Partagez | 
 

 [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
PNJ [Pirate]

avatar
Messages : 273

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Mer 31 Aoû - 19:47


Le discours de Tenshi fut applaudi avec un peu moins d'enthousiasme que celui de Mabilla, car il soulevait quelque chose de grave et de profond : l'île était en péril. Un péril inavoué, où l'épéiste se mettait en avant en tant que fervente protectrice, une entité salvatrice qui trancheraient ceux qui en voudraient à leurs terres. Mais ce fier peuple de guerrière n'était pas âme à se reposer sur la force d'autrui, bien au contraire. Ainsi, lorsque la jeune fille évoqua la possibilité de ne pas combattre, certaines portèrent un masque de marbre, synonyme d'un cloisonnement aux idées que la jeune fille avançait.

Quand Tia monta à son tour, elle évoqua une Amazon Lily forte, unie et puissante. Une qui écarterait les faibles au profit des puissants. Si elle n'avait pas la connaissance du monde actuelle, elle n'aurait aucun mal à l'acquérir selon ses dires. Une promesse qui mit à mal son discours dans l'esprit des autres femmes : des mots, encore des paroles. Seule Mabilla avait prouvé qu'elle possédait les qualités d'un leader... Et malgré tout, une partie de la population souhaitait voir quelqu'un d'autre sur le trône.

Alors, une fois que les discours furent terminés, le souvenir de la détermination de Mabilla dans son engagement, de la douceur de Tenshi dans ses remerciements et de la fermeté de Tia dans ses propos s'immisça dans l'esprit de bien des personnes. Mais ce que l'Impératrice retint, ce fut que chacune à sa manière était prête à commander l'île. Elle-même ne savait que trop bien qu'une politique du retrait ne serait pas efficace, et d'autres partageaient cette peur. Ainsi, son discours de fermeture fut calme, exposant ce risque exté
    - Les amazones peuvent donc aller v...

Une explosion sur les cotes. San regarda en première l'endroit d'où venait la fumée et le bruit, avant de dévaler les escaliers, de traverser la scène à la vitesse d'un Soru et de disparaître vers la salle de surveillance. Son système autour de l'île lui permet en moins d'une minute de localiser les attaquants : deux navires de guerre de la marine qui se trouvaient sur leur route. Elle se figea, angoissée, avant de décrocher l'escargophone d'urgence.

    - Actuellement à l'est de l'île, deux navires de guerre sont en train de prendre d'assaut les lieux

L'Impératrice ferma les yeux. Elle n'était pas préparée à une telle attaque : et d'ailleurs, personne ne l'était. Qui dirigeait donc cette force armée ? Mabilla ne se posa pas la question : elle décida d'amarrer immédiatement leur navire pour aller contrer l'attaque. Tia et son équipage se dirigèrent vers les côtes pour prendre de front leurs ennemis, mais le reste de la population, inactif, resta figé en attendant les ordres de l'Impératrice. Devaient-elles combattre ? Elles en avaient les capacités... Mais ce n'était pas l'idéal.

Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Mer 31 Aoû - 20:39




Rien ne ressemble plus à la famille
que le clan uni et solidaire

    Si mon discours fut moins applaudi que celui de Mabila, cela ne m’inquiéta pas outre mesure. Je n’allais pas revenir sur mes paroles. Quoi qu’il en soit, Impératrice ou non, je n’avais pas l’intention de faire de cadeaux à la Marine. Impératrice ou non, cet endroit serait toujours une maison pour moi. Certes, j’aurais préféré pouvoir aider plus cette population en prenant leur tête. Mais elle ferait leur choix. Je n’allais rien forcer.

    Le tour de Tia vint ensuite, elle appuya le fait qu’elle voulait éloigner les faibles pour créer un peuple fort et uni, puissant. Certaines, ici, ne voulaient ou ne pouvaient pas combattre. Son erreur était peut-être de ne pas les prendre en compte et moi de trop m’en préoccuper. Après tout, je voulais offrir la vie que je n’avais pas eue à d’autres qui pouvaient l’avoir, n’était-ce pas naturel ?

    Alors que le vote allait avoir lieu, une explosion eut lieu, déroutant l’ensemble de l’assemblée. Le début des problèmes ? Une nouvelle épreuve ? Non, ça avait l’air plus que sérieux cette fois-ci. San se jeta dans la salle de surveillance pour annoncer qu’il y avait deux navires de guerre en vue. Des navires de la Marine très certainement. Ils se trouvaient à l’Est de l’île. Ni une, ni deux, Tia et Mabila commencèrent un sprint effréné vers l’Est, prêtes à combattre avec leur équipage. Elles avaient donc opté pour l’option de foncer tête baissée. Elles pouvaient réussir à détruire deux navires de guerre, n’est-ce pas ? Fronçant les sourcils, je jetai un coup d’œil vers l’assemblée, trouvant rapidement Yoko parmi ces femmes. M’approchant rapidement d’elle, je lui indiquai de réunir les habitantes les plus faibles et de les mettre à l’abri le plus rapidement possible. C’était une tâche que je pouvais lui confier.

    M’approchant ensuite de Mailinh et Hana, je leur demandais de réunir au plus vite les troupes combattantes et de se préparer pour le combat, il était hors de question de laisser la moindre guerrière de côté. Je laissais donc ces deux tâches à ces trois femmes, je savais que je pouvais leur faire confiance. Si la Marine avait vraiment voulu détruire cet endroit, elle le sous-estimait en ne prenant que deux navires et il fallait prendre toutes les précautions nécessaires. Ainsi, je pris le temps de me diriger rapidement vers la salle de surveillance qui devait permettre d’avoir un œil sur toute l’île. Je profiterai du temps que Mailinh, Hana et Yoko prendraient pour réaliser ma demande afin de jeter un coup d’œil dans cette salle et de vérifier qu’il n’y avait pas d’autres endroits susceptibles d’être attaqués. Seulement après, je me déciderai à mener les troupes au combat.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Mer 31 Aoû - 21:08


Très rapidement, les plus faibles, une forte minorité de la population, furent isolée avec l'Impératrice dans le palais. Cette dernière n'avait pas la force d'affronter ses ennemis actuellement, et elle ne pouvait compter que sur les autres guerrières pour agir vite et bien. Tia et sa clique n'avaient pas encore atteint la côte et Mabilla la mer lorsque les combattantes furent réunies en bataillons désorganisés. Et si Tenshi n'avait pas décidé de surveiller le reste de l'île, elle ne serait certainement pas rendu compte qu'un groupe isolé d'hommes en uniformes de la marine avaient pris l'île de dos. Une douzaine de personnes, dont un Contre-Amiral réputé de la marine, apparaissent par intervalles irrégulières sur les caméras de surveillance. Que se passait-il ? Pourquoi étaient-ils ici ? En tout cas, ils avaient semble-t-il conscience d'un point d'accès à travers les montagnes, une entrée qui menait... directement au Palais de l'Impératrice. Les troupes n'y seraient pas à temps, mais San jeta un coup d'oeil à Tenshi :

    - Les navires de guerre sont une diversion. Ils veulent empêcher l'Impératrice de faire la passation de pouvoir. S'ils la tuent maintenant, ce sera le chaos sur l'île...

Mais si d'autres groupe intervenaient, San se devait d'être ici. Ainsi, elle demanda à Tenshi de se rendre au plus vite au palais. Un bataillon composé d'une vingtaine de filles la rejoindraient rapidement, mais il fallait faire vite...


Contre-Amiral Bloodbath

La porte dissimulée par un paravent explosa tandis que la salle de réunion se trouvait plongée dans la fumée la plus totale. L'Impératrice et Klarissa regardaient les marines entrer, et la jeune fille se mit en position de combat, semblant utiliser son corps en tant que bouclier. Le Contre-Amiral entra dans les lieux avec un calme déconcertant. Un homme dans ces lieux, inconcevable. Mais pour les femmes ici, il ne s'agissait que d'une personne à la carrure étrange, proche des monstres des contes qu'on leur transmettait.

    - Impératrice Nausica...

Il regarda la femme en face de lui, dégainant une lame bleutée, de qualité exceptionnelle : une des fameuses vingt-et-une lames, forgées pour être plus résistance que toutes les autres. Le Contre-Amiral n'était pas homme à exposer l'aura de sa lame sans bonne raison, et en effet elle dégageait un fin filet de glace tandis qu'il s'avançait, lui donnant un air surnaturel...

La femme se leva. Elle ne voulait pas que ses filles soient blessées, mais il était tout à fait concevable qu'elles soient prises en otage par le petit escadron de marines. Des bas-gradés sans intérêts. Non, une seule personne retenait son attention.

    - Que faîtes-vous dans ce palais, à menacer mes filles de votre présence ?
    - Nous venons pour vous tuer, énonça l'homme en se curant l'oreille avec le petit doigt qui restait. Votre île est bien protégée, et il nous a fallu y infiltrer un agent pour la localiser. C'était une délicate affaire... Mais fort heureusement, votre aptitude à recueillir les chatons égarés a jouer en notre faveur.

Une femme s'écarta du groupe de filles qui avaient été amenées par Yoko. Elle souriait plus que de nature. C'était elle. La traîtresse... Un loup déguisé en mouton.

    - Comment avez-vous su que je m'isolerais dans le palais ?

Nausica gagnait du temps. Elle savait que San préviendrait quelqu'un. Elle avait confiance.

    - Vous êtes faible à présent. Et que font les faibles quand les puissants attaquent ? Ils retournent se cacher dans leur palais... Je n'avais pas prévu que vous amèneriez les autres moutons égarés avec vous cependant.

Il sourit. Il aimait ça. Cette peur dans le regard des jeunes filles, cette hargne dans celui de Klarissa et de l'Impératrice, ce dénouement sanglant. C'était tout ce dont il avait besoin pour vivre. À présent, il devait accomplir la mission pour laquelle il était venu ici.


Bon, pour le coup t'as anticipé... Tu peux aller voir le Contre-Amiral Bloodbath. Il porte bien son nom d'ailleurs.
Son niveau n'est pas connu, ni celui des autres intervenants.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Mer 31 Aoû - 22:10




Rien ne ressemble plus à la famille
que le clan uni et solidaire

    Heureusement que j’avais décidé de vérifier dans la salle de surveillance que rien d’anormal ne se produisait aux alentours. Un petit groupe de Marine avait décidé de s’infiltrer dans le palais, à l’arrière celui-ci. L’endroit précis où le peuple avait décidé de se rassembler avec son Impératrice. San prit la parole, m’indiquant que les navires n’étaient qu’une diversion et que le but était de tuer l’Impératrice pour éviter la passation de pouvoir. Il fallait faire vite avant que le pire ne se produise. Si le plan de la Marine venait à se réaliser, les lieux seraient plongés dans le chaos et le doute. Personne ne saurait sur qui se reposer. Si l’Impératrice mourrait sans désigner la succession, qui allait prendre la décision ? Qui allait pouvoir s’assurait que cela se passerait sans encombre. Probablement personne.

    N’hésitant pas une seconde de plus, je pris la direction du palais avec rapidité, ne me souciant pas vraiment du reste. Je me devais de faire confiance en mes capacités. Une douzaine de marine, ce n’était rien après tout ! J’en avais combattu bien plus. Et puis, le soutien n’allait pas tarder à arriver, je n’en doutais pas. J’étais peut-être plus rapide seule, mais les femmes allaient rapidement se réunir pour partir à leur tour. C’était peut-être ce dont j’essayais de me convaincre difficilement. Mais le temps n’était pas à la réflexion. Il me fallut très peu de temps pour atteindre le palais.

    N’hésitant pas une seconde, j’entrai dans le palais. Les maux de tête causés par le Haki de l’Observation m’indiquaient une grande crainte dans les lieux. Les Marines étaient déjà présents, j’espérais qu’il n’était pas trop tard. Ouvrant la porte à la volée, je ne tardai pas à apercevoir le chef du petit groupe. J’avais déjà mes armes en main. Une impulsion et je me dirigeai vers ce dernier, envoyant de multiples lames d’air vers les autres membres de la Marine avant d’attaquer de front le principal ennemi, approchant mon sabre d’une gorge que j’avais dans l’intention de trancher. Ce n’était pas dans mon habitude de vouloir tuer l’adversaire, mais, cette fois-ci, il n’y aurait pas de pitié.

    - Vous avez tort de vous en prendre à nous.

    Si j’avais décidé de m’en prendre directement à celui qui me semblait être le plus puissant, j’espérais que la troupe de guerrière ne tarderait pas à arriver car je ne pourrais pas combattre tous ces Marines seuls si cet homme était puissant ou ne se laissait pas faire facilement. Contenir autant de monde pour protéger la population relevait de l’impossible. J’espérais que quelqu’un aurait la présence d’esprit d’éloigner quelque peu les femmes de cette belle pagaille. Il ne devrait pas y avoir d’autres attaques, du moins, les caméras n’avaient pas indiqué d’autres groupes. Les mettre hors de danger était donc une priorité. Je pouvais me protéger, mais pas surveiller tout le groupe.

    Si mon attaque avait été immédiatement frontale, c’était bien dans le but d’en finir au plus vite. Néanmoins, si l’ennemi contrait, je profiterai de mon impulsion pour le repousser quelques mètres plus loin. Guettant sa réaction, j’attendrai cette dernière avant de prendre une décision sur la démarche à suivre.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Mer 31 Aoû - 22:35



Contre-Amiral Bloodbath

La lame de la jeune épéiste entra en contact avec celle, froide, du Contre-Amiral. Des lames d'air dirigées vinrent tailler en deux une demi-douzaine de marines sous le regard effaré des amazones. Elles avaient l'habitude de la violence, mais Tenshi était d'un tout autre niveau, si bien que sa présence dissuada les ennemis d'avancer. Et ils la reconnurent pourtant à son visage, présent sur des avis de recherche sur Grand Line. Que faisait-elle ici ? La question était bonne. Pourtant, le Contre-Amiral n'eut pas le temps de la poser, puisqu'un simple mouvement de poignée de sa part fit naître une fine couche de glace sur le sabre de son ennemie et se propagea rapidement sur celle-ci pour engouffrer son ennemi dans le trépas du froid.

    - Ne crois pas pouvoir m'impressionner, Tenshi Taya. Je suis le Contre-Amiral Bloodbath.

Il sourit tandis qu'il se reculait et que sa lame trancha subitement l'air. Contrairement aux lames d'air qui avaient été précédemment envoyée, celle-ci gela littéralement la salle autour de lui. L'attaque avait pour but non seulement de réduire au silence les filles présentes ici, mais aussi l'Impératrice. La propagation de la glace n'aurait besoin que d'un instant, alors que les filles commenceraient déjà à ressentir des gelures sur leur peau.

    - Une petite guerrière de votre acabit ne devrait-elle pas se trouver avec les autres hors-la-lois de son genre ?

Cette fois-ci, c'était lui qui gagnait du temps pour que ses hommes reprennent leur contenance et préparent la réplique. Il savait très bien que malgré son excellente maîtrise de cette arme, il n'était pas capable de repousser éternellement la jeune femme. Bien au contraire, au contact il avait même pu sentir que la différence entre leurs niveaux était importante, tout comme il s'était assuré d'avoir l'ascendant sur celui de l'Impératrice en fonction des données qu'avaient recueilli le Cipher Pol pour préparer cette opération.


Orphen

Et c'était d'ailleurs pour cette raison qu'il n'était pas venu seul. Il avait placé un agent dormant dans ces lieux, une femme d'une grand agilité qui s'était jetée derrière Tenshi, vite alertée par la voix d'une des amazones.

Griffes sorties, Orphen ressemblait plus à une tigresse qu'à une humaine. Sous cette forme, c'était à vrai dire exactement ce qu'elle était : la maudite, une Zoan, avait pris sa forme hybride. Humanoïde, elle présentait une déformation au niveau des mains et des pattes pour favoriser son attaque. Bien sûr, sa vitesse et sa force étaient améliorées dans ces conditions. Et devant la jeune épéiste, le Contre-Amiral brandissait à nouveau son épée pour l'attaquer de front, s'élançant dans le but de toucher son flanc et de le geler grâce au déplacement de l'air.


Le Contre-Amiral Bloodbath est niveau 37. Orphen est niveau 32. Ils t'attaquent de concert, le Contre-Amiral ayant déjà tenté de geler la salle un peu plus tôt. La température baisse du coup. Les marines sont trop tétanisés pour agir après ton entrée.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Mer 31 Aoû - 23:22




Rien ne ressemble plus à la famille
que le clan uni et solidaire

    Quand mon sabre rencontra celui de l’ennemi, mon arme commença à se couvrir d’une fine couche de glace et je retirai immédiatement cette dernière du contact de l’ennemi, me reculant pour bien prendre en compte cet atout de l’ennemi. La couche était fine, suffisamment pour qu’elle puisse fondre assez rapidement. Toutefois, ne voulant pas perdre de temps, j’attrapai un autre sabre, rangeant celui-ci dans son fourreau pour laisser la glace fondre. Cela ne prendrait pas beaucoup de temps. Faisant les présentations, il s’agissait d’un Contre-Amiral qui se nommait Bloodbath. Un nom encourageant et rassurant. En tout cas, il pouvait bien être du rang qu’il souhaitait, avoir le nom qu’il voulait, cela ne m’affectait pas plus que cela. Je retenais simplement que la Marine avait vraiment quelque chose contre ces femmes.

    Pendant que j’échangeai mes sabres dans leur fourreau, il trancha l’air de son sabre, gelant la salle et faisant baisser la température tandis que le gel allait bientôt atteindre les femmes de la salle. Cherchant alors à me provoquer, il me demanda si je ne devrais pas plutôt être parmi les hors-la-loi de bas niveaux. Ma prime n’avait rien d’élevé et la Marine ne me connaissait que très peu. Il n’était donc pas bien surprenant qu’il ne me considère que comme un autre de ces hors-la-loi sans importance. Tant mieux pour moi. Tant pis pour lui. Lui adressant un large sourire, cela m’amusait plus qu’autre chose. Je commençais à peine à m’amuser et mon mauvais côté commençait à ressortir.

    - Un Marine de votre rang n’a-t-il pas mieux à faire ? Le Gouvernement n’engage vraiment que des bras cassés.

    À peine le temps de prononcer ces quelques mots qu’une présence se fit sentir dans mon dos, où plutôt qu’une voix m’en avertit. Celle d’une Amazone qui avait vu quelqu’un se jeter derrière moi. Le souci étant que, devant moi, le Contre-Amiral avait déjà l’intention de m’attaquer. Mon cerveau tourna à grande vitesse, cherchant la réponse à cette situation délicate. Tout serait tellement plus simple si Akimitsu pouvait se montrer. Il pourrait neutraliser l’ennemi derrière tandis que je m’occuperai de celui de devant. Il n’en était pas question aujourd’hui. Et puis, que faisaient ces guerrières ?

    Suivant mon premier instinct, je prenais fermement mes sabres en main, réalisant un cercle avec ceux-ci dans le but de créer une lame d’air qui se propagerait dans toutes les directions, mais ne devraient pas atteindre ni les Amazones, ni les autres Marines, ne la rendant pas assez puissantes pour ceci. Tout en réalisant ce geste, je me baissai avant de tenter un croche-patte vers le Contre-Amiral. Si celui-ci fonctionnait, je n’aurais plus qu’à tenter de lui infliger un coup fatal. Autrement, j’allais tenter de m’extirper de cette prise en tenaille en me décalant sur le côté. J’avais pu apercevoir que l’attaquante de derrière avait des espèces de griffes. L’œuvre d’un fruit du démon peut-être. Le froid était pensant et j’espérais que les Amazones seraient assez fortes pour le combattre. Je comptais sur cela… Et sur l’arrivée d’un soutien imminent.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Sam 3 Sep - 14:16



Contre-Amiral Bloodbath, Orphen

La lame circulaire de la jeune fille était plutôt faible, mais assez puissante pour écarter l'espace d'un instant la maudite. Celle-ci montra les crocs, avant de sortir les griffes un peu plus, comme si elle essayait de prendre l'aspect d'une lame inarrêtable. Le Contre-Amiral, emporté dans son élan, sentit le croche-pied de la jeune femme qui lui fit faire un léger roullé-boulé. Il se retourna in extremis pour sauver sa peau, et créa d'un geste du sabre un sol relativement glissant qui lui permit de reculer. Alors il se releva. L'attaque frontale n'allait pas fonctionner. Alors il n'avait pas d'autre choix. Il regarda sa subordonnée qui acquiesça, et brutalement, son sabre réalisa une courbe entre elle et l'épéiste. Un mur de glace sépara alors la salle en deux. L'épaisseur empêcherait la demoiselle de distinguer ce qui se passait derrière. Mais elle n'en aurait pas besoin, car le cri d'une demoiselle retentirait quelques secondes plus tard.

    - Résiste-nous, et mon alliée les tuera toutes !

Son regard était empli d'une folie évidente. Klarissa s'était déportée sur le côté pour tenter d'intervenir contre la Zoan, prenant elle-même une forme hybride de lapidé, mais elle fut renvoyée contre le mur en un rien de temps. La mort planait sur les plus faibles de l'île. Tenshi n'était pas capable de toutes les protéger. C'était du moins ce que pensait le Contre-Amiral, et les événements lui donneraient peut-être raison. Mais alors que la scène tournait au cauchemar, l'Impératrice se leva et se dirigea vers la Zoan.

    - La vieille peau va crever, tiens, fit Bloodbath avec un sourire satisfait sur le visage.

Puis soudain, plus rien. Le silence le plus total du côté des jeune filles. Et un filet de sang vint asperger le mur de glace à un endroit où la transparence pouvait avoir lieu. Les marines, présents du côté de Tenshi, ne pouvaient que se réjouir du succès de leur mission. Mais alors que le mur s'effondrait, c'était le visage décomposé du Contre-Amiral, puis la vue du bras manquant de la Zoan, qui leur indiqua la dure réalité des choses.

    - Je suis peut-être vieille, mais ne m'enterrez pas trop vite, sombres idiots.

Les doigts de la démone perlaient d'une couleur vermeille. Elle regarda le Contre-Amiral qui prit peur. Ce n'était pas normal qu'elle ait encore autant de force dans son corps, qu'elle puisse faire ça... Mais à vrai dire, une chose était connue de la plupart des adversaires de cette femme : il ne fallait pas toucher à un de ses enfants, sous peine d'avoir à faire à son Retour à la Vie. Une technique qu'elle avait perfectionné avec l'âge, et qui lui permettait de faire son corps une arme mortelle pour ses ennemis. Une des filles, sûrement celle qui avait hurlé, tenait son bras avec difficulté. Elle avait mal, un bras cassé très certainement.

Bloodbath rougit alors de haine. Il n'aurait pas du se montrer si imprudent. Prenant son escargophone, il aboya un ordre d'une incroyable cruauté :

    - Tuez toutes les amazones ! Buttez-les !

Il avait bien sûr envoyé ce message à son navire de guerre. Puis tandis qu'il attendait une réponse, il dirigea son sabre vers l'épéiste. Il ne voulait pas perdre. Il ne pouvait pas perdre. Ce n'était pas comme ça que c'était censé se passer. Le « Mur de Glace » n'était heureusement pas sa technique la plus puissante, et il comptait bien démontrer qu'il avait encore plus d'un tour dans son sac.

    - Contre-Amiral ! Les navires ont été assaillis. Ils coulent... Des flèches ont percé la coque... L'ennemi...

Le signal s'arrêta. Cette fois-ci, l'homme était plus blanc que l'Impératrice déjà pâle. Il éclata alors de rager, et marmonna tout en abattant son attaque :

    - Éclat de Glace.

Sur un large rayon devant lui, que ce soit ses alliés ou ennemis, une pluie d'éclats de glaces semblables à de pieux se forma. L'attaque allait atteindre tout le monde. Pas d'exception. Il n'aura qu'à étouffer cet incident.


Voilà, voilà, chacun a le droit a son moment classe, et c'est celui de quelqu'un d'autre. Le Contre-Amiral est niveau 37, il attaque à nouveau avec sa lame et cette fois envoie des éclats de glace sur tout le monde.


Dernière édition par Maître-Jeu le Dim 4 Sep - 10:52, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Sam 3 Sep - 21:52




Rien ne ressemble plus à la famille
que le clan uni et solidaire

    La lame d’air eut l’effet souhaitée car elle fit reculer la personne derrière moi. De même, le croche patte fit tomber le Contre-Amiral qui parvint tout de même à éviter le coup fatal. Se relevant, il décrivit une courbe à l’aide de son arme, un mur de glace s’élevant alors entre moi et sa subordonnée. Un cri se fit entendre dans l’espace, faisant bouillir mon sang de façon plus intense. Il avait donc décidé de s’en prendre aux femmes de l’île. Fronçant les sourcils, je l’écoutai exiger de moi de ne pas résister en échange de quoi il ne ferait pas de mal aux faibles Amazones. Que je résiste ou non, il n’allait pas se gêner pour toutes les massacrer. Il ne venait pas pour moi, il venait pour elles. J’avais donc bien dans l’intention de ne pas le laisser faire.

    Ce fut après un silence pesant que du sang se répandit sur le mur de glace. Je ne tardai pas à comprendre ce qui venait de se passer lorsque le mur s’écroula. L’Impératrice avait encore suffisamment de forces pour se défendre et le bras de l’alliée du Contre-Amiral venait d’être arraché, tout simplement. J’étais moi-même surprise de voir la chef des Amazones gagnante. Néanmoins, il ne fallait pas la sous-estimer, elle restait un individu particulièrement puissant et s’en prendre à sa famille était une erreur qu’elle ne pouvait tolérer. Admirative, je ne fus pas la seule à être surprise.

    L’ennemi aboya alors des ordres qui demandaient l’exécution de l’ensemble des Amazones. Aucune réponse ne venait du bout du fil, jusqu’à ce que des voix se fassent entendre, signalant que les navires de guerre étaient perdus. Cela n’était que peu surprenant, on pouvait faire confiance à Mabila et Tia pour se défendre correctement. L’homme qui avait dirigé son arme dans ma direction semblait avoir perdu toute confiance en lui et cela m’arracha un sourire satisfait.

    Scandant le nom d’une nouvelle attaque, il s’agirait certainement de la dernière. Celle-ci consistait à abattre sur l’espace une pluie d’éclat de glace qui allait transpercer ces femmes incapables de se défendre si on ne les détruisait pas rapidement. Cet homme n’avait aucune pitié et cette attaque allait également tuer ses subordonnés. Un côté de moi avait l’envie de sauver tout le monde, mais l’autre m’ordonnait de ne penser qu’aux Amazones. Et ce fut le second côté qui l’emporta. M’élançant dans les airs, j’envoyais des lames d’air dans toutes les directions, souhaitant réduire en pièce les morceaux de glaces qui feraient donc moins de dégâts et ne blesseraient que de façon mineure les Amazones. Cela serait certainement suffisant à sauver les femmes.

    Retombant sur le sol, je fixai l’adversaire en face de moi, une lueur mauvaise dans le regard. Il avait perdu et sa mission était loupée, c’était une certitude. Néanmoins, cela avait été suffisant pour perturber les Amazones et il allait y avoir d’autres attaques, c’était certain.

    - Contre-Amiral, la prochaine fois, venez plus nombreux, cela nous permettra d’exterminer un plus grand nombre d’entre vous. J’adorerai croiser le fer avec les plus puissants d’entre vous.

    Prenant appui sur mes pieds, je m’élançai dans la direction du chef de la troupe. Cette fois-ci, il n’allait pas encore pouvoir éviter l’attaque. Mon premier sabre se dirigea vers sa gorge tandis que le second tenter de lui trancher le flanc. J’espérais qu’aucun nouvel événement ne m’importune dans mon offensive.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Dim 4 Sep - 10:47



Contre-Amiral Bloodbath, Orphen

Il venait de massacrer sa troupe, tandis que les femmes de l'île étaient encore vivantes. L'Impératrice, de son côté, avait protégé la femme à qui elle venait de couper un bras. Ce geste incroyable laissa le Contre-Amiral figé sur place, comme pris dans sa propre glace. Il tendit alors son épée, et hurla :

    - Qu'est-ce que tu attends pour la buter ?! Bute-la !

La femme la plus importante de l'île tournait le dos à la Zoan qui, se relevant, tangua sur le côté. Il avait voulu la tuer. Il aurait tout fait pour parvenir à ses fins. Les autres marines étaient morts après tout, et s'il avait pu réussir, elle n'aurait pas été dans un état différent du leur.

    - C'est terminé, somma l'impératrice alors que les lames de Tenshi venaient de traverser le corps d'un Contre-Amiral dépassé par la situation.

En se tenant la gorge, il agonisa doucement. Le sang coulait aussi de son torse, mais il n'avait pas assez de mains pour se protéger. Dehors, les Yuda venaient dévorer les pauvres marines qui avaient eu le malheur de venir. Ils n'étaient pas si nombreux que ça, des péons recrutés pour tenir des canons et des fusils. Aucun survivant. L'expédition avait été un véritable fiasco du côté de la marine. La Zoan du Tigre baissait les yeux au sol, elle-même sur le point de s'évanouir à cause de la perte de sang.

    - Soignez-la, fit l'Impératrice à deux jeunes infirmières.

Alors on défonça la porte d'entrée. Les guerrières, ayant couru comme des dératées, arrivèrent dans le hall. Elles regardèrent l'homme à terre, qu'elles confondirent aisément avec une femme, et les corps des marines tranchés ou percés de pics de glace, déjà en train de fondre et de mêler l'eau au sang. Des soupirs soulagés, des retrouvailles émouvantes, et une dizaine de minutes plus tard, le retour des troupes de Mabilla et Tia. Les deux demoiselles étaient exténuées par la bataille, et constatèrent avec horreur la situation dans laquelle avait failli sombrer l'île. San resta au poste de surveillance pendant trois jours après ça, incapable de dormir ou de décrocher l’œil des écrans de diffusion. Elle tenta d'intercepter, en vain, les signaux des marines qui auraient cherché à communiquer pour prendre des nouvelles de l'expédition.

Quelques heures suffirent pendant ce temps à Orphen pour reprendre des couleurs, bandée, transfusée, le bras manquant conservé dans la glace. Elle regardait le plafond de sa cellule, confortablement installée sur un lit dur. Elle avait été trahie. L'Impératrice convoqua Tenshi et deux témoins de l'île à ce moment-là, après un repos mérité. Elle leur expliqua, en face de la prisonnière, les modalités de cette rencontre :

    - Tenshi, tu m'as sauvé la vie, mais plus encore, tu as sauvé la vie tes sœurs. Orphen n'est qu'une espionne. Sa trahison est dure à encaisser. Mais j'aimerais que tu choisisses sa sentence.
    - Tuez-moi, lança alors la marine sans broncher.
    - Pardon ?
    - Tuez-moi, ou ils vous attaqueront à nouveau. Vous connaissez le principe de la Vivre Card ? À partir d'un ongle, on peut créer une carte qui vous indiquera la position de quelqu'un jusqu'au bout du monde. C'est comme ça qu'ils ont localisé l'île. Et un Vice-Amiral possède la seconde partie de cette Vivre Card, ou du moins la plus petite partie indivisible qu'on puisse en extraire. Si vous me tuez, elle se consumera. Tuez-moi.

L'Impératrice ferma les yeux, le cœur lourd. Puis elle regarda Tenshi.

    - Je suis désolée de t'imposer ce fardeau, mais ce jugement te revient. Tu peux y réfléchir, et tu le rendras public à ce moment-là. N'oublie pas : ta manière de juger sera aussi la manière dont les autres te percevront en tant que leader.



Je te laisse sur cette décision ! Tu peux avancer jusqu'au moment où tu rends ton jugement public et le rendre public !
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Dim 4 Sep - 13:06




Rien ne ressemble plus à la famille
que le clan uni et solidaire

    Mes lames n’hésitèrent pas une seconde à transpercer le corps du membre du Gouvernement dans un geste qui se voulait détaché de tout le reste. En temps habituel, je n’aurais jamais fait ça, moi qui considérait que chaque vie était précieuse et à conserver. Jamais je n’aurais osé tuer cet homme, je l’aurais assommé, neutralisé d’une façon ou d’une autre, mais de cette manière-là. C’était la fin des méfaits de cet homme et il agonisa dans un dernier souffle. Le sang, mêlé à l’eau fondu, donnait au sol du palais une étrange couleur. Une vision quasiment apocalyptique.

    Tous les Marines étaient morts, il n’y avait aucun survivant. Avec un peu de chance, personne n’apprendrait les détails de ce qui venait de se passer dans les environs, simplement que la défaite était cuisante. Je ne tenais pas à ce qu’on me tienne responsable pour la mort de tous ces hommes, pourtant, cela risquait d’être le cas. Le Gouvernement apprenait parfois des choses que l’on croyait pourtant bien caché. Qui sait ce qui allait suivre. De nouveaux assauts. De nouveaux risques.

    Rangeant mes armes, je me tins l’espace de quelques instants la tête, sentant que la douleur était moins intense qu’auparavant. Le calme était revenu, même si certaines femmes demeuraient sous le choc, la peur s’était évanouie. La traitre fut prise en charge à la demande de l’Impératrice qui, malgré l’acte de la femme, avait décidé de la protéger coûte que coûte. Elle devait toujours la considérer comme son enfant et, en tant que telle, sa bêtise lui était pardonnée. Elle faisait preuve d’une grande clémence. Beaucoup de femmes auraient pu mourir en ce jour.

    Les guerrières en charge de me rejoindre arrivèrent alors au palais, constatant le résultat de cette attaque. Des soulagements et des retrouvailles heureuses eurent alors lieu. Tout allait pour le mieux. Tia et Mabila, fatiguées de la bataille, revinrent en vie. Elles avaient réussi à défendre leurs navires, mais le reste de la population avait été mis dans un grand danger. La vie ne reprit pas immédiatement comme précédemment. Les femmes n’oublieraient pas de si tôt qu’elles venaient de passer aussi proche d’une grande catastrophe.

    Convoquée chez l’Impératrice avec deux autres femmes, nous arrivâmes face à l’espionne qui était dans une cellule. Elle était bien vivante physiquement, mais rien ne laissait présager de son bon état mental. Elle avait tenté de me tuer et je ne pouvais pas lui pardonner ce qu’elle avait fait. Sa trahison était trop importante. Et c’était à moi que revenait le choix de la sentence de cette femme. Si, lorsque j’eus à choisir celui de Trish, faire preuve de bonté était une bonne idée, ici, il ne fallait pas se montrer trop généreux. Pardonner trop facilement à l’ennemi n’était pas une bonne idée. La femme exigeait qu’on la tue, cela aurait pu être une bonne idée, néanmoins, son discours eut l’effet de me convaincre du contraire. La tuer n’allait rien améliorer, si ce n’est que la Marine allait avoir besoin d’un peu plus de temps pour retrouver l’île. Il fallait utiliser cette Vivre Card à notre avantage et si nous avions cette information, cela en faisait un avantage indéniable. Le morceau de papier n’était plus divisible, il allait donc falloir trouver ce Vice-Amiral pour en finir. Ou plutôt, le laisser nous trouver.

    Fermant les yeux, ma décision était déjà toute prise. Le Vice-Amiral, en apprenant la défaite de son subordonné n’allait certainement pas tarder à arriver. Ayant cette information, nous pouvions organiser une défense efficace. M’adressant à l’Impératrice, je lui répondis alors :

    - C’est un choix difficile, mais j’ai déjà pris ma décision.

    Je m’apprêtais donc déjà à rendre cela public. Il fallait simplement bien choisir ses mots pour que le message soit reçu de façon la plus positive possible par l’ensemble de la population. Une fois l’ensemble de la population réunie, je pris la parole face à la foule. C’était ma chance, une occasion à saisir.

    - L’attaque qui vient de nous frapper a été d’une terrible violence et nous ne pouvons pas laisser ce crime impuni. La femme qui a mené ces individus à nous ne peut mériter notre pardon. Néanmoins, elle a encore les moyens de nous être utile.

    Marquant un temps de silence, je me doutais que cela risquait de propager une vague d’indignation pour l’assistance. Mais elles ne connaissaient pas encore toute la vérité derrière mes paroles.

    - Je choisis donc l’exil, je garderai un œil attentif sur elle. La Marine n’arrêtera pas ses attaques et, avec leur défaite, ils vont revenir sous peu. Un Vice-Amiral va nous trouver car il a les moyens de retrouver Orphen. Il ne connait pas l’exact emplacement de l’île, mais il le trouvera, tôt ou tard, avec ou sans Orphen.

    Laissant à nouveau mon silence peser sur l’assemblée, je laissais à chacune le soin de prendre conscience que les attaques n’en n’étaient qu’à leur commencement.

    - C’est pourquoi, avec votre accord et celui de l’Impératrice, je souhaiterai que nous organisions une contre-offensive efficace. Il nous suffirait de mener l’ennemi sur une autre île l’aide d’Orphen et de l’y piéger pour le dissuader de tenter de revenir. Néanmoins, j’aurais besoin de chacune d’entre vous pour que cela fonctionne.

    Fixant l’assemblée, j’attendais donc une réponse de sa part. Une approbation ou non.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

avatar
Messages : 1185

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Sam 10 Sep - 13:07



Impératrice Nausica

Amazon Lily... Le peuple des guerrières... Le pire choix ici aurait été de laisser les femmes de l'île se reposer dans une situation inconfortable. Les condamner à l'inaction, accepter un pardon aisé, attirer l'ennemi sur son propre territoire... Mais la proposition de Tenshi provoqua un enjouement sans précédent. Chacune des filles présente poussa un cri de guerre, une ovation spectaculaire à l'adresse de l'épéiste. Elles se montraient dévouées à une cause qui était à présent leur : celle de l'arrestation, de la contrainte physique, de l'affrontement impétueux. Elles n'avaient pas peur. La réplique était la seule solution. Et le fait d'impliquer tout le monde rendait l'opération d'autant plus importante : les faibles avaient une place dans cette configuration, tout comme les fortes. Peut-être le seul moyen d'unir Tia à une cause, même si celle-ci restait sceptique devant ce plan, craignant par expérience de se faire dépasser par la situation.

Pourtant elle ne dit rien. Ses suspicions, elle les effaça en pensant à la technique de l'épéiste. Elle était d'un tout autre niveau. Malgré son combat contre le Contre-Amiral, elle n'était nullement blessée. Quant à l'exil, elle y voyait un seul inconvénient : la possibilité qu'Orphen aurait de revenir avec d'autres personnes. La navigation était compliquée ici, mais pas impossible. Elle espérait cependant avoir tort.

Les votes arrivèrent bien vite. Si le discours de l'Impératrice avant l'ouverture des bulletins souleva diverses notions de respect et d'entraide, il mettait fortement l'accent sur l'amour qu'elle portait et porterait toujours à ses filles. Sa faiblesse apparente avait diminuée, de telle sorte que son bref affrontement contre la Zoan semblait l'avoir requinquée. Souriante, elle montrait une force sous-jacente.

    - J'aimerais que vous compreniez, mes filles, que votre prochaine Impératrice méritera tout le respect, et vous portera tout l'amour que j'ai pour vous. Nous entrons dans une nouvelle ère : ensemble, nous deviendrons plus fortes, plus grandes. Notre peuple de guerrière ne fléchira pas. Vous êtes l'avenir.

Elle s'arrêta alors. L'ouverture se fit. Si le souffle court de certaines était retenu, les autres avaient l'air plus sereine. Ni Mabilla, ni Tia ne semblait s'inquiéter du résultat, déjà projetée vers un avenir radieux quelque soit le résultat. Et il ne se fit pas attendre : 21% pour Tia, 36% pour Mabilla et 43% pour Tenshi. Son discours avait fortement joué en faveur.

La cérémonie d'investiture eut des airs d'addoubement. Elle répondait à des codes très spécifiques, et le geste de l'Impératrice, avec la nouvelle Impératrice agenouillée devant elle. Le sacrement était effectif après un moment de recueillement dans le palais, puis l'occupation des nouveaux appartements pour la chef sortante. Chaque étape était accompagnée par les serments des amazones envers leur nouvelle cheffe. Auréolée de ses nouvelles fonctions, Tenshi n'imaginait certainement pas toutes les épreuves qui allaient se mettre sur son chemin...



Je te laisse décrire ce que tu veux pour la cérémonie. Il faudra ensuite passer par la notation ! L'Impératrice est encore vivante et habite dans une aile du palais. Elle ne sera pas un PNJ que tu maîtriseras.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1296
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.   Sam 10 Sep - 21:04




Rien ne ressemble plus à la famille
que le clan uni et solidaire

    Attendant la réponse avec anxiété, celle-ci fut plus que positive, puisque chacune des femmes poussa un puissant cri de guerre qui démontrait un désir certain de battre l’ennemi en s’unissant et de ne pas rester les bras croisés. Un peuple puissant qui continuait à m’étonner de plus en plus et que j’allais peut-être avoir à diriger. Une tâche difficile. Heureusement pour moi, j’allais certainement pouvoir compter sur le soutien d’un nombre important de femmes. Chacune avait l’air décidé d’aider à sa façon pour encourager cette défense et le renforcer afin qu’elle soit assez efficace pour que l’ennemi ne puisse plus jamais avoir l’envie de revenir.

    Voir cette population ovationner mon idée me donna quelques frissons d’excitation. À la fois parce que la situation à laquelle j’assistais était assez grandiose, mais également parce que les événements qui allaient suivre auraient la caractéristique d’être d’une puissance démesurée. Une telle situation m’effrayait terriblement. J’étais face à quelque chose qui me dépassait terriblement et, alors que je ne faisais que suivre les événements jusqu’à présent, je me mettais sur le devant de la scène et exprimait face à des milliers d’individus mon opposition frontale au Gouvernement. C’était un combat qui ne faisait que commencer et qui risquait d’être long. Rien ne m’avait destiné, jusqu’à présent, à ce que je me trouve dans une telle situation. Bien au contraire.

    L’Impératrice fit un dernier discours en tant que gouvernante des Amazones. Bientôt, elle allait désigner celle qui allait prendre sa succession. Le discours que j’avais pu exprimé m’avait donné un avantage considérable sur mes autres concurrentes. C’était peut-être même celui-ci qui allait tout changer.

    Retenant mon souffle au moment de l’annonce des résultats, mon nom ressortit. Une situation qui semblait toute droite sortie d’un rêve, ou peut-être du début d’un cauchemar. Cela impliquait une responsabilité immense pour moi et le besoin de me montrer toujours forte et digne de ces femmes. Les choses allaient changer du tout au tout, c’était certain. Qu’allait en penser les gens de l’extérieur ? Après tout, ni Zeke, ni Kyoshiro n’était au courant de mon ambition. Seul Erwin en était conscient. Je ne savais pas encore si leur réaction allait être plutôt positive ou non. Quoi qu’il en soit, les faits étaient là.

    La cérémonie eut alors lieu, et ne réalisant pas encore tout à fait ce qui était en train de se passer, je me retrouvai à genoux devant l’Impératrice. Elle réalisa un bon nombre de gestes précis que j’enregistrai dans mon esprit, car un jour ou l’autre, j’aurais certainement à réaliser les mêmes à mon tour. Tout comme lorsqu’elle m’accepta au sein de son peuple, elle réalisa quelques traits de peinture sur mon visage et me prodigua des conseils d’un ton solennel et injonctif. Chacune des Amazones me prêtant serment. Une cérémonie puissante qui montrait que ce peuple était plein de tradition.

    Une fois la cérémonie terminée, j’eus l’occasion de découvrir mes appartements dans le palais. Un endroit dans lequel j’allais très certainement me plaire, mais dans lequel je n’avais pas l’intention de rester enfermée. Je me sentais enfin chez moi. Un endroit où vivre et où je serais toujours accueilli à bras ouvert. Je m’étais trouvée une famille et, encore plus que ça, je m’étais trouvée des enfants à protéger. Cela m’apaisa l’espace de quelques secondes avant de me faire réaliser que cela risquait d’engranger de multiples difficultés et des souffrances que je ne pourrais éviter.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] Rien ne ressemble plus à la famille que le clan uni et solidaire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Rien de plus important que la famille ✖ Mathéo.
» Rien n'égale la soupe au giraumon de ma mère.
» Il n'y a rien de nouveau sous le soleil Lavalas
» Quand Steven Bénoit ne trouve rien à dire
» Rien pour écrire à sa mère...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Calm Belt :: Amazon Lily-