Partagez
 

 [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15026
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue52/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue879/1000[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeDim 28 Fév - 15:59

Forts jusqu'à la mort.
feat. Dokugans
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. Lao-Tseu


Ah, il avait réagi à temps ! Pour tout dire, le capitaine corsaire était tout simplement aux anges : cela promettait une fin d'affrontement tout en apothéose, et ce n'était pas vraiment pour le déplaire... Tout au contraire, lorsque sa main vint rencontrer l'ancre de son homologue pirate, un sourire euphorique et exalté couvrit ses lèvres, laissant présager de l'état de transe et d'amusement dans lequel il se trouvait. L'onde de choc déployée par Kain, pourtant nettement moins doué que lui, avait de quoi se montrer redoutable : elle le força d'ailleurs à se raidir davantage en reculant ses pieds d'une dizaine de centimètres, pour trouver un appui plus favorable à l'échange de force brute qu'ils étaient en train de se livrer. Finalement, l'instant d'après, le borgne tenta de reprendre ses distances avec fermeté en profitant de l'onde de choc pour empêcher Nakata de le suivre immédiatement. Une précaution intéressante, et qui pouvait assurément fonctionner lors d'un combat relativement serré... Une fébrile résistance, aussi faible et docile qu'un chiot face à un lion, dans ce cas de figure précis. En vérité, le capitaine de Tengoku no Seigi n'aurait eu aucun mal à avaler les distances à nouveau pour prendre le Dokugan de court et l'empêcher de poursuivre l'affrontement en conservant une position ascendante... Toutefois, l'artiste martial n'était pas là pour mettre une raclée expéditive à l'autre maudit. Pas tout-à-fait, tout du moins : il voulait connaître sa puissance plutôt que de la fixer se heurter à son plein potentiel, il voulait analyser ses points forts et ses points faibles plutôt que de balayer le tout d'un revers de la main. Son objectif ? Il était simple : savoir si, oui ou non, l'homme-séisme avaient les compétences requises pour prendre la mer et mener ses camarades vers un lendemain heureux. Du coup, le Phoenix demeura sagement à sa place tandis que le colosse qui lui faisait face s'apprêtait à lui expédier un nouveau séisme, sous une forme insolite cette fois-ci : il comprit du coin de l’œil qu'Heziel non plus n'allait pas se laisser faire sans livrer bataille, et voulait rajouter son grain de sel à l'équation. Une preuve de détermination incontestable, mais encore une fois une certaine bêtise ou naïveté : combattre dans la camaraderie et l'amitié face à quelque chose d'incontrôlable n'était ni plus ni moins que la promesse d'une déconfiture des plus funestes. Le Fenice se plia alors sur ses appuis, se préparant à réceptionner l'une et l'autre des offensives en réfléchissant quant à la posture à adopter. Alors... Esquive ou parade ?

Le Schichibukai n'avait eu qu'une poignée d'instants pour réfléchir et tirer de son esprit surentraîné toutes les possibilités qui lui tendaient les bras, mais ces instants avaient eu à ses yeux les allures d'heure : il était désormais tellement habitué à devoir prendre des décisions sur le tas, sans qu'elles ne soient nécessairement optimales, pressé par le temps par des ennemis aussi vifs que lui, que devoir faire face à ces rookies n'avait rien d'un calvaire. De facto, il prit une décision relativement hors du commun : il allait faire un mélange d'esquive et de parade... Il allait braver les dangers qu'on lui servait sur un plateau d'argent.

«Tōei.»

Le haki de l'armement. Depuis quelques temps, Nakata était devenu l'un des meilleurs experts dans le domaine : rares étaient les hommes et les femmes capables de passer outre son armure ou bien, au contraire, d'endurer ses coups sans sourciller. Cela lui avait notamment permis d'améliorer son don dans le domaine pour en tirer un pouvoir unique, probablement moins féroce que son fruit du démon de type mythique, mais nettement aussi surprenant : celui de créer le haki en tant que matière véritable, indépendante de son propre corps ou des surfaces sur lesquelles il fallait habituellement l'apposer. D'un simple geste du bras, ainsi, le blondinet projeta une bulle de haki droit en direction du rocher envoyé par le cuisinier. Le résultat était évident, et couru d'avance : à peine le choc entre les deux projectiles aurait-il lieu que le roc exploserait violemment, comme s'il avait été frappé de front par un puissant combattant. La première menace étant évacuée, le justicier pouvait désormais se concentrer sur l'autre, légèrement plus épineuse : il croisa vivement se bras devant son torse, les recouvrit de haki pour en amplifier la solidité, et lâchant quelques mots en se demandant un instant si ce qu'il allait faire tenait du génie ou de l'inconscience pure et dure.

«Troisième voie, kotai.»

Dans ce domaine aussi, le forban était l'un des meilleurs : celui du corps-à-corps. L'artiste martial savait user de son corps à merveille : en l'occurrence, il prenait le parti de sacrifier un tant soit peu d'agilité contre de la solidité. Rien de bien folichon, évidemment, mais cela allait probablement lui permettre de braver l'offensive que lui imposait l'autre capitaine : il campait toujours fermement sur ses appuis lorsque le hurlement de Kain vint percuter ses avants-bras. Pourtant, contre toute attente, le Fenice sentit l'attaque traverser son corps : le fruit du démon de son adversaire était définitivement du genre paramecia. Pourquoi ? Car un logia aurait tout simplement été bloqué net : là, sa création semblait relativement impalpable, et la défense qu'il avait érigé semblait ne pas avoir grand effet, contrairement à leur précédent échange où leurs corps eux-mêmes s'étaient fracassés. Les paupières légèrement écarquillé, probablement plus par sa stupidité soudaine que par la douleur qui commençait à emplir sa cage thoracique et qui aurait peut-être été jusqu'à la broyer s'il n'avait été qu'un homme normal, le Phoenix se sentit ainsi repoussé en arrière et, avant qu'il n'ait l'occasion de s'écarter de la trajectoire de l'assaut, il se retrouva à nouveau dans la même posture peu avantageuse qu'auparavant, à savoir parfaitement horizontal et le visage empreint d'une expression sérieuse et pensive.

«C'est vraiment une plaie, son fruit, en fait...»

Puis, à nouveau, le mythique ôta son haki de l'armement de ses bras et brisa sa technique de solidité pour retrouver son adresse originelle : il se cambra derechef et, grâce à son agilité hors du commun, parvint à se rattraper au sol avant de finir à l'eau. Enfin, il aurait toujours pu voler, dans le pire des cas...
Désormais, le régent de Graou Island se trouvait donc légèrement à l'écart : il lui restait une bonne distance à avaler avant de pouvoir porter un coup à l'un ou l'autre de ses adversaires. Cette trêve temporaire semblait lui aller à ravir : il continuait à sourire et se remit en garde tout en prononçant quelques provocations à leur égard, sans savoir si celles-ci allaient finir par porter leur fruit ou non :

«Aller, les mecs ! Encore une demie-heure, et vous arriverez peut-être à comprendre d'où me viennent mes capacités...»

Sur ce, le capitaine corsaire s'élança vivement dans la direction de Kain, qu'il souhaitait continuer à malmener : cette fois-ci, il n'allait toutefois pas prendre la peine de le contourner et allait tout simplement tenter de le percuter d'un coup sec droit dans l'abdomen, histoire de lui faire comprendre que lui aussi savait projeter les gens !


Blocage, parade, etc etc, rien de dingue ce tour-ci !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Toto
La Sorcière des Mers
Toto
Messages : 94
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue18/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue5/60[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 4.879.500 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeMer 2 Mar - 15:33


Forts jusqu'à la mort.

ft. Nakata & Dokugan


« Cap des Jumeaux - Red Line - An 1505 »
Assise de façon précaire sur les débris de bois, restes malheureux de la pauvre table qui trônait jusqu'alors au beau milieu de la cuisine des Dokugans, la bretteuse laissa échapper quelques jurons de plus lorsque ses doigts frôlèrent les contours irréguliers de son front.
Pas qu'elle ait une quelconque malformation, non. La proéminence de chaire qui avait pris place un peu au-dessus de ses sourcils n'avait absolument rien de naturel. Une bosse... Elle avait une bosse ! Un éclair rageur traversa les pupilles à présent pleines de vie de la bleutée. Elle ne savait pas qui était le fils de hareng fumé qui avait osé abîmer le visage si parfait de la lady qu'elle était, mais foi de Totohime Kokohaku, il allait le regretter !

Ou... Peut-être pas... Fut la pensée de la jeune femme-poisson dans la seconde qui suivit. Les orbes pourpres, à présent parfaitement aptes à analyser correctement les images qu'ils percevaient, venaient en effet de capter un éclat doré un peu plus loin sur le pont du Youthful Demon à travers le chambranle de la porte grande ouverte. L'ancienne chef de garde eu un moment d'arrêt, sa respiration se bloquant dans sa gorge sous la surprise, les remarques acerbes qu'elle s'apprêtait à hurler à son agresseur faisant un demi-tour fixe vers sa trachée. L'instant d'après elle fut prise d'une toux incontrôlée tandis que des larmes d'inconfort perlaient aux coins de ses yeux exorbités.
Des cheveux d'or indisciplinés, un visage somme toute assez agréable à regardé sur lequel était imprimé un air supérieur et sûr de lui, sans oublier cette prestance caractéristique des hommes influents de ce monde. En d'autres circonstances, l'ancienne chasseuse de primes en aurait sans aucun doute bavé d'envie. Mais elle connaissait cet homme... De réputation tout du moins. Maudit du Phoenix, le Shichibukai Nakata Fenice.

Qu'est-ce qu'il foutait là ?! Tentant de dompter la panique et l'incompréhension qui l'avait saisie soudainement, la pirate essayait de faire le point sur la situation. Ils avaient lutté contre la marine sur Logue Town et... Et puis quoi ?
Totohime plaqua sa main sur ses lèvres rosées tout en se forçant à retrouver une respiration plus régulière. Un mouvement à sa gauche l'alerta qu'elle n'était pas seule dans la pièce, reportant son attention sur la source dudit mouvement, la bleuté s'étouffa de nouveau.

Qu'est-ce qu'un gamin foutait là ?! Attrapant la main que l'enfant lui tendait généreusement par automatisme, la jeune femme-poisson restait tout aussi muette qu'elle l'avait été jusqu'à présent, sa bouche imitant à la perfection celle d'un poisson rouge sous le coup de la surprise. Le gosse faisait cependant pale figure face à la masse de la bretteuse, cette dernière se relevant bien plus par ses propres moyens en prenant appui sur sa malle que grâce à son aide.
Elle écouta avec attention ce qu'il lui disait, espérant que cela l'éclairerait quelque peu, mais les paroles du jeune garçon ne firent que l'enfoncer un peu plus dans l'incompréhension. Il connaissait... Heziel ?
Soudain, l'image du cuistot et de la Contre Amiral Focker Lim lui revînt en mémoire. Une grimace déforma ses traits ce pendant qu'elle se remémorait sa prestation plus que pitoyable sur l'île du Roi des Pirates. Elle suivit l'enfant sur le pont et, de nouveau, la surprise la saisie. Ces falaises, c'était...

Qu'est-ce qu'ils foutaient là bon sang ?! Depuis quand étaient-ils arrivés au Cap ? La bleuté se pinça afin de s'assurer qu'elle ne rêvait pas avant de grincer des dents sous la douleur. Tout cela était bel et bien réel...

Bien. Calmons-nous et résumons la situation voulez-vous bien ?
Il semblait qu'elle avait un trou assez important dans sa mémoire dû au choc d'avoir vu le cuistot de ses rêves s’en-amouracher d'une autre femme. C'était pitoyable, mais soit, continuons... Un Shichibukai était en train de tabasser ses camarades, Kraehe était d'ailleurs évanoui dans un coin du bateau, un gamin sortit de nul part dopé au sucre courrait pour se rapprocher de la scène tandis que le Borgne s'apprêtait à attaquer le Captaine Corsaire et... Hein ?

▬ Non ! Ne va pas par là !

La jeune femme-poisson venait de hurler, réalisant les risques auxquels le pauvre gosse s'exposait. Malheureusement, le temps que l'information soit traitée par son cerveau complétement à l'ouest, le mal était déjà fait. Le chef de Dokugan laissa son pouvoir se déchaîner et la mini-pousse se fit emporter.
Ni une, ni deux Totohime se précipita vers l'enfant afin de stopper sa course avant qu'il ne percute quoi que ce soit, l'agrippant par le col.

Le pauvre semblait désespéré, néanmoins la jeune femme-poisson ne se laissa pas attendrir par la mine déconfite du petit, ses réflexes de chef de garde, très certainement à son instinct maternel naturel, ressortirent. Totohime serra les dents, elle ignora la douleur qui l'élançait au niveau de son front lorsque ses sourcils se froncèrent, lui donnant un air grave et plus sérieux que tout ceux qu'elle avait pu aborder depuis qu'elle avait quitté l'île de Hommes-Poisson. Ce petit idiot n'avait-il donc aucun sens logique ?! Il était pourtant évident qu'il n'avait pas la moindre chance contre un adversaire tel que Le Phoenix !

Avant même qu'elle n'ait pu se retenir, l'ancienne chasseuse de prime assena un coup à l'arrière du crâne. Rien de bien méchant en soit, mais l'enfant risquait tout de même de le sentir passer. Après quoi elle le retourna de force, s'agenouillant pour être à sa hauteur le poing hermétiquement clos autour de l'encolure de son T-Shirt pour le maintenir bien en place.

▬ Je peux savoir ce qui t'as pris au juste ?! Tu crois vraiment que c'est le moment de jouer les héros ? Ce mec là ne rigole pas, je ne penses pas avoir besoin de te faire de dessin, non ? Si tu veux vraiment te rendre utile, laisse Kain et Heziel s'en occuper, ils n'ont pas le loisir de s'inquiéter pour une autre personne qu'eux-même en ce moment ! Compris ?!

La jeune femme-poisson était sortie haletante de sa tirade et dû prendre une grande inspiration pour se calmer. Relâchant sa prise avant de se relever, elle passa sa main dans les cheveux blanc du plus jeune avant de jeter un coup d’œil à la bataille qui se déroulait à terre.

▬ Tout ce que l'on peut faire c'est observer et les encourager...

Malgré ses belles paroles, les poings de l'ancienne chef de garde étaient serrés si fort que les jointures de ses doigts en étaient devenues blanches. De nouveau, elle se sentait inutile. Elle voulait aller se battre, son âme de sabreuse nouvellement réveillée grondait en elle telle une bête féroce avide de chaire fraiche et de sang... Mais sa raison se refusait à laisser ses instincts bestiaux prendre le dessus. Elle avait réalisé à quel point cette année d'errance lui avait coûté, telle qu'elle était actuellement, elle ne pouvait même plus prétendre à la qualification de bretteuse.

Alors elle allait rester sur ce pont et attendre que cela se passe... Aussi insupportable cela soit-il.

code by ORICYA.


_________________





Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
Pumori Fulgen
Messages : 446
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue34/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue96/250[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeJeu 3 Mar - 14:47






Forts jusqu’à la mort


Le coup le plus dur…



Après que ma course se soit arrêter, j’ai sentis quelqu’un qui m’agrippait. C’était très probablement Toto, puisqu’elle était la seule personne que j’avais croisée depuis le départ. Je me demandais ce qui était arrivé au reste de l’équipage… Enfin, sauf pour Loyal. Il devait dormir ! Dans tous les cas, c’était probablement elle qui avait arrêté ma glissade et qui m’avait aidé à me relever. C’était bien gentil de sa part ! Maintenant, je n’avais plus qu’à retourner voir ce qui se passait et…

Smack !

Aie aie aieuuuh ! Je saisis le derrière de ma tête à deux mains, tentant de me protéger et d’atténuer la douleur en même temps. Mais ça ne va pas ! Je n’avais rien fait de mal ! Et c’était loin d’être le moment de se frapper entre membres de l’équipage ! C’était déjà le deuxième coup à la tête que je prenais aujourd’hui… Enfin, le premier coup était vachement plus fort que le second, mais le but n’était pas de mettre hors de service. Ce genre de coup, c’était réservé aux enfants quand ils ne suivent pas les ordres des adultes ! Je le sais assez bien après tout… Je n’étais pas un démon, mais je n’étais pas un ange non plus… Normalement, je ne rechignais pas, à condition de savoir que j’avais fait quelque chose de mal ! Mais aujourd’hui, ce n’était pas le cas ! Bien vite, je me retrouvais vis-à-vis de la femme-poisson, me tenant toujours par le collet et qui m’obligeait à la regarder.

Je voulais bien dire quelque chose qui ressemble à "ce n’est pas moi qu’il faut frapper, mais c’est le type là-bas", mais je n’en avais pas eu le temps. Et après ce qu’elle me dit, je n’avais pas vraiment le cœur de lui répondre ce que je pensais initialement. Tout ce que j’avais fait, c’était d’aider l’équipage ! Ce n’est pas comme si j’avais sauté tête première dans un combat perdu d’avance uniquement pour être un bourrin ! Non, mais honnêtement, je suis encore un peu jeune pour faire ça…

-Je sais très bien qu’il est dangereux ! Mais je n’allais pas le laisser faire ! Kain était dans une montagne, Heziel était blessé, Kraehe s’est fait attaquer… Tu ne bougeais pas… Qu’est-ce que je pouvais faire d’autre..?

Alors que je parlais, mon ton changeait drastiquement. Si je semblais un peu en colère en répondant que je comprenais les risques, ma voix devint de plus en plus teintée par la tristesse et la déception. Je pensais vraiment être capable d’aider, même si ce n’était pas grand-chose… Mais ma coéquipière avait raison au final… Présentement, je ne pouvais plus rien faire. J’ai été propulsé uniquement par le clash entre les deux opposants… J’ai fini par détourner le regard des yeux de Toto. J’étais incapable de la regarder avec ce qui me passait en tête. J’avais honte. J’étais inutile, j’étais trop faible tel que je ne l’étais présentement. Incapable d’aider mes nakamas alors qu’un adversaire de ce calibre nous attaquait. Un boulet quoi…

Alors qu’elle relâchait son emprise avant de se relever, je pouvais comprendre qu’elle ressentait des choses similaires que moi. Ça se voyait sur ses mains qui se crispaient violemment. Peut-être que c’était pour cette raison que je comprenais aussi bien son message : c’était probablement celui qu’elle se répétait mentalement. Dans tous les cas, si on se sort de cette mésaventure, je jure que je vais tenter de progresser et de me surpasser ! Je n’ai plus jamais envie de réécouter ce discours une fois de plus…

Alors que Totohime semblait perdue dans ses pensées, je pris mes deux mains pour saisir la sienne. Bien que je n’utilise pas de force, je tentais de l’attirer sur le côté. Si elle considérait que nous ne pouvions rien faire sauf d’observer et de ne pas intervenir, alors qu’il en soit ainsi.

-C'est trop dangereux de s’approcher d’eux… Je me suis presque envolé ! Si on veut observer tout ça, il faut grimper vers le poste de vigie ! Mais il faudrait peut-être s’inquiéter pour notre docteur après tout…






_________________
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Pumotr10

Pumori Theme
Revenir en haut Aller en bas
Toto
La Sorcière des Mers
Toto
Messages : 94
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue18/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue5/60[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 4.879.500 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeJeu 3 Mar - 16:10


Forts jusqu'à la mort.

ft. Nakata & Dokugan


« Cap des Jumeaux - Red Line - An 1505 »
Elle ne bougeait pas ? Décidément, elle ne savait pas ce qu'il s'était passé depuis le départ des Dokugan de l'île de Logue Town, mais... Non en fait à présent qu'elle y pensait, la bleuté ne se souvenait même plus d'avoir quitté l'île. Quoi qu'il en soit, la jeune femme-poisson se senti quelque peu honteuse. Si elle comprenait bien les parole de ce petit inconnu, elle avait donc regardé les autres se faire agresser sans rien faire.
Les yeux rivés sur le combat qui faisait rage un peu plus loin Totohime eu l'impression que ses entrailles se tordait à cette réalisation et le poing de l'ancienne chasseuse de prime se referma encore un peu plus sur lui-même alors qu'une énième secousse faisait vibrer la caravelle pirate. Qu'est-ce qu'elle fichait bon sang ?! Elle ne se reconnaissait plus. Si la princesse Meihime la voyait aujourd'hui, que penserait-elle donc ? Un sourire emprunt de nostalgie étira légèrement ses lèvres tandis que l'image de la jeune sirène lui filant une rouste digne de ce nom tout en lui hurlant de se reprendre apparut dans son esprit. L'hippocampe était partie de l'île de Hommes-Poissons pour trouver son bonheur mais de toute évidence elle avait perdu plus qu'elle n'avait gagné en chemin.

Le contact des deux mains plus petites de l'enfant sur son poing fermé l'extirpa de ses pensées confuses. Les orbes pourpre dévisagèrent le petit être pendant une miliseconde, le détaillant de la tête aux pieds. Elle ne savait pas qui il était, mais de tout évidence il en savait plus qu'elle sur la situation actuelle et semblait connaître ses compagnons de voyage.
Après un sourire doux en sa direction, la bleuté se baissa de nouveau vers lui, par ce geste elle souhaitait lui montrer qu'elle ne se considérait pas comme supérieure à lui... Le regard du petit ne trompait pas, il avait l'esprit vif et elle distinguait clairement la flamme de volonté qui brillait dans ses pupilles, ce malgré la déception clairement visible qui émanait présentement de lui. Son désir de combattre ainsi que sa volonté d'aider, la bretteuse les avaient déjà vu chez ses jeunes recrues du temps où elle était chef de garde et elle respectait profondément cet état d'esprit. Et puis... N'était-il pas adorable ?
Totohime dû se retenir de lui pincer les joues affectueusement en voyant sa petite bouille frustrée... Au lieu de ça, elle donna une légère pression de la main sur l'épaule enfantine, tentative déguisée de le réconforter.

▬ Désolée... Je n'étais pas vraiment moi-même il semblerait, tu as fait de ton mieux pour protéger les autres. Merci.

Dureté et douceur étaient bien souvent les maître mot d'un commandant digne de ce nom, elle n'était peut-être pas la reine de la pédagogie, mais elle avait de bon reste de sa période d'instructeur. La jeune femme-poisson lui tendit ensuite la main, se saisissant de l'une d'entre elle pour y exercer une légère poignée avant de reprendre la parole.

▬ Tu semble connaître tout le monde ici, mais nous n'avons pas été présenté correctement... Je suis Toto, enchantée !

Elle espérait que le gamin comprendrait sa tentative à peine déguisée d'obtenir enfin son prénom... En effet l'hippocampe avait bien trop honte de le lui demander directement, apparemment elle aurait déjà dû le connaître. Toussotant elle se releva avant de se tourner vers Kraehe.
Le pauvre médecin de l'équipage, qui avait dû faire les frais de leur assaillant, était présentement avachi contre le bastingage, le corps inerte.

▬ Tu as raison, il vaut mieux s'occuper de lui... Vas dans l'infirmerie et sors moi la trousse de premier secours je te rejoins.

Totohime n'attendit pas la réponse et se dirigea directement vers l'homme évanouit un peu plus loin. Elle s'assura rapidement qu'il n'avait aucune blessure grave avant de le soulever, le calant contre son épaule. La bleuté s'autorisa un regard vers son capitaine et le second de l'équipage avant de se diriger vers l'infirmerie et serra les dents. Il faudrait très certainement récupérer ces deux là plus tard et elle espérait que d'ici là le médecin serait réveillé... Nul doute que le Borgne et le cuistot ne ressortiraient pas en bon état de cet affrontement.

code by ORICYA.


_________________





Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1974
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue46/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue91/750[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeSam 5 Mar - 0:20






Arrivée musclée ! La force nécessaire ?!

Malgré les coups, Nakata semblait impossible à faire céder. Il avait nullifié l'assaut du cuisinier avec une facilité déconcertante, sans même avoir à toucher la roche qui s'approchait de lui dans le but de le broyer. Quel était ce pouvoir ? Fruit du démon ? Capacité unique ? Heziel envisageait les deux possibilités, car il était bien placé pour savoir que les fruits du démon étaient loin d'être les seuls garants de pouvoirs surnaturels dans ce bas monde. Pour sa part, si le Fenice devait être maudit, cela avait sans doute un rapport avec les flammes bleues qui semblaient émaner de son corps à certains instants. Pour ce qui était du projectile... il verrait cela plus tard. L'assaut du borgne semblait avoir eu le mérite de le repousser très nettement, mais encore une fois il se relevait... encore une fois sans montrer le moindre signe de douleur. C'était pourtant ces mêmes attaques qui avaient permis à Kain de vaincre des ennemis coriaces en un coup ! Désireux d'aider, le brun se lança donc vers la mêlée qui se dessinait, intimant à Nescafé et au vieillard d'aller se mettre à l'abri près de la côte, là où les éclats ne parvenaient pas en nombre suffisant pour être dangereux.

Une nouvelle bravade arrogante du blondinet alerta le cuistancier, qui se doutait bien qu'il n'allait pas seulement faire aller sa bouche, mais bien ses poings. Kain se débrouillait admirablement bien, mais quelque chose clochait avec cet adversaire. Quelque chose... était mauvais dans l'histoire. Le comportement de leur opposant n'était pas cohérent avec une véritable bataille. Si la différence de niveau n'était plus à discuter, la longueur du combat ne présageait rien de bon. Pour cette raison, même dans son état pitoyable, le forban au chapeau de paille allait apporter tout le soutien possible à Kain et lui éviter une drastique déconvenue... du moins, si il en était capable.

Lorsque le Phoenix s'élança vers l'homme sismique avec la ferme intention de lui rentrer dedans, le maître-coq accéléra le pas et se propulsa littéralement sur la trajectoire du blond. Si il devait épuiser les dernières ressources qui lui restaient, alors ce serait le cas et il le ferait sans hésitation ! Armant son poing dans son dos, il fila avec toute la vitesse dont il pouvait faire preuve vers l'ancien mousse de la Marine qui avançait de façon menaçante vers l'impact à venir, visiblement confiant dans le fait de le remporter. Si il pouvait ne fut-ce que déstabiliser le shichibukai, quelques instants... donner une fenêtre d'action suffisante au Valentine pour qu'il parvienne à porter un coup décisif qui pouvait lui permettre de prendre l'avantage... il devait tout donner. Dans cette optique, il arriva dans la trajectoire comme un obstacle bien décidé à frapper de toutes ses forces. Si il était vaincu, si il était blessé, alors il le serait avec la forte conviction d'avoir fait ce qui était nécessaire pour le bien des gens qui l'entouraient.


- Roasting : STEWED !




Heziel se jette dans la trajectoire de Nakata (ayant commencé à bouger auparavant), afin de l'intercepter avec cette technique :

Roasting (Cuisson) (lvl 14) : contrairement à ce que son nom indique, cette technique n'implique aucune "cuisson" à proprement parler. Il s'agit tout simplement d'un coup de poing dont la puissance est déterminée par les trois niveaux de cuisson habituels. Il s'agit d'un des mouvements signature du cuisinier qui consiste à frapper l'adversaire principalement au niveau de l'estomac ou du visage de préférence. Il commence par "Roasting" avant de choisir le niveau de puissance qu'il va utiliser.

Stewed (Bien cuit) (lvl 30): À ce stade, le cuistot commence à être capable de détruire du titane à mains nues. Un coup direct porté à l'adversaire provoquera de très gros dégâts.

_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue36/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue265/350[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Mar - 13:24


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Les assauts étaient incessants. Toutes les attaques semblaient faire mouche et pourtant… Il se tenait toujours là. Kain s'en doutait plus ou moins. À l'expression suffisante du phoenix, il n'était pas sérieux dans cet affrontement. Cela agaçait le borgne. La bataille ne faisait que commencer pour lui, il était hors-de-question d'abandonner parce qu'un type lambda était un petit peu plus résistant que les autres. Suite aux dernières actions menées avec son second, il pu constater que son adversaire pu s'arrêter au bord de l'eau. Est-ce que cela signifiait que Nakata en avait peur ? Il pourrait le découvrir plus tard.

Le blond était à l'écart. Suffisamment pour permettre au borgne de préparer une nouvelle attaque. Il plaça alors ses deux poings au niveau de ses côtes flottantes. Deux bulles blanches étaient en train de se former au niveau de ses épaules. Il n'avait jamais essayé quelque chose de la sorte et il était temps d'innover !

Il ne fallut cependant qu'un instant pour le Fenice à se lancer de nouveau dans la mêlée. Il fonçait tout droit sur le capitaine et avait la ferme intention de le frapper. Kain n'était pas en mesure d'esquiver une telle attaque, il ne serait pas prêt à temps. Il serra ses dents et contracta la totalité de ses muscles. Il se devait d'éponger au mieux les dégâts qui allaient découler d'un tel assaut. Soudainement, une ombre apparut sur le côté du pirate avant de se placer devant lui… C'était son second qui venait lui porter secours ! Le borgne l'admira un instant, stupéfait. Son premier désir aurait été de lui dire de partir ou de lui en coller une afin de l'écarter de force. Il en était tout bonnement incapable. Il ne pouvait pas non plus se refuser à admettre qu'il venait de se faire sauver la mise. Le capitaine sourit et ne put s'empêcher de lâcher une petite taquinerie à l'égard de son ami.

Kain: Tu en as mis du temps..

Le capitaine des Dokugans commençait à s'en rendre compte. Il aurait du mal à défaire son adversaire tout seul. Toute aide était la bienvenue, même s'il culpabilisait de d'avoir besoin de l'aide d'un ami estropié. Le capitaine en profita pour terminer la préparation de son attaque. Il espérait que son ami aurait le temps de s'écarter de lui. La technique qu'il s'apprêtait à utiliser était plus virulente que les précédentes. Kain prit appuie sur ses deux jambes et sauta au-dessus des deux autres forbans.

Là, le borgne arma une nouvelle fois ses poings et annonça le nom de sa nouvelle technique.

Kain: Gura gura no machine gun blow!

Il se mit alors à marteler le vent devant lui. Il n'était qu'a une poignée de mètres des forbans. Ses poings frappèrent alors un grand nombre de fois le vide. Une bulle éclatant après l'autre. Une véritable réaction en chaîne était visible de loin. La roche explosa littéralement. Les secousses successives faisaient déchaîner les éléments alentours. À ce niveau-là, c'était un véritable acharnement. Le sol où se trouvait précédemment les protagonistes se démantela. L'océan s'agita également faisant s'éloigner dangereusement le Youthful Demon du rivage. Le cap des jumeaux était en train de rétrécir et sombrait à grand coups de poings dans l'océan. Kain n'avait pas pris le temps de regarder si son attaque avait fait mouche. Ce dernier se concentra dans sa chute et prit la peine d'atterrir tant bien que mal sur un rocher qui était en train de couler. S'ensuivit alors de sa part une petite suite de sauts. Il pu ainsi atteindre rapidement la terre ferme. Il se concentra et commença à scruter autour de lui. Avec un peu de chance, le Shichibukai avait été pris par surprise et s'il avait bien mangé un fruit du démon, serait tombé dans l'eau. Scénario idéal bien que probablement utopique. Le borgne ne vendait pas la peau de l'ours avant de l'avoir mangé...



@Heziel Coffe



KAIN TAPE ET FAIT TOUT EXPLOSER HAHAHAHAHA

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
Kraehe
Messages : 88
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue22/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue30/80[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/80)
Berrys: 100.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeDim 6 Mar - 14:35





    Inconscience? peut-être. De fait, a cause du choc reçu, le Joker avait ressentit comme l'étrange envie de partir et de relaisser la place à son colocataire, se disant que dans le cas actuel sa cruauté ne lui serait absolument d'aucun secours. Son cerveau lui soufflait bien des idées, mais avec le fruit du phénix de leur opposant, la chance de voir celui-ci abattu avoisinait le zéro. La priorité se trouvait donc dans la survie, même lui pouvait le percevoir...
    Et il était étrange, sinon dérangeant, de penser que sa part pacifique serait sans nul doute la seule apte à les sortir de là. En vie, ce qui était un petit plus non négligeable, même si cela impliquait le sacrifice d'autrui...
    Quoiqu'il en soit, ce fut d'un long sommeil que le médecin se réveilla, avec la sensation d'avoir fait un cauchemars incroyablement violent.

    Combien de temps était-il resté inconscient, songea-t-il?
    Impossible à savoir, néanmoins il percevait la véracité des alentours, de sa position d'encastrement contre le mur, et donc par extension de la dangerosité de la situation.
    Il ne percevait pour ainsi dire plus grand-chose venant de son corps, indiquant plusieurs os brisés et les muscles hors d'état, alors qu'autour de lui s'élevait des voix. Une voix d'enfant et une voix féminine semblait plus proche que les autres, mais Kraehe ne pouvait même pas se focaliser dessus. En fait, on aurait vu visage actuellement, celui-ci avait l'allure défonce de celui qui venait de se prendre la plus grosse taule de sa vie. Ce qui n'était pas loin d'être véridique, d'ailleurs. La dernière fois qu'il avait été dans cet état était quand il avait tenter de pratique les techniques du Rokushiki... alors que son corps n'avait tout bonnement pas tenue.
    Le contact du métal de ses scalpels avec sa peau, dans l'état actuel des choses, le rassurait cependant, dans le sens ou son toucher était encore actif. Il se demanda un instant pourquoi il ne ressentait pas la douleur... c'était étrange, mais la logique lui venait petit à petit.
    Sa chevelure, en voile d'ombre devant ses yeux, cachait parfaitement ceux-ci, fixés droit devant. Son cerveau commençait à refonctionner, et surtout, à songer à comment donc se sortir de cette merde. dans l'état actuel des choses, l'équipage allait se faire désintégrer par le Shichibukai. Et cela ne l'arrangeait pas.D'une parce que Kain lui devait toujours une maison, et de deux parce il commençait à apprécier à sa juste valeur son existence auprès de cette bande d'attardé. Il commençait à bien les aimer, et n'avait, à vrai dire, plus grand chose à aimer.

    Quand Toto le prit pour le déplacer, ce fut une loque humaine qu'elle eut à soulever de sa force d'homme-poisson, alors que le médecin ressentait l'odeur délicieuse de la jeune femme, mélange de parfum négligé dernièrement et de sels marins. Le petit mousse se bougeait les fesses à en juger par les bruits de pas reconnaissable de l'enfant, et les secousses de l'affrontement paraissait plus lointain.
    Non. cela ne devait pas. cela ne pouvait pas.


    ... Non... Toto...

    Il était incapable de se défendre autrement, alors commença à réchauffer son corps au-delà des mesures supportables. Elle devait le laisser. Il pouvait attendre. Il devait attendre. Cela n'avait aucune importance.
    Lui-même tenta de se glisser misérablement hors de la poigne de l'ancienne militaire, un acte inutile au vu de son état physique. C'était à peine s'il arrivait à parler. Ressentant venir un jet de sang venant de sa bouche, il gela, à l'opposé, intérieurement son corps afin de retenir ce vomi. Il ne devait pas l'inquiéter plus que nécessaire. Elle était la seule capable de...


    ... Laisse... Protège..

    Si son corps ne le permettait pas, son regard, lui était porteur de son message pour elle. Une flamme insensée, folle, d'espoir qu'elle soit capable de faire la différence dans ce conflit. Elle le devait... Jusque-la, les Dokugan étaient parvenu à fuir ou à vaincre. La... cela semblait compromis, et les Shichibukai travaillaient pour la marine. C'était la fin s'ils étaient terrassés la.

    ... GGG... GAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!

    Ce bruit fendit l'air, un cri de douleur et de supplice. Pourquoi?
    Parce qu'il avait bougé, tout simplement. Il avait rassemblé toute ses forces, et avait mû une partie de son corps, le bras, dans le but de projeter un unique scalpel. La manœuvre désespéré d'un médecin stupide, dirait certains.
    Le fait est que il devait donner le meilleur de lui-même. Déjà parce que il n'avait pas d'autres choix actuellement, et ensuite parce que les souvenirs lui revenait. certes, le Joker s'était abstenu de tout mal, mais la façon dont il s'était comporté, la façon dont il s'était détaché des autres...
    Les détestait-il tant que cela? Se sentait-il tellement à part? oui, mais là... ancien membre du Cipher Pol, il ne pouvait se permettre d’être attraper par la marine. Et il voulait aller plus loin, encore plus loin, avec eux...
    Voir jusqu'où Kain irait, jusqu'ou Hez se développerait. Il était encore trop tôt, ils n'avaient même pas mit le pied sur Grand Line, après tout. Il ne pouvait se permettre de les abandonner. De se laisser abattre aussi facilement.
    Il devait s'améliorer, se surpasser. Et cela commençait maintenant...






[HRP]
BIM MOTHERFUCKER!!

Bon, j'ai prit beaucoup de plaisir à faire ce moment drama. Le Joker disparait, indeed, il a pas aimer la rouste

En gros le jet de scalpel et le cri a plus pour but d'occuper un peu nak et de le distraire pour que Kain parvienne à faire ce qu'il veut accomplir.

Sinon le scalpel se plantera dans la colonne vertébrale, visant les méridiants (espérant ainsi empecher nak de bouger le temps que les autres agissent, compte ca comme une tech Nullify Smile
Bon meme si le cri tient vraiment de la douleur plus qu'autre chose.)[/HRP]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Pumori Fulgen
P'tit Rouge
Pumori Fulgen
Messages : 446
Race : Humain
Équipage : Dokugan no Ichimi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue34/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (34/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue96/250[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (96/250)
Berrys: 15.751.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeLun 7 Mar - 16:00






Forts jusqu’à la mort


Docteur Pumori, à votre service !



Je semblais avoir eu un certain effet sur Toto puisqu’elle semblait tourner son attention vers moi. Elle aussi avait des trucs sur la conscience. Mais j’étais heureux que j’aie obtenu une réaction cette fois-ci. La dernière fois que j’avais tenté le coup, je m’étais heurté à un mur de silence et à une absence du propriétaire du corps de Toto. C’était vraiment très différent de voir… Enfin, de simplement voir Totohime capable de bouger, de parler et d’agir ! Bien que l’un de ses premiers gestes a été de me donner une vilaine bosse sur la tête.

Enfin, il faut voir le bon côté des choses : ma bosse finira par disparaitre tandis que la personnalité de Toto restera en permanence.

Elle semblait reconnaissante de ce que j’ai fait, mais également un peu coupable de son état. Allons, ce n’est rien. On a tous des moments difficiles et c’est à ce moment qu’on avait besoin de ses amis ! Si ce n’était pas moi, ce serait probablement Kain ou les autres ! Et présentement, alors que l’on était ici, c’était justement notre capitaine et son second qui nous protégeaient de cette nouvelle menace… J’avais toujours envie de faire quelque chose pour eux, mais ce n’était pas le moment de devenir un poids mort…

Après un moment, la femme-poisson me tendit la main afin de rendre tout ça plus officiel. C’était un contraste étrange : la première fois que l’on se rencontrait était un moment aussi critique ! Une partie de moi espérait que cette première rencontre soit faite à un moment plus calme, mais peu importe ! Je lui tendais la main et, tout en serrant vigoureusement la mienne, je me présentais officiellement :

-Moi je suis Pumori ! Je suis arrivé pendant le… le… ce qui se passait à Loguetown. Peu importe ce qui se passait là… Je suis officiellement le mousse de l’équipage !

Pour tout dire, si je savais que les marines tentaient d’envahir l’île afin de la reprendre, je n’avais pas la moindre idée du reste de la situation. Je savais uniquement que l’île devait retourner aux mains des marines. Une chance que j’avais trouvé mon den den mushi noir ! Sinon, je ne l’aurais jamais su ! C’était un vrai coup de chance ! Mais trêve de blabla ! Nous avions un médecin à soigner et probablement des soins à prodiguer pour nos autres coéquipiers !

-J'y cours !

Enfin, je marchais vite plutôt : j’étais épuisé par les effets secondaires de ma consommation de bonbon et ma tête tournait encore un peu. C’était la première fois que j’observais l’intérieur de la baie médicale. Kraehe n’avait simplement pas désiré être importuné après Loguetown. Il y avait tant de choses ici ! Bandages, médicaments, livres… Il y avait aussi un tas d’outils que je ne connaissais pas du tout ! Il y avait cet objet que les médecins utilisaient pour écouter les battements de cœur. Un stéréoscope, je pense ? Je me demandais si ça fonctionnait bien du coup ! Et puis, Toto m’avait demandé de préparer l’endroit, je pouvais bien vérifier l’état du matériel ! J’allais poser dans mes oreilles cet instrument quand j’entendis quelqu’un pousser un cri presque mortel. Je tremblais un peu à l’idée de ce qui se serait produit si j’avais été un poil plus rapide, ce qui me causa un rire nerveux…

-Ha… Ha…. C’est marrant… Je suis presque devenu sourd… Ha… Ha…



Je remplis le sac de médecin avec tout ce que je trouvais. Vite, je devais aller sur le pont ! Cette fois, je courrais vraiment ! Pas le temps de réfléchir, le médecin était peut-être en danger maintenant ! Et si le marine revient… Au moins je pourrais tenter de lui coller une droite avant qu’il ne me crache du feu !





_________________
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Pumotr10

Pumori Theme
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15026
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue52/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue879/1000[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeMar 8 Mar - 21:18

Forts jusqu'à la mort.
feat. Dokugans
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. Lao-Tseu


Aaah, la sensation transcendante qu'il éprouvait lorsqu'il filait entre le vent en direction d'une cible impuissante était véritablement incomparable avec les autres petits plaisirs que pouvait offrir la vie ! Pareil au chasseur glorifié par une traque rondement mené, c'était dans de tels moments que Nakata se sentait extasié, profondément galvanisé : il ressentait alors le fruit de ses années d'effort et d'entraînements ardents et âpres, comprenait que toutes ses aventures et expériences avaient mené à un résultat des plus concrets. Quelque part, même si cela n'était probablement pas aussi grandiose que le fait de voler en lui-même, cette émotion commune et de plus en plus fréquente avait tendance à le ravir davantage encore que cet aspect pour le moins avantageux de son fruit du démon. Oui, il en était même sûr : quelque part, l'artiste martial comprenait que cela ne venait que de lui, et pas d'un quelconque coup de pouce du hasard et du destin. Bien entendu, il n'était pas assez sot ou simplement arrogant pour s'imaginer qu'il aurait gravi les échelons aussi promptement sans sa mirifique malédiction... Toutefois, le simple fait de pouvoir outrepasser les possibilités du commun des mortels uniquement avec son corps lui prodiguait un plaisir incommensurable. Il imaginait sans peine que son addiction à l'adrénaline y était pour quelque chose, mais il n'allait pas pour autant tenter de la réprimer : l'ivresse d'une victoire, qu'elle fût écrasante ou à l'arrachée, demeurait et de loin sa plus grande source de joie. Cela, et l'oubli des torpeurs affligeantes semées sur son chemin lorsqu'il se trouvait naufrager au creux des bras de sa bien aimée... A la pensée d'Holly, le Fenice songea qu'il pourrait tenter de profiter de son escale sur South Blue afin de la recontacter avant de passer aux choses sérieuses : après tout, elle était au courant de sa trahison future et savait qu'elle allait avoir un rôle à y jouer, chose bien naturelle compte tenu de son importance au sein de Tengoku no Seigi, mais cela n'était pas une raison pour oublier leur relation personnelle et intime !

Le Capitaine Corsaire s'était donc tout bêtement déconnecté de la réalité tandis qu'il filait toujours à vive allure droit vers son homologue leader : or, s'il était bien une chose que l'on apprenait d'entrée de jeu en matière de combat, c'était qu'il fallait toujours conserver des yeux partout pour éviter de tomber sur un os. Et quel os ! Heziel, le bras-droit du borgne, semblait bien déterminé à l'idée de gagner du temps pour son patron, lequel semblait préparer une réplique en bonne et due forme. Le désintérêt soudain de Nakata à l'égard de l'affrontement ne fut toutefois pas suffisant pour permettre aux Dokugans pour renverser la balance en leur faveur, bien entendu : il le contraint toutefois à réagir plus violemment qu'escompté afin d'éviter d'avoir à subir un bien temporairement mais néanmoins malencontreux échec. Le Schichibukai n'était pas là pour leur laisser de l'espoir, après tout : il comptait bien leur arracher jusqu'à la dernière once d'espérance pour leur rappeler que, quelque part, nul n'était plus à l'aise dans ce domaine que le prodigieux phoenix qu'il était ! Bref : lorsque notre jeune ami au chapeau de paille tenta d'intercepter le blondinet dans sa folle épopée, le médecin profita d'un angle de tir pour jeter un scalpel de son côté, tout ne braillant sans la moindre retenue, extériorisant sa rage et sa douleur. Des sentiments honorables, absolument louables même, mais surfaits dans une telle situation ! Si la situation aurait paru relativement désespérée pour un adversaire à leur mesure, le capitaine pirate, quant à lui, possédait d'ores et déjà toutes les qualités requises pour s'échapper de ce traquenard sans avoir à souffrir de quelques sortes que ce soit. Ainsi, lorsque le prénommé Heziel tenta de le percuter, le Fenice se contenta de se pencher brutalement pour éviter l'assaut en passant sous le bras de son homologue. Tout en pivotant pour attraper la lame de l'arme blanche de Kraehe entre deux doigts, il décocha donc un coup de pied ferme et brutal droit en direction de l'abdomen du pauvre brun, histoire de l'écarter efficacement. Puis, toujours en tournoyant, le légendaire retourna le scalpel à son envoyeur, prenant toutefois garde à le rater de peu... Mais de suffisamment peu pour que tout le monde comprenne bien que cet échec avait été délibéré en théorie, la lame projetée à vive allure allait dessiner un fin sillon sur la joue du pauvre médecin. Rien de bien grave : un pansement suffirait.

«Et maintenant, au tour du babouin...»

Ou pas. Les yeux écarquillés et le faciès emprunt d'une expression de malaise certain, le musicien comprit que les deux membres du Dokugans avaient quelque part rempli leur objectif : le gros lard qui leur servait de capitaine -ça, c'était gratuit Quénne- avait en effet profité de leur glorieux sacrifice pour préparer une attaque de masse, au potentiel destructeur certainement nettement supérieur à tout ce que le maudit avait été capable de générer jusque-là. Et les intentions de Nakata ne le trompèrent aucunement : la suite de séismes qui vinrent les percuter, lui et les monts eux-mêmes, le firent trembler avec une ténacité hors du commun. Le premier remua vivement ses entrailles, de ses intestins jusqu'à ses tripes, générant en son sein une profonde sensation de malaise. Le deuxième généra de multiples lézardes sous ses pieds et derrière lui, soudainement accentuées par le troisième et le quatrième. Le cinquième fit tomber quelques rochers supplémentaires, et le sixième le força à reculer d'une bonne vingtaine de centimètres tandis que son corps aguerri affrontait vaillamment les secousses virulentes de son opposant. Le septième éclata les fissures, entamant de les métamorphoser en crevasses : le huitième le contraint d'ailleurs à se déplacer légèrement sur sa droite pour éviter de perdre l'équilibre. Le neuvième ouvrit une brèche jusqu'à la mer, et le dixième permit à l'eau de s'y engouffrer. Le onzième, le douzième et le suivant, enfin, parvinrent à démonter totalement le plateau rocheux sur lequel le Fenice se trouvait, compromettant sans aucun doute sa position et sa sécurité. Étonnamment, Kain n'était plus aussi débile que dans ses souvenirs, ou en tout cas plus aussi simplet : il avait probablement compris que le mythique possédait un fruit du démon et qu'il n'était pas en capacité de nager, d'une manière ou d'une autre... A moins que cela ne soit qu'un grossier hasard, qu'une bienheureuse conséquence de ses habitudes trop offensives ? Dans tous les cas, le constat était simple : certes, cette attaque de masse n'était pas assez menaçante en elle-même pour réduire en bouillie son intégrité physique, mais elle risquait de se montrer gênante s'il ne trouvait pas un moyen de s'écarter de l'océan au plus vite !

Sauf que manque de bol pour les Dokugans : ce moyen, il l'avait. Kain venait tout juste de se mettre à l'abri que le corps du blondinet s'embrasa violemment : des nuées azures de flammèches recouvrirent son corps, avec la violence inouïe d'un feu de forêt des plus conséquents. Nakata s'enflammait, tout bonnement... Et si les pauvres forbans qui l'affrontaient pouvaient alors espérer un coup de pouce de la part du divin, ils durent bientôt se rendre à l'évidence : tout cela était parfaitement contrôlé. Et pour cause : les flammes tumultueuses ne tardèrent guère à transformer irrémédiablement la morphologie du zoan, lui ôtant tous ses attributs humains pour les remplacer par un aspect nettement plus aviaire. Des pattes aux serres querelleuses, un bec effilé, mais aussi et surtout une paire d'ailes aux dimensions pharaoniques, dont il ne tarda guère à user pour prendre son envol et échapper au piège aqueux tendu par son assaillant. Il allait lui en falloir plus pour se noyer, ah ça oui !
Quoiqu'il en fut, le Phoenix s'était tout juste élevé dans les airs à une dizaine de mètres qu'il cessa soudainement son ascension, désormais en vol stationnaire : il contempla tour-à-tour chacun des membres d'équipage. Si son faciès ne laissait plus transparaître la moindre expression, il allait sans dire qu'il souriait mentalement plus que de raison : il accompagna ce sentiment exaltant d'un hurlement strident et suraigu. Dans le même temps, les flammes de l'oiseau mythique semblèrent redoubler d'intensité pour prévenir ses opposants que toute tentative, tout effort était voué à l'échec...

-Sakebu !


Nak douille un peu, mais pas trop, devient Phoenix, s'élève, et utilise une technique destinée à la psyché : en gros, il fait bouger ses flammes méga puissamment tout en poussant un cri strident. Il ne paye pas le papier toilette pour les plus faibles d'esprits.

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue36/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue265/350[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeVen 11 Mar - 17:07


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!


Qu'elle surprise… La pagaille qu'avait causée le capitaine des Dokugans était démentielle, comme à son habitude, il n'avait pas fait dans la dentelle ! Il était plutôt satisfait de ce qu'il avait fait. Il se demandait où était passé Nakata. Il ne se passa que quelques secondes avant que le borgne ne remarque cette immense chose s'envoler.

Kain n'en revenait pas ! Il comprit relativement vite qu'il avait affaire à un fruit du démon. Dans ses souvenirs, bien que flous, il ne se rappelait pas que le jeune garçon ait les pouvoirs d'un fruit. Peut-être était-ce parce qu'il était pour pouvoir l'utiliser convenablement -sisi- ou bien était-ce parce qu'il ne l'avait pas encore mangé ! Ainsi, la montée en puissance durant ces années et sa place au sein des capitaines corsaires s'expliquait facilement. Les fruits du démon étaient bien mystérieux et le jeune équipage ne connaissait que trop peu d'utilisateurs de zoan. Qui plus est, ils n'en n'avaient jamais croisé un capable de voler.

Le borgne admira la majesté avec laquelle son adversaire faisait tourner ses flammes. Il dégageait actuellement un sentiment de puissance très impressionnant. Le capitaine sentit comme d'étranges vibrations lui remonter le long de la nuque. Ce blondinet était sans nulles doute l'adversaire le plus redoutable qu'il avait eut à affronter. Peut-être qu'une personne normalement constituée aurait décidé de prendre les jambes à son cou. Le borgne n'avait pas cette option. Derrière-lui se trouvait ses nakamas. Sous aucun prétexte, il n'aurait reculé ! La volonté du D. ressortait parfaitement en l'instant présent. Peut-être que Kain était suicidaire, mais ce qu'il ressentait à ce moment-là… était uniquement de l'excitation. À chaque fois qu'il avait été aux prises avec un adversaire de valeur, cette sensation refaisait surface. Celle qui l'invitait à se donner à fond.

Kain n'avait aucune idée des capacités que pourrait revêtir un tel pouvoir. Pour ainsi dire, il n'en n'avait cure. Il se contenta de le pointer du doigt avant de lui hurler dessus tandis que le shichibukai se pavanait dans ses flammes bleutées.

Kain: Ce n'est pas parce que tu te transformes en poulet bleu volant que tu vas m'impressionner ! Descends de là ! Piaf avec un bec !

Si son adversaire révélait toute l'étendue de son pouvoir, il était temps pour Kain d'en faire de même. Il ne devait pas se retenir s'il voulait pouvoir en venir à bout. Le capitaine fit un pas en arrière avant de gonfler sa poitrine. Son visage prit une expression nouvelle, beaucoup plus menaçant qu'à l'accoutumer. Il forma alors des bulles blanches au niveau de ses poings avant de se frapper vigoureusement la poitrine. Son corps devint un véritable réceptacle à ondes. Le Gura gura no ningen dans toute sa splendeur était en train d'utiliser sa nouvelle technique. Sa peau était en train de se teinter légèrement tandis que l'environnement alentour s'affolait.

Kain: Shindosuru !

Cette fois-ci, il s'agissait d'un véritable boost de puissance pour le capitaine. Son corps devenait un véritable séisme ambulant sans qu'il n'ait besoin de faire quoi que ce soit. Tous les muscles du colosse étaient en train de vibrer, en contraction constante. De la fumée semblait s'échapper de sa tête. Il était prêt à en découdre véritablement avec le Shichibukai. Avec cette technique, le capitaine des Dokugans caressait l'espoir de pouvoir le vaincre. Il le sentait, ses coups seraient bien plus puissants désormais qu'à la minute précédente. Il fit alors un pas en avant, surveillant du regard le Fenice, un petit sourire dans le coin des lèvres.

Kain: Ramène-toi !

@Heziel Coffe



Power up et provoque mon frère.

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heziel Coffe
The Juggernaut
Heziel Coffe
Messages : 1974
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue46/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (46/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue91/750[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (91/750)
Berrys: 70.569.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeSam 12 Mar - 1:32





Arrivée musclée ! La force nécessaire ?!

Un terrible clash allait se produire d'un instant à l'autre. Le Phoenix, que ce fut de la part du chapeau de paille ou du borgne sismique, n'allait pas tomber sur des gens brisés pour ce combat. Malgré la douleur dans ses entrailles, le brun serrait les dents alors que l'impact imminent se profilait devant lui. Encore... encore un peu, et son poing percuterait le visage du blondinet dans un geste qui n'aurait rien d'une caresse. Si il pouvait lui faire perdre du temps et permettre à Kain de se déchaîner, alors l'affrontement pourrait prendre une toute autre tournure. Le regard vindicatif, puisant dans les ressources qui lui restaient, le cuistot poussa dans un grognement son poing vers l'avant, terminant un mouvement. Un mouvement qui pouvait produire des dégâts non négligeables, mais... qui n'en fit rien.

La main rageuse de Heziel Coffe traversa l'air sans rencontrer la moindre résistance. Le mouvement se termina dans le vide, dégageant un courant d'air puissant dans le sillage de Nakata, soulevant au passage de petits cailloux et la poussière qui malgré l'affrontement terrible restait là, paresseuse, emplissant l'air avant de retomber mollement. Avait-il raté ? Non. Non, il avait visé juste. Il avait tout misé sur ce coup de poing. Sa concentration était à son summum, ses yeux perçants étant encore marqués par le visage du corsaire qui se tenait devant lui une fraction de seconde plus tôt. Ce qui se passa devant lui fut un mouvement si rapide qu'il en était presque dur à suivre. Trop concentré dans son combat, le cuisinier ne remarqua même pas la tentative du médecin d'apporter son aide, sa pierre à l'édifice. Mais il remarqua malgré tout le renvoi de scalpel, de façon approximative... avant de sentir une douleur terrible s'incruster dans son abdomen, lui faisant pousser un cri de douleur terrible. La jambe du Fenice s'enfonça dans son ventre sans aucune pitié, réveillant la blessure antérieure qui était loin d'être guérie. Avait-elle été ouverte à nouveau ? Aggravée ? En était-ce une autre ? Alors qu'un filet de sang se dégageait de sa bouche, le maître-queux n'eut le temps de réfléchir à aucune de ces possibilités. Tout ce qu'il voyait, c'était le terrible châtiment physique que son propre corps lui faisait subir en cet instant... puis il s'envola.

L'assaut de son homologue pirate eu le mérite de propulser le corps désolé quasiment inerte du Mormoilnien jusqu'à ce qui se rapprochait le plus d'une "safe zone" dans le cas présent. Mais le Coffe ne vit rien de tout cela. Les sons devenaient oppressants, incertains. Ses yeux se fermaient de leur propre chef. La seule chose sur laquelle il était encore en mesure de se concentrer, c'était les battements de son cœur qui venaient de baisser d'un étage de façon drastique. Il heurta le sol. Plusieurs fois. Il ne les comptait plus... il n'en était pas capable, de toute manière. La roche rugueuse et inhospitalière fut la dernière chose que son épiderme eu le loisir d'apprécier, alors que l'engourdissement de ses muscles se généralisait. Il essayait... il voulait garder les yeux ouverts. Pour ses amis. Pour cette seconde famille qui lui donnait tout ce dont il avait besoin. Il devait se relever, il devait se battre... il devait...

Une lueur bleue. Magnifique, irréelle. Des flammes jaillissaient au loin, retombant vers le sol dans une sorte de dance étrange. Un cri résonna. Un hurlement. Un hymne de triomphe qui malgré la diminution de son ouïe parvenait encore à paraître impressionnant. Son regard en pleine perdition se posa sur l'énorme forme animale qui trônait dans le ciel. Un oiseau... un oiseau dont le feu vorace semblait presque animé d'une volonté propre. Son cerveau eu le temps d'analyser cette vue rare, puis il comprit une dernière chose avant de s'évanouir.

-... vas-y... Kai...




Heziel est KO !


_________________





"Are you a man... or a monster ?"

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15026
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue52/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue879/1000[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeDim 13 Mar - 10:19

Forts jusqu'à la mort.
feat. Dokugans
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. Lao-Tseu


Et le Phoenix était là, haut dans les cieux, à dominer et à transcender toutes les créatures divines qui s'étalaient sous son regard, aussi minuscules qu'impuissantes. Il les dominait en tout point, et savait en tirer une satisfaction mesurée, quoiqu'évidemment grisante : c'était le principal point fort de ce fruit du démon que celui de posséder de merveilleuses et fabuleuses capacités. Chaque arme octroyait un lot de qualités, et pour le coup Nakata devait forcément admettre qu'il était clairement avantagé... Mais cet avantage, il comptait continuer à l'utiliser à bon escient : il avait l'opportunité de refaçonner le monde en quelque chose de plus juste, de plus équitable, rien qu'en usant de ses exceptionnels pouvoirs avec ardeur et persévérance... Le blondinet estimait ne pas avoir le droit à la paresse, à l'oisiveté, ou tout simplement à l'égoïsme : dès lors qu'il avait obtenu ce mirifique don, celui de pouvoir combattre éternellement sans jamais choir, il avait tout simplement décidé d'offrir cette vie invincible à ceux qui ne pouvaient ni ne savaient se prémunir de la grande et sinistre faucheuse. Toutefois, pour l'heure, ça n'était pas tout-à-fait un duel aux conséquences éreintantes et écrasantes qui lui faisait face, mais plutôt l'extermination sans vergogne d'un groupuscule de pirates trop téméraires et imprudents. Se jeter aux devants de tels déconvenues avec un tel potentiel brut, c'était du suicide, et le garçon entendait bien leur faire comprendre cet état de fait... Pourtant, contrairement à ce qu'il aurait pu imaginer, Kain ne fut pas spécialement déstabilisé par la manifestation de sa malédiction : il prit même le parti de provoquer le Schichibukai, lequel cessa momentanément de hurler pour poser sur la frêle créature en contrebas un regard circonspect et inquisiteur. C'était assurément une drôle de réaction, pour sûr que le capitaine corsaire n'avait jamais eu à l'affronter par le passé ! Cependant, le pauvre borgne n'allait pas s'en tirer à si bon compte : alors qu'il prenait la décision d'user de son fruit du démon pour générer des séismes sur son propre corps, probablement un moyen d'accentuer ses capacités d'une manière ou d'une autre, le Fenice prit la décision de lui montrer que lui aussi possédait des moyens de se surpasser, et d'atteindre un tout autre niveau de compétences... Les flammes au niveau de son torse et de sa tête se dispersèrent tandis que ses ailes migraient progressivement jusqu'à ses omoplates : ses bras quittèrent ensuite les deux horizons azurés pour revenir prendre place. Désormais, le Phoenix ressemblait à l'illustration courante que l'on faisait d'un ange : un corps humain, et deux ailes dans le dos. Sa meilleure forme, la plus pratique... La plus dangereuse.

-Aller, je ne te ferai pas l'affront de me retenir davantage... Voie finale, seiatsu : sokudo et chikara.

Il venait d'user deux de ses arcanes favorites de concert : ainsi utilisées, elles lui permettaient un léger boost en terme de rapidité et de force pure et dure. De quoi tenir tête aux plus puissants combattants voguant actuellement sur le Nouveau Monde... Un tel niveau, les Dokugans ne l'avaient probablement jamais imaginé, et c'était un bon moyen de les mettre en face d'un état de fait. Ils n'étaient que des rookies, des amateurs, de simples débutants perdus au bon milieu d'un impétueux océan, capable de les expédier par le fond dès la première maladresse ou la première erreur ! Ils n'étaient pas encore capable d'échapper à la vindicte d'un vice-amiral trop ardent, au courroux virulent d'un pirate sanguinaire. Tandis que Nakata fixait le pauvre homme-séisme quelques mètres plus bas, il prit la décision de recouvrir son avant-bras droit du haki de l'armement, et d'activer son haki de l'observation pour ressentir avec une attention toute particulière les intentions physiques de son ennemi. Allait-il vouloir prendre les devants ? La question était intéressante... Mais elle n'allait pas trouver de réponse favorable. Et pour cause : c'était le capitaine de Tengoku no Seigi qui allait s'élancer en tout premier. Ses ailes fouettèrent les airs farouchement, et il fut projeté en avant, droit en direction du borgne... Et plus précisément de son crâne.

-Busou-shoku : Furoa !

L'objectif, il était simple : l'artiste martial allait fendre les cieux à grande vitesse jusqu'à se rapprocher promptement de son opposant. Une fois cela fait, son poing droit, armé de haki, allait s'élever encore plus vivement afin de venir rencontrer le crâne de son assaillant : celui-ci allait alors être projeter au sol, contre lequel il allait se fracasser violemment et brutalement. Une fois encore, le Fenice n'y allait pas assez sérieusement pour le tuer sans aucune pitié : il s'était fait une bonne idée de la résistance physique de son ennemi depuis le début de la petite rixe, et allait tout simplement le projeter dans l'inconscience. Avec cela, les deux plus hauts-gradés des Dokugans seraient peut-être hors d'état de nuire, ce qui permettrait au mythique de se concentrer sur les autres membres de l'équipage, ceux par qui il avait commencé et qui s'étaient apparemment déjà remis des quelques chocs qu'il leur avait fourni, plus ou moins correctement d'ailleurs...


Nak revêt sa forme d'ange, use de ses arcanes avancées pour booster sa vitesse et sa force, puis fonce vers Kain pour le frapper en pleine tête !

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Valentine D. Kain
An Incredible Idiot
Valentine D. Kain
Messages : 688
Race : Humain
Équipage : Dokugan

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue36/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (36/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue265/350[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (265/350)
Berrys: 10.393.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeMar 15 Mar - 13:23


Kaizoku Ou Ni Ore Wa Naru !



~Un jour quelqu'un a dit, qu'il y avait un trésor inestimable quelque part sur l'océan.
Que la personne qui le trouverait deviendrait le Seigneur des Pirates.
C'est l'ère de la piraterie, la quête du plus grand trésor, le One Piece!



Le changement divin du phœnix avait de quoi faire sourciller la plupart des personnes. Cette fois-ci, Kain le savait pertinemment. Il s'agissait du dernier échange, l'attaque ultime. Les deux adversaires n'avaient eut de cesse de s'affronter de front depuis le début et il était temps que cela cesse. Pour ses nakamas, le capitaine avait l'intention de tout donner dans cet ultime coup de poing. La bulle blanche qui se forma au niveau de son poing était bien plus grosse qu'à l'accoutumer. D'un simple coup d'œil, on imaginait facilement qu'elle était deux à trois fois plus grosse que d'ordinaire.

Contrairement à son homologue capitaine, Kain ne courut pas. Il attendait patiemment de là où il se trouvait, que le Shichibukai vienne le chercher. Ce qu'il fit. Il plongeait à vive allure sur le capitaine des Dokugans. Les regards de ceux qui avaient pour objectif de changer définitivement le monde se croisèrent. Tel deux seigneurs qui défendaient leurs idéaux, ils faisaient face. Pourtant, le capitaine n'avait pas osé l'admettre, au fond de lui, il le savait. Il était plus faible que le Shichibukai. Était-ce cependant une raison pour baisser les bras ? Il en était hors de question.

Alors que le borgne attendait patiemment la venue de Nakata, ce dernier apparut soudainement devant lui. Il avait été tellement vif que son œil n'avait pas été à même de le suivre. Le temps qu'il se rende compte que l'hybride se trouvait déjà à portée, il n'eut le temps que de lever les yeux vers cet être. Il était illuminé, le soleil se trouvait derrière lui et aveuglait le pirate. Son poing était levé et tel un être immatériel qui décidait de la sentence du hère, il décida de punir le Dokugan. Le poing s'abattit violemment sur le crâne du capitaine.

Il ne put décrire cette douleur qui lui lacéra le haut du crâne. La force et la vitesse du coup étaient telles qu'il ne se sentit pas immédiatement l'impact. Il ne voyait désormais plus son adversaire, mais le sol qui semblait se rapprocher lentement. On dit que les combattants aguerris semblent voir les choses aux ralentis lorsqu'ils échangent avec un autre guerrier des attaques mortelles. C'était le cas pour le capitaine. Pendant ce laps de temps, notre idiot voyait défiler sous son œil ses souvenirs. Il voyait alors ses nakamas, Heziel, Loyal, Kraehe, Jaimy, Toto, Lily, Nescafé et le dernier venu, Pumori. Puis il revit sa famille, ses parents, ses amis. Puis son grand-père et sa grand-mère. Au moment de l'attaque du pirate, Kain venait de le comprendre. Il était en train d'essuyer une dérouillée cuisante. L'écart de puissance n'était même pas mesurable, il s'était amusé avec eux depuis le début.

Alors qu'il était toujours dans sa chute, le capitaine se mit à pleurer. Il avait caressé un doux rêve, celui de devenir le Seigneur des Pirates un jour. Qu'il pourrait retrouver des amis sur les mers avec qui voyager, qui deviendraient une nouvelle famille pour lui. Son rêve ne semblait avoir été qu'une douce illusion. Au final, il n'était pas capable de faire grand-chose. S'il n'avait pas rencontré Nescafé, il n'aurait pas pu retrouver Heziel et ainsi de suite. En fin de compte, il n'avait rien fait de significatif jusqu'à aujourd'hui. Sans l'aide de ses nakamas, il n'aurait même pas pu, encore aujourd'hui, tenté de frapper le phœnix. Le constat de sa faiblesse était lamentable pour lui. Une fois de plus, une immense impression d'inutilité l'envahissait. Il n'avait même pas pu faire la seule chose dont il se vantait tous les jours, de protéger ses amis..

Le visage du capitaine des Dokugans s'enfonça dans le sol, le faisant craquer et une étrange onde de choc parcouru les environs. Le bruit sourd du crâne du capitaine, pénétrant la pierre suite à ce coup d'une puissance phénoménale. Il ne faisait désormais aucun doute pour lui et ses nakamas, ils venaient d'essuyer une défaite totale. Ils n'avaient pas été de taille pour seulement égratigner le Shichibukai. Il s'était joué deux. Le borgne s'en rendit compte, mais il était déjà trop tard. Il perdit conscience alors que son visage se noyait dans une flaque de sang qu'il venait de cracher et qui s'échappait de sa face.


@Heziel Coffe





Kain a perdu, sa tête s'enfonce dans le sol et il perd conscience.

_________________
~cliquez sur la signature~

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Kraehe
Sombre Chacal
Kraehe
Messages : 88
Race : humain
Équipage : Borgne

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue22/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (22/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue30/80[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (30/80)
Berrys: 100.000 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeJeu 17 Mar - 22:53





    Ce n'était pas de la peur que Kraehe ressentait. A dire vrai, il ne ressentait plus grand chose mentalement. A voir le Shichibukai s'emparer de son scalpel pour le lui renvoyer avec autant d'aisance, et surtout en visant aussi précisément... Le frôler aussi bien n'était pas l'oeuvre du hasard, ce n'était pas possible. Pas avec tout le talent combatif dont il avait fait preuve. Et de fait, en voyant la pointe du scalpel se rapprocher de lui à très grande vitesse, le médecin avait eu un aperçu un peu trop précis à son gout du fil de sa vie coupé à l'instant.
    De fait, quand la suite vint, avec Nakata devenant un gigantesque phénix pour pousser un puissant cri, cela n'eut absolument aucun effet sur Kraehe. Non parce que la puissance mentale de celui-ci était supérieur, loin de là! mais on ne pouvait descendre en-dessous du néant, de fait.
    En effet, à partir du moment ou le scalpel l'avait frôlé, le jeune médecin avait tenter de réfléchir à toutes les options, toutes les parades, toutes les possibilités... pour se heurter à un grand mur. Blanc. Son cerveau refusait de réfléchir, de s'engager à nouveau dans des risques, aussi considérés soient-ils, pour s'en sortir. Il ne parvenait plus à réfléchir, ni à les aider. Il était paralyser. Et Toto, sous la chaleur qu'il avait produit pour la faire lâcher prise, l'avait définitivement quitté, amenant son corps à chuter.

    Jamais chute ne fut aussi longue. Il était lent. Trop lent. Même dans la défaite, il était lent, voyant le sol se rapprocher lentement de son visage, alors que son cerveau refusait de penser. Le cri du Phénix était le seul bruit qu'il parvenait à entendre, son lointain que ses oreilles refusaient d'écouter à sa juste valeur, comme plongé dans un néant des sens. De fait, son sens du toucher ne lui permettait même plus de sentir ses propres vêtements, son sens de l'odorat l’empêchait d'humer même le sang, son sens de l'ouïe se révélait lointain, et celui du goût n'avait pour seul délice le sang du docteur qui n'avait d'autre envie que de quitter son corps par l'orifice supérieur.
    Ce n'était même pas du désespoir, non, c'était juste un grand blanc dans son esprit. L'impression que le temps se dilatait et que malgré tout ses efforts, la moindre pensée ne parvenait point à franchir le seuil de l'inexistence pour lui parvenir.
    Même quand son corps rencontra la solidité du bois du navire, il ne put rien faire. Il était toujours conscient, mais incapable de faire quoique ce soit. Quand au Joker? cette facette de lui avait prit l'attaque mentale de leurs adversaires de plein fouet, et était donc incapable ne serait-ce que de se manifester. En un sens, il était reposé, dans l'autre il aurait du être terrifié... si il n'avait pas perdu conscience.

    Pourtant, sa volonté fut plus forte que son corps. En effet, la dernière pensée qu'il avait eu étant le désir d'aider, celle-ci était la seule qui se démarquait dans ce grand blanc. En tremblant, sa main droite se leva, puis retomba. Doucement, son autre main se leva également, s'avança, et de toutes les forces qui lui restaient tira son corps vers l'avant. Un processus infini, qui recommença, encore et encore alors qu'il s'approchait lentement du corps d'Heziel, le plus proche de lui dans les faits.
    Il n'avait pas sa trousses de médecins, mais avec son fruit, peut-etre... peut-être pourrait-il au moins geler sa blessure pour empêcher les dégâts de s'aggraver, et refroidir les points contondants afin de neutraliser des éclatements internes. peut-être que même lui, même sa misérable personne arriverait à les sauver de cet ennemi implacable et trop puissant pour eux. peut-etre arriverait-il à faire en sorte que, au moins l'un d'entre eux... parviennent à s'en sortir, ce qui, au vu de la vieille blessure de Heziel, était compromis.
    Il songea à Toto, à sa rage inhumaine face à ses déceptions amoureuses.
    Il songea à Lily, bouffée de joie et de bonne humeur
    Il songea à Pumori, le petit nouveau plein de promesse
    Il songea à Loyal ce nain qu'il avait apprit à apprécier (quand ce dernier était coincé dans les toilettes)
    Il songea à Heziel, celui avec qui il parvenait à discuter, une graine de raison dans cet océan de folie.
    Et enfin, il songea à Kain...
    ... je vous rassure, ce simple nom est suffisant à citer, pas la peine de décrire ce qui était ressentit à son égard. Hormis un curieux mélange de tape dans le dos et de pied dans la figure.


    Je... ne... veux pas.. Pas... si... tôt...




[petit post pour conclure de mon coté, Kraehe est déja semi-inconscient avec le regard vide le corps mû par la simple volonté d'aider o/

Parce que c'est classe

NB: Toto m'a dit quelle réaction son perso aurait de toute façon.]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15026
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue52/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue879/1000[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeSam 19 Mar - 21:01

Forts jusqu'à la mort.
feat. Dokugans
Un voyage de mille lieues commence toujours par un premier pas. Lao-Tseu


Même lui avait du mal à concevoir qu'il avait pu, à force de persévérance et d'entraînement, arriver à un tel résultat. Si le blondinet était aussi fier de ses capacités martiales, ça n'était pas seulement par orgueil ou par fierté : bien entendu, il considérait avoir de quoi se vanter, chose tout-à-fait légitime compte tenu de sa puissance brute hors du commun, mais il était tout simplement satisfait d'avoir pu prétendre à de telles capacités alors qu'il n'était à l'origine qu'un mousse de la marine parmi tant d'autres, probablement juste un peu plus jeune et talentueux que la normale. Lorsqu'il repensait à son parcours, avec une nostalgie certaine, Nakata songeait que plusieurs éléments avaient pu construire le terrible combattant qu'il était désormais : la chance, d'abord, qui avait su lui faire rencontrer les bons mentors et obtenir les meilleurs capacités possibles, son fruit du démon y compris. Le talent, ensuite, qui avait fait de lui un élève certes parfois dissipé, mais globalement prometteur et à la soif de connaissance inextinguible. Ses camarades, ensuite, qui dans les peines comme dans les joies, avaient toujours su lui donner des raisons de se donner davantage de mal encore, de se sublimer, de transcender sa nature originelle afin de devenir le Schichibukai dont le Gouvernement Mondial chantait alors les louanges. Oui, l'artiste n'était finalement ni plus ni moins que la somme de toutes ces opérations plus ou moins hasardeuses, de cette force de caractère et de cet antan qui était le sien : c'était une bonne manière de relativiser, certes, mais également un excellent puits de détermination et de rage de vaincre. S'il était arrivé jusque-là, le Phoenix imaginait que cela n'était pas seulement par hasard... Ou tout du moins, que même si cela n'avait été dû qu'au hasard, qu'il avait désormais les capacités d'abuser de ce prétendu destin pour forger un avenir plus serein : le Fenice était absolument convaincu du fait que sa force ne devait être qu'un moyen d'amener une société meilleure, plus tolérante et plus ouverte, plus fraternelle et plus égalitaire. Ce rôle de messager, de héraut, il avait toujours souhaité l'embrasser et s'en contenter : régner n'était pour lui ni plus ni moins qu'une vaste prairie où abondaient ennuis inutiles et combats futiles. Et si le mythique était probablement un bon leader, une seule et unique constatation lui parvenait tandis qu'il fendait les cieux droit en direction de Kain, qu'il allait tenter d'abattre d'un coup d'un seul : il était fait pour le combat.

C'était dans ces conditions que ses yeux perçurent la menace naissante au niveau du poing du borgne : une secousse manifestement plus imposante encore que les autres allait tenter de le fauche en plein vol... Toutefois, le capitaine de Tengoku no Seigi ne l'entendait guère de cette oreille : quoi de plus naturel, si l'on imaginait que l'objectif d'un combat singulier était non seulement la victoire, mais aussi et surtout d'en ressortir dans le meilleur état possible ? Alors effectivement, le capitaine corsaire était bien loin de ces sujets de préoccupations, à l'accoutumée : son rôle était cependant bien différent cette fois-ci puisqu'il ne s'agissait plus seulement de gagner, mais aussi et surtout d'écraser ses opposants afin de leur faire parvenir une pensée simple et concise : la récréation s'était achevée dès lors qu'ils avaient pris la décision de franchir Red Line et le cap des jumeaux. Ici, c'était Grand Line, et personne n'allait leur faire de cadeau : en tant que forbans, ils allaient être traités comme des parias partout où ils allaient se rendre, et ils allaient devoir avancer moult preuves de bonne foi pour faire enfin changer le point de vue des citoyens à leur sujet...

-Et bonne nuit !

Ultime provocation : celle-ci avait précédé de très peu le choc virulent, l'impitoyable rencontre entre le poing du gouvernemental et le crâne du rookie, le rabattant avec une force indéniable droit en direction du sol, qu'il heurta l'instant suivant dans une série de craquements terrifiants. Comme depuis le début de cette petite rixe, Nakata avait bien pris garde à jauger délicatement la puissance brute déployée à travers son offensive : il ne voulait pas le tuer, bien entendu, car sa mort ne pourrait rien lui apporter de positif... Quoi qu'il en fut, le corps désormais inanimé du borgne laissait tout simplement un seul et unique vainqueur : le blondinet, qui reprit forme humaine l'instant suivant, profitant de cette courte accalmie pour s'étirer précautionneusement en lâchant à intervalles réguliers quelques soupirs satisfaits. Il n'y avait rien de mieux qu'un petit entrainement pour se mettre en jambe et se maintenir en forme ! Sauf que cette petite bataille n'était finalement que le prémisse de quelque chose de bien plus grand : la véritable chose qui avait traversé l'esprit du musicien dès lors qu'il avait vu le navire des Dokugans poindre à l'horizon. Un sourire sadique et malsain vint fendre son visage durant une demie-seconde : l'instant d'après, il se mettait à marcher en direction du navire de ses anciens ennemis désormais défait, avec une idée bien fixe en tête.
Quand Heziel et Kain se réveilleraient enfin, tout aurait bien changé...


Dernier poste du coup, j'imagine /o/

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Toto
La Sorcière des Mers
Toto
Messages : 94
Race : Femme Poisson ✦ Type hippocampe bleu.

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue18/75[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (18/75)
Expériences:
[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Left_bar_bleue5/60[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty_bar_bleue  (5/60)
Berrys: 4.879.500 B

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitimeMar 29 Mar - 16:17


Forts jusqu'à la mort.

ft. Nakata & Dokugan


« Cap des Jumeaux - Red Line - An 1505 »
Soudain la douleur. Totohime eut un sursaut lorsque le corps collé au siens devint soudainement brûlant, laissant échapper un gémissement plaintif face à cette sensation plus que désagréable. Elle avait littéralement l'impression de cuir ! Oubliant momentanément la situation dans laquelle elle se trouvait ainsi que l'état du pauvre homme, l'ancienne chasseuse de primes laissa parler ses instincts primaires et relâcha subitement l'homme, peu désireuse de finir en poisson frit.

▬ Non mais qu'est-ce qui te prend ?!

Concentrée sur la douleur et la colère qu'elle ressentait présentement à cause des agissements incompréhensibles de son compagnon, la bleuté n'avait pas vu ce dernier lancer un misérable scalpel sur leur agresseur. Aussi, lorsque les cordes vocales du médecin des Dokugan, qui jusque là n'arrivaient à former que des mots quasiment inaudible et saccadés qu'elle n'aurait su déchiffrer, émirent un cri déchirant la jeune femme-poisson fut prise d'un certain élan de culpabilité, persuadée d'en être la cause. Le son semblait transpercer l'air, pénétrant avec violence dans ses tympans et saccageant tout sur son passage. Mais le plus désagréable restait l'expression douloureuse de Kraehe.

Souhaitant rattraper son geste malheureux, la bretteuse revint auprès du noiraud et s'apprêtait à s'assurer de son état lorsque le scalpel envoyé un peu plus tôt sur le Phoenix revînt dans leur direction, les frôlant tout deux. Totohime déglutis, reportant son attention sur le combat qui opposait le capitaine corsaire à Kain et Heziel, écarquillant les yeux d'horreur lorsque le blondinet s'embrasa. La masse de flammes azure prenant peu à peu la forme de l'oiseau mythique qui valait son surnom au Phoenix.
La jeune femme-poisson n'avait encore jamais vu de ses propres yeux tel spectacle, se reposant uniquement sur les rumeurs qui circulaient à propos du Shichibukai. Elle avait imaginé une bête plus petite, moins brillante... Mais face à la véritable envergure et la prestance de l'animal légendaire, Totohime se sentit ridiculement insignifiante.

Le bruit sourd du corps de Kraehe s'écroulant au sol non loin d'elle ne suffit pas à forcer la pirate à détacher ses orbes pourpres de la magnificence azurée. Comme hypnotisée, elle regarda avec impuissance l'homme changer à nouveau de forme avant de filer droit en direction du Borgne.
La bleutée prit une grande inspiration, sa gorge serrée accueillant difficilement la bouffée d'air qui l'agressait soudainement. Une désagréable sensation d'oppression s'étendit à travers son thorax. L'angoisse s'emparant vilement de son corps.

Totohime observa, sans réellement le voir, l'homme oiseau envoyer au tapis son capitaine. Ses jambes, sous l'effet du choc, cessèrent de la porter et elle s'écroula lamentablement au sol, la bouche légèrement entrouverte, ses pupilles pourpres vide de toute volonté fixée sur celui qui venait de les écraser.

Ils avaient perdu. Elle savait que cela allait arriver, aussi forts Kain et Heziel pouvaient être, jamais ils n'auraient pu rivaliser avec le célèbre Nakata Fenice... Mais le voir, l'accepter... Le spectacle qui lui faisait face avait l'effet d'un coup de massue sur l'ancienne chef de la garde royale.

Ils avaient perdu.


code by ORICYA.



Spoiler:
 

_________________





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]   [FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Forts jusqu'à la mort. [PV Dokugans]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mortal Kombat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Cap des Jumeaux-