Partagez | 
 

 Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lethin Hurt
Chasseur de pirates
avatar
Messages : 33
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
9/75  (9/75)
Expériences:
29/50  (29/50)
Berrys: 5.639.000 B

MessageSujet: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   Mer 6 Avr - 23:25

Quand je me donne la peine de me renseigner où vont les navires tout de suite ça va mieux, je suis passé par East Blue avant d’arriver à North Blue, on m’avait dit que le temps de North Blue était froid mais là c’est carrément polaire. Quant à savoir si c’est parce que je suis frileux ou que j’ai passé toute ma vie jusqu’à présent dans un climat chaud. En tout cas dès qu’on débarque je fonce acheter des vrais vêtements contre le froid car ceux que j’ai achetés ne servent à rien, saleté de vendeur au rabais. Enfin débarqué je vais demander à un passant où se trouve le magasin de vêtements, après qu’il m’ait indiqué sa direction j’y fonçai. Sur le trajet je me rappelai les informations que j’avais grappillées à droite à gauche, apparemment Yakoutie était protégée par Elina, que cette île soit protégée par une femme ou pas ne me dérange pas plus que ça, après tout ma propre mère était marine et a combattu comme n’importe lesquelles de ses compagnons marines. Ce qui m’amène au point qui me dérange pourquoi la marine ne protège pas cette île, à moins que les locaux aient une grande confiance en cette protectrice, et donc ils ne jugent pas nécessaire de demander de l’aide au Gouvernement Mondial et son bras armé. Bref en tous les cas ce n’est pas mon problème, alors que j’achète de vrais vêtements qui vont me réchauffer je vois dans la boutique d’en face un petit quelque chose qui capte mon intérêt, un den-den ces fameux appareils pour se contacter il serait utile que j’en achète un je pense, c’est donc après avoir payé pour les habits, que je fonçai acheter l’escargophone, c’était le modèle All Seas celui qui permet de communiquer partout sur le globe donc très pratique, après m’avoir expliqué le fonctionnement je quittai la boutique.


Après avoir quitté la boutique je me rendis compte que je ne savais pas ou habitai Elina, alors que j’allais interpeller un passant mon regard passa sur un bâtiment qui m’interpella. Celui-ci arborait la marque de la Marine, donc elle était sur cette île alors pourquoi je n’en avais vu aucun patrouiller, je décidai finalement de poser mes questions à un passant. La réponse fut haute en couleur et en injures aussi, l’officier local qui était censé les défendre donnait des pots-de-vin aux bandits, avec l’argent des taxes en plus. Ensuite les maires ont expulsé la marine, et demandé à l’actuel protectrice de les aider pour leurs problèmes. Bon c’est vrai que dit comme ça, on comprend le pourquoi du comment, il m’explique à la fin le chemin pour l’auberge ou loge Elina, et il ne tarit pas d’éloges dessus que ce soit sur sa beauté ou son efficacité. Je le remercie et part dans la direction indiquée avant qu’il n’ait pas rajouter quoi que ce soit, le meilleur dans tout ça c’est que j’ai pas à m’inquiéter pour mon primé puisque celui-ci s’était précipité dans mes bras pendant le voyage vers ici, un sacré coup de chance.


Bref j'étais arrivé à l'auberge où logeait la fameuse dame, j’entrai et demandai à l'aubergiste si elle était là, la réponse fut courte et rapide, Elina est en voyage d'affaires. Bon sa me fait chier sa, donc on va se débrouiller tout seul est si jamais je vois que c'est pas possible je reviendrai un autre jour. Bon direction un bar pour choper des infos, j'ai trouvé un bar facilement et les informations sont pas super mais au moins j'en ai. Il paraît que les chasseurs du coin on vu des gens se promener là où il chasse, et qu'une rumeur circule sur l'arrivée d'un primé sur l'île, il veut sans doute profiter de l'absence de la protectrice de l'île. Il y aussi des rumeurs comme quoi les révolutionnaires chercheraient a conquérir North Blue, des bateaux fantômes qui surgissent des abysses, un tueur en série qui retirait tous les os de ces victimes sans laisser une seule cicatrice et aussi le fait qu'un amiral de la marine venait sur l'île pour ces vacances d'été, les gens savaient pas quoi inventer pour s'occuper l'esprit.


Je sais à peu près dans quelle zone chercher, mais ça va être chiant car la zone est boisée et il y a pas mal de cavernes accolées a la montagne sans compter le fait qu'il va falloir patauger dans la neige, heureusement que j'ai ce qu'il faut niveau habits, entre le fait qu'il me tienne chaud et la cape qui fait coupe-vent et qui cache mon armure sa devrait aller. Il reste quelques heures avant que le soleil ne se couche-je vais pouvoir chercher un peu, je suis sorti et commençais à me diriger vers l'endroit quand la nature me dit non, la neige se mit à tomber telle une averse le vent aussi se mit de la partie, je me mis à penser que cela serait une mauvaise idée de sortir de la ville par un temps pareil, ne sachant pas combien de temps cela allait durer je me mis en tête de trouver une auberge.


La météo d'ici c'est génial, j'avais trouvé une auberge et j'ai discuté un peu le temps que le repas que j'ai commandé arrive, et ces tempêtes de neige pouvaient durer des heures voire des jours dans le pire des cas. Plus qu'à espérer que ça ne dure pas trop longtemps, mais bordel j'allais faire quoi de mon après-midi, attendre comme un demeuré, ça fait chier quoi. Au pire je me paie une chambre et je dors en attendant, se serait toujours mieux que rien, à moins que je trouve quelqu'un pour m'aider mais la flemme de chercher et même si je pense à une autre idée sa me paraît nul ,donc on va attendre un peu dans la salle pour voir si la météo se calme et sinon je vais dormir en me prenant une chambre.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Lalamme
Chasseur de pirates
avatar
Messages : 12

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
76/80  (76/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   Ven 8 Avr - 16:27


Aaaaah ce petit air revigorant, ces flocons immaculés qui tombent silencieusement sur terre, grossissant d'instant en instant le manteau glacial qui recouvre tout, transformant le paysage en un ensemble harmonieux à la blancheur pure et inégalée... Le silence qui n'est troublé que par les courants d'air qui volètent à intervalles réguliers, ces petits coquins invisibles mais pourtant bien présents. Par le bruit des pas de Francis, qui crève l'épaisse couche de neige, aussi. En regardant par terre, on peut deviner le passage de quelques animaux, de quelques personnes... ils ont laissé des traces qui, dans peu de temps, auront disparu... Un cadre de rêve, n'est-ce pas ? Bah pourtant...

Les bourrasques qui cinglaient le visage de Francis lui donnaient l'impression de se manger des coups de couteaux, surtout au niveau des oreilles. Non sans déconner, les oreilles, quand il fait froid, ça pique beaucoup vous trouvez pas ? Et le nez qui coule, qui te force à renifler toutes les trente secondes... Et les pieds ! Les pieds ! Sacré nom de nom, avoir les chaussures trempées à tel point que même les chaussettes sont imbibées, c'est aussi désagréable que de se retrouver avec un concombre dans l'œil.
Si Francis n'avait pas vaincu, bien des années plus tôt, sa haine et sa colère, il aurait probablement été en train de bouffer l'écorce d'un arbre proche pour apaiser la tension. Il était tellement focalisé sur la façon de ne pas finir congelé qu'il en aurait presque oublié pourquoi il avait gagné l'île de Yakoutie. Son autobiographiste, s'il en avait un, le rappellerait avec plaisir.

En fait, tout avait commencé deux jours plus tôt. Francis était en train d'arpenter North Blue en chantant à tue-tête « C'est un fameux trois-mâts, fin comme un oiseau ! HISSEZ OOOOOH ! » Probablement attirée par le son délicat de sa voix, une embarcation qui avait visiblement traversé de rudes épreuves s'était présentée devant lui. Pas vraiment devant lui, bien entendu, mais pas très loin. À son bord, Francis avait repéré deux hommes en piteux état. Ils se laissaient porter par le courant, probablement en train de prier Davy Jones pour tomber sur une île sympathique.
N'écoutant que son courage et son bon cœur, notre chasseur de primes préféré avait ramé dans leur direction et leur avait donné un peu d'eau, de quoi manger, bref il les avait pouponnés. Finalement, ils étaient revenus à eux et lui avaient tout expliqué : un type avec une grosse prime avait croisé leur route alors qu'ils quittaient Yakoutie Island et il les avait défoncés. Résumé à la Francis Lalamme.
Gentiment, il leur avait ensuite proposé de les déposer sur une île, puis il était parti lui-même à la recherche du type avec la grosse prime. Heureusement, les deux lascars lui avaient donné une carte, ce qui avait fait qu'il n'avait pas trop ramé (énorme jeu de mots) pour atteindre Yakoutie.

Bref, tout ça pour ça. Francis avait profité du début de sa journée pour chercher quelques infos par-ci par-là mais personne en ville n'avait vu le grand méchant bandit. On lui avait conseillé à plusieurs reprises d'aller dans les montagnes, elles étaient connues pour être le repaire de nombreux brigands du coin. Voir un pirate ou un hors-la-loi débarquer dans les parages ne semblait pas choquer grand monde, a priori. Bah, sans se soucier davantage de poser des questions inutiles, Francis s'était dirigé vers les sommets enneigés. Il avait pris le soin de faire quelques emplettes d'ordre vestimentaire avant de se lancer dans cette folle épopée mais...
Mais il ne pensait pas rencontrer un climat aussi contrariant sur l'île et il n'avait pas prévu de se geler les meules de façon aussi prononcée. Chacun des flocons qui descendait doucement se poser sur son chapeau contribuait à sa future mort. Chacun de ses pas l'éloignait de la vie, le rapprochait de la mort. Et enfin, il faisait tellement froid que le Nettoyeur n'avait même plus l'impression d'être un homme... si vous voyez ce que je veux dire. Même s'il avait bien acheté quelques petits articles sympas comme tout, n'en restait pas moins qu'il aurait dû se renseigner un peu mieux sur les tempêtes de neige et les températures négatives. Il allait clamser et finir en sorbet pour ours, dans ces foutus bois...
Et c'est alors qu'il avançait encore péniblement, alors qu'il se raccrochait à de sombres pensées funestes qu'un fumet agréable lui fit frémir les narines. Ça sentit la bouffe... Son cœur s'emballa et toutes ses idées noires s'envolèrent. Il se sentit revivre derechef et bondit presque en avant pour gagner le plus vite possible la taverne. La tempête commençait vraiment à tambouriner, dehors... Et c'est sans doute parce que le temps s'était couvert que les loupiotes de la taverne se voyaient si bien, maintenant qu'il y regardait de plus près.

« Ajax » poussa la porte de l'établissement et huma un grand coup l'odeur de la bonne chère.

« À manger et un peu de chaleur, je vous en conjure... Il fait un froid de canard dehors... commanda Francis en refermant la porte derrière lui.
- Installez-vous, mon brave. Vous êtes pas du coin non plus, je me trompe ? questionna le tavernier en lui désignant une table déserte.
- En effet, je suis fraichement arrivé, sans mauvais jeu de mots. Vous allez p't-être même pouvoir m'aider : je recherche un sale type qui serait arrivé sur l'île récemment et qui se cacherait apparemment dans les montagnes. Ça vous parle ?
- Ma foi, c'est pas rare que des "sales types" viennent faire leurs sales affaires ici. Entre les grottes, les bois et les montagnes, Yakoutie Island offre de très nombreuses cachettes. Ce qui me préoccupe un peu, c'est qu'Elina n'est pas dans le coin...
- Elina ? répéta Francis. Le nom lui disait vaguement quelque chose.
- La protectrice de l'île, pour faire simple. Enfin, ça ne sert à rien de penser à tout ça, on saura se défendre en attendant son retour si besoin est. Voilà votre assiette ! »

Après l'avoir chaleureusement remercié, le Nettoyeur se jeta sur sa pitance qu'il entreprit de dévorer à l'aide de grandes bouchées bien remplies.
Revenir en haut Aller en bas
Lethin Hurt
Chasseur de pirates
avatar
Messages : 33
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
9/75  (9/75)
Expériences:
29/50  (29/50)
Berrys: 5.639.000 B

MessageSujet: Re: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   Lun 11 Avr - 22:36

Ce temps c'est vraiment la poisse, j'ai passé tout mon après-midi à me faire chier, puis à force je suis aller me coucher. Je me suis réveiller sur le coup de 4 heures, ça me fait chier de me lever a cette heure, mais vu que je me suis couché beaucoup plus tôt que d'habitude forcément sa joue. Je jette un coup d’œil par la fenêtre et vois que la tempête a cessé, le temps que je réalise que je pouvais repartir il se passa bien 1 minute, je sortis de ma chambre en fessant gaffe de pas faire trop de bruit, heureusement que j'ai payé le repas et la chambre hier. Fait froid la vache, j'ai bien fait de racheter des vêtements hier, bon aller faut se bouger un peu le cul, et croiser les doigts pour la météo fasse pas chier.


Ça fessait quelques heures que je marchais quand je distinguai un petit village, enfin arrivé dans le patelin je demandai si l'endroit que je cherchais était encore loin, après quelque un petit moment de discussion je sus que je n'étais qu'a la moitié du chemin, sauf que le reste du chemin serait plus chiant d’après leur dire. Coup de bol par contre l'un d’eux va là où je me rends et il me propose de me guider, mieux encore il me propose de casser la croûte en attendant qu'il finisse de préparer tout le barda à transporter, les gens d'ici sont géniaux contrairement à la météo. Bon début de la marche avec une partie des marchandises qu'ils envoient sur le dos, le poids supplémentaire pour la marche m’emmerde un peu mais bon je leur dois bien ça. La marche fut longue et pénible, le mec devant devait bien avoir dans les 50 piges et il avançait tranquillement, je sais que le fait que je sois pas habitué à sa joue beaucoup mais ça me fait chier. On c'est arrêter plusieurs fois avant d'enfin atteindre l'endroit, une taverne entourée de quelque refuge pour chasseurs j'imagine.


Bref on entre dans l'établissement, on est accueilli par le patron de l'établissement qui nous remercie pour la livraison. Je commence à tailler la discussion avec le tenancier en lui demandant s'il avait pas vu des gens se balader dans le coin sans qu'ils les reconnaissent, ou s’il a vu un primé faire sa promenade, il parut légèrement surpris puis me répondit qu'une autre personne lui avait demandé la même chose. Ce fut mon tour d’être surpris, je pensais pas que quelqu'un visait déjà le primé du coin, mais bon sa peut avoir des bons côté notamment s'il accepte qu'on s'associe pour ce coup-là. Je m'empresse de lui demander la description de cette personne, il me la décrit je note le point le plus important pour le reconnaître, son chapeau qui ne ressemble à rien de ce qui se porte par ici. Je l'attend donc au rez de chaussé mon regard pointé sur l'entrée, il finit par arrivé quelques minutes après, sans doutes était-il partis chercher sa cible. Je me levai alors et commençai à avancer vers lui, arrivé devant lui je lui adressai la parole :


Salut il paraît que tu chercher un primé dans la zone, si tu veux je peux te donner un coup de main et si tu t'inquiètes pour la prime te fait pas de souci j'ai déjà attrapé le mien pour ce mois-ci, au fait je m’appelle Lethin et toi ?


À voir comment il va répondre j’espère juste ne pas être tombé sur une tète de con.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Lalamme
Chasseur de pirates
avatar
Messages : 12

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
76/80  (76/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   Jeu 21 Avr - 21:05

Mise en abyme d'un flashback dans un flashback.

Y a pas à dire, la bouffe montagnarde ça tient au ventre et ça vous requinque un homme. Une fois son bedon bien rempli et ses doigts réchauffés, Francis se leva et posa quelques berries supplémentaires sur le comptoir.

« Pour les infos que vous m'avez données, et éventuellement pour un bonnet, un manteau et une paire de gants qui traînent dans le coin... »

Le tenancier explosa de rire et disparut dans une salle située derrière le bar, de laquelle il ressortit très rapidement avec tout ce que Francis avait demandé. Il lui tendit les vêtements et ramassa les sous.

« Faites attention quand même, la tempête peut redoubler d'intensité à tout moment. Et si vous tombez sur des brigands là-haut, vous avez intérêt à savoir vous défendre parce que personne ne viendra vous aider, conseilla le tavernier.
- Ne vous en faites pas, mon brave, je m'en vais pourfendre ces gueux avec ma lance ! Maintenant que je suis paré, avec ces vêtements locaux, je me sens capable d'affronter la terre entière !
- Dans ce cas, bonne chance, étranger ! »

Puis Francis sortit affronter les éléments pour rechercher le primé qui terrorisait l'île.

Fin de la mise en abyme, retour dans le flashback normal.

Frigorifié, le visage couvert de neige, de morve et oscillant entre le bleu et le rouge, le chasseur ouvrit la porte de l'auberge qu'il s'empressa de refermer derrière lui. Il éternua violemment, répandant le contenu de son nez un peu partout autour de lui, et quémanda une serviette ou un mouchoir, qu'une serveuse s'empressa de lui donner.
Francis s'essuyait encore le pif quand quelqu'un se porta à sa hauteur. Un certain Lethin, qui lui proposait de l'aide pour retrouver sa cible, et en échange de rien. Le Nettoyeur fronça les sourcils et observa longuement son interlocuteur.

« Je m'opposerai pas contre un peu d'aide, c'est sûr mais... je dois comprendre que tu me laisserais la totalité de la prime, même si tu m'aides à retrouver ce foutu pirate ? Oh, et je m'appelle Francis, enchanté de te rencontrer. »

« Ajax » lui tendit la main, en attendant que le fameux Lethin la lui serre.
Revenir en haut Aller en bas
Lethin Hurt
Chasseur de pirates
avatar
Messages : 33
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
9/75  (9/75)
Expériences:
29/50  (29/50)
Berrys: 5.639.000 B

MessageSujet: Re: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   Dim 24 Avr - 17:00

Il m'écouta tranquillement, tout en m'observant je ne pouvais voir son visage, mais il était facile de dire qu'il me regardait. Puis il se mit à me parler, d'une en me demandant si j'allais vraiment lui laisser toute la prime malgré l'aide que j'allais lui apporter, et ensuite il me tendit la main en se nommant. Bon on va lui rendre la politesse et répondre à sa question, et puis après, oh et puis merde je verrai avec lui sur le tas.


- Oui je te laisserai la totalité de la prime, étant donné que j'ai déjà attrapé mon primé ce mois-ci, et puis a la base je venais pour donner un coup de main à la protectrice de l'île si elle en avait besoin, et vu qu'elle n'était pas là je me suis dit autant chercher et voir si je peux aider même si elle est pas là.


Lui laissant le temps d'assimiler ce que je venais de dire je repris ensuite la parole :


- Si tu veux on n'a qu'a discuter des infos qu'on a récupérées tout en mangeant, ce sera plus agréable et puis ça devrait te réchauffer.


Je me dirigeai vers une table laissant à Francis le choix de me suivre, ou éventuellement de refuser l'invitation, je m'attablai et commandai deux plats au tavernier quand je vis mon collègue s'asseoir.


- Personnellement je n'ai pas beaucoup d'info si ce n'est qu'effectivement un primé est arrivé sur l'île, et que des gens l'ont vue se balader dans la zone, et c'est malheureusement tout ce que je sais.

Je la bouclai alors histoire d'écouter ces infos s'il en avait, ou si il voulait juste parler de la pluie et du beau temps, sujet qui si il l'aborde va très vite connaître mon opinion, après un petit moment le tavernier arriva. Alors qu'il posait les plats je lui demandai s'il y avait des chasseurs du coin qu'on pourrait interroger vu qu'il connaissait bien la région, la réponse fut pas longue a sortir :

- Beh normalement oui y a toujours un ou deux chasseurs dans le coin mais pas ces temps-ci, vu le climat de l'île vous aurez compris que parfois c'est pas facile même pour nous qui y habitons depuis toujours, donc on a toujours laissé un minimum d'animaux en vie histoire de pas se faire avoir, mais ces temps-ci ils ont tous disparu donc plus personne ne passe ici, a part des gens comme vous ou des touristes.


Il nous laissa manger sur ces mots je restai silencieux pendant la durée du repas ne sachant pas quoi dire puis lui proposa d'aller se coucher, pour être en forme demain puisqu'il nous faudrait chercher où l'autre racaille se planque.
Revenir en haut Aller en bas
Francis Lalamme
Chasseur de pirates
avatar
Messages : 12

Feuille de personnage
Niveau:
13/75  (13/75)
Expériences:
76/80  (76/80)
Berrys: 100.000 B

MessageSujet: Re: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   Dim 8 Mai - 23:17

Francis suivit Lethin pour discuter tranquillement avec lui un peu plus loin. Ils étaient assis à une table alors que son comparse chasseur venait de commander deux plats. Il venait de manger mais puisque c'était gratuit... il ne se fit pas prier. Les gens autour d'eux s'étaient intéressés à eux quelques instants, probablement pour écouter ce qu'ils avaient à dire. Ils devaient connaître ces histoires de primés eux aussi mais sans leur protectrice, ils n'avaient aucun moyen d'action efficace pour se débarrasser des bandits. Entendre deux inconnus prendre les choses en main devait donc les intéresser...

Somme toute, les informations dont chacun disposait étaient assez légères. La seule chose dont ils étaient sûrs, c'était qu'il y avait effectivement un pirate sur l'île. Mais où, pourquoi et comment, ils n'en savaient rien du tout. L'idée d'aller interroger des locaux était la plus raisonnable, et Francis en convint assez rapidement.

« Tu as raison, Lethin, il est grand temps d'aller dormir. Tavernier, si des gens avec la moindre information susceptible de nous intéresser passent dans le coin, faites-nous réveiller ! Enfin, moi, au moins. Je me ferai un plaisir de parler avec eux » décréta finalement Francis en se levant de table.

Il se tourna ensuite vers Lethin et lui fit un signe de tête pour lui souhaiter une bonne nuit et monta se coucher.
La chambre était plus que confortable : les murs étaient faits en pin et sentaient bon. Il y faisait chaud et un lit des plus douillets l'attendait dans un coin. Il n'en fallut guère plus pour qu'il s'y installe et qu'il sombre dans un sommeil sans rêve.

Il se réveilla plus tard. Il ne savait pas quand exactement, mais il faisait noir à l'extérieur, et la pièce était plongée dans la pénombre la plus totale. Aucun bruit ne venait perturber la quiétude de la nuit. Le Nettoyeur se demandait encore pourquoi il avait été tiré de ses songes et étouffa un bâillement étourdissant tout en laissant s'échapper quelques gaz matinaux.

« J'aurais pas dû abuser des haricots hier ! » plaisanta-t-il en balayant l'air devant lui.

C'est alors qu'il entendit le grincement du plancher à quelques centimètres devant lui. Il bondit en arrière en s'emparant d'un de ses katanas - Kurou, au vu du poids - et esquiva de justesse le coup de poignard que l'intrus lui destinait.

« On est très mal accueilli, ici... le réveil est un peu brutal. J'avais demandé à ce qu'on me réveille si des locaux de passage avaient des infos pour nous, pas si un sbire du pirate que je recherche voulait me tuer ! On aurait peut-être dû être plus discret quand on disait qu'on en avait après un méchant barbu pas beau...
- La ferme, et crève en silence !
- Quelle méchanceté ! »

Le poignard voltigea dans la direction de Francis, qui se baissa pour l'esquiver. L'assassin disposait cependant d'autres armes et il en dégaina une autre avant de se jeter une nouvelle fois sur Francis. Le combat était inégal, « Ajax » était beaucoup plus fort que son adversaire. Il était un peu déçu. Il comprenait que, d'une façon ou d'une autre, un des clients devait avoir informé la proie de Lethin et Francis qu'elle était traquée, justement. Et la réponse avait été plutôt rapide et radicale.

Très vite, l'assassin se retrouva désarmé. Francis avait gagné. Il s'empara du col de son adversaire pour le coller contre un mur et força un peu.

« Très bien, maintenant, dis-moi ce que je veux savoir : qui est ton chef, et où est-il ? Et si tu me réponds qu'il est dans mon c... Hey... oh ! »

Le corps du bandit était mou et inerte. Mort, sans doute. Il avait dû ingérer une sorte de poison ou quelque chose comme ça. Bon, tant pis, qu'à cela ne tienne. L'aubergiste aurait peut-être des infos là-dessus, ou Lethin aurait eu plus de chance, s'il avait aussi été attaqué pendant la nuit...
Revenir en haut Aller en bas
Lethin Hurt
Chasseur de pirates
avatar
Messages : 33
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
9/75  (9/75)
Expériences:
29/50  (29/50)
Berrys: 5.639.000 B

MessageSujet: Re: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   Sam 14 Mai - 3:22

Francis dit quelque chose mais, je n'écoutais presque pas, sa fessait longtemps que je n'avais pas été aussi crever, honnêtement après une bonne journée de marche et en rajoutant le fait de se frayer un chemin dans la neige j'avais qu'une envie, celle d'aller me pieuter. Je suivis mon comparse quand il alla se coucher, en regardant distraitement la porte où il entra presser de rejoindre mon propre lit, après être arriver dans la chambre je ferme la porte, généralement j'enlevais une partie de mon armure voire l'enlever totalement avant de me coucher, mais la une flemme monumentale me terrassait, j’enlevai donc juste mes bottes en plaques ainsi que mes godasses plus classique et m'affala sur le lit.


A peine ma tête avait touché l'oreiller que je devais déjà dormir, je dormais tranquillement et d'un sommeil profond, j'ai même fait des rêves qu'on pourrait attribuer à un malade mental, un mélange de chien, de casserole, de glace pillé, avec un décor qui ne ressemblait a rien de ce que j'ai pu voir dans ma vie. Puis-je fus réveillé assez brusquement par un bruit près de moi et un choc au niveau de ma poitrine, mes yeux grands ouvert je vis une ombre se détacher des autres, une ombre qui tenait une dague et qui avait essayé de me poignarder en plein cœur. On a tous les deux étés surpris aucun doute la-dessus, par contre il se pris une mandale réflexe dans la tronche et il y avait encore la protection métallique dessus, il a grogné sur le coup puis se ressaisit en reculant. L’instinct pris le dessus et je fonça sur lui, j'avais laisse tomber l'idée de me battre avec mon épée dans cette pièce ça m'aurait désavantagé plus qu'autre chose, je ne cherchais qu'une seule chose lui en foutre le plus possible dans sa face. Mais il est agile le saloupiaud et il esquive tout, jusqu'au moment où je balançais une nouvelle fois mon poing vers ce qu'il me semblait être sa tête, il esquiva une fois de plus sauf que dans la pénombre de la pièce il ne vit pas mon genou encore cuirassé monter vers lui, il cria sur le coup tout en lâchant sa dague. Je me repére vaguement au son et la ramassa dés le deuxième essai, mon visiteur nocturne voulu se redresser mais un nouveau coup de poing l'en dissuada, de même quand j’enfonce sa dague dans son propre cœur. Après m’être assuré de sa mort je peste un coup, je détestais ces enflures d’assassins je comprenais leur utilité et tout mais, ce genre de mecs me fait vraiment chier, sauf que la j'avais la désagréable impression d'oublier un truc, ou quelqu'un mais quoi ?


Bordel de merde, sur cette simple expression je franchi ma porte est couru vers la chambre de Francis, je me disais que c'était bizarre d’être la cible d'un assassin mais finalement tous les rouages se sont assemblé dans ma petite tête qui décidément n'est pas fait pour réfléchir, je ne vois pas qui à part la personne qu'on rechercherait dans le coin nous enverrait une aussi charmante visite. Arrivé devant la porte de mon collègue, je fonçe dessus quitte a devoir rembourser le tavernier une vie était peut être en jeu, sauf que je m'écrase durement par terre signe que la porte n'était pas fermée, je leve la tête et vit une personne qui empoignait une autre.


- Hey Francis toujours en vie ?


J'ai parlé avant même de me relever quel con, heureusement quand j’entends une réponse c'est bien la voix de mon compagnon qui me répond, sur le coup je suis pas allez chercher plus loin, je lui ai à nouveau souhaité bonne nuit et de faire attention puis je suis retourné dans ma chambre, mais au lieu de retourner dans mon lit je pris mon épée la cala contre la porte fermée puis avec la couverture sur moi je m'appuie aussi dessus, pas confortable mais sécuritaire.


Je me réveille au matin, grâce à la visite d'hier soir je ne suis pas aussi en forme que je le voulais mais sa ira quand même, je descends en bas histoire de prendre un petit déjeuner puis je vois le tavernier, je m'approche de lui en lui demandant s'il avait pas entendu du bruit hier, réponse négative de sa part. Je lui explique que j'avais reçu une petite visite nocturne et que mon collègue aussi, il me regarde d'un air bizarre entre l'horreur et autre chose dont je me rappelle plus le nom, il me demande après dix secondes d'un air ahuri, à voilà le mot que je cherchai, puis je le guide vers ma chambre. Heureusement rien n'est abîmé sa il la vue, le cadavre avec le poignard en plein cœur aussi et il n'apprécie pas, non pas cause du sang sur le plancher bon si un peu peut-être, mais surtout du fait que quelqu'un se soit introduit dans son établissement pour tuer des personnes, les injures pleuvent de sa part je ne dis rien mais, je n'en passe pas moins. Dans tous les cas il m'offre une nouvelle chambre en s'excusant puis nous redescendons en bas, le patron me tend le petit dej et je l'entame tranquillement, je continue de manger tranquillement puis quelqu'un s'assoie près de moi je le regarde et vois le chapeau avant toute chose, ah la personne a qui je voulais discuter. Francis arrive avec sa pitance, il voulait parler avec les locaux hier je sais pas s'il la déjà fait ou si il a parlé au proprio de l'endroit, pas besoin de lui parler de prudence je pense que l'affaire d'hier soir est encore présente dans son esprit aussi, par contre je lui propose d'aller chercher dehors si on trouve quelque chose sur le bonhomme qu'on cherche, il acquiesce.


Pendant trois jours nous avons cherché des traces de notre cible sans succès cependant, puis finalement dans l’après midi du quatrième jour on est enfin tombé sur quelque chose d'intéressant, on était en pleine forêt quand j’entendis un bruit qui ne me semblait pas humain, en tournant mon regard vers le collègue je compris qu'il l'avait aussi entendu, je mis mon doigt sur mes lèvres et lui fit signe dans la direction supposée du bruit. Ce que l'on vit ne fut sûrement pas se a quoi l'on pensait, un groupe d'hommes avec des armes encerclait un ours qui n'avait pas l'air amical, confirmation donnée par un des gars du groupe qui reprochait a certain de ses hommes d'avoir capturé l'ourson avant sa mère, puis il donna un ordre a quelqu'un en lui demandant de ramener des renforts, il motiva son groupe en leur disant que c'était le dernier animal a capturé et qu’après il n'y aurai plus qu'à les déplacer et se faire payer. Voilà donc ou étais passé les animaux disparu, je me penche vers mon compagnon puis lui demanda s'il préférait suivre celui qui allait chercher ses camarades, ou rester là et surveiller ceux-là, peut être y avait il un rapport avec notre homme mais bon se serait trop beau, j'attendais la réponse de Francis.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Duo Improvisé (mini FB avec Francis Lalamme)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Recherche] Draco/Dracolosse/Mini Draco avec capacité DW
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» perdu avec sa veste [PUBLIC]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Yakoutie Island-