Partagez
 

 Enlevement consenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue28/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue10/120Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeSam 2 Juil - 21:21

Enlevement consenti  
feat. Ayato



- Merde… Comment je fais maintenant ?  

 
Nook Yama se retrouvait là face à une situation compliquée… Il avait pris la mer depuis plusieurs jours dans le seul et unique but de rejoindre l’île de celui qu’il comptait rejoindre, une des figures les plus emblématiques de la piraterie si ce n’est l’homme le plus en vue de l’actualité mondial : Fenice Nakata. Nook pouvait le dire, le Phoenix était son idole, un homme dont la révolution avait beaucoup parlé, l’avait applaudit, l’avait critiqué et avait été choqué par lui pour certains lorsqu’il avait rejoint les capitaines corsaires. Quoiqu’il en soit, le capitaine des Tengoku No seigi avait ses fans et Nook était probablement le premier d’entre eux, lorsqu’il avait pris la mer, lorsqu’il avait décidé de découvrir le monde, il s’était promis de le faire sur le bateau du Fenice et sous ses ordres. Il était prêt à tous les sacrifices, et même le plus grand de tous : il ne materait pas la femme de son futur capitaine sous la douche s’il en avait une, dieu sait que pour le Pervcook, il s’agissait d’un exploit sans borne.  Mais bref, la situation était donc compliquée comme le soulevait la phrase pleine de poésie du petit prodige des cuisines. Il avait donc pris la mer sur un bateau civil en direction de Grandline pour rejoindre Graou Island, il avait entendu dire qu’il s’agissait de l’île sous la direction de celui qu’il vénérait. Mais alors que le bateau passait les grandes falaises qui séparaient les mers bleues de Grandline, alors que le bateau filait entre les roches et que le jeune cuistot matait l’une des femmes d’équipage, le bateau frappa violemment contre la falaise.
 
Cette histoire se doit d’être narrée sous deux angles de vue : le premier est un point de vue externe, c’est-à-dire un récit plus ou moins précis de la destinée du bateau alors que le second sera une histoire abordé du point de vue du gamin. D’un point de vue historique très fidèle, le bateau avait donc percuté une partie de la falaise très près du cap des jumeaux ce qui débuta une série de choc entrainant un nombre de chut incroyable parmi les passagers de l’embarcation, enfin  et assez logiquement, le navire s’était fendu en deux comme une coquille de noix propulsant les passagers dans l’eau, sur les rochers ou partout ailleurs dans les environs de ce qui était maintenant une épave. La brun avait été projeté également mais avait eu bien plus de chance, il avait été projeté sur une planche qui amortie le choc en servant de luge sur une partie du haut de la montagne pour enfin finir sa course près de l’un des deux phares. Le Yama était tombé dans les pommes mais il était le seul et unique survivant de ce tragique accident…
 
L’autre point de vue maintenant était celui de Nook, un point de vue très personnel qui ne pouvait réellement provenir que d’un jeune esprit aussi dérangé que le sien. La navire descendait donc l’impressionnante cascade avec une brutalité sans norme, les remous de l’embarcation sur les flots destructeurs avait pour conséquence de secouer tous les passagers présent sur la navire, et notamment une jeune fille aux cheveux rouges qui semblait être une membre d’équipage. Le jeune pervers était totalement plongé dans les charmes de la belle et notamment dans les  vibrations de sa poitrine plus qu’opulente, secouée de plus belle aussi bien par les mouvements du navire que ceux du rouge. Le dieu pervers qui devait veiller sur Nook depuis tant d’années était généreux aujourd’hui : une femme bien proportionnée, des tremblements et surtout, un simple débardeur très serré pour couvrir la dite sirène. Il n’y avait vraiment rien à redire et le voyage se déroulait très bien. Puis vint le premier choc, le cuistot n’y vit qu’un tremblement plus fort qui ne fit que le ravir davantage, puis la série débuta réellement et au bout du quatrième choc, la jeune femme passa par-dessus bord sortant ainsi le jeune de sa torpeur lubrique.
 
- Bah … Qu’est ce qu’il se passe ?  



 
Il ne put réellement trouver de réponse à sa question que déjà il fut assommé par une énorme pièce de bois qui lui heurta le crane : le dieu pervers du petit l’avait-il abandonné ? Le prodige culinaire se réveilla trois heures plus tard, avec une grosse bosse sur la tête et devant une scène abominable : la jeune femme aux cheveux rouges avait disparu, morte probablement. Très étrangement, la mort ne lui faisait pas tellement peur tant qu’il ne s’agissait pas de la sienne et donc devant ce navire éventré et les quelques cadavres qu’il pouvait apercevoir, il n’eut qu’une seule pensée : qu’allait-il faire ? Il se retrouvait ici, seul, près d’un phare où personne ne se trouvait, il ne pouvait pas mourir si jeune, sans avoir rencontré son idole, sans lui avoir offert ce qu’il trimbalait dans une petite sacoche près de son cœur. Il ne pouvait faire qu’une chose : attendre et éventuellement prier son dieu pervers.
 
 

© Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

Etowaru Ryori
Messages : 331
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue31/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue69/220Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (69/220)
Berrys: 840.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeDim 3 Juil - 1:50


Kidnapping en vue.


Direction Graou Island
Se diriger vers Graou Island n’était pas une mince affaire. En effet, il fallait faire un sacré voyage et aussi magique sois-je, je n’y arrivais pas eu une journée. Ajoutons à cela quelques ennuis de la part de quelques fans en délire, bref, mon voyage commençait un peu à s’éterniser et je me demandais bien si j’arriverais à l’île du fameux phénix ? Soupirant de lassitude, j’en avais eu assez d’avoir des ennuis bêtement, alors qu’est-ce que j’ai fais ? Simple, j’ai voler un petit navire de marchands pour voyager sans contraintes. Cependant, seul, un navire se dirige moins bien qu’avec un équipage entier. Bref, à défaut d’être sûr d’arriver à destination, j’allais moins rapidement que prévu. Tentant de prendre mon mal en patience, finalement, j’approchais du fameux cap des jumeaux et finalement, je m’y arrêtais pour y faire un petit campement et me reposer avant de reprendre ma route. C’est ainsi que quelques heures passaient.

Je me réveillais d’une bonne sieste paisiblement, et la première idée me venant en tête était ni plus ni moins un appel. Il me fallait prendre de ses nouvelles à “ elle “. Amusé d’avance, je pris donc le combiné et sans tarder, je faisais le bon numéros. Une fois qu’elle eut enfin décroché, je laissais donc la conversation débuter. Et que d’émotions... Comme toujours, j’arrivais à énerver la miss en racontant simplement la vie. Alala, celle Madoka, toujours aussi exaspérée. La conversation se terminait enfin que j’étais satisfait de moi. Ayant eu enfin vent de ma décision de rejoindre le Corsaire, celle-ci me rejoindrait un jour ou l’autre quand elle aurait terminé de régler ses ennuis, tout simplement.

Ayant hâte de la revoir, je me mis donc en tête de partir au plus vite. Cependant, quelque chose attira mon attention. Hm ? Je rêve, ou au loin quelque chose était naufragé ? Intrigué au plus haut point, je m’approchais donc de ce qui semblait être un cadavre de bateau et ce n’est qu’après une petite recherche que j’approchais du phare et que de surprise quand je vis ce qui semblait être un rescapé. À moins que ce soit un habitant du coin ? Quoi qu’il en soit, alors que j’apparaissais derrière lui. Mon ombre le surplombant allait sans doute lui indiquer ma positon mais ceci n’était pas un souci. Plaçant ma main sur mon front pour former comme une visière, je regardais alors au loin.

“ Et bien et bien... Ce navire n’ira plus très loin dans cet état huhu... “

Presque amusé de la chose et surtout de ma blague de mauvais goût - ne pensant pas aux possibles victimes pour le coup. Sans doute mon esprit tordu et un certain égoïsme qui m’en empêchait. Quoi qu’il en soit, je vins poser mon attention sur le petit bout d’homme qui se trouvait en dessous de moi.

“ Oh ? Qui es tu toi ? Tu es le gardien du phare ? Ou un spectateur pour admirer un de mes show ? “

Dit ainsi, on pourrais croire que j’étais le responsable de ce petit accident, alors qu’il n’en était rien. Reposant mon attention sur lui, je le fixais donc, me demandant bien qui il était et ce qu’il faisait ici, seul. En tout cas, un petit sourire avait besoin d’être fixé sur cette petite tête.
© Codage par Sanaito


Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue28/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue10/120Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeDim 3 Juil - 10:19

Un mec chelou
feat. Ayato



Nook regardait le large en se demandant vraiment comme il allait faire, quel supplice, il ne reverrait peut-être jamais de belles poitrines ou jolies minois et ça, c’était simplement pire que la mort pour le jeune pervers. Ce dieu pervers qu’il s’était créé et qu’il priait avant tout incursion dans des lieux de dénudement féminin lui tournait actuellement le dos, mais peut-être serait-il amené à lui par une magnifique ange dans une tenue entièrement blanche et peu épaisse. Cette pensée redonnait du baume au cœur à cuisinier qui avait alors enfin pris une décision, il allait explorer pour trouver quelque chose, dans le meilleur des cas, à manger et dans un cas idyllique : une jeune femme amoureuse de lui. Il entrait donc dans le phare et fit un tour du propriétaire, apparemment celui-ci devait être habité à certains moment de l’année car tout était en ordre et on y trouvait quelque petite chose utile comme un gain de secours pour les naufragés. L’actuel naufragé se servit donc dans les vivres nécessaires en récupérant des denrées alimentaires et quelques petites choses et notamment des ustensiles de cuisine : un repas était en préparation.
 
Il ressorti et étala le tout au sol pour avoir une vue globale de ses possibilités et alors que son esprit culinaire fécond était occupé à élaborer une liste de plat possibles et délicieux, un homme se présentait dans son dos mais il ne l’avait pas vu venir. Alors que le magicien un peu, ou beaucoup, timbré prenait la parole pour commenter l’état de l’ancienne embarcation de Pervcook, celui-ci eut un sursaut de surprise et de terreur assez incroyable, il fit deux pas en arrière et dégaina son fidèle Choko, plus par reflexe que par réelle menace étant donné qu’il ne savait pas s’en servir en-dehors d’un cadre purement professionnel. Mais le nouvel arrivant ne semblait pas vraiment en tenir compte et lui demandait maintenant qui il était. Mais c’était un fou le gars ! Il faisait peur à un jeune homme, beau, fort, au talent exceptionnel et dans la force de l’âge sans s’excuser ! Heureusement qu’une crise cardiaque n’était pas intervenu, cela aurait été un jour de peine pour toutes les femmes du monde, un jour de deuil. Quoiqu’il en soit, le plus jeune comprenait gentiment qu’il ne risquait rien, bon il se trompait peut-être mais là n’était pas encore la question.
 
- Mais t’es un fou ! Tu m’as fait super peur mon pote. Mais sinon je suis très heureux de te rencontrer.  



 
Même s’il avait failli perdre la vie, le Yama gardait quelque chose à l’esprit : il y avait un autre être vivant ici et donc possiblement une sortie de secours. Le gars n’était pas arrivé là par hasard et on n’avait pas entendu le bruit d’un fracas de bateau et donc il devait toujours avoir le sien, cela signifiait une chose que Nook répétait en boucle dans sa tête : « Merci dieu pervers ». Il profita donc de ce nouvel arrivage pour tenter sa chance de départ.
 
- Moi, je suis Nook Yama ! Cuisinier de son état et sans me vanter je suis plutôt bon dans mon métier. Sinon, non je garde pas le phare, je suis ici parce que mon bateau s’est crashé contre les falaises… Mais pourquoi je serais spectateur, tu fais quoi dans la vie ?  



 
Sa mère lui avait appris quelque chose : soit sympa avec les gens et ils seront sympas avec toi, donc autant apprendre à le connaitre et faire bonne figure pour avoir le droit de repartir avec lui. Et même, allons plus loin que ça !
 
- Dis, t’as faim ? J’allais me preparer à manger mais je peux le faire pour deux si tu veux.



 
 

© Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

Etowaru Ryori
Messages : 331
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue31/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue69/220Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (69/220)
Berrys: 840.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeJeu 14 Juil - 14:38


Kidnapping en vue.


Direction Graou Island
Alala, comme c’est pas de chance pour ces gens. Un naufrage, c’est jamais cool, mais d’un autre côté, je ne sais pas ce que ça fait. Soupirant en douceur, je regardais alors le jeune homme semblant être un rescapé miraculé. Souriant en coin, je le vis presque sauter jusqu’au ciel avant de revenir sur terre. Pour peu, on aurais pu croire que son squelette sortait de son corps tant je l’avais surpris. Un trouillard ? Sans doute... Amusé par sa réaction, j’esquissais un sourire taquin alors que mille et une vannes me venaient en tête.

Se présentant à moi, celui-ci éveillait un peu ma curiosité. Un cuistot ? Aussitôt dit, voilà que mon ventre émit un bruit peu distingué. Oh ? Cela fait effectivement un petit temps que je n’ai rien manger et cela n’est pas très plaisant à savoir. Alors pensez-vous, un cuisinier, c’est juste mon étoile porte bonheur qui me tends une chance de me rassasier. En revanche, le fait de ne pas savoir qui je suis, ça touche directement mon égo là, mais en mal...

“ Comment ? Tu ne me connais pas ? “


Claquant dans mes mains, quand j’écartais ces dernières, une nuée de carte se mirent à voler comme si je venais de faire apparaitre des colombes. Se dispersant autour de moi, finalement, elles formèrent un rond au dessus de ma tête comme si une auréole divine se faisait d’elle-même.

“ Je suis le seul ! L’unique ! L’incroyable ! Le splendide ! L’incontournable ! Le magnifique ! Ayato Akuma. “

L’auréole de carte tournoyait avant “ d’exploser “ et se disperser autour de nous avant de revenir dans mes mains comme si de rien était. Fixant alors le jeune homme, je souriais de plus belle, espérant avoir fait sensation auprès de ce dernier.

“ Le plus grand ! Performant ! Innovant ! Étonnant et Spectaculaire magicien de cette planète. “

Et accessoirement une personne voulant rejoindre l’équipage du phénix étant donner que j’étais un ami de ce dernier, mais aussi un pirate primé par la marine. Mais ce dernier point n’est qu’un détail n’est-ce pas ? Souriant en coin, je vins alors à écouter ce qu’il me disait. Hm ? Faire à manger ? Voilà une idée splendide, le destin me souriait visiblement. Ainsi donc, faisant une légère révérence, je vins alors à répondre simplement.

“ Fait donc, je meurs de faim. Et si c’est bon, qui sait si je ne te donnerais pas droit à un show privé huhu. Avoue que ce serais un honneur que d’avoir rien que pour toi le plus extraordinaire des prestidigitateurs non ? “

L’égo n’était pas mon point faible, ou du moins, je le pensais. Après tout, il manquerait plus qu’il ose me balancer par pur hasard qu’il préférerait rencontrer le phénix plutôt que moi. Nakata... Une célébrité plus grande que la mienne... Rien que d’y penser, j’avais une petite idée noire dans ma tête, mais je me refusais à l’appliquer car mine de rien, ce chanteur musicien est un ami en plus d’une personne que j’admire malgré moi. Douce ironie n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, je l’observais me demandant bien comment il allait faire à manger et quoi. Je suis très capricieux parfois et mon palet n’échappe pas à la règle.
© Codage par Sanaito


Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue28/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue10/120Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeJeu 14 Juil - 15:28

Oh le ouf ! 
feat. Ayato



- Un magicien !? Trop classe mon gars !!!  



Les yeux de Nook était animé d’une scintillante étoile, certes il était assez mature pour son âge, sa perversion en était d’ailleurs le plus grand des exemples, mais il n’en restait pas moins un jeune, et un garçon qui plus est alors lui présenter un magicien était une merveille pour lui, surtout que le bougre était doué ! Ce tour de carte avait clairement laissé le petit pantois, quel talent ! Il n’arrivait plus à contenir son excitation et ne boudait pas son plaisir. Il appréciait le spectacle même s’il n’était de la même qualité d’une femme dans une tenue légère voire même d’une femme n’ayant  aucun vêtement, mais c’est un autre débat. En tous les cas, même s’il était doué, il était un peu vantard cet Ayato. Nook avait déjà eu la chance de voir un homme dans une base révolutionnaire qui s’en sortait bien aussi dans le domaine et qui faisait notamment disparaitre des gens avec une facilité déconcertante. D’ailleurs les autres membres de l’armée rebelle disaient de lui qui faisait très vite disparaitre les rangs de la marine même si le Yama ne comprenait pas comment il pouvait se résoudre à faire de la magie en plein milieu d’une bataille. Mais Bref. Revenons à nos moutons, le spectateur venait de recueillir la réponse du magicien qui acceptait bien volontiers l’invitation à manger du jeune cuistot et en remerciement il lui proposait un show privé. Le gamin avait entendu parler de ces « shows privés » par l’un des plus grands tombeurs du QG révolutionnaire et cette idée lui aurait beaucoup en règle général mais proposé par un homme… Non merci. Bien sûr il n’avait pas compris le fond de la pensée de l’Akuma.
 
- Bon bah je vais me mettre au fourneau. Je vais faire avec ce que j’ai mais je dois te prévenir que ce n’est pas la folie dans le phare niveau produit mais je ferai mon maximum. Bon sinon, niveau récompense, je préfère que vous m’ameniez sur l’île la plus proche habitée parce que je sais comment me rendre à destination. Je dois aller chez l’homme que je vénère depuis longtemps.  



Il avait gentiment décliné la proposition du magicien parce qu’il ne préférait pas voir cet homme en train de danser dans une tenue plus que provocante dans un coin sombre. De plus, le gamin avait un objectif majeur : rencontrer le phénix, il ne se doutait alors pas que son interlocuteur magique allait au même endroit. Sur ce, il essaya de passer outre les images de l’homme aux cheveux rouges dansant à moitié nu au fond d’une cave sordide entouré d’une douzaine de mâle ; image troublante qui ruinerait une enfance s’il ne s’agissait pas de Nook. Enfin il reprit son étude des denrées présentes sur le tapis devant lui, le tout étalé au sol… Du bœuf séché, des poivrons séchés, un peu d’eau douce, une poêle et une louche en métal, très peu de chose en somme.
 
- Bon bah effectivement, le repas sera relativement simpliste. Ca sera bœuf aux poivrons réhydratés.



Il annonçait le menu sans réellement laisser le choix à la personne qui allait partager le repas, il n’y avait rien d’autre à manger donc c’était ça ou rien. Le cuisinier saisit la poêle et alla la remplir d’eau salée avant de la poser sur un feu allumé à coup de silex que Nook trimballait toujours avec lui. L’eau commençait à bouillir et le bœuf venait d’être jeté dans l’eau, il allait ainsi se réhydrater et prendre le goût salé de l’eau océanique de GrandLine. Vint le moment de s’occuper de la découpe des poivrons, le petit prodige sorti alors son plus grand ami : Choko, son Wakizashi. Le petit sabre de gamin fendait l’air et les légumes avec une vitesse impressionnante, la maîtrise de la lame opérée par le propriétaire de celle-ci était aujourd’hui très avancée même s’il ne s’en servait jamais en dehors de la cuisine. Une fois l’eau largement évaporée, le pro jeta les poivrons avec le reste pour qu’ils puissent caramélisés gentiment. Il se retourna enfin vers son invité pour lui faire part d’un grand souci.
 
- Je suis honteux d’annoncer ça, mais on a pas d’assiette. Il va falloir qu’on mange ensemble directement dans la poêle… J’en suis vraiment désolé...



Dans le fond ce n’était pas bien grave et probablement que le magicien s’en foutait mais pour un cuisinier du rang du gosse, manger dans un ustensile de cuisson directement était tout simplement une hérésie.
 
 

© Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

Etowaru Ryori
Messages : 331
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue31/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue69/220Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (69/220)
Berrys: 840.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeJeu 14 Juil - 16:06


Kidnapping en vue.


Direction Graou Island
Un repas contre un show, que demander de plus ? Loin d’imaginer la perversité à un niveau tel qu’elle était proportionnelle à l’intelligence du redoutable “ Yu “, je n’imaginais même pas ce qu’il avait penser quand j’avais parler de show privé. Bien entendu, je pensais moi à un show de magie et non un show plutôt basé sur le charnel... Mais quoi qu’il en soit, là n’est pas la question. Sans rien dire donc, j’écoutais sa petite réponse avant de simplement le suivre. J’avais tellement faim qu’à la longue, je serais capable de manger un rat, c’est pour dire. Le suivant donc ici et là, je le laissais faire le tour du phare et trouver son bonheur. Finalement, il ne trouva pas grand chose, mais je ne m’en faisais pas. Après tout, tout bon cuisinier se doit de savoir faire des miracles avec très peu de choses. Bon ok, une merde avec de la chantilly pourra avoir l’air bon mais ne le sera jamais qu’importe la présentation, mais vous avez compris ce que je veux dire...

Ainsi donc, l’énoncé du menu me laissait perplexe, mais je ne doutais pas des talents du jeune homme. Et c’est donc curieux que je l’observais faire son plat. Autrefois, c’est toujours Madoka qui s’occupait des plats et de la bouffe, et je dois l’avouer, je n’avais pas perdu ma curiosité à ce niveau là. Son outil principal de travail du jeune homme était peu adéquat et pourtant, il savais très bien y faire. Tout se passait en un instant, chaque gestes semblaient pensés murement avant de créer quelque chose d’incroyable. Voilà qui me laissait sans voix. Soupirant d’aise, je laissais le doux parfum du boeuf mêlé aux poivront se diffuser dans la pièce avant de finalement me mettre l’eau à la bouche. Si bien, que l’ennui du jeune homme n’en était pas vraiment un pour moi.

“ On s’en fou... “


Ni une ni deux, même si cela était un peu chaud, je pris à même le plat. Portant à ma bouche la création du jeune homme, j’écarquillais les yeux soudainement. M... Mais... Quelle est cette sensation ? Le boeuf avait beau être merdique de vue quand il était séché, là, la texture était fondante à souhait. Quant aux poivrons, ils étaient encore légèrement croquant alors que d’ordinaire, ils auraient du être ramollis et fade. Un duo explosif en bouche qui ravivait mes papilles : c’est un bon cuistot lui.

Manquant d’avoir un orgasme buccale - oui oui, ça existe... - je posais alors mon regard vers le jeune homme. Changement de plan, j’irais voir Nakata, mais en compagnie de cet individu qui deviendrait mon cuisinier personnel. Après tout, le meilleur magicien du monde mérite de loin le meilleur cuisinier et donc les meilleurs plats n’est-ce pas ? Éventuellement faire partager à Nak’ était une idée, mais hors de question que le gouvernement en profite. Shichibukai ou non, ils n’approcheront jamais le petiot.

“ Tu sais quoi, c’est tellement un régale qu’à partir de maintenant, tu es mon cuisinier attitré. “


Souriant largement, le pire devait être mon air heureux qui confirmais une chose : je ne disais pas ça pour plaisanter. Qu’il le veuille ou non, je le contraignais à me suivre, être à moi, tel un objet. Amusant n’est-ce pas ? Il m’arriver parfois d’être ainsi, et aujourd’hui, il allait être ma petite victime ♥

“ Aller, en avant, je dois me rendre sur une certaine île. J’ai un petit bateau pour s’y rendre. Oh... Et je vais t’appeler ... Cook ? SuperCook. Aller SuperCook, on y va. “
© Codage par Sanaito


Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue28/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue10/120Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeJeu 14 Juil - 17:34

Proposition non-désirée et  petite gene
feat. Ayato



- Bon bah vas-y al…



Alors que Nook s’apprêtait à inviter son nouvel ami à se servir étant donné qu’il se moquait de manger directement dans la poêle, ce dernier n’attendit même pas l’invitation pour déjà pioché dans le plat du cuistot. Lorsqu’il porta inconsciemment la première bouchée à ses papilles, ses yeux s’écarquillèrent, alors soit il aimait beaucoup, soit il trouvait ça dégueulasse et clairement Nook préférait qu’il s’agisse de la première option. Nook porta à son tour les aliments à sa bouche et mangea. Dire qu’il était content de lui n’était pas la vérité, il aurait clairement préféré mettre plus d’épice pour donner plus de goût à la chose. C’est le principal inconvénient lorsque l’on est cuisinier de métier, fils de cuisinière de renommée mondiale et trop perfectionniste comme l’était le gamin en ce qui concerne la nourriture qu’il cuisinait. Il trouvait donc que ce plat manquait cruellement de caractère, de corps, de texture, de goût mais aussi d’âme… Un vrai professionnel devait mettre tout son talent mais aussi toute son âme dans le plat qu’il cuisinait et depuis quelques jours, le Yama n’avait plus le cœur à l’ouvrage enfin par à l’ouvrage en cours. Dans sa poche, un petit carnet rouge où sur la dernière page figurait l’expression du plus profond de son âme culinaire, un menu qu’il préparait point par point, des amuse-bouche au digestif, un menu complet pour plusieurs personnes destiné à celui qu’il comptait réellement épaté. A cet instant il ne se doutait pas que celui qui se régalait de simples poivrons avec du bœuf ferait parti de la bande en question. Enfin, il revint au plat qui semblait être englouti à une vitesse folle par l’invité, il ne lâcha qu’un simple commentaire.
 
- Mouais… Pas mal mais pas terrible, avec plus j’aurai pu faire mieux. 



En tous les cas, l’autre convive semblait apprécier son repas en fin de compte, il se régalait tellement qu’il en finissait par proposer un emploi au gamin, il voulait qu’il devienne son cuisinier personnel mais cette proposition d’emploi bien que charitable n’emplissait pas spécialement le petit de joie, il avait d’autres projets et surtout, il se devait de faire ce menu, ce menu de rêve. Il décida donc de décliner l’invitation et l’offre d’emploi. Mais voilà qu’il avait déjà un nouveau surnom : Supercook. Ca changeait du surnom habituel que l’on lui donnait et qui mettait en relief sa perversion : Pervcook. Même si toutes ces attentions le flattait, il n’en restait pas moins que le problème existait toujours, il n’en démordait pas, il ferait ce menu d’exception au Tengoku No Seigi.
 
- Je suis un peu gêné mon pote. Je peux pas accepter ta demande, je dois déjà me rendre quelque part pour un emploi auprès d’une personne importante. J’ai prévu un menu depuis plusieurs semaines, un menu incroyable que je compte bien lui faire, je pourrais peut-être négocier ta présence au repas si tu le désires. Mais je ne peux être ton cuistot attitré. 



Pour le coup, il était réellement gêné parce qu’il voyait bien que le magicien avait vraiment envie de l’emmener avec lui dans ses aventures. Dire que cette gêne n’avait pas lieu d’être, enfin de compte, les deux compères voulaient rejoindre le Zoan mythique même si aucun des deux ne semblait comprendre le but de l’autre. Pervcook espérait seulement une chose : que le magicien n’allait pas se vexer.
 
- J’espère que ça pose pas de problème entre nous et que tu voudras bien m’emmener avec toi sur la prochaine île habitée pour que je puisse rejoindre mon but. En attendant d’arriver, je te ferai autant de plat que tu veux mon pote !   



Il offrait ce qu’il avait de mieux : son talent professionnel, son habilité en cuisine.
 
 

© Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Etowaru Ryori

Etowaru Ryori
Messages : 331
Race : Humain.

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue31/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (31/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue69/220Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (69/220)
Berrys: 840.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeJeu 14 Juil - 20:58


Kidnapping en vue.


Direction Graou Island
Une chose est sûre, c’est que quand j’ai une idée en tête, très peu de choses peuvent me stopper. Et là, mon envie de le “ capturer “ ne faisait pas exception. En effet, j’avais désormais comme envie que de le faire mon assistant personnel, mon cuistot à moi et rien qu’à moi. Cependant, je me mis à l’écouter lui et ses paroles. Hm ? Il refuse ayant mieux à faire ? Ces dires n’ont pas de sens pour moi et je comptais bien lui faire comprendre plus tard. Cachant une déception à la limite de me faire pleurer tel un enfant, je me contente de grimacer et soupirer. Il est sûr de son choix, même pas besoin d’insister. Il a mieux à faire que de me suivre... Pitoyable, mais passons, je ne ferais pas de commentaires sur cette connerie de choix.

“ Une île voisine ? Ok... Je t’y emmène de ce pas dans ce cas. Mais tu me devras quelque chose plus tard si on se recroise. “

Deal classique consistant à faire croire qu’il m’en devrait une. Qui se douterait d’une quelconque idée derrière la tête hein ? Ainsi donc, lui montrant vaguement où mon embarcation était, je le laissais me suivre ou rester là. Marchant en silence, je vins simplement à vérifier s’il me suivait ou non, sachant qu’en soit, il n’avait pas le choix, sauf s’il préférait attendre qu’un inconnu débarque pour le secourir. Ayant déjà ce rôle indirectement, aucun intérêt de remettre ça à plus tard ? À moins que mon physique le dérange...
Quoi qu’il en soit, je discutais de tout et de rien en chemin avant de finalement montrer le petit bateau avec lequel je m’étais rendu ici. Pas dégueulasse, mais pas un truc de pro, un truc volé quoi. Faisant une légère révérence, je l’invitais donc à aller sur le pont.

“ Après vous votre honneur. “


Souriant naturellement, j’attendais qu’il entre. La suite n’en serait que plus amusante. Et d’ailleurs, un peu de baratin ne ferait pas de mal.

“ Oh... Durant notre trajet, tu cuisineras n’est-ce pas ? Je vais te montrer la cuisine, tu vas voir... Plus intéressante que celle du phare. “

Lui montrant le chemin, le piège était en place et pour cause, une fois dans la petite cale, il ne pourrait voir qu’un endroit miteux et très loin de respecter les normes d’hygiène minimum dans une cuisine. Bref, une installation sur un petit bateau quoi. Pourquoi l’inviter ici ? Simple... Dès qu’il se rendrait compte de la merde, l’ustensile le plus proche de lui au moment où il rentrerait, à savoir une poêle, se mettrait à lui foncer dessus et l’assommer via un coup net au crâne. L’objectif étant bien sûr de le mettre “ out “ et pouvoir l’emballer au mieux.

Et oui mesdames et messieurs, un kidnapping avait bel et bien lieu en cet endroit calme. Mais s’était pour la bonne cause.
© Codage par Sanaito


Revenir en haut Aller en bas
Hinami Shinju

Hinami Shinju
Messages : 227
Race : Humaine

Feuille de personnage
Niveau:
Enlevement consenti Left_bar_bleue28/75Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (28/75)
Expériences:
Enlevement consenti Left_bar_bleue10/120Enlevement consenti Empty_bar_bleue  (10/120)
Berrys: 9.100.000 B

Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitimeJeu 14 Juil - 21:35

Black-Out  
feat. Ayato



- C’est bon ça ! Et bien merci et allons-y, je te suis ! Heu par contre, je sais pas du tout si l’île est proche mais je t’explique ça une fois sur la bateau. Et ouais ouais, je t’en dois une, je suis sûr qur la personne que je vais rejoindre te remercieras pour m’avoir emmener.  



Bien évidemment, Ayato se moquait bien de la destination du gosse étant donné qu’il avait déjà prévu de le garder pour lui, grosso modo, pour l’Akuma, Nook n’était que purement et simplement un chat ou un hamster. Mais ça il n’en savait rien à cette instant et il suivit donc d’un pas heureux, guilleret et décidé le meilleur magicien qu’il connaissait, enfin ex aequo avec celui qu’il avait vu dans la base des révolutionnaires. Personne, ou peu de personne, ne pouvait réellement connaitre ou imaginer la joie que ressentait à cet instant le petit Yama.  Il avait survécu à un naufrage apocalyptique sans la moindre blessure à part une petite bosse sur la tête, trouver une autre personne et encore avoir fait ami-ami avec cette même personne jusqu’à ce qu’il l’emmène loin de cette île. Il éprouvait à cet instant une joie telle qu’il aurait presque pu ne pas remarquer une femme dénudée passant non loin de là, presque. Le duo arriva enfin au bateau et le plus petit des deux fut invité à entrer sur l’embarcation, il ne se fit d’ailleurs pas prier pour retrouver le pont en bois du bateau du magicien, il ignorait aussi qu’il s’agissait d’un bâtiment volé. Puis vint la question pour laquelle Pervcook avait promis, il avait promis de cuisiner pendant la traversée et déjà son hôte lui proposait de rejoindre les cuisines pour passer derrière les fourneaux.
 
- Oui avec Plaisir, je te ferai autant de plat que tu veux. Tant que tu as ce qu’il faut pour que je prépare la nourriture, tu vas te régaler. Ça va être énorme.



Alors que Nook entrait tranquillement dans la calle qui devait être la cuisine, pensant déjà au plat qu’il allait pouvoir proposé à son nouvel ami, il remarqua alors qu’il ne s’agissait pas du tout d’une cuisine, il entama donc un demi-tour pour faire face au propriétaire présumé des lieux.
 
- Eh Aya …



Puis plus rien, le black-out total, plus aucune pensée, plus aucun sentiment, était-il mort ? Le dieu pervers l’avait-il abandonné ? Il venait tout simplement d’être assommé par le magicien alors que toute cette histoire était totalement inutile, les deux hommes allaient exactement au même endroit : Graou Island.
 
 

© Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Enlevement consenti Empty
MessageSujet: Re: Enlevement consenti   Enlevement consenti Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Enlevement consenti

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Cap des Jumeaux-