Partagez | 
 

 Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 70

MessageSujet: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Ven 19 Fév - 23:32


Pixie Voltmeister

D'aventure, Sairento et Maslow devaient arriver sur Merveille il y a déjà plusieurs mois. Alors que 1504 s'était éteint et que 1505 avait déjà été consumée à moitié, les missions s'étaient multipliées. Ainsi, ce n'était qu'à présent que le bateau qui amenait Sairento jusqu'au repaire des Décimas abordait l'île aux mesures disproportionnées. Les arbres faisaient plusieurs dizaines de mètres de hauteur, et certains animaux arrivaient à se hisser, sur leurs pattes arrières, jusqu'aux premières branches. Malgré la beauté du spectacle, Pixie, qui accompagnait Sairento Satsujin depuis quelques jours, restait stoïque.

    - Nous y voilà... Dors.

A peine eut-il dit cela que des gazs soporifiques vinrent saupoudrer le visage du hors-la-loi, dans le but de le lancer au pays des rêves. Pixie se chargea de l'attraper d'une main avant de faire signe au marine sous le contrôle de Centes de l'attraper et de l'emmener avec eux. Il n'aurait pas fallu qu'il localise le repère de leur chef tout puissant...

En arrivant dans les locaux, Pixie observa le vide de la salle principale. Des canapés étaient disposés ça et là, autour de tables basses en bois d'acajou. Le sol était en pierre taillée, les murs arboraient un style ancien et portaient les bannières des Décimas. On y trouvait les détails qui faisaient plaisir : le nom des chevaliers étaient inscrits sur les bannières. Douze étaient disposés sur les côtés, et une treizième trônaient derrière le siège vide qu'occupait parfois le roi de ces lieux, absent actuellement. La salle était disposée en longueur, et quelques marches surélevaient la seconde moitié en son centre, jusqu'au fond où se situait le trône.

    - Nous attendrons, fit Pixie en pointant du doigt un canapé où le Satsujin fut posé.

L'homme sous hypnose partit. Enfin, il pouvait se reposer. Le Décima n'était venu ici qu'une fois, lorsqu'il avait prêté serment à Centes de ne jamais le trahir. C'était la seule fois où il avait vu son chef, et il doutait de le revoir aujourd'hui. Non, ils auraient affaire à un intermédiaire très certainement : dans le meilleur des cas un chevalier, ou alors une autre Tour. Il doutait de rencontrer aujourd'hui quelqu'un ayant une importance exacerbée.


Emiko Nakagawa, ???

Ainsi il ne fut pas surpris en voyant entrer deux personnes qui discutaient avec entrain. S'agissait-il de personnes importantes ? L'un des deux l'était, à en croire son visage : c'était celui d'Emiko Nakagawa, onzième chevalière de l'Ordre. Elle avait l'air excitée. La personne à ses côtés avait une blouse blanche tout ce qu'il y a de plus banal. Il n'était pour l'instant personne, en tout cas pas un chevalier.

    - Oh, on a des invités ! Lança Emiko.

Elle se renfrogna alors immédiatement. Son regard était suspicieux, presque agressif, mais le tapotement qu'elle reçut sur la tête de l'autre scientifique sembla changer son humeur.

    - Ce sont Pixie Voltmeister et Sairento Satsujin. Pixie devait venir pour nous donner un rapport spécial sur Alabasta, et Sairento... J'imagine qu'il s'agit de l'histoire avec Gus.
    - Y ?
    - Oui.
    - Je croyais qu'il n'avait pas d'amis.

Avec sa mine maussade, Emiko considérait Gus Maslow, alias Y, comme le plus bougon des Décimas après elle. Il n'arrêtait pas de se poser des questions. Mais elle avait tort, elle ne le connaissait pas. Il avait des amis. Elle en faisait partie, aussi loin qu'elle veuille l'admettre.

Si tu ne t'endors pas, tu n'entres pas. Tu peux te réveiller un peu après avoir été posé sur le fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Lun 22 Fév - 1:44


Merveille!


Sairento était directement rentré sur Himitsu Shima en compagnie de Miro à la suite des événements du Colisée, prenant le temps de panser ses blessures après avoir fait son rapport à Konan. Ce dernier s'était avéré assez concis, les informations qu'il avait récolté étant somme toute assez maigre, la seule véritable opportunité qu'il ramenait de sa mission étant une éventuelle entrevue avec Belzébuth. Désormais les négociations d'alliance éventuelle ne lui incombaient plus, Konan ou le lieutenant s'ils y voyaient un véritable intérêt sauraient très bien se trouver pour en discuter plus en détails. A présent l'esprit de l'assassin s'était de nouveau tourné vers les Decimas qui malgré le fait qu'il soit considéré comme appartenant à leur organisation demeuraient particulièrement énigmatiques. Si des missions diverses que ce soit pour eux ou pour Konan l'avaient finalement éloigné de la base où il aurait du se rendre avec le perroquet il savait pertinemment que maintenant il ne tarderait plus à s'y rendre. Ainsi avant de refaire surface pour prendre ses responsabilités en tant que Decima allait-il s'appliquer à se soigner, s'il devait aller rendre visite à ceux qui avaient commandités sa tentative d'assassinat et se jeter dans la gueule du loup, il le ferait en pleine possession de ses moyens. Il ne doutait pas que ceux-ci savaient sa présence à sa boutique actuellement, mais pour autant ils allaient devoir patienter un peu s'ils voulaient le voir, ou se déplacer directement, mais il y avait peu de chances qu'ils lui fassent le plaisir de se dévoiler sur son terrain de jeu.

Par la suite il avait fallu une bonne quinzaine de jours avant que Sairento ne se mette de nouveau en mouvement, laissant Miro à la boutique il avait rejoint un Decima du nom de Pixie, naviguant quelques jours au côté de l'homme aux allures de femme lorsqu'on le rencontrait pour la première fois. Il avait testé une première fois le blond au chapeau, tentant d'obtenir quelques informations détournées sans succès, par la suite il s'était donc contenté de son silence adoré, celui qui mettait mal à l'aise la plupart des marins commettant l'imprudence de pénétrer ses alentours. Le maudit avait rapidement comprit que leur destination était finalement la base générale de l'organisation, les efforts réalisés pour tenter de lui dissimuler l'itinéraire exact ainsi que de l'accompagner directement en prenant soin de ne rien lui révéler. Mais en réalité à part cela la vérité était qu'il ne savait presque rien sur les Decimas, il connaissait globalement l'organisation et quelques unes des actions qu'elle avait entreprises, ainsi que quelques uns des plus hauts gradés, mais à vrai dire il ne connaissait même pas la totalité des chevaliers. Pixie aurait pu en être un sans qu'il ne le sache, même s'il en doutait cela n'était pas impossible, après tout l'homme envoyé l'assassiner en était un, preuve qu'on le prenait suffisamment au sérieux. Finalement en parvenant aux abords de l'île et tandis que l'agitation avait commencée à monter sur le navire Sairento s'était contenté de préparer ses affaires, même s'il ne comptait pas se battre il préférait être prêt à toute éventualité.


Le Silencieux ouvrit lentement les yeux en grommelant en silence, le gaz soporifique qui l'avait frappé n'avait pas réellement été une surprise, les pratiques de son récent partenaire et de cette organisation étant rapidement devenues quelques peu prévisible ces derniers jours. Néanmoins celles-ci n'en devenaient pas sympathiques pour autant! Entendant alors une voix féminine à l'air enjouée semblant découvrir la présence du Silencieux et Pixie dans la pièce il inspira lentement, se contentant d'écouter tout d'abord en demeurant immobile. En quelques secondes il découvrait ainsi plus d'informations qu'il n'avait pu en avoir en plusieurs jours de voyages avec l'homme, ainsi il revenait d'une mission sur Alabasta. Quant à ce qui concernait la Main Silencieuse l'homme inconnu que le jeune hors-la-loi ne pouvait pas encore distinguer prononça le nom de Gus, certainement celui de l'assassin envoyé à Himitsu Shima.





Laissant malgré tout pointer un sourire au moment où la jeune femme évoquait sa surprise de voir un ami de l'homme il ne put se retenir d'intervenir :

Oh croyez-moi que j'aurais bien des amicalités à lui transmettre!

La phrase lancée alors qu'il était toujours immobile était accompagnée dans la mémoire du maudit de quelques souvenirs de ses courts échanges avec ledit Gus, de l'odeur du sang s'échappant de sa blessure lorsque celui-ci lui avait tiré dessus à la vision de la balle fonçant en direction de son crâne que Konan avait finalement stoppée in extremis. Se redressant finalement en conservant son sourire amusé il posa son regard sur les deux personnes inconnus pour lui présentes dans la pièce, il ne savait absolument pas s'ils étaient important ou pas, mais s'ils connaissaient leur identité ainsi que la raison de leur présence ici, ils étaient certainement le comité d'accueil. Se levant finalement il lança à l'attention de Pixie tout en s'étirant le dos :

C'est le sable du désert qui t'as rendu si sec? Même pas de préliminaires et tu me mets au lit!

S'avançant alors en grimaçant légèrement tandis qu'il sentait son corps légèrement endolori de la position endormie dont il venait de s'extirper il s'arrêta finalement à quelques mètres du duo, continuant de les observer quelques secondes avec son sourire amusé. Il ne savait pas trop pourquoi mais il se sentait d'humeur joueuse, même si la situation aurait plutôt requis une attitude sérieuse il ne parvenait pas à s'y tenir. Finalement il reprit la parole plus pour lancer la conversation que pour obtenir une réelle réponse :

Bon quels sont vos noms puisque vous connaissez le mien?!



Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 70

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Lun 22 Fév - 9:54


Emiko Nakagawa, Kiou Arisagawa

    - Emiko, répondit la jeune femme du tac au tac en regardant l'homme de Konan, le regard à la fois grave et prudent.

Bien sûr, elle n'allait pas lui donner son nom de famille, sinon il risquait de déterrer trop d'information à son sujet, pour son propre bien. La jeune scientifique était ce qui s'approchait du plus de l'intelligence après Centes dans ce groupe, bien qu'elle était la première en terme de créations scientifiques. Elle sentait que son intellect supérieur pouvait être utile aux projets du Roi. Après avoir arborer un léger sourire pour tenter de détendre l'atmosphère, elle se mit à réfléchir à quelques paroles supplémentaires... mais ce fut son compagnon qui la devança de peu.

    - Je m'appelle Kiou Arisagawa. On pourrait dire que je suis ce qui se rapproche le plus d'un scientifique dans cette base.

Un coup de pied vint rencontrer son tibia tandis que les joues de la jeune femme se gonflaient suite à cette déclaration. Elle était vexée, définitivement vexée. Comment osait-il lui montrer un tel manque de respect, une telle impertinence ?! Fronçant les sourcils, elle finit par se détourner et commença à repartir de la salle... Avant de se tourner vers Pixie.

    - Ah, oui, le rapport. Les fouilles avancent comment ?
    - Toujours rien. Les hommes des sables commencent à fatiguer.
    - Ils ne seront bons à rien s'ils meurent maintenant... Accorde-leur quelques jours de repos et remets-les à la tâche.
    - Nous pourrions demander l'aide des civils.
    - Ces lieux sont trop dangereux.

Pixie ne voyait pas le problème. Sacrifier du bétail ne le dérangeait pas le moins du monde. Emiko, quant à elle, trouvait cela un peu trop extrémiste. Elle partageait les idéaux de Centes et faisait parfois des expériences sur des cobayes humains, mais ils étaient consentants... ou elle aimait le croire. Non, les civils étaient exclus des opérations. Créer un monde meilleur, dirigé par les vrais nobles de ce monde...

    - Voici le rapport...

L'homme aux allures féminines s'avança, remit le rapport et repartit s'asseoir avant de comater légèrement. Il n'avait plus rien à faire avant de partir. Un sourire s'étendit sur les lèvres de la jeune femme lorsqu'elle parcourut les pages qui relataient, en partie, de sujets qui l'intéressaient. Les expériences de Doc'... et quelques uns de ses produits, créés en commun avec ce scientifique fou, donnés aux hommes des sables. C'était leurs génies combinés qui avaient donné naissance à des produits finis.

    - Où en étions-nous ?


Gustav Maslow

Une voix se fit entendre au-dessus des autres. Littéralement. Arrivant des airs, un perroquet avait arboré le ton suave d'une douceur féminine, avant de se transformer, au sol, en un homme masqué, portant un manteau de détective d'assez mauvais goût. Il avait fait son entrée. Gus Maslow, Chevalier de l'Ordre des Décimas, homme de l'ombre qui aimait l'intrigue...

Il tenait dans ses serres en descendant et dans sa main en atterrissant une compilation de feuilles qui concernaient le maudit silencieux... Sûrement dans le but de se souvenir des événements qui s'étaient produit un long moment auparavant. C'était difficile de manier toutes ces intrigues.

    - Alors comme ça, je n'ai pas d'amis ? Fit-il en se retournant vers Emiko dont les joues s'empourprèrent immédiatement.
    - Tu m'énerves ! Finit-elle par dire avant de quitter définitivement la pièce pour emprunter un couloir sombre, suivi de Riou dont un simple signe de la main fit guise de dernière salutation.

Sous son masque, Y souriait peut-être. Il se tourna vers Sairento Satsujin avant de se diriger vers une petite armoire dont il sortit quelques instruments pour faire quelques boissons.

    - Thé ou Café ?
    - Thé, répondit Pixie en baillant avant de lancer un regard interrogatif à l'invité.


Gustav fait son apparition, il sera ton principal intermédiaire pour le rp, tu peux commencer la discussion sérieuse si tu veux.
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Mar 1 Mar - 14:29


Merveille!


Les deux inconnus lui dévoilèrent alors leur identité à tour de rôle, l'homme en blouse blanche en dévoilant plus que sa comparse, ce qui lui valu un coup de pied dans le tibia. Etait-ce cela ou bien le fait qu'il ait pris la parole alors qu'elle ne semblait pas vraiment avoir fini? Dans tous les cas il lui avait donné son nom de famille contrairement à la jeune femme, et on pouvait obtenir énormément de choses avec un nom de famille. Sairento n'en avait pas, ou en tout cas plus depuis longtemps, sa famille avait disparue le jour où il en avait massacrer les derniers représentants, depuis lors Satsujin représentait plus à ses yeux la bête enragée qui vivait en lui qu'un souvenir du passé. Dans tous les cas au moment présent l'action de l'autoproclamé scientifique sembla énerver passablement Emiko qui lui fit bien comprendre par un regard massacreur finalement suivi d'un départ brusque. Pour autant avant d'abandonner les trois hommes la jeune femme sembla alors miraculeusement se rappeler la raison de sa présence ici certainement, se retournant alors vers Pixie pour s'enquérir de son rapport. S'ensuivit alors un échange court et sec entre les deux personnes, le récent compagnon de voyage du Silencieux ne semblait pas réellement vouloir tenter les nerfs de la jeune femme en allongeant trop ses réponses. Il était clair qu'elle n'attendait que de pouvoir partir et chaque seconde où elle demeurait dans la pièce rendait l'atmosphère de celle-ci un peu plus lourde, une femme vexée n'était jamais une bonne chose. De toute manière pour l'assassin qu'il s'agisse d'un homme ou d'une femme le seul moment où il les appréciait était celui où sa lame les tranchait.

Se désintéressant alors de l'échange entre les deux individus le jeune homme se tourna vers le trône, s'approchant légèrement des marches en hésitant à se cloitrer dans le silence. Il n'appréciait déjà guère les paroles d'autres hommes lorsqu'il faisait partie de la discussion, alors lorsqu'il n'y avait aucun intérêt. Cependant on ne savait jamais, une information aux allures anodines glanée dans cette conversation pouvait toujours finalement apparaître. Les Decimas cherchaient quelque chose à Alabasta, leur présence sur cette île n'était un secret pour personne, surtout depuis la mort du Roi. De plus si des civils pouvaient potentiellement être appelés en renforts c'était que l'opération n'avait rien de secrète. S'asseyant finalement sur les marches menant jusqu'au siège de Centes le Silencieux regarda sans y prêter attention la femme sourire en lisant le rapport tandis que Pixie retournait s'asseoir. Levant alors les yeux en direction du plafond en attendant que les événements ne se poursuivent il cru soudain détecter une ombre. Se redressant aussitôt et amenant sa main vers ses armes il plissa les yeux au moment où une voix féminine se faisait entendre, rapidement suivit par les bruits d'ailes de l'animal descendant des hauteurs de la salle.

Reconnaissant rapidement l'individu qui venait d'intervenir dans la conversation, avant même de ne voir l'homme masqué prendre la place du perroquet il avait su de qui il s'agissait. Se détendant légèrement il n'en garda pas moins la main près de ses armes, il avait encore des comptes à régler, et même s'ils étaient censés être alliés Sairento savait pertinemment que le Decima aurait préféré terminer le travail d'Himitsu Shima. Se forçant néanmoins à se détendre il se rassit finalement sur les marches, laissant l'homme-masqué parler avec la dénommé Emiko, avant que celle-ci ne parte définitivement, emportant avec elle l'homme en blouse blanche. Lorsque l'assassin se tourna vers lui il ne bougea pas, soutenant le regard que l'on pouvait imaginer derrière son masque jusqu'à ce que l'homme au masque ne se dirige vers une armoire. Ainsi lorsque la question de la boisson fut prononcé par l'individu la Main Silencieuse ne pu retenir un large sourire tandis que Pixie répondait déjà. Portant alors tranquillement la main à l'intérieur de son manteau le maudit prononça simplement un mot d'une voix lourde de significations :







Sang!

La main frôla les couteaux de lancer à l'intérieur du manteau, le hors-la-loi hésitant presque à les utiliser, avant de finalement ressortir une fiole au liquide rougeâtre. Il avait toujours un peu de sang sur lui, simuler une blessure pouvait parfois être bien utile, il ne buvait pas de sang quotidiennement, il n'était pas un vampire! Cependant une fois de temps en temps il savait apprécier le goût si unique de ce que certains appelés l'élixir de vie. Comme il avait appris à accepter Satsujin avec le temps il avait aussi appris à entretenir son côté sanguinaire, et cette action n'était qu'une des nombreuses qui s'en assuraient.

Mais ne vous inquiétez pas j'ai ce qu'il faut!

La seconde phrase était venue rompre le silence provoqué par le simple mot prononcé par Sairento, redonnant presque un aspect normal à la situation actuelle. Comme pour appuyer ses propos il ouvrit la fiole avant de la porter à ses lèvres, buvant une gorgée avant de la refermer, ne manquant pas de se lécher les lèvres pour ne pas perdre une goutte du précieux breuvage. Se reconcentrant alors sur Gus il poursuivit rapidement :

Alors pourquoi suis-je ici si c'est pour te revoir?



Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 70

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Sam 5 Mar - 13:39



Gustav Maslow

Lorsque le mot « Sang » résonna, le regard masqué de Gustav se dirigea tout de suite vers Pixie qui frémit, conscient du danger qu'il encourait si la demande du Satsujin était sérieuse. Il fut cependant soulagé de voir que le jeune sanguinaire avait pris ses précautions, et rassuré par cette prise de parole, il décida qu'il était peut-être temps de prendre lui-même congé. Il se leva, salua les deux hommes et sortit de la pièce dans la précipitation, emportant sa tasse de thé au passage. Gustav attendit ainsi que Sairento ait posé sa question pour aller s'asseoir.

    - Tu es l'émissaire de Konan, notre pont entre deux organisations puissantes, il est normal que je veuille te voir de temps à autres.

Y surveillait bien sûr ses paroles, et masquait avec brio ses véritables intentions. Il n'avait pas envie de faire sortir toutes ses balles à la première question venue, ce qui rendait la situation à la fois mystérieuse et sûrement gênante pour Sairento. En tout cas, il l'espérait. Il avait parlé « d'organisations » non par hasard. Après tout, Centes ne considérait pas l'Ordre Décima comme l'égale de la Triade ou de Konan... Il aurait fallu parler d'Empire s'ils avaient voulu être honnêtes.

Ainsi, sans même toucher à la tasse de thé qu'il s'était faite, Gustav tourna son visage inexpressif vers l'homme du silence. Quelques escargophones dans la pièce enregistraient ou diffusaient autre part ce qu'il se passait ici, discrets mais présents. Ils étaient la menace d'une attaque rapide si le Silencieux osait entreprendre un assaut.

    - Mais nous ne sommes pas là uniquement pour prendre des nouvelles, lança-t-il soudainement. Bien sûr, il faut en donner, mais la raison de cet échange est bien plus crucial. Nous prévoyons un nouveau mouvement et requérons le soutien de Konan pour celui-ci.

La politesse l'obligeait à demander, et avoir des alliés qui pouvaient réfléchir était toujours utile à Centes. S'il pouvait éviter d'abuser de son pouvoir et laisser les intrigues hors-la-lois se dérouler comme d'habitude, tout serait pour le mieux.

    - Notre objectif demandera une réunion avec ton patron. J'espère que vous saurez vous montrer coopératifs.

Encore une fois, une simple marque de politesse. S'il le voulait, Centes pourrait simplement donner l'ordre de lancer cette réunion. Il n'y serait peut-être pas présent... Mais un grand mouvement des Décimas était peut-être en marche. Rien que cela permettait de marquer ce jour d'une pierre sombre.

Un grand mouvement des Décimas est-il à prévoir ? Retrouvez la suite dans le prochain épisode !
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Sam 12 Mar - 4:02


Merveille!


Sairento regarda à peine du coin de l'œil le départ plutôt précipité de son récent guide, préférant donner la majorité de son attention à l'homme masqué qui s'était désormais assis. La réaction des deux individus au simple mot prononcé par le Silencieux avait ravi celui-ci certes, mais plus encore elle lui avait permis d'obtenir de précieux renseignements. Pixie avait clairement paniqué un cours instant quant à Gus même si son masque rendait sa réaction plus difficile à percevoir les mouvements légers de son corps avait montrés la tension soudaine qui s'était emparée de lui. L'homme au masque n'était pas serein, et c'était là une information très importante, après tout le hors la loi était venu se jeter dans la gueule du loup, sur son terrain le Decima avait clairement l'avantage mais cette simple réaction redistribuait quelques dés du côté de l'assassin. Il était aussi vrai que leur dernière rencontre les avait mis tous les deux en piteux état, un combat n'était certainement pas la meilleure option, même si le Decima bénéficierait rapidement de renforts. Se forçant à ne pas imaginer une situation conflictuelle afin de ne pas se laisser tenter il écouta stoïque la première réponse de son interlocuteur.

Même s'il ne laissait rien paraître celle-ci ne lui convenait pas, sa question n'était pas là et le Decima le savait pertinemment, il jouait avec lui, le forçant à se dévoiler sans aucun doute. Ce petit jeu visiblement orchestré par son vis-à-vis n'était pas réellement le fort du Silencieux, lorsqu'il le jouait il était plutôt tortionnaire et la partie n'avait donc qu'un sens unique. Mais pour autant s'il voulait jouer le Chevalier Decima n'allait pas être déçu, obliger quelqu'un à lui dévoiler ses cartes sans une arme à la main n'était peut-être pas ses habitudes mais créer une atmosphère lourde et pressante afin de rendre une personne mal à l'aise était un hobby largement pratiqué par l'assassin. Il lui fallait donc analyser les événements, la présence ici d'un visage, ou masque familier n'était pas anodine, on lui envoyer quelqu'un qu'il connaissait un tant soit peu pour une raison spécifique, soit pour ne pas trop lui en dévoiler, soit pour tenter de le mettre en confiance. Dans tous les cas Sairento demeura comme souvent silencieux, ne laissant absolument aucune émotion trahir ses sentiments tandis que l'homme en imperméable lui dévoiler quelques informations supplémentaires accompagnées d'une requête déguisée. Devait-il réellement répondre à celle-ci? La demande n'était en soit certainement pas une réelle volonté de la part des Decimas, et de toute manière il voyait mal pourquoi Konan refuserait d'entendre ce dont ses nouveaux alliés avaient besoin. Une réunion ne l'engageait à rien et s'il avait conclu ce pacte c'était pour pouvoir faire affaire avec eux, le mafieux ne laisserait certainement pas passer cette occasion. Encore une fois l'homme au masque n'apparaissait aux yeux du maudit que comme un leurre lui cachant son objectif réel. Soupirant légèrement pour marquer un léger agacement au fait d'avoir à jouer à ce jeu il lança d'un ton neutre :

Ce n'était pas ma question, et tu le sais... Nous avons entamé ce voyage ensemble, vous auriez pu me contacter n'importe où dans ce monde, ou même me transmettre cette demande sur le port de l'île, en particulier avec mon Fruit!

Il avait choisi d'ignorer dans un premier temps la seule vraie demande formulée par Gus, voulant mettre l'accent sur la raison de sa présence en ces lieux :

Au lieu de ça je voyage pendant plusieurs jours avec un de vos soldats et vous vous donnez du mal pour m'amener dans cette pièce en particulier... Je repose donc ma question, pourquoi suis-je ici?








Cette phrase aurait parfaitement pu clôturer la nouvelle intervention du maudit mais Sairento ne laissa pas à son interlocuteur le temps de répondre, jetant un rapide regard aux alentours avant de poursuivre :

Si vous m'amenez ici j'imagine qu'on m'observe, vous êtes trop méticuleux pour attendre que tu les appelles si l'entretien tournait mal, ou pour se contenter d'attendre ton rapport. Et s'ils devaient le faire que se passerait-il?

En réponse silencieuse et invisible pour les deux protagonistes le Silencieux créa une barrière de silence les isolant du reste de la pièce, il voyait absolument tout ce qui se trouvait dans cette zone privilégiée, s'assurant ainsi de l'incapacité de quiconque de les entendre. Poursuivant alors à l'attention de l'homme au masque il se releva, s'avançant doucement vers celui-ci sans montrer aucun signe agressif :

Vous savez pertinemment que Konan acceptera cette réunion, la seule vraie question potentielle serait acceptera t'il de se déplacer? Si Centes ne vient pas et que vous voulez espérer le voir il faudra certainement aller à Himitsu!

Sairento s'était rapproché jusqu'à seulement quelques mètres de son vis-à-vis désormais, réduisant l'espace isolé par sa barrière au fur et à mesure qu'il avançait. Il s'assied finalement en face de Gus, quelques mètres les séparant encore, avant de finir par un message plus personnalisé tandis qu'un sourire apparaissait sur son visage :

Je crois qu'il reste quelque chose pour toi là-bas.


Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 70

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Sam 12 Mar - 19:39



Gustav Maslow

Sairento se montrait plus réticent que prévu. Gustav Maslow ferma les yeux derrière son masque un bref instant, agacé que la situation n'aille pas dans son sens. Il aurait sûrement souhaité y mettre un terme si les enjeux n'étaient pas aussi importants. Bien sûr l'activation du pouvoir de l'homme silencieux n'allait pas être à son avantage. Un siège vola dans la pièce de surveillance tandis qu'un voyant rouge se mit à clignoter près d'un des escarméra de la salle. Un long soupir inaudible de l'extérieur sortit de la bouche de Y. L'homme du monde souterrain lança sur un ton plus sec qu'avant :

    - Mon rapport, c'est cet entretien, Sairento Satsujin, lança abruptement le Chevalier Décima. Pour Konan, je me déplacerai à Himitsu s'il le faut. Malheureusement, nous allons être écourtés, alors écoute-moi bien.

Il prit dans la poche de sa longue veste une feuille pliée en quatre. La tendant vers le Satsujin, celui-ci pourrait y voir le nom d'une dizaine de personnes qui avaient peu fait parlées d'elle jusqu'à présent, mais qui semblaient avoir tout de même une certaine importance dans ce monde... « Kororo Kururu », la première, avait son nom inscrit en rouge. De même que Arya Mujakina. D'autres noms étaient présents, et la liste était rédigée comme ceci :

    Kokoro Kururu : A participé à Mars. Étoile montante. Danger potentiel important. (Proposition)
    Arya Mujakina : Seconde de Kokoro Kururu. A participé à Mars. Danger potentiel important. (Proposition)
    Zeke Lundren : A participé à Mars. Hors-la-loi. Danger potentiel critique. (Mars)
    Mori Ranmaru : A participé à Mars. Danger potentiel important. (Proposition)

    Ren Tao : Danger potentiel important. (Proposition)
    Ghetis Archer : Frère de Noctis Archer. Danger critique.
    Drake Kotori : A participé à Mars. Danger potentiel important. (Proposition)
    Mike Tay : A participé à Mars. Danger potentiel important. (Proposition)

    Kain D. Valentine et son équipage : Danger potentiel important.
    Fenice Nakata et son équipage : Danger critique. (Quelque chose avait été écrit puis griffonné plusieurs fois jusqu'à devenir illisible.)
    Taito Nowaki : Danger important.

La feuille avait été arrachée à la suite de ce nom. Gus ne perdit pas de temps à expliquer le code couleur de ces noms (Rouge pour les participants de Mars, Orange pour les autres, Aucune couleur pour Ghetis Archer, Fenice Nakata). C'était clairement une liste de prévention qui touchait la plupart des personnes qui avaient fait parler d'eux récemment. L'équipage phare de South Blue, ainsi que celui naissant du Valentine. Les participants de Mars dont les séquelles n'étaient parfois pas encore fermés, ceux qui s'étaient faits un nom à Baltigo, ainsi que les ennemis des Décimas lors d'Alabasta et de Drum. Chaque personne de par ses contacts, de par ce que les Décimas savaient sur eux avait sa place sur la liste.

    - Je ne t'ai pas fait venir pour te parler de la réunion. Je t'ai fait venir pour te confier une mission. Chaque nom sur la liste représente une menace ou une potentielle menace. Certains pourraient nous rejoindre, mais la plupart sont à capturer ou à mettre hors d'état de nuire. Tu es un assassin, et cette liste n'est qu'une parmi tant d'autres... Mais en faisant cela, tu deviendras un Décima.

Il n'était pas dans les habitudes des Décimas de provoquer une tuerie. Mais dans ce cas particulier, Y avait réussi à faire pencher la balance de son côté en faisant comprendre aux autres Chevaliers que toutes ces personnes, unies ou individuellement, représentaient une menace pour leur organisation. Il aurait pu envoyer d'autres personnes, ou des Pions, mais l'habileté qu'avaient eu Ghetis Archer et Fenice Nakata à les priver de leurs atouts rendaient la situation très tendue de ce côté-là. Ils ne pouvaient pas se permettre de perdre les amiraux avant de passer à la phase suivante de leur plan. Et pour cela, ils allaient prendre les devants, s'ils le pouvaient, et recruter ou stopper les menaces d'hier.

Mission acceptée ?
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Dim 8 Mai - 22:00


Merveille!


Sairento sourit intérieurement lorsque la réponse de son interlocuteur se fit entendre dans la chambre de silence, conservant néanmoins un masque sérieux sur le visage il savait qu'il avait atteint son objectif. En usant de son pouvoir et insistant sur ses questions il avait forcé Gus à lui dévoiler la raison de cet entretien de manière plus rapide, sans que celui-ci ne puisse mener la danse. Il savait pertinemment que ce passage en force risquait fort de lui retomber dessus, sur le court terme par une intervention extérieure que le ton et les paroles de l'assassin face à lui semblaient confirmer. Mais aussi sur le long terme sans aucun doute, le peu qu'il connaissait de l'organisation Decima revenait souvent au contrôle de ses éléments, ce n'était pas pour rien s'ils avaient appelés les différents membres par des noms de pièce d'échiquier, Centes était celui qui contrôlait tout le jeu, Sairento venait de prouver que le contrôler ne serait pas si simple. Pour le moment la protection de Konan lui permettait d'agir sans représailles de leur part, mais il n'oubliait pas que les Decima avaient tentés de l'assassiner avant même qu'il n'ait entendu parler d'eux.

Se reconcentrant sur l'homme face à lui il dirigea finalement son regard en direction du papier que celui-ci venait de sortir de sa veste, observant dans un premier temps le mot sans y toucher il l'attrapa par la suite, le dépliant pour voir y apparaître une liste de noms de couleurs différentes, accompagnés pour chacun d'un léger commentaire sur leur danger. Un large sourire apparu alors sur le visage de la Main Silencieuse en comprenant aisément qu'il s'agissait d'une liste de cibles de l'organisation dont on venait certainement de lui confier la disparition. Enfin ils se décidaient à lui donner quelque chose d'intéressant, il commençait réellement à se demander s'ils allaient se décider à mettre ses capacités d'assassin à bon usage. Relevant finalement la tête vers le Decima il acquiesça légèrement tandis que celui-ci reprenait la parole, lui confirmant son assignation de l'élimination ou du "recrutement" des noms présents sur la liste. Cependant lorsque celui-ci termina par une phrase lui signifiant que s'il suivait cette liste il deviendrait un Decima il se retint de soupirer. De toute manière il n'avait pas réellement le choix, refuser le mettrais en mauvaise position non seulement envers les Decimas mais aussi envers Konan, et depuis quand refusait-il de tuer quelqu'un?

Repliant alors la liste il la plaça dans une de ses poches, se simple geste avant ses mots faisant certainement comprendre son choix à son interlocuteur. Il cru tout de même bon d'exprimer celle-ci à l'oral, afin d'éviter tout malentendu :

Je suis devenu un Decima au moment où tu es rentré dans ma boutique! Ce sera fait!

Jetant alors un regard vers l'endroit d'où étaient rentrés un peu plus tôt les deux autres individus il ressassa rapidement les noms de la liste dans sa tête. Il en connaissait certains, des très gros clients qu'il aurait du mal à simplement approcher, cela nécessiterait un travail de longue haleine en amont, et il n'aurait pas réellement le droit à l'erreur. Pour ceux qu'il ne connaissait pas il se doutait qu'ils seraient certainement du même acabit s'ils se trouvaient sur la même liste qu'un Shishibukai, un grand Chasseur de Prime et des chefs d'organisation hors-la-loi influents. Dans cette optique il préféra préciser à son vis-à-vis :

Mais compte tenu du statut de certains de ces noms tu comprendras que cette mission prendra peut-être un peu plus de temps qu'une mission habituelle.

Cette phrase signifiée il se leva finalement, sans attendre réellement que Gus ne le précède, jetant un nouveau regard en direction des diverses ouvertures de la pièce. Il avait signifié le fait qu'ils seraient bientôt interrompus, il ne restait plus qu'à attendre de savoir par qui.





Dernière édition par Sairento Satsujin le Lun 16 Mai - 16:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
PNJ [Decimas]

avatar
Messages : 70

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Sam 14 Mai - 21:26



Gustav Maslow

Malgré l'affiliation de l'assassin à Konan, Y était certain que les choses n'allaient pas être faciles pour lui, et parfois même impossibles. Il aurait aimé pouvoir s'occuper lui-même de cette mission, mais il savait que d'autres devoirs allaient lui prendre un certain temps. Il avait trouvé un substitut et l'accord de ses pairs. À présent, il ne restait plus qu'à passer à l'action, et les paroles du Satsujin lui arrachèrent un mouvement d'appréciation positif. Souriait-il derrière son masque ? Considérait-il cette réponse comme une victoire, ou comme l'avènement d'une nouvelle ère de terreur ? Qu'importe, il était de toutes les manières certain d'une chose : l'assassin ne pourrait remplir sa mission tout seul...

    - Cette mission prendra le temps qu'il faudra, répondit simplement Y en ayant pris ce paramètre en compte. Mais bien sûr, ne crois pas que tes efforts seront les seuls impliqués dans l'affaire...

Il n'eut pas le temps de finir que déjà un jeune garçon aux cheveux blonds, pétillant d'énergie, entra dans la salle et s'élança sur Sairento à l'aveuglette.

    - Ne touche pas à Y ! Lança-t-il d'une voix forte avant de se heurter au sol, ayant vraiment mal visé.
    - Notre... chef de la sécurité, Joey.

Ce dernier se releva, grognant, légèrement hargneux. Le maître de l'ombre lui tapota la tête et lui fit signe de reculer, ordre auquel le garçon obtempéra sans rechigner. Quelques secondes supplémentaires suffirent à ce que quelqu'un d'autre entre dans la pièce, cette fois-ci porté par une aura bien particulière. Malgré son regard vide, de même que celui de son compagnon, on pouvait clairement identifier le Supernova Fenko Oudoni, et son acolyte de toujours, bras-droit primé à 70.000.000 de berrys, Narcisse Oudoni.


Fenko Oudoni, Narcisse Oudoni

    - Fenko et Narcisse t'obéiront lors de tes missions, au doigt et à l'oeil. Centes leur a ordonné de ne recevoir d'ordre que de toi, des chevaliers et de lui-même. C'est ton cadeau d'adhésion, on va dire, lança le Décima avec un goût amer dans la bouche.

Le contrôle humain était réellement fascinant, et pourtant si dangereux. Il ne pouvait lui-même pas dire s'il était sous le joug de Centes ou non. Pourtant, une confiance totale existait entre le Chevalier et son Seigneur. Il ferma les yeux, balayant ses doutes un instant, avant de lancer sur un ton qui sonnait comme le final de sa prestation :

    - En cas de besoin, tu pourras nous contacter et nous exposer tes plans et tes potentielles demandes de renfort. Le bateau qui t'a amené ici et son équipage sont tiens. Ce sont tous d'anciens marines déguisés en civils, sous le contrôle de Centes. Ils t'obéiront. Tu as une mission maintenant. Adieu.

Il se retourna, suivi par Joey qui trébucha en lui emboitant le pas. Les véritables intrigues avaient commencé...


Voilà, pour te suivre dans tes aventures tu obtiens deux PNJs (Fenko et Narcisse) dont je te donnerai les fiches ultérieurement, ainsi que les indications quant à leur comportement en combat (A cause du contrôle opéré sur eux). Ils ne peuvent pas gagner de niveau.
Tu obtiens aussi un bateau de type Ketch standard avec une coque renforcée. Les marines sont tous niveau 1 et ne peuvent pas gagner de niveau, il y en a une vingtaine.
Tu peux conclure !
Revenir en haut Aller en bas
Sairento Satsujin
Trafiquant
avatar
Messages : 228
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
29/75  (29/75)
Expériences:
56/200  (56/200)
Berrys: 258.300.000 B

MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   Mar 17 Mai - 12:01


Merveille!


Un léger rictus, quasiment imperceptible, vint troubler le visage encore un peu enjoué de l'assassin, il ne serait pas seul pour cette mission, mais savaient-ils une seule chose sur lui?! S'il y avait bien une chose qu'il détestait c'était travailler en équipe, ses capacités d'assassin faisaient de lui un outil redoutable, mais il agissait toujours en solitaire, c'était le meilleur moyen de s'assurer que la mission se déroule comme prévu. Cependant Sairento n'eut pas le temps de protester ou réagir à cette nuance de la part de l'homme au masque, un individu aux cheveux blonds bloquant toute intervention de sa part en débarquant à l'improviste comme un damné. Il sembla crier à son encontre de laisser son vis-à-vis tranquille avant de vraisemblablement tenter de lui sauter dessus, le manquant de quelques mètres. Une envie de meurtre monta alors subitement en lui tandis que le jeune maladroit se relevait, s'il s'agissait de celui qui l'accompagnerait sur cette mission celui-ci risquait fort de connaître un "regrettable accident" très tôt au cours de leur aventure. Même Gus semblait désespéré quant au cas de l'inconnu, hésitant dans son introduction. Cependant même s'il ne payait pas de mine le maudit imaginait très bien que le jeune garçon disposait de capacités particulièrement impressionnantes, après tout on ne devenait pas chef de la sécurité comme ça, surtout chez les Decimas! La Main Silencieuse ne fit alors plus attention au garçon digne du bon toutou qui venait d'être calmé par un simple tapotement sur l'épaule, non son attention avait été captée ailleurs. Avant même que le Chevalier Decima ne les introduise Sairento lança à haute voix :

Les frères Oudoni! Cela fait un moment que vous avez disparus de la circulation!

Néanmoins aucune réponse ne lui parvient de la part des deux hommes étrangement calmes étant donné leur réputation. La réponse vint plutôt de l'homme au masque, lui indiquant que Centes leur avait ordonné de ne suivre que les ordres de l'assassin. Même s'il connaissait à peu près les capacités du chef des Decimas il s'agissait là de la première fois qu'il y était réellement confronté, certes il avait déjà vu un ou deux larbins contrôlés, mais voir ainsi un Supernova réputé contraint d'agir contre sa volonté sans ne rien pouvoir faire, cela demeurait impressionnant. En définitive il était content de ne pas avoir rencontré le Roi Decima aujourd'hui, même si sa capacité le protégeait dans un premier temps et rendait son contrôle difficile par la suite, lui donner des ordres devenant difficile et donc garder le contrôle en faisant de même, il préférait rester libre de ses actions autant que possible. Se reconcentrant sur les paroles de son interlocuteur Sairento demeura stoïque, se contentant d'assimiler les informations sans adresser aucune réponse, aucune n'étant réellement nécessaire. Laissant finalement celui qui s'avérait vraisemblablement être son contact attitré chez les Decimas partir, la boule de nerf aux cheveux blonds à sa suite comme un chien bien dressé, il se retourna finalement vers les deux "cadeaux" que l'on venait de lui faire. Qu'allait-il en faire?! Le montant de leurs primes lui revint subitement en tête, presque deux-cent millions au total, il pourrait certainement aller réclamer cette prime, par divers artifices bien entendu.


Sairento secoua la tête pour sortir cette idée de celle-ci, après tout ces deux là demeuraient des combattants particulièrement puissants, ils auraient une utilité même s'ils n'étaient pas à cent pour cent de leurs moyens. De toute manière au pire cela lui ferait de la chair à canon, un appât ou une diversion pour frapper ses cibles par surprise. Qui pourrait bien se douter qu'en allant affronter un Supernova en combat direct il rentrerait en réalité dans la ligne de mire d'un assassin sanguinaire? Il imaginait sans mal l'utilité que pourraient lui apporter ses deux nouvelles premières lignes d'infanterie, et puis même s'il se doutait que les Decimas préféraient les avoir vivant, lui s'en fichait totalement.






Poussant néanmoins un long soupir il se mit finalement à marcher en direction de la sortie avant de lancer à l'intention des deux pantins demeurant toujours immobile derrière lui :

Suivez-moi les deux débiles!

Se rendant alors jusqu'au navire en question sur lequel ses nouveaux larbins s'affairaient déjà il regarda une dernière fois l'île avant de crier à l'intention de tout ceux qui lui obéissaient désormais :

Je ne veux entendre aucun bruit s'il n'y a pas d'urgence!

Aussitôt le silence se fit sur le pont, simplement brisé par le bruit des vagues et quelques pas sur le pont tandis que leur navire s'éloignait déjà de Merveille. Au moins le contrôle d'une personne avait cet avantage, il pouvait leur ordonner quoi que ce soit et ils ne briseraient en aucun cas cet ordre, pas de pensées inutiles, pas d'hésitations ni de crise de conscience. Il n'aurait pas forcément à utiliser son pouvoir afin d'obtenir un cadre silencieux lui convenant au mieux, ses larbins ne diraient pas un mot qui ne soit pas nécessaire désormais. Il ne lui restait plus qu'à décider où ils allaient se rendre, repensant à la liste de noms sans la sortir il eut finalement une idée, il savait où il pourrait facilement trouver des informations sur plusieurs de ses cibles, le navire de la Mort était en marche, et la liste des noms qu'elle venait prendre n'allait pas tarder à se raccourcir!


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ceux qui murmurent à l'oreille du Roi [Pv : Sairento Satsujin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Bouche à oreille - Participez à populariser le projet
» Pour ceux qui n'ont toujours rien compris à Matrix ^^
» Tu vois, le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent. Toi, tu creuses [Rochers maudits, Rang D, Qu'importe, Mine powa]
» Pour ceux qui veullent jaser de trade...Dallas recherche!!!
» La liberté appartient à ceux qui l'ont conquise [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 4 :: Merveille-