Partagez | 
 

 [Conquête]The Last Mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 110
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
18/120  (18/120)
Berrys: 7.692.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Ven 6 Mai - 16:56



The Last Mission.





"J'ai Whiskey Peak en visuel."

Quelques mots solitaires, à peine audibles et destiné à son escargophone, puis le loup solitaire avait pivoté pour faire face aux quelques matelots d'Impel Down qui l'avaient accompagné jusqu'à cette île où pourritures et racailles s'entrelaçaient depuis quelques temps. La Couronne, l'organisation à laquelle Leodan appartenait désormais, semblait avoir jeté son dévolu sur le lieu en question... Et si Impel Down ne s'opposait pas vraiment à l'opération, tout au contraire, elle ne comptait pas prêter main forte au groupuscule de Ghetis Archer plus que de raison. C'était pour cela que même s'il avait pu bénéficier d'un trajet pour le rapprocher de l'île au maximum, le déchu risquait très fort de devoir se frayer un chemin jusqu'aux quais par ses propres moyens. Pas vraiment une tâche compliquée pour un cyborg de son acabit, mais quelque chose qui allait nécessiter un tant soit peu d'esprit d'observation. Il n'avait pas vraiment envie de se faire tirer dessus à vue par quelques criminels courroucés par la tournure due la situation... Même s'il n'y avait finalement que très peu de chances pour que cela n'arrive. Après tout, si les deux contre-amiraux étaient déjà sur place, les brigands risquaient d'avoir fort à faire pour s'en occuper totalement... Le noiraud, de son côté, allait peut-être bénéficier d'un effet de surprise certain, qui allait même éventuellement lui permettre de faire basculer l'issue du combat dans un sens ou dans l'autre. Sans se douter bien évidemment de la présence d'Erwin Dog sur l'île, l'Urerath songea brièvement à ses chances de victoire s'il devait tenir tête à un criminel de l'envergure de Shindô, l'homme-poisson. Il avait nettement perdu en puissance depuis quelques temps, même s'il s'accoutumait petit-à-petit à l'étrangeté de ses membres en acier, au froid cinglant qui lui mordait la peau jour après jour et à la lourdeur qui tiraillait sans cesse son bassin et son épaule gauche... Ainsi, imaginer vaincre quelqu'un dont la prime approchait des cent millions lui semblait audacieux. Restait donc à espérer qu'il ne croise guère plus que quelques petites frappes, histoire de rendre service à la Couronne sans mettre son existence en danger pour autant.

Cela étant, le geôlier n'en demeurait pas moins méfiant, tout au contraire : il savait pertinemment que ce genre de pourritures possédaient un tant soit peu de ressources, sans quoi la marine aurait pu les placer derrière les barreaux depuis bien longtemps. Contrairement à une idée grossièrement répandue qui consistait à penser que les Gouvernementaux étaient tous des branleurs et qu'ils n'agissaient que dans l'optique de satisfaire leurs instincts grégaires, Leodan savait bien que la majorité des criminels possédaient des tas d'alliés et de ressources financières pour se sortir de faux pas qui devraient normalement précipiter la fin de leur carrière. Cette lâcheté ne lui échappait aucunement, même s'il comprenait parfaitement que passer le restant de sa vie cloîtré à Impel Down ne devait pas vraiment motiver les hors-la-loi de tout bord... Il était d'ailleurs bien placé pour considérer le malheur qui accablait les prisonniers jour après jour, lui qui y avait été placé uniquement pour l'encourager à redoubler d'efforts et à rattraper ses grossières erreurs, commises par quelques imprudences passées. Sa main droite, de chaire et d'os, se porta instinctivement à son biceps gauche, glacé et tout d'acier, qu'il caressa sans conviction. C'était parce qu'il avait choisi le lent et complexe chemin de la rédemption qu'il se trouvait ici, sur ce navire prison, prêt à partir à l'assaut d'une île inintéressante, gérée par un groupuscule criminel banal. C'était parce qu'il avait besoin de retrouver son expérience passée et son aisance martiale qu'il avait décidé de livrer bataille sur les Seas Blues durant quelques temps, chassant les bas primés pour leur faire regretter leurs exactions barbares. Tout sa vie était désormais régie par une seule et unique erreur, qu'il entendait bien effacer au plus vite... L'un de ses collègues lui fit une bref signe de tête formel, signal clair que l'Urerath n'eut guère besoin d'assimiler : il était temps pour lui de voler de ses propres ailes. Littéralement. Ses pieds se déformèrent soudain, laissant apparaître deux réacteurs jusque-là parfaitement camouflés, et une puissante onde de choc s'en libéra alors, le propulsant droit dans les cieux à une vitesse ahurissante pour le commun des mortels. Le Wing W85 était assurément un outil pratique, à bien des égards : il allait lui permettre de rejoindre Whiskey Peak d'un instant à l'autre, sans avoir à mettre en danger ses collègues qui pourraient bien gentiment retourner vaquer à leurs occupations de leur côté.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



Je m'incruste wesh !
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3000
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
34/1000  (34/1000)
Berrys: 22.374.899.333 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Ven 6 Mai - 17:45

The Last Mission [2]

A cause du haki gênant d'un des hommes de la situation, Erwin n'avait pu sentir la sniper qui se contenta de protéger ses amis. Il resta impassible devant une telle action, se contentant de faire un signe à Cid pour lui demander d'arrêter les hostilités. Alors, tournant les dos aux ennemis, il vit une nouvelle arène apparaître à quelques dizaines de mètres de lui. Fronçant les sourcils, il sentit la main de son allié se poser sur son épaule. Ils hochèrent simplement la tête en se regardant. L'arène était le centre névralgique de toutes les actions qui se déroulaient ici. Tentant à nouveau d'activer son Haki, le rouquin sentit tout ce qui se passait autour de lui : un logia se répandait quelque part dans les environs, affrontant un homme à l'agonie. Aux portes de la mort. D'autres personnes étaient présentes à part les fuyards : un groupe de trois personnes, étrangères, familières... L'une des voix lui disait quelque chose. Il n'en était pas sûr.

Il fallait vérifier à tout prix. Se dirigeant vers le trou créé par le Lundren, Erwin se contenta d'abuser de son pouvoir de téléportation pour rejoindre en un rien de temps les trois têtes en face de lui. Il se retrouva dans leur dos, dégainant une lame et la posant sous le cou de l'un des hommes... Avant de remarquer que les deux personnes qui l'accompagnaient ne lui étaient pas inconnues.

- Luvneel, lança-t-il en identifiant bien rapidement l'homme à qui il avait cédé un fruit du démon à l'époque.

Mais ce fut la seconde personne qui lui parut bien singulière dans ce décor de guerre. Un large sourire traversa son visage avant de se refermer subitement, par inquiétude. Elle était là. Cela faisait si longtemps qu'il ne l'avait pas vu : plusieurs mois, un an peut-être ? Rengainant passagèrement son arme, il alla serrer dans ses bras la jeune femme, avant de la lâcher sous le regard ahuri de Cid.

- Cid, je... Je te présente Kanaë. C'est compliqué, je t'expliquerai plus tard... Pour le moment j'imagine que nous ne sommes pas là dans le même camp.

L'arme de Cid avait mis en joue le cyborg, tandis que les mains d'Erwin avaient simplement saisi les les épaules de deux garnements. Il ignora autant le feu qui consumait les caisses que la peur que le masque de terreur aurait du lui transmettre, tout simplement grâce à sa connaissance du Color Trap et de ses effets qu'il relativisait en détournant le regard. Après tout, son Haki n'était pas affecté ici. Le sniper, le visage fermé, n'appuya pas sur la gâchette.

- Dégage, maintenant, se contenta-t-il de dire au cyborg en lui indiquant la sortie tout en le gardant en joue.
- Attention au Color Trap, Cid. Quant à nous trois, fit-il en regardant les personnes à côté de lui...

Il se dirigea alors vers l'arène sans attendre, obligeant simplement grâce à sa force démesurément grande par rapport à sa carrure les personnes à côté de lui à le suivre. Ne réfléchissant pas, il jeta d'abord Caligula contre le mur de l'arène qu'il le vit traverser. Se retrouvant un instant avec Kanaë, il lui lança un sourire amusé :

- On dirait que les choses n'ont pas changé, on se retrouve toujours dans des situations pas possibles, grande-sœur.

Et il entra dans l'arène à son tour avec la verte, se retrouvant dans les gradins, devant une étendue stagnante. Il disparut alors pour arriver aux côtés de Tenshi, en face d'un homme qu'il ne connaissait absolument pas, et qu'il identifia comme un ennemi. Faisant mine de prendre Kanaë en otage, la lame sous la gorge, il regarda la personne en face lui et lança sur un ton dont le sérieux ne pouvait être déjouée que par les deux femmes à ses côtés :

- Rendez vous, ou ce sera la guerre.

Jetant un coup d’œil à l'épéiste, il dit plaintivement :

- On n'a vraiment pas le temps de se reposer avec toi, Tenshi. Appuie-toi sur mon épaule si tu as besoin.

Ainsi elle serait à l'abri de tous les dangers, et il pourrait l'emmener loin d'ici en cas de pépin. La jeune fille avait vu tellement de fois les effets de son pouvoir qu'elle devait bien comprendre de quoi il en retournait dans cette situation. D'un autre côté, le Lundren n'était pas très loin de lui non plus. Finalement, il lança d'une voix forte à toutes les personnes dans l'arène :

- J'ai senti une voix commencer à s'éteindre. Elle disparaissait...

Elle s'éteignait, brutalement et simplement.
Résumé a écrit:
Du coup tes PNJs fuient, Erwin arrive auprès de Kanaë, Caligula et Pride et oblige les deux premiers à venir dans l'arène (En soit, il jette au début Cali contre le mur et voit qu'il passe à travers du coup il entre avec Kanaë). Il prend Kanaë en otage. Il arrive auprès de Tenshi en se téléportant. Il annonce le déclin de Shindô.
Cid met en joue Pride et lui dit de quitter les lieux.

Pas de techniques utilisées ce tour-ci.

Erwin est niveau 48, Cid est niveau 40. Je le rappelle juste pour que les décisions de Kanaë et Cali soient prises en tenant compte de l'écart de niveau assez drastique pour le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1299
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Sam 7 Mai - 12:20




The Last Mission


    Mon attention était toute portée sur l’adversaire. Pour le moment, aucun d’entre nous n’avait réellement réussi à infliger des blessures importantes à l’autre. Aucun ne semblait n’avoir réellement l’avantage dans ce combat et les choses risquaient d’être longues. L’ennemi ne tenta pas d’éviter l’attaque ou de la contrecarrer en lançant une offensive à son tour. Il accepta de subir l’attaque, ou plutôt, il accepta de laisser son armure en subir le courroux. Ce n’était peut-être pas la meilleure réaction à avoir, mais cela me permettait de toucher l’adversaire, ne serait-ce que superficiellement. Retombant sur le sol, je fus rapidement suivit de Ghetis qui ne chercha pas à m’attaquer. Du moins, pas pour le moment. Il nous engagea alors dans une nouvelle arène.

    La première chose que je pus constater fut cette brume qui me brouillait complètement la vision. Cela n’était pas vraiment un souci pour moi, me concentrer sur les bruits que faisaient les personnes environnantes serait suffisant pour que je puisse repérer la position et les déplacements de chacun. Néanmoins, j’avais comme l’impression que seul le vide m’entourait et que le moindre mouvement n’était pas envisageable. Fermant les yeux pour concentrer mon attention sur les bruits environnants, le bruit le plus remarquable fut celui d’une diffusion constante et durable d’une chose non identifiable, probablement un gaz ou quelque chose dans le genre. Ce fut la seule information qui fut apportée. Et je fus soudainement stoppée par un accroissement de mes maux de tête qui devinrent rapidement des migraines. Il était assez difficile de faire abstraction d’une telle douleur, je me contentai de poser toute mon attention sur mon ouïe, tentant d’oublier que quelque chose me comprimait la tête. Ce n’était qu’une simple impression, mon cerveau ne risquait pas d’exploser, une sensation éphémère qui allait bientôt cesser. J’essayais de me convaincre tant bien que mal que la douleur allait partir, que cela n’avait que peu d’influence sur mes capacités mais, dans le fond, toute personne ayant vécu une vraie migraine le savait bien : la concentration, les réflexes et parfois même l’équilibre risquaient d’être fortement affectés. Toutefois, une nouvelle arrivée détourna rapidement mon attention. Le bruit de deux nouvelles respirations toutes proches de moi et me voilà déjà prête à assassiner ces deux nouveaux individus. Pourtant, la voix que j’entendis me rassura et j’ouvris à nouveau les yeux pour voir le visage réconfortant du rouquin. Un sourire s’élargit sur mon visage et s’il n’avait pas eu un air aussi grave sur le sien, j’aurais très bien pu rester là à papoter avec lui de tout et de rien. Mais ce n’était vraiment pas le bon moment pour une telle chose.

    En effet, les premiers mots qu’il adressa furent à l’encontre de Ghetis, lui ordonnant de se rendre ou de laisser une guerre se déclarer, menaçant d’ailleurs une des personnes qui devait être une alliée de l’adversaire. J’avais du mal à imaginer mon ennemi faire preuve d’une quelconque empathie, néanmoins, il se voyait peut-être comme un père protecteur et, dans ce cas, il aurait du mal à trouver une solution. J’avais rarement vu Erwin aussi sérieux et il m’indiqua d’ailleurs qu’il n’avait pas le temps de se reposer avec moi. Pour une fois, je n’avais rien fait. Ou plutôt, je m’étais contentée d’aider un allié. Il me proposa ensuite de me reposer sur son épaule. Ce que je fis pour deux raisons : la première, et la plus évidente, était que cela m’offrait une sécurité indéniable et qui me permettrait de fuir en cas de gros danger. La seconde était que je préférai avoir un appui avec ces maux de tête, plutôt que de m’écrouler au sol.

    Erwin, reprenant la parole, indiqua à l’ensemble des personnes présentes qu’une voix était en train de s’éteindre. Quelqu’un était-il en train de mourir ? De perdre des forces ? De qui pouvait-il s’agir ? Ce fut bien à cause de toutes ces questions qui se bousculaient dans ma tête qu’une simple interrogation sortit de ma bouche :

    - Qui… ?

    Il n’en savait certainement rien, mais quelqu’un d’autre avait peut-être la réponse à cette question. Pourtant, pour le moment, le plus gros problème n’était pas de découvrir quel était l’individu en grand danger, mais plutôt de se concentrer sur mon adversaire que mon ami venait tout juste de provoquer. Jetant un coup d’œil vers la personne en otage, il s’agissait d’une femme aux cheveux verts dont les traits reflétaient une bien plus grande douceur que ceux de Ghetis. Pourtant, j’avais comme l’impression que le rouquin n’hésiterait pas à lui faire du mal si cela était nécessaire. Ce n’était probablement qu’une impression.

    - Qu’est-ce que tu fais là Erwin ? Quelqu’un t’as prévenu ?

    Il ne pouvait s’agir que de Zeke. Après tout, les deux hommes semblaient déjà se connaitre. En bien ou en mal, je n’en savais rien. Néanmoins, je n’étais pas persuadée que le téléporteur ne venait que pour porter secours à Zeke. Il devait également y trouver son intérêt, non ? Portant alors mon attention sur la silhouette à quelques mètres devant moi, je mettais toute ma concentration dans ma vision, tentant de discerner le moindre geste de l'adversaire au travers de la brume.




Résumé:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1463
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Dim 8 Mai - 10:42

Le retour


Le terrain de jeu avait rapidement été mis en place et même si l'ingénieur se doutait pertinemment que l'auteur de tout ce petit bordel allait encore changer la zone de combat pour une énième fois, il avait au moins réussis à placer ses pièces convenablement sur l'échiquier. Deux voix ennemies, dix alliées, c'était ce qu'il avait senti juste avant que son haki ne soit coupé, une statistique qui fut rapidement faussée lorsqu'une onzième personne fit irruption sur le champ de bataille. Sortie de nulle part, une femme était apparue dans l'une des larges caisses en bois transportés par un employé. Il en avait manqué une ? Il allait devoir travailler sur la précision de son sixième sens décidément... Enfin son clockwork system lui avait au moins permis de dissiper la surprise initiale, ça et de détailler les mouvements de la gamine devant lui. Elle bougeait bien, mais les détails ne pouvaient pas échapper à son œil. Au milieu des trésors et des berrys, celle-ci s'était relevé avec un bête bout de papier dans la main, bout de papier qu'elle s'était empressé d'enfoncer dans sa poche comme si de rien n'était. Pour qui elle se prenait ? Elle essayait sérieusement de voler sa marchandise sous ses yeux ? Voyant ses lèvres bouger, mais ne comprenant guère ce qu'elle lui disait dans son état actuel, l'ingénieur profita plutôt du fait que celle-ci perde du temps pour bloquer immédiatement sa principale porte de sortie, le tunnel. Profitant de l'ouverture laissé par le cyborg se préparant à autre chose, l'inventeur se contenta de balancer subitement et avec une précision indéniable l'une de ses bombes dans le tunnel.

Le but ? Le faire s'écrouler pour empêcher la fuite inévitable de ces types. Le cyborg quant à lui avait préféré foutre le feu aux caisses plutôt que de s'attarder à bloquer son attaque. L'argent prenait feu ? Tant pis. Il ne les avait pas couvertes d'huile simplement pour déconner, les berrys pouvaient brûler il n'en avait rien à battre, tout le contenu de cette pièce ne lui servait à rien au final. Puis soudain, sa vision se brouilla de nouveau, lui laissant comme dernière image celle du sous-sol en flamme avant de dresser un mur entre lui et les trois opposants. Nouvelle arène... Détaillant ce qu'il pouvait en voir, l'ingénieur constata les détails de base, mur non-loin de la plateforme sur laquelle il était, de l'eau, une brume très épaisse et... Des bulles de pierre ? Sous ses yeux commençaient à défiler des bulles grisâtres sortant de la plateforme sur laquelle il était. Ajoutant à ce petit spectacle, l'inventeur observa également des poissons fantomatiques défiler devant ses yeux, un détail qui le fit douter un bref instant de son environnement.

-Tsk... J'ai abusé de mon gadget on dirais... C'est le temps de laisser mon cerveau relaxer un peu.

Désactivant son clockwork system, l'inventeur observa encore un peu l'environnement l'entourant. Testant à nouveau son haki, celui-ci préféra se rétracter devant les maux de crânes qu'il ressentit presque immédiatement. Ce type utilisait encore son pouvoir à la con, peut-être qu'il était temps d'aller à sa rencontre alors, après tout il était trop tard pour rattraper les trois autres avec ce mur les séparant maintenant.

-Ça sent le gaz... Et pas le bon... À ta place j'éviterais les bombes cette fois-ci...

Dévisageant légèrement Solomon, toujours dressé bien calmement à ses côtés, le hors-la-loi eu une brève interrogation devant cette affirmation, avant de se rappeler que l'homme-lion devait avoir un odorat deux à trois fois plus développé que le sien. S'il le disait ça devait être vrai, ainsi le pyrotechnicien ne perdit pas de temps à enfiler un masque à gaz et à en offrir un à son partenaire. D'abord il fallait écarter cette brume particulièrement chiante... Ce qui s'arrangea vite fait lorsque l'inventeur balança une volé de shockwave bombs, celles-ci s'ouvrant pour expulser un puissant vent pour repousser le gaz et la brume. Pas d'étincelles avec ce modèle, malheureusement la vue ne s'était dégagé que pendant quelques secondes, pas assez pour avoir la paix avec cette arène, mais assez pour repérer la plateforme voisine ainsi que ceux se trouvant sur celle-ci. Résultat des courses, Tenshi et l'autre type semblaient encore en plein combat juste à côté de lui, scène à laquelle s'ajouta Erwin et la gamine aux cheveux verts. Ce Erwin, au moins on pouvait compter sur lui ! Faisant signe à son partenaire, l'ingénieur se fit bien vite saisir par le combattant avant d'être propulsé sur la plateforme voisine par la force supérieure de celui-ci. La première chose qu'il fit en arrivant aux côtés d'Erwin ? Récupérer ce qui lui appartenait. Enfonçant sa main dans la poche de la gamin, celui-ci sortit le bout de papier qu'elle avait tenté de lui subtiliser si subtilement. Aucune idée de quoi il s'agissait, mais il n'avait aucune intention de lui laisser partir avec si elle le voulait. Si encore elle avait demandé poliment...

-Hm... Je ne savais que vous vous... Connaissiez tout les deux. Enfin merci de l'aide Dog, ravis de voir qu'on peut entretenir de meilleures relations qu'à Trader...

Activant l'audio-dial qu'il avait laissé dans sa poche de pantalon et passant des masques à gaz à ses compagnons, l'inventeur se plaça tout bêtement aux côtés du téléporteur pour faire pression. Pas question de perdre cette fois, c'était son tour d'appeler de l'aide pour abuser de sa supériorité numérique, son adversaire se rendrait ou fuirait la queue entre les deux jambes, fini la série de victoire pour son opposant. Quant à cette personne en mauvaise posture à l'extérieur... S'il ne pouvait pas l'identifier pour le moment, il ne pouvait pas non-plus l'aider pour l'instant. Tant pis, peut-être que Isaac pourrait sauver le blessé avant qu'il ne trépasse, dans le cas contraire Marxton lui creuserait une belle tombe...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Flint Moriarty

Toujours posé dans son nid de sniper, le tireur prenait son temps, se cherchant une occasion de se rendre utile dans une situation le limitant fortement. Il avait laissé s'échapper l'oiseau, n'arrivant pas à gérer le color trap le recouvrant, pareil pour le bateau et l'énorme dôme au loin ne lui permettait pas de localiser de cibles à l'intérieur. Que faire ? Il patientait, méditant sur son prochain tir, laissant les battements de son cœur se ralentir tout en baladant son viseur sur toute la zone. Bien vite sa patience fut finalement récompensé, en effet un parfait inconnu semblant comme lui posséder des membres mécaniques s'était étrangement envolé, fendant les cieux à une vitesse relativement impressionnante malgré le poids des membres qui devaient le tirer vers le bas. Était-ce un ennemi ? Dur à dire. Le sniper n'avait pas eu toutes les infos sur la situation et devait ainsi faire des jugements personnels en croisant les doigts pour ne pas commettre d'erreurs. Ce type avait-il l'air d'un hors-la-loi ? Vu la qualité du matériel dont le nouvel arrivant était équipé comparé à ce qu'avait reçu le tireur de la part du Lundren, le sniper avait bien une raison valable de douter. Autant prendre la voie de la sécurité, il allait simplement arracher les ailes de ce petit papillon et laisser les autres juger sa carcasse par la suite...

Laissant ainsi sa cible s'approcher, calculant la force du vent et supprimant au maximum tout mouvement involontaire de sa part, le tireur porta finalement l'attention de son viseur sur le genoux de la prothèse droite de l'inconnu. Un tir bien précis, parfaitement calculé et fait dans le plus grand calme. Le coup du fusil sniper gigantesque ne retentit qu'une fois à l'autre bout de l'île, propulsant à la vitesse de l'éclair une balle de taille démesuré, de quoi faire voler en éclat l'un des deux propulseur de l'inconnu, ça et toute sa jambe en fait. Si le coup portait, Graham pourrait se charger de la suite des choses, après tout, celui-ci ayant manqué lui aussi sa cible se cherchait maintenant de quoi s'occuper...



Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1659
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.597.042.528 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Lun 9 Mai - 17:09

The Last Mission

Ore Sama Wa Kurohebi Da !




Beaucoup d’actions simultanées à gérer… Trop pour le malheureux narrateur, il retint donc que Zeke boucha le tunnel de Pride et que ce dernier fut mis en joue. Kanäe était de la plus haute importance dans ce plan, mais le simple fait qu’elle soit chipée par le téléporteur et Caligula avec, rendait Pride inutile. Ce qui irritait passablement le cyborg.

*Quelle idée à la con de nous foutre au second plan Ghetis. T’as intérêt à gérer ton coup… On dirait que tu joues comme une fillette pour cette guerre… Drum t’as fait perdre tout sens de l’honneur ?*

Une pensée dure quand on savait qu’elle venait d’un des membres piliers de La Couronne, mais le cyborg ne reconnaissait pas son capitaine sur cette stratégie trop prudente pour être la sienne. Il espérait voir la stratégie devenir plus agressive avec toutes ces apparitions inattendues. Néanmoins, il devait suivre les ordres et repartir au bercail avec Caligula et Kanäe ! Ainsi, le cyborg sorti effectivement du sous-sol en faisant un tunnel, mais il resta au niveau de la Loca, dans le versant opposé au sniper fou. Enfin… Loca il n’y avait plus, puisqu’il s’agissait d’une arène ayant vaguement une forme de tube, donc inutile d’y rester bien longtemps. De son haki il perçu plutôt la voix de Sypher et s’y rendit en volant, le tout après avoir retiré son masque. Le spectacle fut assez sobre pour l’occasion il retrouva Sypher après que celui-ci est eu le temps de discuter avec le mort s’il en avait l’envie et se posa dans la marre de sève toxique.

- Bon, ce n’était pas prévu. Mais un ennemi supplémentaire est arrivé… Erwin Dog. Il a capturé Caligula et Kanäe, mais vu que je ne ressens plus leur voix, ils sont certainement dans l’arène. Il reste un connard au niveau de l’arène si tu pouvais le dégommer pendant que je range ce truc.

Par truc, le cyborg parlait effectivement de ce qu’il restait du Fugu, un corps calciné avec des membres déchiquetés ou arrachés.

- Jolie explosion. Bon il reste la tête c’est l’essentiel. Un bon coup de maquillage et c’est cool. Tu l’as pris en photo j’espère, qu’on nous dise pas de bêtise si on perd le corps.

Le cyborg passa donc une des lames de son dos qui lui servait aussi bien d’hélice que de pelle et décapita le cadavre avant d’en récupérer la tête. Par la suite il balança le masque à Sypher et d’un signe de la main partant du front, non pas de façon militaire, mais plutôt en « cool attitude ».

- A moins que tous les illuminés ici soient des génies-voyant, personne ne saura que t’as un masque color trap. Même si depuis aujourd’hui on nous crache dessus. J’y vais moi.

Trou creusé, cyborg parti sous terre, tête du Fugu sous les bras.
Première victoire.


~ Ghetis Powa~



Maintenant venait la partie la plus intéressant de la narration ! Ghetis Time !


Tout d’abord il fallait comprendre la situation. Ghetis se trouvait sur un pilier et Tenshi sur un autre. Le couple Sen et Ten n’étant pas parti de la Loca se trouvait aussi sur un pilier, l’homme étant en train d’agoniser sous l’effet de la plaie laissée par Agon. Plus bas, sur un rocher chacun, nous avions Solomon et Zeke.

Le bas du tube était plein de gaz explosif, le haut venait de se remplir de gaz inflammable. Pré-remplir l’arène permettait de rendre le jeu plus rapide. Une brume épaisse bouchait la vue de la plupart des gens.

Et finalement apparu un Erwin Dog, dont l’arrivée figea Ghetis, de plus, les voix de Kanäe et Caligula ne tardèrent à faire leur apparition. Caligula se trouvait sur les gradins en hauteur et Kanäe sur le pilier…

Ghetis se retrouvait alors avec la voix de son enfant, d’un ami et d’une rivale sur le pilier en face de lui… Néanmoins le plus choquant fut l’ami ! L’Archer venait à peine de prendre ses poings américains en main pour lyncher la Taya et le Lundren, qu’il se retrouvait obliger à prendre son gunbai et brasser l’air d’un coup sec de sa force brute. De là il constata la présence de sa nakama et des deux ennemis. Cependant, sa réaction ne fut pas celle attendue… Lorsqu’il ouvrit la barrière de brume le brun s’écria :

- Connor l’aventurier ?! C’est toi ?!

Un surnom que Mask avait donné à Erwin du temps où il lui mentit sur son nom, un pseudo très ridicule qui ne pouvait sortir que de la bouche du chasseur de primes masqué. Erwin n’avait vu que son œil rouge jusqu’ici, mais le doute ne devait pas être permis. Le visage de Ghetis se figea sur une teinte plus sévère et avec une voix imposante que lui infligea son rôle de Contre-Amiral il poursuivit.

- Ne me dis pas que tu travailles pour l’insecte qu’est ce Zeke.

Croire pareille chose relevait de l’ineptie pour Mask et de l’humiliation pour Ghetis qui discrètement était fier de voir son coéquipier d’antan devenir une figure importante, bien que figure ennemie, l’Archer l’avait toujours placé haut dans son estime et c’était juré de ne jamais le gêner dans ses objectifs… Malheureusement un an et quelques mois étaient passés depuis… Le temps rattrapait le Masque Vairon et rappelait à Ghetis à quel point il était heureux quand son frère cadet vivait encore… A quel point sa vie se déroulait bien avant d’être le Masque Vairon… Sa vengeance et ses problèmes du passé devait prendre fin ici… Mais voir un bon souvenir du passé s’opposer à lui frustrait le Vairon… Il recommençait tout juste à redevenir l’homme qu’il était avant de porter le masque blanc et voilà que tout lui revenait à la face.

Zeke Lundren et Shindô, raison pour laquelle Ghetis porta le Masque Vairon.

Erwin Dog, Mena, Menabis, Zora et Noctis, raison pour laquelle Ghetis arbora le visage de Mask.

Tout ceci refaisait surface avec violence pour un homme qui ne connaissait pas la frustration. Ses poings s’imprégnait du haki de l’armement qu’il éveillait patiemment, ses sourcils se fronçaient, chaque muscle se crispait et la frustration, la mélancolie en plus de la colère, se mélangeaient en une danse chaotique.

La brume reprenait ses droits sur la zone et à cet instant rien… rien ne pouvait plus contrarier Ghetis que de sentir le Lundren approcher…


Rien.


Le mantra montrait clairement que l’ingénieur s’intéressait à Kanäe… Faute supplémentaire.

- Kanäe attention !

Pousser avec toute la rage du monde, cette phrase ne fit suite qu’à la plus grande preuve de rage de l’Archer. Le Kamisori du Contre-Amiral le propulsa avec virulence vers le Lundren, Ghetis zigzagant dans tous les sens.

Plusieurs paramètres allaient devoir être pris en compte pour ce déplacement qui ne durait même pas une seconde !


Le gunbai avait été abandonné sur le pilier pour rendre Ghetis bien plus rapide.

La taille du Daibutsu Sekken baissa pour ne prendre que Zeke, Ghetis, Kanäe, Erwin et Tenshi ! La puissance des migraines causées par la présence d’Archer augmentait et la colère du capitaine ne rendait sa voix que plus démente. Si quelqu'un ouvrait à nouveau son haki, il allait subitement subir le choc de la voix du Vairon et utilisateur standard ou pas... entrez dans une pièce, enfermez-vous et montez subitement le volume à fond sur du rock... bonne chance pour comprendre les paroles directement !

La brume le rendait quasi imperceptible en plus du déplacement en kamisori qui le rendait à coup sûr bien trop rapide pour être suivi par le Nuldren ! S’ajoutait le haki fermé et le retrait de son aptitude qui lui permettait d’apercevoir au moins ce que faisait Ghetis, même si avec l’écart de niveau cette chose n’aurait pas été utile ! Zeke s’était lui-même mis à nu ! Avec sa vision réduite et sa lenteur, lancer une bombe sur le Vairon n’allait pas être chose aisée, celle-ci ne risquait pas de l’atteindre.

Ainsi, sorti de nulle part le Contre-Amiral Kurohebi ! Apparu en face de son ennemi dans une sauvagerie folle il lui colla son poing en pleine poire ! La frappe était renforcée de haki pour passer outre toute poche ouverte et frapper le vrai corps du Lundren et le poing en granite marin annulait le fruit de ce dernier au moment même de l’impact.

Le choc allait être chaotique ! La rigidité du poing avait été amplifiée par le jugon et la force de géant n’arrangeait rien ! Une onde choc monumentale en découla et rappela le niveau du Kurohebi, celui d’un des amiraux actuels !

- NE TOUCHE PAS A MA FAMILLE !

Message clair et précis ! Il ne voulait plus jamais voir la tête de l’homme-vils dans sa vie ! Il ne voulait plus jamais croiser cet homme, il le rayait de son existence et surtout… il refusait que quiconque ne touche à la famille qu’il avait fondé ! On lui avait retiré Noctis, mais on ne toucherait pas une seconde fois à son cœur, plus jamais.

Le choc devait projeter l’ennemi directement dans l’eau dans un bon plongeon et sur cette frappe s’achèverait le combat. Il n’était pas prévu de capturer l’ingénieur et sa prime n’intéressait aucunement le brun.

La brume fendue par l’assaut sauvage le visage du capitaine restait sévère, même si toutes ses pensées ne tournaient qu’à un mot : Famille.

DEV NERD GIRL



Rappel :

Pride lvl 39

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 897
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Mar 10 Mai - 10:18

Retrouvailles et secret dévoilé

 
Les choses s’étaient déroulées tellement vite si bien qu’en l’espace de quelques secondes, la situation avait totalement changée et les cartes étaient maintenant redistribuées. En extérieur, sans que Kanäe puisse le voir ou même s’en douter, les choses s’arrangeaient pour les membres de la couronne. Agon, Shura et Sheira étaient saufs en en principe hors de danger, quant à Sypher, il prenait l’ascendant sur son ennemi déchainant alors toute la puissance de son logia. Les choses étaient ce qu’elles étaient, et la situation du groupe du sous-sol n’était pas aussi bonne.
 
Alors que les trois alliés faisant face à Lundren et à son acolyte, la vision de toutes les personnes présentes se brouilla, signe commun et connu de la mise en œuvre du pouvoir de l’Archer : une nouvelle arène venait d’être créé. Caligula, Pride et Kanäe pouvait donc sortir du sous-sol sans ne plus rien risquer étant donné que Zeke était prisonnier de l’arène. Mais c’était sans compter l’intervention d’un tiers à ce combat.
 
L’arène avait été mise en place mais le danger provint alors de derrière le groupe gouvernemental et au moment où l’action commença, sans voir ni entendre un mot du nouvel arrivant, Kanäe senti une légère chaleur envahir son corps. Il ne s’agissait là que d’une impression, rien à voir avec un quelconque  haki ou pouvoir secret, simplement une intuition féminine. Puis intervint le premier mot alors qu’elle ne l’avait toujours pas vu et d’ailleurs ce premier son de lui était adressé. En entendant ce simple « Luvneel », la jeune femme ressentit quelque chose de différent : une incompréhension totale. Elle se retourna alors et se trouva face à un roux, un ennemi du gouvernement mondial dont la tête valait une petite fortune. L’homme en question sourit succinctement en découvrant le visage de la principale étonnée avant de laisser place à une expression d’inquiétude bien décelable. Le révolutionnaire serra alors la jeune femme dans ses bras pour la lâcher quelques instants plus tard.  Au cours de cette courte étreinte, la maudite laisse son cœur parler à travers un geste simple : elle lui avait rendu son geste, car si l’homme avait enlacé la chasseresse, elle en avait fait autant. Il avait ensuite prit la parole en s’adressant à un blondinet plutôt bien bâti, un certain Cid. Il la présenta avant de lâcher quelque chose qui froissa légèrement la mouette : il pensait qu’ils n’étaient pas dans le même camp. Elle se rapprocha alors de lui en plaçant sa bouche tendue vers l’oreille de son interlocuteur. 
 
Il n’y avait, n’a et n’aura jamais de question de différence de camp entre nous deux.

 
L’intervention était courte et simple mais pouvait être interprétée de bien des façons. Cela pouvait en effet être une trahison envers la marine, sous entendant alors que la lieutenante était une révolutionnaire depuis toujours. Mais ce n’était pas le cas. Cela pouvait encore être une déclaration de guerre envers le roux où la verte exprimerait le fait qu’elle ne serait jamais dans le même camp que ce criminel. Mais il ne s’agissait pas de cela non plus. La vérité était tout autre, Erwin Dog et Kanäe Toupex n’étaient pas des inconnus l’un pour l’autre et le retrouver ici entrainait une foule de conséquence pour la jeune femme. Quant à l’autre membre du duo, il continuait d’imposer sa présence aux autres personnes présentes dans la cave.  Il ordonna purement et simplement à Pride de partir et balança Caligula dans un mur, ne réservant pas le même sort à celle qui appela ensuite « grande-sœur » dans un court moment d’intimité entre les deux se moquant alors des situations dans laquelle se retrouvaient toujours les deux. Le regard et le sourire amusé du jeune-homme faisait plaisir à voir, en particulier pour la Zoan. Au fond d’elle, elle n’en revenait pas ; celui qui se présentait aujourd’hui comme ennemi de la couronne, ou plutôt comme allié de Zeke Lundren, avait une présence que la verte n’avait pas soupçonné jusqu’alors. Pour elle, peu importait qui il aidait, qui il affrontait ou de quel camp il faisait partie… Il était celui qu’elle considérait comme le seul membre vivant de sa famille, son petit-frère. Elle sourit alors à son tour avant de lui répondre et d’entrer dans une nouvelle phase de cette petite bataille.
 
C’est toujours toi qui lance ces situations pas possibles petit frère. Alors, la révolution ? Tu devrais savoir que je me fiche de quel côté tu es, tant que tu ne fais pas de trafic d’enfant ou de génocides, ça me va.

 
Le Dog avait toujours ce sourire amusé aux lèvres et sa sœur comprit que le temps était venu de retrouvé le monde extérieur, et alors qu’il entrait dans l’arène, son otage sous le bras, celle-ci le gratifia seulement d’un :
 
Ne serre pas trop fort j’ai la nuque fragile. 

 
Elle savait pertinemment que s’il l’emmenait dans l’arène, il y avait une raison, il se servirait probablement d’elle pour calmer le jeu. D’ailleurs elle ne lui avait rien dit à ce propos et sa remarque était plus le reflet d’un jeu que celui d’une véritable mise en garde. Puis, par la pouvoir de son frère, la jeune femme se retrouva à côté de la Taya, dans les bras d’Erwin, face à Ghetis. La nouvelle situation ne manquait pas de piquant et ce fut encore plus vrai lorsque le visage du chef révolutionnaire se referma lorsqu’il avait lancé sa menace de guerre. La verte faillit alors éclater de rire. Elle ne doutait pas, ou en tout cas plus, de la force du téléporteur mais doutait bien plus du sérieux de sa menace. Elle savait pertinemment qu’il ne ferait rien à celle qu’il tenait en tant que garantie. Aucun syndrome de Stockholm  ne touchait la femme-scorpion mais elle connaissait son tortionnaire depuis presque dix ans et le connaissait. Ils s’étaient trouvés alors qu’il n’avait plus personne et était, l’un pour l’autre, une famille.
 
Mais revenons à l’action et laissons tomber les relations fraternelles qui unissaient les deux maudits. Le capitaine de la couronne venait de prendre en compte l’arrivée que l’on pourrait qualifié d’inopportune du commandant de la révolution et il fallait faire avec. La verte quant à elle était prisonnière de l’étreinte de son ravisseur mais ne cherchait pas à s’en défaire pour le moment, elle ne risquait rien car ne doutait pas qu’en cas de danger, le Dog la protégerait… enfin s’il avait toujours pour elle l’amour fraternel qu’elle avait encore envers lui. D’ailleurs, il semblait vouloir protéger une autre personne : la hors-la-loi Tenshi Taya. Kanäe se permit alors une question.
 
Qui est-elle pour toi ? Une amie ? C’est pour elle que tu es ici ?

 
De son côté, le vairon s’agitait et racontait encore des choses étranges, il parlait d’un certain Connor l’aventurier et apparemment il parlait d’Erwin. D’ailleurs il venait de lui demander s’il travaillait ou non pour le savant fou en contrebas de l’arène. Mais sans réellement attendre de réponse, le Contre-Amiral dégagea la fumée qu’il avait autour de lui et décida de se lancer dans le combat. Il ne semblait plus avoir envie de combattre la Taya, s’il en avait réellement eu l’envie un jour et reportait alors toute son attention sur Zeke. Il attaqua à une vitesse impressionnante en hurlant à notre verte de se protéger.
 
Kanäe savait pertinemment ce que cela voulait dire, le temps était venu de se montrer au grand jour. Elle avait gardé son secret envers Caligula mais là, elle faisait une pierre deux coups, elle allait laisser Caligula pantois mais aussi une autre personne qui comptait encore plus pour elle. Elle décida alors de passer en mode « Showtime » comme l’aurait dit l’Archer.
 
CALIGULA REGARDE CA !

 
Reposant un peu plus sa voix elle reprit la parole à l’attention de son petit frère situé dans son dos.
 
Tu n’es pas le seul de la fratrie. Fais gaffe au dard. 

 
La Zoan devait se protéger et le meilleur moyen pour cela était de revêtir une nouvelle tenue, quelque chose de plus… chitineux. Kanäe Toupex abandonna sa forme humaine et prit sa forme hybride scorpion, son corps se recouvrant en partie de la carapace du scorpion et son dard de plus de un mètre apparu dans son dos, passant ainsi le long des jambes du Dog avec le dard titillant le milieu de son dos. Cette forme offrait encore un avantage supplémentaire : la forme Zoan faisait disparaitre les vêtements de la jeune femme et donc le papier emprunté disparu avec, laissant place à la carapace. Sous cette forme, personne ne pourrait plus le récupérer. Mais autre chose l’inquiétait.
 
Erwin, reste avec moi, laisse ces deux-là arranger leurs histoires.

 
Ainsi elle voulait seulement éviter que l’un comme l’autre soit blessé. Si Ghetis et Erwin entraient en combat, l’un comme l’autre pourrait être blessé. De plus, il ne fallait pas oublier la jeune femme aux cheveux blancs qui s’était accroché au révolutionnaire. Elle était certes blessée, mais était-elle hors combat ? Et qui était-elle pour l’Archer ? Pour le Dog ? Elle se demandait alors comment les choses allaient se passer… Une chose était néanmoins certaine : elle venait d’abattre sa carte majeure.
 

© Codé par Kari Crown
  





Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 387
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
290/350  (290/350)
Berrys: 3.474.549.498 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Jeu 12 Mai - 4:03

Gogogo


« La victoire embellit la conquête. » - Georges Meredith
Le shandia ressortira victoirieux.






Lorsque les gouvernementaux s'étaient alignés pour faire face au Lundren ainsi que son comparse ceci n'était en aucun cas du bluff comme la suite des événements aurait pu le faire croire : Kanäe, Pride et évidemment Caligula étaient vraiment prêts pour le combat qui allait avoir lieu et même malgré la différence flagrante de niveau entre ses opposants et lui, Caligula était sûr de lui pour cette fois (comme pour toutes les fois en fait) et ce grâce à la présence de Pride, personne que le shandia ne sous-estimais pas du tout et bien au contraire, celle de Kanäe, qui n'était pas aussi forte que le cyborg et sûrement pas aussi puissante que le grand et somptueux Caligula mais dont les capacités combatives étaient tout de même à louer, et enfin sa présence à lui tout seul qui suffisait à le rassurer mais je vais vous épargner l'éloge du shandia pour cette fois-ci.

Donc pour revenir à l'affrontement, alors que la tension et que les deux groupes étaient presque à deux doigts de se jeter l'un sur l'autre pour en découdre, un énorme mur vint se placer entre les opposants et il était sûr et certain que tout le monde ici présent avait compris ce qui se passait : Ghetis. Le vairon avait visiblement préféré épargner un combat pour ceux qu'il appelait ses fils et décida donc de les écarter de tout affrontement leur assurant une retraite facile, ce n'est que ce que pensait Caligula bien sur! Pour sa part, affronter l'ingénieur n'était pas gênant et il en était même assez ravi, mais suivre le plan devait être la meilleure des solutions pour le moment...encore aurait-il fallu que le plan puisse se suivre sans encombres.

- Du coup, c'est quoi la suite des événements?
-Luvneel...
- Hein?! Luvneel. Pourquoi directement Luvneel? Il y a plein d'autre chose à faire pourtant!

C'est quand il se retourna qu'il vit l'homme à la prime de 250M de berry. L'homme qu'il avait rencontré autrefois à Luvneel. L'homme qui avait en quelques sortes fait de lui ce qu'il était devenu (oui bon il lui à cédé un fruit du démon quoi). Mais là n'était pas le plus intriguant! Ce fut surtout lorsque la verte et lui vinrent à s'entrelacer sous les yeux ébahis du rouquin. Jaloux? Non sûrement pas! Il avait eu son occasion lorsqu'il du sauter du bateau en portant Kanäe au début de la mission. Ouais, il était juste...surpris.
Mais qu'est ce que celà voulait bien dire? Kanäe travaillait elle pour la révolution? Non. Les deux ne serait pas assez bête pour se dévoiler face au shandia à part si Kanäe avait fini son rôle et que leur véritable plan pouvait enfin commencer. Dans ce cas là, Ghetis serait sûrement la cible de tout ceci et en dépit du danger qu'il courait peut-être, il valait mieux le prévenir le plus vite possible.

Donc quand Erwin Dog vint attraper Caligula pour d'abord le tirer vers le mur qui venait de se former, le shandia n'essaya pas d'opposer une quelconque résistance et ce même au moment ou il se fit balancer vers le mur : son adversaire était trop fort et de toute façon aller dans l'arène était son but actuel. Il se retrouva alors dans les gradins et sous ses beau pieds, après un plafond de diamant, on croyait apercevoir Ghetis ainsi qu'une autre personne qui devait être son adversaire. Ah! On voyait maintenant Erwin et Kanäe mais cette fois-ci, Kanäe était en position de faiblesse.

- La révolution l'aurait maintenant trahi? Pff je piges rien moi!
Ah si! C'est un piège pour duper Ghetis! Les enflures...Je vais pas laisser faire!


Pour le shandia, cette mise en scène servait à attendrir Ghetis pour ensuite mieux lui la mettre comme on dit. Ils étaient désormais trois sur le contre-amiral Kurohebi et si celui-ci tombait dans le piège, s'en était fini de lui.

Caligula n'allait clairement pas abandonner son paternel et après s'être mit a genou, il commença alors à frapper de toutes ses forces sur le plafond/sol de diamant en espérant que celui-ci cède et lui permette de venir en aide à son capitaine. Il ne serait certainement pas une grande puissance pour l'Archer mais il se devait d'y aller car comme on le dit, c'est l'intention qui compte. Cependant, toute force quel qu'elle soit a des limites, et même avec ses bras partiellement transformés, les dégâts causés à l'obstacle restaient nuls. Le shandia s'en rendait compte. Il comprenait petit à petit que plus il frappait et plus le mur lui paraissait résistant. Plus il frappait et plus ses os se fragilisait. Plus il frappait et plus sa peau s'arrachait. Plus il frappait encore et toujours, plus il repeignait le mur face à lui de couleur rouge sang.
Mais pourtant, malgré toutes ces difficulté, malgré toutes ses blessures qu'il se faisait, malgré toute la douleur qu'il endurait, il y avait un petit quelque chose qui l'aidait, qui le suivait et qui le poussait à toujours donner son maximum. Ce sentiment de colère qu'il éprouvait envers les misérables qui s'attaquaient à La Couronne venait de lui donner cette nouvelle force qui recouvrait les poings du rouquin et il l'utilisait maintenant pour sauver cette unique et seule personne. Ses bras étaient redevenus normaux mais il n'avait pas arrêté de frapper. La peau se déchirait mais la cadence de ses coups, recouverts de cette "énergie" nouvelle, accélérait. Les os se fracturaient mais la puissance de ses poings enrobés par le pouvoir augmentait. La douleur persistait encore et toujours mais la rage le poussait et le pousserait même jusqu'à son dernier souffle.

Aujourd'hui il n'avait pas fait que gagner une simple force, aujourd'hui Caligula avait compris le sens du terme de famille sans même entendre que Ghetis l'avait utilisé en bondissant sur le Lundren. Et le mot que le shandia énoncerait dans les secondes à venir montrerait tout son dévouement envers sa famille, La Couronne!

- PÈÈÈREE!!

Ah oui! Caligula fut tellement enragé, qu'il ne fit pas attention à la transformation de Kanäe...voilà!



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 110
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
18/120  (18/120)
Berrys: 7.692.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Ven 13 Mai - 22:36



The Last Mission.





"Tch."

Un simple claquement de langue agacé, sinon carrément courroucé par la situation enlisée dans laquelle il venait tout juste de s'embourber. Contrairement à ce qu'il aurait pu imaginer, certains types sur cette île semblaient réussir à conserver la tête froide malgré l'offensive massive que le Gouvernement Mondial avait d'ores et déjà lancé... En effet, le geôlier s'était élancé depuis déjà quelques bons instants lorsqu'une balle se mit à fendre les cieux droit dans sa direction, lui laissant tout juste le temps de dresser un bilan et un constat des plus amers. Soit ce type passait son temps à bailler aux corneilles et à fixer les environs aériens à la recherche d'un faucon à abattre, soit il possédait véritablement une chance de cocu, car trouver par hasard la présence d'un ennemi dans un ciel aussi vaste et sans posséder de renseignements préalables relevait du miracle... La venue du navire-prison avait peut-être été ébruitée d'une manière ou d'une autre ? Leodan n'en savait strictement rien, mais une seule certitude lui demeurait en tête, à cet instant précis : il allait devoir redoubler de précautions s'il entendait bien arriver à bon port afin de participer à sa manière au chaos ambiant. Pour autant, ce premier projectile ne l'inquiétait pas vraiment : tout d'abord, il semblait d'une taille nettement plus imposante qu'à l'accoutumée, ce qui rendait sa perception bien plus aisée. Il venait plus ou moins de face, ne surprenait donc aucunement le noiraud qui avait déjà fait face à bien pire. De surcroît, les jambes du cyborg étaient actuellement actives, et lui permettait tout un lot d'esquives envisageables, d'autant plus qu'il se trouvait à bonne altitude, bien en place dans les cieux... Autrement dit : l'ancien contre-amiral de la marine n'allait pas tomber pour si peu. Cela étant, réussir à éviter jusqu'à parvenir à trouver la position du tireur d'élite risquait d'être compliqué : il allait donc lui falloir réfléchir quant à cet état de fait pour éviter de tomber sur un os à force de jouer l'audace. L'Urerath, tout en essayant vainement de scruter les étendues sablonneuses et rocailleuses qui s'étendaient sous ses mirettes à la recherche du fautif, entreprit donc de réaliser une pirouette agile et qui commençait tout juste à démontrer la dextérité qui était sienne autrefois, et avec laquelle il renouait enfin. Bien entendu, le combattant savait qu'il était encore à mille lieux de retrouver enfin tous ses talents, mais chaque progrès indéniable était un encouragement dont il avait bien besoin... Après tout, cet acier n'en avait pas fini de lui mordre la peau, et de lui pourrir la vie.

Bref. L'agent du Gouvernement Mondial avait donc mis à profit le cadre particulièrement dégagé et la distance depuis laquelle le tir avait été généré pour éviter pratiquement totalement la menace qui s'était imposée à lui. Pratiquement, car la balle avait tout de même partiellement effleuré sa jambe visée, dans un tintement sonore désagréable qui eut au moins le mérite de le dévier légèrement dans sa trajectoire. Il eut d'ailleurs besoin de quelques instants supplémentaires pour reprendre le total contrôle de son vol, réfléchissant toujours à un moyen de se mettre à couvert. La solution n'était pas évidente, mais il décida tout simplement de se rapprocher du sol, et donc pour l'heure de la mer afin de demeurer aussi bas en altitude que possible. De la sorte, et à moins de bénéficier d'un perchoir hors du commun, son opposant aurait plus de mal à l'aligner sans avoir à rencontrer quelques bâtiment ou quelque caprice géologique... De surcroît, Leodan n'était guère inquiété quant à cette étendue aquatique : il était assez solide pour endurer un plongeon à vive allure, et pouvait toujours nager pour rejoindre la côte. Ce ne serait pas la première fois que ses membres en acier lui permettraient de se sortir d'un tel mauvais pas, après tout...

Bref : le justicier poursuivait sa progression inlassable droit en direction de Whiskey Peak, qu'il allait enfin atteindre d'un instant à l'autre. A partir de ce moment précis, il n'aurait plus qu'à mettre la main sur ce tireur d'élite afin de lui faire passer ses envies de meurtres... A moins qu'il ne parvienne à retrouver la trace de Ghetis et des autres avant cela. Qui sait : il aurait peut-être un rôle de la plus haute importance à jouer, au final...

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



P'tite esquive + descendre en altitude oklm !
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 296

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 52.068.521 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Sam 14 Mai - 16:09




LEAD AS A KING


The Last Mission

Le combat m’opposant à l’homme-poisson Shindô était dès à présent terminé comme je l’avais prévu. La pyramide de sève s’était rapidement autodétruite, laissant le corps de mon opposant au beau milieu de dizaines d’explosions. Autant dire qu’il ne pouvait y survivre. Etrangement, le fait de tuer ne me faisait plus grand-chose, ça ne m’affectait plus vraiment. Plutôt bizarre pour un soldat œuvrant pour la Paix et la Justice, mais c’était bel et bien le cas. Il fallait croire que toutes mes expériences m’avaient permis de me détacher de cette peur qui s’était finalement installée au fond de moi. Toutefois, je n’arrivais pas à savoir s’il s’agissait d’une bonne ou d’une mauvaise chose. Quoi qu’il en soit, j’étais désormais fait comme ça et je ne voulais pas changer à nouveau, donc je l’acceptais volontiers. Ainsi, ayant terminé de mon côté, je pus voir Pride, le cyborg de l’équipe, intervenir pour récupérer la tête du criminel afin de le ramener au bercail une fois que tout serait fini.

Du coup, il me fallait maintenant analyser la situation. Ghetis et d’autres se trouvaient dans une arène, et j’avais pu voir et entendre un tir. Au final, tout le monde se trouvait à peu près au même endroit, si l’on ne tenait pas compte des grosses têtes de la bataille. Il était donc temps de passer à autre chose et de choisir une nouvelle cible. Après tout, mon combat n’avait pas été difficile, et j’étais toujours en pleine forme. Par conséquent, je décidai d’ouvrir le sac que je transportai en faisant jaillir son contenu dans les airs. Il s’agissait d’armes à feu, prêtes à l’emploi. Des pistolets mitrailleurs dont j’avais fait l’acquisition quelque temps avant. Ceux-ci étaient au nombre de dix, tout juste ce qu’il me fallait pour réaliser mon action. Les regardant voltiger, j’expulsai violemment chacun de mes doigts pour qu’ils puissent récupérer une arme tout en modifiant leur forme pour qu’ils ressemblent à des mains. Lorsque ceci fut fait, chaque main s’envola à une dizaine de mètre d’altitude au-dessus de moi, me suivant jusqu’à ce qu’un autre « ordre » leur soit donné.

Puis, je sautai pour utiliser mon Geppou et pouvoir trouver ma nouvelle cible avec précision. C’est ainsi que je pus voir un homme baraqué à la chevelure bleue. Malheureusement, je n’avais aucune information le concernant, j’allais donc devoir être prudent au cas-où. Le fixant avec sérieux, je décidai de l’interpeller. Bien évidemment, je fis également en sorte de me « refaire » des doigts de sève durcie pour remplacer les vrais, mais ils n’allaient pas être aussi utiles pour le coup.


Eh, le molosse, ton adversaire c’est moi maintenant !
Sur ces mots, j’envoyai mes mains volantes droit sur lui pour l’entourer tout en les gardant à une dizaine de mètres d’altitude pour leur éviter quelques tracas. Puis, lorsqu’elles furent en position, elles se mirent à le mitrailler de balles perforantes. Au même moment, je commençai à m’approcher de lui, prêt à en découdre. Même prêt à se battre au corps-à-corps d’une certaine façon, je me permis de créer une longue lance de sève avec un bout en sève toxique.


Spoiler:
 




© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3000
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
34/1000  (34/1000)
Berrys: 22.374.899.333 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Dim 15 Mai - 21:21

The Last Mission [3]

- Zeke a contacté la Guilde qui m'a contacté, répondit laconiquement Erwin en décidant d'activer son Haki malgré les maux de têtes pour prendre en compte les intentions de son opposant. Et c'est une amie, oui, je suis venu pour elle, ajouta-t-il à l'adresse de Kanaë.

Sa maîtrise bien supérieure de cet art lui permettait d'esquiver en partie les truanderies de celui qui se trouvait sur la plateforme d'en face. Il aurait pu chercher à en savoir plus sur lui, à fouiller dans sa mémoire, mais ce n'était pas le but de la manœuvre aujourd'hui. Bien au contraire, avec l'amplitude de sa voix, il n'y avait pas à douter qu'il s'agissait d'une personne sinon supérieure au moins semblable à une Tenshi déchaînée. Quoiqu'il en fut, il décida de concentrer toute son attention sur la seule personne qui pouvait lui porter préjudice ici : le Contre-Amiral Ghetis Archer dont le visage ne cessait d'apparaître ces derniers temps dans les rapports. Alabasta, Drum, il n'avait cessé de s'illustrer face aux Décimas.

Un maigre sourire perça sur le visage du rouquin. Ainsi il se retrouvait face aux marines sur cette île. Ainsi Kanaë avait rejoint cette bande de dégénérés. Les coïncidences faisaient si bien les choses, après tout. « Connor l'Aventurier ». Saisi par le nom qui venait de sortir de la bouche de l'Archer, il ne fallut pourtant qu'un bref instant au jeune homme pour comprendre la situation dans laquelle il se trouvait.

- Mask...

Posant une main à sa ceinture, il ferma les yeux et respira, concentrant tous ses sens sur l'ennemi qui amplifia sa voix à nouveau. C'était toujours gérable pour une personne comme lui, mais Tenshi dont l'éveil n'avait cessé de lui jouer des tours ne devait pas être au meilleur de sa forme.

- Appelons cela les péripéties du destin, vieil ami, lança le jeune homme à l'adresse du brouillard qui masquait à présent sa vue.

Il n'en avait cure. Il avait dépassé depuis longtemps la nécessité de voir pour affronter un ennemi. Au contraire, les mouvements de celui-ci, aussi puissants que possibles, n'étaient pas discrets. Le souffle intense, le révolutionnaire comprit qu'il se devait d'agir au moins plus rapidement que l'adversaire. La vision périphérique qu'il avait eu en entrant lui permettait à présent de se téléporter dans les lieux sans être embêté par les soucis de vision. Il laissa donc Kanaë sur le morceau de pierre, la sachant en sécurité avec Tenshi, et disparut un instant. Et au même instant, ô joie de l'instantanéité, il arriva au-dessus d'un Ghetis plus rapide que jamais, mais pas assez pour le jeune homme qui posa un canon contre son flanc et une main sur son dos. Le téléportant une fois ans les airs, il arrêta subitement le mouvement de l'homme qui perdit toute son énergie de ce fait.

Bien sûr, il aurait aimé ne pas s'attaquer à une personne avec qui il avait vécu d'aussi intenses aventures, mais deux choses le poussaient à faire cela : déjà, il s'agissait d'un marine, pour être plus exact d'un Contre-Amiral. Archer était le nom qui apparaissait sur toutes les bouches en ce moment. Avec Nowaki, Burlmeister et Wenham, entre autres, ils étaient les promesses de la nouvelle ère qui viendraient étendre le Gouvernement sur le monde. Mais ce n'était pas tout : en tant que futur leader, le rouquin savait qu'il devrait faire bien des sacrifices. Et c'était là le premier d'une longue série.

Ainsi, le tir partit. Il aurait été bien naïf de se dire que le Haki de l'Armement ou du Granit Marin aurait pu être d'une quelconque utilité dans ce cas-là. À peine la balle eut-elle atteinte sa cible qu'elle gela la zone touchée et le reste du corps de l'Archer en quelques instants, le transformant en statue de glace, tandis que le Dog s'était légèrement éloigné. Il était plus agile, plus vif, mais surtout avait l'avantage de son fruit du démon. Une fois l'homme congelé, il le transporterait à l'extérieur, juste devant la Villa Loca. Son arène s'évaporerait alors, laissant le champ libre à Tenshi pour se sortir de ce guêpier. Cela ne suffirait pas à tuer Ghetis, loin de là, mais ça aurait au moins le don de l'immobiliser. Il aurait environ une minute pour faire ce qu'il désirait, ce qui était largement plus qu'il n'en voulait.

Cid vit l'homme passer à ses côtés et le laissa passer. Il ne fit même pas mine de le suivre, obéissant simplement aux ordres du rouquin. Après tout, qui était-il à présent pour décider du sort de l'ennemi, lui qui avait tant pêché par le passé ? Un simple grognement lui échappa tandis qu'il se dirigeait vers l'arène dans laquelle il pénétra, se trouvant au niveau des gradins. Les hurlements de Caligula à l'adresse de Ghetis, il les entendit pendant un long moment. Cette hargne qu'il mettait pour briser le mur en diamant avait le don d'impressionner le tireur d'élite qui n'en perdit pourtant pas le nord.

Saisissant son revolver à sa ceinture, il le pointa calmement contre le crâne du Titanoboa avec de dire sur un ton très calme :

- La marine, hein. Une fois que cette arène aura disparu, il faudra que toi et tes petits collègues fassiez un choix. Erwin est du genre magnanime, alors il ne vous tuera pas.

Sortant les balles une à une de son revolver, il s'éloigna de Caligula sans lui tourner le dos, s'avançant dans les gradins et s'y asseyant.

- Soit vous abandonnez votre chef, soit vous partagez son destin. Et je te conseille de ne pas envisager la seconde option.

Se terrant dans le mutisme, il regarda le brouillard s'échapper au-dessus du mur de diamant. C'était étrangement poétique.

Résumé a écrit:
C'est très simple, du coup Erwin ayant une maîtrise du Haki supérieure à celle de Ghetis (Niveau & co) le supporte tant bien que mal et attaque Ghetis - à contrecoeur, désolé mec ! -, le téléporte dans les airs pour éliminer l'énergie de son mouvement et lui tire une balle à bout portant qui le gèlera. Bien sûr ce n'est pas suffisant pour le tuer dans l'immédiat.
Il s'éloigne puis se rapproche et le téléporte à l'extérieure si l'action a fonctionné, devant la Villa Loca. J'interromps ma narration ici pour trop projeter dans le temps mais il fera effectivement quelque chose si ça fonctionne du coup.
Cid entre dans l'arène, sur les gradins, et parle à Caligula. Il ne montre aucune intention de se battre à partir du moment où il est assis.

> Frozen Ball (Lvl 42) : Balle spéciale qui gèle une zone importante autour du point d'impact, permettant ainsi de créer une zone gelée. Le rayon d'action est de quatre mètres, cela ne fonctionne qu'en terrain non-aride.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1299
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Lun 16 Mai - 22:01




The Last Mission


    Erwin répondit rapidement à mes quelques interrogations, m’indiquant tout simplement que Zeke l’avait contacté et qu’il était donc venu ici. Ils se connaissaient donc assez bien pour se porter secours l’un à l’autre. Au moins, ils n’avaient pas l’air de mal s’entendre, c’était déjà un très bon point à mon avis. Après tout, faire un choix entre l’un de ces deux hommes risquait de m’être très difficile et je préférais ne jamais avoir à le faire. Souriant donc doucement, je me sentais apaisée en sentant la présence de mon ami si près de moi. Un sentiment qui ne pouvait pas durer longtemps, la situation n’était pas trop adaptée après tout. Le rouquin répondit ensuite aux questionnements de son otage me concernant. Fronçant les sourcils, j’avais du mal à comprendre, mais, je le savais depuis longtemps, cet homme était plein de surprises et en voilà une : il semblait s’être lié d’amitié avec une membre du Gouvernement. Et le voilà donc en train d’expliquer qu’il était ici pour moi. Soupirant, je savais bien que j’aurais probablement fait la même chose à sa place, pourtant, mais je ne pouvais m’empêcher d’avoir un nœud dans le ventre en me rendant compte qu’il se mettait en danger pour ma petite personne. Ce fut pourquoi, dans un murmure que seules les trois personnes présentes sur le pilier pouvaient percevoir, je dis :

    - Merci d’être venu…

    Ce fut ensuite au tour de Zeke de débarquer sur ce pilier où, bientôt, nous n’aurions plus eu de place, alors qu’Erwin et Ghetis semblaient en pleine discussion. Visiblement, ils se connaissaient depuis quelque temps et la rage du Contre-amiral se déchaina en un instant. Criant à l’otage de se couvrir et prenant notre direction avec une célérité impressionnante. Mais cela ne risquait pas d’étonner notre téléporteur. Ce dernier se téléporta donc au niveau de l’adversaire, lui faisant perdre son énergie cinétique en l’espace d’un instant avant de le geler à une vitesse effrayante. Les choses semblaient s’accélérer de tous côtés et les maux de têtes n’en n’étaient que plus pesants et difficiles à supporter. N’ayant plus rien pour m’appuyer, j’eus comme l’impression que mes jambes ne me tenaient plus vraiment. Tombant à genoux en me tenant la tête tant bien que mal, la douleur se faisait plus lancinante que jamais. Mais cela ne dura qu’un instant et au moment où Erwin atteignit sa cible, s’il l’atteignait, les maux de tête se firent moi pensant et j’eus comme l’impression qu’ils avaient totalement disparus. Relevant la tête, je pus remarquer que la femme aux cheveux verts avait désormais adapté une toute autre forme et, me relevant rapidement, je fis quelques pas en arrière, ne voulant pas prendre le risque de me faire attaquer. Heureusement pour moi, Zeke était à mes côtés et, par là, le risque était moindre. Pourtant, devais-je vraiment me méfier de cette femme ? Après tout, il s’agissait d’une amie du rouquin. Jetant un coup d’œil vers Zeke, je le savais plus porté sur la bataille et le combat et il risquait de vouloir à tout prix en découdre. Prenant donc les devants, je dis :

    - Vous êtes une amie d’Erwin, non ? Je ne vous ferais aucun mal, c’est promis, alors ne tentez rien d’idiot.

    S’il lui faisait confiance, je devais pouvoir faire de même, non ? Jetant des coups d’œil autour de moi, je décidai que le mieux à faire, pour le moment, était de rester ici et de veiller, surveiller cette femme-scorpion. J’avais totalement perdu mon adversaire du moment et toute autre forme de combat risquait de me paraitre monotone à présent. M’adressant à Zeke, je lui dis :

    - Tu devrais aller voir comment les autres se débrouillent, je veille sur elle.

    Cela pouvait paraitre étrange, et pourtant, je me voyais presque en train de donner un ordre à mon supposé chef. Pour moi, cela sonnait simplement comme une idée, un simple conseil. Après tout, il faisait ce qu’il vouait et je faisais ce que je voulais, voilà à quoi nous étions réduits. Jetant mon regard vers la Marine, je me demandais si Ghetis lui avait parlé de moi, ce qu’il avait bien pu dire… Enfin, peu m’importait pour le moment. M’adressant à elle, je dis simplement :

    - Dis-toi, comment t’appelles-tu ? Comment as-tu connu Erwin ?

    Cela avait l’air d’un interrogatoire, mais ce n’était pas vraiment le cas, j’étais simplement curieuse et j’avais rapidement abandonné le vouvoiement. C’était une amie du rouquin après tout, pas besoin de formalisme, si ?




Résumé:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1463
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Sam 21 Mai - 9:25

Le retour

Fonçant toujours vers la plateforme, l'ingénieur ne fit même pas attention au marine qui avait entreprit de maintenant le charger comme un abruti ne faisant pas attention à ce qui l'entourait. N'avait-il pas fait attention à la situation l'entourant ? Ou peut-être n'avait-il simplement pas la moindre idée des pouvoirs du rouquin ? Dans tout les cas le hors-la-loi s'était contenté de se concentrer sur sa cible plutôt que sur son assaillant, puisque comme prévu celui-ci avait immédiatement été piqué au vol par le téléporteur à la manière d'un tireur abattant une mouche au vol. L'inventeur quant à lui avait poursuivit sa trajectoire, décidant de neutraliser dès maintenant la gamine aux cheveux verts maintenant libre de ses mouvements. Si le rouquin ne la tenait pas en laisse, il ne faisait aucun doute qu'elle tenterait encore une fois de lui filer sous le nez avec ce qu'elle lui avait volé. En ce sens, avant même de toucher terre l'inventeur avait choisi de balancer deux de ses foam bombs vers la jeune fille, une solution de son cru qui avait pour effet de produire une mousse molle prenant rapidement de l'expansion avant de se solidifier pour coincer sa victime dans un gros bloc solide. Son lancé était programmé de tel façon à ce que la jeune fille ne puisse éviter la première sans se prendre la seconde, ajoutez à ça sa précision non-négligeable le fait que sa cible était coincé sur une petite plateforme n'offrant que peu d'espace et le lancé était presque certain de faire mouche, du moins il l'espérait. En effet, à peine avait-il balancé ses deux bombes que sa cible avait immédiatement muté pour devenir une espèce de monstre de foire se baladant entre humain et insecte quelconque. Tant pis, il n'était pas exactement pour le fait de blesser une gamine, mais si celle-ci choisissait de résister il n'aurait d'autre choix que de lui exploser les rotules et de récupérer ce qu'il était venu lui prendre. Au final, à peine l'inventeur avait-il posé les deux pieds sur la plateforme qu'il avait déjà sortit son revolver, prêt à cribler de balles en granit marin la jeune femme.

-Dernier avertissement, rend moi ce t'as piquée dans le sous-sol, j'aimerais éviter d'avoir à te faire du mal...

Interpellé par les paroles de sa partenaire se trouvant elle aussi sur la plateforme, l'ingénieur interrompit quelques secondes ce qu'il disait pour écouter les dires de Tenshi. Elle connaissait le rouquin ? Embêtant. Mais pourquoi avait-il pris l'une de ses amies en otage alors ?... Qu'importe au final, il ne pouvait pas exactement prendre le risque de blesser cette petite sans risquer de se mettre à dos son nouvel allié.

-On peux m'expliquer ? Pourquoi ton copain déciderait de te prendre en otage pour arrêter l'autre abruti là-bas ? Et surtout pourquoi ton boss choisit de m'attaquer comme un con alors que t'as une lame sous la gorge ? Il en a rien à battre de ses partenaires ou quoi ?

Écoutant plus longuement sa partenaire et son... Ordre, l'inventeur ne pu se résoudre qu'à soupirer. Pourquoi est-ce qu'il persistait à l'écouter ? Enfin elle voulait rester seule avec la gamine, elle aurait ce qu'elle voulait, dès qu'il aurait l'occasion de quitter cette plateforme, mais ça ne voulait pas dire qu'elle pourrait s'en sortir comme ça. Sortant une épaisse boîte de plomb de sa poche, celui-ci ouvrit celle-ci d'une main avec l'agilité déconcertante d'un bricoleur habitué de manipuler ses outils à tout va. Son contenu ? Des menottes en granit marin, paire de menottes qu'il s'empressa de balancer à Tenshi pour qu'elle les attrape et les utilise si nécessaire.

-Très bien, tu veux que je la laisse tranquille ? Récupère le bout de papier qu'elle nous a piqué et ne te fait pas avoir avec n'importe quel truc qu'elle pourrais vouloir te refiler. Utilise les menottes si nécessaire... Et arrête de traiter ça comme s'il s'agissait d'un jeu, des gens sont déjà morts à cause de leur attaque, des innocents qui plus est. Pour quelqu'un qui me demande sans arrêt d'éviter de tuer des gens je te trouve assez généreuse avec nos visiteurs meurtriers.

Se retournant sur lui-même, l'inventeur sortit à l'arrache un visio-dial de sa poche qu'il accrocha à sa ceinture en plus d'activer l'audio-dial traînant dans sa poche. Que faire maintenant ? Autant se charger du chef de ce petit bordel, en effet il était temps d'aller aider Erwin à gérer son adversaire du moment pour régler cette histoire pour de bon.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Marxton Dillinger

Grommelant dans sa barbe, le fossoyeur hésita longuement à intervenir dans le petit échange se produisant sous ses yeux. Deux types discutaient au-dessus du cadavre de ce qui semblait à première vue être l'homme-poisson traînant souvent à la Villa Loca. Pas de chance... Enfin comme tout individu destiné à mourir, il allait devoir passer entre ses mains et comme tout les autres il finirait enterré sur l'un des cactus de Whiskey Peak... Avec ou sans la tête. Enfin le gamin était déjà mort et le vieux n'était pas exactement le genre de mec à se lancer dans des combats perdus d'avance, en ce sens il préférait encore resté planqué le temps que les choses se calme, s'il devait intervenir il ferait aussi bien d'attendre que ça en vaille la peine non ?

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graham Stanfield

Un combat de perdu dis de retrouvés comme on dit. Chanceux comme était Graham il n'avait pu s'empêcher d'esquisser un large sourire en voyant qu'un autre membre du groupe d'assaillant semblait intéressé à le combattre. Tant mieux ! Il ne souhaitait pas spécialement s'emmerder en glandant ici jusqu'à ce que cette histoire soit terminée ! Rapprochant la main de son flingue, le colosse se ravisa presque aussitôt en s’apercevant que son opposant semblait être un logia. Ces types étaient chiants... Mais il avait déjà vu pire comme adversaire et s'il ne pouvait pas passer à l'offensive, il pouvait toujours se défendre face à l'assaut du gamin d'en face. Croisant les bras devant lui, le tas de muscles activa presque aussitôt son tekkai, juste à temps pour bloquer la volé de balle que son adversaire commença à lui balancer quelques secondes plus tard. Plus douloureuses que les autres... Des balles perforantes ? Pas encore un assez bon calibre pour percer le cuir lui servant de peau. Enfin si les balles n'arrivaient pas à le blesser, elles le forçait malgré tout à rester immobile, impossible donc d'esquiver l'assaut avec lequel le gamin venait d'enchaîner. Une lance ? Parfait, ça faisait un moment qu'il voulait utiliser cette technique... À peine la pointe de l'arme improvisé du maudit entra-t-elle en contact avec son torse que le colosse enchaîna presque aussitôt en bombant violemment son torse.

-Tekkai... UTSUGI !

Repoussant la lance violemment vers l'arrière à l'aide du contre-choc de sa technique, le colosse tenta de repousser le gamin d'un coup pour le déstabiliser, stoppant par le fait même ses tirs simultanés. Pas le temps de rester planté là, faisant apparaître deux aiguilles sur ses pouces qu'il s'empressa de s'enfoncer dans les biceps, l'ex-marine doubla la taille de ses bras en plus de durcir sa peau à l'aide de ses hormones. S'il ne pouvait pas avoir l'avantage de la vitesse il aurait celui de l'endurance... Et de la force.

-Tu me rappel une de mes anciennes recrues gamin... Grand Slam !

Explosant le sol à ses pieds d'un grand coup de talon, l'ex-marine enchaîna en frappant ses deux énormes mains l'une contre l'autre de toute ses forces, produisant par le fait même une énorme onde de choc devant lui visant à balayer tout ce qui se trouvait devant lui sur quelques mètres. Si le vent ne suffisait pas à déstabiliser le gamin, peut-être que les grosses pierres emportés par celui-ci y arriveraient. Dans le cas contraire il devrait passer aux choses sérieuses...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Flint Moriarty

Perdu de vue, d'une manière ou d'une autre sa cible semblait avoir réussie à esquiver son tir, un exploit non-négligeable étant donné la faible luminosité et le temps qu'il faisait. Peut-être faisait-il face à un autre tireur à l’œil aiguisé ? Qu'importe, le tireur avait vite fait de retrouver la trace de sa cible ayant diminué son altitude pour échapper aux tirs. Comme toujours il était plus difficile de toucher quelqu'un au courant de sa présence qu'un pauvre type n'ayant aucune idée de ce qui l'attendait, mais bon ça ne voulait pas non-plus dire que c'était impossible. Le tir ça le connaissait, bouger avec des membres artificiels aussi... Au final, même si le gamin était bien plus difficile à toucher maintenant que sa visibilité était réduite, le sniper tenta tout de même une manœuvre. En effet, ses brefs contacts visuels à travers les ruelles combiné aux vagues produites sur l'eau par les réacteurs de sa cible lui donnaient une idée suffisante de sa position pour tenter un dernier coup avant que celui-ci n'atteigne la ville. Tirant dans une fenêtre ouverte, le sniper tenta de tirer au travers du mur du fond du bâtiment lui bloquant la vue, de quoi tirer un projectile surprise sur le gamin. Où ça risquait de le toucher, ça par contre il n'en avait pas la moindre idée, mais par prudence il préféra en tirer deux de plus afin de couvrir une éventuelle esquive sur sa droite ou vers le haut. Si ça ne touchait pas tant pis, il aurait ralenti un adversaire potentiel et pourrait retourner à son rôle de support. Après tout, depuis son perchoir l'ex-chasseur de prime avait tout son temps, il ne lui restait qu'à choisir ses cibles et les liquider au besoin...



Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Caligula Spown
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 387
Race : Shandia
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
290/350  (290/350)
Berrys: 3.474.549.498 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Dim 22 Mai - 23:59

Gogogo


« La victoire embellit la conquête. » - Georges Meredith
Le shandia ressortira victoirieux.






La petite démonstration de force ou de puissance que venait d'effectuer le shandia s'estompait peu à peu en même temps que l'endurance et la colère du guerrier des mers blanches "s'évaporaient". Cette averse de coups qu'avait délivré Caligula sur le sol/plafond de diamant n'avait pas même légèrement dégradé la surface mais pourtant, la rage et la détermination dont le rouquin avait fait preuve n'en restait pas moins des plus surprenantes voire effrayante. Caligula lui même, qui "reprenait ses esprits", écarquillait ses yeux qui admiraient le résultat : ses poings étaient apparemment bousillés et peut-être même inutilisables pour le reste des opérations. De nombreuses égratignures, plusieurs hématomes, des morceaux de peau arrachés le tout recouvert de sang.

Un spectacle assez étonnant et un spectacle qui effrayait Caligula. Ce fut sûrement la première fois de toute sa vie que son principal atout offensif se retrouvait dans un état aussi désastreux et ce par sa propre faute.

- Aïïïïïïee!! Ça fait un mal de chien bordel! Arghh, faut je recommences...je dois venir en aide à Ghe...

Le shandia ne s'était pas rendu compte de l'arrivée du nouvel invité. C'était le compagnon d'Erwin. Il venait de poser son arme à feu sur le crâne du zoan qui, face à la menace, ne bougeait pas d'un pouce. Ses mains désormais quasi-inutilisables le rendait encore plus faible face à un homme qui de base lui aurait déjà rendu la vie plus que dure. Il attendit donc et fut agréablement surpris de voir le gaillard s'éloigner de lui tout en vidant son chargeur. Il n'avait aucune envie de se battre? Tant mieux, le shandia non plus mais Caligula sourcilla tout de même lorsqu'il entendit le terme de "choix".

Abandonner le papa de La Couronne ou le suivre subir le même destin que celui-ci. Pour une tête brûlée comme Caligula le choix était vite fait, toutefois il préféra avoir un peu plus de donnée avant de faire son "choix".

-Et...quel est son destin?

Le shandia se leva alors, s'avança vers le tireur sans la moindre envie combative et s'apprêtait lui aussi à s'asseoir à quelques mètres de son interlocuteur lorsque soudain une scène des plus chaotiques prenait place sur l'île de Whiskey Peak...

Quelques minutes avant la scène chaotique 


Aes nageait à toute vitesse vers l'île. Une nouvelle et dernière mission lui avait été attribuée et cette mission serait à coup sur le clou du spectacle de Whiskey Peak.
L'homme espadon dont la vitesse en milieu aquatique était assez extraordinaire portait sur son long dos deux loups dressés de La Couronne. Les deux félins portaient chacun un sac à moitié ouvert contenant 20 Burst Limite, mines créées par Pride qui, en loccurence, avaient déjà été pré-réglées par l'expert en explosif de l'équipage. L'homme espadon avait donc été choisi pour emmener les félins en raison de sa nature mais surtout de sa vitesse qui était beaucoup trop grande même pour un sniper illuminé qui captait l'arrivée d'une mouche dans le ciel comme par magie.
Une fois arrivé à destination, Aes emmena les deux bêtes jusqu'au trou précédemment fait par Pride et il leur ordonna aussitôt leur mission :

- Allez-y, courez!

Les deux loups se précipitèrent dans le trou et se dirigèrent donc vers la fin, ou le début, de celui-ci. Tandis que l'un avançait en direction du sous sol de la Villa Loca, l'autre avait pour direction le lieu ou s'était "échoué" le navire volant de La Couronne. Ainsi chacun arriverait à sa destination avec une dizaine de bombe, pendant que l'autre moitié serait tombée par "accident" sur le chemin. Cet accident fut volontairement déclenché par Pride qui avait "mal fermé" les sacs de bombes...sacré Pride!
Les deux loups étaient proches de leur destination. Ils avaient semé les bombes sur leur chemin. Ils approchaient à grand pas de la destination. Le minuteur touchait bientôt à sa fin. Le rideau allant bientôt se lever...Ça y est, ils étaient arrivés et le minuteur prit fin...

Caligula qui s'approchait de Cid sentit le sol sous ses pieds..."disparaître". C'était le bon terme car en effet le shandia fut tout d'un coup en chute libre dû à la disparition de l'arène. Ghetis venait sûrement dans sortir et cela inquiétait Caligula mais avant même de se ressaisir, il fit face à un autre problème...

______________________________

Whiskey Peak partait en fumée. De multiples explosions regroupées en une seule eu lieu ce qui engendra un carnarge sans pareil. Le sol, les habitations, la Villa, rien ne résistait à cette explosion venue de nulle part. Elle semblait provenir du plus profond des abîmes déclenchée par un Dieu surpuissant qui n'allait épargner ne serait ce la plus petite construction présente sur l'île.
Caligula fut pour sa part, violemment projeté dans les airs, sûrement comme l'ensemble des personnes présentes, mais après quelques acrobaties aériennes, il put se ressaisir grâce à un geppou in-extremis. De sa position, il voyait simplement une énorme nuage de fumée noir recouvrant l'île. Dedans? De nombreux débris et de nombreuses vies "innocentes". Le shandia n'apercevait plus personnes. Ni Ghetis, Sypher, Kanäe...un seul mot put sortir de sa bouche alors que ses mains tremblait non pas à cause de la douleur mais cette fois à cause de la peur...

-Merde...

Un bordel incroyable. Voilà ce qu'il restait de Whiskey Peak. Tétanisé par le cauchemar qu'il apercevait, Caligula préféra se ressaisir et utiliser l'explosion à son avantage : si il n'avait pas explosé, il y avait des chances que ce soit le cas de ses compagnons. Et ce nuage ne leur laissait plus qu'une seule option...la fuite. Le shandia s'empressa donc grâce au Kamisori de fuir les restes de la Loca et de l'île en espérant bien sur...que ses camarades fasse de même




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1659
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.597.042.528 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Mar 24 Mai - 23:52

The Last Mission

Ore Sama Wa Kurohebi Da !




Article 1 : L'autorité du Gouvernement Mondial est entière, absolue et irrévocable. Quiconque la conteste sera considéré comme un hors-la-loi au même titre que les Pirates, Révolutionnaires, Terroristes et autres forbans.

Article 2 : Aucun acte criminel, terroriste ou anti-gouvernemental ne sera toléré sous l'autorité du gouvernement, le châtiment sera la prison ou la potence.

Article 3 : Toute personne considéré ou suspecté comme hors-la-loi, Pirate ou Révolutionnaire, doit être impérativement dénoncé ou livré à la Marine. Le délit d'omission est considéré comme un acte hors-la-loi et passible de la peine capitale.

Article 4 : Aider, protéger, secourir ou soutenir un hors-la-loi ou quelqu'un ayant des rapports avec un hors-la-loi est considéré comme une complicité de crime et donc un acte criminel.

[b]- Toute la population savait pour ce Shindô, ce Zeke et cette Tenshi. Pourtant ils ne l’ont jamais inquiété. Son Q.G. se trouve en plein milieu de la ville et est hyper côté. Que cette population soit soi-disant chasseuse de primes ou non, ils ont blasphémé envers l’article 4 en protégeant des criminels et en les graciant !

- Qui plus est, ils sont chasseurs de primes, mais n’ont pas tenté de livrer ou dénoncer Shindô à la Marine, violation de l’article 3. Sans compter l’acte anti-gouvernemental sur notre bateau, violation de l’article 2.

- De toute façon l’article 1 le stipule... Notre autorité est entière, absolue et irrévocable, ils n’ont pas leur mot à dire, surtout avec toutes ces violations. Pride utilise donc tes bombes… Aes va gérer la suite.

- Ghetis n’aime pas ce fonctionnement, mais soit deux bons Mogura suffiront. Aes a déjà contacté Kys depuis Hunta il va nous engloutir sous peu.

Les loups furent ainsi préparés, Aes parti et à son départ une ombre apparu juste à côté du navire de La Couronne pour d’une traite l’avaler…. Il s’agissait d’Hunta la baleine île. Il avait été prévu qu’elle use de son immense canon contre la ville, mais tant pis, elle venait de placer le bateau dans son ventre et cette créature était ultra résistante, pouvant passer des années à fracasser Red Line, sans problème. Alors elle retourna dans les fonds marins et disparu. C’était la fin de ce côté-ci.


~ Ghetis Powa~



La voix restreinte de Ghetis ne lui permit de sentir la rage et la ferveur de son fils. Pourtant elle accompagna la sienne et quand bien même il ne le savait pas encore, parmi les quatre malheureux ou bienheureux qu’il considérait comme ses fils, ceux pour qui il se sacrifierait coute que coute. Parmi tous ses enfants… Caligula, la tête brulée ambulante… Eh bien, celui-ci devait être le plus similaire à Ghetis et peut-être même le plus fidèle dans le futur. Sypher avait déjà été capable d’abandonné le pater par le passé, Tokeyshi était un fils bien spécial et Kanae était encore nouvelle, mais très rebelle sur les bords. Alors oui… Dans le futur la rage du Spown allait former une union dangereuse si elle se joignait à celle de l’Archer.

Néanmoins… l’heure n’était pas aux combats ou aux poésies, bien au contraire. Tous les membres de La Couronne devaient l’avoir compris : la mission s’achevait. L’ennemi Dog représentait un énorme facteur et de toute façon l’équipage avait déjà gagné la tête de Fugu.

La rage de l’Archer se dirigeait clairement vers le bonhomme appeler Nuldren, mais pour une raison obscure et gênante Erwin décida d’arrêter Ghetis et pire encore… Il lui tira dessus, sans plus de procès. Pour le coup, Ghetis possédait une armure faite dans un bon alliage et son flanc était donc protéger de ce genre de choses. La balle ne lui fit donc aucun mal, puisqu’elle n’était pas assez perforante pour briser l’armure, mais notre homme voyait l’armure geler malgré tout. Il ne s’agissait pas du logia de la glace ou la glace de celui de la résurrection, si bien que la gelure n’allait pas être très expéditive pour un homme du niveau du brun et que cela ne le tiendrait pas une minute.

Son visage se figea dans une mine aigri, les coins des lèvres pointant vers le bas, les yeux grands ouverts. Erwin Dog faisait donc partie de ceux qui frappaient leur camarade pour leur faction et ne ressentait donc aucune considération vis-à-vis des moments passés… Même l’Archer qui était un salopard fini ne se voyait pas gêner Taya dans des projets de grandeur ou la frapper autrement que pour un match amical. Elle avait dut le voir, la seule blessure qu’il lui infligea lui fit mal intérieurement… Mais pour le Dog, cela semblait n’avoir aucune valeur… Ghetis qui n’appréciait guère la révolution tenait toujours en respect l’idéologie de ce groupe, mais aujourd’hui elle laissait à désirer. Protéger une bande de criminels alors que l’un avait provoqué une avalanche sur un peuple innocent et que l’autre ne nourrissait que l’envie d’être un bon petit criminel chienchien à fric ? Triste réalité.

Qu’importait lorsque la glace commença à le saouler, le Vairon brandit son poing vers le ciel, une flopée de veines apparut sur celui-ci et d’un coup sec il frappa la glace qui se brisa d’un coup à sa frappe, tel un coup trop puissant pour une statue de glace. La force de géant que possédait le nouveau Contre-Amiral n’était point une rumeur et en voici une claire démonstration.

Néanmoins, une chose l’effaroucha… Son arène avait disparu dès l’instant où il dut la quitté ! Une subtilité qu’il ignorait de son fruit, une nouvelle condition, plus que le centre de l’arène il représentait son noyau, son cœur.

*Son fruit est donc ma hantise. Triste vie. Il est temps de partir.*

Debout devant la Villa Loca, Kurohebi cessa la concentration de sa voix et la laissa reprendre tout le périmètre de Whisky Peak. Là, il pouvait entendre plusieurs fois se lamenter, pleurer la mort d’autrui, d’autres s’évaporer, mais celle qui l’intéressait n’était plus là… Shindô. Néanmoins, Sypher aussi se trouvait devant la Loca d’après ce qu’il vit, donc… Shindô était mort et il avait dû être transporté. Kanae, Zeke et Tenshi se trouvaient précédemment sur les piliers de l’arène qui correspondaient à la position de Tenshi et Ghetis avant l’apparition de l’arène, donc le toit. En revanche, Caligula et Cid étant plus haut ils furent en chute libre. Le pauvre Solomon devait être en plein dans le déluge de flamme qu’était devenu le sous-sol de la Loca, une mort certaine ? Possible.

Cette guerre avait trop duré. Comme toujours il étouffait toute autre voix, mais de toute façon… Même lui ne put faire attention à la voix du loup qui passa en dessous de lui dans ce méandre de douleur. Ce loup était pourtant le sien, mais détecter la voix d’un animal… Oui on la sentirait, mais de là à s’en méfier… balivernes. Sans qu’il ne puisse comprendre quoi que ce soit ou parler Ghetis fut soufflé dans les airs comme une poupée.

Les explosions poussèrent dans la ville dans un alignement parfait, il créait une sorte d’angle droit de multiples colonnes explosives. Avec deux majeures, celle de l’angle et le bout de la ligne qui lui était perpendiculaire. Le noyau de l’explosion était la Loca à n’en pas douté du côté du Vairon, mais elle fut si puissante que son impacte éclata le sol aux alentours, ainsi ce n’était pas juste la Loca qui explosait, mais bien le sol environnant. Il n’allait rester qu’un sombre cratère de tout ceci…. Enfin… Deux… Connaissant ses loups si un inconnue les gênaient en route les bonhommes auraient explosé au même lieu de toute façon et le cataclysme serait pire pour la Loca. Bref… Inutile de le dire… La survie en sous-sol était inimaginable, et celui qui était resté au sous-sol allait le regretter, car Agon et Shura avait condamné le passage du sous-sol au rez-de-chaussée lorsqu’il y était… Sen et Ten qui se trouvaient à l’intérieur, au rez-de-chaussée.. peu de chance qu’ils y survivent. Se trouver dans l’œil était la pire chose.

Pour Ghetis et Sypher la chose allait être plus clémente bien que violente. Pour Kanae aussi vu que la loca allait un peu limiter la terrible puissance du déluge. Le moins à plaindre devait être Caligula… ou Erwin, haha. En tout cas… Tous allaient être soufflés comme des poupées et Whisky Peak deviendrait désolation. Après les météorites, l’explosion de masse… La fin.

*Bordel qui a foutu ça ! Je n’ai rien vu venir ! Seuls Pride et Shura en seraient capables… Cela est contre mes manières… Mais il faut fuir, cette île ne vaut plus rien…*

Alors que son corps se faisait souffler dans l’incompréhension c’était ce à quoi pensait Ghetis… Son corps meurtri de brûlure, bien qu’un peu protéger par son armure, le feu avait dû dégrader les attaches et elle ne tiendrait plus longtemps. Plus qu’une chose à faire… Fuir ! L’explosion venait d’avoir lieu et il devait penser à ses fils. Caligula et Sypher maîtrisaient le Kamisori avec brio et possédaient un bon niveau dans cet art. Kanae en revanche… L’équipage lui appris tout récemment les bases du geppou et du soru, des arts que tous maîtrisaient, mais le kamisori… Cette chose lui était sans-doute inconnue. Alors, sans trop de souci, vu la grandeur de sa voix et le fait qu’il connaisse parfaitement la voix de ses enfants… chose logique. Il usa d’un rapide Kamisori et saisit Kanae alors qu’elle était en plein envol. Il sentait les voix des deux autres s’éloigner et fit donc de même.

Lorsqu’il attrapa sa fille, celle-ci devint d’un coup plus léger et lui délivra un papier que l’Archer ne chercha même pas à examiner, il n’avait pas le temps et se doutait de la chose. Si bien qu’il enfonça directement l’objet dans son sous-vêtement, tout proche de sa verge et reprit le déplacement avec puissance !

La Couronne était partie.


DEV NERD GIRL



Rappel :

Pride lvl 39

Spoiler:
 


Dernière édition par Ghetis Archer le Mer 25 Mai - 17:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 897
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Mer 25 Mai - 7:57

Nouvelle tête 


Bien évidemment le roux n’en avait fait qu’à sa tête et avait foncé vers l’Archer mais dans le fond elle savait bien qu’il ne risquait que peu de chose si l’on en croyait l’incroyable réputation du Dog, mais qu’en serait-il pour le capitaine de la couronne ? Mais dans le fond, Erwin n’avait pas changé depuis que la verte le connaissait, huit ans déjà et pourtant il était toujours le même. Mais bref, il n’avait pas laissé sa grande sœur seule sur cette plateforme, elle était en compagnie d’une autre jeune femme à la couleur de cheveux aussi rare, une jeune femme que la chasseresse verte ne connaissait que de nom mais dont elle savait maintenant deux choses supplémentaires : elle ne semblait pas hostile et elle était une très proche amie du révolutionnaire. Les attentions de Taya ne se firent pas attendre et la jeune femme exprima clairement le fait qu’elle ne toucherait pas à la Toupex au moins grâce au lien qu’elle avait avec le Dog. Mais alors que la discussion aurait pu s’instaurer entre les deux femmes, la Zoan fut dérangée par l’arrivée du Lundren qui avait décidé d’annoncer la couleur sans attendre en lançant deux bombes et il fallait donc esquiver. La plateforme était petite et esquiver deux explosions en restant sur ce bout de roche relevait clairement de l’impossible, Kanäe ne savait alors pas alors que ces deux bombes étaient simplement remplies de mousse extensive.
 
Elle décida donc de fuir par la seule voie possible pour esquiver grâce à une technique qu’elle acquise il y a peu, elle sauta alors vers les airs et commença à courir vers le haut, de plus en plus haut jusqu’à ce que les deux bombes passes au-dessus de la plateforme ou n’explosent dans le vide en ne touchant personne. Mais la suite des événements surpris largement la chasseuse. Alors qu’elle s’attendait à devoir affronter Zeke dans un combat qui se présentait comme difficile pour ne pas dire impossible, Tenshi prit son partie et demanda à son boss d’aller voir comment allaient les autres membres de leur alliance. Le chef de l’organisation criminelle lui avait demandé de lui rendre le plan mais changea rapidement de position en entendant les dires de sa partenaire. Il ne comprenait pas pourquoi leur allié téléporteur aurait pris en otage son amie. Il ne comprenait pas non plus pourquoi Ghetis avait fait le choix de l’attaque frontale alors que sa subordonnée était menacée. Kanäe plongea son regard dans celui du scientifique sans tressaillir, il voulait une réponse, il en aurait une.
 
Ma relation avec Erwin ne regarde personne d’autre que moi ou les amis d’Erwin, et jusqu’à nouvel ordre tu n’en fais pas partie. Pour ce qui est de mon capitaine, je ne crois l’avoir vu attaquer celui qui me tenait mais bien une autre personne… toi. Ce qu’il en « à battre » de ses partenaires ne me concerne même pas, je ne suis pas dans sa tête.

 
L’attention de l’homme poche se reporta alors sur sa propre subordonnée qu’il rabroua pour sa prise de position avant de lui lancer une paire de menotte en granit marin. Il croyait que l’épéiste jouait à un jeu mais qui n’y jouait pas ? Lui ? Il était probablement l’un des plus grands joueurs présent sur ce champ de bataille et avant qu’il ne disparaisse, l’herboriste ne lâcha que quelques mots à voix basse, probable d’ailleurs que l’homme ne les entendent pas.
 
La vie est un jeu, mais il n’y a pas de gagnant, que des perdants. Et si l’on en croit les prescriptions de mon petit frère, il y a eu un perdant aujourd’hui. Tenshi ne joue pas à un jeu, au contraire, elle n’y prend pas part. Et je ne le ferai pas non plus. 

 
La verte se laissa tomber sur le pilier alors que Zeke le quittait, elle porta son attention sur les menottes en granit marin en sachant pertinemment que cela ne servirait à rien. Tenshi Taya était une criminelle primée et l’écart de puissance entre elle et la Toupex n’était même pas calculable (enfin en réalité si, elle était actuellement de dix-huit niveaux).  Alors les menottes, elle n’en avait pas besoin, si Kanäe tentait quelque chose, elle pourrait l’en empêcher avec une facilité des plus déconcertante. La mouette prit néanmoins une partie bien différent de celui auquel pouvait s’attendre le bomberman, elle croisa les bras montrant bien à son interlocutrice qu’elle n’avait aucune intention hostile envers elle, et celle-ci reprit donc la discussion  en lui demandant comment s’appelait-elle et où avait-elle connu le roux.
 
Je m’appelle Kanäe, Kanäe Toupex. Je suis lieutenante au sein de la marine. Je ne te demanderai pas ton nom, Tenshi Taya, je le connais déjà. Mais je n’ai pas d’animosité envers toi comme je peux l’entretenir envers son supérieur. Mon capitaine ne tient pas en mauvaise estime et tu l’amis de mon petit frère. Pour Erwin… Notre rencontre remonte à plus de huit maintenant, à une époque où nous n’avions personne et où nous nous sommes trouvés. Depuis, je le considère comme ma seule famille et il est la personne en qui j’ai le plus confiance. Si tu es son ami et qu’il te fait confiance, alors je ne vois pas pourquoi j’en ferai autrement.  Et toi, comment l’as-tu connu ?  

 
Il n’y avait pas de raison que la discussion soit à sens unique, et la verte n’était mal à l’aise face à cette personne, en oubliant totalement le fait qu’elle était, elle aussi, un hors-la-loi et après tout, il n’était pas tous mauvais.
 
Mais alors que la discussion commençait à prendre forme, des explosions en chaine se firent entendre sur la totalité de l’île en commençant vers les habitations civiles puis sur la villa, l’arène avait disparue et la villa s’effondra totalement dans une large explosion, Kanäe avait été projetée dans les airs tout en restant sauf grâce à sa carapace, après quelques secondes de chute elle fut ramassée en l’air par le vairon, elle reprit immédiatement sa forme humaine, et à l’abri des regards, elle lui transmis le papier qu’elle avait pu fourrer plus tôt dans sa poche, l’homme n’avait pas demandé son reste pour lui-même le fourrer à un endroit que personne ne soupçonnerait. Une épaisse fumée noire s'élevait maintenant dans le ciel de l'île rendant la détection des personnes en l'air littéralement impossible.  Mais les pensées de Kanäe n’étaient pas tournées vers ce plan, vers la présence du l’Archer mais bien vers les autres… Cali, Erwin et même Tenshi. Elle savait bien que le révolutionnaire survivrait et s’occuperait de ses amis, mais Caligula ? Avait-il survécu ? Puis un flash : les civils ! Cette île était remplie de civil, qu’adviendrait-il de ceux-ci et qui était à l’origine de cet enfer. Une chose était certaine et Ghetis le savait, il était préférable de faire croire à la jeune femme que ses explosions étaient le fait de l’ennemi aux bombes.
 

Quoiqu’il en soit le résultat était là, Whiskey Peak explosait et la couronne tirait sa révérence. 

© Codé par Kari Crown
  
Revenir en haut Aller en bas
Sheerin Lester
Suna no Ō
avatar
Messages : 110
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
24/75  (24/75)
Expériences:
18/120  (18/120)
Berrys: 7.692.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Sam 28 Mai - 0:45



The Last Mission.





Voler en rase-monte, descendre pour se glisser parmi les ombres et les formes portuaires de Whiskey Peak afin de disparaître brutalement du champ de vision de menaces imminentes avait été un réflexe on ne peut plus salvateur qui avait secoué le cyborg quelques temps après le premier coup de feu. Il était réactif et observateur, certes, mais ne pouvait pas se permettre l'affront d'avancer droit face à des tireurs d'élite en se sachant dans leur visière. La chance existait pour basculer, comme toute autre chose en ce triste monde : tant qu'elle demeurait de son côté, il était donc intelligent de la conserver précisément avec lui, et d'éviter qu'elle ne tombe entre les mains de ses opposants. Pourtant, tout ne tourna pas aussi bien que Leodan n'aurait pu l'espérer : certes, les balles de son ennemi ne parvinrent jamais à le toucher, mais ça n'était pas grâce à une esquive ou à une parade hors du commun... Non, en vérité, le déchu avait tout simplement été contraint de freiner brutalement, glissant soudainement ses pieds en avant pour inverser la direction de propulsion et annuler sèchement l'énergie cinétique dont son corps était emprunt, lorsqu'une violente détonation, suivi de plusieurs autres, eut lieu en plein sur l'île. Que faire, dans ces conditions ? Pour un ancien haut-gradé de la marine, cette question gravitait autour d'une autre simple : quelle pouvait bien être la situation sur place ? Si la couronne menait la danse sans la moindre difficulté, elle n'avait aucune raison d'atomiser la population locale. Si au contraire c'était la défense qui gérait, alors les hors-la-loi n'avaient aucune raison de dynamiter leur propre victoire. Autrement dit, c'était un camp qui avait décidé de recourir à cette ruse pour pousser l'autre dans ses derniers retranchements, ou tout simplement pour réaliser un beau pied de nez... Dans une telle situation, l'Urerath était bien incapable de savoir où se trouvaient ses alliés, et les hypothétiques cibles à abattre. Il n'était pas certain quant à la survie de ses camarades, ni quant à celle des criminels présents en ces lieux non plus, d'ailleurs. L'incertitude était une difficulté trop abrupte pour qu'il ne puisse se permettre de la braver sans user un tant soit peu de réflexion : il lui fallait la combattre, d'une manière ou d'une autre, et les renseignements glanés à droite à gauche étaient encore la meilleure arme pour ce faire.

Le noiraud décida donc d'appeler Pride, lequel lui fit un bref résumé de la situation dont l'ancien contre-amiral ne retint que peu de choses : retraite immédiate. Il était arrivé en retard, bien trop visiblement pour totalement inverser la tendance en faveur de la Couronne... C'était dommage, mais c'était de toute manière trop tard pour agir sur un coup de tête. Tentant d'abandonner là sa frustration, le guerrier d'acier et de chaire se mit à reculer en retournant au navire-prison qui l'avait amené jusqu'ici, songeant qu'il aurait tôt fait d'y retourner. Pour autant, il y allait pour l'heure à reculons : Leodan n'était pas assez sot pour tourner le dos au tireur d'élite qui avait été capable de l'aligner quelques instants plus tôt sans la moindre difficulté.

(c) mise en forme roleplay par Never-Utopia



Un poste ridicule pour clore de mon côté, mais bon, j'demanderai pas de nota pour une participation comme celle-ci donc osef, c'est surtout pour mettre au point de mon côté xD
Revenir en haut Aller en bas
Sypher Wenham
Contre-amiralContre-amiral

avatar
Messages : 296

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
52/200  (52/200)
Berrys: 52.068.521 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Sam 28 Mai - 1:01




LEAD AS A KING


The Last Mission

Le combat contre le molosse à la chevelure bleutée allait peut-être pouvoir commencer. En effet, alors que chacun de mes doigts se trouvait un peu plus haut pour pouvoir le mitrailler de balles perforantes, je m’étais préparé à attaquer au corps-à-corps en façonnant une longue lance de sève. Et dès qu’elle fut prête, je fis en sorte de la pointer d’un coup en avant au niveau de son torse pour le percuter et éventuellement l’empoisonner. Toutefois, sans que je ne puisse m’y attendre, le hors-la-loi utilisa une technique provenant du large panel du Rokushiki : le Tekkai. Mais celui-là était différent de l’habituel. Au lieu de simplement durcir son corps, il bomba le torse pour tenter de me pousser en arrière. Pour le coup, il y était parvenu, mais ce n’était pas assez. Les pistolets mitrailleurs reprenant leurs tirs en sa direction, il chercha cependant à tenter une offensive. Pour se faire, il appliqua les effets de son fruit du démon sur son corps afin de grossir ses bras.

Malgré tout, je n’allais pas me laisser abattre, loin de là, car je n’étais pas à sous-estimer. Par conséquent, alors même qu’il cherchait à enchainer avec une attaque provoquant une onde de choc, je pointai à nouveau ma lance en avant, jusqu’à ce que le bout de celle-ci ne s’étende en laissant pointer un objet près de sa poitrine. Alors certes, j’allais être pris dans l’onde de choc, forçant mon corps à se décomposer légèrement, mais lui n’aurait guère d’autre choix que de se prendre le coup également, en théorie. L’objet était un Reject Dial, contenant une force phénoménale procurée par Ghetis. Au déclenchement, la lance explosa littéralement en subissant le contrecoup, laissant donc le Dial à terre l’espace d’une seconde, jusqu’à ce que je sois en mesure de le récupérer grâce à ma sève.

Avec une puissance pareille, le molosse avait de belles chances d’y passer, ou au mieux de finir K.O s’il n’était pas en mesure de s’en défendre suffisamment. Mais.. Je fus d’un coup surpris par une explosion soudaine en-dessous de moi. De quoi s’agissait-il ? Je ne le savais guère, mais ça ne présageait de toute façon rien de bon. Du coup, alors que le souffle venait de toucher mes jambes en s’échappant de la terre, je fis tout de même tout pour me propulser suffisamment loin dans les airs en faisant exploser mes pieds tout en utilisant le Kamisori. Il était donc temps de partir ! Au passage, mes doigts reprirent leur place initiale, laissant tomber les pistolets mitrailleurs directement dans le sac d’où ils venaient.

Bon, et si je finissais tout ça avant de partir.. ?
Me trouvant donc dans les airs, complètement entouré de fumée et ma voix toujours camouflée par celle de Ghetis, je sortis à nouveau mes deux revolvers fétiches pour les fusionner et ainsi pouvoir tirer trois balles Ultimate Big Bang en dessous de moi, visant le centre, la gauche et la droite. L’objectif était bien évidemment de faire le plus de dommages possibles en partant.


Spoiler:
 




© By Halloween

Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3000
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
34/1000  (34/1000)
Berrys: 22.374.899.333 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Dim 29 Mai - 11:27

The Last Mission [4]

Il y a de ces trahisons qui semblent faire plus mal que d'autres. Lorsque l'Archer s'était libéré de l'emprise de la glace, Erwin s'apprêtait à lui dire quelque chose. Quelque chose qui aurait pu changer le cours de l'histoire et mettre un terme au règne des Décimas. L’idylle qu'il prônait jusqu'alors, celle d'unir autrefois les mouvements pour s'opposer à cette entité si puissante, n'était pas morte avec la promesse qu'il avait faite à Yoko. Cependant, l'explosion qui vint souffler une partie de l'île dans son sillage ne fit que confirmer la haine qu'il avait pour le Gouvernement : ils étaient capables de sacrifier toutes ces vies sans la moindre hésitation. Des bâtiments entiers explosèrent. Erwin, entendant le début de l'explosion, échappa sans mal à ce qui aurait pu le blesser. Il profita de la seconde qui devait permettre au souffle de parcourir la distance entre Tenshi, Kanaë et le centre de l'explosion pour téléporter ces dernières avec lui dans les airs.

Il évita ainsi que la jeune femme ne transmette les plans des canons de Drum au Vairon, gardant en même temps la verte avec lui. Sachant très bien que Lundren aurait survécu à l'explosion, il se contenta de ramener tout le monde au sol en un rien de temps. De toutes les manières, il était bien plus rapide que n'importe quelle personne présente sur l'île, et avait décidé de surveiller l'Archer avec son Haki. S'il tentait de revenir à la charge, il serait déçu.

- Qu'est-ce que ça veut dire, Kanaë ?! Hurla le rouquin en regardant dans la direction de la fumée. C'est ça ton putain de Gouvernement ?! C'est ça tes idéaux ?

Une rage sans précédent se lisait dans les yeux du jeune homme. Il aurait pu faire des conneries. Mais en tant que chef d'un des mouvements de la Révolution, il se devait de garder la tête froide. Expirant doucement, il se retourna vers les décombres. Cid, qui avait atterri sans se blesser grâce à son Haki de l'Armement, était déjà en train de sortir des corps des décombres. Il y avait quelques familles ici. Des chasseurs de prime véreux, principalement, mais des enfants et des femmes aussi. Être un connard ne les empêchait pas de vivre comme des humains. Des personnes de passage qui n'étaient pas primées. Des vies, aussi innocentes que vides à présent.

Sortant son Den Den Mushi muni d'un protecteur blanc, Erwin appela directement les membres de l'Inquisition présents sur les îles révolutionnaires qu'il connaissait. Il n'hésita pas un instant, prêt à faire ce qu'il fallait pour organiser une réplique des plus virulentes. S'il n'avait aucune pitié pour certains des habitants de cette île qui venaient d'y passer, ce n'était pas le cas de ceux qui n'avaient rien demander. Lui qui se faisait un crédo d'accomplir ses objectifs en entraînant le moins de vies innocentes possibles dans son sillage n'aurait pas déclenché un tel attentat. Non, ils allaient payer.

- Hope, Katia, organisez les défenses. Réunissez aussi Daniel, Fay et Scratch. Appelez Mike et Zayne. Je vous recontacte sous peu.

Il mit fin à la conversation. Puis, se retournant vers Tenshi :

- Il y a sûrement des gens qui ont besoin que tu les aides. Cid est déjà en train de sortir certaines personnes des décombres.

Enfin, affichant un air sévère, il dirigea son regard vers la verte :

- Si ton Archer recroise un jour mon chemin, il ne s'en sortira pas entier. Sache que tout ce que tu feras pour lui ne fera qu'aggraver la situation de ce monde. Il n'y a ici pas une once d'humanité. Le meurtre est devenu si facile. La vie humaine n'a pas de valeur, n'est-ce pas ? Si c'est ce que tu penses, suis-le. Vérifie par toi-même. Montre-moi le monde que tu veux créer à ses côtés.

Le Mask qu'il connaissait n'était pas comme ça. Il ne pouvait pas croire qu'il s'agissait de la même personne, pourtant il n'hésiterait pas. Ces personnes n'étaient pas humaines. Il pourrait les tuer ici, mais sauver les personnes qui pouvaient encore l'être était une priorité. Dégainant ses dagues, il créa des lames d'airs qui vinrent dissiper la fumée. Puis rangeant ses armes, il commença à retirer des décombres, attendant que l'Archer soit vraiment parti pour pouvoir sentir les voix des habitants qu'il devrait secourir.

- J'ai déjà tué, rajouta-t-il en tournant le dos à la verte. Et je déteste ça. Tu comprends n'est-ce pas ? C'est hypocrite pourtant, parce que je pourrais encore tuer si cela est nécessaire. Pour protéger ceux que j'aime. Pas pour être le chef qu'on attend que je sois, mais pour protéger ma famille. Je tuerais pour Tenshi. Je tuerais pour toi aussi. Mais ces personnes...

Il montra d'un geste du bras les environs.

- Certaines d'entre elles n'avaient rien fait. Certaines avaient toute la vie devant elles pour faire quelque chose... Et lui... Il leur a pris ça... Le Gouvernement est comme ça. Il reflète la mentalité des Dragons Célestes. L'abnégation du droit de vivre.

Il continua alors le travail qu'il s'imposait tout en réfléchissant. Le Lundren allait sûrement vouloir faire une contre-attaque lui aussi. Ils ne pouvaient bien sûr pas s'attaquer directement à Marineford, Ennies Lobby ou Marijoa. Mais ils pouvaient porter un coup dur au Gouvernement d'une des mers qui mettrait du temps à s'en remettre.

Résumé a écrit:
Erwin esquive l'explosion en se téléportant auprès de Tenshi et Kanaë qu'il attrape avec lui. Du coup, il déverse sa rage tout en montrant que le Gouvernement est composé de gens qui ne tiennent pas à la vie d'autrui et semble préparer une contre-attaque. On verra ce que ça donnera. A savoir que s'il n'y a pas de représailles c'est mon dernier post.
Revenir en haut Aller en bas
Tenshi Taya
Impératrice d'Amazon Lily
avatar
Messages : 1299
Race : Humaine
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
43/75  (43/75)
Expériences:
398/500  (398/500)
Berrys: 80.466.500 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Dim 29 Mai - 22:56




The Last Mission


    Les choses se précipitaient et j’avais du mal à les suivre totalement. La seule chose qui fut vraiment remarquable et qui capta quasiment toute mon attention fut les nombreuses explosions qui commencèrent à se déclencher auprès et autour de moi. Si Zeke m’avait ordonné de récupérer ce papier tant convoité au scorpion et avait eu le culot de me faire la morale, cela n’eut pas le temps de m’affecter une seconde de plus. Erwin nous récupéra rapidement, la femme aux cheveux verts et moi-même, sans me donner l’occasion de poursuivre la conversation avec celle-ci, ayant eus seulement le temps d’entendre ses quelques explications.

    Une fois reposée sur le sol, je me doutais que mon devoir était de veiller sur cette femme scorpion et peut-être de toute faire pour récupérer l’objet tant convoité de Zeke. Après tout, cela devait être important. Pourtant, j’avais assez confiance en Erwin pour savoir qu’il ne la laisserait probablement pas partir les mains pleines, même s’il s’agissait de son ami. D’autant plus que le flot de paroles qu’il débita par la suite fut virulent. Son premier cri fut assez surprenant, et pourtant tellement justifié. Je regardai d’un œil désolé les nombreux décombres aux alentours. Soupirant, j’entendais Erwin débiter des paroles dans un Den Den Mushi avec une précipitation non dissimulée. Visiblement, il n’en avait pas fini de combattre, pour mon plus grand désespoir. Pour moi, cette bataille était terminée et elle n’avait plus de raisons de continuer. Tout était en cendres, il n’y avait plus rien à protéger ici. Voilà ce qui se passait quand nos forces étaient insuffisantes. Mais la guerre allait bientôt reprendre de plus belle sur un autre front, à n’en pas douter. Voilà comment le monde tournait aujourd’hui. Énonçant des menaces contre Ghetis et les raisons de sa rage, l’individu souligna qu’il était capable de tuer, mais pour des raisons qui lui semblaient meilleures.

    Deux mots me firent arquer un sourcil. Dragons célestes. Oui, c’était bien ça. Tout ce qui venait de se passer, c’était ça. Il n’y avait pas meilleure explication. Hochant doucement la tête, comme pour appuyer les paroles de mon ami, je m’approchai alors doucement de lui, discrètement, avant d’attraper sa main de la mienne pour tirer légèrement dessus, comme pour attirer son attention sur moi. Je pris alors la parole d’une voix basse :

    - Restons calmes, il vaut mieux garder son énergie pour autre chose. Nous les écraserons, tôt ou tard. Et si ce n’est pas nous, d’autres le feront. Les choses ne resteront pas comme ça plus longtemps.

    M’adressant ensuite à Kanäé, je lui dis simplement :

    - Lieutenante Toupex, j’espère que tu sauras faire le bon choix au moment venu.

    Tournant ensuite les talons sans plus de cérémonie, j’attrapai l’un de mes sabres en me dirigeant vers les décombres, murmurant quelques paroles qui, si on ignorait la nature de mon katana, semblait s’adresser à moi-même :

    - Je vais avoir besoin de toi pour aider les blessés et les survivants à sortir.

    Lâchant l’arme en question, celle-ci ne tarda pas à prendre une forme humaine avant de me suivre vers la fumée et les bâtiments en ruine. Les premiers mots qu’il prononça furent clairs :

    - Tu devrais t’occuper de ton épaule d’abord.

    Hochant la tête négativement, je n’avais rien à répondre à cela. Il y avait bien plus urgent que cela pour le moment. Il fallait agir au plus vite, mes blessures viendraient plus tard. Concentrant toute mon attention sur mon ouïe, je tentais de percevoir des bruits de personnes vivantes pour les sortir de leur prison et voilà ce que je risquais de faire pour les prochaines heures.




Spoiler:
 

_________________
>> Dans la vie, il ne s'agit pas nécessairement d'avoir un beau jeu, mais de bien jouer de mauvaises cartes. <<


Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1463
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Jeu 2 Juin - 13:49

Le retour

Écoutant la réponse de la gamine avec qui il avait brièvement engagé la conversation, l'ingénieur n'avait pu s'empêcher de pousser un soupir. Qu'est-ce que ça changeait si son boss l'avait attaqué lui ou Erwin directement ? Si cette prise d'otage avait été réelle elle serait morte à l'heure qu'il est. Enfin qu'importe, à quoi bon répondre à quelqu'un qui refusait d'entendre raison ? Elle croyait être du bon côté et comme tout être humain souffrant du pêché d’orgueil elle refusait d'admettre qu'elle avait peut-être prise une mauvaise décision en rejoignant l'autre type masqué. Mais bon ça valait pour tout le monde non ? Même pour l'inventeur lui-même. Au final personne n'était jamais totalement innocent dans une guerre, ce n'était jamais qu'une question de victoire et de combien le survivant avait accepté de passer outre ses valeurs morales pour l'emporter. Enfin bref, ce temps quelle avait passé à discuter, lui l'avait plutôt passé à se préparer et à observer la scène. Si l'ingénieur avait utilisé ses ressources pour atteindre cette plateforme, il avait été relativement surpris de voir Sen et Ten atterrir à ses côtés en sortant de la brume. D'où ils sortaient il n'en avait aucune idée, ils ne savaient pas voler aux dernières nouvelles, mais cette question trouva rapidement sa réponse lorsque le bruit de pierre broyé se fit entendre sous ses pieds. Solomon escaladait la poutre, probablement après avoir lancé les deux gardes plus haut pour rejoindre sa position. Décidément ces hommes-bêtes avait une force physique qui n'avait de cesse de le surprendre, ou peut-être était-ce seulement le fait de l'entraînement de l'homme.

Dans tout les cas le hors-la-loi n'avait pas perdu de temps, avant même que son camarade n'atteigne le haut de la plateforme, celui-ci avait balancé Sen et Ten dans sa poche, faisant de même avec Solomon dès qu'il atteignit sa position. Maintenant il devait se charger du chef de ce groupe d'assaillants et cette fois il ne pouvait décemment pas se permettre de ne pas l'affronter à ses pleines capacités. Activant de nouveau son clockwork system avec une certaine réticence, celui-ci observa à nouveau le monde devenir extrêmement lent sous ses yeux, les hallucinations revenant elles aussi de plus belle. Mais alors qu'il s'apprêtait à aller attaquer l'homme, son environnement changea pour une énième fois... Bien lentement. Alors que l'arène disparaissait sous ses yeux dans une étrange torsion de son champ de vision, la première chose que l'inventeur remarqua fut l'explosion progressant lentement vers le haut sous ses pieds. Le résultat d'une hallucination ou la réalité de la situation ? Non ça semblait trop large, ses hallucinations n'étaient jamais aussi grande, du moins pas durant les premiers stages de sa fatigue cérébrale, tout ça c'était réel et il allait se faire pulvériser par l'onde de choc s'il n'y faisait rien...

*Bordel...*

Déployant son abris personnalisé sous ses pieds, une grosse plaque de fonte renforcée par des impact-dial, l'inventeur fut relativement bien protégé par l'explosion, n'étant que propulsé un peu plus vers le haut sans être réduit en bouillie par l'explosion venant de retentir. Étant suspendu en l'air, celui-ci se contenta d'admirer le feu d'artifice ayant lieu autour de lui, écoutant l'autre bruit sourd ayant lieu en fond, signe qu'une autre explosion venait de prendre place après la première. Celui-ci restait immobile, plaqué contre son bouclier géant de fer, il se contentait de regarder l'explosion irradier autour de lui avec une lenteur extrême, le tout parsemé d'hallucinations diverses comme la faune aquatique nageant au milieu des flammes infernales de cette bombe. Lorsque l'essentiel de la vague destructrice se calma enfin, l'ingénieur releva finalement la tête pour réaliser l'ampleur des dégâts ainsi que sa position actuelle. Le résultat laissa l'ingénieur... Dubitatif. De ce qu'il pouvait en voir, il était encore en l'air... La Villa Loca elle ainsi qu'une partie du quartier avoisinant avait été pulvérisé, même chose pour les bâtiments longeant la rue principale...

Toute la rive gauche de Whiskey Peak avait été pulvérisé, ne laissant que les bâtiments les plus près de la rivière et des montagnes intacts. On aurait dit qu'une énorme ligne noire avait été tracé sur une carte, une ligne représentant tout ce qui avait été réduit à néant par l'explosion souterraine, le paysage était littéralement dévasté. Et qu'est-ce que cette scène catastrophique en suspension éveilla comme émotion chez l'ingénieur ? Il... N'arrivait pas à le définir. Une part de lui était attristé par la quantité de civils ou de chasseurs de prime innocents qui avaient pu périr dans cet attentat, une autre part un peu plus grande de lui était enragé par l'acte, mais... Il devait l'admettre, dans cette situation où tout semblait immobile, où chaque flamme et chaque traîné de fumée bougeait avec grâce, il devait admettre qu'il trouvait une certaine beauté dans le spectacle. Comme si le monde entier était en train de brûler sous ses yeux, le show ultime. Puis vînt l'amusement, un sentiment restant heureusement bien dans un coin de sa tête et ne se manifestant pas plus que ça. Après tout, il y avait bien un aspect comique non ? Ces types se prétendant vouloir sauver la veuve et l'orphelin venaient de faire exploser une ville pleine d'individus n'ayant jamais entreprit activement la moindre action contre le gouvernement. La dissonance cognitive dont faisait preuve la petite troupe de marine aurait été à se rouler par terre si la situation s'y était prêté...

Enfin assez admiré, maintenant que les choses semblaient enfin s'être calmées, l'ingénieur avait désactivé son clockwork system, rangé son bouclier géant et s'était assuré d’atterrir sans trop de secousses en déployant une nouvelle bombe de mousse amortissante sous ses pieds. Au sol, le carnage était encore plus visible, quelques cadavres visibles sous les gravats et des bâtiments effondrés, c'est tout ce qu'il y avait à perte de vue. Les assaillants avaient pour la majorité tous disparus, tous sauf une, la gamine au cheveux verts se tenait toujours là, aux côtés d'Erwin et Taya qui se tenaient plus loin devant lui.

-C'est terminé apparemment... Quelle belle bande d'enculés vous faites toi et tes copains. Et après c'est moi qu'on traite de criminel !

Réfléchissant à la manière de procéder par la suite, l'inventeur regardait encore la scène sans trop savoir quoi faire. Il cherchait tant bien que mal à dresser un portrait de la situation, de ce qu'il se souvenait d'avoir vu, d'avoir capté. Qui avait attaqué déjà ? Ghetis, les deux gamins du sous-sol, les autres excentriques avec lui et... Le gamin avec les flingues était-il là ? Oui il l'avait senti au début cette histoire il s'en souvenait. Shindô lui ? Dur à dire, il n'était pas dans l'arène et n'avait que peu de chances d'avoir pu survivre à un truc pareil. Tout le monde avait disparu en dehors de Dog, Taya et l'autre gamine. Sortant son den den mushi l'inventeur constata que les brouilleurs n'étaient plus actifs et en profita ainsi pour faire le tour de ses hommes sur l'île, avec un peu de chance ceux-ci s'en étaient tirés...

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Graham Stanfield

Une contre-attaque à sa contre-attaque... Quel combat prenant. Réalisant que son attaque n'avait pas suffit à déstabiliser son adversaire comme il le voulait, le colosse avait immédiatement changé ses plans. Les tirs continuaient et le gamin lui fonçait à nouveau dessus, ainsi il avait rapidement abandonné l'idée d'attaquer avec son onde de choc, décidant plutôt de brandir ses bras gigantesques autour de lui pour bloquer les balles et le coup de lance arrivant droit sur lui. Parfois la meilleure attaque était une bonne défense après tout.

-Tekkai...

Se protégeant à l'aide des deux énormes troncs plus solide que le fer lui servant maintenant de bras, sa coquille improvisé n'avait eu aucun problème à dévier les balles fonçant sur lui. L'impact suivant le coup de lance du gamin en revanche était... Autre chose. Le coup soudain sortit de nul part avait suffit à le projeter violemment en arrière, lui faisant par le fait même défoncer la façade d'un des bâtiments derrière lui. Si son énorme mur de bras couplé au renforcement de son propre corps et de sa nouvelle peau épaisse avait su encaisser le choc extrêmement puissant du gamin, le colosse ne pensait pas pouvoir bouger ses bras sans une douleur non-négligeable pour les jours à venir. Ce qui tombait bien d'ailleurs, car il avait choisit de demeurer en tekkai le temps que l'assaut se calme, assaut qui se transforma plutôt en une série de deux énormes explosions d'affilé. Le truc était si massif que le colosse avait perdu conscience un bref instant, se réveillant finalement sous un tas de décombres pratiquement incapable de bouger. Les gravats du bâtiment couplé à sa résistance poussée à son plus haut niveau avaient réussis à lui sauver la vie, malheureusement il était hors-combat pour de bon cette fois. Arrivant à peine à soulever le petit doigt, le colosse s'enfonça une nouvelle fois ses aiguilles dans le premier bout de chair auquel il eu accès en transformant son pouce. Juste de quoi balancer assez d'hormones pour réduire la taille de ses bras et décrocher le den den mushi dans ses poches.

-Graham ici... Beau gros bordel...

Perdant connaissance sur ces paroles incohérentes, le colosse était définitivement hors-jeu pour les semaines à venir.



Résumé:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

avatar
Messages : 1659
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
46/75  (46/75)
Expériences:
416/750  (416/750)
Berrys: 8.597.042.528 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Jeu 9 Juin - 8:01

The Last Mission

Ore Sama Wa Oni-San !



Bien, la destruction avait été totale sur ce côté de Whisky Peak, un acte lourd de conséquence pour la population de la rive où se trouvait la Villa Loca. Les météorites causèrent moult morts et disparition, les explosions des loups affectaient la ville sur la courbe du tunnel de Pride. On y retrouvait donc deux grosses explosions et plusieurs colonnes explosives. Cette stratégie sélectionnée par le groupe du bateau permettrait surtout au groupe de fuir et marquer l'île. Pride Joa supposa par la présence d'Erwin Dog que Ghetis ne pourrait frapper l'homme, non pas pour sa force, mais parce que le Vairon avait déjà raconté quelques uns de ses aventures avec le brun, si bien que Pride l'imaginait à peine l'affronter en plus.

Néanmoins ce qui fut la cause principale du plus grand carnage fut sans aucun doute l'assaut final du Contre-Amiral Wenham qui sut faire une utilisation chaotique des armes à feu et munitions d'un des personnages marquant de l'île : Noctis Archer.

Sur une attaque du frère de ce dernier et son élève, tout se terminait, le dernier membre de Renaissance était mort il y avait peu et maintenant, le Q.G. du groupe n'existait plus. La vengeance convoitée depuis le jour où Ghetis devint le Masque Vairon venait de se produire, mais un détail demeurait.

La réception de Kanae par un magicien dérangeant, ce qui conduisit le capitaine à faire demi-tour, qu'importe le risque puisqu'il s'agissait d'une des personnes qu'il considérait comme un de ses enfants.

Revenant donc sur le cratère où se trouvait l'ancienne Villa Loca, Ghetis se laissa tomber du ciel une fois à une hauteur raisonnable.


La silhouette chuta dans un fracas modérer, la poussière se baissait petit à petit et le regard bicolore de l'homme se faisait de plus en plus agacé, il balaya la zone du regard sans dire un mot et vit finalement une chose un peu plus loin, d'un soru il alla vers la chose noire et calcinée et la récupéra d'une main, le gunbai en alliage.

- Mon pauvre ami.

Alors il porta de nouveau son attention sur le groupuscule et d'un pas lent s'approcha d'eux, la poussière et la fumée balayer par le vent offrait un certain charisme à la scène. Une fois à portée Ghetis prit donc la parole sans retenue.

- Gardez votre rage pour d'autres occasions. Vous possédiez un ponéglyphe, cette île était vouée au Buster Call et ses chasseurs de primes corrompus par une organisation criminelle n'en avaient plus pour longtemps à vivre. Whisky Peak est morte le jour où Noctis est mort.


- A vraiment écouter pour saisir l'intensité de ce qui suit -

D'un geste brusque Ghetis pointa le gunbai vers Erwin et prit son visage le plus sombre qui soit.

- Quant à toi ! Oses me juger ! Je ne suis plus l'homme que tu as connu ! Cette île m'a volé mon frère elle en a fait un monstre et l'a laissé pour mort sans gage de respect ! Aucune sépulture, aucune phrase, RIEN ! Ne parlons même pas de ce chien à la tête de vils qui se prétendait être un camarade !

Oui, il était venu pour récupérer Kanae, oui il commettait une erreur, mais si le Dog voulait parler alors ils le feraient maintenant !

De plusieurs pas puissants creusant les pieds du Archer à chaque seconde Ghetis s'approcha davantage de son ancien partenaire de voyage.

- Alors si toi tu peux tuer pour ceux que tu aimes, pourquoi n'ai-je pas le droit de tuer pour mon frère ! Dis-le moi puisque selon toi je suis le mal et toi le bien ! DIS-LE MOI CONNOR ! DIS-MOI POURQUOI JE NE PEUX PAS FAIRE DISPARAITRE CE QUI A TUE MON FRÈRE ! CROIS-TU QUE JE VIS AINSI POUR DES NOBLES ? JE LE FAIS CAR C'EST LA SEULE JUSTICE QUI ME PERMETTAIT DE LE VENGER !.... ALORS EXPLIQUE-MOI EN QUOI AI-JE TORT !

Pousser dans sa rage Ghetis planta brutalement son arme dans le sol créant un vaste cratère sous ses pieds et ceux du Dog, rien de perturbant pour eux, mais témoignage de colère pour l'Archer. Si un ancien camarade se permettait de juger alors il voulait entendre ce qu'il avait à lui dire. Le regard enveloppé d'un liquide qui ne se permettrait jamais de couler, le père et frère respirait la rage, mais voulait une réponse ici et maintenant !

DEV NERD GIRL



Revenir en haut Aller en bas
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 897
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
41/75  (41/75)
Expériences:
323/500  (323/500)
Berrys: 13.606.000 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Jeu 9 Juin - 10:42

Dernier bouleversement  

 
La vie était faite toute entière de bouleversements, peu importe qui était la personne concernée car tout être vivant se verra imposer des bouleversements dans vie et les instants qui suivraient allait en causer un grand dans la vie de la verte. Les explosions avaient commencées à ravager l’île, entrainant ainsi dans un souffle violent les deux jeunes femmes perchées sur le toit, mais leur vol plané ne fut que de courte durée lorsqu’elles sentirent toutes deux l’étreinte d’un nouveau venu. Il s’agissait bien évidemment du téléporteur qui n’avait eu aucun mal à retrouver ses deux proches au milieu de cette fumée et avait vite fait de les ramener au sol. Il ne perdait pas le nord et avait la tête sur les épaules, à peine avait-il posé le pied par terre qu’il donnait déjà ses directives dans le but de sauver des vies. Dans son dos se trouvait la Toupex qui n’avait pas la même attitude qu’à titre habituelle. Cette jeune femme si fermée, si froide, si impassible avait alors le regard perdu dans le vide, l’expression désolée : bouche bée elle ne savait plus ce qu’il se passait. Elle cherchait des yeux le Lundren pour l’attaquer ni plus ni moins, il ne pouvait y avoir qui lui pour avoir causé une telle tragédie. C’est alors que le Dog se retourna vers elle en lui montrant la vérité. Ghetis était à l’origine des explosions et cela avait mis le roux dans tous ses états. Il avait parlé de l’Archer dès ses premiers mots et ne s’était plus arrêter, ne voyant même pas que celle qu’il appelait souvent « grande-sœur » avait encore changé de visage, plus que de la tristesse dans ses yeux, c’était maintenant de la détresse qui s’échappait de son regard. Continuer avec lui pour causer des malheurs ? Entrer en guerre contre son petit frère ? Puis il dépassa les bornes, il était énervé, certes, mais il ne devait pas oublier à qui il parlait.
 
Il lançait sans réfléchir que la mouette avait perdu la valeur de la vie humaine, il lui rappelait à quel point il était difficile de tuer, qu’il n’aimait pas ça et qu’il tuerait pour elle ou pour Tenshi. La colère lui faisait dire beaucoup de chose, des choses qu’il pensait par rapport au vairon, d’autres qu’il ne pensait peut-être pas concernant la chasseresse, mais elle l’aimait, probablement plus que n’importe qui. Une larme perla sur sa joue, la première depuis bien longtemps. Mais plus que de la lassitude ou de la peine, une certaine colère prit possession du corps de la belle. Elle allait lui répondre, à ce grand rouquin, elle comptait bien lui rappeler ce qu’elle était, non pas pour lui, il le savait, mais ce qu’elle était, elle.
 
La valeur de la vie humaine ? C’est ça que tu me demandes Erwin ? Tu crois que j’ai participé à tout cela ! Je ne savais même pas qu’ils étaient capables de ça. Alors ne viens surtout pas m’inclure dans cette tragédie car je n’étais pas venu pour ça. Quant au fait de donner la mort, moi ça ne me dérange plus quand une personne le mérite. Ces gens ne le méritaient pas et je suis autant peinée que toi. Tu sais parfaitement ce qui est arrivé à ma famille alors je t’interdis de croire que j’en suis l’origine ! Je protègerai toujours ceux que j’aime, je te l’ai promis il y a huit ans et depuis cette première vie que j’ai ôtée, pour toi, pour te protéger, je me suis toujours évertuée à donner un juste sort à ceux qui faisaient souffrir les autres. J’ai tué pour toi, et je n’hésiterais pas si c’était à refaire, que ce soit il y a huit ans, aujourd’hui, demain ou dans dix ans.  Pour ce qui est de la couronne, compte bien sur moi pour ne pas y retourner, je partirai de cette île avec celui en qui j’ai le plus confiance, s’il accepte. Je dois seulement trouver un nouveau moyen de transport et probablement de l’argent.   

 
Elle parlait bien sûr de lui, mais ça il le savait pertinemment, un autre problème venait cependant de tarauder le vif esprit quelque peu embrumé de l’herboriste, elle se saisit donc d’une sorte de sifflet et le porta à sa bouche en soufflant. Mais aucun son n’en sorti. En réalité il s’agissait d’un sifflet à ultrason qu’elle avait obtenu d’une connaissance, il lui permettait d’appeler Norok, seul lui pouvait l’entendre, même sur de grandes distances. Enfin, en l’occurrence il n’était pas si loin et surtout il savait quoi faire. Dans quelques minutes, il rappliquerait avec Meyki et les affaires les plus importantes de sa maîtresse. Kanäe plongea alors les mains dans sa tunique et commença à les agiter, le tout accompagné de bruit de papier déchiré. Elle ressortit ses mains avec des dizaines de confettis. Il s’agissait d’un engin de mort et il y en avait eu assez pour aujourd’hui. Erwin retournait les décombres, Tenshi s’en allait et Zeke Lundren était encore là se moquant de Ghetis, aujourd’hui la Zoan n’avait plus la force de répondre.
 
Enfin, ce fut le Contre-Amiral qui fit un retour théâtrale à grands coups de cris, de justifications et autres mais il ne portait plus attention si à « sa fille », si au plan qui était déjà parti en morceaux dans les airs. Elle l’écoutait se justifier  et dans un sens aurait pu le comprendre : elle avait aussi une vengeance à prendre. Tuer pour se venger était inévitable mais autant de civil, c’était irréparable pour elle. Le gradé terminait sa longue tirade accompagnée d’un coup au sol mais ce n’est pas ce qui retint l’attention de la verte, plus haut dans le ciel se dessinait une grande forme noire ailée : il était temps. Elle s’approcha donc des paramecias et surtout du Dog.
 
Peux-tu me téléporter avec la chauve-souris géante et tout ce qu’il apporte loin d’ici s’il te plait ? Quelque part où je pourrais me faire de l’argent et pas trop loin d’East Blue.

 
Avant de partir avec le roux s’il acceptait sa requête, et pendant que Norok venait se poser derrière elle et le révolutionnaire, Kanäe Toupex fit un geste plein de sens, elle déposa au sol, à ses  pieds un petit objet que le vairon récupérerait probablement une fois tout cela fini. Il s’agissait d’une bague gravée d’un symbole signifiant « aiguille », la douleur l'empêchait seulement de donner plus d'explication à celui qu'elle appelait capitaine …
 
 

© Codé par Kari Crown
  





Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Erwin Dog
Commandant de la Révolution
avatar
Messages : 3000
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
52/75  (52/75)
Expériences:
34/1000  (34/1000)
Berrys: 22.374.899.333 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Sam 11 Juin - 13:45

The Last Mission [5]

Le regard d'Erwin s'était lentement tourné vers l'Archer, revenu à la charge. Il semblait n'avoir de cesse, malgré l'état dans lequel il se trouvait, de chercher à revendiquer ses actes. Le rouquin n'en avait cependant cure. Cependant, plusieurs éléments l'interpellèrent : l'île possédait un Ponéglyphe ? Noctis Archer ? Buster Call ? Il parlait de choses bien étranges, dont le jeune homme avait semble-t-il bien souvent pris connaissance. Le premier, les Ponéglyphes, intéressait bien plus le révolutionnaire que ce qu'il ne voulait laisser paraître. Cela lui serait utile de demander au Lundren une copie de cette pierre ancestrale dont il connaissait un potentiel lecteur. Un débutant, mais c'était toujours mieux que rien. D'où venait cette pierre ? C'était bien là toute une question qui l'intéressait. Quant à Noctis Archer, il ne le connaissait pas en tant que tel, mais il se souvenait d'avoir déjà vu son nom quelque part... Impossible de se souvenir d'où cependant.

- Je me demande bien ce que ça veut dire...

Le Buster Call ? L'ultime recours de la marine ? On disait que lors d'un Buster Call, ni les alliés, ni les ennemis du Gouvernement Mondial ne restaient en vie. C'était une annihilation complète, d'une brutalité sans comparaison possible. En fait, on pouvait estimer que sa puissance était à peine deux fois inférieure à celle lancée lors de l'attaque de Baltigo, dont l'enjeu était sûrement aussi important qu'un secret du Gouvernement. Un long soupir échappa à Erwin en écoutant l'homme en face de lui. Il revendiquait la mort de son frère, d'un chasseur de prime qui risquait sa vie tout les jours en capturant des têtes d'affiche, peut-être parfois innocentes.

- Je n'ai pas dit que je serais quelqu'un de bien en tuant. Et s'il me fallait tuer pour le bien de ce monde ou celui de ma famille, je n'entraînerais pas d'innocents dans mon sillage, Ghetis Archer. À ton avis, quel est le principe d'un Buster Call ?

S'avançant doucement, le rouquin sentit dans son corps s'éveiller à nouveau le Haki de l'Armement, son poing serré, ses jointures blanchâtres. Il ne semblait plus à même de montrer correctement ses émotions, comme s'il cherchait avant tout à contrôler sa colère.

- Pour le Gouvernement Mondial que tu sers, la vie humaine n'a de valeur que si elle se trouve dans ses hautes sphères. Tu vaux mieux que ça. Tu vaux mieux qu'eux. Arrête de te comporter comme un gamin en colère. Nous avons tous perdu de la famille, que ce soit à cause de criminels ou du Gouvernement. L'histoire de ce monde s'écrit sur les corps de ceux que l'on aime. Ne comprends-tu pas que c'est l'organisation par laquelle tu veux atteindre ta vengeance qui corrompt la vie ? Qu'elle n'est pas meilleure que ces hommes que tu pourchasses ?

S'arrêtant à quelques mètres du Contre-Amiral, le rouquin leva la tête vers lui, jetant un regard inquisiteur sur sa personne.

- Quelle Couronne portes-tu, Ghetis Archer ? Celle du Tyran ou celle du Juste ?

Il disparut soudainement, s'accroupissant pour toucher Ghetis par le bas du corps. L'effleurant simplement, il le téléporta sur Water Seven, considérant le fait que s'il échouait il tenterait jusqu'à réussir. Il s'écarta alors, le regardant une dernière fois avant de détourner le regard. Il ne pouvait s'empêcher de ressentir sa peine. Il apparut alors aux côtés de Kanaë qu'il serra finalement dans ses bras. C'était la seule manière dont il pouvait s'excuser d'avoir douter d'elle. Puis, d'un geste simple, il décida d'accéder à sa requête, prenant Cid avec lui par la même occasion. Il dépêcherait, plus tard, une douzaine d'hommes pour sauver les blesser. Mais dans un premier temps, il devait retrouver le Lundren.

Une fois localisé, il s'avança vers lui, un regard distant et froid sur le visage.

- Archer, Wenham... Tu t'es fais un sacré paquet d'ennemis, Lundren. Quoiqu'il en soit, Ghetis a dit que tu avais un Ponéglyphe. J'aimerais l'avoir, ou au moins une copie. Disons que cela compensera le dérangement. Je dépêcherai quelques uns de mes hommes plus tard pour aider sur cette île.

Il sortit ses armes, disant finalement sur un ton déterminé :

- Si tu as besoin d'aller quelque part, c'est maintenant.

Puis portant un regard sur la ville, il attendit une réponse du Lundren avant de partir.

Résumé a écrit:
Erwin téléporte Ghetis, normalement vu la différence de niveaux... Voilà, voilà. Dans tous les cas, dernier post pour moi, en considérant qu'Erwin se barre avec Cid, Kanaë, qu'il propose à Zeke de partir.
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1463
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
139/350  (139/350)
Berrys: 5.154.802.733 B

MessageSujet: Re: [Conquête]The Last Mission   Sam 11 Juin - 23:50

Le retour

Raccrochant son den den mushi, l'ingénieur soupira avec un certain soulagement d'apprendre que ses lieutenants s'en étaient tous plus ou moins bien sortis. Ça faciliterait la suite des choses, malheureusement ça ne compensait nullement pour ce qui venait d'arriver à la population de cette île. Les cadavres s'empilaient et même si l'ingénieur avait du mal à ressentir quelque chose pour les nombreux morts de ce soir, il savait pertinemment qu'il ne pouvait décemment pas laisser l'opposition s'en tirer comme ça, sans la moindre conséquence. Alors qu'il réfléchissait patiemment à cette situation, les pièces se mirent progressivement en place dans sa tête. Sortant l'un des vieux journaux qu'il conservait dans sa poche, l'inventeur vérifia un détail avant d'être soudainement interrompu par le retour de Ghetis. Cet enfoiré ne savait pas quand s'arrêter décidément... Toutefois, l'ingénieur avait pris la décision de ne pas l'attaquer. Déjà parce qu'il n'avait pas encore le niveau pour un assaut frontal il le réalisait bien, mais aussi parce qu'il venait de capter quelque chose de bien plus intéressant. En effet, cet idiot venait de s'embarquer dans une longue tirade digne d'un gamin énervé contre ses parents, un truc qui non-seulement lui donnait un air légèrement stupide, mais prouvait en plus indirectement sa complicité dans cette tuerie. Il le tenait... La grosse bêtise qu'il venait de faire, c'était de se lier directement à un acte de terrorisme et de piquer une grosse colère, le tout devant son visio et audio-dial. Et comme pour ajouter au drame, il avait en plus fait exploser le sol d'un grand coup, ne faisant que soulever les décombres et les cadavres de ceux qu'il avait tué ce soir. Fermant ses deux appareils l'ingénieur calcula la suite des choses. Il n'avait pas mentionné le nom d'Erwin dans son petit speech, référant plutôt au criminel comme étant un certain «Connor». C'était parfait, un peu de montage pour éviter de l'impliquer dans son histoire et il pourrait créer la pire opération propagande contre la marine depuis des lustres. Il en avait les moyens après tout, il suffisait de créer ses propres canaux de communication...

Les secondes qui suivirent suffirent au Dog pour se débarrasser du gêneur et l'expulser hors de l'île. Où il l'avait envoyé restait un mystère, mais qu'importe du moment qu'il était loin d'ici. Maintenant libre d'agir, l'inventeur avait décidé de reporter son attention sur son vieux journal à la recherche d'une info particulière...

-Je vois... St-Urea hein.

Se retournant pour observer le zeppelin se dirigeant vers sa position, l'inventeur fut satisfait de voir qu'Alan arrivait pile dans les temps. À peine s'était-il posé que le hors-la-loi lui avait demandé de laisser le moyen de transport là et d'aller aider la population tant qu'il était encore là. Et alors qu'il avait entreprit l'étrange action d'enfoncer un dirigeable entier dans ses poches à des fins que lui seul connaissait, l'inventeur fut relativement surpris de voir le Dog venir le questionner sur cette histoire de ponéglyphe.

-Tsk, encore un. J'en verrais décidément jamais le bout. Si tu veux avoir cette grosse pierre, t'as qu'à retrouver ce cher Makui, le dernier enculé à être venu menacer cet endroit. Je n'ai plus cette merde et encore moins une copie. C'est tant mieux parce que je n'en vois strictement pas l'intérêt.

Finissant de gober son ballon, l'inventeur se tourna finalement de manière à regarder son interlocuteur dans les yeux. S'il ne pouvait pas l'aider avec cette histoire, il y avait peut-être moyen de s'arranger avec lui au moins.

-Bon soyons clair, si tu veux que je te paye en berrys pour ton intervention n'hésite pas à demander, je n'ai pas exactement de problèmes de ce côté là... Par contre il y a peut-être moyen que nos opérations nous offre un profit... Mutuel. Tu vois après t'avoir croisé à Trader j'ai pris mon temps pour me renseigner autant que possible sur toi. Paraît que tu t'es accoquiné à la révolution ? Vu ton petit speech et ta réputation je t'avouerais que j'ai du mal à t'imaginer en soldat de bas étage, donc si tu planifie de prendre de l'expansion, je te suggérerais je prêter attention aux dernières nouvelles dans les jours à venir. Le recrutement chez la révolution devrait subir un petit tic dans les sondages, à toi d'en profiter, après tout votre groupe va avoir besoin d'un leader maintenant que Arias est mort...

Sur cette suggestion à demi voilé, l'inventeur entreprit de laisser sortir quelques-uns des hommes encore coincés dans ses poches, le temps de donner ses dials à Isaac avec des instructions très claires et il était déjà retourné à sa discussion avec Erwin.

-Bon... J'ai déjà contacté de l'aide pour les habitants de cette île, malheureusement je ne peux pas faire grand chose d'autre en attendant... Pour le moment je retourne à mon business, et avant d'être interrompu par cette soudaine attaque j'avais affaire sur St-Urea pour la Guilde Marchande... Donc si tu me propose un transport... Je ne dirais pas non.

Sur ces mots, le petit groupe se fit essentiellement téléporter par le révolutionnaire là où chacun désirait aller. La gamine avait probablement été lâché sur Water Seven comme elle le voulait et l'ingénieur était quand à lui arrivé sur l'île marine comme il l'avait demandé. C'était étrange de penser que ses assaillants se trouvaient encore en bordure de Whiskey Peak alors que lui venait de franchir le quart de la planète en une fraction de seconde. Ils étaient tous là-bas... Incluant ce cher Contre-amiral Wenham... Difficile de défendre sa base maintenant qu'il avait quitté son poste, lui qui était responsable de South Blue, il ne risquait pas de se faire une réputation de marine modèle après tout ça...



PS : autorisation accordé par Erwin pour la p'tite pnjisation

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 

[Conquête]The Last Mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [Conquête]The Last Mission
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty
» Première mission
» Une mission pour changer la face d'Haïti !
» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 1 :: Whiskey Peak-