Partagez | 
 

 [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Sam 12 Mar - 16:33

Altercation musclée.


<











Elina se réveilla peu après dix heures. Elle avait longuement veillé, la nuit précédente, ce afin de localiser une bande de malfrats infiltrés sur son île. Elle se leva, s’étira, fit un brin de toilette rapide, puis s’habilla en prenant son temps. L’araignée ne comptait pas passer à l’action avant la nuit tombée, de peur d’affoler les civils. De plus, étant donné qu’une surveillance continue du repère des espions était assurée par ses propres hommes, elle n’avait pas de souci à se faire. Elle descendit dans la salle commune où elle retrouva Seika en train de siroter un thé de manière élégante. Les deux femmes se saluèrent et déjeunèrent dans le calme quelques instants, appréciant ce repos bien mérité. Climat agréable brisé peu après par l’arrivée bruyante de Shiro. Ce dernier salua à grands cris sa sœur et sa patronne, toutes les deux étonnées une nouvelle fois de sa résistance à l’alcool.


- Oï, aubergiste ! Des œufs, des saucisses, du pain, du beurre et de la... Un jus d’orange, s’iouplait, se rattrapa le colosse devant le regard inflexible de l’araignée par-dessus sa tasse.


Le mastodonte ingurgita toute sa commande à peine posée sur la table, sans grâce ni distinction aucune. Une fois Shiro rassasié, Elina lui demanda de retrouver Sana en le joignant au Den Den Mushi tandis qu’elle discuterait avec les maires de la suite de leurs projets en court. Seika, quant à elle, préféra s’entrainer dans l’ancienne base de la marine, où aucun habitant ne mettait jamais les pieds. Les trois associés se séparèrent donc et Elina, vêtue de son manteau en fourrure noire, traversa les chemins enneigés de Yakoutie vers la mairie, en vue d’une réunion avec les dirigeants politiques actuels de l’île. Plusieurs passants la saluèrent gaiement, ce à quoi elle répondit à chaque fois par un geste de main ou un sourire. Elle jouissait d’une popularité grandissante auprès des habitants, toujours plus nombreux à la remercier chaque jour. Après tout, depuis qu’elle s’était vue élire au rang de protectrice de l’île, les attaques de hors la loi, de pirates et d’autres racailles locales avaient grandement diminuées. Yakoutie n’était certes pas pacifiée, et plusieurs bandes profitaient du fait qu’elle ne puisse être partout à la fois pour attaquer en simultanée, mais toujours leurs exactions se payaient. Aussi, les groupes restants se tenaient plus ou moins à carreau ces derniers temps... mis à part la fameuse intervention de l’escouade des « trois crocs », tuée dans l’œuf par Kanäe, Sana et Elina, deux semaines auparavant.

L’araignée chassa ces pensées de son esprit et traversa le seuil de la mairie. Elle fut accueillie par Abitbol, le maire des villages du Nord de l’île. L’homme en costume dénotait de ses confrères par un embonpoint certain et un franc-parler à faire pâlir certains charretiers. Il restait néanmoins courtois auprès d’Elina la plupart du temps, comme ce matin :


- Bonjour, mademoiselle. Vous êtes un brin en avance !
- Tout simplement car j’aimerais en terminer rapidement avec cette réunion, monsieur le maire.
- Des problèmes ? demanda-t-il en levant un sourcil.
- Rien qui ne concerne la sécurité de l’île, je vous rassure, mentit sans ciller la jeune femme.


Bien vite, les autres maires apparurent et Rollon, le chef de l’assemblée, les fit entrer dans la grande salle de conférence. Intérieurement, Elina soupirait et rechignait à participer à leurs discussions houleuses. La plupart de leurs meetings se terminaient sur la même conclusion : ils étaient heureux de voir l’île aller mieux, mais Elina n’en faisait jamais assez à leur goût. De plus, elle s’était vue refuser à de multiples reprises la possibilité d’installer certaines infrastructures de son crue sur l’île. Tant et si bien qu’elle avait dû se résigner à une possibilité qui lui répugnait : ces idiots tentaient de profiter d’elle. Ils argumentaient qu’elle pourrait faire fructifier le commerce après avoir trouvé des soldats pour patrouiller sur l’île. L’idée n’était certes pas grotesque, mais elle reniflait le prétexte fallacieux plutôt qu’une réelle condition.

Ces idiots ne perdaient rien pour attendre. Le jour où elle dirigerait pleinement Yakoutie arriverait plus vite qu’ils ne pouvaient l’imaginer !




Shiro termina son petit déjeuner sans bière, contrairement à ce qu’il aurait souhaité. Il laissa sa patronne et sa sœur partir, avant d’attraper le Den Den Mushi qu’on lui avait confié et de composer le numéro de Sana. Tout en appelant, il attrapa l’escargophone et sortit dans la rue, ne portant qu’un simple T-shirt blanc et un pantalon noir. Il marchait sans trop savoir où aller, cherchant juste à se dégourdir les jambes et à s’occuper avant ce soir. Le colosse savait très bien pourquoi Elina voulait qu’il entre en contact avec Sana si tôt dans la journée. Non seulement le garder prêt à l’action était une bonne chose, si jamais les événements s’accéléraient ou prenaient un tournant inattendu... mais l’empêcher de fouiner un peu partout librement était également au menu du jour.

Aussi, le colosse attendait que son collègue de la nuit dernière ne décroche. Il allait probablement l’accueillir d’un joyeux « Aller, debout la marmotte ! On va se faire un p’tit tour de l’île pour se réchauffer ! »




Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Sam 12 Mar - 19:02







Un pic-vert. J'ai un pic-vert dans la tête, un martèlement incessant qui ne s'apaisera pas avant plusieurs heures au calme. L'idée d'un petit-déjeuner tranquille me paraît bien, l'idée de sortir beaucoup moins. Je commande donc un petit-déjeuner à base de thé, de pain et de fromage histoire de me requinquer et commence à manger. Le thé est brûlant mais pas mauvais, le pain est frais et le fromage est.... Violent. Pour être honnête, il est bon, mais il a dû fermenter pendant quelques mois de trop et manque de me décaper la bouche, surtout après la beuverie d'hier. Autant dire que le programme est de rester allongé peinard jusqu'à recevoir un coup de Den Den de la part de Shiro ou Elina. Et le coup de fil arrive bien plus tôt que prévu, en l’occurrence à peine dix minutes après avoir fini le fromage.

La conversation dura moins de trente secondes, Shiro m'enjoignant de le rejoindre à l'auberge d'Elina pour un tour de l'île «histoire de se réchauffer». Sans déconner, son sang est fait d'alcool ou quoi? J'estime tenir ma bouteille plus que bien et je préférerais être au calme, et lui me propose d'aller faire un tour? Mais qu'il me le propose signifie qu'il y aura vraisemblablement du boulot, et je ne compte pas m'en plaindre pour le moment. Tant pis pour le repos, je le prendrai quand on aura terminé le nettoyage et qu'Elina n'aura plus besoin de moi.

Je remonte donc dans ma chambre pour me préparer rapidement, attrape ma sacoche et m'apprête à partir. J'ai quand même besoin de me réveiller, et pour ça, j'ai un truc infaillible. Allant voir le cuistot, je lui demande de m'envoyer un piment, non travaillé, et l'avale rapidement dès que je l'ai. J'ai suffisamment mangé de cuisine épicée dans ma vie pour ne pas hurler à la mort, mais la violence du goût est basiquement un viol buccal. J'ai moi-même fini le boulot que l'alcool et le fromage avaient commencés, mais au moins je suis réveillé.

Il fait toujours aussi frais dehors, mais le chemin est vite parcouru, et j'aperçois un Shiro frais comme un gardon qui m'attends juste devant l'auberge. C'en est presque... Impressionnant. On dirait un monolithe, peu importe combien il boira, le lendemain matin, tu SAIS qu'il sera debout, frais et dispo pour sa journée. A côté, j'ai un mal de crâne assez violent, une bouche qui n'est plus en état de servir pour cause de méthode expéditive et aucune envie de faire quoi que ce soit de ma journée à part m'allonger et me reposer. Tant pis.

« Alors Sana, prêt pour une balade sur toute l'île?»

« Bah pour être honnête pas vraiment. Je tiens bien mon alcool, mais pas autant que toi. Tu veux pas, je sais pas, discuter une petite heure, après je serais d'attaque pour la journée. Peut-être un combat de chauffe pour être prêt quand Elina voudra nous voir se mettre au boulot? Qu'est ce que tu en dis?

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Sam 12 Mar - 23:53

Altercation musclée.


<











Elina rongeait son frein. Ces maires étaient décidément de fieffés imbéciles ! Seul Rollon semblait avoir deux sous de jugeote, ce qui le rendait d’autant plus dangereux pour elle. Qu’il devine ses projets une seule fois avant qu’elle ne l’évince signifierait sa perte. Elle devait donc jouer en permanence un double jeu : se comporter en sainte auprès des habitants au grand jour, mais ourdir maints complots dans l’ombre. Elle sourit intérieurement, ne pouvant afficher une mine réjouie au vue du sujet de discussion. La perfidie et la duplicité restaient ses cartes maîtresses, après tout. Elle survivrait à ce petit jeu.


- Et qu’en pense la protectrice de l’île ? demanda soudain un maire au teint cireux.

« Elle pense qu’elle devrait t’ouvrir la gorge ici et maintenant, vil asticot méprisant. », pensa Elina alors qu’elle lui servait un sourire affable.

- La situation sur l’île s’est grandement améliorée, déclara-t-elle à haute voix cette fois-ci. Pourtant, j’admets trouver encore quelques poches de résistances tenaces...
- Et que faites-vous à ce sujet depuis tout ce temps ? Où partent donc nos impôts ?! s’indigna une pie-grièche qu’elle rêvait d’étriper dans son sommeil.
- Vos impôts servent à recruter des soldats compétents et à les équiper de manière décente, expliqua calmement l’araignée pour la millième fois depuis des mois. Néanmoins le procédé prend du temps...
- Hmmph, souffla d’un air dédaigneux un maire qu’elle exécrait particulièrement pour son air hautain. Toujours des excuses. Nous désirons des résultats, jeune fille !


La Zoan ne prit pas la mouche. Elle tentait de contenter ces incompétents qui oubliaient qu’ils lui devaient tous la vie. Alors qu’elle s’échinait jour et nuit à garantir la sécurité des habitants... que faisaient-ils exactement ? Le président de l’assemblée ramena le calme dans la salle et reprit d’une voix rassurante :


- Je suis certain que mademoiselle Kokuro et ses associés font de leur mieux. D’ailleurs, selon les chiffres récents, les attaques ont diminué de plus de moitié depuis son arrivée !
- Un travail à moitié terminé, en somme, persiffla la vieille mégère.
- Il suffit ! tonna Abitbol en s’empourprant. En quoi cela nous fait il avancer ? Yakoutie se porte mieux qu’elle ne l’a jamais été durant le dictat de la marine. Ces choses là prennent du temps. Cessez de nous faire perdre notre temps avec ces idioties !
- Abitbol... tenta de le raisonner Rollon, en vain.


Elina se mordit l’intérieur de la lèvre pour rester silencieuse. Ils étaient encore repartis pour se disputer durant plusieurs dizaines de minutes. Ils allaient hurler, comparer des chiffres, des résultats spéculatifs concernant les projets de tel ou tel maire pour leurs communes qui pouvait entrer en contradiction avec celui de son voisin... Comme s’ils préféraient se classer par ordre d’incompétence plutôt que de réfléchir posément ! C’en était ridicule. La jeune femme s’était depuis longtemps promis de les écarter du pouvoir aussi vite et efficacement que possible. Même Rollon, qui tentaient bon gré mal gré de maintenir l’ordre, la discipline et une atmosphère de travail constructif lui mettait des bâtons dans les roues. Un peu plus tôt dans la réunion, il avait refusé de nouveau qu’elle ouvre une boutique d’escargophones spéciaux avant d’avoir mis sur pieds un système de défense viable.

Tetsujin lui avait promis de l’aider dans cette quête et affirmait avoir déjà recruté les deux futurs commandants de la base militaire. Ensembles, ils avaient trié sur le volet des dizaines et des dizaines d’anciens soldats de divers royaumes intéressés par son projet. Ils avaient bien entendu étudié avec encore plus de minutie les demandes provenant de pays affiliés directement au gouvernement mondial. Ces recherches lui assuraient de disposer d’une armée fidèle et capable sur Yakoutie... mais voilà des mois qu’elle attendait. Le vieux renard avait cependant raison de prendre tout son temps : un faux pas pouvait la plonger dans les abysses. Pour l’heure, elle prit son mal en patience et attendit que la réunion ne reprenne une tournure plus civilisée. Elle espérait seulement que ses associés passaient une meilleure journée qu’elle.




Shiro avait retrouvé avec plaisir Sana, bien que ce dernier ait mauvaise mine en ce beau matin sur Yakoutie. Il lui avait demandé, au Den Den Mushi, s’il souhaitait se balader et donc, implicitement, remettre la tournée des bars juste au cas où. Il s’était heurté à une réponse décevante :


- Bah pour être honnête pas vraiment. Je tiens bien mon alcool, mais pas autant que toi. Tu veux pas, je sais pas, discuter une petite heure, après je serais d'attaque pour la journée. Peut-être un combat de chauffe pour être prêt quand Elina voudra nous voir se mettre au boulot? Qu'est ce que tu en dis?


Shiro fit la grimace, mais finit par accepter la demande du chasseur de primes. Après tout, il n’était pas donné à tout le monde de tenir l’alcool aussi bien que lui ! En même temps, il avait un sacré entrainement derrière lui. Le colosse attendit donc que l’intéressé le rejoigne devant l’auberge. Une fois arrivé, il l’accompagna à l’intérieur et commanda de quoi désaltérer les deux compères sans une goutte d’alcool, à son grand dam. Alors qu’il sirotait un thé épicé et grignotait un bout de fromage d’un air pensif, le colosse se rappela soudain de quelque chose :


- Ah ! Je sais ! Elina m’a dit que t’avais arrêté un boulet de canon à mains nues, la première fois qu’elle t’a vue. Pas mal mon gars ! Comment t’as fait au juste ? J’arrive pas encore à le faire mais je m’entraine pour ! Haha !




Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Dim 13 Mar - 10:43







Apparemment, mon refus poli d'aller me balader ne l'enchante pas trop, mais il accepte sans trop de problèmes de rester posé pour le moment, ce qui m'arrange bien. On entre alors dans l'auberge et Shiro commande à boire, sans alcool heureusement, même si le thé épicé me fait un peu peur. L'intérieur de mes joues ressemble actuellement à une tapisserie couleur chair à vif, notamment parce que c'est exactement ça, de la chair à vif et encore endolorie par le fromage et le piment. Tant pis, on souffrira en silence.

En silence, c'est comme ça que passe la première minute environ, Shiro grignote comme une souris en touchant à peine son thé des lèvres tandis qu'après m'être assuré que le fromage était du genre doux, je commence à taper dedans avec du pain, le thé étant encore trop chaud pour ma bouche sensible. Et soudainement, la catastrophe.

« Ah ! Je sais ! Elina m’a dit que t’avais arrêté un boulet de canon à mains nues, la première fois qu’elle t’a vue. Pas mal mon gars ! Comment t’as fait au juste ? J’arrive pas encore à le faire mais je m’entraîne pour ! Haha !»

Putain de merde. Ça, ça pue tellement du cul que je devrais me tirer très, très vite, mais me barrer maintenant serait pas très bien vu, et je risque d'attirer des suspicions, sans même parler qu'Elina est apparemment la chef sur l'île, donc me tirer maintenant m'empêche de revenir plus tard. Pas bon du tout. Ma seule porte de sortie, c'est de le bluffer, ou de lui sortir un truc crédible qui camoufle la vérité, heureusement, il est assez crédule, en baratinant un peu ça devrait passer. J'espère.

« Ah ouais? Ben, c'est assez compliqué en fait. Il y a quelques années, genre deux ou trois ans, j'ai croisé un vieux, le genre très vieux tout fripé avec des sourcils qui tombent aux chevilles tu vois? Enfin, j’abuse un peu, mais c'est pour te donner une idée. Bref, le vieux en question était maître d'un art martial au nom chelou, le Hokuken Shinto. Apparemment, ça descends d'un art martial pratiqué par des quasi dieux, mais je m'égare. Il l'avait déjà enseigné à deux personnes, et il cherchait un dernier avant de claque, paraît qu'il est censé y avoir trois pratiquants en permanence, mais on s'en fout. Du coup, il me l'a enseigné parce qu'apparemment j'avais le bon type de corps ou je ne sais quelle connerie, et je me suis dit que ça ne pouvait pas me faire de mal. Le résultat, c'est que son art martial utilise le principe d'énergie. Dans le cas du boulet de canon, j'ai mis trois coups au boulet pour le ralentir assez pour le rattraper. C'est assez compliqué à faire, assez dingue mais ça marche. Il m'a appris d'autres trucs aussi, mais tu verras sans doute plus tard. Et euh voilà. »

Il reste un instant silencieux, et j'ai un peu peur qu'il n'en croit pas un mot, jusqu'au moment où il hoche la tête d'un air entre le dubitatif et l'impressionné.

« La vache, c'est de l'histoire ça. Mais faut pas chercher avec ces mecs, ils sont souvent à moitiés barjos. Pis ça reste balèze de mettre des patates à un boulet de canon vu la vitesse des machins. J'attends quand même de voir le reste, parce que ça l'air d’être vachement balèze ton truc.»

« Ouaip, ça m'a souvent servi, surtout dans ma branche. Un chasseur de primes qui sait pas se battre fait pas long feu je pense. Sinon, comment tu t'es retrouvé à taffer pour Elina? Une dette, un bon contrat, autre chose? T'as de la famille? Je veux dire, finalement je te connais pas bien et garder le contact me plairait pas mal quoi.»

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Mar 15 Mar - 23:03

Altercation musclée.


<











Elina regardait d’un air maussade les maires aboyer comme une bande de chiffonniers sur le marché. Comment osaient-ils penser pouvoir gouverner une île, tout en se comportant en parfaits idiots ? Depuis longtemps, son expérience et ses voyages lui avaient forgé une opinion appréciée de bien peu de personnes sur ces mers. Les simulacres d’assemblées participatives comme celle-ci restaient de vastes plaisanteries, où une bande d’hommes et de femmes se retrouvaient propulsés à la tête d’une île. Sans pour autant détenir les compétences clés pour la gérer, ils se retrouvaient investis de pouvoir sous prétexte qu’ils semblaient un peu plus compétents que la moyenne. Les démocraties brinquebalantes, elles non plus, ne résistaient pas bien longtemps à la bêtise humaine et à l’aptitude que développaient les masses pour se complaire dans leur propre médiocrité... sans parler de la corruption qui détournait aisément les mœurs au profit des plus influents dans ce genre de système.

Selon elle il était bien plus profitable, pour une communauté, d’être habilement gouvernée par un tyran expérimenté, audacieux mais juste et magnanime. Néanmoins les individus aptes à endosser, entre autres, le rôle de chef diplomatique, leader économique, juge et maître militaire ne courraient pas les rues. Même elle, malgré son ambition dévorante, ne pouvait se targuer d’exceller dans tous les domaines nécessaires à l’exercice du pouvoir. Raison pour laquelle elle s’était entourée de conseillers et de personnes de confiance. Elle continuerait à recruter des experts dans tous les domaines et siégerait sur Yakoutie comme une reine... lorsqu’elle se sera débarrassée de ces parasites.

L’araignée soupira en son for intérieur sans rien laisser entrevoir de ses noirs desseins. Elle ne pouvait se permettre le moindre faux pas devant ces gamins capricieux qui, pour l’heure, détenaient le pouvoir politique de l’île. Son travail de sape se déroulait bien, mais elle ne jouissait pas encore d’une popularité suffisante pour les renverser et s’imposer en douceur. Brusquer les citoyens était la dernière chose qu’elle souhaitait ! Manipuler l’opinion des masses pouvait sembler difficile de prime abord, mais Elina se savait assez douée pour retourner la situation à son avantage peu à peu. Elle devrait simplement user de patience... de beaucoup de patience.




Tout en grignotant quelques morceaux de fromage, Shiro écouta la réponse de Sana. Quelle ne fut pas sa surprise en apprenant le passé fourni de ce chasseur de primes ! Un maitre en arts-martiaux l’avait entrainé et l’avait rendu assez balèze pour arrêter un boulet de canon à mains nus en le frappant pour ralentir sa course ? C’était démentiel ! Quel dommage qu’il ne puisse apprendre une technique dans le même genre... M’enfin, en réalité, ça avait l’air chiant. La discipline, le pain sec et l’eau, obéir à un vieux aussi fripé qu’un pruneau... Non. Shiro n’aurait pas tenu ! Aussi, le colosse ne put s’empêcher d’exprimer à quel point il était impressionné par ce type à l’allure pourtant chétive. Comme quoi, ‘fallait pas se fier aux apparences. Son interlocuteur enchaina sur une question assez personnelle qui mit le mastodonte dans l’embarras un bref instant :


- Sinon, comment tu t'es retrouvé à taffer pour Elina ? Une dette, un bon contrat, autre chose ? T'as de la famille ? Je veux dire, finalement je te connais pas bien et garder le contact me plairait pas mal quoi.


Il savait que sa patronne refusait catégoriquement que sa sœur et lui ne livrent des informations sur les balbutiements de Tsukiyo. Néanmoins, cette histoire là n’entrait pas vraiment dans cette catégorie et présentait Elina sous un bon jour. Enfin il l’espérait... Aussi, le grand dadais reprit la parole à voix basse, ne souhaitant pas que toute l’île apprenne ses origines :


- J’ai croisé Elina pour la première fois y’a quatre ans environ. À l’époque... à l’époque j’étais esclave. On était orphelins et on crevait de faim avec Seika, alors on s’était laissé avoir par des mecs qui nous avaient enfermés dans des cages, puis exposés à une vente aux enchères. Un fumier de hors la loi nous avait achetés, ma sœur et moi. Seika travaillait dans une maison de thé et allait être mutée dans un bordel pour ses seize ans. Moi... j’étais obligé de servir de garde du corps à ce gros porc, puisqu’il avait recruté un autre gars très fort qui le protégeait et qui me foutait des roustes quand j’essayais de me rebeller.


Shiro mâchonna nerveusement un morceau de fromage, avant de reprendre d’un air sombre, sans regarder le chasseur de primes :


- J’vais pas mentir, c’était une vie de merde... Savoir que ma sœur allait être utilisée comme un putain d’objet par un salopard à qui j’étais obligé de lécher les pompes ? J’imagine pas pire comme situation. C’est dans ce tableau qu’Elina est arrivée. Haha ! J’men souviens. Les premiers jours j’pouvais pas la piffer. J’ai même cru qu’elle voulait... enfin. Vu qu’elle « réservait » souvent ma sœur au salon de thé... Bref. Pas du tout. Le gros porc avait tenté d’en faire une esclave et elle venait enquêter sur ses activités. Elle a profité qu’une bande de pirates tente d’acheter Seika pour régler le problème de manière définitive.


Shiro regarda de nouveau Sana droit dans les yeux avant de reprendre toujours à voix basse, en souriant à pleins dents :


- Elle a buté un équipage entier de pirates, le garde du corps, les hommes de mains et le chef de la petite organisation criminelle en une nuit. Elle a fait de nous des êtres humains et on s’est tiré de cette foutue île de cauchemar. Depuis, je l’ai suivie jusqu’à ce qu’on finisse par se faire engager par les locaux comme protecteurs de Yakoutie. Le job paye pas très bien, mais on a l’occasion d’aider un peu. Et puis on n’a pas le temps de s’ennuyer ! Haha !


Son monologue achevé, le colosse finit son thé cul sec avant de reposer la tasse sur la table à grand bruit. Il s’essuya la bouche d’un revers, puis finit par reprendre la parole normalement après ces messes basses qui ne lui ressemblaient pas :


- J’taime bien, mon gars. Tu sais pas boire, mais t’es sympa alors ça compense ! Haha ! Et toi alors ? De la famille sur les mers ? Tu connaissais quelqu’un qui était chasseur de primes et ça t’a donné envie ?


En attendant la réponse de son collègue, Shiro se resservit du thé, avant de piquer dans le fromage à nouveau. C’est qu’il avait encore faim, le bougre, et que les vingt quatre prochaines heures promettaient d’être animées !




Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Mer 16 Mar - 18:06







Après son histoire, je réalise deux choses. La première, c'est qu'il a eu une bonne vie de merde mais qu'il a réussi à s'en sortir grâce à Elina, il lui est donc sans doute entièrement dévoué. La seconde, c'est qu'Elina est une maudite. Je ne vois pas d'autre explication au fait qu'elle ai pu éliminer toute une bande de pirates et hors-là-loi en une nuit seule. Moi-même j'aurais besoin de chance et d'abuser de mon pouvoir pour y parvenir, donc à moins qu'elle soit exceptionnellement forte, c'est la seule option. Et si elle était si forte, elle n'aurait pas besoin de s'entourer de gens comme Shiro pour l'aider à défendre l'île, et elle serait sans doute connue. Non, le plus probable est qu'elle soit maudite également. La pique finale de Shiro me fait quand même bien rire, et je peux bien répondre à ses questions vu qu'il a répondu aux miennes.

« Hahahahaha, c'est pas moi qui tient mal mon alcool, c'est toi qui le tient trop bien. Pour mon histoire, je vais te faire un résumé. Dans ma famille, on est contrebandiers de père en fils depuis six générations, et mon père m'élevait de façon à faire de moi le septième. Je détestais ce boulot, et quand ma sœur est née, on m'a vite délaissé pour la former à prendre la relève. J'ai quand même fini par monter sur les bateaux avec mon père pour l'aider la nuit, mais pas de gaieté de cœur, seulement parce qu'il le fallait. Une nuit, on s'est fait abordé, mon père est mort, j'ai été tabassé et les gars sont partis avec la cargaison. Cette même nuit, je suis rentré chez moi, j'ai rassemblé quelques affaires discretos et je suis parti changer d'air.

Deux ans de voyage plus tard, je tombe totalement à la dèche, et je décide de devenir chasseur de primes pour pouvoir continuer à voyager peinard. Je suis rentré chez moi juste avant de revenir pour le boulot d'hier, pour prendre des nouvelles de mon reste de famille quatre ans après. Le résultat est pas terrible, ma mère est morte et ma sœur disparue. Du coup, j'ai bien envie de mettre la main sur elle en ce moment. Et enfin, pendant mes voyages, j'ai rencontré pas mal de types, depuis le mec sympa qui te met dans la panade parce qu'il n'est pas doué au trou du cul immonde qui te fout dans une merde noire et qui refuse de lâcher l'affaire, mais je m'en suis plutôt bien sorti. Pas une vie aussi dure que la tienne, mais j'ai vécu mon petit lot d'aventures aussi en quatre ans.
»

Bon, j'ai évidemment occulté la nature de la cargaison qu'on transportait cette nuit là ainsi que les activités actuelle d'Ulianna, mais dans l'ensemble c'est plutôt complet. Enfin, je n'ai pas parlé de Tessa ni de ce qui s'est passé en quatre ans, mais ce n'est pas si important je suppose. Par contre, je suis assez intéressé par ce que Rorschach dira de lui, on peut bien tester.

« Si je devais te parler de la période la plus longue d'immobilisme en quatre ans, ce serait sur Attraction Town. J'étais tombé raide dingue d'une tatoueuse, et on a bien failli se marier au bout de six mois de vie commune, mais au final, on s'est séparés et j'ai quitté l'île, non sans emporter des beaux souvenirs. Elle m'avait montré un tour de magie exceptionnel si tu veux.»

« Un tour de magie? Genre sortir une pièce de derrière mon oreille? Vas y si ça t'amuses, mais je préférerais que tu changes le thé en vin perso. »

« Ça je sais pas faire, mais je connais quelqu'un qui peut. Aubergiste, une carafe de vin, et une planche de saucisson au noisettes. Et maintenant pour mon tour de magie.»

Je remonte mes manches dans l'attitude classique du magicien qui dit «rien dans les mains, rien dans les manches», puis lui présente mon bras droit.

« Maintenant dis moi. Qu'est ce que tu vois Shiro?»

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Sam 19 Mar - 18:14

Altercation musclée.


<











La réunion venait de reprendre une tournure plus posée et les propositions étaient enfin lancées pour tenter de régler les problèmes récents de l’île. Cependant, le constat restait le même du point de vue des maires : tout reposait sur Elina et sa capacité, ou son incapacité selon leurs propres mots, à maintenir une image nouvelle pour Yakoutie, celle d’un pays pacifié et de nouveau prêt à accueillir des touristes et différents investisseurs. Les chiffres avaient beau jouer en la faveur de la protectrice locale, les maires votèrent à la majorité un ultimatum à imposer à la jeune femme : instaurer un climat de paix et installer de nouveau une base militaire sur l’île avec les moyens qui lui étaient offerts avant la fin de l’année.

Elina serra les dents, fulminant intérieurement à propos de cette bande de cloportes qui ne comprenaient décidément rien à rien. Ils osaient imposer des conditions insensées à la seule personne capable de les tirer de la situation actuelle. Si on ajoutait à cela le peu de moyen dont disposait l’araignée, malgré la taxe minime qu’elle imposait à l’île, cet ultimatum ressemblait plus à un désaveu... ou bien à un moyen détourné d’obliger la femme d’affaire à puiser dans ses propres ressources.

« Les fumiers... », pensa tout d’abord la jeune femme, avant de se rendre compte qu’elle pourrait tout à fait retourner la situation à son avantage par la suite.


Pour la forme, Elina leur rappela qu’elle avait besoin de fonds et de plus de temps pour recruter des soldats dignes de confiance et compétents. Malgré sa demande logique, les maires restèrent intraitables : ils refusaient d’augmenter les impôts en sa faveur et maintenaient la date buttoir à la fin de l’année, soit dans environ six mois. La jeune femme s’inclina et, une fois la réunion terminée, sortit sans un mot. Elle fut rattrapée par Abitbol et Rollon qui la prirent à partie :


- Elina... commença Rollon avant de s’arrêter devant son regard noir.
- Ce que mon confrère souhaitait vous dire, prit le relai Abitbol, c’est que nous ne sommes pas tous imbus de nos propres importances au point d’en oublier tout le bon travail que vous avez accompli jusqu’ici.
- Cela se ressent dans vos actes, en effet, répondit la jeune femme sarcastique. Vous savez pourtant qu’il m’est impossible de réunir la somme avec les faibles taxes dont je dispose.
- Je peux comprendre votre déception, mais croyez bien que nous vous aiderons pour...
- Je n’ai pas besoin de votre aide, trancha calmement Elina. Simplement que vous vous comportiez en leaders dignes de ce nom et non en enfants immatures. Ces jérémiades et ces crises d’égo n’apportent rien de concret à l’île. Je souhaite avant tout assurer la sécurité des citoyens, et je pense être bien plus efficace que les officiers corrompus de la marine que vous avez dû subir. Je m’occuperai de pacifier l’île, même si je dois puiser dans mes propres fonds. De votre côté, tentez au moins d’aller dans la même direction.


Comme les hommes ne répondaient pas, Elina s’excusa à moitié de son saut d’humeur, puis échangea quelques civilités avec eux avant de s’en aller. Les maires hors de vue, les nerfs de la Zoan n’en restaient pas moins à vif. Voilà des semaines qu’elle supportait ces absurdités, au point d’anticiper avec délectation le jour où elle pourrait se débarrasser de ces nuisibles. Une fois de nouveau dans les rues, l’araignée finit par soupirer et se calmer. Elle ne pouvait se permettre de laisser ces stupidités lui occuper l’esprit en ce moment ! Des rats se terraient encore sur Yakoutie et elle se ferait un devoir de les débusquer dans la journée ! D’un pas leste, elle se dirigea vers une entrée du marché noir située dans un magasin d'instruments de musique, en vue de discuter avec Tetsujin et de récupérer les dernières informations sur la surveillance des infiltrés des « trois crocs ».




Shiro éclata de rire en entendant la réponse de Sana. Il tenait « trop bien » l’alcool ? Clairement, il n’avait pas rencontré Daniel. Ce mec était un trou sans fond et une réserve apparemment inépuisable de liqueurs en tous genres. Le colosse écouta calmement l’histoire de son comparse, intrigué par le passé d’un homme aussi peu banal. Il sourit en coin en apprenant qu’il descendait d’une famille de contrebandiers mais qu’il avait viré chasseur de primes par dépit, après des années sans le sou. Le grand dadais taquina Sana en apprenant qu’il avait failli se marier à une tatoueuse sur Attraction Town, sans lui révéler qu’il s’agissait là de l’île natale d’Elina. Peut être même s’étaient-ils déjà croisés durant cette période ? Néanmoins, ses pensées furent vite oubliées grâce à la proposition de l’homme au hérisson et il réagit au quart de tour :


- Un tour de magie? Genre sortir une pièce de derrière mon oreille? Vas y si ça t'amuses, mais je préférerais que tu changes le thé en vin perso.


Le prenant au mot, Sana commanda enfin quelque chose d’intéressant au tavernier tout en se retroussant les manches. C’est alors que Shiro aperçut un ensemble de lignes étranges qui, après qu’il ait cligné des yeux, prirent une forme bien plus concrète.


- Maintenant dis moi. Qu'est ce que tu vois Shiro? lui demanda soudain le chasseur de primes.
- Un ours. Un ours posé sur son cul avec une fleur dans la main, pour être précis. Ma sœur pourrait te dire quel genre de fleur c’est, je crois que c’est ses préférées.


Après un court instant de réflexion, le colosse éclata de rire en attrapant un verre de vin et en le vidant cul sec :


- Il est bizarre ton tatouage, mon gars ! Mais c’est un ours alors c’est pas si mal. C’est mon animal préféré ! Je t’ai parlé de la fois où je m’étais endormi dans une grotte, sur une île glacière, et qu’une ours m’avait pris pour son petit ? Haha ! Sacré souvenir ! J’te laisse imaginer le bordel pour expliquer à un animal que t’es pas son gosse.


Sans plus attendre, le bon vivant commença à piocher dans le saucisson et le vin. Il commanda d’ailleurs un peu plus de pain, de beurre et de confiture, bien décidé à prendre des forces avant la journée qui les attendait !


- Bon, sinon, tu me montrerais pas tes prises d’art martial, là ? Peut être que j’pourrais trouver un truc intéressant ! Haha !


Tout en attendant la réponse du collègue Shiro se resservit à boire, car il fallait bien se réchauffer sur cette île au climat glacé !






Dernière édition par Kokuro Elina le Sam 2 Juil - 22:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Dim 20 Mar - 11:26







« Un ours. Un ours posé sur son cul avec une fleur dans la main, pour être précis. Ma sœur pourrait te dire quel genre de fleur c’est, je crois que c’est ses préférées.»

Encore une fois, ce tatouage m'en apprends beaucoup sur mon interlocuteur. Comme je le pensais, Shiro est un homme simple, qu'on pourrait presque qualifié d'animal même si il serait plus juste de dire qu'il réponds facilement à ses instincts, mais qui chérit également sa sœur plus que tout au monde.Dire qu'il est sensible serait pousser un peu trop loin, mais il est certain qu'il fera tout pour la protéger. Pourquoi dans sa main par contre, est ce qu'il veut seulement la protéger, attendre de voir ce qu'elle deviendra? Aucune idée, mais j'en apprends déjà pas mal.

Son histoire avec l'ourse est assez surprenante, mais vachement drôle. Bizarrement, je n'ai aucun mal à imaginer la scène, lui endormi dans une grotte et l'ourse se ramenant et commençant à le nettoyer à grands coups de langue en lui ramenant un morse ou une bestiole du genre. Magnifique. Et le voilà reparti à commander encore du pain du beurre et de la confiture alors qu'il est en train d'engloutir le vin et le sauciflard. Finalement, le comparer à un ours n'est peut-être pas si faux que ça, mais bon, un ours presque civilisé, et dans l'ensemble, sympa et avec un bon fond.

« Bon, sinon, tu me montrerais pas tes prises d'art martial là? Peut-être que j'pourrais trouver un truc intéressant! Haha!»

Me fritter avec lui? Ça fera un très bon échauffement, mais il va falloir y aller mollo tout de même, vu le coup d'épaule que j'ai pris hier, si il y va à fond, il pourrait bien me casser une côte, et j'en ai besoin.

« Ça me va, mais t'amuses pas à me défoncer d'un coup, ça serait inutile, et si je peux pas taffer ce soir ou demain, j'aurais l'air malin, et toi aussi si Elina apprends pourquoi je ne peux pas participer. Par contre, on va finir le petit déj' avant si ça te dérange pas. Ce serait bête de gâcher tout ça maintenant qu'on a commandé. Sinon pour le tatouage, c'est un peu compliqué à expliquer mais.... En fait, on y voit ce qu'on est. Par exemple toi tu es quelqu'un de simple mais qui ferait n'importe quoi pour ta sœur non?»

« Ouaip. Ça reste carrément bizarre comme truc, à quoi ça te sert au final?»

« Pas à grand chose, mais je sais plus ou moins à qui je parle après. Et puis, Tessa, ma tendre, avait le même, donc ça me fait un souvenir tu vois? Bon allez, je te laisse t'occuper du vin et du saucisson, moi je vais taper dans la confiture.»

Je le sens pensif l'espace d'une seconde, avant qu'il m'annonce d'un air réjoui que le vin ne va pas durer longtemps et que je ferais bien de commencer à manger. Sans dire que c'est ce que je m'empresse de faire, j’accélère effectivement un peu la cadence, l'avoir vu boire hier me fait réaliser qu'il ne lui faudra guère de temps pour vider la carafe. En moins de cinq minutes, nos commandes sont donc terminées, et il ne reste plus qu'à trouver un endroit où s’exercer un peu.

« Allez on va à la caserne, y aura de la place.»

Alors c'est parti.

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Mer 23 Mar - 22:58

Altercation musclée.


<











À peine arrivée dans le bar sous-terrain, Elina fut interpellée par son maître espion pour lui annoncer que personne n’était entré ni sorti de la planque surveillée par ses hommes. L’araignée en fut réjouie, car l’idée de courir après des rats tentant de fuir l’île ne lui plaisait pas du tout ! Le vieux renard n’avait cependant pas réussi à obtenir d’informations sur le nombre d’ennemis ni même la présence d’une éventuelle pointure. L’araignée ne s’en étonna pas vraiment, sachant pertinemment que le lieutenant envoyé sur place aurait pris des mesures appropriées pour éviter de se faire capturer bêtement.


- Bien, déclara sobrement la jeune femme. Nous lancerons l’offensive à la tombée de la nuit avec le chasseur de primes.


Se rappelant soudain d’un détail somme toute assez important, elle demanda à Tetsujin, sans grand espoir ici aussi :


- Des informations supplémentaires le concernant ?
- Pour l’instant rien de crucial, j’en ai peur. Il vivrait de quelques captures tous les mois, juste assez pour couler une vie sans problème. Ce « Sana » n’a pas l’air d’être attiré par le gros gibier, pour le moment tout du moins. Cela ne signifie pas pour autant qu’il doit être pris à la légère...
- Évidemment, approuva l’araignée avec un signe de tête. Shiro s’est déjà mis en tête de se mesurer à lui, de toute façon. Nous aurons rapidement une idée de ses capacités.


Après un bref silence et un regard circulaire dans le bar, l’araignée reprit la parole d’une voix lasse :


- La réunion m’a épuisée ; je retourne à l’auberge. Si nos hommes remarquent quoi que ce soit, prévenez-moi immédiatement.


Sur ces bonnes paroles, elle retourna dans le magasin de musique, puis reprit le chemin de son auberge afin de s’y reposer. Une nuit mouvementée l’attendait sûrement, elle se devait d’être en pleine possession de ses moyens. Une fois arrivée dans sa chambre, elle ferma la porte à clé avant de rapprocher son Den Den Mushi de sa table de chevet. Elina se glissa alors dans ses draps et s'endormit rapidement d'un sommeil réparateur.




La proposition de Shiro d’un bon petit échauffement fut acceptée par Sana sans sourciller. Il lui demanda cependant d'y aller mollo, pour ne pas le rendre incapable de participer à la petite sauterie de ce soir. Le colosse se fendit d’un sourire encourageant tout en hochant du chef. Il écouta alors attentivement les explications du chasseur de primes concernant son fameux tatouage et la signification de ce dernier. Son pouvoir semblait carrément bizarre, et il ne se gêna pas pour le dire à haute voix, mais il n’en voyait pas trop l’utilité à première vue. Là aussi, Sana lui expliqua grosso modo ce qu’il représentait pour lui, à savoir bien plus un souvenir qu’autre chose.

Les deux hommes terminèrent ensuite de manger en discutant de tout et de rien. En quelques instants, Shiro fit une razzia des victuailles sur la table, impatient qu’il était de se battre. Sentant son collègue prêt, le grand gaillard lui proposa de le suivre jusqu’à l’ancien Q.G. de la marine, à présent désaffecté. Son nouveau pote répondit positivement et, en deux temps trois mouvements, les deux compères se retrouvèrent dans la grande cour de « L’igloo » comme l’appelaient les marines dans le temps. Le bâtiment trônait derrière eux, avec ses grands murs blancs et les sigles de la marine encore peints dessus. Le sol, autrefois bien entretenu en un grand terrain d’entrainement sablonneux, était à présent recouvert de neige sur plusieurs centimètres. Comme ils se trouvaient à l’arrière de la base et que, de toute façon, les locaux ne s’aventuraient jamais ici, ils ne seraient sans doute pas dérangés.

Shiro fit craquer ses articulations et s’échauffa rapidement, tout en expliquant ce qu’il avait en tête à son adversaire :


- Bon, en gros on se fout sur le pif’ sans trop forcer. Juste histoire de s’échauffer un peu et de passer le temps ! On va commencer simplement, hein ?


Goguenard, le mastodonte ricana avant d’annoncer la couleur à Sana :


- J’te laisse attaquer où tu veux, mais vas y doucement pour ta première frappe, ou t’auras une mauvaise surprise !


La petite pique lancée, Shiro se mit en garde avant d’utiliser son « Kokei » pour recevoir la future attaque de Sana. Il était impatient de voir ce qu’il avait dans le ventre ! Et s’il pouvait apercevoir ce fameux art martial, ça lui ferait drôlement plaisir aussi !







Spoiler:
 


Dernière édition par Kokuro Elina le Sam 2 Juil - 22:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Ven 25 Mar - 23:44







Sans grande surprise, Shiro dévore le reste de victuailles comme un porc, ou plutôt comme un ours. Le vin est fini en un instant, le sauciflard disparaît littéralement dans son gosier et il finit même la moitié de la confiture restante. Un vrai monstre... Il me propose alors de se magner, histoire de pouvoir profiter de la journée, et je suis dans l'ensemble plutôt d'accord avec lui.

On passera sur la balade dans le froid jusqu'à la base marine désaffectée, qui est somme toute presque accueillante, si ce n'est l'absence d'un grand feu pour réchauffer le bâtiment. La cour est totalement enneigée, mais j'arrive à sentir du sable sous la neige, même si il doit y avoir cinq bons centimètres de neige. Shiro est apparemment impatient vu qu'il s'échauffe déjà. Autant faire de même.

« Bon, en gros on se fout sur le pif’ sans trop forcer. Juste histoire de s’échauffer un peu et de passer le temps ! On va commencer simplement, hein ? J’te laisse attaquer où tu veux, mais vas y doucement pour ta première frappe, ou t’auras une mauvaise surprise !»

Ah, il veut se la jouer comme ça donc, il a peut-être un peu trop confiance en lui. J'avance tranquillement vers lui, tapote les abdominaux, contractés plus que ce que je pensais humainement possible, et constate qu'ils sont blindés.

« Pas de la contraction de merde ouais. Tu m'étonnes que tu te la joues avec des muscles comme ça tiens... Mais tu va voir, ça fait pas tout. Le plus important, c'est la technique.»

Je compte bien essayer un truc qui me démange depuis quelques jours. L'empêcher de bouger avec mon pouvoir. Après tout, si je peux faire gripper les mécanismes, je dois pouvoir faire gripper des articulations non? Je pose donc le bout de mes doigts au niveau du diaphragme, laisse faire mon pouvoir, et sent instinctivement, que son corps se rigidifie petit à petit, sans doute sans qu'il le sente vraiment vu qu'il ne bouge pas. Il finit totalement immobilisé d'après ma carte mentale, même si celle-ci est très approximative vu mes compétences en médecine.

« Bah alors, tu fais rien? J'attaque dans dix secondes si tu ne bouges pas.»

« Ah ouais? Bah vas y, essaies pour voir, qu'on rigole un coup.»

« J'arrive mon gars. Un, deux, trois!»

Et ensuite, rien. Il fronce les sourcils, remue la tête, souffle, mais il est incapable de bouger. Il faut dire, vu que j'ai complètement annihilé ses épaules, son bassin et ses genoux, il ne doit pas pouvoir faire grand chose. Plier les orteils peut-être.

« Bah alors, on peut pas bouger? Je te l'avais dit Shiro, technique avant tout. Allez, on reprends.»

J'espère juste que le lâcher suffira à arrêter ce pouvoir, sinon, je me suis mis dans une merde noire. Heureusement, au bout d'une petite minute, il finit par pouvoir bouger de nouveau, même si ses articulations craquent un peu. En priant pour qu'il ne m'en veuille pas trop, je lui propose de continuer, sans coup en traître cette fois.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Lun 28 Mar - 19:02

Altercation musclée.


<











Shiro ricanait intérieurement, certain d'avoir l'ascendant physique sur la prochaine frappe du chasseur de primes. Ce dernier s'approcha du colosse, l'air tranquille, avant de poser sa main sur ses abdominaux. Il déclara qu'il admettait que les muscles du mastodonte pouvaient être impressionnants, mais qu'il connaissait quelque chose qui les surclassait : la technique. Restant de marbre face à cette déclaration, l'homme de main d'Elina attendit de voir ce que le collègue avait en tête. Le mec posa simplement sa main sur le torse de la montagne de muscles, et resta ainsi pendant un moment, avant de le narguer d'une manière incompréhensible. Loin de se démonter, Shiro l'envoya sur les roses, avant de se rendre compte qu'il ne pouvait plus bouger ! Ce mec l'empêchait d'annuler son Kokei ?! Non, c'était pire que ça ! C'était son art martial étrange, là ! C'était plus qu'emmerdant ça !


- Bah alors, on peut pas bouger ? le taquina Sana. Je te l'avais dit Shiro, technique avant tout. Allez, on reprend.


Le chasseur de primes lâcha soudainement son emprise, mais Shiro mit de longs instants pour reprendre le contrôle de son corps. Néanmoins, il sentait ses articulations comme grippées. Même après les avoir faites craquer à de multiples reprises, il se sentit engourdi et grogna à l'adresse de son adversaire du jour:


- C'est super chiant, ton truc ! On dirait que j'vais être obligé de me passer de ma technique fétiche...


Shiro fit craquer une dernière fois sa nuque, avant de se mettre en garde. Il débuta l'affrontement par quelques coups encore ramollis que Sana n'aurait aucun mal à contrer. Le colosse cherchait surtout à gagner du temps, afin de retrouver la pleine maîtrise de son corps. Après quelques échanges mollassons, il chercha tout de même d'accélérer le rythme. Il tenta de surprendre l'homme au hérisson avec un coup de pied puissant en direction de sa jambe, avant de lancer son poing à l'endroit où il pensait le retrouver: sur sa droite.


- Great impact ! Scanda-t-il.


Le coup puissant était lancé sans réelle intention de blesser, contrairement à d’habitude. Shiro n’avait pas mis toute sa force dans son direct du droit, à peu près un tiers de son maximum. Mais venait s’ajouter à sa retenue ses articulations encore rouillées ! Il sentait que son coup de poing manquait cruellement de peps. Néanmoins, l’attaque restait suffisamment dangereuse pour obliger le chasseur de primes à bloquer d’une manière ou d’une autre car, s’il se la mangeait de plein fouet, il allait quand même le sentir passer...







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Mar 29 Mar - 11:52







« C'est super chiant, ton truc ! On dirait que j'vais être obligé de me passer de ma technique fétiche...»

Tu m'étonnes, même moi je trouve ça incroyablement fort. Le seul défaut étant que je dois rester en contact avec la personne un certain temps pour que ce soit vraiment utile, sinon il ne s'agit que d'un petit coup de barre. Toujours utile remarques, juste pas autant qu'il le faudrait. Shiro se remet alors en garde, prêt à l'assaut. Ses premiers coups de poing sont vraiment mous, comme si il avait encore du mal à bouger. Intéressant, ça veut donc dire qu'il y a un effet qui dure un peu, je pourrais toujours m'en servir plus tard. Facilement contrés donc, j'attends la grosse patate qui ne devrait pas tarder vu qu'il regagne très vite du peps.

Il finit effectivement par accélérer la vitesse de ses coups plutôt que de balancer une grosse bastos, et me surprend même en balançant un coup de pied. Je décide pourtant de l'encaisser en priant pour que je ne prenne pas trop cher et lui envoie un direct au visage quand je l'entends gueuler d'un coup.

Il s'attendait à me voir esquiver, et un coup de poing me passe à quelques centimètres du visage et la rafale de vent qui suit m'indique que j'ai bien fait de ne pas le prendre dans la face. De son côté, il à perçu mon coup de poing et a esquivé de tout le corps en tentant tout de même de toucher avec son poing. Résultat, il est en équilibre instable, mais parvient à se rattraper avant que je puisse en profiter.

Le coup de pied en lui-même n'était pas si puissant, plus destiné à me faire bouger qu'autre chose, mais il a tapé assez fort pour que je le sente. Les échanges reprennent, du pied et des poings, pas vraiment brutaux mais assez rapide pour demander un peu de concentration pour éviter de prendre un coup. Un de ses coups finit par passer, un faible coup de poing au visage, et il enchaîne immédiatement sur le même gros coup de poing que tout à l'heure.

Sauf que j'ai une idée derrière la tête cette fois. Esquivant le coup de poing au poil de fesse, je me glisse juste devant lui, place mon pied gauche derrière son pied droit et appuie un grand coup sur son épaule. Tout fort et solide qu'il est il devrait tomber, ce qui me permettra de souffler un instant avant de reprendre. Mais non, il parvient incroyablement à garder ses appuis, mais continuer à avancer vers lui le fait continuer à reculer et il finit par tomber.

« La vache, j'ai cru que tu tomberais pas. C'est pas humain cet équilibre, t'es sur de ne pas vraiment un ours?»

Je rigole un coup, reprends ma respiration, et me remets en garde, prêt à continuer. Je peux continuer, et il ne fait aucun doute qu'il peut aussi. Mais comme je pressent qu'on va passer la vitesse supérieure, je m'arrête un instant et pose Kissifrotsipik sur un muret juste à côté, juste au cas où.

« Allez, je suis prêt, on continue? Ou alors tu préfères retourner bouffer et te rouiller en attendant une vraie bagarre?»

Ma pique lancée, je l'attends. J'espère juste ne pas y avoir été trop fort.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Ven 1 Avr - 0:20

Altercation musclée.


<











Le colosse avait progressivement accéléré le rythme, jusqu’à briser la monotonie du combat avec une attaque plus prononcée dans l’ombre d’un coup de pied. Néanmoins, le chasseur de primes ne s’y laissa pas prendre. Contrairement à ce qu’il pensait, Sana n’esquiva pas sa diversion et plaça un contre, évitant dans le même mouvement son attaque au poing. Il se débrouillait bien le salaud ! Shiro tenta de se contorsionner pour à la fois dévier sa frappe vers sa cible et ne pas se faire toucher. Il réussit in extremis la seconde partie de son plan mais manqua de peu son adversaire.

La situation fit ricaner de plus belle le combattant. Plus que tout, il adorait l’exaltation que lui procurait les combats ! Les échanges reprirent, de plus en plus vifs et précis, sans pour autant mettre en danger les deux hommes. La brute exultait d’enfin pouvoir de dérouiller les articulations ! Mais, comme il ne tenait pas à savoir s’il pouvait réellement abimer Sana, il préféra se contenter du même genre de feinte que précédemment en usant de deux coups de poings cette fois-ci. Comme il s’y attendait, l’homme au hérisson esquiva sur le fil du rasoir ses attaques. Par contre, il le prit de court et tenta de le faire tomber en arrière avec une prise sans doute tirée de son art martial étrange ! Shiro contracta instantanément ses puissantes jambes pour retrouver un équilibre précaire. Néanmoins, Sana poussa son avantage et après maints efforts réussit à le faire tomber à terre.


- La vache, j'ai cru que tu tomberais pas. C'est pas humain cet équilibre, t'es sur de ne pas vraiment un ours?
- Haha ! s’esclaffa le mastodonte en se relevant. Bah ! De temps en temps je m’demande aussi !


Il explosa de rire dans la foulée. Les secousses firent tomber les pellicules de neiges qui s’étaient accrochées à sa peau et à ses vêtements. Il finit de s’épousseter tandis que son collègue lui annonce qu’il est prêt à continuer. D’un sourire Shiro lui fit bien comprendre qu’il préférerait continuer, mais il savait qu’Elina n’apprécierait pas qu’il gache ses forces avant une opération musclée. Aussi, il refit craquer ses articulations avant de prendre la parole :


- Ça aurait été avec plaisir, mais la patronne va tirer la tronche si on arrive la langue pendante et des bleus partout ! Mais j’avoue que tu te débrouilles bien mieux que ce que ta dégaine laissait penser ! Tout dans la technique, hein ?


Après un bref regard vers le soleil, il estima que leurs quelques passes d’armes n’avaient pas duré plus de quelques dizaines de minutes. Il en avait encore largement sous le pied et sans doute en allait il de même pour Sana. Néanmoins il préféra la voie de la sagesse et décida de ne pas risquer de se blesser. Cependant, passer une après midi entière à ne rien glander allait le rendre fou ! Aussi, il tenta de trouver quelque chose d’intéressant à proposer :


- Tu sais, en plus des bars qu’on a visités hier, y’a une sorte de petit tripot où on peut jouer aux cartes tranquilles ? Sinon y’a un zoo avec des vrais ours polaires qu’on pourrait aller embêter ! Après on peut aussi se reposer jusqu’à ce soir et rester sur le qui vive...


Clairement, la dernière solution ne plaisait pas trop à Shiro, bien qu’elle soit sans doute la plus raisonnable. Après tout, un accident était vite arrivé et ils auraient sans doute besoin de se donner à fond si les bandits offraient plus de résistance que prévu.




Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Mar 5 Avr - 21:04







« Ça aurait été avec plaisir, mais la patronne va tirer la tronche si on arrive la langue pendante et des bleus partout ! Mais j’avoue que tu te débrouilles bien mieux que ce que ta dégaine laissait penser ! Tout dans la technique, hein ? »


« Et ouais. J'ai pas autant de force que toi ou les autres bourrins du même genre, donc je compense avec autre chose. Pas le choix, t'imagines en combat sinon? Me faire casser en deux, très peu pour moi merci.»

Après un bref regard au ciel, sans doute pour estimer l'heure vu que j'ai fait de même, il ajoute:

« Tu sais, en plus des bars qu’on a visités hier, y’a une sorte de petit tripot où on peut jouer aux cartes tranquilles ? Sinon y’a un zoo avec des vrais ours polaires qu’on pourrait aller embêter ! Après on peut aussi se reposer jusqu’à ce soir et rester sur le qui vive... »

Mmmmh. D'un côté, glander me paraît pas mal, de l'autre, ça risque de le tuer d'ennui. Bah, on peut bien faire un compromis,

« J'ai une troisième option. Tu te débrouilles pour trouver quelques bouteilles d'alcool, de BON alcool, et on se retrouve à l'auberge d'ici une petite heure? Je vais te faire goûter deux ou trois trucs, et on pourra jouer aux cartes en même temps. Comme ça pas de pépins, et on sera dispos pour ce soir ok?»

Il marmonne un truc, mais finit par accepter, sans doute grâce à la mention de l'alcool mais au moins il n'a pas dit non. Je pars donc à mon auberge pour prendre un jeu de cartes et deux trois surprises pour l'occuper, majoritairement des trucs pour des tours de magie en fait. Avec un peu de bol, il trouvera ça drôle et cherchera à comprendre comment ça marche, comme les gosses.

Je le retrouve donc à l'auberge d'Elina, enfin celle où elle loge quoi. Shiro m'attends déjà à une table avec un peu plus que quelques bouteilles, au moins cinq ou six en fait, et s'il m'a attendu, je sens bien qu'il ne va pas tarder à craquer et à les déboucher. Je ne le fait donc pas attendre et le rejoins, un jeu de cartes à la main. Mais d'abord, je lui emprunte ses bouteilles sous son air suspicieux et lui sert un verre de Bloody Brain, un cocktail sympa que j'ai découvert par hasard sur South Blue.

« Allez, bois moi ça le temps que je mélange ce paquet de cartes, tu me diras ce que tu en penses. Des nouvelles sinon, c'est bien pour ce soir? Et tu veux jouer à quel jeu? Bataille, Old maid, poker, j'en connais tout un tas. A toi de voir.»

En attendant sa réponse, je commence à battre le paquet de cartes, m'arrête un instant pour me servir un Brain également, puis reprends mon activité.

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Jeu 7 Avr - 23:42

Altercation musclée.


<











Shiro éclata de rire en entendant la réponse de Sana. Lui non plus n’appréciait pas plus que ça de se faire « casser en deux » lors d’un combat ! Après avoir proposé au chasseur de primes différentes manières de passer la suite de l’après midi, Shiro sourit une nouvelle fois tandis qu’il répondait. Une troisième option, hein ? Bah ! Elle n’avait pas l’air mal, son idée. Il aurait préféré un véritable bar, ce qu’il marmonna dans sa barbe, avant de tout de même accepter le compromis. Aussi le colosse retourna chercher des provisions avant de se diriger vers la salle commune où ils s’étaient rencontrés la veille.

Quelques temps après, il se retrouvait seul attablé à une table, le ravitaillement prêt à être descendu et impatient de découvrir ce que son nouveau pote avait derrière la tête. À peine arrivé que le chasseur de primes sortit un jeu de carte et lui prépara un cocktail au nom étrange pour patienter. Sans vraiment prêter attention à ce genre de détail, Shiro accepta le verre sans rechigner et commença à le vider consciencieusement, tandis que Sana passait en revue les différents jeux qu’ils connaissaient. Pour sa part, la brute n’avait jamais joué qu’à un seul des jeux proposés, et c’est donc le palais ravi par la création de son vis-à-vis qu’il ouvrit la bouche :


- C’est pas mal ton truc, tu dis que ça s’appelle comment ? demanda-t-il en pointant du doigt son verre à moitié vide. Sinon un Poker ça me branche, histoire d’éviter de me farcir les règles des autres jeux !


Le p’tit gars battait les cartes tandis que Shiro terminait son verre, avant de lui aussi montrer une création bien sympa qu’il avait testé sur l’île : « The Ice Breaker ». La recette était simple : un alcool fort exotique, du jus de pamplemousse et un peu de fraise pour faire passer le tout. Le barman novice tenta bien de se souvenir des proportions, mais finit par improviser totalement. Il tendit sa part à Sana, avant de prendre les cartes qui avaient été jetées devant lui. La partie commençait d’ailleurs assez mal : pas de tête, pas de pair... Encore heureux qu’il n’avait pas de quoi miser et se faire plumer !

Tout en révélant les cartes avec lesquelles ils allaient devoir composer, Shiro continua à bavarder tranquillement avec l’homme au hérisson. Vint alors la question à laquelle il n’avait pas pensé jusqu’à maintenant :


- Et sinon, elle ressemble à quoi ta sœur ? Nan parce que t’as dit que tu voulais mettre la main dessus non ? Elina pourrait t’aider si tu lui demandes, je pense. Et... euh... on mise pas d’argent, au fait. J’suis complètement fauché ! Haha !




Elina fut soudain réveillée par un appel sur son Den Den Mushi. Elle descendit souplement du lit avant de décrocher le combiné et de se racler la gorge. La voix familière de Tetsujin s’éleva alors :


- Ils ont commencé à bouger, selon nos hommes. Une dizaine de crapules connues de nos fichiers, mais également deux femmes inconnues au bataillon sont sortis du bar.
- Des signes distinctifs sur ces deux nouvelles venues ?
- Rien qui ne permette de les identifier avec certitude. Néanmoins... commença le vieux renard en laissant sa phrase en suspens.


L’araignée connaissait son gout pour les discussions théâtrales, mais n’avait guère le temps de lui passer ses lubies aujourd’hui :


- Et bien ?
- Les hommes disent qu’une d’entre elle leur « fout la chair de poule », pour reprendre leurs mots.
- Formidable... ironisa Elina, avant de reprendre d’une voix plus sérieuse. Où se dirige tout ce beau monde ?
- Chez madame Fuu, selon toute vraisemblance.


La protectrice de Yakoutie Island maudit sa malchance. Si la maitresse de la maison close voyait son établissement saccagé une seconde fois en deux jours, elle aurait bien plus de mal à amadouer cette partie là de la mafia locale. Bien qu’elle n’ait jamais apprécié les bordels, et comptait bien fermer celui-ci dès que possible, elle avait pour l’instant besoin de l’appui des différents membres de la pègre pour finir d’évincer les maires de l’île. La jeune femme remercia donc son maître espion et raccrocha, avant de composer le numéro de Shiro qui devait encore être aux côtés de Sana. Une fois la voix du mastodonte au bout du fil, elle reprit la parole sous phrase codée, ne sachant trop où ils se trouvaient pour le moment :


- C’est moi. Il semblerait que nos invités souhaitent remettre le couvert un peu plus tôt. Ils ne pouvaient pas attendre l’heure du diner et se dirigent déjà là où vous les aviez retrouvés hier. J’aurais besoin de toi et de Sana pour les accueillir.


Elle lui laissa un bref instant pour imprimer toutes ces nouvelles, ce qui lui permit de chausser ses ballerines noirs, attacher ses cheveux en un chignon serré et enfiler son manteau de fourrure :


- Où vous trouvez-vous pour le moment ?




Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Dim 10 Avr - 18:39







« C’est pas mal ton truc, tu dis que ça s’appelle comment? Sinon un Poker ça me branche, histoire d’éviter de me farcir les règles des autres jeux !»

« Un Bloody Brain. Va pour un poker du coup. Je bats les cartes.»

Joignant l'action à la parole, je commence donc à mélanger le paquet de cartes pendant qu'il décide de me montrer un truc qu'il a appris sur l'île également. Je sens qu'il essaie de faire un truc propre au début, et il a l'air de se perdre ensuite et d'y aller au petit bonheur la chance. Présenté sous le nom d'Ice Breaker, j'avais pu apercevoir de la tequila et du jus de pamplemousse avant de regarder mes cartes, qui étaient bien pourries. Un deux de carreau et un trois de pique, ça promet une partie bien naze. Et ce que Shiro révèle, un huit de trèfle un valet de cœur et une dame de carreau, ne m'aide non plus.

Et soudain, en pleine discussion banale, la bombe tombe.

« Et sinon, elle ressemble à quoi ta sœur ? Nan parce que t’as dit que tu voulais mettre la main dessus non ? Elina pourrait t’aider si tu lui demandes, je pense. Et... euh... on mise pas d’argent, au fait. J’suis complètement fauché ! Haha !»

« J'vais pas te cacher que vu la gueule de ma main, ça m'arrange plus qu'autre chose. Ma sœur ben... Pour te donner une idée, je l'ai pas vu depuis quatre ans, donc je vais être assez approximatif. Si mes pauvres calculs sont bons, elle doit mesurer un mètre soixante à peu près, des cheveux noirs qui lui arrive au bassin si elle ne les as pas coupés depuis et les yeux noirs également. Je ne pourrais pas aller beaucoup plus loin dans sa description vu mon absence, mais je la reconnaîtrais sans problèmes.»

Et elle me reconnaîtra sans doute sans problèmes aussi, ce qui est beaucoup plus gênant si elle décide de me dénoncer comme un de ses «alliés». C'est complètement faux, mais elle est assez maline pour tenter sa chance, et Elina risque de ne pas apprécier du tout, pour ne pas dire qu'elle serait capable de me faire la peau, ou du moins de me garder enfermé pendant un bon moment.

La partie se poursuit dans une atmosphère entre verres d'alcool aux couleurs originales dues aux mélanges exotiques dans des verres non lavés et cartes distribuées à la va-vite. On finit quand même par miser quelques chose, des allumettes pour être exact, surtout pour compter les points en fait. Et le résultat est sans appel, peu importe sa main, Shiro finit toujours par gagner. J'ai déjà perdu deux fois ma pile d'allumettes quand son Den Den se met à sonner.

« C’est moi. Il semblerait que nos invités souhaitent remettre le couvert un peu plus tôt. Ils ne pouvaient pas attendre l’heure du diner et se dirigent déjà là où vous les aviez retrouvés hier. J’aurais besoin de toi et de Sana pour les accueillir.»

Rapidement suivi d'une demande sur notre position, à laquelle la réponse est aussi simple que drôle. «Bah, au rez-de-chaussée de l'auberge». La soirée va commencer, et ce soir, on met le feu. Enfin, pas littéralement, mais quand même.

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Jeu 14 Avr - 16:13

Altercation musclée.


<











Tandis que Shiro et Sana discutaient tranquillement, permettant au géant d’enrichir sa liste de cocktails qu’il appréciait, le colosse révela trois cartes totalement inutiles pour son jeu. Il grogna un peu avant de lancer, pour faire la discussion, une question concernant sa sœur à Sana. Ce dernier commença par avouer qu’il avait une main à faire peur lui aussi, ce qui rassura un peu le hors la loi. La description qu’il lui donna de sa sœur, par contre, ne lui évoqua rien de bien particulier. Elle pouvait faire référence à n’importe quelle fille de l’île, peu ou prou, pour ce qu’il en savait. Il haussa les épaules et ricana, avant de lancer un :


- Bah ! De toute façon c’est pas comme si on allait la croiser, haha !


L’après midi continua, mains un peu moins décevantes après cartes jetées et verres vidés. Le mastodonte commençait à enfin sentir les picotements caractéristiques de l’alcool lui parcourir les extrémités et souriait de plus belles aux histoires cocasses que lui ou son partenaire lançaient. Malgré son manque de réussite, Shiro réussissait à gagner il ne savait trop comment. Sans doute l’alcool ! Fallait dire que le pauvre Sana n’était pas verni du tout, entre ses mains sans têtes ou ses pauvres paires... Il n’aurait jamais cru ça possible de voir un mec aussi malchanceux au Poker.


« J’aurais dû dire qu’on pariait de l’argent... je me serais refait ! », réalisa tout à coup le grand dadais en pensée.


Soudain, son Den Den Mushi personnel sonna et, un peu éméché, il répondit d’une voix enjouée, avant de se rendre compte de qui était au bout du fil... et la discussion qu’ils avaient eu le matin même. D’emblée, il se leva et alla placer les bouteilles derrière le bar en faisant signe au tavernier de garder le silence. Écoutant ce que sa patronne avait a dire, son sourire reprit de plus en plus : de l’alcool et de la baston ? C’était un après-midi qui promettait ! Concernant la dernière question d’Elina, Shiro répondit le plus simplement du monde :


- Bah, au rez-de-chaussée de l'auberge.
- Je vois, répondit simplement la jeune femme avant de raccrocher.


Quelques secondes après, la protectrice de Yakoutie Island descendait les marches des étages, parée de son manteau de fourrure et, la brute le savait, entièrement recouverte de soie d’araignée noire. D’un signe de tête à leur encontre, la Zoan les salua et ne chercha pas à savoir ce qu’ils fichaient attablés avec des cartes, des allumettes et des verres à moitié vides. La jeune femme préféra prendre les choses en main dès le début :


- Nous sommes déjà en retard, pressons-nous, annonça-t-elle avant de se diriger vers la sortie.


Elle salua au passage les quelques habitants présents, ainsi que le tenancier, puis s’engouffra dans les ruelles enneigées de Yakoutie Island. Sans regarder en arrière, l’araignée allongea le pas en direction du bordel de madame Fuu. En chemin, ils furent rejoints par Seika au détour d’une ruelle.


- Les hommes m’ont mise au courant de la situation, annonça sobrement la jeune femme sans mentionner Tetsujin.
- Bien, ne trainons pas. Sana, je te présente Seika, ma deuxième associée. Seika, voici le chasseur de primes qui va nous épauler aujourd'hui.


Une fois encore, Elina apprécia la discrétion de la jeune femme et continua sa route sans réellement prendre la peine de surveiller si l'intéressé la suivait réellement ou non. Arpentant les venelles de l’île, elle réussit à gagner, par un chemin détourné, le fameux point critique où se dirigeaient les bandits. Elle rejoignit un des hommes de son marché noir, placé en surveillance dans un coin sombre. Ce dernier sursauta en l’entendant approcher. Elle n’en fut pas surprise car, après tout, ces mouchards ne disposaient d’aucune espèce de capacité de combat. Ils étaient juste doués pour se cacher et collecter des informations, une compétence malgré tout très utile pour l’araignée.


- Faites moi un résumé. Sont-ils déjà arrivés ? demanda-t-elle sans préambule.
- Non patronne, les autres ne les ont pas vus non plus.


Devant la nouvelle, l’araignée plissa les yeux un instant. Même s’ils avaient marché vite, elle doutait d’avoir pu les prendre de vitesse. Avaient-ils eux-mêmes été pris en filature lors de leurs déplacements ? Non. Entre elle, Seika et sans doute Sana, quelqu’un l’aurait senti. Elle n’aurait pas été étonné que Shiro se fasse suivre, mais elle ? Non. Elle resta pourtant sur ses gardes et demanda à l’homme de joindre ses camarades pour tenter de localiser leurs ennemies. Néanmoins, aucun d’entre eux ne sembla répondre. La Zoan sourit sombrement, les deux femmes qui accompagnaient ces mafieux locaux semblaient savoir se débrouiller bien mieux que la moyenne. La traque risquait d’être intéressante.


- Sana, vous qui êtes un expert en chasse à l’homme, que proposez-vous pour débusquer nos invités ?


Elina préférait prendre l’avis de ce dernier avant de tracer une ligne de conduite. Après tout, il fallait bien que le chasseur de primes mérite son salaire !




Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Lun 25 Avr - 9:50







En trois secondes à peine après l'appel, Elina descendait les marches pour nous rejoindre, apparemment plus pressée d'en découdre que de savoir ce qu'on fait avec des bouteilles et des cartes. Tant mieux pour Shiro j'imagine, je me rappelle vaguement une plainte comme quoi il n'a pas le droit de boire ces temps-ci, donc il aurait sans doute pris une danse.

« Nous sommes déjà en retard, pressons-nous. »

Simultanément, Shiro et moi posons nos verres, nos cartes et nous levons pour la suivre bien qu'elle soit déjà rendue à l'entrée de l'auberge. Au bout d'à peine deux minutes de marche, une jeune fille nous rejoint, apparemment au courant de la situation, j'en déduit qu'il s'agit donc d'une alliée, qui m'est effectivement présentée sous le nom de Seika. La sœur de Shiro j'imagine, ils ont les mêmes cheveux. Enfin, ils les auraient si celui-ci les lavaient. Et alors qu'elles tournent toutes deux dans une ruelle, une idée me vient.

Plutôt que de les suivre, je me dirige vers le bordel, et décide de le détruire. Je hais ces endroits, Shiro également et si je juge Elina à l'aube du peu que je sais d'elle, c'est son cas également. Alors quitte à me faire engueuler, je vais le détruire de fond en comble, ça fera sortir les rats. Je sors donc une bouteille d'alcool ramassée sur le tas tout à l'heure, une bande de tissu que j'imbibe, rallonge de façon à avoir une ou deux petites minutes et allume le bout avant de le passer par une fenêtre basse qui mène sans doute vers une cave.

Revenant vers l'avant du bordel, j'y retrouve Elina juste au moment où elle me demande mon opinion et si j'ai un plan. Oui effectivement, il aurait peut-être fallu se concerter avant, mais c'est pas comme si je pouvais aller chercher la bouteille maintenant. Va falloir la jouer fine.... Ou pas. De toute façon, elle va vite s'apercevoir d'un bâtiment en feu, surtout si on est devant celui-ci.

« J'ai bien un plan, et il est déjà en action. J’espère juste vous avoir bien jugée, sinon je viens de me mettre dans une merde noire sur le plan privé. Attendez juste une minute et on pourra débuter l'assaut, et je vous promets du sport.»

Je tourne alors le dos au bâtiment, notamment parce que les mecs cool ne regardent pas les explosions paraît il, et entends alors un bruit de bris de verre puis une explosion. Le feu se répands dans le bordel devant l'air effaré d'Elina, les cris des gens qui fuient mais pas encore de bandits. Si j'ai fait une erreur et qu'ils n'étaient pas encore là, je me suis vraiment compromis... Heureusement, des mecs louches commencent à sortir du bâtiment en feu, réceptionnés par Shiro, et j'entends alors un hurlement bien précis...

« TOI! »

Je lève les yeux et aperçoit une jeune fille par la fenêtre. Cheveux noirs, jeune, yeux noirs et une pure expression de haine sur son visage, les yeux rivés sur moi. Pas une ennemie d'Elina donc, plutôt une des miennes. Et une ennemie si jeune, je n'en ai qu'une seule.

Ulianna. Un bordel en feu. Et un pari risqué. Je crois que cette journée est vraiment en train de tourner au vinaigre.

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Mar 26 Avr - 23:49

Altercation musclée.


<











Le chasseur de primes semblait essoufflé, ce qui étonna Elina après une simple course de l’auberge au bordel. À moins que Shiro se soit mis en tête de s’amuser avec lui ? L’araignée laissa là ses spéculations et attendit la réponse de Sana. Ce dernier la surprit en affirmant non seulement qu’il avait déjà un plan mais, surtout, qu’il avait prit la liberté de déjà le mettre en action ! Elle n’appréciait pas qu’on tente de la doubler de la sorte mais, alors qu’elle se retournait vers le bâtiment, elle comprit qu’elle préférait ne pas avoir été mise au courant. Elle ne réussit même pas à cacher sa surprise devant le spectacle qui s’offrait à elle : le bordel flambait, littéralement. Le repaire de stupre et de luxure du quartier venait de partir en torche sèche et illuminait les environs !


- Vous avez de la chance que je n’apprécie pas ce genre d’établissement, Sana. Car brûler un immeuble entier sur mon île aurait pu effectivement vous « mettre dans une merde noire » comme vous dites.


Après une courte pause, elle reprit avec un air légèrement amusé :


- Cela étant, je ne vous en tiendrai pas rigueur... pour cette fois.


Tandis que le feu gagnait de plus en plus de terrain, des hommes qui n’appartenaient pas à madame Fuu sortaient un à un de la maison close. Sans qu’elle ait besoin de le lui dire, Shiro accouru pour accueillir les nouveaux venus en bonne et due forme : à coups de phalanges dans les molaires. Soudain, un cri perçant retentit et la Zoan repéra instantanément une jeune fille brune qui regardait dans sa direction depuis le bâtiment en feu. Cela dit, Elina ne semblait pas vraiment la cause de son animosité... Elle suivit le regard venimeux de la jeune fille pour tomber sur Sana qui présentait une mine déconfite.


- Une connaissance, j’imagine ? lança Elina au chasseur de primes, avant de se tourner vers Seika. Je veux celle-ci vivante. Emmène Sana avec toi, je m’occupe de la fuyarde.


Sans un mot de plus, l’araignée se jeta à la poursuite d’une ombre qui tentait de prendre la poudre d’escampette au milieu des flammes. Un seul regard à la jeune femme permit à la protectrice de Yakoutie de comprendre qu’elle avait prit en chasse une des deux lieutenantes. Son aura faisait effectivement froid dans le dos, de même que son apparence austère ! Le corps élancé de sa proie, emmitouflé dans des drapés noirs, se découpait sans mal au milieu de cet environnement enneigé. Bien vite, la lieutenante se rendit compte qu’elle était suivie et jeta un coup d’œil en arrière, avant d’écarquiller les yeux en apercevant Elina. Elle fit immédiatement volte face et dégaina deux poignards avant de se mettre en garde.

Son visage avait beau être dissimulé sous des tissus, son seul œil valide luisait d’un éclat rieur, presque provocateur. Les flammes dansaient sur la cicatrice rougeâtre qui lui barrait l’orbite gauche, globe blanchâtre sans vie, et lui donnant un air patibulaire à souhait. L’araignée, toujours en forme humaine, vérifia qu’elle était hors de vue des badauds, puis s’avança calmement dans la ruelle déserte.


- Si je devais vous reconnaitre une qualité, mesdemoiselles, ce serait sans doute votre opiniâtreté à vous immiscer dans mes affaires, attaqua sans préambule Elina. Vous manquez cependant cruellement de préparation...


C’est alors qu’elle entendit des bruits de pas crisser sur la neige. D’un coup d’œil circulaire, elle remarqua une demi-douzaine d’individus armés qui l’encerclaient à présent. Tous arboraient la même tenue drapée de noir que la lieutenante et semblaient prêts à en découdre.


- Ou peut être pas, déclara l’araignée, sans se départir de son sourire en coin.




Seika avait regardé s’éloigner Elina avant de se tourner vers le dénommé Sana. Son frère s’amusait déjà avec le menu fretin qui accompagnait les deux lieutenantes et semblait très bien s’en sortir. Aussi, elle pressa le chasseur de primes pour ne pas laisser filer la seconde officier des « trois crocs » :


- Je ne suis pas sûre de ce que cette personne représente pour vous, mais nous devons la capturer rapidement. Pressons-nous, avant qu'elle ne s'échappe !


Sans plus attendre, elle s’élança vers le bâtiment, espérant que l’homme coiffé d’un hérisson la suivrait et l’épaulerait dans le combat à venir... et surtout qu’aucune autre surprise ne pointerait le bout de son nez dans ce bâtiment en feu !






Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Jeu 28 Avr - 1:38







Sans grand étonnement, Elina n'a pas apprécié le plan, même si elle a bien précisé qu'elle n'en tiendra pas rigueur. Pas très étonnant considérant le plan, mais comme aucun de nous n'aime ce genre de bâtiment... Histoire d'en rajouter, elle a repérée Ulianna, même si elle n'a heureusement pas fait le lien entre nous. Pas que je l'en blâme, on ne se ressemble pas vraiment elle et moi, mais quand même.

La dénommée Seika en revanche me semble plus perceptive de ce point de vue là, sans doute du fait qu'elle ai elle même un frère. Je prie qu'elle ne puisse pas faire le lien, mais avant que j'ai vraiment pu faire quoi que ce soit, elle est déjà partie à la poursuite d'Ulianna, prête à la prendre vivante comme le veut Elina. Je suis plus mitigé de ce côté là, j'aimerais ne pas avoir à la capturer, et en même temps je sais qu'elle ne se laissera pas faire, elle a toujours été tenace la sœurette.

Je cours donc, une quinzaine de mètres derrière Seika et une quinzaine de plus derrière Ulianna, dont le justaucorps noir un peu trop moulant ne lui aurait jamais été autorisé par père ou mère. Père aurait dit que si elle voulait se prostituer, c'était son choix mais pas chez lui, mère aurait dit qu'elle est encore trop jeune. Au final elle a bien finie dans un bordel, mais pas du côté des putes. Plutôt du côté des têtes en vogue d'une association criminelle prête à prendre le contrôle d'une île pour mettre le barda sur tout une mer. Père aurait sans doute été fier d'elle, moi pas vraiment et pas seulement à cause de ma position dans l'histoire.

Elle ne paraît pas s'arrêter de courir, et si aucun homme ne nous rejoint, je lui découvre une endurance exceptionnelle, vu que Seika comme moi commençons à souffler un peu plus fort tandis qu'elle continue à courir sans aucun problèmes apparents. Et il est hors de question que je lui tire dessus, blesser ma sœur même si on cherche à la capturer est tout simplement inconcevable.

Seika en revanche n'a pas l'air d'avoir ce genre d'état d'âme, Elina ayant simplement précisé «vivante». Alors qu'elle accélère en dégainant son arme, un kusarigama, je vois d'avance son plan, crocher ma sœur. Je redouble donc de vitesse pour rattraper Seika, et alors que celle-ci lance son arme, je parviens à sauter, toucher du bout des doigts deux ou trois maillons et les faire partir en morceaux, brisant donc son contrôle sur l'arme en question, qui atterrit ainsi quelques mètres derrière Ulianna. Hourra pour Sana et son saut en longueur qui sauve les jambes de sa sœur.

Et hourra pour sa connerie qui fait qu'après ça, il court encore sur quelques mètres pour reprendre son équilibre, tape dans une caillasse dissimulée dans la neige et se vautre ainsi comme une merde dans la neige. Encore merci Sana pour ce moment comique. Je me relève donc tant bien que mal, me tourne dans la direction de Seika pour m'excuser de ce que je viens de faire tout ça pour sentir un large choc dans mon dos. Merci cette fois ci à mon ouïe qui m'a permis d'entendre Ulianna approcher avec un couteau à la main. Le choc étant évidemment le résultat d'un manche plaqué argent sur mon dos, la lame étant tombée en poussière.

Un instant court mais intense, Ulianna et moi face à face, qui finit par un crachat sur mon visage, une promesse de mort et les pas d'une Seika au visage lisse mais dont je sens qu'elle vient de se refermer et que j'ai intérêt à avoir une explication sacrément exceptionnelle si je veux me sortir de la merde dans laquelle je viens de me mettre. Je lui désigne alors le dos d'une Ulianna fuyant trop rapidement pour qu'on puisse l'attraper de nouveau.

« Seika... Je te présente Ulianna, ma sœur, le dernier membre de ma famille encore en vie à ce que j'en sais. Et elle a beau être du côté des méchants pour cette fois, je ne peux pas laisser quelqu'un lui faire du mal. Je suis presque sûr que Shiro ferait pareil, donc il comprendra, mais Elina.... Je viens de me mettre sacrément mal auprès d'elle....»

Secouant la tête, je lui indique que je compte retourner vers le bâtiment en feu et suivre les traces de la patronne au cas où elle aurait besoin d'aide. Si je lui files un coup de main, ça ne pourra que m'aider à plaider mon cas.

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Lun 2 Mai - 23:31

Altercation musclée.


<











Sans se départir de son sourire, Elina narguait ses adversaires et les laissait s’échauder peu à peu. La neige s’accumulait sur les têtes des combattants immobiles, les enveloppant dans une auréole aussi froide que blanchâtre. Seule la lieutenante semblait tenir la pression de voir ce début de combat s’éterniser. On pourrait penser qu’il était plus éreintant de s’activer en tous sens et de tenter de déborder son ennemi, tout à la frénésie du combat mais, en réalité, l’attente avivait les nerfs et rendait les hommes bien plus faibles. Tant et si bien qu’un assassin un peu plus impatient que les autres craqua et tenta de l’attaquer par derrière. L’araignée l’entendit arriver sans effort, les crissements caractéristiques trahissant ses pas dans la neige. Elle comprit dans le même temps qu’un de ses collègues profiterait de l’ouverture pour passer sous sa garde. Aussi, la jeune femme attendit que l’homme soit presque sur elle pour pivoter sur elle-même. Elle amplifia l’élan de son adversaire en lui déviant le poignet et l’envoya enfin bouler contre son autre camarade. Un troisième larron tenta sa chance dans la seconde. La Zoan tournoya de nouveau tout en se défaisant de son manteau de fourrure et le lui jeta au visage. L’amateur fonça tête la première dans ce piège improvisé et elle le cueillit alors d’un coup de genou à la gorge.

L’homme s’écroula, inerte, le silence pesant retomba la ruelle.

La lieutenante n’avait pas bougé d’un pouce, préférant observer attentivement le style de combat de la protectrice de Yakoutie. Si elle savait... Clairement, les trois crocs la sous-estimaient ou, tout du moins, manquaient d’informations à son égard. Mais comment les en blâmer, elle qui passait le plus clair de son temps à intriguer et passer entre les mailles du filet pour qu’on ne l’associe pas au fruit du démon de l’araignée. Les deux premiers assaillants se relevèrent, plus blessés dans leur orgueil qu’autre chose. Les regards qu’ils lui lancèrent lui signifièrent assez clairement que ce petit jeu cessait et qu’ils allaient passer aux choses sérieuses.

Trois hommes l’attaquèrent simultanément. Deux lui bondirent dessus sur les côtés, tandis qu’un troisième tentait de l’occire dans son dos. Elina aperçut la lieutenante resserrer son emprise sur ses armes, prête à entrer en jeu cette fois-ci. L’araignée bondit en arrière d’un salto qui désarçonna les hommes. Dans la continuité de son mouvement, elle lança un Rankyaku vertical au pauvre bougre dans son dos, qui ne vit pas l’attaque venir et se fit trancher net avant de s’écrouler. À peine avait-elle posé les pieds à terre que les deux derniers envahisseurs lui tombaient dessus ! Elle les balaya tous les deux mais, alors qu’elle se relevait, vit un rien trop tard un éclair blanc. Elle tenta d’esquiver en catastrophe l’attaque sournoise de la femme masquée, mais reçut une longue estafilade au bras droit. Elle pirouetta pour s’écarter, mais l’assassin était toujours sur elle. Les hommes restant fonçaient à leur tour, toujours par derrière, poussant leur avantage et profitant de l’ouverture créée par la lieutenante. Les trois assaillants se rapprochaient dangereusement !

Sous leurs yeux estomaqués, Elina disparut. Tout du moins c’est ce qu’ils crurent, tandis qu’ils dépassaient le point où elle se trouvait sous forme d’araignée minuscule et manquaient de percuter leur chef. Cette dernière eut le temps de chercher à droite, puis à gauche, avant d’écarquiller les yeux en apercevant la protectrice de Yakoutie réapparaitre au bout de quelques secondes dans le dos de ses hommes. Elle tenta de les prévenir, mais parvint tout juste à se jeter à terre pour esquiver le Rankyaku qui envoya au tapis un de ses sous-fifres et en blessa un autre. La jeune femme se releva, tandis qu’Elina utilisait une bande de tissu déchirée sur le corps d’un de ses ennemis pour panser sa plaie au bras.


- Il va falloir faire mieux... lança l’araignée, moqueuse.


Ce à quoi l’assassin borgne répondit en portant ses doigts à sa bouche avant d’émettre un sifflement strident. Quelques secondes plus tard, cinq autres hommes sortaient des ombres pour converger vers Elina.


- Je déteste les personnes qui prennent tout au pied de la lettre, soupira cette dernière avant de se mettre en garde.




Seika suivait sans encombre la trace de la jeune lieutenante des « trois crocs », sans doute encore moins âgée qu’elle, avec Sana sur ses talons. Néanmoins, l’envahisseuse ne s’en laissait pas compter et gardait à distance ses poursuivants ! La petite fleur ne pouvait que saluer une telle condition physique ! Elle pressa le pas en dégainant son Kusarigama dans le but d’achever cette course poursuite. Elina la désirait vivante, aussi Seika prévoyait de lui attraper une jambe à l’aide du poids au bout de sa chaine, avant de la faire trébucher, de la rattraper et de l’assommer dans la continuité.

Seulement, le chasseur de primes ne semblait pas l’entendre de cette oreille ! Alors que Seika s’apprêtait à lancer son attaque, son arme perdit beaucoup de poids et elle contempla avec horreur plusieurs des maillons de sa chaine à présent rouillés. Devant elle, Sana trébucha avant de rouler bouler et de s’étaler de tout son long. Avant qu’elle ne puisse faire quoi que ce soit, la lieutenante était sur le maladroit et lui administrait un superbe coup de couteau dans le dos ! Néanmoins, l’arme blanche ne sembla pas blesser l’homme à terre et il ne reçut qu’un crachat en pleine figure en guise d’au revoir. Loin de s’émouvoir, l’associée d’Elina plissa les yeux devant la scène, tandis que la lieutenante s’enfuyait à toute allure sans aucun espoir de la rattraper à présent. Elle était certaine d’avoir vu le couteau se désagréger au contact de Sana. Ainsi, vu l’état de l’arme et de son Kusarigama, elle n’eut pas à réfléchir longtemps avant de comprendre : un fruit du démon. Mais c’était un détail, comparé au fait que cet homme venait de les trahir en permettant à leur cible de s’échapper !

Un masque impassible sur le visage, Seika s’approcha pas à pas d’un Sana qui se relevait à peine. En contre plan, au loin, elle apercevait Shiro qui étalait le dernier homme de main en éclatant de rire, avant d’approcher d’un pas lourd. Des employés du marché noir fonçaient à présent tenter d’éteindre le feu ou de menotter les prisonniers. Tout semblait sous contrôle, hormis leur invité du jour. Il s’en était d’ailleurs sans doute rendu compte, car il tenta de se justifier sans que la petite fleur ne lui demande. Il terminait ses explications lorsque Shiro arrivait, un sourire aux lèvres qui mourut en comprenant la situation.


- Mouais, renifla Shiro en se grattant le torse. J’vais pas te mentir, nous on peut comprendre. Mais Elina... Euh... Où est la patronne, au fait ?


Seika lui jeta un coup d’œil inquiet, avant de se rendre compte que Sana partait déjà sur les traces de pas laissées par la Zoan. Elle ramassa les restes de son arme et interpela son frère pour qu’il fasse au plus vite. Ils se dépêchèrent de lui emboiter le pas, craignait pour la sécurité de leur employeuse. Par ailleurs, ils souhaitaient également s’assurer que le chasseur de primes n’aperçoive rien qu’il ne soit pas censé voir... telle la forme hybride d’Elina.






Dernière édition par Kokuro Elina le Sam 2 Juil - 23:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Jeu 5 Mai - 18:35







Que Shiro comprenne ne m'étonne pas, et qu'il l'annonce aussi clairement ne me surprends pas plus. Seika comprends sans doute aussi mais je ne la connais pas vraiment, alors l'affirmer m'est difficile. Elle ne m'a pas l'air méchante tout de même, donc j'imagine qu'elle comprends mieux mon action même si elle ne desserre pas les dents pour me le confirmer. Par contre Elina, ce sera une autre paire de manches, et l'affirmation de Shiro ne fait que confirmer mes craintes.

« Par là bas je crois, elle a suivi l'autre lieutenante.»

Sur ces mots, je me dirige rapidement vers la direction indiquée, entendant la course de Shiro derrière moi et, beaucoup plus discrète, sa sœur également. Après à peine une ou deux minutes de course, j'entends des bruits de luttes étouffées qui me révèle alors un champ de bataille assez simple. Elina au milieu, trois hommes par terre, cinq autres autour et la lieutenante apparemment borgne un peu plus loin.

Le constat est simple et la réaction à avoir encore plus. Deux aiguilles volent rapidement vers deux des cinq hommes, rapidement suivi par un homme de deux mètres de haut dont les cheveux volent derrière lui, un homme appelé Sana. Ouais, je devrais enregistrer mes pensées des fois, je pourrais vendre ça aux jeunes amateurs de récits de bagarres. Toujours est il que l'homme vers lequel je courrais réceptionne mon aiguille avec sa nuque et mon corps avec son visage, brisant son nez sur le coup, et l'envoyant rouler par terre vraisemblablement assommé, et pas près de se relever.

Profitant de mon élan, je court vers le deuxième et le percute de toute mes forces à nouveau, l'amenant à terre dans un combat de chiens, se griffant jusqu'au moment où sa carrure clairement désigné pour l'assassinat plutôt que pour le combat pur et dur finit par lui faire défaut et où je prends le dessus, littéralement. Dans cette position, l'assommer est un jeu d'enfant et il rejoint donc son pote au pays des assassins qui ne sont pas dans leur terrain de jeu. A savoir dans les bras de Morphée.

Shiro et Seika arrivent à ce moment là et je décide de me porter sur un des derniers types en noir avant de m'attaquer à la borgne, qui doit sentir son avantage tourner aussi vite que le vent dans une tempête. L'espèce de ninja me servant d'adversaire commence par sortir un poignard et m'attaquer, jusqu'à ce que j'arrête sa main et que je lui colle un bon coup de pied dans les parties, suivi d'un coup de genou dans la mâchoire l'envoyant également par terre, pas assommé mais suffisamment amoché pour ne pas continuer le combat. J'ai presque pitié de lui en fait, je lui ai vraiment mis un coup en traître.

Shiro s'étant apparemment occupé des deux derniers ninjas assassins bizarres en noir, nous nous retrouvons ainsi à quatre contre une, et si la borgne fait mine de vouloir fuir, alors je ne la perçois pas. Au contraire, elle se moque de nous en annonçant que si je suis là, alors j'ai sans doute laissé échapper «la Danseuse» et qu'elle fera remonter l'information, nous amenant ultimement à notre perte. Une bonne barjo donc.

Jetant quelques aiguilles vers elle pour gêner ses mouvement, j'attends de voir si Elina va agir elle même ou non. On ne sait jamais, une tout petit morceau d'information pourrait me sauver la peau plus tard.

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Ven 6 Mai - 18:59

Altercation musclée.


<











Elina pestait intérieurement contre le déroulement des opérations. Elle s’était retrouvée encerclée et en très mauvaise posture en un rien de temps. Certes, les hommes de mains des « trois crocs » ne semblaient pas être en mesure de l’inquiéter, néanmoins la lieutenante était d’une tout autre trempe. Les sous-fifres avaient d’ailleurs bien compris la situation, car ils cherchaient surtout à donner une opportunité à leur chef en attaquant la protectrice de Yakoutie sans relâche. L’araignée avait de plus en plus de mal à résister à son envie d’utiliser son fruit du démon mais, elle le savait, montrer ses pouvoirs était une mauvaise idée. Il suffisait qu’un seul de ces malotrus ne quitte l’île pour qu’elle soit rayée de la carte dans les semaines à venir. Sa forme hybride n’était pas encore très connue, mais elle ne sous estimait pas assez les services de renseignement de la marine pour les croire incapable de dresser un dossier sur sa tête. Elle n’avait juste pas encore fait assez parler d’elle pour être primée ! Ce qui lui allait bien, tout compte fait.

Revenant à la situation présente, la Zoan peina à dévier un coup de dague de la lieutenante qui se mit hors de portée d’une éventuelle contre-attaque. Deux hommes lui tombèrent dessus de part et d’autre et elle plongea en arrière, passa sous la garde d’un troisième larron et se faufila entre les bras de deux autres assassins. Les hommes en noir l’encerclèrent de nouveau bien rapidement, tandis qu’elle reprenait son souffle avec un peu plus de difficulté que lors des premiers échanges. Elle avait réussi à dégrossir leurs rangs au prix de plusieurs blessures superficielles, mais il restait toujours cinq hommes, en sus de la lieutenante.


« Avec Mokuso occupé dans son atelier... il ne me reste plus qu’à espérer que Seika, Shiro et Sana viennent me prêter main forte ! », eut-elle le temps de penser avant d’entendre un sifflement étrange.


En quelques secondes, deux hommes s’écroulèrent et elle vit débarquer ses sauveurs. Le chasseur de primes venait de se débarrasser de deux opposants, tandis que Shiro et Seika fonçaient d’ores et déjà sur ceux restant. L’araignée réagit au quart de tour et, toujours sous forme humaine, elle se rua contre la lieutenante. Elle empêcha cette dernière de la cueillir avec une contre attaque éclair en lui lançant un Rankyaku en biais, la forçant à parer la lame d’air à l’aide de ses dagues. Elle dut d’ailleurs gérer en même temps l’attaque de Sana à distance et esquiva les deux aiguilles volantes d’un rouler-bouler. L’assassin se releva et commença à courir pour s’échapper.


« Oh que non ! », pensa Elina.


- Seika ! lança l’araignée à voix haute.


Cependant, cette dernière s’était vue amputée d’une partie de son arme et dut faire avec des moyens réduits. Elle acheva un homme, puis fit tournoyer le poids au bout de sa chaine et la lança dans le but d’attraper les jambes de la fuyarde. Cette dernière pirouetta, esquiva la chaine, puis contre-attaqua dans le même mouvement pour envoyer une dague de lancer dans la direction de la jeune femme. Seika para de la faucille, mais laissa ainsi une ouverture à Elina qui se fendit d’un bond en avant. La Zoan bondit derechef, esquivant une autre arme de jet, puis trancha l’air de deux Rankyakus consécutifs. La lieutenante esquiva le premier, brisa le second à l’aide de sa dague, puis se retrouva au corps à corps avec Shiro. Ce dernier, propulsé à pleine vitesse, lui administra un somptueux coup de poing en hurlant :


- Great Shock Wave !


La cible du colosse se retrouva projetée contre un mur et, bien vite, la situation changea du tout au tout. La borgne se releva en crachant du sang, encerclée par Elina et les deux frère et sœur. Dans l’hypothèse où Sana avait suivi le mouvement, l’assassin des « trois crocs » était encore plus en piètre posture, ce qui ravit la protectrice de Yakoutie Island. Il ne restait plus qu’à maitriser cette peste, puis retrouver sa collègue avant de procéder aux interrogatoires... avec beaucoup plus de finesse que lors des tortures de leurs sous-fifres. Cette fois ci, elle avait besoin de réponses !







Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sana Asante
Al-Azif
avatar
Messages : 227
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
44/200  (44/200)
Berrys: 1.173.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Dim 8 Mai - 13:14







Bon, le truc avec les lames d'air, je n'avais encore jamais vu ça. C'est assez bizarre, mais ça a l'air sacrément utile dans un combat à mi-distance. Enfin, vu que j'ai déjà mes aiguilles pour ça et que je ne suis encore jamais vraiment tombé en panne sèche... Bah, je lui demanderais, ça pourrait être utile. Si j'arrive à bien me faire voir après ma dernière connerie peut être, ce qui n'est pas gagné.

Et maintenant qu'elle a vu que j'ai «légèrement» abîmé l'arme de Seika, c'est encore plus mal barré, d'autant que c'est sans doute la raison pour laquelle la borgne n'a eu aucun mal à esquiver le coup de Seika. Le reste est assez fluide à voir, depuis les lames d'air d'Elina jusqu'au moment où Shiro arrive et colle sa grosse patate dans la mouille de la lieutenante. Et je la connais cette patate, c'est le genre à te décoller la tête des épaules si tu la prends de face, ce qui est le cas ici.

La lieutenante part en volant et s'écrase contre le mur le plus proche, à une bonne dizaine de mètres pourtant, mais est incapable de continuer à fuir, l'impact l'ayant sans doute trop abîmée. En m'approchant, je constate qu'elle crache du sang, confirmant ma théorie, et mes connaissances exceptionnelles en médecine me permettent d'affirmer qu'il s'agit d'une infection de la rate! Nan, je rigole, elle doit juste avoir un poumon percé, ce qui n'est pas très étonnant après le coup de Shiro. Et sa situation ne va pas s'arranger vu qu'elle est coincée contre un mur et que nous sommes quatre à l'encercler.

Elle a bien compris qu'elle était finie, et lorsqu'elle sort une dague de son justaucorps et que tout son bras se détends aussi vite qu'un serpent vers Elina, ma main part toute seule intercepter le poignard avant de le réduire en poussière, protégeant ainsi Elina tout en me mettant bien dedans. Maintenant, je vais devoir expliquer ça, et ça va être beaucoup moins drôle, surtout qu'il s'agit seulement de la partie émergée de l'iceberg. Parce qu'après avoir expliqué ça, je vais devoir expliqué pourquoi j'ai laissé Ulianna se barrer, pourquoi j'ai décidé de mettre le feu au bordel sans même être sûr qu'ils soient dedans et encore tout un tas de trucs auxquels je n'ai même pas pensé tellement ça me paraissait évident sur le coup.

Et les réactions sont suffisamment explicites pour me faire comprendre qu'effectivement, je vais devoir répondre de beaucoup de choses, depuis la vague dilatation de pupilles d'Elina qui cache bien son jeu au «Oh la vache, il est fort ce con» de Shiro, en passant par le sifflement de rage de la lieutenante, qui tente tant bien que mal d'arracher une de mes aiguilles de ma ceinture, sans doute pour se suicider avant qu'Elina ne récupère des infos sur les trois crocs. Mais après les coups qu'elle a pris, elle est lente et j'arrête son poignet sans souci avant de lui coller une baffe histoire de la finir.

Pas tout à fait assommée mais suffisamment faible pour être transportée sans souci, Shiro la soulève et la colle sur son épaule lorsqu'Elina se tourne vers moi et m'annonce d'une voix un peu trop sérieuse à mon goût:

« Sana, vous et moi allons devoir parler. »

Ouaip, cette journée de merde n'en finit définitivement pas.

Revenir en haut Aller en bas
Kokuro Elina
Jorōgumo
avatar
Messages : 486
Race : Humaine
Équipage : Tsukiyo

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
175/350  (175/350)
Berrys: 6.529.496.000 B

MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   Dim 8 Mai - 17:20

Altercation musclée.


<











La lieutenante était à présent acculée, comme un daim après une battue, recroquevillée sur elle-même et encerclée par une meute aux aguets. Du moins c’était ainsi qu’Elina l’imaginait. Bien sûr, elle savait qu’il existait une infime possibilité pour qu’elle tente un coup d’éclat et cherche à s’enfuir ou à l’attaquer, mais l’araignée se laissa malgré elle distraire par l’arrivée du chasseur de primes. La gradée des « trois crocs » ne s’y trompa pas et fusa dans sa direction, dague au poing. Sana l’intercepta de manière spectaculaire : la lame de la borgne fut réduite en poussière d’un simple contact ! La Zoan tenta de dissimuler sa surprise, mais n’y parvint pas totalement. Elle se reprit néanmoins bien rapidement et, avant même qu’elle n’ait besoin d’en donner l’ordre, son assaillante se retrouvait maitrisée et portée sur le dos de Shiro tel un vulgaire sac de condiments. Seika en profita pour résumer discrètement à sa patronne la situation, qui pensait pourtant en avoir terminé avec les mauvaises surprises pour cette nuit. Mais la soirée était loin d’être achevée, comme en témoigna l’intervention de la protectrice de Yakoutie Island :


- Sana, vous et moi allons devoir parler.


L’araignée se tourna vers les hommes du marché noir et leur somma d’enrayer la progression du feu au plus vite. Sans un mot de plus, elle ramassa son manteau, l’épousseta de la neige, et prit la direction de l’auberge en faisant signe à son employé du jour de la suivre. De son côté, Shiro amena la lieutenante dans l’ancienne base de la marine afin de l’y garder enfermée dans une geôle sous la surveillance de deux hommes du marché noir. Elina s’occuperait de son cas plus tard. Seika prit l’initiative d’aller calmer madame Fuu, dont les hurlements stridents et scandalisés retentissaient jusqu’ici. Un autre problème qu’elle devrait régler en temps et en heure. Le chemin jusqu’à son auberge fut glacial, Elina garda le visage fermée et ne pipa mot ni ne répondit aux éventuelles questions de Sana. Une fois arrivée, elle déclara sobrement au tenancier qu’elle ne souhaitait pas être dérangée et amena Sana dans sa chambre. Elle verrouilla la porte et l’invita à s’asseoir en face de la table, sur une chaise quelconque, tandis qu’elle prenait place au balcon pour se servir un verre de vin. Après un instant de réflexion, elle en proposa tout de même un au chasseur de primes, subtile marque lui révélant qu’il n’avait rien à craindre de l’entrevue, pour le moment. Elle but une gorgée en regardant la ville en contrebas, appréciant ces aromes fruités et puissants, avant de se tourner vers son hôte et d’attaquer d’emblée :


- Je n’apprécie pas qu’on me mente. Encore moins que l’on essaye de me doubler.


Avant qu’il ne puisse se justifier, l’araignée planta ses iris noirs dans ceux de cet homme curieux, avant de reprendre d’une voix calme :


- Vous avez laissé s’échapper une criminelle, un officier appartenant à une organisation de malfaiteurs cherchant à nuire à toute l’île. Votre conduite met en péril la vie de centaines de civils innocents. Sans parler des dommages causés par votre incendie volontaire qui aurait très bien pu se propager aux maisons avoisinantes !


Un silence de mort retomba dans la chambre de l’araignée, avant qu’elle ne reprenne d’une voix maîtrisée :


- Avez-vous au moins une explication valable concernant vos actes, chasseur de primes ?


Elle avait beau dire, il avait rempli une partie de sa mission et lui avait peut être même rendu service en rayant de la carte de Yakoutie ce bordel. Elina, tout comme ses associés, détestait ce genre de « commerce », mais n’était pas encore assez influente pour le réduire en cendre. Cependant, la fuite d’une des deux lieutenantes restait une épine douloureusement enfoncée dans son pied. Fort heureusement pour elle, la Zoan s’était bien gardée d’user de son pouvoir et la sœur de Sana ne pourrait donc colporter son secret aux oreilles de ses supérieurs. C’eut été une catastrophe que le chasseur aurait payé de sa vie. Pour l’heure, elle était réellement intéressée par les justifications de cet homme, et pourrait sans doute se montrer clémente s’il n’essayait pas de jouer au plus fin. Après tout, elle disposait à présent d’une source d’informations fiable pour remonter jusqu’au dirigeant des « trois crocs », et il n’était pas étranger à cette réussite !




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [FB] Altercation musclée - avec Asante Sana.
» Altercation avec un monstre marin
» Gros Mek avec CFK et Krameur
» Avec ce projet, Alexis pourra donner 100,000 emplois permanents aux Haitiens
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: North Blue :: Yakoutie Island-