Partagez | 
 

 [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Ven 23 Sep - 1:22




L'enfer sur Terre !


Spoiler:
 

 Je dérivais. Péniblement mais surement. Je n'avais aucune idée de la destination vers laquelle je me dirigeais. A vrais dire je ne voulais en aucun cas le savoir. Je ne voulais plus vivre sur cette terre amplis de désolation. Le cyclone qui ravager mon cœur et mon âme ne cesser de me tourmentais. Je ne voulais et ne pouvais faire machine arrière. Ma belle s'en était allais tel un ange rappeler auprès de son créateur.

Je me retrouvais esseulé, appuyais contre cette foutu rambarde a descendre machinalement une bouteille de whisky et a fumer clope sur clope. Le regard perdu dans l'horizon a me demandais quand j'allais enfin sortir de ce cauchemars. Malheureusement tout cela n'en était pas un, je me trouvais belle et bien dans cette dur réalité. Je ne voulais pas ouvrir les yeux sur ce qui pouvais m'entourais, certes j'avais eux un sursaut d'émotivité lorsqu'avec ce coquet l'on avait quitter Ironfall, mais je ne me sentais plus cette envie de combattre.

Je n'hésitais qu'entre deux choses pour le moment. Sauter par dessus la rambarde pour rejoindre ce maudit roi des mers ou vivre et endurer ce fardeau éternellement. Je ne pouvais vivre sans elle et la vengeance que j'avais exécuter a l'encontre de son meurtrier de père n'avais pas apaisé pour le moins du monde mes pesant remord a l'encontre de ma belle. Je ne faisait qu'observait cette maudite scène encore et encore. Je la voyait a nouveau se parer du rouge vivace qu'avait était sa vie. Plongeant son teint rosé dans la plus pale des glaces. Je la voyait a nouveau s'en allait m'abandonnant avec ses rêve inavoué et ses désir d'évasion de ce monde délirant. Je me sentais comme perdu au bord de cette rambarde.

Je pris alors du courage, buvant un autre verre je grimpais sur la rambarde, adressant mes adieux a un inconnu que je ne reconnaissais pas a cause de l'alcool, les larme coulant a flot intarissable le long de mes joues. Je pris alors mon envole profitant de cette instant de certitude, tout me semblait clair je ne pouvais que vivre a ses cotés et tout cela ne pouvais se passer sans ma propres mort.




Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Sam 24 Sep - 11:40

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre


Oh hé matelot, c'est la dérive complètement. Akira dormait dérivant encore et toujours. C'est là une bonne chose, il allait faire une belle rencontre grâce à cette dérive. Non il n'est pas une formule mathématique que l'on dérive, il est simplement sur son bateau sans chercher à aller à un endroit précis. De toute façon, il ne pourrait pas avec son orientation de merde. Il ne savait pas voguer comme il fallait, il savait juste casser et pêcher comme il fallait. Au moins il ne manquait pas de nourriture, il en avait des poissons sous la main dans ce vaste océan. Mais pour les manger c'est un peu plus compliqué, car sa barque pourrait prendre feu s'il en allume un.

Il ouvrit les yeux parce qu'il entendait du bruit. Il avait un sommeil léger en fin de sommeil et c'était le cas. Il devait de toute façon se réveiller bientôt puisqu'il était bientôt l'heure de manger. Il commençait à avoir faim et les poissons crus, il commençait à en avoir marre. Il faut qu'il trouve un endroit pour manger, mais dans cet océan il n'y avait rien pour le moment...À si au loin il y avait un bateau et c'est de là-bas qu'il y avait du bruit. Fin au loin, c'était à deux minutes de rames de là où il se trouvait. Il allait sans doute aller voir ce qu'il se passait puisqu'il entendait des voix. C'était comme-ci les personnes ne voulait pas qu'une autre saute par-dessus bord.

Il regardait donc le bateau. Il voyait un homme sauter. Il ne savait pas pourquoi il faisait ça. De loin, il avait l'impression de connaître cette personne. Sans plus attendre, il prit les rames dans ses mains et se mit à ramer le plus vite qu'il pouvait. Arrivant rapidement à côté du navire, l'homme ne remontait pas. Le cornu n'attendit pas, il plongea dans l'eau. Il resta environ trente secondes dans l'eau avant de ressortir sa tête et celle de cet homme qui avait tenté de se suicider. Il ne devait pas mourir ! Il fallait qu'il reste en vie ! Il avait d'autres choses à voir des choses que le cornu lui avait promises ! Il l'avait reconnu en le sortant de l'eau, c'était Raki. Il ne devait pas mourir maintenant, il empestait l'alcool, c'est peut-être pour ça qu'il était tombé à cause l'alcool. Plusieurs minutes plus tard les personnes sur le navire ont remonté Akira et Raki.

Les hommes essayaient de le réanimer, il avait dû boire la tasse une connerie du genre. Il était inconscient. Cela faisait de la peine à Akira, lui qui l'avait rencontré sur Gaimon qui semblait joyeux même s'il avait vécu un moment difficile avant, et voilà qu'il voulait mourir. Akira ne savait pas pourquoi il avait fait ça. Mais son ami allait lui dire à son réveil. Le cornu s'approcha de lui les larmes aux yeux et coulant sur ses joues. Il colla une belle claque sur la joue du musicien pour le faire se réveiller. Ce n'était pas une claque douce, c'était une vraie claque qui avait résonnée. Il allait garder une petite marque rouge pendant une dizaine de minutes mais après elle s'estompera.

"Tu vas te réveiller sale musicien de merde!!!!!!!!!! T'as pas le droit de quitter ce monde maintenant !!!!!!!"

Il pleurait en disant ça, il espérait qu'une seule chose c'était que Raki se réveille et qu'il prenne conscience que des personnes tiennent à lui et qu'il ne devrait pas tenter de se suicider car ça ferait de la peine à plusieurs personnes et surtout Akira en premier. Surtout parce qu'il n'avait toujours pas créé le paradis dans lequel Raki viendra vivre pour ne plus être dans l'enfer de ce monde.
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Dim 25 Sep - 2:24




Désespoir !

Mon envole ne dura que quelque seconde, je me sentais alors libre de tout enfin apaisait quand a mes choix et a ce qui m'étais arrivais. Je sentais ce doux sentiment de paix que je n'avais trouvais qu’auprès de ma tendre. Mais ce vol ne dura qu'un instant très court, rapidement je me retrouvais submerger comme je le souhaiter par les flots. Me laissant couler j'expulsais volontairement le peu d'air qu'il me resté espérant dans un sens couler plus vite mais également me rapprochais plus rapidement de celle qui m'avais quittais. Je me laissais portait par la tendre berceuse des flots. Pour enfin finir par perdre conscience l’espoir que je chérissais se réalisais. J'allais enfin pouvoir vivre éternellement a ses coté.

Mais malheureusement tout ne se passa pas comme prévu. Certes je resté plonger dans cet état d'inconscience et d’inconsistance profonde tandis que l'on me sortais de l'eau et que l'on tentait de me réanimer. Je ne réagissais aucunement a tout ces stimuler hormis un seul. Le son d'une voix que je connaissais. Elle me paraissait si familière et a la fois si lointaine. Je ressentis ce coup désespéré claquer contre ma joue. ressentant la douleur venir au fur et a mesure. Je ne voulais pas revenir mais une partie de mon être et mon corps en décidèrent autrement.

J'ouvrais les yeux sur le ciel étoilé qui se trouvais au dessus du navire. Crachant et vomissant l'eau saumâtre que j'avais ingurgiter pendant ma noyade je pris a la suite de ça quelque seconde pour observer ce qui m'entourait. Il y avait quelque matelot mais surtout il était la. Lui ! ce foutu cornu qui m'avait apportait tant d’espoir que je ne pourrais jamais assouvir ! Je reprenais peu a peu des force et finalement j'utilisais le peux de puissance qu'il me resté pour agripper le col humide du diablotin lui adressant un regard amplis de rage et de détresse, je finit enfin par lui dire d'un ton tout aussi mauvais:


" Pourquoi tu m'as sortis de l'eau ? espèce de crétin, abrutis de bas étage retourne a tes animaux et tes esprits...."

La foule commença a s'écarter en voyant que j'allais relativement bien. Je me mis alors a laissais échapper quelque sanglots qui m’empêchèrent de finir ma phrase. Je restais la sur ce pont, avec pour seul réconfort le désespoir qui m'habité. Je me mit a pleurer a chaude larmes. Je lâchais le col du cornu laissant mon bras tomber contre ma cuisse, les sanglot se transformèrent alors en larmes abondante. Je me mit alors a hurler un cris amplis d'impuissance, de rancœur inassouvis et de rage persistante. Je laissais ce flots intarissable couler le long de mes joues. Je finis enfin par dire a cet ami qui m'avais sortie de l'eau, sur un ton amplis de tristesse et de désespoir:

" Tu ne peux pas comprendre, jamais je ne pourrais lui montrer les beauté de ce monde ! A jamais son étreinte tendre et délicate me serra interdite ! Jamais plus je ne pourrais entendre le doux et chantant timbre de sa voix. C'est trop ! je ne peux pas vivre en sachant qu'a aucun moment je ne sentirais son parfum suave ! Pourquoi m'as tu sortis de cette foutu flotte ? Je n'ai plus rien en ce monde, rien tu m'entend ! "

Je rassemblais alors le reste de force que j'avais pour me relevais et titubais vers la rambarde ou j'avais laissé ma bouteille et mes clopes. Je m'adossais a elle et allumant une cigarette puis empoignant la bouteille je continuais a la descendre comme j'avais put le faire avant mon saut.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Dim 25 Sep - 18:57

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre


Le sauvetage de Raki n'allait pas avoir l'effet escompté. On pouvait voir dans ses yeux que ça ne lui plaisait pas du tout. Il aurait sans doute préféré mourir, mais Akira ne voulait pas le voir mourir. En tout cas pas tout de suite. Il pourra mourir qu'après avoir été venu sur le paradis que va créer le cornu. Après cela il pourra mourir de la façon dont il veut. Mais en ce moment, il n'avait pas e droit, il avait fait la promesse au cornu de se retrouver plus fort. Et bien là, il se trouvait plus faible. Akira l'écoutait pendant qu'il lui avait attrapé le col. Il n'allait pas laisser son ami sans rien faire.

"Parce que je ne laisserais pas mon meilleur ami mourir comme ça. Une mort sans honneur n'est pas faite pour toi et tu n'as pas eu le temps de visiter mon paradis que je créerais !"


C'était de simple comme excuse mais ça n'allait sans doute pas plaire au musicien. S'il voulait mourir c'est qu'il avait une grande souffrance en lui. Akira se demandait si sa douce n'était pas morte. Et au vu des pleurs que Raki laissé coulé, le cornu avait bien compris. Sa belle dulcinée était morte. Et il ne pourrait jamais la revoir. Le désespoir de Raki donnait un sentiment d'impuissance, il n'avait rien pu faire. Akira ne pourrait sans doute pas l'aider pour vaincre ce désespoir. Mais il va tout faire pour que ce foutu musicien ne se laisse pas battre par lui. Il faut qu'il reste fort même si ce moment est dur pour lui. Ce n'est qu'une étape dans sa vie. Il y en aura d'autres des étapes, tout le monde peut tomber à n'importe quel moment. Et là, le musicien tombait devant le chasseur ! Et c'était le devoir du chasseur de remettre le musicien sur pied.

Le cornu laissait parler cet homme ampli de tristesse. Il l'écoutait, il savait ce que ça faisait de perdre des êtres chers. Il avait perdu ses parents. Il ne les avait pas vu mourir, mais c'était pareil. Il ne pouvait plus vivre avec. Il ne pourrait jamais les revoir et bien pour Raki c'est la même chose. Et au vu de son discours, les hypothèses d'Akira semblaient bonnes. Il avait perdu sa chérie et ça avait dû lui faire terriblement mal au cœur. Il regardait tout en étant attentif au musicien. Il s'était adossé à la rambarde en buvant sa bouteille et en fumant sa clope. Le cornu était maintenant énerver. Il se soûlait la gueule, une chose à ne pas faire. Il serra les poings et se rapprocha de Raki. Il lui prit la bouteille de force, de toute manière, il n'avait plus de force au vu dans l'état où il se trouve. Il leva la bouteille dans les airs avant de l'exploser au sol. Ça c'était une bonne chose de fait. Il n'allait pas lui enlever sa clope car ça n'avait aucun effet nocif sur le comportement du musicien. Mais Akira était vraiment déçu par cet homme. Il le pensait beaucoup plus fort que ça et non, il passe plus pour un minable. Heureusement qu'il n'y avait personne autour pour voir ce qui allait se passer.

Alors que les larmes coulaient toujours sur le visage de Raki, mais aussi sur celui d'Akira. Car oui il avait de la peine pour son ami. Il leva sa main et mit une seconde claque à cet homme. Il voulait le réveiller, lui faire prendre conscience qu'il ne fallait pas se laisser prendre par le désespoir sinon c'est la fin de tout. Il regardait son ami avec un regard noir.

"Je t'ai sorti de l'eau car je ne veux pas te voir mourir imbécile. Et si je peux comprendre. Ne te crois pas seul dans ce genre de situation. Tu n'es pas le seul à avoir eu des pertes, j'ai perdu ma mère moi. C'est équivalent à la perte de ta copine voir pire. Alors maintenant tu te ressaisis ou je ne te considère plus comme un ami mais comme une mauviette. J'avais vu en toi un homme fort, mais là... Tu me déçois pus qu'autre chose. Les belles choses de ce monde voient les toi pour quand tu retrouveras t'as dulcinée au paradis tu pourras tout lui raconter. La rejoindre maintenant n'en sera qu'un mort pitoyable et sans aucun souvenir que tu pourras lui raconter. Si tu ne fais aucun effort, ne compte plus jamais sur moi !"

Le cornu se demandait si le fumeur avait tout entendu. S'il avait tout compris. Parce que là, Akira n'était pas content de lui. Il pourrait le jeter lui-même par-dessus bord. Il voulait juste que ce foutu musicien se réveille, qu'il se ressaisisse. Qu'il redevienne fort, et aussi vivant qu'il avait pu l'être sur Gaimon. Là on aurait dit un homme mort, qui avait perdu tout envie de vivre, même si c'est le cas. Il n'a pas le droit d'abandonner pas maintenant.

"Ton amour te regarde de là-haut. Ne la déçois pas ! Tu crois qu'elle aimerait te voir de cet état?"

En espérant que ces mots allaient faire réagir l'ami d'Akira. Il fallait, ce genre de phrase fait réagir tout le monde. Mais peut-être qu'il était trop désespéré pour entendre ce que disait le cornu. Et bien nous allons bien voir ce que va dire ce musicien a l'homme de plus de deux mètres !
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Dim 25 Sep - 22:12




Enfer et Damnation !

Le verre se brisa en mille morceau, laissant des traces du liquide suave sur le pont. Il s’ensuivit d'une claque monumentale qui me décrocha presque la mâchoire. La force du coup m'avait fait tourné la tête sur le coté, laissant les mèche humides caché mon regard. Je le regardais en coin, lui qui m'avais sortit de l'eau. Mais pourquoi ? Je ne comprenais pas sa réaction. J'étais enfermé dans la cage de mon désespoirs, dans l'impossibilité totale de raisonné de façon cohérente. Je ne pouvais sortir de cette prison mentale, mes sentiments et émotions bloquer par cette barrière invisible, infranchissable qu'était mon désespoir.

Je me redressais, continuant de fumer ma cigarette tout en écoutant ce qu'il disait. Ainsi donc je le décevais ? n'étais-je en définitive bon qu'a ça. Lui qui m'avais sauvait moralement sur Gaimon venais a nouveau de me sauvais mais physiquement cette fois. N'étais réellement bon qu'a ça ? Me faire secourir sans cesse ? Mon désespoir ce mua peu a peu en frustration pernicieuse. Non pas a l'encontre de mon ami mais bien a l'encontre de ma propre personne. Je désirais lui montrer la force que j'avais acquise. Dans un sens il n'avait pas totalement tors, je pourrais que la décevoir en mourant ici tel le lâche que je pensais être. Je finit enfin par écraser ma clope au moment où il finissait son monologue. Je voyais les larmes coulait sur ses joues, ce mince flot ruisselant le long de ce corps colossale me fit a mon tour mal au cœur. J'avais été stupide et j'en prenais conscience au fur et a mesure. Certes je ne me débarrasser pas de mon chagrin. Je ne pouvais le faire mais mon geste se trouvais être totalement déplacé et irresponsable.

Et comme une bénédiction tomber du ciel deux hommes apparurent a ce moment la derrière mon ami. Il avait le teint blanc les cheveux sombre et un foulard masqué la partie basse de leur visage. Je les entendis alors dire:

" Raki ! Tu as les condoléances de Gunther "

Spoiler:
 

Mon sang ne fit qu'un tour, mon palpitant propulsant un rythme démentiel dans ma poitrine et dans mon cerveau. La frustration que je ressentais précédemment ce mua instantanément en rage sourde. Gunther était mort et ma tendre et douce Mélia également. J'empoignais ma guitare dans le court laps de temps qui s'écoulais comme ce qui me semblait être au ralentis. Je me mit alors a jouer. Mes yeux virant du désespoir profond a la rage sourde. Je passais alors a coté d'Akira lui adressant quelque mots avant d'attaquer le chœur violent de la musique:

" Permet moi mon ami de m'excuser et de te présentais mes remerciement en te protégeant a mon tour de cette enfer qui est le mien. "

Je continuais ma course fondant sur mes adversaire, la musique montant en puissance au fur et a mesure. Je dit alors de façon suffisamment audible pour que mes adversaire et le Cornu l'entende:

" Devil Tempo "

Ma Rage s'envola a son tour. Prenant littéralement possession de mon être, je sentis mes muscle se crisper, mes dents se serrais et les veines de mon coups et de mon visage commencèrent a ressortir sous le coup de cette colère dantesque. Cette musique qui avais commençais si tendrement m'emportais dans les affres de ce pur déchaînement émotionnel. Je me laissait gagner complètement par cette puissance vindicative qui me permettais d'oubliais et de mettre de coté mon chagrin. Je sentais cette plénitude sentimentale non pas comme une paix sereine mais bien comme l'ouragan que toute cette rage provoquait en moi.

J'arrivais enfin sur mes adversaires qui devant ma réaction et la violence de ma musique. Je ne leur laissais pas le temps de réagir plus. Je plongeait sur eux tel le démon vengeur que j'était devenu. Je prenais appuis sur le genou du premier pour lui envoyais un coup de genoux a pleine puissance dans la mâchoire inférieur. Je ressentis le doux craquement de l'os et la maigre chaleur du sang sur mes vêtement rafraîchit par la température de l'eau. Puis le laissant de coté je profité de ma chute pour envoyais un coup de talon sur le haut du crane du deuxième larron. Me réceptionnant au sol sur le dos je laissais alors la musique en suspens regardant les deux lascar s'écroulait je me redressait de toute ma stature pour les regardait d'un air mauvais. Et enfin finir par leur dire:


" Gunther est mort bande de rat, Juste pour votre information, Il est mort de ma main. "



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Dim 25 Sep - 23:11

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre


Il ne semblait pas réagir au début. Akira pensait qu'il était bien plus fort que ça. Il pensait vraiment que Raki était un homme extrêmement fort. Que rien ne pouvait toucher. Mais si son amour le touchait plus qu'autre chose. Il devait vraiment être attaché à cette femme pour réagir comme ça. Akira n'a jamais été vraiment amoureux dans toute sa vie. Peut-être qu'il ne pouvait pas comprendre ce que ressentait le musicien. Peut-être que le jour où il sera amoureux et qu'il perdra la femme qu'il aimait, il comprendra ce sentiment. Même s'il a perdu sa mère, c'était presque le même sentiment. Il se ressemblait donc un peu sur ce point mais après ce n'était le même type de personne.

Raki se releva, ça faisait plaisir au cornu. Il semblait reprendre confiance en lui. Il écrasait sa clope sur la rambarde. Il semblait un homme nouveau. Toujours dans le désespoir, mais plus au bord de la mort. Il semblait vouloir vivre, c'Est-ce qu'Akira voyait dans les yeux du musicien qu'il allait changer. Qu'il n'allait plus se laisser abattre. Fin c'est surtout ce que pensait le cornu, ce qu'il espérait. Peut-être qu'il se trompait. Il se trompait peut-être sur Raki tout simplement. Mais il préférait se tromper et voir ce qu'il voyait plutôt que ce qu'il ne voyait pas. Alors que Raki se trouvait devant lui, il entendit deux hommes arriver derrière lui. Il parlait sans doute au musicien car le nom de la personne qu'ils avaient dit était inconnu au cornu. C'est à ce moment précis que Raki devint une tout autre personne.

Il avait chopé sa gratte. Il faisait de la musique avec. Ce qui est normal me diriez-vous. Mais cette musique n'était la même qu'il y a deux ans. Elle avait quelque chose de bizarre. Elle semblait rendre Raki plus fort. Elle semblait même lui donner plus de haine envers ces personnes. Ça faisait ressortir les sentiments des gens. Ou plutôt ceux de son propre musicien. Il avait l'impression de revoir une scène, quand il l'avait croisé dans cette forêt, il avait joué une musique qui pour Akira avait sembler influencer sur ses sentiments. Mais ça ne devait pas être voulu. C'était sans doute quelque chose d'inconscient. Mais si un pouvoir existait, il pourrait être extrêmement puissant. Il se demandait même s'il y avait d'autre forme. Il questionnera Raki après.

Il s'était retourné quand il était passé à côté de lui. Il ne pouvait pas dire quoi. Mais il préférait le voir comme ça que quand il se morfond sur son sort. Il le regardait combattre. Ce n'était plus le même. Sa musique avait prit le dessus sur ses sentiments. Il ne fallait sans doute pas entré en conflit avec lui a ce moment précis, sinon on pouvait devenir l'ennemi du fumeur. Quand il eut fini de se battre, les deux hommes sont tombés au sol. Lui il était droit, fier, il n'était plus le même, il semblait avoir gagné un combat qu'il n'aurait pas pu gagner avant qu'Akira le repêche. Il se serait sans doute fait laminer. Akira se rapprocha de lui.

"Ton tour est fini? Tu as enfin pris conscience des choses?"

Il voulait voir s'il avait changer, s'il était redevenu comme avant. Peut-être avait-il enfin compris qu'il ne devait pas se lamenter sur son sort, qu'il devrait aussi pouvoir compter sur les autres. Compter sur Suzuran Akira !
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Dim 25 Sep - 23:51




L'enfer sur mer !

J'observais les hommes étendu au sol. Il n'allait certes pas mourir de leur blessures mais leur récupération serrais longue et douloureuse. Je fis a moitié attention au Cornu qui s'était rapprochais, laissant la rage descendre petit a petit, me laissant en proie a un sentiment que j'avais du mal a concevoir. Je ressentais de l'affection pour Ce colosse, pas comme ce que je ressentais pour Mélia, loin de la. C'était tout aussi fort dans un sens mais totalement différent. Je laissait ce sentiment que l'on appelé l'amitié me gagner remplaçant la haine, et adoucissant quelque peu cette tristesse et ce désespoir que je ressentais. Je finit enfin par répondre au Diablotin en lui adressant un sourire en coin, le regard toujours fixé sur les deux lascar étendu:

" Il semblerait bien en effet ! "

Je stoppais alors ma phrase observant les ténèbres nocturne se trouvant devant moi. Je commençais a ressentir le froid de la nuit imprégner mes vêtements humide j'enlevais donc mon haut pour laissait mon torse séchait au vent. Révélant par la même occasion mon torse emprunt des douce arabesque cicatricielle de mon enfance. Je fit alors craquer mon coup en entendant le grincement du plancher en face de moi. Mon sourire s'élargis un peu plus, mon regard se focalisa sur la dizaine de loubard qui se trouvais devant nous. Je les voyais ricaner, des armes blanche et contondante a la mains. Il nous observait tel des requin se jetant sur une proie facile. Je laissait mon chagrin se transformait a nouveau non plus en colère mais en rancune meurtrière et froide. Je me mis a sourire, laissant le plaisir a la personne qui m'avait permis d'approfondir l'amitié, de découvrir cette facette de moi que je ne révélé qu'au homme de Gunther.

Spoiler:
 

Je laissais mes envie de meurtre grandir, laissant comme une pression animal flottait sur le pont autour de moi. Mon regard se transforma, il devint bien plus froid, bien plus calculateur et meurtrier. Je me mis a rire a mon tour laissant les hommes en face de moi surpris par mon comportement. J'empoignais a nouveaux ma guitare, avançant d'un pas calme vers les nouveau venu, tournant mon regard dément vers Akira je lui dit:


" Je crois que ces personnes réclame leur compte ! Si on donnait ce qu'il veulent ? Juste une choses. Profite un maximum de la musique, elle est si douce ! "

La musique explosa a nouveau me propulsant a nouveau dans cette colère sombre et dévorant je me mit alors a dire le nom de ma technique avant de commençais a chanter d'une voix gutturale. Je plongeais a nouveau dans la fosse au lion me déchaînant sur les douce tresse de ma belle maîtresse. Je me laissait tomber a genou juste avant d'atteindre le premier homme, profitant de l'humidité de mon pantalon pour glissait sur le plancher j'atteignait le centre du groupe pour me relevais en envoyant un coup de pied retournais violent dans la rotule du première homme venu. Le laissant s'écrouler sur l'autre genou je pris alors appuie sur son épaule pour effectuer un salto arrière me réceptionnant les genoux dans le dos du malheureux. JE me redressais alors, réussissant a esquiver un coup de massue mais écopant d'une légère estafilade sanguinolente sur la cuisse. Je bondissait a la suite de ça sur un tonneau non loin de moi pour envoyait un autre coup de pied aérien a pleine puissance de ma rage dans la tempe d'un autre et continuant sur ce mouvement circulaire j'envoyais un coup de pied moins puissant celui-ci dans le diaphragme d'un autre. Me réceptionnant agilement je pris un peu de recule afin de récupéré mon souffle. Je me mis alors a sourire de façon sadique a ce publique de trafiquant.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Lun 3 Oct - 21:39

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre


Il était enfin redevenu lui-même. Il avait l'air de e plus se morfondre. De devenir plus fort intérieurement. D'être passé au dessus de la mort d'un être cher. Même si c'est dur, il semblait qu'il allait pouvoir réussir. En battant ces deux hommes il allait changer. En combattant ses démons, il va devenir plus fort, c'Est-ce que pense le cornu. Qu'il fallait devenir plus fort et donc battre ses démons, c'Est-ce que voulais le cornu. Il voulait devenir fort, il avait des démons à battre. Il ne partira pas d'East Blue pour aller sur Grand Line tant qu'il n'avait pas battu ces bandits. Il laissera sa haine envahir son corps et ira les défoncer. Comme ce que faisait le musicien en ce moment même.

"Je préfère te voir comme ça. C'est beaucoup mieux !"

Et oui, Akira préférait voir ses amis en forme sans colère et heureux dans ce monde. Ça ne servait à rien de se laisser obscurcir par sa haine alors que l'amour des autres sera toujours là. Même si ce n'est pas l'amour entre un homme et un femme, ce sera de l'amitié. Ce qu'a Akira envers Raki et qu'il s'efforcera d'avoir tout au long de sa vie. Comme toutes les personnes qu'il apprécie. Enfin bon, il va s'efforcer de l'aider à traverser cette situation et l'aider à remonter la pente. Il avait besoin d'aide, il lui fallait quelqu'un sur qui compter.

Les deux hommes allaient rapidement avoir du pain sur la planche. Une dizaine d'hommes venaient d'arriver. C'était sans doute encore des hommes venus pour chercher les emmerdes auprès du musicien. Sauf qu'ils avaient oublié de noter une chose, c'était que raki n'était pas tout seul. Qu'il allait avoir de l'aide. L'aide de Akira, il était là autant en profiter. Surtout que l'homme jouait de la musique en même temps qu'il combattait. Ça donnait à Akira une plus grande force, il avait juste envie d'entendre encore et toujours cette musique. Il aimait ce que faisait Raki et il voulait l'entendre le plus possible. Alors il s'était dit qu'il fallait qu'il lui vienne en aide. Il ne pouvait pas le laisser seul contre dix personnes. Ça aurait été quelqu'un d'autre, peut-être qu'il l'aurait fait. Mais là, c'est Raki, il ne le fera pas. Il comptait sur lui, il l'avait aidé à trouver l'homme qu'il cherchait, alors il allait l'aider à se battre. À faire face à la vie et aux évènements qui pouvaient faire très mal. Il fallait toujours voir une épaule sur qui compter. Akira était cette épaule et maintenant il était le bras qui suivait cette épaule dans un mouvement rapide et touchait le visage d'un homme. Un coup-de-poing, le cornu avait lancer un beau coup de poing dans le visage d'un des ennemis du musicien. Il était fier de lui, il allait se battre un peu. En se battant, il allait pouvoir aider Raki, mais aussi devenir plus fort pour aller affronter ses démons. Il fallait qu'il le fasse. Il le ferait et c'était tout. Il allait devenir beaucoup plus fort !
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Lun 3 Oct - 22:53




Le seul et l'Unique !

Spoiler:
 

J'étais absorbé par cette haine qui m'habiter. Je voulais les détruire les envoyais six pieds sous terre. JE ne désirais que leurs morts dans la souffrance que j'avais subie depuis ma naissance et que je subissais encore. Je ne supportais plus cette intense douleur pernicieuse qui me poignardait depuis tout ce temps. Je me laissais emportais dans ce déferlement de rage dévastatrice. Mon souffle commençant un rythme furieux, le palpitant burinant ma poitrine comme je l'aurais fait sur un instrument de grande qualité.

Puis vint dans ce court laps de temps ce coup-de-poing. Un coup que je ne recevais pas, mais qui me percuta de pleins fouets. Je voyais ce maudit cornu, bondir et envoyais dans les rambardes un des hommes de Gunther. Je restais figer dans ce présent enténébré cette lueur angélique qui prenait la forme du démon me venant en aide. Je voyais et revoyais ce poing vengeur envoyer l'adversaire au sol. Je ne lui avais pas demandé d'aide et encore moins de combattre a mes côtés. La phrase que je lui avais dite n'était que pour la forme et voilà qu'il se trouvait à mes côtés, fondant sur mes adversaires.

Je resté paralysé par ce sentiment qui me rechauffait diablement le coeur. Inconsciemment, je passais doucement les doigts sur les cicatrices de mon dos et les images douloureuses de mon enfance firent alors surface, le labeur dans les mines à voir mes camarades de l'époque s'envoler vers des cieux plus cléments au fur et à mesure, me laissant dans cet enfer terrestre. Puis vinrent ma tendre mère massacrée par les fleurs d'acier utiliser couramment par la marine et les forces au pouvoir dans ce monde. S'ensuivit de mon diabolique père, les coups qu'il me portait a longueur de journée. Tous défilèrent devant mes yeux en même temps que ce simple coup fusait.

Les larmes me vinrent aux yeux, dansant sur le parquet de mes joue rougis par le vent. Je vis le poing vengeur percuté le visage de l'ennemi. Je tombais en même temps que lui à genoux, non pas a cause de la douleur, mais par cette sensation nouvel. Elle n'était en rien douloureuse loin de là. Je voguais sur un flot immense non plus de colère ou de haine mais bien de joie. Pour la première fois de ma misérable vie, je me sentais épaulé dans ce monde maudit. Je ressentais la présence d'un ami fidèle et sincère à mes côtés, la présence de ce cornu qui, quoi qu'il arrive je me le jurais, ne s'envolerais pas vers un paradis immatériel sans moi.

Je me redressais alors laissant ces douces larmes de joie coulaient autant qu'elle le souhaitait. J'observais la scène pour voir mon cher ami se faire assaillir. Je fonçais alors, le plaquant au sol tandis qu'un coup d'épée nous passait au-dessus de la tête. J'enchaînais sur un coup de pied rotatif en direction des loubards se trouvant autour de nous. Nous dégageant une voie de sortie, j'empoignais mon ami pour le sortir de là. Et l'empoignant par le col, je lui révélais un visage empli de larme joviale tout en continuant sur un ton sanglotant :


" T'as pas le droit ! T'as pas le droit de crever buter par des minables pareils. T'es la seule personne qu'il me reste alors t'as pas le droit de risquer ta vie comme ça ! T'es mon seul est unique ami alors me laisse pas en te faisant buter de façon minable "





Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Mar 4 Oct - 22:50

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre


Akira n'était pas du genre à laisser ses amis se battre seul. Son poing était vengeur, il allait aider son ami Raki. Seul il n'irait pas très loin, mais à deux ils pourraient faire plus de choses. Il ne fallait pas oublier que le cornu était puissant et qu'il n'avait pas peur de se battre. Il était plutôt l'une des personnes à foncer tête baisser dans le combat. Il n'avait pas peur de l'adversité. Akira avait plutôt peur de perdre ses amis dans des combats inutiles alors qu'ils pouvaient les gagner avec un peu d'aide. Et là c'était clairement le cas, il pouvait aider Raki à battre ces mecs.

Alors qu'il se débattait un peu pour ne pas se faire battre très facilement. Il commençait à se faire assaillir de partout. Il ne savait plus trop où donner de la tête. Il fallait qu'il fasse attention. Mais c'était assez dur. Il faisait surtout diversion, ainsi le musicien allait pouvoir reprendre ses esprits et venir aider le cornu. Il fallait être deux sur ce coup-là. Et là, Akira avait réellement besoin d'aide, il se sentait en difficulté contre tous ces hommes. C'était alors qu'il se retrouvait plaquer au sol alors qu'une lame passait au-dessus de lui et de son sauveur. Il ne pouvait s'empêcher de comprendre que Raki était venu le sauver même s'il avait failli perdre la tête. En se relevant grâce à Raki, il pouvait voir que des larmes coulaient sur son visage. Pour lui, ce n'était aucunement des pleurs mais des larmes de joie. Il devait enfin comprendre qu'Akira était et serait toujours là pour lui quoi qu'il se passait. Il écoutait le musicien, il ne voulait pas le perdre. Il n'avait plus que lui dans ce monde. De toute manière Akira n'allait pas mourir de façon minable, il allait mourir le sourire sur le visage et après avoir créé le plus grand paradis pour les pirates de ce monde. Ça lui faisait chaud au cœur ce que disait Raki. Il le considérait enfin comme son ami. Le cornu le regardait droit dans les yeux en souriant au maximum. Un très grand sourire qui montrait une expression que peu ont vu. C'était le sourire le plus sincère qu'il avait fait.

"Je ne compte pas mourir maintenant. J'ai des promesses à tenir, je les tiendrais. Je mourrais plus tard, aujourd'hui je me dois de vivre pour honorer la mémoire de mes parents et de rester à tes côtés pour te soutenir dans les mauvais moments !"


Alors qu'il disait ça, il voyait les hommes revenir au galop. Il n'allait pas se laisser faire. Il s'était mis en position de combat. Les poings en avant, il n'allait pas y aller de main morte. Il fallait envoyer ces hommes rejoindre leur chef. Donc il fallait les envoyer directement vers les requins, donc les assommer était l'un des meilleurs moyens de ne pas se salir les mains. Le premier homme qui arrivait vers eux, rencontrait le crochet du droit du cornu. Il ne s'était pas retenu, il avait entendu la mâchoire de l'homme craquer sous le coup. Il ne savait même pas s'il l'avait tué vu le coup qu'il lui avait asséné. C'était là le début du véritable combat. Akira allait montrer toute sa détermination auprès de Raki pour le sortir de l'enfer et c'était bien partit. Il fallait maintenant continuer les efforts et le faire sortir carrément et lui redonner de la joie de vivre.
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Mar 4 Oct - 23:29




Branle bas de combat !


Spoiler:
 

J'écoutais attentivement ce que mon ami avait a dire. Il semblait déterminé plus que jamais, et cela, me réchauffer le coeur. Je sentais mon coeur bondir a un rythme effréné, non plus menait par une rage sourde mais bien par une joie communicative. J'observais le dos de mon camarade tandis qu'il assenait un violent uppercut du droit dans la mâchoire de l'adversaire le plus proche.

De mon côté, je me laissais porter par cette joie envahissante. Je me redressais de toute ma stature, un large sourire se dessina sur mon visage tandis que les danseuses stoppées leur ballet infernal. J'empoignais alors ma guitare, m'inspirant de ce sentiment chaleureux, je commençais a esquissait le début d'un morceau, tout en fondant dans la mêlée. la musique prit alors un peu plus en intensité. Je dis alors en arrivant derrière le cornu :


" Rock Tempo "

Cette joie inouïe explosa en même temps que la musique. Je sentais cette douce euphorie gagnait le moindre de mes muscles, la moindre de mes articulations, je me sentais capable de tout, mais surtout le simple fait de me battre au côté de cette ami fidèle ne faisait que renforcer l'émotion qui m'imprégnait alors totalement.

Je continuais ma course folle arrivant pile derrière le diablotin, je bondis alors puis prenant appui sur son épaule, je gagnais un peu plus en hauteur, effectuant un triple salto pour me réceptionnais la jambe tendue, le talon défonçant le haut du crâne d'un des adversaires. Puis continuant ma chute, je profitais de la vitesse que j'avais accumulé grâce à elle pour bondir sur un autre en prenant cette fois appuie sur l'épaule du mercenaire en train de chuter. MA courbe m'amena alors à effectuer un violent coup de pied rotatif en direction homme qui menacer mon ami à l'aide d'un sabre. L'homme para mon coup, mais laissant une ouverture de taille au niveau de ses jambes. Je me laissais tomber au sol, courbant le dos afin d'amortir le choc, j'enchaînais sur un balayage de jambe qui fit tomber le gaillard. Je me relever alors en effectuant un saut carpé dont la zone de réception se trouvais être l'abdomen du dis lascar.

La musique se termina en douceur et je me retrouvais au niveau de mon cher ami. Je m'adossais a lui exultant de bonheur et d'adrénaline, je lui dis alors en lui adressant un sourire et un regard en coin :


" Je dois bien avouer que ta joie de vivre m'avait manqué. Comme quoi une piqûre de rappel ça fait pas de mal. Si non dit moi mon loulou tu comptes m'aidais ou juste continuer a jouer a la dinette avec eux ? "

Je le taquinais, signe de mon affection sincère pour lui, j'espèrais qu'il ne prendrais pas mal mon humour caustique.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Jeu 6 Oct - 22:20

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre


Un coup-de-poing vengeur. C'Est-ce qu'il avait envoyé dans la tête de l'autre mec. Il fallait venger son ami et il était prêt à le faire. Il n'allait rien attendre. Sauf qu'il avait été pris au dépourvu. Il attendait un peu pour voir la réaction des hommes. Mais c'était Raki qui bougea en premier. Il avait changé de musique et ça semblait le rendre plus agile. Puisqu'il s'était retrouvé sur l'épaule du cornu. Il devait e sentir beaucoup plus grand que tout le monde. Il devait être à trois mètres de hauteur là, voir même quatre mètres. Ça devait être une belle sensation ça. Akira devrait essayer de monter sur les épaules d'une personne beaucoup plus grande que lui. Il se trouverait peut-être beaucoup plus grand et verrait le monde d'une autre façon.

Il attendait droit comme un piquet sans rien faire. Il vit Raki bougé dans tous les sens. Il se battait et Akira regardait ça. Il voyait que le musicien avait repris du poil de la bête et ça faisait vraiment plaisir au cornu. Il se battait avec un homme qui avait une épée et qui avait réussit à le parer. Mais comme il venait des airs, il avait une plus grande marge de manœuvre car son adversaire avait mis sa défense et haut et donc il n'avait pas défendu le bas. Akira voyait ce musicien se battre comme un chien. Il ne voulait pas mourir, il avait donc repris vie. La vie avait repris en lui et cela faisait sourire le cornu. Il allait donc pouvoir continuer à le sauver mais aussi à l'aider contre tous ces bandits. Akira le regardait se battre encore un peu jusqu'à ce qu'il se pose contre lui en stoppant sa musique. Il écoutait même ce qu'il avait à dire. Cela faisait rire le grand cornu. Il ne pouvait s'empêcher de sourire car le musicien avait l'air de penser qu'il allait prendre la dinette avec ses ennemis.

" Bah en fait c'est cool la dinette, mais j'attend mon tour pour jouer à la poupée tu vois? Bah oui c'est toujours bon une piqûre de rappel, fait gaffe aux abeilles ou moustiques par contre, c'est mauvais comme rappel ça."


C'était maintenant l'heure de se réveiller, il fallait se mettre à combattre. Il devait y avoir que deux trois adversaires de battus sur tous ceux qu'il y avait. Mais pouvaient-ils vraiment battre tout le monde pour le moment. Akira commençait déjà à fatiguer, car entre le fait d'avoir pagayé et là de se battre un peu, la fatigue se faisait ressentir. Il ne savait pas s'il allait pouvoir tenir longtemps. Il faudrait qu'il en fasse part à Raki. Alors il se déplaçait un peu sur le pont du navire car rester statique n'était pas une bonne chose car l'on devenait une cible super facile.

"Hey la danseuse, si on a peu de mal, je te conseille que l'on parte rapidement avec ma barque. Parce que là, il en reste huit et je me dit qu'il doit y avoir d'autre de cacher."


Akira faisait un peu sa chochotte. Mais le cornu ne voulait pas mourir maintenant, il avait pleins d'autres choses à faire. Donc il préférait partir loin et fuir un peu la queue entre les jambes pour rester en vie plutôt que de mourir bêtement. De toute manière, le musicien ne voulait pas que le chasseur meurent d'une façon des plus nulles. Alors il fallait donc se battre. Alors qu'il se déplaçait, il se prit une balle dans le bras. Une sensation des plus terribles. Il ne l'avait jamais senti, il n'avait jamais eu de balle dans le bras. Il avait souvent réussi à éviter tout ça. Maintenant qu'il avait eu pour la première fois cette sensation, il ne s'en souviendrait durant toute sa vie.

"AIIIIIIIIIIIIIIIIIIE"

Il cherchait du regard qui avait tiré. Il voyait le tireur sourire aux lèvres qui soufflait dans son canon pour enlever la fumée qui sortait de cet endroit. C'était lui qu'il fallait se débarrasser en premier, mais il y en avait d'autres. Eux aussi avait des armes, Akira ne savait pas par où commencer, surtout qu'il n'avait aucune arme, donc il se trouvait un peu dans le caca. Il se demandait s'il y avait un moyen de les battre ou si Raki possédait une chose qui pouvait aider Akira pour battre ces mecs. C'était plus qu'une question de temps pour savoir si le cornu allait rester en vie. Il fallait juste battre le sniper du groupe comme ça il ne pouvait plus s'en prendre au cornu ni au fumeur.

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Ven 7 Oct - 0:19




Le feu, ça brule !

Je sentais de mon coté la fatigue s'accumulé, ce plongeon dans les profondeur suivis de de cette remonté éclair m'avais pomper déjà un minimum d'énergie. Mais ajouter a tous ces évenements le combat qui ne faisait que durer en longueur contre cette petite troupe de lascar. Tous ça ne faisait qu'empirer les choses et ils faudrais en finir vite. La solution de mon ami ne semblais pas mauvaise a première vue mais la fuite n'était jamais une option lors d'un combat maritime. Il y avait trop de facteur a prendre en compte dont un qui fit son apparition tandis que je réfléchissais. J'entendis le coup de feu partir, pour voir ensuite mon ami se faire toucher. Une rose d'un pourpre profond fit son apparition sur le bras du grand gaillard puis elle se mit presque instantenement a coulé

Les images de ma belle se projeterrent a nouveaux devant mes yeux éberluer. Ce rouge vivace s'écoulant de son corps, emportant tout qui l'avais composer. Je secouais la tête pour m'éclaircir les idées. Je ne devais absolument pas pensée a tout ça maintenant. Je me devais d'avoir confiance a cet ami fidèle qui se trouvait a mes cotés. J'analyser alors la situation le plus vite possible. Ils était trop nombreux et notre état de fatigue ne nous permettait pas d'agir comme nous l'aurions voulu, ajoutant a tout ça un combattant a distance, nous nous trouvions dans une bien mauvaise posture d'autant plus qu'il n'y avait personne sur le pont.

Une idée me vint alors, le seul moyen de les faire déguerpir était d'attirer l'équipage sur le pont tout en se débarrassant du tireur. Je me tournais alors vers mon ami. J'arracher un morceau de tissu sur une de mes jambe de pantalon. Je l'imbiber d'alcool et bander sa plais tandis que je lui murmurais a l'oreille:


" Si on prend ta barque on est mort, ils vont nous canarder comme du simple gibier. En revanche tu as quelque choses qui pourrait bien nous aider. Je m'occupe du tireur et d'attirer l'attention de toute la joyeuse bande. quand a toi tu prend une des lampes qui éclaire le pont et tu la fracasse sur le plancher. Il va prendre feu avec l'huile qu'il y a a l'intérieur. A ce moment la tu te met a gueuler au feu ! sa devrais attirer l'équipage et nous permettre de se les faires discretement dans la confusion. En gros, pour faire simple tu fou le feu au bateau "

Spoiler:
 

Je me redressais alors de toute ma stature envoyant un clin d'oeil amicale a mon acolyte tandis que j'empoignais ma guitare, Me tournant vers mes compagnons de danse. Je tirais une dernière fois sur ma clop avant de la laissait tomber au sol pour l'écraser. Je me mis alors a gratter sur ma belle maitresse enténébré. Je ne laissait échapper au début que deux simple notes qui raisonnère dans l'atmosphère pesante du pont. Je me mis a sourire lorsqu'elle finirent enfin par mourir lorsque je dit a voix haute le nom de ma téchnique dans un simple murmure:

" Rock Tempo "

La joie décolla a nouveau me donnant littéralement des ailes. Je pris une nouvelle fois mon envole. Fendant la nasse droit sur le lascar qui perdais peu a peu son sourire au fur et a mesure que je m'approchais tout en esquivant tant bien que mal les coup que l'on me porté. J'arrivais enfin a son niveau il avait reculé a cause de la crainte contre le bastingage et m'avais mit en joue, il tira un coup qui me percuta en plein dans l'épaule, me forçant a cessais ma musique. Je levais tout de même ma guitare pour lui envoyais un swing de cette belle métalique dans la machoire. Le coquin pris a son tour son envole vers les profondeur glaciale qui m'avaient étreinte plus tot. Je me tournais alors vers la bande de lascar qui se jeté sur moi. Je leur souris alors, me léchant les lèvre gagné par un mélange de colère et de joie. J'empoignais ma guitare par le manche afin d'envoyait un autres swing mais cette fois qui cibla plusieurs loustique, je reussi a en percuter deux tandis qu'un autre me percuta de plein fouet. Je laissais alors tomber ma guitare sur le plancher sur navire. Je me retrouvais alors en bien mauvaise posture. J'avais était projeter par dessus la rambarde et n'avais réussis que de peu a m'aggriper a celle-si de mon bras toucher. Je ne tarderais pas a sombrer si l'on ne venait pas m'aidais.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Dim 9 Oct - 22:53

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre


L'idée du cornu aurait pu être bonne si le bateau n'avait pas eu des canons. Il ne fallait juste pas que les ennemis contrôlaient le navire. Parce que vu la force et le nombre qu'ils étaient, ils pourraient s'en prendre au marchand. Et les deux amis ne voulaient pas ça. Ils allaient donc se défendre pour leur propre vie mais aussi pour celle des marchands qui se retrouveraient impliquer dans les histoires d'un seul homme. Il fallait donc se débarrasser et vite des parasites. Mais bon en écoutant le musicien, il voulait mettre à profit le fait qu'il avait un équipage sur ce navire pour faire fuir les brigands. Il fallait se servir des lampes qui servaient a éclairer le pont. Akira ne disait pas non à ce plan, surtout que si l'équipage arrivait, ils seraient pus nombreux mais moins puissants. C'était un dur choix à faire.

Alors que Raki allait se battre, Akira cherchait tout les lampes qu'il pouvait y avoir. Il avait aussi donné des coups de pied dans la flaque d'alcool pour projeter des gouttes un peu partout histoires de foutre le feu un peu partout. Il avait pris la bouteille dans laquelle il restait de l'alcool et la lançait sur les ennemis. Ensuite, il versa de l'huile un peu partout sur le pont, il faisait ça discrètement pendant que Raki combattait les hommes venus pour lui. Akira avait un meilleur plan, il allait foutre le feu au bateau et aux hommes, ce serait parfait comme ça ces hommes-là allaient se barrer dans réellement avoir besoin de l'aide de l'équipage du navire. Il avait vidé environ 5 lampes sur les assaillants et sur le pont du navire. Par la suite il avait pris deux lampes qu'il avait allumées.

Il regardait tout le monde, avec un grand sourire sur ses lèvres. Personne ne le voyait, mais lui il voyait tout le monde. Il lançait une lampe vers eux, qui explosait au contact du pont. Et lançait la seconde à ses pieds. Sauf qu'il avait mal calculé son coup. Il avait oublié que sur le pont, il y avait pleins d'huile. Les hommes avaient pris feu, mais le cornu aussi. Il sentait la chaleur monter et au départ il se demandait comme cela se faisait. Mais il était entouré de flammes et commençait aussi à être en feu. C'est alors qu'il s'était mis à courir partout sur le pont.

"AU FEUUUUUUUUUUUUUUUUUU !!!!"

Alors que le cornu courrait sur le pont. Il avertissait l'équipage en criant que le navire prenait feu. Ce qui était bien c'est que tous les ennemis du musicien sautaient dans l'eau pour ne pas finir carboniser. Akira avait réussi son coup de folie. Mais il était lui aussi en feu. Alors qu'il retrouvait son ami vers la rambarde. La pluie commençait à tomber. C'était une vraie chance pour eux. Même si Akira restait brûler pendant quelques jours, mais ce n'était rien à ce prix pour avoir sauvé son ami. Il l'aidait même à remonter sur le navire surtout qu'il allait tomber dans l'eau. Le cornu voyait très bien qu'il avait du mal à tenir, Akira ne savait même pas comment il faisait d'ailleurs. Il avait attrapé la main de Raki, mais lui aussi était à bout de forces. Alors avant de tomber dans l'eau avec lui, il se fit aider par un des marchands. Il ne pouvait que le remercier pendant qu'ils remontaient le musicien. À ce moment-là, les démons de Raki n'avaient plus lieu d'être.

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Sam 15 Oct - 23:32




Amitié sincère !

La souffrance me déchirait l'épaule, je sentais mes doigts humide et congeler par le vent et le grain qui commençais a tomber. La pluis abondante martelant mon visage comme pour me faire lacher toute prise une nouvelle fois. Je tirais une grimace de souffrance tandis que l'eau ruisseler sur mon visage et détrempée mes cheveux, je lachais un grognement de frustration et de douleur alors que j'essayer de réafirmer ma prise. Malheuresement je n'eux pas la chance que j'escomptais, mes doigts glissèrent a ce moment la, me laissant sombrer dans le vide totale qui me séparer des eaux trouble se trouvant en dessous de moi.

Je souris alors de façon résignais j'allais trés certainement mourire de cette noyade de laquelle m'on ami m'avais sauver un peu plus tôt. Qu'avais-je donc bien put faire aux dieux pour mérité tous ce qui m'arrivais ? Je me le demandais bien, je n'avais que naitre et vivre sur la mauvaise ile, je n'avais fait que suivre mon coeur lorsque j'avais rencontré Mélia et tout ça je ne le changerais jamais pour rien au monde. Certe j'avais souffert mais tout cela m'avais rendu plus fort et m'avais permis de développer un raisonnement et des capacité qui m'étais propre. Je ne pouvais donc pas cracher sur ce passer douloureux qui m'avais façonné.

A ce moment je sentis une traction au niveau de la main, je tournais mon regard vers ce Cornu qui m'avais encore une fois sauvé. Mon regard changea, il ne brillaient de cette intense rage froide, mais bien par une détermination grandissante. Je voulais vivre, je voulais rendre honneur a tout ce qui me composais a présent. J'aggripais de l'autre main celle de mon ami qui se fit rapidement aider par l'un des marins de l'équipage. Ensemble ils me remontèrent sur le pont ou je découvris une scène de branle bas de combat. D'un coté les homme de Gunther sauter par dessus bord tandis que les hommes de l'équipage était occupé a éteindre l'incendie. La pluie aidant dans ce sens l'affire fut conclu relativement rapidement. A ce moment la je tournais vers le cornu, lui envoyant une bonne tape dans le dos en lui adressant un sourire joviale et chaleureux:

" On dirait que je t'en doit encore une, On ferrais bien d'allais faire soigner ton bras et te faire retirer cette balle, au pire si tu veux en gage de notre amitié je pourrais essayer de la faire fonde et en faire un jolie pendantif qu'en dit tu ? "



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Lun 17 Oct - 22:36

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre

Le cornu avait foutu une belle pagaille sur le navire. Un peu tout cramé mais heureusement que la pluie commençait à tomber. Parce que le navire aurait rapidement pris feu. Parce que le bois et le feu ne faisaient pas bon ménage et il valait mieux l'éteindre au plus vite. Akira se chargeait lui de remonter Raki, il ne fallait pas qu'il meure. Mais comme il semblait à bout de forces, on l'avait aidé. Et ça lui faisait vraiment plaisir. Au moins, ils ne tomberaient pas tous les deux dans l'eau par manque de force du cornu.

Le cornu avait vu un regard bien différend de tous ceux qu'il avait vus. C'était vraiment quelques chose d'autre. Une nouvelle flamme avait naquit dans l'esprit du musicien. Il avait enfin l'air d'avoir compris ce que voulait lui faire comprendre Akira. Le fumeur serait donc devenu quelqu'un d'autre, il resterait le même sur certains points, mais il ne chercherait sans doute plus la mort ou alors pas pour le moment. C'était vrai qu'il avait vécu un vrai traumatisme mais Akira lui aussi en avait vécu et il était toujours là. Il n'avait pas cherché à se donner la mort en apprenant la mort de ses parents. Alors le musicien devait faire pareil même si sa dulcinée était morte. Il en retrouvera une autre et peut-être que celle-ci sera meilleure que la première. Il ne faut pas s'arrêter en si bon chemin. Il était encore jeune il allait trouver d'autre femme ! Akira se doutait que cet homme pourrait retrouver l'amour, il était un vrai gentleman, les femmes tombaient facilement sous le charme de ce genre de personne.

Pendant ce temps, le fumeur avait une proposition au cornu. Il pouvait faire fondre la balle qu'il avait dans le bras. Ce serait un bon souvenir de cette rencontre où Akira avait sauvé Raki de la noyade. Mais aussi où il l'avait sorti de l'enfer de l'amour mais peut-être que grâce au chasseur, le musicien en avait apprit un peu plus sur le sens de la vie. Qu'il ne fallait pas mourir pour si peu et qu'il fallait vivre le plus possible. Le musicien était jeune et se devait de vieillir comme il fallait avant de mourir et de vivre au jour le jour au lieu de penser au passé ! Le passé était une bonne chose quand les actions du passé étaient de bons souvenirs comme celui que les deux hommes venaient de créer.

" Tu fais e motif que tu veux ! Je te laisse choisir je le mettrais quoi qu'il arrive ! Et oui du coup je veux bien que l'on me retire la balle, car en fait... Cela fait un mal de chien !!!"

Le cornu s'était retenu de crier depuis un moment puisque l'adrénaline était redescendue. Il ne pouvait plus se retenir, il en pleurait presque. Il fallait vite qu'un des hommes le soignât. Akira avait donc demandé au médecin s'il pouvait faire quelque chose, il devait donc le suivre jusque dans sa cabine avec Raki aussi parce que lui aussi avait été blessé durant ce combat. Les deux hommes avaient besoin de repos, mais Akira devait bientôt repartir, il n'allait pas rester avec Raki. Il le retrouverait plus tard, là Akira devait devenir beaucoup plus fort pour créer son paradis et faire sa vengeance !

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Sam 22 Oct - 23:24




Une amitié sincère !


Spoiler:
 
J'observé cet être, ce cornu venu de nul part, que je ne connaissais a la fois que trés peu, mais a la fois je ressentais ne complicité quasie totale entre lui et moi. Je le regardais pleurer pour une balle dans le bras, tandis que je resté murait dans mon silence alors que j'avais le même type de blessure. Ce grand gaillard qui se révéler être un allier indefectible, une personne qui ne vous lacherais pour rien au monde, lui qui m'avais sortie des ténèbres tant aerien qu'aquatique se mettais a pleurer pour une choses aussi futile qu'une balle. Je trouvais ça beau, cette preuve d'innocence contraster avec ma noirceur constante. Je ne pouvais m'empécher de le voir comme un chevalier blanc tandis que j'était l'autre facette d'une pièce bien plus noir, et coroder par le temps et les épreuve.

Je tournais mon regard vers Akira, sans m'en rendre compte je m'étais doucement mis a pleurer. Ces danseuse auquelle je m'habituais prenais leur envole sur la scène qu'étais mes joues pour elle. Je ne comprenais alors pas, pourquoi une être aussi pur s'était-il retournais sur moi ? Pourquoi une personne tel que lui s'encombrait de l'amitié d'un être aussi abjecte que moi ? Pourquoi ! ce mot, ces deux syllabes toute simple ! elle ne cessaient de revenir. Je tombais a genoux secouais de sanglots, J'avais perdu celle que j'aimais, je n'avais a ce jour personne au monde et je n'étais pas totalement fier des actions que j'avais mené a bien. Je ne me sentais pas digne des éspoirs et de l'amitié qu'il me dédié, Je pris alors la parole d'une voix tremblottante et faible:

" Pourquoi Akira ? Pourquoi me considère-tu, toi un être si lumineux si innocent, comme ton ami ? Je ne suis pas digne de tout ça ! A part ne t'apportais que des ennui et de la souffrance je n'ai rien fait ! "

Je me taisais alors, laissant quelque danseus s'envoler a nouveau, je me redressais alors, et me tenant devant lui je dit alors ce que je pensais et ressentais au plus profond de mon être:

" Tu es la seul qui a ce jour a put m'arracher ces mots. Tu es mon ami, je te respect au plus haut point, voila pourquoi je ne comprend pas pourquoi tu t'es attacher a moi. Je ne suis que noirceur, déséspoir et tourment, tant physique que morale. Alors explique moi Pourquoi ?! Pourquoi me donne-tu autant ? "



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Lun 24 Oct - 13:01

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre

Le cornu n’avait rien senti au départ puisque l’adrénaline lui avait cacher toute douleur. Il se sentait comme invulnérable, mais en fait c’était faux. Il était tout aussi vulnérable qu’une personne de ce monde. Peut-être pas toute, mais une grande partie des personnes de ce monde. Il y avait bien des personnes possédant des pouvoirs de fruit du démon qui étaient du coup intouchable par les hommes normalement constitué. Akira était normalement constitué, il avait réellement mal dans le bras. Heureusement qu’il y avait un médecin sur ce navire. Il allait pouvoir lui enlever cette foutu balle qu’il avait dans le bras.

Les deux hommes étaient donc dans la cabine du médecin. Ils allaient pouvoir se faire soigner. Akira pleurait pendant qu’il se faisait enlever sa balle qui se trouvait dans le bras. Il avait réellement mal, il se demandait comment certaines personnes pouvaient tenir avec plusieurs balles dans le corps et ne pas sourciller d’un cil. Akira ne pourrait pas avoir plusieurs balles dans son corps, bref, il était un peu peureux sur les bords en fin de compte mêmes s’il n’avait pas peur de se battre, il avait juste peur de se prendre des balles ou des coups de sabre. Pendant qu’on lui retirait la balle, Raki parlait à Akira. Il comprenait les paroles du musicien, il était encore un peu perdu et le cornu était la personne qui devait le remettre sur le droit chemin quoi qu’il se passe. Il devait remettre son ami sur le droit chemin, lui montrer que la vie était belle et qu’il ne fallait pas la gâcher pour un amour perdu.

« Parce que tu es l’une des premières personnes que j’ai vues en quittant l’esclave que j’étais. Tu semblais être une personne vraie et tu m’as surtout aidé à trouver l’esprit que j’avais cherché plusieurs fois. Si tu es digne, tu as juste un gros coup de mous parce que tu as perdu l’être que tu aimais, mais tu retrouveras une autre personne que tu pourras aimer et que tu protégeras au péril de ta vie. Cette personne qui tu aimais n’était sans doute pas à bonne. Et ne t’en fais pas, les ennuis, je me les apporte sans toi ! ahah »

Il fit une grimace, le médecin de bord enlevait d’un coup sec la balle que le cornu avait dans le bras. Il était libéré enfin. Il sentait de nouveau son bras. Il allait juste avoir un pansement mais ça n’allait pas le gêner pour se battre avec son bras. Il saurait se défendre. De toute manière pour le moment, il ne se considère pas comme une personne forte, alors il essaye d’éviter en tout point de se battre contre n’importe qui, il se ferait laminer sinon.

« Je veux juste que tu te sentes bien, que tu ne tombes pas dans le plus profond des désespoirs. Je t’ai vu plusieurs fois sourire, je t’ai vu rire. Il n’y a pas qui noirceur et désespoir en toi, il y a lumière et joie de vivre. Il faut juste que tu retrouves cet état d’esprit que tu avais quand on s’est rencontrer sur l’ile Gaimon. »

Le cornu répondait du plus sincèrement envers le musicien. Il devait lui répondre, il devait lui montrer ses sentiments, il devait faire comprendre à Raki qu’il était lui aussi son ami. Il devait comprendre qu’il irait au bout du monde pour lui, qu’il ferait n’importe quoi !

« Tu es mon ami, je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour t’aider, s’il fallait s’en prendre à tout le gouvernement mondial pour te sauver… Je n’hésiterais même pas ! Tu es mon plus cher ami et je ne veux pas te perdre, voilà pourquoi je ne veux pas que tu sombres dans ta noirceur, reste comme tu es, c’est beaucoup mieux pour nous tous ! »

Voilà les véritables sentiments du cornu enfin dévoiler !

Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Mar 1 Nov - 2:11




Un ami fidèle !

Les mots du Cornu réchauffèrent mon coeur refroidit par tant d'année de souffrance. J'apprenais par la même occasion qu'il avait vecu l'esclavage. Cette traite sans vergogne et puérile d'humain. Je serrais les dents en me disant que nous n'étions pas si différent en fin de compte. En revanche lui, arrivait a voir le coté positif des choses tandis qu'avant de le rencontrer je m'obstinais a m'enfermé dans une spirale infernale qui m'entrainé vers les profondeur amer du désespoire et de la douleur.

Il grimaça lorsque le toubib lui enleva la balle du bras. Je lui indiquais de ne pas la jeter pour que je puisse la récupéré et lui demandais a mon tour de retirer la balle que j'avais reçu. A ce moment l'ange déguisé me balança ce qu'il avait sur le coeur. j'eux alors la réspiration coupée, a la fois par la balle que l'on enlevé de mon bras, mais aussi par les dires de mon ami. Personne ne m'avais considéré comme tel, et je doit dire que les liens que je commençais a ressentir a son égard ne cessais d'évoluer dans le même sens que le sien.

Sortant une clope pour calmé la douleur je le regardait droit dans les yeux, un regard dépourvut de toute artifice, de toute mascarade dont je me servait habituellement pour caché mes sentiments réel. Je lui dévoilais mon vééritable regard, un regard apeuré par l'inconnu, attristé par la perte de mélia, mais surtout emplis de détermination. J'était déterminé a gardais cer ami qui m'était également le plus cher. Fumant avidement je pris les deux balles qui venaient juste d'être extraitées. Je sourit alors avant de dire en recrachant ma fumée:


" Tu sais, j'ai bien l'impression que je ressent la même choses pour toi. J'ai une promesse a te faire en plus de celle que je t'ai faite sur Gaimon. Je deviendrais fort oui, et pendant que tu construira ton paradis terrestre, je jouerais sur ce monde une mélodie liberatrice. Une mélodie qui ferra trembler les gouvernements opprimant et les détenteur d'esclave. Si tu le permet ton paradis ne serra pas qu'un refuge pour pirate et autre, mais bien pour ceux qui cherisse leur liberté comme nous la cherissons. Qu'en penses-tu ? "

La flamme de la détermination s'enflammer et brillait plus que jamais a ce moment la dans mon regard qui resté plonger dans celui du Cornu.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Sam 12 Nov - 15:14

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre

Le cornu dévoilait simplement ses sentiments envers ce musicien. Il ne pouvait pas faire semblant de ne pas l'écouter, mais encore mieux. L'écouter, lui faisait oublier la douleur qu'il ressentait quand le médecin lui enlevait la balle qu'il avait reçue. Ces balles seront pour Raki et Akira une preuve de leur sincère amitié. Le fumeur transformerait ces deux balles en collier pour lui et le cornu, et le cornu porterait le collier fièrement. Ce sera le premier cadeau qu'il allait recevoir d'une autre personne autre que ses parents. Il ne pouvait retenir ses sentiments, il avait enfin un véritable ami. Il se demandait s'il allait en trouver d'autres. Il ne savait pas ce que l'avenir allait lui réserver, mais il savait qu'il rêverait Raki et qu'il se ferait des amis mais aussi des ennemis. Et ses ennemis, ils allaient devoir faire bien attention parce que le cornu deviendrait le plus fort ! 
 
Une fois la balle retirée, les deux hommes n'avaient plus rien à faire dans la cabine du médecin. Ils étaient donc sur le pont. Akira devait bientôt repartir, il n'avait pas de raison de rester sur ce navire a part Raki, mais s'il voulait le suivre, il pouvait venir. Peut-être que les deux hommes pourraient rechercher des hommes de Gunther pour leur soutirer des informations ou bien les exterminer. Akira lui avait dit qu'il le suivrait et il le suivrait quelque soient ses choix. Alors que le fumeur avait allumé une cigarette il parlait au cornu. Lui aussi le considérait comme un ami, un très cher ami. Cela faisait plaisir à notre héros. Il y avait enfin une personne qui l'aimait et le considérait comme son ami. Il voulait aussi libérer le monde des gouvernements et que le paradis seraient pour les gens en quête de liberté. Une liberté comme celle du musicien et du chasseur.  
 
" Cela me va parfaitement. Il faut montrer aux yeux de tous que le gouvernement n'est pas aussi protecteur qu'il ne l'est et qu'il laisse passer pleins de mauvaises choses. Oui, nous, enfin je ferrais le plus grand paradis sur cette planète, un refuge ou chaque personne sera le bienvenu et dans lequel, tout le monde se serra les coudes, comme ça... SI la marine vient il y aura de quoi se protéger et de quoi riposter." 
 
Les deux hommes semblaient sur la même longueur d'onde pour le coup. Akira serait-il du coup un peu révolutionnaire dans l'âme? Ou bien à force de rester avec cet homme il va en devenir un. Mais il savait une chose c'est que le paradis qu'il avait promis à ce musicien, il allait vraiment le mettre en place. Et il savait où le faire. Il y avait une île sur le nouveau monde presque inhabité. Une île remplie de cornu, c'était le clan du chasseur. Il retournerait là-bas un jour reprendre la place qui lui était due et il se demandait s'il n'allait pas installer son paradis sur la partie de l'île inoccupé. Ce serait une bonne chose. Il va donc falloir que le cornu y réfléchisse un peu plus avant de se lancer dans une quelconque action de sa part, de toute manière, il n'était pas encore assez puissant et influent pour créer une chose de cette ampleur-là.
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Mar 15 Nov - 23:31




Changement de cap !

Je fumais avidement sur le pont, serrant dans ma main les deux balles qui avaient étée extraites. J'écoutais attentivement ce que mon ami disait et cela me réchauffais le coeur, il était comme une bonne flambée lors d'une nuit glacial. Il me redonnait de l'éspoir et du baume au coeur. Mais surtout la volonté d'évoluer et de m'envoler vers des cieux plus propices. Je pensais et sentais qu'a nous deux nous pourrions faire un duo inarretable. Je m'étais éloigné un peu de lui faisant quelque pas sur le pont marbré par les langues infernales qui nous avaient sauvées la peau à tous les deux. Je marchais alors sur une feuille de papier que je trouvais au sol. La ramassant je ne reconnu pas l'écriture mais je compris relativement rapidement son contenu.

Mon coeur pompa, mes dents se serrèrent, mon poings écrasa la feuille de papier tandis que je rangeais les balles. Puis fulminant je relis la fiche, les salopards qui nous avaient attaqués n'étaient en définitive pas la pour moi, ils étaient venu non pas pour la cargaison mais pour l'équipage du navire et ses occupants. Ainsi donc ces enfoirés avaient repris le trafic d'esclave en plus de celui des armes ! M'approchant alors du cornu je lui dit alors d'une voix haineuse:


" Dit moi Satanas, ça te brancherais de faire sa fète à d'autres hommes de Gunther ? Que je t'explique, les lascars qui nous ont attaqués, d'aprés ce qui dit cette lettre en avais aprés l'équipage, ils n'étaient que de la marchandise en plus si tu vois ce que je veux dire. En réalité à leur yeux je n'étais qu'un simple bonus..."

Je lui laissais la lettre, pour qu'il puisse la lire et comprendre de quoi il en retournait. De mon coté je m'allumais une nouvelle cancéreuse. Inspirant et expirant profondément la fumée pour me calmer un minimum. La traque reprenais donc, cette foutu traque que j'avais achevé avec cette symphonie macabre que Diégo et moi avions joués. Je ne voulais pas dévoiler ce visage là à mon ami, mais j'était également content de l'avoir avec moi c'est pourquoi je voulu être franc avec lui:

" Si tu m'accompagne Akira, il faut que tu saches que tu risques de me découvrir sous un jour bien plus médiocre, tu risques d'appréhender les pires ténèbres de ma personnalité, et je ne veux pas que cela change quoi que ce soit a notre amitié. Pour être franc avec toi, lorsque je les traque je suis capable des pires atrocités"

Mon regard s'était plongé dans les profondeurs nacré de l'océan comme absorbé par ses souvenirs sanglant et manipulateur de cette époque noir de ma vie.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Suzuran Akira
Satanas Dolly
avatar
Messages : 306
Race : Cornu
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
61/100  (61/100)
Berrys: 8.148.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Ven 18 Nov - 0:49

Feat


Raki Goshuushou
L'enfer sur terre

L'aventure était finie, Akira allait donc devoir quitter Raki. Mais il savait qu'il allait le revoir très rapidement. Il avait comme le pressentiment qu'il allait ressurgir dans la vie du cornu facilement. Il l'avait fait une fois sur Gaimon, ici sur ce bateau en voulant mourir. Mais Akira n'avait pas laissé passer cet événement, il avait rencontré qu'une seule fois Raki, mais c'était devenu un ami cher à son cœur et à cet ami il avait fait une promesse. L'un comme l'autre, l'un voulait devenir fort et l'autre voulait créer le paradis de la liberté pour toutes personnes de ce monde. De n'importe quel camp, mais tant qu'elle chérissait la liberté cela importerait peut à notre héros. Il fallait aussi que cette personne ne fasse aucun bazar, car à partir de ce moment-là, le démon entrerait en jeu et ça pourrait faire mal si on touchait à son paradis.   
 
Mais l'heure n'était donc pas à la séparation au final. Alors que le fumeur se baladait sur le pont tout en fumant, il avait découvert quelque chose. Akira ne savait pas ce que cela pouvait être, mais il sera rapidement mis au courant. Le musicien ne laisserait pas son ami chasseur dans le faux. Il n'allait pas le laisser seul. Raki se rapprochait du cornu avec une certaine haine, notre héros pouvait le sentir, il l'avait vu comme ça juste avant. Mais il ne comprenait pas encore, c'était que quand il s'était rapproché de lui pour lui expliquer la situation qu'il comprenait. Ces hommes étaient là pour s'emparer de cet équipage et le vendre comme esclave. C'était du moins ce qu'il y avait écrit sur la lettre qu'Akira lisait quand Raki lui avait passé. Il ne pouvait pas laisser passer ça. Il s'était lui-même vendu étant petit, mais ce n'était pas une vie. Il fallait bannir ce genre de comportement, trouver la racine de ce mal et aller l'éliminer le plus rapidement. Cette racine devait être sur le Nouveau Monde. Un endroit où nos deux hommes ne pouvaient accéder pour le moment, par simple manque de puissance et non pas par manque de volonté.  
 
"Après avoir vu cette lettre je peux te dire que oui ! Il faut que tu en finisses avec ces mecs... Je vais t'aider, l'esclavagisme ça va cinq minutes, mais là... Il va falloir exterminer ça a la racine !" 
 
Il replongeait son nez dans la lettre. Le musicien parlait et Akira l'écoutait d'une oreille mais faisait semblant de ne pas l'écouter. Raki pensait encore à des choses bizarres, il devait penser qu'Akira ne le considérerait plus comme son meilleur ami s'il le voyait sous une autre facette. Mais chaque personne possède plusieurs facettes et cela, ne faisait absolument pas peur à notre cornu ! 
 
"Bon et bien je pense qu'on va pouvoir y aller. On leur dit au revoir et on part? On prend ma barque, comme ça on ne prend aucun risque pour ces marchands de retourner dans la gueule du loup pour se faire attraper et se faire vendre en tant qu'esclave !" 
 
Il fallait atteindre les réponses du musicien, mais Akira avait demandé à un des marchands s'il pouvait lui donné une pomme et du jus de pomme. Il était à cours, donc il fallait qu'il en reprenne et vu qu'ils les avaient sauvés de l'esclavagisme, le cornu avait négocier sa boisson et sa nourriture pour que ce soit gratuit. Maintenant qu'il avait toute sa marchandise, il attendait son ami accoudé à la rambarde du bateau.
Code de Frosty Blue de Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Le Régicide
avatar
Messages : 322
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.927.000 B

MessageSujet: Re: [FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]   Lun 21 Nov - 23:02




On repart en chasse !

J'écoutais d'une oreille peu attentive mon compagnon, je comprenais les grandes idées de son propos mais mon ésprit était ailleur. Je me retrouvais replongé dans ces moments intense que j'avais vécu durant les quatres dernières années. Je me souvenais des danceuses flamboyantes qui avaient ravagées cette auberge à Logue Town. Je me remémorrais cette nuit symphonique avec Diégo sur Mirror Ball. A chaque fois j'avais eux des alliés, certes que je ne les connaissais pas à la base mais ils m'avaient apportés un soutien bienvenu.

La situation était approximativement identique, si ce n'était que la personne qui m'apportait son soutien n'était autre que l'ami le plus fidèle que j'avais. Ce diable d'innocent m'avais offert sa confiance, il m'avait apporté bien plus que ça à vrai dire, il m'avait sorti la tête de mes ténèbres purulentes qui gangrénnaient mon être depuis tant de temps. Tous ça résonnaient en moi tel un chantique salvateur, chaques émotions résonnaient plus clairement et limpidement que jamais. Tout me semblait plus lumineux et joyeux que tout ce que j'avais connu jusqu'à présent. Cette douce mélodie me fit sourire, je me sentais libre, libéré d'un poids qui pesait sur mon être depuis tellement longtemps qu'à présent je me sentais des ailes me pousser. Plongé dans cette ivresse musicale je souris à mon ami en m'approchant de lui, lui envoyant une tape vigoureuse dans le dos je lui dis alors:


" Sache que t'avoir à mes cotés me touche au plus haut point. Je tiens à te dire une chose que je n'ai jamais avoué à personne. Tu es le seul ami que j'ai jamais eu ! Mais bon trève de sentimentalisme. Nous n'avons aucunes coordonées sur cette lettre, on va devoir faire les choses à l'ancienne. Donc on s'arrete au port le plus proche avec ta barque, ensuite on cherche des informations, pour ça tout les moyens sont bon. C'est une chasse ni plus ni moins, et notre gibier ne s'attend pas à ce qu'on va faire. Garde en tête que nous devons rester discret, la surprise et les brumes qui envoleperont les rumeurs nous concernant serront nos plus fidèles alliés..."

Je laissais ma tirade en suspens, je callais ma guitare dans mon dos pour sauter dans la barque du cornu pour enfin lui dire avec un grand sourire carnassier, lorsque la petite embarcation commença à s'éloignais:

" ... A partir de maintenant on se remet en chasse et on fait main basse "



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

[FB: -8 mois]L'enfer sur terre [PV: Le Cornu ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DESERT DE DALLOL (ETHIOPIE)
» L'enfer sur terre (Pv Johan ) Terminé.
» Je vis l'enfer sur Terre
» L'ENFER EST SUR LA TERRE MAIS LE DIABLE EST EN AFRIQUE DU SUD !
» DOLLY chiot femelle croisé fox-yorkshire 5 mois SPA DOUAI 59

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: En Mer-