Partagez | 
 

 [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:23



Welcome to Fortand
De nouvelles aventures m’attendaient moi et mes compagnons. Libéré de cette lourde attaque imprévue, il ne me restais plus qu’à aller sur Nighty Town pour rejoindre les autres, cependant, avant de lancer l’opération, je me devais de faire un saut sur une certaine île. En effet, alors qu’au départ, j’étais en route pour l’île qui allait être la cible de nos agissements, un appel imprévu a retentit. Le fameux “ Jack “ m’avait donné de ses nouvelles. Ayant eu vent de mon envie de progresser et de mes “ exploits “, en bon ami qu’il était et est encore de nos jours, ce dernier m’a donner rendez-vous sur une île qui était heureusement sur mon trajet. Ainsi donc, sur mon petit bateau de pêche fraîchement volé - en l’attente de retrouver un navire digne de ce nom - je me dirigeais vers cette île du nom de “ Fortland “. Ce morceau de terre flottant sur la mer n’était que peu répertorié dans la plupart des cartes à cause de sa petite taille et son importance quasiment nulle et pour cause, outre un pseudo-bâtiment ressemblant à un monastère, il n’y avait rien d’intéressant là-bas. En soit, l’île ne sert qu’à une chose : se faire oublier.

Jack était un ami de longue date de mon père et accessoirement, un professeur pour moi, même si à l’époque, je n’étais pas un élève très attentif. Pourtant, dans mes moments de doutes, lui et ma famille font partie de mes pensées positives pour remonter la pente. Alors le revoir en tant que compagnon allait être une bonne chose pour moi, j’avais besoin de cela avant de me lancer dans ce qui attendait Nighty Town : une attaque de grande envergure. Le gouvernement allait se faire engloutir sous les coups, les explosions et les imprévus avant de finalement y succomber. Tel était le plan. Mais avant ça, une rencontre et un possible entraînement spécial s’imposaient, voilà le message de Jack qui comme toujours était bien informé au sujet de mes projets en tous genre. Pour sûr, cet homme est aussi doué qu’Ayabusa. Il fourre son nez partout et a le talent de dénicher les choses improbables aisément. Pourtant, malgré son “ don “, je ne voulais pas le recruter pour la simple et bonne raison qu’en tant que “ soutient “, ce rôle lui allait à merveille. Comme on dit, toujours garder un atout dans sa manche n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, j’approchais enfin de l’île. Au beau milieu de nul part, la mer était calme pour une fois - alors que dans le passé, je me souviens du fait que la mer était plutôt agitée - et au loin se laissait voir une terre - qui s’élevait légèrement avec en haut de ce qui ressemble presque à une “ colline “ - avec un bâtiment au style assez classique. On pourrait aisément confondre le temple avec un dojo, mais là n’est pas la question.

Arrivant enfin à destination, abandonnant mon bateau sur la côte, je m’étonnais de ne voir personne arriver. Moi ? Gêné de ne pas être reçu comme un prince ? Sans doute un peu; après tout on parle d’un ami qui m’invite n’est-ce pas ? Bref, laissant cette pointe d’égocentrisme de côté, je me mis à monter les marches menant au sommet de l’île et j’en profitais pour respirer l’odeur fruitée des différentes fleurs mises sur le trajet. Un petit bout de paradis au centre du trou du cul du monde... J’en oubliais presque mes pulsions sanguinaires, mes projets où la violence est le coeur de celui-ci. Qui aurait cru que je puisse mettre les pieds dans ce genre d’endroit hein ?
Montant tranquillement en me permettant de m’allumer une clope, je vis alors une personne que je reconnaissais aussitôt.


Jack, connaissance de Ren.

“ ... Salut Jack. “
“ Ren ! Cela me fais plaisir de te revoir, cela faisait si longtemps. Aller depêche toi d’entrer. Nous avons des choses à nous dires. “

Et via ce simple début de salutations mutuelles, l’homme au chapeau et en costume m’invita à entrer dans ce temple à l’histoire plutôt chargée malgré ses airs plus que Zen.


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Mer 16 Mar - 13:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:24



Parenthèse personnelle
L’arrivée s’était faite en douceur comme je l’imaginais. Malgré le fait que Jack soit un assassin - tout comme moi et mes parents - ce dernier était largement moins anti-social que moi, grandement plus humain que moi. Qui irait penser - jusqu’au moment où une arme à feu est pointée sur soit - qu’il est un homme qui n’a aucun remords lors d’assassinats en tous genre ? Qui irait penser - jusqu’au moment où une arme à feu est pointée sur soit - qu’il est un homme qui n’a aucun remords lors d’assassinats en tous genre ? Il n’y a pas à dire, tout comme mon père - même si quand, j’étais jeune je, n’étais pas très copain avec lui - je le respecte pour ses talents non-négligeables et pour cause, il est plus doué que moi sur tous les plans à mon humble avis. Et indirectement, peut-être est-ce ça qui a fait que jusqu’à maintenant, je me suis toujours méfié de lui tout en l’appréciant. Qui sait si demain, il ne me trahirait pas ? Et quelles en seraient les conséquences ? J’avais déjà assez d’ennuis avec mon fameux “ ex-boss” alors si en plus je me devais me coltiner Jack... Pour sûr, ma vie serait un véritable enfer et mes projets devraient passer après. Cette simple possibilité me fit frissonner, à moins que ce soit la chaleur de la pièce - qui est trop aérée à mon goût - qui me fasse cet effet ?

“ Alors Ren, j’ai entendu dire que tu avais du pain sur la planche n’est-ce pas ? “

Revenant à moi, je posais la tasse de thé que j’avais entre les mains. Nous nous étions installés au centre de ce véritable sanctuaire. Ce bâtiment était rempli de bonnes ondes, et même moi, je me sentais apaisé alors qu’il y a quelques minutes de ça, j’étais infesté de mauvaises pensées. Me concentrant sur mon interlocuteur qui sirotait son thé de manière plus que décontracté - comme à son habitude - je regardais celui-ci avant de répondre à sa question.

“ Effectivement. Bien des plans à mettre en place et beaucoup d’agissements à réaliser.”
“ Heureux de voir que le coup d’Oda et des Décimas ne ta pas mis le morale dans les chaussettes.”
“ Hein ? Comment tu ... Tu sais où se trouve Oudoni Fenko ? “

L’homme tenta alors de me calmer en agitant ses mains de façon enfantine cherchant à me faire comprendre que je faisais trop de théories d’un coup.

“ Non non, je ne suis au courant que de quelques péripéties. Ta bataille contre Oda qui a dérapé, et ton coup à Shabaody. En revanche, même si je sais de mémoire que l’Oudoni est un de tes partenaires, je ne connais en rien sa position actuelle, mais la logique voudrait que là où il y a des Décimas ton compagnon n’est pas loin. Mais je préfère te prévenir Ren... “ L’homme prit alors un ton plus que sérieux, tranchant net avec son attitude antérieur. “ Les Décimas ne sont pas des gens auxquels n’importe qui peuvent s’attaquer. Même ton père ou moi, quand nous avons une mission en rapport avec eux dans le contrat en tant que cible, nous hésitons lourdement à accepter. Centes est un homme dangereux, même pour des ombres comme nous. De ce fait, si demain tu veux t’en prendre à eux... Réfléchis bien avant d’agir et ne prends pas de risques inutiles. Je te connais hein. “

Acceptant ses dires, je me contentais de serrer mes poings. Pendant ce temps, mon compagnon de beuverie se contenta de reprendre sa tête d’homme simple à première vue. Centes n’était pas une de mes priorités, mais je me rappelais de l’appel du fameux Phénix. Il avait mon soutien quant à son envie d’arrêter le monarque qui faisait tant trembler le monde. Un jour ou l’autre, ce souci sera de nouveau sur la table.

“ Tu as d’autres soucis à ce que je sache. Tel ton fameux boss. Lui aussi il faut que tu t’en méfie.“

Le fixant, je le vis alors sortir deux photos. Les déposant face à moi, je les regardais attentivement. Deux photos qui semblaient être des représentations de ce dernier.

” Son nom désormais est Ouklof. Homme d’affaire à ses heures, bien entendu, des deals pas très légaux, son petit pêché mignon étant les armes de destructions massives, bien qu’à l’heure où on parle, son seul méfait en rapport à cela a été une bombe qui a rasé un simple village en guise de test. “


Ouklof, alias “ Boss”, Ex-chef de Ren dans sa jeunesse.

“ Le peux que je sais de lui ne me réjouis pas Ren... Il est discret et aux dernières nouvelles, il a monté un petit groupe d’intervention. Quant bien même ses intentions ne sembles pas dirigées vers toi directement pour l’heure, si cela arrive, il faudra te tenir prêt, car de ce que tu m’as raconté, il est aussi têtu et difficile que toi n’est-ce pas ? “

Voulant fermer la parenthèse au plus vite, je repris alors les photos et les enfouis au fond de ma veste avant de répondre, l’air las.

“ J’en ferais mon affaire Jack. Le moment venu, nous réglerons nos comptes une bonne fois pour toutes. Et mes compagnons seront là pour tenir tête à l’ennemi aussi. J’ai confiance en eux. “

Mon ami se mit alors à rire de bon coeur, m’arrachant un drôle de regard. Hm ? Ais-je dis un truc amusant ? J’ai beau repasser en boucle ma phrase, je ne vois pas ce qui est drôle, mais finalement, mon camarade se décide à me dire le pourquoi du comment.

“ Tu as bien grandis à ce que je vois huhu. On est loin du petit solitaire qui ne crois qu’en sa propre personne héhé.”
“ Détrompe toi. Si des compagnons tombent, je ne pleurerais pas. Je les vengerais...”

Un simple sourire illuminait le visage de mon compagnon, puis finalement, il changea de plus belle d’expression avant d’entamer les choses sérieuses.

“ Bon... Va t’installer dans la “ chambre “ prévu pour les invités. Puis reviens ici ce soir, on discutera sérieusement plus tard. “

La parenthèse fermée et les retrouvailles faites, nous allions pouvoir entamer les choses sérieuses sous peu.

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Mer 16 Mar - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:24



Choix décisif
La nuit était enfin là sur l’île de Fortland. Douce, sereine ( la nuit ), mon esprit était tranquille, loin des explosions et des effusions de sang. Habillé pour coller à l’ambiance du lieu, j’avais mis un simple kimono et m’approchais de la pièce où j’étais censé retrouver Jack - qui comme souvent patientait en fumant une clope - afin de discuter. Me remarquant aussitôt et amusé de me voir dans une telle tenue, il me sourit simplement. M’installant là où il fallait, l’assassin termina sa clope avant de se mettre face à moi et avancer une sorte de mortier. Assis tout deux en tailleur, des bougies illuminant la pièce, l’endroit était reposant et assez intimiste, mais évitez de penser à n’importe quoi...

Sérieux, j’attendais qu’il me parle enfin de ce dont il voulait me parlait. Après tout, c’est lui qui m’a contacté et non l’inverse, de ce fait, c’est lui qui a une idée derrière la tête. Le laissant donc entamer les hostilités, je me concentrais sur lui et ses paroles.

“ Comme tu le sais, je suis au courant de tes soucis et projets. J’en ai donc parler à ton père qui m’a demander de t’aider en t’enseignant quelque chose. Tu ne partiras pas d’ici avant d’avoir appris ne serait-ce que la théorie... La pratique étant une autre histoire. Voit ça comme une possible perte de temps, mais nécessaire. D’accord ? “
]“ Ok... “
“ Tu maîtrises le haki n’est-ce pas ? Les fameuses couleurs au nombre de trois. La couleur de l’armement, l’observation et celui du roi conquérant n’est-ce pas ? De ce qu’on m’a appris, tu es particulièrement doué avec le seul que tu as n’est-ce pas ? De mémoire, c’est celui de l’observation hm ? “
]“ ... Je suis capable d’entendre des voix, repérer des gens qui la font entendre ou qui ne la cache pas. Oui, mais où veux-tu en venir hein ? “
“ Souviens toi. Te rappelles-tu de tes entraînements avec ton père ? “

[Flash-Back]

Seul dans cette pièce faisant presque guise de champs de bataille, l’exercice avait commencer. L’enjeu était simple : trouver mon adversaire et le neutraliser. Où est le challenge me direz-vous ? La pièce est quasiment plongée dans sa totalité dans le noir et le but du jeu était d’utiliser de son environnement, de sa tête, mais aussi et surtout de ses sens. La pièce est quasiment plongée dans sa totalité dans le noir et le but du jeu était d’utiliser de son environnement, de sa tête, mais aussi et surtout de ses sens. pour but de me préparer à la maîtrise d’un don, mais s’était bel et bien l’enjeu.

Ce jour-là, comme toujours, il s’agissait de mon père comme adversaire et il était plus que doué. Mais là encore, je ne voyais pas plus loin que le bout de mon nez. Ses déplacements furtifs, son silence et sa “ non-présence “ était selon moi le résultat de ses entraînements, mais jamais je ne m’étais douté que s’était le fruit de sa maîtrise du haki de l’observation.

Seul au milieu de cette pièce, quelque peu angoissé, je tentais de me plier aux contraintes de cet entraînement. Privé principalement de ma vue, il ne me restais que le toucher, l’ouïe et mon odorat pour me repérer et réagir rapidement à la moindre menace identifiée. Armé d’un couteau, j’avançais en silence, prenant mon temps. Mais alors que je faisais le moins de bruit possible, quelque chose de froid se logea sous ma gorge. Encore une fois, mon paternel m’avait eu de manière parfaite. Pas un indice, pas un bruit, et même pas besoin de diversion. Juste une écrasante victoire sans m’avoir laissé la possibilité de le voir venir d’une quelconque façon.

[Fin Flash-Back]

“ Oui. Mais qu’est-ce que tu veux dire ? “
“ Je pensais que ça te sauterais aux yeux, mais même si tu avais été un génie en meurtres, tu n’aurais jamais pu le prendre de court, car il utilisait le haki de l’observation à un niveau au dessus. “
“ Hm ? “
“ Vois-tu, quand on maîtrise le haki, on peut l’utiliser de manière standard, certes. Cependant, quand on a du talent et de la persévérance, on peut débloquer une sorte de nouveau niveau, voyons cela comme une spécialisation. “
“ Et mon père en maîtrise une c’est ça ? “
“ Exactement. Et le but de mon appel, est de t’enseigner cela. Bien sûr, je vais être franc, je ne maîtrise pas le haki comme lui, pour dire vrai, c’lui qui m’a dis t’enseigner, mais c’est lui qui ferait mieux de le faire, malheureusement, je suis plus proche et plus disponible que lui, mais passons. Tu as des questions ? “
“ Qu’est-ce que tu comptes m’apprendre ? “
“ Tout dépend de toi Ren. Les possibilités sont infinies. Il suffit juste d’avoir une idée et foncer pour que celle-ci devienne réelle. Mais je pense savoir ce que tu vas vouloir faire. N’est-ce pas ? “

Le fixant droit dans les yeux, je lui confirmais sa pensée. Mon choix était vite fait. Je voulais apprendre “ ça “, non pas pour ressembler à mon père, pas parce qu’il est mon mentor ou quoi que ce soit du genre, mais bel et bien parce qu’en terme d’utilité, c’est sans égal pour une personne comme moi. Si j’avais bien suivi son raisonnement, alors j’en déduisais que mon père pouvait cacher sa voix, pour ne pas dire l’effacer entièrement. Il devenait véritablement une “ ombre “, une entité immatérielle.

“ Je veux apprendre la technique de mon père, guide moi Jack. “

Les mots avaient retentis et un silence religieux se forma dans la pièce. Un grand sourire naquit sur les lèvres de mon ami et il poussa alors le mortier face à moi avant de sortie des fleurs bleues de sa veste. Vu sa tête et l’enthousiasme qu’il montrait, ça n’allait pas être de tout repos.

“ Commençons Ren. Mais autant être clair, tu n’arrivas à faire des exploits du premier coup. Et mentalement, l’exercice est épuisant. “

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Mer 16 Mar - 13:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:25



Échec
La méthode de Jack pour m’apprendre la technique de mon père m’avait laisser assez perplexe au début. Cependant, je me rendais vite compte de l’obstacle que j’allais devoir affronter. Son explication était la suivante : Pour effacer ma voix, il me faudrait me vaincre moi-même. Même si cela sonne assez facile, au final, cela ne l’était pas, car il fallait vaincre entièrement sa personne : ses peurs, ses doutes, ses faiblesses et ses propres forces. Au final : devenir quelqu’un d’autre, une entité faite de néant afin d’agir entièrement effacé de ce monde. Devenir absolument rien pour être autre chose. Un peu tordu comme raisonnement n’est-ce pas ?

Et comment vaincre sa propre personne ? L’assassin m’avait présenté un mortier et des fleurs spéciales aux vertus hallucinogènes. Une fois mises en poudres et chauffées très peu, les poudres produisent une fumée qui plonge la victime dans des “ rêves “ intérieurs. Mais n’allez pas croire que cet entraînement se résume à une séance de délires via une drogue. Il y avait bel et bien un risque à cela, d’où la précision de ne pas me surmener. En effet, en cas d’overdose, la victime pouvait devenir folle pour une durée indéterminée. Mais même en sachant cela, je voulais tenter le coup.

C’est comme cela que j’ai pris une grande bouffée d’air rempli de ces vapeurs bleutées. Au début, l’effet n’est pas immédiat, on se sent comme d’ordinaire. Mais après quelques minutes à respirer avec instance, un léger mal de crâne vous frappe et lentement, mais sûrement, on est plongé dans une sorte d’état secondaire. Au début, l’effet n’est pas immédiat, on se sent comme d’ordinaire.
Pour ma part, cela se traduit par l’arrivée dans une pièce d’une grandeur impossible à déterminer. Une sorte de brume épaisse a conquis ce lieu et je me demande bien dans quoi je m’engouffre. Je commence donc à chercher mon “ chemin “, mais rapidement, la brume semble matérialiser des formes et rapidement, j’en prends réellement conscience. Le pire est sans doute quand j’entends une voix familière. Intrigué au plus haut point, je me retourne pour voir une forme connue de ma personne : Hikari et Gin. Approchant de moi, plus ils avancent plus leurs enveloppes corporelles se détruisent avant de finalement m’atteindre et m’étreindre - tandis qu’ils ne sont plus que de simples squelettes - de façon macabre. Je me recule violemment, horrifié d’une telle vision. Je tente alors de fuir, mais voilà que face à moi se trouve Rei avec une gorge tranchée et saignant à petit feu sans pouvoir dire un seul mot. Et les visions d’horreur ne font que continuer, jusqu’à ce que je me réveil en sursaut de cette transe au goût plus qu’horrible.

C’est via ce premier que je comprenais que l’exercice allait être plus dur que n’importe lequel jusqu’à ce jour. Et d’ailleurs, Jack ne faisait que m’encourager, sans pouvoir me donner des solutions pour “ contrer “ ces visions. L’expert, ce n’était pas lui, mais mon père, d’où ma décision : l’appeler.
Grâce à Jack, je réussis à le contacter via un den-den mushi puis je le mis au courant de mes choix en tous genre. Stoïque à vue d’œil et au ton de sa voix - comme à son habitude - mon paternel me donnait alors le seul conseil qu’il avait pour moi.

“ Ceci n’est pas un entraînement comme tu en as subit avant. Il n’est même pas certain que tu y arrives Ren... En soit, tu pourrais le réussir en quelques jours, tout comme des années. Tout dépend de ton mental. Quand à ce que tu m’as raconté, je n’ai pas de solutions à te confier. Il n’y a que toi qui peux vaincre tes démons. Réfléchis, pense, utilise l’expérience que tu as accumulé, trouve une tactique et surtout... ‘ accepte ‘ les choses. Ce n’est que quand tu auras fais ces pas bien précis que tu arriveras à progresser dans la maîtrise de ce don. Sans quoi, tu devras peut-être chercher autre chose. “

Puis il raccrocha. Son conseil était simple et compliqué à la fois. J’avais eu une réponse sans en savoir eu une. Une énigme, voilà ce qu’il m’avait laissé, à moi de trouver sa signification, mais en soit, je n’avais rien de concret pour passer outre ces “ visions “. Mais malgré le manque d’indices, je n’allais pas abandonner, bien au contraire.
C’est ainsi que je retentais le coup plusieurs fois, cherchant à vaincre ces choses, mais en vain. Chaque fois, la peur et le doute m’envahissaient tout deux et me tuaient. Dans un premier temps, seule la peur comptait, mais plus je retentais le coup, à défaut de me fatiguer mentalement, je remarquais un détail : une ombre se tenant à distance dans la brume. Comparé aux autres formes, elle, elle n’approchait pas, semblant m’observer en silence, se délectant du spectacle. Serait-ce la nouvelle étape de l’entraînement à atteindre pour avancer ?

Sursautant, en sueur, Jack était à mes côtés, m’intimant de me reposer. Ce dernier avait apporté de quoi boire et manger. Trois essais en un jour, c’est amplement suffisant selon lui, mais têtu comme je suis, j’ai voulu tenter le coup. Et contre son avis, je me plongeais une ultime fois dans ce monde cauchemardesque pour confirmer ma vision des choses. Effectivement, je ressentais sa “ présence “. Cet être surnaturel qui était là, dans l’ombre. Ma terreur me narguait, elle restait bien dans son coin en l’attente de mon approche qui ne tarderait pas - ou pas - et c’est ainsi que je m’évanouis à force de pousser l’entraînement trop loin.
Mentalement et physiquement, j’étais à bout et sans doute que j’avais aussi approché la fameuse ligne rouge à force de respirer tant de vapeurs.

Résultat des courses ?

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Mer 16 Mar - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:25



Try Again
“ ... Cela fait une semaine Ren... Je t’avais dis de faire attention. “

La lumière dans la pièce est douce et ne m’agresse pas les yeux. Si j’avais imaginé ça. Waow... Si j’avais imaginé ça. Je laisse jack se faire protecteur me mettant en garde contre mon attitude de tête brûlée. Malheureusement, tel père tel fils n’est-ce pas ? Je n’allais pas lâcher l’affaire si facilement, car cette fois, j’en étais sûr : il y avait une chose dans mes peurs que je me devais d’approcher et affronter. Me confiant alors à mon compagnon, ce dernier me donna un conseil plutôt intéressant à entendre.

“ De ce que tu me racontes... Tes visions se résument à des êtres qui te hantent et des peurs de voir certains mourir n’est-ce pas ? Combat ce fait alors. Ou bien montre toi protecteur, ou alors... “

Laissant sa phrase en suspens, je comprenais directement le sous-entendu. Combattre la peur, ou l’accepter. Indirectement, quand je compris cette phrase, une petite illumination se fit en moi. Et si c’est ça que mon père voulait dire hein ? Il me fallait tester la chose et je le fis sans tarder.

Retournant dans ce “ monde “, je tentais donc d’affronter mes peurs dans un premier temps. Essayant la parole avec ces fantômes du passé pour certain(e)s et des craintes pour d’autres, je me rendis compte qu’en me concentrant moins sur “ l’image “, mon malaise se faisait presque oublier et sans le remarquer, la brume perdait en épaisseur. Et petit à petit, à force de tenter ma chance, les horreurs disparaissaient. Que ce soit Mina, Hikari et Gin, ou Rei morte, ces choses s’envolaient comme une trainée de poussière, me laissant seul-à-seul avec cette ombre au loin qui cherchait où se cacher. J’avais fait un grand pas sans m’en rendre compte, mais mine de rien, une semaine et demi était passé en comptant mon coma pour en arriver là.
Faisant face à cette chose qui ne semblait pas vouloir se montrer, je tentais alors de m’exprimer clairement.

“ Qui es tu ? “

Pas de gestes, pas de paroles, juste un mutisme angoissant ne laissant rien paraitre, jusqu’à ce que finalement la chose disparaisse et sans rien y comprendre, je sentis une grande douleur au niveau de mon thorax. Abaissant instinctivement mon regard vers la zone ciblée, je vis une lame me transpercer entièrement avant de finalement entendre un murmure me donner une réponse effrayante. Le ton glacial, je le reconnaîtrais entre milles, puisque ...

“ Je suis toi. “

Sans tarder, je me réveillais de ce cauchemar comme toujours en sueur. D’après Jack, j’avais été dans un état second depuis deux heures, à différence que là, je ne m’étais “ affolé “ que vers la fin des deux heures, alors que d’ordinaire, c’est pendant toute la durée de l’exercice que le corps tremble. Signe que mon nouvel obstacle était enfin né et mis au grand jour : ma personne.
Tout prenait un sens et il me restais donc bien des choses à faire : vaincre ma personne.


_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Mer 16 Mar - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:26



Again and again
Trois jours étaient passés et mes tentatives de me vaincre se soldaient uniquement par des échecs. Plus puissant, plus rapide et peut être plus intelligent que moi en terme de tactique, mon moi intérieur me battait sur tous les domaines. C’est donc via méditation que je tentais de trouver une nouvelle solution, mais rien de bien concluant ne me venais à l’esprit. Plus puissant, plus rapide et peut être plus intelligent que moi en terme de tactique, mon moi intérieur me battait sur tous les domaines. Bref, à moins d’avoir deux cerveaux ou pouvoir lire l’avenir, il est impossible d’écraser son “ reflet “ dans la glace à moins de briser cette dernière.

Arrivant de nouveau face à “lui”, je le regardais lui et sa forme. Plus je le combattais, plus la brume disparaissait, laissant place à un être en couleur. Il était similaire, totalement comme moi. Aucun détail ne manquait, son air, son attitude, sa façon d’attaquer et se défendre. Il s’agissait du parfait moi en chair et en os si on peut dire. Le foudroyant droit dans les yeux, je me rendais compte que s’était sans doute ma dixième tentative de le vaincre en main. Cependant, plus j’essayais et plus j’arrivais à lui tenir tête. Cela se résumait à des échanges éclairs qui se soldaient par ma défaite, mais petit à petit, j’arrivais à riposter. Mais sans m’en rendre compte, je passais à côté de l’essentiel.

“ Il faut croire que je suis têtu hein ? “
“ Tu n’imagines pas à quel point. “

Fonçant l’un vers l’autre, nos lames se frappent de pleins fouets et nous reculons lourdement. Reprenant position comme il le faisait, une fois de plus nous nous jetions des armes, échangions des coups en tous genre jusqu’à ce que finalement, nous prenions une pause, chacun jaugeant l’autre à sa façon.

“ C’est fou comme je suis faible... “
“ Que veux-tu dire ? “
“ Trop de temps gâché lors de préparations, trop d’hésitations, pas assez d’envie de tuer. C’est d’ailleurs pour ça que tu n’arrives pas à me battre. “
“ Ou alors je suis trop fort pour moi-même ? “
“ Trop arrogant aussi, j’avais oublié ce point chez moi... “

Las, il fonce alors vers moi et tente de me mettre un coup directement à la gorge via une feinte. Esquivant de peu, ce dernier en profite pour me déstabiliser en donnant un coup dans mes jambes et me faire tomber. Défendant principalement mon corps suite à la charge qui fait guise de nouvelle attaque, je le laisse alors me planter en partie pour tenter de le frapper.
L’atmosphère pesante jusqu’à maintenant s’affaiblit pendant quelques secondes et c’est presque inconsciemment que je vois la brume dévoiler une porte. Une énorme porte semblant cacher quelque chose. Malheureusement, je n’ai pas le temps de comprendre que la lame de mon assaillant perce mon cœur, me renvoyant dans le monde normal.

“ ... Encore... “

Loin d’imaginer que j’approchais du but, Jack observait plus ou moins mon évolution, passant régulièrement des coups de fil à mon père le tenant informé.

“ .... Il avance, mais rien n’est sûr qu’il y arrivera.”

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Mer 16 Mar - 13:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:26



Victoire ?
Les tentatives s’enchaînaient trop souvent et c’est ainsi que j’ai frôlé la mort bêtement, m’obligeant à me reposer pendant une bonne nouvelle semaine. Comme quoi, ce n’est pas de tout repos de s’affronter soi-même n’est-ce pas ? Comme quoi, ce n’est pas de tout repos de s’affronter soi-même n’est-ce pas ? En effet, comparé à moi, lui, via mes récits, il avait une idée de comment agir et pour sûr, s’il en avait eu le potentiel, il aurait appliqué à lui-même sa théorie pour passer cette épreuve.

Me sentant prêt, je replongeais pour une ultime bataille, déterminé à découvrir ce que cette chose me cache et désire me faire comprendre. Ainsi donc, après avoir respiré les fameuses vapeurs et retrouver en tête-à-tête mon propre moi, je le laissais enclencher son speech auquel je ne m’attendais pas.

“ Pourquoi donc autant insister hein ? Pourquoi cherches-tu à devenir plus fort ? Tu ne vois donc pas où cela te mène à chaque fois ? Tu te penses suffisamment prêt, et au final, tu tombes sur plus gros, mais même ça, tu continu à foncer tête baisser. C’est ça qui t’attends, la mort de tes compagnons et finalement, la tienne, tu le comprends ça ? “

Profitant du peu de temps qu’il m’offrait, je tenta de le tuer, mais en vain, une fois de plus, nos lames se heurtent, nos corps reculent et les positions défensives et offensives sont de rigueurs. Il reprends ses paroles, agacé.

“ Tu te dis cela, mais tu ne le pense pas assez. C’est pour ça que tu recules plus que tu n’avances. Tu dis tenir à tes compagnons, mais qu’as-tu fais pour Hikari ? Mina ? Gin ? Hein ? Et Rei, qu’est-ce que tu feras hein ? Faible comme tu es, tu es promis juste à mourir dans d’atroces souffrances à force de vouloir taper trop haut. “

Ne voulant pas entendre cela, je reprenais les assauts, de plus en plus violents, sans jamais réussir à le vaincre. Il me repoussait, me tenait à distance, attendait le bon moment, bref, il jouait plutôt bien avec moi bien que depuis le début, j’étais devenu un adversaire respectable pour lui et pour preuve, nous arrivions à discuter désormais.

“ Tu n’es qu’un enfant qui a peur de voir ses proches crever. Mais tu n’as pas la force de changer les choses. Tu te focalises sur le passé sans jamais t’en servir comme moyen d’avancer. Là est ton erreur. “
“ Non...”

Las d’entendre ces sottises, j’avais répondu d’un ton déterminé. Pas un “ non “ hésitant, mais bel et bien les mots venant d’une personne sûre. Retrouvant un contact visuel, me redressant en ignorant les blessures que j’avais, je lui fis face.

“ Je ne laisserais plus personne tomber. Je me le suis promis et désormais je ne peux plus revenir en arrière. J’ai été faible c’est vrai. Peut-être que je le suis encore, ça aussi c’est une vérité. Mais le temps m’a fait comprendre cela... Si je ne me bat pas pour ce qui est juste selon moi, alors je n’avancerais pas. Et c’est pour cela que je te vaincrais cette fois comme il faut. “

Mon discours était confiant et si on devait imager un certain phénomène, on pourrait imager qu’une sorte “ d’aura “ émanait de moi, en trèèèèèès légère quantité, comme si quelque chose tentait de s’éveiller en vain pour l’heure. Et mon “ double “ remarqua ce pseudo-changement au point de faire un pas vers l’arrière, signe que mon “ changement “ l’avait affecté.
Un nouveau clash entre nous eu lieu et cette fois, j’eus l’impression de lire de la peur dans ses yeux, alors qu’il tentait encore de me rabaisser. Ses dires étaient toujours aussi compréhensifs, il me reprochait de ne pas accepter certaines vérités. Plus le combat avançait et plus je crus comprendre ce qu’il me fallait faire. Ses dires étaient toujours aussi compréhensifs, il me reprochait de ne pas accepter certaines vérités.

“ Au contraire. J’ai appris la leçon. “

Lâchant mon arme, je me tenais là, prêt à me faire planter par cet être venu du plus profond de mon subconscient. Ni une ni deux, il me fonça dessus en fixant mes yeux. Aucune once d’hésitation quelconque, cette fois et c’est au dernier moment que lui, il montra comme du regret. Plantant son arme dans mon corps, cette fois-ci comparé à la toute première fois, je ne ressentis aucune douleur. La lame avait beau être bien plantée en moi, finalement, elle se désagrégeait, ainsi que mon double qui semblait “ triste “. Le voyant disparaitre tel un souvenir qu’on oublie, je vins alors à murmurer simplement quelques mots.

“ ... Je retiendrais la leçon. “

Petit à petit, alors que mon autre mois disparaissait, l’ambiance de la pièce devenait douce et une énorme porte se découvrait. Une porte digne d’une forteresse bien gardée. Me laissant envahir par ce sentiment d’apaisement, je poussais alors violemment les portes qui vinrent à laisser sortir une sorte de chaleur mystique. Le lieu devenait ni chaud ni froid. Lentement, tout semblait devenir fade, si des couleurs étaient présentes, celles-ci tourneraient au noir et blanc avant de finalement devenir toute noire ou blanche. Une sensation de plénitude complète me conquit de l’intérieur, suite à quoi je me réveillais.
Cette fois, je n’étais plus en sueur, mais bel et bien calme.

“ ... “

L’homme tapis dans l’ombre sortit alors de sa cachette pour me demander des nouvelles. Lui racontant mon aventure, celui n’était pas certain de si j’avais réussis ou non à faire ce que je devais faire, mais moi, j’affirmais que je n’avais pas fini. Il me restait une chose à faire : apprivoiser cette plénitude qui se traduisait comme étant le néant intérieur dont j’avais besoin. Le plus gros était fait en soit, mais rabat-joie comme il était, il m’encouragea à continuer sur ma lancée.

Assez satisfait de la tournure des évènements, je me permis une pause de la durée d’une nuit, avant de finalement reprendre l’entraînement le lendemain.

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode


Dernière édition par Ren Tao le Mer 16 Mar - 14:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ren Tao
Crimson Beast
avatar
Messages : 1031
Race : Humain
Équipage : Shadow Ghost

Feuille de personnage
Niveau:
44/75  (44/75)
Expériences:
387/500  (387/500)
Berrys: 337.350.000 B

MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   Mer 16 Mar - 0:26



Le début d'une nouvelle aventure
La bataille intérieure était terminée, cependant, il me restais encore une chose à faire et pas des moindre : apprivoiser, contrôler cette plénitude qui semblait être la clé de la technique que je cherchais à apprendre. Et pour se faire, il fallait s’y plonger dedans sans penser à rien d’autre que l’oublie le plus total. En gros, cela se résume à de la méditation plus que poussée et là est le réel exercice, car actuellement, je tente la chose en étant immobile, mais le but de la technique, c’est qu’elle soit utilisée tout en étant mobile. Sans le savoir, j’avais fait le plus gros du travail, à savoir : débloquer cette “ zone “. En gros, cela se résume à de la méditation plus que poussée et là est le réel exercice, car actuellement, je tente la chose en étant immobile, mais le but de la technique, c’est qu’elle soit utilisée tout en étant mobile.

Ainsi donc, cela faisait trois jours que je tentais de m’imbiber de cela, mais je n’y arrivais pas assez à mon goût. Manque de chance, Jack n’était pas un utilisateur de haki de l’observation et de ce fait, il ne pouvait pas ressentir ma présence comme un utilisateur de ce genre. Sans quoi, il aurait pu confirmer que ma technique avait “ vu le jour “, bien qu’il me restais énormément de choses à faire pour arriver à la cheville de mon père, ainsi que les personnes maîtrisant un don de ce genre.

Serein, calme et zen, je me décidais donc à m’arrêter là, satisfait jusqu’à maintenant. Allant à la rencontre de mon compagnon, je lui expliquais mon point de vue, je lui signalais mon envie de partir s’il me l’accordait, et fort heureusement pour moi, il m’autorisa à partir.
De mon côté, je voyais cet épisode comme une véritable évolution dans mon avancée. Mais du côté de mon compagnon, ce dernier m’observant partir à l’horizon, armé de son den-den mushi, il se mit à parler avec mon père.

“ Alors, penses-tu qu’il a avancé ? “
“ Si ce que tu me dis est vrai, il a encore du chemin à faire. Mais en soit, il a fait une belle évolution. J’aimerais que tu gardes un oeil sur lui malgré tout, le temps qu’il se débarrasse au moins de ce fameux Ouklof. Une fois qu’il aura coupé les ponts avec le passé qui le tourmente, il pourra avancer et une fois cela fait, tu pourras me l’envoyer. “
“ Entendu mon ami. Mais dis moi, pourquoi veux-tu le voir si prestement ? “
“ Si ce que tu m’as dis est vrai, j’aimerais me rendre compte de cela... Moi-même. En plus de discuter avec lui sur un sujet important. Il est temps qu’il le sache je pense...“
“ Oh... Tu veux dire ‘ ça ‘... Je vois. Si tu juges que c’est le moment, dans ce cas, soit. “

Raccrochant en silence, l’assassin observait alors la voile noire qui disparaissait au loin, s’en allant vers Nighty Town avec la ferme intention d’une fois de plus faire parler de lui en bien ou en mal.

_________________
Il n'y a qu'une seule vérité...

Ce monde m'appartient.

Dita | Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [Présent]Le silence est d'or ( SOLO )   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Présent]Le silence est d'or ( SOLO )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» présentation Bob Solo [Validée]
» Chasse de chasseur de renards (C, solo)
» Rompre la solitude (Solo acquisition Kuchiyose)
» Arrivé a Jadielle...Mouillé...(Solo) [TERMINÉ]
» La bourse ou la vie (Solo Rang B)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue-