Partagez
 

 Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 723

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeJeu 21 Jan - 18:49


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Lin_ad10Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Saitou10

Amirale-en-chef Chairoka et vice-amiral Wakai Tsuki.

La glorieuse et inimitable amirale-en-chef prit place à son bureau en poussant un soupir de lassitude et de soulagement. Le corps encore bandé de multiples pansements, douloureux souvenirs de la trahison de Daisuke Aurola, elle se remettait petit-à-petit de ses blessures et parvenait désormais à se mouvoir à nouveau sans le moindre mal. Son fruit du démon était également parfaitement opérationnel, suffisamment en tout cas pour libérer les pions des Decimas du joug du monarque : l'un d'entre eux était justement présent dans son bureau, face à elle, debout et placide. Wakai Tsuki avait été capturé par une alliance fortuite entre la capitaine législatrice de l'AOI Epola Alexo et les forbans du Phoenix, dont le capitaine était un Schichibukai... Et cette capture, bienheureuse au possible, soulageait grandement les plus hauts-gradés de la marine. En effet, il n'était d'épéiste au monde qui ignorait le véritable talent du vice-amiral dans le domaine : son nom était reconnu à travers les océans, et la rumeur de son retour en ferait probablement frémir plus d'un. Pourtant, les constats n'étaient pas tous positifs : on lui avait déjà fait revenir le rapport de Drum, et les pertes conséquentes ne l'arrangeaient en rien. Fort heureusement, Lida avait appris que tous les gradés s'en étaient sortis, certes pour certains violemment amochés, mais vivants. Les hôpitaux du Royaume enneigé seraient suffisamment compétents pour les remettre sur pieds dans les plus brefs délais, et c'était tout ce qui comptait. A l'opposé, une inquiétante réunion entre lieutenant de Yonkous avait failli se solder par la mort du contre-amiral Utomo Karast, dont elle n'aurait regretté que la puissance certaine : cet homme était toujours aussi brutal et irréfléchi... En bref : les nouvelles n'étaient certes pas toutes réjouissantes, mais suffisamment mitigées pour permettre une réinsertion progressive de l'espoir : Arias n'était plus, les Yonkous se fracassaient aux chasseurs de primes et Centes, quant à lui, était contraint à faire profil bas s'il ne voulait pas voir ses précieux éléments tomber à nouveau entre les mains du Gouvernement Mondial. Un travail de concert, profondément encouragé par les plus hauts-dignitaires de toutes les institutions confondues, et qui n'allait pas s'arrêter en si bon chemin... Car grâce aux BEAST, aux X-Editions et à tout ce qui gravitait autour, la puissance militaire de la marine allait remonter crescendo. Les semaines prochaines seraient les dernières à s'avérer complexes : ensuite, tout roulerait bien plus aisément. Cependant, pour l'heure, elle avait encore du travail... Et cette petite réunion organisée au dernier moment en faisait partie.

-Amirale, puis-je vous aider à quoique ce soit ?

La jeune Asya sourit en écoutant les paroles inquiétées de son subordonné. Lorsqu'il avait appris qu'il avait été contraint à servir Centes et qu'il ne devait sa libération qu'à un pirate, Tsuki avait été semblé profondément affecté, même s'il ne l'avait pas montré. Fierté de sabreur, sans aucun doute... Même si elle n'était pas à l'aise avec le concept d'honneur que ces hommes d'acier brandissaient à chaque occasion, elle en comprenait sans la moindre difficulté les tenants et les aboutissants : l'amirale-en-chef entendait donc bien fournir à son collègue un moyen de rédemption dans les semaines à venir. Lorsqu'il serait à nouveau au sommet de son art, le Wakai serait très certainement le plus puissant marine actuel, exceptée Chairoka elle-même : une riposte en conséquence pourrait donc être menée.

-Pas dans l'immédiat. Les autres devraient bientôt arriver...

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Sans_t10Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Paper10
Amirale Fujikujaku et vice-amiral Dereto.

Les autres, justement, ne tardèrent guère à arriver... ou deux d'entre eux, plutôt. Jasmine fracassa la porte d'un coup de pied et avança promptement jusqu'au bureau de ses supérieurs, où elle plaqua ses mains avec virulence, le regard dédaigneux fixant les yeux prétendument innocents de Lida. Dereto tenta bien de la rattraper et de bredouiller quelques mots pour l'inciter à se calmer, mais cela n'eut aucun effet : la voix délicate désormais tonitruante de la maudite ne tarda guère à gronder :

-Vous vous moquez de moi ?! Non seulement, vous m'envoyez sur Drum, mais en plus face à des ennemis assez puissants pour nous tuer, Dereto et moi-même ?
-Vous seriez-vous inquiétée pour Dereto, amirale ?

Si le vice-amiral intéressé détourna simplement le regard, interdit mais apparemment gêné, le teint de Jasmine quant à elle vira au cramoisi, le tout sous l'expression ahurie et incompréhensive de Tsuki qui avait juste la désagréable impression d'avoir raté un épisode. Taquine, l'amirale-en-chef ne tarda guère à renchérir, se reculant pour ajuster sa position contre le dossier de son fauteuil, les mains croisées au-dessus de son bureau :

-Vous êtes bien assez puissants, tous les deux, pour vous sortir de ce genre de situations désespérées. La topographie ne convenait pas aux aptitudes de Pacifique et, d'un autre côté, Elkens en avait déjà bien assez fait avec Baltigo.
-Mouais...

La demoiselle recula d'un pas ou deux, hésitante, avant de retourner se placer aux côtés de son subordonné. Ne restait désormais plus qu'à attendre deux autres convives : Taito Nowaki et Ghetis Archer.



Voilà donc la suite des opérations vous concernant ! Pas de délai, pas d'ordre, c'est un RP gentillet. Prévenez-moi si vous ne postez pas un tour ou un autre !
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1998
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue48/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (48/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue40/750Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (40/750)
Berrys: 9.822.820.528 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeVen 22 Jan - 1:07





Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Madara14


La guerre de Drum était un évènement à marquer d’une pierre blanche pour toute La Couronne, mais davantage pour son capitaine qui foulait pour la première fois les dalles de Marineford, avec son propre bateau qui plus est, l’Eventail de Chasse, bateau volant de l’organisation.

Le voyage ne fut pas bien long, vu qu’il se résuma à suivre les bateaux alliés, mais il fut assez tendu en vue des soins que l’équipage devait administrer à Ysaak, Kitsiri, Ilifili et Sotechan. Comme si cela ne suffisait pas il fallait s’occuper de Ghetis, Caligula et Tokeyshi… Enfin, non Tokeyshi ressortait toujours intact des batailles. Ainsi, le médecin de bord et le membre de la section scientifique firent office d’infirmières pour l’équipage, alors que les ennemis allaient être maintenus dans leur torpeur grâce à des somnifères.

Une fois sur les terres de la Marine le duo acheva ses soins et le capitaine ainsi que ses compagnons purent remettre l’ensemble des captures, à la marine ainsi que les trois morts qu’ils avaient sur les bras : Okomachinbidule, Ive et Patero.

Pour l’occasion Ghetis ne sélectionna pas de vêtements particulièrement aguicheurs comme il pouvait en avoir le don et se contenta de venir avec quelques bandelettes çà et là. Les tatouages toujours en vue et un manteau sur les épaules en guise de haut. Le gunbai et les autres objets restèrent dans le bateau, inutile de s’afficher ou de faire quoi que ce soit. De toute façon, l’arme principale du Vairon ne valait plus rien maintenant que Jasmine la contrôlait.

- Nous y sommes parvenus, tout va se jouer ici-même.

La pression montait petit à petit dans le sang du Vairon à chaque pas qu’il effectuait vers le lieu de la réunion et son esprit ne cessait de réfléchir à ce qui pourrait lui arriver, la révélation du ponéglyphe ou encore le fait qu’il ait parlé en privé avec Makui, tout cela stimulait son cerveau et ne lui plaisait guère. La simple idée d’échouer si près du but le tracassait et il n’oubliait pas Jasmine, celle qui occupait le poste qu’il convoitait.

Néanmoins, Archer ne saurait jamais le déroulé de cette réunion avant de s’y présenter, alors il pressa le pas et arriva à rattraper Jasmine dont l’esprit respirait la colère d’après le mantra de l’homme, une chose qui l’étonna puisqu’elle repartit de la guerre sans égratignures… Pire encore quand il vit la façon dont elle ouvrit la porte, il comprit de suite ce que comptait faire l’amirale et comme un certain blond, Ghetis massa sa tempe de ses deux doigts.

*Quelle femme étrange…*

Et pour le coup elle ne manqua de faire soupirer le brun quand il l’entendit se plaindre des « mauvais traitements » que lui offrait la force militaire, comme un enfant triste de ne pas réussir à passer le niveau d’un jeu. Ghetis joignit ses mains derrière son dos et arriva avec un visage sérieux, tant il misait sur cette entretien, il pénétra dans la salle en restant à quelques pas de la porte et dit d’un ton neutre.

- Il y a un fossé entre camper sur Shabaody à l’afflux des Supernovas et mettre sa vie en jeu pour la Justice.

De son index il indiqua le symbole de la Marine tatoué sur son cœur et reprit plus fermement.

- Si ton poste ne te plait pas tu n’as que le cédé et demandé à être rétrograder en Vice-Amirale. Tu resteras choyer et tu seras moins mise en danger. Laisse-le à ceux qui veulent œuvrer pour le Gouvernement.

Il ne cherchait même pas à mener une quelconque guerre verbale avec ces deux petites phrases, le Kurohebi ne fit que parler avec franchise et ne dit plus un mot, son corps se décala pour laisser l’entrée libre. Avec le même sérieux il posa son regard sur les deux gradés présents, dont l’un qu’il vit à Alabasta sous un tout autre jour, ce qui lui apporta une importante information : Le mal de Centes pouvait être guéri.

Alors il regarda ensuite l’amirale-en-chef Chairoka et comprit une chose : Les choses sérieuses commençaient pour lui et son équipage. La course au poste d’amiral débutait.

- Je me présente par précaution : Ghetis Archer, chasseur de primes.

En signe de respect, il inclina la tête et se redressa dans le même instant, les bras le long du corps, les poings serrés, l’aîné des Archer guettait son sort…




Dernière édition par Ghetis Archer le Ven 22 Jan - 1:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 530
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue38/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue246/350Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (246/350)
Berrys: 210.532.000 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeVen 22 Jan - 1:22

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] 635641Sanstitre3

Entrevue surprise !


Le combat à l’arène avait été un fiasco en soit. Même si je ne semblais rien montrer sur le navire, j’avais honte de moi, ne pas avoir pu attraper ceux pour qui nous étions venus, puis surtout devoir subir un tel échec... Certes, je ne voyais pas le bon côté, comme avoir été un des principaux personnages à sauver le contre-amiral Karast, mais les résultats étaient là. Ma soeur elle comprenait le fond des choses, alors que moi, je restais fixé sur un détail dans l’histoire : je me prenais trop la tête. Avide de succès, j’en devenais malade à force de vouloir faire que des bonnes choses. Nul ne pouvait me blâmer pour ça n’est-ce pas ? Mais la réalité est que ce goût amer en bouche est dû au fait d’avoir “ accepté “ le deal de cet enfoiré. Poussé au pied du mur, je n’avais pas pu l’arrêter et désormais, je portais selon ma petite personne, un lourd fardeau. Ou bien jouer franc jeu, au risque de mettre en danger un grand nombre de gens, ou alors.... Trahir ma patrie. Non.. Hors de question me disais-je.

“ Tai" ... Tu es encore pensif... “


Revenant à moi, je serre mes deux mains, démontrant un peu de nervosité. Autant cela échappe à tout le monde, mais pas à ma soeur. Quoi de plus normal hein ? Détournant les yeux, même à elle ne peux pas avouer cela, le fait d’avoir “ faiblis “. Elle est l’une des dernières personnes - avec les amiraux et principalement Camille - que je voudrais qu’elle me voit dans cet état. J’avais honte de moi, avoir marchander avec une enflure que je me suis juré de détruire un jour ou l’autre, c’est incroyable. Quand bien même on pourrais bien faire passer autrement les choses en prétextant que j’avais un plan, moi, je le prenais comme une marque de faiblesse. Je dois encore m’améliorer, grandir, pour pouvoir atteindre mes objectifs.

“ C’est rien... Laisse ne t’en fais pas. “


Je m’en veux encore et encore, de ne pas pouvoir lui dire. J’en souffre, et ça, elle ne le loupe pas et à ma grande surprise, elle m’enlace dans ses bras. Me sentant protégé, je vins à l’enlacer en douceur, tremblant lentement. Merde, j’allais pleurer ? Me retenant, je me laissais tapoter le dos, comme quand j’étais petit. Cela faisait des années que je ne m’étais pas sentis ainsi, mais là, cette journée m’avait mis au bout du rouleau, sans pour autant me convaincre de quitter la marine, bien au contraire.
La force de ma soeur me permettait de me jurer une chose : me laver de ce déshonneur. Me sentant mieux, je la remerciais avant de finalement voir au loin la terre “ promise “ à vue de nez. Le centre du monde, le milieu de la justice de cette planète, représenté ici même. Le bâtiment “impérial” nous flattait de sa présence et je sentis immédiatement un pic d’angoisse m’envahir. Timide à l’idée de peut être revoir l’Amirale Midoritaka ? Sans doute, mais là, c’plus une histoire personnelle, que des détails professionnels.

Respirant un grand coup, je me préparais à descendre. Une fois sur place, je fus prévenu du fait que j’étais visiblement attendu. Hm ? Intrigué, je ne me fis pas prier et je me laissais conduire jusqu’à un bureau bien précis : celui de l’amirale en chef. La dernière fois que j’avais croisée cette personne, s’était en guerre, quand elle était blessée. Voilà une bonne chose qu’elle se soit remise de ses blessures, même en soit, ce n’était pas mortel. Mais si nous n’avions pas eu cet ennui, des centaines de vies auraient pu être sauvés, voir ... Plus ? Le passé est le passé, mais personne ne pourra oublier cela. Ces gens qui sont morts à cause d’une erreur. Jamais je ne revivrais cela, je me jurais que qu’importe le grade, je ne ferais jamais subir une telle perte. Et déjà là, avoir été à une mission où une personne - même si pas de notre faction - est morte, s’était un gros point noir que je me jurais d’effacer en redoublant d’efforts.
Laissant ma soeur en plan pour le moment, je me dirigeais vers le fameux bureau, où l’ambiance semblait plus que passionnante.

Quelqu’un était déjà là visiblement.. Hm ? Tendant l’oreille, je cru comprendre que certains feraient mieux d’être rétrogradés ? Quelle grande gueule que voilà... Cette personne s’entendait-elle parlait ? Je m’étonnais de ne pas entendre un bruit de baffe ou une quelconque réponse “ frappante “. Mais passons, je manquais un battement quand j’entendis la faction du pseudo prétentieux de l’histoire : un chasseur de prime ? Que fou un rat ici ? Non pas que la dernière amirale en liste me soit désagréable étant une ancienne chasseuse de prime, mais pourquoi diable doit-on coopérer avec ces rats des mers ? Ils ne désirent nullement œuvrer pour la vraie justice, ils sont juste à l’affût du gain potentiel. Me mordillant une lèvre, je manquais d’entrer sans prévenir et cracher mon venin, mais qu’importe, je toquais à la pote pour alors attendre un signal qui m’autoriserait à entrer. Une fois cela fais, dès qu’une personne affirma mon identité, je m’avançais pour alors regarder les gens aux alentours. L’amirale en chef, une personne plutôt connue dans ce bas monde, une autre amirale et un collègue. Et seulement entre tout ça, un homme, inconnu au bataillon. Sans doute le chasseur de prime en question. Mon regard vers ce dernier se faisait furtif, mais terriblement hautain pendant quelques secondes, affirmant clairement mon avis sur sa présence : un rat ferait mieux de rester dans les égouts, plutôt que de vouloir voir le jour. Mais là n’était pas la question.

“ Contre-Amiral Nowaki. Heureux de vous revoir en pleine forme Amirale Charaioka. “


La personne à côté d’elle n’était autre qu’un ancien pion de Centes, cela me revenais. Son visage, sa stature, une légende parmi les gens de cette pièce. Intrigué, je me mis un bref instant au garde à vous en signe de respect, puis je me détendais tant bien que mal.

“ Dois-je faire un rapport de ce qui c’est passé ? Ou bien quelqu’un d’autre l’’a-t-il déjà fait ? Quoi qu’il en soit... “ Mon regard devint exclusivement tourné vers la maîtresse de cette pièce, à savoir Charaioka. “ J’aimerais vous parler en privé après cette entrevue s’il vous plait. C’est d’une importance capitale. “

Mystérieux, mais bel et bien sérieux, il ne s’agissait pas là d’arranger un “ rendez vous avec Camille” ou une connerie du genre, non, il s’agissait bel et bien de l’informer d’une menace bien réelle selon moi, quitte à prendre mes responsabilités et me placer en première ligne pour tenter de contrer celle-ci.

La réunion allait débuter sous peu, et celle-ci promettait d’être fort intéressante selon moi. Dommage que les amiraux ne soient pas au complet. Recroiser Midoritaka ET Shirokuma ne m’aurait pas fait de mal selon moi.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 723

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeVen 22 Jan - 18:38


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Lin_ad10Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Sans_t10

Amirale-en-chef Chairoka et Amirale Fujikujaku.

Ghetis Archer. L'homme, même s'il avait pris l'inutile précaution de se présenter, n'en avait guère le besoin : excepté Wakai Tsuki, tout le monde dans la pièce le connaissait, au moins de nom. C'était d'ailleurs en bonne partie pour cela qu'il avait été invité : on disait de lui qu'il était un combattant de qualité, au moins l'égal de Sypher Wenham dont le poste était déjà prestigieux... De facto, savoir qu'il souhaitait manifestement s'allier plus ardemment au Gouvernement Mondial avait poussé Chairoka à l'inviter à cette petite réunion pour se renseigner davantage à son sujet et lui offrir un poste à la hauteur de ses capacités : il n'était toutefois pas indispensable, et la prise de parole qu'il se permit à l'intention de Jasmine sembla jeter un froid dans la pièce. Fort heureusement pour lui, la jeune femme cible de ses invectives n'eut pas le temps d'y répondre, malgré son expression contrariée : Taito s'invita à son tour, pénétrant dans la salle après y avoir été invité. Il salua l'amirale-en-chef, qui lui rendit la politesse d'un bref signe de la tête, sans trop insister non plus. Elle réitéra l'action lorsqu'il formula sa demande concernant une entrevue future : elle pouvait bien se libérer cinq minutes pour discuter avec lui, si c'était aussi pressant que le contre-amiral ne le sous-entendait. Elle passa toutefois à côté de la proposition d'un nouveau rapport : elle en avait déjà eu, et il n'était dans tous les cas pas vraiment pertinent de le faire en présence des autres gradés. En tout cas, si l'ex chasseuse de prime et son comparse n'avaient pas eu l'occasion de répondre à Ghetis, Lida, quant à elle, n'y coupa pas : à peine le calme était-il revenu dans la pièce qu'elle adressa un regard franc et tranchant à l'ancien masqué, aussi dur d'ailleurs que ses paroles et son intonation qui ne souffraient d'aucune hésitation.

-J'ignore comment fonctionne votre organisation, et je m'en moque, mais j'attends de vous que vous respectiez vos supérieurs, que vous les vouvoyiez et que vous fassiez preuve de retenue. Ce sera un excellent premier pas dans l'exercice de vos fonctions.

Car Jasmine était encore, dans tous les cas de figure envisageable, sa supérieure... Pour l'heure, tout du moins. S'il souhaitait bel et bien entrer au sein de la marine, il allait devoir à composer avec ses haines et ses rancœurs : que l'on s'apprécie ou non, en tant qu'agents du Gouvernement Mondial, il fallait impérativement savoir travailler main dans la main.
Pourtant, Asya Lida passa rapidement sur cet écart de comportement et attrapa une pile de dossiers restés légèrement en retrait pour les ramener devant elle, tout en prenant la parole pour évoquer la raison des présences ici, dans son bureau.

-Si vous êtes présents ici, c'est parce que vous avez tous une affaire à régler au sein de la marine. Recrutement, montée en grade... Peu importe, mais nous allons traiter les sujets dans l'ordre. Et nous allons commencer par vous, Ghetis Archer, puisque vous semblez si prompt à prendre la parole.

Elle ôta l'un des dossiers de la pile et sortit un petit paquet de feuille, qu'elle étala devant elle tout en les balayant du regard. Ici se trouvaient inscrits la majorité des faits d'arme du chasseur de primes, mais également tout ce que l'on pouvait savoir de lui depuis qu'il avait commencé son parcours en tant que chasseur : les liens avec Noctis y étaient notés, tout autant que son hypothétique haine à l'encontre de Rasgarat Abel, meurtrier de son cher frère... L'alliance manifeste qui l'unissait au Phoenix et à Sypher Wenham, les batailles menées face aux Badlands Outlaw de Zeke Lundren qui semblaient présager une relation relativement tumultueuse... Les divers écarts de comportements récents à l'adresse de Fujikujaku, qui étaient pour l'heure restés sans incidence grâce à ses réussites sur Drum... En bref, on pouvait volontiers admettre que Chairoka s'était documentée, et pas qu'un peu. C'était d'ailleurs tout naturel si l'on considérait le fait que Ghetis pouvait, dès le lendemain, devenir l'un des héros de la marine, l'un des étendards de l'armée. Il ne pouvait ni ne devait y avoir de place au hasard. Parmi toutes les fiches, elle en sélectionna une en particulier, qui portait le seau d'Amaji D. Mohero elle-même : une proposition de grade élevée, dont l'exacte teneur restait à préciser. Lida attrapa un stylo et griffonna précipitamment deux simples mots : "Contre-amiral". Elle tassa le dossier et prit à nouveau la parole :

-Nous vous offrons un poste de contre-amiral pendant une durée d'essai, qui durera aussi longtemps que nécessaire, dans l'optique de vérifier vos compétences, votre autorité, votre sens des responsabilités et, plus largement, vos capacités de gestions d'hommes, d'armes, de matériel... Nous ne doutons aucunement du fait que votre organisation a déjà été une entrée en matière convaincante dans le domaine, et c'est la raison pour laquelle, si les résultats des premières semaines sont suffisamment probants, vous obtiendrez dans la foulée une montée en grade jusqu'à celui de vice-amiral. A condition, évidemment, qu'il n'y ait pas d'accroches supplémentaires avec votre hiérarchie.

La dernière phrase avait été rajoutée avec précipitation, dans le clair et simple cas de figure où le chasseur de primes recommencerait à faire des siennes. Restait à voir s'il acceptait l'offre dans ces termes, ou s'il préférait retourner vaquer à ses anciennes occupations...



Taito, si tu veux pas poster, préviens-moi Razz
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1998
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue48/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (48/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue40/750Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (40/750)
Berrys: 9.822.820.528 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeSam 23 Jan - 7:04

Dialogue en italique dans ce poste.





Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Madara14


Pour Ghetis l’entrée dans la Marine faisait office de nouveau départ, il repartait avec de nouveaux projets et de nouvelles ambitions, bien plus grandes qu’à l’époque. Désormais il savait exactement ce qu’il désirait et n’hésitait pas une seule seconde à vivre sa vie comme il l’entendait. Quand l’amirale-en-chef lui adressa la parole avec un ton encore plus virulent que l’Archer put le faire avec la Fuji, le brun ouvrit d’abord les yeux un peu plus grand, relevant la tête comme pour se donner plus de hauteur face à la femme avant qu’un grand sourire n’apparaisse avec une joie indescriptible sur le visage. La situation lui plaisait et sentir qu’on tentait de lui faire courber l’échine l’amusait au plus haut point. Ghetis ne possédait ni une grande puissance ni un grand talent, il faisait partie de ces chasseurs lambda dont la force se forgea par l’expérience et non par un quelconque pouvoir. La prise de risque constituait son moteur et l’adrénaline son essence. Dans son esprit la phrase de Lida sonna donc d’une toute autre façon, elle l’invitait à gravir les échelons à grande vitesse pour ne s’écraser devant aucun individu qu’il jugeait inférieur à lui. Aussi bien qu’il dut faire passer ses envies personnelles après les besoins du groupe lors de la guerre, il devrait mettre ses sentiments de côté pour devancer tous ceux ici présents.


- Entendu.

Inutile d’en dire plus, la brune n’attendait pas de débat sur cela et notre brun encore moins, Chairoka y gagnerait toujours raison et Kurohebi mettrait en péril ses projets. Plus malin que cela, il écouta la suite dans un profond silence et nota les termes « recrutement » et « montée de grade », s’il se trouvait en ce lieu pour être recruté, il se demandait, malgré tout, qui obtiendrait une montée en grade. Taito Nowak, bouc émissaire de la guerre aux révolutionnaires, devenu contre-amiral dans la même foulée que Sypher ? L’individu lui paraissait encore bien frêle et peu intéressant, si bien qu’il rejeta cette hypothèse, ou du moins s’en fichait. Il arrivait à la partie le concernant et se fit encore plus attentif à cet instant, bras croisés, yeux fermés, il écouta chaque parole dans un silence religieux. Le silence se maintenu de lui-même encore dix bonnes minutes et Vairon rouvrit les yeux.


- Je vois… Il sera bon que je vous parle de mes découvertes sur les Décimas après cela.


Après cette information Ghetis jeta son regard sur chaque personne dans le lieu, et se rapprocha du bureau de Chairoka, là son regard le plus sérieux s’orienta vers elle et elle seule.


- J’aurais, cependant, trois questions à formuler.


Il ne perdit pas son temps en fioriture et alla directement au sujet prioritaire :


- Votre proposition est alléchante, mais vous n’êtes pas sans savoir que mon groupe se compose de chasseurs de primes et de membres du gouvernement. Je ne peux vous rejoindre sans qu’un grade décent ne leur soit offert. Ce n’est pas un chantage ou quoi que ce soit, mais mon unité passe avant moi. Quelle sera donc la place des dénommés : Agon Akem, Akira Bulgi et Yzis… disons Archer puisqu’il ne possède aucun nom.

Il reprit son souffle et d’un air tout aussi sérieux présenta une série de faits.

- Agon a permis la mise hors d’état de nuire de pions gênants durant la guerre et la stratégie conçue avec Yzis, ainsi que ses découvertes sur les pions nous ont permis de capturer sans blessure la contre-amirale Kitisiri et sur le long terme nous aurait permis de capturer Akainu, sans l’intervention de Mars. De son côté Akira est moins fort et ne brille pas encore par ses faits d’armes, mais appartient à l’organisation, si bien que je ne peux le mettre de côté. J’aimerais donc savoir si chacun recevra une place au sein de la Marine et si oui, quel grade.


Il se recula un peu du bureau pour l’occasion et observa ensuite le Wakai Tsuki, il possédait le grade avec lequel Ghetis souhaitait entrer dans la Marine et lui inspira donc la suite de ses demandes, celle à l’égard de ses camarades étant la première.


- Maintenant, ma deuxième demande concerne votre proposition. Si je l’ai bien comprise, une fois que je me serai illustré de façon positive, j’obtiendrai le grade de vice-amiral ? Le poste de contre-amiral constituerait alors une période longue ou courte d’essai selon mon avancée, c’est exact ? Si tel est le cas je l’accepte et j’irai de ce pas préparer mes prochaines actions.


Un entraînement intensif s’imposait dans les plus brefs délais et cela avec une rigueur accrue et une difficulté bien plus grande. Ghetis souhaitait progresser vite et son nouveau verrou psychique lui permettait de ne plus attendre de longues périodes de repos pour ses muscles. La troisième demande constituerait la plus difficile à négocier, mais plus vite il poserait ses questions plus rapidement il pourrait avancer.


- Enfin, je tiens à m’excuser d’avance pour l’arrogance qui se dégagera de cette demande, mais mettez-là sous le compte de ma juvénilité au sein de votre institution.


Il marqua un arrêt après cela pour imprimer son excuse dans les esprits et reprit la parole d’un ton tout aussi respectueux.


- Dans la mesure où je deviendrai vice-amiral, quand cela sera fait, pourrez-vous accéder à une demande de fruit du démon ? Je ne convoite pas de fruit particulier, si ce qu’il serait bon qu’il s’agisse d’un zoan, sa nature m’importe peu. Comme je l’ai dit, excusez-moi d’avance si cela est présomptueux de ma part. Cependant, plus vite je vous aurais fait l’éventail de mes demandes, plus vite je pourrais me mettre au travail.


Par la suite il aurait à expliquer ses découvertes sur les décimas et pourrait s’en aller à ses devoirs de Marine. Son équipage l’attendait et l’entraînement ne faisait que commencer pour Caligula et Tokeyshi. Quand bien même l’Archer ressortait d’une grave bataille, il ne se perdrait pas le nord aussi vite. Son but : Avancer !


Explication:
 
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 723

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeSam 23 Jan - 9:36


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Lin_ad10

Amirale-en-chef Chairoka.

Le chasseur de primes avait bien au moins un point commun avec Jasmine, même s'ils en auraient tous les deux été répugnés s'ils l'avaient réalisés : ils ne perdaient pas le nord. A peine la proposition de la marine avait-elle été énoncée qu'il décida de formuler quelques interrogations pour obtenir des précisions : apparemment, tous les membres de son organisation souhaitaient entrer dans la marine à son instar... C'était probablement une bonne chose, puisqu'ils pourraient continuer à travailler de concert, mais Lida s'en fichait plus ou moins, à vrai dire. Tout en feuilletant le dossier pour vérifier les dires de Ghetis, qu'elle écoutait avec attention sans pour autant lui porter un regard, elle songea aux grades qu'elle pourrait distribuer à ses subordonnés. Si le chasseur disait vrai, le grade de commandant ou de colonel serait amplement suffisant à combler leur satisfaction, d'autant plus s'ils souhaitaient, comme lui, progresser davantage à l'avenir. Ensuite vint la deuxième question, plus ciblée sur son cas personnel : il vérifia les termes du contrat, notamment ceux de la montée en grade. C'était bien légitime si l'on considérait qu'au moins l'un des trois amiraux actuels le détestait... Enfin, cela n'aurait de toute manière dans un proche avenir plus la moindre importance. Puis, la dernière interrogation, largement plus audacieuse, visait à l'obtention d'un fruit du démon. La question était osée, surtout lorsque l'on considérait qu'il n'était encore qu'une nouvelle recrue, peu importait son grade : les fruits du démon étaient rarissimes, et les candidats même hauts-gradés étaient légions. Pourtant, l'amirale en chef ferma le dossier de l'Archer sèchement avant de croiser les bras en le dévisageant, toujours aussi calme et impassible qu'à l'accoutumée. Désarçonnante, la jeune femme laissa un instant le silence dans la salle avant d'entamer une réponse :

-Concernant vos trois collègues, je ne m'oppose pas à leur entrée dans la marine, mais elle se fera nettement plus discrètement que la votre. Disons... Colonel pour le prénommé Agon, commandant pour ledit Yzis, et lieutenant pour votre dernier comparse. Toujours avec possibilité de montée en grade, à condition que leurs actions soit aussi brillantes que les vôtres.

Si on pouvait analyser la dernière phrase comme un compliment, c'était surtout une mise à l'épreuve camouflée : Ghetis allait déjà avoir à trimer pour passer au grade de vice-amiral, alors ses collègues risquaient d'avoir encore plus de mal que lui... En tout cas, ce n'était plus l'affaire de Chairoka qui passa ensuite à ses deux autres questions, dont la dernière, nettement plus tatillon, allait devoir se régler bien au-delà de cette petite et brève entrevue :

-Oui, la période d'essai dépendra de vos compétences et de vos faits d'armes à venir. Si vous restez au QG et vous contentez des missions les plus simples, comme la traque de brigands de bas étage, elle ne se prolongera. Quant au fruit du démon... Je n'ai pas les compétences nécessaires pour vous promettre une réponse favorable, mais je peux tenter d'établir une conversation avec les gradés de Mariejoa. Pas avant, toutefois, vos premiers résultats.

La politique était un jeu subtil, et elle y avait rapidement pris goût : si elle tentait de demander un fruit du démon en faveur d'un petit nouveau, ex chasseur de primes, sans davantage de réputation, alors tous les autres directeurs d'institution gouvernementales, excepté Aston, allaient crier au scandale et à l'arrogance. Autrement dit : elle était dans une position relativement précaire, même si Drum allait lui permettre de redresser un peu la tête. Lida allait devoir attendre d'autres succès, au moins aussi glorieux, pour formuler une telle demande... Et surtout, elle allait devoir attendre que Ghetis apprenne à se faire connaître favorablement : dans le cas contraire, sa demande ne serait de toute manière pas relayée et il devrait trouver une malédiction par ses propres moyens. En tout cas, maintenant que le constat avait été dressé et que le chasseur de primes semblait décidé à accepter les conditions posées par la marine, il n'y avait plus qu'à passer aux choses sérieuses. Chairoka glissa quelques paroles en fermant lentement les paupières, principalement destinées à l'Archer :

-Ne résistez pas, Archer. C'est inutile.

Elle usa alors de sa légendaire malédiction. Avec minutie et doigté, elle prit possession du mental de Ghetis, s'y installant avec plus de délicatesse qu'elle n'aurait pu le faire avec un hors-la-loi : le but de l'expérience était après tout de le conserver intact... Si Lida pénétrait dans son esprit, dans tous les cas, c'était pour un objectif très simple : elle souhaitait percevoir les intentions de son désormais subordonné vis-à-vis du Gouvernement Mondial. S'il souhaitait au final les trahir dans un avenir proche comme lointain, s'il prévoyait de leur nuire d'une manière ou d'une autre pour son intérêt personnel, l'amirale-en-chef ne tarderait guère à s'en rendre compte... Et dans ce cas de figure, pour le chasseur comme pour ses comparses, il s'agissait d'une fin de parcours prématurée.



Alors, en gros, Chairoka utilise son pouvoir pour pénétrer dans ton esprit et connaître tout ce que tu penses du Gouvernement, tout ce que tu veux y réaliser, et surtout si tu as des intentions néfastes à leur sujet.
Rien, absolument rien ne te permet d'y échapper : la volonté, l'hypnose, ce ne sont que des détails pour le fruit du mental qui peut tout surclasser en la matière.
En gros, tu dois jouer la franchise et lui laisser apparaître tout ce que tu prévois !

Une nouvelle fois, Taito, pas besoin de poster pour ce tour-ci ^^
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1998
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue48/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (48/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue40/750Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (40/750)
Berrys: 9.822.820.528 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeSam 23 Jan - 21:26

Dialogue en italique dans ce poste.





Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Madara14


Si les chasseurs de primes de La Couronne bénéficiaient eux aussi d’une place dans la Marine, alors Ghetis ne voyait d’autres solutions que d’accéder à la suite du marché. C’est-à-dire qu’il démontrerait le talent dont toute son équipe était investie. Le poste d’Agon lui paraissait juste, tout comme celui d’Yzis, pour Akira rien de bien surprenant en vue du taux de présence du vampire, il brillait plus par son métier que ses talents de combattants après tout. Peut-être qu’une place dans la section scientifique aurait pu être négociée, mais Archer préférait laisser les choses telles qu’elles étaient.

Par la suite, Chairoka lui confirma l’ascension rapide qu’il connaîtrait à condition d’être plus efficace. Une note qui suffit à le motiver pour la suite. Si à la base Ghetis comptait bien refuser un rôle inférieur à vice-amiral, savoir qu’il le deviendrait au moindre acte remarquable le conquis. Pour ce qui était de son ultime demande, la réponse de la brune paraissait légitime et allait dans le sens du Vairon.

L’heure était à l’explication de ses projets les plus récents… Ou du moins il espérait pouvoir le faire avant que Lida ne s’empare de son être d’une façon presque… incompréhensible.

La sensation était indescriptible, la dernière phrase de l’amirale résonnait dans son subconscient et petit à petit son image s’imprimait dans l’esprit de Ghetis. Ce dernier comprit alors une chose… Cette femme venait d’entrer en lui d’une façon bien inconnue, un haki ou un fruit du démon ? L’avancement de l’observation ne lui paraissait pas si puissante et il aurait peut-être senti quelque chose si cela venait vraiment de la voix de la Chairoka, l’effet semblait trop fort pour être un simple haki.

Elle sondait avec aisance l’esprit de Ghetis et pénétra alors dans ses projets les plus récents comme les plus lointains. Le plus récent de ses projets était de montée rapidement en grade, il s’accordait une à deux semaines pour cela, tant il comptait agir promptement. Par la suite vint l’explication qu’il voulut délivrer à la femme avant qu’elle n’entre en lui.

- J’ai pu découvrir qu’une fois marqué du Noir de la Trahison, les pions sont alors incapables d’attaquer. Il s’agit là d’une couleur assez simple du Color Trap. Néanmoins, le pion est encore capable de se protéger et d’esquiver les attaques, mais il ne passera pas à l’offensive. C’est pourquoi je préconise une application simultanée de cette couleur et du Vert de la Détente. De quoi accélérer le processus, le pion n’attaquerait jamais et se laisserait faire. Cependant il ne s’agit que de la première stratégie mise en place.

Grâce à mon haki du Bouddha, j’ai la capacité de brouiller voix qui m’entourent, ma voix est alors la seule audible sur un périmètre que je détermine. Je perçois toutes les voix prisent dans mon territoire. D’un autre côté le Gris de l’Ennui du Color Trap permet de désintéresser le regard d’un ennemi. Si cette couleur est appliquée sur un coéquipier en même temps que mon haki, le pion ne peut ni user du haki, ni user de la vue pour voir mon équipier. Cependant, il reste quelques sens que je peux brouiller avec une arène. Le pion ne pourra pas esquiver les attaques de mes coéquipiers et sera plus facile à atteindre. L’union de ses deux stratégies permettra la capture rapide de bien des pions. Malheureusement, il y a une faille à cela. Yzis, ne possède pas de prédispositions à l’autodéfense, il est souple, rapide, furtif, mais ne pourra pas se battre énormément. C’est pourquoi je recherche une malédiction capable de le rendre plus autonome, ou au moins de le protéger. Peut-être qu’un apprentissage du geppou et du soru pourrait aussi l’aider, bien sûr, mais c’est la raison qui a motivé ma demande de fruit maudit.


Sa stratégie ainsi exposée l’esprit de Ghetis présenta ensuite une sorte de graine à l’amirale-en-chef. Une sorte de « pop green » comme il en possédait déjà tant. Il avait créé une hybridation entre cette espèce et le Yarukiman Grove qui lui permit de créer un Yarukiman Pop qui devrait remplacer le grove voler par Harlock Zora au bout d’un an ou deux environs. Et oui, ses enquêtes, ses recherches lui permirent d’accuser Harlock Zora. Il s’agissait bel et bien de la fautive de la Grande Catastrophe de Shabaody. Dans le bateau du Vairon se trouvait un bloque prouvant cela par A+B et des témoignages fiables de marines et du contre-amiral Wenham. Bref Ghetis proposait une solution viable et une coupable. Les travaux d’enquête de l’homme n’étaient plus à prouver à ce niveau. De la même façon qu’il sut dès le début que les Décimas ne convoitaient pas un Royaume aussi facile à conquérir que celui de Drum.

Par la suite nous entrions dans un projet assez récent du Vairon. Il ne ressentait plus aucune rancœur pour le Shindô, le Lundren ou encore le Rasgarat. Dans le cas des deux premiers noms, c’était parce qu’il les avait déjà effrayé et maltraité. Pour le troisième la chose était plus complexe. Si au début il le voyait comme l’assassin de son frère et le voyait toujours comme tel, son honneur de chasseur l’obligeait à revoir sa vision des choses. Rasgarat était un peu un chasseur ayant capturé la proie qu’on lui demanda de récupérer. Il n’était pas le fautif direct, le véritable fautif était Kokuwo Makui. C’était pour cette raison que Ghetis voulait grandir au sein du gouvernement et devenir plus fort, pour écraser le créateur de cet évènement macabre.

D’un autre côté on pouvait entrevoir ses prochaines alliances avec Ja’far le chasseur de primes et Nakata Fénice le capitaine corsaire. Des accords à but financiers, mais aussi dans le but d’étendre la force de la Marine, car tous répondaient à la même clause : Ne pas mettre en péril son statut auprès de la Marine, si cela n’entrait pas dans l’exercice de ses fonctions ou présentait un risque quelconque pour l’institution militaire, il briserait l’alliance.

Dans le même jet, l’idée la plus vicieuse du Vairon se montra… Elle débuta par des fessiers tout ronds, puis par un visage très connue du gouvernement. La dénommée Tenshi Taya était un peu la bretteuse que Ghetis voyait plus comme une muse. Du temps où elle ne possédait encore aucune prime, il put la vaincre sans même utiliser toutes ses compétences et finit par la mettre dans son lit. Aujourd’hui il ne se préoccupait pas vraiment d’elle et se demandait juste qu’elle serait la prochaine sévice qu’il lui offrirait à leur prochaine rencontre. En revanche, il n’éprouvait strictement rien pour elle et mettrait un terme à ses amusements si elle mettait en péril le gouvernement, de la façon la plus mine possible. En clair, au moindre faux pas il n’hésiterait pas à l’affronter dans un match réel.

Sur ces quelques projets nous arrivions à un petit projet fort généreux pour le coup. Le futur contre-amiral souhaitait emmener son équipage sur les îles célestes pour les couper du monde et les entrainer le plus ardemment possible. Il s’agissait d’une forme de vacances à ses yeux ! Ensuite il redescendrait avec eux quand il les sentirait plus forts. Les deux jeunots du groupe représentaient un peu la fierté du Vairon et les voir grandir lui rappelait un peu l’aide qu’il offrit à Sypher dans son ascension auprès de la Marine.

Enfin on pouvait voir qu’il souhaitait que la contre-amirale Kitsiri rejoigne son équipe, un projet qui lui tenait à cœur pour la raison simple qu’Agon rêvait d’être au service de cette femme. Le futur colonel l’avait récupéré saine et sauve et espérait vraiment qu’elle en tiendrait compte, faire équipe avec elle serait une grande fierté pour lui. Il espérait donc qu’elle accède à sa requête.

Toutes ses envies étaient nombreuses tout comme le fait qu’il aimerait être entrainé ne serait-ce qu’une semaine par le Pacifique pour en apprendre plus sur le mystérieux rokushiki. Qui plus est Ghetis désirait capturer les quelques pions restant du côté des décimas, il pensait à Matochika Cho en l’occurrence.

Venait le moment de la conclusion, cette chose si forte qui animait Ghetis.

- Dans mon île natale il existe deux tribus. Celle des chasseurs qui vivent en forêt et la mienne, celle de ceux qui vivent aux littoraux, nous sommes les seuls à communiquer avec le monde extérieur et à être évolué. Chaque tribu possède une religion spécifique. La première vénère le volcan, alors que la seconde vénère un dieu chaotique. Cependant, je n’ai jamais adhéré à une de ces religions. LA raison est qu’en sortant de mon île, j’ai voué un grand intérêt au gouvernement et en j’en ai fait ma religion. Néanmoins, je suis resté souple sur mes alliances pour avancer, mais j’ai évité les alliances qui pouvaient gêner à mon devenir dans une de ces instances. Ma fidélité envers cette vision de la Justice est pareille à celle d’un fanatique, mais je reste tempérer dans mes décisions, comme j’ai pu le démontrer à Drum. Je suis incapable de trahir le gouvernement et je tiens à garder un œil sur mes trois fils, quand bien même le premier est un ingrat.


La fin de la phrase sortit d’un ton rieur, alors que la conviction de l’homme grandissait à chaque instant qu’il dévoilait sa détermination à satisfaire ses supérieurs, cette conviction émanait de lui sans qu’il ne la contrôle et enveloppait ses mains d’une énergie, qu’il ne maîtrisait pas. Ce fluide offensif que certains nommaient haki, il ne recouvrait le corps de Ghetis que lors de ses moments où la conviction brûlait au fond de son cœur et nous étions précisément dans cette situation. Il se sentait prêt à partir en mission dès maintenant.


Pour une seule raison… Il comptait devenir l’Amiral Kurohebi.

Tout ceci constituait le subconscient du Vairon.


Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 723

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeDim 24 Jan - 11:22


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Lin_ad10

Amirale-en-chef Chairoka.

La lecture dans l'esprit de Ghetis s'était révélée satisfaisante. Guère plus, pas autant en tout cas qu'elle et ses supérieurs n'auraient pu l'espérer, mais Chairoka n'avait dans tous les cas plus vraiment de raisons de le mettre en état d'arrestation... Et c'était une bonne chose. Elle n'aimait pas l'idée de se priver d'un bon élément, même tout-à-fait invivable, en ces temps pour le moins périlleux. C'était d'ailleurs la raison pour laquelle Karast, malgré ses insubordinations fréquentes et son comportement puéril, conservait son haut grade : la force brute et l'audace avaient parfois du bon, notamment dans la répression des crimes. Dans tous les cas, le fait que le chasseur de primes connaisse un certain lot de hors-la-loi la confortait dans sa prise de position : le grade de contre-amiral lui conviendrait parfaitement, du moins dans un premier temps. Car si Lida avait vu qu'il souhaitait se rendre aussi utile que possible pour le Gouvernement Mondial et si elle avait bien entendu ses différents plans, notamment concernant la capture des pions, il était difficile de juger un homme uniquement sur ses motivations et sa volonté. Imaginer que les sentiments et la détermination puissent posséder une place prépondérante dans chaque affrontement, c'était partir du principe que le perdant avait échoué par manque d'émotions... Et c'était d'une grossièreté sans pareille. En bref : l'Archer allait principalement devoir montrer ses capacités corporelles, dorénavant... Et puisqu'aucune trahison ne semblait envisageable de son côté, l'Asya décida de lui laisser à nouveau pleine possession de ses moyens mentaux en quittant son esprit et en revenant à l'instant présent. Elle attrapa à nouveau le dossier de l'ex chasseur de primes, signa l'un des papiers, le tamponna, puis le tendit à l'homme concerné en lui adressant quelques paroles supplémentaires :

-C'est votre contrat. Vos obligations, comme le fait de toujours intervenir en cas de crime, même en permission, y figurent. Allez chercher quelques uniformes avant de partir.

Maintenant que le cas Ghetis Archer était clos, l'amirale-en-chef allait pouvoir passer aux choses sérieuses. Son regard franc et direct se posa donc sur Jasmine, prenant alors une teinte qu'on ne lui connaissait guère : celle du regret, bien que quasiment imperceptible. Fujikujaku hocha la tête affirmativement avant d'ôter son manteau d'amirale, imitée par Dereto qui, de son côté, se délestait de celui de vice-amiral. Les deux vêtements furent posés sur le bureau de Chairoka qui, tout en croisant les bras et en s'adossant plus correctement à son siège, prenait la parole avec un soupir d'ennui :

-Votre décision est définitive, j'imagine ?
-Je n'irais pas jusque-là... Disons que quelques vacances ne nous ferons pas de mal.
-Et vous, Dereto ?
-Même chose.

La lettre de démission des deux hauts-gradés lui était parvenue pendant leur retour du Royaume de Drum, où leur présence et leurs actions avaient non seulement été utiles, mais absolument nécessaires pour l'équilibre du monde et la capture des différents pions rapportés par Ghetis Archer. Ainsi, voir les deux chasseurs de primes s'en retourner à leur précédente activité avait de quoi ennuyer Lida, qui les considérait non seulement comme des subordonnés compétents et aussi bien vifs d'esprits que de corps, mais aussi et surtout comme deux personnes aux qualités indéniables. Certes, Jasmine était du genre pimbêche, arrogante, prétentieuse et hautaine, sinon carrément mesquine, mais elle s'était révélée d'une bien agréable compagnie, même pour l'amirale-en-chef qui n'avait guère l'habitude de sympathiser, surtout pas en fonctions. Leur côté décontracté et naturel tranchait notamment avec la froideur et la rigidité militaire que la grande majorité des gradés arboraient, elle y compris. Ainsi, les voir retourner sur l'Archipel Shabondy avait de quoi, forcément, lui pincer le cœur. N'en faisait pas pour autant une affaire d'état, bien consciente du fait que son rôle passait avant ses cas de conscience, la jeune Chairoka tira deux autres dossiers, d'où elle sortit deux feuilles similaires. Elle les signa et en tendit un double aux deux ex marines, qui les récupérèrent simplement avant de pivoter et de commencer à quitter la salle, le tout sous le regard peiné d'un Wakai Tsuki qui, même s'il n'avait pas tous les éléments pour saisir le déroulement de la situation, comprenait aisément qu'il s'agissait d'une démission et qu'elle aurait son lot de conséquences. Pourtant, arrivés au pas de la porte, les deux membres du duo marquèrent l'arrêt. Jasmine, en première, prit la parole sans jeter un regard à Lida :

-Oh. Tant que j'y pense, remerciez Pacifique de ma part. Il a rendu mon subordonné plus fort, c'est bien la moindre des choses...

Elle reprit alors la route tandis que Dereto, quant à lui, restait à l'intérieur de la salle. Après un moment de silence et d'hésitation, il pivota à nouveau pour faire face à Chairoka et se pencha brutalement, dans une révérence au respect certain :

-Merci pour tout, amirale-en-chef ! N'hésitez pas à faire appel à nous, de nouveau !
-Je n'y manquerai pas, Dereto.



Bim, le vrai plot twist du RP.
Revenir en haut Aller en bas
Ghetis Archer
Vice-amiralVice-amiral

Ghetis Archer
Messages : 1998
Race : Humain
Équipage : La Couronne

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue48/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (48/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue40/750Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (40/750)
Berrys: 9.822.820.528 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeDim 24 Jan - 20:42




Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Tumblr_static_filename_640_v2


Ghetis le savait, il ne cachait rien au gouvernement et ne risquait pas de le trahir pour une vulgaire organisation criminelle. Qu’importe que les propositions soient grandes et les gains importants, il voyait dans la Marine une aide bien plus grande, tant sur le plan matériel, que dans ses projets de puissance. Les membres de la Marine le rendraient plus puissant au bout de quelques entrainements, il le sentait. Avec l’aide de ces individus il maitriserait mieux ce haki qu’il activa inconsciemment il y avait quelques secondes de cela et il apprendrait bien des techniques. Qui plus est, la nouvelle force de son corps lui demandait plus de travail pour être maîtrisée. Il visualisait déjà le style de combat qu’il utiliserait avec cette nouvelle force et des frissons parcouraient déjà son échine à la simple idée de pouvoir démontrer sa supériorité à bien des individus maintenant qu’il maitrisait le verrou psychique de la contemplation. Il devrait se contenter de sa vitesse naturelle désormais, mais sa force herculéenne ferait bien le travail dans le pire des cas.

Le sourire aux lèvres il récupéra donc son contrat et se plaça en retrait pour feuilleter le contrat, mais ne put y rester bien longtemps face à la scène qui suivit. Dès que le duo rendit les manteaux à l’amirale-en-chef Vairon comprit bien ce qui allait suivre. Alors étant donné qu’il reçut la permission de quitter le bureau de quitter le bureau pour récupérer son uniforme, l’Archer quitta la salle à cet instant, sans accorder le moindre regard à la Jasmine ou le Dereto. Mais arrivé dans le couloir, ce fut son instinct le plus vil qui reprit le dessus, un grand sourire marqué sur les lèves, lui donnant une mine presque affreuse tant il s’en trouvait satisfait. Comme il le pensait, le couple n’avait jamais été qu’un duo d’opportunistes qui ne voyaient en la Marine qu’une mignonne protection. Comme il le pensait par la façon dont l’ex-Fuji lui avait volé Dica, elle n’avait pas plus d’honneur que cela, fuir parce qu’elle avait failli mourir, pour le Vairon cela représentait la plus grande preuve de la faiblesse de cette Fujikujaku. Ainsi, dans son subconscient elle passa de « Fujicatin » à « Fujifuyarde ».

Désormais, il ne lui restait plus qu’à devenir bien plus fort, gravir bien plus d’échelons que le pensait Chairoka et monter à cette place qui lui revenait, celle d’amiral !

Une joie lugubre émanait de tout le guerrier et pire encore cette conviction qu’il ne maîtrisait pas enveloppait à nouveau ses mains. S’il ne maitrisait pas son haki du Bouddha, sa voix aurait certainement engloutit tout Marineford dans un déluge de pensées joyeuses. Cependant, rien de tel n’arriva, juste un grand sentiment de joie et une profonde détermination à l’idée de se rendre utile dans les plus brefs délais. Peu importe qui serait le prochain criminel qui s’illustrait en mal, le contre-amiral d’essai le massacrerait pour devenir vice-amiral au plus vite et juste après cela devenir amiral. C’était à cet instant précis que le choix de « Kurohebi » prenait tout son sens. Aussi vicieux qu’un serpent et l’esprit aussi noir que les ténèbres, le tout dans une cause tout à fait louable, un paradoxe parfaitement à l’image de la famille Archer.

Néanmoins, rien n’était joué et le poste que convoitait Ghetis pourrait vite être comblé par quelqu’un de plus méritant que la Jasmine et ce fut la raison pour laquelle son visage passa d’une expression vile à un visage des plus sérieux. Le petit moment de joie maladive était terminé, il fallait passer aux choses sérieuses. Tout d’abord, informer La Couronne de son devenir, mais aussi voir comment il s’adapterait avec son nouveau style de combat. Il le connaissait déjà et l’utilisait à travers certaines techniques qu’il possédait depuis fort longtemps, mais passer dans une spécialisation complète du corps-à-corps marquerait un grand changement dans sa vie. Et puis, une nouvelle création lui était venue à l’esprit avec son arène. Certainement son idée la plus sombre du jour, mais restait encore à l’expérimenté et pour ça, une seule solution. L’entrainement, encore l’entrainement et la volonté d’avancer. Peut-être que quand tout ceci serait fait il passerait à Shabaody satisfaire la population avec sa création de Yarukiman. Enfin, l’emploi du temps de notre Vairon se trouvait bien rempli !

Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 530
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue38/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue246/350Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (246/350)
Berrys: 210.532.000 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeDim 24 Jan - 20:57

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] 635641Sanstitre3

Mauvais présage et attente en parallèle. !


Cette réunion allait vite être irritante en fin de compte. Pas du fait que des hauts-gradés soient là, bien au contraire, cependant, cet inconnu - car malgré sa pseudo réputation, moi, je ne le connaissais ni de vue, ni de nom - avait un truc qui m’énervait. Sans doute son air niais, ainsi que le fait qu’il se prenne au dessus des lois en prétextant vouloir aider la marine. Pourquoi diable doit-on faire appel à des gens de la sorte ? Il vaut mieux être seul que mal accompagné n’est-ce pas ? Lui, je le sentais pas tout simplement. Instinct animal à l’appui - à moins que ce soit simplement son odeur naturelle qui me déplaisait - je ne me sentais pas très à l’aise avec lui. Alors autant le dire, quand le sujet à son égard était de l’intégrer à la marine avec un grade équivalent ou supérieur au mien, je manquais un battement. Silencieux pour l’heure, les bras croisés, seuls les plus fins observateurs pourraient voir que une de mes mains agrippait un de mes bras fermement, signe d’un énervement total. Si cela ne tenais qu’à moi, jamais je n’accepterais un chien de sa trempe, qu’importe sa pseudo réputation, ou ses agissements, ou même, sa force brute. Un chasseur de prime reste et est à jamais un chien à l’affût de l’argent. Pas besoin d’être mentaliste, avec ou sans fruit, j’en étais convaincu : il se fou de la justice. Il désire juste la gloire, des récompenses et un titre, rien de plus. En rien il ne désire une justice qui s’applique au monde de façon impartial, aucune envie de vengeance raisonnable ou simplement un besoin de paix. Il était définitivement le genre de personne qui ne colle pas avec le système idéaliste de marine que je m’imaginais. Indirectement, il était naturel que je pense que la toute dernière amirale en liste fasse aussi partit de ces gens là, pourtant, j’acceptais mieux celle-ci sans doute grâce au fait qu’elle n’ait pas une histoire d’organisation, ou secte sous son contrôle.

Me mordant une joue et grognant légèrement, je laissais l’homme négocier. What ? Il on lui fais une offre et il se permet de demander plus ? Saleté de chasseur, tous les même. Tu donnes une main et ils veulent le bras entier. Je manquais de l’insulter sur le coup, mais je me retenais tant bien que mal, de peur de briser le bureau de l’Amirale en Chef et m’attirer ses foudres. Cachant mon envie de simplement voir déguerpir du plancher cet homme qui à mes yeux allait souiller l’image de la marine, j’attendais patiemment mon tour afin de me changer les esprits.

Ma respiration se calmait en douce et je me mis à fixer à tour de rôle la légende des épéistes aux côtés de Charaioka, puis Jasmine, puis son acolyte avant de revenir à Charaioka qui semblait utiliser son pouvoir. Laissant celle-ci faire, je me demandais bien ce qu’elle allait trouver dans son crâne. Ce type est un allumé, rien de plus, et s’il s’est bercé dans des illusions de devenir amiral, père de famille, ou une connerie du genre, je me ferais un plaisir de briser son petit rêve et le faire redescendre sur terre. Ce bas monde n’a pas besoin d’un justicier comme il se la joue. Non, cet univers, ces mers ont besoins de héros tout simplement. Et en pensant cela, pour la première fois de ma vie, j’acceptais mon “ titre “ d’héro de Bartigo “.
Quand bien même je n’aimais pas cette personne, il fallait voir le bon côté des choses, mon désir de le faire revenir sur terre allait me pousser encore plus loin que d’ordinaire et ça, c’est une bonne chose.

Bref, leur affaires enfin terminées, s’était enfin à mon tour. Note à moi-même, arriver un poil en retard, histoire de ne pas devoir attendre inutilement. Pas que je sois de nature impatiente, mais avouons le, devoir regarder les autres en attendant qu’un sujet de discussion soit terminé, c’pas le top en terme d’activité. En revanche, avoir vu cette légende des épéistes, cela m’avait donner une petite idée en tête qui pourrait faire plaisir à ma soeur si cet homme acceptait une possible demande. Quoi de mieux qu’un homme comme lui pour l’entraîner ? Il y a aussi le fameux Shichibukai, cependant, demander de l’aide à un Corsaire, ça me trou le cul.

Revenant à moi, je me concentrais sur l’amirale en chef qui attaquait enfin mon cas. Du moins, je le pensais... En effet, alors que l’homme allait clôturer son cas et que ça aurais dû être à moi, voilà que l’amirale et son second firent une chose que je n’aurais jamais imaginé. De ce que je voyais, il était facile de comprendre qu’ils démissionnaient. Autant l’autre gars m’avait agacé, autant là, j’étais choqué. Deux éléments importants qui s’en vont ? Qui plus est, les deux plus jeunes nouveaux en terme de haut grade ? Ça c’est une surprise, même moi je ne m’y attendais pas et de ce fait, à ma plus grande surprise, au lieu de ressentir une certaine joie - car comme l’autre troufion, ce sont des chasseurs de primes - je ressentis comme la plupart des gens présents une sorte de déception. Sans doute de la compassion de ma part. Mais voilà ce qu’il en était : un poste d’Amiral(e) et de Vice-Amiral(e) qui se libéraient en un coup. Directement, je lançais un bref regard vers l’homme à la chevelure sombre et son air prétentieux avant de fixer le manteau sur le bureau. Pas question de me faire “ doubler “ par ce bleu. Le prochain Amiral, ce sera moi et pas uniquement pour avoir droit à un titre de prestige. Non, moi, mon but est bel et bien de faire régner la paix sur les mers et libérer les gens de l’oppression, servir la vraie justice et non simplement jouer le justicier d’un jour. Mon objectif ultime étant de devenir un symbole, qui mort ou vivant servirait à la population de tout les jours.

Jasmine partie avec son acolyte et il ne restait plus que l’autre type. Celui-ci arborait une drôle de facette. Bien des choses devaient se passer dans sa tête et finalement, il s’en allait lui aussi. Pour sûr, si j’avais été Hotaru, je me serais caché son le bureau de Charaioka, car il fallait l’avouer : il faisait froid dans le dos...

Grognant de manière bestiale, je me retournais vers la porte avant de lancer d’un ton assez sombre qui exprimait bel et bien mon inquiétude et dont je voulais faire part à l’Amirale en Chef et le Vice-Amiral présent dans la pièce.

“ ... Je ne le sens pas lui... “


Certains diraient que c’est de la peur, d’autre simplement une réaction normale. Pour ma part, je considérais cela comme étant mon instinct. Ce type était exactement le genre de personne qui ne devrait pas passer Amiral, ou obtenir un quelconque pouvoir trop important. Malgré ses intentions qui peuvent paraitre justes, rien que son aura dégageait quelque chose de malsain. Et pour sûr, cette fois ce n’est pas une simple idée, mais bel et bien mon instinct d’animal qui me faisait penser cela. Ce type était à surveiller.

“ Avez-vous réellement confiance en cet homme ? Charaioka-Taicho ? “


Question assez direct, mais je voulais avoir au moins son avis, avant de peut être donner le mien, aussi nécessaire ou non soit-il. Bref, après cette parenthèse, j’attendais avec impatience les dires de l’Amirale en chef me concernant, mais avant, je m’inclinais doucement face au Vice-Amiral.

“ Vice-Amiral Tsuki, j’aurais une requête à vous faire une fois la réunion terminée, elle concerne la commandante Nowaki. “


Si ce dernier avait eu des rapports, ou ne serait-ce qu’entendu parler d’elle, peut-être ferait-il le rapprochement direct entre elle et lui : tout deux sabreurs. La futur demande semblait assez prévisible et pourtant, je souhaitais quand même demander, plutôt qu’affirmer une connerie à ma soeur.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 723

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeDim 24 Jan - 22:03


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Lin_ad10Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Saitou10

Amirale-en-chef Chairoka et vice-amiral Wakai Tsuki.

-Je ne risque pas de vous demander de vous entendre avec lui, contre-amiral Nowaki. Pas plus que d'avoir confiance en lui. Pas besoin de cela pour travailler ensemble.

Comme à son habitude, Chairoka se montrait particulièrement pragmatique : à vrai dire, elle se fichait des craintes, qu'elles furent légitimes ou non, de son subordonné. Si elle avait pris l'initiative de lire dans l'esprit de l'ex chasseur de primes, c'était justement pour éviter des surprises : il y avait toujours la possibilité que la psyché de Ghetis n'en vienne à évoluer négativement durant les épreuves qu'il traverserait par la suite, mais cette possibilité était menue, restreinte. Autrement dit : pour l'heure, l'homme en question semblait être un homme de confiance et, plus largement, un allié de taille dans la lutte contre les fragments de la Révolution et les diverses instances montantes de la pègre. Centes allait probablement se faire plus discret et plus précautionneux à l'avenir, c'était un fait que même Lida ne pouvait nier, mais cela ne devait pas les empêcher de se concentrer sur leur travail : tant que le Monarque n'agissait pas, patience était de mise, et cette patience devait être mise à contribution. Le fait de recruter et de tester de nouveaux intervenants était l'une des nombreuses manières de le faire, et l'amirale-en-chef comptait bien s'y employer autant que faire se pouvait. Dans le même sens, lorsque le prénommé Taito invita le vice-amiral à converser avec lui en privé par la suite, Tsuki hocha la tête lentement certes sans grande conviction mais avec sérieux. On lui avait rapidement exposé la situation avant la réunion et il savait de ce fait plus ou moins qui était le contre-amiral ainsi que ses principaux faits d'arme, mais ne connaissait pas encore celle qu'il présentait comme étant la commandante Nowaki. Sans doute de la famille... En tout cas, l'affaire n'était pas à aborder. Pas pour l'heure, tout du moins. De son côté, l'Asya avait mit cette courte interlude à profit pour tirer un nouveau dossier des diverses piles qui inondaient son bureau, stricte comme jamais :

-Je ne vais rien vous cacher : j'étais au courant de leur démission depuis plusieurs jours déjà. Drum était leur champ du cygne au sein de la marine, et je doute qu'ils n'y remettent jamais les pieds. Mais dans tous les cas, leur aide a non seulement été utile, mais nécessaire...

Elle insistait sur ce fait notamment à l'intention de Taito : elle avait cru comprendre qu'il n'appréciait que très moyennement les chasseurs de primes, tant par rapport à ses réactions vis-à-vis de Ghetis que par son attitude générale, en tant qu'officier. Pour autant, s'il pouvait être certain d'une seule et unique chose, c'était que Chairoka n'allait pas rire avec une incartade commise à l'encontre de l'ancienne Fujikujaku : non seulement il s'agissait de l'une des actuelles trois plus puissantes chasseurs de primes, mais en plus le Gouvernement Mondial lui devait plus d'une faveur pour le travail qu'elle avait pu apporter et pour la cohésion qu'elle avait offert à leurs troupes. Jasmine avait parfaitement rempli son rôle de ciment, et Dereto avait été un excellent vice-amiral, sinon le meilleur de son temps : puissant, réactif, dévoué et intègre, il n'avait eu de cesse d'impressionner Lida qui l'avait pourtant à l'origine recruté en tant qu'argument pour donner envie à la demoiselle aux pouvoirs de gravité de se joindre à eux. Elle n'aurait jamais imaginé que l'homme puisse devenir un aussi bon subordonné, et elle le regrettait désormais au moins autant que sa collègue... Chassant définitivement ces pensées et ce sujet de son esprit, la jeune amirale-en-chef se concentra sur l'instant présent et se focalisa plus particulièrement sur le vice-amiral Wakai Tsuki, qui tressailli légèrement en comprenant que c'était à son cas d'être abordé.

-En fait, la situation est parfaite et leur démission tombe à point nommée. Le moment aurait pu être nettement moins bien choisi... J'aime à croire que cela aussi, Jasmine l'avait prévu. Car j'ai face à moi les futurs amiral et vice-amiral qui vont pouvoir les remplacer.

Si la réaction de Taito allait probablement être intéressante, celle du prestigieux sabreur fut encore plus impressionnante : celui-ci, les paupières écarquillés et le souffle court, sembla se répéter les mots de sa supérieure en boucle sans parvenir, visiblement, à en comprendre tout-à-fait le sens. Il tenta bien de balbutier quelques mots pour contester cette décision, mais Chairoka décida de tuer dans l’œuf toute réponse construite :

-Mais, amirale, j'ai...
-Vous avez été capturé par Centes Decimas, oui. Tout comme moi. Vous avez été arrêté avant de causer la moindre lourde action à notre encontre, également. Mais ce qui m'intéresse, au-delà de cela, c'est le symbole que vous incarnez et la puissance dont vous abondez. Vous êtes un symbole pour la nouvelle ère : vous avez le même âge que Jasmine. En plus de ça, vous êtes l'un des meilleurs épéistes au monde... Votre réputation de combattant est supérieure à celle de Pacifique elle-même, et vous êtes plus respectés que ne l'était Fujikujaku à son entrée. Alors, si vous avez un seul argument qui puisse me pousser à songer à quelqu'un d'autre, et un nom à me soumettre par la même occasion, je serais ravie de l'entendre.
-Je... Non, vous avez raison...

Il avait du mal à s'en convaincre mais pourtant, la décision de Lida semblait effectivement être la plus saine et la plus intelligente possible. La marine ne pouvait pas se passer d'un amiral, pas même temporairement et surtout pas maintenant qu'on les considérait comme des usurpateurs, comme des remplaçants destinés à attendre qu'un autre ne vienne remplir leur travail, et ce plus efficacement qu'ils ne pouvaient le faire. Par ailleurs, aucun autre candidat n'était plus satisfaisant, et ce sous tous les aspects, que Wakai Tsuki ne l'était lui-même. Il s'en retourna donc à son mutisme tandis que Chairoka pivotait en direction de Taito, passant désormais à lui :

-Dans un très proche avenir, vous serez vice-amiral. La seule chose qui vous manque, c'est la maîtrise parfaite d'un haki. Dès que cela sera fait, vous obtiendrez votre montée en grade. Je peux demander à Shirokuma de se charger de votre apprentissage, croyez bien qu'il en sera ravi.

John Pacifique avait l'habitude de se charger des nouvelles recrues, mais également des combattants parfois nettement plus expérimentés. Dereto avait justement pu jouir de ses précieux enseignements, mais il n'était pas le seul à avoir fait appel à ses indéniables compétences de professeur. L'actuel gérant de South Blue, le contre-amiral Sypher Wenham, en avait également profité, tout comme la commandante Kurusogami Foxy, décédée en héroïne durant les jeux de Mars. En bref : les exemples de soldats exemplaires formés par l'amiral étaient légions, et il allait sans dire que s'il acceptait de rejoindre cette longue tradition, Taito allait devenir un nouvel élève au palmarès extraordinaire à ajouter à la carrière de Pacifique.



Deuxième partie du plot twist ! Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 530
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue38/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue246/350Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (246/350)
Berrys: 210.532.000 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeDim 24 Jan - 22:36

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] 635641Sanstitre3

Surprise extraordinaire !


Sec, tranchante, l’avis de l’Amirale en chef était clair : il fallait passer à autre chose, là n’était pas la question. Cet homme répondant au nom de Ghetis ne me disait certes rien de bon, mais le sujet de la réunion n’était pas celui-ci. Ainsi donc, je fermais ma gueule, comprenant aisément le message de la mentaliste. La parenthèse chasseur de prime verreux n’était plus à aborder et désormais on allais enfin parler de moi. J’écoutais les paroles de la demoiselle et vins à affirmer ses dires. Vu ainsi, effectivement, je ne pouvais pas renier l’utilité dont ils avaient faut preuve.

“ V... Vous avez raison. “


Inutile de le préciser, mais il fallait au moins montrer que la “ leçon” était apprise. Bref, cette parenthèse fermée, des paroles plus importantes se firent entendre. La chute de son histoire était lourde de sens et pour cause, elle annonçait de but en blanc ce qui allait arriver : Le Vice-Amiral Wakai Tsuki allait devenir Amiral, tandis que moi, Contre-Amiral Taito Nowaki, j’allais passer Vice-Amiral. Cette nouvelle me chamboulait moins que le Vice-Amiral dans la pièce, mais grandement quand même. Comment décrire la chose... Dans un premier temps, je fixais la manteau avec inscris à son dos les kanjis désignant clairement le grade de la personne : Vice-Amiral. Puis mon souffle me manqua à tel point que je manquais de faire un pas en arrière. Finalement, je le fis tant la surprise était de taille. Il y a quelques années de cela, je n’étais qu’un simple marine sans grade, puis après de nombreux efforts, je suis devenu Lieutenant, puis Commandant. Suite à la guerre à Bartigo, j’ai été propulsé au poste de Contre-Amiral sans passer par la case Colonel et désormais... J’allais être Vice-Amiral ? Pour sûr, d’un point de vue extérieur, j’avais à mon actif un parcours plutôt intéressant.

“ M.. Mais Amirale... “


Je ne pouvais pas refuser l’offre, il en était hors de question, mais avant de pouvoir émettre la moindre question ou objection, celle-ci m’expliqua les “règles du jeu” à lesquelles je n’avais rien à redire. Les Vices-Amiraux ont tous la maîtrise d’un haki au minimum, et il était normal que je n’allais pas faire abstraction à la règle d’or. Je restais sans voix face à la proposition de la belle, à moins que ceci soit un ordre ? Restant muet un bref instant, je cherchais de l’inspiration dans les yeux de mon comparse, mais il était aussi choqué que moi visiblement. Il me fallait vite donner une réponse, car Charaioka était l’Amirale en chef et cela signifie qu’elle a énormément de travail. M’inclinant tout comme Dereto l’avait fait, je m’étonnais à faire preuve d’autant d’humilité, moi qui autrefois étais une vraie tête brûlée.

“ Ce serais un honneur Charaioka-Taisho. Ce sera avec assiduité que je suivrais les enseignements de l'Amiral Shirokuma, aussi dur et intransigeant soit-il.
Sans vouloir abuser de votre générosité, j’aimerais aussi faire la demande d’être entraîné un jour ou l’autre par l’Amirale Midoritaka, afin de parfaire ma maîtrise des armes à feu et ... me donner la force de réaliser un projet personnel. De plus... “


Me redressant de plus belle, je vins m’incliner encore une fois, mais en direction du nouvel Amiral.

“ J’aimerais aussi que vous acceptiez un jour ou l’autre de prendre comme élève la commandante Nowaki, Tsuki-Taisho. Elle et moi sommes des natifs de l’île de Wanokuni, et à ma différence, ma soeur n’a pas renié l’apprentissage du sabre. Je voudrais qu’elle puisse m’assister du mieux qu’elle peut, mais sans avoir un quelconque coup de pouce, d’où ma demande d’entraînement. Veuillez accepter ma requête et faire d’elle une combattante redoutable au sabre Tsuki-Taisho. Afin qu'elle puisse faire ses preuves et être ma 'seconde' “

Humble, j’attendais une simple réponse. Oui ou non étaient les deux seules options possibles, à moins qu’un “ on verra plus tard “ ne subvienne, mais ceci serait qu’une remise à plus tard de la demande. Je me permis donc d’ajouter une phrase classique, mais qui dans mon cas sonnait comme la voie que je suivais tout les jours, comme la philosophie qu’un samouraï se jure de suivre jusqu’à la mort.

“ Nous ne nous décevrons pas. “


Promesse solennelle, je me redressais tout en restant droit comme un I, prêt à affronter les épreuves qui m’attendront aujourd’hui et demain.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 723

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeDim 24 Jan - 22:56


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Lin_ad10Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Saitou10

Amirale-en-chef Chairoka et vice-amiral Wakai Tsuki.

Le message semblait compris, d'un côté comme de l'autre : les deux officiers semblaient désormais accepter le rôle qui allait être le leur dans un avenir proche, imminent même pour le désormais amiral Wakai Tsuki. Chairoka, quelque part, savait trouver de la satisfaction dans ce savoureux moment : la surprise et l'incompréhension de ses subordonnés, dans un premier temps, lui montrait qu'elle avait fait le bon choix et qu'ils allaient assurément s'avérer utiles à la Marine. L'humilité était une qualité rare, qu'elle avait naturellement tendance à rechercher au sein de ses subordonnés, et dont Ghetis Archer était particulièrement dépourvu, au moins tout autant que Fujikujaku elle-même : de facto, le fait d'amener dans les hauts-rangs deux éléments nettement plus respectueux vis-à-vis de leur hiérarchie et des propositions qui leur étaient faites n'était pas dénué de sens. Après un instant de flottement et de silence, qu'elle assimila rapidement à un laps de temps nécessaire pour que les deux amiraux ne comprennent et n'acceptent totalement ce qui venait d'arriver, Taito accepta enfin la proposition et accepta même de se voir enseigner le haki par John Pacifique. Cela n'avait pas été un ordre, et Lida aurait à vrai dire tout-à-fait accepté le fait qu'il continue de son côté, mais l'appui de Shirokuma allait probablement accélérer l'opération et rendre la montée en grade plus prompte. Pour autant, le contre-amiral ne s'arrêta pas en si bon chemin, et alla jusqu'à demander les enseignements de Midoritaka en matière de tir... Les représentants de la nouvelle ère étaient gourmands, d'ailleurs autant du côté de la marine que des autres factions, c'était indéniable. Avec un sourire amusé, toujours confortablement assise dans son fauteuil, la jeune femme lui décerna donc quelques paroles tout en leur tendant deux contrats.

-J'en discuterai avec elle au préalable pour savoir si elle serait prête à prendre un élève. Ça n'est toutefois pas vraiment dans ses habitudes...

Et c'était peu dire : Elkens était un élément certes efficace, mais beaucoup plus volatil et imprévisible que John. Elle avait tendance à agir comme bon lui semblait, au grand déplaisir de Chairoka qui avait tendance à imaginer que la seule chose qui lui manquait, c'était justement une fidélité et une loyauté à toute épreuve. Tout en passant sur le manque d'obéissance de celle qu'elle considérait pourtant comme la meilleure tireuse d'élite de la marine, Lida récupéra les papiers une fois signés et laissa Wakai Tsuki régler la proposition qui sonnait d'ailleurs davantage comme une supplique que venait de lui adresser Taito. De toute manière, l'amirale-en-chef n'avait pas à prendre de décision lorsqu'il s'agissait de demandes personnelles... L'épéiste, quant à lui, vraisemblablement taciturne, sembla cligner des yeux légèrement désarçonné avant de réfléchir plus posément à la question qui venait de lui être adressée. Même si celle qui était apparemment la sœur du contre-amiral venait de Wa no Kuni, rien ne garantissait qu'elle était un élément efficace et doué... S'il n'était pas du genre à laisser de côté tous ceux qu'il était en mesure d'aider, le glorieux sabreur ne pouvait pas non plus se contenter d'enseigner à tous ceux qui voulaient apprendre de lui, car ils étaient légions. Après tout, son nom était au moins aussi connu que celui de Mifune, grâce à la très large couverture médiatique dont il bénéficiait en tant que haut-gradé de la marine... Après un énième flottement silencieux, il poussa donc un léger soupir en se gratta les cheveux, embêté :

-Je peux essayer, oui...

Chairoka sourit en constatant ces paroles, imaginant sans trop de peine ce qui avait lieu au beau milieu du for intérieur de l'épéiste : celui-là imaginait probablement que permettre l'émergence d'une nouvelle future haute-gradée serait un moyen de remercier l'amirale-en-chef de la confiance qu'elle lui adressait. Et il n'avait pas tort : plus ils avaient d'éléments doués et prometteurs, mieux Lida elle-même s'en portait ! Après cela, donc, l'amirale-en-chef fit l'effort de se lever sous le regard subitement plus inquiet de Tsuki, qui n'intervint pourtant pas. Elle avait sa fierté, elle aussi : même dans son état, la laisser vaquer à ses occupations habituelles, c'était finalement la respecter. Elle alla alors jusqu'à une étagère, qu'elle ouvrit. Elle attrapa le premier uniforme qui lui tombait sous la main : celui d'un amiral, dont l'intérieur de velours était d'une couleur bleutée, azurée. Elle s'approcha alors du vice-amiral tandis que celui-là ôtait le manteau qui couvrait ses épaules, le cœur battant :

-Vice-amiral Wakai Tsuki... A compté de ce jour, vous serez connus sous le nom de l'amiral Sorafuka.

Le requin azur. Quel animal pouvait davantage lui convenir, après tout ? Féroce, puissant, dangereux, craint et respecté à travers les quatre coins du monde... Mais aussi et surtout imprévisible. Il n'était pas d'animal aquatique plus étrange et plus fascinant : c'était également un moyen de dire que, selon Chairoka, son règne au sein de l'amirauté ne faisait que commencer.



Deuxième partie du plot twist ! Enjoy !
Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 530
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue38/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue246/350Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (246/350)
Berrys: 210.532.000 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeLun 25 Jan - 0:21

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] 635641Sanstitre3

Sujet sensible !


Il ne faut jamais trop se réjouir avant l’heure. Après tout, même si l’Amirale en chef avait affirmé que je passerais Vice-Amiral, cela se ferait uniquement une fois un haki maîtrisé. Ce dernier s’était déjà manifesté, cependant, cela était loin d’être suffisant. Il me faudrait de l’aide d’où le fait que j’avais accepté son offre d’avoir l’Amiral Shirokuma comme professeur. Tant qu’à faire, je tentais de “ profiter “ en demandant d’avoir aussi comme prof l’Amirale Midoritaka, mais comme elle me le disait, cela serait à voir. La jolie verte n’était pas n’importe qui, et depuis la dernière rencontre, je l’avais bien compris : c’est une grande enfant. Moins “ sérieuse “ que ses comparses, elle fait ce qu’elle veut quand elle veut. Mais les enfants, je connaissais et s’il fallait insister, quitte à jouer selon SES règles, pour elle, ce serais un sacrifice que je serais prêt à faire n’importe quand. Quand le boulot et l’amour donne des ailes...

Bref, la réponse de l’Amirale en chef me satisfaisait et il ne me restais plus qu’à attendre celle du nouvel Amiral au nom encore inconnu. Celui-ci était plus pensif qu’autrui et je ravalais ma salive dans un instant léger de stress. Oui ? Non ? Que diable allait-il dire hein ? Ne pouvant plus attendre, je fixais ses yeux et suite à son soupire, je repris ma respiration. Sa réponse était vague, mais cela n’était pas un non, mais plutôt un oui. Ma demande n’était pas immédiate de toute manière, ayant bien précisé “ un jour ou l’autre “. Sur le coup, je manquais un battement et me repris aussitôt, m’inclinant de plus belle.

“ Merci infiniment. “

Remerciements tant pour lui que pour l’Amirale, je regardais la suite avec une certaine émotion. Rêveur, je m’imaginais à sa place. Et si un jour ce rêve n’en restais pas un ? Et si un jour, l’Amirale en chef aussi me plaçait un manteau à la couleur significative ? Quel serait mon surnom hein ? Autant l’autre énergumène savait déjà quel nom il voudrait - sans que je le sache - autant moi, je n’avais aucune idée de ce qui pourrais me convenir ? Lézard vert ? Chien gris ? Reptile blanc ? Le dilemne était le suivant : quel animal et couleur, tout simplement.
Cessant de rêver, je vins à féliciter le nouvel Amiral, dénommé : Sorafuka. Craintif d’ordinaire envers ce genre de personne, pour l’heure actuelle, cette crainte et respect par la peur s’était transformé en respect naturel, additionné d’une pointe d’admiration. Un jour aussi, je deviendrais Amiral, mais grade ou non, cela ne m’empêchera pas d’accomplir mon devoir me disais-je.

Laissant les deux Amiraux faire leurs affaires, j’attendais patiemment que cela se passe, pour alors prendre la parole.

“ Charaioka-Taisho... Je voulais vous parler d’un sujet qui me semble important à mes yeux. Un rapport vous a été fait normalement, cependant, j’aimerais que vous ayez la version officielle afin de comprendre la situation dans laquelle je me trouve et prendre les mesures qui s’y accordent. “

Ce que je considérais comme une menace, mais aussi quelque chose d’important, je lui offrais sur un plateau. Au lieu de simplement utiliser des mots qui n’exprimeraient pas assez bien mon ressentis, je me penchais légèrement, sans que cela soit une révérence pour autant. Je présentais juste mon crâne afin qu’elle comprenne mon envie : qu’elle lise mes pensées et les lisent comme un livre. Je repensais à ce qui c’est passé lors de l’incident sur cette île, cette rencontre avec cet émissaire d’un Younkou, ainsi que son “ deal “. Grâce à son pouvoir, elle pourrait aisément avoir la scène sous ses yeux, le son, les paroles et les couleurs comme si elle y était.

Fermant les yeux, j’attendais qu’elle fasse son oeuvre, avant d’en parler sérieusement. Cependant, si elle lisait plus que ce que je lui offrais, celle-ci pourrait tomber sur certains détails en rapport avec l’histoire, comme le fait de me proposer pour devenir un faux agent double et ainsi tendre un piège à ces pirates. Ou alors, des choses plus croustillantes et personnelles, tel mon sentiment à l’égard de l’Amirale dite la “ pro “. En effet, elle pourrait lire aisément mes motivations de pourquoi m’être engagé dans la marine. Au départ, une simple envie de remercier une femme qui m’avait sauvé la vie, puis avec le temps, cette simple envie c’est transformé en réel désir de grandir, devenir quelqu’un dans ce monde et surtout, faire régner la paix sur ces mers et cet objectif surpassait tout les autres, en plus d’un jour avouer ces mots à la femme aux cheveux verts : je vous aime.
Et enfin, une dernière porte dans mon crâne cachait mon désir irrépressible de protéger les gens qui me sont chers, en plus de la population.


Je me livrais à elle - plus âme que corps - et espérais qu’une fois de plus, on y verrais là un acte de loyauté que personne ne pourrais remettre en doute.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA
Revenir en haut Aller en bas
PNJ (Gouvernement)

PNJ (Gouvernement)
Messages : 723

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue0/0Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (0/0)
Berrys: Beaucoup

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeLun 25 Jan - 18:42


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Lin_ad10Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Saitou10

Amirale-en-chef Chairoka et vice-amiral Wakai Tsuki.

L'entrevue était désormais terminée : Jasmine et Dereto s'en étaient retournés à leurs activités habituelles de chasseurs de primes, probablement à nouveau à Shabondy dans un premier temps, tandis que Ghetis avait réalisé le chemin inverse en intégrant les rangs de la marine. Taito allait pouvoir s'entraîner avec un excellent mentor pour enfin franchir un cap parmi les plus importants, celui de vice-amiral, et pour conclure la marine avait trouvé un nouvel amiral, en la personne de Wakai Tsuki... Personne ne convenait mieux que l'épéiste pour ce rôle, actuellement, et Chairoka entendait bien prouver au monde entier que son retour au grand jour rendait à la marine une bonne part de sa puissance et de son prestige d'antan. Certes, les trois amiraux actuels n'étaient toujours pas au niveau de la génération précédente, dont elle faisait d'ailleurs partie, mais ils possédaient l'avantage de l'expérience en plus de celui de la puissance, qui servait majoritairement Akainu et Aokiji. Et même si l'amirauté n'était pas constituée de monstres, cela n'était pas un problème : dans la disposition géopolitique actuelle, les ennemis directs et les plus menaçants de la marine et du Gouvernement Mondial n'étaient plus les Yonkous, bien occupés par Mifune et Mijushike Hojo, mais les Decimas, qui avaient d'ailleurs fort à faire de leur propre côté. Ce moment de répit, que Lida avait attendu pendant des mois, allait enfin leur permettre de respirer et de reprendre un peu du poil de la bête : Tanaka Ysaak, Chesterfield Machigan et Jean-Bart Nonoha allaient également retourner à leurs postes précédents, et leur envie de revanche serait très certainement le principal moteur de l'armée de justice qu'ils allaient pouvoir à nouveau servir. En bref ? Après la pluie, le beau temps, comme le disait si bien le dicton : ils n'en étaient encore qu'à une brève éclaircie, mais il n'appartenait qu'à eux d'écarter définitivement les derniers nuages à leurs horizons. Ce n'était guère l'heure de baisser les bras.

Pour autant, l'Asya ne s'enflammait pas : chaque chose en son temps, étape après étape. Elle avait bien gardé en tête le fait que Taito Nowaki souhaitait lui adresser quelques mots après la réunion, et elle retourna donc s'asseoir tandis qu'il prenait la parole en s'inclinant, comme pour l'inviter à pénétrer dans son esprit. En règle générale, l'amirale-en-chef ne s'autorisait pas la lecture dans les pensées de ses subordonnés si ceux-là étaient déjà exempts de touts soupçons, comme c'était précisément le cas du contre-amiral... Mais puisque la situation lui demandait tout de même un lot de travail conséquent et qu'elle ne souhaitait guère voir la réunion s'éterniser en un flot d'explications ininterrompu, elle décida de mettre de côté les questions éthiques. Ainsi, une fois de nouveau à sa place, la jeune femme posa son regard sur l'antique et, puissamment, prit possession de son esprit comme elle avait pu le faire un peu plus tôt, s'arrêtant toutefois aux premières pensées qui venaient à l'esprit de Nowaki, à ce qu'il souhaitait lui dévoiler. Elle parvint donc à compléter les rapports dont elle avait pris connaissance quant à la rencontre entre les lieutenants des Yonkous, et ce qu'elle avait vu ne lui plut que moyennement : effectivement, la situation était préoccupante, mais ce qui était encore plus gênant, c'est qu'il était difficile d'agir sans compromettre leur position... Après ce petit tour d'horizon au sein des pensées de son fidèle subordonné, Chairoka s'en retourna à son propre corps et à la réalité. Elle prit alors la parole, le tout sous le regard d'un Sorafuka immobile et sérieux au possible :

-Je vois. Votre vision des choses rajoute effectivement quelques détails... Mais ne modifie pas toutes les informations à notre disposition pour autant. Torboyau avait fait du bon travail...

Elle faisait évidemment écho au rapport rendu par le subordonné d'Elkens, qu'elle avait eu l'occasion de tenir en main propre. Restait qu'en tout cas, l'affaire en elle-même était préoccupante. Convaincue du fait que tout ne s'arrêtait pas là et qu'elle aurait tôt ou tard l'occasion d'en entendre à nouveau parler, Chairoka posa donc son regard sur Nowaki pour lui demander simplement :

-C'était ce dont vous souhaitiez vous entretenir avec moi, c'est cela ? Si tel est le cas, vous avez toute liberté pour agir selon votre souhait, mais gardez à l'esprit que nous risquons d'avoir besoin de vos compétences tôt ou tard.

Une bonne manière de lui rappeler qu'il n'était jamais utile, en tant que gouvernemental, de faire une fixette sur quelque affaire que ce soit. Leur travail et leurs obligations les poussaient généralement à passer d'une affaire à l'autre alors en soi, Taito risquait dès le lendemain de se trouver assigné à l'une des Seas Blues, à titre d'exemple...

Revenir en haut Aller en bas
Taito Nowaki
The Wildest Lizard
Taito Nowaki
Messages : 530
Race : Humain
Équipage : Aucun

Feuille de personnage
Niveau:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue38/75Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (38/75)
Expériences:
Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Left_bar_bleue246/350Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty_bar_bleue  (246/350)
Berrys: 210.532.000 B

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitimeLun 25 Jan - 23:40

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] 635641Sanstitre3

La naissance de " Mad Dog Of Justice "


La sensation était étrange à ressentir. Le pouvoir de Charaioka était indescriptible. Elle entre en nous d’une façon surnaturelle, il n’y a pas de vrais mots pour décrire ce qu’on ressens, mais je la ressentais là, en moi, elle était moi. Ayant un accès total à ma mémoire et mes souvenirs, elle pouvait largement en profiter, mais je sentais qu’elle n’en faisait rien. Elle se contentait du nécessaire avant de quitter ma personne comme on arrête une étreinte chaleureuse. Retour à la réalité, je me “ réveillais “ et la laissais parler. Moi qui m’attendais à une réaction plus grave, j’étais agréablement surpris, mais cela ne voulais pas dire qu’il fallait baisser sa garde, bien au contraire.

Elle me demanda alors si ceci était la chose dont je voulais lui parler et je me contentais d’affirmer d’un signe vigoureux de la tête. Carte blanche, voilà la conclusion de cette histoire, cependant, je ne devais pas me focaliser QUE sur ça. En effet, c’est préoccupant, mais cela ne veut pas dire que je suis dispensé de faire mon travail sur ces mers et ça, j’étais bien en accord avec elle sur ça.
Bref, il fallait bouger et je m’inclinais donc une énième fois avant de m’exclamer d’un ton franc et direct.

“ Je vous tiendrais au courant de mes agissements et ferais appel à vos conseils avisés, ou ceux de vos collègues quand cela sera nécessaire. Pour l’heure, je vais me concentrer sur mon entrainement et voyager pour vérifier que les mers se portent bien. J’irais à la rencontre de l’Amiral Shirokuma quand je me sentirais prêt à passer aux choses sérieuses. "

Me redressant, je fis un rapide salut militaire au nouvel amiral, me permettant quelques dires à son égard.

“ Félicitation pour votre grade Vi... Amiral Sorafuka. “


Une fois les remerciements fait, je me retournais et m’en allais en douce. Les couloirs étaient vides, mais mon être lui, il était plein d’émotions en tout genre. De la fierté, de la joie, mais aussi un peu de pression, car mine de rien, Vice-Amiral, cela signifie entrer dans la cours des grands. Et une idée germa dans ma tête. Rejoignant donc immédiatement ma soeurette, je m’empressai de lui faire un compte rendu de l’entrevue, sans dévoiler trop de détails, puis vint une question fatidique.

“ ... Comment certains me surnommaient quand nous étions encore des mousses ? “
“ Hm... Mad-Dog. “

Notant cela dans un coin de ma tête, je vins alors à regarder le navire “ La Gloire “ et son drapeau blanc avec l’insigne de ma marine flotter dans les airs. Le fixant intensément, je vins alors à lui faire face, le soleil commençant à se coucher, donnant à la scène un air presque sacré. Me retournant vers ma soeur, je vins alors à dire d’un ton sérieux.

“ Les Mad-Dog Of Justice voient le jour à partir d’aujourd’hui. “


Celle-ci semblait surprise d’une telle décision et pourtant, après un moment de silence, elle sourit. Si j’avais son feu vert, alors j’avais celui du monde entier. Enfilant mon manteau de Contre-Amiral, je vins alors à lui faire signe.

“ Allons-y, nous avons du pain sur la planche. “


Et c’est ainsi que nous quittions Marinford. Direction Grand Line pour corriger bien des vilains. Durant la soirée, j’entamais déjà l’entrainement que je voulais m’imposer, demandant à ma soeur de me mettre dans une situation extrême afin de déclencher ce que je désirais : cette sensation de concentration de force, cette “ aide “ sous forme de picotements dans le bras ou la partie sollicité. Pourtant, malgré la manifestation de ceci, cela ne signifiait pas que je maîtrisais la chose, bien au contraire, il me restais encore du chemin à faire, avant d’affronter mon ultime épreuve : Shirokuma. Car je ne me faisais pas d’illusions, son entraînement allait être un parcours du combattant, une purge, et non une partie de plaisir. Mais c’est une certitude que j’en sortirais grandis et pas uniquement car une fois mon haki maîtrisé je passerais Vice-Amiral.

Et c’est en pensant à tout ceci que je m’en rendis compte : Mes aventures ne font que commencer.


CODE DE PHOENIX O'CONNELL POUR NEVER UTOPIA
[/quote][/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Empty
MessageSujet: Re: Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]   Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Militairement invincibles. [PV Taito et Ghetis]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite soirée sans prétention [PV Taito Nowaki]
» Ghetis Archer [Notation]
» Un nouveau pouvoir ? [Pv Ghetis]
» Ghetis Archer [Fiche Technique]
» La démocratie ça n'a jamais été mon truc, c'est moi qui ai le dernier mot ou je me casse. [Taito]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Red Line :: Marine Ford-