Partagez | 
 

 Comme chien et chat [FB PV Dorian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Ven 8 Juil - 0:30





Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!

Cela faisait quelques mois déjà que Heziel avait pris la mer en compagnie de Valentine D. Kain. Leur clique s'agrandissait avec le temps, des éléments étranges et singulier venant se greffer tant bien que mal à un noyau d'irascibles pirates d'un genre particulier. Oui, on pouvait aisément dire que les Dokugan étaient une espèce rare... mais c'était ce que le brun voulait, au fond ! Ils n'avaient pas décidé de monter à bord d'un navire pour piller et saccager, mais bien pour découvrir le vrai goût de l'aventure et explorer des contrées encore jamais vues par tant d'autres. Le but final ? Celui du borgne : le One Piece. Chacun avait des rêves de son côté, mais au final tous se recoupaient dans la vision du chef officieux de la bande. Au final, ils avaient plus l'air d'une équipe et d'un groupe d'amis que d'un vrai équipage. Mais cela n'allait pas les empêcher de se faire connaitre. À son insu, le Coffe partait pour un sacré marathon constitué de situations les plus alambiquées les unes que les autres...

Pour l'heure, la petite délégation de pirates débutants avait fait halte dans un endroit tout à fait charmant : la petite île de Jonquilla, ainsi nommée pour ses larges champs de jonquilles qui s'étendaient paresseusement sous un soleil doux la plus grande partie de l'année. Ici, les fleuristes se faisaient la compétition de façon ardue, tant on pouvait trouver de façon d'exploiter la fleur. Parfums à la jonquille, médicament à la jonquille, infusions, œuvres d'art même... ça, pour sûr, ils ne lésinaient pas sur leur créativité ! Très vite, le brun s'était séparé du groupe pour remplir sa tâche habituelle : trouver quelques provisions pour satisfaire les estomacs et arriver jusqu'à une nouvelle escale sans encombre. Surtout que les éléments culinaires dont le maître-coq raffolait tant disparaissaient souvent trop vite à son goût... ainsi notre futur chapeau de paille circulait dans les rues, posant un œil amusé sur la vie ambiante. Le monde était plein de surprise. Des commerçants discutaient avec les passants, des enfants jouaient joyeusement, tandis que quelques charrettes tirées par des chevaux passaient sporadiquement, pleines tantôt de fleurs, tantôt des marchandises contre lesquelles ils pouvaient les échanger. Si on pouvait reconnaître une chose aux habitants de Jonquilla, c'est qu'ils savaient conserver la plante de telle façon qu'ils pouvaient l'exporter sans encombre... ce qui n'était pas facile, vu le temps des trajets en mer.

- Plutôt joli, ce petit coin de tranquillité.


Il ne croyait pas si bien dire... quelqu'un l'approcha soudainement. Il s'agissait d'un petit homme trappu, aux grandes lunettes rondes. Il était affublé d'un chapeau melon orné d'une des fleurs caractéristique de l'île, bien que celle-ci sembla plutôt faite de tissu que de matière originelle. Ses mains étaient jointes au niveau de sa bedaine, surmontée d'une chemise à carreaux verte.

- Hé, hé vous, monsieur...

Le pirate se retourna, l'air interrogatif. Il était rare qu'on l'aborde comme ça. Contrairement à son capitaine ou encore à Loyal, il n'avait rien de bizarre. Il ressemblait à n'importe qui... ce qui lui donnait l'occasion, lorsque c'était nécessaire, d'être plus discret que les autres.

- Dites... vous êtes un pirate, n'est-ce pas ?

- Hein ?! Que... comment ? Non ! Pourquoi ?

- Inutile de le nier, je vous ai vu descendre au port avec un grand dadais aux cheveux blancs qui hurlait qu'il deviendrait le roi des pirates.

Heziel plaqua la paume de sa main droite contre son front. Kain, Kain... Kain. Toujours Kain. Une tendance qui allait se confirmer par la suite. Le second de l'équipage du borgne avait d'abord tenté de nier, étant donné que les pirates n'avaient pas forcément la cote sur des îles de ce style. Mais visiblement, il n'y avait pas moyen d'y échapper... il n'était pas très bon pour jouer la comédie. Pas encore du moins. Alors autant avouer...

- Oui, bon, d'accord... et que me voulez-vous, exactement ?

Le plus petit s'approcha, baissant la voix de façon à ce que seul son interlocuteur pu entendre ce qu'il allait dire.

- C'est que... le commerce ici est rude vous savez. Ma petite boutique a bien du mal à percer, notamment à cause d'un concurrent très... imposant. Ça vous dirait de me filer un coup de main ? Une petite rapine, rien de plus ! Et je pourrai vous payer grassement une fois que j'aurai tout le loisir de ramasser sa clientèle... hein ? Vous en dites quoi ?

Reculant d'un pas sec, l'air outré, le cuisinier plaça les poings sur ses hanches. Non mais, pour qui il le prenait ? Un voyou de première ?! Non mais oh ! Être pirate ne voulait pas dire mettre le souk partout où il se rendait ! Et surement pas pour de si basses et viles intentions !

- Non ! Vous pensez que je suis un simple voyou qu'on attire à l'odeur de l'argent ? Non mais c'est n'importe quoi ! Tout ça parce que vous voulez...

Sans s'en rendre compte, il haussait la voix. Il allait dévoiler le plan pas très joli du petit marchand à toute la population ambiante. Aussi, sous la pression et sans doute le manque d'idées, ce dernier rattrapa le coup d'une façon qui allait définitivement le disculper.

- À l'aide ! Cet homme est un pirate !


_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Ven 8 Juil - 2:05

L'entrainement au sein de la Marine se faisait de plus en plus ardu pour moi. J'avais cherché tous les prétextes possibles et inimaginables pour poursuivre mon "entrainement" sans interruption, mais un manque d'effectif a fini par l'emporter et je me suis retrouvé enrôlé dans un équipage qui devait patrouiller dans une liste d'îles, afin de maintenir l'ordre...

Ainsi donc, j'ai passé plusieurs jours dans un bateau, en route pour l'île de Jonquilla, le premier nom sur la liste du Capitaine de la Marine qui dirigeait les opérations... Durant le voyage, j'ai passé mon temps à affiner mes techniques de "Daburu Ken", m'entraînant soit sur des mannequins, soit en croisant le fer avec d'autres Soldats de la Marine... La majorité des Marines présents sur ce bateau étaient des fusiliers et seuls quelques Marines maîtrisaient le sabre et encore, c'était des styles à un sabre, à peine plus maîtrisés que le mien... Résultat, Je passais plus mon temps à "entretenir" ma maîtrise de l'épée double qu'à la "perfectionner"...

Finalement, le bateau de la Marine accostait à Jonquilla et le Capitaine donnait ses différentes affectations à l'équipage. Entre les Marines restant à bord pour surveiller le bateau, les Marines allant patrouiller en périphérie de la ville, je me suis retrouvé affecté à la patrouille dans les rues de la ville côtière où nous avions accostés.

J’acquiesçais de la tête comme d'autres Marines et partais de suite effectuer ma patrouille, ravi de pouvoir marcher sur autre chose que le pont d'un navire... Habitué à marcher sur la terre ferme, ayant quitté mon village natal que très tard, je me suis toujours senti à l'étroit sur un bateau...

Réajustant ma veste en cuir, ainsi que mon fourreau dorsal où était rangé mon épée double, je commançais alors à faire un premier grand tour du village, repérant les grandes rues, ainsi que les quelques ruelles environnantes, m'arrêtant de temps à autre pour saluer et interroger les habitants. Apparemment, la vie était plutôt calme sur l'île, mais quelques échos faisaient état d'escrocs ou de magouilles financières entre commerçants... De ce que je pouvais déduire de ceci, c'était que la criminalité était surtout interne et qu'aucun élément "extérieur" n'était en cause...

Une discussion attire mon attention, alors que je commence à longer un mur, pour surveiller la conversation entre deux hommes, quelques mètres plus loin... Ils parlent à voix relativement basse, mais j'arrive à saisir quelques mot-clés, comme "pirate, rapine, concurrent, coup de main..." jusqu'au cri d'un des hommes, accusant directement son interlocuteur d'être un pirate...
Restant à ma place quelques instants pour réfléchir, j'observe avec plus d'attention les deux hommes... D'un coté un jeune homme brun et habillé très sommairement, accusé d'être pirate... De l'autre, un homme plus âgé, semblant être un marchand local, au vu du contenu de la conversation, ainsi que de son allure, plutôt bien habillée...

Inspirant un grand coup, époussetant l'insigne de la Marine accroché sur ma veste, je finis par sortir de ma cachette, m'avançant d'un pas tranquille vers les deux hommes:

-Bien le bonjour, messieurs.
Veuillez m'excuser de m'immiscer ainsi dans votre conversation... mais j'ai pu entendre certaines bribes de conversation, qui me laissent à penser que vous n'avez pas une discussion très... "banale"...
J'ignore de quoi il retourne précisément... Cependant, je vous donne l'occasion de vous expliquer chacun votre tour, avant de vous exposer mon point de vue sur la question très "épineuse" soulevée par votre conversation... surtout l'accusation que vous venez de proférer à l’encontre de ce jeune homme...
Je me dois cependant de vous prévenir... Je viens de débarquer sur cette île avec un nombre conséquent de soldats de la Marine, dirigé par un Capitaine et avec comme tâche de maintenir l'ordre sur le territoire...
En fonction de la gravité de la situation, la sanction aura également une gravité conséquente... mais nous ne en sommes pas là, pour l'instant...
Donc, j'attends chacune de votre version des faits, bien évidement la plus construite et véridique possible.


Sur ces mots, je place ma main droite sur ma hanche droite, le bras gauche ballant le long du corps, me tenant à une distance raisonnable des deux hommes, à la fois pour pouvoir esquiver et répondre à une attaque, mais également pour intervenir rapidement avec le "Sorû" et attraper un éventuel fugitif...


Dernière édition par Dorian Karmon le Jeu 15 Sep - 2:09, édité 1 fois (Raison : Gros problème de personne au cours du rp, je passe à la première)
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Lun 25 Juil - 0:31





Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!

Eh merde. Voilà qui allait compliquer le tout ! Attiré par le grabuge fait par le marchand sur le point d'être percé à jour, tandis qu'autour de lui les civils commençaient à se tourner avec un regard accusateur vers le jeune brun sans même chercher à discerner le véritable fond du problème, un Marine vint se mêler à la fête. Le Coffe plaqua l'une de ses mains contre son front, exténué d'avance par le bordel qui allait sans doute être causé si ça continuait à ce rythme. Il ne manquait plus qu'à voir débarquer Kain, et la fête serait totale ! Non, il ne pouvait pas se le permettre. Si le borgne se pointait maintenant, il crierait devant tous qu'il allait devenir le prochain seigneur des pirates, comme à son habitude. Une explosion du coeur qui, si elle avait ses vertus galvanisantes, se révélait pourtant bien souvent plus pénalisante qu'autre chose dans la vie de tous les jours...

S'empressant de rebondir sur l'occasion donnée par le représentant des forces de l'ordre, le ripoux se saisit de sa chance de parole pour tenter d'enfoncer encore plus le forban dans les ennuis.

- C'est un pirate, une raclure de la pire espèce ! Je l'ai vu débarquer avec son équipage un peu plus tôt dans la journée. Il se promenait avec un grand dadais aux cheveux blancs doté d'un cache oeil qui criait qu'il deviendrait le roi des pirates ! Et maintenant, il me menace ! Il tente de m'extorquer des fonds, depuis ma boutique !

Il jouait sacrément bien le jeu, le salaud. Il avait l'air crédible et honnêtement, le Coffe n'aurait pas été surpris de voir le serviteur de la justice sur son dos incessamment sous peu. Il était paré à cette éventualité, si ils en venaient aux mains... mais dans l'idéal, il ne voulait pas faire plus de grabuge ici. Ils n'avaient pas le loisir de se faire poursuivre à tous les coins de rue non plus. Aussi Heziel croisa-t-il les bras devant son torse. Il voulait jouer au menteur ? Ça ne lui plaisait pas, mais comme il devait couvrir sans cesse les débordements de son capitaine, le brun avait appris à être très bon à ce petit jeu. Cela bien malgré lui.

- Vous délirez, et vous sautez aux conclusions ! Nous ne sommes guère des pirates, mais des artistes de rue. Cet homme dont vous parlez est le chef de notre troupe. Nous sommes encore de parfaits inconnus mais nous comptons bien nous faire connaitre. Et si il parlait de devenir les pirates, c'est parce que nous prévoyons un acte sur Gold Roger ! Il se mettait juste dans la peau du personnage ! Mais cela n'explique pas pourquoi...

Il choisit d'hausser le ton légèrement à ce moment là, pas de façon agressive, mais de façon à essayer de trouver du soutien dans la foule. Peut-être que quelqu'un allait réagir et confirmer les pratiques vicieuses du petit homme, ce qui pourrait rediriger l'attention du marin sur lui.

- ... vous m'avez demandé de vous aider à faire tomber l'un de vos concurrents !

Les dés étaient jetés. Si il devait fuir, alors il le ferait sans perdre de temps. Il lui faudrait néanmoins trouver le borgne, ce qui s'avérait compliqué... et ce qui allait sans doute écourter leur séjour. Néanmoins, son jeu de rôle qui commençait à être bien rodé semblait avoir convaincu plusieurs civils aux alentours. Peut-être l'agent du gouvernement le croirait-il ? Peut-être que l'un des spectateurs accuserait aussi son détracteur ?

_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Lun 1 Aoû - 18:19

Comme je l'avais prévu, le simple fait de me montrer, tout en me déclarant appartenir à la Marine, déclenche plusieurs réactions de la part des deux hommes...

Mais, je n'ai pas vraiment le temps d'analyser les attitudes révélatrices de mes "suspects" que l'un d'eux prend de suite la parole, me livrant sa version des faits. Quelques instants après, c'est au jeune homme, accusé d'être pirate, de livrer sa propre version et, bien qu'elle ait l'air un peu plus "rocambolesque" que celle de son opposant, elle restait crédible, au même titre que celle de ce dernier...

-Vos deux versions se valent, bien qu'elles rentrent toutes deux en conflit. D'un coté, j'ai un marchand menacé par un inconnu et de l'autre, j'ai un membre d'une troupe d'artistes de rue qui serait victime d'une méprise...

Bon, à partir de là, je vais devoir jouer un jeu assez serré, plaçant bien les quelques cartes dont je dispose, pour le moment...
Esquissant un sourire en coin, croisant les bras, tout en jetant un regard au marchand:

-Seulement... Il y a un léger soucis, concernant vos déclarations... Voyez-vous, j'ai suivi une partie de votre conversation et j'ai entendu certaines choses, aussi bien de votre part, cher marchand, que du jeune artiste de rue.
Si je me base sur ce que j'ai entendu et ce que vous m'avez dis, alors nous sommes face à un faux témoignage de votre part, pour noyer le poisson et rejeter la responsabilité sur quelqu'un d'autre...
Avant que je n'intervienne, vous avez clairement dit à ce jeune homme que vous vouliez attaquer un de vos concurrents... Et maintenant, vous dites que c'est vous qui êtes menacés par ce "pirate", qui veut vous voler?
Une version des faits qui change à ce point en deux minutes, c'est soit une mémoire très défectueuse, soit une façon très brouillonne de chercher à cacher quelque chose...


Sur ces mots, je choisis d'agir, en dégainant son épée double, posant nonchalamment le bout d'une lame, coté plat sur le sol, entre les deux hommes, en jetant un regard à l'un et à l'autre, tout en tenant fermement Karmonia de la main gauche, la main droite étant posée sur la hanche.

-Au final, la version qui n'a pas changée, c'est celle de cet "artiste de rue" et je serais plus tenté de la croire, même si je tâcherais de la vérifier plus tard, par soucis du détail et pour rester impartial.
De toute façon, de ce que j'ai bien pu entendre, depuis que j'ai accosté ici, aucune activité pirate ne semble avoir été détectée ici. Et je ne vois pas pourquoi les habitants de cette île chercheraient les ennuis, en voulant protéger des pirates...
Marchand, vous avez le choix. Vous pouvez présenter de suite vos excuses à ce jeune homme et vous retournez à votre boutique sans faire d'histoire et je fermerais les yeux sur vos basses manœuvres "commerciales".
Ou alors, vous persistez dans vos histoires "bancales" et je n'aurais d'autre choix que de contacter mon capitaine, pour lui demander d'intervenir de son propre chef... et je vous garantis qu'il sera bien moins conciliant que moi...


Sur ces mots, j'écarte, de ma main droite, un pan de ma veste en cuir, révélant un holster dans lequel se trouvait un Den Den Mushi.

-Sinon, jeune homme... Restez sur place... Il vous aurait accusé d'être bien des choses, j'aurais passé l'éponge... Mais, je ne vais pas prendre de risque pour cette île, en laissant partir un possible pirate... Désolé d'avance d'avoir pris de votre précieux temps, si vous vous avérez être vraiment ce que vous dites être...

P.S:
 


Dernière édition par Dorian Karmon le Jeu 15 Sep - 2:23, édité 1 fois (Raison : Encore un soucis au niveau de la personne choisie, je corrige.)
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mer 31 Aoû - 2:16





Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!

Une chance pour lui, le marine ne l'interpella pas d'emblée. Il sembla même plutôt enclin à croire son histoire. Suite à un laïus qui sembla remettre le marchand véreux à sa place, ce dernier s'excusa sans y mettre énormément de cœur auprès du futur pirate au chapeau de paille, sans doute par peur de la sanction. Il avait quelque chose à cacher et éprouvait sans doute une once de culpabilité malgré la nature vicieuse de sa proposition, ce qui aida à l'acte. Pour sa part, Heziel n'était pourtant pas encore tiré d'affaire : le représentant des forces de l'ordre sortit de son holster un petit Den Den Mushi qu'il allait sans doute utiliser pour corroborer les dires du pirate. Il avait bien fait de dire que leur troupe était récente, ça allait possiblement lui sauver la mise.

- Oh, heu, non. Ne vous en faites pas, vous ne faites que votre travail, pas vrai ?

Il lui fallait donc s'armer de patience afin de passer au travers des mailles du filet. Néanmoins, il pouvait peut-être tenter d'aller dans le sens de l'homme en face de lui, qu'il détailla rapidement du regard. Après tout, il n'avait aucune raison d'être appréhendé maintenant : tant que Kain ne se pointait pas en faisant ses conneries habituelles, tout pouvait se passer dans le calme le plus plat. Si des dieux existaient bien quelque part, Heziel leur adressa sans doute en cet instant une prière venue droit du coeur. Quelque chose dans l'ordre de "Pitié, que le macaque ne se pointe pas, que le macaque ne se pointe pas...".

- C'est marrant, cette île à l'air vraiment paisible. Et de bien vivre de son coeur de métier, aussi. Alors pourquoi des marchands tenteraient des bassesses pareilles ?

Il savait pertinemment que l'idée d'un profit énorme, même salement gagné, pouvait amener à des comportements hautement répréhensibles. Néanmoins, dans sa situation, mieux valait avoir l'air naïf et innocent que l'inverse. Il avait quelque part une certaine remontrance intérieure face au fait d'entourlouper ainsi le membre de la marine en face de lui, qui lui rappelait Nathanaël Armstrong : juste, droit, fiable et en quête de vérité et non pas de résultats insensés. Mais il n'avait pas vraiment la place pour la morale alors qu'il pouvait à tout instant se transformer en ennemi public numéro un pour son environnement... et risquer l'arrestation. Il resta donc tranquillement sur place, jetant un regard noir au commerçant malhonnête qui l'avait foutu dans ce merdier. Si il devait s'enfuir, il ne valait mieux pas qu'il le croise sur sa route. Sinon, il risquait fortement de malencontreusement le "bousculer". Jusqu'au mur le plus proche. Très fort.

- Du coup... vous êtes en patrouille, ou quelque chose du genre ? East Blue est plutôt calme, mais c'est vrai que ce n'est pas de trop un peu de surveillance...



HRP : excuse moi du temps de réponse ! J'ai eu des semaines chargées et ça a été compliqué niveau OPS.

_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mer 31 Aoû - 5:29

Le jeune homme semblait d'accord et prêt à coopérer... Quand au marchand, il restait muré dans le silence... Bon sang, que je déteste ce genre de situation, où la tension grimpe et le moindre mot, geste de travers peut tout faire sauter... Les deux protagonistes semblaient bouillonner de l'intérieur et même si le jeune homme se dit prêt à coopérer, je sens une certaine fébrilité, dans son attitude... J'ai vraiment l'impression que si je n'étais pas intervenu, le marchand aurait fini à ramasser ses dents par terre...

La sonnerie de mon Den-den Mushi met fin à toutes mes hypothèses et tentatives de percer à jour les véritables attentions des deux hommes.

Je décroche:

-Moshimoshi. [...] Capitaine? [...] Vous voulez un rapport de la situation actuelle?

Je reporte mon attention sur les deux hommes, grimaçant légèrement... Ce coup de fil tombe mal, très mal... Le fait est que, même si j'étais prêt à laisser partir le jeune homme, je n'étais pas sûr et certain à 100% de cette conclusion... Mais, je ne peux pas non plus faire attendre un rapport...

Je m'éclaircis la gorge:

-Eh bien... Pas d'activité pirates détectée pour le moment... Les seuls signes d'activité illégale seraient plus de l'ordre de l'interne, avec des basses manœuvres fomentés par des marchands locaux...
[...] Bien, Capitaine, je vais poursuivre ma patrouille.


Je raccroche et range mon Den-den Mushi dans son holster, avant de soupirer, plaçant les mains sur mes hanches:

-Bon... Mes ordres prioritaires étant d'enquêter sur d'éventuelles activités pirates, je dois clore cet interrogatoire de manière impromptue, étant donné qu'il ne s'agit que de problèmes "internes", avec un marchand fourbe, prêt à toutes les bassesses, pour couler le commerce d'un concurrent...
Marchand, vous êtes, pour la première sommation, priés de partir, dans le calme et sans faire d'avantage de scandale, dans votre boutique et de reprendre votre vie d'avant, tout en tâchant de ne pas replonger dans de nouvelles basses manœuvres...


Je tourne ensuite la tête vers le jeune homme:

-Bon... Désolé encore pour le dérangement, monsieur... J'ai conscience que cette conversation a dû prendre beaucoup de votre temps, mais je devais mettre la situation au clair, au vu de mes affectations.
Merci encore pour votre collaboration.


La conclusion de cette "enquête" ne me plaît pas vraiment... Pressé par les ordres de mon supérieur, je n'ai pas pu aller d'avantage au fond de cette affaire et je déteste laisser les choses inachevées...
Il faudrait que je pense à me renseigner à droite à gauche, par rapport à une éventuelle troupe de cirque qui serait arrivée en ville... pour rester vraiment impartial dans toute cette histoire...
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mer 14 Sep - 23:53





Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!

Finalement, le verdict fut rendu : il était libre. Apparemment, son plaidoyer et l'absence d'informations le concernant ou concernant ses camarades avaient clairement joué en sa faveur. Ce qui n'était pas pour lui déplaire : ils n'avaient pas besoin d'ennuis ici... et puis, en plus, Kain était sans doute en train d'en faire se profiler à l'horizon à l'heure où il pensait cette phrase. Il fallait qu'il le retrouve vite, il avait déjà failli leur provoquer des emmerdes rien qu'en mettant un pied sur les docks. Pas de quoi être très fiers. Soupirant d'aise mais également d'une certaine lassitude vis à vis de son ami d'enfance, il opina du chef tout en observant le marine qui s'apprêtait à lever les voiles pour la suite de sa mission.

- Ne vous en faites pas, c'est normal, vous ne faites que votre travail !

Un sourire plutôt franc, et il se retira donc humblement du champ de vision du représentant des forces de l'ordre. Il n'était pas certain que tout ça soit terminé... il y avait comme une certaine gêne dans le comportement du soldat. Le fait qu'il ait utilisé le terme "impromptue" lui laissait un mauvais feeling. Après tout, si il avait creusé plus loin, il aurait sans aucun doute découvert la supercherie à un moment ou à un autre... Heziel savait mentir, mais il n'était pas un roi dans cet art et son malaise se serait rapidement fait ressentir. Après tout, c'était agir contre nature et personne ne pouvait vraiment se montrer bien dans son assiette dans ce genre de circonstances.

Il emprunta donc l'artère dans laquelle ils se trouvaient à contresens à la recherche du Valentine D. qui devait sans doute se balader dans les rues en mangeant tout ce qu'il pouvait trouver de gratuit et de mangeable, ou en déblatérant des inepties, ou en s'arrêtant sur les choses cool et bizarres, ou... oui, en fait ce n'était pas difficile, de sa fenêtre. Il connaissait son ami sur le bout des doigts, d'une part car il le côtoyait depuis quasiment le berceau et d'autre part parce qu'il n'était pas difficile de comprendre la psyché du colosse aux cheveux d'argent. En tout cas, il fallait qu'il se dépêche, qu'il fasse ses courses fissa et qu'il quitte les lieux. Si le marine tenait sa parole, les soupçons allaient bientôt se lever : encore une fois, ils étaient de parfaits inconnus et personne ne pouvait affirmer qu'ils étaient réellement des pirates. Mais ils n'auraient pas le luxe du doute, il en avait la conviction...

Il profita donc de son chemin pour faire quelques provisions sommaires, de quoi pouvoir déguerpir si il était nécessaire de le faire en en perdant le moins possible. Il se souvenait encore de l'aventure avec Mabull, le taureau fou qu'il avait fallu calmer par la force. Ce jour là, Kain l'avait "sauvé" en lui faisant perdre toutes ses courses avant de s'enfoncer dans une forêt paumée... de préférence, il voulait éviter que cela se reproduise ! Et pendant que l'homme du gouvernement mondial vaquait à ses propres occupations d'un côté, il l'espérait bien loin même, le brun se lança donc à la recherche de Kain et d'un moyen simple de le faire retourner au navire...




_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Jeu 15 Sep - 2:02

Le jeune homme acquiesce avant de filer vaquer, sans doute, à ses occupations... Pour ma part, je reste sur place un moment, les mains sur les hanches, réfléchissant à la suite des événements... De ce que m'a dit le Capitaine, j'ai encore du temps pour ma patrouille, mais je dois consacrer ce temps à trouver des signes d'activités pirates... Je me suis pas mal enlisé avec cette histoire de magouilles de marchands locaux et j'aurais peut-être négligé ma mission principale...

Je lève les yeux au ciel, soupirant, avant de reprendre ma patrouille. Une heure durant, je pose des questions à droite à gauche, alternant entre trois sujets: comment se déroule la vie sur l'île, si des pirates ont été aperçus récemment et si une troupe de cirque s'est installée récemment dans la région...
J'évite cependant de poser des questions sur les trois sujets à la même personne, à l'affilée. D'une part, cela ferait beaucoup trop de questions et l'interlocuteur serait possiblement lassé et refuserait de coopérer par la suite... Et puis, je dois aussi enchaîner les interrogatoires, pour cumuler le plus d'informations et de contacts locaux (le marchand de tout-à-l'heure ne compte pas, avec ses magouilles)

En retournant au port, je croise deux autres Marines, discutant rapidement avec eux, et leur rapport regroupe quelques points qui étaient communs à ceux que j'avais accumulés au fil de ma propre patrouille...
La criminalité locale est peu importante, mais néanmoins présente, regroupant essentiellement une série de conflits entre vendeurs de fleurs, parfumeurs et autres commerçants exploitant les richesses florales de l'île... Et il y a aussi quelques rares échos sur un homme criant à tue-tête qu'il deviendrait le "Roi des Pirates"... mais mes deux collègues auraient laissés couler, après avoir entendu parler d'une troupe de cirque qui se serait installée dans les environs, à bord d'un bateau, il y a peine quelques heures...

Après avoir croisé mes informations avec celles des deux Marines, j'obtiens l'emplacement d'un quartier à fouiller, que je vais rejoindre de suite... Ils étaient déjà retournés au bateau et, apparemment, le Capitaine prévoyait de passer la nuit ici... J'ai encore pas mal de temps pour fouiller cette île de fond en comble... Pour le reste, je vais devoir compter sur mon instinct, en espérant que je ne tournerais pas trop en rond, avec cette histoire de troupe de cirque, même si elle m'intrigue toujours...

Je finis par arriver au quartier désigné, aussi bien par les autres Marines que par les quelques passants que j'ai interrogé en cours de route et j'entreprends une fouille plus minutieuse, interrogeant toutes les personnes que je croise.
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mar 20 Sep - 1:05





Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!

Introuvable. Le borgne était introuvable ! Il laissait pourtant des traces de son passage un peu partout -dégustation gratuite complètement décimée, objets déplacés, gens qui parlaient de lui et de son comportement loufoque- mais il était impossible pour le cuisinier d'en faire quelque chose de concret. Il n'arriverait pas à retrouver le futur seigneur des pirates, à ce rythme... peut-être même qu'il était reparti vers le navire, avec de quoi manger. Du moins, ça n'aurait pas foncièrement été étonnant : à part son commerce de fleurs qu'elle faisait avec brio, cette ville semblait ne pas offrir beaucoup d'attractions touristiques, choses qui captaient souvent l'intérêt du colosse.

Alors qu'il avançait dans la rue, tapant dans un cailloux sur son passage, Heziel se détendit peu à peu et s'efforça de penser à autre chose. Après tout, ils n'avaient pas de raison d'être appréhendés, et puis si ils l'étaient... ils étaient en mesure de se défendre, non ? Passant en revue ces légères incertitudes qui lui titillaient la tête, il s'arrêta finalement devant un étal floral et observa les différentes compositions, pensif. Il fit un signe léger à la fleuriste afin de lui signifier qu'il regardait juste, suivi d'un petit sourire. Elle était plutôt mignonne, à vrai dire.


Soudain, non loin derrière lui, un cri de surprise retentit et le bruit de quelque chose qui tombe au sol se souleva. Il se retourna rapidement pour voir un homme dans la fleur de l'âge en train de se redresser, pointant du doigt un individu qui courait dans le sens inverse, tenant contre sa poitrine quelque chose.

- Mon sac ! Il m'a volé mon sac !

Ni une ni deux, Heziel se jeta à la poursuite de l'homme sans trop réfléchir au fait que des marines traînaient sans doute dans le coin et interviendraient eux même. Il n'était pas du genre à laisser autrui dans le pétrin, venant parfois sans doute en aide à des personnes qui ne le méritaient pas vraiment... mais donnant un coup de main tout de même. C'était ainsi qu'il voyait les choses. Après tout, qu'est-ce que ça lui coûtait d'essayer d'aider autour de lui ? Qu'il soit récompensé ou non pour ses efforts lui importait peu. Le tout c'était d'agir en accord avec ses convictions... en l'occurrence, même si le voleur avait peut-être ses raisons, ça ne résolvait rien d'en venir à un larcin pareil.

- Hey ! Arrêtez vous !

L'homme qui portait une cagoule ne se retourna pas sous l'interpellation, ne le faisant qu'une rue plus loin pour constater que le cuisinier était toujours sur ses talons. Comme quoi... malgré l'aspect paisible de l'île, on trouvait ce genre de chose partout ! Ce qui n'était pas vraiment encourageant, mais bon... comme son père le lui avait souvent répété dans son enfance : "Bien, mal... tout ça n'est qu'une question de point de vue, Heziel. Il faut de tout pour faire un monde."

Une phrase qu'il avait depuis incorporé dans sa façon d'interagir avec les gens... jusqu'à un certain seuil de patience, malheureusement bien humain.



_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mer 21 Sep - 2:30

J'arrive finalement au quartier sujet aux rumeurs sur l'individu signalé par mes collègues et par les divers témoignages locaux. Pour être franc, je n'attendais pas grand chose de cette "piste", si on peut l'appeler comme ça, mais, le fait est que j'ai besoin de bouger, plutôt que de rester calfeutré entre quatre murs, surtout si c'est après avoir fait un rapport "négatif" au Capitaine... Bon, c'est clair que, pour cette île, il vaut mieux que mon rapport soit négatif, donc sans activité pirate détectée...

Occupé à me triturer l'esprit avec des réflexions possiblement stupides, j'entends alors un cri plus loin dans le quartier. J'accélère le pas, entendant des bruits de pas venant vers moi. Je me place en embuscade au détour d'une maison, prêtant l'oreille aussi bien aux bruits de pas qu'aux voix... Je reconnais de suite une voix masculine... Le jeune homme que j'avais interrogé tout-à-l'heure, avec le commerçant local... Il semblait courir après quelqu'un...

N'ayant que peu de temps pour me décider, je choisis d'agir, tendant ma jambe gauche sur le passage du premier individu, dans l'attention de le faire trébucher et tomber lourdement à terre, avant de dégainer mon épée double, plaçant une lame juste au dessus de son cou... Un homme cagoulé, semblant s'accrocher désespérément à un sac et pourchassé par quelqu'un...

Je lève les yeux vers le jeune homme de tout à l'heure:

-Décidément, on se croise souvent... Alors, que se passe-t-il cette fois?

Oui, on pourrait dire que je me mêle de tout, mais c'est un peu mon travail de Marine: intervenir dans les conflits et tâcher de les résoudre...

Je me contente donc de rester immobile, la lame au dessus de l'homme cagoulé, attendant patiemment une réaction ou un propos de l'un et de l'autre...
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mer 21 Sep - 3:18





Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!

Soudain, alors qu'il poursuivait l'homme encagoulé qui parvenait à maintenir la vitesse entre eux, quelque chose s'interposa sur son passage et il trébucha lourdement au sol dans un râle. Bientôt, une ombre familière se dessina autour de lui, le menaçant du froid reflet de l'acier : le Marine d'un peu plus tôt. Mince... de tous les représentants de l'ordre, il fallait qu'il tombe pile sur celui qui l'avait déjà interpellé un peu plus tôt. De quoi raviver ses doutes : un simple artiste de rue pouvait bien être surprenant, mais jusqu'à quel point ? Question qu'il était sage de se poser pour le jeune forban. Bientôt, il fut donc questionné sur ce qui se passait ici, suite à une remarque qui indiquait clairement que son interlocuteur était relativement surpris -ou non- de le trouver dans des embrouilles.

- Une chance que vous passiez par là ! Cet homme à volé un sac, à quelques rues d'ici. Je me suis mis à sa poursuite afin d'aider son propriétaire.

D'un geste simple, il pointa du doigt la large sacoche que gardait contre lui le voleur, tandis qu'il se débattait sans grande conviction pour échapper à la poigne du Marine. Avec cette cagoule sur la tête, il était difficile de savoir à quoi il pouvait ressembler. Néanmoins, il sembla clairement que l'homme tentait de tourner la tête en sa direction, depuis qu'il avait commencé à parler. Peut-être que la voix du cuisinier avait provoqué cette réaction ? Pour sa part, Heziel observait avec un oeil pointu le malfrat qui était maintenu au sol. Il ne lui rappelait rien de spécifique...

- Je peux vous y conduire, si vous voulez. J'ai une assez bonne mémoire, je pense pouvoir revenir sur mes pas. Le pauvre homme doit être mort d'inquiétude à l'heure qu'il est.

D'un autre geste large, il pointa l'artère par laquelle il venait d'arriver, invitant le membre du gouvernement mondial à le suivre en emportant le brigand avec lui. Peut-être que cela pourrait noyer ses soupçons ? Après tout, foncièrement, Heziel ne voulait rien faire de mal ! Il voulait juste passer un peu de temps tranquille le temps de faire quelques provisions... il fallait croire que la chance n'était décidément pas de son côté en ce jour. Tout ce qu'il restait à voir, c'était la réaction du Marine, ainsi que celle de l'homme qu'il avait en joue. Celui-là semblait effectivement ne pas dévoiler tout son jeu... sa façon de se débattre laissait à désirer.




_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Jeu 22 Sep - 2:04

Je restais interdit un moment, face aux déclarations du jeune homme de tout-à-l'heure... Un voleur à la tire... Voleur qui cherchait à se dégager de mon emprise, sans pour autant protester, face aux accusations du jeune homme... Qui ne dit mot consent, comme dirait l'adage... Et puis bon, qui se baladerait en pleine rue, une cagoule sur la tête... Il ne me semble pas qu'il y ait de carnaval dans cette ville...

Je soupire, fouillant dans mon holster d'armes, sous ma veste, récupérant mon Den-Den Mushi, contactant la Marine, demandant un soldat, pour récupérer un voleur à la tire... Je sors des menottes en Granit Marin et attache le poignet du voleur à un poteau en fer situé à coté, afin de me tourner vers le jeune homme, lui montrant le sac, avec un signe de tête:

-C'est bon, je suis prêt. Je vous suis.

Je suis le jeune homme à travers le dédale de rues, le sac à la main droite, jetant un coup d’œil à gauche à droite, interrogeant les habitants de temps à autre, de manière très brève, par rapport à un homme qui "sorte de l'ordinaire" et effectivement, quelques réponses vont dans le sens de mon collègue Marine qui m'a aiguillé ici... Cet homme criant à tue-tête qu'il "allait devenir le Roi des Pirates" traînait dans les parages...

Je reporte mon attention sur le jeune homme:

-Au fait, vous n'auriez pas remarqué un homme étrange, dans les environs? Quelques témoignages épars disent avoir vu un homme criant à tue-tête qu'il allait devenir le "Roi des Pirates" ou je ne sais quoi... Vous n'avez rien vus de ce style d’événements?

Cela ne coûtait rien de demander... Après tout, il semblait avoir pas mal déambulé dans ce quartier, surtout pour avoir pourchassé ce voleur...
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 682
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mer 28 Sep - 5:57


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




Quand on parle du borgne. L’équipage avait fait escale sur une petite île afin de faire le ravitaillement habituel. Kain aussi était venu pour se ravitailler l’estomac. À peine le capitaine avait-il était lâché dans la nature qu’il avait déjà repéré le marché de la zone en utilisant simplement son nez. Pour l’appétit, il suffisait simplement de laisser faire sa salive. Plus le plat était appétissant et plus le pirate salivait. Heureusement pour lui et malheureusement pour les vendeurs, il y avait énormément de personnes qui proposaient des échantillons de nourriture ici et là. Kain s’était baladé de stand en stand. Les vendeurs détournaient à peine le regard que leur met savamment découpé avait été avalé par l’homme à la tignasse grisâtre. À peine avait-il fini une allée que l’on pouvait constater ses mains pleines de saucissons, morceaux de fromage et autre nourriture en tous genre. Le pirate n’était pas un voleur, mais il ne se retenait jamais quand on lui offrait à manger ainsi.

Nescafé était sur son épaule et profitait de quelques rondelles de saucisson. Être sur l’épaule de son maître dans ce genre de moment était pour lui une source de bien-être inégalable. Après tout, il avait une belle vue de là-haut. Il pouvait manger à l’œil, mais surtout, repérer les belles demoiselles qui venaient récupérer quelques fruits frais pour le repas à venir. Mais le petit rongeur n’eut pas son succès habituel. En effet, l’une d’elle se mit à hurler alors qu’il venait tout juste de pénétrer dans son décolleté plus que provocateur. Nescafé avait su habilement esquiver les doigts qui souhaitaient le faire déguerpir de sa montagne de bonheur. Pour montrer son mécontentement, le hamster avait découpé le soutien-gorge d’un coup de dent habile avant de retourner d’un seul saut sur l’épaule de son maître avec l’objet en question. La jeune femme ainsi humiliée se mit alors à hurler.


Kain ne remarqua que quelques secondes après ce qu’il venait de se passer. Il tourna alors son visage vers Nescafé, la bouche pleine. Son regard bovin signifiait qu’il cherchait des explications. Le sujet de ces interrogations cacha la lanière du soutien-gorge qu’il tenait dans son dos et haussa des épaules comme si rien n’était. Satisfait de cette réponse, le borgne termina ses quelques mets. Il fut cependant interrompu par un homme chauve avec une moustache relativement en colère. Ce dernier venait de le poker. Le borgne se retourna et baissa les yeux, portant son attention sur la personne qui venait d’arriver.


Homme à la moustache: Dis donc vous, votre animal de compagnie vient de coller une sacrée honte à cette jeune femme qui est appréciée de tous ici. Vous vous prenez pour qui ?

Kain: Moi je suis Valentine D. Kain et je serai le Seigneur des Pirates!

Le regard des personnes alentours changea subitement. Certains avaient envie de rire, mais ne le firent pas. Le borgne était, après tout, un colosse de plus de deux mètres qui transportait sur son dos une ancre qui faisait approximativement sa taille. Pourtant, malgré son physique intimidant, certains commençaient à se diriger vers lui, armes de fortunes à la main. Entre-temps, l’époux de la jeune femme ainsi présentée était arrivé et enlacé tendrement sa bien-aimée, la rassurant avant de dévisager le capitaine avec le regard le plus noir dont il était capable.

Homme à la moustache: On n'aime pas vraiment les pirates ici. Mais on est tolérant, s’ils restent tranquilles, on ne leur fait rien. Vous par contre… Vous allez subir une belle raclée.

Nescafé chuchotant : Kain… c’est le moment de déguerpir !

Le borgne hocha de la tête suite aux paroles de son hamster. Il leva alors soudainement son index qui ne manqua pas de créer une interrogation générale venant de ses interlocuteurs. Le pirate fit alors un pas en arrière et se retourna soudainement vers un commerçant. Il attrapa alors l’assiette récemment remplie de quelques mets gratuits et prit immédiatement après les jambes à son cou.

Une course-poursuite s’enchaîna alors dans les rues de la ville. Le borgne commençait à en avoir assez, il n’aimait pas du tout cette île. Il lui fallait juste retrouver son ami d’enfance qui était probablement en train de faire les courses afin de quitter cette île illico presto.

Plus la course-poursuite durait et plus les civils armés se faisaient nombreux. Un véritable petit escadron poursuivait désormais le Mormoilmien à travers les ruelles du lieu. Mais finalement, Kain pu apercevoir au loin son ami d’enfance qui semblait discuter avec quelqu’un. Le borgne fit alors de grands signes avec ses bras, cherchant à l’interpeller.

Kain: HEZIEEEEEEL ! FAUT PARTIR ! LES GENS SONT PAS CONTENTS!

Poursuivants: REVIENS ICI TEME !

Kain arrêta alors subitement sa course, glissant sur quelques centimètres avant de faire volte-face, l’air passablement énervé. Une bulle blanche apparut alors au niveau de son poing.

Kain: GURA GURA NO DIRECTO!

Il donna alors un coup-de-poing dans le vide. La bulle éclata une fois le mouvement terminé et immédiatement après, tout ce qui se trouvait en face de lui vola instantanément en éclats. Les stands s’envolèrent, les civils venaient d’être balayés comme s’ils n’étaient que des brindilles. La zone ainsi dévastée, le borgne se frotta alors les mains avant de se retourner vers Heziel et son nouveau compagnon, souriant. Il se tourna alors vers le marine avant de le saluer.

Kain: Moi c’est Valentine D. Kain, capitaine des Dokugans et futur Seigneur des Pirates, enchanté !



@Heziel Coffe



Dernière édition par Valentine D. Kain le Ven 30 Sep - 3:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Ven 30 Sep - 3:50





Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!

Aie aie aie... voilà qu'il se remettait à parler de Kain. Décidément, ils ne devaient pas faire de vieux os ici, sinon ça allait barder pour leur matricule ! La terrible discrétion du capitaine des Dokugan avait cette caractéristique particulière d'être telle un éclat de verre dans une grande, très grande pièce intégralement vide. Dit de façon plus concise : cet abruti faisait un boucan d'enfer. Le cuistancier se tourna vers le Marine tout en marchant, se frottant la tête d'un air gêné, feignant de chercher dans ses pensées si il avait effectivement vu un forban correspondant à ce genre de signalement. Comme tout bon civil se respectant qui répondrait humblement à un représentant de la loi, en somme...

- Eh bien... comme je vous l'ai dit, le chef de notre troupe se met dans la peau de Gold Roger, mais il ne serait pas du genre à continuer aussi longtemps... quelqu'un d'autre, sans doute ?

Il continua sa route tout en regardant droit devant lui, cherchant comment se dépêtrer de cette mélasse. L'individu énoncé ne pouvait qu'être l'armoire à glace aux cheveux de neige, qui était en train de piller la ville de tout ce qui pouvait se manger ET était gratuit. Lorsqu'il avait l'estomac satisfait, l'héritier des Valentine D. avait tendance à être très... insistant sur ses ambitions, dirons nous. En tout cas, une chose était certaine : le borgne lui avait fait la bénédiction de ne pas provoquer de grabuge. Puis soudain, il s'arrêta. Son oreille se tendit. Son coeur rata un battement. Il serra nerveusement la main. Son poul augmenta légèrement... les signes étaient là. Il l'entendait, au loin : le brouhaha. Quand il y avait du brouhaha, c'était que Kain avait...


- HEZIEEEEEEL ! FAUT PARTIR ! LES GENS SONT PAS CONTENTS!

Il se retourna comme un automate, alors que sa tête engageait de façon non naturelle le mouvement vers ce qui se passait dans son dos. Une goutte de sueur perla sur sa tempe, bien vite suivie par de nombreuses autres. Un rictus distordu marqua son visage alors qu'il observa la masse colossale affublée d'une ancre de navire courir vers lui, l'ayant tout bonnement démasqué devant le marine juste à côté de lui. La colosse courrait, poursuivi par la foule en colère. Hezzy leva une main devant lui, comme si il voulait formuler une objection. Aucun mot ne sortit de sa bouche. Il était bloqué. Irrémédiablement.

Lorsque le capitaine de l'équipage naissant des Dokugan se retourna pour flanquer une raclée uniforme et incontestable à la population de plusieurs rues en un seul coup, le doigt levé vers le ciel de Heziel retomba mollement alors que sa mâchoire se décrochait. Non, il n'avait quand même pas... il venait de... il avait vraiment utilisé le... mais que... allaient-ils vraiment devoir...? Autant de pensées qui n'arrivèrent jamais au bout du processus mental de Heziel Coffe, désormais coincé en plusieurs endroits dans son système neuronal. Il contempla la dévastation causée par un "petit coup de poing" du Valentine D. pendant que celui-ci se vendait avec joie au soldat qui les accompagnaient.

Soudain, Heziel reprit contenance. Il se retourna d'un geste sobre et propret vers son accompagnateur. Il l'observa d'un visage poli, quoique neutre et relativement inexpressif. Un peu comme un majordome aurait attendu une quelconque demande de la part de son employeur. Finalement, il se plia vers l'avant dans une révérence fortement sommaire et rigide.

- Veuillez m'excuser.

Sur ces mots, il passa à l'action de façon éclair : empoignant le borgne par une oreille tout en lui glissant quelques menaces bien senties sur le fait qu'il allait se nourrir de salade pour les deux semaines à venir, il décampa. Purement et simplement. Malgré la différence de taille entre les deux hommes, il était évident que le cuistancier n'avait aucun mal à traîner ainsi son supérieur, doué de force surhumaine comme il l'était. Son objectif ? Rejoindre le navire et se CASSER DE CETTE ÎLE !




_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Ven 30 Sep - 4:34

Je hausse un sourcil, suite à la réponse du jeune homme... Pourquoi il parle d'un coup de son chef de troupe? Il saurait quelque chose que je ne sais pas? Sa réponse me semble à la fois bien évasive et bien constructive... J'ai l'impression d'avoir mis le doigt sur quelque chose...

Mais, je n'ai pas le temps d'aller plus loin dans mon interrogatoire, car une voix nous interpelle directement. Je tourne la tête, pour voir un homme borgne foncer vers nous, poursuivi par une foule en colère... Je tourne à nouveau la tête vers le jeune homme à mes cotés, voyant alors son geste et son expression, tiltant de suite, avec les paroles de l'inconnu... Ce nommé "Heziel" et l'autre inconnu... ils se connaissent...

Le borgne se retourne alors vers la foule en colère, avant de frapper dans le vide... et je vois alors une bulle dorée entourer sa main, avant de libérer une violente impulsion, qui pulvérise le quartier complet, envoyant valdinguer la foule en arrière, ainsi que les stands alentours, dans un puissant grondement, la terre tremblant pendant un temps, avant que le calme plat retombe...

Que... Qu'est-ce que... C'était quoi ça?!? Sur le coup, j'ai la même expression que "Heziel", les bras ballants, la mâchoire manquant de se décrocher... Ce pouvoir... Un Fruit du Démon?

Le borgne se plante alors naturellement devant moi, se présentant comme "Valentine D. Kain, Capitaine des Dokugan et Futur Seigneur des Pirates"...
Je reste muet, mais quelques connexions se font quand même dans ma tête... C'était certainement ce type que je recherchais, en venant ici... Et... Ce "D." dans son nom... J'avais entendu tellement d'histoires à ce sujet... Et l'homme qui était à mes cotés depuis tout-à-l'heure, qui s’appellerait Heziel et connaîtrait donc ce borgne...

Ce dernier s'incline alors devant moi, avant de saisir le dénommé "Valentine" par l'oreille, avant de s'enfuir vers le Sud, me laissant en plan, au milieu d'un champ de bataille, avec des blessés par dizaines...

Je grince des dents, secouant vivement la tête pour reprendre mes esprits, avant de poursuivre les deux pirates, sortant mon Den-Den Mushi de mon holster pour faire un rapide bilan:

-Ici le Soldat Karmon! Deux Pirates sont en fuite, dans les Quartiers Est, en partant vers le Sud! L'un d'eux a détruit la majorité du quartier et semble posséder un Fruit du Démon. Ils semblent tous deux faire partie du même équipage, à savoir les "Dokugans"!
Bloquez l'Ouest, l'Est et le Sud du quartier et envoyez une équipe médicale au Nord! Bloquez aussi les accès au port!


Oui, je sais ce qu'on pourrait me dire... Pourquoi un Soldat donnerait des ordres à la manière d'un Capitaine? Eh bien, disons qu'en quelques jours de navigation, j'ai habitué la majorité des Marines du bateau à mon esprit tactique développé et je me suis, plus ou moins, habitué à donner "quelques suggestions", plutôt que des ordres, quant à la manière de disposer les troupes sur le terrain... Et puis bon, disons que je n'apprécie vraiment pas de me faire mener en bateau par les autres!

J'active alors mon Soru, pour dépasser et barrer la route aux deux Pirates, dégainant Karmonia et me mettant en position de garde:

-Halte-là! Pirates, vous allez devoir me suivre pour répondre à deux trois questions! Notamment, pourquoi vous en être pris délibérément à des dizaines d'innocents, pas plus tard qu'il y a cinq minutes?!?

Bien campé sur ma position, me préparant à utiliser à nouveau le Soru, que ce soit pour de nouveau barrer la route, ou directement attaquer les cibles, je suis bien décidé à les bloquer suffisamment longtemps, pour permettre aux renforts d'arriver et d'encercler correctement la zone.

Arrêter un utilisateur de Fruit du Démon, surtout un fruit suffisamment puissant pour ravager la moitié d'un quartier? Oui, on peut dire que je suis complètement dingue... Mais, après m'être fait mener par le bout du nez, depuis mon arrivée sur cette île, j'ai clairement besoin de me défouler, tant pis si je finis estropié!

Actions du post:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 682
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Lun 10 Oct - 0:45





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




Pendant que Kain était en train de se masser l’oreille, il ne prenait pas le temps de voir que le jeune homme en face de lui passait un appel pour avoir plus de renforts. Le capitaine regardait son second avec une triste mine, devoir manger uniquement des légumes était une véritable plaie. Sans oublier le fait que parler de nourriture attisait une fois de plus son estomac sans fond.

Le jeune garçon avait été plus rapide que les Dokugans, il était positionné en un éclair devant les deux pirates. La vitesse n’avait jamais été le point fort du borgne. Ils n’avaient donc d’autres choix que de lui passer sur le corps. L’idée d’un bon combat plaisait parfaitement au capitaine. Ce dernier sourit et attrapa l’ancre qu’il portait sur son dos. Il fit des moulinets avec son cette dernière comme s’il ne s’agissait que d’un vulgaire bâton. Il termina son manège en enfonçant la tête de l’ancre dans le sol, l’objet pénétrant les pavés du sol comme s’il ne s’agissait que de beurre.

Kain: Montre-moi ce que t’as dans le ventre, gaki!

Il comptait également sur l’aide de son partenaire pirate. Bien que généralement séparés, leur duo avait déjà fait ses preuves contre quelques adversaires redoutables. Kain fit alors un pas en avant tout en tenant fermement le manche de son arme. Ses muscles gonflèrent et une veine apparut sur la tempe du capitaine qui semblait presque constipé.

Kain: Giganto...

Il tira alors un grand coup sur son manche, le sol craqua et il dû faire un petit saut en avant tout en tenant son arme qui venait d’arracher un cube de quelques mètres d’arête du sol.

Kain: Hammer...

La force colossale du borgne avait eu droit à une nouvelle démonstration. Son ancre était déjà lourde, mais il lui arrivait également de se battre avec quelque chose d’aussi gros et peu maniable. Il fit alors un pas en avant, le manche de son ancre posée sur l’épaule. Le sol sembla vibrer sous le poids du capitaine des Dokugans. Souriant, Kain attrapa son marteau improvisé et le balança en arrière.

Kain: J’arrive!

Il fit quelques pas en avant afin de prendre de l’élan avant de sauter en direction du jeune marine, marteau levé. Bras en arrière, il frappa au moment qu’il jugeait opportun.

Kain: GIGANTO URUSAI!

L’arme percuta le sol dans un bruit assourdissant. Des morceaux de terre et de pavés allaient à droite à gauche, l’arme du borgne devenant ainsi plus petite. Il ne savait pas s’il l’avait touché. Mais ce qui était sûr, c’est que si le jeune s’était pris cette attaque de plein fouet, alors il venait de passer un sale quart d’heure ! Le capitaine des Dokugans n’était pas connu pour son sens de la retenue et de la magnanimité.




@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Lun 10 Oct - 17:56




Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!


Rapide ! Alors que Hez courait en emportant son capitaine catastrophe, quelque chose d'imprévu vint perturber ses plans. Ce type, là... il venait de bouger assez vite, quand même. Comment avait-il pu les rattraper alors qu'ils étaient bien en avance ? C'était bizarre. Mais ça annonçait surtout des ennuis. En effet, il voulait désormais clairement les interpeller pour ce que Kain avait fait aux civils, principalement... c'est vrai que sur ce coup là, il n'y était pas allé de main morte ! Le brun se recula alors que son ami d'enfance plantait son ancre dans le sol. Quelle était cette lubie ?

Le morceau informe de pavés, de terre boueuse et de racines qui s'extirpa de devant les pieds du borgne le ramena bien rapidement à la réalité. Non... il n'allait quand même pas ... ! Abattant son marteau de fortune avec puissance, le Valentine D. relevait le défi. Si le marine en face d'eux subissait un coup de cette envergure, il y avait fort à parier qu'il allait finir en purée ! Et encore, si ce n'était que ça ! L'impact eut également son lot de conséquences. Autour d'eux, des projectiles issus de la masse informe volèrent alors qu'elle éclatait partiellement au contact de la rue. Des fragments propulsés par l'impact atterrirent dans les murs, dans certaines fenêtres, parfois sur des gens qui auraient sans doute une belle bosse à déplorer ! Pour sa part, le cuistot s'était caché derrière une barrière. Il repassa finalement la tête par dessus.

- OY TEME ! FAIS ATTENTION !

Passant par dessus son abri de fortune d'un geste simple, il observa le point d'impact et les alentours. Qu'était-il arrivé au Marine ? Était-il encore en dessous de l'arme improvisée du forban sismique ? Avait-il fui ? Était-il juste caché en attendant une opportunité ? Était-il déjà en train de réaliser une contre attaque, qui pointerait le bout de son nez dans l'instant ? Il le saurait dans les secondes qui suivraient, mais une chose était sûre : il surveillait les arrières de Kain d'un oeil avisé, prêt à réagir avec la rapidité et l'agilité d'un cobra si on venait à essayer de les rouler. Néanmoins, il fallait qu'ils s'en aillent et vite. Il n'avait pas directement entendu le Karmon passer son appel, certes : néanmoins, il était relativement évident qu'avec ce que le borgne venait de faire un peu plus tôt, puis son attaque de maintenant, ils allaient être poursuivis avec de plus grands effectifs ! Faisant un pas vers la direction qu'ils avaient jusque là empruntée, le futur chapeau de paille maugréa.

- Ça ne sent pas bon... pas bon du tout. Faut qu'on se tire d'ici Kain, et fissa !




_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mar 11 Oct - 0:41

Toisant les deux pirates, toujours en position de défense, j'attendais les réactions... qui ne se firent pas attendre. Plantant son ancre dans le sol, le pirate Utilisateur de Fruit détache un immense morceau de roche du sol, avant de l'abattre violemment sur moi. Il est dingue! Pas en pleine zone résidentielle!

-PAS ICI, PAUVRE FOU!!!

Je me campe fermement sur mes jambes, avant de faire un puissant coup d'estoc vers le haut, la lame perforant le "marteau" de l'ennemi et bloquant sa chute... pendant une seconde...
Mes bras lâchent rapidement et j'ai à peine le temps d'entamer un bond en arrière, avec le Sorû, mon épée double en protection devant moi, que la masse rocheuse s'écrase juste devant moi, me projetant brutalement en arrière, sous l'onde de choc et la projection de roches qui s'éparpille tout autour de la zone d'impact.
Je reçois une pluie de projectiles sur moi, me projetant d'avantage en arrière. Je tombe lourdement au sol, rebondissant deux trois fois, recevant toujours plus de roches sur moi, avant de rester face contre terre, le corps tout endolori, éraflé de partout, partiellement recouvert de débris.

Sonné par l'impact, je me force à me relever "rapidement", ou plutôt "avec de grandes difficultés", m'aidant de mon épée double comme appui pour me maintenir debout, face aux deux pirates, regardant autour de moi la destruction causée par l'attaque du pirate... Si ça continue comme ça...

-... Partez vers le Nord... Pour ce village, il serait préférable que vous évitiez les combats... surtout avec votre manque de tact... Le Nord n'est pas concerné par les assauts de la Marine et seule l'équipe médicale doit aller sur place, pour secourir les habitants du marché. Et ils mettront du temps à rassemble le matériel et à venir sur place...
Vous avez une marge réduite, mais une marge quand même... Longez le village par le Nord et rejoignez le port en longeant la partie Ouest. Vous accéderez au port et pourrez partir, en épargnant ce village...


Le corps tout tremblant, je reste néanmoins face aux deux pirates, appuyant de tout mon poids sur mon épée double, regardant le pirate que j'avais rencontré bien plus tôt:

-Tu sembles avoir plus de jugeote que ton compagnon... Si vous continuez à foncer droit au port, vous rencontrerez d'autres Marines et ton sanguin de compagnon va encore saccager des quartiers entiers peuplés d'innocents... Je préfère encore aider des pirates à s'échapper sans faire d'innocentes victimes, plutôt que de m'acharner à vouloir les arrêter, en vain, occasionnant d'avantage de dégâts et victimes...

Actions du post:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 682
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Dim 23 Oct - 15:37





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




Le jeune homme qui tenait tête face au capitaine des Dokugans ainsi qu’à son second avait encaissé l’assaut avec une certaine difficulté. Il avait du mal à se relever. Kain se tenait prêt à retourner à l’attaque, mais il n’en n’avait pas eu l’occasion. En effet, le discours du marine interloqua le capitaine. Apparemment, il leur offrait une voie de sortie toute trouvée afin de protéger la vie des civils. D’un geste, le borgne retira les vestiges du marteau avant de ranger l’ancre dans son dos. Il avait finalement été bien bête. Le petit avait raison et le capitaine tout pirate qu’il était ne pouvait ignorer des paroles emplies d’autan de bonté. Nescafé donna un petit coup sur le crâne de son maître.

Nescafé: Il a raison le mioche t’aurais pu faire plus attention !

Kain: J’ai pas réfléchis sur le coup!

Nescafé: Mais tu réfléchis jamais sur le coup !

Kain:

Nescafé: Sombre idiot !

Le borgne se tourna finalement face à son adversaire l’espace d’un instant avant de le saluer à la manière des arts martiaux. Puis d’un signe de main, il invita Heziel à le rejoindre. Il était temps pour le groupe de décamper. Sans plus attendre, Kain suivit à la lettre les instructions du marine et partit en direction du Nord… Enfin, grâce aux explications de Nescafé, car il partait en premier en direction de la zone qui semblait la plus froide. Après tout, dans le Nord il fait froid, c’est bien connu. Le duo longea le village comme indiqué, les paroles du jeune homme étaient exactes. Il n’y avait sur leur route aucun marine si ce n’était l’équipe médicale qui n’était pas armée. À la vue des truands en herbe, ils s’attelèrent de saisir leur denden mushi afin de signaler la position des suspects. Mais il était trop tard pour les marines, le duo avait déjà atteint le Nord du village et avait d'ores-et-déjà commencé à longer ce dernier par l’Ouest. Les marines allaient devoir faire preuve d’ingéniosité s’ils voulaient les rattraper avant qu’ils n’atteignent leur petite embarcation...





@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
avatar
Messages : 1155
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
29/500  (29/500)
Berrys: 39.401.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Jeu 27 Oct - 16:00




Une nouvelle vie de piraterie ! Rencontre avec la justice ?!


Finalement, le membre de la Marine était réapparu, ayant bien périlleusement encaissé une partie du coup du borgne. C'était louable, assez impressionnant dans l'idée même : finalement, il avait été vaincu par la masse écrasante et forcé à la retraite. Cela ne lui en enlevait pas moins un coeur vaillant : chose que Heziel reconnaissait avec un certain respect. La suite n'en fut pas moins étonnante : loin de faire du zèle, le gouvernemental plaça la vie des civils aux alentours avant l'arrestation de ce duo de criminels qui feraient pourtant à l'avenir parler d'eux d'une manière assez éclatante. Il leur indiqua la route à suivre pour partir. Était-ce là un piège ? Tout ceci n'était pas rassurant, il fallait l'avouer. Mais avaient-ils la moindre opportunité de faire autrement ? Non, certainement pas. Rester sur leur garde serait obligatoire. Malgré tout, suivre les directives du sabreur restait la meilleure idée.

Kain en comprit également l'importance et invita Heziel à le suivre. Pour sa part, le cuistancier opina du chef avant de se tourner vers leur adversaire d'un peu plus tôt qui semblait à bout de souffle. Il joignit les mains et s'inclina respectueusement, quelque peu décontenancé lui même par la tournure des évènements. L'implication des civils ne lui faisait guère plaisir, mais il était inutile de réprimander le colosse pour cela : si le gourmander avait jamais eu un quelconque effet, alors le Coffe aurait été le premier à en être conscient.

- Merci, et désolé pour tout.

Emboîtant le pas à son capitaine, il le suivit donc dans les rues du village. Visiblement, le borgne recevait ses directives du fameux hamster sur son épaule, qui piaillait à différents moments pour le faire changer de direction. S'assurant qu'il prenait juste la bonne route, le cuisinier de l'équipage restait dans son sillage, observant les alentours afin de s'assurer qu'une embuscade ne les attendait pas. Bientôt, ils arrivèrent non loin de leur embarcation. Restait à savoir si le Karmon avait prévu un sale coup, ou si il avait été honnête jusqu'au bout... en tout cas, il leur fallait quitter cette île au plus vite !




_________________






Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Dorian Karmon
The Steel Hunter
avatar
Messages : 87
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
17/75  (17/75)
Expériences:
13/100  (13/100)
Berrys: 12.338.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Ven 28 Oct - 18:43

Bon, au moins, les deux pirates semblaient avoir suffisamment de jugeote, pour comprendre où était leur intérêt, ainsi que celui de ce village, et ils finissent tous deux par partir.

Je grimace néanmoins, suite aux paroles de l'un et de l'autre:

-Partez juste... Ne perdez pas de précieuses secondes à remercier quelqu'un que vous aurez, sans doute, de nouveau sur votre route...

Une fois partis, je reste debout quelques secondes... avant de m'effondrer face contre terre, mes jambes ne me tenant plus du tout. Je ne sais pas si c'est juste mes blessures physiques ou l'écrasement psychologique que j'ai subi, en encaissant l'attaque d'un utilisateur de Fruit du Démon surpuissant, dont l'attaque aurait certainement pu me réduire en poussière, si je n'avais pas eu le Sorû pour esquiver...

Je me poserais sans doute ces questions toute ma vie: pourquoi les laisser partir? Parce qu'il sont trop forts pour moi? Pour éviter les dommages collatéraux? Parce que j'ai, comme à ce moment précis, toujours un doute sur leur appartenance pirate (les deux hommes paraissaient si proches et en même temps si éloignés)?
Ou tout ça en même temps?

Alors que je me pose ce genre de questions, face contre terre, je sens le sol gronder sous moi, alors que des bruits de pas se font entendre dans toutes les directions, sauf le Nord, comme je l'avais pensé...

Un Marine me redresse doucement, tandis que je grimace légèrement de douleur, mon corps tout entier endolori:

-Ils sont partis... Je suis arrivé trop tard, seulement pour encaisser l'attaque d'un des deux pirates, qui a un Fruit du Démon. Ils parlaient d'une embarcation à l'Est, je crois...

Alors que le Marine à mes cotés demande, par Den-Den Mushi, une assistance médicale, les Marines se déploient tout autour de la zone, laissant tomber le Nord, étant donné que l'équipe médicale annonce être arrivée sur les lieux, sans avoir croisé personne... C'était juste... Un peu plus et les pirates leur tombaient dessus et le cinglé à l'ancre aurait fait encore d'avantage de dégâts...

Quelques instants plus tard, un médecin s'occupe de la majorité de mes blessures, suffisamment pour que je puisse me lever et marcher (avec certaines difficultés). Beaucoup d'écorchures, de coupures... Au fond de moi, je savais bien que j'avais juste évité la mort que d'un cheveu...

Espérons juste que ces pirates savent courir, sans se détourner d'un objectif simple...

Hors-rp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
avatar
Messages : 682
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
265/350  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   Mer 18 Jan - 18:41





Je ne sais pas cuisiner,
je ne sais pas jouer d'un instrument,
je ne sais pas naviguer,
mais je peux vous protéger,
et je le ferai,
en tant qu'ami et capitaine !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!




La course du borgne était bruyante, certes, mais ce n’était pour une fois pas de sa faute. En effet, pendant qu’il était en train de courir, il y avait toujours quelques personnes dans la rues qui étaient un peu retardataires sur les nouvelles. Mais les nouvelles de bouche à oreille concernant un fou furieux avec une ancre qui était en train de ravager la zone allaient vite. Et à la vue du jeune capitaine, c’était la panique totale. Tout le monde courrait dans les rues et hurlaient tandis que nos héros traversaient les différentes rues et ruelles à la seule force de leurs jambes. Les marines n’étaient pas tous idiots, ils allaient probablement comprendre très rapidement le subterfuge. Malheureusement pour eux, il était déjà trop tard.

Le trio d’enfer venait d’atteindre le port du village. Ils devaient à tout prix trouver leur embarcation au plus vite. Le capitaine ne se rappelait plus où se trouvait l’embarcation de fortune, mais Nescafé veillait toujours au grain. Grâce à son super flair et à son regard perçant de ninja, il avait été capable de retrouver le petit bateau de pèche qui faisait office de navire pirate en un clin d’œil. Il l’a pointé de la patte depuis le crâne du borgne tout en lui expliquant où aller.

Kain: Yosh!

Lorsque le borgne vit effectivement l’embarcation, il fut repris d’un gain soudain d’énergie malgré son long marathon et décida d’entamer un sprint. Devant eux se trouvaient deux marins, probablement des marchands, qui étaient en train de manipuler un meuble afin de le monter sur leur propre embarcation. Le capitaine courut tout droit en leur direction tout en hurlant.

Kain: DEGAGEZ!

D’un saut le borgne parvint à atterrir sur le meuble et s’en servi comme tremplin. Le meuble se mit à trembler sous le choc mais parvint à tenir le coup, solide le meuble. Atterrissant sur ses deux pattes, le capitaine reprit sa course jusqu’au bateau. Il arriva au niveau du petit bateau. Nescafé sauta du crâne de Kain et alla vérifier l’intérieur du bâtiment afin de voir si rien ne manquait. Kain attrapa l’unique amarre qui maintenait le navire et défit le nœud le plus rapidement que possible. Une fois l’amarre larguée, il sauta sur le bateau. Soudainement, une voix retentit derrière eux.

 ???: Ils sont là ! Ils sont en train de voler un navire !

Mais il était déjà trop tard et le bateau s’était déjà éloigné du bord de la rive. Le capitaine était au fond du bateau, sur le petit toit qu’offrait l’embarcation. Debout et les bras croisés, il admira les marines qui étaient en train de s’agglutiner à l’emplacement de leur ancien navire. Le jolly roger qui se dévoila alors dans le dos du capitaine et montra aux marines un crâne mal dessiné avec ce qui s’apparentait à un bandeau mauve au niveau de l’œil. Kain rigolait à gorge déployée. Ils n’étaient plus à portée de tir, ils l’avaient échappé belle. La vie de pirate était quelque chose que le borgne adorait. Il vivait tout ce dont il avait rêvé durant son enfance. Il jeta alors un regard par-dessus son épaule et s’adressa à son ami d’enfance.

Kain: Aller c’est parti Hez’, à la prochaine destination!


TO BE CONTINUED.


@Heziel Coffe

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Comme chien et chat [FB PV Dorian]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Comme chien et chat [FB PV Dorian]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» S'entendre comme chien et chat (Pv Uridan Sangried)
» Comme chien et chat. - Maddoxia.
» «Comme chien et chat.»
» Comme chien et chat. + LOLA
» Comme chien et chat [Feat. Catwoman]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-