Partagez
 

 Act 1 - L'hésitation au partage des blessures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue30/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue68/120Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeMar 1 Mar - 17:08

Mori Ranmaru
"Oui... Nous regardons tous en l’air, les yeux bien ouverts, pour pouvoir voler nos rêves, après tout."
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures

       


Aujourd'hui était le jour qui marquait un autre tournant dans la vie du jeune samouraï. Tâché de frustration, les dents serrés il s’éloignait sûrement du champ de bataille. Le visage dissimulé par ses cheveux et étant dans les airs accompagné de tout ses camarades, il avait les mains posé sur Ayame qui revenait tranquillement à elle. Il avait une fois de plus failli perdre ses amis, si Drake n'avait pas été là il serait certainement sur la route d’Impel down et peut être bien qu’il aurait pu revoir ses parents. Il ne pouvait que remercier son ancien camarade qui venait de lui sauver la mise, il devait donc lui rendre la pareille un de ces jours ! Il avait peut être failli perdre son ami, mais il avait également comprit qu'il n’était plus du tout seul et pour cette raison, Mori devait devenir plus fort… Il prit donc la décision l’instant d’après… Regardant avec attention les dégâts causés par la marine. Sa chevelure laissa enfin paraître ses yeux et par conséquent son regard, qui était emplit de volonté.

Quelques instant après le départ de l'ile, Mori qui était tout de même à bout de force regarda ses camarades de relever doucement. Les faucons avaient alors pris leurs envols à nouveau, mais le dernier ne transportait personne. Il fallait qu’il se ménage jusqu’à la prochaine halte ! Une île qu'ils aperçurent plusieurs heures après le départ de l’île volcanique. Une pause était donc mérité sur le lieu en question. Le lendemain, les six camarades se levèrent donc avec des bandages un peu partout sur la tronche sauf cheveux d'argent, qui était déjà dehors en train s'entrainer. En effet, ils avaient réussi à trouver un hôpital permettant donc à tout le monde de se reposer convenablement. De son côté et au vu de son pouvoir de guérison, il n’avait pas besoin de bandage mais juste d'une bonne dose de repos. D’ailleurs il croisa l'un des médecins qui s'occupait de ses amis pendant que ceux-ci sortaient de l’hôpital, il se rappela de la conversation qu'il avait eu avec ce même docteur par rapport à son pouvoir de guérison qui surpassait ceux qu'il avait pu voir jusqu’à maintenant.

L'instant d’après il discutait avec ses amis. Tout le monde avait mis de côté la bataille qui s’était déroulé la veille. Même si chacun souriait, savait pertinemment qu'ils devraient faire la même chose que Mori et devenir plus fort ! De ce côté-là, c’est Lynch qui fût le premier à énoncer cette envie tout comme  il énonça l'ile sur laquelle ils s’étaient arrêté. La seconde d’après un médecin s’adressa au groupe :

Médecin : Si vous souhaitez vous entraîner, je vous conseil de vous conduire au Dojo… là bas, vous aurez de quoi vous aidez. Ce n'est pas vraiment le lieu pour ça ici.

Un simple mouvement de tête acquiesçant la proposition était suffisant pour que le groupe commence alors à se diriger vers le lieu cité précédemment.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  681244121210110453963857


Dernière édition par Mori Ranmaru le Jeu 10 Mar - 1:17, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue10000/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeMer 2 Mar - 18:13


Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Firefo10


« L'hésitation au partage des blessures. »

Le temps passait lentement mais sûrement sur la petite île de Graou Island, devenue depuis quelques temps havre de paix au beau milieu de la tumultueuse Grand Line. Les habitants s'y plaisaient, il y faisait bon vivre et c'était bien là l'important... Pour autant, les pirates qui agissaient en coulisse, derrière les rideaux, afin de préserver le bien-être des locaux n'étaient clairement pas aussi reposés : c'était naturel après tout, car entre la reconstruction, les missions de protection et tout le reste, Nakata et les siens avaient beaucoup de travail... Nakata, d'ailleurs, avait quitté l'île depuis quelques temps : quelques affaires urgentes à régler sur South Blue, pour le peu que Renald en avait compris, tout comme Holly quelques semaines plus tôt et Kyoshiro peu de temps avant son retour d'Impel Down. En bref ? Tengoku no Seigi bougeait actuellement au quatre coins du Monde, pour le meilleur comme pour le pire, et ses derniers représentants étaient désormais enfermés dans la salle de réunion avec le gérant de Graou, Miyamoto Musashi, et un envoyé de la Couronne, une organisation gouvernementale. Une histoire d'alliance en devenir, pour continuer à mettre des bâtons dans les roues de Centes... Cela, l'homme écureuil s'en fichait pas mal, mais l'initiative faisait tout de même plaisir : l'on voyait que des hommes de tout horizons pouvaient ainsi s'unifier sous un seul et même étendard afin de mettre en branle les fermes convictions de justice... Le forban, qui avait donc porté une bouteille d'alcool aux quatre personnes désormais enfermées, s'en était ensuite retourné à l'hôpital, où sa mission avait encore et toujours lieu : il devait veiller sur Elisabeth, s'assurer de son état de santé et, si possible, soulager ses douleurs tout en favorisant le processus de rétablissement. Le pronostic vital n'était plus engagé depuis belle lurette... Mais le travail à fournir n'en restait pas moins conséquent !

Ainsi donc, Renald s'en était allé à l'hôpital, où il s'était évidemment rendu dans la chambre de l'ex-corsaire pour faire les quelques vérifications d'usage, du rythme cardiaque à la tension. Son état semblait définitivement stabilisé, mais compte tenu du hurlement tonitruant qu'elle avait pu pousser quelques jours plus tôt, le jeune pirate restait sur ses gardes : on n'était jamais à l'abri d'une rechute, après tout... Il était encore dans les couloirs lorsqu'il avait capté la conversation d'un médecin avec une infirmière : celui-ci jurait que le pirate qui venait de partir possédait des dons de soin et qu'il avait été capable de soulager la douleur de ses pairs... D'abord sceptique, l'homme-écureuil finit par écarquiller les paupières, son cerveau réalisant lentement les connections évidentes : un pouvoir de soin, une Schichibukai dans un état désespéré... Une malédiction était-elle capable de surclasser la médecine ? Vif et brutal, le combattant fit demi-tour pour traverser les couloirs en détalant, n'hésitant pas à user des murs en guise de rebonds grâce à son agilité hors-norme, le tout sous les regards mi-curieux mi-inquisiteurs des médecins locaux. Pas le temps de s'excuser, il y avait plus urgent !
En quelques secondes seulement, le jeune homme arrivait enfin à sortir de la clinique, d'où s'éloignait un minuscule contingent : parmi eux, un homme aux cheveux argentés... Sans attendre, Renald s'approcha vivement d'eux en les hélant :

-Hey, vous ! Attendez ! J'ai des questions !

A peine eut-il rattrapé le groupe qu'il se courba légèrement pour reprendre son souffle : l'instant suivant, le jeune forban prenait la parole, aussi souriant et plaisant qu'à l'accoutumée.

-Je me présente, Renald... Je suis un des amis de Nakata, le Schichibukai, et euh... En fait... J'ai entendu dire que vous possédiez des dons curatifs... Est-ce que vous seriez capable de... Réaliser un miracle ?

La dernière question avait été posée nettement plus sérieusement : restait à espérer que cela soit bel et bien le cas...



Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue30/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue68/120Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeJeu 10 Mar - 2:32

Mori Ranmaru
"Ce qui nous permet de considérer la beauté d’une fleur parfaite est le fait qu’on prend le temps de s’arrêter pour bien la regarder. C’est le fait de passer cet instant en état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel."
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures




Il y avait un peu de route à faire, il n’y avait donc aucune utilité à déranger les Faucons pour qu’ils les transportent. Pourtant, ils venaient d’arriver sur les lieux se posant comme ci ils s’attendaient à transporter quelqu’un, c’était le cas ! Shikaku et Lynch montèrent tous les deux sur le dos de leur faucon respectif. Mori les regarda se questionnant sur ce qui se passait, il prit donc la parole afin d’éclaircir la situation. En temps, normal il aurait simplement suivi le mouvement et se serait joint au groupe seulement, ils agissaient de manière à dissimuler quelque chose et ça il ne pouvait pas le supporter… Il aimait être au courant de ce qui se passe dans le groupe. Il fallait dire que depuis le dernier combat mené contre la marine, il s’obligeait à être encore plus vigilant mais quand il voulut insister pour savoir ce qui se passait, il se rappela qu’il devait tout de même les faires confiance ! Il est la meilleure placée pour savoir que si ses amis font ça, c’est qu’ils ont une bonne raison… Il les regarda alors tranquillement monter sur le dos des volatiles et c’est eux alors qui entamèrent la discussion :

Lynch : On doit se rendre sur une autre île… En fait, on a reçu un appel de tu sais qui. On va s’occuper de l’alliance.
Shikaku : Toi tu restes ici et tu profites de notre absence pour t’entrainer. On sera de retour d’ici quelques jours, donc ça te laisse pas mal de temps pour toi
Mori : Je ne serais peut-être plus ici… Je partirai certainement voir cette autre personne. Donc on se revoit bientôt ! Attention à vous ! dit-il, faisant un signe de la main pour leur dire au revoir
Shikaku : Euh au fait… Tu as fait quelque chose à tes cheveux ? Rajouta le cousin sur un ton presque moqueur.

Un léger sourire en retour de la part de Ginkami fût suffisant pour que le Gin comprenne que la réponse était positive. En fait, il n’y avait pas que sa coupe de cheveux qui avait changé. Il y avait aussi son style vestimentaire, le nombre de sabre qu’il portait sur lui… En fait, il avait complètement modifié son look. Il portait des vêtements beaucoup plus léger et moins similaire à l’habit que pourrait avoir un samouraï. Ce qui était le plus marquant c’était l’espèce de masque qui recouvrait toute la partie basse de la tête, partant de son coup jusqu’au nez… Une personne normale se demanderait en premier lieu, s’il arrive à respirer de cette façon-là et une autre dirait qu’il ressemble à un ninja. Lui ce qu’il voulait c’était juste être à l’aise lorsqu’il combat et effectivement, quelque instant avant alors qu’il s’entrainait, Mori avait pu remarquer que la vitesse et le nombre de coup qu’il pouvait donner avait légèrement augmenté… Ce qui voulait dire qu’il avait donc fait le bon choix pour ce style vestimentaire.

Deux secondes plus tard, après les douloureuses séparations il reprit donc tranquillement sa route vers le dojo de l’île actuel. Un peu plus haut, il pouvait apercevoir Shun’o en train de faire des rondes dans le ciel ; veillant toujours sur Mori. Une personne s’approcha alors rapidement du Ginkami. La personne l’interpela de manière précipité, une chose était certaine elle allait déjà lui faire une demande mais la question était de savoir quoi et étant doté d’une grande curiosité, il s’arrêta donc afin de savoir dans un premier temps ce que voudrait la personne. En temps normal, il y aurait déjà eu Shikaku qui serait en train de râler parce qu’il a pris le temps de s’arrêter pour répondre à la question de la personne qui s’approchait… C’était là le gros problème du cousin de Mori, il réagissait souvent au quart de tour !

Renald : Je me présente, Renald... Je suis un des amis de Nakata, le Schichibukai, et euh... En fait... J'ai entendu dire que vous possédiez des dons curatifs... Est-ce que vous seriez capable de... Réaliser un miracle ?

Comme à son habitude, il ne laissa paraitre aucune autre expression du visage mis à part celle qui permettait de dire « Je m’en fous », mais de manière assez poli… Seulement cela ne dura qu’un moment, forcé de réaliser que le nouveau personnage devant lui avait su attirer son attention de par son apparence particulière. Mori s’approcha alors de lui l’examinant de haut en bas avant de commencer une réponse à toutes ses questions :

Mori : Moi c’est Mori Ranmaru… Euh il t’est arrivé quelque chose de mauvais ? Une malédiction ou quelque chose comme ça ? Je peux effectivement le soigner si c’est ce que tu veux. S’exprima le Ginkami arborant un petit sourire moqueur et taquin. Après quoi, il prit un air sérieux... Nakata ? Fenice ? Ce nom me dit quelque chose… Au sujet de ce que tu as entendu, Oui j’ai des dons curatifs et Non, je ne peux pas faire de miracle. La raison est simple, j’ai le pouvoir de tout guérir donc pour une personne comme moi, on peut plus vraiment parler de miracle.

Mori n’était vraiment pas du genre à se vanter, mais une chose était certaine concernant ses capacités de guérison il savait clairement que son pouvoir s’immisçait dans le territoire divin.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue10000/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeSam 12 Mar - 11:14


Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Firefo10


« L'hésitation au partage des blessures. »

Renald avait remarqué que son interlocuteur l'observait avec intérêt et curiosité... Ce qui en soi était facilement compréhensible. Les hommes-écureuils n'étaient pas légions, même sur le Nouveau Monde, alors en croiser sur Paradise avait tendance à désarçonner. Cela étant, le pirate se fichait pas mal de la curiosité de son interlocuteur : c'était probablement malpoli, mais il voulait à tout prix savoir si ce que les médecins lui avaient rapporté était vrai. Si ce Mori pouvait bel et bien utiliser un tel don pour soigner toutes les blessures qu'il pouvait croiser, alors il s'agissait probablement d'une chance inouïe pour fournir à Elisabeth un état nettement plus stable... Restait à voir si l'homme possédait des capacités suffisantes pour réaliser l'irréalisable. Et à en croire sa confiance en ses talents, cela était probablement le cas... Car l'homme semblait être convaincu de pouvoir transformer les miracles en banalités. Si tel était le cas, il fallait absolument qu'il accepte de les aider... N'oubliant toutefois pas ses bonnes manières, Renald se courba violemment en avant pour demander son aide en bonne et due forme :

-Non, ça ne me concerne pas ! Mais... Une patiente de l'hôpital souffre de très graves blessures, et la médecine n'y peut rien ! Vous êtes notre seul espoir...

Il n'avait pas même laissé le temps à son interlocuteur de répondre qu'il se redressait, lui jetant un regard franc et direct. Renald souhaitait avant toute autre chose apporter autant de renseignements que possible : il ne voulait pas contraindre cet étranger à user de son pouvoir pour les arranger, bien entendu ! Non, il fallait vraiment que Mori le fasse de son propre chef...

-Cette jeune femme... C'est Reina Elisabeth, une ancienne Schichibukai ! Elle souffre de très graves lésions... Est-ce que vous accepteriez de lui venir en aide ?

A vrai dire, l'homme-écureuil ne parvenait pas à comprendre à quel point ils venaient tous d'être chanceux : lorsque Nakata apprendrait que son ancienne collègue avait pu bénéficier de tels soins, il allait probablement bondir de joie ! Et, en quelques sortes, il s'agissait déjà d'une excellente revanche à l'encontre du Gouvernement Mondial, qui n'avait pas souhaité soigner la corsaire pour éviter de trop avantager le Phoenix... Ceux-là risquaient de tomber des nues si tout fonctionnait tel que le rouquin l'imaginait alors ! Toutefois, pour ce faire, il fallait avant toute autre chose que son interlocuteur accepte de lui prêter sa malédiction, ne fut-ce que pendant un court laps de temps... Sauf que pour l'heure, il fallait déjà savoir si cet inconnu acceptait ou non de leur prêter main forte : les voyageurs étaient légions, et un bon nombre d'entre eux exécraient les pirates et par extension les capitaines corsaires... Maintenant, le fait qu'il se trouvait alors sur Graou Island, officiellement île sous l'égide d'un Schichibukai, avait fortement tendance à rassurer Renald. Restait à espérer que cela ne soit pas qu'une simple coïncidence !



Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue30/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue68/120Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeDim 22 Mai - 20:38

Mori Ranmaru
"Ce qui nous permet de considérer la beauté d’une fleur parfaite est le fait qu’on prend le temps de s’arrêter pour bien la regarder. C’est le fait de passer cet instant en état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel."
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures




Mori n’était pas du genre à s’attarder sur les détails, il préférait plutôt aller droit au but sans pour autant foncer tête baissé. C’était sa manière d’examiner la situation et de montrer son intérêt par rapport à tout ce qui se passait actuellement sur cette nouvelle île. Il venait à peine d’arriver qu’on lui demandait de l’aide pour soigner une certaine personne… Il fût un temps où il serait simplement passé sans prendre le temps de s’arrêter ou même d’écouter ce qu’on avait à lui dire, de même s’il avait été accompagné par ses deux camarades de route. Shikaku comme à son habitude aurait très certainement crié sur la personne lui adressant la parole, comme ci il fallait avoir une autorisation pour ça. Avec le chemin qu’il avait parcouru, il avait rapidement compris que son pouvoir de guérison devait servir à beaucoup plus que ça. Lui-même n’étant pas un médecin, il se mit donc au fur et à mesure à utiliser ce pouvoir pour soigner les personnes qui en avaient besoin. Il ne se posait plus trop de question, peu importe qui en avait besoin il accepterait dans tous les cas étant donné sa nouvelle nature. Avec tout ce qu’il avait développé maintenant comme capacité, il pouvait soigner les personnes d’une manière beaucoup plus complète qu’à l’époque, sans compter qu’il avait réussi à mettre au point une technique lui permet de revenir à la vie s’il venait à la perdre.


Depuis donc quelques heures, il se trouvait sur une île de Grand Line qui était beaucoup plus accueillante que celle qu’il avait pu voir jusqu’à maintenant ! Sans compter qu’il n’y avait aucune force de la marine et que les habitants semblaient pouvoir protéger facilement leur territoire et la personne semblant être dans le dojo vers lequel, il se dirigeait avant d’être stoppé par un Homme-écureuil qui attira complètement son attention. Une discussion qui débuta rapidement, mais après quelques mots échangés le nom de la personne soigné fût enfin dévoilé et l’air de Mori changea rapidement… Reina Elisabeth ! Ce fût un énorme tilt. Reina Elisabeth, c’est celle qu’il avait combattu indirectement lors de son arrivé sur Grand Line et c’est également à ce moment-là qu’il a perdu ses anciens camarades. Mori Ranmaru fronça légèrement les sourcils avant de répondre d’une voix simple et neutre à son interlocuteur « Conduis-moi à elle, je vais m’en occuper... »

C’est le genre de chose qu’il détestait faire, mais il se l’était déjà dit il y a un moment ! Son pouvoir sert à donner une seconde voir une dixième chance à ses patients, donc il n’avait aucune raison de refuser d’aider ces personnes. D’autant plus qu’il savait au fond de lui que cela lui rapporterait beaucoup de chose ! Il ne savait pas encore clairement ce qu’il gagnerait, mais il y gagnerait forcément quelque chose. De plus, c’est toujours intéressant de pouvoir approcher une personne de ce calibre et d’apporter une aide qui ne se refuse pas non plus. Tout en marchant, il se mit alors à parler à Renald normalement :

Mori : Je comprendrais que tu refuses de me répondre, mais j’aimerai savoir comment elle a pu atterrir ici et dans cet état. Et puis, tu peux me tutoyer sans problème.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue10000/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeMer 25 Mai - 21:08


Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Firefo10


« L'hésitation au partage des blessures. »

Lorsque son interlocuteur sembla accepter sa demande, aussi effrontée et impudique fut-elle, le visage de Renald s'éclaira brutalement d'un sourire enjoué et d'une expression quasi enfantine. Il n'avait pas pensé sérieusement que l'inconnu accepterait sans conditions et sans poser la moindre question, et c'est d'ailleurs pour cela qu'il hocha la tête avec ferveur lorsqu'on lui demanda davantage de précisions quant à l'état de la demoiselle. Tandis que l'homme écureuil originaire du Nouveau Monde montrait la voix à l'étranger, il se remémora promptement des quelques comptes rendus auxquels il avait eu accès vis-à-vis de la guerre de Baltigo, qui avait opposé Gouvernement Mondial et Révolution. Les sources officielles, évidemment, n'étaient ni fiables, ni intéressantes... Mais le discours de Nakata, qu'il avait à demi-entendu, semblait en revanche nettement plus crédible. Même si le médecin anthropomorphe n'était donc pas totalement au fait de la situation qu'avait pu traverser la jeune rousse, il avait probablement de quoi rassasier la curiosité de l'homme-miracle. C'est pour cela que, tout en pénétrant promptement dans la clinique en prenant les devants, le forban prit la parole à mi-voix pour répondre aux questionnements de l'autre pirate, lui jetant un bref coup d’œil de temps à autres pour s'assurer du fait qu'il le suivait bien au travers des couloirs :

-Elle a été ramenée par Nakata d'Impel Down... Elle a été vaincue sur place, par un autre ancien corsaire. Yorkshire Mendela, je crois... Nakata l'a protégée quand elle était en position de faiblesse. Elle a été gravement touchée... Je n'en sais pas plus, malheureusement.

Ce n'était pas tout-à-fait vrai, mais pas tout-à-fait faux non plus : son ignorance partielle était similaire à une omission, au final. Renald savait qu'elle avait été temporairement prise en charge par le Gouvernement Mondial, qui n'avait rien fait d'autre que la maintenir en vie, au péril de sa santé globale. Cela ne faisait que montrer, une fois de plus, que ce simulacre de bon gouvernement n'avait que faire de la vie de ses soldats, même les plus fidèles. Certes, la jeune femme était une pirate et devait ainsi être traitée comme une criminelle, mais si elle s'était retrouvée dans un tel état, c'était tout simplement parce qu'elle avait voulu livrer bataille en faveur de la marine... Au final, la laisser mourir pour une simple défaite n'était ni plus ni moins qu'un désintérêt global et éhonté. Camouflant sa colère vis-à-vis de cette manière d'être relativement scandaleuse, considérant une fois de plus que les hautes instances de ce fichu Monde n'apportaient que bien peu de crédit à la vie humaine, quelle qu'elle fut, l'homme écureuil passa le pas d'une porte pour entrer dans une chambre d'hôpital simple, vierge, blanche et dénuée de fioritures. Au centre, un lit où dormait plus ou moins paisiblement Elisabeth... Le médecin s'écarta légèrement pour laisser Mori s'avancer jusqu'à elle, la dévoilant d'une courte prise de parole :

-Voilà, c'est elle... Je ne sais pas si vos pouvoirs pourront y faire quelque chose, mais... Merci, dans tous les cas.

La mine grave et calme, le jeune homme attendit patiemment le verdict de l'expert, à demi-émerveillé et à demi-sceptique devant les soit-disant capacités de cet homme. Si sa malédiction ne possédait réellement aucune limite, au même titre que celle du Phoenix, le régent de Graou Island, alors il allait très probablement pouvoir venir en aide à cette pauvre victime... Dans le cas contraire, et bien, il aurait au moins le mérite d'avoir essayé !


Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue30/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue68/120Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeJeu 30 Juin - 13:59

Mori Ranmaru
"Ce qui nous permet de considérer la beauté d’une fleur parfaite est le fait qu’on prend le temps de s’arrêter pour bien la regarder. C’est le fait de passer cet instant en état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel."
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures




Il écouta ce que lui racontait le jeune Renald. Au fond, il s’en foutait un peu de ce que pouvait lui dire le jeune hybrid, mais d’un autre côté il ne pouvait pas les ignorer puisqu’il avait besoin de certaine information pour pouvoir exercer son pouvoir sur la personne en question. Il s’agissait donc de la personne responsable de la perte de ses camarades d’antan. Il se souvient encore clairement de la manière dont ce combat avait été mené et comment lui, il s’en était sorti… Il n’avait pas eu de blessure physique, mais mentalement il se rappelait détail par détail la manière dont il avait perdu ce jour-là. Comment il s’était retrouvé seul et par la faute de qui. Seulement, Mori Ranmaru n’est pas du genre à se morfondre sur ce genre de détail. C’était un combat entre deux factions, la sienne a perdu et ses amis ont été tués c’est tout ce qu’il y a retenir. Le seule malaise aujourd’hui est qu’il va se retrouver en face de la personne qui a permis cette défaite et il va l’aider tout comme, il a aidé d’autres personnes bien avant ce jour.

Lorsque Renald termina son bref résumé, Mori se dit une chose… Il y avait forcément des détails qui n’avaient pas été divulgué. Il laissa donc passer car il n’avait pas de besoin d’en savoir plus sur le sujet, mis à part de la personne concerné. C’est donc après avoir marché rapidement vers Elisabeth, qu’ils se retrouvèrent alors tous les deux en face d’elle, couché sur le lit et inconsciente. Ranmaru ne la reconnaissait pas, mais il ne perdit pas de temps car il lui aura simplement fallu d’un regard pour comprendre qu’elle se trouvait dans un piteux état. Il se rapprocha alors du lit et positionna ses mains au-dessus de la patiente, les paumes vers elle. Soudainement des flammes vertes commencèrent à se propager lentement sur le corps entier de l’ancienne corsaire, qui se retrouva en cinq secondes à peine le corps entier entouré de flamme verte. Suite à quoi Mori resta silencieux un court instant puis prononça d’une voix calme et rassurante « Sôzô Saisei - La Création et le Renouveau ! ». Les flammes gagnèrent en intensité et l’on pouvait clairement voir le corps de la jeune femme retrouver l’aspect qu’il avait avant d’être comme ça. L’opération dura à peine cinq secondes puis les flammes s’estompèrent petit à petit, laissant paraitre un corps totalement rétabli et en pleine forme. Ce n’était qu’une question de seconde avant qu’elle ne se réveille…

Mori : Voilà, c’est fini elle ne devrait pas tarder à ouvrir les yeux. J’ai complètement rétabli son corps, parce je veux dire que je n’ai pas fait que la soigner, j’ai également rétabli tous ses muscles, son état mental, enlevé de son corps tout ce qui pourrait être maladie ou même virus… Pour faire cours, je l’ai remise entièrement à neuf !

Il ne le montrait pas, mais il avait utilisé une grosse quantité d’énergie pour cette opération. Il pouvait tout de même tenir debout, parler normalement. Il se tourna ensuite vers Renald et lui lança un sourire disant qu’il avait réalisé le miracle qu’il souhaitait. Il attendait alors avec tout le monde que la dame se réveille de son coma. La question qu’il se posait était de savoir, qu’elle serait sa réaction face à tous ces évènements.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue10000/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeVen 1 Juil - 22:28


Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Firefo10


« L'hésitation au partage des blessures. »

L'homme-bête avait entraîné l'étranger jusqu'à la chambre calme de l'ancienne Schichibukai, laquelle était encore et toujours plongée dans une profonde inconscience. Les calmes crises qu'elle avait enduré auparavant, qui avaient secoué son sommeil de quelques spasmes vigoureux n'étaient plus depuis quelques jours. Elle se reposait, simplement, se remettait tant bien que mal des blessures dont le temps pouvait se guérir... Quant au reste, Renald ne pouvait pas y faire grand chose de plus : c'était précisément pour cela qu'il avait apporté Mori ici, parce qu'il avait le vain espoir d'imaginer que lui puisse améliorer l'état de la demoiselle. Même si le pirate du Nouveau Monde ne savait pas trop pourquoi Nakata portait autant d'intérêt à cette combattante hors pair, il se devait de respecter sa volonté et de faire tout ce qui était en son pouvoir pour lui permettre de marcher, de parler et de combattre à nouveau... Après tout, le blondinet œuvrait toujours pour des objectifs nobles et louables, quels qu'en furent les moyens et les méthodes appliquées. S'il avait à ce point voulu préserver la vie de la maudite, c'était bien parce qu'il pouvait y trouver un avantage, un atout, dans un sens ou dans l'autre. Peut-être un bras armé pour l'une de ses futures batailles, peut-être des conseils sages d'une pointures expérimentée... Dans tous les cas, il y avait fort à parier qu'Elisabeth pourrait, lors de son réveil, servir la cause de Tengoku no Seigi, aussi bien directement qu'indirectement. Elle semblait, selon les dires qui se contaient à son sujet, posséder un certain honneur, une fierté qui la pousserait très probablement à honorer la bonté du Phoenix à son égard... Elle lui devait la vie. Mais peut-être allait-elle devoir son intégrité physique en elle-même à une autre personne...

Les yeux indécis et à demi douteux de l'homme-bête se posèrent donc tour-à-tour sur la demoiselle inconsciente, puis sur le maudit qui, placidement, s'avança jusqu'à elle pour l’ausculter d'un regard tout aussi débonnaire. L'inconnu fit ensuite un geste simple, mais vraisemblablement lourd en conséquences : il pointa ses mains en direction de la jeune femme et des flammes semblèrent alors s'y propager, s'y développer abondamment. S'il avait été un pirate lambda, au parcours lambda et à la vie lambda, Renald aurait sans doute alors pris la décision de lui sauter dessus, pour l'interrompre dans ses manœuvres louches et lui demander de plus amples informations avant de le laisser procéder à une telle opération... Mais au lieu de cela, ses yeux semblèrent briller d'une lueur d'admiration silencieuse. Il l'avait déjà vu à l'oeuvre plusieurs fois... le Phoenix. Lorsqu'il était blessé, le corsaire se couvrait de flammes azurées, et retrouvait presque instantanément son intégrité physique. Le phénomène non moins visuel que développait Mori actuellement y ressemblait étrangement, à cela qu'il ne le ciblait pas lui, mais une autre personne. Alors, cela existait-il vraiment ? Un pouvoir capable de défier ce que même le temps ne savait combattre ? Une capacité capable de remettre sur pieds même le plus blessé des infirmes ? Muet et stupéfait, l'homme-écureuil ne bougea pas d'un poil tandis que le médecin d'infortune se pressait à terminer sa courte mais intense intervention avant de se tourner dans sa direction, lui lançant quelques paroles simples mais lourdes de sens. Il l'avait soignée... Complètement soignée. Le subordonné du Fenice demeura immobile encore quelques bonnes secondes avant de sembler enfin se ressaisir : il pivota immédiatement et hurla à l'une des infirmières qui passait par là quelques ordres simples.

-Appelle immédiatement Damon et Musashi ! Qu'ils viennent ici, le plus vite possible !

La jeune femme, après un signe formel de la tête, s'esquiva promptement tandis que Renald pivotait derechef, faisant à nouveau face à cet épéiste aux cheveux blancs et à la jeune combattante autrefois brisée. Il fit quelques pas dans leurs directions puis, simplement, se courba si brutalement en avant qu'il manqua de tomber. Son corps ainsi penché en angle droit, il ferma les paupières humblement et remercia Mori par ses propres mots :

-Je ne saurai jamais vous rendre la pareille... Vous nous avez rendu un fier service, et je vous garantie que Nakata l'apprendra ! Je ferai personnellement tout mon possible pour honorer cette dette que nous vous devons désormais !

Il fallut encore quelques instants supplémentaires pour que les deux autres bretteurs ne daignent enfin accorder leur présence aux deux pirates et à l'ancienne blessée. Si Musashi demeurait calme et quasiment impassible, Damon, quant à lui, ne camoufla aucunement son incompréhension. Il pénétra dans la salle à grandes enjambées et posa un regard plein d'interrogation sur Elisabeth, qui semblait pourtant ne pas avoir bougé d'un poil depuis l'aide apportée par Mori. Il pivota ensuite pour faire face à Renald et au soigneur miracle, mais fut dans l'incapacité la plus formelle de prononcer la moindre syllabe. Estomaqué, il l'était : il n'aurait jamais cru cela possible, ni même envisageable...


Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 418

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeVen 1 Juil - 22:57



Elisabeth Reina

Le souffle court, Elisabeth Reina se réveilla de son long cauchemar. Elle avait été prisonnière d'un corps cassé, brisé. Sa fierté était en miette, les derniers souvenirs qu'elle avait capté ressassés jours après jours. Elle avait combattu tellement de fois de suite qu'elle espérait ne jamais avoir à revivre pareil événement : fort heureusement là où la folie aurait gagné certains, sa combativité l'avait maintenue en vie. Il lui avait fallu bien plus que du courage – un miracle – pour revivre. Ainsi, dans sa chambre d'hôpital, elle retrouva un peu de couleurs et tenta de se relever. Malgré les soins du Ranmaru, la fatigue mentale qu'elle avait subie était encore bien présente. Il lui faudrait du temps pour s'en remettre.

    - Vous...

Elle jeta un coup d’œil à son sauveur dont les paroles lui étaient revenues à l'esprit tandis que son état s'améliorait. Il était son salvateur. Un être si faible, si fragile, avait reconstruit son corps ? Elle, la grande guerrière ? Elle avait perdu... Et tellement de personnes lui étaient venues en aide. Pourtant, elle affichait un air déterminé. S'asseyant sur le lit, elle sentit que son corps était rétabli. Une véritable bénédiction. Un véritable enfer.

    - J'ai une dette envers vous, Mori Ranmaru.

Bien sûr qu'elle le connaissait. Son visage n'était pas passé inaperçu parmi les pirates de la nouvelle ère. En revanche le gamin à ses côtés ne lui était pas connu. Qu'allait-elle faire à présent ? Tuer Mendela ? Ou se retirer ? Bien sûr, à présent qu'elle avait été déchue de son grade de capitaine corsaire... Tout serait bien plus compliqué. Il lui fallait... Elle savait ce qu'elle allait faire. Elle aurait besoin d'un appui. D'une aide. La Révolution ? La Triade ? Le Phoenix ?

    - Ramenez-moi mon épée... S'il-vous-plaît.

Telle une harpie, ses cheveux semblèrent s'élever et ses yeux s'assombrir alors qu'elle disait ces derniers mots. La colère menait ses actions sans la présence de son arme à ses côtés. Bien sûr, elle pourrait réfléchir plus tard à ce qu'elle allait faire, mais il lui fallait ses armes à présent. Et peut-être voir le maître des lieux. Cette île lui appartenait sans aucun doute... Mais que lui voulait-elle ?


_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  274333EssaiSignaPirate
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue30/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue68/120Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeSam 2 Juil - 0:12

Mori Ranmaru
"Ce qui nous permet de considérer la beauté d’une fleur parfaite est le fait qu’on prend le temps de s’arrêter pour bien la regarder. C’est le fait de passer cet instant en état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel."
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures




Sans aucune surprise maintenant, il avait encore accompli quelque chose de divin. Cela était maintenant devenu une grande habitude pour lui… C’est la même raison pour laquelle, il ne tituba après l’utilisation de son pouvoir. Autour de lui, les gens présents ne disaient rien, un silence venait de s’installer et à ce même instant Mori lui-même fût surpris. Maintenant qu’il y pensait, c’est vrai qu’il n’avait jamais utilisé son pouvoir de cette façon, de manière à ce qu’il y ait autant de spectateur. Son propre regard se positionna vers le sol montrant, il commença déjà à se sentir gêner et il sut rapidement ce qui se passerait dans les prochaines minutes décida de débuter sa marche vers la porte de sortie, mais il fût rapidement stoppé par l’action de Renald qui se pencha en sa direction et se mit alors à parler :

Renald : Je ne saurai jamais vous rendre la pareille... Vous nous avez rendu un fier service, et je vous garantis que Nakata l'apprendra ! Je ferai personnellement tout mon possible pour honorer cette dette que nous vous devons désormais !

A ce moment-là, Mori commença alors à virer presqu’au rouge et ne sut absolument pas où se mettre. Il souffla alors un instant afin de reprendre une couleur plutôt normal, quand arrivèrent dans la pièce encore plus de personnes. Plutôt deux pour être exact, sur le moment il ne reconnut pas spécialement ces personnes, c’est pourquoi sa réaction fût nul face à cette arrivée surprise pour lui. Il laissa s’échapper un léger soupir et tourna la tête vers la femme à la chevelure écarlate, qui venait d’ouvrir les yeux… A ce moment, Mori ne serait certainement pas le seul à rester bouche bée c’était tout de même quelque chose de voir une personne de ce calibre se tenir devant soi. Elle se mit ensuite en position assise et remercia le pirate à la chevelure argentée à sa manière. Celui-ci se rougit légèrement et répondit directement à la revenante :

Mori : Ce n’est pas moi que vous devez remercier, c’est Nakata Fenice… S’il ne vous avait pas ramené ici, nous n’aurions pas cet échange…

Il se tût aussitôt après avoir dit ce qu’il avait à dire attendant tranquillement la suite des évènements parce qu’il faut le dire, les personnes qui se trouvaient dans cette pièce n’étaient pas n’importe qui.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue10000/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeDim 3 Juil - 20:39


Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Kutani10


« L'hésitation au partage des blessures. »

Damon avait bien du mal à prendre pleinement conscience de ce qui venait tout juste d'avoir lieu dans cette petite chambre de la clinique Kaigo, en plein milieu de l'île devenue quasi paradisiaque, Graou Island. Un miracle, un véritable miracle... Il n'y avait guère d'autre mots pour décrire le spectacle qui s'offrait à lui, envers et contre tous les diagnostics et bilans provisoires dressés les semaines qui avaient précédé cet étrange phénomène. Tous les médecins de l'île avaient été formels, Renald en tête du cortège. Impossible d'imaginer d'une remise sur pieds complète, et encore moins rapide. La rééducation, ne fut-ce que pour le langage et les déplacements du haut du corps, devrait prendre des semaines, sinon des mois avant d'enfin atteindre un résultat probant... Et les jambes seraient perdues à tout jamais. C'était ce qu'on lui avait conté maintes et maintes fois, au grand dam de son proche ami, le Phoenix. C'était ce qu'il avait fini par inscrire dans son esprit. C'était ce qui venait tout juste d'être balayé d'un simple revers de la main de la part de cet inconnu anonyme, au pouvoir qui dépassait l'entendement. Le bretteur avait eu besoin d'une bonne paire de secondes avant de comprendre que la voix qui s'adressait à eux était belle et bien celle de la demoiselle, et il eut besoin d'autant plus de temps afin d'enfin reprendre pleinement consistance. Son rôle, en l'absence de Nakata, d'Holly et de Kyoshiro, était simplissime. Il devait agir en tant que porte-parole de l'équipage de Tengoku no Seigi, en tant qu'autorité de cette organisation pirate, et en tant que garant de la protection des innocents et des parjurés, par-delà les océans. Il devait donc tout naturellement revenir à lui, et c'est ce qu'il fit suite à un brusque mouvement de la tête visant à se remettre les idées en place. Le vigie s'adressa ensuite à l'ancienne Schichibukai en s'approchant de son chevet, mi-attristé mi-soulagé, partagé entre satisfaction personnelle et pure empathie.

-Je suis Damon, l'un des amis de Nakata... Et l'un de ses proches subordonnés. Nous... N'attendions pas votre réveil avant plusieurs mois, à dire vrai. Ce monsieur... Mori, c'est cela ? Est d'une humilité à toute épreuve. Les médecins de Graou n'auraient pas pu grand chose pour vous. Quant à votre épée...

Le visage du sabreur se voila d'une expression soudainement nettement moins positive, dévoilant sans plus attendre la funeste nouvelle qui attendait la combattante aguerrie. En tant qu'homme d'honneur, en tant qu'épéiste pur et dur, le jeune brun pouvait tout juste comprendre et anticiper l'amertume et écœurement dont la guerrière allait avoir à souffrir. Une honte, une humiliation que celle d'être séparé par la force de son arme fétiche. Lui n'avait fort heureusement jamais eu à en souffrir, mais bien d'autres en avaient cruellement fait les frais... Baissant les yeux, presque aussi abattu qu'il présageait que la demoiselle en elle-même ne le serait, il s'empressa d'apporter tous les détails qu'il était en mesure de fournir :

-Nakata m'a raconté que Mendela s'était enfui avec, à Baltigo, en profitant de l'intervention de Mozero. Je n'ai pas les détails, donc je ne peux pas vous en dire plus, mais... Si vous voulez, je peux essayer de le contacter. Il n'est pas sur l'île, mais a emporté son escargophone personnel.

Dans son dos, Renald se plaça naturellement en retrait tandis que Musashi réalisait quelques pas pour se rapprocher de l'ancienne blessée et des deux autres hommes. Même s'il n'était pas directement mêlé à l'affaire, la chose l'intriguait et l'intéressait néanmoins. D'autant plus que cette affaire d'une importance capitale se déroulait en plein cœur de l'île dont il avait été nommé régent... Difficile de passer sobrement à côté d'un événement d'une telle ampleur ! Dans tous les cas, les pirates attendaient simplement la réaction de leur homologue, dans le silence le plus absolu. Le vigie de Tengoku no Seigi s'apprêtait d'ores et déjà à envoyer quelqu'un quérir un Den Den Mushi dans les plus brefs délais, mais attendait pour l'heure le verdict de la part de son interlocutrice...


Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 418

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeDim 3 Juil - 21:22



Elisabeth Reina

Son sauveur était réellement humble. Elle appréciait cette qualité chez un homme, et le considéra comme potentiel futur mari. Cette idée lui sortit de la tête à l'arrivée d'un des membres de l'équipage du Phoenix qu'elle dévisagea pendant quelques secondes. Bien sûr, elle aurait aimé avoir un peu plus d'informations sur la situation actuelle pour pouvoir mener la danse : il pouvait lui mentir après tout... Et malgré sa mine déconfite à l'annonce du dernier coup fourré de Mendela, la jeune femme ferma les yeux et réfléchit. Elle savait qu'il avait une dent contre l'Aveugle, et celui-ci ne faisait pas partie de la liste des personnes qu'elle avait directement lésé. Peut-être pourrait-elle obtenir un accord avec lui pour contrer cet homme. Il lui faudrait faire appel à d'autres personnes pour prendre sa revanche... Une enquête s'imposait.

    - J'imagine qu'il me faudra parler au Phoenix plus tard. Pour l'heure, j'aimerais que vous me prêtiez une ligne sécurisée.

Elle avait beau être connue pour être l'une des Capitaines Corsaires les plus isolées, sa puissance ne résidait pas seulement en sa seule force. Il allait lui falloir reformer un équipage comme à l'époque de ses péripéties sur les mers. Rappeler ses anciens camarades, prendre le contrôle de son royaume natal, éliminer Mendela et son équipage... Et faire payer au Gouvernement Mondial le traitement qu'ils lui avaient infligé.

Elisabeth Reina avait été le fer de lance des Capitaines Corsaires pendant de nombreuses années. Fiable, puissante et déterminée, elle avait su prouver à de nombreuses reprises que son aide était indispensable. C'était pour cette raison que cette seule défaite peignait en elle un sentiment d'incompréhension. Des mois de sa vie avalés par un vide intersidéral... Pourtant, elle affichait un sourire satisfait.

    - Il y a quelques mois, ce qui reste de mon équipage avait élu domicile près de l'île des Hommes-Poissons, expliqua la jeune femme en se levant finalement. S'ils croient encore en moi, je montrerai à Mendela qu'il a commis sa dernière erreur. Puis je reprendrai le Royaume de St-Johns.

Elle ferma les yeux. Elle, l'héritière de ce royaume, partie de cette île dans sa jeunesse. Elle reprendrait les terres de son père, quitte à éliminer ses prétendus frères, bâtards pour la plupart.

    - Je n'oublie pas les dettes que j'ai envers mes alliés, fit-elle en regardant Mori et Damon. Vous m'avez sauvé la vie... Si je ne peux rien vous offrir dans l'immédiat, vous aurez toute l'aide que je peux vous fournir en temps venu.

Cette phrase, si les personnes qui lui parlaient n'avaient rien de plus à rajouter, mettrait un terme à la conversation. Le reste, sa conversation Den Den, se ferait dans le plus grand secret lorsqu'elle pourrait s'effectuer.


Voilà, pour moi c'est tout si vous n'avez rien à ajouter pour Elisabeth.
Vous obtenez donc une intervention PI (Elisabeth) en votre faveur, sous couvert de la cohérence que cela implique.

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  274333EssaiSignaPirate
Revenir en haut Aller en bas
Mori Ranmaru
Kiseki no Mori - The Miracle
Mori Ranmaru
Messages : 577
Race : Humain
Équipage : Inquisition - Tengoku (Intérimaire)

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue30/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (30/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue68/120Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (68/120)
Berrys: 57.721.523 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeJeu 1 Sep - 13:20

Mori Ranmaru
"Ce qui nous permet de considérer la beauté d’une fleur parfaite est le fait qu’on prend le temps de s’arrêter pour bien la regarder. C’est le fait de passer cet instant en état de parfaite tranquillité, sans continuer notre marche vers le ciel."
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures




Et puis voilà ! Finalement les choses s’étaient passées sans encombre. Jusqu’à maintenant Mori n’avait eu aucun retour négatif concernant sa capacité à pouvoir soigner. Les seuls retours négatif qu’il avait pu ressentir jusqu’à maintenant, n’étaient que ceux concernant son propre corps et les effets secondaires de son fruit. Grosse fatigue ? Titube ? Ou même dans certain cas incapacité de se mouvoir ! Le pouvoir des dieux étaient quelque chose de fascinant c’était un fait, mais il fallait se rendre à l’évidence, pour l’utiliser correctement le mieux est d’être soi-même un dieu non ? Ou alors quelqu’un d’un niveau supérieur à la normal. Ce qui signifiait que la seule manière pour Mori de ne faire qu’un avec sa « Malédiction » était de devenir lui-même un être bien au-delà de l’humain… A savoir un Dieu. Une pensée bien au-dessus de ce qu’il pouvait espérer il y a quelque année. A l’origine quand il avait mangé le Fruit en question, il ne savait pas réellement ce que c’était… Généralement, lorsque l’on mange un fruit du démon on remarque rapidement les effets. Quand Mori a mangé le sien, pour lui c’était simplement une sorte de médicament qui permettait de remettre la personne sur pied, mais ce n’est que quand il se mit à se battre sérieusement qu’il comprit que son pouvoir lui permettait d’aller au-delà de la simple guérison. Une chose était certaine, même s’il ne se considérait pas comme quelqu’un d’influent dans ce monde. Il avait fait du chemin par rapport à lui-même et peut-être qu’il était enfin temps qu’il fasse parler de lui. Au vu des évènements, précédent et actuel… Il allait rapidement se rendre compte qu’il entre réellement dans la cour des grands.

Mori Ranmaru ancien pirate maintenant connu pour n’être qu’un simple hors-la-loi, se trouve aujourd’hui sur Graou Island entouré d’une petite partie des pirates qui influent sur le monde actuel. Il s’agit des membres de l’équipage du Shishibukai Nakata Fenice. Aussi loin que cela puisse paraitre, il avait déjà fait la rencontre du Phoenix lors d’un de ses passages sur Kuraigana cela remonte à quelques années. A cette époque-là, Mori venait de se séparer de son précédent équipage et était seul. A l’heure actuelle, il rencontrait maintenant ses camarades qui dégageait un charisme hors du commun et principalement Musashi qui lorsqu’il arriva sur les lieux attira rapidement le regard du hors-la-loi. Ce même regard se tourna assez vite vers Damon qui venait de prononcer son prénom… La seconde d’après il s’adressait de nouveau à Elisabeth qui à peine relevé parlait déjà de vengeance, elle ne perd effectivement pas de temps celle-là. Il semble clair qu’elle sait parfaitement ce qu’elle veut. A croire que dans son coma, elle y réfléchissait… Ce qui n’est pas du tout impossible. Bref, il écouta la mauvaise nouvelle qu’annonçait Damon et effectivement il n’y avait rien de pire pour un épéiste que d’être séparé de son arme. Elle se mit donc à parler pendant plusieurs secondes pour enfin terminer sur le fait qu’elle pourrait aider lorsqu’elle serait de nouveau sur pied. Ranmaru ne fit rien de plus à part placer une dernière phrase en sa faveur :

Mori : Je ne vous y oblige pas, mais si vous voulez à condition que me laissez-vous aider également pour la reprise de votre Royaume. Et aussi, j’aimerai m’entretenir avec vous lorsque vous vous seriez entièrement remise sur pied… Des évènements concernant Kyo Kara, il y a quelque temps déjà...

Après ça, il laissa alors l’ex-shishibukai faire ses affaires et se dirigea alors vers la sortie de la chambre gardant toujours un œil posé sur Musashi. Lui-même ne savait pas pourquoi il était aussi absorbé par le charisme que dégageait cet homme, mais sans qu’il ne se rende compte il était déjà en train de poser une question :

Mori : Il y a un Dojo ici… Je vais m'y rendre afin de défier le maître. dit-il s’adressant aux deux hommes tout en fixant Musashi. Est-ce l'un d'entre vous ?

Après avoir dit ça, il était impossible de revenir sur ses pas. Seulement Mori savait clairement que s’il affrontait l’un des deux camarades épéistes de Nakata, cela lui apporterait forcément niveau combat. Et actuellement, il n’avait pas besoin de continuer son chemin vers une autre île mais de devenir beaucoup plus fort avant d’atteindre sa prochaine destination.

FICHE PAR FALLEN SWALLOW

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  681244121210110453963857
Revenir en haut Aller en bas
Tengoku no Seigi

Tengoku no Seigi
Messages : 139
Race : Tengoku no Seigi
Équipage : Pirate

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue10000/75Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (10000/75)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 11.531.250 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeMer 14 Sep - 21:25


Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Kutani10


« L'hésitation au partage des blessures. »

Les soins apportés par ce maudit à la capacité si particulière semblaient manifestement bien au-delà de tout ce à quoi Damon aurait pu penser a priori : alors même qu'elle était affreusement souffrante et alitée quelques secondes auparavant seulement, Elisabeth semblait d'ores et déjà en mesure de se mouvoir amplement, puisqu'elle se redressa simplement tout en prenant la parole, passant l'éponge sur la disparition de son sabre favori. Elle était abattue, c'était un fait, mais voulait manifestement continuer à combattre... Une ardeur rare, même parmi les épéistes les plus réputés. Force était de reconnaître que l'on ne devenait jamais véritablement capitaine corsaire par hasard, et la guerrière ne dérogeait pas à la règle. Elle songeait après tout déjà à prendre sa revanche, éventuellement avec l'aide de ses anciens compagnons de voyage. Sa demande, simple et précise, concernait tout bêtement la mise en place d'un moyen de communication sécurisé pour lui permettre de les joindre... Cela, le vigie de Tengoku no Seigi ne pouvait que le lui offrir sans la moindre objection. Ainsi, il hocha la tête, par formalité et politesse plus que par engouement, et ajouta calmement quelques mots pour apporter des précisions à la tête d'affiche qui lui faisait face :

-Tout le matériel est disponible au manoir à quelques pas de la clinique. Si vous souhaitez vous y rendre, je peux vous y accompagner. Sinon, je ferai acheminer le matériel jusqu'ici dans les plus brefs délais.

Il était l'heure de lui rendre service, maintenant. Bien entendu, le blondinet allait vouloir en savoir un petit peu plus quant aux motivations et aux objectifs de la grande guerrière, mais Damon n'était pas en mesure de la questionner sans que cela ne semble déplacé. C'était après tout la première fois qu'il la rencontrait et qu'il conversait avec elle, et compte tenu des dispositions dans lesquels elle se trouvait, il n'était guère nécessaire de jouer avec le feu et de provoquer intentionnellement sa colère... Nakata était bien plus doué que lui en matière de relations humaines, et saurait sans aucun problème trouver les mots justes pour l'amener là où il souhaitait la voir. Car il ne faisait aucun doute que l'histoire entre l'équipage d'Elisabeth et celui du Phoenix ne faisait que commencer : deux combattants aussi impétueux et talentueux ne pouvaient qu'être amenés à se croiser à nouveau. Restait à espérer que cela serait en tant qu'alliés, mais cela, nul ne pouvait vraiment s'en douter... Quand la demoiselle leur transmis sa sympathie et leur fit part de la dette qu'elle entretenait à leur égard, l'épéiste de Graou se contenta d'une simple courbette en guise de remerciements. Il appréciait le fait que sa fureur semblait être calmée, pour l'heure...

Quand, ensuite, Mori se tourna en direction de Musashi, celui-ci croisa les bras d'un air ferme et le toisa calmement, de haut en bas, comme pour voir d'après sa seule apparence si cela pouvait s'avérer constructif et instructif, ou si cette passe d'armes allait être un simple labeur de bas étage. Après une poignée de secondes de flottement, il convint finalement à apporter ses enseignements à l'homme qui avait formulé cette demande, agrémentant son hochement de tête de quelques mots directs et francs :

-Très bien. Considérez cela en compensation de l'aide apporté à Nakata, mais n'espérez pas que je retienne mes coups. On n'apprend jamais mieux que dans la douleur.

Il tourna immédiatement les talons pour quitter la salle et se diriger vers son dojo sans plus attendre, sans vraiment prendre la peine de savoir si Mori le suivait ou non. De toute façon, il n'aurait pas trop de mal à le retrouver même s'il le perdait de vue : il n'existait personne, sur Graou Island, qui ignorait l'existence du Shinsengumi et de son féroce chef. Une fois cela fait, Damon se tourna à nouveau face à Elisabeth en attendant patiemment son verdict. En fonction de sa réponse, il enverrait immédiatement une paire d'hommes chercher le matériel nécessaire... Ou l'escorterait personnellement jusqu'au manoir, où les pirates qui y demeuraient risquaient très fort d'être abasourdis de le voir en si bonne compagnie.


Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Pirate)

PNJ (Pirate)
Messages : 418

Feuille de personnage
Niveau:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Left_bar_bleue0/0Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeSam 8 Oct - 16:39



Elisabeth Reina

    - J'apprécie votre considération, et je reviendrai vers vous.

La femme accepta aussi la demande de Mori Ranmaru concernant la possibilité de s'entretenir ultérieurement avec elle, précisant qu'elle ferait transmettre son numéro de Den Den Mushi par l'intermédiaire du Phoenix. Puis elle se leva, et une fois que les deux hommes furent sortis de la chambre, elle se défit de sa tenue et s'en créa une nouvelle, un yukata élégant et confortable. Après avoir sorti du vide une épingle à cheveux, elle s'attacha ces derniers et quitta sa chambre, remerciant au passage les personnes qui avait pris soin d'elle avec une humilité appréciable, mais pas abaissante.

Arrivant au manoir, elle s'appropria rapidement le matériel nécessaire en demandant aux bonnes personnes. Et une fois isolée, elle composa le numéro, la boule au ventre. Allaient-ils répondre ? Et était-ce toujours le même ? Alors que la troisième sonnerie retentissait, quelqu'un décrocha.

    - Ouais, c'qui ?

C'était sa voix. La Reina eut presque la larme à l’œil. Cela faisait tellement longtemps. Elle déglutit, ferma les yeux et expira. Il lui fallait prendre un instant.

    - Alors, c'qui ? Oh hé ?
    - C'est moi.

Un silence à l'autre bout du fil. Puis le bruit de pas qui s'éloignaient. Le Den Den restait allumé, mais il n'y avait clairement plus personne à l'autre bout du fil. Il y avait quelques bruits parasites, mais rien qui ne puisse lui indiquer si son équipage se trouvait encore sur l'île des Hommes-Poissons.

    - Babeth ! Oh, Babeth !
    - Ta gueule, elle va raccrocher !
    - Non, Babeth !

Les deux voix féminines qui s'étaient exprimées diffusaient une joie si intense que la guerrière se retint de partir dans le même enthousiasme.

    - C'est moi. Liza. Mili.
    - Elle est là ?! Sérieuuuuuux ?! Trop génial. Eh, Babeth, je suis devenu trop fort !

Une voix masculine. Puis une cacophonie de voix. Suivi d'un silence.

    - On t'attend, Capitaine.
    - J'arrive.

Son équipage ne l'avait pas trahie. Elle aurait des explications à donner. Pourquoi les avait-elle protégé du Gouvernement Mondial et ne les avait-elle pas exposer au danger ces quatre dernière années ? Pourquoi était-elle devenu Capitaine Corsaire ? Quels objectifs allaient-ils atteindre maintenant ? Enfin, Elisabeth Reina sentait que cette petite flamme de vie qu'elle avait laissé à l'île des Hommes-Poissons se ravivait. Pour l'instant la vengeance n'importe pas. Il était temps.


Voilà, Elisabeth quitte Graou Island. Elle prend un numéro pour pouvoir vous contacter et vous donner le sien ultérieurement. Considérez donc qu'à la fin du RP vous avez le numéro de Den Den d'Elisabeth.

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  274333EssaiSignaPirate
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Civil)

PNJ (Civil)
Messages : 203

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitimeSam 8 Oct - 17:21


Cela faisait déjà trois jours qu'elle était rentrée chez elle. Quelle escale à Time End ! L'agence de voyage qui l'y avait emmenée avec son fils et son mari était tout simplement géniale. Un grand sourire aux lèvres, Madame Piri se dirigea dans la chambre de son garçon. Il était presque midi et ce chenapan profitait des vacances prolongées pour ne pas en foutre une : il finirait comme son père, fainéant. Mais alors que son regard se porta sur le jeune enfant, la mère eut une bien étrange impression. Il était toujours dans le lit, les volets fermés, les mains accrochés à ses draps telle une statue. Alors, se dirigeant vers lui, elle s'approcha de son fils. Puis soudain, ses yeux s'écarquillèrent et son cœur ne fit qu'un tour. Elle hurla. Son mari entra dans la chambre, et elle se mit à courir vers l'hôpital. Mais alors qu'elle sortait de chez elle, la mère sentit sa jambe lui faire défaut.

Monsieur Piri, un homme fort apprécié dans son quartier, eut à peine le temps de se tourner que sa femme avait déjà pris l'apparence d'une statue humaine. Sachant qu'il ne pourrait rien faire pour elle, qu'il ne pourrait pas transporter sa femme et sa fille, que ses voisins étaient tous au travail, il continua sa course effrénée. Alors, en arrivant à proximité de l'hôpital, son corps commença à se stopper net. Son regard se figea. Un de ses voisins le regarda, croisa la détresse de son ultime soupir.

Et alors que la journée se prolongeait, d'autres habitants qui avaient voyagé sur Time End récemment présenteraient les mêmes symptômes : plongés dans un état entre la vie et la mort.

Spoiler:
 

_________________
Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  707952EssaiSignaCivil2
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Empty
MessageSujet: Re: Act 1 - L'hésitation au partage des blessures    Act 1 - L'hésitation au partage des blessures  Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Act 1 - L'hésitation au partage des blessures

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-