Partagez | 
 

 [Conquête] War of change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 956
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: [Conquête] War of change    Lun 16 Mai - 19:14



Destruction totale

Une nuit comme les autres pour Nighty Town. Le ciel noir prouvait l’heure tardive et pour cause, il était environ 23h. Certaines lumières ici et là prouvaient que des habitations n’étaient pas encore endormies, mais de mon point de vue, c’est le Q.G de la marine qui était le plus éveillé dans l’histoire. De loin, on pourrais croire à une nuée de petite lucioles qui se mourraient dans la nuit noire. Pour ma part, perché sur bâtiment dans la capitale, cela faisait une bonne heure que j’avais infiltré les lieux en usant principalement de mon pseudo nouvel atout : mon haki avancé. En effet, même si ce dernier n’était pas encore parfait, j’arrivais à le maîtriser notamment en bougeant légèrement. Pas en combat, mais en étant un civil cela restais raisonnable. Posté sur mon bâtiment qui était d’une hauteur suffisante pour servir de point d’observation dans la capitale, je réfléchissais.

Le jour J était enfin arrivé. Et pour en arriver là, nous avions du en attendre des choses, à commencer par la météo. Cette dernière était légèrement brumeuse, offrant une visibilité réduite sur les mers. Pourquoi donc avoir attendu cela ? Pour approcher le plus possible via des navires. Mais cela n’empêchais en rien nos autres “ atouts “ de se tenir prêts sous l’eau. L’heure approchait et mes plans étaient en place. Que ce soit les pièges, les gens qui se devaient intervenir à un certain moment ou autre, je me mis à regarder la lune à peine visible à cause des nuages dans le ciel, et finalement, je tirais mon den-den mushi de ma poche, le branchant à mon appareil de communication blanc afin que la conversation soit sécurisée.

“ Tout le monde est prêt ? “


-------------------------------------------------------------------------------


Mado’, Ingénieur des S.G

La demoiselle avec sa musique à fond dans les oreilles se tenait prête. C’est un bon larbin qui écrivait ma question sur un papier afin qu’elle puisse “ lire “ ce que je disais par Den-Den, après tout, la musique c’est sacré pour elle. Bien caché au sein du Screamer proche d’Eleme cela faisait un petit moment qu’elle avait activé l’invention de Gin. Finalisé depuis peu, le gadget se montrait être diablement efficace et pour cause : l’engin greffé à la coque du navire permettait de créer un épais nuage afin de “ camoufler “ le navire. Ainsi donc cachée et à l’abri des regards indiscrets, celle-ci attendait le fameux signal.

“ Prête “


Il en était de même pour un de ses compagnons qui lui servait de partenaire pour aujourd’hui.


Shiin, Assassin des S.G

Bien qu’il ne soit pas fan des endroits confinés, l’homme chat avait hâte de débarquer sur Elème et pour cause, il aurait une importance capitale dans la bataille.

“ Prêt “


Ayabusa, Informateur des S.G

Quand à Ayabusa, dernier “ chef “ des pions sur échiquier, celui-ci était dans un autre embarcation sous marine, prête à remonter à la surface quand le signal serait donner. L’homme allait avoir droit à une mise sous les projecteur inoubliable et pour cause, cela devait faire des années que la marine ne l’avait pas vu en vie, lui ex-marine.

" Prêt "

-------------------------------------------------------------------------------

Tout était donc en place et il ne restais plus qu’à déclencher le pire chaos que l’île ait connu. Mes plans en tête, des possibilités nombreuses en vue, je ne comptais pas me laisser marcher sur les pieds, qu’importe l’adversaire qui viendrait à ma rencontre. De plus, j’avais pris soin de me renseigner quant aux événements qui se passaient dans le monde, afin d’être sûr qu’aucune visite impromptue ne soit de trop. Bref, ne viendrait pas qui veut sans en subir mon courroux. Désactivant mon haki qui m’avait “ caché “ jusque là - bien qu’il n’y ait pas de sentinelle h24 sur l’île jusqu’à preuve du contraire - je vins donc à sortir une télécommande de ma poche et appuyer sur le bouton afin d’ouvrir les hostilités.

Du côté de Xérèse, c’est un bâtiment abandonné - mais pas très éloigné des habitations - qui partit en fumée, laissant voir une belle flamme éclairer la nuit. Mais ça ne s’arrêtait pas à une seule explosion. Il y avait aussi à Térèsse qui était victime d’une explosion sympathique. Là encore, un endroit nullement habité, mais qui allait sans doute créer une panique générale. Puis finalement, à Elème, c’est une plus petite explosion qui eu lieu. Un bar supposé être fréquenté par des Marines. Cette dernière attaque avait par contre été programmé par une de mes compagnes, à savoir Mélina, une petite fille au talent furtif assez utile.

Bref, cinq secondes et trois explosions simultanées. La nuit était enfin dérangée et pour cause, l’annonce était en marche : Nighty-Town est attaquer. Mais par qui ? Pas de revendication pour le moment, juste des explosions à l’allure d’attentat. Malheureusement pour eux, cela n’allait pas être le cas bien longtemps.


Résumé de la situation:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Lun 16 Mai - 23:42











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron se réveille en sursaut, le village s'organise rapidement pour une défense "solide".
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

La journée d'hier avait été mouvementée, s'évader de la prison de Térèsse n'avait pas été facile. Et je n'en sortis naturellement pas indemne, ma jambe gauche avait subi une légère entaille. A mon retour au village ma première préoccupation fut de me refaire une canne à pêche encore plus solide que la précédente. Cette dernière avait fini cassée dans un bac, par les bandits. Il m'en fallait une qui ne pouvait pas être cassée par une force humaine lambda. Ainsi sans m'occuper de ma blessure j'allai chercher à quelques kilomètres du village le bois le plus solide que l'on trouve sur quelques arbres dispersés dans toute l'immense forêt.

Ce fameux bois combiné à quelques morceaux d'acier solidifia ma canne à pêche comme jamais. Il me suffit alors de replacer le fil de piano et ma petite boule sur mon nouveau bébé pendant que quelqu'un s'occupait d'examiner ma blessure. Il en résultait que l'entaille n'était pas assez large pour recoudre et que seul le temps suffirait à réparer mes maux. On me conseilla de ne pas bouger, et ça tombe plutôt bien pour un type qui passe son temps à pêcher. Bref, la situation était assez calme. Aucun bandit ne m'avait suivi dans la forêt et il me fallait me reposer un peu. Ces chaînes en granit marin et toutes les heures passées éveillé m'avaient lourdement fatigué. Oui, il est 8 heures du matin et oui je vais me coucher.

SKRAAAAABOOOOOOOOOOM.

Réveil en sursaut. J'ouvre les yeux et me redresse instantanément. Le bruit me fournit une information qui ne fait pas 30 fois le tour de mon cerveau. Un bruit aussi sourd ne signifie qu'une explosion proche donc dans le village. N'importe quel con aurait compris ça, je me précipite donc à m'habiller et prends mon bébé et ma dague avec moi avant de sortir de la maison familiale. Dans un coin du village, un bâtiment s'écroule en brûlant. Tout le monde semble s'éveiller d'un sommeil d'une heure tout au plus. Les gens sortent des maisons au fur et à mesure que je cours vers l'origine du problème. Arrivé à l'endroit, c'est en fait l'endroit où certains prient qui est détruit. Mon cri vient alors à donner une motivation à toute ma grande famille de villageois :

- " ATTAQUE ENNEMIE, ON SE RÉVEILLE ! "

Suite à cela, je me précipitai afin d'aller chercher de l'eau dans le puits. Accompagné de quelques hommes, le feu se fit éteindre en quelques minutes seulement. A mon retour vers le centre du village tout le monde était prêt, armé.

" Je ne sais pas qui à fait ça, mais on a pas le temps de chercher. On se met en défense, on laissera pas tomber le village ! "

Comme demandé, chacun alla à son poste en s'empressant. Térèsse aurait-elle fait ça ? Si oui, ça veut dire qu'ils se sont fournis de l'extérieur. Ils n'avaient jamais eu de bombes ou je ne sais quoi sinon ils nous les auraient déjà balancé dessus. Il fallait que je sache, je m'empressai donc de monter à l'arbre le plus haut de Xérèse qui servait de vigie. Les alentours de l'île étaient brumeux, cependant l'île en elle-même était éclairée de divers feux qui eux n'étaient pas naturels. A Térèsse aussi il y avait eu une explosion et à Elème de même. Quelqu'un attaquerait donc l'île partout simultanément ? Mais qui peut bien faire ça ? Un étranger évidemment, sinon c'est pas drôle hein mais qui ? Je redescends donc à l'aide de l'échelle et avertit le village que toute l'île est attaquée. Mais pas de compassion pour les autres, depuis le début sur cette île c'est chacun pour sa peau. Alors Elème peut bien se faire raser Térèsse pillée et les autres villages détruits, du moment que Xérèse est en sauf tout va pour le mieux. La "formation" de défense est adoptée, on veille sur l'intérieur comme sur l'extérieur. Tout le monde est aux aguets et prêts à en découdre avec le premier qui oserait menacer le village.

♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; Je précise juste qu'il est bien 23 heures dans le RP, c'est juste que Aaron s'endort à 8h. (Oui il dort 15 heures et alors?)

Au fait je laisse un petit plan(vague) de l'île pour ceux qui veulent :

Spoiler:
 
© Never-Utopia par Pastomaniac


Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 15:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2616
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
163/350  (163/350)
Berrys: 356.092.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 17 Mai - 0:55


Des Fauteurs de Trouble!



Kabayochi.M.Kiru

Un bruit violent tira Kiru de sa réflexion, ses yeux s'ouvrant finalement sur la douce noirceur de Nighty Town. Visiblement il y avait du grabuge sur l'île, les actions avaient-elles déjà été lancées sans qu'il en donne l'ordre?! Cela paraissait peu probable, pourtant la lueur d'un feu en pleine ville et le vacarme entendu un peu plus tôt pointait une seule et même certitude, l'attaque avait commencée! Regardant alors sa montre il fronça les sourcils en voyant qu'il n'était que 23 heures, soit une heure avant le début annoncé ce matin des hostilités. Kiru ne savait pas ce qu'il se passait dans le détail mais il y avait une chose dont il ne doutait pas, cette explosion puisque c'en était certainement une n'était pas de leur fait, rien de tel n'avait d'ailleurs été prévu. Grommelant et se redressant en prenant appui sur l'arbre contre lequel il s'était allongé il attrapa rapidement son Den Den Mushi avant de prononcer quelques mots :

On a de la concurrence ce soir!

Sans attendre de réponse il raccrocha le combiné, ses partenaires l'avait déjà certainement compris par eux mêmes et il n'avait pas besoin de leur dire quoi faire, même si de nouveaux joueurs étaient entrés dans la partie leur objectif restait foncièrement le même. Depuis des semaines qu'ils préparaient cette opération ils ne laisseraient rien au hasard, et si certains venaient chasser sur leur territoire et bien ils seraient la première cible de Dead-End. Poussant un léger soupir en voyant des lumières s'allumer dans les maisons il étira ses bras, échauffant ses muscles sommairement en se demandant par où il allait commencer, la nuit allait être longue, et beaucoup seraient surpris de le revoir en vie, après tout il avait officiellement été annoncé mort suite à la bataille de Las Camp.




Mizu Sakana

Positionné dans son élément Mizu était désormais immobile depuis presqu'une heure, attendant simplement le moment fatidique où il devrait débarquer sur l'île, celui ou la grande sirène d'alarme annoncerait l'attaque de ses compagnons. Cela faisait un moment qu'il était dans l'eau, il avait déjà tué deux monstres marins aujourd'hui, qui étaient passés trop près de son sonar et avaient attisés son envie d'en découdre. Mais il ne s'agissait que de monstres marins de West Blue, rien de comparable à ce que son frère affrontait sur l'île des Hommes-Poissons. Il devait devenir encore plus fort, il devait faire résonner sa présence dans le monde entier, et cette attaque ne serait que la première pierre de ce projet. Il avait désormais accumulé une force et des techniques qui le rendaient redoutables, mais il allait devoir continuer à progresser sur le chemin du retour vers ses origines pour espérer pouvoir rivaliser avec celui qui l'avait jadis châtié de son foyer. Les nerfs de l'Homme-Poisson de type requin-blanc étaient comme souvent lorsqu'il se retrouvait seul dans la mer totalement à vif. Une attitude souvent problématique qui le poussait à vouloir affronter tous ceux qui passaient dans sa zone, peu importe qui ils étaient, s'ils semblaient avoir la moindre capacité, la moindre étincelle de force, il irait les affronter pour les détruire et demeurer le plus fort dans ses eaux. Les yeux jusqu'alors clos du lieutenant de Dead-End s'ouvrirent alors brusquement tandis qu'un sourire carnassier venait dévoiler les multiples rangées de dents dont il disposait. Quelqu'un était rentré dans sa zone!

Aussitôt il se propulsa dans la direction de ce qu'il venait de capter, lui permettant ainsi d'obtenir de plus en plus d'informations sur la forme massive qui semblait se rapprocher des côtes de l'île. Il ne s'agissait pas d'un animal, les ondes qui lui revenaient n'étaient pas assez naturelles, tout comme la manière dont il semblait se déplacer, trop linéaire et sans mouvement pour avancer. Enfin les ondes des moteurs permettant à l'engin d'avancer vinrent lui confirmer sa première idée, un engin non-identifié s'approchait de l'île. Certainement ses occupants pensaient-ils que la carapace qui les séparait de l'eau était trop résistante pour qu'il ne puisse la briser, peut-être pensait-ils qu'il ne serait pas capable de les atteindre, certainement se moquaient-ils déjà de lui en l'imaginant se heurter à leurs défenses qu'ils pensaient sans failles! La rage montait en lui tandis que Mizu se rapprochait à grande vitesse de l'objet en question, s'arrêtant finalement à quelques mètres de celui-ci. Il s'agissait d'un sous-marin qui semblait demeurer stationnaire désormais, peut-être l'avaient-ils repérés, cela n'était pas grave de toute manière, sa constitution le rendait bien plus rapide que l'embarcation sous-marine qu'il voyait devant lui. Laissant finalement sa rage se concentrer dans ses bras il commença par créer un tourbillon grâce au karaté des hommes-poissons, concentrant alors le courant de celui-ci entre ses mains jusqu'à sentir la pression de celui-ci à la limite de briser son emprise. Serrant alors les dents il projeta finalement le courant en forme de lance en direction du flanc de l'embarcation sous-marine, laissant toute sa rage se déverser dans cette attaque tandis que sa bouche s'ouvrait pour crier dans l'immensité de l'océan :

Yari Nami!!!

Aussitôt son attaque lancée Mizu s'élança à la suite de celle-ci tous ses sens en éveil et se tenant prêt à bondir sur les survivants de son assaut.





Techniques:
 

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 314

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 17 Mai - 20:03



Contre-amiral Ericken et Colonel Orick.

-Contre-amiral, un rapport de la septième infant... Contre-amiral ?

Un lieutenant quelconque venait d'entrer dans le bureau certes studieux mais relativement chaotique de l'homme en charge des troupes de West Blue, précédent son entrée par un simple toquement. Personne. Le bas-gradé demeura interdit l'espace d'un instant avant de se rapprocher du bureau et de le contourner, jetant un coup d'oeil circonspect sous celui-ci, afin de s'assurer que son propriétaire ne s'occupait pas encore une fois à fuir ses responsabilités... Toujours personne. Une armoire ouverte brutalement, des rideaux écartés sans crier gare, et le marine dû se résoudre à la fatalité : Ericken ne semblait pas dans son bureau, pour l'heure... Découragé, l'homme laissa un soupir s'échapper de ses lèvres avant de hausser les épaules, se demandant si le choix de Chairoka avait été le bon. Après la rigueur et le sérieux d'Iliena, un homme comme le bouc n'aidait pas vraiment au bon déroulement des affaires, et ce même si la Révolution leur faisait légèrement moins d'ombre dans les environs qu'auparavant... Dans tous les cas, le rapport allait devoir attendre : décidant manifestement d'aller noyer le peu d'esprit des responsabilités qui lui restait dans l'alcool, le lieutenant s'en retourna dans le couloir. Preste et leste, le contre-amiral se laissa alors tomber du plafond, un sourire béat gravé sur le visage. Il s'était coincé entre deux poutres, et avant simplement retenu son souffle... C'était une bonne planque, à réutiliser dès la prochaine occasion ! Pourtant, il n'eut pas le temps de s'installer confortablement en face de son bureau qu'une voix, émie de l'autre côté de la fenêtre, le fit tressaillir brutalement :

-Un tel comportement est indigne d'un contre-amiral... Vous ne resterez assurément pas dans les annales.

Orick ouvrit la fenêtre et pénétra dans la pièce par l'encadrement de celle-ci, faisant manifestement fi des conventions sociales, le tout en récitant ces quelques phrases sur un ton rap. Il n'avait pas encore délaissé cette manie-là non plus, celle de chanter ses dires dès qu'il en avait l'occasion, mais Ericken ne lui en tenait guère rigueur : c'était un bon moyen de se divertir, au milieu de l'esprit fermé que se partageaient une bonne partie des militaires... Grimaçant légèrement, le responsable de Nighty Town se laissa enfin retomber dans son fauteuil, émettant un sifflement aigu qui eut pour effet de pousser une créature à sortir de l'ombre. Hochet, Pacifista Cy-Wolf de son état, vint se coucher auprès de son maître, placide et blasé, comme à son habitude. Ne faisant guère cas du comportement antisocial de son clébard, en qui il avait pourtant imaginé trouver un bon compagnon de jeu, le haut-gradé entreprit donc de répondre à son subordonné, un air embêté gravé sur le visage :

-C'est bon, c'est qu'une fois de temps en temps...

Grossier mensonge, en qui personne ne croyait : généralement, les sous-officiers étaient obligés de laisser une pile de dossiers à signer sur le bureau du contre-amiral, que ce dernier n'acceptait de remplir qu'à contre-cœur lorsqu'elle atteignait un bon mètre de haut et qu'elle menaçait enfin de s'écraser à même le sol. Les obligations qui étaient devenues siennes étaient colossales, et la seule issue qu'il voyait à cela, c'était évidemment la flemmardise. Il avait fait une croix sur une hypothétique promotion droit vers Marineford depuis belle lurette, de toute manière : même si la vice-amirale Iliena pouvait appuyer une telle montée en grade, le reste de l'amirauté ne l'approuverait jamais. West Blue avait besoin d'un symbole, d'un élément brillant, redoutable, et qui inspirait les nouvelles générations de matelots à prendre la mer... Personne ne remplaçait mieux ce rôle que lui, ici bas. Du coup, il était évident qu'il allait resté cloîtré entre les quatre murs de ce bureau terne pendant encore un bon moment, si l'on exceptait les quelques maigres visites à l'extérieur qu'il pouvait s'offrir, et qui brisaient un peu cette horripilante routine coutumière qui s'installait petit-à-petit. Le colonel, de son côté, comprenait bien l'affreuse situation dans laquelle se trouvait son supérieur. Il le connaissait bien, après tout, et savait que son sérieux était fréquemment soumis à de rudes épreuves... Toute cette paperasse n'était qu'un énième ennui à affronter, qui ne serait d'ailleurs jamais totalement résolu... Orick s'apprêtait à prendre la parole lorsqu'un fait hors-du-commun eut soudainement lieu, à l'extérieur, et n'échappa d'ailleurs ni à l'un, ni à l'autre des gradés : trois détonations, distinctes et lointaines bien que relativement simultanées, se firent ouïr de part et d'autres de Nighty Town. Se redressant brutalement se son fauteuil, Ericken se précipita droit vers la fenêtre que venait de franchir son collègue, scrutant avec attention le seul lieu qu'il était en mesure d'observer, et qui était alors en proie aux flammes : un bâtiment quelconque, quelque part dans Elème... Un sergent-chef fit irruption dans le bureau, manifestement paniqué. Une fois n'est pas coutume, le contre-amiral fit preuve d'un sérieux déroutant, probablement seul témoin de sa crédibilité à un tel gradé : ses premiers ordres se firent ouïr tandis qu'il attrapait sa lance.

-Orick, tu restes ici et tu gardes la base. Les effectifs sont à ta disposition. Sergent-chef Sporo, prévenez les bâtiments navals et terrestres les plus proches. Toutes les îles gouvernementales de West Blue doivent être au courant dans la minute. Pour l'instant, demandez aux troupes disponibles de se préparer. Nous les appellerons en renfort si la menace est véritable. Prévenez le commandant Ernst : je prends de l'avance. Qu'il me rejoigne sur place avec une vingtaine de soldats pour prêter main forte aux civils et aux militaires sur place.
-Bien !


Contre-amiral Alyxander et Contre-amiral Zigmund.

-Qu'est-ce que c'est que ce...

Les deux contre-amiraux au port furent coupés en plein dans leur direction par les mêmes détonations, et leur attention fut immédiatement happée par les quelques flammes qu'ils furent en mesure de percevoir depuis leur position. L'instant qui suivit le silence et le malaise alentour, qui sembla saisir le moindre de leur subordonné, fut soudain interrompu par les ordres hurlés par un sergent de passage. L'homme, d'âge mû, fut pourtant coupé dans son élan par le contre-amiral Alyxander :

-Vous, venez avec moi ! On se rend sur les lieux et on...
-NON ! Ne soyez pas idiots, notre place n'est pas là-bas !
-Contre-amiral ?! Des civils sont en danger, nous devons les...
-Ericken sera bientôt sur place, et il possède sous ses ordres l'équivalent brut d'un putain de buster call ! Vous voulez faire preuve d'insubordination, et douter de ses qualités de chef ?
-Mais...
-Si l'explosion est un signal, alors ce qui arrive sera pire que cela ! Si des ennemis sont déjà sur place, ils ne sont qu'un nombre restreint... Sinon, ils n'auraient pas été en mesure de passer outre notre surveillance ! Si Elème est véritablement menacée, alors cela viendra de l'extérieur !

Pragmatique et pessimiste, le gradé par excellence. Alyxander réagissait à la situation donnée avec la gravité que l'on attendait de lui compte tenu de ses responsabilités : ils étaient après tout dans un océan à majorité révolutionnaires, même si le Gouvernement Mondial travaillait ardemment à rétablir l'équilibre en sa faveur, et il n'était pas exclu de voir une offensive de masse débarouler d'un instant à l'autre. Or, si tel était le cas, ils n'allaient pas se contenter de quelques attentats mineurs : Sor n'était pas assez sot pour ignorer les multitudes de navires de guerre dont jouissait Ericken. De facto, il y avait fort à parier pour que les choses sérieuses ne soient pas encore là... Et puis, même si ça n'était pas le cas, c'était tout bénéfice : il s'agissait d'un merveilleux exercice, afin d'observer si leurs subordonnés étaient en mesure de réagir à un tel événement impromptu, ou s'ils étaient finalement totalement dépassés par les péripéties. Pourtant, les marines semblèrent tous relativement réceptifs aux ordres... Ceux qui étaient encore réveillés, tout du moins. Les autres entreprirent de se lever, plus ou moins ordonnés, tandis que les premières armes étaient saisies, et prêtes à faire feu. Restait à dévisager l'horizon, d'un côté du port comme de l'autre, afin de détailler chaque passant, chaque navire et chaque remous de l'océan susceptible de leur apporter une bien mauvaise nouvelle. De son côté, Zigmund semblait néanmoins moins alerte que son comparse. Nighty Town possédait depuis quelques temps une force de frappe considérable, due à sa transformation en tant que l'un des cinq plus gros quartiers généraux de la Marine, et ce à l'échelle mondiale. Personne ne pouvait se targuer de posséder un tel armement sur cet océan, et il songeait plutôt que cette action isolée n'était qu'un grossier acte terroriste, comme il était possible d'en voir des dizaines d'autres. De facto, même s'il ne contredisait pas son collègue, il se contentait d'observer la situation d'un œil amusé, essayant de repérer les éléments les plus brillants et qui transformaient leur bataillon en une équipe terriblement efficace, ainsi que les poids morts qui ne faisaient rien d'autre que ralentir leurs pairs... Avec ou sans bonne conviction.


Commandant Nash.

-Est-ce qu'il y a encore des civils à l'intérieur ? Combien de blessés à déplorer pour l'heure ?
-Tout le monde a été extrait du bâtiment, commandant ! Un seul décès, trois blessés dont deux graves pour l'heure !
-Éteignez l'incendie avant qu'il ne se propage, et mettez en place un périmètre de sécurité de 150 mètres ! Ordonnez aux civils dans la zone de quitter les lieux !
-Bien !

Lorsque l'explosion avait eu lieu, le bar n'était pas vraiment des plus festifs : à 23h, une bonne part des matelots étaient déjà couchés, mis-à-part ceux qui, de passage, pouvaient jouir d'une permission temporaire. Ceux-ci avaient eu l'occasion de tirer les blessés et le cadavre des décombres promptement, disposant effectivement des entraînements et des formations nécessaires en la matière. Le commandant Nash, le gradé le plus proche de l'incident, avait ensuite pris le contrôle de l'opération en attendant l'arrivée d'un homme plus compétent, le tout en saluant le professionnalisme des siens. Il était bon de remarquer que les justiciers de tout bord étaient assez calmes et disciplinés pour réagir intelligemment dans ce genre de cas inattendus... Lui, pour sa part, ne pouvait guère s'empêcher d'être angoissé : il était jeune, inexpérimenté, et c'était réellement la première fois qu'il se trouvait ainsi plongé au cœur de l'action, en tant qu'entité gouvernante. Il avait hâte qu'un autre gradé ne vienne prendre sa place... Pour l'instant, il se contentait d'aider ses hommes à balancer vainement des seaux d'eau sur les flammes, s'essayant pour l'heure à l'endiguer aussi efficacement que possible. Il ne fallait pas laisser le reste des bâtisses flamber de la même manière, cela aurait conduit à un désastre sans précédent pour la ville toute entière !



Action, réaction !
Ericken et Orick sont encore dans le bureau, mais les premiers ordres sont donnés.
Alyxander prend les choses en main du côté du port, il ordonne à tous les hommes de se tenir prêt à combattre si la situation devait devenir encore plus périlleuse. Zigmund n'est pas convaincu, et se contente d'observer la situation !
Le commandant Nash, sur les lieux de l'explosion d'Elème, se charge d'éteindre l'incendie en compagnie des hommes sur place !

J'ai pris le parti de poster maintenant même si je sais pas si d'autres éléments perturbateurs veulent se joindre à la mêlée, histoire de mettre la réaction des marines au propre.
Les Gouvernementaux présents sur West Blue (tous) sont mis-au-courant.
En fonction de votre position géographique, vous pourrez intervenir dès que la menace sera authentifiée, ou alors il vous faudra attendre quelques tours (le temps de rejoindre Nighty Town, quoi).

Ericken est niveau 31. Pour le reste, vous savez pas encore !

EDIT : Oui, quand je parle de potentiel brut du Buster Call, c'est au niveau du matos !
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 341.991.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 17 Mai - 21:15



GUERRE DE GANGS
★ "La Guerre est la multiplication du Crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
BigJack & Co
...
La nouvelle génération passe à l'action. Nighty Town tombera aux mains des criminels, Térèsse à celles de Yao.




Yao Ming se dressait dans la pénombre d'une ruelle sombre de la ville de Térèsse. L'air anxieux, il regardait toutes les cinq minutes la montre accroché à son veston - un petit cadeau de monsieur Kiseban pour tous les services qu'il lui avait offert. Derrière lui ce trouvait une dizaine de forbans, tous engagés pour lutter et établir le nouvel ordre sur Térèsse. Ces criminels, voleurs, braqueurs, trafiquants, forbans, mercenaires, tueurs à gages avaient tous suivis la proposition alléchante de l'Arlequin et étaient prêts à se battre pour se créer une place dans le nouveau régime qui allait être instaurer sur le territoire des Hors-la-loi. Bien qu'aucuns n'étaient dignes pour obtenir une grande renommée, cette milice improvisée allait avoir sa partie utilitaire dans le plan machiavélique de la tête pensante du groupe.

Regardant une nouvelle fois l'heure - 22h56 - Yao décida d'avancer légèrement. Il fit quelques pas et sortie le bout de sa tête de la ruelle. En face ce trouvait un gigantesque hangar en périphérie de la ville.
Cet hangar était la cible. Ce bâtiment appartenait à Bigjack, l'actuel leader des lieux. Au point culminant ou Yao entamerait l'assaut contre ce hangar, il savait pertinemment qu'il déclarerait la guerre contre cet homme et sa bande, une des organisations les plus influentes de l'île. Mais l'assaut de cette bâtisse était primordial pour le plan.
Elle était primordial car après de longs mois de recherche, Aliyah avait pu préciser ce qu'elle contenait : un énorme stock de contrebande, une grosse partie des richesses de Bigjack et enfin le plus important de tous : Un des plus proches lieutenants de leur chef.

Le plan était sournois et malicieux. Mais Bigjack connaissait très bien le secret de l'influence, soit de justement rester secret. Personne ne l'ayant vu à proprement parler, il allait être très compliquer de le trouver. L'Arlequin avait alors opter pour une option plus sadique : pourquoi pas piller ses ressources et kidnapper un de ses bras-droits ? Cela attirerait son attention et le lieutenant serait la clef pour amener Bigjack dans les entrailles de leur piège. Repensant à tout ça, Yao sentait l'excitation monter en lui. Il jeta alors un regard vers ses proches coéquipiers placés à des points stratégiques comme prévu.


Mark lvl 15 & Billy lvl 6, Hommes de mains.


- Yeah Mark, j'ai hâte d'enfin utiliser ce joujou dans une vraie mission !

- Reste silencieux Billy ce n'est pas le moment de nous faire repérer ! Et arrête de bouger ton crâne lustré on va se faire cramer par les ennemis !
- Grrrr ...


Billy avait une soudaine envie de crier sur Mark, comme à leur habitude ... Mais les conditions étaient particulières, et bien que son partenaire soit chiant, Billy savait pertinemment qu'il ne devait pas se faire repérer. Il grommela alors dans sa barbe et préféra ne pas répondre aux provocation de son abruti de collègue.

Situé un peu plus loin que le groupe de leur boss, Mark et Billy étaient eux aussi accompagnés d'une dizaine de forbans recrutés par l'Arlequin. Leur groupe allait avoir un rôle important dans l'assaut, car ce seront eux qui lanceront les hostilités en premier, tout particulièrement Billy avec son arme dévastatrice.
En regardant l'heure, les deux collègues comprirent que le temps était quasiment venu. Billy empoigna son burn-bazooka et Mark déposa sa main sur son fourreau. Un peu tendu, les deux hommes étaient tout de fois prêts à en découdre.


Nesferati Aliyah lvl 24

Une ombre virevoltait furtivement de toits en toits. Cette ombre était en réalité Aliyah. L'épaisse couche de nuage qui filtrait les rayons du soleil sur l'île et l'heure tardive était propice à l'éveil de son état vampirique, la rendant plus agile et rapide que jamais.
Bientôt, le Monstre de Glömmen fit alors un énorme bond et grâce à son parapluie - Mister Pumpkin - elle atterrit en douceur sur les hauteurs de l'entrepôt.

Rapidement, elle se mit en place et se dressa non loin d'une fenêtre donnant directement à l'intérieur de la bâtisse. Il y avait des lumières et pas mal de mouvements. De plus un grand nombre de caisse était stocké. Les mois de recherche d'informations qu'elle avait obtenue quand Yao était partit sur l'île de Jaya portait finalement ses fruits. Prêt à agir, elle comme tous les autres, attendait silencieusement le moment de passer à l'action.


22h58. Le temps passait lentement. Tout le monde était prêt. Le regard du maffieux se dirigea vers la troupe qui l'accompagnait. Les yeux de ces forbans étaient eux aussi emplis de détermination. Ces hommes savaient que dans ce milieu, pour connaître la gloire et l'influence il n'y avait pas de secret : un bain de sang devait coulé, ceux de leurs concurrents.

22h59. Aliyah venait de rejoindre sa position sous les yeux furtifs du meneur de l'assaut. Les secondes s'écoulaient à une lenteur surprenante. Il sentait la tension montée chez ses hommes. Mais l'adrénaline était nécessaire dans ce genre de situation. Il empoigna alors son Den Den Mushi, l'heure fatidique arrivait. Les secondes défilaient dans sa tête ... 53 ... 54 ... 55 ... 56 ... 57 ... 58 ... 59 ...

23h00. Une explosion violente retentit dans la ville de Térèsse. Puis une seconde, qui venait de la forêt et enfin une troisième, celle ci venant de la capitale - Eleme. C'était le point déclencheur. Celui exact ou son ami et associé de toujours menait les assauts contre le reste de l'île : Ren Tao. Les shadows Ghost et le gang de l'Arlequin attaquait en simultanée et prétendait à une nuit de folie pour les cibles visées.

Ce soir, l'avenir de cette île allait changé. Yao rapprocha l'appareil de communication de sa bouche et un seul mot sortit de ses lèvres :

- GO.

To be continued ...


© Never-Utopia



Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 956
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 22 Mai - 12:43



Destruction totale

Cette nuit serait une qui resterait dans les annales et pour cause, qu’importe ce qui arriverais, je n’abandonnerais pas. Ericken, le principal “ chef “ de cette île serait mis à pied par mes soins et cela, qu’importe le prix à payer. Assumer mes actes ? Effectivement, je le ferais et pour cause, cela fait déjà des mois que j’avais réfléchis à cette attaque. Il ne restais plus qu’à appliquer le plan, ou les tactiques secondaires en cas de pépin, car même si la force de frappe que je vais déployer est pas à négliger, eux aussi ont de quoi tenir tête à des ennemis en tout genre. Vouloir détruire une des cinq principales bases de la marine c’est bien, mais ce n’est pas à la portée de tous. Reste à savoir si oui ou non je fais partit des gens capable de le faire. Convaincu de cela, c’est pour ça que je m’étais lancé dans cette quête mêlant égo et folie destructrice.

Sur mon toit, je pouvais observer la majeure partie du paysage. Les flammes dévoraient presque le ciel d’une certaine façon. Si j’avais plus de temps pour réfléchir calmement je pourrais presque trouver cela enivrant comme vision. J’ignore les voix qui hurlent, prouvant que la bombe à proximité de ma position a fait un bel effet. Mais qu’en est-il ailleurs hm ? Tenant mon den-den mushi, je me tiens prêt à donner les nouvelles instructions avant de moi-même bouger. Je m’improvise chef d’orchestre pour jouer la plus belle musique de ce siècle : le requiem de Nighty Town. Et pour cela, j’avais mes proches, mes alliés et peut-être même... Des individus auxquels je n’avais pas penser.

-------------------------------------------------------------------------------


Krake, Combattant et médecin des S.G

“ Hm ? “

Dans l’eau, le requin avait un rôle essentiel, puisqu’il protégerait les navires et autres embarcations afin que le “ débarquement “ surprise et l’attaque des côtes soit un succès. Cependant, alors qu’il était proche des sous-marins, il vis au loin une chose approcher à grande vitesse et vu cette dernière, ce n’était pas pour faire un câlin à l’enngin. Hm ? Le chef n’avait rien dit quant à des possibles alliés sous-marins, du coup, préférant la sécurité au laxisme, le requin fonça vers l’embarcation à toute vitesse afin d’intercepter le petit gêneur. Alors que l’autre personnage semblait s’amuser à vouloir, le squale ne se fit pas prier pour empêcher cet individu de faire n’importe quoi. Plus rapide et plus déterminé, l’homme requin avec son élan créa une lame d’eau qui percuta de plein fouet l’attaque adverse afin d’annuler cette dernière, puis une fois ceci fait, il s’empressa de s’interposer entre le sous-marin et l’individu inconnu au bataillon.

“ ... T’es qui toi ? Tu viens faire quoi ici ? Dégage de là. “

Il n’était probablement pas un marine, mais s’il y a bien une chose qui ne serait pas beau à voir, c’est le sort des gens qui s’invitent à la partie dans le but d’empêcher Ren d’accomplir son dessein. L’aider est une autre chose, mais lui tenir tête, c’est définitivement l’option la plus suicidaire qui soit, car aujourd’hui s’était le jour des morts, la soirée où ceux qui ne sont pas raisonnables mourront et pour cause : ce soir, le permis de tuer avait été donner.

“ Soit tu marches avec nous, ou bien tu es contre nous, toi et des possibles copain. Transmet le message. “

Sans attendre plus longtemps, le requin vint concentrer l’eau autour de ses deux poings, les joignis puis envoya une énorme boule d’eau en forme de requin, faisant une fois et demi l’adversaire en terme de taille. Fonçant sur lui, l’avertissement était délivré, restais à savoir ce que ferais le pseudo adversaire.


Shiin, Assassin des S.G

“ ... On dirais qu’il y des imprévus sous l’eau. “

Parlant à lui-même, l’homme chat utilisait son haki de l’observation en plus de regarder par le hublot afin d’admirer ce qui se passais. Dans l’appareil, s’était l’ébullition, les sous-fifres s’activant pour que tout soit prêt. Le chat quant à lui soupira avant de simplement prévenir Ren en faisant un rapport rapide et très simple.

“ Il y a un imprévu visiblement. Un homme poisson semble vouloir nous faire du tort... On retarde notre attaque ? “
“ Non... Krake doit attirer l’attention sur la côte afin de vous faciliter la tâche, mais s’il n’y arrive pas, faite surface le plus rapidement possible et bombardez comme prévu. N’oubliez pas, la cible principale est la marine, visez le Q.G ou des endroits importants, comme la villa de ce fameux noble. Faites en sorte qu’ils ne puissent plus savoir où donner de la tête. Submergez les. “

Souriant en coin, l’homme chat raccrocha avant de finalement ordonner aux gens de se tenir plus que prêt. L’assaut serait mémorable.


Ayabusa, Informateur des S.G

Tenu au courant de la situation, l’ex-marine se décida donc à bouger. Diviser pour mieux régner comme on dit. Certain que Krake empêcherait un quelconque assaut trop insolent de la part de ce poisson chat ( blague de merde ) le sous marin se mis à bouger vers la gauche, approchant un peu plus de la côte. Il allait bientôt livrer le " paquet " qui aurait son rôle à jouer plus tard.
D'ailleurs, se retournant vers lui, l'ex-marine lui fit un grand sourire pour l'encourager d'avance. Lui et ses capacités nouvelles allaient faire des ravages et il pourrait affirmer faire partit du groupe occulte qui frappait en ce doux soir.


Mado’, Ingénieur des S.G

Impatiente comme pas deux, l’ingénieur avait eu de son côté le feu vert d’agir. Elle serait la première à ouvrir les hostilités et frapper le plus fortement qui soit. Camouflé dans la brume peu naturelle - mais elle-même camouflée par le temps naturel - elle avait une occasion parfaite de frapper sans risquer d’énormes représailles en temps normal. De ce fait, chargeant le canon qui avait été finalisé lui aussi peu de temps avant la bataille, elle ajusta les coordonnées visées et n’attendit pas une seconde de plus. Chargée, prête à tirer, l’arme ne se fit pas prier. Un obus classique d’apparence fonça vers l’île, la cible étant bien entendu le Q.G de la marine, malheureusement, sans prendre en compte des facteurs comme le vent, il était impossible d’affirmer que l’obus arriverait à bon port. Au pire, il terminerait quelque part avec des marines... Ce détail échappait à l’ingénieur qui s’en foutait royalement. Ce soir, s’était explosion partie et elle allait s’en donner à coeur joie pour tester ses inventions toutes plus délirantes les unes que les autres.


???

Seule, elle était seule dans la forêt depuis un moment et autant le dire, ces explosions ne l’avaient pas rassurées. Courant à toute vitesse comme la miss en détresse qu’elle était - comme les habitants de l’île de façon générale - approchait du petit village qui semblait déjà en train de se tenir prêt en cas d’attaque. Prenant donc un air pressée, celle-ci approchait à grand pas.

“ Aidez-moi, l’île est attaqué, protégez moi s’il vous plait !!! “

Elle demandait droit d’asile, espérant qu’on lui ouvre les portes. La demoiselle ayant besoin de secours et pour cause, son bras semblait saigner. Elle approchait dangereusement de l’entrée du village, ne semblant guère avoir peur des villageois qui s’étaient armés. Elle comprenait cela, et elle approuvait la démarche.

-------------------------------------------------------------------------------

L’île était désormais au courant que quelque chose se passe. Même si ce n’était pas officiel, les troupes de la marine se bougeaient plutôt rapidement le cul il faut le dire, preuve d’une organisation militaire à toute épreuve. L’attaque d’aujourd’hui ne serait pas digne de celle d’un véritable ennemi publique de la marine - tel un Younkou - cependant, je comptais bien me démarquer via l’organisation de cette dernière. Le chaos serait si intense et imprévisible que même cette armée ne pourrait pas me tenir tête, tel était le plan. Et si les choses dérapaient, j’en connaissais une qui pourrait faire des ravages. Cette bataille était une partie d’échec où pour l’heure, je jouais les blancs, frappant en premier.

Admirant les fourmis de la marine s’activer, j’étais joyeux de voir qu’ils se déployaient si nombreux. Et encore, malgré le haki de l’observation, je ne ressentais pas toutes leurs voix, mon champs d’action n’étant pas au niveau de toute l’île. Cherchant ma proie, je commençais donc à courir de toits en toit en décidant de m’approcher directement du Q.G. Usant de furtivité, je vis à un moment donner une petite troupe d’une dizaine d’hommes semblant aller vers l’endroit qui avait explosé. Hm ? Me procurer un den-den mushi afin d’écouter leurs ordres serait une bonne petite idée tient. Souriant en coin, je suivis la petite troupe avant d’attaquer au bon moment.
Sautant du toit, je m’écrasais au milieu d’eux. L’onde de choc était telle que quelques uns furent projetés sur le côté alors que d’autre étaient littéralement écrasés. Ignorant la douleur légère que je ressentais au poing, je m’empressais de tuer les quelques survivants via mes poings ou des lames, suite à quoi, je fouillais ces marines afin de dérober un den-den mushi. Certes je ne pourrais pas écouter les appels privés, mais au moins, les ordres donner aux troupes en générales seront désormais sur écoute. Me foutant de possibles témoins civils notamment, je pris un malin plaisir à retourner sur un toit attendant que les choses se corsent un peu plus.

* Où es tu Ericken ? *


Lui tomber dessus serait une bonne idée, mais plus facile à dire qu’à faire. Approcher trop rapidement serait une erreur, il fallait troubler l’ennemi, qu’il ne comprenne pas quel était le plan et c’est pour cela que je me dirigeais non plus vers le Q.G, mais bel et bien vers l’endroit qui avait été attaquer. Ce lieu allait sans doute regorger de petits marines et il fallait attaquer maintenant, faire comprendre que ce n’est pas juste un pseudo attentat. Provoquer, troubler, désordonner, les marines allaient en baver à moins d’utiliser rapidement les grands moyens comme je l’espérais : craignez nous, tel était le message de cette soirée funèbre.


Résumé de la situation:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 341.991.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 25 Mai - 14:53



GUERRE DE GANGS
★ "La Guerre est la multiplication du Crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao Kabayochi Kiru Aaron Gust & MJ
...
La guerre du changement. L'influence de West Blue est sur le point de changer et l'épicentre de cette bataille pour le sommet est Nighty Town. Yao organise lui un raid pour reprendre des mains de Bigjack la ville de Térèsse. Les bombes ont explosées, l'acte déclencheur, il est temps pour le maffioso d'attaquer à son tour.




Nesferati Aliyah lvl 24

Précieusement dissimulée sur les toits du hangar qui allait être la cible du gang, Aliyah profitait d'une place de choix durant cette mission. C'était effectivement elle qui allait lancer les hostilités en premier. Tremblante d'excitation, elle ne cessait de passer ses lames sous sa langue à compter les secondes qui défilaient. 22h58 ... 22h59 ... 23h00.

BOUM. Première explosion, dirigée vers le centre-ville de Térèsse. BOUM. Seconde explosion, venant du fin fond de la forêt de Nighty Town, et enfin ... BOUM, la troisième, celle qui touchait les quartiers militaires d'Eleme. Réglées comme une horloge, les explosions s'enchainaient et laissèrent place au coup de fils de son Boss. Yao venait de donner l'ordre d'attaquer.
Tout le monde savait exactement quoi faire. Cela laissait place à un blanc glacial, ou personne parlait, ou les secondes s'écoulaient plus lentement et ou l'adrénaline était à son apogée...

Puis, ce fut Aliyah qui brisa ce silence morbide. Un bruit d'éclat de vitre résonna dans la rue. La lolita dans la seconde d'après jeta une dizaine de couteaux à la chaine. Tous explosèrent les lumières à l'intérieur de l'entrepôt, plongeant celui-ci dans un noir total. Cela créa de l'agitation et une panique dans la bâtisse.
Les mercenaires et les hommes de Bigjack à l'intérieur n'eurent que le temps de voir un brin de la silhouette du Monstre de Glömmen portée par les quelques brides de lumières de Térèsse avant que celle-ci ne balance une salve de grenades étourdissantes. Les détonations des explosifs s'enchainèrent à la suite, renforçant la panique au sein de l'entrepôt et paralysant la quasi-majorité des hommes à l'intérieur. Le rire diabolique de la Nesferati résonna dans la bâtisse avant que sa silhouette ne disparue de la vitre cassée.


Mark lvl 15 & Billy lvl 6, Hommes de mains.

Le bruit d'une vitre explosée. Celui des lumières brisées par les lames de la Lolita. Celui de l'agitation et de la panique au sein du hangar. Et enfin, les détonations à répétition des grenades étourdissantes. Aliyah venait de respecter la première partie du plan. Mark & Billy, qui allaient enchainer, étaient prêts comme jamais. Le plus jeune des homme et aussi le plus fort de la troupe ce retourna vers le reste des mercenaires :

- C'est à nous !

Le groupe dirigée par les deux anciens pirates de la Dolce ce mit alors à prendre position. La dizaine d'hommes furent chargés de recouvrir toutes les ruelles et les chemins possibles et imaginables menant au hangar. Déployés stratégiquement, les brigands servaient de yeux et d'oreilles, guettant les alentours pour prévenir du moindre danger potentiel.

Le rôle de Billy et de Mark était totalement différent. Prenant place au milieu de la petite place face à l'immense porte principale de l'entrepôt, Billy chargea alors son arme dévastatrice et l'arma à son épaule. Mark, dos à lui, couvrait ses arrières.
Le barbu au crâne chauve écrasa sa cigarette au sol et cria avec classe le nom de sa technique :

- Billy .... BOOOOOM !!!

Une gerbe de flamme dévastatrice sortie du Burn-Bazooka. L'homme de main fut même propulsé à un ou deux mètres à cause du recul de l'arme, heureusement vite retenu par son jeune collègue.
La colonne de gaz enflammé et destructeur frappa de pleine face l'immense porte en métal de l'entrepôt. Celle-ci résista au choc les premières secondes puis craqua très vite sous la pression de l'attaque. Les gonds de la porte s'arrachèrent des murs et celle-ci tomba lentement au sol - à l'intérieur de l'entrepôt - dans un incroyable bruit de fracas.


Un sourire d'excitation intense se remarquait sur les lèvres du jeune homme en voyant ses hommes passés avec brio succès les étapes de son plan.
Quand Billy tira avec l'arme dévastatrice que Yao lui avait offert, lui et les mercenaires qu'ils accompagnaient savaient très bien que cela allait être à eux de jouer maintenant.

Aliyah avait semer la peur et la panique au sein de leur adversaire. Billy lui avait créé une brèche dans leur défense pour pouvoir si faufiler, renforçant le sentiment de peur chez les hommes de BigJack.
Quand la gigantesque porte s'écroula à l'intérieur de l'entrepôt, endommageant la contrebande stockée à l'intérieur et écrasant quelques hommes au passage tout en soulevant un épais nuage de poussière, Yao fit un geste à ses hommes pour leur ordonner de le suivre.

Dégainant son pistolet de la main gauche - chargé de balles en acier trempé - et son Uzi de la droite - lui rempli de munitions en acier chemisé - Yao se dressa à l'entrée de l'entrepôt, entouré de ses hommes eux aussi tous armés, en hurlant ceci :

- Au nom de l'Arlequin, ce lieu est réquisitionné par le Gang du Hyakki Yokou ! Rendez-vous, ou mourrez !

C'est alors que le Dragon Pourpre entama les hostilités. Le Yakuza se mit alors à tirer sur les premiers ennemis qui semblaient être armés. Bien qu'ils ne devaient pas encore comprendre tout ce qu'il ce passait avec les détonations étourdissantes et le fracas de la porte d'entrée, toute la petite brigade de Yao ce mit à tirer à vue sur les hommes de BigJack. Leur but était de kidnappé le lieutenant qui s'occupait de la surveillance de ce poste. Plus fort que ses hommes, il allait vite se démarquer durant cet assaut. Mais sa survie était vital pour le reste de l'opération, Yao devait faire attention à ne pas tuer tout le monde ...



To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Technique(s) utilisée(s):
 
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2616
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
163/350  (163/350)
Berrys: 356.092.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 26 Mai - 20:49


Premier Combat!



Seta Panto

Seta marchait dans le ciel de Nighty Town, ses pieds foulant l'air au dessus de la ville de Térèsse tandis qu'il se trouvait à une centaine de mètres au dessus du sol. Il était en mission de surveillance et effectuait simplement un dernier repérage avant le passage à l'action de Dead-End lorsque les trois explosions eurent lieu, si proches les unes des autres qu'elles en étaient presque simultanées. Relevant alors ses sourcils d'un air interrogatif il se rapprocha simplement légèrement de l'endroit où avait eut lieu l'explosion, en profitant pour descendre d'une vingtaine de mètre afin d'avoir une meilleure vue sur les événements. Il décrocha alors dès que son Den Den sonna, écoutant la voix d'Alpha en silence, repérant alors du coin de l'œil un mouvement sur l'un des toits en dessous de lui. Sans ranger son combiné il observa la personne qui demeura immobile quelques secondes avant de disparaître dans un éclat de verre, se jetant visiblement dans le hangar qu'elle surplombait encore un peu plus tôt pour une vague de destruction à en juger par les bruits produits. Quelques cris suivis de détonation retentirent du bâtiment que Seta surplombait désormais à son tour, ayant encore descendu à soixante mètre du sol désormais afin de repérer d'éventuels autres fauteurs de trouble. Un rapide coup d'œil à la configuration aérienne de la ville lui avait fait comprendre que la cible choisie était l'un des multiples postes de la Triade sur l'île, donc que BigJack était visé! Grimaçant en songeant que cela n'arrangeait pas leurs affaires Seta composa de nouveau le numéro qui venait de l'appeler, attendant quelques secondes que son interlocuteur décroche avant de dévoiler :

BigJack est attaqué! J'interviens?!

Assures-toi de ce qu'il se passe, on ne doit pas perdre BigJack, mais n'interviens que si nécessaire!

Seta acquieça silencieusement avant de raccrocher son Den Den, le rangeant cette fois-ci avant de se reconcentrer sur les événements qui s'enchainaient en dessous de lui. Avant même d'utiliser son haki il pu constater que quelques hommes semblaient avoir encerclés le quartier autour du hangar, empêchant ainsi quiconque de vouloir sortir, comme rentrer. Cependant ce fut son aptitude qui lui permit de repérer les divers protagonistes, les agresseurs venaient visiblement de pénétrer dans l'entrepôt. Et même s'ils semblaient avoir fait des dégâts ils n'avaient pas gagner pour autant, Seta n'aurait peut-être même pas à intervenir pour stopper leur assaut.



Kabayochi.M.Kiru

Rangeant une nouvelle fois son Den Den Mushi après ce nouvel appel Kiru soupira, faisant une moue légère en regardant les flammes danser à l'endroit où l'explosion avait eut lieu. BigJack en lui même n'était pas réellement un atout indispensable pour eux, sa mort ne changerait pas grand chose à leur plan du jour, néanmoins son affiliation à la Triade découverte seulement récemment par le Golem après des mois d'infiltrations de ses rangs changeait la donne. L'objectif était simple au niveau de Térèsse, entrer en contact avec les supérieurs de BigJack pour conclure une alliance, et pour ça mieux valait le protéger dans un premier temps. Néanmoins le maudit doutait que l'attaque de BigJack soit la seule raison des trois explosions, pourquoi avoir fait sauter les trois villes si c'était le cas, pourquoi entrainer la marine dans tout cela alors qu'elle ne se serait certainement pas mêlée à un combat dans Térèsse? L'homme de Pierre en était certain, Eleme demeurait la cible principale, et le reste n'était qu'une diversion.

Kiru se frotta légèrement la tête en regardant Elème devant lui, se demandant bien ce qu'il allait faire, après tout il était venu faire du grabuge à la base, donc dans un sens avoir des compagnons d'attaque ne devraient que l'aider. Cependant cela bousculait tout de même ses plans, après tout il ne savait pas encore qui était l'auteur de ces explosions, déjà pas la Révolution, car si lui pouvait accepter quelques dommages collatéraux même s'il préférait les limiter ce n'était pas le cas de son ancienne organisation. Et il y avait fort à parier qu'au moins une de ses explosions ait touchée des civils. L'attaquant inconnu avait-il donc agi ainsi afin de créer une simple diversion ou bien était-il décidé à décimer les civils présents? Si tel était le cas le Golem n'aurait d'autres choix que de défendre l'île aux côtés des marines, rien que d'envisager cette possibilité le fit grimacer, après tout lui aussi était à la base venu régler ses comptes aujourd'hui. Dans tous les cas il n'y avait qu'une seule inconnue dans l'équation actuelle des partis connus pour les affrontements à venir autour d'Elème, à savoir l'identité du mystérieux agresseur, son objectif était donc simple désormais, le faire sortir de sa cachette!

Un bruit de détonation sembla alors provenir au large, à peine perceptible à travers le brouhaha de la ville en panique, mais tout de même assez pour que l'ouïe de l'ex-Révolutionnaire la capte. Tentant de plisser les yeux il renonça finalement, le brouillard était trop épais et son haki ne pouvait couvrir une telle distance. De toute manière s'il voulait participer aux débats il fallait qu'il avance vers la ville, d'ici il ne pourrait pas faire grand chose. Jetant un regard derrière lui en visualisant les positions de ses alliés mentalement il se mit alors à avancer vers Eleme, ce soir un Golem ressortait de terre!




Mizu Sakana

Mizu pencha légèrement sa tête pour observer le squale qui venait d'intervenir pour stopper son attaque avant de se placer face à lui, l'interpelant d'une manière qui laissait transparaître un certain agacement. L'homme-requin ne porta pas réellement attention aux paroles de l'individu, se contentant de le toiser tandis que son cerveau interprétait chacun de ses gestes et moindre détails. Un autre intrus venu le déranger sur son territoire, agissant ainsi comme s'il était chez lui, et faisant monter la colère de Delta. Demeurant néanmoins concentré tandis que l'énervement s'emparait de plus en plus de lui il capta l'attaque dès que son adversaire l'entama, se propulsant rapidement sur le côté pour l'esquiver simplement alors que le gigantesque squale destructeur passait là où il se tenait à peine quelques secondes plus tôt. Fixant alors son celui qui venait de l'attaquer il oublia presque le sous-marin qu'il venait d'attaquer, son tempérament le poussait à affronter les plus forts de ceux qui venaient à croiser sa nage, et il venait clairement de trouver un client! Penchant de nouveau légèrement la tête sur le côté il se contenta de répondre d'une voix assurée :

T'es entré sur notre territoire! Ce serait plutôt à toi de dégager!

Sans attendre plus longtemps Mizu recula rapidement son bras, refermant son poing pour finalement frappé violemment l'eau placé devant lui, concentrant sa frappe avec une force telle qu'une onde de choc se forma, progressant rapidement en direction de l'homme-poisson, et du sous-marin situé derrière celui-ci. Le premier combat de ceux qui allaient marquer Nighty Town venait de commencer, sans que personne ne s'en doute réellement!




Techniques:
 

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 26 Mai - 22:18











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Mon post se concentre sur la PNJ de Ren principalement, en gros elle est braquée par une vingtaine d'armes (arcs, pistolets, fusils). Le chef du village lui pose deux questions puis Aaron lui dit qu'il ne peuvent rien pour elle.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Nous étions tous aux aguets, sur les remparts la plupart étaient armés d'arme à distance pour le moment. Lorsque nous sommes attaqués les grands moyens sont disposés tout de suite. On ne peut simplement pas se permettre de prendre quelque chose à la légère, sous peine de se faire ratatiner. Ainsi la plupart avaient des arcs aux flèches empoisonnées d'un venin non mortel mais qui donne une envie folle de se gratter. Ça parait inutile dit comme ça, mais croyez-moi que ça fait son effet. Et puis voire un ennemi ultra-concentré gesticuler tout d'un coup et vouloir se gratter partout, c'est vachement drôle ! Certains villageois avaient des pistolets ou fusils ramassés sur les cadavres des précédentes batailles avec Térèsse. Tout ça pour dire qu'on étaient prêts, et cela se fit ressentir lorsqu'une personne proche du village se fit remarquer.

A l'instant ou l'une des villageoises la repéra, elle le signala à tous de manière courte et précise :

- " Ennemi repéré, une femme seule et blessée. " La jeune femme en question pouvait alors voir une vingtaine d'armes à distance se pointer vers elle. Tous étaient prêts à faire feu, mais lorsque la jeune femme demanda de l'aide chacun s'arrêta avant le moment fatidique.

- " On sait que l'île est attaquée. Qu'est-ce que tu fais là et comment tu t'es fait ça ? " demanda le chef du village. Alors qu'elle s'approchait de la porte, les armes la suivaient avec brio dans ses mouvements. Elle était en danger de mort, malgré sa blessure. Pour moi c'était un gros dilemme, on ne peut faire confiance à personne mais elle a besoin d'aide. M'enfin.. on ne peut faire confiance à personne. Pas loin de la porte, je pris l'initiative de parler à mon tour :

- " Ecoute, on peut faire confiance à personne. En plus on te connaît pas, notre village a été attaqué. Tu pourrais très bien être un leurre pour une attaque contre nous. On peut rien pour toi, j'veux dire.. c'est la guerre quoi. "

Bah ouais, la guerre c'est la guerre et sur cette île la confiance est chose rare qui se mérite. Enfin ça c'est mon point de vue. En arrière-plan, j'entendais à nouveau du grabuge vers Térèsse, apparemment y avait du mouvement là-bas. Et le coup de la fille blessée qui demande de l'aide je trouve ça un peu trop gros, et puis merde on la connaît même pas ! Pour ma part, je m'étais équipé de mon bébé et de ma dague. Je ne laissais aucun indice par rapport à mon Fruit du Démon s'échapper.



♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ;

Je laisse un petit plan (vague) de l'île pour ceux qui veulent :

Spoiler:
 
© Never-Utopia par Pastomaniac


Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 15:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 28 Mai - 18:07



Black Sword et Crazy Rustler.
La vie en tant que lieutenants de Big Jack était plus complexe à aborder qu'elle n'y paraissait de prime abord. Certes, leur organisation avait pris en gallon depuis quelques temps, et leur permettait de brasser des richesses considérables, notamment via les divers pactes qui les unissaient à d'autres formations criminelles à travers West Blue et même le Monde entier, mais les menaces qui planaient au-dessus de leurs têtes, non contentes d'être nombreuses, se trouvaient être de plus en plus coriaces. La marine, notamment, n'appréciait que très moyennement de voir l'influence d'un bandit augmenter au sein même d'une île sur laquelle se trouvait l'un de leurs plus grands Quartiers Généraux... Le nombre de rixes qui avaient opposé les troupes de la marine aux hors-la-loi n'avaient eu de cesse de croître ces derniers jours, plaçant les brigands sur une sellette périlleuse. Black Sword et Crazy Rustler, de leurs vrais noms Borick et Corizo, était deux des plus proches camarades du leader du petit mouvement underground. Ils étaient notamment chargés de la protection de quelques lieux d'importance, comme ce fameux hangar où s'entreposaient armes, munitions et divers objets de contrebande... Et où ils étaient présents au moment où toute la situation prit un malin plaisir à dégénérer sèchement.

Crazy Rustler, audacieux, abattit son Roi de trèfle sur le Valet adverse, un sourire amusé vissé sur les lèvres tandis que Black Sword, de son côté, semblait plongé dans ses pensées. Comment faire pour se sortir d'un aussi mauvais pas ? Il allait devoir abandonner cette manche-ci, à cette allure, le tout en espérant avoir plus de chances durant le prochain tirage... Mais comme le rouquin était malin comme un renard, et qu'il trichait sans le moindre état d'âme, il était difficile pour un guerrier tel que lui de parvenir à reprendre l'avantage dans de bonnes conditions. Il eut toutefois la chance de ne pas avoir à supporter l'affront de la défaite : de multiples détonations eurent lieu au loin, et eurent donc le don de tirer les deux hommes de leurs pensées. Les lieutenants de Big Jack se levèrent comme un seul homme, se tournant en direction de la porte qui menait à la partie principale du hangar, celle où se trouvaient leurs hommes, celle-là même d'où vinrent par la suite quelques gris angoissés, surpris, et d'autres sonorités relativement hors du commun. N'hésitant pas un instant de plus, Black Sword tira son épée de son fourreau et se précipita jusqu'à la porte, qu'il ouvrit d'un coup d'un seul. Au même moment, le gigantesque portail qui se trouvait à quelques dizaines de mètres de là céda soudainement, manifestement en proie à une explosion trop virulente pour ses gonds fragilisés. Lorsqu'un type, qui semblait être le chef de l'excursion dirigée contre eux, prit la parole à leur attention et se mit à flinguer une bonne partie de ses subordonnés présents sur place, le hors-la-loi dégaina également son couteau qu'il attrapa de sa main gauche et se propulsa droit en direction de son opposant tout désigné, en vérité Yao. Sans même prendre la peine de le gratifier de quelques paroles, il tenta vivement de l'abattre d'un coup d'estoc grâce à son sabre en surgissant d'un coup d'un seul et en visant la gorge. Le prendre par surprise, l'empêcher de réagir, et le descendre sans lui laisser la moindre chance de s'en sortir, c'était cela l'objectif de l'épéiste talentueux au service de Big Jack.

Crazy Rustler, de son côté, se contenta de jeter un bref coup d'oeil à la scène qui se déroulait devant lui, interdit et muet. Comment réagir, dans de telles conditions ? Il n'était pas vraiment taillé pour combattre dans la mêlée, pas en infériorité numérique tout du moins, et tant que la situation lui échappait, il préférait donc ne pas prendre trop de risques... De toute façon, son collègue allait probablement être ne mesure de régler cette petite affaire par ses propres capacités, donc il n'était guère nécessaire de foncer dans le tas également !



Black Sword est lvl 25. Pour Crazy Rustler, rien n'est dit.

Un petit poste pour commencer la défense, celui des marines vient après (soit ce soir, soit demain).
En gros, pendant que les petits hors-la-loi se remettent de leurs émotions, Black Sword fonce droit vers Yao pour lui transpercer la gorge d'un coup d'épée. Crazy Rustler reste en retrait.
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 314

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 29 Mai - 9:52



Contre-amiral Ericken et Hochet, Cy-Wolf.


Suite à ses premiers ordres donnés, le Contre-amiral, agile et vif, décida de bondir par la fenêtre pour quitter au plus vite le Quartier Général. Le Cy-wolf, de son côté, l'imita promptement : il avait pour mission de veiller à la protection de son maître, après tout ! Les deux gradés retombèrent en contrebas, sur le toit de l'une des quelques casernes qui entouraient le bâtiment principal, et où des mousses étaient d'ores et déjà en train de s'activer, saisissant fusils et épées afin de pouvoir se diriger au plus vite vers les lieux d'explosion. Il fallait sécuriser l'endroit, évacuer les civils, créer un périmètre de sécurité, nettoyer les décombres afin d'en extraire les blessés et transporter ceux-ci jusqu'à la base, le tout en prenant bien garde à réprimer les assauts dévorants des flammes... Tout ce travail nécessitait bien entendu une quantité colossale d'hommes, et c'était pour cela que la ville tout entière était en ébullition. Pourtant, ce ne fut pas cela qui attira l'attention d'Ericken, tout au contraire : ce fut la réaction de son loup personnel qui l'interloqua. La bête, en effet, se stoppa brutalement et dressa ses oreilles en direction du ciel, comme pour tenter d'ouïr plus correctement. Soudainement, deux tourelles sortirent de ses épaules et se mirent à foudroyer les cieux, avec une virulence hors normes. Un explosif, manifestement envoyé depuis le large, détona sans avoir l'occasion de retomber sur qui que ce soit, laissant le contre-amiral interdit l'espace d'un instant. Un projectile offensif, et qui visait manifestement les environs du Quartier Général... Que diable se passait-il sur Nighty Town, ce soir là ? Il pivota brusquement pour faire face à la fenêtre qu'il venait de franchir et remarqua que le colonel Orick venait de s'y placer : sans doute avait-il entendu la détonation, lui aussi... C'était une bonne chose : il allait pouvoir donner ses ordres, et s'assurer de leur bonne transmission. Le gérant de West Blue hurla donc d'une voix tonitruante à l'attention de son comparse éternel :

-Transmets l'ordre ! Toutes les troupes disponibles dans les environs sont appelées ! Maintenant !

Le colonel, de son côté, hocha brutalement la tête et disparue de la fenêtre, se dirigeant probablement droit vers le Den Den Mushi le plus proche pour lancer une communication ouverte d'alerte. Satisfait de la réaction véloce et immédiate de son subordonné, Ericken pivota à nouveau, n'oubliant pas ses priorités : après un bref signe de la tête destiné à Hochet, il se mit à courir en bondissant de toits en toits pour rejoindre le lieu de l'attentat au plus vite, évidemment suivi de très près par le Pacifista Cy-Wolf. Si des envahisseurs voulaient la guerre, alors ils risquaient fort de l'avoir...


Tous les Den Den Mushi à des kilomètres se mirent brutalement à sonner. La communication fut forcée, preuve qu'il s'agissait là d'un appel d'alerte, et la voix du sergent-chef se fit alors entendre. Le discours fut le même, pour tous les hommes qui étaient susceptibles de l'écouter :

-Le Quartier Général de Nighty Town est attaqué ! Je répète : Le Quartier Général de Nighty Town est attaqué ! Nous ne connaissons ni l'identité, ni le nombre de nos ennemis ! Le contre-amiral Ericken réquisitionne toutes les unités disponibles dans les environs !

Bien entendu, il ne s'agissait pas de viser toutes les autres bases de la marine de West Blue de leurs occupants... L'objectif était de récupérer le surplus de troupes de l'océan, notamment les navires en mouvement, afin de leur donner une mission et un objectif simple. Écraser un ennemi grâce à une importante force numérique, c'était une décision basique parmi les hautes autorités du Gouvernement Mondial...


Contre-amiral Alyxander et Contre-amiral Zigmund.

-Vous avez entendu ?! ARMEZ LES CANONS ! PRÉPAREZ-VOUS A COMBATTRE, TAS DE LARVES !

Si Zigmund n'en croyait pas ses oreilles, regardant son escargophone personnel en demeurant muet et interdit, Alyxander eut manifestement la réactivité que son compère n'était pas en mesure d'user. Le contre-amiral poussa la majorité des troupes encore oisives sur le port à remonter sur leurs navires respectifs au pas de course, et à en remplir les canons. Si qui que ce soit se pointait du côté de l'océan, il risquait fort de passer un sale quart d'heure... Pourtant, cela n'était pas forcément suffisant pour contrer toute tentative d'assaut. Le gradé impétueux se mit à hurler en direction de l'un de ses subordonnés, tentant de distribuer des ordres aussi promptement que possible, s'éloignant donc de quelques pas de son collègue tandis que celui-ci tirait violemment son arme de son fourreau, se réveillant enfin de son sommeil éveillé. Si les soldats d'Ericken avaient effectivement affaire à une tentative d'assaut, alors il était grand temps de s'en prendre à ceux qui étaient susceptibles d'être à l'origine de cette attaque... Le haut-gradé pivota brutalement, constituant vivement une petite troupe en beuglant quelques directives à son tour :

-Aujourd'hui, nous nettoyons Nighty Town ! Les hors-la-loi de Térèsse sont sûrement à l'origine de cet assaut, et il est temps pour nous de les mettre derrière les barreaux, une bonne fois pour toutes !


Colonel responsable Division Scientifique Poisseroy Voltaire et Commandant de la Marine Warren d'Albaret.

-Qu'est-ce que cela signifie, commandant ?!
-Si j'en avais la moindre idée, je vous en aurais déjà informé...

Le navire de la Section Scientifique se trouvait encore et toujours sur West Blue. C'était pour cela que les escargophones avaient soudainement relâché le même message : un appel à l'aide provenant de Nighty Town... Incapables de posséder de plus amples renseignements quant à la situation actuelle de l'île, les deux hauts-gradés se fixèrent durant une poignée de secondes avant de hocher la tête brutalement. Certes, la puissance militaire qu'Ericken possédait était colossale, probablement la plus importante parmi celles des quatre contre-amiraux des Seas Blues... Certes, le pacifista Cy-Wolf qui venait de lui être remis, quelques heures plus tôt, était capable et redoutable... Mais il était de leur devoir de s'assurer que toute la mer demeure bien sous contrôle. Les menaces étaient trop nombreuses et importantes ici bas pour les prendre à la légère : peut-être que le révolutionnaire Eken Sor mettait enfin ses menaces à exécution, après tout... Si tel était le cas, alors le gérant de West Blue risquait effectivement d'avoir besoin d'un bon coup de main pour faire place nette. C'était avec l'objectif de lui prêter main forte que les deux gradés fournirent donc un seul et même ordre : faire demi-tour dès que possible, et redoubler de vitesse pour retourner au port coûte que coûte.

-----

-Commandant... Commandant ! Le capitaine de division a été vaincu ! Les ennemis progressent !
-Foutus marines... Qui mène l'assaut ? Je veux un nom !

L'archipel de Mechiquo était l'une des bases avancées de l'armée Révolutionnaire sur West Blue. C'était l'un des campements proches de Nighty Town, qui avait un objectif absolument capital : celui de surveiller de loin les mouvements des troupes du Gouvernement Mondial, pour s'assurer que la géopolitique entière des environs demeurait sous le contrôle glorieux d'Eken Sor. Le problème, c'est que cela les exposait évidemment à quelques représailles armées de la part de la Marine, et cela d'autant plus depuis la mort d'Arias. Leur leader, Sor, avait bien tenté de leur donner l'ordre de se replier vers des positions plus sûres, mais personne n'avait voulu l'entendre. Un chef qui se préoccupait de l'état de ses subordonnés et de leur sécurité était assurément un bon chef... Mais un subordonné qui acceptait de battre en retraite simplement pour préserver son bien-être en était un piètre. Autrement dit, le simple fait de leur faire accéder une telle demande les avait globalement revigoré... Maintenant, ils comprenaient toutefois qu'ils auraient probablement mieux fait de l'écouter en temps et en heure, car l'ennemi qui se dressait à l'horizon était en train de les balayer sans la moindre difficulté, visiblement décidé à l'idée de nettoyer tous les environs de fond en comble jusqu'à mettre la main sur une tête d'affiche. Un nouveau rapport extrêmement pessimiste fut dressé avant que les justiciers en bleus ne reculent enfin temporairement : une bonne occasion pour les révolutionnaires de souffler... Ou pas. Si la majorité des fusiliers de l'armée de Chairoka reculèrent bel et bien, deux hommes remontèrent le long des lignes de conflit avec encore plus de vitesse et d'agressivité qu'auparavant. Le rapport donné glaça le sang du commandant en charge de l'archipel :

-Nighty Town a procédé à un appel à l'aide ! Leur base est appelée !
-Mais... Pourquoi ces deux types continuent-ils à combattre, alors ? Et qui sont-ils ?!
-Commandant ! J'ai réussi à obtenir leurs identités !


Vice-amiral Ezra Ronald et Contre-amiral Sorilon.

-Je comprends ton empressement, Ronald, mais on ferait mieux de reculer pour revenir plus tard !
-HAHAHA, ET PUIS QUOI ENCORE ? Si on s'casse, ils vont nous imiter et rentrer se cacher dans les jupes de Sor ! Rien à battre, on les termine, et on y va ensuite !
-Bon... Comme tu voudras...

Fracassant le crâne d'un énième marine, le vice-amiral si détesté de Chairoka se mit soudainement à se transformer, usant de son fruit du démon pour revêtir sa forme hybride, arrachant des carotides et tranchant des jugulaires dès qu'il en avait l'occasion. Son plus proche subordonné, quant à lui, se contenta d'ôter brutalement le manteau qui trônait habituellement sur ses épaules, recouvrant sèchement tout son corps de haki de l'armement et augmentant soudainement sa masse musculaire. S'il était grand temps de faire le ménage, alors ils allaient le faire... Et ça n'allait pas être beau à voir.



Les trois contre-amiraux se partagent le gâteau rapidement.
Ericken, accompagné de son Cy-Wolf, s'occupe de gérer la ville en elle-même. Orick est encore au Quartier Général. Nash est toujours sur le lieu de l'explosion.
Alyxander organise la défense du port, en poussant les soldats à retourner dans les cuirassés pour se préparer à la bataille.
Zigmund forme une troupe plus ou moins colossale pour se préparer à attaquer Térèsse. Une bonne centaine d'hommes au total, quoi.

Ensuite, je parle un peu des types qui sont appelés.
Les représentants de la Section Scientifique, qui viennent de quitter Nighty Town (y a une ou deux heures grand maximum) font demi-tour.
Ronald et son bras-droit se trouvent sur un archipel non loin. Leurs troupes préparent déjà leur arrivée.

Ericken est niveau 31. Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pour les deux autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Colonel Orick
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 956
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 29 Mai - 12:09



Destruction totale


Krake, Combattant et médecin des S.G

Sous l’eau, l’ambiance était amusante à voir, mais pas à subir. Effectivement, Krake prenait sa mission au sérieux et ce n’est pas un simplet qui allait l’empêcher de l’accomplir. De ce fait, l’homme requin s’était fait comprendre auprès de son homologue semblant bouché. En effet, malgré son avertissement, l’autre imbécile ne faisait pas demi-tour comme il aurait été logique qu’il le fasse. Cela rendait encore plus de bonne humeur le squale qui voyait là un moyen de se divertir certes, mais aussi et surtout, un moyen de faire perdre du temps aux ombres de cette nuit, or, ce genre d’événement est le genre de choses qui déplaît à Ren.

Sans attendre, l’adversaire attaqua de manière assez simple selon le requin. Plaçant ses bras en croix devant lui et les recouvrant de haki, le requin se contenta d’encaisser l’offensive puissante, mais d’un banal affligeant. Karaté des hommes poissons ? Dans l’eau, s’était le domaine du jeune homme et s’il y a bien une chose qui n’arrive ou n’arrivera pas, c’est bien une défaite dans son domaine.

“ Faut te mettre à jour mon vieux... C’est désormais à nous. “

Désolé on débarque et on prends tout, voilà le message clair et net qu’on impose en ce doux soir. Et Krake était le genre de personne taillé pour le faire comprendre à des gens trop téméraires comme celui-ci qui pensait pouvoir rivaliser avec le hors-la-lois à la soif de reconnaissance. Bref, il était temps de contre-attaquer. Sans le faire trop patienter, Krake se “ saisit “ de l’eau pour alors lancer une multitude de “ balles “ faite d’eau aux capacités de pénétrations non négligeables. Mais malheureusement pour sa futur victime, ceci n’était qu’un leurre aussi peu vulgaire soit-il. Certain que son pseudo pote allait esquiver, il se propulsait vers lui avec une férocité animale. Approchant à grande vitesse, c’est la gueule grande ouverte que le squale tenta de mordre son homologue au niveau de la nuque et bien entendu, efficace comme était le requin, il avait cessé de recouvrir ses bras de haki pour renforcer ses dents, histoire d’être sûr de faire bien mal et qui sait, peut-être le blesser mortellement, car quelle que soit la race, en général, une nuque c’est dangereux de s’y faire attaquer.


Shiin, Assassin des S.G

Voyant que son compagnon avait la situation en main, le chat ne se faisait guère un sang d’encre et il décida de bouger à son tour. Prenant une position opposée à celle d’Ayabusa, le sous marin pris donc de l’avance dans le but d’avancer dans l’invasion de Nighty Town et cela commençais d’un côté par la destruction des ports, abimer les navires ennemis et pour cela, le sous marin était tout prêt à défaut de pouvoir compter sur le pouvoir offensive sous marin de Krake et tout homme poisson qui se respecte. Tout allait être plus jouissif sans navires marines pour emmerder nos anti-héros du jour.


Ayabusa, Informateur des S.G

Tranquille dans son sous-marin faisant guise presque de bunker pour le coup, l’homme restait serein. Approchant rapidement du fameux port, il allait pouvoir passer à l’action. Tandis que dehors les troupes marines étaient sur le pied de guerre, l’ex-marine jugea qu’il était temps de frapper fort. De toute manière, l’autre homme poisson était occupé par Krake et même s’il tentait quelque chose, à moins de blesser Krake, impossible d’empêcher l’engin de faire quoi que ce soit : la voie était libre.

“ Prépare toi, tu vas être sous les feux des projecteurs sous peu. Débarque, et applique le plan huhu. “

Ordonnant une remontée tout en faisant feu via des torpilles, l’engin s’apprêtait à sortir de l’eau. Des torpilles classiques fonçaient sur quelques navires de la marine qui étaient presque prêts - si tel n’était pas déjà le cas - puis après quelques secondes, l’eau se soulevait non loin du port. La masse d’eau s’agitait comme si un monstre faisait surface et tel était le cas. Glissant sur la couche de métal, l’eau dévoilait une partie de sous-marin visiblement plus que neuf. Mais pas le temps d’admirer la vue que une immense “ trappe “ s’ouvrit, laissant alors une drôle de chose se produire. Un ballon gigantesque se déployait à une vitesse pas éclair, mais plutôt rapide, démontrant un mécanisme bien penser. Doucement mais sûrement, le sous marin sortait carrément de l’eau, dans l’objectif de prendre la voie des airs et durant la manoeuvre, si des gens observaient bien l’engin, ils pourraient clairement voir quelques personnes sortir du monstre de métal. Plusieurs personnes dont une avec des lunettes, portant un uniforme de la marine. Ayabusa Mikono était présent et il comptait bien le faire savoir. Il n’était pas mort.

“ A toi de jouer, ce soir, c’est ton soir, ton show, montre à Ren que tu n’es pas un simple membre, mais bel et bien une personne qui fait partit de la famille. “


Encourageant son compagnon aux dons plus qu’utile, l’ex-mouette dégaina sa lame imposante en terme de longueur et visa alors lui aussi des navires en contre-bas dans le but de les empêcher d’attaquer l’engin de métal qui était - avouons le - pour l’heure une cible facile.
Via plusieurs coups rapide, une multitude de lames d’air électriques - formant une sorte d’étoile - fonça vers ce qui semblait être un navire de guerre, dans le but de l’endommager à défaut de le couler. Et cette offensive n’était que le début des hostilités.


Mado’, Ingénieur des S.G

Informé que son coup n’avait pas marché, la miss était hors de contrôle. Malgré sa musique - et c’est bien connu, la musique adouci les moeurs - celle-ci voulait voir ses ennemis brûler. Tapant du pied nerveusement, celle-ci décida donc de s’acharner, se disant qu’à la longue, il y aurait bien des dégâts sur ce pseudo symbole non ? Détruire ce bâtiment, c’est faire craqueler l’image si dorée du gouvernement et tel était l’objectif de cette attaque massive et organisée : montrer que l’organisation mondiale se disant impériale n’est ni plus ni moins qu’un mythe prêt à s’effondrer face à la menace que nous sommes nous : Shadow Ghost.
Hurlant de charger plus rapidement, les obus étaient presque alignés proche de l’immense canon afin d’enchaîner au maximum les tirs et sans tarder, les coups de feu continuaient en direction - au possible - du Q.G. Dans la nuit, sur le navire on pouvais l’entendre aisément. Elle hurlait presque à la mort “ Tirez ! Tireeeez ! Tireeeeeeeeez bordel de zeub !!! Je veux qu’il ne reste que des gravats de cet endroit “

L’acharnement finirait par payer en l’attente de l’arrivée d’un nouvel ennemi à pulvériser.


???

Feintant d’être à bout de souffle, la miss admirait les villageois être sur leurs gardes. Quoi de plus normal remarque... Bref, les écoutant blablater comme quoi c’est la guerre, chacun pour sa gueule etcetc, celle-ci constata que parler ne serait qu’une perte de temps en ce soir où son rôle était tout aussi important que le moindre hors-la-loi employé pour foutre la merde ce soir. Nouvelle membre des Shadow Ghost, son test était sous ses yeux et son but était simple : faire un maximum de dégâts ici-même voir, prendre en otage des civils pour s’assurer une porte de sortie en cas de mise à mal.

Se stoppant donc devant les portes en cessant de jouer la comédie de la fille en détresse à bout de souffle après une course acharnée, celle-ci regarda alors quelques personnes qui observaient. Prenant un air bien différent, il était trop tard pour les villageois de comprendre qu’ils auraient mieux fait de tirer à vue, plutôt que la laisser approcher si près de leur putain de havre de paix.

“ ... Si vous ouvrez pas... Je le ferais. “


Pas encore au maximum de son potentiel, celle-ci vint alors à donner un premier coup dans la porte. Ces dernières ne cédèrent pas, mais aussi surprenant cela soit-il, elles avaient tremblées. Elles avaient beau être fermées, censé assurer une bonne sécurité, la porte avait bel et bien tremblé comme si un bélier géant venait de la frapper de plein fouet. Cela signifiait que une seule chose : la miss n’était pas ordinaire et pour cause, elle ne l’est pas. Donnant un deuxième coup, les portes vacillaient un peu plus, semblant prêtes à céder si quelques coups supplémentaires étaient donnés. Mais alors qu’elle avait donner un second coup, la miss se reculait l’air lasse.

“ Ok... “

Approchant d’un vieux chêne plus que massif en terme de “ physionomie “, la miss approcha du tronc, l’attrapant comme elle pouvait, puis celle-ci prit une grande respiration telle ces personnes qui s’apprêtent à soulever un poids énorme et tel était le cas. Lentement mais sûrement, elle arracha du sol ce pauvre arbre qui n’avait rien demander, montrant au grand jour sa seule et unique capacité : sa force surhumaine. Oh bien entendu, ne vous y trompez pas, comparé à un géant qui aurait fait ça sans vraiment forcer, elle, elle y mettait du sien. Prenant cet arbre comme un javelot - mais à deux mains - elle lança ce dernier violemment sur les portes, pénétrant brutalement cette dernière et laissant un joli trou dans ces dernières.

“ ... “

L’air sombre, le monstre de muscle bien cachés s’approchait alors de la porte, bien décidé à entrer et avancer dans sa mission.

-------------------------------------------------------------------------------

Un ordre avait été donner. Comme prévu, le vol de den-den mushi était fort utile et pour cause, j’étais au courant des ordres généraux donnés. Une demande de renfort ? Déjà ? Décidément, le gouvernement s’affole vite, mais s’était une bonne chose. Les explosions et le bombardement était suffisant pour que la menace soit prise au sérieux. Bien, il était donc temps de cesser de jouer à cache-cache. Souriant en coin, alors que j’approchais du lieu de l’explosion dans cette grande ville, je vins simplement garder le contact avec le fameux Q.G, espérant qu’il y avait des gens à l’écoute.

“ Qui nous sommes ? Notre nombre ? ... Questions ridicules que voilà. “

Loin de savoir si ma voix serait reconnue, finalement, je préférais annoncer la couleur plutôt que perdre du temps à jouer au jeu du chat et de la souris.

“ Vous ne semblez pas prendre en compte le meurtre d’un village entier, un vol de banque royal, une attaque de vente aux enchères... Alors l’attaque de votre précieux quartier général est-il enfin suffisant pour avoir votre attention ? “

Espérant captiver mon possible auditeur, je lâchais enfin le morceau.

“ Les responsable de la futur chute de cet endroit ne sont autre que les Shadow Ghost. Et je suis Ren Tao. Maintenant, écoutez moi bien, on va jouer à un jeu. Je veux que le Contre-Amiral Ericken se présente au plus vite devant moi, sans quoi, chaque cinq minutes, un civil au village Xérèse sera exécuté, et leurs morts seront sur vos consciences. Quant à Eleme... Je raserais cette dernière petit à petit en commençant par votre symbole de pouvoir ici-même. “

Le message était simple. Mélange de menace à ne pas prendre à la légère et bluff des plus terrifiant, je comptais bien semer la panique en leurs rangs. Le Q.G est officiellement attaqué, pris pour cible par des feux qui ne s’arrêteraient que quand les munitions ne seront plus, ou quand le bâtiment serait en ruine et le tout, par une seule et même organisation qui ne désirait qu’une chose : voir sa notoriété augmenter de manière drastique en ce soir : les Shadow Ghost.
Que l’objectif tant désiré soit atteint ou non, ceci n’était que subjectif, car le but premier était de semer la panique, laisser un message, montrer qu’une attaque organisée n’est qu’une formalité, que notre force militaire a beau être limitée, elle n’a rien à envier des plus grosses de la marine. Notre force : notre culot.

Arrivant enfin sur les lieux, j’observais ces gens qui s’activaient à sécuriser la zone. Imbéciles... Telle une bête sauvage, sortit de nul part, je m’élançais sur les forces marines censé faire un périmètre de sécurité. Violent comme un ouragan, féroce comme un tigre, mes mains devenaient des faux retirant la vie à quiconque je fauchais. Mettant à mort un à un les pauvres marines qui étaient étonnés d’une intrusion du genre, finalement, je me mis à observer celui qui semblait être le “ responsable “ de cette zone.

“ ... “

Pas un mot, pas un bruit, seul un regard glacé, montrant mon envie pure et simple : tuer. Tendant les bras vers lui, j’activais alors mes gants et appuyais sur mes jambes pour me propulser à une vitesse que j’espérais suffisant pour le surprendre et sans tarder, je tendais mon bras sur le côté, dans le but de frapper la nuque. Quand bien même je ne pouvais pas le “ décapiter “, pour sûr, s’il prenait de plein fouet cela, j’allais l’envoyer dans le décor qui avait explosé un peu plus tôt. Mon “ Bonsoir “ à Nighty Town était enfin dit. La purge marine allait pouvoir commencer. Les imprévus qui s’étaient montrés ne seraient qu’une formalité, d’autant plus qu’il n’y avait que trois options :
- Rejoindre la marine et les aider à défaut de perdre en crédibilité, surtout si on désire cet endroit à ma place.
- Me rejoindre et indirectement me voler une partie du mérite de cette attaque.
- Fuir et sauver sa peau tant qu’il en est encore temps.


Résumé de la situation:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Dim 29 Mai - 16:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 507
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
137/250  (137/250)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Dim 29 Mai - 15:54



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-


Après une rencontre dont l'étrange tournure m'avait permis d'acquérir un camarade cyborg, de manger un fruit du démon, m'octroyant un pouvoir qui - après quelques semaines à passer à y réfléchir - restait en parti un mystère pour moi, et de rejoindre un groupe de hors-la-loi ambitieux. Leur leader partageant les même rêves que moi d'après ce que je pus entendre de la part d'Ayabusa. L'ancien marine ne passa guère par quatre chemins afin de m'expliquer leur prochain coup et ce qu'il - avec Ren Tao - attendait de moi. Mes journées étaient simples sur le long trajet jusqu'à cette île. Explication des différents plans d'attaque de l'île par les membres du groupe que j'avais fraîchement rejoins. Compréhension d'une partie de mon pouvoir et comprendre pourquoi Tet tenait tant à rester à mes côtés sur ce coup. Le cyborg aurait très bien pu demander à être laissé sur l'île où Ayabusa s'était arrêté afin de changer de submersible, dans la fin d'en prendre un plus adapté la grande opération qu'ils avaient préparée. Le rouquin disait que cela l’intéressait de faire parti d'une telle mission, quelque chose qui allait sûrement avoir d'importantes conséquences pour West-Blue, voir le monde entier si nous parvenions à nos fins. Nous étions désormais le soir. Dans quelques heures tout allait débuter. Tet n'était pas stressé, il s'amusait à bidouiller diverses de ces défectueuses créations, comme s'il n'appartenait guère à tout cela, il avait son propre monde, il était un spectateur plus qu'autre chose. Un spectateur voulant être au centre de l'action afin d'être sûr de ne rien rater. Mon cas était un peu plus compliqué et j'avais besoin d'être seul afin de me mettre les idées au clair.

Une fois seul dans la petite salle me servant de chambre, je pris le temps de m’asseoir au bord de mon lit dans le but de réfléchir à ce que je m'apprêtais à faire. Débarquer dans une situation chaotique, aux côtés des vilains... non ce terme n'était point adapté. Vilain, un mot que seul les enfants utilisaient, un mot que l'on rencontrait le plus souvent dans les histoires destinées à ce genre de personnes: des enfants innocents et ignorants du mal pouvant exister dans ce monde. Nous n'étions guère des vilains, en l’occurrence peut-être que les différents marines sur place nous qualifiaient déjà de terroristes. De vilain à terroriste, le pas était grand. L'abîme encore plus. J'attrapai ma batte dans mon sac, à mes pieds, et la posai sur mes genoux. Je la fixais un instant. Ce fut avec celle-ci que je fracassai pour la première fois un être humain. Mauvais ou non, un être-humain restait un être-humain. Un animal parmi tant d'autres. Ma vision des choses était celle-ci, et elle avait toujours était comme telle. Oui, je n'avais jamais eu réellement d'empathie à l'égard des inconnus, des gens de la masse, de ceux qui ne se distinguait pas. Le système voulait et faisait en sorte que ceux-ci étaient de simple roues dentées de plus ou moins grande taille, avec un certains nombre de dents, constituant un énorme engrenage que l'on nomma société. Réparables.Parfois défectueux. Mais surtout remplaçables. Pourquoi devrais-je avoir peur de détruire une de ces nombreuses roues ? La théorie était toujours simple, néanmoins le jour où ce Kômatsu m'enjoint d'en détruire une, une bonne fois pour toute, je n'eus pas le courage de le faire. Je le fis uniquement car je me sentais obligé de le faire. Non pas parce que j'étais effrayé par la créature hybride qu'il était devenue, mais parce que cela était nécessaire à l'atteinte de mon objectif. Ou peut-être que j'avais réellement peur et que je me voilais simplement la face. Dans tous les cas personne ne devait le savoir, encore moins des gens comme Ayabusa qui comptait désormais sur moi pour être un véritable élément de leur groupe. Aujourd'hui personne ne pouvait prédire avec exactitude ce qui allait se dérouler, il y aurait des morts, des gens allaient sûrement pleurer, hurler leur haine envers ces fameux terroristes que nous sommes pour avoir brisé la monotonie de leur vie, pour avoir créé un vide qui ne pouvait être guère comblé. Peut-être que ce soir, je finirais dans l'océan avec trois balles dans la tête, ou alors crucifié sur une place d'Elème avec à mes côtés les autres membres de notre groupe. Le sang allait couler, pourvu que le mien ne coule pas trop pensai-je.

Un bruit me fit revenir à la réalité, Tet me prévint qu'il était temps de passer à l'action. Je me levai et suivi le rouquin en faisant traîner ma batte dans le petit couloir qui nous séparait de la salle principale. De là une échelle m'attendait, Ayabusa m'attendait devant cette dernière. Il me dit quelques mots avant de la grimper, je jetai alors un dernier regard à Tet qui haussa les épaules. Trois secondes plus tard, mon pied se posa sur le premier barreau de l'échelle, dix autres s'écoulèrent avant que ma batte soit déposée délicatement au pied de l'homme déguisé en marine, puis la même durée avant que je sois en mesure de pouvoir observer un sombre - au sens propre du terme - panoramique chaotique de la ville. C'en était presque enivrant. Voilà comment un type comme Ren Tao se serait sentit à ma place, confronté à cette vue. Mais il n'était pas là, il était une des petites ombres qui s'agitait dans ce grand spectacle, tuant sûrement des marines, pour lui cela n'était qu'un début, la suite serait encore plus plaisante.

-Il doit se sentir si bien... susurrai-je

Une tension... comme si un fil de fer brûlant était noué au fond de mes tripes. C'est drôle non ? Cela m'apportait plus une sensation d'équilibre qu'autre chose. Et aussi fragile que pouvait être cet équilibre, cela suffisait. Manquait plus que le frisson parcourant mon échine et je savais qu'il allait arriver d'une minute à une autre. Le manche de ma batte dans ma main droite, je remontai lentement mon poing gauche au niveau de mon torse et me concentrais dessus.

-Moi aussi désormais.






Dernière édition par Fudo le Mer 1 Juin - 17:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 341.991.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 31 Mai - 17:53



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Maitre-Jeu
...
L'assaut est lancé. Il est l'heure pour le Gang du Hyakki Yokou de décimer un à un les fidèles bouches-trous de BigJack !



Les premiers cris retentissaient. Les premiers morts aussi. Le Yakuza et sa petite troupe de mercenaire vidaient leurs douilles sur les corps des hommes de mains de BigJack. Bien qu'il savait pertinemment qu'il ne tuait que le menu fretin, cela faisait toujours des ennemis en moins et permettrait sans doute de décourager les moins tenaces. Yao se devait d'être sans pitié car il était l'un des responsables de cette guerre ouvertement déclarée.

La dernière balle de son uzi fut tirée ce qui déclencha le blocage de l'arme, suivit par celle de son pistolet. Il venait donc de déverser ses deux chargeurs dans un torrent de poudre et de plomb balayant la première vague d'ennemis à abattre avant d'entamer la deuxième.
Sur de lui, un sourire aux lèvres dressé par l'excitation du sang qui coulait, le voyou se prépara à changer ses chargeurs pour continuer le carnage

Alors qu'une seconde d'inattention suffisait, Yao releva les yeux face à lui et trouva un homme tentant de lui trancher la gorge d'un coup sec. Il profitait de la surprise et était doué d'une certaine vitesse. Le quelque millième de secondes qu'il avait sur Yao aurait put être fatale au Yakuza ... Si seulement il avait quelques niveaux de moins.

Sa première réaction fut de faire un pas en arrière et ensuite d'inspirer grandement. Profitant de ces actions, le Dragon Pourpre se tordit d'un seul coup au moment opportun. Les réflexes de l'homme ayant déjà calculés l'allonge du bras et de la lame, l'arme de son adversaire passa à quelques centimètres du visage du jeune Ming. Si cet homme avait été un brin plus rapide, il y aurait eu de forte chance que Yao soit désormais décapité ... Il devait faire attention car l'épéiste n'était pas de la même trempe que les sbires de seconde catégorie.
C'est pourquoi le meneur de cet assaut décida de ne pas le prendre à la légère. Yao profita même de la frappe adverse pour contre-attaquer. Le geste horizontal qu'avait fait l'épéiste pour égorger le voyou provoquait une faille au niveau de sa défense, plus précisément au niveau de son torse. Ca tombe bien, c'est la que sont les organes vitaux héhé. Lâchant le pistolet de sa main, le Dragon frappa à son tour. Il enchaina à haute vitesse le même coup à plusieurs reprises : contractant tout son avant-droit, positionnant sa main comme la pointe d'une lance, il frappa trois terribles coups à la suite visant l'ouverture de la garde ennemie. Cette technique, c'était la "Guan Dao", soit la Hallebarde Chinoise, un mouvement amélioré très puissant avec un fort potentiel perforant.

Reculant d'un pas, restant tout de même vigilant et sur ses positions d'appuis, Yao s'adressa alors à l'homme qui lui faisait face.

- Vu ton niveau bien supérieur à ces autres merdeux, tu dois être un des lieutenants de Bigjack, j'me trompe ?

Question bête. Il n'y avait aucun doute à avoir, c'était bel et bien lui : la proie du kidnapping.
Pendant la phrase, Yao rangea son arme. Face à un adversaire comme lui, il n'allait pas en avoir besoin de toute façon. Et puis après tout, c'était bien connu que le Dragon pourpre préférait tuer ses victimes de ses propres mains .... Mais il fit tout de même un geste à ses hommes derrière lui pour qu'ils reprirent leur fusillade, histoire de.


Aliyah Nesferati lvl 24

Aliyah tournait sur le toit du hangar, tel une bête en cage. Ses yeux n'étaient rivés qu'à l'intérieur des fenêtres pour voir comment l'assaut ce déroulait. Elle le savait bien, elle devait rester ici, surplombant toute la zone pour prévenir le groupe en cas de moindre danger. Ce rôle était pour lui, c'était elle qui était la plus apte à se battre à longue distance, et qui plus est, de par sa nature de vampire, c'était elle qui avait la meilleure vue dans un climat si sombre.

Mais c'était trop dur pour la gothique lolita. Elle aimait le sang, l'adorait même, et voir tout ce liquide coulé des cadavres encore chauds ici bas la rendait folle de rage, surtout quand elle se savait bloquée ici. S'arrêtant enfin de tournoyer en rond, elle grogna alors à faible voix.

- Grrr ... Putain ... Désolé Yao, mais la je craque !

Oui, elle décida de quitter son poste. Bien qu'il était primordial à la mission, et qu'elle le savait, sa nature de vampire ressortait et prenait le dessus. Petit à petit, plus elle relâchait la pression qu'elle tentait de freiner depuis le début des hostilités, plus son corps se transforma : sa peau blanchit, ses crocs s'affutèrent, son regard devint alors celui d'un prédateur chassant une proie.

Elle sauta très vite à travers une fenêtre menant à l'intérieur du hangar. Encore en l'air, un jet de couteau accroché à ses câbles lui permit de créer cette piste sécurisée. Par le biais de ses chaussures et des jets Dials qu'elles contenaient, la chasseresse se déplaça à une vitesse supersonique entre les poutres de l'entrepôt, lâchant au passage une salve de lames sur les pauvres mercenaires qui trainaient encore en bas.
Après avoir traversée une grande partie de la longueur du hangar, Aliyah s'arrêta brusquement : continuer sa petite course l'emmènerait directement à travers le mur. Elle observa alors ses alentours. Il n'y avait plus de trouffions dans cette zone de la bâtisse. Pourtant, un peu plus bas, complètement stoïque ce trouvait un jeune homme à la chevelure longue et rouquine. Pourquoi il ne bougeait pas, ce con ?! Bref, après tout, ça ne changeait rien à son destin ! Sans faire le moindre bruit, Aliyah prit une nouvelle lame dans son manteau et la propulsa à très haute vitesse sur sa nouvelle cible !


Mark lvl 15 & Billy lvl 6, Hommes de mains.


- Putain Mark on fait quoi maintenant ?!
- Tu connais autant le plan que moi boule de billard : tu possèdes la force de frappe la plus puissante du groupe, alors on reste ici et on couvre le terrain ! Si quelqu'un essaye de rentrer - ou de sortir - on le bousille !
- Ouais ça je sais idiot ... Mais bordel on est trop exposé ici !
- C'est pour ça qu'on est deux, alors ferme la et regardes bien partout !


Dos contre dos, les deux hommes armes bien en mains ne cessaient de se chamailler. La stratégie était simple, à eux d'eux et de par leur position ils couvraient toute la zone de l'entrée du hangar. Une multitude de mercenaires travaillants pour le gang étaient postés à chaque recoins des rues et des chemins, mais cela n'était pas suffisant. C'était pour ça que Mark & Billy étaient dressés la, comme des cons à attendre que le temps passe ...

- Dit Mark, j'ai pas une très bonne vue, mais y a pas un truc qui bouge tout la haut ?



To be continued ...


© Never-Utopia



Résumé:
 
Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2616
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
163/350  (163/350)
Berrys: 356.092.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 1 Juin - 17:06


Les Hostilités Commencent!



Seta Panto

Seta poursuivait encore et toujours sa surveillance, néanmoins tout ne semblait pas bien se passer pour les hommes de BigJack, dont les voix s'éteignaient les unes après les autres, preuve s'il en fallait qu'ils étaient dominés par leurs assaillants. Cela ne semblait plus tenir que du simple effet de surprise, il y avait fort à parier que les alliés de la Triade ne sortiraient pas vivant de ce hangar sans intervention extérieure. Mais s'il devait descendre faire le ménage, autant commencer avec les renforts potentiels qui pourraient s'avérer gênants, ceux qui surveillaient la zone. Stoppant finalement momentanément son avancée dans le ciel il se baissa légèrement, passant sa main au niveau de son coxis il releva finalement rapidement celle-ci pour la porter à sa bouche tandis qu'une légère perle de sang venait d'apparaître. Un sourire se dessinant alors sur son visage il se mit à courir, ses mains se portant à toute vitesse à sa ceinture avant de s'en écarter, lançant des projectiles invisibles vers ses cibles avec une précision chirurgicale. S'arrêtant finalement après une dizaine de tirs le maudit tiqua, son haki lui indiquant que celle qui avait initié l'attaque un peu plus tôt avait de nouveau pénétré la bâtisse. Cependant ce fut la vue de deux personnes dos à dos un peu plus loin qui l'intéressa d'autant plus, ceux-là semblaient être plus importants que les sous-fifres qu'il venait certainement d'éliminer, ils méritaient plus de considération. Se stoppant une nouvelle fois il se baissa à nouveau, ramassant dans le vide un objet qu'il manipula avec précaution, le plaçant de manière verticale dans un contenant encore inconnu. Attrapant finalement le tout il se releva finalement, ses mains venant se placer légèrement devant lui tandis qu'un poids inconnu se positionnait sur son épaule et que son œil se fermait pour mieux viser. C'est à ce moment là que le regard de l'un des deux individus sembla se positionner sur lui, ses lèvres bougeant tandis qu'il semblait l'avoir repéré, mais qu'importe, ils étaient déjà dans sa ligne de mire! Pressant un bouton invisible il projeta la roquette sur les deux hommes positionnés en contrebas, la force du tir le projetant en arrière, l'obligeant à mimer un battement d'aile pour éviter la chute, se remettant finalement à marcher dans les airs il observa l'explosion invisible qui allait se produire, mais qui n'en aurait pas moins les mêmes effets qu'une réelle. Il venait d'entrer dans le tableau, et allait en faire un chef d'œuvre!


Kabayochi.M.Kiru

L'agitation en ville sembla de nouveau monter d'un cran tandis qu'une explosion retentissait dans les airs de Nighty Town, un projectile explosif visiblement intercepté par les forces de défense de la ville. Cela confirmait l'impression préalable du Golem, l'île était également attaquée par la mer! Stoppant aussitôt son avancée l'ex-Révolutionnaire rebroussa chemin, parvenant en quelques secondes à l'endroit où il se trouvait un peu plus tôt, contemplant alors devant lui l'enchainement d'arbres et de rochers qui jonchaient le chemin vers la ville, et au loin l'épais brouillard duquel il lui avait semblé entendre provenir un coup de canon. Leurs assaillants se cachaient visiblement derrière ce voile blanc, afin de ne pas être détectés de manière précise. Soit! Et bien s'il ne savait exactement où les frapper il frapperait absolument partout. Se concentrant alors il vit sa peau se recouvrir de pierre, son corps grandissant légèrement tandis que ses bras grossissaient d'une manière dépassant l'entendement, finissant par être encore plus imposants que ceux dont il disposait sous forme totale, le double de leur taille pour être exact. Son torse en particulier s'étant adapté à la jonction entre la masse de pierre et le corps encore à moitié humain lui donnait une allure de monstre élevé aux hormones. Les poings refermés de l'homme de pierre vinrent se placer au sol devant lui, allongeant son corps comme s'il était au départ d'une course. Le désavantage de cette forme qu'il avait développé et travaillé énormément dernièrement était le manque d'équilibre lorsqu'on demeurait immobile, mais une fois lancé rien ne pouvait plus l'arrêter! Un nouveau bruit de canon se fit entendre au loin, cette fois-ci permettant à un Kiru attentif de situer de manière plus précise l'hypothétique navire. Forçant brusquement sur ses avant-bras il se lança en avant, ses pieds et ses mains le faisant courir à quatre pattes le temps de prendre une vitesse décente avant qu'il ne se redresse, ses poings gigantesques se retrouvant aussitôt auréolés d'une légère lumière blanchâtre. Aussitôt les bras du maudit se mirent à frapper tous les objets imposants qui passaient à sa portée, arbres et rochers divisés s'envolant aussitôt dans les airs à une vitesse folle, leurs nombres ne cessant de grandir tandis que le Golem poursuivait son chemin et que son allonge avait gagné en portée.

Quelques secondes s'écoulèrent ainsi avant que le maudit ne s'arrête, reprenant rapidement sa forme hybride pour ne pas être emporté par ses immenses membres dans son élan. Relevant aussitôt les yeux vers le ciel en tentant de reprendre son souffle il admira l'immensité des projectiles imparfaits s'élever dans les airs pour entamer leur redescente vers la mer. Une explosion retentit de nouveau dans les airs tandis qu'un arbre semblait avoir frappé un nouveau projectile, le souffle de celle-ci déviant légèrement quelques projectiles autour de l'explosion. Mais qu'importait désormais, c'était un véritable barrage de projectiles qui s'étaient élevés dans les airs de Nighty Town, plus encore que le Golem ne pouvait en compter. Peu importe combien d'hommes se trouvaient dans ce brouillard, ils allaient se retrouver nez à nez avec une pluie dévastatrice!



Mizu Sakana

L'homme-requin qui faisait face à Mizu se contenta d'encaisser l'attaque, recouvrant ses bras de haki de l'armement pour bloquer son effet néfaste. Le combat commençait à peine, les deux mammifères sous-marins s'observant en se lançant des offensives de loin, mais déjà Delta sentait que leurs techniques étaient très proches, et que cet affrontement se déciderait sur des détails. Peut-être son adversaire en pensait-il autant, bien que celui-ci en ait dévoilé plus sur ses capacités que ne l'avait fait le hors-la-loi pour le moment. Son adversaire néanmoins ne sembla pas vouloir pu tergiverser que cela, prenant tout de même la peine de lui répondre avant de l'attaquer à nouveau, le mouvement qu'il effectua avertissant aussitôt Mizu de la teneur de l'attaque. La difficulté de ce combat serait aussi celle-ci, leurs techniques semblaient proche et surprendre l'autre serait donc quasiment impossible, au final seul celui qui maitrisait le mieux ses forces serait vainqueur d'un tel affrontement. Et pour cela il ne fallait pas montrer la moindre faiblesse, son ennemi n'avait pas bougé lors de son attaque et bien lui ferait de même, la bataille psychologique avait elle aussi une part importante dans le combat. Renforçant alors son poing du haki il réitéra l'action qu'il avait effectuée un peu plus tôt, créant une nouvelle onde de choc cette fois-ci bien plus puissante qui fonça vers les balles d'eau que venait de lui projeter son adversaire, les frappant de plein fouet pour leur faire perdre la majorité de leur vitesse, les rendant ainsi presque inoffensive pour un humain, alors pour un homme-poisson!

Néanmoins son ennemi avait déjà bougé, certain de voir son adversaire esquiver comme lors de sa première attaque il avait foncé tête la première pour tenter de le prendre de vitesse, et par surprise. De cette manière il s'était exposé, sa vitesse accrue rendait les changements de trajectoires plus lents à mettre en place, et il avait également réduit la distance entre eux, se donnant ainsi moins de temps pour réagir. Ne lui laissant pas le temps de se lancer de nouveau sur lui tandis que les balles d'eau venaient s'échouer lamentablement sur sa peau il ouvrit ses mains, les gardant droites dans le prolongement parfait de ses bras tandis qu'il recouvrait la totalité de son haki. Aussitôt il se mit à frapper violemment l'eau devant lui, laissant partir une dizaine de lames tranchantes sur la trajectoire de celui qu'il affrontait. Au vu de la faible distance l'humanoïde sous-marin était plutôt mal parti, mais s'il tentait de venir vers lui il prendrait certainement tout de plein fouet!





Techniques:
 

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mer 1 Juin - 17:56











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Mon post se concentre sur la PNJ de Ren. Voyant qu'elle ne réponds pas, elle se fait tiré dessus par-ceux qui la braquaient jusqu'alors. Mais après il y a beaucoup plus de monde qui s'y met malgré le fait que personne ne tire pendant ses deux coups contre la porte. Par contre durant son trajet jusqu'à l'arbre et le temps qu'elle le décolle elle se fait bombarder par 100 flèches et environ 10 balles. Après, Aaron se met là où était la porte et est sur ses gardes, si elle s'avance il façonne son ombre en mur et lui envoie dans la tronche. (technique tout en bas du post)
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Notre méfiance à l'égard de cette jeune fille s'était avérée utile. Elle, s'était approchée des portes sans rien dire en nous regardant. Son manque de communication la trahissait. Quelques secondes avant elle insistait pourtant sur ça afin de pénétrer notre village. Le chef, fort d'expérience au combat avait comprit son petit jeu beaucoup plus vite que tout le reste du village. Et avant même que la jeune femme dont le nom nous était inconnu ne soit près des portes, l'ordre fut donné :

- " Tirez ! " Pas une seule seconde d'hésitation, à peine le chef avait-il fini de prononcer son interjection qu'une volée de flèches et de balles en acier fusèrent sur la rouquine. Si elle était déjà blessée, elle allait l'être encore plus. De ma position, je ne faisais qu'observer. Sa blessure au bras m'était familière, après quelques secondes de réflexion je compris enfin. Elle avait été blessée par l'un de nos pièges, et peut-être était elle rancunière ? Qu'importe, elle allait mourir. Après la flopée de projectiles notre adversaire frappa les portes violemment. D'une force si développée qu'aucun de nous ici ne pourrait jamais rivaliser avec.

Et si elle avait fait une impression au point de nous choquer assez afin d'avoir le temps d'asséner un deuxième coup puissant sur les portes, la suite ne fit pas la même. Elle était d'une violence inouïe, il fallait le reconnaître et je n'ose pas imaginer son potentiel à pleine puissance. Cependant, elle fit l'erreur de prendre le temps de se déplacer jusqu'à un tronc d'arbre. Et si les quelques-uns d'entre nous qui avaient des armes à feu prenaient un peu de temps afin de recharger, les archers eux n'avaient sûrement pas attendu plus longtemps. Si au départ elle avait été visée par seulement une vingtaine d'entre nous, la deuxième volée de flèches était plus conséquente. Sur le groupe de 200 villageois environ, la moitié d'entre nous lui tirait dessus de manière organisée. Cinq groupes de 20 tiraient chacun leur tour tout durant qu'elle allait vers l'arbre, qu'elle le décollait et qu'elle le lançait vers les portes.

Durant ce temps, les tireurs aux armes à feu avaient réussi à tirer une seconde fois lorsqu'elle était de dos, en train de décoller l'arbre. Avec tout ce qu'elle venait de prendre, elle eût tout de même la force de décoller le vieux chêne. Sans plus attendre cette fois-ci elle l'envoya de toutes ses forces et éclata les portes du village. Les remparts tremblèrent de tout ce qu'ils pouvaient et certains des nôtres tombèrent même. Alors qu'elle semblait s'approcher à pas lents notre chef donna de nouveau un ordre tandis que je descendais afin de me positionner en avant de tout le monde, à la place de la porte à présent défoncée.

- "N'allez pas au corps-à-corps, tenez là à distance !"

Avec tout ce qu'elle venait de subir, le tronc qu'elle avait lancé était peut-être son ultime action avant sa mort. Car peu importe sa force, si elle a des dizaines de flèches empoisonnées et balles dans le corps n'importe elle ne restera pas intacte. Immobile, j'attendais sa réaction. Si elle s'avançait j'aurais une réaction simple : façonner mon ombre et lui envoyer en tant que mur dans la tronche.

S'attaquer à nous sans protection, quelle idée ?

♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;

- Mur : Aaron créer à partir de son ombre ou d'une autre ombre qu'il a arrachée un mur qui peut le protéger de face seulement car il n'emploie qu'une seule ombre. [Niveau 10]

Dernier mot ;

Je laisse un petit plan (vague) de l'île pour ceux qui veulent :

Spoiler:
 
© Never-Utopia par Pastomaniac


Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 15:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 4 Juin - 16:13



Black Sword et Crazy Rustler.
Sur Nighty Town, la légitimité de Big Jack n'était que très rarement contestée. Des bruits courraient quant à la puissance des alliés qu'il possédait dans le monde underground, et ce aux quatre coins de cette foutue planète. Cela allait de paire avec la réputation qu'il s'était forgée, petit-à-petit, en semblait parfaitement intouchable, puisque totalement indétectable. Ses hommes de mains les plus proches étaient également assez compétents pour tenir la marine en échec depuis plusieurs années et si la situation semblait aller de mal en pis depuis que Chairoka avait eu la bien sotte idée de transformer Nighty Town en un bastion gigantesque, le groupuscule criminel avait encore quelques beaux jours devant lui... En théorie, tout du moins. Effectivement, en voyant une offensive se faire sur le hangar qu'ils étaient censés protéger, Black Sword comprenait que la présence ennemie n'était pas liée au Gouvernement Mondial. La marine s'encombrait de futilités diplomatiques pour tenter d'obtenir leurs cibles vivantes, afin de s'octroyer quelques renseignements supplémentaires... Le beurre et l'argent du beurre. La tenue, l'agressivité et les méthodes de leurs adversaires poussait donc le hors-la-loi à les considérer comme des pairs. Des pairs un brin trop audacieux, et qu'il devait donc remettre en place... Pourtant, quand celui qui devait être le leader de l'offensive parvint à esquiver son attaque au dernier moment, l'épéiste demeura légèrement désarçonné et interloqué un instant durant. Un combattant capable de lui tenir tête, ici ? Voilà qui était curieux : il allait devoir rester concentré s'il ne voulait pas s'en mordre les doigts. Ainsi, lorsque les mains de son ennemi menacèrent de le transpercer à plusieurs reprises, le guerrier décida de réagir impulsivement : il se projeta vivement en arrière. Un réflexe suffisant pour éviter un coup fatal, mais pas suffisant pour se prémunir de toutes blessures : quelques effusions de sang eurent effectivement lieu de son côté, témoignant de quelques égratignures qui pourraient s'avérer gênantes si la situation persistait ainsi.

Il avait donc pris ses distances et observa son ennemi tandis que celui-ci se délestait de ses armes. Un combat au corps-à-corps, donc ? Pas plus mal... Ses armes en témoignait, Black Sword était bien plus à l'aise lorsqu'il s'agissait de tenir tête à un opposant qui livrait bataille de près. Quand le gars se permit quelques déductions à son égard, le criminel se contenta de hausser les épaules sans grande conviction. Même si cela sautait aux yeux, il n'avait guère envie d'affirmer ou d'infirmer un tel raisonnement, car il confirmait un fait simple. Ce gars était là pour Big Jack, et souhaitait lui nuire d'une manière ou d'une autre... Son travail était donc simple : l'en empêcher. Se remettant promptement en garde, le hors-la-loi laissa un instant s'écouler avant de s'élancer droit en direction de son homologue criminel. Il allait réitérer la même offensive que précédemment, mais n'allait pas s'arrêter en si bon chemin : pendant que la lame qu'il tenait de sa main gauche allait menacer de mordre la gorge de Yao, sa main droite allait se saisir d'une autre lame pour la lui lancer dans le torse à bout portant. Camoufler une offensive par une autre, c'était une tactique vicieuse mais globalement répandue... Restait à voir si l'autre homme allait le sentir venir, ou s'il allait en être bêtement victime.

De son côté, Crazy Rustler avait rapidement compris, malgré son optimisme latent, que la situation était plus tendue qu'il n'aurait pu l'envisager de prime abord. Un bon nombre de leurs subordonnés étaient déjà tombés et même s'il ne s'agissait que de troufions sans qualité, le simple fait de les savoir ainsi terrassé avait de quoi lui glacer le sang... Leurs assaillants étaient compétents et organisés. Rien de bien dangereux pour l'organisation de Big Jack toute entière, mais pour la maigre troupe en faction placée là pour protéger le hangar, c'était tout de même un obstacle conséquent ! Le rouquin comprit cela lorsqu'il vit d'autres silhouettes s'effondrer, manifestement suite à un assaut aérien. Son regard se perdit en direction du plafond jusqu'à ce qu'il ne parvienne à localiser la véritable menace qui planait littéralement au-dessus de sa tête : une gamine aux traits monstrueux, qui venait de projeter un couteau dans sa direction et souhaitait vraisemblablement le terrasser d'un instant à l'autre. Les paupières écarquillés, le rouquin n'eut guère plus qu'un instant pour voir sa vie défiler devant ses yeux... Pris de panique, il ouvrit vivement la bouche et se mit alors à hurler avec une voix terriblement efféminée, la faute au stress qui l'accablait. Si ce simple détail allait probablement interloquer la vampire, c'était la suite qui allait s'avérer plus dangereuse pour elle : la touffe orangée qui composait la chevelure de Crazy Rustler se mit effectivement à se mouvoir, fonçant droit vers Aliyah sous la forme de plusieurs piques. L'une d'entre elle percuta fermement le projectile au passage, l'écartant d'un coup d'un seul. Elle risquait très fort de se faire embrocher d'un instant à l'autre si elle ne bronchait pas...


Big Jack.

-Patron, patron ! Le hangar B est attaqué ! Y a des troupes partout !
-Attaqué ? Qui est le bouffon...

L'homme, massif, détourna son attention du Den Den Mushi qui trônait sur le bureau derrière lequel il était installé. Un appel à l'aide de la base gouvernementale locale avait été émis, raisonnant à travers tous les escargophones présents aux alentours. Cela ressemblait comme deux gouttes d'eau à une offensive groupée : quelqu'un souhaitait s'en prendre aux habitants de Nighty Town, tous, et sans la moindre exception. Ces gars étaient probablement suicidaires, dans un sens ou dans l'autre : affronter le Gouvernement Mondial frontalement était déjà une folie, alors vouloir se mettre à dos des criminels de surcroît, c'était assez incompréhensif... Big Jack demeura pensif un instant avant de se racler la gorge lentement. Si leurs ennemis parvenaient à venir à bout de Black Sword et de Crazy Rustler, alors il allait falloir répondre avec conviction et fermeté pour faire comprendre au reste de West Blue que l'on ne pouvait décemment pas le prendre à la légère sans en payer le prix. Le vieillard haussa les épaules, s'enfonçant davantage dans son fauteuil avant de distribuer quelques ordres à l'homme de main qui se trouvait face à lui :

-Appelle-les, et informe-les de la situation. Profites-en pour ramener Long Claw et Bad Guy dans mon bureau. Tout de suite.
-Bien, patron !



Black Sword est lvl 25. Crazy Rustler est lvl 22.

Black Sword esquive partiellement, puis repart à l'assaut. Il veut porter un coup à la gorge de Yao, en apparence tout du moins : son vrai objectif est de lui tirer une lame en plein torse et à bout portant.
Crazy Rustler utilise le retour à la vie capillaire, et ses cheveux se forment en piques qui menacent de transpercer Aliyah d'une seconde à l'autre.
Big Jack est informé, et donne quelques ordres !

Le poste marine viendra sans doute soit demain, soit lundi !
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 314

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Lun 6 Juin - 22:50




Vice-amiral Ezra Ronald et Contre-amiral Sorilon.


-Vous, là ! Cessez de vous tourner les pouces ! Allez aider le Lieutenant aux manœuvres !

Le colonel Neriak était un homme d'âge mûr, et de constitution avantageuse. Il avait toujours été bourru, droit, direct et respecté, aussi bien par ses pairs que par ses subordonnés, pour ses nombreux faits d'armes. Lorsqu'il avait été assigné au navire du célébrissime Ezra Ronald, vice-amiral indéniablement plus talentueux que la moyenne, il avait été extrêmement honoré. En effet, au même titre que son supérieur absolu, l'homme était relativement sanguinaire, et n'hésitait pas à tuer tous les criminels qui se dressaient sur son chemin. Là où Sorilon était plus sage et mesuré, lui songeait au contraire que la miséricorde et la pitié n'étaient que des armes que les hors-la-loi les plus instables pouvaient retourner contre eux au moment adéquat. Un moyen de perdre des hommes de qualité et des positions privilégiées... C'était pour cela qu'il suivait la hyène avec une adoration et une fidélité indicible : parce qu'il retrouvait en ce jeune élément l'homme qu'il avait été autrefois, avec de surcroît une puissance brute incommensurable. A l'heure actuelle, la hyène était sans doute le seul parmi les vices-amiraux à pouvoir prétendre remplacer l'un des trois amiraux. S'il n'avait pas encore jouit d'un tel poste, c'était uniquement parce que Chairoka ne le supportait pas, et ce depuis des années... C'était tout du moins ce qu'en pensait le colonel, et force était de reconnaître qu'il n'était pas très éloigné de la vérité. Quoi qu'il en fut, le vieil homme beugla de nouveaux ordres à l'intention de ses subordonnés, comprenant que son rôle en l'absence des deux autres têtes d'affiche était crucial :

-Levez l'ancre et abaissez les voiles ! Tout de suite !
-Mais... Colonel ! Le vice-amiral et le contre-amiral sont encore sur place !
-Vous croyez ?

Le regard franc, sec et dur du colonel désarçonna son subordonné, qui demeura muet et stupéfait l'espace d'un instant, avant de tourner ses yeux mécaniquement en direction de l'île. Son regard se perdit le long d'une pente relativement raide qui menait jusqu'aux principaux dispositifs révolutionnaires, la direction qu'avaient emprunté les deux brillants éléments une ou deux minutes plus tôt seulement... Et il se figea encore plus lorsqu'il remarqua que Ronald et Sorilon, tout deux maculés de sang, descendaient déjà droit vers leur navire. Le sourire arrogant sur le visage du premier ne fit que s'accentuer lorsqu'il remarqua que le bateau était déjà sur le point de partir : ils allaient bientôt arriver pour s'occuper de ces saletés de hors-la-loi. Le colonel Neriak, admiratif, se mit alors à clamer haut et fort :

-Peu importe ce que croient les pirates, les hors-la-loi et les révolutionnaires ! Nous ne sommes pas faibles ! Notre armée, à elle seule, peut s'enorgueillir de siècles d'histoire durant lesquels elle a affronté plusieurs Yonkous simultanément ! Nous ne craignons personne ! Nous disposons de la plus grande force de frappe à l'échelle planétaire ! Aujourd'hui, Nighty Town deviendra le cercueil de leurs idéologies gangrenées et égocentriques !


Contre-amiral Alyxander et Contre-amiral Zigmund.

-Qu'est-ce que... ?!

Les sillons aquatiques qui furent perceptibles une seconde avant l'impact indiquèrent à Alyxander que la situation était probablement plus tendue qu'il ne l'imaginait un instant auparavant. Il considérait que la menace était imminente et probablement très proche si tant est qu'elle ait jamais existé, mais il n'aurait évidemment jamais imaginé qu'elle puisse frapper aussi fort... Ces types avaient un sous-marin ! Il n'eut pas le temps de réagir que les premières détonations se firent ouïr du côté des navires gouvernementaux. Fort heureusement, cette première salve se heurta à un obstacle imprévu : les ondes de choc endommagèrent une petite partie des bâtiments, notamment les plus fragiles et les plus menus, allant même jusqu'à couler l'un d'entre eux, mais les gigantesques cuirassés ornés de coques en granit marin bougèrent tout juste. Il allait en falloir plus pour tenir tête à l'armée de la marine en domaine naval, et ces gars devaient le comprendre en payant le prix fort... Ainsi, quand une figure émergea de l'eau, prenant bientôt des allures de zeppelin, le contre-amiral fit fi de sa surprise et montra ce pourquoi il avait pu prétendre à un tel grade : il était sérieux, réactif, et perspicace. Peu importait la solidité de leur bâtiment naval en lui-même : le ballon qui les portait désormais ne pouvait pas être bien solide, et il suffisait tout juste de les faire tomber pour les récupérer ensuite. La voix sèches du haut-gradé du Gouvernement sonna donc brutalement, intimant quelques directives à ses plus proches subordonnés :

-TIREZ ! FEU, FEU, ET COULEZ LES PAR LE FOND !

Les canons s'ajustèrent et se mirent soudain à cracher avec une férocité extraordinaire. Ce furent bientôt des dizaines d'armes à boulet qui prirent l'ennemi pour cible, menaçant de l'abattre d'une seconde à l'autre si rien n'était fait pour les protéger... Et le contre-amiral entendait bien les empêcher de prendre les devants. Lorsqu'il remarqua un opposant émerger pour envoyer quelques lames d'air en direction de l'un des navires gouvernementaux armés, il décida de réagir brutalement. D'un geste expert, l'homme dégaina sa propre lame et propulsa une violente onde de choc en direction des cieux. Les créations des deux hommes s'entrechoquèrent sans blesser personne, et les éclairs se dissipèrent bientôt, sans grande conviction. Alyxander avait été capable d'une prouesse remarquable, et ses assaillants allaient probablement le prendre pour cible, considérant qu'il était la principale figure à abattre au niveau du port... Si tel était le cas, il était désolé pour eux : ils allaient réaliser une bourde grossière. Zigmund, en effet, n'avait pas eu le temps de partir en direction hors-la-loi qu'il avait remarqué les diverses explosions à droite à gauche. L'appel, manifestement intercepté par les hors-la-loi, acheva de le convaincre : ce n'étaient pas les brigands présents sur Nighty Town qui les menaçaient, mais un groupuscule extérieur. C'était rassurant autant qu'inquiétant. D'un côté, cela signifiait que ces types ne connaissaient pas l'île, qu'ils s'aventuraient au hasard et risquaient fort de tomber sur un os. De l'autre, cela voulait dire qu'ils possédaient une force de frappe indéniable et que si rien n'était fait pour les empêcher d'agir, les autres brigands présents finiraient hypothétiquement par les rejoindre... Bref : un autre contre-amiral était présent, et il entendait bien aider ses subordonnés à faire mouche. Il posa la main sur un boulet recouvert de piques que l'un de ses collègues lui apportait, et se mit à viser l'embarcation ennemie. Lorsqu'il fit feu, ce fut avec la ferme intention de le percuter par le bas : en agissant de la sorte, il essayait d'empêcher aux ennemis de s'en protéger. Si l'action touchait, le bâtiment ennemi allait probablement être transpercé de part en part par un projectile à la vitesse tout bonnement ahurissante... Il ne s'arrêta pourtant pas en si bon chemin : alors qu'il empoignait sa deuxième munition relativement hors-du-commun, il prêta main forte à Alyxander en beuglant à son tour :

-Descendez-les, immédiatement !

Les colonels et commandants présents sur place dégainèrent aussitôt leurs armes et effets personnels, prêts à se joindre à la mêlée : nul doute que ces ennemis un peu trop audacieux allait d'une minute à l'autre se heurter à un véritable mur d'offensives...


Contre-amiral Ericken et Hochet, Cy-Wolf.

Ericken s'était tout juste remis en route, Hochet sur ses talons, lorsque le Cy-Wolf marqua l'arrêt à nouveau. Le chien se mit à japper, alertant derechef son supérieur de la dangerosité de la situation dans laquelle ils venaient de se fourrer. Ce dernier comprit immédiatement qu'un certain nombre de munitions venait à nouveau dans leur direction, et que les multiples capteurs sensoriels du Pacifista lui indiquaient qu'il ne pouvait pas s'en charger seul... Une bonne précaution, à laquelle répondit le haut-gradé par la mesure appropriée. Saisissant sa lance fermement, l'homme se mit à projeter diverses lames d'air sous forme de coup d'estoc en direction des projectiles qui menaçaient son quartier général et les environs, suppléé par les tirs de son comparse cybernétique, lequel restait légèrement en retrait pour interrompre les armes que le contre-amiral ne parvenait pas à briser. La scène dura quelques instants, tout juste assez pour permettre au maudit du bouquetin de s'échauffer un peu : il allait désormais pouvoir passer aux choses sérieuses. Encore fallait-il mettre la main sur le gamin stupide qui était à l'origine de ces bombardements incessants... Si lui n'en eut toutefois pas la capacité immédiate, un autre intervenant, quelque part sur l'île, prit la liberté de jouir de ce rôle à sa place : une nuée de projectiles, roches et arbres confondus, s'envolèrent effectivement depuis un point légèrement en retrait par rapport à la ville, menaçant de retomber d'une minute à l'autre à l'endroit d'où venaient les premières menaces. Surpris par cette action radicale et incapable de savoir de qui venait une telle décision, le haut-gradé se contenta de hausser les épaules et se remit en route : il ne devait pas perdre davantage de temps.


Commandant Nash et Colonel Melinda.

Les opérations de déblayage et de sauvegarde des environs avançaient de bon train. Ils étaient même concrètement pratiquement terminées : seules quelques formalités persistaient encore. Et c'était heureux : le jeune gradé fulminait, observant la situation dégénérer à droite et à gauche sans qu'il ne puisse rien y faire. Pourtant, les efforts du commandant et de ses hommes ne semblaient pas véritablement destinés à porter leurs fruits... D'autres explosions menaçaient de retomber telle une pluie sur Nighty Town d'un instant à l'autre, et si les hauts-gradés n'avaient pas décidé de prendre les devants, Nash n'aurait probablement rien pu y faire. Il soupira d'aise en reposant enfin le seau qu'il avait tenu dans ses mains une minute durant, profitant d'un instant de calme avant de se figer brutalement lorsque des cris se firent entendre derrière lui. Il eut tout juste le temps de pivoter qu'il remarqua une tête relativement connue lui faire face : un hors-la-loi, manifestement coupable d'avoir à l'instant molesté un bon nombre de ses hommes. Le jeune homme tira mécaniquement son arme de sa poche, un long fil verdâtre d'acier, mais n'eut pas la moindre seconde pour en user, ni même pour commencer à déballer les habituelles banalités. Son opposant s'était déjà élancé sur lui, et il ne pouvait rien faire pour s'en sortir par ses propres moyens : cet homme était rapide, beaucoup trop rapide...

Fort heureusement, la cavalerie finit toujours par arriver, a fortiori au sein d'une place forte de la marine, institution aux milliers de gradés : un hameçon vint attraper le bas gradé par le col et une canne à pêche, entre les mains douces de Melinda, fut utilisée pour le sauvetage d'urgence. Le garçon fut effectivement tiré brutalement sur le côté, soulevé contre son gré et projeté à quelques mètres de là. Le roulé boulé qui s'en suivit ne lui laissa guère plus que quelques hématomes : il s'apprêtait déjà à se relever lorsque la demoiselle prit la parole, calme quoique légèrement impressionné par la vitesse dont venait de faire montre son désormais adversaire.

-Au nom de la justice, je vous demande de cesser vos agissements... Déposez les armes, et le jugement saura être clément...


Colonel Orick.

Ren Tao. L'identité du principal ennemi aux forces de Nighty Town venait d'être communiqué, et ses revendications étaient limpides : il voulait combattre Ericken. Alors, vœu égoïste ou envie motivée par une quelconque raison valable ? Difficile de trancher en faveur d'un cas ou de l'autre, mais Orick considérait qu'il s'agissait tout juste des agissements dérangés d'un type un peu cinglé. Pourtant, du reste du speech, le colonel ne retenait pas grand chose : une prise d'otage de civils qui avaient volontairement décidé de se détacher du Gouvernement Mondial, faisant d'eux un ersatz de criminels reclus, et une menace quant à l'intégrité de la ville d'Elème en elle-même. Ces types étaient des rigolos, des amateurs, ou bien tout au plus des optimistes... La marine n'était pas connue pour sa bonté. Elle était froide, mécanique, virulente et agressive. Elle prenait les devants, et ne se laissait pas mener par le bout du nez. Ni par Arias D. Knightwalker, ni par Liga D. Tengen, ni par Centes Decima, ni par personne d'autre et surtout pas par Ren Tao... Raccrochant brutalement, laissant les autres îles et navires aux environs tirer les conclusions qu'ils voulaient à propos de cette étonnante révélation, Orick distribua quelques ordres cinglants qui ne souffraient d'aucune hésitation :

-Les citoyens de Xérèse, on oublie,
Nos forces vont se regrouper ici.
Si c'est bien à nous qu'ils cherchent des poux,
Reste plus qu'à la leur mettre dans l'tr...
-Bien, colonel !

Et on ne le laissait même pas finir sa rime...


Amirale-en-chef Chairoka.

Le bureau calme et bien entretenu de l'amirale-en-chef à Marineford se trouvait être plus agité qu'à l'accoutumée : la belle gradée faisait effectivement quelques allers-retours le long de son parquet, réalisant les cent pas en se tenant vigoureusement le menton, le visage figé dans une expression pensive. Les deux noms des candidats aux postes de Schichibukai, pour remplacer Elisabeth et Mozero, venaient effectivement tout juste de lui parvenir. La première était Kokoro Kururu, une gamine peu renommée, mais ayant toutefois quelques beaux exploits à son actif. Elle était la capitaine d'un groupe apparemment audacieux et redoutable, susceptible de faire parler d'eux de plus en plus et possédant de ce fait un potentiel latent incommensurable. Avec ce choix, les hautes-instances prouvaient qu'elles préféraient désormais le sérieux et la loyauté à la cause juste plutôt que la force brute et aberrante. Ce n'était pas sot, si l'on considérait que les anciens encore en postes remplissaient de toute façon ce rôle... La Flèche, le Phoenix et surtout le Sword Master n'étaient pas du genre à faire dans la dentelle. Quand au second choix, il était plus ou moins dans la même veine : après tout, il s'agissait de...

-Amirale Chairoka ! Un message urgent de Nighty Town ! Le Quartier Général est attaqué par Ren Tao et les siens !
-Ren Tao... ? Expliquez m'en plus.

La dame pivota pour s'en retourner à son bureau, se plaçant confortablement à se fauteuil tandis que le lieutenant qui lui faisait face pénétrait timidement dans son bureau, se hâtant par la suite d'obéir aux ordres du loup brun.

-Nous ne sommes pas encore certain de la véracité de la menace, mais elle devrait être traitée tôt ou tard... Des renforts sont déjà en route, parmi lesquels un navire de la Section scientifique avec le Colonel Responsable Poisseroy Voltaire, et le navire du vice-amiral Ezra Ronald...

Le visage de Lida se couvrit l'espace d'un instant d'une moue agacée, coupant son subordonné dans son élan. Elle n'appréciait que très moyennement l'homme même si elle respectait évidemment le combattant : le type était compétent, mais ses méthodes douteuses les entraînait toujours vers des problèmes qui paraissaient insignifiants mais dont les conséquences n'étaient bien entendu pas à prendre à la légère. La jeune femme craignait qu'il ne fasse preuve de zèle, une fois de plus, et qu'il ne les empêcher de connaître le fin mot derrière cette histoire : Ren Tao avait peut-être des complices, éventuellement un commanditaire, pouvait avoir d'autres cibles, des prisonniers, des objectifs cachés derrière un tel assaut. Le capturer en vie s'avérait intéressant, sinon crucial pour connaître ce qu'ils avaient à connaître... Or, si la hyène s'occupait de son cas seul, les gradés de Marineford allaient devoir se passer de tout cela. Malheureusement, la dame n'étaient pas disponible pour s'y rendre, et n'avait de toute façon pas les moyens de le faire dans les temps, à moins de recourir aux services d'Aston. Autant éviter de déranger l'AOI pour une affaire qui ne les concernait absolument pas... Les trois amiraux, quant à eux, étaient également occupés ailleurs. Impossible de leur demander d'intervenir dans les temps... Essayant promptement de se remémorer des placements géographiques de ses plus proches subordonnés, Chairoka ajouta vivement :

-Rappelez-moi les positions géographiques des plus proches vices-amiraux...
-Les vices-amirales Mojoni et Malia s'occupent d'une affaire du côté de Red Line... Le vice-amiral Relvon Ston est en faction sur North Blue, le vice-amiral Serlon Jack est...
-Iliena. Où est Iliena ?
-Elle nous a fait son rapport il y a moins d'une heure. Elle est du côté d'Holiday Island et s'est occupée de la capture du capitaine pirate Snow Terry, comme convenu...
-Qu'elle lève l'ancre dès à présent. Nighty Town est son prochain objectif.
-Bi.. Bien !

Si l'on exceptait Malia, Iliena était la gradée de la marine possédant le meilleur navire, en terme de rapidité tout du moins. Issu des travaux fous d'une partie de la Section Scientifique, il s'agissait d'un produit hors du commun, taillé pour traverser de longues distances en très peu de temps et ce malgré des conditions climatiques techniquement cataclysmiques. Malgré cela, la vice-amirale allait très probablement arriver après Ezra Ronald... Restait à espérer qu'elle arrive tout de même à temps pour mettre les meilleurs éléments derrière les barreaux.



Ronald et Sorilon sont en route !
Au port, les torpilles n'ont coulé qu'un seul navire. Les troupes de la marine ripostent à coup de canons. Alyxander bloque l'attaque d'Ayabusa pendant que Zigmund profite des boulets de canons pour rajouter le sien (un simple boulet d'acier non explosif, mais couvert de piques).
Ericken et Hochet bloquent à nouveau les projectiles, et sont témoins de l'attaque de Kiru sans comprendre de qui ça vient.
Nash a bien failli y passer, mais est sauvé au dernier moment par Melinda (qui n'est pas très sereine non plus).
Orick prend la décision d'oublier Xérèse, qui ne sont à ses yeux que des citoyens ayant pris la décision de se détacher du gouv, et donc de courir des risques semblables à ceux-ci. Désolé Aaron Sad
Côté Marineford, ça discutaille !

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pour les deux autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Colonel Orick
Colonel Melinda
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 956
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
456/500  (456/500)
Berrys: 228.850.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 7 Juin - 1:44



Destruction totale


Krake, Combattant et médecin des S.G

En totale transe, le requin comptait bien faire payer cher à cet insolent sa pseudo audace. Quelle idée saugrenue que vouloir jouer dans la cours des grands sérieusement ? Le plus stupide dans l’histoire était de croire qu’il pouvait lui tenir tête car il est de la même race. Un tel comportement énervait au plus haut point le médecin qui ne comptais pas lui laisser une quelconque chance, cependant, malgré sa rage, une possibilité de pitié était dans le creux de sa tête. Le but de cet assaut était d’endommager méchamment cette île, voir au mieux la faire tomber, mais s’enquiquiner d’autres emmerdeurs n’était pas la priorité. De ce fait, tant que personne n’est sûr que les tiers ne sont pas de véritables ennemis, comme le dirait Ayabusa, il fallait s’en assurer avant de prendre une totale décision.

Ainsi donc, alors qu’il fonçait avec pour ferme objectif de mordre sa nuque, il dû changer de trajectoire quand des lames aquatiques pointèrent le bout de leur nez. De ce fait, croc renforcé du haki, il mordit brutalement le bras gauche ( celle de Mizu ) en supposant que la morsure arrive à connecter. Et le plus amusant dans l’histoire était que même si ce dernier se “ protégeait “ avec le haki, ce dernier pourrait constater que celui de son agresseur était plus puissant. De peu certes, mais plus que lui. Bref, se retirant en ignorant ses propres blessures - légères - et sans vérifier que son coup avait bien touché son adversaire, il posa la question fatidique qui allait décider de la suite. Un retournement de situation ? Ou une suite d’un combat sans réel intérêt ?

“ Si vous êtes là pour Nighty Town, pourquoi pas foutre la merde avec nous, plutôt que nous emmerder dans notre coup ? “

Certes, Ren ne serait pas emballé à l’idée de devoir “ partager “ le mérite de cette bataille, mais c’est toujours mieux que de se retrouver avec encore plus de “ copains “ sur le dos. Montrant que sa proposition était réellement là pour meubler une conversation et non faire diversion, le requin se reculait via quelques battements de nageoire avant d’attendre une réponse de son adversaire de fortune.

“ Tu maîtrises des techniques intéressantes... Endommageons le port plutôt que de persister à vouloir crever de ma gueule, même si ça ne me dérangerais pas.. Mais les pertes de temps, très peu pour moi. Pour nous en général... “


Un requin sanguinaire mais qui peut être sociable ça existe...


Shiin, Assassin des S.G

En observateur pour le moment, mais bientôt prêt à faire surface et donner encore plus de “ travail “ à ses ennemis, l’homme chat pouvait admirer de sa position l’effet que les torpilles avaient eu sur les navires de guerre. La coque était trop résistante, ce qui lui faisait dire que bombarder le dessus était l’option la plus favorable. Approchant de sa position prévue donc, il attendit le moment opportun pour frapper et semer le chaos à son tour et pour cela, Ayabusa se devait de jouer son rôle.


Ayabusa, Informateur des S.G

L’homme attaquait fermement avec l’intention de vraiment faire du mal; cependant, son attaque fut bien contrée par un homme gradé. Dommage, il ne s’agissait pas d’une vieille connaissance, mais cela ne l’empêchait pas d’être mélancolique à l’idée de devoir combattre des pseudos anciens collègues. Fudo enfin en place, ce dernier avait carte blanche pour combattre et en soit, il avait un rôle capital car tant que le zeppelin sous marin n’avait pas pris assez de hauteur, il était une proie facile pour les navires de guerre - bien que les attaques vers eux aussi étaient plus dangereuses et aisées - et il fallait donc en assurer la protection. Quand l’attaque d’Ayabusa était annulée avec un talent appréciable, le marine dut faire face à d’autre offensives. Coupant net certains boulets qui menaçaient l’appareil - malgré sa résistance à ne pas négliger - il était hors de question de les laisser retomber dans l’eau. À défaut de pas les tuer, cela rendrait l’engin inoffensif, alors que de base, ces bestioles étaient là pour semer le chaos sur les mers ET sur terre ce soir.

“ Il faut prendre de l’altitude, ne les laissent pas toucher l’appareil. “

Se mettre hors d’atteinte des armes ou simplement les détruire tel était le plan pour l’heure. Remettant ses lunettes en place, c’est là qu’un des nombreux hommes de main dans l’appareil se mit à beugler, informant que certains ennemis prenaient pour cible le dessous de l’appareil. Se pointant vers le “ nez “ de l’enfin, Ayabusa ne put que réagir brièvement envoyant une lame d’air empêcher ce drôle de boulet de percer la coque, cependant, à défaut de totalement empêcher cela, l’objet coupé en deux percuta violemment le monstre de métal.

“ Fudo, nettoie moi ça comme tu peux. “


Espérant que son pouvoir serait suffisant pour retourner contre eux leurs propres armes ou les faire tourner en bourrique, pour sa part, Ayabusa visa pour commencer les canons principaux des navires de guerre. Pas question de s’occuper principalement d’un des contre-amiraux présents, il fallait simplement gagner du temps avant de pouvoir jouer en mode “ facile “.
Les lames d’air pleuvaient donc, menaçant les navires d’endommager leurs précieuses armes cracheuses de feu. Une fois l’engin pleinement en l’air, il serait plus facile de semer le trouble sans avoir de trop gros ennuis, surtout si une belle bombe est lâché des cieux.


Mado’, Ingénieur des S.G

“ Un... Deux... Et.... “


Paf, encore une fois, les projectiles étaient arrêtés en plein vol. Tsss... Cela agaçait réellement la demoiselle qui comptait bien continuer jusqu’à réussir, quitte à jouer à un jeu impossible à gagner. S’il fallait gaspiller toutes les munitions, elle le ferait. Mais alors qu’elle s’apprêtait à ordonner de lancer une nouvelle salve, voilà que quelque chose alerta la demoiselle. Dans le ciel des ovnis venaient d’apparaitre. Hm ? Des étoiles filantes ? Rapidement, la personne faisait le guet sur le navire hurlait que des projectiles en masse approchaient. Se pointant sur la figure de proue du navire, la demoiselle regardait la chose et fut sidérée. Le nombre de projectile était hallucinant, même si celle-ci riait intérieurement de cela car même s’ils étaient nombreux, peu pourraient toucher précisément le navire à une telle distance. Beaucoup pour pas grand chose quoi, espérons que la personne qui avait fait ça n’était pas pareil au lit sans quoi, ce serais d’un ennui selon la miss. Bref, action-réaction, essayant de voir quels seraient les projectiles qui toucheraient le navire et choisissant de façon ciblée, elle laissait approcher les projectiles jusqu’à finalement attaquer ces derniers. Dans un premier temps, c’est une multitudes de bombes chimiques qui étaient projetés vers les petits débris, et finalement elle lança une attaque plus massive dans le but d’arrêter le plus gros de l’offensive. Malheureusement, à elle seule, elle ne pu empêcher quelques morceaux de percuter violemment le navire, et le résultat était là : aucune casse qui handicaperait le navire, cependant quelque chose de plus utile était endommagé : l’appareil servant à créer cette brume plus épaisse que la normale.

“ L’enculé !!! Maniez vous à aller voir l’étendu des dégâts et réparez moi ça. Vous, baissez les voiles, on approche. “

Obligé à quitter sa position, elle abandonnait sa cachette pour approcher de l’île et même si la brume naturelle cachait quelque peu le navire, d’ici peu, ce dernier serait pas à portée de tir, mais visible aux yeux du monde.


???

Une pluie de métal et de bois ? C’est tout ce qu’ils trouvaient pour tenter d’arrêter la demoiselle ? Cette dernière était d’humeur à casser le monde entier si elle le pouvait. De ce fait, elle évitait via des sauts impressionnants quelques balles et flèches, même si parfois certaines la touchait légèrement. Grognant de mécontentement, cela ne l’empêcha pas de jouer avec son arbre et enfoncer la porte du village afin d’entrée elle-même. Seul petit bémol, s’était cette très légère envie de se gratter. Intrigué, la miss ne comprenait pas que cela venais des flèches qui l’avaient amoché sans la mettre réellement en danger. Grattant donc son épaule dans un premier temps, ce n’est que quand une drôle de chose lui fit face qu’elle arqua un sourcil.
Un mur ? De quoi ? Comment ? Se faisant stopper net par ce dernier, elle voyait aussi l’avantage d’une telle attaque : lui permettre de se reposer un peu. Après tout, cela l’empêchait d’attaquer de face les villageois, mais l’inverse était tout aussi vrai. Reprenant donc son souffle, celle-ci se mit à réfléchir à quoi faire. Finalement, elle ne réfléchit pas plus longtemps avant de reprendre son tronc d’arbre et s’en servir comme d’une batte de baseball. Frappant avec férocité son adversaire, ou plutôt le mur, elle comptait bien l’abattre et pour cause, sa force - comparé à celle de son pseudo adversaire - était démentielle. Mais le pire dans l’histoire était sans doute le fait que la force de la miss n’était pas à son apogée. Non, elle grimpait, mais il lui fallait encore plus d’action pour “ apprécier “ l’acte et voir sa vraie puissance se révéler. Frappant à répétition le mur, elle changea de tactique et se mit à frapper de manière circulaire, détruisant les alentours sans réelle difficulté. Peut-être qu’elle n’arriverait pas à tuer tout le monde ici présent, cependant, elle laisserait une belle trace derrière elle, jusqu’à ce que quelque chose attire son attention au loin. Une chose énorme avait attiré son attention. Oh ? Un ennemi ? Devait-elle rester ici ou aller s’en charger ? Se tâtant un moment, finalement elle se dit qu’elle pourrait rester ici encore un peu pour tuer le temps.

-------------------------------------------------------------------------------

Les sous-fifres, c’est juste ennuyeux, mais parfois quand des faibles s’unissent, cela donne lieu à des choses incroyable. Et là, s’en était l’illustration parfaite. Alors que j’allais éliminer cette demoiselle, voilà qu’une collègue la sauva de peu. Il n’y avait rien de plus ennuyeux qu’une intervention de ce genre, mais au moins, cela me ferais patienter le temps que ma vraie cible se décide à arriver, si elle approchait ? Peu certain de cela, je me mis donc à ignorer l’avertissement de la représentante de la loi et me concentrais sur les voix alentours. Tentant de capter un maximum de ces dernières, j’en ressentis une qui accourait à grand pas. Me disant qu’il s’agissait peut-être de ma cible je vins à sourire en coin, satisfait. Re-ouvrant les yeux je regardais alors les deux seules demoiselles restantes dans la petite zone. Quelque chose en moi bouillait sans exploser. Cette chose était l’incarnation même de ma personnalité, mais malgré mes ambitions cela n’arrivait pas à exploser au grand jour. L’aura meurtrière que je laissais ressentir était un premier pas vers cette explosion de soit. Et autant mettre les points sur les I.

“ La ferme ! “


Ni une ni deux, je fonçais vers elles avant de me retrouver face à elle. Et si Mozero était connu comme l’éclair vert, alors je comptais bien conquérir le titre “ d’éclair rouge “. Pour cause, espérant prendre de court les demoiselles, je vins à viser en premier l’intrus à la canne en visant sa tête avec mon coup aussi rapide que puissant. Partant d’un point A pour atteindre un point B, mon attaque semblait disparaitre, laissant une simple trainée rouge tel un éclair et sans vérifier si j’avais mis hors d’état de nuire la personne, j’enchaînais avec une attaque tout aussi destructrice en visant cette fois le ventre de l’autre personne sans savoir si mon coup était assez puissant pour la transpercer aussi cruel cela soit-il.

Tel un démon, je comptais bien faire couler le sang ce soir et ces deux personnes seraient mon amuse-bouche avant l’arrivée de renforts ou d’Ericken. Nighty Town vivait et vivrait en ce soir une nuit sanglante car cette ville et le monde se devait de le savoir officiellement cette fois : Les Shadow Ghost doivent être craints et respectés.


Résumé de la situation:
 

Tech utilisées:
 

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Fudo
Le Roi Fou
avatar
Messages : 507
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
137/250  (137/250)
Berrys: 353.899.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 7 Juin - 13:04



- War of change PV SG, Yao, MJ & Aaron-


Le son de l'air fendu par la lame d'Ayabusa, les divers beuglements provenant de la masse au port, les tirs de canons, les bruits des boulets tranchés, bientôt celui que les morceaux de ces derniers allaient faire en tombant dans l'eau. Toujours cette chaleur au fond de mes tripes, et désormais le message envoyé par mon hypothalamus avait atteint mes glandes surrénales. Mes pupilles commencèrent à se dilater, divers frissons parcoururent mes bras, mes poils s'hérissèrent à leur passage. Décrire tout ceci, qui s'en soucierait ? Tout cela était cliché, des clichés que je lissais autrefois dans des livres. Mais à cet instant je pouvais le confirmer, les clichés en était seulement parce qu'ils étaient suffisamment proche de la réalité pour être répété. Cette nuit était l'une des miennes, l'une du hors-la-loi que j'étais, un jour un livre sera écrit sur moi et l'auteur devra décrire toutes ces conneries. Alors en attendant que cet auteur apparaissent, en attendant le jour où mon histoire ait pris de l'importance dans ce monde que j'étais en train de découvrir, je le ferai. Entendant les mots d'Ayabusa, je m'avançai un peu et tendis le bras gauche vers le port, avant d'ouvrir mon poing. Ma zone apparaissait bien rapidement, je me situais à une de ses extrémités. Une sphère d'un peu moins d'une dizaine de mètres comme diamètre s'étendait devant moi, devant Ayabusa, en haut de ce sous-marin devenu dirigeable.

-TET MES BALLES VITE ! - hurlai-je au cyborg encore dans l'engin. Je m'adressai ensuite à l'épéiste occupé à tailler des boules explosives - Je ne pourrais pas tout couvrir, certains dégâts seront inévitables mais on va régler le problème.

En attendant le cyborg, je tentai timidement une manœuvre. Dans cette obscurité je ne vis que quelques boulets arriver dans ma zone, Ayabusa s'occupait d'en couper mais en ce qui me concernait c'était plus compliqué. Je n'étais guère épéiste, trancher quelque chose en deux ne figurait pas dans mes aptitudes. Je levai alors mon doigt préféré face à ces quelques projectiles, ils venaient d’apparaître dans ma zone et si je ne faisais rien ils me fracasseraient. Mon doigt pointant le ciel, ces boulets se mirent à s'élever, leur trajectoire changeaient. Je pus en faire léviter certains, seulement deux. Les autres continuaient leurs routes mais j'avais d'autres projets pour eux. En effet je tentai, à défaut de les arrêter, de les faire passer à côté de notre engin. Malheureusement la physique m'était défavorable en bien des points, de la vitesse à la position de ces corps. Trois éraflèrent la coque du submersible volant, les autres se firent trancher par mon nouvel ange gardien. Un filet de sueur coulait déjà dégueulassement sur mon front lorsque Tet se disposa à côté de moi et me tendit un sac de sport rempli de différentes balles de baseball. Seize au total. Les tirs continuaient et je devais les faire cesser le plus rapidement possible, Aya n'allait pas s'occuper de ça tout seul, si ? Je croisai alors mes deux doigts tout en me concentrant sur les deux obus que j'avais arrêtés, ils furent remplacés par deux balles blanches, les obus se trouvaient désormais devant Tet qui observait le port.

-Deux arrivent droit sur nous, magnes toi ducon !

À l'arrivée du premier des deux boulets, je lançai tel un pro une balle droit sur lui, puis quelques secondes avant qu'elle ne le touche, je l’inter-changea avec celui qui se trouvait derrière lui. Boom. Fumée, souffle d'une explosion, Tet trébucha. Cette émanation... c'était important, ils auraient pu penser nous avoir touché et ainsi arrêter l'assaut pendant quelques temps, ou bien alors prendre conscience qu'un type autre qu'Ayabusa était dans la capacité d'agir et d'être une menace pour eux. Prenant deux autres balles, je les lançai en hauteur avant de les propulser à grand coup de batte en direction de la fumée qui commençait déjà à se dissiper. Puis à trois ou deux mètres avant qu'elles aient quitté ma zone, j'effectuai encore un mouvement de doigt et les substituai par les deux obus au pied de Tet. Voilà, j'étais désormais officiellement un criminel en envoyant ces projectiles vers un port infesté de marines. Il fallait en finir avec eux. Personne ne devait me capturer, personne ne devait m'arrêter alors que je venais de commencer mon périple. Je me tournai vers Tet, soufflai un coup et lui donnai un ordre qu'Ayabusa pouvait facilement entendre puisqu'il était juste à côté de nous.

-La bombe, apportes la moi et fais vite parce que je ne penses pas pouvoir garantir notre sécurité. -Puis me tournant vers le bretteur je continuai- Si on l’envoi depuis le ciel, ils auront tout leur temps de l'arrêter, malgré l'obscurité, il suffit qu'un type ait une bonne vue, ou alors un radar quelconque, pour la voir et la stopper. On prend de l'altitude, tu continues à défoncer ces boulets avec moi et à trouver un moyen de les faire cesser, et lorsqu'elle sera là on fait comme à l'instant, sauf que ce ne sera pas deux boulets mais une bombe en laquelle tu places beaucoup d'espoir... tu es d'accord ?

Je m'emportai un peu trop avec toutes ses nouveautés, mais cela me permettait de ne pas réfléchir à tout un tas d'autres choses moins attrayantes comme le fait de parler correctement à mon << supérieur >>, la peur de blesser voire de tuer des innocents marines et tout un tas d'autres conneries. Je repris ma position et étais prêt pour les prochaines vagues en espérant que je tienne suffisamment longtemps jusqu'à ce qu'on trouve une solution. Je me préparai alors à dévier les boulets - ce qui était le moins coûteux en énergie, je devais me conserver pour la suite, le deuxième chapitre, car j'étais en plein dans le premier d'un long livre. Chapitre un: l'attaque du port, ça pouvait le faire et ç'allait le faire.




Revenir en haut Aller en bas
Yao Ming
Trafiquant
avatar
Messages : 363
Race : Humain.
Équipage : Hyakki Yokou Gang

Feuille de personnage
Niveau:
31/75  (31/75)
Expériences:
231/250  (231/250)
Berrys: 341.991.025 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 9 Juin - 18:41



Guerre de Gangs
★ "La Guerre est une multiplication du crime Parfait" - R. Sabatier




Feat
Ren Tao; Fudo; Kabayochi Kiru; Aaron Guts; Maitre-Jeu
...
L'échange des premiers coups ! Yao VS BlackSword; Aliyah VS Crazy Rustler; Mark & Billy VS ... Mais c'est qui ce gars ?



Mark lvl 15 & Billy lvl 6, Hommes de mains.


- Mais de quel truc tu me parles Billy ? Il n'y a rien la haut ... Tu dois perdre la boule ... De billard ! Boule de billard comme ton crâne chauve Bwahahahaha !
- Nan sérieux j'ai vu un truc bouger ... Grrr ose le répéter et tu vas t'en mordre les doigts gringalet !
- Répéter quoi ? Boule de bill...


Un coup stoppa net la phrase de mark. Billy en avait visiblement marre des railleries de son cher et tendre camarade. S'en suivit alors un deuxième, la réponse de Mark envers Billy. Puis, comme vous devez vous en douter, une nouvelle dispute éclata. Ces deux la étaient donc irréductibles ils se chamaillaient n'importe ou, n'importe quand et même quand l'heure était à la concentration ... Bordel.
Mais un léger bruit stoppa net leur dispute.

- Click.
- Hein ?!
- Hein ?!


Les deux pirates venaient de se rendre compte bien que trop tard de l'énorme gourde qu'ils avais commis. Ce petit "click" qui avait coupé leur querelle était en fait le déclenchement de l'arme dévastatrice de Billy : le Burn Bazooka. Leur tête horrifiée prouvaient à quel point ils savaient qu'ils étaient dans la merde...
Puis, ce qui devait arriver arriva. L'arme retentit dans un grondement terrible et la gerbe de flamme s'explosa contre un pâté de maison en face qui en détruisit une grosse partie. De l'autre côté, Billy qui tenait l'arme et qui n'était pas sur ses appuis fut propulsé vers le hangar emportant le maigre Mark dans sa folle course. Les deux s'explosèrent alors dans un tas de caissons en bois à l'intérieur de l'entrepôt provoquant débris et nuage de poussière.

- Aieaieaie ... Putain ça fait mal Billy tu déconnes ! ... Billy ?

Se relevant avec un peu de mal, Mark balançait son bras pour dégager la poussière. Aucune réponse de la part de son collègue, et il comprit très vite pourquoi. Billy était tout simplement tombé dans les vappes. Qu'elle petite frappe bordel.

- Et merde ... Yao va nous tuer ...

Ne sachant pas quoi faire, pensant aux conséquences de ses gestes, mark avait peur de la réaction de son supérieur. Mais Yao était déjà bien occupé et un autre ennemi beaucoup plus fort s'annonçait.
C'est alors qu'une deuxième explosion retentit, la ou étaient les deux hommes juste avant leur gaffe. Mais cette explosion il n'y avait ni flamme ni gerbe ni débris. Une sorte d'explosion invisible. Toujours à l'intérieur du dépôt Mark ne comprenait pas vraiment ce qu'il ce passait mais commençait à douter. Il semblait que la gourde provoquée par leur dispute venait de les sauver. Cette surprenante réaction était-elle en lien avec ce qu'avait vu Billy ? En tout cas, le jeune gringalet s'empressa d'empoigner le Burn Bazooka et de le diriger vers le centre de l'explosion.


Comme s'en doutait Yao, son adversaire n'était pas à prendre à la légère. Il n'avait certainement pas l'étoffe d'un grand combattant mondialement réputé mais l'expert en art martial ne devait pas le sous-estimer. Son jeu de jambe était bon et ses capacités à l'épée aussi. Cependant, cela ne le sauva pas de subir quelques dégâts de la contre-attaque du yakuza. Black Sword saignait. Rien de méchant non, mais dès le premier échange de coups c'était bien le lieutenant de BigJack qui avait encaissé les dommages.

Reprenant de la distance avec Yao, Black Sord daigna répondre à la question du voyou. Cela avait tendance à l'énerver, mais le jeune Ming préféra rester calme. Sang froid était le mot d'ordre pour pouvoir contrôler l'adrénaline et mener ses missions à bien. C'est alors que le lieutenant du gang adverse entama une nouvelle offensive. Ce mec était agressif, il fonçait dans le tas sans se poser de question. Le genre de mentalité intéressante à combattre. Mais malheureusement pour lui, le hors-la-loi n'allait pas laisser son compère avancer vers lui plus longtemps. Quelques mots résonnèrent dans entre les fusillades et les cris.

- Résurrection - Bai Suzhen !

La natte de cheveux de Yao se mit alors à pousser à une vitesse extraordinaire, puis fonça en direction de Black Sword, la tête prenant la forme de serpent aux crocs aussi résistants et tranchants que l'acier.
Coupé l'assaut de son adversaire au plein milieu de sa course - pour le surprendre et prendre l'avantage - c'était la stratégie de Yao. Black Sword allait être obligé de trancher le serpent blanc s'il ne voulait pas se voir arracher une partie de son corps.
Mais le lieutenant de BigJack avait du répondant. Malgré qu'il ne pouvait désormais plus avancer, il jeta alors une lame de sa main droite sur Yao. Légèrement surpris de cette offensive innovante, Yao ne se fit pas avoir. la distance qui les séparait était encore trop grande - et ceux grâce au Bai Suzhen - pour pouvoir être prit au piège.

Le voyou sauta alors en l'air, esquivant ainsi l'attaque à semi distance et utilisa le petit gadget de ses chaussures pour pouvoir se mouvoir à une vitesse bien plus offensive dans les airs. Grâce aux Vento-Dials, Yao fonça alors vers Black Sword par la voie aérienne. Le Serpent Blanc attaquant de plein front et Yao par le dessus, cet assaut avait de grande chance pour être redoutable.
Quelques secondes avant que le choc ait lieu, Yao énonça doucement le nom des techniques qu'il allait utiliser.

- Résurrection - Sensu Shiki ... Shaolin Quan - Guan Dao !


De ses doigts poussèrent cinq lames. celles-ci étaient faits d'ongles et étaient renforcées par le retour à la vie, mais leur tranchant et leur solidité n'avait rien à envier aux autres lames faites d'acier.
Prêt à frapper, désormais à porter, Yao exécuta alors la même technique qui avait légèrement blessé l'homme un peu avant. Mais cette fois-ci, le combo qu'il venait d'effectuer prouvait bien de la dangerosité de l'attaque. Le voyou espérait bien trancher le bras dominant de son adversaire ou le blessé grièvement pour le paralyser afin qu'il soit apte à être kidnappé. Après tout, tuer le lieutenant de BigJack n'était pas le but premier. Mais s'il s'avérait que Black Sword soit un peu trop coriace pour le kidnapper, alors mettre à terme sa vie ne gênait pas Yao tant que ça, surtout depuis qu'il venait de se rendre compte que Aliyah n'avait pas respecter ses ordres et combattait un second lieutenant de la cible numéro une.


Aliyah Nesferati lvl 24

De son côté Aliyah fut interloquée par la réaction de sa nouvelle cible. Ce mec la ... Il venait de crier comme une gonzesse ... Horrible, même pour un monstre vampirique comme elle. Mais la suite la choqua d'autant plus. Malgré son air de petite fiotte, ce rouquin en avait dans la tignasse. C'était le cas de le dire car sa chevelure prit vie et désaxa la trajectoire du couteaux de lancer de la lolita. cette capacité ... Elle était similaire à ce que Yao pouvait utiliser ! Cet homme savait aussi contrôler le Retour-a-la-vie alors ?!
En comprenant cela, Aliyah comprit alors aussi vite qu'un second lieutenant était présent dans l'entrepôt, et qu'elle était actuellement en train de l'affronter. Un sourire d'excitation montrant les crocs pointus de la vampire, la gotique lolita n'eut le temps de tergiverser et activa une nouvelle fois ses jets-dials pour esquiver l'assaut de cette rouquine.

Mais elle profita aussi de l'attaque de son nouveau adversaire pour pouvoir lui tendre un piège. En esquivant la chevelure, Aliyah tenta d'enrouler une partie de la tignasse avec une lame accrochée a un câble. La Nesferati activa ensuite son Electro-Dial. Le but était simple, les cheveux rejoignant directement le corps de Crazy Rustler, Aliyah tenta alors de lui soumettre une décharge électrique assez puissante pour la paralyser quelques instants !

- Toi aussi, tu es un lieutenant de Bigjack ?! Merde, elle est ou ta fierté à crier comme une fillette ! Drill Dagger !

Ne sachant toujours pas si son adversaire avait été électrocuté ou non, Aliyah préféra répondre aussi vite que possible pour prendre l'avantage sur le rouquin. Elle jeta alors un couteaux sur Crazy Rustler a une vitesse impressionnante. De plus, cette lame tournait sur elle même ce qui augmentait considérablement sa puissance. Bien que sachant que cet homme était aussi un lieutenant de Bigjack et qu'il était une cible de kidnapping potentiel, Aliyah n'y allait pas de main morte non plus et espérait bien gravement blessé sa proie pour qu'elle soit un peu plus docile !


To be continued ...


© Never-Utopia


Résumé:
 

Techniques utilisées:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kabayochi.M.Kiru
Pirate
avatar
Messages : 2616
Race : Humain
Équipage : Deadly Sins

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
163/350  (163/350)
Berrys: 356.092.650 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Mar 14 Juin - 0:38


La Descente du Faucon!



Seta Panto

Une première explosion, bien réelle et voyante, retentit alors que le Mime se replaçait dans les airs, le souffle de celle-ci semblant sauver in-extremis les deux individus visés par l'agent de Dead-End. Ils avaient visiblement été projetés dans le hangar attaqué, mais même s'il ne pouvait plus les voir Seta les sentait encore grâce à son haki. Cependant il doutait qu'ils soient un réel problème, il y avait très peu de chance qu'ils soient un danger pour lui lors d'un affrontement, mais de base il préférait généralement éliminer le plus d'adversaires possible avant de s'attaquer à ceux qui semblaient diriger le groupe. Affronter plusieurs ennemis à la fois pouvait rapidement devenir gênant même lorsque l'on était supérieur sur le papier. Examinant rapidement les alentours il constata rapidement que les autres bandits surveillant la zone avaient tous été mis hors d'état de nuire, il semblait donc que la totalité des forces de l'assaut soient concentrées dans ce hangar désormais. Faisant alors une moue légère le maudit se laissa subitement tomber, parcourant une soixantaine de mètres ainsi avant de déployer ses bras violemment, les agitant légèrement de haut en bas pour réduire la vitesse de sa chute et orienter celle-ci alors qu'il n'était plus qu'à vingt mètres du sol. Ses ailes mimées agissant alors il se dirigea droit sur la fenêtre du toit du hangar brisée un peu plus tôt par la première assaillante. Traversant celle-ci à une vitesse hallucinante comme un rapace fondant sur sa proie il savait déjà grâce à son haki où tous se trouvaient, mais eux n'auraient pas le temps de le voir venir!

Le bras droit de Seta descendit brusquement dans son dos tandis que le gauche orientait subitement sa course vers sa cible, un jeune combattant aux capacités fort intéressantes qui venait de s'élever dans les airs, une très mauvaise idée. Le bras droit revint subitement en place, stabilisant la trajectoire sur son nouvel adversaire avant que ses deux mains ne se rejoignent devant lui, ouvrant la paire de ciseaux tranchante bien réelle qu'il venait d'attraper. Il n'y avait pas réellement d'échappatoire pour son adversaire, certainement concentré sur son ennemi et bloqué dans les airs, il ne verrait pas le coup venir! A cette vitesse Seta était comme une torpille, et la présence des lames de ses ciseaux devant lui le rendait d'autant plus dangereux, il avait assez de puissance dans le coup à venir pour décapiter net quelqu'un. Mais il ne visait pas la tête pour autant, labourer le corps de sa proie serait d'autant plus beau et éphémère. Ses mains étaient prêtes à bouger les ciseaux pour couper toute trajectoire d'esquive, mais dans les airs cela paraissait plutôt superflu. Dans un sens il devait reconnaître la beauté de l'initiative de l'inconnu en question, devrait sans doute même le remercier, après tout ici même il permettait au Mime de la transformer en chef d'œuvre, de la rendre éphémère à son tour!



Kabayochi.M.Kiru

Le Golem n'avait pas suivi la route des projectiles qu'il venait d'envoyer sur les assaillants de Nighty Town, ayant déjà perdu assez de temps comme ça. Il semblait fort probable que la ville se transforme rapidement en champ de bataille, si ceux qui venaient de lancer cet assaut avaient pris la peine de provoquer une explosion en plein cœur de celle-ci cela voulait dire qu'ils n'hésiteraient pas à frapper des civils, voir à raser Eleme de la carte. Courant en direction de la ville en question Kiru ne pu s'empêcher d'imaginer rapidement le résultat d'une Nighty Town sans Eleme, y prenant presque goût avant que le sacrifice à payer ne lui remette les pieds sur terre. Compter des pertes civiles lors des opérations qu'il menait n'était pas vraiment une hantise et ne l'arrêtait pas, cependant il pesait toujours le pour et le contre. Chaque guerre avait son lot de martyrs et de dommages collatéraux, vouloir prétendre faire tout ce qui est en son pouvoir sans le comprendre était un mensonge, rien de concret ne sortirait d'une organisation suivant ce précepte à la lettre, les sacrifices étaient nécessaires pour une victoire. Pour autant il prônait toujours la défense du faible contre le puissant, la libération du peuple même s'il avait pris un chemin et des méthodes différentes de la Révolution. Certes il était initialement venu affronter la marine aujourd'hui, mais jamais il n'avait envisagé de le faire en pleine ville, frapper directement au but, au QG avait été l'objectif initial, les affronter de front sur leurs terres, comme le feraient de vrais combattants! Pénétrant finalement dans les premières ruelles aux abords d'Eleme il grommela légèrement en tentant d'accélérer le rythme, il fallait espérer que Ningen sache s'adapter au mieux à la situation désormais!


Ningen Takai

Ningen courait dans son uniforme blanc et bleu floqué d'une mouette, suivant un groupe de soldats se préparant à défendre la base marine contre un éventuel assaut. Cela ne faisait même pas quelques heures qu'il avait infiltré les rangs du Gouvernement Mondial que c'était déjà le branle-bas de combat, et il n'avait même pas encore eus le temps d'en être la raison. L'avantage était que dans ce capharnaüm il y avait encore moins de chance qu'on s'intéresse à lui, déjà que jusque là le nouveau statut de Nighty Town et son nombre de marines l'avaient protégés alors désormais le simple fait qu'il ait les bons vêtements le mêlait à la masse. Pour autant il ne savait pas réellement quoi faire, à la base sa mission était de mettre hors service le système de communication marine afin de limiter les renforts, mais il n'avait pas eus le temps de s'en approcher que déjà ceux-ci avaient été appelés, Kiru était à cheval sur l'horaire et cela n'aurait pas été le cas si tout s'était passé comme prévu. Mais ce Ren Tao venait de compromettre leur assaut, les obligeant à modifier leurs plans, l'avantage d'être ici était celui de pouvoir entendre leurs communications, et pouvoir surgir de la masse au moment opportun. Dans tous les cas pour le moment attaquer la marine ne serait certainement pas une bonne option, à moins que ces nouveaux venus soient des alliés du Golem, ce dont le Calculateur doutait tout de même. Comme pour confirmer sa pensée un mur de projectiles s'éleva dans les airs pour partir vers la mer, seul le Golem aurait pu faire cela, le message était clair donc, il fallait défendre l'île! Un léger sourire naissant sur son visage il poursuivit son chemin dans le groupe de justiciers improvisés. Aucun d'entre eux n'était réellement dans la même unité mais avec les événements soudain toute la base s'était subitement redistribuée, seuls les hauts gradés avaient leur escouade attitrée désormais. S'arrêtant finalement sur le bord de l'un des murs de la base il constata la guerre qui semblait s'éveiller au sein de Nighty Town, un brasier allumé sur sa gauche, des débris fumant retombant des cieux et des cris partout. Il y avait déjà assez de participants à ce premier acte, il valait mieux pour lui demeurer un atout caché dans la manche pour le moment.


Mizu Sakana

La déviation de trajectoire de son adversaire, même si légère, avait permis à Mizu de contracter les muscles de ses jambes et de ses bras, arquant légèrement son corps vers l'avant tandis que son compatriote fonçait sur lui, visiblement décidé à venir le mordre au cou. Cependant alors qu'une seconde plus tôt celui-ci semblait assoiffé de sang et de mort il changea tout à coup d'attitude, visant alors subitement le bras de l'homme-requin. Avait-il senti venir le coup de l'humanoïde? Ou aperçu la lueur de la lame de fer placée sur la nageoire dorsale de l'agent de Dead-End? Dans tous les cas il venait certainement de s'éviter une surprise peu plaisante, ils pouvaient être deux à viser la gorge! Néanmoins le changement d'objectif de son ennemi mettait cette partie de son corps hors de portée d'une attaque surprise, reculant subitement son bras Mizu usa tout de même de sa propulsion préparée pour tourner rapidement sur lui-même, sentant les dents du squale entamer la superficie de son bras tandis qu'il se dérobait à sa morsure. La blessure serait superficielle mais existante, ce qui resterait frustrant, cependant la lame dorsale de Delta vint trancher de la même manière l'endroit où se trouverait sans aucun doute le torse de l'autre requin. Au moins si aucun des deux ne tuait l'autre sur cette attaque ils auraient tous deux laissés leur trace, même légère. Se préparant aussitôt à poursuivre l'affrontement Mizu arqua un sourcil en voyant l'ennemi s'écarter, son attaque avait-elle fait tant peur que cela à ce prétentieux? Se relâchant légèrement tout en demeurant prêt à attaquer il écouta la phrase de l'intrus, celui-ci n'avait pas tort après tout, sa présence dans ces eaux avait un but également, suppléer l'assaut de Dead-End sur l'île en détruisant la flotte marine et bloquer les renforts éventuels. Avec tout ça il ne savait même pas quelle heure il était, cependant vu le grabuge qui semblait avoir lieu à la surface il y avait fort à parier que tout avait commencé. Grognant légèrement il baissa les bras, gardant néanmoins les poings serrés, laissant quelques secondes s'écouler après la dernière phrase de son vis-à-vis avant de répondre :

Je te laisse faire ce que t'as à faire avec tes alliés, mais me gênes pas! Et ne crois pas que cet affrontement est fini, on reprend dès qu'on en a fini la haut!

Sur ces mots Mizu se propulsa vers la surface, surveillant tout de même du coin de l'œil la réaction de son ennemi, il était parti du côté opposé au sous-marin vu plus tôt et son nouvel ami n'avait donc aucune raison de le suivre à part vouloir le prendre en traître.



Techniques:
 

Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Hors La Loi]

avatar
Messages : 67

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: 0 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Jeu 16 Juin - 21:35



Black Sword et Crazy Rustler.
Quand les cheveux de son homologue se mirent à bouger, Black Sword comprit immédiatement à quel type d'aptitude il avait à faire. Evidemment, il connaissait les capacités de ses plus proches collègues car travailler ensemble dans un environnement si globalement hostile les poussait à se faire confiance d'un point de vue martial... Ce qui passait nécessairement par la connaissance et la compréhension de leurs principales capacités. Bref : il savait parfaitement, donc, que ces cheveux étaient nettement plus dangereux qu'ils y paraissaient et qu'il lui fallait donc s'en occuper promptement. Un coup d'épée vertical, virulent et puissant, le débarrassa momentanément de ce danger grandissant et il ponctua son lancer de couteau, qu'il maintint afin d'ajouter un peu de pression à l'équation, d'un léger bond en arrière histoire de récupérer un tant soit peu de distance de sécurité. Le mercenaire savait effectivement que son adversaire possédait une meilleure allonge que lui, et risquait de l'avoir s'il restait à mi-distance... Il lui fallait pour l'heure continuer à l'observer combattre puis, lorsque le moment serait jugé opportun, se précipiter au corps-à-corps afin d'en terminer en deux ou trois mouvements au grand maximum. Pourtant, lorsque son opposant se mit à s'élever, le hors-la-loi ne put s'empêcher d'arquer un sourcil interrogatif. Non seulement son lancer se montrait ainsi totalement inefficient, mais en plus une telle mobilité chez son ennemi risquait de lui compliquer passablement la tâche... Il venait tout juste de se remettre en garde aussi brutalement que possible lorsqu'un événement hors du commun eut lieu. Sans même que Black Sword lui-même ne puisse l'anticiper ou le sentir venir de quelque manière que ce fut, un nouvel intervenant venait de bondir par la fenêtre, menaçant de percuter le mafieux aux cheveux animés d'un instant à l'autre. Curieux mais pas fou, le lieutenant de Big Jack décida de profiter de l'occasion pour agrandir encore un peu la distance qui le séparait de l'autre homme, d'un ou deux simples bonds, avant de jeter un coup d’œil en coin à son collègue, Crazy Rustler. Celui-ci semblait bien mal embarqué...

Car effectivement, de son côté, le rouquin avait pratiquement utilisé ses cheveux à l'aveugle, les projetant grossièrement dans la direction voulue en espérant que son ennemi vienne gentiment s'embrocher dessus. Contre toute attente, cela ne fut pas vraiment le cas : il le ressentit d'ailleurs lorsqu'aucune véritable présence ne se fit avoir par son offensive. Aucun corps embroché, aucun hurlement terrifié, rien... Au contraire, même ! Sceptique, le rouquin ouvrit donc les yeux pour observer la scène plus attentivement. Grand bien lui en prit : il anticipa ainsi l'arc électrique qui vint le percuter de plein fouet en passant par sa chevelure dense, ayant ainsi la possibilité de serrer les dents avant l'impact. Le choc en lui-même fut suffisant pour projeter Crazy Rustler au sol, l'envoyant ainsi se plier de douleur en grommelant et en se lamentant bêtement. Il aurait dû le savoir, que garder les hangars pour le compte de Big Jack n'était pas une bonne idée, en ce moment... Il aurait été bien mieux au QG, à jouer au poker avec les petits nouveaux, ou à siroter un cocktail avec Long Claw ! Ah, oui, Long Glaw... La sœur de Black Sword était indéniablement aussi talentueuse que lui, mais elle avait simplement un bien plus joli minois ! Ce souvenir délicat et enjouant ne fut pas suffisant quant à lui pour gommer la douleur qui vint se graver dans son corps lorsqu'un couteau pénétra brutalement sa chaire au niveau de l'omoplate gauche. L'os parvint à faire son travail en bloquant l'arme, même s'il en fut globalement bien amoché, mais le sang se déversa soudainement, le tout en arrachant un nouveau hurlement au hors-la-loi désormais recroquevillé. Il était rare que quelqu'un ne parvienne à prendre le dessus sur lui, en combat, mais lorsque cela était le cas, il ne pouvait plus réagir intelligemment...



Black Sword est lvl 25. Crazy Rustler est lvl 22.

Black Sword garde la tête froide et profite de l'intervention de Seta pour s'écarter. Crazy Rustler douille sec.
Et c'est tout pour ce poste, même s'il se passe évidemment des trucs en off !

Le poste marine viendra au max dimanche soir, je sais pas encore trop quand j'aurai le temps de le faire ^^
Revenir en haut Aller en bas
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 18 Juin - 0:53











War Of Change









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Mon post se concentre sur la PNJ de Ren. Bon bah elle casse le mur sans grande surprise, les projectiles arrêtent d'être envoyés et Aaron essaye de parlementer, d'en savoir plus.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Si nous étions certains de se débarrasser de notre ennemie en un rien de temps, la résultat fut tout autre et la réalité frappante. La rouquine avait évité tous les projectiles de manière létale, avec des bonds impressionnants. Seuls quelques projectiles l'avaient effleurée et ça ne semblait pas être sa plus grande préoccupation. Cette fille disposait de qualités hors du commun de l'Homme, qui pourrait esquiver autant de projectiles en si peu de temps si ce n'est quelqu'un de surhumain ? Aurait-elle un Fruit Du Démon ? Possible mais rare, enfin peu importe c'est pas vraiment le moment de chercher pourquoi elle est si puissante.

Quand je façonnai mon mur et que je l'envoyai, elle sembla stoppée voire dérangée tout au plus mais sûrement pas égratignée. Qui pouvait-elle bien être pour disposer de telles capacités ? Nous, nous avons toujours plus ou moins batailler contre des gens de notre niveau et en nombre. Mais là l'ennemi est seul et est une menace... très importante. Comment faire pour gérer une force instable qui vient tout juste de détruire mon mur avec son arbre en guise d'arme ?

L'ennemie se révélait de plus en plus dangereuse, et voilà que maintenant elle frappait de manière circulaire en détruisant le décor avec une facilité déconcertante. Et de plus, elle se rapprochait encore du village. Si elle viendrait à portée de celui-ci je n'ai nul doute, elle le détruirait. Que faire ? Les projectiles continuaient de fuser mais vu ce qu'elle venait déjà de faire, ils n'allaient sûrement pas l'atteindre. Je réfléchissais à un plan, à quelque chose pour contrer ce monstre présent devant nous mais rien ne tenait la route face à cette force de la nature.

Bientôt, je réalisais notre incapacité et faiblesse dans ce combat. Lutter jusqu'au bout est sûrement l'un de nos plus chers principes, mais je ne pense même pas qu'on pourrait se débarrasser d'elle. Je pense qu'on se ferait tout simplement massacrer dans les règles de l'art. Et merde.. je ne veux pas abandonner, mais je ne veux pas céder le village et laisser nos constructions et des vies partir gratuitement.

Je ne vois absolument aucune technique dans mon "arsenal" qui pourrait être clé et nous sortir de cette mouise. Je pense qu'il faut se faire à l'idée que cette jeune fille est bien trop forte pour nous. Et si au début elle a essayé de parler pour nous amadouer, cela allait être à mon tour de parler. Mais pas pour l'amadouer non, pour comprendre ses intentions et négocier. Je tendis alors mes bras en l'air les paumes ouvertes afin de la raisonner et de signaler l'arrêt de l'envoi des projectiles :

- " Attends ! Stop, s'il te plaît.. qu'est-ce que tu veux ? C'est toi qui a faits ses explosions ? Ou peut-être que tu es sous les ordres de quelqu'un ? Dis-moi ce que tu veux, on a moyen de parler non ?.. "

Beaucoup de questions pour temporiser, gagner du temps mais surtout essayer de comprendre pourquoi elle fait ça. Si elle veut parler, tant mieux pour nous. Si elle décide de tout casser, nous nous battrons jusqu'à la mort.



♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;


Dernier mot ;

Je laisse un petit plan (vague) de l'île pour ceux qui veulent :

Spoiler:
 
© Never-Utopia par Pastomaniac


Dernière édition par Aaron Guts le Mer 28 Sep - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Gouvernement]

avatar
Messages : 314

Feuille de personnage
Niveau:
0/0  (0/0)
Expériences:
0/0  (0/0)
Berrys: Beaucoup

MessageSujet: Re: [Conquête] War of change    Sam 18 Juin - 14:48




Contre-amiral Alyxander et Contre-amiral Zigmund.


Tout avait tristement fait chou blanc, aussi bien du côté des criminels que de celui des défenseurs de la justice. La majorité des boulets, y compris celui expédié par le contre-amiral en personne, avaient été déviés de leur cible initiale ou suffisamment endommagés tout du moins pour ne pas infliger de trop gros dommages au cuirassé qui continuait, lentement mais inexorablement, à prendre de l'altitude. L'objectif des gouvernementaux était désormais simple : inverser la tendance, et précipiter la chute de ces ahuris pour leur montrer qu'il était illusoire d'affronter une telle armada de face. Et même si les ennemis semblaient compter dans leurs rangs quelques brillants éléments, la chose n'allait très certainement pas les sauver éternellement... Tout au contraire, le fait que les deux parties découpées du boulet projeté par Zigmund viennent se fracasser davantage encore contre la coque du dirigeable indiquait un fait clair et simple : cette position qu'ils prenaient n'allait pas les sauver. En s'élevant progressivement, les hors-la-loi allaient tôt ou tard passer au-dessus du port... Le jeu était évidemment de les abattre avant mais si tel était le cas, alors réduire leur existence à néant allait devenir un simple jeu d'enfant : comment se protéger de quelque chose que l'on ne percevait pas ? Réfléchissant ardemment à cet état de fait, le contre-amiral masqué laissa à son ami sabreur le loisir de prendre les devants. Lorsqu'une pluie de lames d'air vinrent cibler les principaux canons frontaux des cuirassés de la marine disposés au port, Alyxander fit en effet quelques pas en avant pour imiter Ayabusa, et projeter ses propres créations à la rencontre de celles de son opposant. Les lames d'air vinrent brutalement s'entrechoquer à quelques mètres seulement des cibles, surprenant une partie des matelots non loin mais les épargnant brillamment. Seules quelques offensives du hors-la-loi parvinrent à passer pour endommager une poignée de canons, mais cela n'était guère un problème... Nighty Town disposait de suffisamment d'armes pour pouvoir se passer d'un petit lot d'entre elles. En revanche, lorsqu'une espèce de gigantesque sphère vint englober le dirigeable, les marines demeurèrent un instant médusés... Instant qui permit une contre-attaque dont ils avaient bien entendu sous-estimé l'imminence.

Les boulets qui réapparurent à mi-chemin furent suffisamment désarçonnant pour permettre à Fudo de toucher ses cibles : quelques explosions eurent effectivement lieu côté marine, et quelques victimes furent immédiatement à déplorer, même si les gradés avaient eu la réactivité nécessaire pour s'en écarter vivement. En tout cas, l'information véhiculée par cette subite apparition était claire aux yeux de Sigmund, aussi bien qu'à ceux de son collègue : les ennemis possédaient à bord un maudit, probablement un paramecia compte tenu de l'apparence particulière de cette capacité, et il allait falloir s'en occuper rapidement s'ils voulaient continuer à mener la danse. Pour cela, rien de mieux que l'eau elle-même... Et la solution était toute trouvée. Alors qu'Alyxander se mettait un point d'honneur à projeter des lames d'air dès que l'épéiste ennemi tenterait de prendre les devants pour le contraindre à l'inutilité, son comparse empoigna effectivement deux nouveaux boulets hérissés de piques et beugla quelques nouveaux ordres :

-Visez le bas de la coque ennemie ! Leurs possibilités seront restreintes et si nous détruisons le bas, le reste suivra bien assez tôt !

Il projeta immédiatement les deux boulets, l'un après l'autre, en direction de la cible souhaitée tandis qu'une partie de ses plus proches subordonnés l'imitaient, armés de canons, portatifs ou non, ou d'autres armes insolites aux capacités destructrices certaines. Alors que les soldats sur les cuirassés se remettaient du premier assaut et chargeaient à nouveau les colossaux dispositifs à leur disposition, plusieurs figures se détachèrent effectivement de la masse, menaçant de mettre à profit leurs capacités terrifiantes pour se débarrasser de cette intrépide menace d'une seconde à l'autre.


Colonel Brynjolf et Colonel Ichihiga.

-Quand faut y aller...

Ichihiga, un sourire qui trahissait légèrement son malaise inscrit sur son visage, prit les devants en se saisissant de l'une de ses innombrables lance. Il était principalement un expert au corps-à-corps, même lui ne pouvait nier cet état de fait, mais il avait depuis quelques temps commencé à s'entraîner pour tenir tête à des tireurs... Cela lui demandait évidemment de posséder quelques armes supplémentaires à portée de main pour devenir efficient, mais cela avait l'avantage d'être relativement surprenant. Pourtant, le fait de devoir en faire usage ici, à Nighty Town, prouvait bien que la situation globale avait quelque chose de désespéré. Cela n'allait sans aucun doute pas durer, et l'arrivée de renforts viendrait tôt ou tard mettre un terme à cette petite rixe, mais la menace était pour l'heure bien présente et bien oppressante. Considérant qu'il était également de son rôle que d'y mettre fin, le garçon prit la posture d'un lanceur de javelot et demeura silencieux, immobile et parfaitement neutre d'expression durant quelques instants. Puis, d'un coup d'un seul, son corps se tordit violemment et son bras projeta l'arme droit en direction de l'une des quelques silhouettes qui se trouvait sur le pont du dirigeable... L'homme qui combattait à armes égales avec Alyxander, forçant le contre-amiral à se focaliser sur ses lames d'air. S'ils parvenaient à l'abattre ici et maintenant, les forces ennemies seraient sans aucun doute vivement désœuvrées car il était certain qu'ils possédaient quelques responsabilités au sein du groupe. Sans pour autant se faire d'illusion quant à la réussite hypothétique de son action, le jeune soldat attrapa une autre arme et laissa la place à son compère, Brynjolf. Ce dernier, qui était jusque-là resté les mains dans les poches, entama alors une hideuse et surprenante transformation. Son corps sembla se recouvrir d'un léger pelage, deux autres bras et une espèce de dard vinrent lui pousser, en dessous des membres originaux pour les premiers et dans le bas du dos pour le second, et son corps s'affina globalement, lui offrant une allure presque squelettique. Il utilisait sa forme hybride, celle qui lui conférait son fruit du démon de l'araignée type scytodes thoracica... Et ses capacités, sous cette forme, étaient à vrai dire à craindre.

Son espèce de dard s'orienta effectivement en direction du navire ennemi, quand bien même il se trouvait encore à distance raisonnable, et il se mit à projeter dessus quelques quantités de toiles gluantes et légèrement imbibées de venin. Pour l'heure, l'ouvrage n'allait pas donner grand chose et risquait même d'être parfaitement inutile... Mais si les hors-la-loi n'avaient pas la présence d'esprit suffisante pour s'en débarrasser promptement, alors ils risquaient fort de le regretter d'une minute à l'autre.


Commandant Nash et Colonel Melinda.

La situation était palpable, non loin du premier centre d'explosion d'Eleme. Un colonel et un commandant contre un primé à presque 60 millions de berrys, c'était techniquement et normalement une formalité, tout au plus... Mais cette fois-ci, la chose était différente, et les deux gradés le comprenaient sans trop de mal. Les premiers mouvements amorcés par Ren avaient laissé Nash dans une angoissante sensation d'inutilité chronique : l'homme bougeait vite, bien trop pour lui, et il allait avoir du mal à ne fut-ce que soutenir sa supérieure pour lui tenir tête. Pourtant, cela ne l'empêcha guère de sortir ses fils en acier, pour tenter d'en user si la situation dégénérait encore, tandis que Melinda s'occupait des formalités habituelles. Elle avait tout juste terminé de héler son opposant pour l'appeler au calme et à la reddition que celui-ci prit une moue énervée pour l'intimer au silence. La jeune femme eut tout juste le temps de pousser un léger cri à l'attention de son subordonné que son ennemi se trouvait d'ores et déjà face à elle, menaçant de la fracasser d'un instant à l'autre. Incapable de réagir dans les temps, trop peu expérimentées pour cela, la demoiselle fut terrassée d'un coup d'un seul et le commandant, quant à lui, n'eut pas beaucoup plus de choc. S'il eut effectivement la présence d'esprit de tendre une espèce de toile de fils juste devant lui pour entraver les mouvements du hors-la-loi, l'entité qu'il venait de générer ne fut pas suffisante pour bloquer le coup de poing que Ren lui expédia. L'onde de choc le propulsa en arrière sur plusieurs mètres, et un seul homme parvint à le sauver de son rouler-bouler redoutable.


Contre-amiral Ericken et Hochet, Cy-Wolf.

D'un bond vif et vigoureux, le contre-amiral intercepta son subordonné avant que le corps désarticulé de celui-ci ne heurte le mur qui se trouvait à quelques pas de là seulement. Pour avoir été témoin de la scène, le contre-amiral comprenait aisément que le combattant qui se trouvait face à lui était plus fort que lui... Mais, fort heureusement, il n'allait pas avoir à le combattre seul, tout au contraire. Ericken avait tout juste réalisé une roulade pour se réceptionner et poser Nash plus ou moins délicatement au sol, à ses pieds, que le pacifista Cy-Wolf vint le rejoindre depuis les toits d'un bond, orientant le canon de sa mitrailleuse dans la direction du criminel. Contrairement à Melinda, le carnassier ne prit pas la peine de prévenir son adversaire de ses intentions : l'arme à feu déversa momentanément un déluge de balles en direction du rouquin, le tout pour le forcer à se reculer plus ou moins promptement. Le responsable de Nighty Town, quant à lui, usa immédiatement de son fruit du démon de type zoan pour revêtir sa forme hybride, fournissant à son corps davantage de puissance, d'agilité et de vélocité pour faire face au criminel qui se trouvait à quelques pas de là. Il fit ensuite tournoyer sa lance dans ses mains en jaugeant Ren d'un regard froid mais calme, impitoyable et presque déroutant. Il lui destina simplement quelques paroles cinglantes avant de se mettre en garde sèchement, son petite compagnon bien à ses côtés :

-Pour ta cellule dans le navire prison, avec ou sans vue sur la mer ?


Colonel Lilibeth et Commandant Kamimatsu.

-Contre-amiral, prenez garde !

Une escouade envoyée en renforts depuis le Quartier Général parvenait tout juste à son objectif. Le commandant Kamimatsu, à l'avant, parvint rapidement à détailler et à analyser l'opposant du contre-amiral : il prit donc la décision virulente de cesser immédiatement la progression de son unité et de saisir son arme-à-feu favorite, un simple pistolet légèrement plus efficace que la moyenne, pour tenter de tirer sur Ren, directement droit dans sa tempe. Pourtant, il n'était pas le seul à prendre les devants : le colonel en place, Lilibeth, une jeune femme au mental en acier trempé, dégaina effectivement ses lames et se précipita aux côtés d'Ericken pour tenter de contourner leur opposant, afin de le prendre à revers. S'ils parvenaient à l'encercler, l'interpeller deviendrait bien plus aisé !



Alyxander prend la décision de bloquer toutes les lames d'air d'Ayabusa par les siennes. Il n'est pas assez fort pour les bloquer toutes toutes, mais il restreint globalement ses capacités. Zigmund encourage la contre-attaque et prend les devants en lançant cette fois-ci deux boulets à piques, rapidement rejoints par les explosifs traditionnels, qui visent le bas du dirigeable pour le disloquer par le dessous.
Deux autres pointures se joignent alors à la fête : Ichihiga prête main forte à Alyxander en visant Ayabusa et en lui balançant une lance pour l'empaler pendant que Brynjolf prend une forme hybride arachnide et menace de tisser des toiles.

Melinda et Nash sont vaincus par Ren. Ericken et le Cy-Wolf arrivent à ce moment-là sur la scène et pendant qu'Ericken attrape Nash puis prend sa forme hybride, Hochet tire sur Ren. Des renforts arrivent dans le même temps, envoyés par Orick depuis l'explosion. Kamimatsu tire en direction de Ren, pendant que Lilibeth veut contourner la bataille pour encercler l'ennemi.

Ericken est niveau 31. Le Cy-Wolf est niveau 30.
Alyxander est niveau 33. Zigmund est niveau 34.
Brynjolf est lvl 28. Ichihiga est lvl 27.
Kamimatsu est lvl 24.
Nash est niveau 22. Melinda est niveau 29.
Pour le reste (sur l'île), vous savez pas encore !

Pour les renforts susceptibles d'arriver d'une minute à l'autre :
Ezra Ronald, niveau 39.
Poisseroy Voltaire, niveau 37.
Pour les deux autres, vous savez pas encore !

J'fais une liste des hypothétiques combattants côté gouv en fonction du grade pour vous donner une idée :
Vice-amiral Ezra Ronald
Contre-amiral Ericken
Contre-amiral Alyxander
Contre-amiral Sorilon
Contre-amiral Zigmund
Colonel Brynjolf
Colonel Ichihiga
Colonel Lilibeth
Colonel Orick
Colonel Melinda
Commandant Kamimatsu
Commandant Nash
Commandant Warren

Colonel Responsable Voltaire
Pacifista Cy-Wolf Hochet

Evidemment, ils sont pas encore tous dévoilés, ni chez les renforts, ni au niveau de Nighty Town !
Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête] War of change

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» On ne change pas une equipe qui gagne
» DOLLARISATION / À chaque entreprise son taux de change
» Faudrait que je change mon portable: que me conseillerz vous
» On ne change pas un loup solitaire...[Lorelai & Linfa]
» Jeu Le Seigneur Des Anneaux:L'Age des Conquêtes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-