Partagez | 
 

 Peut-on glacer du sable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Peut-on glacer du sable?   Sam 4 Fév - 13:55



Peut-on glacer du sable? {Flashback}







Le commandant Loyckh se promenait souvent en ville, celle de Nanohana tout particulièrement. Il avait été affecté à la surveillance des différents ports du Royaume et s’y plaisait mieux qu’en plein milieu du désert. Les chaleurs extrêmes qu’on y rencontrait étaient tout à fait insupportables pour un homme dont le pouvoir était lié directement au froid. Mais il ne voulait pas changer d’endroit, il proclamait fièrement qu’il devait s’habituer à toutes conditions sinon il n’était plus digne de porter un uniforme d’officier de la Marine. La ville, située à l’Est du fleuve Sandora, abritait quantité de marchands et boutiques en tout genre. Bien que sa principale spécialité fût le parfum, les gens du monde entier connaissaient les senteurs d’Alabasta, on y trouvait de tout !

Loyckh s’occupait également d’une autre ville, Katorea, située à l’Est de Nanohana et enfoncée plus profondément dans les terres. Mais la route jusque cette ville n’accommodait pas autant, en effet, des rangées de palmiers avaient été plantés le long des chemins menant à Katorea afin que personne ne se perde. L’ombre que prodiguaient ses arbres allégeait le poids calorifique que le soleil et le sable reflétaient vers l’homme de glace lorsqu’il voyageait. Le port restait malgré tout plus frais, avec l’océan soufflait un air bien plus rafraichissant. Les vols et attaques des échoppes montraient un net déclin depuis quelques temps, avant même que le commandant ne prenne la tête de la défense. Les troupes du royaume collaboraient avec les forces du gouvernement mondial et s’entre aidaient afin d’endiguer les éventuelles menaces.

Ce matin là, le soleil, radieux comme a son habitude, miroitait sur une mer particulièrement calme. Le léger vent caressait le visage des passants et voyageurs en train de faire leur course : du parfum par-ci, de la viande par là en passant par des vêtements multicolores et des chameaux, véritables tout terrain du désert. Loyckh, dans son bureau fenêtre ouverte, avait disposé un glaçon d’un bon mètre cube juste à l’ouverture de celle-ci. Le vent qui s’engouffrait dans la pièce était instantanément refroidit lorsqu’il passait près de la glace, en restant toutes fois bien tiède. Mais l’atmosphère y était quand même moins suffocante et bien plus vivable pour notre Marine. Son chien, Yan, provenait d’un pays très froid et appartenait à la famille des Husky, il n’appréciait donc pas la chaleur d’Alabasta.

Vers midi, l’officier Elimane parti se promener seul dans la ville, Yan ne voulant pas sortir de la pièce bien fraiche. Il alla s’assoir dans un resto-bar qui proposait de succulents poulets rôtis. Sachant que pour avoir moins chaud, il devait manger et boire du chaud, il commanda une de ces charmantes volailles sans sauces et bien cuite accompagné de pommes frites et d’une compote de pomme. Une eau tiède suffit en général à désaltérer le commandant qui s’attela à manger son repas aussitôt le plat apporté. Il avait l’habitude de venir manger ici, sa musique qui passait et la raisonnable chaleur de l’établissement, sans compter la nourriture, lui donnait la sensation agréable d’être chez lui, sur Est Blue.

Vingt bonnes minutes après, il régla l’addition et sorti prendre l’air… Enfin la fournaise du dehors ne pouvait pas vraiment être décrite comme « Un lieu où on prenait l’air » mais bon, pour l’histoire, je n’ai rien trouvé de mieux. Il se promena une heure durant en visitant un maximum de magasin afin d’être le moins incommodé par la chaleur extérieure. Un soldat haletant accourra vers Loyckh, il avait l’air d’avoir couru le marathon du désert avec une veste d’hiver et un pantalon rembourré. Il suait à grosses gouttes dégoulinant sur son uniforme normalement bleu clair mais devenu bien plus foncé.

-Commandant! baragouina ce dernier en soufflant pour récupérer. La banque vient d’être attaquée, il faut que vous veniez sur place.

-Ah, bien, répondit Loyckh, restez vous reposez ici, je m’y rend de ce pas.

D’un pas assuré, le jeune homme traversa l’avenue principale de la ville et se rendit à la banque. Au devant, se tenait un groupe de curieux stoppés par une corde de soldats. Le bâtiment avait subit des dégâts, une ouverture sur son coté gauche montrait l’endroit où s’était échappé les malfrats. Loyckh entendit un de ses hommes demander à un gars de sortir car il n’avait rien avoir avec l’armé ni même avec la banque. Peut être était-ce un témoin ? Dans le doute, le commandant préféré l’interpeler.

-Veuiller s’il vous plait décliner votre identité ! lança-t-il à l’homme tout en s’avançant vers lui. Mais celui-ci, semblait de pas l’avoir entendu, Loyckh reformula alors sa question : Veuillez décliner votre identité s’il vous plait !

Le jeune intrus ne semblait pas vouloir donner ses coordonnés malgré le demande récurrente. Il était tout à fait possible que celui-ci avait peur qu’on le soupçonne, mais Loyckh remarqua qu’il ne montrait aucuns signes de stress, il était même serin. Un détraqué ? Dans le doute, Le commandant ordonna à deux soldats de garder ce dernier en attendant d’avoir fini avec la déposition du banquier. Les soldats s’exécutèrent et allèrent au dehors afin de ne pas gêner les enquêteurs.

D’après le gérant de la banque, les voleurs avaient parlés de s’enfuir en direction de Rain Base, enfin c’était ce qu’il avait compris. Un témoin auditif confirma cette piste et trois autres affirmèrent que les bandits prirent le chemin menant vers le fleuve. Sans doute avaient-ils l’intention de le traversé et de rejoindre la ville des casinos afin d’y dépenser l’argent malhonnêtement gagné.

Soudain le denden du commandant sonna. De l'autre bout du fil, on entendait la voix d'un vieux sergent-chef expliquant que ses hommes venaient d'attraper les deux voleurs. Loyckh ordonna alors qu'on cesse toute poursuite puisque celles-ci étaient devenues inutiles.

Au dehors, un bruit de sourd se fit entendre... C'était le fouineur de tantôt qui venait de s'échapper en tuant les deux gardes qui l'escortaient. Loyckh lui courra littéralement après en lui commandant d'arrêter sa fuite. L'homme s'arrêta alors et regarda le Marine. Il lança alors une lame de sable (Desert Spada) qui coupa l'officier en deux. Content de lui, le pirate se retourna pour reprendre la route, mais son adversaire se reforma en quelques secondes. Visiblement, celui-ci n'avait rien eu. Aidé d'un Soru, Elimane atteint rapidement le pirate et le frappa au ventre. Le sable chaud formant le corps de Jack fit fondre doucement la couche externe du poing en glace. Malheureusement pour lui, cela rendait son corps "touchable" car ses capacités de logia sont fortement diminuées face à l'eau. Profitant de cela, le Marine congela entièrement le pirate à l'aide d'une "Ice-Ball". Le bloc fondit lentement mais surement en imprégnant Jack d'eau. Ce dernier du stopper tout combat lorsque les soldats l'encerclèrent. En effet, tout son corps était détrempé d'eau, ce qui le rendait vulnérable. Les poings prisonniers de menottes en granite marin, le pirate fût envoyé à Impel Down puis jugé pour ses crimes. Sentence: la peine capitale.

Désolé pour la fin aussi subite, c'est que Turn ne sait pas continuer le rp et qu'il a demandé à être mis hors course...
Revenir en haut Aller en bas
 

Peut-on glacer du sable?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Peut-on glacer du sable?
» Peut-on se passer de la farine de blé ?
» Peut-on Esperer Un Changement En Haiti ????
» Je n'aurais peut être pas dù (pv Samus)
» Le sable ça coooolle. [Pv Londo S.]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Royaume d'Alabasta-