Partagez | 
 

 Yagara Festival (FB - PV Tony)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Dim 5 Juin - 6:44



Yagara Festival !







Tout en relevant mes lunettes de soleil, j’observer avec un petit sourire en coin la plus imposante ville qu’il m’a été donné de voir. La douce brise marine me caresse doucement le visage alors que l’odeur océanique emplit la ville elle même qui ne fait qu’un avec la mer. Des décorations sont disposées un peu partout ; aujourd’hui, la ville est en fête. Comme à mon habitude, marcher dans les rues ne me suffit pas, je préfère me balader en hauteur me servant des fils de linges tendu entres les maison pour me déplacer avec une aisance négligée. Pas d’uniforme en ce jour, je me déplace en civil, comme la plupart du temps en réalité. Si je suis la ce n’est pas pour le travail ni pour une mission ou quoi que ce soit d’autres ; c’est pour découvrir le très célèbres évènement de la ville : le ‘’ Yagara Festival ‘’ ! Un peu plus bas dans un des points deux les plus large de la ville, je remarque qu’il y a de l’agitation et m’approche par curiosité.



« Approchez approchez mesdames et messieurs, ne soyez pas timide ! Aujourd’hui a lieu la 50 ème course annuelle de Yagara. Pour l’occasion, les organisateurs ont décidé que tous le monde pouvait participer et ce gratuitement ! Alors chère concurrents et concurrentes, choisissez une monture et en avant ! Le départ est imminent ! Laissez moi vous rappeler les règles : il n’y en a pas ! Tout est permis pour arriver en tête ! Seuls les plus valeureux ont une chance, que le meilleur gagne ! »

Voila ce que je cherche. Je saute du haut de mes fils pour retomber avec une étrange délicatesse aux côtés de la file d’inscription qui est, avouons le, extrêmement courte. En effet, j’ai déjà entendu parler de cette compétition ; bien qu’amusante, elle n’a rien de bon enfant, beaucoup de participants finissent à l’hôpital chaque année. Il suffit de regarder les différents concurrent, tous plus imposants les uns que les autres. Les organisateurs ont sans doutes été obligés d’offrir la participation pour espérer avoir un nombre de membres en suffisance. Nous sommes une bonne dizaine à première vue. Cela promet d’être amusant. Certes la récompense ne représente pas grand chose, une simple médaille au maximum mais le fun de la course, à condition de pouvoir l’encaisser, vaut le détour !

Déterminé à gagner, je m’avance dans l’enclos pour choisir la monture qui va me conduire à la victoire. Mon choix est vite fait, un Yagara aux couleurs orangées me regarde avec le regard vif… enfin aussi vif que ses yeux puissent être pour un cheval aquatique. Il est de taille normale, ni trop grand ni trop petit et ses nageoires semble bien musclée, j’ai trouvé mon partenaire ! Sans perdre une seule seconde, je vole jusqu’à lui pour me poser délicatement sur son dos. Je ne vole pas réellement en réalité ; j’utilise le pas de lune mais peu de monde connait cette technique. Quoi qu’il en soit, me voila en position ! Les derniers adversaires ont encore quelques minutes pour prendre place avant le départ !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Mar 7 Juin - 18:44

Water Seven en folie !Course à la mort
Yagara Festival





Aujourd'hui, le soleil de plomb qui écrase Water Seven de sa chaleur accablante semble presque faiblard en comparaison de l'ambiance littéralement surchauffée de la grand place. En effet, aujourd'hui, c'est la fête : la 50ème course annuelle de chevaux de mer, le seul, l'unique, le très célèbre Yagara Festival !
Le présentateur (que Tony était certain d'avoir déjà vu animer un tournoi d'arts martiaux) haranguait la foule déchaînée, dont les cris d'excitation résonnaient dans les rues encombrées de la ville aquatique. Pour Tony, cette effervescence avait quelque chose de rafraîchissant, car elle lui rappelait l'agitation provoquée par les tournois de Boufbowl sur Dwarf Town. C'était d'ailleurs pour ça qu'il se trouvait ici. Le forgeron, installé depuis peu sur cette nouvelle île, profitait en effet d'un jour de congé pour venir assister à ce que ses collègues décrivaient comme « un spectacle sans commune mesure sur Grand Line ».

En parlant de ses collègues... Ils s'étaient montrés curieusement sympathiques. C'était eux qui avaient insisté pour traîner « le p'tit nouveau » à cet événement. Ils lui avaient offert boissons et glaces à profusion, sans cesser de s'échanger des sourires appuyés et des clins d'œil complices. Et en bon touriste prompt à miser sur la bonté naturelle de l'être humain, Tony ne s'était douté de rien...

Jusqu'à ce qu'il réalise qu'il venait de signer un papier déchargeant la communauté de toute responsabilité en cas de noyade, fêlures, blessures, brisures, brûlures, fractures, ou toute autre forme de traumatismes pouvant entraîner la mort. Avant même de comprendre, il se retrouvait donc poussé dans l'enclos à Bulls, par la horde de ses camarades hilares à s'en tenir les côtes, lui souhaitant bonne chance et bienvenue à Water Seven.

Oh les sales petits...


Tu parles d'un bizutage... Il s'était bien fait rouler sur ce coup là.

Enfin bon. Puisqu'il était trop tard pour reculer, Tony prit le parti de faire contre mauvaise fortune bon cœur. Il hésita longuement devant les animaux qui lui étaient proposés, ne sachant trop comment orienter son choix. Il jeta finalement son dévolu sur un Yagara au regard serein, dont le cuir argenté et bardé de cicatrices témoignait d'une longue expérience et d'une certaine ténacité. Sans être un expert des courses, le choix le plus logique était celui de l'endurance : même doté d'une grande vitesse, un coursier incapable d'encaisser se ferait dégager au premier coup de Trafalgar. Qui veut voyager loin ménage sa monture, et cette monture là lui semblait le meilleur choix pour survivre à une telle épreuve, où les coups en traîtres pleuvraient sans discontinuer.

Son intuition fut confirmée lorsqu'il vint se ranger sur la ligne de départ. Parmi la bonne dizaine de concurrents, aucun n'avait une tête de bon samaritain. Les épées et les pistolets étaient à peine cachés... Ces types étaient de vrais dangers publics, qui allaient très certainement se torcher avec l'esprit Coubertin.

Sauf un. Un grand rouquin taillé comme une brindille, qui avait l'air quant même nettement moins bourrin que les autres...

Ce qui était tout aussi inquiétant.

Et Tony, l'air complètement paumé au milieu de tous ces truands, venait soudain de percuter que la course aurait lieu sur l'eau. Au moindre faux pas, il coulerait comme une brique...

Mais qu'est-ce que je fous là, moi ?!?

Hélas, le coup d'envoi allait bientôt retentir, et il était trop tard pour reculer.

Il va y avoir du sport.




Dernière édition par Tony Stronghold le Dim 19 Juin - 7:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Mer 8 Juin - 1:34



Yagara Festival !








« 3… 2… 1… PARTEZ ! Et rappelez vous, toute personne tombée à l’eau est directement éliminée ! »

Le signal est donné et déjà les premiers concurrents s’élancent sur leurs Yagara dans le canal principal qui s’enfonce dans la ville de Water Seven. Suite à mon manque d’attention, je manque le départ comparé à toutes les brutes épaisses qui me servent d’adversaires. Ce n’est finalement pas une mauvaise chose en réalité. Un des plus large de tous a aussi démarré un peu plus tard que les autres et son sourire narquois me laisse penser qu’il préparer quelque chose. A une vitesse ahurissante, il finit par démarrer en éjectant les quelques malheureux devant lui mais pas suffisamment rapide que pour l’avoir distancé. D’autres amateurs se tapent simplement dessus et finissent par tomber de leurs monture avant de se faire nager dessus par d’autres concurrents et repêché inconscient.

Un jeune garçon attire mon attention. Rien de bien étonnant, il fait au moins 2 mètres 30 et est sans doute le plus baraqué de tous… J’aimerais pas être son pauvre Yagara qui doit surement se battre pour ne pas couler sous son poids… alors gagner la course ? Il semble avoir tout un fan club. Au bord de l’eau, toute une bande l’encourage plus ou moins en le taquinant principalement. Quoi qu’il en soit, sa force physique pure est surement supérieure à la mienne et c’est potentiellement problématique. Après tout ce n’est pas une simple course, on a le droit d’éliminer nos adversaire non ? Je réfléchis rapidement et mon regard s’illumine. Je caresse doucement la tête de mon cheval aquatique de course avant de mettre mes projets à exécution.

Un sourire malicieux relève les commissure de mon visage joyeux. Je plonge mon regard sur le jeune garçon presque géant. Moi aussi je prépare quelque chose et ce n’est pas difficile de s’en rendre compte. Je prends une profonde inspiration emplissant mes poumons de leurs capacité maximale d’air, ensuite je souffle dans la direction de l’eau autour de sa monture. Comme par enchantement, l’eau se met instantanément à geler sur une bonne épaisseur limitant grandement les mouvements de l’animal qui n’arrive déjà plus à bouger. Une acclamation et un applaudissement général s’élève de la foule qui observe le spectacle. Les Yagaras qui sont sur le chemin de mon souffle de glace sont maintenant dans l’incapacité de bouger. D’autres ont été prit dans mon manège et se retrouve penaud incapable de réagir. Ils vont devoir s’occuper de cette glace si il veut rester dans la course !

« Ne trainez pas trop. »

Lui dis-je avant de m’élancer à mon tour en lui adressant un clin d’oeil amusé plus amical que réellement fourbe. Je sens déjà le vents me caresser le visage pendant que je prends de la vitesse. Cette course promet d’être amusante. Plusieurs sont devant moi mais je suis loin d’être le dernier et je rigole gentiment de voir les congelé rapetisser à mesure que je m’éloigne.




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Mar 14 Juin - 13:28

Water Seven en folie !Course à la mort
Yagara Festival





Le départ fut donné.

Et ce fut la cohue sur le canal. Les participants se jetèrent à corps perdu dans une mêlée générale, fonçant à brides abattues, se roulant les uns sur les autres sans aucune forme de respect, sous l'ovation de la foule en délire. Nombre de candidats se firent éjecter avant même d'avoir franchi les premiers mètres. Tous s'envolent vers la victoire...

Sauf Tony, encore sous le choc, qui regarde le massacre sans bouger.

Eh ben mes cadets...


Le grand blond remarque alors qu'il n'est pas le seul à être resté sur place. Un grand mec, visiblement passé maître dans l'art de la filouterie, est lui aussi resté en retrait, préférant sûrement laisser ses adversaires s'étripailler joyeusement. Les idiots s'éliminent les uns les autres, et les stratèges ont ainsi moins de concurrence. Pas bête. Ce serait un adversaire à tenir à l'œil .

Mais alors que le gros s'élance enfin dans la course, renversant les pauvrets sur son passage, Tony se rend compte qu'il vaudrait peut-être mieux décarrer en vitesse à son tour. Il lance donc son Yagara, prudemment, contournant de son mieux les quelques bourrins qui se battent encore. Son but à lui, c'était simplement de finir la course en un seul morceau.
C'est alors que le rouquin de tout à l'heure le rattrape. Lui aussi était resté en arrière. Et son sourire narquois était de très mauvais augure...

Effectivement, un souffle plus tard, la moitié du canal était prise dans une épaisse couche de glace. Les quelques malheureux qui avaient survécus au départ se retrouvèrent piégés. Et le forgeron, stupéfait de ce tour venu de nulle part, était pris au beau milieu de ce déferlement arctique, sa monture impuissante hennissant de surprise. Quelle était cette diablerie ? Un fruit du démon ? Alors qu'il s'acharnait encore à comprendre, le diabolique rouquemoute lui passa sous le nez, lui fit un clin d'œil mutin (avec un "p") et, avant de disparaître au loin, se paya même le luxe d'une petite boutade.

Une boutade qui monta au nez de Tony. Même s'il n'y avait pas de réel vice dans le regard du fuyard, le grand blond avait prit la mouche. D'un coup, il se sentit d'humeur combative.

Oh l'en***** de f*** de p***!!!

Tandis que les concurrents piégés tentaient vainement de briser la glace à grands coups de sabre, l'Enclume Ardente se pencha sur le côté, serra le poing droit et le posa sur la surface gelée. À son tour d'entrer dans la danse. Il se concentra, et son bras devint incandescent.

Chauffé au Rouge !

La glace craqua, et un nuage de vapeur siffla tandis que l'eau passait de sa forme solide à l'état gazeux, libérant au passage les puissantes nageoires du yagara gris qui se mit à battre furieusement pour s'extirper du piège polaire. Hélas, ce ne serait pas suffisant pour se frayer un véritable passage. Il y eut quelques exclamations dans le public, et même parmi les coureurs. Décidément, ce début de course était riche en spectacle. Et encore, ils n'avaient rien vu !

Martel !

Tony enchaîna les coups de poings, faisant tourner son bras ardent comme un fléau d'armes. En joignant cela aux efforts de sa monture, il fendit rapidement la banquise pour retrouver les eaux libres. Il lança alors toutes les forces de son destrier pour rattraper le peloton de tête.

J'vais leur montrer qui c'est Tony, moi... J'discute plus, j'dynamite, j'disperse, je ventile ! Aux quatre coins de Grand Line, on va les retrouver éparpillés par p'tits bouts façon puzzle ! Let's gooooooooo !!!

Trempé jusqu'aux os, Tony avait la rage de vaincre dans les yeux. Il avait pris du retard, mais au prochain obstacle, nul doute qu'il les rattraperait.

Et ce roux ne perdait rien pour attendre !




Dernière édition par Tony Stronghold le Dim 19 Juin - 7:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Mar 14 Juin - 17:08



Yagara Festival !







Bien accroché à mon Yagara, je continue de me détacher des concurrents maintenant prit dans la glace. Un léger sourire au visage, je continue ma course vers la victoire après avoir éliminé un bon nombre de participant. Ce genre de petite ruse m’amusent toujours et ce n’est pas bien méchant comme traitement comparé aux nombreux coups d’épées qui fusent entre les cavaliers. Quoi qu’il en soit, je continue d’avancer. Je ne suis pas le premier mais je fais partie des têtes de la course. Je me faufile dans les canaux qui sont a certains endroits trop étroits que pour se croiser à deux. J’arrive tout de même a prendre quelques places dans les tournants et autre élargissement des passages. Je rattrape déjà les premiers. Ca ne se montre pas trop difficile ; aucun n’est réellement si fort que ça. Se sont tous des monstre de muscles, des brutes épaisses mais sans réelle force sur le terrain.

Très vite, j’arrive dans un petit lac artificiel. Celui-ci a plus ou moins la taille de celui dans le quel nous avons choisis notre monture. Je remarque que plusieurs candidats se sont arrêté après seulement quelques mètre et qu’ils regardent le centre, inquiets. Quelques corps brulés flottent à la surface ne présageant ainsi donc rien de bon. Très rapidement ils sont repêché et envoyé à l’hôpital. L’efficacité de l’équipe de secours me laisse comprendre que je ne suis pas au bout de mes surprises et que ce genre d’incident n’a rien d’étrange durant la course du célèbre Yagara Festival. Il s’est définitivement passé quelque chose ici, mais quoi ? Les autres le savent, sinon il avanceraient. Cependant, je n’essaye même pas de leur poser la question, ils ne me répondraient bien évidemment pas. Quoi de plus normale ? Après tout, nous sommes en pleine compétition et aider les adversaires n’a pas de réel intérêt.

Plus téméraire que les autres, je m’avance vers le centre. Je remarque les signes nerveux de certains candidat ce qui me fait hésiter quelques seconde. Je finis pas me décider mais préfère préparer une éventuelle possibilité de replis, juste au cas ou. C’est pourquoi je laisse les lames accrochés à mes avants bras glisser doucement jusque dans le creux de mes mains. Des fils presque invisible à l’oeil nu y sont attachés. Je les envois avec force dans les murs des maisons qui bordent le canal pour qu’il s’y plante bien profondément. Si il y a un soucis, je n’aurais qu’a tirer dessus pour échapper au problème. Alors que j’arrive au centre, il ne se passe rien, encore un petit mètre et je suis à la moitié du lac. Une fois ce cap franchit, une langue de feu se déploie au bord du lac se rapprochant du centre de manière concentrique. Je remarque alors mon erreur, l’eau est enduite d’un fin film d’huile inflammable et bientôt enflammé de partout. J’ai bien fait de prévoir le coup. Comme prévu, je tire un coup sec sur les ficelles et m’élève dans le ciel échappant de peu aux flammes. Préalablement, j’attache à la selle fixée au Yagara une des cordes histoire de le faire s’élever avec moi.

Tout semble bien se passer. Je commence à nous balancer pour nous faire atterrir de l’autre côté des flammes. Discrètement, je m’aide du pas de lune en faisant attention que personne ne le remarque. Je préfère garder cet atout encore plus ou moins secret. Avec lourdeur, je finis par retomber dans l’eau de l’autre côté. Je suis maintenant en tête de la course. Mais la route est encore longue et certains vont surement réussir à passer ces flammes !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Ven 17 Juin - 0:14

Water Seven en folie !Course à la mort
Yagara Festival





Tony lançait son bull aussi rapidement que lui permettait les canaux étroits, rattrapant petit à petit le retard qu'il avait accumulé au départ. La rage dans le regard, le forgeron cravachait sec. Encore un petit effort...

Il déboucha à tout berzingue dans le bassin, juste à temps pour voir un véritable déluge de feu embraser la surface de l'eau dans un flash aveuglant, à moins d'une trentaine de mètres devant lui. Les autres participants, qui s'étaient visiblement arrêtés ici exprès, se couvrirent les yeux devant l'enfer sur mer, et Tony n'eut que le temps de tirer de toutes ses forces sur les rennes pour arrêter sa monture, dans un grand éclaboussement et avec un petit grognement.

Mince, ce ne serait pas facile de passer cet obstacle. Si le jet de flamme n'était parti que d'un seul point, il aurait pu s'interposer de son corps pour protéger sa monture. Or là, c'était un foutu anneau de feu qui venait de tous les côtés. De plus, mêlé à la senteur du sel marin, il flottait dans l'air un parfum que le forgeron ne connaissait que trop bien : celui de l'huile qui brûle. La vague de flamme persistait sur l'eau, à cause de la faible densité de ce liquide, qui en amplifiait les effets dévastateurs en collant à ce qu'il touchait, par dessus le marché. Le Yagara n'y survivrait pas, et il coulerait à pic avec son cavalier...

Mais à travers les flammes qui dansait sur l'étendue liquide, Tony aperçu le rouquin, qui semblait retomber depuis les airs de l'autre côté du piège mortel. Il haussa un sourcil. Décidément, ce type était plein de ressources... Et ça l'énervait. Il ne savait pas pourquoi, d'ailleurs. Mais peu le chalait. L'affront n'était pas encore lavé.

Une soudaine idée lui vint. Il s'adressa à son yagara, qui le regarda d'un air surpris.

Eh mon gros... Tu te sens de faire un peu d'apnée ? Tu baisses bien la tête, tu fonces tout ce que tu peux, et je te promet que ça va bien se passer.

Et d'appuyer son discours d'un souple geste de la main, histoire de bien signifier son intention. Le cheval de mer lui sourit et hennit en hochant la tête. Ces animaux étaient remarquablement intelligents, et surtout, leur capacité pulmonaire était largement au dessus de la moyenne des mammifères marins, exception faite des baleines, bien entendu. Tony eut lui aussi un sourire en coin.

Pas trop profond quant même, hein !

C'était risqué, mais ça pouvait passer. Enfin, il valait mieux. Parce que sinon, ils allaient passer un sale quart d'heure.

Le roux disparaissait déjà. Il fallait faire vite. C'était le moment ou jamais de fendre les eaux.

Allez Moïse, en avaaaaaant !!!

Tony asséna donc une violente claque sur l'arrière train de l'animal, qui se cabra et poussa un hennissement puissant avant de s'élancer à toute allure en direction de la suite de la course, sous le regard médusé des autres concurrents qui devait déjà estimer que ce blondin devait être suicidaire au dernier degré. Le cavalier avait quitté sa position assise, et se tenait à croupis sur le dos de sa monture. Le piège devait certainement se déclencher lorsque quelque chose atteignait le centre du bassin. Il n'aurait pas le droit à l'erreur...

À moins de deux mètres de la nappe d'huile qui continuait à brûler en se répandant, il entendit un puissant souffle se déclencher au bord de l'eau...

Maintenant !

Tony se détendit comme un ressort, les rennes fermement ancrés dans sa main droite. Il s'éleva au dessus du yagara : un mur de feu arrivait sur eux. Il retomba donc avec un rugissement de défi, debout sur le dos de la bête qui s'enfonça alors dans l'eau une fraction de seconde avant que l'anneau ardent ne déferle sur les deux compères. Accroché aux rennes comme si sa vie en dépendait (… pourquoi je dis « comme », moi ? C'est exactement le cas!), Tony encaissa la rafale brûlante sans broncher. La chaleur, il s'en fichait comme d'une guigne. Merci, Kachi kachi no Mi !

Mais pendant les quelques secondes de surf, il sentit quant même le poids de sa malédiction. L'eau lui arrivait par moment au niveau des genoux, et rien que cela pompait son énergie à vitesse grand V. Il n'aurait jamais put survivre à une immersion plus importante. Heureusement pour lui, sa taille lui permettait de mettre son plan à exécution : l'avantage de faire deux mètres trente, c'est qu'on peut patauger dans quasiment un mètre d'eau sans se mouiller les cuisses !

Ils étaient passés !

Tony tira sur les lanières de cuir pour signifier à sa monture qu'elle pouvait refaire surface, et se laissa donc choir en position assise, ce qui eut pour effet de l'asperger d'eau intégralement. Il se sentit tourner de l'œil un instant, mais c'était pour la bonne cause : il était recouvert d'huile, et s'il ne s'en était pas débarrassé, le vicieux liquide enflammé aurait coulé sur le brave Yagara. Il secoua la tête pour reprendre ses esprits, et flatta l'encolure de sa bête de course.

C'est bien mon gros ! Allez, on s'arrête pas !

Le cheval de mer lui sourit, et repartit de plus belle. Encore un peu, et il rattraperai le rouquin, à moins que celui ci ne pousse sa monture dans ses retranchements.





Dernière édition par Tony Stronghold le Dim 19 Juin - 7:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Dim 19 Juin - 1:55



Yagara Festival !







La course est maintenant bien entamée et de ce que j’en ai vu, je suis en tête. Beaucoup de concurrents sont déjà tombés mais nous sommes encore bon nombre en liste. Je ne prends pas la peine de me retourner pour juger l’écart qui me sépare des autres. un large sourire se dessine sur mon visage tant je m’amuse comme un gamin. Bien que le but de la course soit supposé violent, je ne peux m’empêcher de rigoler. Après tout, le Yagara festival est un évènement amusant et pour tous… ce qui est en réalité étrange quand on vit le nombre de blessé chaque année. Si j’en crois les renseignements que j’ai eu grâce aux compétitions des années précédents, il doit normalement rester deux épreuves à passer. Je dois donc me monter prudent malgré l’excitation grandissante. Quelque chose se prépare sur la course et ne devrait pas tarder à tomber au vu de la longueur du parcours.

Alors que mon animal continue de nager vaillamment me portant avec efficacité sur son dos, nous finissons par nous retrouver dans un très long couloir d’eau. Sans me poser plus de questions, je m’élance avec mon fier destrier. Une fois arrivé à mi chemin, j’entend un grincement inquiétant. Je ne me suis pas assez méfié et j’ai foncé tête baissé dans le piège. Je m’attendais à un autre lac mais je me suis fais avoir comme un débutant, ça ne me ressemble pas et je vais devoir improviser à toute vitesse ! J’observe les deux murs autour de moi ; doucement, ils se mettent à se rapprocher l’un de l’autre réduisant leur écarts. Une image de crêpe se grave dans ma tête… si je reste la sans réagir, je n’ai absolument pas la moindre chance de m’en sortir ! J’ai intérêt à réfléchir à toute vitesse ou cela pourrait très mal se terminer.

Mes fils ne me serviront à rien dans une tel situation, mon marteau non plus… Dans le pire des cas, je peux toujours abandonner mon animal et m’envoler grâce au pas de lune, mais je vais avoir énormément de mal à m’y résoudre… non, hors de question ! L’animal commence à devenir nerveux, quoi de plus normal ? Nous avançons le plus rapidement possible en direction de l’autre bout du tunnel mais c’est un fait, nous n’arriverons pas à l’autre bout à temps. La structure des maisons n’a pas l’air d’être incroyablement solide, le mécanisme derrière ne doit surement pas être trop robuste lui non plus. Peut être que je pourrais enrayer l’engrenage ? Non impossible, je n’ai pas le temps. Il me faut quelque chose pour mettre entre les deux murs… quelque chose de très solide… voir d’incassable… mais ou puis-je bien trouver ça ?!




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Mer 22 Juin - 19:01

Water Seven en folie !Course à la mort
Yagara Festival



Trempé jusqu'aux eaux par les os (à moins que e ne soit l'inverse), le vent dans les cheveux et les dents serrées, Tony cravachait comme un perdu, son destrier galopant (si tant est qu'on puisse utiliser le terme pour un mammifère marin...) à brides abattues sur les flots des canaux. Les choses se passaient étonnamment bien : Le reste des concurrents était encore en train de s'arracher les cheveux en cherchant un moyen de passer le mur de flammes, ce qui laissait au forgeron une avance assez confortable...

Enfin, à lui et au rouquin qui le devançait toujours.

Ah tiens, d'ailleurs, quand on parle du roux, on en voit la... Tout bien réfléchi, je ne vais pas finir cette phrase...

Pas le temps de toute façon : débarquant sur un défilé relativement étroit, Tony aperçut la toison flamboyante du mec qui avait congelé la moitié du bassin de départ, chevauchant gaiement. Il s'empressa donc de l'apostropher de sa voix de stentor qui résonna contre les murs, et lança son coursier à la rencontre de cet adversaire potentiel.

Eh toi !!! C'est pas sympa ce que tu as fait tout à l'heure...

Mais malgré cette tirade inachevée qui aurait fait pâlir le plus éloquent des poètes, les choses dérapèrent à nouveau de façon exponentielle. En effet, dans un grincement à fendre les dents d'un requin, les murs se mirent... en marche ?!? Malgré la distance qui les séparaient encore, Tony vit clairement la surprise s'afficher sur le visage du meneur de la course. Pour sa part, il se remémora le visage de cet homme-poisson calamar rencontré il y a déjà si longtemps : It's a trap !!! Sans même y réfléchir, les deux coureurs succombèrent à la panique, et s'enfoncèrent à fond de train dans le piège. Hélas, même le rouquin, en avance de plus d'une dizaine de mètres et monté sur un Yagara plus jeune et plus rapide, ne parviendrait à quitter ces funestes mâchoires à temps. Alors en ce qui concernait le gros forgeron sur son vieux bourrin... C'était peine perdu.

Eh mec!! Si t'as encore de la glace en stock, c'est le moment ou jamais !!!


Qui sait ? Peut-être qu'en gelant l'eau, cela bloquerait le mécanisme assez longtemps... D'un coup, la rancœur n'avait plus sa place. Ils n'y avait plus que deux souris à la merci d'un prédateur commun, s'acharnant à échapper à la mort. Une mort qui se rapprochait de plus en plus. Le hennissement paniqué des bulls ne faisait que rajouté à l'atmosphère oppressante (ce qui n'était pas peu dire)... Allons, ce n'était pas le moment de céder à la peur ! Le grand blond était charpentier, que diable ! Les mécanismes, les systèmes de traction et les structures, c'était son domaine ! Il s'acharna donc à observer les murs, à la recherche d'une faille. Il y en avait forcément une ! S'il ne la trouvait, non seulement il allait mourir ici comme le dernier des moustiques sous une chaussure rageuse, mais il ne remplirait jamais la promesse faite à sa sœur. Il était trop tôt pour qu'il la rejoigne ! Ça ne pouvait pas finir comme ça !

Puis, quant le piège fut presque refermé, alors que tout semblait perdu et le sort des deux coureurs déjà scellé, Tony eut une illumination : Ces murs étaient d'un seul tenant. Ce n'était que deux bandes de pierre et de bois de plusieurs dizaines de mètres de long. Et ça, c'était leur chance ! Car cela signifiait que la force de pression qu'elles exerceraient serait répartie sur toute leur gigantesque longueur. Avec un peu de chance... et une bonne dose de courage... Mais il devrait quitter sa monture quelques instants. Le roux pourrait en profiter pour un coup en traître qui condamnerait Tony à finir au fond de l'eau...

Tant pis. Mieux valait un avenir incertain qu'un présent sans avenir ! Ce qui lui arracha un soupir.

Faut tout faire soit même... Rhaaaa monde de merde !!!


Tony tira sur les rennes de toutes ses forces pour stopper sa monture. Il fallait absolument qu'elle reste là. Priant pour que la bête ne s'enfuit pas sous le coup de l'instinct, le grand blond bondit en l'air et se mit à l'horizontal : Ses pieds touchaient donc une mur, et ses mains l'autre, ce qui l'empêchait de retomber. Très vite, il sentit la pression d'exercer sur ses membres, sa colonne vertébrale.

Enclume !!!

Tendant ses muscles au maximum, l'Enclume Ardente s'acharna de toutes ses force à devenir le caillou qui bloquerait l'engrenage, le bouclier d'acier contre lequel viendrait se briser la vague de pierre. Il serra la dents, lâchant juste un râle étouffé sous l'effort. Allez, c'était le moment d'être incassable !

Heureusement, ce jour là, le métal fut plus dur que le roc(k). Il entendit les mécanismes forcer, peinant à poursuivre leur entreprise d'écrasement massif. Des lézardes se formèrent dans les murs. Il le sentait, ce n'était plus qu'une question de secondes avant que la machinerie ne cède et que les murs s'effondrent sur eux-mêmes.

Mais tout à son effort, il ne pouvait se permettre de tenir le rouquin à l'oeil. Qu'allait-il faire ?



Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Jeu 23 Juin - 5:33



Yagara Festival !







Juste avant que les murs ne commencent à se rapprocher, le jeune garçon que j’avais piégé dans la glace en début de course finit par me rattraper. Cela veut donc dire qu’il a trouvé un moyen de passer la barrière de feu de l’obstacle précédent, comme quoi, le Yagara Festival ramène réellement des guerriers, ce n’était donc pas une simple rumeur. Avec une voix forte, il me reproche de l’avoir ralentit un peu plus tôt ce qui m’arrache un sourire malicieux avant de me laisser rigoler doucement. C’est vrai que si je lui ai mit des bâtons dans les roues c’était plus par simple amusement que par réelle nécessité. Après tout, si je me suis inscrit c’est bien pour me divertir et je dois avouer qu’embêter les autres concurrents est étrangement satisfaisant. Qu’ils soient déjà content que je ne les arrête pas. En bon marine que je suis je devrais peut être ? Oh et puis tant pis, on verra plus tard. De toute façon aucun d’entre eux ne mérite réellement le détour, si ce n’est peut être justement ce jeune homme monstrueusement grand. Je finis par lui tirer doucement la langue avant de prendre la parole.

« Le principe d’une course s’est d’arriver premier non ? »

A ce moment, tout s’enchaine très vite. L’autre garçon qui s’est lui aussi engouffré dans le piège sans y avoir réfléchi à deux fois finit par trouver une solution qui a le mérite d’être original ! Fort heureusement pour nous car même si j’ai en effet encore de la glace en stock, je doute pouvoir atteindre l’engrenage en profondeur ! Alors que j’imagine déjà sa colonne vertébrale se casser en deux, contre toute attente, il résiste étrangement bien ! Tellement bien que ça en est même anormal. Un corps humain ne peut pas être normalement aussi solide. Cela me conforte dans l’idée que je dois me méfier de lui plus que des autres. Pour le moment, il m’est bien utile et il soutient les deux murs ce qui le rend d’ailleurs très vulnérable. Son yagara semble terrorisé en dessous de son maitre d’un jour. La situation est bien périlleuse et nous sommes loin d’être sortit d’affaire.

Sans perdre une seconde de plus, je sors du piège avec mon animal profitant de l’intervention de Tony. Il peut me voir partir le laissant derrière. Cependant, une fois hors d’atteinte, je me retourne et fait une pause avec mon animal. Un éclaire fourbe me passe dans les yeux. Je regarde son animal, plus massif et robuste que ma monture. Comme on pourrait le faire avec un chien, je tape doucement sur ma cuisse et commence a l’appeler.

« Allez vient par ici ! »

Sans se faire prier l’animal apeuré nage a toute vitesse dans ma direction apparemment heureux de trouver un peu de réconfort dans cette course folle. Par la même occasion, il abandonne son maitre seul au dessus de l’eau. Un possesseur de fruit du démon comme lui n’a aucune chance. J’attache les deux animaux entre eux en vitesse et au mur pour sauter dans les airs. En utilisant le pas de lune, je donne l’impression de voler et de courir dans le ciel ; ce n’est en réalité pas une impression. En seulement quelques secondes, j’arrive au dessus de mon opposant et à la fois aidant de parcours. Lui coincé entre les murs et moi toujours en train de flotter, je plonge mon regard dans le sien en faisant un sourire énigmatique avec les yeux légèrement plissé pendant que mes cheveux roux se laisse aller sauvagement.

« Maintenant je suis certain de gagner la course. »

Je ne peux pas m’empêcher de rigoler. Je le laisse encore mariner quelques secondes puis mon visage fini par s’éclairer.

« Mais non je rigole, allez, préparer toi, dans 3, 2,1… go ! »

A ce moment, j’utilise les fils autour de mes avant bras pour les lancer dans la direction du jeune homme les pointes en avant comme si j’allais l’empaler. Sauf que, à la place de le blesser, les fils jumeaux s’enroulent autour de lui fermement. Je dire deux ou trois fois pour bien fixer l’assise et je tire d’un coup sur son corps pour le décoincer et le faire venir avec moi au dessus des deux murs ! Finalement, je ne suis pas aussi mesquin que ça !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Mer 29 Juin - 13:47

Water Seven, en folie !Course à la mort
Yagara Festival



Tony avait vu le diabolique rouquin prendre le large sans demander son reste. Mais tout à son effort, il ne le vit pas appeler sa monture : il ne vit qu'un Yagara apeuré s'enfuir toutes nageoires dehors sans demander son reste. Ce fut donc avec un grognement étouffé qu'il exprima son mécontentement, sans desserrer les mâchoires.

Oh nonononononononon !!! Tu déconnes à plein tube, Moïse !!!

Oui, il l'avait baptisé Moïse. Mais peu importe, il y a plus urgent là !

Les murs qu'il repoussait depuis quelques instants commençaient à se fissurer de toutes parts. Or, ils étaient tout ce qui maintenait le forgeron en l'air en empêchant l'attraction terrestre de faire son travail. Et sans le fidèle Bull pour le réceptionner, il allait irrémédiablement finir au fond du canal à tenir compagnie aux crevettes. La situation lui échappait dans des proportions gargantuesques. Mais qu'est-ce qui avait bien put passer par la tête de ce bourrin de malheur ?

La réponse flotta jusqu'à Tony en courant dans les airs, sans même se soucier de choses aussi triviales que la pesanteur, se payant encore une fois le luxe de se payer sa fiole. Tony leva la tête, les dents toujours serrées sous l'effort. Sa position était des plus inconfortables, et il était coincé. Dans l'état, il ne pouvait rien faire : Si le rouquin l'attaquait, il tomberait et décéderait de façon totale et définitive. Et s'il restait là, son support finirait par céder, ce qui reviendrait au même résultat. Le forgeron était autant médusé par la prouesse du roux (qui VOLAIT quant même!) qu'il était enragé par sa propre faiblesse. Il était à la merci de cet homme.

Espèce de ...

Et le coup de grâce n'allait pas tarder...

Ah, tiens non !

Celui qui lui mettait des bâtons dans les (t)roues depuis le début de cette maudite course venait de le décoincer et de le sauver de la noyade à l'aide d'étranges fils, au moment où les murs cédaient et s'effondraient en miettes, jonchant le canal étroit de nombreux débris de pierre et de bois. Surprenant. Ça, le grand blond ne l'avait pas vu venir ! Il se réceptionna sur un rebord pour se maintenir et reprendre son souffle, avant de s'adresser à son sauveur (même s'il l'avait sauvé en premier).

Merci mec … je t'en dois une belle, là.

Du coin de l'oeil, il aperçut son bull, attaché en sécurité à celui du roux. C'était donc lui qui l'avait attiré... Et l'avait empêché de finir en crêpe aquatique sous les débris, une faille à laquelle Tony n'avait pas pensé. Qu'est-ce qui avait donc pu pousser cet homme à faire machine arrière pour venir aider un parfait inconnu, dans une course où chacun se bat pour sa pomme ? Il se promit de le découvrir.

Écoutes, je sais pas toi, mais moi tout ce qui m'intéresse, c'est de finir cette course en un seul morceau. Alors si on arrêtait de se tirer dans les pattes et qu'on -...

BANG !... iiiiouuuBZOING !!!

Tony se prit une balle en plein dans la tempe, ce qui l'empêcha de finir sa phrase et le fit grogner de surprise. Et bien que son corps prodigieusement résistant ait dévié le projectile, un léger mal de crâne commença à s'installer : on lui tirait dessus avec du gros calibre. Se relevant et se plaçant instinctivement entre le roux et la provenance supposée de l'attaque, il vit qu'à l'entrée du défilé, quelques concurrents parmi les plus coriaces étaient venus à bout de l'obstacle précédent. C'était l'un d'eux, un type longiligne avec des moustaches et un fusil plus grand que lui, qui venait le lui mettre une praline dans le citron malgré la distance tout à fat impressionnante. Les coureurs progressaient, malgré la quantité de débris qui les ralentissaient.

La course n'était pas finie. Une chance pour le rouquin que le sniper ait ciblé Tony en premier !

Le forgeron se retourna, faisant toujours barrage contre les balles qui se mirent à pleuvoir dans son dos. Et ça commençait à picoter.

Faut pas traîner ici ! Allez bouges ! Je couvre tes arrières !

Le but était simple : Tony ferait barrage contre les tirs, le temps pour les deux compères de rallier leurs montures. Le rouquin coopérerait-il ?



Dernière édition par Tony Stronghold le Sam 9 Juil - 16:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Ven 1 Juil - 3:13



Yagara Festival !







Sa réaction m’arrache un rapide sourire alors qu’il s’envol avec moi suivant mes mouvements fluides et élégants. Tout deux parfaitement sauf sur le toit, je me met à rigoler à plein poumons. Apres tout, si je me suis inscrit à cette course c’était par pure amusement et je me vois bien obliger d’avouer que je suis amplement servit de ce côté la. Je suis juste peut être un peu déçus du niveau des participants ; si ce n’est ce jeune garçon de plus de deux mètres, aucun visage n’a attiré mon attention. Quoi qu’il en soit je reporte mon attention sur le blond qui me remercie. Je prends quelques seconde pour le détailler plus amplement. Sa résistance physique est plutôt impressionnante et me laisse quelque peu perplexe mais je ne me pose pas plus de question à l’heure actuelle ; Grand Line a toujours sont lot de surprise.

« Disons que nous somme quittes. »

Mes paroles sont accompagnées d’un grand sourire amical. Ce n’est pas totalement vrai, il a sauvé la vie de mon yagara et moi la sienne mais c’est bon ainsi, ce n’est que du détail. Bien qu’il soit résistant je peux déjà affirmé que je suis le meilleur combattant de la course cette année. Il reprend presque directement la parole m’expliquant qu’il n’a qu’un seul objectif, sortir de la course sans trop de dégâts. A ce moment, une fusillade prend place et il se retrouve atteint à la tempe. Si ce n’est un simple mal de crâne temporaire, il s’en sort plutôt bien et se met à faire rempart de son corps me protégeant ainsi des différentes balles.

« Tu as mangé un fruit du démon n’est ce pas ? Sinon la balle t’aurait simplement traversée. »

Dis-je en m’abaissant et en la ramassant pour l’analyser. C’est un gros calibre, normalement capable de transpercer une tête humaine sans le moindre problème. Ce n’est donc pas vraiment une question ; plus une affirmation inutile en réalité. Qui plus est ; il n’aurait probablement pas pu soutenir les deux pressions des murs qui se refermaient sur lui sans ça. Faudrait vraiment que je me trouve un de ces fameux fruit quand même un jour, ça a l’air assez amusant. Je relève les yeux dans sa direction alors que les balles continuent de pleuvoir sur son corps. Mon regard se fait fourbe et mon sourire en coin laisse à penser que je prépare quelque chose.

« Vois-tu, nous n’avons pas le même objectif, si je suis la moi ; c’est pour m’amuser ! »

Et contre toute attente, je quitte la protection que m’offre son corps pour me diriger en direction de nos assaillants. Un sourire amusé relève les commissures de mes lèvres et témoigne de l’excitation du moment. Je ne vais pas les tuer mais je n’ai pas non plus besoins de protection. Alors qu’il recharge son arme, je saute en direction de l’eau et rebondit sur l’air. J’arrache de mon cou un petit cordon et de ma main jaillit un marteau de deux mètres de haut. Celui-ci vient s’écraser sur le tireur qui reste la, inconscient et surement quelques os brisé. Sans prendre une seconde de repos, je me dirige en direction du suivant qui est déjà pret à m’attaquer avec un sabre. Le manche de mon maillet géant s’allonge et vient planter l’aiguille en son bout dans la jambe de l’épéiste pour l’atteindre plus vite et rester hors de sa portée. Un autre est la ; j’envois les fils qui sont attachés à mes mains autour de son cou. A ce moment je vois la peur dans les yeux de la femme que je tient en joug ; elle n’a rien de méchant et semble plus effrayée. Avec finesse, je laisse les cordes se desserrer et lui envois un baiser au loin avant de remonter sur le toit laissant derrière moi une horde de personnes inconsciente ; mais aucun mort ! Une fois au niveau de Tony, je passe à côté de lui en lui adressant un rapide clin d’oeil.

« Tu peux y aller si tu veux ; je me fiche de gagner, je me suis bien amusé, mais alors tu me paye a manger après ! »

C’est honnête comme marché non ? ... C'est ça de voyager léger !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Dim 10 Juil - 15:34

Water Seven, en folie !Course à la mort
Yagara Festival



Tandis que Tony se mangeait des bastos dans le dos à n'en plus finir, le rouquin prenait tout son temps pour analyser la situation. Sa question n'en était pas vraiment une, et en même temps, heureusement : même avec le Q.I d'un bulot cuit, il sautait aux yeux que le colosse disposait de pouvoirs surnaturels. Mais sans laisser à son abri de fortune le temps de réfléchir à une répartie bien ironique à ce sujet, le diabolique rouquemoute arbora un air malfaisant qui filerait la diarrhée à un requin bouledogue, avant de préciser que son but à lui, c'était de s'amuser. Un frisson courut le long de la nuque du grand blond, et avant même qu'il ne puisse esquisser un geste, son acolyte se rua sur les assaillants, tout en persistant dans son refus de suivre les lois de la gravité. C'était lui qui passait à l'offensive.

Le forgeron resta bouche bée devant ce spectacle aussi bref qu'intense : Avec un marteau gigantesque sorti de nulle part, le roux pulvérisa sans ménagement la troupe de concurrents. Il leur roula littéralement dessus, sans même que les pauvres bougres, pourtant loin d'être des enfants de cœur sans défense, ne puissent esquisser le moindre geste. Une véritable correction, un lattage de culs en bonne et due forme. Puis il revint à son point de départ, sans même une goutte de sueur sur le front, l'air ravi de sa performance et frais comme un gardon.

Tony referma à grand peine la bouche, et frissonna, tandis que l'individu lui proposait le marché du siècle : la vie contre un repas. Son instinct ne lui laissait aucun doute : cet homme lui était largement supérieur, que ce soit en terme de vitesse ou de technique. Il ne le dépassait certainement qu'en terme de puissance physique pure, et encore, cela n'était pas dit. Quoi qu'il en soit, c'était un fait indéniable, s'il prenait à ce loustic l'envie de lui rentrer dans le lard, le forgeron se ferait très certainement laminer. Malgré son fruit du démon, il le sentait, affronter cet individu serait du suicide pur et dur. Sans compter que le terrain ne jouait pas en sa faveur : au moindre faux pas (et il y en aurait, il faisait confiance au roux pour ça), il tomberait à l'eau, et s'en serait fini.

Le grand blond toussa dans son poing, et extirpa une cigarette qu'il alluma du bout de ses doigts incandescents avant d'y tirer une énorme latte, histoire de se donner une contenance. Puis il haussa les épaules.

Okay, ça marche. J'connais un vieux qui fait des nouilles sautées du tonnerre.

Pivotant ses épaules massives, Le forgeron se remit donc en direction de sa monture... quelques mètres, avant de se rendre compte que la plate-forme sur laquelle ils se trouvent ne lui permettra pas de rejoindre quoi que ce soit : ils étaient beaucoup trop loin. Encore une fois, Tony se trouvait à la merci du rouquin, car si ce dernier l'abandonnait ici, il était condamner à poireauter là jusqu'à ce que les secours viennent le sortir d'affaire. Oh bien sûr, il pourrait toujours tenter de grimper aux façades, mais c'était un coup à finir au fond du canal...

C'est donc en se grattant la nuque et avec un petit sourire gêné qu'il s'adressa à son compagnon d'infortune.

Heuuuuuu... Tu pourrais ramener mon bull par ici, s'il te plaît ? J'flotte pas, moi... Et je vole pas non plus...

Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Lun 18 Juil - 3:23



Yagara Festival !







Pendant qu’il s’allume une cigarette, le jeune colosse accepte ma proposition d’échanger une victoire contre un bon repas histoire que tout le monde soit content. Des nouilles sautées ? D’accord, pourquoi pas. C’est donc sur un commun accord que je lui cède la victoire avec un sourire satisfait sur le visage m’imaginant déjà le bon repas à venir. Mon marteau ayant retrouvé sa place dans mon cou, je m’installe confortablement contre une cheminée histoire que Tony redescende le premier et que les spectateurs ne se posent ainsi pas de question sur la légitimité de sa victoire. Je sors de mon sac une canette de soda que j’ouvre négligemment et me positionne face au soleil histoire de bronzer un peu. Pendant quelques secondes, je ferme les yeux. Cependant et contre toute attente, quand je les ouvres à nouveau, je vois que le blond reste haut perché sur le toit à mes côtés sans que je ne comprennent réellement pourquoi. La réponse ne se fait pas attendre… il ne sait pas comment retourner jusqu’à son Yagara. Je le regarde ne sachant que faire et je ne peux m’empêcher d’éclater de rire.

« Je ne vole pas vraiment en fait mais bon. Bref, attention à la chute. »

Je ne lui laisse même pas le temps de se questionner sur mes mots que je lui donne un petit coup de pied dans le dos juste histoire de le déséquilibrer et le faire tomber à l’eau du côté ou se situe son Yagara. Bien entendu, l’animal est bien plus loin et Tony se retrouve donc en chute libre en direction de l’eau qu’il redoute tant à l’instar de tous les utilisateurs de fruits du démon. Inévitablement, il finit à l’eau… Tout du moins c’est le plus probable, je ne vérifie pas parce que ça ne change pas grand chose en réalité. Tranquillement alors même qu’il est probablement en train de se noyer, je redescends de mon toit grâce à une technique bien à moi autrement plus originale que le pas de lune. Je lance un fil en direction du mur au quel les Yagaras son attaché et marche dessus dans un équilibre parfait pour arriver jusqu’à eux.

Je détache celui du jeune garçon pare-balle pour ‘’voler’’ jusqu’à l’endroit ou j’ai poussé Tony tout en emmenant la monture avec moi en laissant la mienne derrière encore quelques minutes. Je regarde à la surface de l’eau en quête d’éventuellement bulles ou alors sur le mur au quel il serait accroché comme un lézard ou n’importe ou ailleurs en réalité. Une fois que je l’aurais trouvé, je plongerai le recherché avec mes fils histoire de pas trop me mouiller ou je lui donnerai simplement son animal, on verra bien.

Bon bon bon… Alors, ou est il ?



J’ai faim.




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Jeu 21 Juil - 17:40

Water Seven, en folie !Course à la mort
Yagara Festival



Tony, dans son malaise, ne se doutait de rien, entièrement occupé qu'il était à remettre son sort entre les mains du roux. Son comparse, cet homme prodigieusement fort à qui il avait pris le parti d'accorder un semblant de confiance, lui lança une explication fumeuse sur sa capacité à marcher dans les airs...

Avant de lui dire de faire attention à la chute.

Le grand blond rouvrit des yeux ronds de surprise.

De quoi ?

L'action se passa si vite que le forgeron n'eut même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait. Il sentit une pression sur le bas de son dos. Il sentit ses pieds quitter le sol. Et avant même que son cerveau n'ait analysée la situation, il se trouvait dans le vide, stupéfait. Ce fut son oreille interne qui sonna l'alerte : Il tombait. D'un coup, ce n'était plus la surprise qui régnait en lui, mais bien la peur... et la colère de s'être encore une fois fait posséder comme un débutant. Son premier réflexe fut un cri du cœur, une réaction physique tandis que la sensation glacée de l'ironie lui chatouillait les organes, hurlant en disparaissant vers les abysses.

AH L'BATÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂÂRD ….

Le coup avait été si rapide... Infiniment plus que le temps de réaction du géant, pourtant largement entraîné au combat. Nul doute possible, ce rouquin maléfique lui était formidablement supérieur. Mais pourquoi l'avait-il trahi ainsi ? Les deux concurrents ne venaient-ils pas de signer une trêve ? Sa parole n'avait-elle donc aucune valeur ?

Autant de question sans réponses qui fusèrent simultanément dans l'esprit aux abois du mastodonte qui filait à toute vitesse en direction de l'étendue liquide qui menaçait de l'engloutir corps et âme. Enfin, « simultanément », et pas « l'une après l'autre ». Parce qu'il n'y avait pas le temps, tout bêtement. Dans son cerveau, cela donna donc un truc du genre : « Maipournaientsignérolahirêvunesileur ? »

Mais observons la scène au ralenti :

Ce fut donc au milieu de cette cacophonie mentale noyée dans un cocktail à base d'adrénaline que Tony déploya le dernier artifice qui pouvait potentiellement le sauver d'une mort certaine : sa ceinture ! Dans un geste aussi désespéré que fulgurant, il s'en saisit, et projeta la boucle en direction d'un des mur du défilé, pour qu'elle fasse office de grappin (ou plutôt, de ligne de vie). Il eut un sursaut d'espoir lorsqu'il la vit s'enrouler autour de la pierre. Cela aurait put marcher...

Mais malheureusement, des murs, il ne restait que de vagues débris, trop bas pour que les deux mètres de coton tressé ne l'empêchent de boire la tasse. Lorsqu'il s'en rendit compte, il n'était plus qu'à un petit mètre de la surface de l'eau. Vous savez, cette douce étreinte qui vous saisit lorsque vous comprenez tout à coup que vous êtes dans une merde noire, une demie seconde avant que la catastrophe ne se produise ? Eh bien voilà à peu près ce qui saisit Tony à ce moment là. Ses poumons, plus sous l'effet de la peur que par réel instinct de survie, se bloquèrent instantanément devant cette soudaine évidence : C'était un fail monumental. Il n'eut que le temps de battre des bras dans une vaine tentative d'inverser les lois de la gravité.

And that was at this moment that Tony knew... He fucked up !

Plouf !!!

Il senti instantanément ses forces l'abandonner. Il se retint autant qu'il put, quelques instants tout au plus, mais il ne put retenir l'air dans ses poumons, qui s'éleva en une traînée de bulle vers la surface brillante. La seule chose qui l'empêcha de disparaître définitivement, c'est qu'en se débattant, il avait entortillée sa ceinture, sa seule ancre, autour de son poignet massif. Il pendait donc misérablement dans l'eau comme un poisson mort au bout d'une ligne. La malédiction des fruit du démon était vraiment quelque chose de traître et dangereux, surtout dans ce monde recouvert à 96% d'océans.

La vie le quittait peu à peu, tandis qu'il voyait la sienne défiler devant ses yeux révulsés. Si personne ne le tirait de là, il mourrait bientôt.

Foutu rouquin !

Revenir en haut Aller en bas
Logan V. Seyfried
ColonelColonel

avatar
Messages : 317
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
41/250  (41/250)
Berrys: 1.929.436.000 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Sam 23 Juil - 2:51



Yagara Festival !







C’est en regardant à la surface de l’eau que je peux voir quelques bulles remonter à la surface. Ah, le grand gaillard est donc la. Sans perdre de temps pour éviter de lui laisser trop boire la tasse, oui j’ai pas spécialement envie qu’il se noie il a l’air plutôt sympathique, je plonge ma main à l’endroit ciblé. En effet, par un heureux hasard, il a réussi à se prendre la mains dans une corde venant de je ne sais ou m’évitant ainsi de devoir me mouiller pour aller le rechercher. D’un coup sec, je tente de le remonter à la surface… c’est qu’il est vachement lourd le bougre. Je dois m’y atteler une seconde fois pour réussir à la sortir de l’eau et l’accrocher vaguement à son Yagara pour qu’il puisse s’installer dessus par lui même comme il se doit. Une fois en place et après être allé cherché mon propre Yagara, je me tourne dans sa direction.

« Alors ? Elle est bonne ? Allons, ne fais pas cette tête, c’était distrayant non ? »

Avec un petit clin d’oeil rapide et un sourire en coin. Je le laisse prendre les devant alors que la ligne d’arrivée se profil sous nos yeux à moins d’une centaine de mètres. J’ai bien fait de m’inscrire, cette année, bien que le niveau reste relativement bas, je me suis bien amusé… en plus je vais manger à l’oeil. Enfin, à condition que je lui cède la place, ce que je fais donc avec un grand sourire au visage me retroussant déjà les babines. D’ailleurs, un grondement sonore s’élève de mon ventre signifiant ainsi qu’il est plus que l’heure de manger. Une nouvelle fois, de ma voix joviale et taquine, je m’adresse à Tony.

« Allez, j’ai faim moi ! »

Je n’ai aucune idée de l’état d’avancement des autre participants… ni même de leur état de santé. Peut être qu’en réalité nous sommes les deux derniers en liste ? Ca m’arrangerai bien en fait, comme ça la remise des prix et la cérémonie de fin de course sera plus rapide. Je n’ai même pas regardé la liste des prix de cette année… pour peux qu’il y en aie. L’an dernier c’était simplement un course vers la gloire apparemment et un bon de 10% dans la taverne du coin. En gros, rien de bien intéressant. Du coup finir deuxième avec un arrangement est au final bien plus rentable… mouhahahahahaha !




Revenir en haut Aller en bas
Tony Stronghold
L'Enclume Ardente
avatar
Messages : 129
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi / L'équipage du Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
26/75  (26/75)
Expériences:
143/200  (143/200)
Berrys: 9.927.500 B

MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   Sam 20 Aoû - 15:39

Qui perd gagneLa ligne d'arrivée
Yagara Festival



Après les ténèbres, la lumière.

Tony reprit conscience brutalement, crachotant des trombes d'eau, toussant à qui mieux mieux après sa quasi noyade. Les yeux exorbités, avachi comme un sac de linge sale sur son Yagara qui riait, son premier réflexe fut de hurler après le responsable de sa chute.

MAIS QU'EST CE QUI T'A PRIS, BORDEL ?!?!

Le rouquin, diabolique s'en tamponnait la nouille avec une pelle. Il se foutait même carrément de sa gueule. Tony, incrédule, en resta comme deux ronds de flan. Il n'eut que la force de se dire à demi-mots.

Il est complètement jeté, ce mec...

Il se remit en selle difficilement, retrouvant peu à peu les forces que l'eau lui avait volé. Comme convenu, le grand blond prit la tête, le Judas roux sur ses talons, complètement blasé par cette aventure aussi improbable que formatrice. Son tortionnaire / allié (rayer la mention inutile) se plaignit de la faim. Heureusement, la fin approchait. C'est après un long soupir qu'il lui répondit, sans se retourner.

C'est bon, tu l'auras ton repas. Je n'ai qu'une parole... Et je frappe pas dans l'dos, moi !

L'Enclume Ardente, pris à la gorge par la puissance phénoménale du rouquin, ne pouvait dire tout ce qu'il avait sur le cœur, pas sans risquer de faire sortir le monstre de ses gonds. On en a gros ! Mais qu'importe : l'arrivée était déjà en vue. En effet, quelques canaux plus loin, le duo déboucha sur le bassin où les attendaient une foule en délire, toujours haranguée par le présentateur qui louait la prestation des deux concurrents. Tony franchit la ligne en premier, sans se presser.

Après une étreinte amicale avec sa monture pour la remercier de l'avoir porté à travers tout ce bordel, le forgeron vint rejoindre l'organisateur qui venait de décerner le lot de consolation au deuxième : Une magnifique médaille en chocolat, et un bon de réduction de 10% dans une boutique de tutus. À son tour, il reçut les félicitations du comité, une médaille plaquée or qu'il reconnut immédiatement comme une contrefaçon, et les ovations de la foule. Il dut choisir son cadeau parmi une sélection de lots : Une vieille gourde avec du vin pourri, une épée cassée, un couteau, un bouclier merdique, 200 Berrys et une clé avec une étiquette ouvrant la fameuse boîte mystère. D'un naturel joueur, il opta pour la clé, et on lui porta le coffre. Celui ci contenait un ticket offrant un repas pour deux personnes dans un restaurant de son choix en ville.

Oh, c'est beau l'ironie.

Faisant son possible pour garder un sourire peut-être un peu trop crispé, il serra la main du présentateur, fit un dernier signe victorieux à la foule, puis s'éclipsa avec la ferme intention d'aller se coucher en espérant ne jamais avoir vécue cette journée. Il aurait mieux fait de rester au lit ! Las, le rouquemoute l'attendait déjà au détour d'une ruelle.

Compromis, chose due... Heu non... Oh puis zut ! Allez suis moi, on va becter.

Puis il prit le chemin des quais.

La course à la mort était enfin terminée.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Yagara Festival (FB - PV Tony)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Yagara Festival (FB - PV Tony)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Festival de films de Jacmel a portee internationale
» FESTIVAL du jeu a istres
» Festival des Harmonies
» [Projet] Festival Vespéraeen
» [Archive 2009] 10-11-12/04 Festival Trolls et Légendes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 3 :: Water Seven-