Partagez | 
 

 [Conquête] War of change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 940
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
488/500  (488/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 18 Juin - 17:58



Destruction totale


Ayabusa, Informateur des S.G

La bataille au port battait vraiment son plein et pour cause, malgré les attaques, chaque personnes de leurs côtés résistaient comme pas deux. Les Shadow Ghost n’arrivaient pas à percer dans les défenses ennemies, mais inversement, les Marines n’arrivaient pas à vaincre l’objet de métal parfaitement bien protégé jusqu’à maintenant. Plus le temps passait et plus une évidence se faisait : à la longue, ça allait tourner en combat à l’usure - et si tel était le cas, la marine allait avoir vite l’avantage - mais ça, c’est sans compter les plans et idées d’Ayabusa. Les mouettes du ports ne semblaient pas se souvenir de lui, ou simplement n’étaient-ils pas du genre à “ s’informer “ sur l’ennemi comme l’ex bleu le fait tout le temps et c’est bien regrettable. Outre être un expert en lame, le bleu était aussi anciennement connu pour être un cerveau, certes moins performant que celui du légendaire Yu, mais pas à sous-estimer pour autant et selon ce dernier, il était temps de remettre les pendules à l’heure.

Combattant à arme égale avec un contre amiral, il espérait lui montrer que l’ex bleu n’avait rien perdu de sa puissance d’antan. Cependant, la combat était loin d’être un 2 vs 2 classique, malheureusement, les S.G étaient en infériorité numérique. Et cela se traduisait par des attaques qui seraient difficile à gérer.
Un festivale d’attaques s’élançaient pas simultanément, mais toutes plus proches les une des autres en terme de “ tempo “. Dans un premier temps, les lames d’air d’Alexander, suivis d’une lance qui fendait l’air. Rien que ça, ça allait être une véritable plaie dans le cul pour Aya et pour cause, s’il relâchait la “ pression “ sur Alyxander, il mettait en danger les troupes et l’engin. Traduction : il était piégé, mais heureusement, sa voix fut assez rapide elle.

“ FUDO !!! “


Ayabusa se reconcentrait sur Alyxander, tandis que Fudo s’occuperait de couvrir ses arrières. Mais - car il y a toujours un mais - l’assaut infernal de la marine ne s’arrêtait pas là et pour cause, le duo d’attaque n’était que la moitié de la vague déferlante sur l’engin. Et oui, en dessous, c’est une véritable pluie de fer, de feu et de métal accompagnée d’une sorte de “ toile “ étrange. Et ça, ni Ayabusa, ni Fudo ne pourraient le gérer dans leurs positions actuelles, ne se rendant pas totalement compte du danger, malgré quelques sous-fifres qui voyaient le spectacle macabre depuis des hublots. D’ailleurs, ces derniers hurlaient presque de peu, imaginant déjà leurs dernières heures arriver.


Krake, Combattant et médecin des S.G

Pile ou face, il ne tenait qu’à l’autre de jouer franc jeu ou non. S’apprêtant à repartir à l’assaut, le médecin se demandait bien ce qui allait se passer, mais quel soulagement quand des paroles intelligentes sortirent de la bouche de son “ ex “ ennemi. Même si la trêve était temporaire, cela était toujours une bonne nouvelle et pour cause, cela allait jouer en la faveur de tout les “ méchants “ de l’histoire. Voyant que le requin était comme lui - à savoir facilement à fleur de peau - Krake se décida à lui lancer un certain défi.

“ Te gêner ? Je suis sûr que je fais plus de dégâts que toi, tu veux voir ? Aller... Celui qui fais le plus de dégâts gagne le défi. “

Sans plus tarder, alors qu’à la surface une salve impressionnante d’attaques menaçaient l’engin de métal, l’homme requin lança une attaque aussi redoutable imprévisible pour les marines d’en haut. Sa première attaque consistait à lancer une énorme “ lance “ d’eau sur la plupart des coques des navires. Et même si cela ne détruirait pas les coques en granit, vu la portée très courte dont jouissait Krake, il pourrait “ secouer “ les navires, déviant ainsi leurs tirs. Suite à cela, il enchaîna avec un coup qui se voulait plus stratégique. Concentrant un courant marin, il élança cette dernière vers le haut, formant une sorte de “ vague “ jouant le rôle d’un véritable voile aquatique. Pénétrant à même le coup, Krake devenait le centre d’attention d’une certaine façon et pour cause, il pouvait voir les marines, être vu de ces derniers et être vu par ses collègues, mais les ennemis jurés ne pouvaient plus se voir entre eux. Le but du jeu ? Offrir un effet de surprise, bien qu’il soit à double tranchant, mais Krake comptait sur la réactivité d’Ayabusa afin de marquer le coup. En attendant, l’homme requin profitait du peu de temps qu’il lui restait avant que sa vague ne disparaisse pour lancer une attaque visant la menace étrange qui se mettait sur sa route : une toile bizarre. Attrapant l’eau autour de lui, il lança alors un grand requin missile dans le but de percer net cette chose et accessoirement mettre en danger le lanceur de cette toile, si l’attaque n’était pas trop amoindrit par la toile.

Ayabusa surpris de voir enfin Krake apparaitre, il se décida à agir, ayant imaginé un possible scénario, mais pas aussitôt.

“ Fudo, tient toi prêt. “


Sortant l’objet qui aurait dû être un véritable atout, il laissa alors son coéquipier gérer la situation. Il ne fallait pas que les efforts de son comparse marin soient anéantis par une incompétence dont ne faisait preuve aucun S.G.


Shiin, Assassin des S.G

L’homme chat en avait assez d’attendre. Enfin arrive à destination, près du port et ayant un spectacle suffisant pour lui offrir une opportunité, il profita alors de l’action pour entamer la manoeuvre qu’Ayabusa avait fait un peu plus tôt. Ordonnant aux sous-fifres de se dépêcher, l’engin monstrueux en métal remonta à la surface avant de finalement déployer l’énorme ballon qui faisait s’élever dans les airs la chose qui pouvait représenter une menace. Environ situé à trois-cent mètres du champs de bataille où combattait Ayabusa, sur la gauche de ce dernier, Shiin faisait enfin son entrée en scène, espérant prendre à revers les ennemis.
En effet, qu’est-ce qui annonçait l’apparition d’un deuxième engin ? Rien et tel était le but : surprendre et au mieux, distraire. Mais pas le temps de se reposer, l’homme chat sortit de l’engin pour alors sauter de ce dernier. L’homme chat allait combattre sur la terre ferme et cela, qu’importe le nombre d’ennemis qui l’attendait - ou pas - car ce dernier comptait bien tracer son chemin. Dans l’engin de métal, les sous-fifres avaient eu des ordres précis, mais pour l’heure, ils gagnaient juste en hauteur comme l’autre engin qui rencontrait de la résistance.


Mado’, Ingénieur des S.G

De son côté, Mado’ était étrangement calme. Pas de gêneur sur son chemin, cette fois s’était le calme avant la tempête. Alors qu’elle réfléchissait à quoi faire, le navire continuait son avancée vers l’île, mettant en danger toujours plus de monde grâce à son canon à portée plus qu’impressionnante. Même si ce n’était pas l’arme du siècle, cette dernière était clairement un atout majeure dans l’histoire.

“ Bon... Faites feu de plus belle !!! “


Les hommes continuaient sans rechigner, ouvrant le feu une fois de plus vers le Q.G de la marine. Encore une fois, l’attaque allait être un échec, mais alors qu’elle le savait, elle se mit à penser à quelque chose : la présence d’un lieu tout aussi intéressant, à savoir la résidence d’une personne riche. L’idée trottait dans sa tête, mais elle n’en fit rien pour le moment. La marine était la star de ce soir pour les S.G Les boulets explosif recommençaient à pleuvoir en direction du Q.G, à seule différence que la trajectoire était plus assurée de part le fait que le navire se soit rapproché de l’île. Persévérer était la marque de fabrique de l’ingénieur.


Senshi, new recrue des S.G

Elle avançait, tel un fléau, telle la mort qu’on ne voit pas, mais qu’on ressens que trop tardivement. Irrité à cause de quelques grattements, elle continuait son carnage tout en restant soft selon elle. Prendre un tronc et s’en servir comme d’une batte, ce n’est pas méchant, bien au contraire, c’est trop doux selon cette dernière. Défonçant les obstacles sur son passage, elle usa simplement de l’arbre comme d’un bouclier pour éviter de se faire percer comme une passoire. Et alors qu’elle allait reprendre son assaut telle une tornade que rien n’arrête, voilà qu’une voix se fait entendre. Hm ? Pour-parler ? Voilà une coutume que la miss n’avait pas habitude d’appliquer. Des questions, des questions... Au final, ça l’agaçait et le responsable allait vite s’en rendre compte. Soupirant lourdement, elle attrapa à deux mains l’arbre avant de s’en servir comme d’une lance qu’elle lança vers l’homme à la parole un peu trop grande en terme de quantité.

“ Tu parles trop... “


Conclusion simpliste, mais qui collait à la situation. Ils subissaient une attaque sans nom et ils voulaient parler ? Il croit qu’il y a écrit “ psy “ sur la tête de la miss ou quoi ? Cependant, certain que si elle ne répondait pas elle aurait droit à un round two de questions, elle se décida à faire un petit effort.

“ Ce qu’on veut ? Ce que je veux ? Moi simplement m’amuser, faire des preuves et m’en aller par la suite. En revanche, les autres, ça désire juste s’en prendre à certaines personnes, telle la marine. Pour faire simple, vous êtes juste un amusement, un passe-temps et accessoirement un possible moyen de pression si on vous prends en otage. “

Se grattant le menton, finalement, d’un air sadique elle reprit quelque peu ses dires.

“ Ou une raison d’augmenter notre notoriété si on vous tue tous en guise d’exemple. “

Regard malsain, attitude sauvage, la miss était loin d’être normale comme la plupart des gens qui étaient dans le groupe de mercenaires. Ne jurant que par la baston, elle se décida donc à faire un pas en avant, suivis d’un second et enfin un troisième.

“ Tu veux parler ? Ok. TU te rends gentiment à moi comme un bon petit enfant et jme barre avec toi comme un sac à patate. Ou alors, je rase cet endroit sans assurer que tous n’en sortent vivant. “

Si elle le prenait lui, ils auraient tous la vie sauve, alors que dans l’autre cas, rien n’était moins sûr.

-------------------------------------------------------------------------------

Les choses sérieuses allaient enfin commencer, ou du moins je l’espérais. Ce menu fretin ne faisait qu’agrandir mon appétit d’ogre en ce petit soir. Les deux personnes face à moi avaient un faible espoir que de m’amuser, mais il n’en fut rien. La première tombait et la seconde eu un joli réflexe bien qu’il fut vain. Les bout de métal réussirent à légèrement me couper - bien que ce soit très légèrement - dû à la puissance du coup. Intéressant tient, peut-être devrais-je penser à me fournir ce genre d’outil, bien que l’étranglement soit une méthode de meurtre trop classique selon moi, pas assez violente.

Mais pas le temps de m’acharner, je vis enfin une silhouette apparaitre et rattraper le corps inerte de la subordonnée. Enfin, l’homme de ce soir était présent et visiblement, pas seul qui plus est. Me reculant immédiatement quand une volée de tir se mit à pleuvoir, le joli jouet du Contre-Amiral avait réussit son coup : me faire reculer. L’homme restait calme tout en ayant cette flamme indiquant que ce que j’avais fais ne le laissait pas de marbre. Le voilà en état de se battre à pleine puissance, d’autant plus que monsieur a revêtit sa “ tenue “ spéciale. Oh ? Un maudit ? Amusé et toujours confiant en mes capacités, je m’apprêtais à répondre à ses paroles insolente. Cette chose en moi menaçait encore plus d’exploser sans y arriver. Don latent qui ne demandait qu’à s’éveiller, ce n’est malheureusement pas aujourd’hui qu’il le fera quel que soit le danger.

Haki toujours actif, alors que j’allais cesser de l’utiliser pour un petit temps, j’eus la possibilité d’éviter une balle qui visait un point vital de ma personne et je le fis en me penchant sur le côté, démontrant une agilité hors du commun. Wow... J’étais tellement pris dans cet instant que pour sûr si je n’avais pas eu ce petit “ coup de pouce “, j’y serais passé bêtement. Des renforts ? Déjà ? Et bien et bien, ils ne tardent pas. Ignorant la miss qui contournait ma personne pour essayer de me prendre à revers, je regardais tout se beau monde avant de regarder intensément le Contre-Amiral.

“ Pour votre mort à tous, mais principalement la tienne, très rapide, ou très lente ? “

Combattre le feu par le feu me disais-je et même si les combats verbaux n’étaient pas mon fort, je comptais bien l’énerver un peu plus lui et ses hommes, ainsi que ses jouets. Drôle de bête que voilà, et visiblement, plus que bien armé ? Il serait intéressant d’en capturer un pour le donner à Mado’ tient. Notant l’idée de la chose, je vins simplement laisser s’échapper ma pensée de mon crâne, parlant à voix audible.

“ Si je t’épargnes toi et tes hommes, tu accepterais de me donner cette chose sur pattes ? Qu’une de mes amie l’étudie ? “


Bien entendu, il en serait hors de question. Après tout, ce serais une catastrophe si quelqu’un arrivait à reproduire ces machines de guerre, bien que ce ne serait pas un exploit, un des Younkou ayant déjà mis la main sur une de ces machines dont le gouvernement avait le monopole. Bref, perdant cette expression “ humaine “ que j’avais eu pendant quelques secondes, je laissais désormais voir mon vrai visage : celui d’un assassin. Mon aura meurtrière se faisait de plus belle ressentir, prouvant que je n’étais pas un débutant dans le milieu et que même si je n’étais pas le plus dangereux d’entre eux, je n’étais pas non plus le premier trou du cul sortit de nul part. J’étais bel et bien une menace sortie de l’ombre.

“ Je suis venu pour toi et toi uniquement, alors fais moi un plaisir... Ne me déçois pas. “

Ni une ni deux, je m’élançais vers Ericken et son compagnon animal - ainsi que toutes les personnes proches de lui - avant de booster brutalement ma vitesse grâce à mes jet dial. Tentant de les prendre de court comme je l’avais fais avec les deux autres, je fonçais clairement sur le Contre-Amiral, mais au dernier moment, mon regard dévia vers l’animal mécanisé. Tel la foudre, une fois de plus un éclair rouge s’abattait sur quelqu’un et cette fois, s’était vers la tête de la bestiole désirant clairement lui faire bouffer le bitume au sens propre. Suite à quoi, une fois de plus, je me décidais à ne laisser personne. Ne laissant aucun répit pas même à ce fameux contre-amiral mangeur de zoan, j’élançais mon pied vers un de ses genoux tout en regardant du coin de l’oeil sa personne, prêt à m’écarter au cas où il aurait prévu d’utiliser sa lance contre moi, bien que cela puisse être risqué compte tenu de la présence de son animal de compagnie.


Résumé de la situation:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo

avatar
Messages : 454
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
33/200  (33/200)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 18 Juin - 20:13



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-


Tout se déroula en moins de rien, aussi rapide que les battements de mon cœur. Les obus que j'avais renvoyés à ces marines firent mouche, puis une rafale de réponse reprit. Ils ne faiblissaient guère et ils avaient raison car on était en infériorité numérique. Deux contre toute une foule de canonniers et un type occupant désormais toute l'intention d'Ayabusa. Et bientôt je sentis que mon supérieur allait se retrouver seul, mon corps et mon cerveau n'étaient guère habitués à une telle situation, à un tel rythme effréné. Tet était allé chercher notre fameux atout: la seule chose qui pouvait mettre fin à cela de notre point de vue. En attendant je devais continuer de protéger le submersible volant avec Aya et la riposte des marines fit assez logique. Les projectiles semblaient avoir un nouvel objectif, le bas de notre engin, en dehors de ma zone et de mon champ de vision. Le hors-la-loi hurla, et de cette manière me ramena à la réalité: une lance s’apprêtait à pénétrer dans ma zone. Sans plus attendre je lançai une balle à main nue, mollement, et échangeai la position de la lance avec celle de mon projectile. La lance fut ainsi envoyée avec toute sa vigueur vers le port rempli de bleus. Quant à la balle, elle fut sans aucun doute charcutée par les diverses lames d'airs électrifiée du hors-la-loi. J'envoyai alors une dernière balle en hauteur. Elle l'était toujours lorsque le rouquin remonta la bombe et la disposa à mes pieds dans ma zone. Le cyborg se releva donc et hurla en pointant du doigt une imposante vague jaillir de l'océan en face de la zone portuaire.

L'homme-poisson de notre équipage, que j'eus l’occasion de côtoyer un petit peu avant le lancement des hostilités, sorti de cette dernière et lança une attaque en direction d'un autre obstacle, dont la nature était rendue difficile à cerner du fait de l'obscurité. Sans plus attendre je serrai à deux mains le manche de ma batte et me positionnai avant de prendre une grande inspiration et couper mon souffle. L'échec n'était pas permis. Lorsque la balle était à portée de ma batte, je l'envoyai valser d'un puissant swing puis lâchai le manche afin d'effectuer un dernier swap quasiment au même instant. La bombe était ainsi lancée à toute vitesse vers nos ennemis, je repris mon souffle et me laissai tomber sur mes genoux. Ma zone disparue, bientôt on allait savoir si la marine pouvait contrer cette attaque. Mon lancer était correct, même chose pour la trajectoire, j'avais réussi à réaliser tout ça dans les temps. La bombe avait était conçue par Mado, une personne en qui Ayabusa avait confiance. Tet avait rattrapé ma batte et la gardait le temps que je reprenne des forces. Je fixai ce port, allait-il exploser ? Les survivants allaient ressentir la terreur. Terreur que je pourrai bientôt connaître à mon tour si ces salves de ferraille explosive ne cessaient guère. Puis une pensée parcourue mon esprit, je levai alors mon bras vers le cyborg dans le but qu'il me relève. L'arme conçue par l'ingénieur de notre groupe pouvait bien les anéantir, ce n'en serait pas fini pour autant. Notre leader était là-bas, probablement en train de se battre au beau milieu de leur ville. On se devait de vaincre tout élément perturbateur à son plan, c'était notre mission en tant que membre de Shadow Ghost.


Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 364
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 341.991.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Lun 20 Juin - 16:17



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Aaron Guts; Maitre-Jeu
...
L'intervention d'une personne étrange. Seta Panto, premier gros perturbateur !



Mark lvl 15 & Billy lvl 6, Hommes de mains.


- Aie aie aie ... Bordel qu'est ce qui ce passe ?

Billy venait de se relever difficilement. Se grattant la tête, il semblait avoir oublié ce qu'il c'était passé et ne savait toujours pas ce qu'il foutait à l'intérieur de l'entrepôt. Son regard perdu se tourna vers les alentours et s'arrêta sur Mark. Il avait le Burn-Bazooka dans les mains, visait l'extérieur de l'entrepôt et semblait particulièrement anxieux ce qui avait de quoi inquiéter le trentenaire, ne reconnaissant plus son fidèle ami.

- C'est bon, t'es réveillé Billy ? Faut prévenir Yao, ce truc dans le ciel est dangereux !


Les souvenirs de Billy ressortaient petit à petit. Oui, ce truc qui ressemblait à un homme. Etait-ce lui qui avait provoqué cette explosion ? Quoi qu'il en soit, voir son ami dans cet état suffisait à Billy pour le croire. Très vite Mark balança l'arme à son compagnon et dégaina son fleuret. Ils devaient rejoindre à tout prix Yao pour lui prévenir que d'autres adversaires arrivaient, car après tout, c'était leur boulot !

Mais cet entrepôt avec le nombre important de caisses et de containers qu'il contenait était un véritable labyrinthe. La meilleur option était de grimper tout ça et d'avancer avec la hauteur, disposant d'une meilleure vue et d'un champs d'action plus large.
Mark et Billy s'épaulèrent alors pour monter les caissons et se retrouvèrent tout en haut. De la bas ils entendirent des échanges de coups semblant provenir d'un terrible combat et c'est donc dans cette directions que les hommes de main partirent.
Mais tout s'enchaina très vite. Une ombre traversait les airs à vive allure. En un clin d'œil, Mark comprit très vite de qui il s'agissait.

- C'est lui, Billy !

Et ce nouvel ennemi décidemment prêt à tout pour stopper l'assaut du Gang fonçait à vive allure sur Yao. Yao n'allait surement pas le repérer s'ils n'agissaient pas et ce fut Billy qui eut le meilleur réflexe.
Le grand homme de peau foncée sortit rapidement son fusil à pompe et d'une détonation résonnant à travers tout l'entrepôt tira en direction de Seta afin de le stopper dans sa course, c'était après tout la seule chose qu'il y avait à faire ...


La détonation du fusil à pompe de Billy résonna à travers la bâtisse. Bien qu'il était conscient que cela n'allait sans doute pas arrêter Seta, ce tir allait peut être le blesser légèrement. Mais avant tout, étant à proximité, il allait avertir Yao du danger qui filait tout droit sur lui !

Et ce fut réellement le cas. Alors qu'il était en pleine confiance, concentré sur son ennemi, Yao s'apprêtait à exécuté ce BlackSword, un des plus puissant lieutenants de BigJack. Mais cette alerte intervint et Yao détourna son attention vers la mort planant vers lui à très vive allure. Trop d'ailleurs pour pouvoir esquiver alors qu'il avait la maniabilité dans les airs grâces à ses Vento-dials.
Le seul réflexe que le Yakuza eut à ce moment la fut de contracter tout son corps afin d'encaisser le coup tranchant qui lui était adressé. Le Tekkoura lui sauva la mise. La lame ricocha sur son torse mais l'entailla tout de même. Sa trajectoire fut déviée malgré ses accessoires et Black Sword venait de profiter de cette intervention pour garder sa distance avec Yao.

Le voyou tomba alors au sol et grâce à une simple galipette se releva et se dressa de nouveaux face à ses adversaires. Sa main se posa alors sur sa blessure. Le sang coulait, la plaie n'était pas très profonde mais assez large, ce qui allait légèrement le gêné dans ses gestes. Qui était ce foutu mec , Une chose était sure, Yao grinçait des dents. Ses mimiques faciales venaient de se transformer et semblait assez mécontent, voir même en colère. Comment allait-il réagir face à ce gros imprévu ?

D'une voix plutôt roque et assez forte pour que tout l'équipe puisse l'entendre, Yao se mit alors à hurler :

- MESSAGE AU GANG ! RASSEMBLEMENT !


Aliyah Nesferati lvl 24

De son côté, Aliyah était aux anges. Son petit piège avait roulé comme sur des roulettes, et ce n'était que les prémices d'une suite d'autres coups tordus de ce genre ! Le choc électrique avait atteint Crazy Rutsler qui avait été projeté à terre suite à ceci. La dague envoyé par la gothique lolita c'était sagement plantée dans son omoplate lui lâchant un crie de douleur qui donna des frissons de joies dans le dos de la vampire.

Dès un des premiers assauts, Aliyah ce retrouvait face à sa proie. Elle qui était au sol, recroquevillée sur elle même et souffrant le martyr. Il n'y avait rien de mieux qui pouvait faire jouir le Monstre de Glomma. Un sourire carnassier se dressait sur son visage. Mais la jeune prédatrice ne devait pas oublier la puissance de son adversaire et ne ferait mieux de le sous-estimer. C'est ainsi qu'avant de s'approcher de sa proie, Aliyah projeta une nouvelle salve de lames vers sa cible. La première formait un réseaux de ables en acier similaire à ce que produisait les araignées : une toile très résistante et qui allait prendre au piège une bonne fois pour toute Crazy Rutsler. La seconde salve servait plus à l'affaiblir qu'autre chose. Quatre couteaux visaient ses deux poignets et ses deux chevilles. Paralyser son adversaire avant de le voir souffrir, c'était ce que la sadique de jeune fille aimait tant. Elle qui avait habituellement une tête d'ange laissait apparaître son côté démoniaque et satanique.

Sautant alors de sa position en hauteur, Aliyah décida de s'approcher de sa proie sans même savoir si elle était totalement paralysée ou non. Ses pulsions vampiriques la rendait presque instable et son odorat était hypnotiser par qu'une seule chose : le sang qui coulait. Alors s'apprêtait à lécher le sang de sa proie directement sur la blessure, la voix de Yao résonna à travers le hangar. Consciente de l'important de son appel, Aliyah décida de libérer une nouvelle décharge électrique sur Crazy Rutsler afin de la mettre hors état de nuire une bonne fois pour toute avant de le quitter et de prêter main forte à ses compagnons.

---

Très vite toute l'équipe répondit à l'appel de leur leader. Billy et Mark bondirent des caisses pour se positionner à côté de leur sauveur. Aliyah intervint elle aussi très rapidement, ce qui prouvait que son combat était probablement déjà fini. Vint ensuite les derniers sous-fifres recrutés par l'équipe. Il ne restait plus que quatre hommes sur la dizaine du départ.

Mais dorénavant et durant ces longues minutes de fusillades tous les larbins de Bigjack avaient étés tués ou grièvement blessés.
Crazy Rutsler était probablement K.O. maintenant et n'allait plus être une entrave pour le Gang. Il pouvait même que cet homme soit un avantage ou une récompense si les choses tournaient mal.
Black Sword, le dernier lieutenant de Bigjack ici présent et ce fameux mystérieux intervenant répondant au nom de Seta Pento était leurs deux derniers ennemis durant l'assaut de ce foutu hangar B.

Toute l'équipe était prête et parée à montrer à leurs adversaire de quoi ils étaient capable. Quand la force individuelle est trop peu puissante, il faut savoir compter sur celle de ses alliées. Et c'était pour en finir avec ces deux personnes que Yao avait rassemblé ses meilleurs atouts.
Le Yakuza se mit alors en position d'attaque prêt à en découdre.
Aliyah dressait déjà une dizaine de lames dans ses mains ou les cables étaient déjà accrochés. Un sourire carnassier arborait son visage d'ange métamorphosé en celui d'une bête obscure.
Mark avait la main posée sur son fourreau et Billy empoignait avec ferveur son Burn-Bazooka. Tous étaient prêts à imposer leur puissance.


To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 285
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 22 Juin - 15:36











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Mon post se concentre sur la PNJ de Ren. Aaron évite l'arbre, puis il balance sa canne à pêche et sa dague derrière lui et se rends.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Alors ? Allait-elle me répondre ?.. L'ennemie contra les flèches en les laissant s'empaler sur l'arbre qu'elle tenait en protection. Mais bientôt l'arbre eut une tout autre utilisation, de nouveau elle se mit en position pour le lancer et le souci c'est que j'étais la première cible de son attaque. Le projectile imposant fusa à une vitesse hors du commun, j'écarquillai les yeux devant cet arbre qui allait sûrement me tuer si je ne bougeais pas. Oh putain... :

- " ATTENTION ! " C'est tout ce que j'eut le temps de crier avant de m'évaporer de ma dernière position et de réapparaître quelques mètres sur ma droite, usant de ma technique la plus rapide en terme d'esquive. Je l'avais échappé belle, quelques secondes seulement et je serais parti rejoindre mon père. Mon cri quant à lui servait à avertir les autres afin qu'ils s'écartent eux aussi et ne subissent pas de dégâts. Mais je n'eut pas le temps de tourner la tête pour constater que la jeune fille me répondit enfin.

Ah, bah ouais. Je parle trop, comme d'habitude quoi.. on me le dit toujours que j'ouvre trop ma bouche. Mais j'y peux rien c'est comme ça, faut que je parle et pose des questions. C'est un défaut de naissance ça, et puis je pense pas que ça partira. Mais je n'eut pas le temps de réfléchir plus longtemps que le monstre en face reprit la parole. Elle parlai, et je l'écoutai attentivement pour ne rien louper. Un amusement ? Un passe-temps ?.. Mes poings se resserrèrent sur eux-même et un rictus de haine apparu sur mon visage.

Mais je ne pouvais rien faire, l'attaquer serait la provoquer et elle m'exploserait le crâne en un coup de poing. Elle veut détruire notre village pour s'amuser et faire ses preuves ? Et "les autres".. elle doit faire partie d'un groupe, et ce groupe est celui qui est responsable de l'attaque sur l'île. Derechef je n'eut pas le temps de prendre la parole qu'elle reprit. "Notre notoriété".. bon au moins c'est clair elle est bien dans un clan ou quoi. Mais le pire, c'est qu'elle pourrait largement tous nous tuer en "guise d'exemple"..

Hey mais attend, elle a parlé de nous en tant que moyen de pression.. Voilà une porte de sortie ! Même si en réalité la marine s'en bat bien les roubignolles de notre gueule, si ça peut l'arrêter elle, tant mieux. Cependant l'ennemie avança lentement de trois pas qui me donnèrent la chair de poule. La rouquine finit par reprendre la parole, en me donnant le choix. Moi, ou le village... Ah ah, y a pas photo.. Je tournai légèrement ma tête sur le côté et balançai ma canne à pêche ainsi que ma dague jusqu'alors cachée à l'arrière de mon pantalon derrière moi.

Puis, je dirigeai de nouveau mon regard sur notre bourreau et avançai vers elle nonchalamment :

- " Ok.. prends-moi. "

♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;

- You can't touch me :
http://fr.onepiece.wikia.com/wiki/Okama_Kenpo/Newkama_Kenpo[/mention] a écrit:
Une technique d'esquive très rapide. Ivankov tourne sur lui-même et s'échappe a grande vitesse.
C'est donc la même chose, mais Aaron qui l'exécute. [Niveau 17]


Dernier mot ;

Je laisse un petit plan (vague) de l'île pour ceux qui veulent :

Spoiler:
 
© Never-Utopia par Pastomaniac



Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 16:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 23 Juin - 20:04

ras
Le Plan se Met en Place!



Seta Panto

Un événement impromptu vint soudainement modifier l'issu fatale de l'assaut surprise du maudit sur le chef du groupe. Malgré sa vitesse d'action il semblait que les sous-fifres de sa cible soit parvenu à réagir suffisamment rapidement pour prévenir leur supérieur, tentant même de l'arrêter, futile. Peut-être les avait-il sous-estimés, cependant il doutait toujours qu'ils puissent lui poser le moindre problème en combat. Dans tous les cas l'individu, s'il avait pu réagir de manière particulièrement rapide, n'avait pas pu échapper à l'attaque de Seta, son torse croisant la lame de ses ciseaux, laissant en guise de trace une large coupure sanguinolente sur celui-ci. Aussitôt le Mime se retourna, poursuivant sa route alors qu'il dépassait déjà celui qui venait d'échapper de peu à la décapitation, donnant un coup de ciseaux fermés devant lui pour détourner les balles qui le menaçaient. Si son ennemi avait voulu le contrer, s'il en avait eus la capacité tout du moins, il aurait ainsi pu le frapper à nouveau, mais l'homme semblait plutôt tenter de poser les choses désormais. Son haki l'assurant alors de l'absence de danger imminent pour lui il déploya alors subitement ses bras en utilisant son pouvoir, battant ceux-ci d'avant en arrière pour réduire sa vitesse vertigineuse jusqu'à s'arrêter complètement. Posant finalement un pied à terre à une dizaine de mètres du Dragon Pourpre il laissa celui-ci rallier ses troupes, cela ne changerait rien. Sans jeter un regard vers le mur du hangar à moins d'un mètre derrière lui, prouvant que son attaque avait été calculée au détail près, ou simplement qu'à peu de choses il aurait pu finir encastré dans celui-ci. Le lieutenant de BigJack avait profité de son intervention pour s'écarter légèrement, se situant à quelques mètres du nouvel arrivant.

Seta se mit alors doucement à avancer, sans montrer la moindre posture d'attaque là où ses ennemis semblaient prêt à passer à l'action, se rapprochant légèrement du groupe d'agresseurs mais surtout de Black Sword. Le protéger serait plus simple ainsi, après tout il valait mieux l'avoir vivant pour l'introduire auprès de BigJack, et ce n'était pas son collègue qui l'aiderait actuellement. Cependant le maudit ne décida pas de repartir de nouveau à l'assaut, il aurait certes aisément pu tuer la majorité des huit hommes qui le défiaient néanmoins il avait repéré quelque chose d'intéressant. Un léger sourire naissant alors sur son visage il prit finalement la parole à l'attention du chef adverse :

Et bien si ce n'est pas Yao "l'Arlequin" Ming! J'ai lu un rapport de mission sur toi, sur l'Île de St John avec l'Agent A, quoi que tu ne le connaisses probablement que sous le nom de Kiru. Un bon agent assez utile, j'ai toujours été étonné qu'il ne soit pas dans les sphères supérieures avec nous!

Seta s'arrêta alors, il était suffisamment proche du lieutenant de BigJack pour pouvoir anticiper facilement une attaque adverse sans son haki désormais, alors avec ... Relevant alors tranquillement son bras droit jusqu'à sa joue, comme pour réfléchir, il tendit son majeur et son index ensemble, les posant sur sa pommette, relevant son pouce sous sa mâchoire tout en repliant les autres doigts. Sans aucun autre geste il reprit alors la parole :

Je suis l'Agent Omega, et tes plans vont à l'encontre de nos intérêts. Je te demande donc de stopper cette attaque, ou sinon...

Seta n'avait pas fini sa phrase que son bras s'était déjà tendu devant lui, ses doigts n'ayant toujours pas bougés et mimant un geste enfantin, un pistolet! Un sourire assez large toujours présent sur son visage il poursuivit alors :

Sinon, Bim! Bam! Boum!

Seta venait de réaliser trois fois exactement le même geste, visant d'abord Yao, puis l'homme au bazooka et enfin un simple larbin. A chaque fois son pouce était descendu comme actionnant un chien invisible tandis que ses doigts partaient brièvement vers le haut comme reculant sous la puissance du départ d'une balle. Cependant rien ne se produit en premier lieu, les deux premiers mimes étaient inoffensifs, tuer directement cet homme ne lui apporterait rien, Dead-End pourrait avoir besoin de ses services un jour. Lors du troisième néanmoins Seta utilisa son pouvoir, une balle invisible et insonore fonçant alors vers la tête du larbin. Elle y laisserait probablement un joli trou, perçant celle-ci dans une gerbe de sang. L'objectif était simplement de mettre la pression sur son vis-à-vis, lui faire se demander si le Mime était seul, le faire douter sur ses capacités, et espérons le faire renoncer à son assaut. Au pire la situation de tension actuelle ne serait qu'éphémère et Seta pourrait faire en sorte que la vie de ceux qui lui faisaient face le soit également.



Kabayochi.M.Kiru

Kiru progressait rapidement en direction de l'explosion qui avait frappé Eleme quelques minutes plus tôt, hésitant encore et toujours sur la conduite à tenir lorsqu'il rencontrerait les auteurs de celle-ci, ou la Marine. Dans un sens aucune autre explosion ne semblait avoir retentit en ville, l'hypothèse de l'appât devenant ainsi la plus plausible. Son haki l'avertit alors soudain qu'il venait d'arriver à destination, le nombre de voix concentrées à quelques mètres devant lui augmentant subitement. Finalement ce furent des paroles audibles qui lui indiquèrent la présence de combattants, Ericken était l'un d'entre eux! Cependant foncer sur Ericken n'aurait pas forcément était une bonne idée, le Golem et ses amis avaient appris à leurs dépends que l'homme pouvait se révéler particulièrement dangereux, de plus il semblait déjà occupé par un autre adversaire. Les lieux semblaient avoir été évacués, aucun civil ne semblant se trouver dans les alentours proche, Kiru n'avait aucune raison d'aider la marine si les civils étaient d'ores et déjà en sécurité. Un sourire apparaissant alors sur le visage du maudit il fronça finalement les sourcils en se reconcentrant sur ses actions, ils allaient pouvoir appliquer le plan!

Identifiant deux gradés pouvant rapidement jouer le rôle de trouble-fêtes s'ils n'étaient pas mis hors d'état de nuire l'homme de pierre changea subitement de trajectoire, fonçant aussitôt sur le duo qui se sépara alors, une femme blonde s'écartant de son partenaire. Néanmoins son avantage était la surprise, il doutait fortement que ses deux nouvelles cibles s'attendent à son arrivée, et si elles attendaient de le voir pour réagir elles seraient détruites. Analysant rapidement la trajectoire de la marine blonde qui semblait vouloir encercler l'assaillant d'Ericken il contracta ses muscles, ramenant subitement son bras gauche vers l'avant pour le bloquer violemment avec son bras droit, divisant alors son poing gauche. Le poing serré recouvert de pierre parti aussitôt à une vitesse hallucinante, prêt à couper la course de la jeune femme en plein élan. L'avantage de sa technique était qu'il n'avait même pas à viser au centimètre prêt, dès lors que son poing serait à portée de sa cible il le transformerait subitement en forme complète, lui coupant ainsi tout échappatoire. Pour autant il n'en avait pas fini pour autant, fonçant sur l'homme en bleu qui lui tournait légèrement le dos il sauta finalement, toujours dans sa forme hybride, pour donner un coup de poing ravageur à celui qui se trouvait devant lui. C'était sa plus ancienne technique, celle qu'il avait jadis utilisé pour se défaire du gardien d'un Tenryuubito le jour où il avait quitté Las Camp, elle était devenu bien plus dévastatrice depuis lors!



Ningen Takai

Ningen demeurait immobile depuis déjà quelques secondes désormais, arpentant les rues d'Eleme du regard à la recherche d'informations, et d'une personne en particulier. Ses collègues du jour, de jeunes recrues pour la plupart, semblaient particulièrement angoissés, seuls deux marines avec un peu plus d'expérience maintenaient réellement la surveillance. La première expérience du champ de bataille était un véritable baptême du feu, et en regardant l'escouade improvisée on pouvait penser que la moitié s'enfuirait à l'apparition des premiers ennemis. Pour autant Ningen savait que ce ne serait pas le cas, aussi effrayante et stressante que la situation soit actuellement pour les nouvelles recrues arrivées en nombre depuis le nouveau statut de Nighty Town toutes demeuraient déterminées. Cela ne voulait certes pas dire qu'ils parviendraient à faire une différence dans la bataille du jour, mais au moins ils n'abandonneraient pas leur poste, et la certitude du support de multiples gradés y était pour quelque chose. Au moins désormais le Calculateur n'aurait pas à les affronter dans leur enceinte, les plans initiaux avaient du subir quelques réajustements. Son infiltration dans ces locaux avait plusieurs objectifs, dans un premier temps neutraliser les communications marines en détruisant leur salle de communication de l'intérieur, les laisser dans le vague pour retarder l'arrivée de renforts. Certes les Den Den personnels auraient rapidement palliés à cette action cependant elle aurait permis aux Dead-End de gagner un peu de temps et de semer le trouble dans la maison Bleue. Néanmoins l'apparition d'un troisième parti dans cette histoire l'avait empêché de faire son œuvre, ainsi il ne lui restait plus que le second objectif, qui bizarrement risquait d'être rendu plus simple par la cohue créée par cette attaque inopinée.

Se redressant finalement il indiqua à ses partenaires du jour qu'il allait chercher de nouvelles indications quant à ce qu'il devait faire, vérifier s'ils n'avaient pas besoin d'aide. Ce n'aurait peut-être pas été son rôle théoriquement mais aucun des bleus qu'il avait devant lui ne le relèverait, et puis c'était souvent dans ce genre de situation que les tempéraments de leader appréciés par la Marine se révélaient. Sans plus attendre Ningen couru vers l'escalier, descendant rapidement dans la cour tout en faisant attention de ne pas être trop rapide, il devait encore faire attention à ne pas se faire repérer, mais plus pour longtemps. La salle de communications était en pleine effervescence, mais l'attaquer ne lui servirait plus à rien désormais, son grief se dirigeait donc vers une seconde salle hautement sécurisée. Avançant d'un pas rapide sans courir pour autant il pénétra rapidement dans la partie de la base où celle-ci se trouvait. La première chose qu'il avait fait lors de son infiltration était de repérer les lieux, grandement sécurisés et rendant toute intrusion discrète impossible sans la neutralisation de la salle des communication, au vu du nombre d'escarméras. Cependant désormais il n'y avait plus de discrétion dans le schéma du plan global. L'avantage était le départ d'Ericken et de nombreux autres gradés, les forces restantes demeuraient certes imposantes mais il pourrait les écarter assez longtemps pour sortir d'ici. Parvenant finalement devant le couloir qui débouchait sur la salle ciblée il accélèra subitement pour aller frapper les deux soldats gardant la porte, les mettant hors d'état de nuire avant qu'ils ne puissent alerter le reste de la base. Certes le centre de surveillance s'en chargerait rapidement pour eux mais l'Agent Bêta espérait bien qu'ils soient assez occupés à surveiller le reste de l'île pour mettre quelques secondes à le repérer. Se plaçant alors devant l'énorme porte visiblement blindée devant lui il s'immobilisa alors, concentrant ses forces dans ses poings pendant quelques brèves secondes avant de relâcher celle-ci par un coup destructeur sur la porte devant lui. Les murs alentours tremblèrent en même temps que l'immense morceau de métal qu'il frappait, les renforts seraient là rapidement, il fallait qu'il attrape une paire de menottes sans perdre de temps dès lors que cet obstacle serait passé!



Mizu Sakana

La phrase de son adversaire momentané avait quasiment stopper Mizu dans son élan, il voulait faire un concours de dégâts? Et bien il allait regretter de l'avoir lancé! Bifurquant alors à la suite du squale blanc qui venait à peine de passer à côté de lui il conserva néanmoins une trajectoire différente. S'ils voulaient pouvoir comparer les dégâts ils devaient se voir, mais demeurer au même endroit ne ferait que les gêner! Ainsi une barrière presque naturelle allait bientôt se créer, Krake prenait un côté de l'embarcation de ses alliés, Mizu prendrait donc le côté opposé! Laissant son adversaire lancer quelques attaques contre les coques des navires marines il s'arrêta finalement à quelques mètres de la surface, reproduisant les mêmes gestes qu'un peu plus tôt lorsqu'il avait visé le sous-marin, mais visant désormais une toute nouvelle cible. Contractant ses muscles il concentra toutes ses forces dans ses mains, créant un tourbillon dont il canalisa brièvement le courant, n'attendant pas plus longtemps avant d'envoyer celui-ci droit sur le haut du navire marine qu'il pouvait apercevoir désormais, droit sur les deux individus prêt du bord semblant en plein combat. Sans plus attendre il se projeta dans l'eau, gagnant rapidement en vitesse jusqu'à atteindre la surface lancé comme une flèche!

Une lance d'eau dévastatrice sortit brusquement de l'eau, visant clairement l'épéiste qui affrontait actuellement un de ses semblables à coup de lames d'air interposées. Mais à peine l'attaque venait-elle de se dévoiler que Mizu sortait de l'eau tel une torpille, suivant presque la même trajectoire il recouvrit son poing du haki de l'armement avant de lancer celui-ci dans la direction de l'homme aux côtés de l'épéiste, espérant le prendre par surprise et le détruire grâce à la force de son coup. Le port serait sans aucun doute un point vital du combat, si les bandits parvenaient à y prendre l'avantage la flotte marine ne serait plus un soucis. Dead-End comptait initialement sur lui pour s'assurer de cela, mais désormais avec deux Hommes-Poissons à combattre les hommes à la mouette n'avaient plus aucune chance, les eaux étaient le domaine de leur race et si leurs adversaires n'étaient pas au courant ils allaient bientôt s'en rendre compte!





Techniques:
 

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 25 Juin - 19:41



Black Sword.
Crazy Rustler était tombé. C'était tout du moins ce dont Black Sword avait pu comprendre de l'affrontement qui s'était déroulé à quelques mètres de là, à l'autre bout du hangar, mais il n'y avait pourtant pas vraiment accordé d'importance. Il avait après tout ses propres ennemis, manifestement au moins aussi redoutables que ceux qu'affrontait le rouquin, et il devait mettre sa mission de protection du hangar bien avant le bien-être de ses compagnons d'infortune... Ils avaient tous signé en rejoignant les troupes de Big Jack, et le fait de mettre leur vie au service de ce patron de la pègre de West Blue n'était finalement ni plus ni moins qu'un revers de la médaille. Pour autant, l'épéiste n'était pas certain de pouvoir aller jusque-là, et ce malgré son sens de l'honneur indéniable : l'intervention impromptue d'un nouvel élément, qui s'était rapproché de lui comme pour lui signifier son amitié, l'avait en ce sens grandement rassuré. Une équipe était toujours plus efficace qu'un groupe déconstruit... Malheureusement, tout n'allait peut-être pas être aussi clair que le mercenaire n'aurait pu l'espérer. Son salvateur protecteur, effectivement, semblait connaître le meneur des troupes adverses et lui adressait la parole sur un ton relativement cordial, malgré les quelques menaces qu'il lui décerna. Quelle tournure allait prendre cette épineuse situation, dès à présent ? Si des renforts avaient été envoyé, ils n'allaient pas tarder à arriver, mais le combattant n'était pas certain que son patron soit aussi précautionneux. Il allait au contraire probablement pécher d'orgueil, en imaginant que personne, pas même les marines présents à quelques kilomètres de là tout au plus, n'avaient les moyens de venir à bout de ses hommes de main. Alors, gagner du temps, ou foncer à nouveau dans le tas pour profiter à tout prix de l'effet de surprise imposé par le nouvel intervenant ? Difficile à dire. Pour l'heure, l'homme de main de Big Jack décida pourtant de faire profil bas : il demeura légèrement à l'écart, calme et observateur, attendant son heure pour se jeter à nouveau dans la mêlée.


Staz et Agaka.

-Et pourquoi c'est nous qu'on envoie ?! Ces gars sont des loques !
-Tais-toi, Staz. J'en ai marre de t'entendre brailler.

Manifestement, la situation dégénérait, sur Nighty Town. Quelque part, c'était à prévoir : tout West Blue était en ébullition depuis la mort d'Arias, et la politique de décentralisation de la marine n'allait pas en améliorant les multiples tensions déjà bien existantes. Les révolutionnaires et les pseudos justiciers n'arrêtaient pas de se tirer dans les pattes depuis des années, ça n'était en soi pas une nouveauté... Mais remuez la merde, et elle attirera les charognards : les hors-la-loi aussi avaient affaire à leurs propres problèmes, et Big Jack semblait en faire les frais dès à présent. Il avait immédiatement signalé à la Triade la présence de quelques intrus dans le village qu'il contrôlait, et les autorités du mouvement avaient immédiatement dépêché Staz et Agaka, présents non loin, pour s'occuper de cette petite crise avant que la situation ne dégénère de trop. Leur priorité était bien évidemment de garder sur Nighty Town une géopolitique propice aux combats... Garder la présence d'au moins deux factions bien distinctes était nécessaire. Envisager de bouter la marine hors de l'île relevait du surnaturel, et ils n'avaient guère pour ambition celle de se dresser face à une équipe d'élite menée par un amiral pour leur apprendre le respect. De facto, la Triade allait se contenter de protéger ses possessions, ou tout du moins ses intérêts plus ou moins directs. Pourtant, pour les deux mercenaires, cela sonnait avant toute autre chose comme des ordres d'un paradoxal désarçonnant : il ne leur avait jamais été spécifié de protéger Big Jack, mais bien l'économie directement liée à la Triade. Si, pour Agaka, l'un n'allait pas sans l'autre, Staz n'avait guère patienté pour faire part de son désaccord. Évincer le chef local avant qu'il ne prenne trop d'importance pouvait mettre à genoux la criminalité de Térèsse, et donc mener la tentaculaire Triade à y renforcer son influence. Un coup de poker, donc, mais qui ne faisait pas l'unanimité au sein du duo.

-Toute façon, tu commences à me les briser... D'abord tu refuses que je cogne Makui, ensuite tu refuses que je cogne Big Jack... Depuis quand t'es le patron, hein ?
-Je suis les ordres, bordel. Je tiens à mon salaire. Tiens, jette l'ancre et tais-toi. On est arrivés.

Leur petite coque de noix percuta mollement le banc de sable et Staz y jeta en grommelant une grossière amarre d'acier compact, histoire de la maintenir à peu près à sa place. Les deux brigands bondirent de leur moyen de locomotion et se dirigèrent immédiatement droit vers le village hors-la-loi, considérant que la situation ne leur permettait en tout cas pas de converser davantage.



Black Sword est lvl 25. Crazy Rustler est lvl 22.

Black Sword patiente, et la Triade pointe le bout de son nez !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 26 Juin - 11:32




Colonel Brynjolf et Colonel Ichihiga.


La défense de Nighty Town était en un sens la démonstration parfaite de ce qu'était le Gouvernement Mondial à l'échelle planétaire : une institution tentaculaire, extrêmement vaste, qui comptait en son sein aussi bien soldats de pacotille qu'éléments talentueux, et poussait tout ce petit monde à agir main dans la main pour se dresser contre la tyrannie de quelques criminels sans vergogne. Les colonels et contre-amiraux présents au port n'avaient que très occasionnellement combattus côte à côte, et n'avaient jamais vraiment partagé de menace similaire sur le champ de bataille, n'avaient même jamais eu à défendre une île en leur possession tant qu'ils étaient présents sur celle-ci... Mais cela ne les empêchait pas de faire montre d'un véritable esprit d'équipe, d'une collaboration exemplaire et qui prouvait bien que la marine, au-delà d'être une armée dense, n'était finalement rien d'autre qu'une organisation soudée face à l'adversité. Leurs meilleurs combattants pouvaient bien s'exécrer, se mépriser, il n'en restait pas moins qu'ils étaient tous capables de mettre leurs ressentiments de côté lorsque la situation l'exigeait... Et c'était peut-être cela, le secret de leur omnipotence, là où même les pirates et les révolutionnaires avaient un mal de chien à s'accorder ne fut-ce qu'un semblant de confiance, malgré leurs valeurs et leurs sens éthiques parfois drôlement identiques. De facto, les offensives massives qui menaçaient désormais le dirigeable n'étaient ni plus ni moins que les prémices de quelque chose de plus gros et de bien plus menaçant : plus la situation passerait, et plus elle échapperait au contrôle des hors-la-loi qui jouissait de moins en moins de l'effet de surprise, entre autres. Il était absolument impensable que la marine ne perde cette bataille, à moins qu'un nouvel événement hors du commun ne vienne les surprendre... Et cela n'était pas prêt d'arriver. Lorsque la lance du colonel Ichihiga fut brutalement renvoyée dans leur direction, les hauts-gradés échangèrent momentanément un regard entendu et complice : ils avaient désormais compris à quoi rimait cette sphère, apparemment bel et bien une malédiction, et pouvaient désormais la combattre en faisant attention d'y conserver leur attention braquée.

Cela étant, ils n'étaient pour autant pas encore sortis de l'auberge : ils le comprirent lorsque quelques navires se mirent à tanguer, plus ou moins dangereusement, après un choc manifestement aquatique. D'autres torpilles ? Cette interrogation demeura bien peu de temps sans réponse, car une vague gigantesque en vint à se dresser pour tenter de protéger le dirigeable en coupant la vue des marines et en écartant leurs divers projectiles. Un homme-poisson combattait là, du côté des criminels, et cela risquait d'être le véritable problème compte tenu de son aisance martial : personne au port ne se sentait capable d'affronter un amphibien dans son lieu de prédilection, pas sans un support que les dirigeables rendaient compliqué d'apporter. Cela étant, ils n'allaient pas pour autant rester sans réponse : ainsi, lorsqu'un requin se mit à se diriger brutalement en direction de Brynjolf, celui-ci n'eut pas le temps de réaliser un saut précautionneux en arrière qu'un boulet à piques vint percuter la création aqueuse de plein fouet, la transperçant et l'éclatant sans plus de cérémonies. Avec un peu de chance, le projectile en question, lancé par le contre-amiral Zigmund, allait d'ailleurs continuer sa course et percuter l'auteur de cette offensive... Restait à savoir si celui-ci était assez orgueilleux pour ne pas avoir bougé d'un pouce !
Cette offensive impromptue aurait bien pu prendre les deux colonels de court si Ichihiga n'était pas resté concentré sur son ennemi principal, le dirigeable et l'étrange maudit qui y demeurait : lorsqu'une balle fut projetée dans leur direction et qu'elle se muta brutalement en une espèce d'objet d'acier nettement plus imposant, il beugla immédiatement une poignée de mots à l'intention de son compère :

-Là, chope-la !

La bombe allait peut-être vite, mais ça n'était pas suffisant pour les placer dans une situation précaire... Ils le firent rapidement comprendre lorsque le maudit de l'arachnide propulsa un fil de soie tissé en direction du projectile et, dans le même temps, se mit à pivoter. Il parvint ainsi, toujours en retenant le fil de sa création, à modifier totalement la trajectoire du boulet qui les menaçait auparavant. Effectivement, il le fit tourner autour de lui-même, à la manière d'un lanceur de poids... Mais avant qu'il ne réalise un tour complet, ce qui aurait pu permettre à leurs ennemis de comprendre quel était l'objectif de la démarche, l'autre colonel, Ichihiga, vint user de sa lance pour trancher ledit fil... Et ainsi renvoyer la bombe droit en direction de l'envoyeur, mais encore plus rapidement grâce au mouvement fourni par Brynjolf. Cette fois-ci, le dirigeable était dans de beaux draps, d'autant plus que la sphère qui l'entourait autrefois n'était désormais plus apparente... Alors, bon ou mauvais présage ?


Contre-amiral Edda et Colonel Elke.

-Tire.
-Bien !

Marineford avait pris de nombreuses précautions pour garantir la sécurité des habitants de Nighty Town en cas d'attaque ennemi. Le risque zéro n'existait pas, surtout pas sur West Blue, le seul océan à majorité révolutionnaire. C'était pour cela que Chairoka elle-même avait veillé sur la mise en place d'une unité d'intervention à longue portée, dotée des meilleures armes et savoirs de la Section Scientifique ainsi que des meilleurs éléments en terme de tir de la Marine. Edda et Elke n'étaient que deux des nombreux soldats qui parsemaient le Monde et qui faisaient partie intégrante de cette prestigieuse unité, dont le mot d'ordre était l'opportunisme... Evidemment, perchée sur leur toit depuis le début des conflits, les deux dames auraient eu tout loisir d'intervenir plus tôt si seulement elle l'avait souhaité... Mais cela ne leur aurait pas forcément souri. Mettre en danger la vie de leurs collègues directement mêlés au conflit était acceptable, si cela leur permettait de s'offrir de meilleures possibilités de ripostes, et c'était précisément le cas dès à présent. Ainsi, la bombe n'avait pas encore atteint son objectif qu'une balle quitta le canon de l'arme d'Elke. L'objectif ? Faire exploser le projectile avant que leurs ennemis n'aient le temps de riposter. Le problème immédiat était évidemment que les dégâts n'allaient pas être optimaux... L'avantage considérable, c'était qu'ils n'en avaient guère besoin. Un dirigeable, c'était une chose fragile, d'autant plus lorsqu'il était positionné dans les cieux. Alors, serait-il capable d'absorber ne fut-ce qu'une infime partie d'une bombe ayant pour objectif celui de détruire les quais d'un port gigantesque ? Difficile à dire. C'était un pari, et les deux dames le saisissaient sans la moindre hésitation.

De son côté, Edda avait quant à elle une toute autre cible : elle n'avait évidemment pas ignoré l'apparition d'un nouveau submersible, et considérait également la présence d'un combattant suffisamment fou pour tenter de se jeter droit vers les troupes de la marine comme étant un sérieux problème. Elle aurait pu tenter de l'abattre directement, mais cela n'était pas son objectif : elle connaissait son rôle et savait qu'appréhender un criminel vivant était mille fois préférable au fait de récupérer un cadavre. Ainsi, elle tira droit vers son étrange opposant en visant sa cuisse droite, au moment où Elke faisait également feu. Cependant, contrairement à sa subordonnée, la jeune femme possédait un projectile particulier : la tête de la balle, une fois qu'elle rencontrait un obstacle physique, s'enfonçait légèrement dans son corps qui dépliait alors cinq petits crochets. Les dommages physiques étaient ainsi grandement sublimés, mais c'était surtout le travail du médecin qui était rendu plus compliqué...


Contre-amiral Alyxander et Contre-amiral Zigmund.

Beaucoup de choses s'étaient déroulées, et l'intervention in extremis de Zigmund pour prêter main forte à l'homme araignée semblait avoir été un réflexe intelligent et encore plus pertinent qu'il n'aurait pu le croire. Les colonels avaient du répondant, et cela faisait indéniablement plaisir à voir ! Restait à suivre leur exemple, et à montrer ce qu'ils savaient faire... Pourtant, l'homme aux boulets n'eut pas la chance de repartir à l'assaut en visant le dirigeable qu'un ennemi venu de la mer les prit pour cibles, lui et son compère de même grade. Tandis qu'une espèce de lance d'eau menaçait l'épéiste, l'amphibien se mit à bondir droit dans sa direction. Tout sourire, satisfait de voir qu'il n'avait pas à aller à la pêche pour s'occuper de ce menu problème, le contre-amiral eut le réflexe d'interposer un boulet à piques entre lui et son opposant, dans l'objectif de contrer tout choc frontal qui le menacerait en ajoutant éventuellement à l'équation une légère blessure à l'attention de l'homme-poisson si celui-ci était assez audacieux pour tenter sa chance envers et contre tout. Alyxander, de son côté, eut le réflexe salvateur de pencher son buste brutalement sur le côté pour éviter le plus gros des dégâts. Le tir d'eau, pourtant, parvint à lui couper une partir du flanc gauche, lui arrachant ainsi une moue de douleur et de colère avant de lui fournir un regain de motivation et d'ardeur. Il entendait bien mettre à profit la folie et la témérité de leur opposant... Pendant que Zigmund agissait ainsi comme un mur, l'épéiste le contourna brutalement et, d'un coup d'épée impeccable, vint menacer en surgissant de la gauche de l'autre contre-amiral de trancher l'homme-poisson en deux au niveau de l'abdomen. Tenter de leur tenir tête en même temps et en solitaire ? Bah voyons...


Colonel responsable Division Scientifique Poisseroy Voltaire et Commandant de la Marine Warren d'Albaret.

-Colonel responsable ! Nighty Town est en vue ! J'aperçois également le navire du vice-amiral Ezra Ronald, il nous devance de peu et semble avancer plus vite que nous !
-Evidemment, qu'il avance plus vite...

Voltaire grommela ces quelques paroles qui n'atteignirent jamais le vigie, perché en haut du mât et pourvu d'une longue-vue. Il poussa un soupir en se grattant la nuque et en réfléchissant promptement : le vent allait en leur sens, et ils allaient probablement arriver d'ici une petite heure, tout au plus... Les autres renforts, en arrivages d'autres îles gouvernementales proches, mettrait probablement un peu plus de temps à parvenir jusqu'à Nighty Town, mis-à-part Ronald qui, donc, les devancerait de quelques bonnes minutes. Une arrivée goutte à goutte n'était techniquement pas à privilégier dans ce genre de situations, mais comme les forces sur place semblaient avoir de quoi s'occuper, les aider dès qu'ils en auraient l'opportunité était judicieux. De son côté, le commandant d'Albaret, en entendant les dires du vigie, se mit momentanément à beugler quelques ordres. La perspective d'un combat proche semblait le revigorer brutalement, et cela était compréhensible... Il était un homme administratif, ce qui expliquait d'ailleurs son bas grade malgré ses hautes responsabilités, et n'avait que trop rarement l'occasion de se rendre utile sur le terrain. Pourtant, cette adrénaline qui lui battait les tempes et les poignets n'était pas nécessairement une bonne chose... Tout au contraire, puisqu'elle le poussait à l'empressement et au manque de réflexion. Une ironie, pour un soldat censé demeurer impassible en toute situation... Le Poisseroy décida donc de le rappeler à l'ordre, d'un ton nettement plus cinglant qu'il n'aurait pu le souhaiter de prime abord :

-Je vous rappelle que vous êtes passager, ici, commandant. Pas responsable.
-Et qu'est-ce que vous voudriez faire d'autre, hein ?

Le commandant avait également répondu plus sèchement, laissant effectivement sous-entendre de son énervement. Difficile de rester à sa place quand ses collègues se faisaient liquider, oui... C'était fortement compréhensible. Cela étant, il sembla retrouver son calme suite à un regard réprobateur de la part de l'envoyé de la Section Scientifique. Celui-ci, après cette mise au point, pivota lentement pour faire face à une porte métallique, sur le pont, qui venait de s'ouvrir à la volée. Un homme couvert d'une blouse blanche et dont les mains gribouillaient quelques nerveuses indications sur un calepin s'approcha gauchement de lui, et le héla avec un sourire qui trahissait sa fatigue tout aussi bien que ses yeux cernés de toute part.

-Les armements du J sont similaires au modèle qui avait été envoyé sur Drum... Mais les deux autres ne sont pas forcément propices à ce genre de situations.
-Et bien, activez le J. Préparez les deux autres.
-A quoi est-ce que cela rime, Poisseroy ?

Dans une telle situation, Warren acceptait moyennement d'être ainsi mis de côté par son collègue et les subordonnés de celui-ci. Ils tramaient quelque chose, il ne fallait pas être un génie pour s'en douter, et le commandant de Marineford aurait grandement apprécié d'être mis au courant avant que la situation ne lui échappe totalement... Ce fut avec un sourire exaspéré que l'autre homme se tourna dans sa direction, levant les yeux au ciel dans une moue lassée. Il entama sa réplique par une petite pique amusée :

-Vous êtes de bien meilleure compagnie lorsque les affres du combat ne vous tourmentent pas, commandant. Pour répondre à votre interrogation, et bien... La question que je vais vous poser me semble simple ! Je suis l'un des plus hauts-gradés de la Section Scientifique. Je possède sous mes ordres des savants disposaient de compétences et de connaissances susceptibles de basculer la géopolitique à l'échelle planétaire si nous étions capturés par quelques mauvais esprits. Et j'en sais moi-même suffisamment pour mettre le Gouvernement Mondial dans une situation précaire. Pensez-vous réellement que les Cinq Étoiles accepteraient de me laisser bouger de Marineford avec un Cy-Wolf pour seule compagnie ?

La riposte était peut-être plus imminente qu'elle n'y paraissait...



Voici la partie port. Pour la ville, ça viendra... Peut-être dans la journée, sinon sûrement lundi ou plus probablement mardi !

Grosso merdo, Zigmund protège Brynjolf du requin. Brynjolf tire un fil sur la bombe expédiée par Fudo, la fait tourner autour de lui en entamant une rotation complète, qu'Ichihiga interrompt lorsque la bombe se trouve pile face au dirigeable. Et hop, l'arroseur arrosé (littéralement) !
Deux nouvelles gradées font leur apparition, des snipers. Elke vise la bombe avant qu'elle n'atteigne le dirigeable, Edda vise la cuisse droite de Shiin pendant qu'il est en l'air.
Alyxander évite de peu la lance d'eau, qui le blesse toutefois au niveau du flanc. Il contourne Zigmund pendant que celui-ci prend la décision d'interrompre la course de l'homme-poisson grâce à un boulet à piques, et tente de le trancher en deux dans la foulée. Evidemment, il arrête de contrer Ayabusa qui est à nouveau libre de ses mouvements !
Puis une petite scène du côté des renforts.

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pour les deux autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 28 Juin - 22:04




Contre-amiral Ericken et Hochet, Cy-Wolf.


Le hors-la-loi qui lui faisait face avait une grande gueule, et c'était peu que de le reconnaître... Cela n'allait pour autant pas le sauver. Les combats étaient gagnés à force de puissance, de vitesse, ou à la rigueur de roublardise... L'audace n'était jamais favorisée, c'était tout juste si la lâcheté était un désavantage. Continuant de jauger son assaillant d'un regard froid, désormais sous forme hybride, Ericken se mettait en garde, l'esprit focalisé sur cette menace et tout ce qu'elle cristallisait, tout ce qu'il combattait finalement depuis son entrée dans la marine. L'injustice, l'arrogance, la bêtise, l'idiotie, la vanité... Ren Tao n'était ni plus ni moins qu'un gamin jaloux et médisant, qu'on avait trop souvent privé de friandises. Il n'était rien de plus qu'un piètre égoïste à l'ego surdimensionné, incapable de voir plus loin que le bout de son nez, et qui n'avait probablement en guise de compagnons qu'une paire de bandits au moins aussi stupides que lui. Quelque part, la vie de ces chiens le peinait : ils n'avaient droit à aucune sincérité ni à aucune amitié puisqu'ils ne dispensaient que souffrance, que pleurs, que tristesse. C'était également en partie pour cela que le zoan se complaisait à abréger leurs existences, parce qu'ils en payaient le prix au moins autant que les victimes qui passaient malencontreusement sous le tranchant de leurs coutelas. Et pourtant, le gardien de Nighty Town ne se considérait ni comme un élu, ni comme une espère de justicier en voie de disparition. Il faisait ce qu'il avait à faire, tout simplement car il avait les capacités de le faire. Ce que d'autres auraient qualifié d'héroïsme, il le décrivait tout simplement comme un sens de la raison et de la maturité. Autrement dit, lorsque le Tao se décida enfin à passer à l'offensive, après quelques vaines remarques à son égard qui n'avaient fait que rebondir sur le cocon glacé qu'était devenu son visage, le contre-amiral ne perdit par le moindre instant qui aurait pu s'avérer crucial. Le bougre bougeait vite, bien trop sans doute pour qu'il ne puisse en venir à bout seul... Mais il avait fait l'erreur de sauter sur le Cy-Wolf en tout premier lieu.

Les sens aiguisés du canidé lui permirent effectivement d'anticiper la menace juste avant qu'elle ne pointe le bout de son nez. Ce ne fut évidemment pas suffisant pour lui permettre de se décaler à temps, mais cela lui permit tout du moins de ne pas demeurer stoïque et sans réponse. Les mitrailleuses déjà sorties se mirent effectivement à faire feu tandis qu'Hochet ne bougeait pas d'un poil. Cette réaction était limpide et compréhensible : la bête estimait tout simplement que ce coup-ci, l'attaque était effectivement la meilleure des défenses, et qu'il s'agissait de la méthode la plus sûre pour se prémunir des dégâts qu'on tentait de lui infliger. L'objectif était simple. A nouveau, il lui fallait repousser Ren en l'exposant à quelques sérieuses blessures s'il persistait bêtement, sans précautions aucunes. Dans le cas, toutefois, où le hors-la-loi parviendrait jusqu'à son objectif, le Pacifista aurait bien du mal à réitérer son action et à se mettre hors de danger : son salut ne reposerait alors plus que sur les épaules d'Ericken. Car de son côté, l'hybride avait également agi. Lorsque l'assassin carmin allait se trouver enfin face au canidé, il allait tenter de le décapiter d'un simple coup de taille horizontal, rendu terriblement vif par sa forme hybride. Bien entendu, tout rapide qu'il était, il ne le serait sans doute pas assez pour venir à bout de Ren d'un coup d'un seul en protégeant son compagnon d'infortune par le même coup, mais il pouvait ainsi tenter le tout pour le tout et profiter de la détresse du quadrupède pour appâter son opposant, et donc profiter d'une éventuelle ouverture. Même si cela n'était que leur tout premier combat, les deux représentants du Gouvernement Mondial savaient parfaitement se coordonner... Et ils risquaient d'ailleurs fort d'en avoir besoin, compte tenu de l'évolution de la situation tout autour d'eux.


Colonel Lilibeth et Commandant Kamimatsu.

Car de leur côté, les renforts se sentaient pour l'heure démuni, et ce sentiment n'allait pas aller en s'arrangeant... Lorsqu'elle avait vu l'ennemi se mouvoir avec une telle vélocité, la jeune colonel avait eu peur de perdre son sang froid. Elle parvint toutefois à conserver la tête froide en considérant le fait que le contre-amiral, lui, était douté d'une expérience de combat indéniable... Il allait peut-être avoir une idée pour se défaire de ce monstre et, dans ce cas de figure, il était de son devoir à elle, Lilibeth, de le soutenir du mieux qu'elle le pouvait. Elle s'apprêtait donc à poursuivre son offensive en contournant le combat lorsqu'un événement hors du commun eut lieu : l'arrivée d'un nouvel assaillant, qui sembla la prendre pour cible pour commencer. La blonde ne parvint pas à comprendre ce qui était précisément le projectile que la silhouette avait projeté dans sa direction, mais elle eut fort heureusement le réflexe salvateur de cesser sa progression pour aborder une posture défensive. Grand bien lui en prit : lorsque la main devint celle d'un gigantesque golem, ses épées parvinrent plus ou moins à la protéger, lui ôtant tout du moins les désagréments d'une perte de conscience imminente. Elle fut néanmoins propulsée en arrière avec virulence, et s'écrasa lourdement contre le mur de roches d'une habitation qui s'effondra avec elle. De son côté, son subordonné n'eut pas la même chance qu'elle. Bien trop lent pour faire face à un tel imprévu, Kamimatsu demeura parfaitement inanimé tandis que le coup de poing venait le cueillir et l'écarter avec virulence. Le commandant désormais hors combat avait lâché ses armes sous l'impact, et allait avoir bien du mal à s'en réveiller avant quelques heures tout au moins... Les quelques soldats encore présents sur la place eurent alors le même réflexe : celui de pointer leurs armes en direction de l'intrus et de vider leurs chargeurs.

Lilibeth, de son côté, entreprit de se redresser, la respiration toutefois terriblement hachée. Son bras gauche avait été brisé à de multiples endroits suite au choc en lui-même, et elle avait probablement une ou deux côtes fêlées... Cela sans compter les innombrables coupures et contusions dont elle avait à souffrir à cause de la projection dont elle avait été victime. Assister à un tel déferlement de puissance au sein de l'une des Seas Blues n'était définitivement pas commun... Elle réprima un juron en serrant les dents et fit quelques pas en avant pour sortir des gravats avant de se remettre en garde, en ne tenant plus qu'une seule de ses deux épées, de sa main droite. Il lui fallait tenir bon, c'était une nécessité, au moins jusqu'à l'arrivée des renforts...


Colonel Filio et Colonel Irisa.

Le Quartier Général en lui-même était en pleine effervescence. Il fallait répartir les unités disponibles sur les différents fronts, là où des renforts étaient le plus attendu, et puisqu'une bonne partie des gradés semblaient s'être volatilisés depuis le début des conflits, le rôle leur revenait tout naturellement... D'autant plus si l'on considérait que le chef de la base, Ericken, et que son bras-droit, Orick, étaient parfaitement introuvables. Filio, qui ne cessait jamais d'arborer un léger sourire amusé même lors des situations les plus désespérées, s'occupait actuellement de prendre contact avec les troupes en station au port pour savoir comment se déroulait la situation pendant qu'Irisa, une moue agacée gravée sur le visage, tentait tant bien que mal de faire comprendre à un commandant qu'il n'avait pas à discuter ses ordres dans une telle situation. Malheureusement, et aussi épanouissantes que furent leurs occupations, les deux gradés eurent rapidement à faire : d'innombrables explosions eurent effectivement lieu aux alentours, ébranlant violemment la tour principale du Quartier Général et semblait promptement susciter encore plus de brouhaha qu'à l'origine. Leur réflexe fut aussitôt mécanique : tandis que le premier balançait son escargophone au premier soldat venu, la seconde se contenta de retourner une claque au commandant qui lui tenait tête pour lui remettre le cerveau à l'endroit. Ils prirent ensuite conjointement la direction de l'escalier le plus proche et entreprirent alors de le gravir, parvenant promptement au toit de la base et détaillant enfin le spectacle attristant qui s'offrait sous leurs yeux.

Des explosifs venaient manifestement tout juste de se manifester dans l'enceinte, puisque quelques murs s'étaient effondrées et que des flammes naissaient çà et là, au milieu des cris épouvantés des marines et de leur parfaite incompréhension. Plus vifs d'esprits que leurs subordonnés, les deux gradés comprirent rapidement que cela venait du port, aussi lointain fut-il : d'autres bombes semblaient effectivement pleuvoir dans leur direction... Alors que Irisa dégainait pour projeter des lames d'airs sur les plus proches explosifs, les faisant immédiatement détonner en plein air, Filio attrapa quelques fils qu'il fit bouger avec véhémence. Un pantin à son effigie, quoique nettement plus glauque et mystérieux qu'il ne le serait jamais, vint finalement faire son apparition et il se mit à le bouger de gestes experts, à la manière d'un marionnettiste accompli. L'étrange créature bougea mécaniquement tout comme on le lui ordonnait, projetant à son tour des lames d'air, cinq par cinq, via ses gigantesques griffes aiguisées, le tout en direction des cieux.

-Retourne dans la base, Irisa ! Je me charge de ça !



Commandante Ingrid.

-Pénétrer par effraction dans une base de la marine en portant l'un de nos uniformes... Brillamment culotté.

La commandante, accompagnée de cinq soldats, se plaça dans le dos de son homologue en sortant derechef sa rapière, le scrutant d'un œil mauvais et méprisant. En le voyant ainsi juste face aux dépôts d'objet en granit marin, elle commençait à comprendre pourquoi tout ce brouhaha était nécessaire du côté du port et de la ville... Ou tout du moins croyait savoir. Elle aurait pu jurer que l'objectif était d'attirer les yeux des marines ailleurs pour voler quelques ressources d'une importance capitale, au nez et à la barbe des multiples hauts-gradés présents sur les lieux. Un tel affront ne pouvait pas rester impuni, et l'intrus avait eu la malchance de devoir tomber sur elle, précautionneuse parmi tant d'autres. Il était fréquent que des diversions aient lieu dans ce genre de conflits, et protéger leurs principales possessions étaient une mission à laquelle s'adonnaient pratiquement tous les belligérants... Il était certain que Nighty Town n'allait pas y faire exception. Ingrid, finalement, n'était ni plus ni moins que la plus lucide des marines encore présents dans la base... Ses subordonnés semblèrent se renfrogner en comprenant que l'heure du combat était arrivée, et pointèrent mécaniquement leurs fusils dans la direction de l'ennemi. Ils s'apprêtaient à faire feu au moins mouvement suspect, et la précaution n'était manifestement pas de trop, puisque l'homme avait été capable d'étaler quelques gardes sans la moindre difficulté, et en un éclair. La jeune épéiste fit quelques pas en avant puis se permit de rajouter quelques mots :

-Tu as le choix. Abandonner maintenant et profiter des cachots pour le reste de ton existence, ou mourir bêtement ici.



Le Cy-Wolf tire sur Ren quand il s'approche, par réflexe et puisqu'il ne peut pas s'en sortir mieux. Ericken essaye de profiter de la situation pour réaliser une décapitation nette et propre, sans savoir si ça va fonctionner. J'ai pris un pdv très intérieur pour cette partie là du RP, mais c'est tout-à-fait possible que Ren s'en sorte sans désagréments majeurs compte tenu de l'écart de lvl.
Lilibeth douille et Kamimatsu est mis KO, de son côté.
Au QG, les bombes de Mado atteignent enfin leur objectif, mais pas pour longtemps. Filio et Irisa, deux colonels, protègent la base pour les assauts suivants (puis Filio tout seul).
Ingrid arrive derrière Ningen et l'interpelle.

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pour les deux autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Filio
Colonel Ichihiga
Colonel Irisa
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 940
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
488/500  (488/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 30 Juin - 2:05



Destruction totale
Cette nuit n’était pas un simple coup comme un autre. En soit, de première vue, on pourrais croire à une simple attaque avec l’envie de se faire remarquer et ce n’est pas entièrement faux. Cependant, les motivations de chacun étaient différentes. Certains faisaient que suivre un leader. Tandis que d’autre voyaient là des opportunités de “ grandir “. Mais qu’en est-il de ma propre perception des choses ? Est-ce uniquement une frappe massive pour montrer à la marine que rien ne peux m’arrêter ? Que je suis sortit de l’ombre pour de bon ? Qu’il est temps d’entrer dans une nouvelle ère : la mienne ? Non... Ce n’est pas que ça, il y a bien autre chose.

Alors que mon corps est dans les airs, approchant de mes cibles - dont une qui s’apprêtait à faire feu sur moi - mon esprit se vidait de toutes pensées néfastes, commençant à approcher d’un stade de néant le plus total, une concentration maximale.
Je me revois encore devant ce feu de camps, avant notre départ. Seul alors que la plupart dormaient ou autre, je m’étais presque remis en question. L’enlèvement de mon allié Fenko, la mort de mes compagnons. Tout ceci ne serait pas vain, en aucun cas. Ces gens là faisaient partit d’un cercle précieux, et même s’il n’est que second dans ma liste de priorité, cela reste quelque chose auquel je tient. Meurtrir cette chose ne restera pas impuni. D’où ma décision : rendre un hommage. Voilà ma résolution pour cette nuit à Nighty Town : faire un hommage à ces morts, les venger en frappant le plus fortement possible la marine.

Revenant à moi alors que la bête en métal faisait feu sur moi, je ne pu réagir le plus rapidement possible malgré mes aptitudes. Le haki de l’observation actif avait pour principal avantage de me “ prévenir “ des dangers imminents dont j’avais conscience, cependant, entre le temps de réalisation de cette menace et un temps d’action pour contrer, il y a une marge. De ce fait, utilisant principalement la technique que j’avais apprise sur le tat, le geppou, j’esquivais le maximum de balle - bien que certaines frôlaient mon corps et une me toucha au niveau extrême droite de mon corps, bref, rien de bien méchant, mais non négligeable si cela devais se répéter - avant de retomber là où je le voulais pour frapper. Mais quand j’eus conscience de l’assaut du contre-amiral, il m’était impossible d’enchaîner, stoppant mon offensive donc, je relâchais tout mes muscles pour presque me laisser tomber en avant évitant ainsi une décapitation stupide - bien que ce soit une mort intéressante pour un combattant - mais classe. La lance continuait donc son chemin et aussitôt, ne pouvant prendre soin de mon côté droit qui saignait à cause de la balle, animé par une certaine rage contrôlée, j’agis dans la continuité, ne laissant aucun répit tant à l’animal qu’au contre-amiral.

Positionné vers l’avant donc, je tentais d’occuper la bestiole en lançant ce qui semblais être une grenade, mais en réalité, il n’en était rien. À moins d’avoir un système d’analyse d’objet très rapide, j’espérais que le leurre le ferait reculer par précaution. Suite à quoi, j’en profitais pour élancer mes jambes vers l’abdomen du contre-amiral tandis que celui-ci terminait son mouvement post mortel à mon égard, mais qui avait échoué. Serrant de toutes mes forces, je vins user d’une énorme force physique afin de tenter de le faire basculer tête la première vers le sol. Le but ? Dans le meilleur des cas lui briser la nuque, cependant étant pas n’importe qui, je ne pensais pas réussir un tel exploit, surtout avec ses cornes qui pourraient amortir un peu le choc, bref, je me devais enchaîner et c’est ce que je faisais. Sans attendre, espérant qu’un coup de pouce me serrait donner pour “ protéger mes arrières “ - notamment de ce chien mécanique - je me redressais légèrement avant de lever mon poing et me préparer à l’abattre sur le contre-amiral en visant sa colonne vertébrale. Chaque coups donnés étaient signés de mon envie de tuer et cela se ressentais dans l’intensité des assauts et le sérieux que je démontrais.

Hikari, Mina, Gin, voyez-vous ce spectacle qui s’offre à vous ce soir ? Si oui profitez, car il vous est dédié. Et on ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

-------------------------------------------------------------------------------


La bataille promettait d’être intense depuis le départ, mais là, les choses dépassaient toutes les espérances. Pour sûr, cette bataille n’était pas le centre de toute cette histoire, mais elle jouerait un rôle décisif dans le combat général et pour cause : un grand nombre de personnes étaient requises sur le terrain et qui dit réquisition dit impossible de bouger ailleurs. En effet, cette bataille n’était qu’une diversion, un joli spectacle avec pour but d’attirer l’attention et retenir un maximum de marines. Et ça, seul Ayabusa en avait réellement conscience. Principal cerveau de la fine équipe actuelle, il était celui qui assumerait tout : les réussites comme les pertes, car cette opération, comme toutes les précédentes des Shadow Ghost, elle n’est pas sans risques. Mais bien entendu, l’ex-marine ne comptait pas laisser mourir ses compagnons, à commencer par le tout nouveau aux pouvoirs plus qu’utiles. Le retraite n’était pas une honte et c’est ce qui allait être bientôt prouvé.


Krake, Combattant et médecin des S.G

L’homme requin lançait bien des offensives, il espérait jouer son rôle, cependant, plus le temps passait, plus l’avantage qu’il aurait du être semblait être démentit par l’ennemi. Sans doute la masse qui faisait que malgré sa race et l’élément dans lequel il était ne faisait pas toute la différence. La création de Krake semblait pulvérisée par un projectile et il se protégea de manière simple mais efficace : le haki de l’armement. Croisant ses bras lors de l’impact, il empêcha sans doute une blessure bien emmerdante et pour cause, même avec cette couche de haki, la douleur se faisait sentir dans les membres. Si le requin ne s’était pas protégé et avait tenter la même manœuvre, pour sûr, le médecin aurait eu des bras en moins...
Retombant dans l’eau, le requin avait tout le loisir d’observer un peu ce qui se passais : le coup de poker d’Ayabusa et son compagnon. Mais il n’eut pas le temps de souffler un peu que le devoir l’appeler au plus vite.


Ayabusa, Informateur des S.G

Observant si le coup allait fonctionner, l’épéiste croyait fermement en les compétences de son comparse. Son fruit du démon serait d’une utilité exemplaire et son caractère de même. Pour sûr, si Ren se rendait réellement compte du potentiel du jeune homme, il le nommerait vite comme un haut responsable de l’organisation et pour cause : peu de choses pourront l’arrêter avec du temps et de la maîtrise.

Malheureusement, les coups de poker ne sont pas toujours réussis et là, l’erreur qui avait été faite était d’attendre que la bombe soit à une portée trop poussée. En effet, le but était qu’une fois à portée, elle explose au coeur des forces ennemies pour les décimer, mais là, l’ennemi avait eu de la chance de réagir. Un fil en trop, une rotation emmerdante et voilà que le jouet des S.G se retrouvait dirigé vers eux de plus belle. Voyant cela, l’homme allait hurler simplement à Fudo de la renvoyer, mais les choses ne se passaient pas comme prévus.
Tandis que de l’eau émergeait un nouveau mur d’eau dans le but de protéger l’engin mécanique, voilà qu’une balle fit exploser trop tôt l’appareil à la puissance redoutable. Arroseur arrosé ? Voilà une sale blague de très mauvais goût et pour cause, cela n’était pas prévu. La bombe était conçu pour être très fragile, mais à aucun moment l’ingénieur qui a conçu l’appareil à pensait à un fil d’araignée. Sans doute que sa prise était excellente avec un minimum de “ punch “ rendant le maniement de ce genre d’engin aisé au grand damn des S.G... Quoi qu’il en soit, malgré un mur d’eau censé englober l’explosion, l’onde de choc et la déflagration eu raison du dirigeable. Celui-ci tangua, sa trajectoire étant chamboulée. Si le mur d’eau n’avait pas été présent, pour sûr, l’appareil était mort sur le coup, ou trop endommagé pour être utilisé de nouveau, tandis que là, à défaut d’avoir subit des dégâts, il pourrait servir une dernière fois.

“ Fudo !!! “

L’ex mouette avait prit soin de planter sa lame dans l’appareil métallique et agripper son épaule pour éviter qu’il ne tombe et tombe à l’eau. Se remettant de cette émotion forte, le groupe se devait de continuer l’assaut et réfléchir à une façon de fuir et pour cause, le temps commençait à manquer.
Ainsi donc, l’homme prit sa décision.

“ Dirige tes coups au centre de ce pseudo peloton. Et fonce dans l’appareil, ça va pas te plaire la suite, mais il faut vite s’éloigner de là. “

Ainsi donc, l’homme se dépêcha de lancer bien des attaques en direction du port en visant chaque personnes ici présentes - sans pour autant avoir l’idée de chercher la position exacte des snipers qui étaient une plaie dans cette situation - mais quoi qu’il en soit, une fois ceci fait, il ordonna le “ largage “. Une fois les assauts de lui et Fudo terminés, le ballon qui permettait à l’engin sous-marin de tenir dans les airs se décrocha brutalement et la trappe géante se refermait. Ainsi donc, tel un poids mort, l’engin retombait dans l’eau, provoquant une énorme vague qui menaçait de balayer quelques soldats, bien que la “ muraille “ de navires de guerre arriveraient à briser une majeure partie de cette vague.

Pendant ce temps, Krake avait donc protéger au mieux l’appareil lors du renvoie de bombe, puis il continuait à attaquer les navires, rendant au possible leurs attaques déviées, inutiles, en plus de leur assurer peut-être un aller simple à la révision à force d’essuyer des coups presque à bout portant au niveau de la coque.



Shiin, Assassin des S.G

Le chat dans les airs s’apprêtait à faire un véritable massacre sur la terre ferme et en plus de ça, l’opportunité était parfaite. Les forces marines ne semblaient pas aussi virulentes qu’à côté. Bref, son débarquement créerait une surprise sans égal, mais, s’était sans compter sa malchance du jour. En effet, l’homme animal allait approcher du sol et donc il entama un mouvement de rotation vers l’avant. Sans doute que ce geste lui sauva une jambe entière, mais pas totalement. Une balle vint se loger vers l’extérieur de sa cuisse et celle-ci n’eut pas la chance de transpercer l’être humain comme ce dernier aurait mille fois préféré. En plus de ça, la douleur n’était pas normale, comme si la balle déployait autre chose. Bref, l’animal loupa son atterrissage au sol et termina sur les fesses bêtement. Tsss, il était de mauvaise humeur, miaulant tel un chat maltraité avant de se reprendre. Bon... La douleur était supportable, mais impossible pour lui désormais de courir à pleine vitesse, ou simplement courir sur une longue distance. Regardant sa jambe, il vit le trou dans celle-ci et tenta de retirer sèchement la balle en usant de la pointe d’une de ses lames courbées, mais en vain, elle n’arrivait pas, preuve que ce n’était pas une balle normale.

Grognant, l’animal étendit au maximum sa capacité à ressentir les voix sachant que cela amoindrirait le temps d’utilisation optimal, mais il souhaitait rencontrer le moins d’emmerdes possibles et pour cause, son rôle devait être jouer. Se déplaçant en prenant soin de ne pas être à la vue de tous, il fonça donc vers chaque recrues marines qui pouvaient lui tomber dessus, se frayant un chemin tant bien que mal en direction de la ville.

Le dirigeable quant à lui était en toute logique laisser sans protection ? Faux, puisqu’à l’intérieur se trouvait une dernière personne qui avait décidé de ne pas participer aux combats. Rei Mitsuyori. Si un danger se faisait ressentir, elle quitterait immédiatement l’engin et irait se cacher en éliminant chaque personnes qui la menaçerait, toujours aussi heureuse de la situation. Pour sûr, celles et ceux qui l’emmerderont auront des morsures sévères.


Mado’, Ingénieur des S.G

Mado’ observait avec des jumelles le résultat de ses bombes et le strike qu’avait cette tournée lui valu une réaction enthousiaste.

“ Haha !!! Et de une, aller on continu les gars, on dégomme tout ça. “

En effet, réussir pour un scientifique, c’est un véritable coup de boost et pour preuve, la miss ne comptait pas abandonner. Maintenant que ses canons étaient à portée optimale de la cible à savoir le Q.G, elle allait le harceler. Jusqu’à ce qu’un autre observateur l’informe de l’échec d’une autre salve. Prenant une mine terrifiante, celle-ci fulminait sur place.

“ Putain mais c’pas vrai !!! Ils vont me faire chier jusqu’au bout hein ? Bon ben puisque c’est comme ça. LE VENT !!! Quelle direction ? “

Tandis qu’on l’informais d’une direction du vent qui était “ favorable “, celle-ci se décida donc à changer de plan. Elle allait utiliser “ ça “ pour voir comment allaient réagir ces mecs qui avaient pour habitude de détruire une bombe. Voyons ce qu’ils savaient faire contre des “ gaz “. Amis fumeurs, ils allaient être servis, en revanche, ceux qui n’aimaient pas la fumée en tout genre, eux, ils allaient douiller. Et pour cause, celle-ci hésita entre deux types de boulet. De ce fait, préférant utiliser les deux, les coups de feu retentissaient, mais rendait les salves plus lentes. Cette fois, quand les coups exploseraient à la rencontre d’un obstacle ou quand quelque chose les détruirait en plein vol, un beau nuage de gaz serait libéré avec divers effets qui amusait d’avance la scientifique folle.

Ni une ni deux, changeant les types de boulets, l’arme à feu continua de cracher des flammes et des bombes aux pouvoirs redoutables. Le navire continuait d’avancer, rendant ses coups de feu plus destructeur que jamais.

“ Bouffez-moi donc ça les gars !!! “


Reprenant ses jumelles, elle observait avec insistance les dégâts qu’elle allait causer, tout en demandant au passage si aucun ennemis n’approchaient. Après tout, elle devait bombarder le Q.G, mais aussi prévenir en cas d’arrivée de renforts par la voie marine et dans le pire des cas, s’en occuper ou les retarder un maximum.


Senshi, new recrue des S.G

Elle aimait ce sentiment de puissance, cette impression que rien ni personne ne pourraient l’arrêter même s’ils le désiraient. Avançant lentement mais sûrement, elle s’étonnait de voir le jeune homme être volontaire. Il abandonnait si facilement ? Quelle plaie... Faisant une légère moue alors qu’elle arrivait à sa hauteur, baissant le regard, elle vint finalement à sourire de manière effrayante.

“ Bieeeeen. Sage décision... “


D’un coup d’un seul, elle frappa celui-ci au niveau de l’estomac dans le but de un, le sonner, de deux, l’envoyer dans le décor. Les gens étaient si prévisibles, si ennuyeux face au désespoir... Combien de fois elle a fait ce coup ? Rendez-vous et il ne vous arrivera rien ? Bordel, mais qu’ils sont idiots ces gens... Sans doute est-ce pour cela qu’elle avait été recruté chez les Shadow Ghost, car en soit, elle est l’exemple même de la politique du groupe : rien ne nous arrête, on veut un truc on le prends, aucune chaîne ne peut nous retenir. Que ce soit les droits, les raisonnements, la logique elle-même, rien de tout ça n’a d’importance, les règles, ce sont eux qui les mettent en place et quand celle-ci ne joue pas en leur faveurs, elles changent. Bref, pas certain d’avoir réussis son coup, elle ne prit pas la peine de vérifier si le jeune homme était K.O, mais les autres en revanche avaient peut-être l’envie de le venger. Bête idée que voilà, alors autant être clair.

“ Vous allez tous vous rassembler dans un joli coin et le premier qui bouge... “


Sans attendre, elle arracha un véritable morceau du sol faisant au moins quatre fois sa taille. Forçant un peu, elle tenait cela comme s’il s’agissait d’une chose normale, faisant clairement comprendre le message : un qui bouge, et c’est crête party.
Si rien ne changeait dans la situation actuelle, voilà la conclusion de cet instant : Xérèse venait de tomber à cause d’une seule personne.


Résumé de la situation:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo

avatar
Messages : 454
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
33/200  (33/200)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 30 Juin - 11:38



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-



Avec l'aide de Tet je me relevai et observai la bombe que je venais d'envoyer se diriger vers le port. Encore quelques secondes avant qu'elle ne l'atteigne et détruise une majorité des troupes marines. Néanmoins une sorte de filet vint à la rencontre du projectile et changea sa trajectoire, un homme était responsable de tout cela. Lorsque ce dernier renvoya l'explosif dans notre direction à l'aide d'un simple mouvement, je compris dans quelle situation je me trouvai et elle était des moins plaisantes. Ouvrant mon poing afin de faire apparaître ma zone devant moi dans le but de jouer au ping-pong avec le bleu, la bombe explosa juste avant de pénétrer dans mon domaine. Je fus ébloui par la lumière de l'explosion, assommé par ce qu'il venait de se passer et le souffle de l'explosion repoussa notre engin avec violence. Je fus alors propulsé au dessus de la rambarde, j'allai tomber dans l'eau et bien qu'étant encore dans ma zone j'eus la possibilité de réagir et de retourner dans l'engin d'un simple mouvement, je ne fis rien, j'étais comme paralysé. Ce fut à ce moment qu'Ayabusa m'attrapa et me ramena avec l'aide de Tet sur l'engin. Éberlué, le souffle rapide, la vision floue, la voix du hors-la-loi et celle du rouquin inaudibles: voilà dans quel état je me trouvai. Ma zone s'estompa dans l'obscurité caractéristique de l'île tandis que Tet me dirigeai vers l'intérieur du submersible. Je murmurai quelques mots alors que mes deux camarades étaient à mes côtés en bas de l'échelle.

-C'est moi le fautif de notre échec... j'aurais du faire autrement.

-Comment t'aurais pu prévoir qu'un type avait un tel pouvoir là-bas ?


-Une autre trajectoire... un autre timing... j'ai tout fait foiré, je n'ai pas assez réfléchi.

-Tu avais l'accord d'Aya, vous avez choisi de le faire, si il t'a dit oui c'est que lui aussi a étudié les diverses possibilités et en est venu à la même conclusion que toi. Le plan était bon, ils nous ont contré mais ce n'est pas fini pour autant.

-La bombe allait nous anéantir, c'est seulement parce qu'elle a explosée avant de nous atteindre que nous sommes encore là, et dans quel état ? Le dirigeable est sûrement foutu.

-Aya est parti dans la salle de contrôle, ressaisis toi. Tu ne voulais pas devenir....


Je n'écoutai plus, le reste n'atteignit pas mon cerveau. On pouvait peut-être se trouver quelque-chose, avoir un plan de secours, mais ce n'était pas mon actuel problème. Le pire... c'était que je ne fus guère capable de protéger l'engin au bout de quelques minutes tandis que le hors-la-loi ne montrai aucun signe de faiblesse. Je compris cela après la première vague d'obus, puis je tentai de me ressaisir en envoyant cette bombe sur eux mais encore une fois cela avait échoué et quand bien même... lorsqu'elle explosa devant nous je me rendis compte de ce que je souhaitai faire, j'allais massacrer tout un tas de marine et alors que je me sentis prêt à le faire dans le feu de l'action, sous adrénaline, une fois posé et réfléchi je repensai à mon frère et mon père qui aurait très bien pu être parmi eux. Et s'ils ne l'étaient pas, un jour j'aurai à les affronter et à les vaincre d'une façon ou d'une autre, ce monde criminel était fait comme cela et je ne me sentis pas prêt à le faire, peut-être même jamais.

Pendant ce temps, Tet rejoint Ayabusa qui venait de faire une ultime manœuvre: renvoyer le submersible à l'eau. Le cyborg expliqua à ce dernier que Fudo allait bientôt se remettre et que son pouvoir l'avait usé puisqu'il ne le maîtrisait pas encore, quelques minutes de repos lui suffiraient et maintenant que le groupe était replié dans la mer il aurait eu le temps nécessaire pour se remettre d'aplomb. Tout du moins c'était ce qu’espérait le rouquin, il savait que c'était la première fois que son compagnon devait gérer une situation si extrême et que ce qu'il nommait son échec lui avait donné un grand coup de massue. Il allait s'en trouver affaibli pendant un certains temps, non pas physiquement mais mentalement.

Regardant ma main tremblotante je laissai un mot m'échapper, le nom de l'homme dont le rang dans ce monde criminel m'attirait, mon objectif.

-Konan.

Une larme coula aussitôt sur ma joue.

Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 364
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 341.991.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Lun 4 Juil - 23:27



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Aaron Guts; Maitre-Jeu
...
Hyakki Yokou Gang VS Dead End. De nouveaux invités surprises, et pas des moindres !



Hyakki Yokou Gang - Yao Ming; Aliyah Nesferati (24); Mark (15); Billy (6)

Yao avait opté au tour précédent pour la diplomatie plutôt que la brutalité. Cependant, cette action n'avait pas porté ses fruits. Le voyou n'était certainement pas le meilleur interlocuteur qu'il soit.

En moins, ses paroles venaient de rompre ce moment de blanc entre les opposants à l'intérieur de l'entrepôt. Seta, allias Oméga décida enfin à passer à l'action et entama les hostilités : une énième provocation suivit du même geste occasionné lors de la mort du dernier mercenaire recruté.
En une fraction de seconde, Yao et Aliyah qui eux seuls savaient que cette force était démoniaque bondirent alors à une vitesse incroyable sur leurs compagnons moins bien informés qu'eux : Mark et Billy. Yao projeta Mark dans une roulade sur plusieurs mètres à côté de lui. Aucun des deux n'avaient été touchés par les balles invisibles de cet homme. Mais Aliyah avait été moins rapide et bien qu'elle réussit à sauver in extremis Billy - certainement dû à son fort gabarit - elle n'avait pas réussit à l'esquiver et le mime se planta dans son avant bras droit.

Cependant, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Le Hyakki Yokou Gang réagissait avec encore plus de nervosité contre cet affront lancé à leur égard.

A peine relevé de sa roulade, Yao contre-attaqua le premier. Il développa les ongles de ses deux mains au point d'en faire de véritables lames d'acier, puis usa d'une de ses nouvelles techniques pour les projeter à haute vitesse tels de puissants javelots sur sa cible.
De son côté, Aliyah fut la seconde à rétorquer. malgré la douleur que lui avait occasionné l'attaque précédente, elle réussit avec quelques grommelons a rendre coups pour coups. Son premier jets de couteaux fut le Spider Trap. Les lames étaient reliées entre elles et formaient une immense toile d'araignée. Le but était de stopper Oméga, cependant, elle préféra prendre des précautions et juste après - à l'aide de son bras blessé - jeta un second lancé : cette fois-ci elle usait de la technique Fireworks Box. Alors qu'au début la quinzaine de lames semblaient aller dans la même direction, celles ci allaient changer brusquement de trajectoire au dernier moment pour parer d'éventuelles esquives.
Billy, témoin du dévouement de sa partenaire, s'énerva et activa de suite l'arme dévastatrices qu'il tenait dans les mains. Le gaz se libéra dans le canon du Burn-Bazooka et déclencha le tir une fraction de secondes après les attaques simultanées de yao et d'Aliyah. Une gerbe de flamme monstrueuses se propagea en direction de l'Oméga qui avait osé attaquer le gang. Celle-ci détruisit alors plusieurs caisses au passages dont les débris tombaient sur la zone ou Seta était.
Mark aussi voulait se battre et dégaina son épée. Mais Yao l'arrêta violemment. Le regard qu'il lança à son subordonnée voulait tout exprimer : Mark n'était pas du tout au niveau pour espérer surprendre Oméga au corps à corps. Valait mieux qu'il reste inactif pour le moment.

Soudain, dans une surprise générale, deux nouveaux personnages firent leur entrée en scène ! Un morceaux de toit s'écroula et un type hilare avec. Visant Black Sword - qui se trouvait juste en dessous - le lieutenant de BigJack enta de se protéger en vain car les lames d'air qu'il venait d'effectuer pour arrêter la progression de ce type ne furent aucun effet contre lui. L'écrasant d'un seul et unique coup au sol, Black Sword était K.O., et ce mec semblait triste de si peu de résistance.
Son acolyte déboulait juste après lui. Agaka, d'après ses dires. Yao ne pouvait nier que ces deux la débarquaient au mauvais moment.

- Ca commence à faire beaucoup d'invités surprises la ...


D'un ton perplexe, le voyou ne put s'empêcher de libérer ces quelques paroles. Ces types semblaient être très puissants, de la même trempe qu'Oméga voir plus encore. Mais bordel, d'où venaient ces mecs ?! Etaient-ils du côté de BigJack ? Pourquoi avoir assommé un de ses hommes, alors ? Eux aussi voulaient peut être reprendre le terrain ? Yao n'allait pas faire long feu contre eux. A la limite, s'occuper d'oméga dans un 4 contre 1 était envisageable, mais ces deux la faussaient tous ses calculs ! Etaient-ils des représentants de Dead-End ? Très peu de chances car ils ne semblaient pas avoir reconnu Oméga comme un des leurs.

Alors qu'il était en pleine réflexion, son escargophone sonna.

- ... Le job est accomplit, on se barre maintenant. On passe à la phase deux... Explosion du quartier général ou de la ville.


C'était Ren. Le message était clair.

- Ho ? On va devoir vous quitter, on nous attend ailleurs ! Oméga, je te laisse régler les derniers détails avec tes nouveaux amis héhé.


Paroles ironiques. Yao espérait secrètement que ce gars chaud bouillant à casser des gueules s'occupe du cas du représentant de Dead-End. Mais de toute façon, le voyou n'allait plus être présent pour le voir de ses propres yeux.

Sortant de sa poches quelques accessoires agréablement utiles, Yao balança quelques fumigènes devant lui. aliyah suivit par cette même technique qu'elle avait utilisé plus tôt : le Spider Trap. Elle projeta plusieurs couteaux afin de créer un tas de câbles électrifiés et camouflés par le fumigène afin de bloquer le passage entre le Gang et ses adversaires.

- Billy, Mark, prenez les devants ! Aliyah et moi allons couvrir nos arrières !


Sur ces mots, la bande fila à grande vitesse par une petite porte non loin de la. S'ils arrivaient à sortir de l'entrepôt, le Gang avait droit à un joker afin de s'échapper. Celui ci permettrait de creuser la distance entre eux et leurs poursuivants, s'il y en avait, bien entendu. En espérant que Staz dégomme Oméga au passage ...


To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 


Dernière édition par Yao Ming le Ven 29 Juil - 16:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 285
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 6 Juil - 17:02











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Mon post se concentre sur la PNJ de Ren. Aaron encaisse comme il peux le coup donné, bien-sûr même si ma technique est supposée tout encaissée je prends en compte la différence de niveau et la force colossale. Puis Aaron se relève et TAUNT.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.



Quand j'avais dit "Prends-moi", je ne me serais jamais attendu à une telle réaction. Elle semblait vouloir coopérer de nouveau. C'était donc une confirmation vers une porte de sortie évidente et bien pratique pour moi et le village. Comme ce monstre avait détruit mon mur, je décidai de ramener mon ombre vers moi de ma pensée afin de rester clair dans mes intentions passives.

Alors que l'ombre revenait, notre ennemie fit un mouvement-éclair et clairement inattendu. Visant mon torse de manière précise, son coup était bien trop rapide pour que je l'esquive. Que faire ?! La panique totale ! Pendant un instant mes yeux s'écarquillèrent, comme deux écrans géants qui s'allument. Le temps s'arrêta pour moi et des tas d'informations provenant de mes pensées semblaient se diffuser dans mes yeux. Le "meilleur" plan pour me sortir de là, je l'avais trouvé.

Alors que l'ombre revenait, je la plaçais à l'endroit précis où elle me frappait afin d'amortir le coup. Mais que nenni, sa force était bien trop élevée pour moi. Sa frappe me projeta quelques mètres plus loin contre la barricade de notre village. L'ombre elle était restée sur place, se contentant de se reformer "normalement" alors que l'impact l'avait complètement déformée.

Ma tête cogna fort contre les barricades en bois, et ma colonne vertébrale n'avait pas non plus apprécié le choc virulent. Mais la bonne nouvelle c'était que j'avais réussi à amortir son coup. J'étais tellement perturbé que mes jambes lâchèrent et je fus forcé à m'asseoir. Je titubais sur place, ma vue était troublée et je tremblais encore sous le choc.

" Sale pute.. " Dis-je à voix basse, loin d'elle.

La rouquine sembla dire quelque chose, mais je n'arrivais pas à entendre avec ce bruit aigu dans ma tête. Elle sembla arracher un bout de terre énorme en le soulevant au-dessus d'elle. Mais putain de merde.. qu'est-ce qu'elle fait ? Elle en a pas eu assez cette pouffiasse.. des fois je suis misogyne et là je me dis que j'ai raison de l'être. On ne peut pas faire confiance aux femmes, c'est affolant.

Quoi qu'il en soit je suis actuellement comme un déchet, perturbé de son coup si puissant. Analysant le terrain rapidement, je souris légèrement de manière provocante avant de me relever difficilement.

" Tu prends la confiance pour ensuite la trahir ? C'est bien une technique de femme ça.. Dit-moi, pour qui tu travailles ? Térèsse ? "

La provocation, qu'est-ce que c'est drôle à faire mais qu'est-ce que c'est risqué. Mais bon, débile comme je suis il faut bien que je tente quelque chose non ? Bon, si elle tombe dans mon piège c'est parfait. Ainsi, si tu t'avances je me ferai le plaisir de créer de petites dagues de lancer avec mon ombre qui sera derrière toi pour ensuite te les enfoncer dans le dos en les ramenant vers moi avec le déplacement. Et tout ça par la pensée bien sûre, j'ai pas envie de me faire cramer quoi.. Et si tu te mettais à courir ? J'aurai une bien belle surprise pour toi..


♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;

- Coussin : Aaron se sert de son ombre comme punching-ball (comme le sable de Gaara). La technique peut contrer les coups au c-à-c et les projectiles (pas les munitions). Le contrôle du coussin est mental. [Niveau 15]


Dernier mot ;

Je laisse un petit plan (vague) de l'île pour ceux qui veulent :

Spoiler:
 
© Never-Utopia par Pastomaniac



Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 16:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2605
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
90/350  (90/350)
Berrys: 356.052.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 13 Juil - 17:43


Le Plan se Met en Place!



Seta Panto

Seta ne pu retenir son sourcil droit de se relever tandis qu'il tiquait en entendant les paroles de son vis-à-vis. Celui-ci ne semblait guère à jour de ses informations, certes tous n'avaient pas l'avantage de leur réseau d'informations, cependant l'individu ne semblait pas au courant de l'affiliation de Big Jack, ou plutôt de l'identité des vrais défenseurs de Térèsse. Et pourtant il avait lancé un assaut direct contre ceux-ci et donc contre leurs intérêts, et s'il y avait bien quelque chose auquel il ne fallait pas toucher, c'était les intérêts de la Triade! Le Mime avait certainement surestimé l'utilité du hors-la-loi, certes quelqu'un qui n'en savait pas trop et ne cherchait visiblement pas à savoir était intéressant, cependant s'il se mettait à agir de la sorte il devenait gênant. Le laissant néanmoins continuer à parler il ne le coupa à aucun instant, prenant bien soin d'assimiler et d'analyser chacun de ses mots. Même le plus insignifiant des larbins pouvait à un moment donné délivrer une information cruciale, souvent sans s'en rendre compte d'ailleurs. Cependant rien de réellement important ne sorti de son baratin, à l'exception peut-être du mot "famille", décidément l'utilité de cet homme pour Dead-End venait d'arriver à expiration, s'il y avait bien une chose à ne pas dire face à un hors-la-loi ne reculant pas devant le meurtre c'était cela! Le silence qui s'installa alors alourdit l'atmosphère, laissant de nouveau une tension s'installer.

Soudain la main gauche de Seta revint former un pistolet, ses deux doigts se rejoignant tandis que sa main droite venait actionner plusieurs fois le chien à une vitesse impressionnante. Quasiment aussitôt tous les couteaux lancés par l'allié du Dragon Pourpre furent frappés par un obstacle invisible, déviant de leur trajectoire pour frapper le sol dans un tintement métallique. Son haki lui avait permis d'anticiper aisément le lancer des projectiles ainsi que leurs trajectoires, mais en réalité sa simple rapidité aurait pu s'en charger. Néanmoins l'agent Omega n'était pas du genre à prendre des risques, deux filets de sécurité valaient mieux qu'un. Pour autant son adversaire du jour ne devait pas avoir le même raisonnement pour mettre ainsi en péril ceux dont il avouait volontiers son attachement. Relevant la tête alors que Yao finissait par une dernière phrase et ne prêtant aucune attention aux réactions des hommes suite à son intervention sur les couteaux il laissa un large sourire à glacer le sang apparaître sur son visage tandis qu'il plantait son regard dans celui du chef adverse. Son haki toujours à l'affut de la moindre tentative adverse il répondit alors sur un ton presque enfantin digne d'un film d'horreur :

Alors dis-moi, combien de membres de ta famille vas-tu sacrifier aujourd'hui?!

Sur ces mots le maudit réalisa une nouvelle fois la même action que précédemment, mimant un pistolet qui tira alors de nouveau, mais cette fois-ci la vitesse fut impressionnante et les quatre coups qui partirent en direction des corps de chacun des membres de ladite famille seraient difficile à prévoir à l'œil nu, surtout que les balles ne pouvaient pas être repérées. L'attaque de Seta n'était pas mortelle, visant simplement le torse de ses adversaires afin de les faire bouger, et avec de la chance leur causer une blessure. Le chef parviendrait probablement à éviter l'assaut frontal et prévisible puisqu'il avait déjà été utilisé par le maudit, mais qu'en serait-il de ses compagnons? Se redressant finalement il lança à l'attention de l'épéiste derrière lui :

Vu ce qu'il se passe sur le reste de l'île les patrons de Big Jack ne vont pas tarder à intervenir! Protèges donc ton pote si vous voulez avoir une chance de survie.

Le Mime n'avait pas jeté un seul regard en direction du lieutenant mafieux, il préférait éviter d'avoir du monde dans les pattes dans le combat qui s'annonçait, et s'il avait protégé le blessé auparavant il se fichait totalement de leur survie. S'il s'était avérés gênant il aurait probablement déjà intenté à leur vie de lui-même, mais ne pas avoir les corps de deux lieutenants de Big Jack à ses pieds faciliterait l'entame du dialogue avec les mercenaires de la Triade, si jamais ils venaient. Pas qu'il pense qu'il imagine que ceux-ci en ait quoi que ce soit à faire, mais cela éviterait certainement un combat inutile. Se reconcentrant alors sur ses adversaires il afficha alors un visage plus sérieux tandis que son corps se détendait, lui donnant un air nonchalant. Il lança alors d'un air amusé à ses vis-à-vis :

Vous allez me faire une belle toile vous!



Kabayochi.M.Kiru

Le corps flasque du marine qu'il venait de frapper retombait à peine sur le sol que le Golem s'était déjà retourné en direction du combat opposant Ericken au mystérieux assaillant, s'occuper des sous-fifres était important mais s'il voulait que les choses aillent vite il valait mieux aller droit au but. De multiples balles vinrent alors effriter sa carapace de pierre sans que cela ne le dérange, de simples picotements se faisaient ressentir mais il était concentré sur autre chose. Il aurait fallu une exposition prolongée de sa peau de pierre à ces tirs pour que cela pose un problème, et il ne comptait pas demeurer immobile si longtemps. En réalité il n'avait même sûrement pas à perdre son temps avec ces soldats, ceux-ci ne tireraient sûrement plus dès lors qu'il serait à proximité du Contre-Amiral, et même s'ils le faisaient il ne serait pas le plus en danger. Du coin de l'œil il jeta un rapide regard à la femme qui s'était relevé, visiblement blessée mais toujours prête à combattre. Elle ne serait probablement pas d'une grande efficacité mais le maudit préférait tout de même s'assurait de ne pas être surpris par des intervenants extérieurs. S'élançant alors en direction du Cy-Wolf il en profita pour tendre son bras amputé de son poing en direction de la jeune femme, annulant alors la division tout en conservant la forme totale de celui-ci. Dans un brouhaha d'éboulements celui-ci surgit soudain derrière la marine qui aurait certainement du mal à l'esquiver avec ses blessures.

Ne prêtant alors plus attention au résultat de cet événement Kiru accéléra le rythme tandis que le loup mécanique tirait sur l'assaillant de l'île. Parvenant rapidement à quelques mètres du trio il retransforma sa main en forme hybride avant qu'elle ne se rattache à son corps dans sa course. L'homme de pierre fit alors un violent bond en avant vers le cyborg les bras écartés et se transformant de nouveau dans la forme qu'il avait utilisé un peu plus tôt, ses bras grandissant subitement et l'emportant dans son élan à pleine vitesse. Si l'animal reculait il serait piégé dans l'étreinte des deux immenses membres de pierre du maudit qui tenterait alors de le broyer. Et s'il ne le faisait pas alors l'ex-Révolutionnaire se servirait de la force cinétique généré par son poids pour tenter de l'écraser sous ses poings.



Ningen Takai

Ningen avait repéré les nouveaux venus avant que la voix de leur leader ne l'interpelle, pour autant il faisait la moue en leur tournant toujours le dos tandis que le nuage de poussière soulevé par la chute de la porte blindé retombait. Il se doutait qu'il aurait à se battre pour quitter la base après cette action, mais il avait espéré pouvoir prendre ce pourquoi il était venu avant de le faire. Se détendant finalement il leva les mains en l'air, les rendant bien visibles à ceux qui le tenaient en joue, de toute manière il n'avait aucune arme! Conservant une attitude docile à l'appréciation des marines il commença à se baisser, posant un genou au sol comme pour se positionner ventre à terre et se faire arrêter. Cependant dès lors que son second genou fut plié, près à se poser lui aussi à terre, il serra subitement les poings en poussant violemment sur ses jambes, bondissant en avant tel un athlète sur une course. Son haki lui indiquerait lorsqu'une balle serait tirée, et son Kami-e lui permettrait de les esquiver facilement. Dans tous les cas il parvint en un instant à pénétrer dans la pièce si bien protégée, se baissant aussitôt pour soulever l'immense porte blindée qu'il venait de forcer. La relevant d'un coup sec derrière lui afin de lui servir de bouclier il la positionna alors dans l'axe des gonds qu'elle venait de quitter, bouchant ainsi le couloir qu'il venait d'emprunter. Se reculant légèrement il se lança finalement de nouveau en avant, les paumes ouvertes venant frapper violemment la porte de métal pour l'envoyer sur ceux qui tentaient de l'arrêter.

Le stratagème serait efficace si les marines avaient tentés de le suivre à la trace, mais même si ceux-ci l'évitaient en demeurant en retrait il gagnerait certainement assez de temps pour récupérer le colis dont il avait la charge. Un rapide coup d'oeil lui permis de repérer ce dont il avait besoin, quelques paires de menottes en Granit Marin étaient accrochées là avec leur clé, peu à première vue mais pour une Blue cela demeurait impressionant. Dans tous les cas le Calculateur n'avait besoin que d'une paire, en transporter plus risquait également de le gêner dans ses mouvements. Aggripant une paire de menottes et la clé avec le numéro correspondant il se retourna vers l'endroit d'où il venait, désormais il allait falloir sortir d'ici en un seul morceau!



Mizu Sakana
Le poing de l'homme requin rencontra soudain un obstacle bien plus dur que celui attendu tandis que les pointes de métal pénétraient sa peau pourtant recouverte du haki de l'armement. Néanmoins pas une once de douleur ou d'hésitation ne paru sur le visage de Mizu qui poursuivit son attaque, reculer n'était pas dans ses habitudes. La douleur était pourtant bien présente dans son poing, son ossature souffrant autant du choc que sa peau des pointes qui la transperçait, mais la force cinétique acquise lui permettrait d'envoyer valser son adversaire, même si celui-ci se protégeait. Cependant un mouvement alerta soudainement l'amphibien tandis qu'il commençait à sentir le boulet partir en arrière, certainement précédé de celui qui le tenait. La première cible de l'homme-poisson semblait avoir fait le tour de son coéquipier afin de tenter de le prendre par surprise. Prenant alors appui autant que possible sur le boulet à pointes qu'il frappait Mizu ouvrit sa main, laissant ainsi les pointes lui lacérer encore plus la peau tandis que cette fois-ci un léger rictus prenait forme sur son visage. Cette action de sacrifice de l'utilité de sa main lui permis néanmoins d'entamer un mouvement de recul, utilisant alors son autre main il tenta de frapper comme un réflexe la lame se dirigeant vers son flanc, parvenant à la dévier légèrement de la paume. Pour autant l'acier vint finalement transpercer sa peau non renforcée, la découpant comme du beurre et lui laissant une grimace de douleur au fur et à mesure que la lame progressait dans son corps.

La lame sortit finalement après l'avoir tranché sur quelques centimètres à l'intérieur du corps, ses mouvements réflexes lui ayant certainement sauvés la vie pour l'occasion. Continuant dans son mouvement de recul il se pencha en arrière, plongeant en salto arrière dans l'eau afin de pouvoir se remettre de ses blessures et demeurer un minimum protégé le temps de préparer le prochain assaut. Mizu serra les dents en pénétrant dans l'eau salée qui vint aussitôt piquer ses organes blessés, s'éloignant des navires marines par précaution il jeta un rapide coup d'oeil à la trace laissée par l'épéiste qui crachait encore du sang dans la mer qui l'entourait. Ce n'était pas une blessure fatale mais il ne pourrait certainement pas se battre correctement avec celle-ci, il allait se reposer un peu en attendant de voir comment de nouveau se rendre utile.




_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 23 Juil - 16:31



Black Sword.
La situation avait changé. Beaucoup trop, pour dire vrai : Black Sword faisait face à un ennemi dans une attitude qui préférait désormais la diplomatie à la brutalité archaïque, probablement grâce à l'intervention du nouvel intervenant aux capacités et aux qualités indéniables. Cet ajout à l'équation globale avait d'ailleurs de quoi rassurer l'homme de main de Big Jack, même si celui-ci demeurait sur ses gardes : il n'adressait sa pleine confiance qu'à un nombre très restreints de personnes de manière générale, alors croire en la sympathie et la sincérité d'un inconnu qui n'avait, comme seul mérite, que le don d'arriver au moment opportun... C'était beaucoup lui demander. Pourtant, l'épéiste se contenta, une fois n'est pas coutume, d'un rôle de spectateur, demeurant volontairement au second plan pour analyser la situation qui lui ouvrait les bras. L'attaquant leur proposait manifestement de les rejoindre, de tourner le dos au vieillard pour l'abattre et entamer un changement de politique au sein de la ville hors-la-loi de Nighty Town... Une offre qui aurait pu s'avérer alléchante pour d'autres officiers, mais qui passait simplement au-dessus de la tête du sabreur sans l'intéresser plus que cela. Pourtant, malgré le côté cordial que venaient de revêtir ces négociations, tout se dégrada à nouveau lorsque les ennemis eurent l'ambition de prendre possession du pauvre Crazy Rustler qui, à quelques mètres de là, avait bien piteuse mine. En effet, les couteaux balancés par l'une des sous-fifres furent immédiatement contrés par l'homme-mime, chose qui eut au moins le mérite de forcer Black Sword à hausser un sourcil : ce gars lui demandait désormais de protéger le rouquin et de lui laisser la charge de s'occuper du reste... Courageux, assurément, pour vouloir tenir tête à la petite bande seul. Ou menteur, simplement, cherchant à s'attirer une victoire facile en jouant la carte sacrosainte du bluff. L'un dans l'autre, la réaction du mercenaire demeurerait inchangé : l'épée toujours brandi et faisant fi des quelques blessures qui l'handicapaient déjà légèrement, il fit quelques pas en direction du rouquin pour pouvoir intervenir si quelqu'un d'autre tentait effectivement de lui nuire. Pourtant, alors que le mime prenait la décision d'engager à nouveau les hostilités, un nouvel élément inattendu eut lieu : le toit, à quelques mètres au-dessus de leurs têtes, vola effectivement en éclats et une silhouette se mit alors à tomber droit dans leur direction en beuglant, le visage couvert d'une expression hilare. Un autre homme, plus hésitant et manifestement essoufflé, se fit ouïr derrière le groupe de l'Arlequin, beuglant quelques invectives à son compagnon d'infortune :


Staz et Agaka.

-J'vais tous me les faire, ça va être vite réglé !
-Staz, bordel, arrête tes conneries !

Trop tard. L'agent de la Triade, d'ores et déjà en chute libre, retombait droit en direction d'une cible de choix. Il ne connaissait personne, sur Nighty Town, et aucun des visages, même étranger, ne lui évoquait quelque souvenir que ce fut : autrement dit, à ses yeux, tous étaient d'hypothétiques menaces qu'il fallait désormais mettre hors d'état de nuire... Même si les hommes de Big Jack étaient probablement glissés dans le lot. De son côté, Agaka n'était bien évidemment pas aussi irascible, explosif : il déplorait donc le comportement de son camarade et espérait simplement qu'il serait en mesure de l'entraver avant qu'il ne fasse dans l'excès de zèle.
Enfin, pour l'heure, la cible du nouvel arrivant était... Un homme, portant un bandana bleuté et une épée, positionné devant un rouquin évanoui et emprisonné. Pour Staz, la raison était simple : après avoir terrassé le rouquin, cet épéiste avait voulu en user comme d'un moyen de pression avant de retourner au combat. Il n'en aurait pas l'occasion ! Black Sword, de son côté, fut relativement soufflé par ce retournement de situation : ce gars, hilare, qui tombait littéralement des cieux en le visant, n'avait pas l'air d'avoir de souhaits bienveillants à son égard... C'est pour cela qu'il envoya immédiatement une lame d'air à sa rencontre, bien déterminé à l'idée de l'intercepter tant qu'il en était encore temps. Sans succès, bien entendu : la main gauche de l'homme, recouverte de haki de l'armement, balaya la maigre offensive sans la moindre difficulté et la seconde, simplement de chaires et de muscles, vint percuter l'abdomen du hors-la-lui avant de le projeter au sol dans un fracas d'os brisés et de dalles éclatées, projetant tout simplement Black Sword dans l'inconscience. Après cela, Staz se redressa vivement, arrangeant son képi, soupirant de lassitude :

-Tu vois, Agaka, sont nuls, ces types-là... On devrait aller taper les marines, c'est mieux...

Devant l'agressivité fortuite de son camarade, Agaka demeura de marbre, silencieux comme jamais. Il était fatigué. Devoir constamment éduquer le combattant au sang constamment bouillant était de très loin la tâche la plus harassante dont on l'avait jamais affublé... Et cette expérience n'était qu'un nouveau désastre à rajouter à la très longue liste des péripéties qu'ils avaient tout deux traversé.
Si seulement Betelgeuse avait pu être là, au lieu de se diriger vers le Quartier Général de l'île...




Staz est niveau 37. Le niveau d'Agaka est inconnu.
Black Sword est lvl 25. Crazy Rustler est lvl 22.

Black Sword mange les dalles. KO.
Staz se redresse et fanfaronne pendant qu'Agaka, de l'autre côté, derrière Yao et les autres, est à deux doigts de se facepalm.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 24 Juil - 23:57




Contre-amiral Alyxander et Contre-amiral Zigmund.


Un duo bien rodé était toujours un danger. Leurs opposants pouvaient être individuellement plus forts, plus intelligents ou plus expérimentés, si les deux êtres avaient l'habitude de combattre ensemble et d'opérer dans une symbiose relevant quasiment du mystique, alors presque aucun combat n'était une épreuve insurmontable... C'était d'autant plus le cas lorsque la puissance qui les séparait de leur unique ennemi n'était qu'un fossé ténu qu'ils pouvaient sans conteste enjamber. Cela fut rapidement démontré lorsque avec dextérité, Zigmund bloquait puissamment la progression de l'homme-poisson avant de se faire éjecter sèchement et ouvrait ainsi une possibilité de renchérir à son comparse qui ne se fit guère prier... Le tranchant de la lame vint percuter l'amphibien qui eut toutefois suffisamment de sang froid pour éviter une blessure mortelle et qui s'en retourna par la suite à la mer. Grand bien lui en fasse : Alyxander ne comptait pas le poursuivre dans son élément. De toute manière, la situation évoluait bien trop vite pour qu'il ne décide de faire une fixette sur un seul et unique ennemi... Car le dirigeable un peu plus haut qui avait été secoué par l'explosion précédente n'en avait pas fini de dégueuler sur haut son lot de dangers. Avec expertise, l'épéiste balança quelques lames d'air pour contrer les projectiles qui menaçaient ses troupes mais comprit bien rapidement qu'à cause de l'intervention de Mizu, il n'aurait pas l'opportunité de tout contrer à lui seul. Pas un souci : pourvu d'une lance, Ichihiga se plaça vivement à ses côtés et lui prêta alors main forte, frappant là où son supérieur le lui indiquait pour éviter de laisser leurs subordonnés en commun éponger davantage de pertes dans cette opération futile et suicide. Les renforts n'allait probablement plus trop tarder, il s'agissait sans aucun doute d'une question de minutes... Il leur fallait donc demeurer raisonnables et défensifs jusque-là, afin de palier à toute offensive trop massive et trop dangereuse, trop menaçante pour l'intégrité de leurs rangs.

C'est d'ailleurs dans cette optique que Zigmund, se réceptionnant de la propulsion précédente et observant la chute d'un ennemi sur les quais, lequel avait manifestement décidé de passer à l'abordage, prit la décision de freiner sa progression autant que possible. Il y avait manifestement déjà du grabuge en centre ville, à en croire la poignée de rapports qui leurs parvenaient, l'absence d'Ericken et les diverses explosions qui menaçaient de temps à autres le Quartier Général, projetés par un navire demeuré en retrait. Laisser un autre ennemi se frayer un chemin jusque là-bas n'aurait rien donné de bon... Autrement dit, le type avait tout juste entreprit de reprendre sa course, se frayant un chemin parmi les soldats de la marine, qu'un boulet à piques fut envoyé droit en direction de sa tempe gauche pour le couper dans son élan. Armé de deux autres de ses armes, le contre-amiral talonna le premier projectile de prêt, bien décidé à percuter son opposant si la situation s'y prêtant. Brynjolf, sous forme hybride, considéra de son côté que son supérieur aurait bien besoin d'un petit coup de main pour maintenir le hors-la-loi à sa place : des fils furent alors brutalement tissés pour condamner momentanément l'accès à quelques ruelles adjacentes, afin de restreindre les mouvements de fuite hypothétique de la part de leur antagoniste.


Contre-amiral Edda et Colonel Elke.

Verdict ? Mitigé. Bien entendu, les deux gradées pouvaient se targuer d'avoir durablement transformé le cours de la bataille, d'une manière ou d'une autre... Mais contrairement à ce qu'il aurait pu advenir des ennemis si leurs souhaits avaient totalement porté leurs fruits, l'issue de cette intervention surprise demeurait relativement décevante. A cause d'un homme-poisson un poil trop réactif dans la mer et de l'espèce de pirouette de l'opposant tandis qu'il parvenait au port, les deux tireuses d'élite allaient devoir remettre le couvert ! Pour autant, le dirigeable semblait suffisamment endommagé : il allait retomber à même la mer d'un instant à l'autre. Dans le même genre, le hors-la-loi que la contre-amirale avait touché un instant plus tôt allait désormais devoir faire face à un Zigmund remonté, et avait toujours un projectile coincé dans la jambe... De quoi fournir un précieux coup de pouce à l'autre haut-gradé pour arriver à ses fins. Edda et Elke, vives, se déportèrent soudain de leur toit pour changer d'emplacement et conserver un tant soit peu d'effet de surprise. Tirer, se déplacer, se positionner, tirer. L'opération constante devait toujours prendre les ennemis de court... Et maintenant qu'elles étaient à nouveau à leurs places, les deux demoiselles allaient pouvoir faire à nouveau parler d'elles. Cependant, elles n'eurent pas le luxe de choisir leur cible : celle-ci s'indiqua tout simplement, la seconde suivante. Les canons présents sur un navire ennemi firent effectivement feu, projetant quelques boulets dans les cieux et menaçant à nouveau le Quartier Général. D'un signe de la tête complice, les jeunes femmes échangèrent leurs intentions : la colonelle se mit en position et tira une balle simple et direction de l'un des projectiles, l'éclatant en plein air... Et observant avec horreur le choc relâcher une quantité importante de gaz en tout genre. Ces types essayaient vraiment de les atteindre à coups d'armes chimiques ? Si tel était le cas et que des civils étaient à portés... Alors il y allait avoir tout un tas de morts innocentes !

Comprenant l'urgence de la situation, Edda chargea un projectile particulier et fit immédiatement feu en direction du pont du navire en question. Elle ne visait personne, et pour cause : le tir n'avait pas pour objectif de blesser, mais juste de ralentir durablement. En effet, la balle allait finir par exploser, déclenchant alors un flash aveuglant et un bruit sourd, susceptible de perturber la vue et l'ouïe de toutes les personnes qui se trouveraient aux alentours, et sur quelques dizaines de secondes en fonction de l'exposition. Les plus durement touchés pourraient même voir leur équilibrioception sérieusement dégradé durant les instants suivants, et s'effondreraient probablement mollement, sans même s'en rendre compte...


Colonel responsable Division Scientifique Poisseroy Voltaire et Commandant de la Marine Warren d'Albaret.

Le navire du vice-amiral Ezra Ronald ne cessait de progresser à vive allure, fendant les flots avec une vélocité surprenante pour un bâtiment de cette taille, et n'allait probablement plus tarder à se joindre aux festivités à grands coups de canon... Mais ça n'était pas encore le cas du navire de Voltaire qui, de son côté, jouissait certes d'équipement technologiques hors du commun, mais également d'un tonnage nettement supérieur qui alourdissait très concrètement la moindre des manœuvres. C'était pour cette raison que le Poisseroy avait souhaité prendre part à la chose sans plus attendre : parce que le fait d'attendre d'arriver enfin au port risquait de placer les marines qui y étaient dans une situation précaire jusque-là. L'attente était un luxe qu'ils ne pouvaient pas toujours s'offrir, surtout pas face à une bande de hors-la-loi sans foi ni loi... Et si le commandant Warren ne semblait guère comprendre ce qu'il voulait entreprendre pour semer son grain de sel, l'envoyé de la Section Scientifique, de son côté, avait incontestablement de la suite dans ses idées. Son subordonné venait tout juste d'agréer à ses ordres qu'une porte s'ouvrit, dévoilant une carcasse massive qui se mit à s'avancer mécaniquement jusqu'au pont, dans une série de bips sonores qui médusa très clairement le pauvre d'Albaret, qui n'y comprenait plus rien. Un pacifista Alphabeto, sur ce navire ? Et bien, c'était logique si l'on prenait en compte l'importance de son compagnon d'infortune, effectivement... Mais que diable souhaitait-il réaliser avec une telle arme de guerre ? Sans se douter un seul instant de la qualité de l'armement dont jouissait le px, le marine pivota pour faire face à Voltaire et demeura médusé lorsque ce dernier lui jeta un sourire satisfait :

-La contre-attaque vient à point, commandant. Alphabeto... Détruis-les.

Le robot se mit immédiatement à quatre pattes, comme pour ajuster sa position et la rendre aussi stable que possible. Une longue colonne se détacha alors de son dos, au sein de laquelle se mit à briller sous les éclats lunaires un gigantesque missile, aux dimensions tout bonnement ahurissantes. Celui qui allait faire face à cette arme risquait très fort de s'en mordre les doigts... Sans crier gare, le réacteur de cette munition hors norme se mit soudain à souffler, et le projectile fut projeté droit en direction du navire des assaillants qui, en retrait, s'amusait à canarder le Quartier Général sans lui laisser le moindre répit depuis plusieurs minutes déjà.



Et hop le port !
Suite à l'action réussie face à Mizu, Alyxander et Zigmund se séparent. Alyxander, aidé par Ichihiga, bloque les projectiles qui menacent ses soldats. Zigmund attaque Shiin via un boulet envoyé en visant la tempe et arrive du côté gauche, deux boulets en main. Brynjolf le seconde et bloque l'accès aux ruelles proches grâce à sa toile.

Elke fait sauter une bombe à gaz dans les airs. Comprenant l'urgence de la situation, Edda tire une balle aveuglante et assourdissante droit vers le navire de Mado. Rien de dangereux, c'est juste très chiant !

Depuis le large, le Pacifista balance la sauce en visant le navire de Mado également... Mais de l'arrière du coup, ce qui est tout de même nettement plus emmerdant !

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Lun 25 Juil - 10:52




Contre-amiral Ericken et Hochet, Cy-Wolf.


Les intentions hostiles de Ren à leur encontre portèrent finalement leurs fruits : Hochet fut effectivement désarçonné par cet objet lancé que ses capteurs détectèrent et prit effectivement la tangente d'un bond agile et preste, s'écartant derechef de l'opposant. Par la suite, Ericken fut également prit de court lorsque son assaillant se baissa brutalement, et fut enfin vivement attrapé par les jambes de l'homme qui l'envoyèrent bouler au sol, dans une position pour le moins précaire. Désormais, ses options se voyaient drastiquement diminuées et son principal moyen de s'en sortir venait bien entendu d'une aide extérieure... Restait à savoir qui serait en mesure de la lui fournir. Le contre-amiral ne s'avoua cependant pas vaincu aussi tôt : alors que son crâne rencontrait le sol et menaçait de le plonger dans l'inconscience, il eut le réflexe de briser la hampe de sa lance du bout des bras. L'objectif ? Planter ce qui était désormais devenu ni plus ni moins qu'une longue dague effilée dans la première partie du corps que lui tendrait son ennemi. Bras, jambe, dos, ventre, nuque, peu lui importait : l'hybride souhaitait tout simplement faire preuve d'esprit combatif, et laisser sur le hors-la-loi une marque indélébile qui demeurerait à tout jamais une cicatrice grossière. Dans le meilleur des cas, l'assaut suffirait à faire reculer Ren Tao afin de repartir sur un combat plus équilibré, mais rien n'était moins sûr... Les criminels dans son genre étaient clairement suffisamment stupides et arrogants pour accepter de subir de telles blessures inconsidérées, même au beau milieu d'une base de la marine où le gradé qu'ils affrontaient n'était qu'un parmi tant d'autres. Ainsi donc, si l'assaillant décidait de poursuivre son offensive malgré la blessure virulente que lui infligerait le zoan dans la foulée, il y avait fort à parier que ce dernier subirait des douleurs nettement plus affligeantes que les premières... Si tel était le cas, la bataille était peut-être terminée pour lui.

Mais effectivement, il n'était pas le seul à pouvoir encore faire du zèle, sur la petite place où gisaient déjà les marines inconscients. Hochet avait certes été repoussé, mais il n'en demeurait pas moins une armada sur quatre pattes... Les capteurs du Cy-Wolf l'empêchèrent néanmoins d'agir dans la foulée quand il perçut une menace grandissante juste derrière lui. Lilibeth, balayée par le retour de la main de l'ancien révolutionnaire, s'écrasa mollement dans un nouveau mur qu'elle embrassa sans grand conviction avant de demeurer à demi-allongée, trop sonnée pour se redresser afin de prendre part aux combats dans l'immédiat. Le Pacifista, en revanche, savait conserver la tête froide et agir aussi intelligemment que possible : alors qu'un canon sortait de son poitrail pour viser Ren et tenter de lui tirer une balle simple mais dangereuse droit dans l'épaule, un autre émergea de son bas dos, à la forme toutefois nettement plus insolite... Et pour cause ! Cette arme surprenante se mit à cracher non pas des balles mais bel et bien des flammes lorsque Kiru fut à une portée plus ou moins relative. Le véritable torrent risquait très fort de noyer le criminel dans un océan de chaleur, mais le cyborg animal n'était pas assez sot pour se reposer sur une telle offensive : il tenta effectivement d'agrémenter celle-ci par un simple bond sur le côté, dans l'objectif de passer par-dessus la main du golem... Sans pour autant savoir si la chose allait pouvoir porter ses fruits, considérant le décalage de puissance qui les séparait. Il n'y avait plus qu'à compter sur l'effet de surprise, dans tous les cas.


Colonel Filio et colonel Irisa.

Lorsque les griffes du pantin de Filio vinrent générer des lames d'air imposantes pour percuter les nouveaux projectiles à distance raisonnable du Quartier Général, le colonel comprit immédiatement que quelque chose de nettement plus dangereux se tramait tout juste : les bombes éclatèrent en effet au même titre que les autres mais relâchèrent cette fois-ci une certaine quantité de gaz, lequel risquait très fort de retomber d'une minute à l'autre sur la ville. Certes, les vents marins et l'explosion en hauteur risquait de diminuer leur efficacité, mais dans l'état des choses, cette menace ne pouvait pas être prise à la légère... Il en allait de la sécurité des citoyens et, bien entendu, des soldats en station aux quatre coins de la ville pour protéger celle-ci de cette incursion criminelle. Le ton du premier colonel se fit donc encore plus sec qu'auparavant lorsqu'il s'adressa à nouveau à Irisa :

-Fonce à l'armurerie, prend tous les gens que tu croiseras avec toi et apportez des masques à gaz en ville ! Vite !
-Pas besoin de me le dire !

La gamine se mit à détaler aussi brutalement que possible tandis que son compagnon demeurait perché en hauteur, interdit et silencieux. Quel genre de raclure pouvait bien vouloir s'en prendre aux honnêtes citoyens dans ce simulacre de bataille rangée ? Quel immonde brute sans cervelle pouvait bien vouloir sacrifier des innocents pour la gloire de son honneur malsain ? Définitivement, les rangs des hors-la-loi abondaient de crapules en tout genre, et même si d'aventure ces types sortaient victorieux de cette petite bataille ou parvenaient à s'en sortir entier, alors Chairoka ne leur pardonnerait pas de si tôt. Il y avait fort à parier qu'une escouade compétente et menaçante serait envoyée sur leurs traces à tous... En agissant aussi stupidement, ces gars venaient tout simplement de signer l'arrêt prématuré de leur carrière. C'était avec cette conviction que le gradé se remit au travail, bien déterminé à l'idée de continuer à tenir les dangers à distance du Quartier Général. Lorsqu'il en avait le loisir, il prenait d'ailleurs le temps d'expédier des lames d'air en direction du nuage de gaz qui prenait un malin plaisir à descendre petit-à-petit droit vers les habitations... Mais ses vaines tentatives de ralentir le processus n'offraient pas davantage qu'une paire de secondes supplémentaires aux marines pour s'organiser et vider la zone des hypothétiques dommages collatéraux.


Commandante Ingrid.

L'ennemi sembla se stupéfier lorsque les troupes de la marine s'annoncèrent enfin dans son dos : cette vue victorieuse était absolument profitable du point de vue d'Ingrid, et fut d'autant plus jouissive lorsque l'homme prit la décision de lever lentement les mains pour prouver sa bonne foi. Intercepter ainsi un criminel susceptible de semer encore davantage de désordre et de chaos, cela n'avait pas de prix... Mais cette vue appréciable se transforma bien vite en une situation nettement moins plaisante lorsque ce type se mit à détaler droit en direction de la porte, sous une pluie de balles et de projectiles divers donc aucuns ne semblaient être en mesure de le percuter directement. Kami-E. La commandante connaissait bien entendu cette technique, même si elle ne la pratiquait pas elle-même. Elle connaissait également son principal point faible, le fait de rendre l'utilisateur parfaitement incapable de porter le moindre coup puisque rendant son corps vulnérable à la moindre bourrasque de vent... Mais n'était pour l'heure pas en mesure d'en profiter. Ainsi, lorsque l'ennemi attrapa la porte pour refermer violemment la salle derrière lui, la demoiselle fronça ses sourcils en une mine renfrognée. Qu'importait la décision étrange de ce type de vouloir s'enfoncer dans un cul de sac, ils finiraient tôt ou tard par lui mettre le grappin dessus... Cette pensée fut néanmoins ébranlée lorsque la porte vola à sa rencontre et à celle de son escouade. Sans réfléchir, l'épéiste se plaça en avant et hurla à ses subordonnés de se coucher, rajoutant à ce cri un mot simple et unique :

-Tekkai !

Son corps se raidit soudain, devenant nettement plus solide qu'à l'accoutumée. Lorsque la porte blindée vint la rencontrer, celle-ci fut subitement stoppée et retomba brutalement à même le sol, rendant aux fusiliers la possibilité d'arroser leur opposant de balles. Ingrid, quant à elle, avait tout de même été repoussée sur quelques mètres et demeurait encore légèrement sonnée... Mais plus pour longtemps. Et lorsqu'elle allait enfin retrouver contenance, elle allait faire regretter son impudence à ce fichu pourceau.



Et hop la ville !
Ericken est chopé par Ren mais brise la hampe de sa lance pour planter le morceau restant dans la première partie du corps que Ren expose. Jambe, bras, peu importe. A voir si tu continues ton attaque avec ça mais si tel est le cas, Ericken sera plus ou moins HS.
Hochet réagit en bond arrière mais tire une balle en visant l'épaule de Ren quand celui-ci attrape Ericken et le plaque au sol. Il sort ensuite un lance-flammes pour calciner Kiru et faire diversion, avec l'objectif d'éviter son attaque en sautant par-dessus.

Les bombes à gaz sont à nouveau détruites à l'écart du QG et leur contenu se répand sur la ville.

Ingrid bloque la porte d'un tekkai, les marines tirent encore sur Ningen.



Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24. Ingrid est lvl 23.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Ingrind
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 940
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
42/75  (42/75)
Expériences:
488/500  (488/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 26 Juil - 16:08



Destruction totale

Ayabusa, Informateur des S.G / Krake, Combattant et médecin des S.G / Shiin, Assassin des S.G

La nuit était forte en émotions et pour cause, les combats ne cessaient guère quel que soit le champs de bataille.

Au port, les choses ne faisaient qu’empirer d’instants en instants, cependant, personne ne relâchaient la pression, bien au contraire. Cependant, l’offensive ennemie avait été une bonne défense et il était temps de partir se replier. C’est ainsi que l’homme requin et le sous-marin endommagé s’enfonçait de plus belle dans l’eau, fuyant les tirs ennemis qui pourraient avoir lieu. Verdict mitigé, mais en soit, le port avait bien été secoué par cette apparition et de plus, l’objectif indirect de cette attaque avait été atteint : une belle diversion en plus d’une nouvelle opportunité. Un sous-marin était peut-être incapable de retourner dans les airs, cependant, le second avait eu toute l’occasion de surélever et désormais être à une hauteur presque de croisière et même si des snipers ou bazookas pourraient l’atteindre, il serait idiot de vouloir faire s’écraser un tel engin quand on remarque qu’il commence à avancer vers la ville et plus précisément vers le Q.G.

Krake fonçait dans l’eau pour rejoindre au plus vite Madoka tandis que derrière, le sous-marin comptait battre en retraite en l’attente d’une nouvelle instruction. Dans l’engin métallique, s’était l’ébullition. Des sous-fifres se dépêchaient de faire un constat de l’engin et Ayabusa gardait la tête froide avant d’aller s’aventurer vers l’endroit où était le petit nouveau. Même s’ils avaient foiré ensemble une partie du plan, il ne fallait pas s’en vouloir, bien au contraire. Ainsi, l’épéiste vint poser sa main sur l’épaule du jeune homme semblant en pleine réflexion.

“ Beau travail. “

Pas une ironie à la con, mais la pure vérité. Souriant doucement, l’homme lui faisait comprendre qu’il n’avait pas déçu les rangs des Shadow Ghost. Puis suite à ce petit moment “ calme “, Ayabusa s’en alla, appelé en urgence. Et pour cause, la situation des autres n’était pas des plus plaisantes. Le tout, en allant jeter un coup d’oeil à la dernière membre des S.G qui avait décidé de ne rien faire quoi qu’il arrive. Sacré louve...

En ville, Shiin ne chômait pas et pour cause, malgré le brouhaha ambiant, il n’était pas spécialement passé inaperçu. Le voilà donc attaqué et même si son haki lui permettait des esquives in extremis, sa blessure quant à elle n’aidait en rien. Ainsi donc, le premier boulet manqua sa cible de peu, mais cela n’empêcha pas ce dernier de frôler sa tête et le secouer un peu, stoppant net le chat dans sa course. Ajoutons à cela des fils étranges qui se mirent à amoindrir les choix possibles de chemins à emprunter pour s’infiltrer en ville, le chat du groupuscule de hors la lois était doucement pris au piège. Se retournant vivement donc, armé de deux sortes de couteaux courbés, il admirait ses adversaires. L’homme chat avait tout du félin et pour cause, son regard démontrait bien une sauvagerie similaire, or c’est bien connu, un animal bloqué dans un coin est toujours plus dangereux que dans un espace libre. Il ne se laisserait pas avoir si facilement et cela, qu’il soit blessé ou non.

“ ... Nyaaaaah ! “

Il se tenait prêt, se posant même pas la question de si oui ou non il s’en sortirait. Et d’ailleurs, une chose devrait interpeller ses assaillants : il souriant d’une manière presque arrogante, comme s’il espérait hurler rien qu’avec son expression : vous tombez dans le panneau. Et pour cause, le second engin métallique - intact comparé à son confrère qui est désormais sous l’eau - commençait à survoler les lieux d’un air menaçant.


Mado’, Ingénieur des S.G

De son côté, Mado’ était bien accueillis et pour cause, la voilà désormais cible de divers artifices. Rien de bien mortel en soit, mais le projectile de la sniper faisait mouche et du coup, entre l’aveuglement et le bruit assourdissant, même la cyborg gueulait face à ces choses qui la dérangeait. Mais le pire était sans doute l’apparition surprise d’un navire au loin. Et dire que Mado’ devait garder le côté mer pour justement prévenir en cas de renfort, la voilà prise en grippe et prête à se faire dégommer par ce qui semblait être ... Un missile ? Retrouvant peu à peu ses sens et notamment la vue, celle-ci beuglait de faire tourner le navire. Avec un peu de chance, tourner le navire pour réussir à pointer “ Daddy “ vers cet engin de métal serait suffisant pour détruire cette chose en plein vol et éviter de déguster de trop. Mais l’ingénieur était la seule à pouvoir agir plus rapidement que les autres. Le danger était immédiat alors qu’au loin, le missile se faisait menaçant, risquant d’exploser le navire d’ici très peu de temps et pas assez de temps pour réagir efficacement. Pourtant, hors de question d’abandonner le navire se disait l’ingénieur. Réfléchir, il fallait réfléchir bordel !!!

“ PUTAIN !!! “

L’impact était imminent et les choix pour contrer cette chose était infimes. De ce fait, priant que cela fonctionne, elle alla saisir son lance roquette pour alors charger une seule roquette. Une seule chance et si par malheur le rayon d’explosion était trop important, le navire pourrait en prendre un coup et il serait dommage de devoir l’abandonner...
Bref, visant, essayant d’anticiper la trajectoire du missile, elle fit feu en mettant son sort entre les mains d’une simple invention. Une roquette spéciale qui avait pour spécificité de percer les choses qu’elle rencontre avant d’exploser. Le but étant de carrément percer le missile ennemi et le faire exploser avant qu’il n’arrive au navire. Croisant les doigts, les dés étaient lancés.

Krake se rapprochait des lieux et voyait ce qui se passait. Il redoublait donc d’effort pour se diriger vers les assaillants, comptent les gêner au mieux afin d’offrir une opportunité à Mado’ de fuir si telle était la suite des événements. Restait à prier que le chef avait réussis de son côté, car la majeure partie de la bataille consistait à ça : gagner du temps pour lui.

De mon côté, les choses ne se passaient pas forcément comme je l’aurais espéré, mais ce n’était pas LA grosse merde pour autant. En effet, face au contre-amiral, je me débrouillais et je remerciais aussi la providence de m’envoyer un “ allié “. Qui qu’il soit, il m’offrait l’opportunité de combattre presque seul à seul contre ma cible et ça, je n’aurais jamais pu rêver mieux. Ainsi donc, ma contre-attaque semblait avoir fait mouche, mais j’anticipais son ultime contre-attaque trop tardivement. Décalant de peu mon bras mais continuant de me pencher, je sentis un projectile pénétrer mon corps au niveau des côtes droites. Tandis que mon coup heurtait donc le responsable des lieux, mon esprit commençait à revenir à lui, me faisant largement ressentir diverses douleurs. Les deux principales étant celle aux côtes et l’autre dans l’épaule. Une balle ? Merde... Grognant, je vins alors à me redresser légèrement. Je devais en finir au plus vite et pour cela, je n’avais pas quinze options. Le cy-wolf semblant bien occupé, je vins donc à sortir une des charges que j’avais pour mes “ gants “, mais n’ayant le temps de “ switcher “, je pris simplement la charge et je la lançais tel une grenade. Le tir lent était lobé et pour cause, quand la chose retomberait vers l’animal de métal, celle-ci exploserait - compte tenu du choc de la chute - et même si l’explosion n’était pas digne de toutes les autres qui ont eu lieu cette nuit, à bout portant, peut-être que ça pourrais l’endommager assez pour me laisser l’occasion de partir sans histoires. Mais avant même de penser à ça, alors que l’engin avait été envoyé dans les airs, je revenais à mon cher ami au sol. Inconscient ou non, je retirais brutalement le bout de lance qu’il m’avait planté en moi, et je brisais ce même morceau avant de le jeter au loin. Me saisissant d’une lame à moi, je vins alors à le regarder tout en maintenant son crâne à même le sol.

“ Permet moi de te donner aussi un souvenir... “

Souvenir pour l’autre monde, car je ne comptais pas le “ blesser “. Ma main agit, la lame fonce et le travail est terminé. Pas le temps cependant de vérifier si monsieur était bel et bien mort, je pensais qu’un coup comme celui-ci à la nuque serait suffisant. Bien entendu, j’ai pu rater, si ça se trouve il survivra mais sera paralysé, ou une connerie du genre... Quoi qu’il en soit, mon objectif à moi était fait : j’avais semé une panique telle qu’il serait impossible de mettre aux oubliettes une telle attaque et pour cause, la chute du représentant de l’île était une chose, mais maintenant, il me fallait détruire le symbole de cette puissance se disant protectrice. Ainsi donc, prenant mon escargophone, je fis un appel général, laissant les Marines - qui écoutaient peut-être - avoir conscience du message macabre.

“ ... Le job est accomplit, on se barre maintenant. On passe à la phase deux... Explosion du quartier général ou de la ville. “

Une menace ne semblant pas en être une et pour cause...

Du côté de Shiin, pris en proie par des marines à la pelle et des hauts gradés, ses chances de fuite étaient minces, mais le message qui avait retentit sonnait comme une chance. Il serait payer s’il s’en sortait ; double motivation pour partir de là. Ainsi donc, souriant en coin, il provoqua les marines en rappelant leurs devoirs.

“ Vous devez protéger le peuple non ? Si vous persister à vouloir m’attraper, vous perdrez beaucoup de temps. Je ne dirais rien, et limite s’il le faut je me couperais la langue nyahaha. En revanche, la plus grosse perte de temps, c’est pour contrer ça... “

Levant un index vers le ciel, il désignait le sous-marin dirigeable qui prenait de la vitesse en plus d’être à une altitude inquiétante. Sa direction était claire : le Q.G de la marine.

“ Question... Comment allez-vous arrêter un tel engin sans faire exploser son contenu toxique hein ? Toxique et explosif ? ... Vous préférer courir après un criminel ? Ou sauver des vies plus importantes ? “

Et pour appuyer ses dires, sans doute que les marines pouvaient entendre parler de symptômes qui apparaissaient là où le gaz libéré par des bombes d’avant commençait à créer une panique supplémentaire. Le gaz hallucinogène commençait son oeuvre sur une petite partie de la ville, proche du Q.G dans de petits quartiers en alerte. L’homme chat incertain de sa survie laissait les marines décider du plus important : lui ? Ou une menace bien plus grande. Sourire aux lèvres, ce dernier s’apprêtait à bondir pour s’échapper de là et reprendre sa course, mais cette fois vers la mer, n’ayant plus besoin d”aller aider en ville.


Senshi, new recrue des S.G

Dans le petit village, l’enfant cessait de jouer. Alors qu’elle avait clairement de quoi tenir toute la nuit, l’appel de repli avait était donner,celle-ci se désintéressait totalement de la population. Prenant le tronc d’arbre avec lequel elle jouait quelques minutes plus tôt, finalement, elle se contenta de briser quelques maisons, causer quelques dégâts comme si de rien était avant de simplement lancer ce dernier vers les habitants et se diriger vers la sortie. Elle en avait terminé avec cet endroit et montrait une seule chose : la vie est cruelle. Se dirigeant au plus vite vers les côtes, elle comptait rejoindre sa petite barque pour rejoindre le point de rendez-vous des S.G qui avait été conclus, et ainsi, rencontrer en personne Ren Tao.


Résumé de la situation:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo

avatar
Messages : 454
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
33/200  (33/200)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 26 Juil - 19:00



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-



Plongé dans mes rêves de gosses, je continuais de me lamenter tandis que tout s'agitait autour de moi. Des gens dont je ne connaissais même pas le visage affluaient dans le couloir où je me situais. Ils avaient des devoirs à remplir, prendre soin du submersible, faire en sorte qu'il tienne, réparer les dégâts dans la mesure du possible... Qu'avais-je à apporter ? Je n'avais que très peu de connaissance en mécanique, je ne savais pas comment fonctionnait un tel engin, j'étais un ignorant. Ce monde me consumait bien plus vite que je ne l'aurais cru. Je m'étais sur-estimé. Une main vint alors se poser sur mon épaule et je reconnus la voix de mon aîné. Bon travail ? Je n'avais rien fait de particulier, s'il avait eut mon pouvoir Tet aurait fait la même chose. D'ailleurs le rouquin ne tarda pas et s'installa à côté de moi, son épaule métallique était contre la mienne tandis que j'observais timidement ses mains jointes au niveau de ses genoux.

- Durant une telle conquête, il est normal de devoir faire des choix. Il est vrai qu'on a pas réellement choisi la manière dont s'est déroulé ta dernière attaque, mais encore une fois ce n'était pas une simple attaque, elle s'inscrivait dans un ensemble. Le but premier n'était pas de détruire le port ou de massacrer ces marines, il était de les attirer là où on voulait dans le but de laisser le terrain libre au chef de l'organisation. Dans ce cas-là, tu as réussi ta tâche, on a réussi. Rappelles toi de notre objectif premier, ainsi que de ton propre but, tu verras qu'au final on a bien avancé et que toi aussi, ce n'est qu'un début. Je vais essayer de superviser les mécanos, trouves toi quelque chose à faire en attendant car ce n'est pas encore fini.

Sur ces mots, Tet se leva promptement et s'en alla. Et peu importe le nouveau point de vue qu'il m'apporta, je voyais cela toujours comme un échec. Une bataille perdue, mais la guerre n'était toujours pas jouée.


Il fallait être lucide. Peu importe si le building paraissait solide, si ses fondations étaient de piètre qualité alors ils seraient inutiles, détruit en un rien de temps. Mes fondations étaient mon esprit et que dire de ce dernier ? Comment une personne pouvant être si facilement débordé par ses sentiments, constamment tourné vers le passé et non dans l'instant présent, et ne pouvant guère être lucide dans le feu de l'action pouvait réaliser quoi que ce soit de bien ? De grand ?

L'ennemi n'était plus sur le port, mais bien plus proche. Moi, faible rêveur et nostalgique, était l'homme à abattre. Je devais supprimer ce côté frêle de mon être. Il était évident que j'allais devoir blesser des marines, les tuer, les décimer pour devenir ce que je souhaitais être. Des innocents ? Pas forcément nécessaire, mais les tirs croisées existaient, malheureusement pour eux. Ainsi je devais m'y faire et rapidement, résister aux flammes de ce monde, les contrôler et faire brûler mes adversaires avec. Mon passé était écrit et je le connaissais très bien, pourquoi vouloir toujours me ramener à ce dernier dans ce cas ? Ce serait comme relire un livre des centaines de fois: stupide. Zetsu Fudo n'existait plus, je n'étais que Fudo le hors-la-loi, membre des Shadow Ghost et bien plus dans un futur que j'écrirais. Pour le moment nous venions de perdre une bataille, mais au final c'était se replier au bon moment. Laisser le port aux ennemis contre du repos, une prise de recul, de la récupération. La possibilité d'établir d'autres plans d'attaques, de communiquer entre nos divers groupes tandis que nos adversaires, gagnés par le sentiment de victoire, se sentaient de plus en plus en sécurité. Dans une telle situation, fondre sur eux avec un nouveau souffle, une violence accrue et une force nourrie par le goût amer de la défaite était plus aisé. Peu importait notre objectif actuel, Ren Tao se chargeait de faire son boulot et j'attendais ses ordres ou ceux d'Ayabusa afin de savoir ce qu'allait être le mien. Nous allions avoir le dernier mot, poser le point final à ce que l'on avait commencé. Cela n'allait point se passer autrement, je ne le permettrais pas, aucun d'entre nous ne l'aurait permis. Je me relevai donc et me dirigeai dans ma chambre avec mon sac de balles et ma batte. Je récupérai sous mon lit un autre sac avec d'autres balles et les transféraient dans l'autre.

-Une vingtaine...

Je me dirigeai enfin dans la salle de contrôle, dans le but de rejoindre Ayabusa et de lui faire savoir que je comptais bien être présent pour la suite.

Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 364
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 341.991.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Ven 29 Juil - 16:05



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Aaron Guts; Maitre-Jeu
...
Hyakki Yokou Gang VS Dead End. De nouveaux invités surprises, et pas des moindres !



Hyakki Yokou Gang - Yao Ming; Aliyah Nesferati (24); Mark (15); Billy (6)

Yao avait opté au tour précédent pour la diplomatie plutôt que la brutalité. Cependant, cette action n'avait pas porté ses fruits. Le voyou n'était certainement pas le meilleur interlocuteur qu'il soit.

En moins, ses paroles venaient de rompre ce moment de blanc entre les opposants à l'intérieur de l'entrepôt. Seta, allias Oméga décida enfin à passer à l'action et entama les hostilités : une énième provocation suivit du même geste occasionné lors de la mort du dernier mercenaire recruté.
En une fraction de seconde, Yao et Aliyah qui eux seuls savaient que cette force était démoniaque bondirent alors à une vitesse incroyable sur leurs compagnons moins bien informés qu'eux : Mark et Billy. Yao projeta Mark dans une roulade sur plusieurs mètres à côté de lui. Aucun des deux n'avaient été touchés par les balles invisibles de cet homme. Mais Aliyah avait été moins rapide et bien qu'elle réussit à sauver in extremis Billy - certainement dû à son fort gabarit - elle n'avait pas réussit à l'esquiver et le mime se planta dans son avant bras droit.

Cependant, il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Le Hyakki Yokou Gang réagissait avec encore plus de nervosité contre cet affront lancé à leur égard.

A peine relevé de sa roulade, Yao contre-attaqua le premier. Il développa les ongles de ses deux mains au point d'en faire de véritables lames d'acier, puis usa d'une de ses nouvelles techniques pour les projeter à haute vitesse tels de puissants javelots sur sa cible.
De son côté, Aliyah fut la seconde à rétorquer. malgré la douleur que lui avait occasionné l'attaque précédente, elle réussit avec quelques grommelons a rendre coups pour coups. Son premier jets de couteaux fut le Spider Trap. Les lames étaient reliées entre elles et formaient une immense toile d'araignée. Le but était de stopper Oméga, cependant, elle préféra prendre des précautions et juste après - à l'aide de son bras blessé - jeta un second lancé : cette fois-ci elle usait de la technique Fireworks Box. Alors qu'au début la quinzaine de lames semblaient aller dans la même direction, celles ci allaient changer brusquement de trajectoire au dernier moment pour parer d'éventuelles esquives.
Billy, témoin du dévouement de sa partenaire, s'énerva et activa de suite l'arme dévastatrices qu'il tenait dans les mains. Le gaz se libéra dans le canon du Burn-Bazooka et déclencha le tir une fraction de secondes après les attaques simultanées de yao et d'Aliyah. Une gerbe de flamme monstrueuses se propagea en direction de l'Oméga qui avait osé attaquer le gang. Celle-ci détruisit alors plusieurs caisses au passages dont les débris tombaient sur la zone ou Seta était.
Mark aussi voulait se battre et dégaina son épée. Mais Yao l'arrêta violemment. Le regard qu'il lança à son subordonnée voulait tout exprimer : Mark n'était pas du tout au niveau pour espérer surprendre Oméga au corps à corps. Valait mieux qu'il reste inactif pour le moment.

Soudain, dans une surprise générale, deux nouveaux personnages firent leur entrée en scène ! Un morceaux de toit s'écroula et un type hilare avec. Visant Black Sword - qui se trouvait juste en dessous - le lieutenant de BigJack enta de se protéger en vain car les lames d'air qu'il venait d'effectuer pour arrêter la progression de ce type ne furent aucun effet contre lui. L'écrasant d'un seul et unique coup au sol, Black Sword était K.O., et ce mec semblait triste de si peu de résistance.
Son acolyte déboulait juste après lui. Agaka, d'après ses dires. Yao ne pouvait nier que ces deux la débarquaient au mauvais moment.

- Ca commence à faire beaucoup d'invités surprises la ...


D'un ton perplexe, le voyou ne put s'empêcher de libérer ces quelques paroles. Ces types semblaient être très puissants, de la même trempe qu'Oméga voir plus encore. Mais bordel, d'où venaient ces mecs ?! Etaient-ils du côté de BigJack ? Pourquoi avoir assommé un de ses hommes, alors ? Eux aussi voulaient peut être reprendre le terrain ? Yao n'allait pas faire long feu contre eux. A la limite, s'occuper d'oméga dans un 4 contre 1 était envisageable, mais ces deux la faussaient tous ses calculs ! Etaient-ils des représentants de Dead-End ? Très peu de chances car ils ne semblaient pas avoir reconnu Oméga comme un des leurs.

Alors qu'il était en pleine réflexion, son escargophone sonna.

- ... Le job est accomplit, on se barre maintenant. On passe à la phase deux... Explosion du quartier général ou de la ville.


C'était Ren. Le message était clair.

- Ho ? On va devoir vous quitter, on nous attend ailleurs ! Oméga, je te laisse régler les derniers détails avec tes nouveaux amis héhé.


Paroles ironiques. Yao espérait secrètement que ce gars chaud bouillant à casser des gueules s'occupe du cas du représentant de Dead-End. Mais de toute façon, le voyou n'allait plus être présent pour le voir de ses propres yeux.

Sortant de sa poches quelques accessoires agréablement utiles, Yao balança quelques fumigènes devant lui. aliyah suivit par cette même technique qu'elle avait utilisé plus tôt : le Spider Trap. Elle projeta plusieurs couteaux afin de créer un tas de câbles électrifiés et camouflés par le fumigène afin de bloquer le passage entre le Gang et ses adversaires.

- Billy, Mark, prenez les devants ! Aliyah et moi allons couvrir nos arrières !


Sur ces mots, la bande fila à grande vitesse par une petite porte non loin de la. S'ils arrivaient à sortir de l'entrepôt, le Gang avait droit à un joker afin de s'échapper. Celui ci permettrait de creuser la distance entre eux et leurs poursuivants, s'il y en avait, bien entendu. En espérant que Staz dégomme Oméga au passage ...


To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 285
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 6 Aoû - 15:08











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron créer des dagues pour attaquer la PNJ de Ren, vu la différence de niveau elle est bien trop rapide et effectue toutes ses actions. Les dagues se font dispersées. Après le choc du tronc vers un côté des habitants, Aaron fuit en prenant sa canne à pêche et sa dague et va vers le port de Térèsse et arrive à la fin du combat où il aperçoit le sous-marin volant et se demande à voix haute ce que c'est. Il est au bord de la forêt.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Alors ? Viendra ou viendra pas ? Oh.. apparemment elle viendra pas. Elle agit comme si elle ne m'avait pas entendu, en plus de ça elle lâche son morceau de terre. Tant mieux, c'est dangereux un truc aussi massif. Et merde.. pourquoi je dis ça ? La voilà qui reprend son tronc ! Je ne peux pas la laisser nous massacrer comme ça, comme prévu je créer des couteaux de lancer avec mon ombre et les ramène vers moi pour la toucher. Le souci c'est que le temps de la manipulation, elle cause de trop gros dégâts.

Comment peut-elle bouger un tronc de ce poids-là aussi rapidement et facilement ? C'est n'importe quoi ! La voilà qui casse nos maisons et certains points importants. Je serre les poings, qui qu'elle soit je ne lui pardonnerais jamais. Après avoir fait son carnage matériel, elle lança de nouveau le tronc vers une partie des habitants avant de fuir à vitesse-éclair. L'horreur totale, impuissant face à cet énorme tronc qui allait écraser la plupart d'entre eux. Les dagues elles s'étaient fixées sur l'arbre ou avaient été dérivées. La sensation de faiblesse de ne pas pouvoir sauver les siens, un frisson me parcourut l'échine alors que le projectile s'abattait dans un lourd fracas. Je ne pus que crier.. :

- " NOOOOOON ! "

Je ne voulais pas constater les dégâts, s'en étais trop pour moi. Je tournai la tête afin de ne pas regarder et me précipitai vers la sortie tout en reformant mon ombre et en l’emmenant avec moi. Je pris au passage mon bébé et ma dague. Une fois à quelques mètres du village, ma vue essayait de percevoir par où cette petite connasse avait pu s'enfuir. La rage montait en moi à une vitesse éperdument folle :

- " REVIENS ICI SALE PUTE ! POURQUOI TU FUIS ? HEIN ?! POURQUOI ?! "

Impardonnable, le crime qu'elle avait commis se payerait avec sa vie. Mais pour l'instant je n'avais pas les moyens pour la rattraper, et encore moins pour la combattre. Les fracas de fer et les coups de feu m'attirèrent au loin, j'usai alors de ma canne à pêche pour sauter d'arbre en arbre vers le port de Térèsse.

Quelques minutes plus tard j'étais à destination, c'était le bordel total. Des attaques de partout, un champ de bataille incompréhensible. Mais ça semblait se calmer et il ne restait que des gouvernementaux ou presque. A l'orée de la forêt, tout le monde pouvait me voir. J'avais littéralement la tête en l'air, observant un truc qui volait :

- " Tiens, c'est quoi ça ?.. " dit-je de manière innocente.

♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;

- Modalisation : Aaron se sert de son ombre ou d'une autre ombre pour créer un objet, une arme ou n'importe quoi qui peut se créer et qu'il imagine. Son ombre peut alors devenir tranchante, assommante etc.. A noter que comme l'objet qui est constitué d'ombre peut toucher les autres ombres. Voici quelques exemples de techniques :

- Arme tranchante : Aaron créer à partir de son ombre ou d'une ombre qu'il a arraché une arme tranchante. (Comme un katana, une hache etc.. La taille reste proportionnée aux armes réelles.) [Niveau 10]


Dernier mot ;

Je laisse un petit plan (vague) de l'île pour ceux qui veulent :

Spoiler:
 
© Never-Utopia par Pastomaniac



Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 16 Aoû - 20:42



Staz et Agaka.
Des gerbes de flammes, des corps inanimés, parfois morts, des débris dans tous les sens et, de manière générale, un hangar de plus en plus brinquebalant... Voilà qui était un théâtre bien intéressant pour un homme au sang chaud tel que Staz. La perspective d'une lutte âpre à portée de main semblait le réjouir plus encore qu'un gamin face à une piscine à boules. Casser des dents, c'était toute sa vie. Pour l'argent, parfois, pour la gloire, rarement.... Pour le plaisir, très fréquemment. Il n'était pas rare de le voir passer à tabac le videur trop baraqué d'une boite de nuit huppée des îles riches de South Blue, simplement parce que ce type lui avait jeté un regard circonspect avant de lui refuser l'entrée. La violence était gratuite, et réglait d'ailleurs bien des soucis lorsqu'elle était dispensée sans la moindre parcimonie. Le but, c'était d'imprimer profondément chez l'ennemi le souvenir de son passage, histoire de n'avoir plus jamais de problèmes avec ce malheureux. Bon, en l'occurrence, l'espèce de pirate au bandana risquait de ne pas s'en souvenir de si tôt, mais les accidents arrivaient souvent... Seuls ceux qui ne glandent rien peuvent prétendre à la perfection ! Pourtant, lorsque son regard se posa sur l'expression de consternation générale qu'affichait Agaka, le combattant se contenta de hausser les épaules, à demi-convaincu. Il allait sûrement encore une fois écoper d'un sermon gratiné, peut-être même d'un rappel à l'ordre de la part du boss lui-même... Mais, comme d'habitude, tout le monde allait passer l'éponge. Parce que même s'il était con, il ne l'était pas suffisamment pour se faire pincer : c'était tout ce qu'on leur demandait, aux mercenaires. Ça, et de remplir l'ordre de la mission. Celle-là même qui, aujourd'hui, consistait en la protection des intérêts de la Triade sur Nighty Town et, plus vastement, sur West Blue... Du coup, hein, fracasser un ou deux benêts, ça n'allait pas faire chier grand monde.

C'était cette perspective qui sembla d'ailleurs interloquer ledit Staz lorsqu'une partie de la bande qui leur faisait face décida manifestement de battre en retraite. Courroucé à l'idée de voir son gibier prendre la fuite, le mercenaire reporta son attention sur le type aux allures de pitres qui était juste face à lui, et que l'Arlequin avait prénommé Omega. Alors comme ça, ils se connaissaient... ? Bonne nouvelle. Il s'agissait désormais de choper celui-ci en premier, histoire de montrer aux autres que toute résistance était futile. Quoique... S'il le défonçait trop vite, les autres allaient peut-être perdre leur combativité... Et s'ils refusaient de combattre, la quête qui lui avait été imposée n'aurait plus rien de palpitant ou d'amusant ! C'est pour cela que le bon Staz se contenta de faire craquer les jointures de ses doigts durant les premières secondes. Le but était maintenant de laisser un peu d'avance au gros de la bande pour tabasser leur pote sans qu'il ne s'en rende compte. Ensuite, il suffirait de leur tomber dessus avant qu'ils ne quittent l'île. Un plan simplissime, et absolument certain de réussir... Ces gars étaient tellement faibles, en même temps ! Pourtant, il était une équation que la tête brûlée semblait avoir totalement omis de ses calculs : son compagnon. Car lorsqu'il s'élança en direction dudit Omega en poussant un bon vieux cri de guerre, Agaka s'interposa et bloqua son coup de poing via la paume de sa propre main, renforcée par ailleurs d'une belle plaque de haki de l'armement. Le plus raisonnable des deux hurla par la suite quelques consignes à son comparse, histoire de le ramener à l'ordre de manière plus ou moins efficiente :

-Arrête ça de suite ! On n'est pas là pour les exterminer !
-J'fais c'que j'veux, t'es pas ma mère ! Tu commences à me faire chier, avec tes ordres à la con !

D'un geste expert, Staz pivota promptement pour attraper le poignet d'Agaka de sa main gauche. Celui-ci, effaré par la résistance de son compagnon qui, d'habitude, s'arrêtait dès lors qu'il haussait la voix, ne fut pas en mesure de réagir à temps. Il fut bientôt propulsé droit en direction du mur, qu'il heurta avec virulence avant de glisser tout le long de celui-ci. Pourtant, ledit Omega n'eut pas l'occasion de s'enquérir de son sort que déjà une nouvelle personne apparaissait, attirant indéniablement l'attention du sang chaud.


Big Jack et Long Claw

-La Triade est toujours aussi impressionnante, une fois en action. J'ai dû mal à croire que vous puissiez avoir le luxe de vous taper dessus entre vous tout en gérant une bonne moitié du business de l'ombre à l'échelle mondiale.
-Frère !

Les deux intervenants, ainsi que quelques soldats qui les accompagnaient, venaient de pointer le bout de leur nez depuis une porte extérieure, manifestement cachée jusqu'alors. Leur objectif était très probablement de prendre l'offensive de leurs ennemis de court en intervenant en tant que renforts sans qu'ils ne puissent les anticiper... Mais avait été avorté par toutes les étrangetés survenues depuis leur départ de la base. Alors que Big Jack se contentait de pousser un soupir de consternation en lorgnant l'état de son hangar et d'une part de ses sous-fifres, la jeune femme qui était jusque-là à ses côtés se précipita jusqu'à Black Sword et le prit soudain dans ses bras, s'inquiétant manifestement de son état de santé. Elle sembla toutefois se rasséréner quand elle prit son pouls et constata avec soulagement qu'il était toujours bel et bien vivant, et que quelques soins lui suffiraient probablement pour être à nouveau sur pieds. Tandis qu'Agaka se redressait enfin et s'avançait en direction du vieillard, ce dernier prit à nouveau la parole avec une certaine froideur :

-Et je suis également déçu de voir que votre protection tient plus du fantasme que du concret. Votre intervention n'aura pas sauver grand chose : ma subordonnée aurait été capable de vaincre les derniers opposants aussi bien que vous.

La chose sembla fortement déplaire à Staz, dont les sourcils se froncèrent brutalement. Pour autant, rien d'autre n'eut lieu, dans l'immédiat : tous semblèrent au contraire se tourner vers le dernier intrus, Omega, en attendant patiemment qu'il décide de leur donner des explications...





Staz est niveau 37. Agaka est niveau 36.
Black Sword est lvl 25. Crazy Rustler est lvl 22.

Staz et Agaka se frappent, Big Jack arrive avec Long Claw.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 17 Aoû - 21:15


En ville, et plus particulièrement du côté d'Ericken et du Cy-Wolf, la situation semblait avoir échappé à tout contrôle côté Gouvernement Mondial et ce malgré l'arrivée imminente de renforts du côté du port. Les frappes chirurgicales avaient au moins eu pour mérite d'étendre les troupes de la marine sur un très large périmètre, et donc de diminuer drastiquement les possibilités de sauvetage de la part des hypothétiques hauts-gradés en circulation dans la ville de Nighty Town. Certes, la chose n'était pas tout-à-fait désespérée et le vice-amiral Ezra Ronald finirait très probablement par reprendre les choses en main, si la Section Scientifique ne parvenait pas à le faire à distance au préalable, mais il allait sans dire que le contre-amiral en charge de West Blue n'allait pas, dans l'immédiat tout du moins, pouvoir jouir du résultat direct de cette intervention. Vaincu, défait, le brillant haut-gradé avait effectivement perdu connaissance, avec dans ses derniers instants de lucidité le maigre réconfort d'avoir pu infliger une blessure relativement importante à son ennemi. Sang pour sang : tout miser sur une attaque même suicidaire relevait parfois nettement plus de la lucidité que de se prostrer à une défense totale qui ne menait généralement à rien. Le Cy-Wolf, de son côté, avait déjà fort à faire avec l'assaut de Kiru, tant et si bien que le projectile explosif envoyé par Ren l'avait pris au dépourvu. Si son jet de flammes sembla en effet tenir le golem de roches à distance un temps durant, le canidé n'eut guère le temps d'esquisser bien plus qu'un bond pour s'écarter de la trajectoire de l'explosif en question, et fut donc plus ou moins sèchement touché. Il roula brutalement sur le côté et sembla, à son tour, perdre connaissance. Ne restait donc en spectatrice plus que Lilibeth, dont la vue brouillée ne semblait pas pressée de s'éclaircir à nouveau... Autant dire que les deux criminels n'étaient pas parmi les plus inquiétés du Monde, dans l'état des choses. Pourtant, la situation n'était clairement pas aussi sereine qu'elle ne pouvait sembler l'être de prime abord : l'empressement de Ren, qui semblait vouloir en finir avec son ancien opposant aussi promptement que jamais, en était d'ailleurs une preuve des plus concrètes. Cela étant, toutes ses intentions n'eurent jamais l'occasion d'aboutir : surgissant de nulle part, une forme féminine et fluette balaya d'un coup sec la dague qui menaçait de saisir Ericken à la nuque. Une petite femme, nettement moins grande et massive que les deux autres hors-la-loi, venait effectivement de tirer un Jian d'une qualité extraordinaire de son fourreau, et à la clarté épanouissante. Celui-ci, recouvert d'une plaque noirâtre, avait balayé l'arme de Ren sans pour autant infliger de blessures à ce dernier, ce qui prouvait quelque part que la demoiselle ne comptait pas pour autant parmi leurs ennemis. Son accoutrement également, laissait le présager : nul bleu des marines, nul uniforme saillant et impeccable. Elle rangea d'ailleurs son épée directement après cette intervention surprenante, et entreprit de s'adresser au leader de l'offensive menée sur Nighty Town.



Quing Betelgeuse.

-La gourmandise est un tort, Tao. Chairoka est plus rancunière qu'elle n'en a l'air. Alors j'apprécierais grandement que tu laisses son toutou en bon état, ou tout du moins en vie... Si tu ne veux pas avoir des ennemis supplémentaires.

L'envoyée de la Triade était également l'un des membres parmi les plus éminents et influents du mouvement hors-la-loi parfaitement underground... Et elle était cependant une illustre inconnue, aussi bien pour une bonne part des criminels du Monde entier que pour les représentants de la justice. C'était pour cela qu'elle était de temps à autres envoyée en mission, notamment sur des cas relativement sensibles ou pour des affaires impliquant de près ou de loin le duo Agaka-Staz. Une pointure pour surveiller ces types n'était jamais de trop, car les bavures pouvaient coûter cher dans le domaine. D'ailleurs, la demoiselle arpenta bientôt la zone d'un regard circulaire, comme pour s'assurer du fait que Kabayochi et Tao étaient bel et bien les seuls en mesure de l'entendre désormais. Son faciès sembla légèrement agacé lorsqu'elle remarqua la gradée étendue non loin, mais elle ne s'en formalisa guère : elle redevint bientôt parfaitement neutre... Non sans prendre la précaution furtive d'envoyer une aiguille, pratiquement sortie de nulle part, droit dans le front de la pauvre marine qui s'effondra sans un mot de plus. Betelgeuse enchaîna ensuite, placide et directe, allant même jusqu'à poser sa main gauche sur la garde du meitou qui trônait dans son dos pour tenir le rouquin qui lui faisait face en respect :

-Ton petit numéro, on s'en fiche. Tes explosions, tes vols, tes braquages, tes assassinats, c'est de la poudre aux yeux. Mais si tu t'en prends à un symbole fort, là, c'est une autre histoire. Si un contre-amiral en charge d'un océan meurt, c'est toute la criminalité de l'océan en question qui en subira les représailles. On se fiche pas mal des Révolutionnaires, quoiqu'une faction d'importance et directement antagoniste au Gouvernement facilite pas mal les profits, mais on a plusieurs alliés qui tiennent à leurs têtes, dans le coin. Tuer ce gars-là n'engagera pas que toi... Alors que si tu t'arrêtes là, c'est clairement toi que les autorités viseront, à l'avenir.

Chairoka n'était pas sotte : elle savait que la marine n'avait déjà plus une excellente réputation, et ses alliés du Cipher Pol ne pourraient pas la couvrir indéfiniment... Quelques scandales supplémentaires finiraient par ébrécher durablement la confiance que les citoyens de West Blue portaient à son armée, et Eken Sor aurait d'ailleurs vite fait de pointer ces imperfections du doigt dans son champ d'action. Tant que Ren ne se rendait pas coupable d'un crime à l'encontre d'Ericken, qui était au final plus un symbole qu'un gradé sur Nighty Town, la Triade pourrait probablement passer entre les mailles du filet et laisser l'amirauté courir après les Shadow Ghosts... Mais si d'aventure l'attentat se transformait en affront, alors les Buster Call s'agiteraient peut-être bien une fois de plus. Enfin, Betelgeuse était bien incapable de savoir ce que les hauts-gradés auraient dans la tête, au final : elle se contenta donc de fixer froidement Ren... Qui, contre toute attente, accepta de se retirer, non sans meurtrir le corps d'Ericken pour une dernière fois. Il enchaîna d'ailleurs avec un discours à l'attention des marines, et véhiculé par le biais d'un Den Den Mushi dérobé, probablement à la bande qu'il avait décimé un peu plus tôt, avant même l'arrivée de la représentante de la Triade. La jeune femme, qui n'en avait que cure, se contenta quant à elle d'attraper Ericken et de le placer sur ses épaules en laissant le rouquin vaquer à ses occupations. Il n'était pas encore un poisson suffisamment gros pour l'intéresser... Même si la chose allait probablement se précipiter compte tenu de ce qu'il venait tout juste de réaliser ici, à Nighty Town. Sauf si, bien entendu, Chairoka lui mettait le grappin dessus dans les plus brefs délais.



J'ai eu l'accord de Ren pour le PNJiser. Il était au courant pour l'intervention de Betelgeuse et m'a dit comment son perso allait réagir (mettre l'accent sur la destruction du QG, épargner Ericken mais le marquer d'une zolie cicatrice et passer un appel pour faire chier le QG).
J'ai pas beaucoup explicité sa partie parce que bah... C'est pas forcément nécessaire en fait ^^ J'pense que comme ça c'est déjà suffisamment descriptif, et que le reste pourra être apporté par son prochain poste. (Comme les lignes de dialogue).
Du coup, Betelgeuse se saisit d'Ericken.

Ah oui, vous ne savez pas son niveau.
L'arme qu'elle a dans son dos, par contre, vous pouvez en avoir entendu parler si vous avez quelques connaissances dans le domaine. C'est un Jian, qui compte parmi les 12 meilleurs Meitou. Son nom, c'est Xiwangmu !
Du coup, vous pouvez deviner qu'elle sait combattre.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 18 Aoû - 22:03



Le missile projeté par le PX au large semblait filer droit, sifflant sans s'arrêter, comme si rien ne pouvait arrêter son inexorable progression. La vitesse donnée par son réacteur semblait extraordinaire, et on comprenait dès le premier coup d’œil qu'il s'agissait là de la quintessence de l'armement que pouvait offrir la Section Scientifique. La fine fleur des missiles, le fleuron de l'industrie des projectiles, voilà ce qui venait d'être projeté droit vers les opposants de la justice... Et ceux-ci furent bien inspirés de vouloir le bloquer avant qu'il ne les atteigne. Effectivement, lorsque leur ennemie parvint à toucher le missile de l'Alphabeto par l'une de ses propres munitions, la détonation qui s'en suivit fut telle qu'une bonne partie des troupes au port, pourtant positionnée à l'écart de l'explosion, en eurent les oreilles sifflées. L'onde de choc et les flammes se dissipèrent assez vite pour que personne ne soit directement soumis à de graves blessures, mais le vent qui en naquit fut assez virulent pour souffler sur quelques centaines de mètres. Le navire de Madoka risquait à ce rythme d'être poussé en direction des quais, qu'il était pourtant légitime de vouloir fuir... Tandis que le dirigeable, de son côté, risquait carrément de se détourner de son objectif et de finir sa course à l'écart, bien après le quartier général qui était pourtant sa cible initiale.


Colonel responsable Division Scientifique Poisseroy Voltaire et Commandant de la Marine Warren d'Albaret.

Sur le pont du navire de la Section Scientifique, un claquement de langue courroucé retentit. Voltaire, les bras croisés et la mine agacée, fixait les débris métalliques du projectile s'effondrer dans la mer les uns après les autres, plus lourdement que jamais. Il avait espéré que la chose puisse au moins prendre les hors-la-loi de court, mais cela n'avait manifestement pas été le cas... Tant pis. Les objectifs secondaires étaient au moins tous bel et bien réunis. Le dirigeable risquait d'avoir à faire à des contraintes météorologiques assez pénibles, le navire allait avoir du mal à manœuvrer pour s'enfuir dans les plus brefs délais, les ennemis savaient qu'ils étaient désormais pris en tenaille et les autres alliés allaient pouvoir avancer sereinement en sachant qu'ils seraient dans tous les cas épaulés par l'armement hors-du-commun du colonel responsable. Le moral des troupes adverses risquaient, dans une telle situation, d'en prendre un sacré coup... Peut-être même pour les troupes situées sous l'eau, bien à l'abri et pourtant pas encore tout-à-fait en sécurité. Si Warren, de son côté, demeurait parfaitement médusé, surprit d'assister en direct à une démonstration de puissance de la part des robots des scientifiques du Gouvernement Mondial, le colonel, professionnel jusqu'au bout, ne perdait pas une miette des informations qui lui parvenaient. Entre autres, quelques voix semblaient se frayer un chemin jusqu'à son propre navire, par le biais des eaux... Le tout sous le niveau de la mer. Ces gars voulaient probablement les gêner pour permettre à leurs derniers collègues de s'en sortir sans peine... Intention louable, mais vouée à l'échec. L'impétueux colonel pivota brusquement en direction de ses subordonnés et leur envoya soudainement quelques ordres à la face :

-Apprêtez les deux autres Alphabetos. Ils ont des ennemis à intercepter, sous l'eau. Et aidez celui-ci à recharger, il a encore des dégâts à causer.

Les hommes opinèrent du chef d'un coup s'un seul et se mirent immédiatement au travail, bien décidés à l'idée de satisfaire leur supérieur hiérarchique. Celui-ci, toujours les bras croisés, fronça les sourcils en remarquant que le vice-amiral Ronald Ezra pourrait se mêler à l'assaut d'une minute à l'autre : sa vitesse de croisière ahurissante le portait toujours plus loin et s'il était encore trop loin du port pour que le commun des mortels ne se doute d'une intervention dans les secondes à venir, il allait sans dire que la hyène avait un don pour semer la surprise et la zizanie dans les rangs adverses... Autrement dit ? Il y avait fort à parier pour que le brutal haut-gradé ne réserve à ses opposants un assaut inopiné, alors même qu'une bonne part de ses hommes continuaient inlassablement à manœuvrer voiles et cordages.


Contre-amiral Zigmund.

Lorsque son ennemi parvint à anticiper le lancer de boulet et à esquiver le premier projectile malgré son état physique pas franchement mirobolant, Zigmund comprit qu'il avait affaire à un utilisateur du haki de l'observation. L'affrontement qui lui échoyait allait donc s'avérer des plus complexes, mais il n'était pas vraiment du genre à baisser les bras sans plus de cérémonies... D'autant plus qu'il pouvait jouir du soutien d'un certain nombre de ses collègues et subordonnés, là où l'opposant se trouvait parfaitement isolé, en plein territoire ennemi. De quoi pousser le combat dans une direction propice... Pourtant, les paroles du chat semblèrent vouloir le pousser à reconsidérer une telle lutte, insinuant globalement qu'il s'agissait soit de la capture, soit de l'interception du dirigeable volumineux, et manifestement gonflé de produits dangereux et toxiques. A en croire les premiers gaz dissipés un peu plus loin en ville et les diverses victimes que l'on recensait déjà, la chose n'était peut-être pas tout-à-fait infondée... Mais qu'il s'agisse d'info ou d'intox, le contre-amiral n'en avait que faire. Il n'était par là pour tergiverser avec ses opposants, pas plus que pour manquer de respect à l'encontre de ses collègues au point d'imaginer qu'ils ne sauraient pas s'en sortir sans lui. Non, tout au contraire, Zigmund savait pertinemment qu'il ne serait d'aucun secours quant à cet action terroriste que menait actuellement les Shadow Ghosts. D'autres pointures sur l'île étaient mieux taillées que lui pour ce genre d'opérations, et c'était donc probablement eux qui allaient s'en occuper. Les civils avaient probablement été écartés depuis quelques temps à cause des divers projectiles qui menaçaient déjà le Quartier Général au tout début de l'assaut, et ne restaient donc plus que les militaires engagés et déterminés. C'est pour cela que le représentant de la marine prit la parole d'un ton ferme et tranchant :

-Je ne suis pas prétentieux au point de croire que je pourrai changer la donne de leur côté... Et si un certain nombre de soldats doivent mourir, tant pis : tant que les instigateurs se trouvent derrière les barreaux, leurs âmes sauront trouver le repos !

Alors que, sur un toit, un peu à l'écart, Elke chargeait une nouvelle base en retenant son souffle et que Brynjolf, sous forme hybride, terminait de combler les ruelles adjacentes les plus proches pour pousser Shiin à l'affrontement, Zigmund se projeta sèchement droit en direction de son opposant pour tenter de le percuter d'un coup du droit. Ses deux poings tenaient fermement des boulets à piques, et ils risquaient de causer bien des dégâts à son ennemi si celui-ci ne trouvait pas un moyen de s'en prémunir très rapidement...



Et hop le port !
Mado réussit à défoncer le projectile dans les airs. Problème : il relâche une vaste onde de choc qui génère un puissant courant d'air... Le bateau de Mado peut être bougé en direction du port, mais c'est surtout le dirigeable qui risque d'être soudainement écarté et porté plus loin que prévu.
Voltaire anticipe la venue de Krake grâce à un haki, et demande à ses larbins de tenir les Pacifistas prêts.

Pendant que Brynjolf et Elke le couvrent, Zigmund fonce vers Shiin pour le percuter d'un coup de boulet direct. Il vise le haut du corps, pas franchement précisément, juste dans l'intention de faire très mal, sans perdre son calme : il sait qu'il y a un haki en face !



Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 307

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Ven 19 Aoû - 16:49




Commandante Ingrid et Colonel Irisa.


Les tirs avaient déjà commencé depuis quelques instants lorsque la marine trouva enfin le courage de se redresser, toujours toutefois légèrement sonnée. Elle se devait de renvoyer à ses subordonnés l'image d'une combattante inébranlable si elle souhaitait que tout se déroule le mieux possible... Il ne fallait pas qu'elle les inquiète ou encore moins qu'elle les effraie en restant à terre plus que de raison : leur ennemi se trouvait juste ici, face à eux, et il était grand temps de lui faire connaître l'expérience de la solitude derrière les barreaux d'Impel Down, à en croire son arrogance ! Attaquer de front un Quartier Général pour y dérober du granit marin alors même qu'une opération de grande envergure réalisait une diversion à quelques centaines de mètres de là... Aller jusqu'à s'infiltrer parmi les troupes de la justice pour les prendre de court ! C'était impardonnable, tout bonnement. Pourtant, la jeune femme n'eut pas le temps de repartir à l'assaut qu'une nouvelle figure émergea à l'angle d'un couloir : Irisa, à bout de souffle, se précipitait droit en direction de l'armurerie, légèrement décontenancée à en croire son faciès. Incapable de savoir ce qui amenait sa supérieure par ici, la commandante supposa un peu trop prématurément qu'il s'agissait sans aucun doute des renforts envoyés pour intercepter le voleur... Et c'est pour cela qu'elle se mit momentanément au garde-à-vous, prenant la parole d'un ton franc et droit, comme on l'apprenait aux bas-gradés, pour entamer son rapport :

-L'individu est bloqué à l'intérieur, les soldats font feu pour le pousser à ses derniers retranchements !
-De... Qu'est-ce qu'il se passe ?!

L'incompréhension de sa supérieure la médusa, mais elle ne se laissa pas décontenancer pour autant : elle enchaîna bientôt avec un briefing certes très basique et prompt, mais relativement efficace et complet. Dans tous les cas, l'arrivée d'une autre gradée semblait avoir grandement contribué à rasséréner les soldats en présence : ceux-là sentaient probablement la victoire pointer le bout de son nez, et ils n'étaient pas trop optimistes, selon Ingrid tout du moins... Petit-à-petit, les troupes gouvernementales débarqueraient en nombre ici, à Nighty Town, et plus aucun criminel ne pourrait trouver d'échappatoire. Il était grand temps de procéder à un gigantesque coup de filet, méthodique au possible, pour nettoyer toute la ville des crapules qui y pullulaient, notamment à cause des influences révolutionnaires qui embaumaient West Blue depuis des décennies... Et ce voleur de granit marin n'allait être qu'une victime parmi tant d'autres !


Colonel Filio.

Les projectiles avaient tous été détruits, et les ennemis semblaient vouloir s'en arrêter là, pour l'heure tout du moins... C'était avec un certain soulagement que le colonel abaissa promptement les yeux, pour balayer la ville d'un bref clin d’œil. Les combats continuaient, au port, et les navires de la marine commençaient à apparaître à l'horizon. Les plus proches n'allaient d'ailleurs pas tarder à faire du zèle, à en croire les voiles qui claquaient comme jamais... Les canons allaient semer la zizanie parmi les hors-la-loi, c'était une certitude. Malheureusement, les renforts risquaient fort de devoir se débrouiller seuls pour intercepter les opposants : les marines de Nighty Town avaient déjà bien fort à faire, en considérant le gaz qui s'était élancé dans certaines ruelles. Les soldats déjà en station là-bas prenaient garde à ne pas s'y mêler de trop près lorsqu'ils ne possédaient pas de masque appropriés, mais évacuaient tout de même les lieux avec autant de rapidité qu'ils en étaient capables. Une bonne chose : des civils ne devaient pas avoir à souffrir de l'instinct vorace et cupide d'un nombre restreint de brigands de grands chemins... Relativement satisfait donc quant au développement des opérations sur le terrain, considérant que ses supérieurs n'avaient pas dérobé la gloire qui était la leur, Filio redressa le visage pour s'assurer qu'aucun autre objectif ne fondait dans sa direction... Et demeura pantois, l'espace d'un instant. Le dirigeable qui s'était élevé un peu plus tôt semblait bel et bien foncer droit en direction du bâtiment sur lequel il était perché : le Quartier Général. Pour l'heure, ces gars n'entamaient manifestement aucune manœuvre pour le contourner, ou même pour passer au-dessus... Une attaque suicide, alors ? Stupéfait, le gradé jeta un regard en biais à sa marionnette, avant de se rendre à l'évidence : arrêter une telle masse lui était absolument impossible. Il décrocha donc immédiatement son den den mushi pour faire passer l'appel à l'aide en priorité, considérant que l'appareil qui lui faisait face risquait de causer bien plus de dégâts qu'il ne pouvait l'imaginer de prime abord.


Vice-amiral Ezra Ronald et Contre-amiral Sorilon.

-On n'est toujours pas arrivés, tas de merdes ?! Grouillez-vous !
-Bien, vice-amiral !

Les soldats s'acharnaient, de part et d'autre du navire léger et prompt du vice-amiral Ezra Ronald. Le haut-gradé, tout au devant de son bateau, jetait de temps à autres un regard énervé à l'attention du cuirassé de la Section Scientifique, à tribord, à quelques encablures de là. Ces types avaient beau être plus lents et désormais un peu plus loin du port qu'eux, puisqu'ils avaient su les dépasser sans trop de difficultés, cela ne les empêchait pas moins de récolter tous les honneurs, pour l'heure... Leur armement était effectivement suffisant pour semer le chaos, et ce même à des kilomètres du champ de bataille. La hyène n'était pas aussi chanceuse : ce dangereux combattant devait attendre d'être au corps-à-corps pour tuer, et cela ne lui plaisait qu'à moitié d'assister à une riposte armée de taille lorsqu'il n'était pas en capacité de s'y mêler directement. Sorilon, qui comprenait sans difficulté l'état d'esprit de son supérieur, ayant vaillamment combattu à ses côtés des années durant, se contenta de croiser les bras et de fermer les paupières, attendant patiemment le moment où il pourrait enfin se déchaîner également. Les révolutionnaires étaient de bons ennemis, mais contrairement au blondinet, il avait du respect pour ces types qui combattaient par la force de leurs objectifs. Il ne mettait pas tous les criminels dans le même panier... Et c'était précisément pour cela qu'il se réjouissait d'être mêlé à la riposte de la marine. Car les terroristes étaient probablement les pires d'entre les pires, ceux qu'il appréciait le plus fracasser et faire souffrir. Les malheureux qui croiseraient leurs chemins un peu plus tard n'auraient pas de lendemain, c'était assuré. Cependant, même Sorilon n'était pas prêt à l'idée qui allait pointer le bout de son nez dans l'esprit malade de son supérieur... Tant et si bien qu'il fut comme pétrifié lorsque l'autre homme prit la parole, un sourire grandement malsain gravé sur ses lèvres béates :

-Oï, j'ai une idée... Tu vas me balancer.



Ingrid se relève pendant que ses larbins tirent. Irisa arrive à l'armurerie.
Filio comprend que le dirigeable vise le QG et appelle immédiatement des renforts.



Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34. Edda est niveau 33.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27. Elke est niveau 29. Filio est niveau 32. Irisa est niveau 25. Lilibeth est lvl 29.
Kamimatsu est lvl 24. Ingrid est lvl 23.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pacifista Alphabeto J, niveau 36.
Pour les autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Contre-amiral Edda
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Elke
Colonel Melinda
Commandant Ingrid
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Alphabeto J
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Fudo

avatar
Messages : 454
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
30/75  (30/75)
Expériences:
33/200  (33/200)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Ven 19 Aoû - 22:35



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-



Ayabusa Mikono, Shiji Tet

Dans la salle de contrôle du submersible tout était agitation. Les sous-fifres suivaient les ordres d'Ayabusa suite à l'appel du leader des Shadow Ghost, ainsi le submersible s'éloignait du port tout en gagnant en profondeur. Le but étant de devenir invisible aux yeux de tous, de l'humain à l'observation aiguisée à la machine aux capteurs dernier cri. Leur mission était accomplie, Tet en informa donc son jeune camarade qui s'était pourtant préparé à retourner sur le champ de bataille. Néanmoins la nouvelle fut bien accueillie et suite à un soupir de soulagement le hors-la-loi s'assis sur son sac de sport en plein milieu de la salle. Il s'imprégnait d'une atmosphère toute nouvelle pour lui qui, il n'y avait pas si longtemps, était un simple étudiant au sein d'une île perdue de West Blue. Observant son supérieur hiérarchique qui s'assurait que tout le monde était en train de faire correctement son job, un sourire de dessina sur ses lèvres: il avait rejoint bien plus qu'une organisation qui allait lui permettre d'avancer vers son but, il venait de trouver un semblant de deuxième famille. Encore fallait-il que cette dernière puisse se retrouver au grand complet suite à cet événement marquant.


Krake Liron, Mado'

Tandis que les compagnons qu'il avait laissés se débrouiller seul plongeaient dans l'obscurité de l'océan, Krake n'eut d'autres choix que de faire jaillir hors de son élément un courant ascendant lui servant de route vers le navire de sa camarade en danger. Le but du cartilagineux était simple: aller au secours de l'ingénieure des SG. Après cette secousse lié à l'explosion des projectiles, Mado s'était empressée d'aller chercher les plans de son propre navire qui allait sûrement finir dans les abysses. Elle n'était pas idiote, son bastion avait utilisé maintes ressources afin de tenir jusqu'à maintenant, en attaque comme en défense. Malgré cela en tête, lorsque Krake apparut soudainement devant elle et l'avait prise sous un bras cette dernière s'énerva et contesta la décision du squale. Ce fut donc contre son grès que l'homme poisson plongea dans l'océan avec cette dernière comme vulgaire bagage, il se propulsa le plus rapidement possible vers les profondeurs tout en restant conscient que le corps de l'humaine n'aurait pas tenu le coup sous de trop grandes pressions. Son plan était simple, déguerpir le plus rapidement possible afin de pouvoir rejoindre dans un second temps le submersible une fois à l'abri de ses assaillants. Pendant ce temps, il allait fournir toute l'air qu'il fallait à Mado pour survivre sous l'eau via un procédé simple: le bouche-à-bouche, fallait pas rechigner en de tels moments la situation ne le permettait guère.

Contrairement au navire de l'ingénieure dont la robustesse et le poids lui permirent de n'être seulement secoué pendant quelques instants, le dirigeable fut pris dans la bourrasque résultant de la détonation. L'engin se comporta alors vaguement comme un cerf-volant et fut d'une certaine manière repoussé vers le quartier général des représentants de l'ordre. Les hommes en charge au sein du dirigeable était totalement déboussolés par ce choc. Sans un supérieur hiérarchique comme Shiin, personne n'arrivait à se mettre d'accord sur la marche à suivre. Apeuré par la puissance de feu des gouvernementaux, paniqués par le fait qu'ils retournaient en quelques sortes au point de départ de leur fuite, le vaisseau perdit de plus en plus d'altitude et menaça tout bonnement de s'écraser sur le si important bâtiment des bleus. Et si ce dernier fut épargné, rien n'était garanti pour les alentours et ce qui allait rester de cette malheureuse collision n'aurait pas uniquement comporté des cadavres de sbires de l'organisation criminelle.



Shiin

L'homme-chat allait se retrouver cerné si il ne faisait pas quelque-chose. Il le savait, la cage qu'était en train d'établir l'un de ses poursuivants était bientôt finalisée. Pour le moment, Shiin resserra sa prise sur ses couteaux et concentrait une grande partie de son attention sur son plus gros problème pour le moment: le lanceur de boulet. Amoché par les précédents événements, le pseudo félin se tenait près d'un bâtiment et lorsqu'il focalisa son haki de l'observation sur son adversaire, ses poils frémirent. Ainsi, il esquiva de justesse la puissante charge mortelle qui lui était destinée en se décalant d'un coup avant que les boulets ne lui arrachent littéralement le torse, seule son épaule fut touchée par un des nombreux pics d'un des boulets tenue par le marine. La pauvre habitation, immobile elle, se prit la charge de plein fouet. La finalité de tout cela, prévue à la dernière seconde avant l'assaut du contre-amirale, fut un sacré nuage de poussière et débris entourant le marine et l'aveuglant probablement pendant quelques instants. Ces instants Shiin comptait bien les rentabiliser en essayant tant bien que mal d’accélérer la cadence dans l'objectif de semer cet opposant.


Senshi, new recrue des S.G

La rouquine ignorait l'agaçant villageois qui semblait se libérer de sa frustration en l'insultant. Elle devait s'acquitter d'un ultime devoir, et pour cause Ren Tao avait ordonné le repli général des membres de l'organisation. Ainsi, après avoir parcourue la forêt entourant les restes du pauvre village, elle rejoint sa barque et y attendait son nouveau leader.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] War of change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-