Partagez
 

 Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1798
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue98/750Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (98/750)
Berrys: 66.560.000 B

Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]   Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Icon_minitimeMar 22 Mar - 16:29






Lumière & Ténèbres














Kyoshiro avait toujours été de ceux qui préféraient être vus comme un bouclier protégeant les faibles que comme une épée plongeant dans le cœur des ténèbres, ce n’était pas un hasard s’il n’était jamais le premier à dégainer son sabre et qu’il était toujours second à attaquer, aussi était-ce très clairement inhabituel pour lui que de se lancer à la poursuite d’un adversaire avec des intentions clairement hostiles à son encontre. Mais il avait une bonne raison de le faire, un homme lui avait donné sa confiance sans aucune raison et lui avait confié une mission très simple mais encore plus difficile. Cela pourrait ne pas vous paraître grand-chose mais pour le bretteur la confiance était quelque chose qu’il donnait très facilement sans presque jamais la recevoir en retour, rares étaient les personnes aussi ouvertes et altruistes que lui, aussi une confiance donnée éveillait clairement son intérêt.

Le jeune maudit pénétra donc dans son petit navire et, sentant les voix de ses occupants, il dégaina son sabre et tenta de dévier les deux projectiles en un seul mouvement de tranche en diagonale. Il voulait donc la jouer comme cela ? Fort bien, le maudit comprit qu’il allait devoir se faire entendre par ce voleur, faire comprendre qu’il n’était plus le jeune subordonné facilement impressionnable de Nakata mais bien un combattant à ne pas prendre à la légère.
Tendant sa main libre vers le côté du bateau qui n’était pas tourné vers le port, il ne fallut qu’un clin d’œil au maudit pour expédier un rayon de lumière pour faire un gros trou dans le navire. Le but ? Faire silence et attirer l’attention du voleur pour que celui-ci prête attention aux paroles qui suivirent.

« Une chance et une seule. Rendez-moi ce que vous avez pris, dans le cas contraire j’explose votre navire et tous vos petits camarades avec. »


Encore maintenant, alors qu’il n’avait plus aucune raison de le faire, le jeune bretteur continuait à donner une porte de sortie à son opposant pour qu’il lui rendre ce qu’il avait dérobé sans avoir besoin d’en venir aux mains. Mais en vérité était-ce vraiment cela qu’il faisait ? Non, pour la première fois de sa vie le jeune maudit était en train de mentir pour parvenir à ses fins, s’il pouvait récupérer le sabre sans trop de soucis alors il pourrait attaquer ensuite le voleur sans avoir à prendre de gants. Pourquoi cette précaution ? Parce que ce trésor était précieux et Kyoshiro en savait trop peu sur cet objet pour savoir s’il pourrait résister à ses plus puissantes attaques.
Ressentait-il de la honte ou était-ce une pointe de regret qui perçait l’arrière de son crâne ? Ni l’une ni l’autre, pour une fois il s’efforçait de laisser de côté ce qu’il pensait être juste ou non au profit de ce qui était clairement nécessaire. Une fois tout ceci fini il pourrait se permettre de méditer sur ses actions pour s’en repentir, une fois tout ceci terminé il pourrait s’offrir le luxe de se demander s’il voulait devenir un menteur ou si c’était quelque chose qu’il ne souhaiterait pas réitérer. Il n’avait pas besoin de se poser la question pour en connaître la réponse, c’était encore l’un des nombreux compromis qu’il allait devoir faire pour avancer sur la voie tortueuse qui était la sienne.

Allait-il donc être écouté par son interlocuteur ? Il se doutait bien que non, mais au moins on ne pourrait pas dire qu’il n’avait pas laissé sa chance à ce Mendela.


Spoiler:
 







© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1814

Feuille de personnage
Niveau:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]   Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Icon_minitimeDim 27 Mar - 10:55



Mendela Yorshire

Kyoshiro avait laissé sa « chance » à Mendela. Ce dernier fronça les sourcils en entendant sa proposition. Il avait besoin de ce sabre, mais il préférait la vie de ses camarades à celui-ci. En revanche, perdre était quelque chose qu'il détestait. Il avait perdu une main contre Nakata Fenice, et à présent il allait perdre le trésor de Wa no Kuni contre un de ses subordonnés ? Bien sûr, il ne le laisserait pas s'en sortir si tel était le cas. Mais ses alliés avaient presque atteint leur objectif. Il décida donc de sortir de sa cachette, se mettant face à l'homme-lumière. Le bruit d'une écoutille qui se soulève résonna dans le bateau tandis que la tempête faisait rage à l'extérieur. Souriant, le Yorshire désigna le sabre en se mettant en position.

    - Viens le chercher, fit-il avec un air de défi sur le visage.

Il n'attendit pas que Kyoshiro vienne sur lui, et se dirigea vers celui-ci avec un corps à corps des plus sauvages. Malgré sa main manquante, il procédait une force hors du commun, due à un corps indestructible et une puissance inouïe. Il n'eut cependant pas l'occasion de procéder bien loin dans cet affrontement car un tremblement dans le bateau capta son attention. Il fronça les sourcils et se retourna, sentant que son bateau commençait à quitter le sol. Jurant, il regarda Kyoshiro, puis à nouveau la coque du bateau en dessous d'eux. De toute les manières ce bâtiment était condamné... Et lui aussi avec, s'il s'entêtait.

    - A charge de revanche, lança-t-il sur un ton menaçant, abandonnant le sabre sur place pour plonger dans la coque, la détruisant au passage.

Alors que le corps devenu lourd de Mendela rencontrait l'eau gelée et tumultueuse de la mer, le sous-marin qui partait de son navire l'attrapa pour l’entraîner plus encore dans la mer, le faisant disparaître dans les profondeurs de l'océan.

Le sabre gisait là, sur le plancher, ô grand trésor de Wa no Kuni. Il semblait agoniser tandis que l'eau s'approchait de lui par à-coups. Les quelques centimètres qui le séparait d'une éternité à rouiller sous la mer n'étaient qu'une frêle limite à franchir. Il n'y avait aucun doute que la décision de Mendela avait été celle d'un lâche, du moins pour le fier sabre des douze. Il ne se serait pas battu, cette fois-ci, pour lui. Quelqu'un allait-il s'opposer aux éléments dans le seul but de le sauver, risquant d'ici quelques secondes un sommeil éternel à ses côtés dans l'océan ?

Quelques secondes après la disparition de Mendela, le son pressant d'une bombe se fit entendre. Un... deux... trois. Une explosion vint alors engloutir le navire, comme un dernier cadeau de la part de l'homme, libérant au même moment un gaz aux propriétés somnifères.

L'île était toujours agitée, résonnant de coups de feu et de sabre. Les chasseurs de prime déjà infiltrés furent rapidement mis hors d'état de nuire, assistant à la défaite de la flotte d'un côté, et à la disparition progressive du combat qui opposait Mijushike et Eko de l'autre. L'homme à l'écharpe avait déjà disparu du port tandis que Kouji rejoignait les affrontements les plus proches de lui, y mettant un terme. Les tornades se calmeraient d'ici peu de temps. Il avait confiance en Kyoshiro pour accomplir sa tâche, et surtout pour revenir vivant. Il n'avait plus le choix.



Mendela est niveau 44. Il te laisse un dernier petit cadeau, une bombe qui fait exploser le navire et qui est censée te plonger dans le sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1798
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue98/750Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (98/750)
Berrys: 66.560.000 B

Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]   Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Icon_minitimeDim 27 Mar - 21:42






Lumière & Ténèbres














Certains individus pourraient s’étonner de la stupidité du jeune homme qui donnait une énième chance à quelqu’un qui avait déjà épuisé tous les crédits de gentillesse et toutes les chances supplémentaires du monde, dans un monde comme celui-ci la trahison était quelque chose d’assez mal perçue et rares étaient les personnes qui se voyaient accorder des secondes chances. Mais comment pouvait-il expliquer une chance qui lui paraissait évidente ? C’était comme tenter d’expliquer à quelqu’un l’intérêt de respirer ou de se nourrir, c’était du même niveau d’évidence et malheureusement Kyoshiro rencontrait encore aujourd’hui des gens le regard d’un œil ahuri ou suspicieux devant une telle générosité.
Il ne pouvait pas et ne voulait pas l’expliquer, en vérité même s’il n’osait l’avouer il commençait à être fatigué de voir qu’il était l’un des rares en ce monde à faire un geste aussi simple que de tendre une main à quelqu’un demandant de l’air, il était fatigué d’être le seul à faire des efforts pour éviter de créer des conflits ou d’y participer en plongeant la tête la première dans la bataille comme certaines de ses connaissances. Drake, son capitaine et tous les autres, ils semblaient si à l’aise avec l’éventualité de devoir se battre et faire couler le sang qu’il ne se sentait pas toujours à sa place en ce monde. Perdait-il espoir ? En lui-même, en ce monde ou en sa capacité à faire changer les choses ? Dans ses moments où la solitude était la plus sombre et insupportable, oui, il se sentait lâcher prise petit à petit mais il tentait de tenir bon grâce aux petits moments de bonheur qui jalonnaient son parcours quotidien.

Si la vie était sombre et semblait sans espoir, c’était l’optimiste naturel du jeune homme qui le poussait à capter la lumière partout où il pouvait la trouver, dans le sourire d’un enfant ou dans la présence rassurante et réconfortante de celle qui faisait battre son cœur ou encore, comme ici, dans la confiance que lui portait un illustre individu et nouveau mentor. Certes une confiance donnée était un piètre moment de bonheur comparé au fait de pouvoir contempler le sourire radieux de celle qui faisait chavirer son cœur, mais ça faisait toujours chaud au cœur de voir quelqu’un inviter le bretteur chez lui et lui confier une tâche si importante alors qu’ils ne se connaissaient que depuis quelques minutes. Qui pouvait se vanter d’en avoir fait autant envers Kyoshiro, à part son propre capitaine ? Personne.

Pendant quelques minutes il ne cessa de se demander ce que Eko avait vu en lui que personne d’autre n’avait vu pour lui accorder une confiance suffisante pour lui confier la mission qui était désormais la sienne, mais malheureusement son hôte était trop occupé pour lui donner une réponse et il ne parviendrait pas à l’obtenir tout seul.

Était-ce ce désespoir passager qui le poussa à masquer un mensonge sous couvert de donner une seconde chance que son adversaire ne méritait toujours pas ? Oui, bien spur que oui, si vous connaissez un minimum le personnage vous savez que s’il n’avait encore jamais menti de la sorte auparavant ce n’était pas un hasard : il détestait ça. Mais même si devoir faire des compromis lui faisait mal au cul et partout ailleurs, côtoyer ses camarades durant les dernier mois lui en avait fait comprendre la nécessité. Ce misérable voleur défia le jeune maudit de venir chercher le butin, ce à quoi le concerné répondit le plus simplement du monde :

« C’est pour ça que je suis là. »


Comprenait-il que c’était un défi ? Oui, il n’était pas assez stupide pour ne pas reconnaître un ton de défi quand il en entendait un, mais quand bien même son adversaire était plus fort que lui l’homme-lumière n’était pas du genre à reculer. Voyant son adversaire fuir, Kyoshiro réprima l’envie de lui courir après une nouvelle fois pour se concentrer sur la raison de sa venue dans ce navire. Il laissa donc son adversaire s’en aller en le gratifiant d’un :

« J’y compte bien, nous finirons ça un autre jour. »


S’emparant du butin dérobé sans perdre de temps, étant trop concentré pour se rendre compte qu’il tenait une illustre lame entre ses mains, il créa un chemin de lumière sous ses pieds et s’envola à travers le trou créé par son attaque de tout à l’heure. Quelques secondes plus tard il fut soufflé en l’air par cette étrange explosion et usa de ses pouvoirs pour se stabiliser en l’air. Assistant à la destruction de ce navire, il soupira et pensa à voix haute :

« Bon et maintenant je vais où, moi ? »


Il aurait pu aller participer aux combats qui se déroulaient sur cette île mais, avant cela, il se dirigea à pleine vitesse vers le père de son hôte qui, peut-être, saurait lui dire quoi faire à présent que sa mission était remplie.

Spoiler:
 








© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1814

Feuille de personnage
Niveau:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]   Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Mar - 13:10


Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 184507KoujiTaka
Eko Taka, Kouji Taka


Kouji regarda l'île se calmer. Il vit au même instant Kyoshiro arriver, tandis qu'au loin le bateau disparaissait dans une explosion funèbre. Bien qu'il ne souhaitait pas foncièrement la mort du Nebula, il ne pria pas pour sa survie à cet instant-là. Il était de ceux qui considéraient qu'une vie avait un début et une fin, et qu'aucune force divine ou surnaturelle ne pouvait la prolonger. Il était loin de la vérité, mais c'était la sienne. Ainsi, à l'arrivée du jeune homme, il déposa sa lourde lame à terre et regarda le sabre des douze qu'il tenait entre ses mains. Masamune, l'ultime trésor de Wa No Kuni, l'éternelle lame. Jamais personne n'avait réussi à la voler avant aujourd'hui. Elle était restée huit cent ans dans ce temple, surveillée par des générations d'hommes et de femmes plus vaillants les uns que les autres.

    - Tu pourras remettre cette lame à Eko, il ne devrait pas tarder, lança Kouji en regardant vers le Nord de l'île, où le combat semblait avoir à présent cessé.

La ville avait elle aussi terminée ses tumultueux affrontements. Nulle âme ne semblait à présent vouloir errer dans ces rues dévastées. Des civils avaient péri sous les attaques de ces « chasseurs de primes » censés défendre la veuve et l'orphelin et non leur octroyer ces tristes titres. Les habitants de Wa no Kuni subissaient l'un de leur plus funestes jours sous la coupe d'Eko. Ils pourraient maudire ce pirate pour les actes des autres. Pour autant, ce n'était là pas ce qui s'apprêtait à se passer. Sortant de la forêt, le corps légèrement blessé, l'Empereur marchait fièrement. La tête haute, le torse bombé, il fixait de son regard éteint ce qui se trouvait devant lui.

Tout le monde commença à se rassembler sur la place centrale de l'île, qui se trouvait devant l'habitat d'Eko. Chacun semblait fustigé par les derniers événements. La peur et la fatigue avait empli les hommes tandis qu'au loin, les derniers bateaux des chasseurs de prime faisaient demi-tour. Un homme vint alors à l'oreille de l'Empereur pour l'avertir de la mort de sa seconde. Il se contenta d'acquiescer, ne brisant que quelques secondes son sérieux implacable pour une expression de douleur. Le cœur lourd, il s'avança cependant devant la foule. Oda, Ajito et tous les autres se tenaient prêts à écouter les paroles de leur Empereur, honteux de la situation dans laquelle se trouvait l'île.

    - Mes amis, commença-t-il en mettant son épée devant lui. Nous avons aujourd'hui assisté aux plus sombres jours de Wa no Kuni. Notre ennemi a pris notre foyer d'assaut et a fait cédé sous ses coups plusieurs de nos défenses. Il a pris la vie de Kira Yukihana. « Le Bras Armé de la Veuve et de l'Orphelin » nous a quitté. Elle a porté ce titre avec fierté jusqu'à son dernier souffle.

Il laissa une minute de silence s'écouler en son honneur, ce que comprirent chacun des habitants et chacun de ses lieutenants. Quelques pleurs d'enfants montèrent dans la foule, bouleversés par la disparition de cette figure maternelle.

    - Ces actes ne resteront pas impunis ! Lança-t-il alors comme une bombe sur l'ensemble de ses concitoyens. Les chasseurs de prime cesseront leur règne de terreur sur cette mer. Nous, sabreurs de tout temps, nous opposerons à ces hommes, et nous l'emporterons !

Il fit signe à Kyoshiro de venir vers lui, et saisit le katana en sa possession. Il dégaina alors le sien, les croisant haut dans le ciel.

    - Ils ont demandé la guerre, nous répondrons par nos forces armées. Que chacun se prépare à l'affrontement, nous dirigerons notre armée sur Mijushike !

Des cris de guerre retentirent parmi les foules, puis soudain tout le village sembla galvanisé par le discours de cet homme. Ils crièrent tous comme un seul homme, tandis qu'Eko, faisant signe à Kouji et Kyoshiro de le suivre, s'enfonça dans son temple. Quelques minutes plus tard, arrivant dans une des salles les plus éloignées de l'entrée, il entendait encore la foule émettre son envie de victoire.

    - Kyoshiro, je te remercie infiniment de nous avoir ramené Masamune. Et merci, père, d'avoir arrêté la progression des chasseurs de prime. La mort de Kira m'affecte beaucoup mais j'aimerais que tu reprennes sa place au moins pour un temps.
    - Ce sera un honneur, mon fils, lança Kouji en inclinant légèrement la tête. Je vais réunir les Lieutenants dans la salle de conseil. Nous devons organiser nos forces et rétablir les défenses de l'île.

Eko acquiesça et laissa son père quitter la pièce. Il regarda alors Kyoshiro et dit sur un ton des plus sérieux :

    - J'ai conscience que la guerre qui s'apprête à être livrée ne te concerne pas, et je ne te porterais pas rigueur de partir après avoir pris un repos mérité et avoir profité des savoirs de cette île. Cependant, je souhaite pouvoir bénéficier de ton aide et de celle de tes amis dans le combat que je m'apprête à livrer à Mijushike et à l'Alliance des Chasseurs de Prime. D'ici quelques mois, j'aurai réuni assez de forces pour pouvoir l'affronter, cependant la victoire ne sera pas encore assurée à ce moment là et nous ne pourrons plus attendre. Peux-tu me prêter ta force, Kyoshiro ?

Humblement, comme le voulaient les coutumes, Eko s'inclina au sol pour demander l'aide du jeune homme.



Avant-dernier ou dernier tour pour moi ! Cela dépendra de Kyo !
Revenir en haut Aller en bas
Tadake Kyoshiro
Pirate
Tadake Kyoshiro
Messages : 1798
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue47/75Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (47/75)
Expériences:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue98/750Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (98/750)
Berrys: 66.560.000 B

Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]   Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Icon_minitimeLun 28 Mar - 18:20






Lumière & Ténèbres














Il n’y avait pas besoin d’avoir une ouïe particulièrement développée ou un haki de l’observation maîtrisé sur le bout des doigts pour se rendre compte que cette ville avait connu des jours meilleurs et que la Grande Faucheuse allait avoir beaucoup de travail aujourd’hui. Fut un temps où Kyoshiro usait volontiers de l’aide de son gardien pour ne pas avoir à faire face au caractère immuable et très concret de la mort, pour ne pas avoir à regarder la réalité en face car elle était bien trop sombre et déprimante pour un individu aussi optimiste et altruiste que lui. Il était un homme ayant le cœur sur la main catapulté dans un monde où l’individualisme et l’égoïsme étaient rois : comment quelqu’un pourrait-il comprendre à quel point ce maudit se sentait mal à l’aise chaque jour que Dieu faisait ? Il ne savait pas si c’était lui qui était trop étrange ou si c’était le monde entier qui était brisé et attendait d’être réassemblé, il était trop modeste pour envisager que ce soit le monde qui puisse avoir tort et non lui de toute façon.
Mais en bas régnait le chaos, une fois encore le jeune homme se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment comme s’il attirait les emmerdements et la souffrance comme un aimant. Ou bien peut-être était-ce un mauvais karma, comme s’il violait des bébés pandas dans une autre vie. Il avait réussi à remplir une partie de sa mission mais sentir des voix s’éteindre les unes après les autres l’accablait beaucoup trop pour qu’il se félicite de sa réussite, il n’avait d’ailleurs réussi qu’une partie de sa mission ce qui restait un succès partiel…ou un échec partiel.
Accablé par une journée de plus de souffrance, le jeune homme se rapprocha de l’épéiste de légende qui l’informa qu’il allait bientôt pouvoir remettre en mains propres le sabre au maître de ces lieux. Quelques poignées de minutes plus tard les affrontements cessèrent définitivement et Eko rassembla ses hommes pour un petit discours de circonstances. Pendant tout ce temps le jeune bretteur resta en arrière de la foule, ses sabres pendus à sa ceinture et cette lame de renom dans sa main gauche.
Même si l’hôte de ces lieux l’avait accueilli ici le maudit n’en restait pas moins un étranger parmi tous ces gens et, par respect pour la mémoire de ceux tombés au combat et de ceux qu’il n’avait pas pu sauver, il n’osa pas se mêler à la foule pour partager le chagrin de tous ces inconnus. Pour lui ce n’était qu’un échec face à la barbarie, une douleur lointaine liée à la frustration de n’avoir pas pu sauver tous ces pauvres gens, mais les personnes ici avaient perdu des proches. Amis, enfants, époux ou parents, c’était une douleur bien plus vive et personnelle que ce quece niais ne pourrait jamais ressentir en cet instant.

Voilà pourquoi il resta en retrait à écouter le discours passionné de son hôte, voilà pourquoi il en écouta chaque mot avoir discrétion jusqu’à ce que son hôte l’invite à s’avancer. Si au début Kyoshiro craignait de devenir le centre de l’attention, il fut soulagé lorsque son hôte ne lui demanda que la lame qu’il venait de récupérer, qu’il lui tendit sans hésitation. Reculant ensuite pour laisser le temps à Eko de finir son discours et à la foule de se disperser, comprenant qu’il leur faudrait du temps pour panser leurs blessures, le maudit se fit discret jusqu’à ce que le maître de ces lieux ne s’adresse à lui pour le remercier.

En d’autres circonstances le jeune homme aurait sans doute eu un sourire jusqu’aux oreilles en entendant quelqu’un d’aussi célèbre le remercier, mais les pertes subies à la fin de cette journée avaient sapé toute trace de joie qui restait en lui. Il était juste…fatigué de tout ça. Baissant la tête en guise d’excuse, c’est sur un ton sombre et empreint de tristesse qu’il répondit :


« Vous n’avez pas à me remercier, j’ai failli à ma mission et je m’en excuse. Je n’ai pas été en mesure de vaincre ce voleur, je n’ai aucune excuse pour justifier mon échec. »


La discussion prit ensuite un ton assez inattendu lorsque lui Eko, faisant part de ses plans à son interlocuteur, lui demanda de lui prêter sa force comme il l’aurait fait pour n’importe lequel de ses subordonnés en qui il avait confiance. Si la situation ne lui permettait pas pour autant de sourire, Kyoshiro arqua un sourcil de surprise face à cette proposition assez inattendue. Pourquoi ? Parce qu’il estimait ne plus vraiment mériter cette confiance après son échec partiel.
Plongé dans une intense réflexion pendant quelques secondes, enregistrant les informations qu’il venait de recevoir, le bretteur se mit à réfléchir : que pouvait-il bien répondre ? D’un côté il brûlait du désir de réparer son échec et de faire en sorte qu’un tel massacre ne se reproduise pas, pas sous sa garde en tout cas,


« Comme vous le savez je ne peux pas m’engager pour tout l’équipage, il en va de la responsabilité de mon capitaine. Cependant je chéris l’espoir d’un avenir radieux, d’un avenir un peu moins sombre que celui qui se dessine, enfin si vous me connaissez un peu vous devez déjà savoir ça. On ne reste pas altruiste dans un monde aussi sombre sans la motivation suffisante. Mais je pense, ou en tout cas j’espère, que vous y croyez aussi ou au moins en partie. Vous tenez à vos hommes et vos habitants, vous donnez à toute vie humaine plus de valeur que peu de personnes en ce monde n’en donneraient, excepté moi. Vous êtes…bien différent des autres, dans le bon sens du terme, vous m’avez fait confiance sans même me connaître et pour ça je ne peux pas vous tourner le dos.»


D’ordinaire le jeune homme était assez discret et essayait de prendre maintes précautions quant à ce qui pouvait sortir de sa bouche, la plupart du temps en tout cas, mais aujourd’hui il avait le sentiment qu’il pouvait lâcher à cet aveugle ce qu’il avait sur le cœur sans que son interlocuteur le juge ou se moque de lui. Comment pouvait-il expliquer cette sensation ? Il ne le pouvait pas, elle était tout simplement là. Plongeant une main dans la poche de son pantalon, le jeune bretteur en tendit un bout de papier qu’il tendit à son interlocuteur. Qu’y avait-il dessus ? Son propre numéro et celui de capitaine, la raison de ce geste se fit connaître juste après :

« Si vous voulez l’aide de notre équipage il faudra convaincre mon capitaine, mais vous pouvez compter sur mon aide. Si ma modeste présence peut faire la moindre différence, si elle peut aider à protéger les vôtres et éviter qu’une journée comme aujourd’hui ne se répète, alors je vous prêterai ma force.»



Prenant une profonde inspiration, le bretteur se redressa et tendit sa main droite à son interlocuteur avant de lui lâcher, sur un ton qui trahissait une certaine fatigue :


«Je ne sais pas trop comment vous le dire mais…merci. Je sais que ça n’effacera pas vos pertes ni la douleur qui va avec mais merci. Je n’arrive toujours pas à comprendre ce que vous avez pu voir en moi, mais merci pour tout.»


Était-ce une question ? Oui, sans doute que oui. Peut-être n’osait-il simplement pas la poser à haute voix mais pour une fois dans sa vie il aurait voulu savoir ce que quelqu’un pouvait trouver chez lui, pas quelqu’un comme celle qui faisait battre son cœur, il voulait l’avis de cet illustre inconnu qui lui avait accordé sa confiance sans même le connaître.









© Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
Maître-Jeu

Maître-Jeu
Messages : 1814

Feuille de personnage
Niveau:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Left_bar_bleue0/0Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: 0 B

Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]   Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Icon_minitimeJeu 31 Mar - 10:01



Eko Taka

    - Ce que tu as fait, peu de mes hommes auraient pu le faire.

Eko répondait à l'annonce par Kyoshiro de cet « échec ». Il semblait que l'homme-lumière croyait avoir failli à sa mission, mais il l'avait en grande partie réussie. Tenir tête à Mendela et à son équipage était exceptionnel. Caïn était un adversaire redoutable en toutes circonstances aussi, et les quelques paroles échangées avec son père l'avaient avertis de la bataille qu'avait livrée le jeune homme contre son adversaire.

    - Je contacterai ton capitaine dans ce cas-là, acquiesça l'Empereur, sachant pertinemment qu'avec sa fonction de Capitaine Corsaire, le Phoenix n'était pas forcément un allié de choix.

Après quelques secondes de réflexion, l'homme s'inclina légèrement vers Kyoshiro.

    - Merci de ton aide, Wa no Kuni t'est redevable. Entraîne-toi autant que tu le voudras ici, sens-toi à l'aise, ce pays sera ta maison le temps que tu le désireras.

Enfin vint la dernière question. Eko voyait mieux que la plupart des humains, c'était ce qui lui avait valu sa position d'Empereur. Il avait beau être aveugle, ses autres sens étaient acérés, et sa connaissance du monde permettait de combler son défaut physique. Ainsi, lorsqu'il avait entendu parler des actes du logia par Cara Lroft, il n'avait pas hésité un instant à lui demander de l'inviter à l'occasion en ces terres. Un jeune épéiste talentueux, dont les capacités étaient bridées par son pouvoir de lumière... C'était dans un premier temps ce qu'il avait cru. Mais cette lumière était ce qui le différenciait des autres épéistes. Elle ne l'affaiblissait pas, elle le guidait et elle guidait ses alliés.

    - Tu es humain. Ce que j'ai vu en toi, c'est ton humanité, ta proximité avec la vie. J'espère que tu sais à quel point c'est important.

Il fixa alors le jeune homme de ses yeux aveugles. Il voulait s'entraîner à nouveau avec lui, c'était une chose palpitante, mais d'autres affaires lui demanderaient son attention prochainement. Il n'en aurait pas l'occasion, malheureusement.

    - Ton pouvoir de lumière peut être combiné au fer de ton épée. Sers t'en comme miroir, ou comme extension de ton pouvoir, la fusion pourrait être grandiose.

Après quelques secondes, un de ses lieutenants arriva pour lui dire que la salle de réunion était prête. Il acquiesça et regarda le jeune épéiste.

    - Comme je te l'ai dit, fais dans ce pays comme chez toi. Les habitants te porteront assistance, et tu pourras t'entraîner avec nos maîtres d'armes. Tu peux aussi rentrer chez toi, un bateau sera à ta disposition dès demain. Merci, Kyoshiro.


Et l'Empereur se retira alors vers sa salle de réunion.



Dernier post pour ma part !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]   Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro] - Page 2 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Lumière & Ténèbres [Pv : Kyoshiro]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'escadron des ténèbres !
» Étoile du Passé || Clan des Ténèbres || 21 Février
» Ne laisse jamais les ombres d'hier obscurcir la lumière de demain (Narcisse)
» BG Itila Cala
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Le Nouveau Monde :: Ile de Wanokuni-