité et se consola en croquant dans son délice acidulé.


- Bref, coupa court le plus âgé des trois gradés. Ça m'a tout l'air d'être un crime dans ma zone de juridiction. Arrêtez vos singeries deux minutes et réveillez les troupes : on les prend en chasse à partir de ... Je t'ai dit que j'étais pas intéressé, Loren.
- Pardon, colonel...


La jeune femme écarta précipitamment ses doigts de l'armure rutilante de son supérieur, avant de soupirer ostensiblement. Bagger soupira à son tour, mais de dépit , avant de se racler la gorge. Puis, il tonna d'une voix sans appel :


- ON SE BOUGE, BANDE DE TIRE-AUX-FLANCS ! ON PASSE EN MANŒUVRES DE POURSUITE ! EXÉCUTION !


Au milieu de tout ce remue-ménage, une petite voix se plaignait aussi fort qu'elle le pouvait, tentant d'attirer l'attention pour qu'on lui ouvre à nouveau son bocal de cornichons... Peu à peu, deux des trois navires marines mirent le cap plus au Nord, afin de rattraper le navire Décima qui ne saurait tarder à mettre les voiles. Le dernier bâtiment fut envoyé plus au Sud, afin de récupérer les éventuels survivants et les épauler, mais aussi boucler les prisonniers... avant de se laisser tenter par la traque à son tour !

Une aventure venait de se terminer pour l'Alliance Rose, mais l'Aventure ne faisait que commencer !



Ordre de passage: Sairento - Kururu - Kiyo - Shura
Délai : 72h par rapport au post précédent.
Un délai supplémentaire de 24h vous est autorisé une fois, si vous prévenez sur le topic dédié à cet effet. Vous êtes également libres d'échanger vos tours si vous le souhaitez, en prévenant également sur le topic.
PJ qui ont utilisé leur délai : Dante – Shura - Sairento.


Résumé :
Event terminé ! Bravo à tous pour vos participations respectives, toutes les récompenses seront annoncées plus tard. Les seules disponibles pour le moment sont 3 Rabbitz qui se sont liés à Shura et Kiyo.

Vous êtes libres de décrire une dernière fois vos actions pour expliquer comment vous quittez l'ile et ce que vous comptez faire.

Ne lancez aucun présent à la suite de l'event, le staff s'occupe de vous Smile.


Sairento / Kururu > Je vous laisse gérer de nouveau la fin de votre altercation.

Kiyo / Shura > Les Flowers Pirates et les Chasseurs de primes vont faire bateau commun le temps de la prochaine aventure. Les premiers veulent vous porter assistance et retrouver Kururu. John et Jim semblent vouloir également discuter avec Kururu mais ne vous en révéleront pas la raison.

Rendez-vous très bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 225
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/50  (28/50)
Expériences:
19/200  (19/200)
Berrys: 236.370.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Jeu 22 Juin - 1:57


Fin de Mission!


Miro Kuron

Miro pencha légèrement la tête d'un air curieux en voyant la main de la jeune femme dont il n'avait pas détourné les yeux depuis leur départ se leva en direction de la selle du lapin, semblant chercher quelque chose à tâtons. Un sourire apparu alors sur le visage du bretteur tandis que sa lame venait se positionner juste au dessus du membre aventureux de sa prisonnière. Il ferma les yeux un court instant, de manière presque imperceptible, visualisant la manière dont il libérait d'un coup sec cette main du long bras de chair qui la retenait. Il jubila intérieurement en visualisant le sang s'échapper subitement de la blessure, songeant d'ores et déjà à la manière dont il allait rattraper cette main afin de la présenter à son ancienne propriétaire et lui offrir pour qu'elle ne l'oublie jamais. Il n'était pas si cruel après tout, il aurait pu simplement la laisser tomber au sol pour qu'elle ne soit jamais retrouvée! Se reconcentrant finalement sur son otage qui semblait vouloir tenter quelque chose pour mettre à mal leur trajet et potentiellement mettre un terme à sa captivité il esquissa une légère grimace. Ils l'avaient pourtant prévenu de ce qu'il se passerait si elle tentait quoi que ce soit, mais peut-être que son nouveau geôlier n'avait pas sur elle la même emprise que le précédent. Soit! Il allait lui donner un dernier avertissement, et à l'image de l'assassin il ferait en sorte que celui-ci soit suffisamment imagé pour bien marquer la jeune inconnue.

Il décala sa lame toujours placée juste au dessus de la main de sa proie de quelques centimètres, tranchant alors d'un coup sec le bout de cuir qu'elle venait de ramener vers elle, juste avant qu'elle ne tire sur celui-ci de toutes ses forces. La scène qui s'en suivit ou la pauvre ingénue se retrouva prit dans l'élan de sa force sans pour autant pouvoir réellement partir à la renverse du fait de ses liens eut le mérite de faire sourire à nouveau Miro. Il ne savait pas qui était cette personne mais elle aurait fait un bon clown! Néanmoins il n'en oublia point qu'elle venait de désobéir à leurs ordres et avait tenté de le mettre en difficulté. Plaçant sa lame sous l'une des cordes tendues qui semblait retenir l'imprudente il se laissa glisser à son niveau, sa main lui permettant de demeurer accroché aux lapins qui poursuivaient leurs courses. Dévoilant alors son visage à celle qui devait encore se demander ce qu'il venait de se passer il prononça simplement quelques mots d'un air innocent :

Tu as grillé un joker. Attention le sol est bien plus dur que moi!

Sur ces paroles il trancha la corde sous laquelle il avait placé sa lame, ce qui aurait pour effet immédiat de provoquer la descente brutale de la jeune femme qui ne verrait désormais son visage plus qu'à une dizaine de centimètres du sol.





Il ne restait désormais plus qu'une corde la tenant en place sur le lapin, mais encore deux qui lui permettraient de se faire trainer derrière les lapins si elle jouait encore les héroïnes. Se redressant finalement pour se repositionner sur son lapin il jeta un rapide coup d'œil vers l'avant de leur folle chevauchée pour constater avec satisfaction qu'ils n'étaient plus qu'à une vingtaine de secondes du bateau. Se reconcentrant rapidement sur sa captive il laissa ses yeux dériver et se fixer par intermittence sur les pieds de celle-ci dépassant désormais du dos de sa monture. Très bien il n'avait pas pu lui couper la main, mais un pied ça n'était pas pareil n'est-ce pas? Un petit cri aigu échappa de sa bouche tandis qu'il pesait le pour et le contre de la mutilation, se retenant de venir soulager la pauvre dame de son membre. Il fut finalement tiré de son dilemme par le rythme de leurs montures qui baissa subitement, aussitôt il se tendit un peu plus et descendit de son animal, montant sur le navire en marchant aux côtés de sa prisonnière en lui coupant toute voie de fuite potentielle. De toute manière maintenant qu'ils seraient sur le navire elle serait entourée d'ennemis, le moindre de ses mouvements serait épié et elle ne ferait probablement pas deux pas sans être arrêtée. Immobilisant les lapins sur le pont il entreprit de défaire les liens de la jeune fille, son bras toujours prêt à saisir sa lame si elle tentait quoi que ce soit, avec un peu de chance il aurait une raison valable de lui couper quelque chose et aurait plein de témoins pour légitimiser son acte.


Sairento était resté impassible dans un premier temps, presque déçu que tout se déroule comme prévu. Néanmoins même s'il demeurait confiant il resta sur ses gardes au moment où la femme aux cheveux roses passa à côté de lui sur le dos de son lapin, ne s'attardant aucunement sur la pique qu'elle lui envoya, déjà reparti dans sa bulle de silence. Il sauta sur le dos de son volatile qui s'élança aussitôt dans les airs, se retrouvant malmenés un instant avant de profiter des forts courants d'airs créés par la montagne pour prendre de la vitesse et descendre en piqué pour dépasser rapidement la capitaine corsaire obligé de suivre l'étroit chemin de chèvre longeant la montagne. Faisant un dernier tour d'horizon du regard tandis que la flotte aperçue un peu plus tôt disparaissait derrière le sommet venteux il tenta d'évaluer de loin les mouvements des minuscules points qu'il distinguait vaguement au sol. Il n'était pas dupe et savait pertinemment que ceux-ci ne les lâcheraient pas avant d'avoir récupérés leurs amis, une telle faiblesse le dégoutait profondément mais il n'allait pas s'en plaindre, sans cela la mission du jour aurait été un échec cuisant. Semblant avoir suffisamment estimé les délais dont ils disposaient par rapport aux autres groupes dès leur départ de l'île il se reconcentra finalement sur le navire qui se présentait déjà devant lui. La descente avait été plus rapide que la montée, moins fatigante pour sa monture surtout! Sautant sur le pont tandis que l'oiseau passait à peine un mètre au dessus il effectua une roulade pour se réceptionner tandis que son animal allait se positionner un peu plus haut sur le mat, il valait mieux qu'il profite du temps de repos dont il disposait car il serait certainement rapidement sollicité de nouveau.

Se redressant avec aisance il se dirigea d'un pas décidé vers son apprenti, croisant rapidement le regard d'Aroh qui semblait avoir subi une blessure. Si même le combattant avait été mis en déroute il allait falloir qu'il pose quelques questions au Perroquet au masque la prochaine fois qu'il le verrait. Au moins Konan avait une véritable puissance et une stratégie rodée, l'épisode Decima du jour était plus proche du fiasco total que du plan ordonné. Parvenant finalement au niveau de Miro il ne lui jeta même pas un regard, présentant son sourire si particulier à la jeune femme aux mains toujours liées avant d'enrouler de nouveau son bras autour d'elle. Se retrouvant aussitôt dans une position proche de celle qu'il avait tenu face au Dragon, le vide sous leur pied en moins.






Plaçant rapidement un couteau sous la gorge de celle qui devenait de nouveau qu'un simple objet entre ses mains il la força à avancer pour s'approcher de l'entrée du pont tandis que sa bouche s'avançait légèrement proche de son oreille, sa voix si emprunte de sous-entendus murmurant alors :

Je t'ai manqué?!

Aucune réponse n'était attendue, et pour éviter toute interférence à l'arrivée de la capitaine corsaire la Main Silencieuse pris la peine de former une nouvelle sphère de silence autour de la tête de sa captive. Comme si son kidnapping n'était pas suffisant il venait de couper celle-ci du monde encore un peu plus. En réalité il savourait également la possibilité de laisser sa proie dans le doute et l'incompréhension totale, déjà Kokoro apparaissait sur la berge, se rapprochant rapidement de l'embarcation qui n'attendait désormais plus qu'elle. Il voyait déjà l'espoir soudain qui allait s'emparer de la jeune femme lorsqu'elle apercevrait le visage de sa capitaine, et savourait d'autant plus la surprise et la peur qu'il sentirait naître dans sa tête lorsque celle qu'elle admirait tant se présenterait menottée et capturée sur le navire. Laissant passer quelques secondes de silence Sairento attendit que la pirate aux cheveux roses ne soit plus qu'à quelques mètres d'eux pour relancer leur précédente conversation :

Comme promis encore en un seul morceau! Ce soldat va s'assurer que tes menottes sont bien enclenchées! Tu pourras alors monter sur le navire.

Il avait désigné d'un mouvement de menton un soldat lambda qui s'avançait déjà à la rencontre de la capitaine corsaire, coupant l'accès direct au bateau alors que ses collègues s'affairaient à ôter les amarres et préparer leur départ. Il connaissait toutes les combines lorsqu'on se faisait capturer, les ayant toutes faites, mais ne serait réellement satisfait que s'il pouvait voir le sang commencer à couler tellement les bracelets de fer serraient les bras de leur porteur. Il savait que ça ne serait pas le cas mais il préférait avoir ne serait-ce qu'une demi-seconde de temps de réaction possible en cas d'action tentée par la jeune femme lors de son transfert. Il cru bon de lui lancer un dernier avertissement avant qu'elle ne pose les pieds sur le navire :

Je sais que tu es rapide! Mais considère bien ta vitesse par rapport à celle de ma lame sur sa gorge avant de tenter quoi que ce soit de stupide.





Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokoro Kururu
Shishi des Blues
avatar
Messages : 939
Race : Humaine
Équipage : L'Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
33/75  (33/75)
Expériences:
182/250  (182/250)
Berrys: 23.245.001 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Sam 24 Juin - 14:42




Plus jamais Livi ne tenterait une action pareille… Ou alors pas avant un très long moment si cette action vient de son propre chez. Voyant que Kururu n’arrivait pas, la princesse avait voulu jouer les rebelles… Et cela aurait pu fonctionner dans son royaume, avec des ravisseurs qui connaissaient son rang et qui connaissait sa valeur. Ce qui n’était absolument pas le cas ici. Cet homme n’avait pas la moindre idée de ses origines. Et au fond, c’est ce qu’elle avait toujours souhaité. La princesse avait tout laissé derrière pour vivre de grandes aventures comme n’importe qui. Sauf qu’elle n’était pas une personne lambda. Elle se sentait faible et inutile. De plus, elle avait naïvement pensé qu’un psychopathe comme l’autre blond, il n’y en avait pas tant que ça…. Personne ne peut imaginer à quel point elle se fourvoyait.

Résultat de la manœuvre, Livi avait failli perdre sa main. Heureusement, son corps restait intact. Cet homme avait peut-être un peu plus de raison que l’autre ? Dans tous les cas, elle venait de perdre un Joker. C’était rassurant de savoir qu’elle en avait un jour possédé un. Mais c’était un peu triste de penser ne plus en avoir. Malheureusement, la princesse avait bougé. Pour l’instant, elle n’avait subi aucun dommage corporel contrairement à son mental. Sa stupide pensée lui permit de comprendre un élément important. Si un criminel possédait des complices, ces derniers seraient à peu près du même acabit… Bon celui-ci était probablement un peu moins cruel. Pourtant il restait tout aussi tordu. La seule action que la demoiselle tenta après cet échec cuisant était totalement inoffensive. Pendant tout le trajet, elle s’accrocha à l’unique corde qui l’empêchait de tomber et de massacré son visage sur le sol. Par contre, elle ne pouvait rien faire pour sa belle chevelure.

En arrivant, ses longs cheveux dorés avaient perdu une partie de leur éclat à cause de la poussière accumulée. Livi avait tellement hâte que tout se termine pour prendre un bon bain. Ce moment détend ne semblait pas prévu au programme. L’homme de main arriva enfin pour la détacher de son lapin. Mais c’était pour mieux l’entrainer sur un navire inconnu. Son pseudo gardien ne lui laissait aucun semblant d’ouverture. Et de toute manière, après l’épisode du lapin, la princesse ne se sentait plus capable d’une action héroïque. Se taire et aller exactement à l’endroit indiqué restaient ses seules possibilités d’action. Surtout que maintenant, une foule d’inconnu était présente sur le pont. Digne de son rang, la noblesse fit de son mieux pour se composer une attitude fière et sur d’elle.

Ce qui disparut totalement à l’arrivée du blondinet. Son ravisseur principal s’avança directement vers elle. Son sourire lui faisait froid dans le dos. La seconde d’après, l’homme l’attrapa par la taille pour la garder contre lui. Cette position rappela de très mauvais souvenir à Livi. La dernière fois que le duo s’était retrouver aussi proche, la demoiselle avait plusieurs mettre de vide sous ses pieds. Cette proximité eut pour effet de crisper la jeune fille encore plus. Puis, elle se retrouva obligée d’avancer tout en restant beaucoup trop proche à son gout du kidnappeur. A cet instant précis, elle aurait préféré continuer sa balade à dos de lapin, même si son visage était à deux centimètres du sol. La captive essayait autant que possible de ne pas croiser son regard. Elle en avait peur. La princesse se ferma un peu plus sur elle et un léger tremblement la parcourra quand il lui susurra à l’oreille une question.

Il ne pensait pas sincèrement qu’il avait manqué à Livi ? Elle tout ce qu’elle souhaitait était de partir loin de ce type pour ne plus jamais le revoir de toute son existence. S’il attendait une réponse, l’homme n’en reçu pas. Soudain, la jeune fille aperçu au loin une couleur qu’elle adorait. Une silhouette rose se rapprocha à toute vitesse de sa position. Elle reconnaitrait entre mille sa capitaine. Un élan d’espoir passa dans son esprit.

-Kururuuuuuu

Livi venait d’appeler la rose de toutes ses forces. Pourtant une chose étrange se produisit. Aucun son ne sortait de ses lèvres. Elle-même ne se s’entendait pas alors qu’elle hurlait après la cheffe de l’Alliance Rose. Un sentiment de panique s’empara à nouveau d’elle. La captive s’agita intérieurement sous la panique. Elle savait qu’elle ne devait pas bouger d’un seul millimètre de trop. Elle n’était pas stupide. La sensation froide sur sa gorge depuis l’arrivée du blond ne pouvait être qu’un couteau. Son visage fini par se décomposé quand elle aperçut un autre sbire resserrer plus fort des menottes aux poignets de Kururu. La princesse se sentait terriblement coupable et désespérée. A cause d’elle, sa capitaine était à la merci de ses ennemis.

De son côté, la corsaire avait fait le chemin jusqu’au navire ennemi dans un temps records. Elle avait rapidement coupé la conversation téléphonique, surtout que dans l’empressement, elle n’avait pas eu le temps de la sécuriser. Elle faisait confiance à ses amis pour la suite. Résultat, elle arriva moins d’une minute après l’ancien naufragé. Il envoya rapidement u sbire resserré ses menottes. Il ne le fit pas énormément, car même s’il restait pas mal d’espace, Kururu avait bel et bien enclenché les menottes. La cuisinière ne fit rien pour énerver le ravisseur. Elle avait repérer Livi bien avant que le blond ne la lui indique. Et son amie n’était pas dans une situation enviable et elle était terrorisée. N’importe qui pourrait aisément le deviner, c’était marque sur chaque centimètre de sa peau. Etrangement, la princesse essayait de lui dire quelque chose, mais aucun son ne parvenait jusqu’à elle.

Finalement, Kururu monta enfin sur le navire ennemi. Elle ne savait pas si Livi l’entendra, alors, elle se contenta de lui sourire de manière rassurante. Et cela fonctionna plus ou moins. La princesse se détendit n peu plus en voyant sa capitaine dans son état habituel malgré la situation. Puis elle reporta son regard sur le blond qui la maintenait prisonnière.

- Comme promis, je suis là. J’aimerais récupérer ce qui m’appartient. Et voir ton roi qu’on en finisse avec cette histoire.

Pour illustré ce qu’elle voulait, Kururu tendit ses mains vers Livi pour que le blond la lui envoi. De toute manière, elle ne pouvait pas faire grand-chose à l’heure actuelle. Alors, la capitaine était pressée d’en finir. Surtout que son amie n’avait rien avoir avec tout ça.





Livi subit et suis.

Kururu arrive et réclame Livi.

Globalement, Joe et l'équipage suivent les autres, je ferai un petit truc à la fin pour eux.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Shura Tatsuki

avatar
Messages : 76
Race : Humain
Équipage : Alliance Rose

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
8/120  (8/120)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Lun 26 Juin - 19:46

Pursuit

Tour à tour, chacun donna sa réponse à mes propositions. Le premier à réagir fut Yoki, qui me demanda s’il y avait un médecin dans l’équipage, avant d’accepter directement, sans hésitation. Je ne connaissais pas bien ce petit gars, ayant été séparé de lui à partir du moment où la chasse au trésor s’était métamorphosée en baston générale, mais il avait du cran et je respectais sa pugnacité. Je lui indiquais donc la direction du navire d’un geste de la main.

Bienvenue à bord dans ce cas. On t’accueillera à la manière de l’Alliance Rose une fois au complet, mais considères que tu es déjà des nôtres. Pour le moment, va sur le navire avec Joe et préparez le pour un départ immédiat. Ensuite, tu pourras aller te reposer et te faire soigner à l’infirmerie de bord. Je vous rejoint tout de suite.

C’était peut-être moins personnel pour les Flowers Pirates, mais ils acqiescèrent néanmoins avec enthousiasme, avant que leur capitaine n’éclate en larmes à son tour, et que la musicienne à qui j’en devais une reprenne la parole. Ils allaient nous aider, mais en faisant le tour de l’île au cas où les navires signalés par Kururu seraient en embuscade. J’étais d’accord avec eux, il ne fallait pas perdre de temps. Puis, je me rappelai d’un détail et grimaçai. Le changement de statut de la jeune femme aux cheveux roses pourrait certes nous aider dans le futur, mais là, il risquait aussi de se prouver problématique.

Merci encore, et bonne idée. Mais faites gaffe quand même. Techniquement, comme Kururu est désormais une des Sishibukai, elle devrait vous pourchasser. Je sais qu’elle ne le fera pas, et nous non plus, car on vous en doit plusieurs mais si jamais ces navires sont de la Marine, on pourra pas vous aider ou ça la mettra encore plus en danger. Mieux vaut les distancer que de se battre.

Lark John fut le suivant à parler et après un grand sourire qui pouvait se montrer rassurant ou inquiétant quand on connaissait le bonhomme, il affirma devoir parler à notre capitaine, et donc accepter mon offre et nous aider, au moins jusqu’à ce qu’on la retrouve, ce qui me suffisait. Par contre, sa déclaration de naviguer avec l’autre équipage ne fit pas que des heureux parmi ceux-ci. Après tout, il gagnait sa croûte en livrant des gens comme eux morts ou vifs à qui payait. Mais tant qu’il arrivait à se retenir durant le voyage...
Le fameux chasseur signala ensuite qu’on avait visiblement de nouveaux compagnons. En effet, trois des Rabbitz qui nous avaient aidé à rattraper le taureau géant avant que tout ne déraille, s’étaient rapprochés amicalement, comme amadoués. Celui tout proche de moi poussait de son museau la poche où se trouvait la cloche obtenue durant les épreuves, et je la sortis pour lui placer autour du cou, tel un collier, en raisonnant avec le chasseur de primes.

Parfait, je suis sûr qu’elle t’écoutera une fois tout cela réglé. Par contre, évite de capturer tes compagnons de voyage ou d’accidentellement couler leur navire. Ça passe mal pour une alliance, même temporaire...

Je savais pertinamment que John était bien plus fort que moi et capable de me faire avaler mes dents à coups de tatane dans le vaisselier si je lui déplaisais. Mais cela n’allait pas m’empêcher de parler franchement. Heureusement, cela ne semblait pas être son style.

Je partis ensuite en direction du Tsukimi, non sans avoir donner à nos alliés le moyen de nous joindre par den den mushi si l’on venait à être séparés lors de cette poursuite. Mon nouveau compagnon me suivit jusque là sans la moindre difficulté. À ma grande surprise, et à l’encore plus grande satisfaction de Joe qui se tenait juste à côté de lui, comme hésitante à aller plus loin, notre volcan de compagnie se tenait assis sur le pont, adossé au bastingage. Il semblait exténué, mais à part cela, pas trop blessé. Pour ma part, les effets apaisants de la musique de Kisumi commençaient à disparaître, et la douleur à revenir, mais pas question de me reposer tant que le navire ne serait pas sur la bonne trajectoire.

Content de te voir entier, Dante. Mais la pause sera pour plus tard, on a des camarades à retrouver !

Avec le reste de l’équipage, ou du moins ceux encore en état, les amarres furent rapidement larguées et les voiles mises au vent afin de se mettre en route. Conformément aux conseils de Kururu, nous réussîmes à éviter la flottille en approche, de la Marine comme prdit, et nous lancèrent à la poursuite de ces maudits Decimas et de la chien d’attaque avant qu’il ne soir trop tard. Et avec le survivant des Oudinis anésthésié et ligoté à fond de calle, avec un ou deux membre pour le surveiller, on avait possiblement une bonne source d’informations si jamais on était semés. Appuyé sur le gouvernail, les dents serrées pour masquer ma douleur, je fis une promesse.

Livi, Kururu, on va se revoir rapidement...



Shura dialogue rapidement avec tous les autres et passe la cloche au Rabbitz avant de se mettre en route vers le navire avec les autres et de partir à la poursuite des Décimas pour secourir Livi et Kururu. Le cadet Oudini est prisonnier, surveillé, et toujours endormi par l'effet secondaire du bonbon de Kururu. Il servira de sources d'information si nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
Kiyo Yoki
Pirate
avatar
Messages : 39
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
12/75  (12/75)
Expériences:
0/80  (0/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Gambit Décima [Event - South Blue 1]   Jeu 29 Juin - 10:34




Le navigateur avait l’air d’hésiter avant de répondre à Yoki. Après un petit blanc, il lui répondit.

« Bienvenue à bord dans ce cas. On t’accueillera à la manière de l’Alliance Rose une fois au complet, mais considères que tu es déjà des nôtres. Pour le moment, va sur le navire avec Joe et préparez le pour un départ immédiat. Ensuite, tu pourras aller te reposer et te faire soigner à l’infirmerie de bord. Je vous rejoins tout de suite. »


Le binoclard fit un signe de tête signifiant à la fois « merci » et « compris » avant de se relever difficilement. Le mal était de plus en plus présent et limitait sa capacité physique. A peine remis sur ses deux jambes, il eut un flash blanc avant de perdre quelque peu l’équilibre. Entre sa blessure et la fatigue du combat, il s’activa pour exécuter les ordres du zoan. Avant de se mettre en route, le gecko jeta un dernier coup d’œil sur la plaine afin de d’être certain de ne rien oublier.

Alors qu’il observait au loin, il senti quelque chose le pousser dans le dos. Lorsqu’il se retourna, il se retrouva nez à nez avec un des Rabbitz ce qui le fit sursauter. Se trouvant bête d’avoir eu peur d’un telle peluche, l’archéologue rougit et se racla la gorge. La bête reniflait partout et finit même par mettre son museau dans la sacoche du jeune homme aux cheveux vert. Lorsqu’elle en sorti la tête, son museau était décoré du trèfle a 4 feuille que le chasseur de prime avait donné au nouveau pirate quelques minutes plus tôt. Ne désirant pas se séparer de ce présent, Yoki approcha sa main délicatement de la bête afin de le récupérer.

« Tu as l’air d’avoir faim. On va te trouver de quoi manger. »Dit Yoki a la monture.


Il s’approcha ensuite de son dos afin de la monter. Celle-ci ne se débattait pas et laissa l’épéiste faire. Une fois Bien placé, il lança

« Allez, en route pour le bateau, Je te suit Joe »


Sa phrase fut ponctuée par un énorme gargouillement. Sous son allure squelettique, le binoclard avait une bonne fourchette. Et après de longues heures passées sans manger, son estomac estimait qu’il était temps de se manifester.

Une fois sur le bateau, Le gecko descendit du Rabbitz et lui donna une petite feuille de salade afin de le sustenter. Un peu plus loin sur le pont se un individu a la chevelure dorée était adossé au rebord l’air extenué. Il s’agissait de Dante, qui avait apparemment put se débarrasser de son adversaire.

Une fois le reste de l’équipage présent, l’alliance rose parti en chasse du navire décima.



Revenir en haut Aller en bas
 

Gambit Décima [Event - South Blue 1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» Gambit Décima [Event - South Blue 1]
» [South Blue - Ile du Karaté] Les petites drogues du requin
» [Fiche d'île] QG de la Marine de South Blue
» La traque est ouverte. [Event - South Blue 2]
» [Fiche d'île] Royaume de Bliss

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue-