Partagez | 
 

 Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1472
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Mar 12 Juil 2016 - 17:17

Ça S'anime !


Laissant l'eau tiède ruisseler sur son corps, l'ingénieur profitait de cette bonne mâtiné pour se préparer en vue de l'événement qui aurait lieu toute la journée. Même lui, qui n'aimait normalement pas le soleil, devait admettre que la journée était étonnamment agréable. Les quelques rayons arrivant à se faufiler entre les rideau de la fenêtre et de douche venaient percuter les goûtes d'eau perlant sur son torse comme un signe de bon augure. La seule chose étant venue assombrir cette journée jusqu'à maintenant était cette foutue vis dans son crâne qui l'empêchait de se nettoyer convenablement. Sa tentative numéro dix à couvrir le morceau de fonte pour le protéger des effets de la rouille était non-seulement ridicule, mais aussi totalement inefficace. Visiblement il ne pouvait simplement plus prendre de douche avec ce machin coincé dans le crâne, il devait impérativement se résoudre à prendre des bains ou à se nettoyer à la serviette... Et avec sa malédiction il connaissait parfaitement les effets de la première option sur sa personne.

«Et merde, si un jour je retrouve cet abruti de docteur j'vais lui en enfoncer une vis et pas dans le crâne !» Retirant le bonnet de bain superposé sur la pièce de fer, le hors-la-loi sorti sur bain pour se sécher vite fait et s'habiller. Aujourd'hui c'était la fête, une idée de Mad' pour remonter le moral de la population et les faire sentir plus en confiance avec le fait que quelques hors-la-loi glandaient sur leur île depuis un moment. C'était d'ailleurs le moment idéal étant donné que l'ingénieur quitterait bientôt pour South Blue histoire de s'organiser un peu avec la guilde marchande. Une fête de départ en somme. Enfin bref, alors qu'il mettait les pieds à l'extérieur de la Villa Loca, l'ingénieur commença à s'interroger sur la position actuelle de la petite sabreuse. Il y avait envoyé Tenshi faire les courses il y avait bien de cela une heure, en ce sens elle devait être à mi-chemin et sur le point de rentrer. Trop long, c'était plus simple de la rejoindre étant donné qu'ils ne comptaient pas dîner à la Villa pour changer. Non, aujourd'hui il lui avait proposé un picnic où elle pouvait ramener ce dont elle avait envie, pas qu'il soit fan de manger dehors, mais bon il avait bien l'impression que sa partenaire aimait ce genre d'expérience. Un dernier repas avant de profiter de la fête et de partir, une bonne expérience certes, mais ça ne voulait pas dire que la jeune sabreuse pouvait prendre congé d'entraînement. Pour le coup, il lui avait demandé de tenter de suivre sa position via son haki durant ses petites emplettes, pas qu'elle en soit forcément capable vu son niveau de maîtrise, mais elle pouvait bien essayer. De son côté il n'aurait pas trop de difficulté à la retracer une fois qu'il aurait réussi à démêler un peu les voix s'entremêlant dans le coin du marché, plus qu'à mettre la main sur elle en somme...

----------------------------------------------------------------------------------------------------

???

Petite rose blanche, épines tranchantes, drôle de spécimen, fascinant à regarder. Faisant tournoyer son ombrelle violette, le clown approcha lentement de la gamine venant de passer devant la petite tente de son cirque nomade. Lançant une poignée de pétales de cerisier en l'air, l'amuseur public s'arrêta devant la sabreuse, désireux de lui parler.

«Les pétales sont pour lui, la fleur est pour toi. ♪» Tendant une fraction de son bouquet jaune soleil à son interlocutrice seule dans la rue, l'inconnu enchaîna avant même de lui laisser le temps de rétorquer quoique ce soit. Tournant sur lui-même avec une certaine grâce, celui-ci approcha son visage du sien, affichant un large sourire même pour un clown.

«Puis-je vous inviter à un numéro ma chère ? Je ne prendrais pas trop de temps sur votre horaire pour le moins... Chargé. ♫» Lui tendant la main, l'homme désigna le mini-chapiteau de la taille d'une maison, lui demandant de le suivre à l'intérieur si son cœur lui en disait. Après tout, il était persuadé de pouvoir avoir une discussion pour le moins... Fascinante avec elle.



_________________


Dernière édition par Zeke Lundren le Mer 19 Juil 2017 - 11:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Mar 19 Juil 2016 - 23:18




Le temps de la cueillette


    Faire un pique-nique ? Ce n’était pas une si mauvaise idée de la part de l’inventeur, il fallait bien le reconnaitre. Toutefois, me charger de faire les achats, ça, ce n’était pas la meilleure idée du monde. J’avais une tendance à ne pas connaitre l’expression « manger équilibré » si personne ne m’y obligeait. Une vraie enfant qui n’en faisait qu’à sa tête. Si je le pouvais, je ne mangerai probablement que des sucreries et autres joyeusetés durant mes repas. Je ne connaissais rien des goûts de Zeke en matière de nourriture, cela rendait la tâche un peu plus difficile. Il valait mieux prendre un peu de tout ce que j’appréciais, il y aurait probablement quelque chose qu’il aimerait dans tout ceci, non ?

    Prenant donc la direction d’un lieu où je pourrais acheter tout ceci, je m’étais déjà arrêté trois fois en chemin pour faire quelques achats compulsifs. Le premier avait été un petit ourson en peluche sur lequel j’avais totalement craqué pour une raison aussi inconnue que surprenante. Le second avait été une pâtisserie qui se vantait être la « meilleure du coin ». Toutefois, cela n’avait rien de très fameux pour selon mon palais fin. Le troisième avait été pour une petite soif, je me baladais donc avec un gobelet d’une substance froide et désaltérante.

    Mais alors que j’allais enfin atteindre un but, un homme étrange me détourna de mon objectif final. Une espèce de clown devant un chapiteau qui avait lancé des pétales de cerisier et de me tendait une fleur jaune. Je comprenais bien qu’il m’offrait les fleurs, mais il évoquait une autre personne en ce qui concernait les pétales. S’agissait-il d’Akimitsu ? Comment pouvait-il seulement savoir ? En tout cas, cela suscitait ma curiosité. Suffisamment pour que je saisisse les fleurs ensoleillées. Faisant un tour sur lui-même, le personnage m’invita d’un signe et d’une main tendue à me joindre à un numéro. Je me demandai de quoi il pouvait bien s’agir. Je jetai un coup d’œil inquiet et inquisiteur vers le chapiteau, me demandant quels trésors il cachait.

    Une seconde d’hésitation et je me saisissais déjà de cette main pour me diriger vers le mystère. Cela m’excitait et je sentais mon sang bouillir dans mes veines, me donnant envie de découvrir les secrets que cachaient ce clown le plus rapidement possible. Toutefois, il valait mieux rester calme et alerte. Cet individu pouvait tout aussi être un dangereux psychopathe à la recherche de petits enfants à soudoyer, à attaquer et qui sait ce qu’il voulait en faire ensuite ? C’était effrayant. Néanmoins, je n’avais pas grand-chose à craindre car j’avais conscience de mes capacités combattantes qui m’offraient quasiment la garantie de ne pas me faire avoir. Après tout, je pouvais toujours me défendre.

    Je pénétrai donc dans l’humble chapiteau, suivant mon guide tout en lui posant quelques questions :

    - Qui êtes-vous au juste ? Et ce numéro, il consiste à quoi ?

    C’était peut-être les questions à poser avant d’accepter l’invitation louche d’un inconnu, et non pas après. Visiblement, j’avais une logique qui surpassait le commun. Peu importe, j’étais désormais dans une nouvelle folle aventure et cela promettait d’être amusant. J’espérais simplement que cela n’allait pas trop inquiéter Zeke et qu’il n’allait pas trop m’attendre. De toute façon, il n’aurait aucun mal à me retrouver.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1472
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Lun 8 Aoû 2016 - 12:43

Poursuite

S'approchant du carrefour de la petite île, l'inventeur commençait tout juste à capter les premiers signes de la voix de sa camarade. Elle n'était plus très loin, malheureusement une voix familière était venue l'empêcher d'atteindre son objectif initial. «Hé tête de vis ! Toujours pas parti ?» Sentant une main se poser sur son épaule, l'ingénieur soupira intérieurement avant de se retourner avec un air blasé comme à son habitude. Mad' était venu l'aborder nonchalamment au milieu de la rue comme si de rien n'était, et voilà qu'il était coincé à papoter avec un type un peu trop loquace à son goût.

«Je... Part demain en fait...»

«Ah ouais je vois ! Perso je quitte dans pas longtemps aussi, j'ai besoin de vacances après tout ce bordel ! Sinon ta copine est toujours en vadrouille ?» Se redressant avec un air bien trop jovial, le gérant de la Villa Loca avait enfoncé ses incisives dans une carotte qu'il se traînait l'air de rien.

«C'est pas ma... Oh et puis merde, j'ai pas exactement le temps de...» Interrompant son excuse, l'ingénieur haussa un sourcil devant ce qu'il venait de remarquer. Sa voix a disparue ? Non c'est moi qui doit faire erreur... Le hors-la-loi avait beau se concentrer sur les présences autour de lui, il n'arrivait tout simplement pas à repérer celle de sa partenaire, elle avait tout bonnement cessé de lui parvenir, comme si elle avait avait soudainement disparue ou comme si elle était... Décédée ?

«Je dois y aller.» Tirant un coup sur sa veste pour la redresser sur ses épaules, l'inventeur mit les voiles sans ajouter quoique ce soit, laissant en plan son interlocuteur sans vraiment se justifier. La situation était anormale, après tout le hors-la-loi arrivait toujours à sentir le reste des présences autour de lui, seule l'épéiste semblait avoir disparue de la carte comme par magie. Pas de temps à perdre, il devait s'empresser d'atteindre la dernière position à laquelle il l'avait senti afin de mieux comprendre la signification d'un tel événement. Merde... Elle était où ?! Ce con m'a fait perdre le fil!

Fonçant à pleine vitesse dans la foule du marché, l'ingénieur tentait de contenir sa frustration contre celui qui l'avait abordé, mais surtout contre lui-même. Malheureusement, cet énervement transparaissait dans sa démarche pressée et sa tendance à bousculer les passants se trouvant sur son chemin.

Se faufilant entre les clients d'une échoppe s'étant récemment installée dans le coin, il s'arrêta d'un coup, regardant partout autour de lui comme s'il cherchait quelque chose. L'endroit était désert, du moins il l'était en ce qui avait attrait à des indices. Elle était ici non ? 'tain... Regardant toujours autour de lui, l'air de plus en plus sérieux, il tentait de faire l'état des lieux sans grand succès. Des échoppes, des passants, des tapis, une tente... Rien qui puisse expliquer quoique ce soit dans une situation pareille !

----------------------------------------------------------------------------------------------------

???

Sentant son sourire s'élargir naturellement lorsque la main de la jeune fille entra en contact avec la sienne, l'amuseur de rue entraîna doucement son interlocutrice vers le chapiteau, écoutant patiemment ses questions. «Oh, mais je ne suis qu'un simple magicien, un clown, un jardinier. Je suis ce que je dois être pour plaire et émerveiller. ♪» Et alors que l'inconnu chantonnait cette réponse évasive, celui-ci poussa le drap pendant à l'entrée de l'établissement afin d'y pénétrer sans difficultés. «Quant au numéro... Pas d'inquiétude, votre premier amour l'a apprécié lui... Aaah si seulement il savait qu'il a de la compétition le pauvre. ♫».

Tirant la jeune fille vers lui, il révéla finalement le contenu de l'étrange chapiteau. L'entrée débouchait immédiatement sur une immense salle aux miroirs, pièce simplement beaucoup trop grande pour exister dans une si petite tente, mais le magicien n’adressa pas ce point, bien au contraire il préféra commencer immédiatement son fameux numéro en lâchant la main de son invitée avant de disparaître dans la pièce.

«Il n'y a pas de plus beau spectacle que d'observer une superbe fleur pousser tranquillement, et vous ma chère m'avez offert le plus beau des spectacles, j'aimerais au moins vous rendre ce cadeau avant la fin. ♪» Commençant à se refléter dans toutes les glaces de la salle mystérieuse, l'inconnu entreprit de fredonner un air entraînant sous les pétales de roses tombant de nul part. Et alors que cette distraction se présentait sous les yeux de la jeune fille, la sortie disparue sans laisser de trace, faisant place à davantage de miroirs chantonnant. Le nuage de pétales commença quant à lui à s'épaissir pour finalement disparaître totalement dans un bip sonore, laissant place à une chambre d'hôpital ne possédant qu'une simple couchette, une chambre que la jeune fille avait déjà occupée il y a fort longtemps. Pour être exact il semblait plutôt s'agir d'une reproduction, la seule différence étant les miroirs qui se dressaient toujours un peu partout avec le reflet de l'homme dedans. «Une terre fertile pour une graine sauvage... Dommage que le résultat soit imprévisible. ♪»



_________________


Dernière édition par Zeke Lundren le Dim 2 Oct 2016 - 7:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Lun 8 Aoû 2016 - 23:01




Le temps de la cueillette


    Le clown resta fortement énigmatique quand il répondit à ma question, se contentant d’énumérer un certain nombre de ses rôles, de ses métiers. Ce n’était pas vraiment ce que je désirais savoir, mais lui en demander plus semblait assez difficile… Et vain. De toute façon, maintenant que j’avais accepté, il était trop tard pour se poser plus de questions. Il fallait simplement profiter de l’instant. J’espérais que cela ne durerait pas trop longtemps, je n’avais pas envie d’y passer ma journée.

    Répondant ensuite à l’interrogation sur mon numéro, sa réponse fut tout aussi mystérieuse, m’indiquant simplement que je ne devais pas m’inquiéter et que… Mon premier amour l’avait apprécié ? De qui pouvait-il bien parler ? Kyoshiro ? Amour qui avait de la compétition. Qui donc ? Décidément, il avait le don de m’embrouiller plus que nécessaire et je ne comprenais vraiment rien de tout ce charabia. Il allait falloir quelques explications, tôt ou tard !

    Nous entrâmes alors dans une pièce à la taille bien trop grande pour une si petite tente, mais cela devait faire partie de l’illusion, parfaite pour le moment. Mais j’allais percer ses secrets à jour, c’était un peu le but du jeu, non ? La pièce était emplie de miroirs et l’étrange personnage ne tarda pas à lâcher ma main et à disparaitre. Toujours aussi bizarre, le personnage prononça quelques mots étranges. Il me dit alors qu’il voulait m’offrir un spectacle à la hauteur de celui que je lui avais offert. Mais je n’avais rien fait de spécial, si ? Non, vraiment, je ne connaissais pas cet homme, il divaguait simplement. Il devait avoir un grain dans la tête, le pauvre, j’espérais ne pas être avec un psychopathe tout de même. Cela était un peu inquiétant.

    Mes pensées méfiantes à l’égard de l’homme se turent instantanément à l’instant où le numéro sembla commencer. Des pétales de rose tombèrent, formant une épaisse couche sur le sol alors que le nombre de miroirs allait en augmentant. L’illusion était complète et j’étais plongée dedans. Fascinée, émerveillée, j’avais presque du mal à me rappeler comment j’étais arrivée ici. Pourtant, le rêve se transforma rapidement en cauchemar pour moi. Peut-être n’était-ce pas l’effet escompté, mais le fait de me retrouver à nouveau dans cette chambre, froide, glaciale, effrayant me coupa le souffle. J’étais prise de la seule et puissante envie de m’enfuir dans l’immédiat. Une peur que j’avais déjà ressentie, une envie que je connaissais déjà. J’avais l’impression que l’histoire se répétait et cela me glaçait de terreur. Je n’arrivais même pas à articuler le moindre mot. Ceci n’était qu’une illusion, que le fruit du tour de cet individu. Ce n’était pas réel, ce ne pouvait l’être. Je parvins à balbutier quelques paroles d’incompréhension :

    - Comment pouvez-vous… ?

    Secouant la tête, essayant de me sortir de cet endroit, cela n’eut pas beaucoup d’effet et des milliers de questions se bousculaient dans ma tête. Toutefois, un seul mot se distinguait des autres. Sors. C’était ma principale obsession, avant toute autre. Ma seconde prise de parole fut donc la suivante :

    - Laissez-moi partir d’ici… Je ne veux pas revivre ça.

    Car, si les choses commençaient ainsi, j’avais comme le pressentiment que la suite de l’histoire allait suivre rapidement. Je ne voulais pas revivre cette suite, je voulais sauter toute une partie de ce chapitre, mais qu’allait en décider le clown, pouvais-je seulement éviter l’illusion ?



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1472
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Dim 2 Oct 2016 - 7:54

Coupé

Après un bref interrogatoire des commerçants et clients des alentours, l'inventeur était finalement arrivé à soutirer une information pertinente à l'un de ces foutus vendeurs de fruits tropicaux. Apparemment sa partenaire était partie avec un clown, malheureusement l'ingénieur n'avait pu qu'obtenir une direction générale de la part de son interlocuteur et rien de plus. Évidemment elle est encore partie se balader n'importe où, ce qu'elle peut être chieuse ! Légèrement énervé et inquiet devant tant d’insouciance, l'ingénieur scannait la zone à la recherche du moindre indice. Pourquoi avait-elle suivi un parfait inconnu et surtout pourquoi cet imbécile de sabre ne l'avait pas empêché de faire un truc aussi risqué ? Évaluant ses options, le hors-la-loi observa longuement les tentes lui faisant face, avant de finalement réaliser que si chaque emplacement dégageait au moins une voix, seul le mini-chapiteau semblait être une option intéressante pour poursuivre ses recherches. L'unique voix déformée s'en dégageant couplé à la profession du kidnappeur poussait tout naturellement à assumer que le lieu était l'emplacement naturel dans lequel commencer ses recherches.

Tirant le rideau de l'entrée afin de s'engouffrer sans encombre dans la petite tente, l'ingénieur mis ainsi les pieds dans une petite salle aux miroirs dans lesquels se reflétaient l'image d'un clown jubilant à propos de quelque chose. Ce fut là la première chose qu'il remarqua, la seconde fut le fait que la voix de sa camarade lui était revenue dès qu'il eut posé les pieds dans l'entrée du chapiteau. Une légère vague de soulagement parcourue son corps lors de ce bref moment, au moins il pouvait être certain qu'il ne lui était rien arrivé pour le moment. Était-ce un phénomène similaire à celui de son fruit du démon ? Impossible à dire pour le moment. L'important était de retrouver Tenshi de toute façon. Plus qu'à suivre l'emplacement désigné par son haki, tâche difficile étant donné les dizaines de murs de miroirs se dressant entre lui et sa camarade. Qu'importe, s'il se perdait il n'hésiterait pas une seconde à faire voler en éclat tout ce qui se trouvait sur son chemin, mais pour l'heure il préférait jouer la sécurité, après tout rien à l'intérieur de cet endroit ne semblait tout à fait naturel.

C'est plus grand à l'intérieur ou quoi ? Bout de tissu à la con. Le regard figé du clown contribuait largement à mettre une certaine pression sur les épaules de l'ingénieur, tout particulièrement étant donné que les yeux de l'inconnu ne le regardaient pas directement. À cela s'ajoutait le fait que les lèvre de ce pauvre con bougeaient sans que l'inventeur ne puisse entendre ce qu'il disait, une vue hantant tout l'environnement dans lequel il évoluait.

«Lakom prend toujours autant son temps décidément... Désolé c'est un spectacle privé.»

Figeant un instant lorsque la voix aiguë d'un inconnu parvint à ses oreilles, l'ingénieur ne vu rien d'autre qu'une lame foncer sur sa tête une fraction de seconde plus tard...

----------------------------------------------------------------------------------------------------

Lakom

«Sortir, sortir, comment sortir ? Vous connaissez la sortie pourtant, non ? ♪» Sur ces mots prononcés d'un ton moqueur, la salle effectua une autre de ses étranges transformations. Celle-ci se décomposa une nouvelle fois en plusieurs milliers de pétales de rose venant couvrir temporairement les yeux de la jeune fille. Les intenses lumières de la salle d'hôpital avaient faites place aux ténèbres et à une odeur de sang. Voilà que la vision d'horreur que la jeune spectatrice souhaitait tant éviter de revoir s'était tout bonnement révélé à ses yeux innocents. Une pièce sombre débordant de tripes et de morceaux de membres arrachés se dressait maintenant devant la jeune Tenshi... Ou plutôt devant le numéro 33. Et au milieu de cette scène macabre se dressaient quelques visages familier, ceux des rares amis que la jeune fille avait pu avoir dans cet environnement froid et sans issue. «Rien de grave, juste un peu d'engrais pour une superbe fleur... ♫» Rétractant quelque peu son large sourire, le clown moqueur désigna de sa main ganté l'un des visage planté sur les nombreux pieux dressés dans la pièce. C'était là la seule différence avec la fameuse scène originale, le visage du seul autre survivant lors des événements de cette fatale journée était figé là, sans vie. «Ah si seulement le vieil homme avait su que ce pauvre Shiro deviendrait une mauvaise herbe... J'ai été particulièrement déçu de constater son échec, il aurait été plus utile ici... ♪»





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Mer 19 Oct 2016 - 17:44




Le temps de la cueillette


    Prise d’un frémissement incontrôlable, je me sentis frissonner autant de froid que d’effroi. Faisant quelques pas dans la pièce, je tournai presque en rond à la recherche d’une issue, comme un animal enfermé dans une cage. J’avais l’impression d’être une bête de foire que ce clown s’amusait à effrayer. Qu’avait-il l’intention de faire par là ? Il ne devait certainement pas ignorer mon histoire pour pouvoir créer une telle illusion. Il devait avoir préparé son coup, non ? Comment pouvait-il en savoir autant ? Je ne parlais de cela à quasiment personne, seule une poignée d’individus était au courant et personne ne connaissait aussi bien les détails. À moins qu’il soit en train de puiser dans mes souvenirs.

    Répondant alors à mon injonction, le clown me fit remarquer que je connaissais déjà la sortie. Cela avait l’air de grandement l’amuser, mais moi, je ne trouvais plus cela très drôle. La salle se transforma alors soudainement, m’indiquant donc visiblement cette fameuse sortie. Me retrouvant alors dans une salle sombre, il fallut quelques secondes à mes yeux pour s’habituer à la faible luminosité des lieux. Une odeur caractéristique flottait dans les airs, faisant monter en moi une nausée. Je n’avais pas besoin de voir pour comprendre où m’avait emmené l’illusion. Restant figée sur place, je regardai droit devant moi, fixant d’un air perdu les corps qui m’entouraient. Ce n’était qu’une illusion. Rien de tout ceci n’était réel. Ou du moins, ce ne l’était pas à cet instant précis. Essayant de m’en convaincre, la voix du clown m’indiqua un visage que je n’avais alors pas encore remarqué. Celui du seul survivant. Celui de Shiro. Il n’était pas mort à cet instant-là. Bien sûr que non.

    Fermant les yeux en me secouant la tête, j’essayais de chasser cette image de ma tête qui pourtant voulait y demeurer. Cela me rappela ce qui était arrivé à mon ami. Cela me rappela qu’à l’heure actuelle, il était peut-être déjà mort. Cela me rappela que je n’avais rien pu faire pour l’aider et que je n’étais toujours pas en capacité de faire quoi que ce soit. La peur de ne jamais le revoir, de me savoir responsable d’un tel échec. Tentant de garder mon calme tant bien que mal, cet individu cherchait seulement à me déstabiliser. Il avait réussi, c’était certain, mais je n’allais pas lui offrir le plaisir de ce spectacle plus longtemps.

    - Comme savez-vous tout ceci ? Je n’ai pas souvenir de vous en avoir parlé.

    Tentant d’ignorer pour le mieux la scène autour de moi, je la connaissais par cœur, je l’avais déjà vécu des centaines de fois, je me souvenais du moindre détail. Elle m’inspirait toujours la même crainte et le même dégoût. Elle me donnait toujours autant la chair de poule et je me savais devoir vivre avec. Etait-il de mèche avec le vieil homme ? Essayer de me faire revenir vers lui. Il en était hors de question et même les scènes les plus terribles n’arriveraient pas à m’en convaincre.

    - J’en ai assez vu, laissez-moi partir maintenant. De toute façon, vous n’avez plus rien d’autre à exploiter.

    Ce n’était pas totalement faux, je n’avais pas eu l’occasion d’assister à une scène encore plus terrible que celle-ci. Il ne pouvait pas vraiment faire pire que cela. Néanmoins, il devait certainement avoir d’autres tours dans sa manche, bien plus mesquins que les premiers et je ne pouvais qu’assister au spectacle, impuissante.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1472
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Mar 17 Jan 2017 - 8:32

Interruption



Soka

L'impact qu'avait reçu en pleine tête l'ingénieur avait certainement eu pour effet de le déstabiliser temporairement. La confusion demeurait dans son esprit, s'il avait bien sentit une intention de tuer chez son assaillant, la lame brandit sous ses yeux semblait indiquer le contraire. Enfin son esprit reprit le dessus bien vite et un bref coup d’œil sur sa gauche suffit à confirmer ses doutes. La vis dans son crâne avait su bloquer le grand coup de faucille de son adversaire et lui sauver la vie de justesse. S'écartant aussi vite que possible, l'ingénieur fut soulagé de constater que seul son nez avait été écorché lors de cette altercation potentiellement mortelle. Coup de bol, mais son nouvel adversaire n'était toujours pas hors d'état de nuire.

«Évidemment je tombe sur le freak de service avec un bout de fonte dans la tête, rien n'est jamais simple dans ce boulot».

Devant lui se dressait ce qui semblait être un... Clown nain à la voix effroyablement aiguë. Si sur le coup l'ingénieur s'efforça un instant de ne pas pouffer de rire, celui-ci repris son sérieux en se concentrant sur la faucille que brandissait son nouvel interlocuteur. Pas trop le temps de s'occuper de lui, la voix de Tenshi l'attendait non-loin et il ne se sentait pas particulièrement d'humeur à perdre son temps sans l'avoir sous les yeux. Sortant l'une de ses bombes, l'ingénieur fit sauter le mur sur sa gauche avant de foncer vers l'ouverture improvisé qu'il venait de créer. S'il devait se taper un labyrinthe dans les règles de l'art il n'arriverait jamais à son objectif, Mars lui avait au moins appris cela. Le seul problème avec cette tactique était que le nain ne semblait pas prêt à le laisser s’échapper comme ça. Fonçant vers lui avec sa lame, ce dernier se mis à tournoyer comme un toupie meurtrière lui bloquant la sortie. Enfin rien de grave, pour l'inventeur il suffisait de lui coller 3 balles de revolver dans le crâne pour dégager le passage, ce qu'il fit. Malheureusement, il ne semblait pas être le seul excentrique dans le coin. En effet, ses tirs s'étaient contentés de ricocher sur le corps de l'inconnu, alors même qu'il s'était assuré de viser la tête au lieu de la lame.

Super, jamais rien de simple... Esquivant quelques attaques de la toupie humaine, l'ingénieur se départit d'une de ses bombes de mousse, gadget qui stoppa bien vite les mouvements de son opposant sans pour autant le mettre hors combat. Plus le temps de glander, le Lundren allait profiter de ces quelques dizaines de secondes pour se frayer un passage jusqu'au fond de la tente à grand coup de bombes, un truc qu'il n'avait pas fait depuis longtemps et qui défoulait plus qu'on pourrait le croire.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Lakom

Alors que la jeune sabreuse se plaignait de la représentation qu'il avait organisé spécialement pour elle, le clown afficha un sourire encore plus large que le précédent... Si c'était possible. «La mauvaise herbe a pu pousser, mais il faut voir comment elle a brûlé. ♪» Sur ces mots les cadavres disparurent, laissant la jeune femme et le prestidigitateur dans une salle sombre et sans vie. D'étranges bulles avaient commencés à sortir du sol, flottant dans l'air sans bruit. Pas de doute possible, il s'agissait des bulles Shabaody. Le sol s'était couvert de mousse, mais l'environnement restait toujours aussi sombre. Autour d'eux, les bruits d'une ville occupée commençaient à apparaître, mais c'est lorsqu'une voix familière se manifesta que le prestidigitateur leva le doigt. La voix de Shiro retentissait dans la pièce, alors qu'il parlait à ce qui semblait être un commerçant, d'autres voix apparurent, celles-ci parlant de dettes en lui demandant de se laisser faire. Les bruits de combat qui suivirent furent accompagnés de l'apparition d'armes au sol, avant de finalement se calmer. Le compagnon de la jeune sabreuse vraisemblablement fait vaincre par le groupe, incapable de combattre autant d'adversaires. Cette période de calme fut suivie des bruits d'un sévère passage à tabac, une scène toujours invisible aux yeux de la jeune fille, mais ponctué par les gouttes de sang apparaissant sur la mousse au sol. Puis le silence à nouveau. Les chaînes ayant tombés du plafond furent la conclusion relativement dramatique de cette représentation macabre. Le jeune homme s'était bien fait réduire en esclavage, rien de nouveau à ce niveau. Le sourire du magicien avait disparu, il avait même l'air... Triste ? «Une mauvaise plante, rien de plus. Deux graines sortent de terre, l'une ne donne aucun résultat, l'autre devient une fleur... Il est temps de retourner au pot... ♫» Faisant un pas vers la jeune fille, celui-ci fut arrêté dans son élan par l'explosion du mur voisin et l'entrée en fracas du Lundren. Pour avoir observé la jeune fille pendant les dernières années, Lakom savait parfaitement qui était ce type... Juste un obstacle de plus pour remplir son contrat, quelque chose se réglant rapidement.




_________________


Dernière édition par Zeke Lundren le Mer 19 Juil 2017 - 11:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Ven 12 Mai 2017 - 9:48




Le temps de la cueillette


    Naïve que j’étais, j’avais en moi l’espoir que la série d’images allait cesser d’ici une poignée de secondes. Après tout, il ne pouvait pas me garder aussi longtemps sous son joug et me réduire à obéir à son petit jeu sans que je ne puisse rien faire. N’étais-je pas capable de me battre ? Et Akimitsu, que faisait-il ? Avait-il décidé de me laisser seule dans mes problèmes ? Cela me paraissait étonnant. Il devait avoir la conviction que je parviendrai à m’en sortir, d’une manière ou d’une autre. Il devait y avoir un moyen de fuir.

    Pourtant, une nouvelle scène apparut, bien différente de la dernière. Plus de corps, plus d’endroits clos. Je n’eus aucun mal à reconnaitre Shabondy. J’y avais rencontré de nombreux individus, dont ce fameux Shishibukai qu’on appelait Nakata. Le souvenir de cette rencontre m’arracha un bref sourire. Même s’il s’était imaginé que j’avais tenté de l’empoisonner, il était resté sympathique à mon égard. Néanmoins, une autre rencontre, bien plus heureuse, et bien plus malheureuse, s’y était également produite. Celle avec mon ami Shiro, le seul encore capable de me comprendre. Les années nous avaient séparées et il avait continué sa vie comme il l’entendait. Il avait pris un chemin dangereux. Mais pour des renégats comme nous, qui avions renié tout ce qui faisait notre identité, quel autre choix avions-nous ? Moi-même, je ne vivais pas une vie parfaite, loin de là. Et ce n’était pas fini.

    Soupirant, je ne pouvais qu’assister à cette scène. Je ne pouvais pas agir, juste le regarder se faire attraper sans pouvoir l’aider. S’il avait daigné me demander un peu d’aide, j’aurais certainement pu le sauver. Une poignée d’homme, ce n’était pas difficile à abattre et, pour lui, je l’aurais fait. Pour lui, j’étais prête à brûler le monde entier. Fichu amour propre. Serrant le poing, cette scène n’eut pour effet que d’éveiller ce désir de le sauver. De pouvoir agir. Il avait déjà été présent, mais il s’était encore renforcé.

    - C’est bon, j’en ai assez vu. Laissez-moi tranquille maintenant, j’ai d’autres choses plus urgentes à régler.

    Et à peine ces mots furent-ils prononcés, que la scène disparut et qu’un bruit fracassant se fit entendre. Me retournant pour voir d’où pouvait bien venir ce dernier, je n’eus pas besoin de beaucoup de temps pour comprendre qu’il s’agissait de Zeke. Encore une vision ou la réalité ? Comment savoir. La scène avait tout de même l’air très réelle. Et je n’avais rien subi de traumatisant avec Zeke, si ? Il n’y avait donc qu’une possibilité. Il venait d’arriver. Il en avait mis du temps. D’ailleurs, le clown était lui aussi là, visiblement prêt à en découdre. J’avais décidé de ne pas intervenir. Après tout, il devait bien être capable d’abattre un pauvre clown. Il avait déjà fait pire. Néanmoins, je n’avais toujours pas les réponses à mes questions. Je ne pouvais qu’espérer que cet individu étrange soit en possession de toutes ses capacités pour me répondre. Je me contentai donc de fixer Zeke, attendant de voir ce qu’il allait faire. Attendant de voir ce que le clown allait faire et qui allait remporter cette joute.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1472
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Mer 19 Juil 2017 - 11:36

Spectacle


Lakom

Sentant la voix de Tenshi s'approchant de plus en plus, l'ingénieur explosa finalement le dernier miroir le séparant encore de sa camarade. Il avait déboulé dans une pièce sombre dans laquelle il aperçu avec une étrange clarté sa partenaire se tenant au milieu d'une multitude de bulles gigantesques. Cet endroit n'avait rien de normal, il l'avait compris depuis un moment, et la source de cette situation particulière semblait se tenir droit devant la jeune sabreuse. Voyant la tête louche du clown de bas étage, l'expression de l'ingénieur passa du soulagement à l’interrogation. C'était le second connard avec une tête d'agresseur qu'il rencontrait depuis son entré dans cette tente, mais celui-là était définitivement plus louche que le précédent. Sa sale gueule et son sourire de vicelard lui envoyaient des frissons jusque dans la colonne vertébrale, à tel point qu'il resta muet juste assez longtemps pour donner le temps à l'inconnu de lui souhaiter la bienvenue.

«Hello Sunshine... ♪» Dit-il de sa voix froide tout en effectuant une petite révérence. «Vous arrivez juste à temps pour le clou du spectacle ! ♫» Prononçant ces mots, l'immense salle sombre commença à vibrer intensément avant de disparaître sous les pieds de ses occupants, les murs et le tissu se rassemblant en un point central dans le ciel. De nouveau dehors, quelque peu en retrait du marché de Whisky Peak, le petit groupe observa le bout de tissu se transformer sous leurs yeux en une personne bien vivante. Retombant au sol après quelques secondes, un clown à l'air triste se positionna aux côtés de son camarade en fixant l'ingénieur et sa partenaire.


Roku

«Oooh, tu prend trop ton temps comme toujours. Arrête de torturer nos cibles pour rien...» Parlant tant bien que mal à travers les sanglots, le nouvel arrivant sorti une trousse à maquillage pour refaire celui qui n'avait de cesse de couler sur son visage.

«La prestation demande du temps, le travail encore plus... ♫» Chantonnant comme toujours sa réponse, le clown commença à faire tournoyer entre ses doigts l'une de ses roses pourpres sous le regard d'une foule de spectateurs. «Ma chère petite fleur, tu es devenue magnifique. Il est temps de rentrer, la cueillette va comm- oh».

Interrompant son monologue soudainement, le clown s'était empressé de faire un bond vers l'arrière avec son partenaire afin d'éviter d'être pris dans l'explosion d'une bombe. Tenant nonchalamment ses explosifs en main, le hors-la-loi avait mollement lancé cette attaque pour que leur interlocuteur ferme sa gueule cinq secondes et le laisse réfléchir.

«J'ai horreur des clowns... Pourquoi ça existe ces trucs?» Tournant finalement son attention sur celle qu'il s'était démener à retrouver, l'ingénieur lui jeta un regard blasé avant d'exprimer son découragement vis-à-vis cette situation.

«Ils ont fait quoi pour t'avoir ? Ils t'ont promis un cookie ? Je vais devoir commencer à te surveiller pour pas que tu te fasse kidnapper par de vieux types louches ?» Fouillant ses poches pour en sortir quelques autres explosifs, il soupira un instant sous le regard amusé d'un des deux inconnus. «Bon aller, je sais pas ce qui se passe, mais faudrait les défoncer vite fait et les interroger avant la fin de la journée si on veux pas être en retard...»




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1300
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   Mar 15 Aoû 2017 - 0:16




Le temps de la cueillette


    Les choses ne tardèrent pas à dégénérer, comme d’habitude. D’ailleurs, cela n’avait-il pas déjà commencé depuis longtemps ? Bien sûr que si. Alors que Zeke faisait face au clown fou, qui s’était amusé à torturer mon esprit avec un talent non négligeable, un second clown fit son apparition. Plus triste que son comparse, il venait de naître de la tente. Certainement le pouvoir d’un fruit du démon. Plus rien ne me surprenait dans ce monde. Pourtant, cela ne m’avait toujours pas résolu à intervenir dans le combat. Bien au contraire, j’avais désormais un moyen de m’échapper.

    Une seule pensée m’obsédait. Il fallait que je retrouve Shiro. Il fallait que je retrouve l’une de mes plus grandes raisons de vivre. L’idée de sa mort faisait naitre en moi une crainte toujours plus persistante. Il fallait agir, et vite. Il fallait agir en pouvant s’assurer la victoire. Mais cela allait demander du temps. Laissant échapper un juron discret, je reportai mon attention sur les deux clowns et mon seul allié visible. Si les artistes du cirque semblaient prendre leur pied, ce n’était visiblement pas le cas de Zeke qui ne tarda pas à envoyer une première bombe vers les deux hommes. Nous n’avions pas de temps à perdre dans ce genre de bêtises.

    La voix de Zeke, s’adressant à moi, se fit soudainement fortement accusatrice. Pourtant, il semblait vraiment avoir envie de mettre une raclée à ces deux hommes. Il comptait d’ailleurs sur mon appui pour cela. Si les deux clowns en savaient autant sur ma personne, je ne lui serais d’aucune aide. J’avais été stupide d’accepter de suivre un parfait inconnu. Et le voilà à vouloir m’aider. M’aider pour quoi ? Marmonnant pour moi-même quelques mots, je les répétais plus fort, de façon à ce que Zeke les entende :

    - Personne ne t’a demandé de venir à ma rescousse. Je peux très bien m’en occuper seule. J’ai survécu sans ton aide pendant de longues années, je ne vois pas pourquoi cela changerait aujourd’hui.

    Ah. J’avais peut-être été un peu mauvaise. Ce n’était pas dans mes habitudes de me montrer si peu encline à la conversation. Rejeter quelqu’un qui tentait de m’aider non plus. L’émotion de l’instant peut-être. Cela n’excusait certainement pas mon agressivité, mais il était trop tard. Et j’avais comme l’impression que cela allait grandement réjouir le clown. Il adorait torturait mon esprit et mes sentiments. Voilà que je lui offrais ce qu’il souhaitait sur un plateau. Je lui tendais presque la main.

    Mais non, je n’allais pas me laisser avoir aussi facilement. Cet individu ne savait que manipuler les esprits. Il n’était pas plus dangereux que cela. Et son acolyte… Il n’avait pas l’air bien méchant, bien au contraire. Il donnait presque envie de lui faire un câlin pour le réconforter de son grand chagrin. Des ennemis qui ne valaient pas le coup de se dépenser. Je me disais certainement cela parce que je voulais que l’on se presse, que je puisse entreprendre des recherches pour Shiro. Peut-être bien. Gagner si peu de temps pouvait paraitre dérisoire. Pourtant, sur l’instant, cela me paraissait être la chose la plus importante au monde.

    - Allons-nous en Zeke, ils n’en valent pas le coup. Ce ne sont que des clowns après tout.

    Haussant les épaules, je commençai déjà à esquisser un pas dans le sens opposé aux deux ennemis.



_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps de la cueillette [PV Tenshi] [FB]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Cueillette... ( pv Keiko )
» Un Temps pour chaque chose:Le Choix Judicieux
» "Ô temps ! suspends ton vol, et vous, heures propices ! ..."{Frédérick & Milena}
» Prix du petrole a travers le temps
» Arrêter le temps...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 1 :: Whiskey Peak-