Partagez | 
 

 [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Ven 19 Aoû - 11:35

Fin de négociation
 

Kanäe n’avait pas réagi le moins du monde lorsque son adversaire lui avait demandé de « tenir sa fille », en temps normal elle se serait énervée mais pour le coup, elle avait d’autres chats à fouetter. Elle préférait encore éviter un combat inutile alors qu’une issue plus rapide semblait se présenter à elle. La principale concernée, celle appelée « la folle », était trop loin pour avoir entendu la remarque du Turen, et cela valait clairement mieux. La perpétuelle adversaire de Basile avant le sang chaud et une baffe aurait clairement pu arriver rapidement dans la joue du forban. Quoiqu’il en soit, l’issue pacifique sembla encore plus proche quand, avant même de répondre à la verte, l’épéiste avait balancé le tortionnaire de la marine dans les pieds de la pseudo révolutionnaire. Celle qui le dominait maintenant le regardait avec un mépris et un dégout digne des plus grands dieux de l’Olympe. Non pas qu’elle se croyait supérieur à toute personne, mais à cet homme ligoté, ça ne faisait aucun doute. On lui avait confié la défense d’un grand nombre de civil et n’avait su qu’effrayer ces pauvres personnes. Aujourd’hui les choses avaient changés, il était la personne à sauver et plus le bourreau. La lieutenante se surprit même elle-même à jubiler et à sourire sadiquement alors qu’elle avisait du regard et d’un coup de tête silencieux son allié Liara, lui signifiant de cette façon de récupérer le prisonnier et de l’emmener dans ses nouveaux quartiers, où il attendrait la décision du Dog le concernant. Puis, alors que la native de l’île emportait Basile, les discussions reprenaient de plus belle. 

Sans de réelles surprises, Vincent négociait les termes de l’accord, son interlocutrice savait qu’il le ferait, c’est ce qu’elle aurait fait à sa place. En tous les cas, ces nouvelles demandes se comprenaient aisément d’un point de vue stratégique et pour éviter les affrontements, chaque partie devrait faire des concessions et en l’occurrence ce n’était pas la belle qui comptait en faire le plus. Le pirate lui fit donc une nouvelle offre très simple mais qui rognait encore un peu de terrain à la proposition de la gouvernementale. Cette dernière se pinça les lèvres pour feindre la réflexion et essayer d’amadouer l’autre négociant par les charmes féminins et formula sa dernière proposition. 

Je comprends parfaitement vos positions et vos hésitations, quoiqu’il en soit je ne peux vous mettre en relation avec mes supérieurs révolutionnaires qui sont bien trop occupés en ce moment, et notamment le Dog. Je vais donc prendre sur moi de continuer la négociation en personne et je vais donc reformuler mon offre pour vous prouver ma bonne foi, comme vous avez prouvé la vôtre en me livrant le tortionnaire. Pour la salle d’arme, je ne peux rien faire, mes ordres étaient clairs mais je vous propose de prendre ce que les marines que nous avons mis hors-jeu ont avec eux. Pour le terrain d’entrainement, il vous sera accessible mais après demande et autorisation du représentant de l’inquisition sur l’île qui sera nommé par Erwin Dog, je ne vois pas d’intérêt de vous empêcher d’occuper une partie de ce terrain si les révolutionnaires n’y sont pas.    


Elle s’arrêta pour traiter de la question encore en suspens : la prison. Pour la réserve d’arme et les bâtiments administratifs, aucune négociation n’était possible et Stan l’avait clairement dit lors de la conversation escargophonique échangée avec la verte, pour le terrain, Kanäe avait pris sur elle de changer un peu les règles du jeu. Malgré tout, elle avait refusé beaucoup de chose et n’en avait accordé que peu, elle se décida donc de prendre de nouveau sur elle pour la question des bâtiments de détention. Elle ne pouvait apporter une pleine satisfaction à son détracteur mais allait néanmoins proposer une solution de substitution qui lui semblait tout à fait acceptable. 

 Pour des raisons évidentes, je ne peux vous accorder un accès à la prison qui constitue un corps unique de cellule, hors les prisonniers éventuels du mouvement de l’inquisition pourraient être des personnes importantes dont l’identité devrait être gardée secrète. Tout comme vous préfériez peut-être que les membres révolutionnaires ne sachent pas qui vous avez pu capturer. Je vous propose donc autre chose, je vous laisse comme prévu l’intégralité de l’aile nord dédiée aux quartiers d’habitations. Il y a de quoi loger plus d’une centaine de soldat, sans compter les quartiers privés des dirigeants et, malgré votre nombre, je ne pense pas que vous soyez autant.  Je vous propose donc de réhabiliter le dernier étage de quartier en quartier de détention, il y a déjà des barreaux aux fenêtres, il suffirait seulement de renforcer les portes. Il ne fait aucun doute que vous trouverez de l’aide pour cette tâche. Ainsi, vos secrets seront conservés, et les nôtres aussi. Cela pourrait-il vous convenir ?    


La mouette espérait clairement une réponse favorable et regardait dorénavant vers la grande porte du QG, attendant d’y voir apparaitre son allié, Asante Sana. Elle aurait besoin de lui en cas de réponse négative et espérait qu’il arriverait prochainement. Son regard se porta ensuite furtivement vers Norok, toujours perché et prêt à descendre en soutien. Les choses se précisaient et les combats semblaient maintenant clairement évitables. 


Liara venait d’atteindre les cellules de la prison du QG et avait récupéré le trousseau de clé pendu au mur jusqu’à se présenter devant une cellule qu’elle ne connaissait que trop bien. Elle y jeta Basile, toujours inconscient, lui entrava les poignets avec des fers et lui envoya un énorme coup de pied dans le ventre pour le sortir de sa torpeur : effet immédiat. L’ancien homme en charge semblait surpris d’être encore en vie puis dépité en voyant où il se trouvait. Il allait ouvrir la bouche pour insulter son adversaire de toujours mais n’eut pas le temps, un morceau de tissu humide lui emplissant alors la bouche sous l’impulsion de la femme aux cheveux d’ébène. Aucune agressivité dans son regard mais un dégout sans nom l’inondait. 

Je te plains, tu m’as enfermé tellement de fois ici, et maintenant c’est toi qui y est… Je vais enfin pouvoir te répéter ce que tu m'as dit tellement de fois. "Mon petit Basile, tu sais l'ordre interne doit-être respecté et pour cela certains éléments indésirables doivent être maté. En l'occurence tu fais partie de ces indésirables.. En espérant que ce séjour ici te clamera." Amuse toi bien Basile.  Bonne chance avec le Dog. 


Sans plus de cérémonie, elle se retira et délivra les autres prisonniers avant de se diriger vers la place où étais toujours la Toupex. 


© Codé par Kari Crown
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Devil Cat
avatar
Messages : 317
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.903.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Jeu 25 Aoû - 2:36




« Conditions ! »

Les négociations, tous cela était d'un barbant. Voir Vincent et la verdâtre débattre de qui aurais quoi. A croire que ce peuple, et les personnes vivant dans le QG n'avait pas leurs mots à dire. Comme dit le dictons, mort au vaincu, mais quand même. A mes yeux il n'y avait pas la moindre once de démocratie dans tout ça. Juste deux parties désireuses d'étendre leur influence. A y réfléchir j'aurais mieux fait de dire à Shizuo de tout faire péter tout de suite. Les négociations n'aurais pas eux lieu et le peuple aurais reconstruit de suite sur les décombres. Peu importait la construction, du moment qu'ils était libre de leur choix quand a l'avenir de la zone. Cela me donna d'ailleurs une idée. J'indiquer à Rin de faire a part Shizuo de ne pas tout faire péter Puis sortant une clope que j'allumais je souris de façon carnassière à mon acolyte comme a la verdâtre. M’avançant un peu plus prés je pris alors la parole d'un ton enjoué:

" Dites moi vous deux. Vincent concrètement avoir les baraquement tu t'en fou pas mal avoue ? tout ce qui pourrais t'intéressais serrait l’accès au terrain d'entrainement et la prison d’après ce que j'ai compris et je suis en partie d'accord avec toi. Toi la belle émeraude tu n'es concrètement qu'un pion sur l'échiquier de cet Erwin, sans vouloir t'offenser tu n'as aucun pouvoir décisionnaire ou quoi que ce soit du genre. Mais dites moi j'ai juste une question a vous posez. Le peuples de Shell Town il est ou dans tous ça ? "

Je laissais ma question en suspens affichant un sourire carnassier. L'on pourrait me qualifier de fouteur de merde mais je dois bien avouer que pour le coup cela m'importais peu. Je voulais resté fidèle a mes idées et a ce que j'avais promis a ce peuple rien de plus. Et je leur avait justement promis la liberté. Pas le rêve éphémère d'une démocratie factice dans laquelle la révolution aurait tout droit leur était réservé. En gros un retour pur et simple a la situation a laquelle nous venions tout juste de mettre fin. Je tirais longuement sur ma clope et expulsant la fumer dans les ténèbres de la nuit je repris la parole toujours sur le même ton:

" Il y a énormément de choses a négocier ma grande. Et comme tu l'as si bien dit tu n'as aucun pouvoir sur celle-ci. Je ne désire pas la reprise des combats loin de la, ce peuple est libéré de son oppresseur, mais je veux juste m'assurer qu'il n'entre pas dans la gueule d'un autre de cette espèce. C'est ce pourquoi contrairement a mon collègue ici présent je ne demande pas mais j’exige. Trois points, premièrement une répartition équitable des ressources. A savoir que les enfants de ce pays meurent de faim depuis de trop longue années ils serraient pour moi illogique que l'on favorise vos partisans pour affamer ceux qui ne sont pas chez vous. Deuxième point, L'élection sans tarder d'un gouvernement, attention ma cocotte ne te méprend pas, tu as tes partisans, la marine a les siens, et nous avons les nôtres. Je réclames un gouvernement qui regroupera chaque affinité non pas par profits mais par équité pour tous. Comme je l'ai appris on ne peux être d'accord avec tout un chacun et je vous rappel a tout les deux que nous avons agis comme nous l'avons fait dans le seul bénéfice que celui de ce peuple. Dernier point, J'exige que le QG soit ouvert au peuple, et qu'une partie de celui-ci soit réservé a l'assistance de celui-ci."

Je souris de façon carnassière a la verdâtre comme j'avais pu lui faire comprendre sur la place je n'agissais pas dans mon interret. Le peuple de cette île n'était pas du bétail mais bien des être humains qui mérité une certaine dignité et non pas que l'on négocie leur avenir comme une simple bout de viande. Je tirais a nouveau avidement sur ma cigarette. Ma remarque énerverais certainement Le warlord je concrètement je n'en avait pas grand choses a faire. Certe je l'apprécier mais je ne pouvais m'éloigné de mes idéaux pour ses beau yeux. Je recrachais a nouveau ma fumer dans la noirceur du ciel pour enfin reprendre la parole:

" Alors dit moi ma reine d’émeraude peux tu accepter ces conditions ou dois-tu répondre a nouveau de la laisse qui t’enchaîne a ton maître ? "



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Sakuga Keigo
Pirate
avatar
Messages : 189
Race : Ange
Équipage : Psycho Circus

Feuille de personnage
Niveau:
22/75  (22/75)
Expériences:
67/100  (67/100)
Berrys: 11.568.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Ven 26 Aoû - 14:32

J’avais récupéré de mes blessures un peu. Mon côtes me faisaient encore et toujours mal, mais ça allait mieux. Combien de temps étaient passés ? Je n’en savais absolument rien et franchement je commençais à trouver le temps hyper long. Est-ce que ces fous avaient engagés le combat avec la révolutionnaire ? Je n’en savais rien, et sincèrement leur sort était le cadet de mes soucis. S’ils étaient morts contre Basile après tout ? Ce type avait pu garder une île et a tenu en échec plusieurs pirates par le passé, cela ne m’aurait pas étonné qu’il ait buté le capitaine et les autres. On est que des petites frappes après tout, des débutants. Je me devais de trouver une porte de sortie et de me diriger vers une île plus tranquille, un royaume inaccessible à cette folle révolutionnaire. Il y a une solution et elle est simple, je devais me diriger là-bas avec pour moyen de transport, ce petit bateau que l’autre vampirette avait ramené.

Enfin je ne pouvais pas partir comme ça, il fallait que je trouve un moyen de prévenir si par miracle, il avait pu vaincre cette Zoan, pour savoir où il fallait me retrouver et comment me retrouver. Mais si la verte avait gagné ? Elle pourrait me retrouver et me finir comme il se doit. J’ai trouvé une formulation étrange que seuls les membres de l’équipage pourraient comprendre avec une petite lettre de courtoisie.

“ Je n’ai pas fui, c’est un repli stratégique ! Cherchez la Rose de l’Aurore ! signé Keigo votre ange préféré “

C’était clair, Kizuro comprendrait cette lettre et saura où me retrouver. Je pouvais m’en aller l’esprit tranquille pour le moment. Rangeant mes affaires, je regardais si j’avais tout pris, mes berries, ma dial-blade, mes vêtements. Tout était là et tant mieux. Je descendais alors vers le bateau de Moka et je le détache alors du navire avant de prendre la mer, direction ma liberté. J'espérais sincèrement pour eux qu’ils survivront et qu’ils sauront me retrouver.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Mer 31 Aoû - 11:59

Dernière chance ? 

 
Alors que la négociation semblait arrivée à son dénouement avec l’épéiste du groupe de pirate, le musicien du groupuscule s’était approché et avait à son tour joint ses efforts verbaux aux pourparlers, relançant             ainsi les échanges sur un sujet nouveau. Cette intervention inattendue et inopinée énervait fortement la représentante de l’inquisition, en dehors du contenu, elle détestait le ton qu’il employait et ce, à chaque fois qu’ils se rencontraient.  Il était beaucoup trop direct et trop menaçant à son goût, il se permettait de jouer le jeu selon ses règles alors qu’il n’avait clairement pas les meilleurs cartes en main, mais quoiqu’il en soit, la verte conserva son calme et ne releva pas le ton ou les menaces pour se concentrer sur le contenu de l’intervention, elle saurait lui rappeler qu’un certain respect était de rigueur un peu plus tard. D’ailleurs, dans le fond, l’intervention n’était pas complétement idiote et montrait qu’il se souciait, au moins a minima, des intérêts des civils de Shell Town. Elle entreprit donc de marcher très tranquillement vers lui, délaissant ainsi Vincent pour se poster au niveau de son épaule et lui répondre d’une voix basse, que seul lui, et Norok, aurait pu entendre. Son exaspération et son impatience s’étaient muées en détermination et rage de vaincre, son regard reflétait ses émotions, ainsi, le regard porté au-dessus des épaules du pirate, elle parlait avec force et conviction mais aussi avec une pointe d’autorité dans la voix.
 
J’ai réellement l’impression de me répéter avec toi pirate… Je t’ai demandé de stopper tes menaces… Comme toi, je ne cherche pas à vous annihiler, sauf si je n’en ai pas le choix. Je te demande donc, et te conseille, d’arrêter avec « ta belle d’émeraude », la prochaine fois tu rejoindras ton ami le blond…

 
En parlant du blond, elle parlait bien-sûr de Keigo, qui avait, lui aussi, légèrement menacé et énervé la Toupex, lui valant ainsi un aller simple pour le tronc d’un arbre et quelques os brisés probablement. Puis, elle reprit sa position initiale face à Vincent dans le but de répondre aux demandes du musicien de façon à ce que tous puisse l’entendre, tous y compris les civils et Liara qui venait de remonter. Toujours très calme, elle déboulonna les arguments soulevés les uns après les autres.
 
Je pense que tu ne connais par l’organisation d’Erwin Dog, il s’agit d’un révolutionnaire pour le peuple et n’agira jamais contre ce dernier, il n’est pas né dans un camp révolutionnaire et ne se bat pas seulement pour l’idéal des rebelles mais bien pour ses idéaux à lui. Concernant ma place dans son organisation, je ne répondrai qu’en te disant qu’elle ne te concerne en rien et que s’il m’a envoyé sur cette île, je peux parler en son nom. De plus, je ne le dérangerai plus en personne pour s’entretenir des choses dont je peux moi-même me charger. Mais bref, tes demandes sont légitimes et je vais donc y répondre. Tu demandes où est le peuple dans toute cette entreprise, et bien il en est le centre mon cher. Cers dispositifs sont pris pour le peuple afin de leur assurer une paix durable. Concernant tes… exigences. La répartition égale des ressources, elle coule de source et il n’y aura aucun rationnement, nous ne sommes pas dans une base militaire. Cette île s’auto suffit et pourra se nourrir par elle-même, l’inquisition pourra éventuellement régler les différends et gérer les stocks en cas de souci mais ne vas pas réquisitionner les ressources. Elles seront en circulation libre et normale comme cela devrait-être le cas partout. Concernant l’élection d’un gouvernement, comme je l’ai dit plus tôt à ton collègue, nous gérerons l’administratif  et cela ne veut pas dire que nous instaurerons un nouveau gouvernement tyrannique sous le joue du Dog. Le peuple sera libre, la protection et le bon développement de l’île étant nos principales priorités : il n’y aura donc pas de tyrannie si c’est ta question. Enfin, ta dernière demande coule sous le sens, encore une fois, mais après tout tu n’y peux rien, tu ne connais pas les aspirations d’Erwin. Le QG sera ouvert, en tous les cas les bâtiments administratifs pour venir en aide aux habitants et recueillir les doléances et autres demandes d’intervention nous n’allons pas nous cloitrer loin de ceux que nous voulons protéger. Voilà pour ce qui en est de tes exigences, tout était prévu, tu n’avais pas à t’en inquiéter et je peux t’en assurer sans avoir besoin de ma laisse.     

 
Kanäe se tut quelques instants et fit quelques pas devant ses détracteurs, en croisant le regard de Liara, elle lui sourit rapidement pour lui faire comprendre qu’elle ne les lâcherait pas, elle, ses amis, sa famille et tout le peuple de cette île. Enfin elle reprit et s’adressant aussi bien à Vincent qu’à Raki. Elle se devait de les enterrer un peu plus devant les civils pour que ceux-ci ne doutent pas une seconde du bien fondé de choisir l’équipage représenté par la belle.
 
Vous êtes un équipage pirate, jeune, relativement inexpérimenté et encore peu soudé si j’en crois l’intervention du musicien contre l’épéiste. Pirate signifie que vous vous ferez des ennemis sur les mers, si l’on sait que cette île est sous votre protectorat, alors d’autres s’y intéresseront pour vous atteindre, mais vous répondrez que c’est la même chose pour le coté révolutionnaire. Ainsi j’en viens à mon deuxième argument, votre jeunesse et manque d’expérience. Je crois pouvoir dire sans me tromper que votre réseau n’est que peu étendu, je me base sur l’absence de prime sur vos têtes et la faiblesse de celle sur votre capitaine pour avancer mon argumentaire. Regarder la prime d’Erwin Dog, cela signifie amplement à démontrer sa puissance et son influence, en d’autres termes, et je suis désolé de le dire de façon si brute : une capacité à défendre un territoire largement supérieure à la vôtre. Faut-il réellement en dire davantage ? Ma demande est donc la suivante, acceptez les termes que je vous propose et partez pour poursuivre vos aventures en mers. A défaut, je me battrai. Je me battrai pour prouver à ce peuple que je suis prête à périr pour lui, et pour lui prouver que je suis digne de sa confiance. 

 
Le petit effet de manche de Kanäe semblait porter ses fruits, certains des civils encore présents, ceux qui avaient entamé l’assaut du QG applaudissaient déjà et souriaient largement aux déclamations de la lieutenante. Liara qui avait pour objectif de reconduire tout le monde en ville en cas de combat commençait à entrevoir une nouvelle issue mais se tenait sur ses gardes pour lancer un mouvement de foule hors de l’enceinte des murs de pierre.
 
Ainsi la fin se profilait, mais la fin de quoi, de la négociation ou de cette rencontre entre la gouvernementale et les pirates. Deux issues possibles : un accord ou la guerre.
 
 

© Codé par Kari Crown
  
Revenir en haut Aller en bas
Raki Goshuushou
Devil Cat
avatar
Messages : 317
Race : humain

Feuille de personnage
Niveau:
28/75  (28/75)
Expériences:
19/120  (19/120)
Berrys: 3.903.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Ven 2 Sep - 23:36




« Merci !»

Elle avait du piquant voir du mordant. Son apparence candide voir inoffensive était le parfait camouflage pour un tempéré des plus ardent et je ne pouvais niais que ce n'étais pas pour me déplaire. Ses menaces, ses ordres toutes ces choses ne faisait qu'attiser un désir plus profond en moi. Désirs que je refrénais dans l'immédiat, certes elle avait un certain tempérament mais qui ne valait en aucun cas celui de Moka ou de Mélia.

En suivant les grandes lignes de son discours elle ne souhaitais plus que je l'appel ma belle d'émeraude. Mais il y avait tant de comparaison a ma disposition pour la qualifier. Je me mis alors a sourire n'écoutant qu'a moitié ce qu'elle pouvais dire. J'en entendais suffisamment pour comprendre qu'elle accédé a toutes mes conditions ce qui n'était pas pour me déplaire. Mais mon esprit se trouvais ailleurs. Je ne savais pourquoi mais je me sentais comme transcendais par un sentiment libérateur. Comme si des ailes m'avait poussait je me sentais prendre mon envole vers des horizon que je ne me serrais jamais reconnue. Je souriais le regard perdu dans cette lune qui nous éclairé a présent. Est ce que je ressentais tout ça a cause de l'adrénaline ou bien pour ce peuple que nous venions de sortir de ce bordel. Je n'en savais absolument rien et je doit bien avouer que c'étais le cades de mes soucis. Je me sentais revivre, je me sentais libre de tout et surtout de faire l'impossible. Étais-ce grâce a mes compagnons ou grâces a toutes ces émotions que je ressentais tout ça ? Je ne pouvais en resté la, je ne voulais que l'accomplissement de ce sentiment. Je compris dans un sens qu'elles m'avait aidé a évolué.

Je laissais poliment la belle finir ce qu'elle avait a dire. Concrètement mes conditions étaient respecté je n'avais donc rien a y redire. Je fit quelque pas, vers la belle, que dis-je la reine d'émeraude! Je gardais tout de même un œil sur la gargouille figé sur son toit. Puis enfin adressant un sourire charmeur a la reine je dit d'un ton du même ordre:


" Tu m'as dit de ne plus t'appelais ma belle ! trés bien ! Ma reine d'émeraude je ne vois aucune raison de nous battre..."

Je laissait ma phrase en suspens, laissant la mélodie de mon âme prendre le contrôle de mon corps, je m'avançais un peu plus, volant délicatement un baisé fugace sur les douce lèvres de la reine qui m'avait donné tant de fil a retordre. La mélodie fusé a travers mon corps, nourrissant mes organe tel un sang nouveau pour emplir d'étincelle mon cerveau blaser. Je commençais a m'illuminer un peu plus. Je recommençais a trouvais gout a la vit. Finalement ce foutu cornu sur son île animal n'avait pas totalement tord.

J'ouvris a nouveau les yeux après avoir emporté ce mélodieux souvenir pour enfin finir ma phrase. Je resté néanmoins a une distance proche de son visage pour qu'elle seul puisse entendre ce que j'avais a lui dire:


" Je ne peux que te dire une choses...Merci ! Je te suis redevable, pour m'avoir permis de ressentir certaines choses a nouveau. En aucun cas je ne te livrerais mes camarade mais si tu as besoin n'hésite pas. Mes talent son certes futile a coté des tiens ou de nôtres connaissances commune a aiguilles mais je compte bien offrir ce ressentis que tu m'as offert, au monde entier ! "


Spoiler:
 

Je m'éloignais alors d'elle ni, trop rapidement, ni trop lentement. J'indiquais a mes camarade que nous pouvions regagner le navire. J'empoignais ma guitare dans le même temps. Offrant un magnifique morceau a ce peuple. J'avais certes joué et chanté celui-ci lors d'une autres occasion mais il prenait un tout autre sens ici. Laissant ce vent libérateur m'emplir je tournais légèrement la tête pour croisé le regard de la belle, lui faisant comprendre et par ma musique et par les miroirs de mon esprits la détermination qui m'habiter. Je continuais de jouer. Laissant mes doigt danser de façon dantesque sur les cheveux de jais de ma maîtresse. Je ne cessais mon ode pour cette renaissance. Je comprenais alors que le peuple de Shell Town n'avait pas était le seul tel le phénix a renaître de se cendre ce jour la. Je continuais de jouer même lorsque nous fûmes sur le navire. La musique commença a seulement a s'estomper qu'une fois que la petite île fut loin a l'horizon tel un doux grain de sable perdu dans l'immensité de ce monde emplis de méprise et de liberté conditionné qui mérité d'être levé. J'étais emplis de cette nouvelle détermination lorsque le bateau pris son envole vers d'autres cieux.



Code by Wiise sur Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Mar 6 Sep - 14:11

Une nouvelle énergie  

 
Enfin l’issue était devant « la reine d’émeraude », Raki, le musicien des pirates, semblait renoncer à l’affrontement et surtout, accepter la paix. Puis alors que Kanäe allait reprendre pour exprimer son contentement, l’homme fit quelque chose qui surprit plus que de raison la belle : il lui vola un baiser, sil l’on pouvait la qualifier de tel. La Toupex ne lui avait bien sûr rien rendu et au contraire avait eu un léger reflexe de recul de la tête, léger car trop surprise pour en faire davantage. Son « agresseur » semblait se repaitre de ce geste alors que dans un hébétement mesuré, la gouvernementale ne mesurait pas vraiment les évènements qui venaient de se dérouler, elle restait là… indécise. Enfin il reprit un petit monologue que l’interlocutrice n’écouta que d’une oreille, elle avait retrouvé ses sensations, ses sentiments et un en particulier : la colère. Il est difficile de s’imaginer à quel point il est ardu de se retenir de frapper un homme qui agit d’une façon aussi désinvolte mais elle le devait pourtant. Elle serrait les poings laissant son esprit se consumer un peu plus par la rage qui l’habitait, risquant à chaque seconde de succomber à ses sentiments et à annihiler le musicien et toute l’intégralité de son équipage. Elle avait bataillé dur pour arriver à une issue pacifique et ne pouvait se permettre de remettre en cause une telle entreprise pour une chose en réalité si futile et après tout, elle aussi avait volé un baiser quelques mois plus tôt, au chasseur de prime Shigo Ike. Malgré tout, les mots du pirate lui remontaient clairement le moral et calmait un minimum sa folie. Elle ne savait pas réellement ce qu’il voulait dire mais il était probablement devenu un autre homme, plus modéré avec de la chance. L’embrassée ne pouvait et ne souhaitait pas se montrer clémente et lui répondit alors qu’il tournait les talons.
 
Tu as fait le bon choix mais la prochaine fois que tes lèvres s’égarent, je te détruis. Bien contente de ne plus vous voir

 
La lieutenante était très sérieuse dans le fond mais c’était surtout la colère qui parlait, la colère de se baiser volé, toujours le poing serré elle vit Liara avancer vers elle en lui expliquant qu’elle allait prendre la tête des civils pour « escorter »les marines encore présents sur l’île et dans le fort jusqu’à deux des bateaux du gouvernement encore présents sur l’île. Alors que la principale visée allait entreprendre de se joindre aux forces civils pour aider à vider l’île des soldats, un enfant arriva en courant vers les deux femmes et s’adressa directement à la verte. Il était à bout de souffle et en sueur de la tête au pied, un simple messager venu délivrer un message.


 
Madame, je viens de la place de la fontaine, les habitants se sont dispersés et Monsieur Kilroy vous attend.  

 
La Toupex laissait le gosse parler sans problème et sans se soucier trop de ce qu’il pouvait dire, jusqu’à ce qu’il prononce l’un des derniers mots, le mot de trop, un nom qu’elle avait préféré ne jamais plus entendre. La colère qu’elle entretenait encore depuis quelques instants se consuma complétement pour laisser place à une rage sans borne, un véritable incendie brulait dans le cœur et dans la tête de Kanäe qui se pencha en toute hâte vers le messager en le saisissant par les épaules. Elle avait perdu son sang-froid, parlait vite, et criait sur l’enfant qui passa de l’empressement à la plus grande des terreurs. Il venait d’annoncer quelque chose d’immense mais ne le savait pas.
 
Quel nom tu as prononcé !? Kilroy ? Comment as-tu entendu ce nom ?  Où est-il ? C’est lui qui t’envoi ? 

 
La frayeur de l’enfant se teinta quelque peu de d’incompréhension, il semblait perdu à un niveau impossible à atteindre. Il hésita quelques instants et bafouilla un peu avant de se reprendre, la verte le pressait et il le sentait, la meilleure chose à faire était de vite livrer l’information.
 
Bah… Madame, c’est votre ami. Celui avec les deux filles, la grande un peu méchante et la petite mignonne. J’ai entendu ce nom parce la grande fille pas sympa l’a appelé comme ça alors je pensais… Je pensais que c’était son nom.  

 
Un tourbillon prit alors forme dans l’esprit de la mouette, elle n’en savait plus où elle se trouvait ni même qui elle était, elle ne ressentait plus ni haine, ni rage, ni même une once de colère… elle était complétement perdue et immergé dans un flot de pensée contradictoire. Elle ne put lâcher que quelques mots sans parvenir à réellement articuler.
 
Mais qu’est-ce que tu racontes ? 

 
A ses propres mots, des premières images commencèrent à apparaitre dans sa tête : elle revoyait le bandit qu’elle nommait Kilroy, toutes les fois qu’ils s’étaient rencontrés. Et alors que le flux de ses pensées prenait la place de froideur et du calme habituel qui habitait la beauté en temps normal, ses pieds se mirent à marcher en direction de la porte et alors qu’elle en passait les battants, sa marche se transforma en course sans qu’elle s’en rende réellement compte. Ses réflexions absorbaient beaucoup trop la penseuse pour qu’elle puisse gérer son allure ou même ne serait-ce que comprendre où ses pas la menait.
 
Liara avait vu partir Kanäe sans un mot supplémentaire sachant parfaitement ce qu’elle devait faire, elle rassembla donc les civils présents dans le fort avant de chercher et débusquer les marines pour les mener, pacifiquement, hors de l’île. Les pensées de l’obscure civile allaient néanmoins vers son acolyte qui venait de partir en courant : qu’avait-elle pour être partie ainsi ? Elle espérait que tout se passerait pour le mieux sur la place de la fontaine avec ce Kilroy.
 
Le chemin menant du fort à la place de la fontaine n’était pas très long et encore moins lorsque celui qui l’empruntait y allait au pas de course. C’était bien évidemment le cas de la gradée de la marine qui courait à grandes enjambées. Elle voyait chaque rencontre, chaque moment qu’elle avait pu avoir avec ce bandit, ce Kilroy… Puis alors que ses images tournaient en boucle dans sa tête, elle commença à faire les ponts entre cet illustre inconnu et une personne qu’elle connaissait, ou croyait connaitre. Les poings serrés, un tourbillon dans la tête, son corps humain se mua rapidement en quelque chose de différent. Sa queue de scorpion fit son apparition sans qu’elle l’ait demandé, sa carapace chitineuse la recouvrit et sa forme Zoan hybride continua à se propager jusqu’à arriver à son état d’invocation habituelle. Une énergie folle se concentra dans la poche à venin de la maudite, au bout de sa queue, ses poings se vidèrent de toute force comme si toute la puissance de son corps convergeait en ce point spécial, cette arme qu’elle utilisait souvent, ce troisième bras en quelque sorte. Liée à cette énergie habituelle, une énergie nouvelle venait compléter cette puissance. Kanäe Toupex ne se rendait pas compte, mais la chose dont elle avait tant entendu parler, ce haki de l’armement, prenait ainsi forme au bout de sa queue. Elle se matérialisait dans ce déluge de sentiment contraire où se trouvait l’herboriste ; entre pitié et punition, entre rage et tristesse, entre amitié et haine ou encore entre confiance et trahison… elle ne savait tout bonnement plus où se placer. La buée créée par la colère, la chape de brouillard qui ne l’avait pas quitté durant toute cette course et qui embrumait sa vision se dissipa tout à coup lorsqu’elle arriva en bordure de la place de la fontaine, à cet endroit où uniquement trois personne se trouvaient, la famille Asante. La belle ne coupa pas sa course, ne l’interrompit pas, ne la ralentit pas, ne calcula aucune des sœurs du chasseur de prime et à quelques mètres de lui, prit appui sur son pied droit, se mit en position basse et envoya un coup de poche à venin en direction de celui en qui elle avait placé sa confiance. Le coup fonçait vers lui à la façon d’un uppercut lancé par un boxeur mais le coup était hâtif et désordonné, il reflétait l’état d’esprit de l’attaquante. Parable ? Il ne l’était probablement pas, mais esquivable cela ne faisait aucun doute. Et avant même que le coup ne puisse t’être esquivé ou qu’il ait pu porter, elle lâcha avec toute la force de colère une exclamation destinée à celui qu’elle voulait blesser.
 
Comment as-tu pu !?  

 
Le cri retentit au milieu de la place vide et souffla un froid incroyable sur l’île. Après ce coup elle serait déséquilibrée et laisserait ainsi une ouverture à son adversaire pour fuir. Le poursuivrait-elle ? Elle n’en savait rien et n’y pensait pas… pas encore.
 
 

© Codé par Kari Crown
  



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Dim 11 Sep - 17:16

Protéger ceux que l’on aime  

 





Norok, l’impressionnante chauve-souris de la Toupex avait pu observer la scène d’un œil extérieur, loin du tumulte des pensées de sa protégée et protectrice. Il l’avait ainsi vu parler avec ce petit homme puis partir en courant. Comme tout protecteur digne de ce nom il l’avait suivi, et comme tout protecteur exceptionnel, il avait compris. Une fois son apparence humaine abandonnée pour une forme mi- animale, il avait pu ressentir sur la belle quelque chose de nouveau, une nouvelle force, une nouvelle aura mais il ne bloqua pas vraiment sur ce nouvel état. Non, il ressentait quelque chose de plus inquiétant, bien qu’il ne puisse lire dans les pensées de Kanäe, ou même ressentir ses émotions, le lien solide et indissoluble qu’ils avaient tissé lui faisait comprendre toute l’étendue de la douleur qu’elle se refusait de ressentir. Son cœur emplit de rage refoulait tout sentiment de douleur ne laissant passé qu’une fine tristesse. Cette douleur oubliée par l’une se trouvait comme reporté sur l’autre, ainsi, la bête ailée survolait la botaniste et réfléchissait à la marche à suivre. Il la protégerait contre tous et n’importe quoi, même s’il devait en perdre la vie, il espérait seulement ne pas devoir la protéger contre elle-même.
 
La course de la verte se termina rapidement pour finir sur la place où elle se tenait quelques heures plus tôt, alors qu’elle ne se trouvait plus qu’à quelques mètres du chasseur de prime, l’animal géant senti l’impulsion à venir et vit la position de saut se préparer. Alors il plongea.
 
Il avait beau ressembler à un être contre nature, un monstre pour certains, il n’en restait pas moins un animal avec des sentiments et une véritable intelligence et il avait su reconnaitre l’homme devant eux. Il s’agissait de quelqu’un dont la mouette lui avait parlé, quelqu’un qu’il savait proche d’elle. Il ignorait pourquoi elle attaquait mais savait qu’il ne devait pas laisser les choses se faire. Devait-il lui-même attaqué ou non ?
 
Enfin, prit pas ses instincts il dévia l’angle de son plongeon et saisit la verte au moment où son coup aurait dû porter par la queue interrompant immédiatement l’action et empêchant toute blessure ou choc sur Kilroy. Norok avait compris, plus ou moins, ce qui venait de se passer : sa petite avait été trahit et en voulait à son désormais adversaire. Il avait néanmoins estimé qu’elle s’en serait peut-être voulu davantage de blesser une personne en qui elle avait placé sa confiance sous le coup de la colère. Sana Asante n’avait plus la confiance de Kanäe Toupex mais Norok avait raison sur un point, elle devait réfléchir à ce bouleversement dans la relation qui était intervenu dans une relation amicale. Il venait tout simplement de protéger celle qu’il aimait.
 
Dans les serres de l’animal, la maudite du scorpion repensait à tout ça, l’esprit encore embrumé, elle se libérait peu à peu des méandres de la rage faisant ainsi retombé le flot de puissance dans sa queue et reprenant enfin forme humaine après avoir saisi son destrier volant par la patte avec sa main. A page Shell Town se tournait, le chapitre Kilroy/Sana prenait un nouveau tournant et d’autres aventures s’ouvraient devant la lieutenante de la marine. Il ne lui restait plus qu’à les vivres à fond et à éclaircir son esprit sur le sujet brulant du moment. Pour les vivres à fond, elle avait des projets et l’un commençait par la récupération de la récompense promise par le mandataire de la mission, Erwin Dog. Elle avait apprécié le fait d’aider son petit frère mais n’oubliait pas la contrepartie financière.
 
Le duo arriva enfin en vue d’une clairière où attendait Meyki, la chienne de Kanäe, ainsi que quelques affaires à elle. Il s’agissait du point de rendez-vous où elle devait rencontrer le membre de l’inquisition lâché sur l’île en même temps qu’elle. La belle verte fut déposée au sol puis joyeusement accueillit par la chienne. Le trio se posa à l’ombre des arbres en attendant l’arrivée du révolutionnaire tant attendu.
 
 

© Codé par Kari Crown
  





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Inquisition

avatar
Messages : 53

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Mer 14 Sep - 0:11

— Le Contrat —



« Quand la justice a parlé, l'humanité
doit avoir son tour »

Cid

Le résultat sur Shell était assez peu satisfaisant pour l'ancien mercenaire. Celui-ci avait observé le spectacle sans jamais intervenir. Son sniper de pointe était rangé dans son dos, et il caressait ses douloureux membres qui abritaient encore le souvenir de sa très brève rencontre avec Mozero, l'ancien Capitaine Corsaire. Fermant les yeux, il souffla un instant. La clairière où il avait rendez-vous se trouvait à proximité. Il ne serait pas en retard, caché dans ces fourrés à la manière d'un traqueur. Mais soudainement, son escargophone sonna : la voix de Katia résonna à l'autre bout du fil. Elle avait l'air relativement énervée.

- Ça en est où ?
- Les lieux sont... sécurisés. Je vais entrer en contact avec notre intermédiaire.
- Et le Cipher Pol ? Reliera-t-il cet incident à l'Inquisition ?
- Pour le moment, nous sommes des fantômes pour le Gouvernement Mondial. J'imagine qu'ils ne tarderont pas à mettre ça sur le dos de quelque groupuscule révolutionnaire. Mais dis-moi, quel est ton plan, Katia ?


Elle rigola et raccrocha sans répondre. Cette manie qu'elle avait prise d'être de plus en plus secrète avec le tireur d'élite la rendait quelque peu hautaine. Il ne fallait pas s'y tromper pourtant : elle possédait toutes les caractéristiques d'une personne au bon cœur. Mais elle n'oubliait pas que ce qu'elle faisait, elle le faisait pour le peuple de toutes les mers. S'il avait fallu torturer quelqu'un pour obtenir des informations capitales, elle ne se serait pas gênée, contrairement à son frère. Las d'attendre, et voyant la chauve-souris arriver dans sa direction, l'homme se leva et se dirigea vers les côtes. Il contourna pour faire mine d'arriver de la falaise, se dévoilant devant la verte avec une certaine stature.

- Bonjour, Kanaë. Je suis Cid, de l'Inquisition. Erwin m'a envoyé ici pour te transmettre ta récompense.

Il s'arrêta à hauteur de la demoiselle. De lui émanait si ce n'était une grande force au moins l'expérience d'un passé lourd de sacrifices. Ses yeux se posèrent sur la verte. Il n'avait aucune envie de sourire. La mallette dans sa main était le signe que les affaires allaient être bientôt terminées ici. Par la suite, il retrouverait la personne qui partageait leurs idéaux et déploierait quelques forces révolutionnaires sur l'île pour gérer la transition. Une fois qu'Erwin aurait terminé ce qu'il était en train de faire, il viendrait sûrement vérifier l'intégrité des structures et entamerait la construction des leurs.

- J'aimerais un rapport rapide sur l'état des lieux, de la population, et sur les marines. On m'a rapporté l'accord conclu avec les pirates. Il n'est donc pas nécessaire de s'attarder sur celui-ci.

Une fois qu'il aurait les informations nécessaires, il laisserait la mallette à la verte suivi d'un bref remerciement et d'une indication : « D'autres missions sont disponibles. ». Mais pour qui ?
Une fois que tu auras transmis les informations à Cid, il te donnera les 60.000.000 convenus dans la mallette.
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 838
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.438.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]   Mer 14 Sep - 17:41

Changeons d'air 

 
Après quelques instants d’attente, la belle vit arriver un homme qu’elle n’avait pu rencontrer qu’une seule fois auparavant sur l’île de Whiskey Peak après sa fuite avec le Dog. Cid… un des plus proches partenaires du frangin de Kanäe et un allié d’une puissance n’étant plus à prouver. La verte fixait le blond avec attention et l’air détendu, elle n’avait rien à craindre de lui-même si elle ne le connaissait pas ou très peu. Elle venait de rendre service au patron du révolutionnaire, même si celui-ci était tarifé, elle adressa un sourire donc à l’arrivant en le saluant, la colère du choc avec Kilroy était alors en grande partie passée, elle était assez heureuse de retrouver un visage familier dans ce bordel sans nom. Enfin, elle se décida à laisser l’inquisiteur commencé. Il fallait dire qu’il était assez impressionnant er pour le coup la verte se félicitait de se trouver dans son camp. Un combat en face à face contre lui n’aurait apporté à la lieutenante qu’une cuisante défaite et un risque de mort certaine. Enfin il se présenta même si elle le connaissait déjà. Le roux avait introduit son identité au cours d’une discussion sur l’île de Whiskey Peak quelques jours auparavant.
 
Quoiqu’il en soit, il n’était pas présent pour échanger des amabilités mais bien pour voir si la mission était remplie. Il demanda donc à la principale intéressée de lui faire un rapport complet sur les conséquences de son intervention. Il savait apparemment beaucoup de choses sur les moyens donc inutile d’y revenir. Elle ne savait pas si elle devait lui parler comme à un supérieur mais choisit de le traiter en égal : elle n’était pas réellement membre de l’inquisition après tout.
 
La situation est sous contrôle et se trouve en l’état qu’Erwin avait demandé. Aucune perte civile à déplorer même si un gamin a pris un coup par l’un des marines mais rien de bien méchant. Concernant l’état des lieux, rien à déplorer, le QG est intact, le village aussi à part peut-être un peu de grabuge dans les locaux de Basile, enfin ancien locaux. Concernant enfin les marines, ils ont été escortés jusqu’à la sortie de l’île et renvoyés sur deux bateaux désarmés. Erwin m’avait demandé de ne pas les décimer donc je l’ai écouté. Malheureusement, du fait des pirates, cinq marines ont trouvé la mort. Cela m’a été rapporté par deux civils. Aucune autre perte.  

 
La verte termina son rapport sur un triste bilan, en effet, deux civils avaient découvert les corps des cinq membres du gouvernement tués par les Circus. Il n’appartenait pas à la faction de Cid, certes, mais ils étaient des compagnons inconnus de Kanäe. Elle aurait néanmoins pu être à la place des pirates et abattre des marines pour la réussite de la mission. En définitive, ces décès ne la réjouissait pas mais ne l’alarmait pas non plus. Enfin la Toupex aborda deux sujets d’importance avec son interlocuteur, jusqu’alors passés sous silence.
 
Deux choses encore, le colonel Basile a été appréhender et se trouve actuellement dans une cellule. Il est à votre disposition… une précision néanmoins, l’un des pirates l’a amputé d’un bras en se battant contre lui.  La deuxième chose d’importance est l’identité de la personne qui me semble être le meilleur contact possible pour l’inquisition sur cette île. Il s’agit d’une jeune femme nommée Liara Reiov. Elle s’est toujours opposée aux actes arbitraires de Basile et semble habitée d’une véritable envie révolutionnaire. A vous de voir.

 
Elle venait d’en terminer avec le bilan des évènements sur l’île de Shell et récupéra donc la valise contenant les gains de sa mission. Elle remercia son collègue d’un signe de tête et commença à partir lorsqu’elle entendit id ajouter que d’autres missions étaient disponibles. Le blond ne le voyait pas mais la verte souriait largement. Elle se retourna et regarda le révolutionnaire, amusée elle n’ajouta que quelques mots.
 
Je prendrai contact avec Erwin prochainement et je verrai avec lui. Une chose cependant, pourriez-vous lui passer un message. Dites-lui que malgré son pouvoir supérieur au mien, si un jour la marine s’approche trop de lui, ou s’il se retrouve piégé par le gouvernement. Qu’il n’hésite pas à m’appeler ou à me faire appeler… L’amour n’a pas de frontière…  

 
Sur ces derniers mots, elle quitta la clairière, mallette en main et animaux aux fesses.
 
Les choses étaient enfin réglées, Kanäe venait de percevoir une somme non négligeable qu’elle comptait utiliser pour débuter l’empire qu’elle comptait créer, un bon pécule de départ lorsque se trouve dans une situation de légère pauvreté comme l’était la verte. Enfin, elle pouvait quitter cette île de Shell pour retrouver sa vie et son projet. Elle avait conquis cette île pour le compte de quelqu’un d’autre, elle avait rencontré Liara mais à côté de ça… Elle avait appris la vérité sur Sana, affronter un équipage dont deux qu’elle avait maintenant dans son viseur… Le bilan était mauvais au final même avec cette récompense. Norok et Meyki se mirent en mouvement derrière leur maîtresse vers le port où le dernier navire du gouvernement l’attendait : Direction Alabasta !
 
 

© Codé par Kari Crown
  
Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] Décimer pour mieux régner [PV Psychos Circus - ? ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Pour mieux comprendre la crise alimentaire.
» Haiti: Un chaos interminable (pour mieux comprendre)
» Séduire pour mieux détruire ... :)
» -[ Les chemins se séparent pour mieux se recroiser ? ]-
» « Conquérir sa joie vaut mieux que de s’abandonner à sa tristesse. » (Tommy J.)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue :: Ville de Shell-