Partagez | 
 

 [Conquête] War of change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 285
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 20 Aoû - 15:46











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron sort de l'orée de la forêt et veut se renseigner sur qui attaque, cependant il parle un peu trop et oublie sa question initiale. Les missiles s'entrechoquent alors et explosent donc Aaron attends une bonne minute avant de retrouver le calme où il attends une réponse.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Même si la situation se calmait par rapport au vacarme précédant le champ de bataille était encore bien remarquable. Et que pouvais-je faire ici ? J'avais fui l'horreur, celle de voir les miens mourir. Rien que d'en parler, une vague de frisson parcoure mon échine. Je ne sais pas qui elle est mais je la chercherai, je la trouverai et je la tuerai. Autant s'informer maintenant, même si c'est encore le bordel je dois savoir qui est cette femme. Alors je sors de l'orée de la forêt et m'avance vers le port rempli de soldat de la marine. Cherchant à m'innocenter tout de suite, je lève légèrement mon bras gauche, libre. Le droit tient ma canne à pêche et je ne suis pas sûr que ça leur fasse peur.

Cherchant à parler à n'importe qui qui serait en mesure de m'éclairer sur la situation je demande alors un peu au hasard à tout le monde :

- " Ahem, excusez-moi mais je pourrais savoir qui attaque l'île ? Non parce que c'est pas qu'on est concerné mais un peu quand même. Et comme on a aucune aide de la marine même si on y est habitué on aimerait bien connaître le nom des raclures qui viennent détruire notre village et tuer nos frères et sœur. Car ça va bien cinq minutes mais nous on a rien demandé et on se fait attaquer par une gamine de 12 ans qui soulève des troncs d'arbre. Moi à 12 ans je comptais encore sur mes doigts hein donc je trouve ça abusé. Bref, je disais quoi moi ?.. " finis-je par dire en me grattant la tête de l'index gauche.

Je regardais d’ailleurs autour de moi et observais que les marines n'étaient pas vraiment concentrés sur ce que je disais, ils semblaient observer quelque chose dans le ciel. Et avant que je ne puisse voir de quoi il s'agissait une violente explosion vient siffler mes tympans. Et, quelques secondes après une bourrasque de vent arrivait vers le port. Mais bordel de merde, je n'avais jamais vu ça. Ma vue était intacte et en l'air retombaient des débris de ferraille. Des missiles ? Mais qui utiliserait des missiles ? On se fait attaquer par des gens d'une autre planète ou quoi ? Remarque, ça justifierait la gamine qui peut soulever des troncs d'arbres. Après un certain temps la situation était de nouveau plutôt calme, alors j'attendais une réponse.
♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ;
© Never-Utopia par Pastomaniac



Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 16:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 24 Aoû - 16:23



Destruction totale
Cette soirée était pleine de rebondissements en tout genre. Chaque gestes avaient des répercutions en tout genre. Alors que je m’apprêtais donc à tuer ce haut gradé, quelque chose d’improbable se passa. Sortit de nul part - bien trop focalisé sur Ericken pour ressentir la présence de qui que ce soit d’autre approcher - voilà qu’une personne m’interrompait dans mon acte. Encore ? Encore quelqu’un va m’empêcher de réaliser mes sombres desseins ? Encore un ou une emmerdeuse va me mettre des bâtons dans les roues et me voler une victoire éclatante ? Cet air de “ déjà-vu “ me laissait immédiatement un goût amer en bouche que je voulu recracher aussitôt et cela se traduisait par un cracha sur le sol alors que les paroles fusaient. La gourmandise hein ? Des ennemis supplémentaires ? Pensait-elle que je me souciais du nombre d’ennemis que je compte ? Non... Les ennemis ne sont qu’une chose, des obstacles à balayer. Ce qui se compte fièrement, ce sont ses pions, ses alliés, et ses camarades. Les adversaires ne sont qu’une donnée à prendre en compte sans se focaliser entièrement là dessus, sans quoi on perd espoir et sans cela, les rêves deviennent inaccessibles. Or, ce que je prône le plus au monde, c’est que justement tout devient possible quand on le désire et qu’on s’en donne les moyens.

Je me contente donc d’un simple grognement quand elle ose me faire la morale. Charaioka ? Rancunière ? Et alors ? C’est ça que je voulais, qu’elle ait toute son attention sur moi, qu’elle me considère comme une menace non négligeable. Que ces autres pseudos rivaux ne soient que des moucherons comparé à moi. Les Lundren ou autres “ vilains “ ne sont rien face à moi, car moi, j’agis dans l’ombre ET au grand jour. Je secoue les cages de ce monde dans le but de prouver qu’être craint, ce n’est pas qu’une histoire de rester dans un fauteuil et déléguer ses ordres. Non, un leader, un roi qui se fait craindre, une menace réelle et sans précédent, c’est avant tout une personne qui se salit les mains sans hésiter.

Elle continue son baratin, tentant de me convaincre que tuer cet homme ne ferait que m’apporter du mal. Sa vision était logique et justement, elle énonçait clairement ce que je voulais. Cependant, elle ajoutait aussi des détails importants. Ainsi donc, je me mis à réfléchir un court instant. Tuer cet Ericken serait mal pour le profit d’autrui ? Soit. Considérant son opinion - bien que je m’en fichais en majeure partie - je me saisis d’une nouvelle lame pour alors ouvrir l’habit du contre-amiral. Dévoilant son torse qui prouvait d’un entraînement intensif et non négligeable, je me permis donc de laisser courir la lame sur sa peau. S’enfonçant sans que ce soit mortel, je me laissais aller à du dessin. Tout le monde connait la sculpture sur fruits et légumes, mais moi, je m’improvisais sculpteur sur corps humain. Sur son torse allait désormais trôner le signe des S.G afin de lui rappeler une défaite. À défaut de le tuer, j’allais détruire sa fierté en le laissant en vie, mais humilié à un tel point que jamais il ne pourra combattre sans avoir la peur de perdre au ventre, surtout face à moi. Ou peut-être que cette marque allait faire l’effet contraire, mais là c’est une autre histoire. Je me permis aussi une marque en dessous d’un oeil, afin que quoi qu’il arrive, il ait une marque visible pour signaler qu’il n’est qu’une des personnes qui a subit mon courroux.
Suite à cela, je le relâchais, jugeant cette personne comme “ exécuté “. Ma mission était accomplit. Regardant le ciel, je vis donc le dirigeable foncer vers le Q.G - avant que la contre attaque du gouvernement ait lieu - et je pris donc mon den-den mushi, afin de faire un appel général aux marines. Ils étaient attaqués, ils le savaient, mais désormais, il était temps d’annoncer le dénouement de la bataille et pour ma part, de fuir. Bien que cela avait déjà été annoncé à mes compagnons un peu plus tôt. Restais à officialiser mon acte et m’en aller avec panache.

“ Marines de Nighty Town et toutes horizons, ouvre bien vos oreilles. Cette bataille n’est que le prologue d’une longue symphonie qui va raisonner dans le monde entier. La guerre ne fait que commencer et je vous l’annonce : moi, Ren Tao et mes compagnons, les Shadow Ghost, à savoir Rei Mitsuyori, Fudo, Ayabusa Mikono, Mélina, Krake, Shiin, Yao Ming et toutes les personnes que je ne citerais pas par manque de temps... Nous ne nous arrêteront pas là.
Nous partons en laissant des corps inanimés, des zones détruites. L’île entière n’est pas tombée, mais ne pensez pas que ceci est une victoire, à moins que savoir votre précieux Contre-Amiral seul à mes pieds soit une victoire pour vous ? Cette soirée n’était qu’un avant goût des prochaines fois. Craignez nous, ne nous prenez pas à la légère, où la prochaine fois sera plus violente. Vous ne nous verrez jamais venir, surveillez nous bien, car même quand vous croirez avoir compris, on aura toujours au moins un coup, trois coup ou sept coup d'avance sur vous. Et quand vous croirez nous rattraper, on sera plus devant mais derrière vous. Et quoi qu'il arrive vous serez toujours exactement où je veux vous placer. Approchez, n'hésitez pas. Allez y approchez vous bien, car le plus près vous serez et le moins vous en verrez. “


Le discours avait presque l’air de celui d’un magicien et pourtant, il n’était pas là pour faire de l’intox... Il s’agissait là d’une réelle menace, un appel à l’attention qui m’était dû. Qu’ils oublient les petits joueurs, désormais, je me proclamais comme nouvelle calamité de la nouvelle génération. Et quand bien même cette menace était adressée à la marine principalement, j’espérais que la bretteuse transmette ce message à ses supérieurs. La pub était enfin terminée, le message plus important viendrait plus tard, quand les journaux parleront de cette bataille aux conséquences dramatiques principalement pour l’île et non moi.

Me retirant donc sans tarder, laissant là mon pseudo compagnon de ce soir, ce n’est qu’une fois au abords de la forêt, prêt à rejoindre la barque que ma nouvelle recrue avait du préparer que je vins à refaire un appel de masse.

“ Oh... Un dernier détail. Inutile de nous courir après, en revanche, si vous voulez passer votre frustration sur quelqu’un... Sachez qu’un géant de pierre et sans doute sa clic se trouvent sur l’île... Bonne chasse. “

Je narguais la marine, mais aussi et surtout vendais mon pseudo compagnon. Son intervention contre Ericken avait été utile certes, mais il avait été avant tout un gêneur, et s’il y a bien un truc à retenir, c’est qu’en aucun cas on ne m’interrompt dans mes conquêtes. Restais à savoir si les marines allaient vouloir me courser dès maintenant, ou au contraire profiter de mon informations pour peut être obtenir un lot de consolation.

Pour ma part, je m’apprêtais à me retirer, faisant attention à ce que rien ne me surprenne de trop.


Résumé de la situation:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Dim 4 Sep - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2668
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
163/350  (163/350)
Berrys: 341.204.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 28 Aoû - 14:20


Retraite!



Seta Panto

Seta demeura immobile tandis que les apparitions et les événements s'enchainaient devant lui, son haki lui permettant de s'assurer qu'il n'était pas en danger directement pour l'instant. Tandis que Big Jack en personne faisait alors son apparition, calmant momentanément la poussée d'adrénaline de l'individu qui semblait vouloir sa peau, il se permit même d'attraper une caisse afin de s'asseoir dessus, croisant ses jambes dans un signe de relaxation. S'étirant les bras en arrière tandis que tous les regards convergeaient vers lui il laissa finalement échapper un léger soupir avant de lancer d'une voix agacée :

C'est bien la peine que je protège vos sous-fifres et retienne les agresseurs si vous venez tout casser! Heureusement ils ne sortiront pas de ce hangar si facilement, un ami va les retenir, mais il n'attendra pas éternellement.

Seta avait repéré la voix de son compère parvenir à l'entrée de l'entrepôt, ce n'était pas trop tôt, cependant il fallait espérait qu'au moins un des membres du duo arrivé récemment irait l'aider, seul il ne pourrait les retenir longtemps. Néanmoins cela ne restait qu'un détail, le véritable objectif de Dead-End aujourd'hui était atteins, et même dépassé puisque la Triade elle-même s'était déplacée. Désormais il fallait s'assurer de les intéresser à ce qu'ils avaient à leur offrir, bien sûr rien ne serait probablement décidé aujourd'hui mais il valait mieux ne pas y aller avec le plat de la lame :

Dans tous les cas c'est parfait que vous soyez là, mes patrons aimeraient faire une proposition à votre organisation.

Fouillant alors dans l'intérieur de ses vêtements le Mime en sortit alors un Den Den, le même qu'il avait utilisé un peu plus tôt, celui qui ne pouvait appeler qu'une seul personne, son chef! Le déposant sur la caisse tandis qu'il se relevait il réajusta ses habits avant qu'un grand sourire ne reprenne place sur son visage :

Maintenant on fait quoi?!



Tsuyo Kazu

Le Semi-Géant observa les deux hommes qui venaient de passer par la porte sortant de l'entrepôt sans rien dire, son corps immense faisant office de barrage si ceux-ci voulaient continuer à avancer. Il aurait certainement pu les attaquer et les mettre rapidement hors d'état de nuire mais agir sans réfléchir n'était pas dans ses habitudes. Contrairement à ce que pouvait faire croire son apparence Tsuyo était plutôt du genre force tranquille que grand bourrin, pour autant il ne valait mieux pas le sortir de sa tranquillité! Avant même que d'autres hommes ne franchissent la porte Omicron lança alors à l'attention des nouveaux arrivants :

Ici ne passent que ceux qui ont l'approbation de Dieu(D-E)! Attendons ensemble votre approbation!

Cette phrase prononcée du haut de ses années d'expériences pouvait paraître un peu trop solennelle pour la situation actuelle mais le problème demeurerait le même pour ceux qui lui faisaient face, tant qu'Omega n'aurait pas confirmé qu'ils pouvaient partir ils ne passeraient pas. A moins bien sûr qu'il ne tente de vaincre la masse qui leur faisait face, d'autres avaient essayés avant eux!



Kabayochi.M.Kiru

Kiru avait été ralenti par l'intervention du Cy-Wolf et le projectile du chef des Shadow Ghost l'empêchait de contourner celui-ci, ainsi il n'avait pu empêcher le hors-la-loi de tuer Ericken. Heureusement une nouvelle arrivante pu le faire pour lui, lui évitant ainsi une déception quand à la mission du jour, tuer cet homme n'aurait rien apporté de bon à cette mer. Néanmoins le Golem comprit rapidement que son objectif initial de capturer le chef des troupes de Nighty Town était remis en question par l'inconnue. Pour autant il ne pouvait décemment pas entamer un nouveau combat contre une nouvelle entité alors que les renforts marines pouvaient surgir d'un instant à l'autre, surtout que la femme eut alors des mots pour le moins intrigants. Il était vrai que si la femme ne faisait pas partie de la marine et avait pourtant été capable de stopper le Tao dans son entreprise de meurtre il n'y avait qu'un seul autre groupe auquel elle pouvait appartenir, et Kiru ne souhaitait clairement pas les affronter, bien au contraire. Frappant d'un coup sec le crâne du Cy-Wolf déjà au sol afin de le réduire en bouillie il n'attendit pas que l'initiateur du chaos du jour ait terminé son discours et entreprit aussitôt de quitter les lieux. Si la Triade avait pris en charge la protection d'Ericken il n'avait plus rien à faire ici, leur intervention était en soit un échec pour le moment mais il faudrait attendre la fin de celle-ci pour étudier réellement les aboutissants de leur tentative. Tous savaient qu'ils avaient un temps réduit pour agir et tous devaient d'ores et déjà avoir commencés à converger vers le point d'extraction, à moins qu'il n'y soient déjà arrivés. Sans se retourner mais en conservant son haki à l'affut du moindre intrus il quitta donc rapidement Eleme, pénétrant dans la forêt en courant vers Teresse. Iil fallait espérer que tout se passe comme prévu, sa dernière fuite de l'île n'avait pas vraiment été un modèle de réussite.


Ningen Takai

Les tirs s'enchainaient sans cesse désormais, obligeant le combattant à se retrancher dans un recoin afin de ne pas être touché, son haki le prévenant alors de l'arrivée de nouveaux renforts. Ce n'était pas une bonne nouvelle, il était acculé et ne s'en sortirait pas en un morceau s'il demeurait ici, les gradés sur le point d'augmenter autour de lui s'il trainait trop. Néanmoins dans un sens il n'avait pas besoin de les affronter, cela aurait été une perte de temps inutile, il devait simplement utiliser un domaine dans lequel il excellait pour s'enfuir, l'esquive! Entendant alors le clic caractéristique d'une arme vide de munitions il profita de la disparition de l'un des cracheurs de feu pour sortir de sa cachette, misant sur le fait que les collègues du marine à sec le seraient bientôt également. Evitant les premières balles grace à son Kami-e il grimaça en sentant l'une d'entre elles le froler en lui enlevant un bout de peau. Il y en avait trop pour toutes les esquiver complètement, néanmoins il savait qu'il ne devrait en esquiver que les premiers mètres, les soldats arrêtant de tirer dès lors qu'il parviendrait au niveau de leurs supérieures. Et cela fut le cas rapidement, une dernière balle vint se loger dans son bras droit, l'obligeant à serrer les dents tandis qu'il parvenait à quelques mètres de la gradé qui l'avait surpris un peu plus tôt, se retrouvant face à elle et mimant une seconde de vouloir l'attaquer. Néanmoins il n'en fit rien, cela l'aurait obligé à abandonner sa technique d'esquive, au dernier moment ses jambes le propulsèrent sur le côté afin de tenter de s'écarter de son vis-à-vis. Il comptait sur ses appuis et l'effet de surprise pour passer ce premier obstacle, mais même s'il y parvenait un second allait se dresser sur sa route, et nul doute qu'il serait difficile de parvenir à réussir deux fois la même technique.


Mizu Sakana

Les sens de l'homme poisson l'avertirent que les renforts marines n'allaient plus tarder à arriver, forçant ses alliés sur l'île à battre en retraite. Certainement comme son compère aurait-il pu foncer à la rencontre de ceux-ci pour tenter de les ralentir néanmoins ses ordres étaient clair à ce sujet. Dès lors que les renforts arriveraient il devrait se rendre au point d'extraction pour couvrir leur fuite! Sans attendre une seconde de plus il lacha une dernière grimace en appuyant sur sa blessure avant de se projeter dans l'eau en direction de sa nouvelle destination, loin du port d'Eleme.



Résumé:
 

_________________


Dernière édition par Kabayochi.M.Kiru le Lun 12 Sep - 0:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 75

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 30 Aoû - 21:02




Quing Betelgeuse.

La chose allait manifestement être vite réglée : si Ren Tao ne semblait pas décidé à relâcher Ericken de si tôt, il semblait accepter de le laisser en vie. Quant au reste, Betelgeuse n'en avait que faire : qu'il lui grave des dizaines de cicatrices si cela lui chantait, tant qu'il vivait... En vérité, le fait de stigmatiser le contre-amiral risquait d'avoir davantage l'effet d'un pétard mouillé plutôt que celui d'une véritable provocation. Les médecins et ingénieurs du Gouvernement Mondial auraient vite fait de gommer ces plaies, mécaniquement s'il le fallait, à condition que le gérant de la mer le leur demande. Dans le cas contraire, et bien, peut-être effectivement que le maudit allait faire une fixette sur la bande des Shadow Ghosts... Si tel était le cas, la Triade en était encore et toujours gagnante. En effet, il allait probablement pousser ses supérieurs à s'en prendre à cette bande spécifiquement plutôt qu'à l'entièreté de la criminalité de West Blue et d'ailleurs... Bref : tout en gardant un œil sur le rouquin, surveillant bien le moindre de ses déplacements et prête à lui couper la main s'il glissait de trop, la jeune femme jetait de temps à autres un regard en coin à l'autre primé présent sur place, qu'elle reconnut vaguement sans trop de peine. Une autre forte tête, légèrement plus renommée à cause de ses problèmes avec la Révolution qu'il avait servi autrefois, mais dont elle ne savait pas grand chose de plus. La demoiselle se fichait pas mal des moucherons qu'on ne lui ordonnait pas d'écraser. En l'occurrence, celui-ci ne s'était pas vu interdire l'existence par ses patrons, donc elle n'avait aucune raison de chercher à se renseigner à son sujet... Mais fut contrainte bien malgré elle à s'y intéresser d'un peu plus près, juste après que Tao ait terminé son petit speech destiné aux marines du Quartier Général de Nighty Town.

En effet, d'un coup d'un seul, l'ancien révolutionnaire prit la décision a priori salvatrice et précautionneuse de s'acharner un peu plus encore sur le cyborg inconscient à ses pieds, sans se rendre compte une seule seconde de l'étourderie qu'il venait tout juste de commettre. Betelgeuse, quant à elle, ne s'y était pas trompée : elle était bien assez renseignée pour savoir que les projets de la Section Scientifique était tous, sans la moindre exception, des dangers sur pattes... Truffés notamment d'explosifs en tout genre, pour empêcher leur dissection ou tout simplement leur étude de la part de potentiels rivaux. De nombreux chercheurs de la Triade ou de leurs alliés s'en étaient notamment mordus les doigts... Et elle entendait bien ne pas suivre leur exemple. Avec une vitesse effarante, que ni Ren ni Kiru ne pourraient suivre des yeux, la jeune femme se projeta droit en direction d'Ericken qu'elle attrapa au passage avant de disparaître de plus bel, définitivement pour cette fois. Elle s'était en vérité écartée très brutalement de la position du désormais défunt Hochet, en emportant au passage son précieux colis. Car effectivement, le talon de Kiru avait tout juste commencé à percuter le crâne du Cy-Wolf pour le réduire en bouilli qu'une gigantesque explosion eut lieu, mélange dérangeant de flammes, de souffle et de métaux projetés par la force de la détonation. Si l'assassin rouge allait peut-être pouvoir tirer profit de la distance qui le séparait du révolutionnaire pour se mettre au moins partiellement à l'abri, le Kabayochi semblait quant à lui relativement mal parti... En subissant une telle déflagration de plein fouet, il risquait fort d'y laisser plus qu'une ou deux mèches de cheveux.

A quelques ruelles de là, donc, Betelgeuse cessa sa course une fois de plus tout en tendant calmement l'oreille, pour vérifier que personne n'était dans les parages. Elle jouissait d'une position relativement avantageuse, compte tenu de l'agitation qui continuait à subsister au Quartier Général et au port : peu de marines arpentaient encore les rues, et les derniers qui s'y attardaient évacuaient les zones susceptibles d'être endommagées par le conflit. Calme et placide, la demoiselle replaça le contre-amiral en position assise contre un mur non loin et sortit un Den Den Mushi de son chapeau, lequel était bien évidemment accompagné de son homologue blanc : personne n'espionnait les transmissions de la Triade. Elle composa un numéro quasiment mécaniquement et prit la parole une fois que le combiné à l'opposé fut décroché, apportant quelques sobres informations à son interlocuteur qui se contenta par la suite de raccrocher sans plus de cérémonies :

-Mission B menée avec succès. Fin du conflit sous contrôle.

Par la suite, la criminelle leva les yeux au ciel avec un soupir à demi-exaspéré en songeant à ses deux collègues d'infortune, Agaka et Staz. Ces deux babouins étaient du genre à faire du zèle et elle espérait qu'ils respecteraient leur part du marché... Enfin, de toute manière, il n'y avait pas grand risque pour la mission qu'ils avaient à entreprendre. Ils pouvaient bien tuer tous les belligérants présents sur Nighty Town à l'exception d'Ericken si cela leur chantait : il n'y avait là qu'un lot de cafards, tellement soucieux de leur amour-propre qu'ils avaient tendance à se prendre pour des lions.



Petit poste pour commencer, mais pas moins important.
Ren fait ce qu'il veut avec Ericken, parle aux marines puis... Kiru fait une grosse bêtise !
Votre narration est coupée à ce moment-là : le Cy-Wolf explose d'un coup d'un seul, et fait quelque chose d'assez imposant tout de même...
C'est purement automodéré compte tenu de vos lvls, de vos capacités, de votre résistance physique, de votre fatigue accumulée, etc, mais j'estime que Ren peut être légèrement blessé et Kiru un peu plus, tout de même. Je le laisse à votre discrétion !
Si vos personnages ont le sang froid de remarquer la disparition subite de Betelgeuse, vous comprenez qu'il n'y a aucune malédiction dans son déplacement : c'est un mouvement simple, qu'elle a réalisé d'elle-même, sans trucage (votre observation peut vous le souffler). Par contre, vos yeux, nada, niet, que pouic. Avec ça, vous pouvez estimer qu'elle est facilement lvl 45+ !

Ah et au passage, l'observation ne sert à rien contre l'explosion puisque bah... Hochet n'est pas conscient et que tout est mécanisé ^^
La prochaine fois, vous laisserez les PNJs vivants, bande de nazes ! è_é
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 31 Aoû - 16:40



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Aaron Guts; Maitre-Jeu
...
Encore un nouvel adversaire ! Yao montre une nouvelle partie de ses pouvoirs ! la force de l'Ogre contre la puissance du Semi-géant !



Hyakki Yokou Gang - Yao Ming; Aliyah Nesferati (24); Mark (15); Billy (6)

Après avoir taper un bon coup pour secouer la cage, il était temps pour la fine équipe de fuir les lieux. Ren avait terminé son travail à Eleme, Yao avait malheureusement échoué avec sa team mais rester pour accomplir son but était dorénavant plus proche de l'acte suicidaire que de la bravoure. En temps que leader du gang, il se devait d'être raisonnable et prendre la poudre d'escampette était sans doute la meilleur solution envisageable.
En même temps, il y avait trop de hic pour que tout puisse ce déroulé comme prévu. Tout premièrement ce fameux émissaire de Dead-End qui était beaucoup plus puissant que le Hyakki Yokou Gang, enfin ces deux derniers hommes qui venait d'éclater d'un coup d'un seul le dernier lieutenant de BigJack...

C'était donc dans cette optique que le quator ce dirigeait à toute vitesse vers la sortie la plus proche. Les fumigènes et l'installation d'Aliyah permettrait de gagner quelque secondes de plus sur leurs poursuivants, s'il y en avait. Mais comme depuis le début rien ne c'était passé comme prévu, pourquoi l'équipe allait-il fuir sans aucun problème ? C'était juste trop beau pour être vrai !

Au dernier moment, ce fut une géante masse de muscle qui bloqua la sortie de l'entrepôt. Arrivé tout droit de nul part, cet homme s'opposait fortement à la fuite des attaquants. Freinant leur course, Yao était en tête de ligne et Aliyah fermait le peloton. L'Arlequin dévisageait alors ce nouvel invité surprise, lâchant quelques gémissements de frustration ...

- Bordel, ils commencent vraiment à être trop nombreux grr ...


A part lui, personne n'avait parler. Cet homme qui leur faisait face avait cependant démis que le gang ne pouvait avoir l'autorisation de passer que sous approbation de Dieu ... De Dieu .. ? Yao ne comprenait pas tout, ne savait pas si ce type était du côté d'Oméga, des deux derniers intervenants ou sous les ordres de BigJack, mais il n'avait pas de temps à perdre dans ces conneries la. Sortant son den Den Mushi, Yao tapa rapidement le numéro de son meilleur allié.

- Allo ? Ren ? C'est Yao, ça chauffe ici à Térèsse, on à besoin de renfort.

Raccrochant immédiatement le moyen de communication, Yao se retourna vers ses coéquipiers et leur assigna surement les derniers ordres de la journée.

- Aliyah, couvre mes arrières pour l'instant. Je vais tenter de créer une ouverture, dès que vous pouvez, fuyez ! Vous n'êtes pas de niveaux pour affronter ces gars la !


Dure vérité à avaler. Mais la bande de Yao était bien loin d'être prête quand ils se sont lancés dans le projet d'attaquer les troupes de BigJack. Bien que le meneur de Térèsse soit un vieil homme perdant ses forces, il ne fallait pas sous-estimer la capacité des alliés et des mercenaires qu'il avait sous les mains.
Se retournant vers son adversaire, Yao plaqua ses deux mains l'une contre l'autre, préparant alors secrètement une de ses techniques les plus mystique.

- T'as l'air coriace mon gros, rassure toi je vais pas y aller de main morte avec toi ! Ôh Bouddha, laisse moi dériver de ton chemin, que l'esprit du malin s'enivre de mon âme et que le démon s'enlace de mon corps ! Renaissance de la quatrième voie, j'en appelle aux forces de l'Ogre !


Une fois l'incantation terminée, toujours les mains liées, le corps de Yao changea brutalement de forme. A chaque battement de cœur qui résonnait tel un écho dans la bâtisse, Yao devenait de plus en plus difforme. Au bout de quelques secondes, le voyou était méconnaissable. Son faciesse et son regard avaient totalement changés, comme à chaque fois qu'un esprit prenait renaissance en son corps. Désormais il n'était plus qu'un hôte, désormais il était Oni le Démon Ogre.

Mesurant prêt d'un mètre de plus que l'homme qui bloquait le passage, la taille et la force d'Oni était des plus monstrueuse. Ne prenant plus la peine de s'occuper de ses co-équipiers, l'Ogre fonça tête baissé vers le semi-géant face à lui, comme pour engager un affrontement de force brute. Le bras élancé et armé, c'était un terrible Guan Dao que l'Ogre préparait pour achever sa cible. Entre temps, Aliyah Billy et Mark qui ne semblaient être que des nains comparés aux deux immenses colosses qui allaient combattre profitaient de ce moment d'inattention pour s'échapper et fuir d'ici, comme Yao leur avait dit. Quoi qu'il en coute, même si ce type était peut être un peu plus fort que lui, Yao sous la renaissance du Démon n'allait pas laisser une seconde de répits à ce type. Qui donc allait être le plus coriace, le semi-géant ou le semi-démon ?


To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 75

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 1 Sep - 21:38



Staz et Agaka.
Le pauvre Omega était donc désormais au centre de tous les regards, même si les tensions entre les représentants de la Triade et Big Jack en personne avaient bien failli lui offrir une porte de sortie en or... Les autres gars qui avaient occupé le hangar jusque-là semblaient sur le point de prendre la poudre d'escampette, mais se heurtaient désormais visiblement à un autre adversaire de taille. En bref : tout le monde allait peut-être bien être regroupé pour quelques minutes encore, ce qui allait sans aucun doute n'être ni plus ni moins qu'un précieux atout pour Big Jack et le reste des criminels. Il fallait savoir qui étaient précisément leurs ennemis, pour l'heure, et en tirer les conclusions appropriées... Staz, qui s'était plus ou moins calmé depuis l'intervention de son compère et l'arrivée des gérants de cette partie de l'île, se contentait pour l'heure de se curer le nez d'un air simplet, sans pour autant que quiconque ne cherche à se moquer de lui. Certains inspiraient la méfiance dès le premier coup d'oeil, et force était de reconnaître qu'il en faisant sans aucun doute partie... Agaka, quant à lui, avait rapidement récupéré contenance et s'en retournait désormais auprès du vieillard, comme pour s'entretenir avec lui quant à la marche à suivre pour la suite des opérations. Ledit Omega ne semblait pas vouloir se montrer hostile, contrairement à ce qu'avait laissé sous-entendre l'autre homme avant de se diriger vers la sortie, et il y avait donc fort à parier qu'il n'était pas aussi ennemi qu'on n'avait pu le leur siffler... Mais, d'un autre côté, la défiance était de mise. Une personne saine d'esprit ne faisait jamais de zèle si elle n'était pas sûre d'avoir toutes ses chances, et en l'occurrence, le simple duo envoyé par la Triade pouvait se montrer bien assez redoutable pour rétamer la moitié des combattants de cet océan, toute faction confondue, et sans la moindre pause clope. Choisir ses ennemis, c'était tout un art, et le moindre faux pas conduisait généralement à une mort des plus douloureuses... Enfin, tout au contraire de ce qui avait été laissé présager à son sujet, le type semblait vouloir même ouvrir la discussion, et les mettre directement en relation avec celui qu'il appelait son boss. Cependant, personne n'eut véritablement le temps de lui répondre : tremblante d'une rage apparente, la demoiselle du groupe, Long Claw, reposa délicatement son frère au sol et dégaina sa lame, jetant un regard impitoyable droit en direction du gang de l'Arlequin.

-Ce sont eux, les responsables ?

Si le doigt de Staz cessa de trifouiller durant un instant, il resta sans conteste bien enfoncé, au chaud, dans son orifice nasal. Agaka se contenta de se prostrer dans le silence et l'immobilité la plus totale, priant pour que son collègue ne fasse pas encore montre d'une imbécillité légendaire telle qu'il l'avait parfois démontrée, et assista à la scène suivante, réduit à l'impuissance. Fort heureusement, l'autre envoyé de la Triade sembla traverser d'un éclair de génie, puisque, toujours le doigt dans le nez, il effectua un léger geste positif et tout-à-fait innocent de la tête, qui sembla ravir Long Claw au plus haut point. Celle-ci se projetait effectivement en direction des fuyards, probablement pour les récupérer en plein dos, lorsqu'Agaka et Big Jack prirent tranquillement la direction du mime, dans l'objectif certain d'en savoir un petit peu plus quant à ce qu'il avait à leur offrir. Ce fut le chef de Nighty Town qui, le premier, se fit ouïr à son tour, sans prêter davantage d'attention à sa guerrière personnelle : celle-ci était susceptible de couper en deux tous ceux qui se dressaient sur son chemin, de toute façon...

-Ce n'est pas à toi de poser les questions. Toi, qu'as-tu à nous proposer, si tu es aussi innocent dans cette affaire que tu ne veux nous le faire croire ?

La question était d'une importance cruciale, et la réponse de son interlocuteur allait sans aucun doute conditionner le vieillard pour toute la suite de l'échange. Sans se montrer paranoïaque pour autant, il décida de demeurer à quelques mètres de cet homme à l'apparence aussi étrange, croisant ses bras dans son dos d'un air ferme et droit. Agaka, quant à lui, progressa jusqu'à se retrouver à seulement une poignée de pas de l'autre homme. L'idée ? L'intercepter d'emblée s'il tentait quelque chose d'idiot... La vie de Big Jack, au final, ne l'importait que très peu, mais il ne pouvait pas laisser un hypothétique ennemi s'enfuir après ce qu'il venait d'entendre et de penser à son sujet. Le simple fait de connaître l'existence de la Triade était bien plus problématique que l'on ne pouvait bien le croire : pour la plupart des marines, même hauts gradés, il s'agissait très généralement d'une vaste chimère, d'une invention du bas peuple hors-la-loi pour les tenir à l'écart de certains lieux pullulant de pègres et d'histoires sordides en tout genre... Et il fallait que cela le reste. Contrairement à Konan, les hautes figures de la Triade jouaient totalement dans l'ombre, vendaient, achetaient et trafiquaient sans jamais véritablement décliner leur identité, se fondant dans le commerce noir avec une malice effroyable pour toujours échapper à la justice. Cela faisait d'eux des criminels nettement plus dangereux que leur principal rival, mais cela avait également son lot de désavantages... A titre d'exemple, le marché qui aurait pu être envisagé avec Hadès Tenryon, le célèbre Yonkou, leur avait été raflé par la clique d'Himitsu Shima sans qu'ils ne puissent rien y faire. Enfin, tant qu'ils étaient secrets, ils comptaient bien le rester et cela ne changeait rien à ce dur état de fait : un seul geste suspect, et son crâne éclatait.



Staz est niveau 37. Agaka est niveau 36.


Pas grand chose de ce côté, pour l'instant, mis-à-part le fait que Long Claw fonce dans le dos de Yao !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 3 Sep - 22:56



Vice-amiral Ezra Ronald et Contre-amiral Sorilon.


-T'es vraiment sûr de ton coup, Ronald ?
-Puisque je te l'dis ! C'est un ordre !

Sorilon, déconfit, attrapa les mains de son supérieur au sein des siennes et tenta de reprendre contenance, tout désespéré qu'il était par les tendances suicidaires de son chef direct hiérarchique. Il n'était pas aisé tous les jours de devoir veiller à la sécurité d'insouciants et de débiles, et en la matière, force était d'admettre que la hyène avait toujours frisé des sommets... Et il risquait d'atteindre un nouveau palier avec les combats de Nighty Town. La tâche du contre-amiral, en effet, semblait simpliste mais pouvait s'avérer extrêmement dangereuse à la moindre erreur... Le blondinet étant maudit, et ayant pour ambition de traverser les cieux au-dessus d'une mer, un faux mouvement ou un écart trop brutal risquait de le catapulter droit dans son pire ennemi naturel... Mais Ezra ne semblait pas s'inquiéter pour si peu : tout au contraire, un sourire sadique et quasiment hilare recouvrait ses lèvres, comme un témoin indéniable de sa fierté incontestable. Trouver de bonnes idées pour prendre les ennemis de court, c'était son travail, après tout ! La majorité des mousses et des bas-gradés à leurs côtés s'arrêtèrent toutefois de manœuvrer, tant ils étaient médusés, quand les deux responsables de la marine se mirent à tournoyer de concert afin de gagner brutalement en vitesse. Bientôt, le vice-amiral, légèrement plus petit que son homologue, sentit ses pieds quitter le sol... Et comprit qu'il s'agissait là du moment opportun pour mettre son maléfique plan à exécution. Son corps se transforma effectivement dans la foulée, grossissant légèrement, mais prenant en masse corporelle d'un coup sec. Il s'agissait d'une manifestation primaire de sa malédiction, de la forme hybride de son zoan, plus précisément... Et Sorilon, incapable de comprendre où il voulait en venir, ne sut réagir à temps. Les désormais pattes du taré se posèrent à nouveau sur le plancher des vaches grâce au poids et à la taille gagnés. Le contre-amiral, déstabilisé par cette charge soudainement accrue, commença à perdre l'équilibre... Et Ronald enchaîna brutalement en le lâchant d'un coup sec, le projetant droit en direction du dirigeable qui survolait encore Nighty Town.

-Qu'est-ce... !
-Aller, bon voyage !

Un rire guttural et incessant sortit soudain de sa gorge déployée tandis que l'autre homme filait à toute vitesse, tel un astéroïde, droit vers le sous-marin volant qui se trouvait exactement sur la trajectoire qu'il venait d'emprunter. Dans de telles circonstances, il se savait dans l'incapacité totale de s'en sortir sans avoir à affronter une collision directe avec l'engin des opposants... D'autant plus que même s'il avait disposé de telles capacités, son supérieur n'aurait jamais apprécié la manœuvre et lui en aurait tenu rigueur pour un bon bout de temps ! C'est qu'il était rancunier, le vice-amiral, et encore plus que l'on ne pouvait le croire de prime abord... Du coup, la seule et unique solution viable que pouvait embrasser le contre-amiral Sorilon était la suivante : fermer les yeux, croiser les bras, et attendre de traverser le dirigeable pour essayer de retrouver ensuite le chemin de la terre ferme. Sauf que l'homme n'était pas fou : son corps était peut-être extrêmement résistant, mais si l'engin volant était bourré d'explosifs et que la confrontation était aussi virulente que ne l'escomptait Ronald, alors il risquait très fort d'avoir affaire à de cruelles blessures... Sauf qu'il possédait le moyen parfait d'éviter de tels inconvénients. Tandis que sa peau toute entière se couvrait d'un voile noir, manifestation de son haki de l'armement éveillé à un niveau d'exception, ses lèvres formèrent une paire de syllabes, prononcée d'une intonation plus lassée qu'enjouée :

-Tekkai.

Dans l'état des choses, la solution à ce problème allait être simple : avec la vitesse accumulée lors du tournoiement puis relâchée soudainement lors de sa projection, ainsi que grâce à la solidité effarante de son corps, bien au-delà d'un bloc de titane, Sorilon allait littéralement traverser le dirigeable de part en part. Sauf que si des explosifs se trouvaient dans celui-ci, alors l'explosion allait ravager le reste des débris... Et les assaillants allaient donc ainsi perdre leur seul et unique véritable moyen de pression sur les agents du Gouvernement Mondial locaux.


Commandante Ingrid et Colonel Irisa.

Cette saleté de criminel se montrait audacieux, voire même carrément suicidaire à fourmiller parmi les balles en espérant n'être touché par aucune d'entre elles... Le type continuait à se rapprocher d'Ingrid, comme s'il espérait s'en sortir sans la moindre difficulté. La commandante, pourtant, ne semblait pas vouloir l'entendre de cette oreille : le visage contrarié et les sourcils froncés, elle se mit promptement en garde malgré le choc précédent, et ne laissa un léger sourire couvrir ses lèvres qu'au moment où une balle vint percuter son opposant. Une bonne réussite de la part du soldat qui en était à l'origine, et qui risquait fortement d'en ressortir récompensé... Souhaitant profiter de cet avantage indéniable, la demoiselle tenta soudainement un coup d'estoc lorsque l'ennemi décida de l'attaquer. Elle tomba ainsi incontestablement dans la feinte, et ne put qu'écarquiller les paupières quand le type se mit brutalement à la contourner pour tenter de disparaître au sein des couloirs. Ingrid fit immédiatement volte face, prête à surgir dans le dos de l'opposant dès qu'il y découvrirait la moindre faille, tandis qu'Irisa de son côté se mettait à son tour sur le chemin de cet étrange voleur. Pas question de le laisser quitter la base avec du granit marin, oh que non... La colonel tira immédiatement son épée de son fourreau et la laissa en direction de son assaillant, gardant toutefois le câble en main pour la ramener à elle immédiatement si la tentative se trouvait avortée ou juste inutile. De son côté, la commandante n'allait pas rester immobile et allait tenter de rattraper le rat en le poursuivant : ainsi, si sa supérieure parvenait à le bloquer ne fut-ce que durant une paire de secondes, elle n'aurait plus qu'à enfoncer le clou pour briser tous ses espoirs de liberté... Mais, fort heureusement pour les deux jeunes femmes qui, indépendamment, se trouvaient tout de même nettement moins fortes que le fugitif, d'autres personnes arrivaient déjà du côté des couloirs adjacents. Le gros des troupes et des gradés encore présents au Quartier Général de Nighty Town serait bientôt sur place, et à partir de ce moment là, leur opposant aurait bien du mal à s'en tirer sans sacrifices...



Plot twist : Ezra troll Sorilon et le balance droit vers le dirigeable, super fort. Sorilon se transforme en véritable missile indestructible, sous armure de haki et tekkai.

Ingrind tombe dans le piège mais poursuit Ningen. Irisa lui balance son épée. D'autres voix arrivent.

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24. Ingrid est lvl 23.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Sorilon, niveau 37.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Ingrid
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 4 Sep - 17:52



Colonel responsable Division Scientifique Poisseroy Voltaire et Commandant de la Marine Warren d'Albaret.

-Colonel ! L'Alphabeto est à nouveau prêt à tirer !
-Arrêtez-le. Le dirigeable n'est plus un danger.

Malgré l'expression de déconfiture et d'incompréhension qui trônait à la face de son subordonné, Voltaire ne sembla guère décider à lui accorder une once d'importance supplémentaire : il abaissa les jumelles qu'il avait emprunté pour observer le spectacle qui s'offrait à quelques centaines de mètres de là, lorsqu'il avait décidé de s'intéresser aux marines menés par Ezra Ronald. Ce type était une tête brûlée, et son comportement était déplorable en tout un tas de domaine, mais il était sans contestation envisageable un élément hors norme au sein des troupes de la marine. Compétent, inébranlable et terriblement téméraire, il n'hésitait jamais et prenait toujours les décisions qui s'imposaient pour faire respecter la justice du Gouvernement Mondial... Quitte à précipiter tout son équipage droit vers le cimetière. Enfin, en soi, les dangers pris à Nighty Town n'étaient pas légions : les commanditaires de cette attaque commençaient déjà à prendre la poudre d'escampette, et nul parmi eux n'était probablement en mesure de défaire la hyène. Enfin, considérant que le dirigeable allait être éclaté sans plus de cérémonies par le contre-amiral projeté, le Poisseroy se voyait échoir le devoir d'intercepter ceux qui tentaient de se frayer un chemin sous le niveau de la mer. En effet, même si de nombreux débris risquaient de retomber sur la ville en contrebas du zeppelin, les envoyés de la Section Scientifique étaient trop loin pour pouvoir agir intelligemment et sans mettre davantage les troupes directement en présence dans une situation inexorable et problématique... Il lui appartenait donc de devoir faire confiance aux quelques figures d'autorité directement sur place pour venir à bout de ces inconvénients. A lui, et à toute son équipe... Ainsi, alors que les voix continuaient à se manifester çà et là sous l'eau, le colonel responsable distilla une nouvelle poignée d'ordres, sous les yeux médusés du commandant de Marineford qui, maladroitement, prenait une véritable leçon d'organisation militaire et de choix tactiques désespérés.

-Lancez les deux Alphabetos dès qu'ils sont prêts. Annihilation totale de toute forme de vie hostile cherchant à s'éloigner de Nighty Town par voie sous-marine. Ilian, vous les accompagnez.
-Pas le choix, alors...

Le prénommé Ilian, un jeune homme avec qui Warren n'avait véritablement jamais conversé, tout au plus adressé une ou deux politesses, sortit de l'ombre d'un mât en ôtant les gants massifs qui couvraient habituellement ses mains, et en dévoilant alors une physionomie des plus exceptionnelles, des plus déroutantes.


Lieutenant responsable Ilian Mandurry et Pacifista Alphabeto.

Devant l'expression faciale purement ahurie et abasourdie de son interlocuteur de la marine, qui ne faisait que s'amplifier tandis qu'Ilian ôtait ses vêtements supérieurs et dévoilait un torse couvert de plaques d'aciers et d'alliages en tout genre, Voltaire ne tarda guère à prendre la parole avec amusement pour expliciter un petit peu plus la vision qui, exactement, s'offrait alors à lui :

-Comme vous le savez probablement déjà, la Section Scientifique ne planche pas que sur des cyborgs animaux ou des intelligences artificielles totales. On trouve dans nos projets un certain nombre de cyborgs humains. Le lieutenant responsable Ilian Mandurry en fait partie, et est même l'un des résultats les plus concluants de ces opérations. Il a récemment été désigné comme étant mon successeur s'il devait m'arriver malheur en mission... Et même si sa fainéantise l'incapacite encore à prendre tout-à-fait la tête d'opérations d'envergure, il ne manque pas d'obéissance et de sérieux.

Comme pour prouver le bien fondé des dires de son supérieur, le cyborg ne tarda guère à s'élancer en direction du bastingage, sur lequel ses pieds vinrent se poser brutalement. Un plongeon impeccable et olympique plus tard, il retombait prestement dans l'eau, qu'il semblait littéralement adorer pour avoir voulu s'y jeter si promptement... Un Alphabeto ne tarda guère à l'imiter, retombant néanmoins plus lourdement, générant d'ailleurs des vagues suffisamment imposantes pour faire tanguer dangereusement le navire de la Section Scientifique. Le second n'était pas encore tout-à-fait optimisé, puisque le combat sous-marin demandait tout un tas de réglages nettement plus complexes qu'une simple protection waterproof, mais ne tarderait guère à se joindre à la danse d'un instant à l'autre... Si cela était nécessaire, évidemment. Depuis un écran rapidement installé en plein air, sur le pont qu'arpentaient encore les deux hauts gradés, la vision du Pacifista s'offrit rapidement à eux via la transmission d'un Den Den directement relié aux yeux de la bête d'acier. Cela allait leur permettre de suivre du regard l'intégralité de l'action, et donc de réagir d'une manière ou d'une autre s'il le fallait impérativement.

Dans tous les cas, le Pacifista K, celui qui venait de plonger, parvint très rapidement à observer le sous-marin qui continuait à progresser, à quelques centaines de mètres de là, manifestement bien pressé à l'idée de rejoindre les plus absolues profondeurs pour se faire oublier. Tandis qu'Ilian activait des réacteurs présents à la plante de ses pieds pour se propulser droit dans leur direction, le robot se montra autrement plus entreprenant : une torpille d'un petit mètre quitta brutalement son abdomen, se précipitant avec une vitesse supérieure même à celle d'un boulet de canon commun vers le submersible pour le défoncer sans plus de cérémonies.


Contre-amiral Zigmund et colonel Elke.

Quand son opposant, manifestement des plus prestes et agiles, parvint à éviter sa charge d'un cheveu en se déplaçant brutalement au dernier moment, Zigmund ne put s'empêcher, frustré qu'il était, de pousser un juron en défonçant la bâtisse qui se trouvait désormais sur son chemin. Il n'aimait pas courir après ses opposants, et c'était légitime : il était un homme d'action, un soldat, pas un vulgaire chien de chasse dont la tâche rébarbative était de mettre la main sur ceux qu'il assaillait... Fort heureusement, il n'était pas le seul à se livrer à cet exercice, cette fois-ci : quelques uns de ses subordonnés semblaient bien décidés à l'idée de lui tendre la main pour lui prêter main forte. En effet, alors qu'il venait tout juste de reprendre la course en direction du fugitif pour le rattraper en plein dans le dos, il eut tout loisir d'observer Brynjolf se dresser sur le chemin de son opposant, dagues en main, toujours sous sa forme hybride arachnide qui lui donnait une allure des plus déplaisantes. Elke, quant à elle, positionnée sur un toit non loin, n'eut aucun mal à tirer une nouvelle balle perçant en direction du crâne de Shiin, essayant de l'abattre avant qu'il n'atteigne son collègue face à qui un duel au corps-à-corps pouvait s'avérer nettement plus fâcheux et dangereux qu'il n'y paraissait. Ichihiga, le commandant à la lance, arrivait d'ailleurs à son tour par l'une des quelques ruelles adjacentes que l'araignée partielle n'avait pas encore eu le temps de combler. Autrement dit ? Le pauvre hors-la-loi se trouvait de plus en plus acculé, et devait désormais faire face à un contre-amiral, une colonel et deux commandants simultanément. Un problème de taille, que tout le monde ne pouvait pas forcément relever haut la main...


Contre-amiral Alyxander.

-Sergent-chef ! Récupérez les blessés avec votre escouade et écartez les du port ! Profitez du moment de calme pour vous isoler ! Prenez le Sergent Arow avec vous ! Lieutenant Strommdern ! Tenez-vous prêts à recevoir le vice-amiral Ezra Ronald, menacez du canon tout ce qui peut leur barrer la route ! Sergent Karch, qu'est-ce que vous faites encore ici ?! Le Quartier Général, c'est dans cette direction ! Et pressez-vous !
-Contre-amiral ! Un inconnu, manifestement de Xérèse, est venu demander des renseignements quant à l'attaque qui s'est portée sur l'île !
-Méfiez-vous, rien ne garantit son innocence ! Menottez-le ! Et amenez-moi à lui !
-L'opération est déjà en cours ! Suivez-moi !

Tandis qu'Alyxander prenait le chemin qu'on lui indiquait, quittant temporairement l'effervescence qui régnait au port, une petite escouade avait d'ores et déjà pris le parti d'encercler Aaron pour pointer dans sa direction leurs armes en tout genre, sans faire de distinction particulière entre fusils et épées. Sur leur visage trônait une défiance certaine, parfaitement légitime compte tenu du contexte qu'ils avaient à affronté pour l'heure... Un mousse, probablement plus téméraire ou plus lynché que le reste de ses camarades, s'avança bientôt de la direction de cet étrange olibrius en balbutiant quelques mots hésitants :

-Vous êtes mis en état d'arrestation, par mesure de précaution... De sécurité. Veuillez obtempérer, monsieur !



Le premier pacifista saute dans l'eau et tire une torpille sur le sous-marin immédiatement. Ilian se projette brutalement dans sa direction.

Elke tire sur Shiin en visant la tête. Brynjolf se dresse sur son chemin, dagues en mains (sous forme hybride, donc six mains et autant de dagues). Zigmund le poursuit, dans son dos. Ichihiga arrive par une ruelle adjacente, sur son côté.

Et puis Aaron, bah... Tu te fais coffrer, quoi.


Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Sorilon, niveau 37.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto K, niveau 36.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 4 Sep - 19:11



Destruction totale
L’heure était à la fuite désormais. Chacun avait remplit joyeusement son rôle plus ou moins comme il le fallait et maintenant il était temps de s’éclipser et c’est précisément ce que je faisais. Partant sans plus de cérémonies, j’ignorais la douleur à mon épaule tant bien que mal. Krake aurait du pain sur la planche, ou n’importe quelle personne susceptible de remplir le rôle de médecin. Mais malgré tout, je relativisais. Cette île avait eu droit à un véritable coup d’un soir qu’ils n’allaient pas oublier de si tôt. Et quand bien même ils allaient peut-être tenter de faire taire l’affaire, je resterais dans le coin pour rétablir la vérité autant de fois qu’il le faudrait et cela, par n’importe quel moyen.

Ainsi donc, je me déplaçais rapidement, allant de toits en toits jusqu’à finalement approcher de la forêt. Porte de sortie en vue, je me sentais soulager mais cela était sans compter une explosion imprévue. Celle-ci était telle que l’onde de choc me frappa de plein fouet me faisant heurter un mur. Quand bien même ce n’était pas mortel, le choc avait été assez brutal pour me faire saigner du nez et m’étourdir lourdement. Jurons par-ci et par-là, je tentais de rassembler mes pensées afin de reprendre ma route. Titubant au départ, ce n’est qu’après quelques minutes que je repris pleinement possession de mes moyens. Pile à temps, puisqu’un coup de fil me semblait adressé. Visiblement, Yao avait des ennuis hm ? ... Soit. Grognant face à cet imprévu, je me disais que j’allais vraiment maudire ces imprévus. Pourquoi diable il ne se passe jamais rien totalement comme on le prévoit. Faut-il passer sous un bureau ou tendre les fesses pour avoir une soirée explosive sans accrocs ? Comment se fait-il que d’autres arrivent à conquérir des terres sans problèmes en face ? Ils arrivent, ils détruisent et repartent ? Je comptais bien trouver réponse à cette question quitte à devoir raser bien des endroits.

Ne répondant rien afin de ne pas annoncer une quelconque arrivée tant personnelle que de renforts. Cette situation m’énervait sérieusement. Fallait-il tout faire soit-même ? Non... Loin d’imaginer la possible merde dans laquelle nous étions, afin de regagner du temps, j’utilisais à outrance mes dials afin de me propulser dans les airs. Décrochant mon escargophone, j’appelais donc la petite nouvelle l’informant de la situation.

“ Déplace toi vers Térèsse... Tu me récupères là bas. “

Je n’écoutais même pas sa plainte sachant très bien qu’elle allait râler. Ayabusa m’avait prévenue, elle est capricieuse, mais qu’importe, il m’avait tellement vanter ses talents que je supportais pour l’heure. Ainsi donc, je me détournais de mon objectif initial pour alors foncer à toute vitesse jusqu’à l’endroit où Yao se trouvait. Usant principalement de mon haki, ce n’est qu’une fois à portée de sa voix que je vins faire une pause. Pas de surveillance aérienne... Personne qui semblait se cachait. Je me mis à mémoriser la voix de yao avant de faire un joli tour de passe passe à toutes les personnes qui pourraient utiliser le haki de l’observation. Si quelqu’un m’avait repéré, si ce dernier n’avait pas établit un réel contact visuel sur ma personne, il sentirait alors ma voix s’éteindre à la limite du total. Conscient que cette grande première ne pourrait pas être utilisée de manière optimale je devais m’empresser d’agir.
Ainsi donc, je fonçais vers sa position, pénétrant via le toit l’entrepôt. L’entrée en scène était digne d’un météore qui percuta violemment le sol. Un nuage de poussière se souleva tant l’impact avait été surprenant. Moi-même, je souffrais un peu de cet atterrissage plus qu’abrupt. Chopant alors Yao par le col et tendant la main vers son acolyte, je me devais de faire bon usage de cette “ attaque “ surprise. Tant que je n’étais clairement pas vu, mon “ atout “ fonctionnait en règle générale et c’est donc ainsi que sans plus de cérémonie, j’utilisais mon geppou afin de m’élever avec mes compagnons dans les airs, espérant laisser sur place ces types qui qu’ils soient. Plusieurs scénarios s’offraient à nous certes, mais quand bien même passerait outre ma technique nouvellement spéciale et arriverait à prévoir mes gestes, cette personne comprendrait aisément que mes actions étaient purement inoffensive. Aucune intention d’attaque. Je m’élevais dans les airs tant bien que mal - avec les poids qu’étaient Yao et sa compagne - avec pour objectif de détaler au plus vite.

“ T’es pas blessé j’espère ? Au moindre signe suspect... Tu attaques la cible... Je vais nous éloigner de là. “

Après tout, quand bien même mon haki avancé me permettait une certaine discrétion, mes acolytes eux ne pouvaient faire une telle prouesse et de ce fait, moi je n’étais plus aussi facilement repérable, mais eux...


Shiin, Assassin des S.G

Pour Shiin, s’était clairement la merde. Il tentait de fuir, s’échapper, mais ces marines étaient vraiment coriace. Malgré ses précautions, une balle pénétra l’extrémité de sa tête. Puisqu’il était en plein mouvement, le headshot était évité, mais une chose était sûre, si on ne le soignait pas dans l’urgence, il allait en mourir, à moins que son diagnostic de personne n’y connaissant rien en médecine soit complétement faux. De ce fait, alors que ses adversaires semblaient se multiplier autour de lui, il s’arrêta. Les oreilles dressées, le poil qui arrêtait de s’hérisser, il fit une chose à laquelle sans doute peu de gens auraient pensés : se rendre. Levant les mains à mi hauteut, il laissa tomber ses armes, allant même jusqu’à fouiller ses poches pour jeter ses accesoires, puis il fit entendre sa voix.

“ Nyaaaaah, arrêtez je me rends. “

Air sérieux, plus du tout sournois, cet assassin pour l’argent n’avait qu’une seule idée désormais ; trouver un meilleur employeur. Et d’ailleurs, pour augmenter ses chances de survies, il ne restais plus qu’à sortir son argumentaire.

“ Je me livre à vous et vous direz tout ce que je sais. Sur Ren Tao, son potentiel, celui de ses équipiers, ce que je sais sur ses cachettes, ses associer, tout ce que je sais, y compris ses futurs projets, mais uniquement si vous me gardez en vie. “

Il jouait gros puisqu’en soit il ne connaissait pas la plupart des cachettes du groupuscule de mercenaires, cependant, il connaissait effectivement des choses qui pourraient être croustillantes à entendre. Et quand bien même il aurait pour idée de cacher des choses, il n’y avait rien qu’on peut cacher à Charaioka et son don meurtrier. Il attendait son jugement, clairement conscient qu’il n’y avait que deux issues possibles et logique : la vie, ou la mort.


Krake Liron, Mado'

Sous l’eau, tout aurait du bien se passer. Manque de pot, ce n’était pas le cas. Rejoignant au plus vite le fameux sous marin pour y déposer la jeune cyborg qui arrivait à être consciente sous l’eau, le requin fut surpris quand il sentit des étrangetés sous l’eau. Se retournant après avoir été intrigué par les gesticulations de Mado’ qui semblait vouloir l’avertir de quoi que ce soit, il écarquilla les yeux. Des gens ? Sous l’eau ? Si Ren apprenait ça, il lâcherait une seule et simple remarque : ils font des progrès. Malheureusement, alors que d’ordinaire le progrès à du bon, celui-ci n’était guère de bonne augure. Lâchant la scientifique, l’homme requin s’occupa en premier lieu du missile plus menaçant qu’autre chose. Sous l’eau, Krake était dans son élément et il ne comptait pas laisser ses compagnons se faire avoir. D’un geste, il propulsa la scientifique vers le sous-marin - et cette dernière s’y agrippa - puis il s’occupa du missile. Une pierre deux coups, il utilisa deux techniques qu’il coupla afin de changer la trajectoire du missile et le diriger vers le navire de la section scientifique. Puis, il attaque le robot responsable de ce lancer de missile, espérant le submerger avec cette attaque. Il allait bien devoir choisir entre protéger le navire ou soit-même ? Mission ou pas...

Et l’autre ? Madoka incapable de rentrer dans le sous-marin pouvait bien se permettre d’agir aussi ? Les plans mouillés ne lui serviraient plus à rien, elle devrait se baser sur ses connaissances et sa mémoire pour repenser aux armes de Gin. Essayant une de ses technique de base, elle se rappela que sous l’eau, s’était inutile. Jurant intérieurement, celle-ci vint alors à fixer l’inconnu qui approchait. Elle ne savait pas comment il réagirait, mais une chose était sûre, elle allait devoir faire attention.

----------------------

Entre temps, pendant que Ren fonçait vers l’entrepôt et que les autres essayaient de se démerder avec le sous-marin, dans le dirigeable s’était la panique. Ils allaient s’écraser, mais un objet volant non identifié approcha. Un inconnu hurla en voyant la chose par un hublot, mais ce cri fut vite remplacé par autre chose de bien plus sonore. Au dessus de la ville, le dirigeable trônait fièrement dans le ciel, prêt à s’écraser sur l’objectif de ce dernier : le Q.G de la marine. Quelques centaines de mètres les séparaient seulement, mais voilà... L’objet de métal se fit pourfendre. Éventré en plein ciel, chaque spectateur aurait l’impression qu’il s’immobilise. On retient son souffle et finalement ce qui doit arriver arrive. L’explosion a lieu. Une explosion fabuleuse quand on sait que ce sont des “ débutants “ qui ont fait ça. Un groupe jusqu’à maintenant inconnu du publique. Le déluge d’explosif et uniquement d’explosif créa un brouhaha tel qu’il se fit entendre dans toute l’île - et peut-être même que le bruit allait rendre encore plus heureux les gens aux oreilles sensibles tel la hyène de la marine - annonçant la fin de quelque chose, mais aussi le début d’une autre. La symphonie macabre s’accompagnait d’une lumière brève avant de laisser place à un manteau de fumée imposant dans le ciel. L’onde de choc quant à elle allait principalement secouer la ville et quelque peu secouer sans doute le Q.G, mais pour la marine une chose était sûre, le pire avait été évité. Restais à savoir comment ils allaient gérer le fait que des bâtiments dans un certain rayon de l’explosion s’effondraient ou tremblaient dangereusement, mais aussi et surtout, les débris imposants de l’engin en métal tombaient vers la zone civil.


Résumé de la situation:
 

technique utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2668
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
163/350  (163/350)
Berrys: 341.204.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 8 Sep - 16:36


Quelques Complications!



Seta Panto

L'objectif de Seta était rempli! Il était parvenu à éveiller la curiosité des hommes qui lui faisaient face aux points que ceux-ci considèrent ne pas le tuer immédiatement. Qui plus est l'une des combattantes de Big Jack semblait être parti à la poursuite du groupe de l'Arlequin. Si le mime doutait qu'elle soit capable de les stopper seule elle serait d'une grande aide à Omicron, de plus elle semblait être prise d'une soif de vengeance particulièrement meurtrière, et cela pouvait décupler les forces de quelqu'un. Dans tous les cas Omega n'avait aucun moyen d'agir sur les événements à venir de ce côté du hangar pour le moment, autant demeurer concentré sur ce qui le concernait actuellement et qui se trouvait être autrement plus dangereux. Le maudit le savait, le moindre mouvement suspect ou le moindre mot non-apprécié par ses vis-à-vis lancerait un combat. Et dans cette situation il risquerait de ne pas tenir longtemps! Pour autant il ne fallait pas s'écraser devant ces hommes, se montrer faible aurait été une erreur fatale. Il leur avait prouvé qu'il n'était pas n'importe qui en connaissant l'identité de leur groupe, même si concrètement il ne l'avait toujours pas nommé. Venir jusqu'ici avec ces informations n'avait pas été aisé et ce malgré les nombreuses connections de Dead-End dans le milieu Hors-La-Loi. La Triade agissait comme eux en secret mais à un niveau encore bien plus important, néanmoins leurs manière d'agir semblant similaire il y avait de fortes chances qu'ils puissent s'entraider dans leurs objectifs. Demeurant immobile tandis que Big Jack s'approchait, suivi de l'un des membres de la Triade qui vint jusqu'à seulement quelques pas de lui, il réfléchit quelques secondes à la question qui lui avait été posée. L'individu face à lui était prêt à agir, et les rumeurs concernant cette organisation étaient telles que Seta doutait pouvoir le stopper s'il tentait quoi que ce soit. Cependant l'agent de Dead- End avait clairement établi la raison de sa présence comme la volonté de son boss de rencontrer la Triade, impliquant donc que le maudit n'était pas le seul à en avoir connaissance. Le tuer maintenant leur ferait perdre la moindre chance de retrouver celui-ci, et donc de demeurer dans le secret, nul doute que le combattant devant lui n'agirait pas sans y penser auparavant, contrairement à son confrère. Finalement l'homme qui semblait détenir les clés de la suite des événements répondit d'une voix étrangement calme :

Je vous propose de prendre ce Den Den et de couper court à toute perte de temps. Je pense qu'il est dans notre intérêt commun de se faire rapidement discret au vu des renforts marines qui doivent déjà arriver sur l'île suite aux agissements des alliés de l'homme que vous laissez fuir à Eleme.

Cette dernière information qu'il venait de lancer sur Yao était surtout du bluff, en réalité il n'en savait rien mais il fallait bien rendre la pareille à l'individu qui avait tenté de le faire passer pour un allié en fuyant. Et puis les attaques sur Eleme et sur Teresse avaient été trop coordonnées pour ne pas être reliés, et il avait eus la confirmation que Dead-End n'en était pas l'auteur. Levant lentement ses mains ouvertes au niveau de ses épaules afin de ne pas énerver son vis-à-vis le plus proche dans un geste de non-agression lui permettant également de pouvoir se protéger rapidement en cas d'attaque il termina :

A vous de voir, si vous voulez des réponses intéressantes il faut poser les bonnes questions, mais mes connaissances sont limitées.



Tsuyo Kazu

Tsuyo tiqua légèrement en voyant la transformation subite de celui qui semblait être le leader du groupe, celui-ci parvenant finalement à devenir encore plus massif que lui. Néanmoins rien qu'au visage de l'individu qui se présentait désormais devant lui il comprit qu'il ne s'agissait là que d'une brute, certes forte et puissante mais lente et peu agile. Le Semi-Géant connaissait cet atout pour avoir pu en profiter toute sa vie, néanmoins il avait préféré développé son déplacement à cette force naturelle en lui. Ainsi certainement que dans un choc frontal il aurait été mis en difficulté par son adversaire, mais il ne comptait pas donner à celui-ci ne serait-ce que l'opportunité de pouvoir comparer leurs puissances. Dans un sens ce type d'adversaire était presque parmi les plus simple à affronter pour lui, il n'en connaissait que trop les faiblesses qu'il avait passé sa vie à tenter de combler. Néanmoins la faible largeur de leur zone de combat donnait peu de chance à quelqu'un de son gabarit de pouvoir éviter l'affrontement direct, tout dépendrait du choix de son adversaire. Ainsi lorsque l'individu fonça vers lui tel un bélier il ne tenta pas de le faire reculer comme il savait pourtant si bien le faire, se contentant de placer son pied gauche légèrement en avant. Attendant que l'ogre ne soit plus qu'à quelques pas de lui il forma une griffe à chacune de ses mains, entamant un léger déplacement sur la droite et ouvrant ainsi une ouverture dans sa garde sur la gauche tandis que son bras gauche demeurait caché derrière lui pour le moment. Si son adversaire poursuivait sur sa route il foncerait certainement dans cette ouverture, auquel cas Tsuyo pourrait certainement user de sa vitesse pour user de son pied en retrait et jeter sa griffe droite sur le bras lancé de celui-ci. En le frappant ainsi de côté il pourrait utiliser la force combinée de leurs deux attaques pour faire tomber son adversaire au sol brutalement et bloquer l'ouverture à d'éventuels fuyards. Néanmoins si l'homme parvenait à dévier sa route vers lui pour engager le choc frontal sa griffe gauche viendrait cueillir son bras avec l'élan avec une force telle qu'il avait déjà fait reculés de monstrueux guerriers. Si tout marchait comme prévu il obligerait alors toute la troupe à reculer tandis que le temps s'égrenait rapidement.

Néanmoins rien de tout cela n'eut lieu, l'arrivée subite d'un inconnu à la vitesse hallucinante venant couper court à l'affrontement qui se profilait. Sans réellement réfléchir Tsuyo se projeta en avant en comprenant que ceux qui ne devaient pas passer étaient sur le point de s'enfuir, et donc que sa mission était sur le point de devenir un échec. Cependant si le nouvel intrus avait une vitesse exceptionnelle ce n'était clairement pas le cas des autres individus. Tandis que le chef et son premier allié s'élevait déjà dans les airs Omicron lança sa griffe droit en avant vers un individu chauve assez costaud visiblement plus lent à attraper le bras de son collègue. S'il ne pouvait pas retenir tout le monde il ne risquait pas de repartir bredouille pour autant. Demeurant prêt à se protéger d'une nouvelle attaque inattendue il progressait à toute vitesse vers le dernier homme du groupe. Il semblait clair que les deux hommes encore au sol n'avait pas les capacités pour le stopper, pour sauver celui-ci ceux qui avaient entamés leur fuite seraient obligés de revenir jusqu'à lui, et il ne les laisserait pas partir deux fois!




Kabayochi.M.Kiru

Les yeux du Golem s'ouvrirent lentement tandis qu'une forte douleur venait emplir son corps, sa jambe droite semblant avoir pris le plus de dégâts! Ses idées dans un premier temps légèrement confuses redevinrent finalement claires, Kiru se redressant subitement en omettant le mal de crâne qui commençait à se déclarer pour regarder non sans grimacer sa jambe ensanglantée. Tout s'était passé très vite! L'homme de pierre avait à peine eut le temps de voir apparaître la lueur rouge d'activation des explosifs que déjà la lueur de l'explosion apparaissait. Un réflexe, c'est tout ce qu'il avait été en capacité de réaliser pour changer subitement de forme et revêtir la Bokusa Fomu, lui permettant ainsi d'avoir le bas du corps du double de sa taille en forme complète. Cela n'avait pas empêché l'explosion bien entendu mais lui avait servi de bouclier afin d'en limiter les dégâts. Mais la force de l'impact avait été suffisante pour lui faire perdre connaissance momentanément, à peine quelques secondes néanmoins car la poussière généré par le souffle commençait à retomber seulement à l'instant. Sa perte de connaissance lui avait rendu sa forme humaine mais il s'empressa de reprendre forme hybride, la douleur demeurant alors mais le saignement diminuant fortement. Une lueur blanchâtre apparue alors sur sa main qu'il vint passer au dessus de la jambe blessée, soupirant alors tandis que la douleur se réduisait considérablement. Tout cela n'était que des artifices certes, sa forme hybride permettait de maintenir sa jambe en état de marche complet sans risquer de faillir d'un instant à l'autre tandis que la division soulageait sa douleur. Pour autant le résultat final demeurerait le même, il avait subit de fortes lésions et aurait besoin de soin et de repos avant de pouvoir retrouver la totalité de ses moyens.

Sans plus attendre il se releva non sans difficultés avant de jeter un rapide regard aux alentours, l'explosion avait rasé une partie de la zone autour du point le plus proche et soufflé ce qui était plus loin. Kiru ne put empêcher un petit sourire venir remercier une nouvelle fois la malédiction qui faisait de lui un Golem, sans elle il aurait fini à quelques mètres de là, mort certainement mais mutilé sans aucun doute. Un léger bruit vint alors le tirer de sa reprise d'esprit, craignant d'abord d'autres blessures il comprit finalement l'appel parvenant à son Den Den, le décrochant sans délai. Aucune parole n'eut alors lieu de l'autre combiné, un simple bruit de clochettes retentissant une seule fois avant de laisser place au silence, leur porte de sortie était arrivée! Avant de raccrocher il préféra néanmoins ajouter à l'attention du mystérieux contact :

Dîtes à Delta de couvrir Omega, je suis en route!

Raccrochant alors aussitôt l'animal il ne doutait pas que les chances d'être écouté soient élevées ici, d'où la raison de couper court à l'échange et d'en dire le moins possible. Se mettant alors à courir vers la forêt en omettant la douleur toujours présente dans son corps mais désormais totalement supportable il serra le poing, il fallait espérer qu'aucun autre imprévu ne vienne gâcher leur fuite. Et ce fut donc sans aucun regard en arrière qu'il disparut à travers les arbres, laissant derrière lui une ville qu'il avait une nouvelle fois participé à détruire partiellement, et qui risquait fort de grouiller de renforts marines très rapidement.



Ningen Takai

Ningen ne sourit même pas en constatant que sa ruse avait fonctionnée, certes il venait de passer un premier obstacle mais déjà un deuxième se profilait et d'autres risquaient fort de s'y ajouter s'il ne se pressait pas. Chaque seconde passée dans ce bâtiment le rapprochait de la capture, ou de la potence! Il n'était pas assez naïf pour croire pouvoir s'en sortir sans sacrifices, et si tel avait été le cas la balle placée dans son bras droit était là pour lui rappeler la réalité. Le bon côté des choses était que les fusils s'étaient tus, positionné entre deux gradés le Calculateur rendait aux tireurs la tâche trop incertaine et dangereuse pour leurs collègues, il pouvait donc agir plus librement, et surtout plus tactiquement. Conservant son visage sérieux tandis qu'il dévisageait la jeune femme qui se dressait devant lui il envisagea rapidement plusieurs dizaines de solutions, incluant le fait que celle qu'il venait de berner ne tarderait pas à flatter son dos de son arme. Finalement il retint une grimace tandis qu'il arrêtait son choix sur une solution particulière, il devrait faire des sacrifices pour s'en sortir, et ne pas perdre de temps face à son vis-à-vis nécessiterait un véritable coup de poker de sa part. S'approchant de la gouvernementale tandis que celle-ci venait de lancer sa lame il entama les mêmes mouvements que face à l'autre gradé un peu plus tôt, feignant partir du côté de l'épée qu'on venait de lui lancer et baissant légèrement son corps comme pour prendre appui.

Cette technique était exactement la même que la précédente dans sa mise en place, tout le corps de Ningen semblant alors pointer d'une gigantesque flèche rouge la direction qu'il allait prendre si la jeune femme avait vue la manière dont sa confrère s'était faîtes leurrer. Néanmoins on ne surnommait pas l'individu le Calculateur pour rien, il avait déjà joué sur la vision avec la précédente, et tentait désormais de jouer sur l'interprétation de la suivante. Les probabilités qu'il fonce vers l'arme ne cessaient de baisser, la logique même le contredisant et ses mouvements venant également balayer cette possibilité. Bougeant alors son corps légèrement il fit paraître sa trajectoire vers l'arme d'une manière tellement grossière qu'il ne pourrait même pas esquiver celle-ci s'il le décidait vraiment. Néanmoins lorsque ses jambes se tendirent à nouveau il s'engouffra en direction de l'arme, espèrant que la gradé ait déjà commencé à tirer sur le cable de celle-ci afin de l'intercepter du côté opposé. Dans tous les cas la lame de l'arme vint entamer la peau de l'agent de Dead-End, se plantant légèrement dans son corps non sans y provoquer un léger frisson. Si tout se passait comme prévu l'impulsion que ferait la jeune femme pour ramener son arme bloquée dans le corps de son adversaire lui ouvrirait une ouverture qui lui permettrait de continuer sa fuite, et peut-être même de gagner quelques secondes si elle se retrouvait déséquilibrée par l'action.





Techniques:
 

Résumé:
 

_________________


Dernière édition par Kabayochi.M.Kiru le Lun 12 Sep - 0:11, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 11 Sep - 22:40



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Aaron Guts; Maitre-Jeu
...
Après tous ces ennemis qui défilent à la chaine, un visage connu qui rapplique ca fait pas de mal ! Le sauvetage de Ren !



Hyakki Yokou Gang - Yao Ming; Aliyah Nesferati (24); Mark (15); Billy (6)

Stoppés dans leur fuite, les derniers actifs du Gang ce retrouvaient entre deux filets. De l'un un énorme colosse bloquait la seule sortie possible, de l'autre des mystérieux individus c'étaient invités dans le hangar. Parlons-en de ceux la, justement.

Aliyah qui était en fin de fil jeta un œil à l'intérieur. Le fumigène déployé durant la fuite commençait à se dissiper, laissant place à une meilleure vision sur le centre du dépôt. Et ce qu'elle vit la surprit. Il y avait toujours cet Oméga, le fameux représentant de Dead-End, tout comme ces deux types surpuissants travaillant pour une organisation qui devait l'être tout autant. Mais ce qui choqua le plus, c'était bel et bien les tous nouveaux invités à la fête : BigJack et son dernier lieutenant encore apte au combat - le meilleur d'ailleurs - LongClaw.
Un sourire s'arracha sur les lèvres de la lolita. Bien que leur plan avait globalement échoué, ils avaient tous de même réussit une chose que peu d'homme sur West Blue avait fait : faire sortir BigJack de sa tanière et le forcer à dévoiler son visage. C'était pas si nul pour un jeune gang amateur dans le grand banditisme, après tout.

Mais l'action qu'entama LongClaw coupa très vite les penser de la demoiselle. Très énervée, elle fonça alors sur la bande de criminel. Elle devait surement penser qu'ils étaient responsable de l'état de son petit frère, si elle savait seulement qui étaient les vrais responsables ... Encore heureux, les toiles d'araignées de câbles électriques étaient encore présent pour stopper cette nouvelle menace, mais nul doute qu'ils n'allaient pas faire long feu face à cette guerrière enragée. Histoire de gagner quelques secondes supplémentaire, Aliyah sortit alors deux de ses lames et envoya parfaitement en direction de l'assaillante. La particularité de son geste, une lame était fraichement visible pour la cible, mais la seconde était dissimulée dans l'ombre et allait frapper de plein fouet Long Claw si son plan ce déroulait comme prévu...

De son côté, Yao se ruait vers son nouvel adversaire. Trop de potentiels ennemis étaient apparus à la chaine, et il fallait - pour son bien et celui de son équipe - de vite partir d'ici s'il voulait éviter de gros problèmes. Alors que le semi-géant se préparait lui aussi au choc frontale, ce fut un nouvel invité surprise -et oui, encore un de plus ... - qui fit son apparition. cependant, Yao était trop concentré dans son objectif pour pouvoir tilter, et ce fut Mark qui avait réagit le premier.

- Yao, c'est Ren là-bas !

Ces paroles eurent l'effet compté. Seul le nom de Ren parvint aux oreilles du bandit dont la réaction fut très rapide. En pleine course, il se libéra de sa forme de démon et récupéra sa taille initial avant de freiner sa lancée. Il avait fait vite, il ne devait pas être si loin de ça quand il avait passé son appel. En tout cas, maintenant que son plus gros renfort, ses chances de survie venait de nettement augmenter.

Mais Ren n'avait certainement pas la même vision que Yao pour la chose. Il prit Yao parle col de sa veste et Aliyah par la main puis s'éleva dans les airs pour repartir par le toit. Cependant, il y avait un point noir. Yao n'était pas le genre d'homme a abandonner ses gars sur le terrain, même malgré la difficulté et le risque. Surtout qu'en bas, Le semi-géant semblait vouloir la peau de Mark et Billy, ces derniers mêmes si ils étaient préparés à la mort, n'avaient aucune chance face à un type de ce gabarit.

- Je suis content de te voir Ren, on avait besoin de toi. Mais récupère mes hommes avant moi, ils n'ont aucunes chances en bas, alors que moi si. Mets les en sécurité et revient me chercher ! Aliyah, choppe Mark !

Tout en donnant les ordres à sa petite sœur, la natte de cheveux de Yao poussait au point de devenir un véritable fouet qu'il utilisa pour attraper Billy en train de courir effrayer par Tsuyo. D'un coup sec il le tira en l'air et le propulsa vers lui. Aliyah elle usa de ses câbles pour entourer Mark et l'embarquer avec eux dans leur fuite aérienne.
Espérant que Ren écoute son frère d'arme, Yao se faufila et se libéra de sa veste tout comme l'emprise que Ren avait sur lui. Durant l'ascension de Billy qui ne comprenait pas vraiment ce qu'il passait, Yao entamait sa chute vers le centre de toutes les préoccupations : le rassemblements de tous ces criminels à l'intérieur de l'entrepôt.

L'Arlequin finit par atterrir en haut des derniers caissons encore intacte de l'entrepôt. Lentement, il se releva et se dressa face aux personnes en bas : BigJack et son lieutenant, les membres de la Triade et les représentants de Dead-End. Le torse à l'air, le dragon tatoué sur les pecs, Yao faisait désormais face à ce que le gouvernement aurait pus appeler la plus grosse bande de pourriture de West Blue. Etait-ce un acte de bravoure, de sacrifice ou de combativité ? A vrai dire, Yao lui même ne comprenait pas sa réaction. Il fallait avouer que la vie de Billy valait moins que la sienne, mais il ne regrettait quand même pas son choix. C'était cette boule au ventre qui le faisait sentir vivant. Ce danger et cette prise de risque faisaient frissonner son dos. Mais il se sentait seulement excité par la passion de son métier que quand il se trouvait au cœur de l'incendie. Et la, jetant un air déterminé sur la troupe en bas, il se trouvait réellement au centre du brasier.

- Alors les gars, on a certainement fait le plus gros rassemblement d'hors-la-loi de West Blue ce soir. Les forces gouvernementales rêveraient surement de tous nous chopper s'ils avaient mieux à faire que de déblayer les ruines de leur capitale ! Et deviner grâce à qui ?! Tout ça a cause de bibi !





/div>

To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 75

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 13 Sep - 21:41



Staz et Agaka.
Il essayait désormais de se sauver la mise, cela sautait aux yeux... Restait à savoir s'il le faisait bien. Malheureusement, pour l'heure, force était d'admettre que c'était bel et bien le cas : pour preuve, les deux membres de la Triade ne l'avaient pas encore étripé. Pas encore ne signifiait pas pour autant que la bataille était gagnée d'office... Tout au contraire, Staz semblait fulminer de plus en plus, d'instant en instant, et Agaka contenait lui-même son envie d'en finir au plus vite grâce à sa curiosité certaine et sa sage prudence. Le plus urgent, selon lui, était encore de savoir qui était au courant précisément quant à l'existence de la Triade, mais aussi et surtout ce qu'ils en savaient exactement. Les fuites étaient nombreuses si les témoins inopportuns l'étaient également... La moindre des choses était donc de les tenir à l’œil, tous autant les uns que les autres, et ce type venait de s'ajouter à une liste extrêmement réduite. Enfin, un seul pas de travers, et il en serait vite rayé, dans cette liste, vu la situation sans laquelle il venait tout juste de se fourrer... Néanmoins, sa survie ne semblait pas encore totalement compromise : lorsqu'il proposa aux deux envoyés de la Triade de parlementer avec celui qui était sans aucun doute possible son supérieur hiérarchique direct, les deux mercenaires échangèrent un regard complice et suspicieux avant de simplement hocher la tête. S'ils ne semblaient plus prêter attention au reste de la scène qui s'était déroulée dans le hangar jusque-là, Staz s'y reporta bientôt, le tout en se curant le nez : il s'agissait désormais de comprendre ce qui avait lieu, et d'agir en circonstances. Agaka, plus calme, se rapprocha quant à lui du dit Omega pour s'occuper de son cas. Il tendit la main, patientant simplement d'obtenir l'escargophone qu'on lui avait proposé, ponctuant ce geste d'un petit sourire légèrement amusé :

-Si ton patron se plante de réponse, ta tête roule dans la seconde, bonhomme.


Long Claw.

La jeune femme qui venait tout juste de s'élancer en direction de ceux qu'elle prenait pour les responsables de l'état actuel de son frère se rendit bien rapidement compte que le chemin qui se présentait à elle était littéralement semé d'embûches : des câbles y trônaient çà et là, et elle se douta intuitivement d'un piège plus ou moins grossier, au mieux chargé de la retenir quelques instants durant, au pire de la terrasser au moindre geste inconsidéré. Pourtant, ce n'est pas ce qui attira le plus l'attention de Long Claw : celle-ci fit, au contraire, une fixette sur l'ennemie qui se trouvait de l'autre côté de ces fils et qui envoya dans sa direction un projectile d'un geste expert. Elle essayait de l'abattre dès à présent ? Soit. C'était elle dont la criminelle allait s'occuper en priorité, avant d'enchaîner par ses pathétiques petits compagnons... Quand le couteau fut à portée suffisante, elle le dégagea d'un violent coup du plat de sa lame, l'expédiant se planter dans un mur un peu plus loin. Le second lui apparut alors soudain, et un bon nombre de débutants auraient été piégé par une telle manœuvre... Mais elle, qui avait l'habitude de combattre face à des roublards qui jouaient autant de malice que de force brute, avait fini par déclencher des réflexes assez surprenants pour répondre à ce genre de situations. Ainsi, sa main libre vint attraper la dague au vol, au niveau de la lame. Elle ne parvint pas pour autant à l'arrêter sans peine : la chaire qui couvrait ses doigts s'ouvrit légèrement, et quelques gouttelettes de sang tombèrent au sol la seconde suivante tandis que, courroucée, la brigande préparait déjà sa contre-attaque.

Pourtant, celle-ci fut brutalement avortée lorsqu'un nouvel arrivant se dévoila enfin. Le type, prompt et discret, se faufila jusqu'au principal leader de l'attaque sur l'entrepôt de Big Jack et souhaita l'emporter avec lui en lui ouvrant une fenêtre de fuite, en même temps d'ailleurs que la gamine dont elle avait fait son adversaire un instant plus tôt. Consciente qu'elle ne pourrait pas les empêcher de se faire la malle à une telle distance, et avec des câbles sur le chemin de surcroît, Long Claw prit la décision de renvoyer la politesse à la jeune fille : elle lui envoya brutalement son couteau dans sa direction, essayant de viser le mieux possible malgré les mouvements du rouquin. Elle ne put pas faire grand chose d'autre, jusqu'à ce que l'Arlequin se laisse volontairement tombé, souhaitant apparemment couvrir la fuite de ses compagnons. Un grand cœur, ou une grande gueule... L'un dans l'autre, la jeune femme entendait bien lui apprendre les bonnes manières. Staz, qui s'était rapproché de quelques pas, glissa ses mains dans ses poches en ricanant suite aux dires de Yao :

-Haha, j'l'aime bien, celui-là. Il va mourir avec style, ça se voit sur son visage.



Staz est niveau 37. Agaka est niveau 36.
Long Claw est lvl 25.


Long Claw renvoie son deuxième couteau à Aliyah, et Staz rigole en voyant Yao revenir. Et Agaka s'occupe du mime de Kiru !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 17 Sep - 15:16



Contre-amiral Alyxander.

Le contre-amiral arrivait donc face à une scène bien singulière : c'était une arrestation en bonne et due forme qui se déroulait effectivement face à lui. Les marines, qui avaient encerclé l'intrus, apparemment un civil du village voisin, s'approchaient petit-à-petit pour lui passer les menottes... Une bonne mesure de précaution, qu'il ne pouvait pas se permettre de condamner, mais qui n'avait plus aucun intérêt maintenant qu'il était là. Les choses allaient se tasser, au port comme en ville, suite à l'arrivée des renforts... C'était surtout l'évacuation des blessés et le nettoyage de décombres qui allaient animer les jours prochains, sur Nighty Town. Sauf que pour l'heure, Alyxander n'avait donc pas vraiment de rôle à jouer, et pouvait bien se permettre de conserver un œil sur un anonyme un poil trop intrigant. Encore lui reconnaissait-il une témérité suspecte : la majorité du commun des mortels préféreraient taire leur curiosité plutôt que de s'approcher d'un port en proie à une attaque terroriste... Sauf qu'à force de bourlinguer aux quatre coins du monde, le haut-gradé avait eu maintes et maintes occasions de croiser des profils et des identités diverses, souvent plus extravagantes qu'on ne le croyait à première vue... Au final, ce type n'était qu'un suicidaire de plus à rajouter à une longue, trop longue liste. C'était la principale raison d'ailleurs qui le poussa à donner quelques ordres à ses subordonnés présents, appuyant ceux-ci d'un simple mouvement du menton :

-Reculez-vous. Laissez-le libre.
-Bien, contre-amiral !

Les mouettes s'exécutèrent immédiatement, et une partie du petit régiment présent se délesta d'ailleurs de cette mission, la délaissant humblement à leur supérieur hiérarchique : avec le dirigeable qui fonçait droit vers le Quartier Général, nul doute qu'on allait avoir besoin de main d'oeuvre d'un instant à l'autre... Sauf que tout ne se déroula pas aussi simplement qu'on aurait pu l'envisager.
Lorsqu'une violente explosion eut lieu, en pleins cieux, Alyxander pivota brutalement. La silhouette qu'il parvint à détailler, et qui continuait à s'envoler pour probablement finir sa course dans l'eau, de l'autre côté de l'île, d'ici quelques paires de secondes, était de bien mauvaise augure... Le vice-amiral Ezra était apparemment arrivé à portée de tir de l'île, et ne s'était pas gêné pour faire montre du zèle qui le caractérisait si bien. Une bonne chose, puisqu'il protégeait le Quartier Général et les soldats qui y étaient encore une faction... Une mauvaise, car il compromettait la sécurité des citoyens encore non évacués, et qui se trouvaient sous le lieu de l'explosion, dans les rues ou les bâtiments désormais menacés par une pluie de décombres. Ni une, ni deux, l'épéiste dégaina brutalement et balaya les airs d'un simple geste horizontal. Une gigantesque lame d'air en naquit, et se dirigea vers les décombres qu'elle hacha brutalement, en partie. Malheureusement, le contre-amiral ne pouvait pas faire bien mieux, compte tenu de l'éloignement géographique qui le séparait de cette explosion... Mais cette intervention aurait au moins le mérite de prémâcher le travail de ses collègues et subordonnés, qui auraient moins de mal à s'occuper du maximum de débris possible.


Contre-amiral Zigmund et colonel Ichihiga.

Toutes les échappatoires étaient cernées. Le fugitif était coincé, totalement et absolument, et se retrouvait bloqué entre trois gradés compétents, cela sans compter la dernière, la tireuse d'élite, qui faisait office de support efficace puisqu'elle venait de parvenir à le toucher plus ou moins grièvement en pleine course. A ce stade, le type n'avait pratiquement plus aucune chance de s'en sortir vivant et entier, à moins de recevoir de l'aide extérieure... Aide qui ne semblait pas vraiment pressée à l'idée de s'imposer. Pire encore, les gradés présents sur place n'étaient pas les seuls qui se trouvaient libres de leurs ennemis suite à la fuite soudaine des assaillants de Nighty Town : tous allaient progressivement se remettre en mouvement, laissant ainsi ce pauvre hors-la-loi au milieu d'un champ de bataille bondés d'ennemis puissants. C'était probablement cette constatation qui poussa l'homme en question à revoir sa situation... Et à finalement s'avouer vaincu, relâchant ses accessoires et proposant un marché alléchant aux hommes en bleu. Malheureusement pour lui, Zigmund n'était pas homme à se laisser appâter par une telle offre : la priorité était pour l'heure de sécuriser le périmètre. La guerre aux renseignements aurait lieu ensuite... Autrement dit, même si le contre-amiral entendait bien les dires de son interlocuteur et ne pouvait pas se permettre de continuer à le mettre à mort, il n'allait pas pour autant lui demander de se mettre à table ici et maintenant. Tout en restant à l'affût et en gardant ses armes bien en main, le haut-gradé donna donc un ordre clair et net :

-Ichihiga, menotte-le. On te soignera après, et si ce que tu nous dis nous satisfait, alors tu pourras t'en sortir sans passer par Impel Down.

Une bonne partie des hauts-responsables de la marine auraient qualifié cela de démagogie, mais Zigmund, lui, y croyait vraiment. Selon lui, ce genre de prisons n'était bénéfique qu'à condition d'en faire une extrémité absolue. Y placer tous les criminels sans distinction d'horizons, d'objectifs et de philosophies de vie n'était ni plus ni moins qu'une folie consistant à mettre tous les brigands dans le même sac, pour peu qu'ils nuisent un tant soit peu aux normes pré-établies. Il songeait donc vraiment à donner sa chance à son interlocuteur, même si lui fournir une liberté totale et absolue n'était évidemment pas vraiment envisageable : dans ces conditions, comment savoir s'il ne retournerait pas directement retrouver Ren Tao ? Enfin, Ichihiga commençait tout juste à s'approcher de l'ennemi, toujours sur ses gardes, que l'explosion du dirigeable eut lieu. Sans perdre plus de temps, le contre-amiral comprit que ses propres capacités ne seraient pas véritablement intéressantes, dans un tel cas de figure... Contrairement à celles de Brynjolf, dont la malédiction pouvait être un soutien précieux pour les forces de la marine chargées de protéger les civils de ce genre de catastrophes.

-Brynjolf, fonce ! On s'occupe du reste !
-Comme vous l'entendez !


Colonel Brynjolf.

Le colonel, toujours sous forme hybride, s'en alla donc directement et sans plus attendre, parfaitement conscient du fait que la moindre seconde pouvait s'avérer cruciale. Il escalada soudainement et vivement la paroi abrupte d'un immeuble dont les vitres avaient éclatées suite à la simple détonation et, une fois tout en haut, tissa brutalement un grand nombre de fils, qu'il vint accrocher à une partie des décombres, les plus proches de lui. Il tira alors le plus violemment possible, usant de toute la force que sa malédiction lui octroyait, et décala les débris les plus légers vers des quartiers plus isolés, comportant moins d'infrastructures et donc moins soumises à des risques de pertes civiles. Cependant, et ce malgré l'intervention d'Alyxander qui lui avait tout de même bien facilitée la tâche, le colonel n'était pas en mesure de se charger de tous les débris seul... Mais il n'eut fort heureusement pas à le faire. Une bonne partie des gradés présents sur l'île, aussi bien lieutenants et commandants que colonels et contre-amiraux, qui avaient des capacités suffisantes pour se rendre utile, firent tout leur possible pour minimiser les dégâts qui risquaient de s'abattre sur la ville en contre-bas, avec tous plus ou moins de succès. Cette entraide gigantesque, fort heureusement, parvint à grandement diminuer le cataclysme, même si tout ne fut pas évité pour autant...


Contre-amiral Edda et colonel Filio.

Elle venait tout juste d'arriver sur le toit du Quartier Général lorsque l'explosion eut lieu. Elle, qui était venue jusqu'ici pour chercher une solution de concert avec les hauts-gradés encore présent, fut surprise par l'intensité de l'explosion dont les vents furent pleinement ressentis du haut de l'immeuble. Le nombre de victimes chez les soldats encore présent aurait été dantesque si personne n'avait pris la décision certes folle mais nécessaire de cesser la progression du dirigeable à mi-chemin... Restait donc à protéger les civils restant du mieux possible pour éviter qu'eux aussi ne soient en danger. Sans qu'ils n'aient besoin de s'échanger le moindre mot, Edda et Filio vinrent donc rejoindre le nombre important de gradés qui évacuaient les décombres avant même qu'ils ne touchent le seul : elle fit feu à plusieurs reprises, notamment en usant de balles explosives pour éclater encore davantage les débris les plus larges et menaçants, tandis qu'il usa d'une multitude de lames d'air pour hacher menus les décombres qui avaient échappé à la vigilance d'Alyxander. Au final, la situation fut gérée avec brio... Restait à appréhender les derniers criminels, et à empêcher les fuyards à quitter Nighty Town pour de bon.



Premier poste, terminé.
Alyxander est le premier à s'en prendre aux décombres du dirigeable. Il en coupe une bonne partie en deux. Grâce à ça, beaucoup de gradés (Brynjolf, Edda, Filio, et d'autres non mentionnés) peuvent s'occuper du reste. Il y a tout de même des dégâts, évidemment, mais le pire est évité. Les pertes sont minimes par rapport à ce qui aurait pu advenir (et sont globalement constituées de marines mousses qui évacuaient les derniers civils).


Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Sorilon, niveau 37.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto K, niveau 36.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 285
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 17 Sep - 18:20











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron se laisse faire et coopère, après l'explosion il dégage quelques débris puis parle avec Alyxander.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

La réponse, je dus attendre un moment avant de l'avoir. En effet apparemment un gradé faisait fuser les ordres et les soldats s’exécutaient et s'organisaient le mieux possible afin de satisfaire leur supérieur. J'étais au beau milieu de toute cette troupe de bleus et pourtant c'est comme si je n'étais personne, alors histoire de faire passer le temps je jouais avec mon ombre. Quand enfin j'entendis qu'on parlais de moi je repris mes esprits et observai une petite troupe de marines se diriger vers moi. La main gauche toujours levée et l'autre tenant ma canne à pêche, j'attendis le premier contact.

L'un des soldats m'adressa alors la parole et me demanda de coopérer en me menottant. Boarf, ça ne change rien pour moi à vrai dire. Je me dirigeai alors doucement pour ne pas les effrayer vers un mur afin de déposer ma précieuse canne à pêche. Puis je joignit mes deux mains afin que le soldat me menotte, cependant leur gradé arriva. Après m'avoir reluqué de la tête aux pieds il ordonna à ses pions de me laisser les mains libres. Je repris alors ma canne à pêche tout en laissant ma main gauche se perdre dans la poche de mon pantalon située du même côté. Mon ombre elle volait toujours au-dessus de ma tête, à ma guise.

J'attendis quelques secondes que l'homme prenne la parole, mais au lieu que cela se fasse une violente explosion aérienne remplaça ses propos. Encore ?! Je fermai les yeux un instant avant de reprendre mes esprits, les débris de la chose qui volait semblaient tomber vers les habitations civiles. Hmm.. je fais quelque chose ou pas ? Je sais pas ça me semble loin quand même. Et puis, c'est pas comme si c'était mon village. Hey mais si je l'aide, peut-être qu'ils feront quelque chose pour Xérèse. Alors d'un mouvement rapide et fluide je déroulai mon fil de canne à pêche puis envoyai la boule de 20 kg telle une fusée détruire les débris légers et surtout tranchants qui retombaient. A la suite de cela, je me décidai à prendre la parole :

- " Bien, bonsoir monsieur... le marine. J'aimerai si c'est possible, avoir des renseignements sur l'identité des responsables de l'attaque. Mon village a subi des pertes que je n'ai pas encore totalement constatées, je ne pouvais pas supporter de voir les miens mourir sous mes yeux sans pouvoir rien faire. Et pourtant c'est ce qui est arrivé. Je suis prêt à parlementer, je sais qu'Elème se fiche bien de Xérèse mais j'ose espérer que les gouvernementaux n'ont pas tous la même philosophie de vie. "

J'enroulai alors le fil de ma canne à pêche de nouveau autour de celle-ci et attendis la réponse du gradé en posant mon bébé sur mon épaule droite.

♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; Je tiens à préciser que le fait que Nak ait posté deux fois sans que je poste entre les deux est normal, nous nous somme accordés sur ça.
© Never-Utopia par Pastomaniac



Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 16:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 17 Sep - 23:01



Contre-amiral Sorilon.
-Bon... Il va peut-être être temps de m'arrêter...

Son corps puissamment fortifié et totalement immobilisé avait traversé le dirigeable comme s'il s'était agi de beurre, mais il était en perte de vitesse constante depuis que le vice-amiral l'avait relâché, et l'impact avec la coque de l'engin volant n'avait pas arrangé grand chose... Tant et si bien que la projection d'Ezra n'avait désormais plus le même aplomb qu'auparavant, et qu'il se sentait parfaitement capable de reprendre pleinement usage de son corps. Enfin, cela, il en aurait été capable bien avant, à dire vrai... Mais cela aurait risqué de froisser le maudit qui, un peu plus bas, n'aurait pas eu son feu d'artifice. Sorilon, à force de le côtoyer, avait fini par comprendre comment la hyène fonctionnait... Au moins partiellement. Il s'agissait ni plus ni moins que d'un enfant, avare en effusions de sang et en pyrotechnie en tout genre. Un combattant dangereux, un inébranlable soldat et un haut-gradé respecté par ses pairs, à défaut d'être apprécié, certes, mais aussi et surtout un sale gosse, qui passait le plus clair de son temps à osciller entre caprices et massacres. Un gosse bien effrayant, en outre... Néanmoins, maintenant que son supérieur avait eu ce qu'il voulait, le contre-amiral était plus ou moins tacitement autorisé à reprendre ses activités normales : c'était comme cela que ça fonctionnait. Et comme ce dernier n'avait pas spécialement envie de se laissé retomber jusqu'à la mer pour revenir jusqu'au port à la nage, il brisa bientôt le tekkai et l'armure totale de haki qui officiaient encore sur son corps avant d'enchaîner avec une série de légers geppous, le tout pour reprendre le contrôle de sa course à hauteur convenable. Une fois totalement stabilisé, il pivota pour scruter les multiples scènes qui se déroulaient sous son regard, en contre-bas. Au port, l'agitation se faisait décroissante avec le départ des ennemis : ceux-ci voulaient manifestement éviter les renforts. Sage décision de leur part. Au niveau de la ville, la plupart des officiers se disputaient les morceaux de la cuirasse qui menaçaient de s'écraser sur les habitations d'une minute à l'autre. Rien de bien plus affolant. Au final, les seuls mouvements qui se montraient digne d'attention était l'interpellation d'un homme, rien de plus qu'un silhouette depuis son perchoir, par une troupe d'hommes en bleus sur le côté du port, à l'orée de la forêt, et... Un peu plus loin, un homme seul qui courrait en direction des bois. Un homme que le haut-gradé ne tarda guère à reconnaître, puisqu'il faisait figure de célébrité locale : Kabayochi.M.Kiru, un ancien révolutionnaire reconvertit suite à sa petite mise à pied. Un maudit sur lequel il allait peut-être se pencher avec un peu plus de sérieux...


Lieutenant responsable Ilian Mandurry et Pacifista Alphabeto.

Ilian se rendit bien rapidement compte du fait que l'homme-poisson semblait mettre la priorité, pour l'heure, sur le pacifista alphabeto. Sage décision de sa part, même le lieutenant responsable devait évidemment l'admettre : lui-même avait beau être un combattant compétent, il n'en était pas moins qu'un simple cyborg. L'intelligence artificielle à ses côtés se montrait autrement plus cruelle, et nettement mieux armée... Or, comme la mission de l'amphibien criminel était avant toute autre chose de garantir la sécurité de ses collègues présents dans l'appareil submersible, il était tout naturel pour lui d'écarter le plus grand danger en priorité. Malheureusement pour lui, le Mandurry ne comptait pas pour autant demeurer de marbre en attendant son tour : ainsi, ses réacteurs sous-marins s'étaient tout juste mis en branle qu'il se projetait déjà droit vers l'ancien dirigeable, laissant à l'Alphabeto le luxe de s'occuper de l'autre ennemi. Sans plus hésiter, le jeune membre de la Section Scientifique décida de se diriger droit vers la jeune femme accrochée au monstre d'acier. Son objectif premier allait être clair et net : il allait tout simplement utiliser ses griffes pour tenter d'embrocher la demoiselle, et de la plaquer brutalement contre la coque du bâtiment adverse. Le but de l'opération n'était finalement ni plus ni moins que de faire d'une pierre deux coups : en premier lieu terrasser son opposante et s'en délester tant qu'elle ne se transformait pas en épine dans son pied, en second lieu commencer à entamer la cuirasse du submersible qu'il ne tarderait guère à continuer à détériorer. Plus la chose descendait, plus la pression qui sévissait sur ses taules en acier la mettait à mal... Alors, si l'on amenuisait ou que l'on déséquilibrait sa résistance, on mettait fatalement tout l'équipage en danger de mort.

Et si le produit de la Section Scientifique ne brillait pas forcément par son intellect, du moins comprit-il que l'homme-poisson était pour l'heure sa seule et unique préoccupation. Ainsi, quand la torpille fut renvoyée dans la direction du navire depuis lequel il venait de sauter, le Pacifista usa d'un lanceur d'aiguilles pour faire sauter le projectile tandis qu'il se trouvait encore à mi-chemin entre les deux cuirassés. De quoi garantir la sécurité de ses créateurs, un peu plus haut... Quand l'amphibien prit la décision, ensuite, de l'attaquer d'une lance d'eau, le monstre d'acier ne broncha pas : il fut percuté de plein fouet, mais il fut à peine repoussé en arrière. Sa cuirasse imposante demeura bien en place, et il inversa d'ailleurs rapidement la projection dont il était victime grâce à une série d'hélices qui se déployèrent tout le long de son dos et de ses jambes. Il fondit ainsi bien rapidement droit en direction de Krake, dans le but pur et simple de le percuter d'un coup de poing à toute vitesse.


Commandante Ingrid et Colonel Irisa.

Comme le fugitif l'escomptait sans nul doute, Irisa crut déceler sa feinte en détaillant les mouvements qu'il avait également amorcé face à Ingrid. Elle décida donc de récupérer son arme au plus vite, ne causant que de très légers dégâts à son opposant, avant d'être prise de court par la manœuvre surprise du hors-la-loi qu'elle affrontait : si elle ne perdit pas tout-à-fait l'équilibre lorsqu'il décida de bondir dans sa direction dans un réflexe invraisemblable et étonnant, elle perdit en revanche de trop précieuses secondes en essayant de pivoter à temps. Elle ne le perdit pour autant pas de vue, et à peine fut-elle correctement orientée que la jeune femme s'élança à sa poursuite, la commandante la devançant très légèrement puisqu'elle s'était mise en mouvement juste avant elle. Leur objectif venait de passer du simple gain de temps au ralentissement le plus absolu possible, et c'est pour cela que la première des deux, Ingrid, décida de tenter sa chance en lançant à l'ennemi une lame d'air, qu'il n'aurait probablement aucun mal à esquiver mais qui aurait au moins le mérite de l'empêcher de les distancer toutes deux. La colonel, quant à elle, se contenta pour l'heure de poursuivre l'assaillant, qui ferait bientôt face à une escouade de mousses qui se dirigeaient à travers les dédales pour leur prêter main forte. En revanche, à la moindre faille qu'elle serait en mesure de percevoir, elle n'hésiterait pas un instant de plus et prendrait la décision de lui foncer dessus pour lui rendre la monnaie de sa pièce, et lui faire regretter son audace amèrement. Il était hors de question que du granit marin ne quitte leur base aussi facilement...



Sorilon remarque Kiru...

Ilian essaye d'embrocher Madoka contre le sous-marin (et donc d'endommager le sous-marin en surface). Le pacifista (K) bloque la torpille, essuie l'attaque de Krake et retourne au combat en fonçant sur lui pour le percuter d'un coup de poing.

Irisa et Ingrid poursuivent Ningen. Je précise que des voix à l'avant indiquent la présence de marines, qui risquent de se dresser sur son chemin.

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24. Ingrid est lvl 23.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Sorilon, niveau 37.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pacifista Alphabeto K, niveau 39.
Ilian Mandurry, niveau 33.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Ingrid
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 18 Sep - 0:51



Destruction totale

Alors que visiblement mon entrée en scène avait fonctionné, je me barrais de là le plus rapidement possible. Malgré mes blessures, malgré tout, j’usais de chaque forces qui me restaient pour m’en aller de là. Ayant prit avec moi les principaux personnages qui comptaient, j’espérais maintenant ne plus rencontrer d’obstacle, mais voilà que l’arlequin en fit à sa tête. Ne comprenant pas au début, je faillit le poursuivre pour l’empêcher de faire ce qu’il voulait faire, mais je compris bien vite que je ne pourrais pas le raisonner : son attachement à ses compagnons était égal au mien et donc il était inutile de lui faire abandonner ses compagnons. Acceptant à contre coeur “ l’échange donc “, je vins alors à simplement lui gueuler.

“ REVIENT VITE !!! “


Mourir n’était pas une option pour lui, il avait pour obligation de vivre. De ce fait, tandis qu’il avait fait le nécessaire pour récupérer ses compagnons ou autre, moi, je continuais ma route aérienne. M’éloignant de là, je me dirigeais au plus vite vers l’endroit où la miss était censée me prendre. Arrivant sur la terre ferme, je reprenais difficilement mon souffle. Toutes ces batailles, ces courses, m’avaient épuisées avouons le. Il me fallait donc faire une pause. Tandis que les autres se trouvaient libre de leurs mouvements, moi, je soufflais lourdement. Oser “ voler “ de la sorte et maintenir mon haki avancé avait été une mauvaise idée. Là, j’étais clairement en proie à n’importe qui. Même un groupe de marine pourrait facilement m’appréhender s’il le souhaitait, mais vu l’avance que j’avais pris, peu de chances que ça arrive. Soufflant de lassitude, je vis au loin une ombre se dessiner sur l’eau. Visiblement, mon ticket de sortie était là, faisant avancer la barque avec une rapidité assez étonnante, ce n’est que quelques minutes plus tard que la nouvelle se trouvait là. Elle ne payait pas de mine, mais vu comment elle était, Ayabusa n’avait pas mentit : elle est surprenante.

Faisant signe aux gens de monter, je suivis le mouvement avant de lui ordonner de se barrer de là. Avec la force de ses bras, elle commençait donc à donner des coups de rame si puissant que la barque était presque propulsée et durant tout le début de trajet je craignais que les rames ne se brisent tant elle mettait de force dans ses coups. Cependant, je me surpris à l’entendre se plaindre de faire la “ bizutée “. Je me contentais d’encaisser ses remontrances jusqu’à ce que cela devienne usant.

“ Rame et ferme la. Tu es la seule parfaitement en forme pour te permettre ce job, mais promis une fois tranquille tu auras de quoi compenser cette activité chiante ok ? “

Et sur ces mots, on se retirais. La bataille de Nighty Town était terminée pour moi et il ne restais plus beaucoup de prétendant capable d’agir. Pour ma part, j’avais fais ce que je devais faire et j’en était fier, loin d’imaginer que ça allait en inspirer plusieurs dans le milieu. Certains allant réussir leurs coups, d’autre lamentablement se merder jusqu’à la moelle.


Shiin, Assassin des S.G

L’homme chat ne se faisait pas prier. Visiblement, les marines prenaient enfin la bonne décision et c’est pour cela qu’il capitula sans offrir une quelconque résistance supplémentaire. Il aurait pu la jouer fourbe certes, attaquer quand ils seraient proches, mais il n’en faisait rien. La “ faucheuse “ des S.G avait décidé de jouer sa carte maîtresse : la traitrise. Après tout, il fallait le rappeler qu’il avait quitté Mado’ pour rejoindre les S.G pour des raisons monétaires, de ce fait, si la marine le laissait sain et sauf voir carrément libre de ses mouvements, alors pour sûr qu’il valait mieux trahir Ren et c’est ce qu’il faisait sans hésitation. Servir le plus offrant, voilà sa devise. Il ne se souciait guère plus que de sa petite personne après tout. Aventure de courte durée pour le jeune Shiin au sein des S.G, mais il n’en était pas moins heureux. Car les aventures et les contrats pour lui, c’est comme les femmes : une de perdue, dix de retrouvées.


Krake Liron, Mado', Ayabusa

Ailleurs en revanche, ce n’était pas la joie et pour cause. Le sous-marin était en danger très sérieux. L’attaque du requin semblait porter ses fruits quant au fait de détourner le missile, malheureusement, cela ne signifiait pas que le robot détruisait l’engin au potentiel destructeur puis chargea sur le requin. Son attaque n’avait pas été si efficace que ça... Erf. L’homme requin ne pouvait pas gérer en même temps deux adversaires et de plus, il était clair que le robot face à lui était plus coriace que n’importe quel adversaire jusqu’à maintenant. Il se devait donc de lui faire face du mieux qu’il pouvait. Ainsi donc, alors qu’il fonçait avec pour but de lui filer un coup de poing, le criminel amphibien ne se fit pas prier pour rendre la pareil. Concentrant sa force, sa volonté et des courants marins, l’homme requin se contenta d’utiliser à plusieurs reprises l’une de ses techniques favorites. Il enchaînait le fait de lancer des “ lances “ d’eau qui avaient pour but d’entrer en collision avec l’ennemi et donc “ exploser “ violemment contre lui. Le tout renforcé grâce au haki. Cette fois, il espérait le ralentir, omettant le fait qu’à force d’onde de choc, peut-être il pourrait endommager les propulseurs du pacifista et si tel était le cas le ralentir lourdement sous l’eau, pour ne pas dire rendre inutile en terme de déplacement.

Du côté des gens dans le sous marin, rien de bon ne s’annonçait. Pouvant seulement être témoin via un hublot, Ayabusa observait donc l’ingénieuse folle s’accrocher au bâtiment de fer et attendre quoi faire. Cependant, quand l’ex marine vu l’assaillant approcher dangereusement, il cru comprendre son objectif. Que Mado’ se fasse transpercer, ce n’était pas vraiment un souci tant que le coeur n’était pas touché - d’après ce que l’ingénieuse lui avait raconté - malheureusement, l’engin en métal servant d’échappatoire n’était pas du même genre. Un trou dans le sous-marin allié à la pression qui augmentait... Ce ne serait pas un trou facile à reboucher et sans conséquences, bien au contraire. C’est donc rapidement que l’homme hurla.

“ FUDO !!! Il faut agir vite !!! “

Ne lui laissant que peu de temps pour comprendre son plan, il lança en l’air une simple dague et dégaina sa lame des 50. Sans tarder, l’ancienne mouette se préparait à attaquer la dague et pour cause, il espérait que le jeune prodige comprenne son idée et l’exécute au plus vite, sans quoi, le sous-marin était fini. Restait à voir quelle partie du corps serait visée, mais une chose était sûre, si l’attaque électrique fonctionnait, en plus de trancher, elle risquait d’endommager les circuits du cyborg et peut-être empêcher un mode auto-destruction de s’enclencher à tout hasard.


Résumé de la situation:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 18 Sep - 8:29



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-



Assis dans la salle de contrôle à observer Ayabusa donner ses ordres aux différents hommes de main de l'organisation, je me dis qu'au final nous avions réussi notre mission. Quand bien même notre combat dura quelques minutes, ces dernières étaient extrêmement intenses et épuisantes physiquement comme mentalement. Protéger un submersible volant face aux assauts d'une horde de marine sur un port, dévier des obus et en renvoyer à leurs expéditeurs... un début bien particulier pour ma carrière de criminel. Rien de bien épatant pour des types comme Konan, mais une petite fierté pour moi. Je pus analyser mes différentes faiblesses et évoluer du mieux que je le pouvais. Le rouquin et Ayabusa m'avaient supporté et guidé tout au long, la prochaine fois je comptais bien faire preuve de plus d'autonomie et m'affirmer pour de bon.

Lorsque Ayabusa s'arrêta net devant un des hublots de la salle et que Tet, à ses côtés, me regarda d'un air étrange, je compris que les choses n'étaient pas totalement finies. Je me levai promptement, saisis ma batte et mon sac avant de me ruer vers cet hublot. Une fois arrivé derrière mon supérieur, celui-ci se mit à hurler. Je regardais un instant ce qui pouvait bien l'irriter, une femme aux cheveux roses - agrippée à la cuirasse de notre engin- était en train de se faire charger dessus par un type muni de griffes. Voyant Krake en arrière plan de tout ça, je compris que la demoiselle était Mado. De ce fait quand Ayabusa dégaina sa dague et son épée, je ne me fis guère prier, lâchai mon sac, et fermai le poing avant de le rouvrir dans le but de faire apparaître ma zone. Encore une fois, je fis en sorte de la créer en face de moi, je me situais donc à l'une de ses extrémités, afin d'avoir une portée maximale.

-Tet !

Le rouquin commençait à me connaître et comprit directement que j'allais avoir besoin à un moment ou un autre du contenu du sac. Il l'ouvrait donc et posait quelques balles au sol. La zone d'un diamètre de l'ordre d'une dizaine de mètre englobait Mado et l'ennemi qui se trouvait à l’extérieur du sous-marin tout près de sa cuirasse, ainsi qu'Ayabusa, Tet et moi même. Le binoclard lança sa dague dans les airs et sans plus tarder la visait avec son épée électrifiée. Observant l'adversaire à travers le hublot, je croisais mon index avec mon majeur, ce qui allait avoir pour effet d'échanger la position de cette dague avec celle de notre ennemi. J'attendais de voir le résultat de cette action, si l'attaque de l'épéiste allait être fatale pour l'adversaire ou non, avant de prendre une décision en ce qui concernait Mado. Elle pouvait toujours aider Krake qui se trouvait plus loin de ma zone, car je n'étais donc pas en mesure de l'aider pour le moment.



Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2668
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
163/350  (163/350)
Berrys: 341.204.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 20 Sep - 10:45


Dernières Actions!



Seta Panto

La main de Seta descendit tranquillement attraper le Den Den qu'il avait sorti quelques secondes plus tôt, n'attendant pas que celui qui se rapprochait encore de lui ne parvienne jusqu'à portée de bras pour le lui lancer d'un mouvement de balancier. Le geste n'avait rien de suspect et permettrait simplement au mime de garde encore une légère distance de sécurité lui permettant de réagir si son vis-à-vis changeait subitement d'avis. C'est alors que comme s'il lisait dans ses pensées l'individu précisa que son attitude pouvait changer du tout au tout en une seconde, illustrant le tout d'une image qui provoqua subitement l'hilarité du maudit. Un rire empreint de folie s'éleva alors bruyamment, résonnant dans le hangar comme l'expression même de l'inconscience dans une situation pour le moins tendue. Deux choses avaient déclenchées la perte de sérieux de l'agent de Dead-End, tout d'abord la vision quasi-surréaliste de l'homme qui revenait se jeter dans la gueule du loup alors même que celui-ci venait de devenir encore plus dangereux. Mais surtout la phrase utilisé par l'homme de la Triade lui avait remis en tête un souvenir à l'apparence anodin, l'homme avait prononcé ces mots comme pour lui faire peur mais lorsqu'on l'avait déjà vécu cela en devenait risible. Se reprenant finalement en essuyant une légère larme de son œil il s'empressa néanmoins de se justifier :

Navré, la dernière fois qu'elle y a roulée était juste particulièrement comique.

Se redressant finalement sans pouvoir ôter le large sourire qui demeurait sur son visage il observa l'individu devant lui, guettant la moindre réaction, passive ou agressive, de sa part. Après tout il venait d'annoncer avoir déjà vécu l'expérience de voir sa tête rouler au sol, et même si l'homme était certainement trop habitué à ces bizarreries pour en être décontenancé il n'en manquerait assurément pas d'en être intrigué. Même si cela n'avait absolument rien à voir avec ses capacités laisser le doute chez ceux qui lui faisaient face était toujours une bonne idée, et si les hors-la-loi n'étaient pas à sous-estimer lui non plus. Se reconcentrant alors sur le Dragon Pourpre qui avait finalement ressurgi dans le hangar il lança à l'intention des membres de BigJack et de la Triade :

Faut que je le choppe moi-même ou vous vous décidez?



Tsuyo Kazu

Tout avait été très vite à la sortie du hangar, trop même certainement pour le semi-géant qui aimait prendre le temps. Certes il pouvait se montrer particulièrement rapide quand cela était nécessaire mais pour le coup le nouvel arrivant ne lui laissait aucune chance à ce niveau-là. Sa main était passée à quelques centimètres d'attraper sa cible avant que celle-ci ne soit projetée dans les airs par une large chevelure. Cela ressemblait fort à un échec pour Tsuyo jusqu'à ce qu'il ne comprenne le sacrifice du chef de la bande, dans un sens il était celui qu'il fallait maintenir ici, les autres ne seraient pas grand chose sans lui et auraient certainement beaucoup moins d'informations à leur délivrer. Ne tentant même pas de repartir à la poursuite des individus qui s'enfuyaient il décida finalement de pénétrer dans le hangar, demeurer à l'extérieur à attendre ne servait à rien désormais, autant tenter de prêter main forte à Omega. A peine eut-il passer la tête à l'intérieur du bâtiment qu'il put constater que celui-ci grouillait d'inconnus, cela ressemblait à une véritable réunion de hors-la-loi vu de l'extérieur. Il n'eut pas de mal à repérer celui qu'il devait initialement arrêté, la majorité des regards étant braqués sur lui. Néanmoins le mime semblait en attirer quelques uns également, la scène en général dégageant une vaste impression de confusion et de méfiance. Il comprit rapidement que chaque nouvel entrant ne ferait qu'augmenter cette atmosphère déjà lourde, alors mieux valait indiquer clairement de quel côté on était afin de ne pas laisser de place au doute. Inspirant alors il lança d'une voix forte à son supérieur hiérarchique :

Les trois autres se sont enfuis, il ne reste que celui-ci!



Kabayochi.M.Kiru

La traversée de la forêt s'était déroulée sans accroc et le Golem apercevait désormais devant lui la ville hors-la-loi de Teresse, il devenait plus tranquille à l'idée de s'éloigner d'Eleme et des nombreux renforts qui y arrivaient certainement à l'instant. Pour autant il ne baissait pas sa grade, demeurant à l'affut du moindre bruit suspect, quitter Nighty Town sans encombre lui paraissait bien trop beau pour être vrai, son instinct lui disait que quelque chose dans le plan n'allait pas se dérouler comme prévu.


Ningen Takai

La feinte que venait de tenter l'agent de Dead-End avait parfaitement fonctionnée, lui permettant de passer ce second obstacle en prenant un minimum de dégâts. Ne prêtant aucune attention à la goutte rougeâtre qui venait couler de la blessure superficielle qu'il venait de subir il se concentra sur les voix qu'il entendait un peu plus loin, d'autres renforts étaient en chemin. Ces couloirs étaient beaucoup trop étroits et tortueux pour qu'il s'en sorte sans sacrifices, et il ne connaissait clairement pas assez les lieux pour pouvoir tenter de semer ses poursuivants. Néanmoins il fallait qu'il trouve un moyen d'esquiver le maximum de ralentissements potentiels tout en conservant la trajectoire la plus rapide vers l'extérieur. Chaque seconde qu'il passait au sein de ce bâtiment permettait à la gueule du loup dans laquelle il se trouvait de se refermer un peu plus. Et s'il ne pouvait emprunter le chemin habituel sans être gêné alors il se créerait son propre chemin. S'accroupissant alors légèrement en repliant les bras le long de son corps il se propulsa finalement dans les airs, frappant le plafond une vingtaine de fois à une telle vitesse que des fissures firent leur apparition avant qu'il n'explose totalement. Agrippant alors sans attendre le rebord qui se fit voir il se tira à l'étage supérieur tandis qu'une lame d'air venait se fracasser sur les débris qui commençaient déjà à retomber, dissipant légèrement le nuage de poussière. Il avait perdu son avance avec cette action, et même s'il se donnait un peu de marge par rapport aux renforts devant lui les deux femmes derrière demeuraient un problème. Posant ses mains sur deux blocs de pierre en se préparant à repartir il poussa sur ceux-ci afin de se projeter en avant, démarrant comme un sprinteur tandis que les deux blocs fonçaient vers le trou qu'il venait de créer. Ils ne seraient pas difficile à arrêter pour les deux gradés, mais au moins ils les ralentiraient.


Mizu Sakana

Mizu venait à peine de sortir de l'eau pour monter à bord du Galion qui attendait l'arrivée des agents de Dead-End qu'une nouvelle mission lui était déjà assignée. Le bon côté était qu'il n'aurait pas à attendre à ne rien faire, le mauvais était que s'il était envoyé en renfort tout ne se déroulait pas parfaitement. Sautant alors aussitôt dans la mer il se propulsa en direction de Teresse, plus vite il serait arrivé là-bas et plus vite il serait revenu ici. Néanmoins une embarcation se dressa sur son chemin alors qu'il arrivait sur la côte, visiblement quelqu'un quittait l'île, même plusieurs personnes vu la taille du bateau. Serait-ce d'autres agents? Peu de chances il n'avait pas été questions de rejoindre les navires ainsi lors de la préparation, dans tous les cas il devait au moins s'assurer de l'identité des individus en question, juste au cas où ils représentent une menace pour le navire situé un peu plus loin. Faisant surface à une dizaine de mètres de l'objet flottant il lança rapidement :

Qui va là?! Identifiez-vous?!





Techniques:
 

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 718.156.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Lun 26 Sep - 13:32



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Aaron Guts; Maitre-Jeu
...
Seul contre tous ! La décision inattendue de Yao ! L'excès de cojones, de confiance ou de folie ?!



- Non ! Yaooooooooo ... !!!

Aliyah était certainement la personne la plus attachée au voyou sentimentalement parlant. Ce qui expliquait le cri désespéré qu'elle venait de pousser. Elle ne comprenait pas la décision de l'homme qu'elle côtoyait comme son grand frère et hurlait à tout va se faisant tirer le bras tant bien que mal par Ren.
Ce ne fut que la lame renvoyée par Long Claw qui la coupa dans ses sanglots. La gothique lolita n'eut d'ailleurs pas le temps de réagir parfaitement, peut être parce qu'elle était troublée psychologiquement ou car elle ne pouvait utiliser que son bras blessé pour se défendre. En tout cas, elle réussit in extremis à sortir une lame cachée dans sa manche et à dévier le couteau projeter sur elle. Pas de bol, l'arme blanche ricocha et dévia sur la jambe de Billy qui poussa un cri de douleur. Aliyah s'en foutait, elle voyait son bien aimé s'éloigner d'elle au cœur de la fournaise, les larmes aux yeux, le nœud au ventre.


Le sang du Yakuza bouillait en lui comme jamais. De petits tremblements passagers dans ses jambes et ses bras prouvaient l'inondation d'excitation et de nervosité. Son regard ne laissait passer que le sentiment de combativité. Son sourire malsain et la situation dans laquelle il était prouvait qu'il était soit un tantinet fou, soit un tantinet suicidaire sur les bords. En tout cas, une chose était sur, Yao ne c'était jamais sentit aussi vivant qu'en ce moment la !

Du haut des derniers caissons de l'hangar, son regard perçant balayait les gens en bas. Sa provocation avait suscité des réactions. Long Claw semblait agacé par sa présence. BigJack demeurait stoïque. Le type qui avait traversé le toit présentait un large sourire comme amusé par la scène. Les autres, le Yakuza s'en foutait pour l'heure.

Il fit un dernier pas et se rapprocha au bord du container, lâchant une énième provocation digne du personnage qu'il était.

- Bon alors les gars, qui viens me tester en premier ?! J'suis pas rester ici pour rien non plus !

Son regard qui visait l'assemblée en général se fixa alors sur le parrain de la pègre à West Blue.

- Alors Gros Jack, tu veux même pas mettre une déculottée à celui qui a ouvertement attaqué ton biseness et salit ta réputation ? Ou t'en a pas les couilles ?!


Les yeux enflammés du Yakuza se dressèrent alors face à ceux de la seule et unique femme encore présente.

- Non ... Tu enverrais ton bon toutou de LongClaw faire le sale boulot. Puis au pire, si elle tombe comme son frère, c'est pas si grave, une de perdue dix de retrouvées comme on dit ! T'en pense quoi toi ma cocotte ?


Le maffioso savait pertinemment que parler de son frère n'allait pas laisser LongClaw indifférente. Et ce sentiment de provocation, de fouteur de merde, bordel, c'est ça qui le faisait réellement kiffer !
Et puis merde, ce gars qui rigolait la, celui qui avait botter le cul de BlackSword en un seul et unique coup. Malgré sa force démesurée, Yao allait aussi le mettre dans le lot. Quitte à faire les choses proprement, autant ne pas les faire à moitié !

- Ou alors c'est toi le décrotteur de nez qui est vraiment le plus déterminé d'entre tous ! Promis si tu viens m'affronter je résisterai plus longtemps que BlackSword, le type que t'as One Shot !

Autant Bigjack ou LongClaw, le Yakuza pouvait peut être les gérer, voir même les battre. Autant ce type la, le combat serait perdu d'avance. Mais si Yao survivait à ça, il passerait une nouvelle étape dans sa vie, et croyez moi, ça annoncerait du très très lourd !
Et puis, c'est pas comme ci il venait de sous entendre que Staz avait battu BlackSword alors qu'ils étaient du même camp. C'est pas non plus comme ci cela aller créer des tensions au sein de leur groupe. C'est pas comme ci chauffer la braise a ce moment la allait créer un véritable incendie.

Non, tout ça, le Guerrier Shaolin s'en foutait. Il voulait seulement se battre et pour une fois peut être, montrer tout ce qu'il à dans le caleçon une bonne fois pour toute !

Car quand on vit Yakuza, on meurt Yakuza. Et s'il ne mourrait pas ce soir la, c'était de la graine de super-yakuza qui allait pousser.






To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 27 Sep - 21:17



Contre-amiral Alyxander et Contre-amiral Zigmund.

Contre toute attente, le type qui venait de débarquer de Xérèse et de se faire appréhender par les troupes de la marine sut se montrer utile lors de l'explosion inopinée du dirigeable. Bien entendu, le coup de main gracieusement offert aux forces du Gouvernement Mondial ne fut pas aussi efficient que celui du contre-amiral, mais il eut tout du moins le mérite d'écarter quelques débris qui menaçaient les habitations à la lisière de la forêt. Les moins imposants, semblait-il, mais Alyxander lui en était tout de même reconnaissant : l'on sous-estimait bien trop souvent l'influence néfaste des détails, en temps de guerre, et l'on s'en mordait ainsi bien trop souvent les doigts. De fait, le type eut toute l'attention du haut-gradé lorsqu'il annonça l'objet de sa venue : son village avait également été victime des sévices de Ren Tao et de ses acolytes, comme annoncé lors du bref bilan dressé par le hors-la-loi en début d'assaut. Ainsi, cet homme, qui semblait être en mesure de se défendre même s'il était manifestement bien loin du niveau d'un gradé moyen, demandait désormais des renseignements quant au groupuscule à l'origine de cette attaque. Une simple curiosité, ou un vœu de revanche durant les jours à venir ? Difficile à dire : le haut-responsable de la marine ne connaissait en aucun cas son interlocuteur, pas même de réputation, et ne pouvait donc pas se prononcer à ce sujet. Tout en croisant les bras, arborant un air sérieux et droit mais pourtant plus affable et chaleureux que la plupart de ses collègues de même grade, le contre-amiral poussa un léger soupir avant de répondre aux interrogations et demandes qui s'étaient chevauchées. Le type ne manquait pas d'air, de l’interpeller ainsi et de lui mettre sa demande sous le nez sans plus de politesse, mais il avait au moins eu le mérite de protéger les biens d'une poignée de civils d'Élème...

-L'attaque a été menée par Shadow Ghost, l'organisation que dirige Ren Tao. Nous n'avons pas beaucoup d'autres informations pour l'heure, mais la Section Scientifique et l'AOI feront leur travail en temps voulu.

Alyxander ne pouvait que difficilement s'avancer davantage. Vraisemblablement, d'autres criminels avaient été lié à Tao durant l'action terroriste, en tout cas plus que ses affiches de mises-à-prix ainsi que les rapports ne semblaient le sous-entendre. Quant à savoir qui, précisément, les comptes-rendus que signeraient les commandants et colonels témoins de l'assaut en fourniraient peut-être une idée plus ou moins précise... Restait à prier pour qu'aucune victime importante ne soit à déplorer, car dans les tourments de la bataille, le contre-amiral n'avait pas eu le temps de s'intéresser à qui que ce fut d'autre que lui. L'homme-poisson qui avait tenté de le terrasser audacieusement, le jeune marine ne l'oubliait pas, et comprenait ainsi que Ren possédait de meilleurs alliés qu'on n'avait pu l'entendre dire par le passé... Comprenant toutefois que le civil de Xérèse ne pouvait que difficilement se satisfaire de si brèves informations, le gradé s'empressa d'ajouter :

-Un rapport vous sera probablement envoyé à ce moment-là. En attendant, je crains qu'il ne vous faille vous débrouiller par vous-mêmes. Élème va avoir besoin de temps pour cicatriser totalement, et la marine ne peut décemment pas mettre l'accent sur vous.

Ils n'étaient pas hors-la-loi, certes, mais ils avaient toujours tenu à subsister sans avoir à jouir de l'influence du Gouvernement Mondial. Ils s'en mordraient certainement les doigts lorsqu'ils verraient des navires de réapprovisionnement acheminer de la nourriture et des vivres à la capitale de West Blue, mais ils ne pourraient pour l'heure rien y faire. C'étaient à eux d'y songer, à l'avenir, et de formuler leur demande aux marines s'ils souhaitaient enfin profiter de leur protection.


En ville, Ichihiga eut tôt fait de menotter le criminel, puisque celui-ci ne tenta même pas de résister à son arrestation. Il semblait plutôt honnête, pour le coup... Enfin, difficile à imaginer totalement de la part d'un hors-la-loi, mais dans le doute, ils pouvaient enfin un petit peu relâcher la pression. D'autant plus que plus cette raclure perdait de temps ici, plus il voyait ses possibilités de fuite s'amenuiser, se restreindre. Elles étaient déjà quasiment nulles une trentaine de secondes auparavant, alors maintenant, avec les poignets entravés... En poussant un grognement de contentement et de satisfaction, considérant qu'il s'agissait d'un bien piètre trophée mais qu'il valait au moins la peine d'avoir été récupéré, Zigmund donna rapidement l'ordre au colonel de prendre les devants et d'emmener le brigand jusqu'au Quartier Général. Il les suivit, bien entendu, à distance raisonnable et toujours armé afin de pouvoir intervenir au moindre mouvement suspect du fugitif récupéré, mais Brynjolf et Elke qui suivaient leurs déplacements depuis les toits auraient également la possibilité d'intervenir si la situation tournait au vinaigre. Autrement dit, ce pauvre Shiin était cuit.


Contre-amiral Sorilon.

Sa petite filature aérienne improvisée semblait porter ses fruits : tout paniqué qu'il était, probablement heureux également d'avoir échappé à la mort, Kiru n'avait pas encore été en mesure de le remarquer. D'un autre côté, c'est le contraire qui aurait été étonnant : le contre-amiral demeurait à distance lointaine pour ne pas alerter un éventuel haki de l'observation, profitait du jeu clair obscur du ciel constamment sombre de Nighty Town et réalisait les mouvements les moins amples possibles. De loin, la majorité des êtres humains seraient probablement tentés de le prendre pour un oiseau à la forme un peu particulière, tant son manteau ample déformait sa véritable physionomie. Cet exercice, Sorilon, tout comme un bon nombre de ses compères de même grade, avait eu à le mettre à profit fréquemment pour en arriver là où il était... D'autant plus qu'avec un supérieur comme Renald, il avait souvent un lot conséquent de bavures à rattraper via ce genre de missions. L'utilisation du rokushiki qu'il faisait lui arrangeait d'ailleurs beaucoup la tâche, en la matière. Toujours était-il que la direction linéaire et prévisible de l'ancien révolutionnaire sembla pointer comme une flèche le fief hors-la-loi local. Une paupière arquée, autant interloqué qu'intéressé, le haut-gradé de la marine murmura un simple mot :

-Intrigant...



Alyxander cause à Aaron.
Zigmund et Ichihiga emmènent Shiin jusqu'au QG. Brynjolf et Elke sont sur les toits pas très loin.
Sorilon surveille depuis les cieux, sans intervenir.


Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Sorilon, niveau 37.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pacifista Alphabeto K, niveau 39.
Ilian Mandurry, niveau 33.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 285
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 27 Sep - 22:06











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron attends la réponse, scarifie "SG" sur son avant-bras gauche. Puis il réponds au gradé et s'en va.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Je ne pouvais de toute manière pas m'attendre à meilleure réponse. Si ma dernière phrase avait été perçue comme une supplication, il n'en était rien. Les forces de la marine sont au courant de notre situation depuis des centaines d'années et devinez quoi ? Ça fait des centaines d'années qu'ils ne font rien. Et pourtant ça se dit "justicier", "protecteur de faibles". Alors au début, on avait la rage contre les marines, mais avec les années, c'est très vite passer et on a su se défendre seuls. Des périodes de doutes ? Bien sûr qu'il y en a eu, pas aussi forte que celle-ci du moins mais, il y en a eu.

En définitive, c'était une sorte de combat de fierté pour nous. On s'entêtait à se protéger soi-même alors qu'on pourrait avoir de l'aide des gouvernementaux quelques fois mais que voulez-vous, on est têtus.. Je dis pas ça pour me vanter hein, c'est juste que ça fait des centaines d'années qu'un pauvre petit village résiste à une ville entière de "bandits" organisés..

Pour en revenir à mon interlocuteur.. dont je ne savais même pas le nom puisqu'il n'avait pas eu la politesse de me le donner -c'est quand même sacrément culotté..-, il sembla porter son attention sur moi après mon gentil geste. Au moins, c'était ça de gagner et des infos qui plus est. Ni une ni deux, lorsqu'il prononça les mots "Shadow Ghost" et "Ren Tao" la pensée devint aussitôt un ordre dans ma tête. Je lâchai brusquement ma jolie canne à pêche au sol et tendis mon avant-bras gauche devant moi, le poing serré.

De ma main droite, j'allai chercher dans mon dos, collé à mon bas ma dague. Puis sans quelconque bruit de douleur ou gerbes de sang je scarifiai "SG" en gros sur mon avant-bras. Un moyen d'impressionner ? Pas vraiment, c'était venu automatiquement. Et puis ça faisait deux bonnes raisons, la première de ne pas oublier car j'en suis tout à fait capable. Et de deux un objectif à rayer une fois éliminé, car je ne me suis jamais laissé de traces corporelles. C'est la première, et j'espère vite régler ça. Enfin, au moins me venger de cette sale petite garce..

C'est alors que le marine reprit la parole pour me préciser quelques détails auxquels j'étais beaucoup trop habitué malgré mon jeune âge, du blabla de gouvernemental quoi..

J'essuya ma dague contre mon bas puis la rangea, je reprit ma canne à pêche et enfin je répondis à l'homme gradé :

- " Ne vous inquiétez pas monsieur je ne sais pas qui, "se débrouiller par nous même" cela fait des centaines d'années qu'on le pratique. En tout cas je vous remercie de vos précieuses informations, bien à vous et bonne nuit. "

Puis, je repartis l'air de rien, nonchalamment et jouant toujours avec mon ombre. S'il avait une quelconque remarque je l'ignorerais probablement. La décision était fixée s'il avait un semblant de doute, on n'accepterait pas l'aide du gouvernement mondial. J'avais peut-être été un peu arrogant, c'est vrai mais après tout cela m'amusait. Et par-dessus tout, j'aime faire ce qu'il me plaît.

Au moins j'étais resté poli, et sans me retourner je me renfonçai dans la forêt.

♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; C'est mon dernier post hormis si tu fais quelque chose qui retienne l'attention d'Aaron.
© Never-Utopia par Pastomaniac
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 75

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 28 Sep - 22:08



Agaka.
Le type qui lui faisait face était étrange. Pas parce qu'il effrayait Agaka, ou même qu'il l'intriguait, mais bien juste parce que ses paroles et actions ne coïncidaient pas avec la gravité de la situation dans laquelle il s'était fourré. D'un coup d'un seul, les deux mercenaires au service de la Triade auraient pu le mettre à mort sans plus de cérémonies... Mais il persistait à vouloir se jouer d'eux. Tant pis : il venait de griller l'ultime crédit que le mafieux raisonnable lui réservait. Autrement dit, si la situation s'avérait fâcheuse à son sujet ou à celui de son boss, le tri serait vite fait et il serait mis à mort sans plus de tergiversations... Bref : le mercenaire prit donc le den den mushi que lui tendait l'autre criminel avant de reporter brièvement son attention sur le reste de la scène, au même moment d'ailleurs que le mime en question. Le dernier assaillant présent semblait plutôt sûr de lui, à moins qu'il ne s'agisse là de bluff... Mais il n'y avait pas de doute à avoir. S'il continuait sur cette voie, Staz allait tôt ou tard le lui faire regretter en lui faisant bouffer quelques dents. Toujours est-il qu'Agaka se contenta de décrocher sans plus de cérémonies, attendant d'avoir des nouvelles du prétendu boss d'Omega.


Staz et Long Claw.

-Toi... Comment oses-tu ?!

Elle avait été privée de ses premières proies, puisque son lancer n'avait pas tout-à-fait atteint son objectif, et reportait dorénavant sa colère droit sur le dernier ennemi encore présent au sein du hangar. Pour Long Claw, il n'y avait plus aucun doute : elle allait le tuer d'une minute à l'autre, et il ne pourrait pas résister à son courroux. Alors que son patron lui-même demeurait légèrement en retrait, les mains croisées derrière le dos, stoïque et calme au possible, la jeune femme rectifia sa position pour faire totalement face au criminel. Elle se mit d'ailleurs soudainement à se ruer droit vers la direction des espèces de caisses sur lesquelles il s'était perché, le visage déformé par la haine... Avant d'être brusquement coupée dans son élan par un rire malsain, profondément dérangé, avide de sensations fortes et de combats ténus :

-Dégage de là, la débutante !

La jeune femme au service de Big Jack eut tout juste le temps de lever son sabre pour l'interposer sur la trajectoire qu'empruntait Staz que le pied de ce dernier vint cueillir la lame qu'elle présentait, puis la bretteuse elle-même pour les expédier hors de son chemin. Pas de temps à perdre avec les sous-fifres : un affrontement à vivre passivement serait une perte de temps et un spectacle pénible, terriblement désintéressant, tandis qu'une lutte pleinement vécue, même face à un unijambiste aveugle et manchot, valait toujours la peine qu'on lui accordait. Sentir craquer les os les uns après les autres, voir le sang se répandre au rythme des coups de poings, cela n'avait pas de prix. En quelque sorte, le mercenaire de la Triade se considérait comme un artiste, à cela près que son matériau basique n'était ni plus ni moins que la brutalité. Il en fit d'ailleurs une démonstration brillante lorsqu'il se projeta droit en direction des caisses, qu'il vint percuter d'un violent coup de poing. Cette offensive, portée contre toute attente non pas directement vers Yao mais bien vers son piédestal, avait possibilités de déroulement. Soit le hors-la-loi tenait bon, et serait repoussé violemment au même moment que les caissons, jusqu'à rencontrer le mur qui se dressait à quelques mètres de là plus ou moins frontalement... Soit il perdait l'équilibre dès à présent, et tombait au milieu des hors-la-loi, pour le meilleur comme pour le pire. Dans tous les cas, le criminel de la Triade ne le perdrait pas des yeux : pas question de laisser sa cible se faire la malle sans réagir, après tout !

Devant ce déferlement de puissance et de brutalité, Big Jack ne pipa mot. Long Claw, en revanche, une fois à nouveau sur pieds, se mit à grommeler, le faciès passablement irrité : elle pensait jusque-là que Yao n'avait fait que bluffer quant à la mise hors jeu éventuelle de son frère par l'envoyé de la Triade, mais commençait désormais à en douter plus fortement... Elle garda donc un œil sur la situation, prête à intervenir dans un sens ou dans l'autre dès lors qu'elle en aurait la possibilité.



Staz est niveau 37. Agaka est niveau 36.
Long Claw est lvl 25.

Un poste plus petit que prévu.
Staz attaque les caisses sur lesquelles sont Yao, Agaka essaye d'appeler.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 343

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 2 Oct - 17:46



Commandante Ingrid et Colonel Irisa.
Cette course poursuite risquait fort de virer court si ce type continuait à se montrer aussi intrépide, sinon inconscient : en tentant de les prendre de court de cette manière, il s'était sérieusement exposé et ne devait alors sa survie qu'à leur surprise. Cependant, dès lors qu'elles posséderaient l'aide d'autres gradés, elles auraient l'occasion de se venger de cet affront et de réparer de telles actons. Les deux demoiselles épéistes poursuivaient donc leur ennemi avec férocité, prêtes à s'occuper de son cas lorsqu'il prit un parti pour le moins étonnant : il usa de sa puissance et de son agilité pour percuter le plafond, et se frayer ainsi un chemin en direction des étages supérieurs. Tandis qu'Ingrid décrochait immédiatement son den den mushi personnel pour tenir ses collègues au courant de l'évolution de la situation dans tout le Quartier Général en entier, Irisa prit la décision de les couvrir en détruisant les divers débris qui leurs tombaient dessus. Une fois cela fait, la colonel se mit à bondir, rejoignant l'adversaire jusqu'à l'étage supérieur avant de remarquer que ce satané type avait déjà pris une avance considérable : il était plus preste qu'elle, et risquait fort de la semer dans les secondes à venir. Sans perdre une seconde supplémentaire, elle s'élança à sa poursuite sans se retourner pour voir si la commandante avait été en mesure de la suivre également. Quitte à l'arrêter seule, elle allait s'en charger et l'empêcher de s'enfuir avec du Granit Marin...
D'autres gradés, y compris ceux éparpillés en ville, revenaient pourtant au compte-goutte jusqu'au Quartier Général tandis que la nouvelle d'un vol commis en même temps que les attentats se propageait. D'une minute à l'autre, le chemin de Ningen serait pavé d'ennemis et à ce moment-là, il ne lui serait plus possible de se dérober à la justice... Restait à savoir s'il serait suffisamment vif pour troubler les pistes, et s'il parviendrait à s'enfuir avant l'arrivée du gros des troupes.


Lieutenant responsable Ilian Mandurry et Pacifista Alphabeto.

Du côté du Pacifista et du cyborg, la situation s'envenimait sans pour autant se montrer trop grave : même à deux, ils parvenaient sans aucun mal à faire face au seul véritable souci présent sous l'eau, l'homme-poisson, et à mettre en danger les fuyards pour essayer de les empêcher d'échapper à la justice. En considérant qu'ils auraient probablement du renfort dans les plus brefs délais, notamment grâce aux autres Pacifistas présents à bord du navire de la Section qui ne demandaient plus que quelques ajustements pour être parfaitement fonctionnels et waterproof, le Gouvernement Mondial avait même très clairement l'avantage. Le principal objectif était donc pour l'heure de retenir ces criminels pour pouvoir par la suite les noyer sous un lot d'assauts continu et trop denses pour que l'amphibien ne s'en charge seul.
Pour l'heure, c'était à l'Alphabeto seul qu'incombait la charge de tenir tête à la satanée bestiole en question. Lorsqu'il prit la décision de se projeter dans sa direction, il s'empêcha de réagir aux multiples jets d'eau qui vinrent le percuter et, de cause à effet, purent violemment le ralentir et l'empêcher de venir frapper son opposant avec la virulence que l'on pouvait lui connaître. Cela n'était pour autant pas suffisant pour le détruire ou l'ébranler sérieusement, et il y avait fort à parier qu'il repartirait à l'assaut dès lors que Krake cesserait de l'inonder... Sauf si, bien évidemment, une autre donnée ne venait l'en empêcher, dans les plus brefs délais. Et malheureusement, aussi bien pour les membres du Gouvernement Mondial que, ironiquement, pour les fuyards de Shadow Ghost, cela se fit bientôt inévitable.

Lorsqu'Ilian se projeta en direction de cette jeune femme, il ne s'attendait pas à un seul moment qu'une combinaison de pouvoir pourrait l'empêcher d'agir de la sorte. Il s'attendait bien entendu à une contre-attaque, d'une manière ou d'une autre, et c'était pour cela qu'une partie de ses capteurs sensoriels auxiliaires demeuraient concentrés sur l'appareil métallique en général. En agissant de la sorte, le cyborg souhaitait surveiller des mouvements suspects éventuels pour ne pas être pris de court : une torpille, l'apparition d'un nouvel homme-poisson, peu lui importait, il voulait tout simplement que rien ne lui échappe. Cela ne fut toutefois pas le cas, car la riposte adverse alla bien au-delà de la seule surveillance sensorielle que lui assurait son côté cybernétique...
L'espère de téléportation qui le projeta au sein de ce qu'il analysa bientôt comme étant le sous-marin criminel en question le sidéra, et l'empêcha de réagir à temps pour éviter d'être attaqué par l'épéiste qui lui faisait face. Le sabre vint bientôt lui déchirer le torse, sous son regard stupéfait et incompréhensible, tandis qu'il prenait douloureusement pleine mesure de la situation dans laquelle il s'était embourbé. Le Mandurry n'avait pratiquement plus aucune chance de s'en sortir vivant et indemne, et il savait pertinemment quels étaient les ordres dans une telle situation. Son corps était nettement trop précieux pour être récupéré et réutilisé par de pareilles crevures, et si son destin funeste était certain, alors il préférait encore réagir dans l'honneur et la fierté... Tandis que son bras gauche se détachait de son corps, haché par l'épéiste qui lui faisait face, ses lèvres se fendirent d'un sourire arrogant aux teintes de désolation et de désespoir :

-La Section Scientifique n'échoue jamais.

Sa main droite vint se planter dans sa propre poitrine tandis qu'il se jetait en arrière, en direction du mur. La détonation qui s'en suivit fut féroce et formidable, bien au-delà de ce qu'aurait pu générer une simple grenade. Pas étonnant, si l'on considérait que les projets de la Section devaient détruire absolument toutes les pièces susceptibles de livrer des informations compromettantes... Une brèche fut inévitablement ouverte dans la coque du sous-marin, qui n'en avait plus que pour quelques instants avant de sombrer définitivement. L'onde de choc repoussa l'Alphabeto, à quelques dizaines de mètres de là pourtant, étant donné que les lances d'eau de Krake l'avaient déjà maintenu à distance et qu'il n'avait pas su anticiper cette explosion soudaine.
Si Krake était sans conteste trop loin pour être inquiété de quelque manière que ce fut, les autres hors-la-loi présents risquaient en revanche de souffrir de la déflagration et du souffle en lui-même. Si la plupart des occupants seraient sans doute morts sur le coup, les plus solides pouvaient encore être soignés... Restait à savoir qui Krake choisirait, en sachant que l'Alphabeto, s'il avait été écarté, pouvait très bien revenir à la charge d'un instant à l'autre. S'il voulait sauver une partie des siens, il devait faire un choix dans la précipitation... Et condamner les autres, indubitablement.


Vice-Amirale Iliena.

-Vice-amirale, nous arrivons...
-Trop tard, je le crains. Disposez, colonel.

En observant l'état de la belle Nighty Town, qui ne cessait de se rapprocher sous son champ de vision, Iliena ne put s'empêcher d'éprouver un violent pincement au cœur. Ses entrailles se nouaient, et sa gorge ne cessait de se serrer d'angoisse. Qu'était-il arrivé à Ericken et à ses autres subordonnés ? Difficile à dire dans ces conditions. La seule chose dont elle était sûre, c'était qu'au final, sa promotion n'avait pas forcément été une excellente chose : si elle avait été ici, sur West Blue, elle aurait eu l'occasion de leur prêter main forte et de régler la situation avec brio... En remarquant également que le navire d'Ezra était sur le point de jeter l'ancre, au port, et que la Section Scientifique s'était stabilisé à quelques encablures des côtes, la jeune femme comprit que les combats étaient en train de se terminer, et que sa lame n'allait pas pouvoir servir à grand chose. Le navire que lui avait offert l'amirale en chef avait beau être une perle, un chef d'oeuvre susceptible de la mener d'une mer à l'autre en un temps record, cela n'avait pas suffi pour prendre les hors-la-loi à revers...




Ningen a semé Ingrid. Irisa essaye de le poursuivre. C'est la dernière à ses trousses du contingent d'origine. D'il s'attarde davantage, la situation peut devenir assez grave.

Du côté de la mer, Ilian explose à l'intérieur du sous-marin. Les dégâts sont impossibles à colmater dans l'immédiat, et tout ce beau monde se retrouve soit expulsé dans la mer, soit submergé par l'eau à l'intérieur. Krake, dont les lances d'eau + l'explosion ont repoussé l'adversaire, peut choisir d'en sauver d'eux parmi ces quatre : Mado, Ayabusa, Fudo et Tet. Je me réserve le droit d'indiquer d'ici la fin du RP les blessures de ceux qu'il aura choisi, en sachant que les deux derniers seront soit noyés, soit repêchés par le gouv d'ici quelques instants.
Si Krake décide de rester, soit pour sauver le plus de potes possibles, soit pour affronter les troupes de la SS encore en présence, il prend évidemment bien plus de risques.

Au large, Iliena arrive enfin, en retard.

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24. Ingrid est lvl 23.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Sorilon, niveau 37.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pacifista Alphabeto K, niveau 39.
Ilian Mandurry, niveau 33.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Ingrid
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 975
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
23/500  (23/500)
Berrys: 293.350.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 2 Oct - 19:17



Destruction totale

Se barrer de là était une priorité désormais. Les méfaits étaient accomplies, revendiqués haut et fort et de ce fait, il n’y avait plus rien à faire ici. Seul un idiot ou quelqu’un trop imbu de sa personne resterait là à vouloir tester ses forces avec la marine. Quand bien même j’étais conscient de mes forces et confiant en ces dernières, je n’allais pas m’amuser à me pavaner de trop. Ainsi donc, je récupérais doucement mais sûrement, ignorant totalement la chose qui semblait tenter de nous interpeller. En effet, nous approchions d’une sorte de navire, mais même à l’heure actuelle je ne pensais pas au fait de l’agresser ou le déranger. Oh que non, et c’est pour cela qu’au lieu de répondre, la barque ne fit qu’aller encore plus rapidement, la demoiselle allant presque exploser les rames tant elle en avait marre de ce petit jeu moins marrant qu’avant.
Bientôt, la barque dépassait - sans passer trop près de l’embarcation - le monument naval avant de s’en aller au loin sans rien faire de suspect. Une fuite comme n’importe laquelle dans ce genre de moment plus que tendu.

Durant le trajet, alors que je reprenais des forces, je tentais d’appeler mes camarades jusqu’à me rendre compte qu’ils ne répondaient pas. Mauvais présage ? Peut-être... Quoi qu’il en soit, je restais silencieux, laissant la demoiselle râler. Yao allait devoir vite s’en sortir, et les autres avaient tout intérêt à s’en sortir ici. Le rendez-vous était fixé à quelques jours, mais je n’allais apprendre les graves nouvelles que d’ici quelques heures...


Krake Liron, Ayabusa

La tactique avait été simple en soit. Tenter de tuer la menace avant qu’elle ne soit trop grande, cependant, même les plus grands génies font des erreurs et s’était parfaitement ce qui allait se passer. En effet, le jeune homme pensait tuer net son adversaire via son camarade, mais à aucun moment il avait pensé que la Section Scientifique était doué au point de créer des bombes humaines si efficaces. En effet, le jeune homme se pensait capable de “désamorcer” ou “ débrancher” un cyborg via son style de combat unique, mais il n’en était rien. En voyant sa cible agir et se propulser en arrière, il était déjà trop tard. Ayabusa se précipita devant la jeune recrue à savoir Fudo pour le protéger tant bien que mal. L’explosion eu lieu et ceci eu raison de bien des choses. La coque de l’engin cédait et la pression fit le reste du travail. L’eau s’infiltrait dans l’engin qui serait d’ici quelques minutes une épave.

De son côté, Krake ne put rien faire pour éviter cela, bien trop occupé à déranger le robot face à lui. Mais quand l’ouverture se fit, il se précipita sans tarder vers l’appareil et vit avec horreur le résultat de cette explosion. Seul, il ne pouvait pas sauver tout le monde. Il n’avait qu’une option : un bras droit et un bras gauche qui choppent une personne et s’en aller à toute vitesse en donnant de l’air à ses camarades de temps à autres. Une fois hors de portée, il devrait porter les premiers soins sans quoi, ces deux “ rescapés “ allaient y laisser la vie, noyés...
Ni une ni deux donc, l’homme attrapa le tacticien et la nouvelle recrue. Sortant de l’enfin qui commençait à couler purement et simplement, il jeta un bref coup d’oeil à la dernière personne consciente grâce à son état de cyborg. Madoka râlait bien entendue, mais elle ne pouvait rien faire de plus outre s’accrocher à l’engin ou couler simplement. Le requin lui dit de simplement se débrouiller - pensant qu’elle pourrait le faire - et suite à cela, il partit sans un mot, usant de sa vitesse hors du commun dans ce milieu aquatique. Une fin tragique pour le groupe de mercenaires en tout genre. *
Mais quoi de plus normal dans ce genre d’attaque massive ? Qui pourrait faire cela sans conséquences directes et plus tardives ? Personne.

Résultat des courses ? Côté marine, l’île avait subit de gros dégâts plus mentaux que matériel, quelques gradés et un symbole ébranlé. Mais côté Shadow Ghost, l’entière “ flotte “ avait été décimée et seul le chef et quelques sbires étaient en fuite désormais. Restait à voir quelles seraient les réelles conséquences d’une telle nuit.

Est-ce réellement la fin pour Ren et ses compagnons ? Le temps nous le dira.


Résumé de la situation:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 549
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
227/250  (227/250)
Berrys: 353.905.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 2 Oct - 20:00



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-



La stratégie fonctionna et l'adversaire se retrouva bien assez tôt avec une lame plantée dans son torse. Pendant un court instant, je me sentis soulagé, il ne restait plus qu'à rameuter Mado dans le submersible, aider Krake et fuir cette foutue île. Néanmoins, le sourire sournois qui se dessina sur le visage de l'homme empalé fit virer ce soulagement en un effroyable sentiment. Tet hurla quelques mots à propos d'autodestruction et comprenant ce qui allait se passer, je levai la main et tentai de lancer ma technique dans le but de sortir ce cyborg marine de l'engin. Malheureusement, je n'avais pas le temps et Ayabusa me prit de court en me projetant loin du cyborg et hors de ma zone, je fus alors ébloui par une explosion qui engloutit une majeure partie de la salle des commandes. Violemment projeté par l'explosion, avec une chemise désormais flamboyante, j'observai simplement l'eau submerger l'engin. Le corps brûlé d'Ayabusa gisait devant moi, je cherchais Tet mais je ne réussissais pas à mouvoir ma tête sans me faire mal. Mon dos était sans aucun doute en mauvais état. Malgré cela, j'entendais les râles d'agonies de quelques techniciens, une seule pensée me vint à l'esprit et je tentais alors de m'exprimer tandis le niveau d'eau augmentait. Mon corps était à moitié recouvert désormais, le peu de force qui me restait me lâchait peu à peu à mesure que l'eau me recouvrait.

-Excusez moi... dis-je difficilement d'une voix faible.

J'aperçus une silhouette se rapprocher de moi, je ne pus distinguer le visage de Krake seulement quand il m'attrapa et m'embarqua sous l'un de ses bras. Je lui indiquais Tet, mais il ne pouvait pas se permettre ce luxe, je le savais très bien. Mon compagnon rouquin était désormais livré à son propre sort. La noyade ou l'emprisonnement. Je tentais de le trouver avant de perdre connaissance, immergé totalement par l'eau. Ce fut un échec total et j'en étais un des responsables. Je venais de causer la mort de tous ces gens, de mes nouveaux camarades qui avaient placé leurs espoirs de réussite en moi. Merde... merde... merde!




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    

Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] War of change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-