Partagez | 
 

 [FB Solo - 1504 ] La Taré du Thé [ Quête ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 194
Race : Ange
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
94/140  (94/140)
Berrys: 11.574.000 B

MessageSujet: [FB Solo - 1504 ] La Taré du Thé [ Quête ]   Lun 5 Sep - 9:04

East Blue, c’est ici qu’il faut commencer à se faire un nom, il paraît. J’avais déjà errer d’île en île et j’étais toujours à la recherche de Shimotsuki Town, c’était décidément étonnant. Il fallait que je réalise la première étape de mon rêve, devenir réellement plus fort.

Mon périple m’avait amené ici à Mirror Ball, l’île de la fête. Il fait bon vivre quand même en ce samedi soir, tout le monde dansait et la population prenait son pied. Mon objectif était simple, boire le plus de verres jusqu’à me saouler à mort ! Il n’en était pas question que je perde mon temps à rester sobre ici, c’est l’île de la fête réputé dans tout océan nan ? Et l’adresse clé de cette île est le Seventh Sky. Cet établissement réputé pour sa bonne musique, ses belles filles et surtout l’alcool beaucoup d’alcool. La vie est courte, il faut que j’en profite ! Surtout quand il y a de l’alcool et des jolies filles !

Alors que j’avançais vers le Seventh Sky, j’avais essayé de me rendre plus beau et plus classe avec les moyens du bord. Bon ok c’était de l’eau de pluie mélangé à de la sueur qui faisait tenir mes cheveux en arrière et mon parfum était du simple thé que je m’étais aspergé dessus. Mais cela passera tant qu’on me demande pas de remettre ma seule amie, ma fidèle Dial-Blade, tout est censé bien se passer. J’étais présentable non ? Mon T-Shirt était pas trop sale, on ne voyait pas les tâches de graisses. J’avais toujours ma poche rempli de berries et normalement j’en avais bien assez pour rentrer dans ce merveilleux établissement. Et puis qui refusait un mâle aussi beau que moi avec une beauté d’ange sans mauvais jeu de mots !

Une fois que je me retrouvais devant celui qui tenait l’entrée de la boîte de nuit, je pouvais enfin lui sortir mon plus beau discours.
“ - Ecoutez moi brave homme travaillant dans ce contexte de fête et de belles soirées, je suis un voyageur ayant parcouru quasiment toutes les mers de ce monde, et je viens ce soir faire la fête dans ce merveilleux établissement qu’est celui où vous travaillez. Auriez-vous l’amabilité de me laisser entrer s’il-vous-plaît ?
Dégage charlatan, ici c’est pas pour les minables bonimenteurs de ton genre, me répondit-il en me donnant un violent coup de poing “

Je fus donc contraint de battre en retraite, ce type va me le payer mais pas ce soir, il fallait que je me saoule avant de penser à la vengeance voyons. Je suis là pour faire la fête pas pour me battre. J’errais alors tout en étant désespéré de ne pas trouver un endroit pour commencer à faire la fête. Mais quand apparaîtra ma bénédiction divine ? Oh dans pas longtemps on dirait. Une boîte de nuit dans une ruelle sombre, elle appartient peut-être à des gens peu recommandables ? Boarf, ce n’est pas bien grave au final, tant qu’ils servent de l’alcool parfait et qu’il y a des jolies filles peu m’importe.

Bizarrement cette fois, on m’a laissé rentrer aussi dégueulasse que j’étais. Ils se sont pas très regardants sur les origines de chacun, je n’ai même pas fait de discours pour entrer gratuitement sans payer. Même si c’est des gens certes fréquentant des milieux hors-la-loi, ils restent très sympathique et admirables.

Prenant place derrière le bar, j’appelais alors le barman pour qu’il me serve un peu de bière, c’est la moindre des choses quand on est dans un bar de boire de la bière nan ? Les heures passaient et les verres coulaient à flot et comme d’habitude je cherchais encore une fille pour assouvir mes besoins de primates sans cervelles.

“- Hé l’ami, m’adressant en chuchotant au barman, tu ne connaîtrais pas une demoiselle qui peut satisfaire mes besoins animales si tu vois ce que je veux dire ?
Hahahahahaha tu as frappé à la bonne porte, mon gars. Tu vois la petite là-bas assise au bar ? Elle fait pas cher et elle est réputé ici à Mirror Ball va discuter avec elle si t’en as dans le pantalon. “

M’avançant vers cette fille de joie qui était plutôt jolie qui plus est. Je me vêtis de mon plus beau regard. Prêt à emballer une fille et oui ! Bon ok c’était une prostitué mais c’est pas grave !

“ - Bonsoir charmante demoiselle, on m’avait dit que vous rendiez des services très spéciaux dans le coin pourriez vous me montrez vos appartements pour qu’on puisse faire connaissances plus en profondeur … ?
Oh mais vous êtes plutôt direct, vous avez de quoi payer n’est-ce pas ? Si c’est le cas, veuillez me suivre… “

Et alors on sortait de ce bar qui était très bien, bonne bière et en plus de ça il y a maintenant une très belle femme qui m’accompagne pour satisfaire mes besoins hormonales. Une fois chez elle, la belle m’offra alors du thé qui m’avait l’air d’être excellent.

“ - Une fois que j’ai fini mon thé, on passe aux choses sérieuses n’est-ce pas ?
Oui on passe à des choses très sérieuses, dit-elle en rigolant “

C’est alors que ma vue se brouilla et que j’avais une forte envie de dormir. Se pourrait-il que cette pute m’ait drogué, je la vis rigolé de toute de ses forces avant de complètement sombré dans le sommeil…

Deux ou trois rayons de soleil se baignait sur mon visage. Je regardais aux alentours, les effets de la drogue faisait toujours effet. Je ne sais toujours pas où je suis, les seuls souvenirs que j’ai c’est que cette pute qui me drogue et après plus rien. D’ailleurs qu’est-ce que je foutais le saucisson à l’air et complètement à poil sans mon arme et surtout pourquoi mon soldat était au garde à vous ? Je suis pas un exhibitionniste mais je crois qu’au vue de la situation dans laquelle je me trouve ligoté au mur, j’ai bien peur que cette péripatéticienne a bien pris soin d’elle pendant que j’étais endormi.

Le plus horrifiant fut quand je tourna la tête et que ma vue arrêta d’être brouillé…. C’était quoi ce bordel !? Des cadavres en putréfaction me servaient de compagnon de cellules visiblement et certains étaient dans la même position. Bordel j’ai bien affaire à une taré c’est incroyable pourquoi je suis toujours malchanceux avec ce genre de meufs, j’aurais dû rester en abstinence en attendant de voir l’amour de ma vie en chair et en os et aussi à poil. Fallait que je trouve un moyen de me barrer d’ici en toute discrétion sans que l’autre meuf me remarque, pourquoi il faut toujours que je me mette dans des merdes pareilles. Y’avait des armes au sol, des Armes de torture ? Elle est masochiste c’te fille dis-donc. C’est alors que je tentais de me libérer des cordes en les mordillant que j’entendis quelqu’un descendre de l’escalier. C’était cette taré qui m’avait drogué hier soir, elle était en nuisette avec pleins d’instruments tranchants passants du simple katana au cutter et sans oublier la broche… Je sens que bizarrement je vais prendre cher très cher.

“ - Oh t’es réveillé mon chou ? Oui je ne suis pas une prostituée comme les autres tu l’auras remarqué non ?
Qu’est-ce que tu me veux ? C’est bon tu t’es fait plaisir maintenant détache-moi et rends moi mes affaires et aussi mon fric et mes vêtements et ma dignité aussi en passant.
Quoi tu as honte de te faire violer par une femme qui aime prendre soin de ses clients ou plutôt je prends soin de moi, ton argent je le ramènerais bientôt à mon patron mais toi tu vas mourir jeune voyageur, qui l’eut cru qu’un jour, j’allais me taper un ange. “

Elle s’approcha de moi et souleva sa nuisette, elle portait rien en dessous la demoiselle. Elle prend alors sa broche et s'apprête me la planter dans le bas du ventre. Je me débattais tant bien que mal pour le libérer au plus vite avant que la lance n’atteigne mon corps. Les cordes que j’avais mordillé, étaient à présent fragilisés. Je me débattais du mieux que je pouvais pour qu’elles lâchent mais c’était trop tard, la broche allait atteindre mon corps. Merde !!!! Au dernier moment la corde qui liait ma main gauche lâcha ce qui me permis de prendre en main la broche.

“ - Oh tu te défends mon chou, cela faisait longtemps que je n’avais pas eu de résistance comme celle-ci. Tu es un brave garçon mais tu vas devoir mourir…,” dit-elle avec une rape face digne de ce nom.

Mourir ? Elle rigole celle-là ? Elle glissa alors la main au sol pour prendre un couteau de cuisine, avant de tenter de me l’envoyer à la figure. Mais mais mais, elle sait pas viser ?! Au lieu, elle balançait le couteau au mauvais endroit ou plutôt sur la corde de ma main droite. J’avais enfin le haut du corps libre ! Me saisissant du couteau je m'empresse de couper les liens de mes jambes avant que l’autre taré enchaîne avec une attaque au katana. Tout ce que je pouvais faire c’était d’esquiver pour l’instant, bon c’est assez difficile cette femme me balançait tout ses outils de torture à la tronche mais bon elle avait un trouble assez grand concernant ce qu’on appelle la précision même avec le katana, elle se contentait de l’agiter manière à tenter de me trancher. Ca me saoule, désarmé je suis complètement vulnérable si on ajoute le fait que je suis encore à poil…

“ - Mais tu vas crever batard ! cria t-elle, arrête d’esquiver c’est pas drôle !!!
Tu veux j’arrête d’esquiver très bien alors je vais arrêter d’esquiver ! “

C’est alors que je pris un sabre qu’elle avait laissé près d’un squelette pour parer son attaque au katana. J’avais une meilleure maîtrise de l’arme que la catin d’en face, je devais me calmer, bon et puis j’avais deux sabres en ma possession enfin vous m’avez compris quoi. Il fallait que je prenne l’avantage dans ce combat, alors moi aussi je vais faire comme elle mais en mieux ! Je pris alors la broche de toute à l’heure de ma main gauche avant de lui envoyer à la figure, elle tenta une esquive malheureusement pour elle et heureusement pour moi la broche fit mouche ! En plein dans l’oeil gauche et bim, 1 pour Keigo 0 pour la prostituée !

“ - Aaaaaaaaaaah, sale chien je vais te couper ce qui fait de toi être un homme ! dit-elle avec rage.
Veux-tu du sel sur ton sel ? , lui répondit-je avec arrogance. “

Je commençais à reprendre l’avantage de la situation, ce combat je commençais à prendre du plaisir. La pauvre en face ne pouvait plus se défendre, elle retira la broche de son oeil mais hurlait comme une vache qu’on tuait. Pour reprendre la dignité qu’elle m’avait pris et retiré, je découpe ses vêtements pour alors faire apparaître mes initiales dessus.

“ - Un Beau S.K sur ta poitrine, tu diras aux autres personnes et à ton ami Garcia que Sakuga Keigo est passé par là ! “

Prenant quelques morceaux de cordes qu’elle avait laissé sur le bas côté, je ligotais alors la femme. Je trouvai mes vêtements assez facilement ainsi que mon arme avec mon Heat-Dial toujours accroché dessus. M’habillant, je pris le temps de bien fouiller la maison de cette folle. Un bonne réserve de drogue, un petit sachet ne devrait pas faire trop de mal, j’avais aussi gardé le sabre que j’avais utilisé plus tôt. Bon aussi j’allais l’avouer j’ai mis à sac sa maison, juste pour le fun sans raison et aussi pour m’assurer que je n’étais pas touché dans ma virilité. La prochaine fois que je viens à Mirror Ball, je la tue, cette fois pas le temps, j’ai d’autres choses à faire. Cette île de la fête allait décidément connaître une vendetta de ma part bien salée la prochaine fois !
Revenir en haut Aller en bas
 

[FB Solo - 1504 ] La Taré du Thé [ Quête ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» Entrainement et agrandisement avant le combat d'arêne {solo}

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Mirror Ball-