Partagez | 
 

 Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3199
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
8/350  (8/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Sam 2 Avr - 3:49

Par sbires interposés


1 : Toujours sur le coup


L’encyclopédie :
Zehir
L’albinos :
Alice

— Ne devais-tu pas retourner à Kaiten-Su ?
Le duo marchait sur les racines tapissées de mousse qui servaient de sol. Il la devançait de quelques pas, histoire qu’elle puisse le suivre et donc s’orienter parmi la foule. Le Grove 26, bien qu’en pleine zone de non-droit, grouillait d’activité en raison de sa proximité avec l’océan qui y avait attiré les bars, les échoppes et autres construction. A quelques détails prêt on s’y serait cru en pleine zone commerciale.

— Au fait, tu ne m’as toujours pas dit ce que les révolutionnaires t’ont raconté sur Zora, durant ton interrogatoire, renchérit-elle.
Zehir se terra dans son mutisme. En tant que subordonné d’une traitresse, il n’avait pas trouvé anormal que la Révolution vienne l’interroger à son propos. Repartir en mission après !a lui avait même fait du bien. Par contre, depuis leur retour sur l’archipel, les nouvelles avaient été très mauvaises. Son plan initial était de quitter Sabaody, d’abandonner l’opération de sauvetage, Alice, Zora et Impel Down pour retourner à Kaiten-Su. Malheureusement, la situation de l’armée rebelle s’était dégradée à un point tel qu’il ne savait tout simplement pas quoi trouver en retournant là-bas.

— Si c’est le transcrit de la réunion qui t’inquiète, dis-toi qu’il est peu probable qu’un ex-Shichibukai accompagné de mercenaires ait pu tuer tous les révolutionnaires de cette île. dit-elle sur un ton qui se voulut rassurant.
Mais Alice était à côté de la plaque. Ce n’était pas la Révolution qui occupait les pensées du rebelle. Zehir parcourait méticuleusement son passé, à la recherche d’éléments concernant sa famille, au sens biologique du terme et, avec une mémoire telle que la sienne, cette tâche s’apparentait à de la recherche d’information dans une vaste bibliothèque : toutes les données étaient disponibles, à condition de savoir où regarder.

— C’est ici, déclara-t-il en s’arrêtant brusquement.
La bâtisse, isolée du de la zone active du Grove, était construite dans le coude d’une grosse racine difforme. Les vitres brisées et la pancarte branlante n’en donnaient pas l’air, mais il s’agissait bien d’un endroit où l’on soignait les gens. Zehir pressa alors le pas et y entra, sans autre forme de procès.

— Est-ce qu'un dénommé Firo Ganino se trouve dans le coin, hurla-t-il alors, on a besoin d’informations sur l’officier Aurola.


Dernière édition par Harlock Zora le Mer 1 Fév - 12:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Dim 3 Avr - 10:04


Par sbires interposés

Firo : Le médecin

Cela faisait déjà plusieurs jours que le corps nu et mutilé de l'ancien pirate était couché sur la table d'opération. Plusieurs jours que les mouches avaient commencé à arriver et à faire leur boulot. L'on pouvait voir les deux impacts de balles que le médecin avait tenté de suturer une fois les projectiles. L'on pouvait aussi voir l'ampleur que l'explosion d'une grenade pouvait faire à un homme tout de même bien bâti. Il n'avait sans doute aucune chance de survie quand on le fit entrer dans ce mouroir, mais le docteur avait tout tenté, à coup d'adrénaline, de poison curatif ou même de drogue surpuissante. Il n'y allait jamais avec le dos de la cuillère, il savait ce qu'était de perdre des êtres chers.

Il se trouvait non loin du billard entouré, par une tonne de fumée qui obstruait l’odeur de décomposition du décédé. Le jeune homme était étendu sur le sol, un clope entre les lèvres et entourés d’une centaine de mégot. Il devait avoir du terminer au moins une dizaine de paquet en l’espace de deux jours. Comme seule nourriture cette drogue, le médecin restait immobile, aspirant de temps à autre pour bien montrer à cette chienne de vie qu’il était toujours là ! Il ne se laisserait pas crever si facilement. Puis, alors qu’il était dans un calme des plus profonds depuis plusieurs jours déjà, l’entrée des deux « révolutionnaires » le fit sortir de sa posture cadavérique. Il entendit d’abord quelqu’un entrer puis ce fut un type qui hurla :

« Est-ce qu'un dénommé Firo Ganino se trouve dans le coin, on a besoin d’informations sur l’officier Aurola. »

Deux noms qu’il n’avait pas entendu depuis longtemps. Engourdi par l’immobilité, il eu du mal à se lever et se crispa un instant une fois debout. Il se dirigea alors vers le rez-de-chaussée, montant les marches lentement. Il savait que les deux l’entendraient arriver, tant les marches grinçantes faisaient du bruit. Il ouvrit la porte qui menait à l’accueil et vu les deux énergumènes, l’un était bizarre et la seconde plutôt mignonne, même si elle était un peu « petite » pour lui.

« Firo n’est pas ici. Il est parti il y a un moment pour une mission de sauvetage. Je crois qu’il ne reviendra pas, il doit être mort depuis un moment déjà. Quant à l’homme que vous recherchez, il est mort. Tout le monde est au courant ici. Si vous n’avez personne à soigner, vous pouvez quitter les lieux, je ne fais pas dans la restauration… »

Le jeune médecin tentait par là à voir quel genre d’informations possédait réellement ces deux acolytes. Si c’était des agents du gouvernement, il ne devrait laisser sortir aucune information…

© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3199
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
8/350  (8/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Re: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Dim 3 Avr - 21:52

Par sbires interposés


2 : Bon bah, tant pis


L’encyclopédie :
Zehir
L’albinos :
Alice

— Ah, on se tire d’ici alors….
— Mais, vous le connaissez, déclara-t-elle brusquement..
Si Alice regardait bien dans la direction de son interlocuteur, ses yeux n’étaient pas exactement posés sur lui. Elle ne le voyait pas, par contre elle l’entendait très bien, lui et son ton las, presque agacé. Zehir de son côté repensait aux infos dont ils disposaient. Aurola était tombé en disgrâce suite aux évènements de Baltigo. D’après une rumeur, l’officier déchu avait été défait par un pirate, suite à quoi lui et son équipage avaient plus ou moins disparu des radars.

— Vous n’êtes pas certain qu’il soit mort, il y a donc une chance qu’il soit vivant, continua-t-elle de sa voix monocorde.

— Laisse tomber Alice, on perd notre temps à essayer de retrouver ce type de toute façon, interrompit-il en posant une main sur la poignée de porte d’entrée. On devrait plutôt chercher mercenaires spécialistes en évasions, si ce genre de type existe.
Résignée, la jeune femme tourna les talons pour rejoindre son camarade.

— Il était proche d’elle et avait un passé lié à la Révolution, il s’agissait clairement de notre meilleur allié potentiel, fit-elle, pensive. Cela dit, on pourrait retourner faire pression sur ce barman et tenter d’exploiter la piste de l’équipage pirate.
Agacé par l’optimisme démesuré dont la rebelle faisait preuve depuis le début de cette affaire, Zehir fit volte-face, pointant du doigt l’inconnu qu’ils venaient de rencontrer.

— Il vient de te dire qu’Aurola était mort, qu’est-ce qu’il te faut plus ? On a essayé à ta façon, maintenant on tente la mienne.


Dernière édition par Harlock Zora le Mer 1 Fév - 13:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Mer 6 Avr - 17:22


Par sbires interposés

Firo : Le médecin

C’était un peu comme s’ils continuaient à l’envahir de question. Ils étaient sur le point de partir, mais ils s’étaient arrêtés juste devant la porte. A ce qu’il voyait, ils étaient en train de se disputer. De qui parlaient-ils ? De qui Daisuke était-il proche ? A ca y est… Les questions se multiplier dans sa tête, à croire qu’ils avaient réussi leur job.

« Ah la la… Toujours la même chose, hein !? Se mit-il à dire à haute voix. »

A croire que Daisuke avait l’habitude d’emmener avec lui des gens toujours plus tordus. Les voyant se crêper le chignon comme ça, ça lui rappelait des souvenirs. L’équipage du blond était tellement hétéroclite, que l’on pouvait croiser d’ancien révolutionnaire, des pirates et des hors-la-loi repentis. C’était souvent la pagaille, mais tous travaillaient dans l’optique du capitaine.

« Si vous m’aidez, je pourrais peut être vous aider à retrouver Firo, s’il est toujours en vie. Vous me faites vraiment penser à lui, vous savez… »

Même si les deux nouveaux ne le savaient pas encore, le jeune médecin était tiraillé entre deux personnalités, amoureuse l’un de l’autre. A la mort de ses amis, le Firo « male » s’était renfermé tellement qu’il n’avait plus donné de signe de vie à la « femelle ». Cela l’avait aussi traumatisé et elle s’était recluse, faisant fie de son genre et était devenu le Firo dominant. Elle savait qu’elle devait garder le secret et elle se faisait donc passer pour « véritable » Firo.

« J’ai en bas un corps que je dois emmener dans le jardin, derrière. C’est pas très loin, mais j’aurais du mal tout seul. Racontez-moi votre histoire, et si elle m’intéresse, je vous dirais tout ce que je sais. »

Firo n’avait pas joué carte sur table depuis le début, et il ne le ferait sans doute pas. Il lui fallait des informations, pour savoir s’ils n’étaient pas du genre à l’enterrer après avoir appris ce qu’ils étaient venus chercher.


© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3199
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
8/350  (8/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Re: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Mer 6 Avr - 21:07

Par sbires interposés


3 : Okay, okay


L’encyclopédie :
Zehir
L’albinos :
Alice

Le duo se tut presque immédiatement après que l’hôte ait commencé à parler. Contrairement à ce qu’il avait insinué au départ, il semblait effectivement posséder des informations pertinentes. Froissé d’avoir été pris pour un imbécile, Zehir perdit patience et porta sa main à l’arrière de son pantalon, prêt à dégainer son arme à feu. Il était fatigué de jouer aux détectives et désirait opter pour une méthode plus radicale : son canon sur sa tempe. Cependant, Alice anticipa l’action et intercepta le bras de son impétueux partenaire. Il était hors de question de laisser l’impatience de ce dernier ruiner cette potentielle piste.

— Je m’appelle Alice, lui c’est Zehir, commença-t-elle en maitrisant le rebelle au sol à l’aide d’une habile clé de bras. Nous sommes de la Révolution et…
— T’es débile ou quoi ? Révèle pas ce genre d’info aussi facilement, l’interrompit-il alors tout en continuant de se débattre au sol pour échapper à son emprise. Lâche-moi !
Face à cette demande si gentiment formulée, Alice raffermit subitement son étreinte ; ce qui arracha un cri de douleur au maitrisé. Elle leva alors sa tête, sans spécialement regarder dans la direction de son interlocuteur puisqu’elle ne pouvait pas le voir, mais de part ce geste, elle lui montrait qu’il avait désormais son attention.

— Notre supérieure a été capturée et enfermée à Impel Down. Je sais que ça peut sembler ridicule mais, nous essayons de trouver des personnes pour nous aider à la sauver.
Ça avait l’air encore plus stupide en le disant à voix haute, mais elle ne se laissa pas décontenancer pour autant. Depuis le début de l’échange, elle surveillait attentivement le rythme cardiaque de leur hôte, dans l’espoir d’y déceler des patterns lui indiquant s’il mentait ou était anxieux.

— Okay okay, si tu daignais dégager de mon dos, peut-être qu’on pourrait aider monsieur à transporter les corps ?
Ç’est donc un Zehir passablement agité mais satisfait de sa liberté retrouvé qui s’aventura dans les escaliers par lesquelles leur hôte était monté pour les accueillir.

Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Sam 9 Avr - 2:18


Par sbires interposés

Firo : Le médecin

Comme ils ne daigneraient pas quitter son établissement, il s’était donc mis à leur parler et à leur dire ce qu’ils voulaient entendre. De son côté, c’était avec un maximum d’information à leur sujet qu’il pourrait savoir ce qu’il pourrait révéler, ou non. Elle s’appelait Alice et lui Zehir. Il n’avait jamais entendu parler d’eux, ni d’Eve, ni d’Adam. Il soupira quand elle parla de révolutionnaire et sourit quand l’autre, légèrement coincé, se mit à dire qu’il ne fallait pas dévoiler si facilement ses intentions.

A croire les paroles de la jeune fille, elle ne l’écouterait pas, et elle saisit le révolutionnaire un peu plus fortement. Le rire de Firo ne se fit pas plus grand, mais sa mémoire se réveillait et il se rappelait Foxy et Kratos… Deux personnes qu’il avait perdu, comme son capitaine. Son sourire se fit plus triste et il commença a descendre, sans consentir à donner un avis à l’albinos. Les sombres marches menaient à un triste spectacle qu’il n’aurait jamais l’habitude de voir. Le corps sans vie de cet homme. Il se positionna de l’autre côté de la table d’opération et attendit Zehir.

« Je ne comprends pas trop. Pourquoi vous cherchez Firo ? Et comment connaissez-vous son passé de révolutionnaire ? »

Le jeune homme rentrait dans un quiproquo des plus banals, ne connaissant que très peu le passé révolutionnaire de son ancien capitaine. Il pensait sans doute qu’ils parlaient de lui, enfin son Firo. Il attrapa les pieds du cadavre et fit signe à Zehir avant de le soulever et de se déplacer un peu vers la sortie. Puis une voix qu’elle n’avait pas entendu depuis longtemps interrompit sa marche un instant.

« Je ne crois pas qu’ils parlent de nous… »

Une larme perla sur son visage, mais l’obscurité la cachait…



© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Harlock Zora
D-2537
avatar
Messages : 3199
Race : Humaine parasitée

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
8/350  (8/350)
Berrys: 20.976.050 B

MessageSujet: Re: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Jeu 2 Fév - 0:44

Par sbires interposés


4 : Le médecin du 26


L’encyclopédie :
Zehir
L’albinos :
Alice

Le corps inerte était plus lourd qu'il n'y paraissait au premier abord et Zehir du s'y reprendre à deux fois avant d'avoir une bonne prise. En ne soutenant le cadavre que par le coup, il craignait en effet que sa tête ne se détache subitement du corps ; raison pour laquelle il finit par le soulever avec une main sous chaque épaule. Avec l'aide d'Alice qui maintenu la porte vers l'extérieure ouverte, les deux croque-morts purent accéder au jardin sans encombre. Il y déposèrent le cadavre dans un trou rectangulaire visiblement creusé à cet effet et le recouvrirent de ce qu'ils purent trouver - branches, terre, feuilles - dans un silence ponctué de "pop" émanant de l'éclat des bulles de sèves qui quittaient l'atmosphère de l'île.

— On ne savait même pas que Firo avait un passé de révolutionnaire, fit soudain Alice comme si la conversation ne s'était jamais arrêtée. Mais au vu des antécédents de l'officier Aurola, ce n'est pas si étonant qu'il ait eu un individu avec ce genre de carrière comme subalterne.

— Ce qu'on ne comprend pas, c'est la raison qui pourrait pousser un soldat de ce calibre à se faire passer pour mort, enchaina Zehir en jetant un rapide coup d'oeil au corps qu'ils venaient de déplacer. Sérieusement, un héros de guerre et son équipage anéantis par une simple bande de pirates ? Je n'y crois pas une seule seconde.

Les faits s'étaient déroulés au large de l'archipel ; le sergent-chef Aurola Daisuke n'était plus apparu publiquement depuis. D'un naturel plutôt stoïque et détaché, Alice ressentait une certaine frustration vis-à-vis de la conversation. Par principe de prudence, la possibilité indirectement suggérée par son partenaire que leur interlocuteur se révèle appartenir au Gouvernement Mondial ou autre organisation malfaisante l'empêchait de donner beaucoup de détails. D'un autre côté, le fait que la Révolution ait été citée plusieurs fois sans que cela ne semble déclencher de réponse particulière - pas d'apparition surprise du Cipher Pol, pas de changement d'attitude marqué, pas de piège à ours, de cage ou de trappe cachée - était plutôt rassurant.

— La rumeur circule sur les docks clandestins qu'un type au Grove 26 accepte de soigner quiconque se montrant à sa porte avec une bourse de berrys suffisament remplie. Entama alors Zehir en se remémorant ses dernières semaines d'investigation. Difficile de trouver des soins de qualité quand on est du mauvais côté de la loi et les médecins réellement efficaces à Shabondy dans la zone de non-droit doivent se compter sur les doigts de la main...

— Firo Ganino était médecin, lui aussi supposé mort depuis cette altercation au large de l'archipel, reprit alors Alice de son habituel ton monocorde. Notre hypothèse, grotesque mais pas dénuée de sens, est qu'il est peut-être l'homme qui se trouve derrière l'identité de "médecin du 26".

—Si on le trouve, on pourra trouver Daisuke et alors peut-être...

Il s'efforça de paraître le plus déterminé possible mais ne put dissimuler sa propre incrédulité vis-à-vis de cette partie du plan. "Convaincre Aurola de les aider à infiltrer Impel Down, puis trouver un moyen de sauver Harlock et de quitter le pénitencier en vie". C'était impossible et ridicule, une fable qu'ils se racontaient en boucle depuis plusieurs mois, un mensonge qui lui permettait néanmoins de se lever chaque matin et de s'y remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Ao Haruya
Simple Civil
avatar
Messages : 1042
Race : Humain
Équipage : Seigi No Kage

Feuille de personnage
Niveau:
35/75  (35/75)
Expériences:
242/250  (242/250)
Berrys: 103.498.000 B

MessageSujet: Re: Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)   Dim 12 Mar - 10:06

Ao Haruya a écrit:

Par sbires interposés

Firo : Le médecin

« En effet, il avait toujours une manière particulière de choisir ses compagnons. Peut-être était-ce parce qu’il était à la recherche de quelque chose qui n’existe pas dans le gouvernement mondial. »

Avec cette phrase, alors qu’elle cachait sa joie, elle essayait de réveiller son double qui venait de lui parler. Elle cherchait à comprendre pourquoi, après tant de temps, il était revenu. Sans doute parce qu’il voulait retrouver Daisuke aussi ou parce qu’il avait besoin de parler à quelqu’un d’autre qu’elle. Elle essayait de lui parler intérieurement, mais il ne lui répondait pas. Et, tandis que les autres présentaient la situation, elle ne les écoutait que d’une oreille.

« La situation est telle qu’elle a été annoncée, à quelques détails près. C’est vrai que l’équipage a été anéantis, et c’est vrai que Daisuke et Firo se sont fait passé pour mort, entre guillemets. Firo, ne s’est pas vraiment évaporé comme l’a fait le capitaine. Il n’a simplement pas bougé. Concernant l’équipage en question, Dai’ les connaissait, ce n’était pas une simple bande de pirate. »

Elle parlait, donnant de plus en plus d’informations, sans y préter attention. Ce qui l’intéressait c’était lui. Elle essayait de lui parler et plus elle donnait d’informations plus il y prêtait attention. Allait-elle dire qu’ils étaient deux ? Qu’elle n’était qu’une sorte de supercherie ? Qu’elle n’était pas la « véritable » Firo ?

« Vous avez raison, Firo est bel et bien le médecin auquel vous pensez, mais ce n’est pas moi. Je ne suis pas aussi douée que lui.
- C’est faux ! »

Un moment de silence se fit juste après. Elle ne l’avait pas senti arriver et ce fut un choc pour elle. Elle ne s’y attendait certainement qui plus ai qu’il parle à haute voix comme ça. Les deux restèrent un moment silencieux puis ce fut la déferlante à l’intérieur même de leur esprit.

« Je ne suis pas d’accord ! Tu as beaucoup plus de self-control que moi ! Tu sais mieux gérer une situation de crise. Tu es tellement mieux que moi !
- Arrête tout de suite ! Je suis peut-être plus fougueuse que toi, mais je n’ai jamais été aussi doué que toi, il faut que tu arrêtes ! Et pourquoi tu ne reviens que maintenant ?!
- Je ne sais pas… Je suis désolé… Peut-être qu’ils peuvent nous aider à nous venger... N’as-tu pas envie de te venger ?
- On a déjà eu cette discussion… Non, je ne veux pas me venger. Je veux simplement rester en vie, pour toi… Pour nous.
- Mais il faut aider Daisuke.
- Tu te fous de ma gueule !? Il est parti à la mort, par esprit de vengeance. Tu crois vraiment qu’il va réussir cette folie ? C’est un équipage entier à qui il a déclaré la guerre. Il n’aura sans doute plus l’appui de la marine, ni de personne, tout le monde le croit mort !
- Non. Regarde. Ces deux-là sont bien de son côté. Ils ont besoin de son aide. Sans doute pourront-ils l’aider aussi.
- Je ne sais pas… Oui… Peut être. »

Ils parlèrent encore un peu, mais la discussion n’était pas assez intéressante pour que je vous en parle aujourd’hui, mais en entendant, ils restèrent immobiles extérieurement. Cela aurait pu durer moins d’une minute, mais c’était largement suffisant pour que les deux autres personnes présentes puisses comprendre que quelque chose clochait.


© Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
 

Par sbires interposés (PV : Ao Haruya)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Unzen Haruya
» Je n'arrive pas a un sbire Rocket...
» L'avataroscopie des membres
» Vêpres de Jérémie. Interview et revisite. Devoir de mémoire.
» À la recherche de sbires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Archipel Shabaody-