Partagez | 
 

 [FB]La peur de l'autre[Mission/Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: [FB]La peur de l'autre[Mission/Solo]   Jeu 25 Fév - 16:41






La peur de l’autre


Blackmarsh, le grand marais



La peur au ventre, il tentait de s’enfuir. Fuir pour sa vie. Fuir, car il avait peur de ce qui se cachait dans les ténèbres et dans la brume. Il entendit le froissement des feuilles entre deux grandes respirations. Ses pieds s’embourbaient dans le marais, sa progression était lente. Il tombait à quelques reprises, causé par la maladresse de ses gestes. Il tournait la tête fréquemment, espérant ne pas être poursuivi. Mais c’était peine perdue… Une figure rouge s’approchait de lui à une vitesse incroyable. Incapables de rivaliser avec son adversaire, ses dernières paroles furent de hurler alors que la bête rouge bondit sur lui…

L’écho de ce cri retentit sur l’île, personne n’osa sortir de sa maison pour lui venir en aide…

-----

- Hum… Je pense que c’est celle-ci !

Je pointais l’une des plantes que l’on avait posées devant moi. Je ne connaissais pas grand-chose à l’extérieur des légendes de pirate et sur l’art de bien travailler. Du coup, une occupation de l’équipage était de me faire découvrir un tas de nouveaux trucs et, par conséquent, de rire de mes mauvais choix. J’étais assis en position indienne alors que mon doigt exposait mon choix. Je tentais de trouver quelle était la plante que l’on pouvait manger en cas de besoin. Après tout, de prendre le premier fruit venu, on risquait la mort ! Ça ressemblait à des tubercules avec un visage souriant. C’était forcément quelque chose de bien ! Sinon, il serait triste ! Le botaniste de l’équipage, qui était présent pour examiner et échanger les plantes, rigolait dans sa barbe alors que les autres matelots riaient de bon cœur. Bah quoi ? Ce n’était pas la bonne réponse ?

-Faux ! Ça, si tu en manges, tu vas tomber inconscient en quelques secondes ! Pratique en médecine, mais cette plante est inconsommable.

- Hum… Je pense que c’est celle-ci !

Si le choix le plus simple n’était pas vrai, alors je devais prendre le moins évident ! Il y avait une petite plante couverte de pics, c’était forcément la bonne réponse ! Mais encore une fois, ça ne semblait pas satisfaire :

-Encore faux ! Ça, c’est un cactus de mescal ! Si tu tentes de l’utiliser dans le désert, tu ne feras pas long feu !

Je pris une mine déconfite. Je n’avais pas de don pour repérer les plantes qui pouvaient me sauver la vie. Mais pour ce qui concerne la nourriture, les légumes sont infects ! Manger des plantes ? Plutôt chasser les animaux dans les environs ! Je ne comprends même pas pourquoi on trimballait de telles plantes ! Autant je peux comprendre la plante utilisée pour soigner des gens, il y en a d’autres que je trouve simplement étranges… Pourquoi en faire de l’encens ? Ça sent mauvais et ça pique les yeux ! Sans parler des effets sur les cheveux. Des effets afro-disiac je pense… Je n’ai pas tout compris, mais certains des marins disaient que leurs femmes adoraient le produit.

D’un coup, le capitaine revenait sur le navire. Il semblait bougon. Il était parti vers le plus proche village pour tenter de faire commerce. D’après moi, quelque chose clochait puisqu’il était revenu avec un désir d’étrangler le premier venu.

-Aller, ranger-moi tout ce bazar !

Je n’étais pas le seul à penser que le capitaine était grognon. Normalement, il n’y avait que moi qui pouvais le rendre d’aussi mauvais poil ! Et généralement, en jouant de la musique… Peut-être qu’il y avait pires bardes que moi dans ce village ? La réponse était toute autre et c’était plutôt un refus catégorique de faire échange avec le doskoi furet.

- Les villageois ne semblent pas prêts à coopérer… Ils disent que les brigands qui habitent sur l’île leur font des misères. Il y en a même qui pensent que nous sommes venus pour les détrousser ! Un peu plus et ils nous chassaient avec fourches et torches !

C’était en effet une mauvaise nouvelle. Pas uniquement en terme de commerce, mais aussi en terme de ravitaillement. Bien que nous pouvions probablement survivre jusqu’à la prochaine île, nous serions en très mauvaise posture en cas de pépin ! Et si l’île était pleine de brigands, nous ne pouvions pas nous permettre d’envoyer des expéditions très loin sur l’île. De plus, c’était un marais… Si ce n’était pas la pire des situations, le capitaine ne savait pas ce qu’était une situation critique.

Il y avait un tas de discussion sur le pont. Certains disaient de partir, d’autres de renégocier avec les villageois. Mais avec la nuit qui s’apprêtait à se lever, ce n’était pas le moment de partir en mer. Le choix serait fait demain. De mon côté, je tentais de trouver un moyen pour régler ce problème définitivement. Si c’était quelques brigands qui font problème, pourquoi ne pas s’occuper d’eux ? Une bonne baston et tout était régler ! Mais il faut déjà que l’on trouve leur repaire… Et si on ne se fait pas discret, il y en a plusieurs qui vont se barrer !

Après quelques minutes de réflexion, j’ai eu une idée. Un peu risqué, mais je ne doutais pas de ma réussite ! Et si tout part au vinaigre, je pouvais toujours m’enfuir ! Je n’avais rien à perdre personnellement ! Enfin, peut-être quelques berrys… N’empêche, j’étais sûr que mon plan était parfait ! Les plans d’un enfant de 12 ans sont toujours plus efficaces que ceux de brigands d’expériences après tout ! En tout cas, s’ils étaient vraiment stupides… Je m’approchais du capitaine avec un grand sourire avant de lui demander :

-Est-ce qu’il nous reste du vin de Vignefer ? Je rembourserais, promis !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB]La peur de l'autre[Mission/Solo]   Jeu 25 Fév - 16:42






La peur de l’autre


Promenade au clair de lune



Le marais était bien sombre à cette heure. Pourtant, le soleil venait à peine de se coucher. Mais avec la végétation, celle-ci empêchait la lumière de s’introduire même en plein jour. J’évitais de quitter la route, afin d’éviter de m’embourber. L’ambiance ici pouvait être effrayante pour ceux et celles qui n’étaient pas habitués à un tel environnement ! Mais moi, j’étais grand ! Je n’avais peur de rien ! Moi ? Avoir peur ? Vous ne savez pas ce que j’ai affronté avant ! J’ai déjà survécu à une fusillade moi ! Ce n’est pas un animal nocturne qui allait me terrifier !

Enfin, vous ne le verrez jamais sur mon visage, alors c’est comme si je n’avais pas peur !

J’avançais avec le tonneau de vin ainsi qu’avec une torche. Je roulais le tonneau tranquillement alors que je tendais ma torche bien haute dans les aires. Tout ça, c’était une partie de mon plan ! Quel bandit refuserait une cible aussi facile ? Et qui possède un tonneau d’alcool ? Aucun, je vous le dis ! Tous les bandits prennent de la boisson qui donne mal à la tête, c’est pour ça qu’ils deviennent bêtes ! Ils allaient voir la lumière au loin, ils allaient ensuite tenter de me capturer et de m’emmener dans leur repaire ! Une fois endormi, je me détacherais et ce seraient eux qui seront piégés ! C’était vraiment un plan sans faille ! Personne ne fait attention aux enfants, c’était mon plus grand avantage : être sous-estimé !

Environs après une heure de marche, j’entendis des bruits aux alentours. Enfin, j’entendais des bruits depuis bien plus longtemps, mais c’était différent ! Des bruits de branche qui craquent, peut-être même des feuilles qui sont remuées. Feignant la crainte, je regardais autour de moi, brandissant ma torche dans mes mouvements. Je devais jouer un peu la comédie, mais ça devrait le faire. Lorsque quatre hommes arrivèrent, me menaçant avec plusieurs armes, je laissais tomber dramatiquement la torche sur le sol, levant les bras dans les aires.

- Je ne veux pas de problème ! On m’a dit qu’il y avait des bandits, alors j’ai apporté un tribut pour laisser le navire passer en paix ! J’ai apporté le meilleur vin que l’on avait en cale ! Pitiémefaitepasmal ! Le capitaine va s’inquiéter si son fils ne revient pas !

Parfois, de jouer les jeunes innocents semblait baisser la garde des individus. Ils inspectèrent le tonneau alors qu’ils discutaient entre eux. Si j’étais le fils du capitaine, il leur semblait plus intéressant de me capturer vivant plutôt que de me tuer sur place. Avec la possibilité d’une rançon, ils ne semblaient pas se poser trop de questions. Alors qu’ils sortirent une corde pour m’attacher, je fis semblant de poser une résistance. Bon, assez pour donner un bon coup de pied dans les tibias d’un des brigands, de renverser l’un d’eux dans la boue et même mordre l’un d’eux ! Plus jamais ! Plus jamais…

Je continuais de marcher avec eux, restant un peu plus tranquille après leurs menaces. Je n’avais pas envie que l’on m’assomme ou que l’on tente de m’arracher un bras pour me donner des coups avec celui-ci ! Comme prévu, ils m’emmenèrent vers un campement. C’était un endroit trop mauvais pour une cachette en fait : le sol semblait plutôt solide et la végétation permettait de bien se planquer. À notre arrivée, il y a le chef qui commençait à hurler des injures envers ses hommes. Mais après quelques explications, le vin et l’otage semblaient le mettre de bonne humeur.

Tout se passait comme prévu ! Rien ne pouvait m’empêcher de réussir à présent !




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB]La peur de l'autre[Mission/Solo]   Jeu 25 Fév - 16:43






La peur de l’autre


Un petit problème d’alcool



Alors que le repas de la soirée allait être servis, le chef discutait avec ses hommes sur un plan pour tirer le plus d’argent de ce fils de capitaine. J’étais présentement bâillonné et attaché à un ancien tronc d’arbre. J’imaginais que je n’étais pas le premier otage et qu’ils les gardaient normalement à cet endroit. Il y avait beaucoup de gaieté pour le moment, content de porter un coup sur des marchands. Mais la nouvelle d’un bon alcool parmi eux les remplissait d’une joie encore plus grande. C’était un peu triste à voir. Enfin, je ne dis pas que l’alcool n’a pas du bon, mais de vivre uniquement pour la prochaine cuite ? Je ne les comprenais vraiment pas…

Après un moment, alors que les festivités allaient commencer, le capitaine perça le tonneau d’un bon coup de hache. Prenant ensuite une grande chope, il la porta sous son nez. J’étais persuadé qu’il allait en boire une gorgée ! Et pourtant, il s’arrêta avant de se tourner vers moi. Chope à la main, sourire malsain aux lèvres, je gigotais un peu pour feindre la crainte. Peut-être qu’il tenterait de me ridiculiser en me remerciant pour le vin ?

- Et maintenant, on va voir si tout ça n’est pas un piège ! S’il survit, nous pourrons tous en boire !

Oh non ! Il n’allait pas faire ça ! Ce n’était pas du tout prévu ! Alors qu’il enlevait le bâillon, il me pinça le nez pour m’obliger à boire l’alcool ! Mais je n’en voulais pas de ce truc ! J’hésitais à me transformer, mais tout mon plan s’effondrerait ! Et combattre plus d’une vingtaine d’hommes, ce n’était pas vraiment simple alors que j’étais encore attaché.

- Non ! Arrêter ! Je…

Ce n’est pas comme si on me laissait le choix. Je gardais ma couverture, pour le moment, mais la situation venait de se compliquer grandement. Je sentais déjà la chaleur me monter aux joues… C’était un peu mieux que de simplement boire du jus de raisin avant la transformation, mais je n’aimais pas ce goût. Une fois que la chope était vide, je toussais un peu en reprenant mon souffle. Après, j’ajoutais faiblement :

- Ze ne supporte pas l’alcool…

De nouveaux rires, rires qui m’insupportaient. Penchant ma tête de droit à gauche, je ne comprenais plus ce qu’il se passait. Enfin, je comprenais, mais c’était difficile à dire. Je sais que les brigands ont attendu de voir si je tombais raide mort, puis ils ont commencé à en boire à leur tour. Mais, ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’il y avait un avait bien quelque chose dans cette boisson... Le jus d’un petit cactus venant du désert d’Alabasta… Je voyais les couleurs qui changeaient rapidement, les formes instables… Le haut devenait le bas, le bas devenait le haut. Je pouvais voir des sons maintenant, les gens parlaient avec des petites bulles par-dessus leurs têtes. Mais plus que tout, alors que la fête avançait et que tous commençaient à subir les effets, j’avais une grande envie…

Une envie de sortir de là, de me transformer et de chasser…




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
avatar
Messages : 409
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
32/75  (32/75)
Expériences:
87/250  (87/250)
Berrys: 30.843.000 B

MessageSujet: Re: [FB]La peur de l'autre[Mission/Solo]   Jeu 25 Fév - 16:44






La peur de l’autre


Le retour de la bête rouge



J’ai eu un drôle de rêve… J’avais l’impression de chasser les brigands dans le marais durant la soirée. Je jouais avec eux avant de leur donner de bonnes paires de baffes. Eux aussi déliraient, alors il n’était pas difficile de les rattraper. Certains se battaient entre eux, d’autres fuyaient et quelques rares personnes craquaient et tenaient de cacher leur tête dans leurs bras tout en effectuant une position fœtale. J’avais l’impression que j’avais chassé ses hommes presque toute la soirée avant de les rapporter à leur camp.

J’avais aussi rêvé que j’avais piqué toute leur nourriture et que je continuais de boire de ce vin. Impossible, je n’aimais pas le goût ! C’était ça, le vrai signe que c’était un rêve ! Je rêvais aussi que j’avais trouvé un tas de papier inutile que j’ai balancé dans le feu. J’ai ensuite procédé à danser autour de celui-ci tout en poussant des cris bestiaux. À un moment, il y a des mecs avec des drôles de chapeaux qui sont arrivés. Comme je ne voulais pas partager le reste de la nourriture, ils m’ont balancé des filets pour tenter de me capturer. Pourtant, j’étais incapable de me transformer, alors ils m’ont attrapé tout de suite !

Ensuite, tout était noir. Ah, je devais être sur le point de me réveiller, je commençais à entendre des trucs autour de moi.

- … ori… … umori … … Hey Pumori ! Réveille-toi !

Je sautais presque d’un bond alors que je sentais l’eau froide sur ma peau. C’était donc comme ça que se sentait Caligula quand je l’ai réveillé… Je me sentais mal de lui avoir fait le coup ! Bon sang, je sens que je vais être malade. J’ai mal aux bras, aux jambes, à la tête… J’avais les yeux qui s’ouvraient difficilement, j’avais juste envie qu’on me laisse tranquille… Mais je ne pouvais pas m’empêcher de demander ce qui s’était passé. Au final, mes rêves n’étaient pas si faux que ça : c’était l’équipage qui, sachant ce que je voulais faire, est arrivé en renfort. Ensuite, quand ils ont vu que j’étais hors de contrôle, ce sont eux qui m’ont arrêté. Je suis resté endormi pendant plus de la moitié de la journée. Mais, le point positif, c’était que les villageois avaient également entendu tout ça. Quand ils ont été observés, ils ont trouvé le camp complètement dévasté avec des hommes en mauvais état. Ils ne pouvaient s’empêcher de parler d’une bête rouge qui les avait attaqués. Le capitaine n’avait rien dit sur ma présence, alors le tout restait un mystère. Mais après tout ça, les villageois semblaient plus aptes à discuter et à commercer. Bref, tout allait bien dans le meilleur des mondes !

Sauf pour moi… Dernière fois que je fais un plan comme ça !

- Aller, tu mérites ta journée de congé. Je t’apporterais un petit quelque chose pour faire passer le mal de tête. Bienvenue dans le monde des grands !

Je reprenais place sur le lit dans la baie médicale. Ce n’était pas tous les jours que j’avais accès à un lit. Je me retournais dans ledit lit, tentant de trouver une position confortable. Pourtant, il y avait quelque chose dans ma poche qui créait une pression. Je fouillais dans celle-ci, voyant une liasse de berrys. Mes yeux s’écarquillèrent brusquement. Je n’étais pas en état de tout compter, mais c’était une sacrée somme ! Mais… Ce n’était pas les bouts de papier que j’avais balancé dans les flammes ? … Je rangeais la liasse dans mes poches avant d’enfouir ma tête dans l’oreiller. Étouffé par celui-ci, je ne pouvais pas m’empêcher de laisser passer un dernier message avant que je ne sombre de nouveau dans le sommeil :

- … C’est mieux de ne pas penser à la fortune que je viens de flamber…




Revenir en haut Aller en bas
En ligne
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: [FB]La peur de l'autre[Mission/Solo]   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB]La peur de l'autre[Mission/Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I believe I can Fly... [Mission Solo]
» Ton destin t'appartiens (Mission Solo Rang C)
» [Mission Solo] A, A, A, Anarchie !
» Mission Solo
» Forêt magique de mon c.... Ah bonjour gente dame [mission solo] o:)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: East Blue-