Partagez | 
 

 Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Jeu 14 Jan 2016, 12:16

Let's Deal !

-Dites, vous croyez que les révolutionnaires on choisit le vert pour une raison particulière ?

-Ah bordel ça va pas recommencer !

-À votre avis, il y a un genre d'illusion qui cache un truc sur l'île ? Je veux dire, ça expliquerait le nom non ?

-Tu vas t'y habituer t'en fait pas, il est curieux alors il pose des questions, c'est normal non ?

Poussant son soupir de découragement habituel, le scientifique constata une nouvelle fois qu'il avait rejoint un groupe bien étrange. Mais si ces malfrats pouvaient parfois avoir tout d'une belle grosse bande de joyeux attardés insupportables, il devait bien admettre qu'ils se débrouillaient bien dans leur job. Après tout, l'énorme caisse d'arme que transportait maintenant le plus con des mineurs ne s'était pas volé toute seule. Malheureusement, malgré tout le temps passé avec ces types l'ingénieur avait encore du mal à se rappeler de comment ou pourquoi il s'était embarqué dans toute cette histoire, la seule chose donnant encore un peu de sens à sa situation étant l'énorme sac de billets verts traînant sous son lit. Et maintenant le voici qui se baladait dans une immense ville marchande à la recherche de...

-Dites... On était là pour quoi déjà ?

-Ah non, c'est contagieux ! Faut le buter avant que ça se propage !

-Arrête de te foutre de ma gueule et répond à ma question tu veux ? C'est toi qui nous explique jamais tes plans merde.


-Rooh pas marrant. On cherche une bande de mec pas spécialement sympas en costards avec l'air de vouloir dire «on achète des armes à bon prix»,ça devrait être facile à trouver t'en fait pas !

Jetant un œil à la foule impénétrable encerclant son petit groupe, le Lundren compris parfaitement qu'ils n'étaient pas au bout de leurs peines, mais qu'importe ils avaient le temps, après tout ce n'était pas comme s'ils trimballaient un stock de truc illégal sous le regard attentif de centaines de personnes hein... Enfin, une recherche interminable plus tard et le groupe de hors-la-loi avait finalement trouvé le fameux point de rendez-vous : l'arrière d'un bar louche qui, malgré le couvert qu'il offrait vis-à-vis de tout regard indiscret pouvant venir de l'avenue d'à côté, offrait un véritable show à tout habitant de l'énorme complexe résidentiel se trouvant à peine trente mètres plus loin. Enfin vu le dépotoir, l'inventeur doutait fort que qui que ce soit vivant là-dedans soit du genre honnête citoyen. En fait, maintenant qu'il s'attardait un peu plus sur la zone, le hors-la-loi remarquait maintenant à quel point ce quartier faisait contraste avec le reste de la ville. C'était morne, en ruine et dégueulasse... Un peu comme chez lui, mais en plus gris et humide quoi. C'était peut-être ça la source du nom Illusia tiens, un somptueux port qui cachent un beau gros ghettos en ruine ? Mouais si c'était le cas toutes les îles du globe porteraient ce nom en fait... Enfin le lieu n'avait pas grande importance, après tout quelque chose de plus important venait de se présenter puisque le fameux boss mafieux du secteur venait enfin de venir les rejoindre. Niveau apparence il était tout ce que l'ingénieur aurait pu imaginer d'ailleurs; cicatrices au visage, costume italien, cigare au bec et même les filles de joies a son cou, la seule exception à l'image qu'il s'en faisait étant que toutes ces caractéristiques étaient posées sur une gosse de 12 ans avec une voix perçante comme tout.

-Mec... Tes contacts sont de plus en plus étranges...


-Hého je la connais pas personnellement hein, viens pas me juger...

Fixant la valise qu'avait en main un des dix garde du corps sorti avec la gamine, le groupe eu au moins avoir la satisfaction de constater que le paiement avait déjà été préparé. Au moins l'avantage de faire un deal sur une île révolutionnaire c'était que la marine n'avait aucun risque de vous tomber dessus, une autre précaution dont l'ingénieur était amplement satisfait.

-Vous avez été suivis ?


-Ouais j'ai bien vu un écureuil nous coller sur trois pâtés de maison, mais dans l'ensemble il avait pas trop l'air du genre de mec à vous agresser dans une ruelle... Bon sinon on peux faire ça vite ? C'est que passer plus de cinq heures avec ces types sans pause c'est éreintant...


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Ven 15 Jan 2016, 21:59

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Feat.Zeke Lundren
Nothing Will be FineLes Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte I
Seidaku - Rungran (Devil May Cry OST)
- Débrouille-toi. Il me semble te l’avoir déjà répété, non ?
Une volute de fumée s’échappa des lèvres d’Aldero Crown. Kari défia un instant le regard couleur acier de l’homme qui l’avait élevé avant de répondre à sa question.
- Il me semble aussi, en effet.
C’était une réponse osée. La bouche du brun s’étira en un sourire qui se mua en un petit rire sec.
- Cela faisait partie du contrat. Chacun pour soi. Il ne faut faire…
- Confiance à personne. Ça aussi tu l’as répété maintes fois.

La jeune femme soupira. Leurs conversations se ressemblaient de plus en plus souvent ces temps-ci. Le chasseur tourna soudainement la tête vers la fenêtre à moitié ouverte avant de passer le bras dehors et de tapoter sa clope. Quelques résidus en tombèrent, bien vite emportés par une fine brise.
Kari se mit à lui tourner le dos. Forcément, à se contenter de manger de la nourriture en boîte à longueur de temps, son budget de dépenses était moins important que celui de la demoiselle. Et bien sûr, il ne voulait même pas lui avancer de l’argent sur la prochaine chasse, le bougre !

Marmonnant dans la barbe qu’elle n’avait pas, la fille aux yeux vairons quitta la chambre de la miséreuse auberge qu’ils occupaient. Son salaire, elle allait devoir le gagner seule, encore une fois. C’était ça ou crever de faim, chose que son mentor aurait été capable de laisser faire. Cet homme avait une façon bien à lui d’éduquer les gens. Peut-être son train de vie l’y avait-il forcé par le passé ?


La brune se retrouva dans la rue, ses deux armes blanches harnachées à sa ceinture, comme à son habitude. Maintenant, elle allait devoir se trouver une proie à se mettre sous la dent. N’importe quoi, même un petit truc ferait l’affaire, du moment qu’elle pouvait empocher une récompense en remettant l’individu aux mains de la Marine. Le seul problème était de savoir où chercher…

Fixant le bout de la rue, la jeune femme eut une idée. Des gens fort peu recommandables, il y en avait partout, mais la plupart des grandes villes disposaient d’un quartier malheureusement peu fréquentable. C’était le genre de lieux sombres où il ne valait mieux pas traîner la nuit, où se déroulaient des affaires sordides et dont les quelques témoins fermaient les yeux. Là-bas, seule la loi du plus fort et du plus riche régnait. La chasseuse de primes ne put retenir le fin sourire qui fleurit sur son visage. Voilà où il fallait chercher, il devait bien y avoir, ne serait-ce qu’une petite région, une zone d’Illusia dans laquelle il se passait des choses louches. Et qui dit choses louches, dit sûrement primés et… récompenses.

Bien. Il ne restait plus qu’à trouver maintenant.


Ce ne fut pas aussi difficile que ce que Kari aurait pu imaginer. Marchant tranquillement, empruntant des rues au hasard, évitant tout de même les quelques quartiers qu’elle connaissait et qui paraissaient plus touristiques et vivants qu’autre chose. En même temps, Illusia était connue pour son commerce, ce qui engrangeait de nombreux va-et-vient de navires marchands. L’activité ne manquait donc pas dans certains coins du royaume.

Les échoppes et les petits magasins joyeusement colorés laissèrent place à des murs gris et tristes. Cela semblait être tout le contraire de ce qu’avait pu voir la fille aux yeux vairons depuis le début de sa promenade. Et c’était sûrement bon signe pour elle. Continuant son chemin, une nouvelle question se posa. A présent qu’elle avait trouvé le bon quartier, où devait-elle chercher exactement ?


Son regard dériva avant de s’arrêter sur l’immense bâtiment gris se trouvant sur sa droite. Des murs en béton, de grandes fenêtres prêtes à s’envoler en un coup de vent, cela ressemblait à… rien. Oui, c’était le mot, même s’il s’agissait en réalité d’une résidence comme le signalait le petit écriteau placardé à côté de la porte d’entrée. La brune soupira. Mais qui pouvait vivre là-dedans ? Sa bouche s’entrouvrit pour se refermer une poignée de secondes plus tard. La réponse était pour le moins stéréotypée à l’extrême mais valait le coup d’être tentée.

La chasseuse pivota sur elle-même avant de foncer droit sur la porte du bâtiment qu’elle avait repéré. Si c’était pour attraper un criminel, autant aller le cueillir directement chez lui. Gravissant les marches rapidement, la jeune femme ne tarda pas à se retrouver au deuxième étage. Malheureusement pour elle, les logements étaient pour la plupart abandonnés, mais des cris provenant des étages plus hauts l’avait forcée à prendre de la hauteur. Tournant la tête machinalement vers les multiples fenêtres du couloir dans lequel elle se trouvait, une scène, qui a priori aurait pu passer inaperçue, attira son regard.

En effet, juste en bas, à l’arrière d’un petit bâtiment, sans doute un vieux magasin ou un bar, se trouvaient plusieurs personnes. Jusque-là, ça aurait pu paraître tout à fait normal. Mais si on y regardait de plus près, on voyait clairement deux groupes se distinguer : une bande assez hétéroclite et ce qui semblait être un groupe de mafieux, à en juger par l’apparence de certains. La seule chose qui clochait, c’était cette gamine au milieu.


Un nouveau cri perça le silence de la résidence. Immédiatement, la jeune femme leva la tête en direction de la source du bruit. Devait-elle y aller ou bien abandonner pour aller jeter un coup d’œil à ce qu’il se tramait en bas ? Car oui, deux groupes en pleine réunion dans un coin perdu et à l’écart, forcément, cela pouvait amener à quelques suspicions. D’autant plus que certains portaient des sacs. Ah, il y en avait même un qui avait une valise.

Passant un doigt sur la cicatrice qui lui barrait le visage, la fille aux yeux vairons réfléchissait. En poursuivant sa recherche dans la résidence, avait-elle au moins une chance de tomber sur une personne qui intéresserait un tant soit peu la Marine ? Pas sûr. De nouveau son regard se porta sur la fenêtre, ou plutôt sur ce qu’il y avait au-dehors. Tout ceci faisait penser à un échange. De quoi, c’était la question. Pourquoi tant de précautions ? Pourquoi faire cela à l’abri des regards dans une zone peu recommandable et où les rares témoins ne disaient absolument rien ? Les hypothèses étaient simples et se résumaient en un mot. Illégal. Il y avait quelque chose d’illégal, c’était la raison pour laquelle on restait discret. Qui dit illégalité dit hors-la-loi. Ce qui voulait aussi dire récompense, et donc argent.

La chasseuse de primes sourit de plus belle. Elle venait enfin de trouver quelque chose d’intéressant. Faisant demi-tour, elle entreprit de redescendre les escaliers qu’elle venait de monter. Elle devait aller observer ça de plus près pour voir de quoi il retournait et agir ensuite.

Et qui sait, peut-être même que cette valise contenait de l’argent ? Après tout, c’était ce dont avait besoin la demoiselle, et même si elle était chasseuse de primes, elle avait bien le droit de se servir un peu dans la caisse de criminels, non ?


_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Ven 04 Mar 2016, 08:52

Let's Deal !

-Bon alors, vous comptez nous fixer pendant les 6 prochains mois comme des poissons morts ou vous aller nous balancer cette putain de cai-

-JULIAAAAAAAAAAAAAAAAAA !!!

-Oh... Merde !

Se plaquant les deux mains sur la bouche, la gamine jouant à la mafieuse se retransforma bien vite en petite fille... Exception faite de son langage ordurier. Apparemment la voix enragé sortie de nul part l'avait remise dans le droit chemin, la seule question étant, d'où venait ce cri ? La réponse dévala bien rapidement la pente au loin, indiquant par le fait même que le type courant comme un défoncé était apparemment le responsable de cette voix de dieu leur ayant presque explosé les tympans. En a peine une minute le tas de muscle, aussi moche qu'un pervers édenté qui se serait pris une montagne, arriva finalement sur le lieu de l'échange... Tout ça pour simplement prendre la petite sur ses genoux et lui mettre une fessé, une scène manquant définitivement de sérieux vu le contexte.

-Tu vas soigner ton langage petite !!! Et je t'ai déjà dis de ne pas prendre les filles avec toi quand tu joue à la mafieuse !!! C'est réservé à ton père ça !!!

-... Dites, le One Piece à l'air de quoi à votre avis ?

-Ta gueeeeeuuuule avec tes question t'es chiaaaaant... Et surtout c'est pas le moment !

-Vous ! Vous êtes là pour faire le deal d'arme n'est-ce pas ?!!!

-Mais merde baisse le ton à force de gueuler tu vas rameuter tout les révos du coin !

-Qu'est-ce que vous racontez ?!!! Je parle parfaitement normalement !!! Enfin bref, je vous présente mes plus plates excuses !!! Ma petite Julia à dû regarder dans mon agenda encore une fois !!! Benny !!! Gros con, donne leur valise à nos invités !!!

-Maaaaais papa ! J'ai mis trésor là-dedans...

-Silence impertinente !!!

S'exécutant suite à l'ordre de son boss, toujours aussi moche que quelques secondes auparavant, l'un des subalternes se décida donc finalement à remettre la valise entre les mains d'un Jin qui devenait de plus en plus exaspéré par cette histoire. De son côté Zeke fixait plutôt la palissade pourrave et pleine de trous derrière eux, se disant que si jamais un intrus aurait voulu espionner leur conversation, ce coin aurait définitivement été l'endroit le plus cliché où le faire. C'est vrai après tout ils étaient littéralement à la vue de tous ! On pouvait les fixer depuis un bâtiment, les deux bennes à ordure du bar, le bar lui-même, les deux ruelles, les toits voisins, partout quoi !... Mais pourquoi il pensait à ça tiens ? Ah oui, deal d'arme, il devait peut-être se concentrer sur ça, après tout c'était un peu plus important que l'agencement des lieux, surtout maintenant que la petite bande de mafieux venait de sortir des mitrailleuses pour les fusiller sans sommation...

-Oh... Merde...

Fonçant avec ses trois compères derrière l'une des deux bennes et ce, sous le feu ennemi, l'ingénieur eu au moins la satisfaction de voir que son boss n'avait pas fait tomber la valise en fuyant le danger. Ils allaient peut-être crever ici, mais au moins ils crèveraient riches ! Minute... Ah ouais c'était pas particulièrement cool comme issue.

-Ok c'est moi qui ai manqué un truc pendant que je rêvassait ? Pourquoi ils nous tirent dessus ?

-Pour nous enculer Zeke... Pour nous en-cu-ler.

-Ah moi qui croyais que t'avais insulté ses goûts vestimentaires... Sinon ça sent la charogne les déchets déchiquetés, tu crois qu'ils vont mitrailler les poubelles encore longtemps ?

-Ils ont pas l'air à court de balles, enfin au moins on a la valise ! Elle contient un vrai trésor à ce qui paraît ! Ah merde faut un code pour l'ouvrir...

Brandissant droit devant lui la mallette comme s'il observait une œuvre d'art, le boss de la petite bande fut distrait un bref instant lorsqu'il constata que les muscles du groupe, Tum Tum, avait laissé la caisse d'armes sur place en décampant sous le feu ennemi. Résultat... Bah les mafieux maintenant trois fois plus nombreux s'étaient emparés du contenu de la boîte pour les fusiller avec leurs propres flingues, génial !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Dim 06 Mar 2016, 11:28

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Money !Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte II
Money - Pink Floyd
La porte se ferma avec un petit grincement dans le dos de la chasseuse de primes. Elle lui jeta un bref coup d’œil avant de reporter son attention sur ce qui l’intéressait ou plutôt ceux qui l’intéressaient. Son regard bicolore se heurta à une rangée de planches dressées. Une palissade, pleine de trous qui plus est.
Même si la vision de la brune était partiellement masquée par ces vulgaires bouts de bois, elle avait toujours le son et ils n’allaient pas vraiment dans la discrétion.
- Vous ! Vous êtes là pour faire un deal d’armes n’est-ce pas ?
- Mais merde baisse d’un ton à force de gueuler tu vas rameuter tous les révos du coin !

Il marquait un point celui-là. Enfin, pour le coup c’était plutôt une chasseuse de primes que cela avait ramené.

Le visage de la jeune femme s’éclaira d’un sourire. Bien ! Le premier homme qu’elle avait entendu intervenait au parfait moment pour confirmer ses soupçons. On avait donc du trafic d’armes, ce qui supposait des armes et surtout… de l’argent pour les acheter. Et c’était exactement ce dont avait besoin la chasseuse en cet instant.
D’un pas souple elle s’approcha de la palissade, l’examinant attentivement. Celle-ci ne fermait pas complètement l’endroit et semblait avoir pour but de séparer la cour du bâtiment par rapport à ce qui l’entourait, ou du moins délimiter physiquement l’arrière de la bâtisse vis-à-vis de la petite ruelle dans laquelle la brune se trouvait. Les multiples trous qui se trouvaient sur les planches dressées allaient faciliter l’observation. Avisant une excavation pile au niveau de sa tête elle s’y pencha… avant de subitement stopper son mouvement. Non… c’était trop cliché ça. Trop prévisible.

Examinant rapidement son environnement, la demoiselle chercha un autre point d’observation proche. L’endroit n’en manquait pas et elle opta pour un empilement de caisses vraisemblablement vides, disposé comme un prolongement de la barrière de bois. S’approchant à pas de loup, la demoiselle s’adossa à la pile de boîtes qui, au vu de la largeur et de la hauteur, la cachait largement.
Il ne fallait pas qu’ils la voient ou elle allait encore passer un mauvais quart d’heure. Bon, elle pouvait toujours fuir mais il leur restait un avantage indéniable sur elle : des armes à feu. Expirant profondément, Kari risqua un coup d’œil en direction du joli petit monde qui discutait plus ou moins gaiement avant de rapidement faire le mouvement inverse. Quelques coups de feu venaient d’être envoyés, hélas la chasseuse de primes n’avait pas eu le temps de voir de quel camp ils provenaient. Tout ce qu’elle espérait était qu’ils ne tirent pas sur les caisses en bois la dissimulant à leurs regards. Elle n’avait bel et bien pas envie de se retrouver blessée par une balle ou un éclat de bois.

La fille aux yeux vairons pouvait encore partir certes, mais elle voyait cet échange comme à peu près sa seule chance de pouvoir manger quelque chose dans les jours à venir. Elle maudit un court instant Aldero Crown et sa politique du « chacun pour soi en toutes circonstances » avant de se focaliser de nouveau sur la réalité. Les tirs étaient de plus en plus nourris, ce qui ne l’arrangeait pas tellement. S’ils se tiraient dessus avec autant de véhémence ce n’était certainement pas pour se témoigner leur sympathie. Sans doute l’un des deux camps souhaitait avoir et les armes, et l’argent. Vils renards de hors-la-lois, ils cherchaient à entuber ceux avec qui ils faisaient du commerce.
La demoiselle soupira. Et maintenant, que devait-elle faire ? Seule comme elle était, cachée derrière une pile de caisses qui n’allait pas faire long feu s’ils continuaient de tirer un peu partout, elle ne se sentait soudainement plus autant en confiance que précédemment. La chose qui la retenait ici se trouvait là-bas. L’appel de l’argent. Sous forme de billet ou sous forme de récompense de capture, mais argent quand même.

Soudainement, un projectile passa près de sa cachette pour se ficher dans un mur plus loin. Cela restait peut-être un tir hasardeux. Ils n’avaient aucune possibilité d’avoir eu connaissance de sa présence, à moins d’avoir posté des guetteurs.
Kari Crown se frappa le front. A être obsédée par son but elle en avait une fois de plus oublié les précautions. C’était pas bon ça. Pas bon du tout.
- Et merde.

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.






Dernière édition par Kari Crown le Lun 24 Juil 2017, 14:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Dim 17 Avr 2016, 06:38

Let's Deal !

-43 balles dans la grosse poubelle, 43 balles dans la poubeeelle ! T'en rajoute 150, tu recharge ton arme, et tu continue de tirer dans la grosse poubelle ! ♪

-Bon bah on en a un qui a pété un câble on dirait bien...

-Laisse le faire je te dis, c'est comme ça qu'il se détend.

-Oui bon dans tout les cas, je pensais à ça, si on a la valise on peut pas juste foutre le camp ?

-Ouais j'attendais que tu trouve un moyen justement !

Poussant un léger soupir, l'ingénieur fouilla dans son sac à malice pour en sortir un bâton de dynamite bien dur, bien rouge et bien explosif. S'il devait se trouver une sortie ce serait par cette palissade de merde leur faisant face ! Après tout, c'était ce vieux bout de bois s'il s'était fait prendre par surprise par l'autre bande de malade !

-Heu attend, c'est pas un peu proche pour faire sauter...

-Trop tard.

Pas trop mal, ils étaient tous sourds, avaient mal au crâne en plus d'avoir l'impression de s'être fait foutre une branlé, mais dans l'ensemble la palissade avait bien pété au moins !... Ah et Tum-Tum venait de se prendre un éclat de bois en plein dans le front qui lui donnait l'air d'une licorne. Enfin, le fait qu'il n'était pas mort avec un trou dans le crâne prouvait bien qu'il avait la cervelle la plus petite au monde. Enfin qu'importe, leur sortie était prête, il ne restait plus qu'à l'utiliser maintenant. Passant derrière la palissade, le groupe passa complètement à côté de la donzelle qui se cachait derrière les caisses à leur droite, à la place ils foncèrent vers la gauche sous le feu ennemi qui tentait maintenant de les descendre de l'autre côté de leur protection improvisé. Coup de bol, ils avaient réussi à s'échapper en moins de deux, passant dans le pâté de maison voisin puis dans une ruelle particulièrement étroite afin d'échapper à leurs assaillants.

-Ils nous poursuivent pas ?

-Bof, ils ont clairement décidé qu'on n'en valait pas la peine et cette situation ne va définitivement pas se retourner contre nous par la suite !... Définitivement pas !...

-Je déteste quand tu parle comme ça, à chaque fois on se retrouve dans la merde !

-Vous êtes en état d'arrestation ! Lâchez vos armes et cette valise, vous allez nous suivre immédiatement!

-......Je t'emmerde

Fixant les révolutionnaires leur ayant barré la sortie à l'autre bout de la ruelle, l'ingénieur hésita un instant sur l'action à prendre par la suite, un problème qui fut vite régler lorsque leur licorne de 300 livres de muscles décida de jouer au bowling avec une poubelles et leurs charmants visiteurs. Pas assez pour les mettre k.o, mais au moins de quoi rebrousser chemin dans une rue déserte...

-Aaaah je vois... Ils ont encerclé le quartier je crois... Cool.

-Je crois que je préfère encore les marines aux révolutionnaires, eux au moins ils savent faire preuve d'incompétence...



Wiiiiiiiiiiiii on est encerclés ! T'avais qu'à pas essayer de nos chourrer notre valise, vilaine. D:

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Mer 20 Avr 2016, 22:28

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...

Beeeh ?Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte III
Main Theme - Log Horizon
Malgré les coups de feu et autres joyeusetés, Kari n’osait pas bouger. Ou plutôt, elle n’avait pas envie de se faire trucider et se retrouver le corps criblé de balles et abandonné près d’une poubelle. Son ventre grogna mais assez discrètement pour que le bruit soit couvert par les tirs. Comme s’il avait besoin de la faire repérer. Déjà qu’elle se sentait un peu idiote d’avoir oublié la prudence, si en plus son propre métabolisme voulait la voir dans une mauvaise situation…
Elle n’osait plus regarder ce qu’il se tramait, une balle perdue était si vite arrivée. S’aplatissant contre les caisses, elle se contentait de fixer le lointain mur devant elle. Il avait déjà cinq impacts de balles, signe qu’ils n’y allaient pas de main morte. Tant qu’ils ne tiraient pas sur la brune, tout allait bien. Enfin, tout est relatif.

Un coup plus fort, plus puissant et sans doute plus dévastateur que les autres attira l’attention de la chasseuse de primes. C’était loin du son bref d’un coup de fusil ou d’un pistolet. C’était plus lourd, plus… impressionnant. Décidant soudainement de satisfaire sa curiosité, elle risqua un regard pour s’apercevoir que la palissade avait volé en éclats. Une explosion. Ils avaient créé une brèche dans l’enceinte de panneaux de bois. Lequel des deux groupes, c’était un mystère… jusqu’à ce que la fille aux yeux vairons aperçoive les quelques hommes qui fonçaient dans la direction opposée et avec une valise en leur possession… Oui, la valise !
De nouveau, Kari Crown s’adossa à ses caisses. Les autres allaient sans doute les poursuivre. Son ventre grogna encore une fois comme pour lui rappeler le but de son escapade. Il lui fallait cette mallette ! Qu’elle puisse se nourrir !

Les coups de feu s’étaient arrêtés et personne ne pourchassait le groupe qui s’était enfui. La demoiselle, après avoir jeté un rapide coup d’œil sur le lieu d’échange déjà désert, se rua dans la direction prises par les hommes ayant le petit bagage sans doute bien rempli. Il fallait qu’elle sache ce qu’il contenait, et mieux, il fallait qu’elle s’en prenne une part, tant qu’à faire.
Ses pas la menaient aléatoirement dans les rues, la faisant tourner à droite à gauche. Elle ne pouvait pas les retrouver comme ça.
- Beeeeeeeh.
Son regard fut attiré par quelque chose qu’elle ne s’attendait pas à voir sur le moment. De fines cornes sur la tête, un pelage sombre, quatre frêles pattes terminées par des sabots et une bouche qui commençait déjà à se rouvrir.
- Beeeeh.
Une chèvre. En plein milieu de la petite rue dans laquelle elle se trouvait. Soupirant, la jeune femme ne chercha même pas à se poser la question du pourquoi. Faisant demi-tour, elle tourna sur sa gauche et entendit aussitôt des sabots marteler les pavés. Tournant la tête, elle dévisagea l’animal qui semblait l’avoir suivie.
- Allez, va-t’en !
Accompagnant ses paroles de gestes qui avaient pour but d’effrayer la bête, elle reprit sa course. Ce n’était pas gagné. De nouveau, les sabots se firent entendre. Soufflant, la fille aux yeux vairons finit par capituler. Elle n’avait certainement pas le temps de jouer à ça.

Quand on y pense, il y avait de quoi rire. Une brune, qui se retrouvait suivie par une chèvre et qui traquait une valise hypothétiquement pleine d’argent pour pouvoir s’acheter quelque chose à se mettre sous la dent. Après encore quelques tours et détours, Kari s’engagea dans une ruelle, toujours en compagnie de sa camarade animale qui bêlait à tout va.
Au cours de son périple, la chasseuse de primes avait croisé quelques rares passants… Dans un quartier qui ne paraissait pas vraiment fréquentable. Ayant ignoré leur existence, elle s’interrogeait néanmoins intérieurement de leur présence. Cela semblait être une très grosse coïncidence d’avoir autant de monde dans les parages…

Perdue dans ses pensées, elle ne releva seulement la tête que lorsqu’elle remarqua qu’un petit groupe se pressait dans sa direction. Et avec eux, une valise.
- Beeeh ?

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Mer 04 Mai 2016, 10:17

Let's Deal !

Okay, vous êtes coincés au milieux d'une ville, une petite armée de révo vous a encerclé et il ne vous reste que quelques minutes pour trouver la sortie ! Que faites vous ?! Vous vous tapez une discussion avec la meuf se trimballant une chèvre évidemment !... Ça ou vous allez voir un médecin, apparemment quelqu'un dans ce scénario doit avoir une commotion cérébrale.

-Hooooy miss ! On aurait besoin d'un moyen top-secret d'échapper aux autorités, est-ce qu'une dame aussi raffiné et jolie que vous pourrait nous aider avec ce petit problème ?

-Pourquoi tu t'adresse à la chèvre ?

-Je parle simplement à la plus mignonne des deux, tente ta chance avec l'autre !

-On va insulter la seule personne qui puisse nous aider dans cette situation de merde vraiment ? Tu m'exaspère parfois.

Ramenant ses doigts à ses sourcils froncés devant tant de stupidité, l'ingénieur remarqua un détail intéressant à ses pieds. Une bouche d’égout ! Bah oui parce que tant qu'à se mettre figurativement dans la merde, autant y aller littéralement aussi. Enfin on fait avec les portes de sortie qu'on a. Pointant sa petite découverte à son partenaire de crime, celui-ci s’esclaffa bien fort un unique coup pour bien faire comprendre qu'il trouvait l'idée complètement ridicule.

-Tu rigole j'espère ? Je porte du blanc mec ! DU BLANC. Ça et un costume pareil ça coûte une petite fortune.

-Moi pareil, et alors ? On a pas exactement de meilleure option présentement non ?

-Ouais mais toi tu t'habille comme le cul soyons franc... Enfin qu'importe, tu me paiera le nettoyage dans tout les cas.

Se penchant sur le cas de sa porte de sortie improvisé, l'ingénieur compris rapidement qu'il n'avait aucun moyen d'ouvrir manuellement la trappe sans l'outil approprié. Enfin, «outil approprié» son sac en était déjà plein «d'outils appropriés», alors tant qu'à avoir un passe-partout autant l'utiliser. Esquissant un sourire à demi-camouflé, l'inventeur commença à farfouiller dans son sac à malice sous le feu des questions incessantes d'Ish, alternant sa curiosité entre le poseur de bombe et leur nouvelle amie.

-T'en met pas un peu beaucoup là ? Dites mademoiselle vous avez déjà vu un truc exploser ? Vous trouvez ça marrant ? C'est quoi votre petit nom ? C'est la première fois que vous êtes impliqué dans un truc pareil ? Hé t'es certain qu'il faut enfoncer ça dans ce trou là ? C'est pas dangereux ? Ça vous dirais pas de nous suivre dans notre voyage ? On se met souvent dans le pétrin, mais y a un petit pacto-

Le questionneur en série n'eut pas le temps de les incriminer davantage qu'il se pris un grand coup de chèvre en pleine gueule, coup provenant étrangement de la part de celui qui prenait la situation si peu au sérieux précédemment. Apparemment, s'il y avait bien une chose que celui-ci ne tolérait pas c'était qu'on dévoile ses plans à tout va. Puis bon si c'était ce que ça prenait pour lui faire retrouver son sérieux, Ish pouvait bien perdre deux-trois dents dans le processus.

-Je crois pas que la miss apprécie que tu te serve de son animal de compagnie comme d'une batte de baseball.

-Rien à foutre je la connais pas ! Elle pourrait vouloir me piquer mon butin !

-Tu viens pas juste de lui révéler qu'on en avait un ?...

-Ah ouais... Merde.

-Ouais bon qu'importe, géronimo, duck and cover, ça va péter, etcetera etcetera !

Faisant sauter la tonne d'explosif qu'il avait placé sous la trappe d'égout à travers les trous de celle-ci, l'ingénieur eu l'étrange satisfaction d'observer ce gros couvercle de trois tonnes s'envoler pour disparaître dans le ciel... Sans jamais retomber. Il était sorti de l'atmosphère ? Bah dis donc !

-Bon aller, tout le monde descend dans le trou de merde je vous pris, y compris vous ma chère petite dame, pas qu'on veuille vous kidnapper, mais disons qu'on aimerais éviter de laisser des témoins derrière nous avant d'avoir atteint le bateau.

-Mouais c'est ça, j'en connais un qui vient d'avoir un petit coup de foudre !

-Mieux que de l'avoir pour une chèvre non ?

Et c'était reparti, quoi de mieux pour resserrer les relations d'une petite équipe et faire connaissance avec une jeune inconnue que de... Se balader au beau milieu d'excréments et de vermine ? Pas grand chose à n'en pas douter !


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Sam 07 Mai 2016, 17:10

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...

Les Plaques d'Egout veulent aussi Etre des AstronautesLes Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte IV
Everybody Wants To Be An Astronaut - Royal Republic
Peut-être que finalement, Kari Crown n’aurait pas dû insister autant sur cette histoire de valise. Peut-être que cette course dans le quartier aurait dû la décourager, peut-être que la fusillade était là pour la faire renoncer… Ou peut-être que tous ces obstacles se dressaient devant elle pour qu’une fois qu’elle touche enfin sa récompense, celle-ci soit vraiment méritée ? Autant de choses qui tournaient dans le cerveau de la jeune femme alors que ceux qu’elle traquait commençaient à lui adresser la parole.
Observant toute la clique puis les deux individus qui semblaient en désaccord sur qui de l’animal ou de la brune devait être leur interlocuteur, la chasseuse de primes restait muette. A première vue, le groupe semblait… bien singulier et pas tellement dangereux. Quoi que, il fallait peut-être se méfier des gens qui parlaient à des chèvres, on sait jamais, des fois qu’il s’agisse de psychopathes ayant commis le quadruple meurtre d’une pauvre famille.

La situation présente était plutôt compliquée. La fille aux yeux vairons n’était là que pour la valise qui ne lui appartenait pas et les hommes devant elle aussi. En plus, elle était en infériorité numérique… Si elle pouvait compter sur leur idiotie pour piquer le bagage et le mystérieux butin qu’il contenait, alors elle avait une chance. Mais Kari Crown était Kari Crown et n’allait pas agir précipitamment au risque de se faire tuer. Jetant un coup d’œil à sa compagne animale, qui la fixa en bêlant, elle réfléchit. Non… elle allait devoir jouer finement. Préférant rester muette pour l’instant, elle regarda alors faire celui qui semblait être le plus intelligent des deux bandits ayant dialogué.

Une bouche d’égout. Cela appelait tout de suite le dégoûtant, le répugnant, et pourtant pour ces hommes il s’agissait du moyen de prendre la poudre d’escampette sans faire d’éclat. Si, comme la jeune femme le pensait, le quartier était surveillé, leur idée était sûrement celle ayant le plus haut taux de réussite pour s’enfuir sans ennui.
Valise. L’unique problème c’était ça, ou du moins c’était ce que pensait la demoiselle tandis qu’elle jetait un œil distrait à ceux qui s’agitaient sur la plaque bouchant leur porte de sortie. Comment filer avec l’objet qu’elle convoitait ?
- T'en mets pas un peu beaucoup là ? Dites mademoiselle vous avez déjà vu un truc exploser ? Vous trouvez ça marrant ? C'est quoi votre petit nom ? C'est la première fois que vous êtes impliquée dans un truc pareil ? Hé t'es certain qu'il faut enfoncer ça dans ce trou-là ? C'est pas dangereux ? Ça vous dirait pas de nous suivre dans notre voyage ? On se met souvent dans le pétrin, mais y a un petit pacto…
La jeune femme aux yeux vairons posa le regard sur celui qui de toute évidence était un vrai moulin à paroles, et de surcroît très curieux. Malheureusement, ou heureusement, on ne savait pas trop, les questions venaient trop rapidement pour qu’elle puisse avoir le temps de répondre. Et de toute façon, l‘interrogatoire prit fin… de manière assez violente, autant pour l’humain que pour l’animal qui avait servi de… d’arme, amenant ce qui semblait une énième querelle entre deux des membres du groupe. Toujours les mêmes apparemment.

Le mot « butin », prononcé par celui qui était bien plus intéressé par la chèvre que la mystérieuse femme qu’était Kari Crown, eut effet de faire hausser presque imperceptiblement un sourcil à la brune. Enfin quelqu’un mentionnait ce qu’elle voulait depuis le début. L’œil désormais plus qu’intéressé par la valise, ce n’est que lorsque la détonation sourde retentit que la chasseuse de primes jeta un coup d’œil vers la bouche d’égout, source du vacarme. Ils venaient de faire sauter la plaque qui bloquait le passage.
Se frappant la main sur le front, la jeune femme se demandait quelle était leur logique, si toutefois ils en avaient une. Pourquoi faire autant de bruit alors qu’il y avait des moyens de fuir plus discrètement ?
Elle n’eut pas le temps de disserter plus longtemps puisqu’on s’adressa de nouveau à elle :
- Bon allez, tout le monde descend dans le trou de merde je vous prie, y compris vous ma chère petite dame, pas qu'on veuille vous kidnapper, mais disons qu'on aimerait éviter de laisser des témoins derrière nous avant d'avoir atteint le bateau.
Ou comment lui dire gentiment de les suivre sans faire d’histoire. Après tout, c’était le moyen le plus sûr de garder un œil sur le précieux que la demoiselle convoitait. Scrutant un instant son interlocuteur, Kari finit par émettre un discret soupir avant de descendre d’elle-même dans ce trou reliant le réseau d’égouts de la ville. L’odeur n’était pas des plus agréables, la lumière était quasi-inexistante, la promenade souterraine n’allait pas être une réelle part de plaisir. Une fois en bas, elle se permit enfin d’ouvrir la bouche pour poser une question qui lui brûlait les lèvres depuis quelques instants :
- D’ailleurs, puisque je suis contrainte de faire un bout de chemin avec vous, peut-être devrions-nous nous présenter ?

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Sam 10 Sep 2016, 18:03

Let's Deal !

Craquant le bout d'une de ses fusées de détresse, l'ingénieur transforma bien vite ce tunnel sombre et effrayant en tunnel éclairé d'une lueur rouge tout aussi effrayante. Dévisageant longuement leurs nouveaux compagnons de route (en particulier la chèvre qui ne lui disait rien qui vaille), il considéra longuement la proposition de la jeune femme, seulement pour être devancé une nouvelle fois par son boss un brin trop entreprenant.

«Quoi ? Mais faut vous tenir informer ma petite dame, on est les criminels les plus redoutés de tout West Blue ! La bande du Jhin vert ! Et vous avez leur charmant leader sous vos yeux, Jin !» dit-il s'apprêtant à lui serrer la main.

«Alors de un on a pas de nom, de deux on a pas encore de prime et pour ce qui est de ton charme je n'ai jamais vu une femme t'approcher qui n'ai pas été payé au préalable... Sinon moi c'est Zeke, je suis le chieur de service et péteur de porte en chef.»

Comme d'habitude l'un était trop théâtral et l'autre pas assez, mais qu'importe, personne ne s'était jamais fait un nom dans le crime juste avec une grande gueule.

«Sinon... Généralement ça facilite les enlèvements de savoir le nom de la captive... Marie, Jenny, Gary ? Quelque chose de plus exotique ? Je demande aussi pour la chèvre.»

Tendant sa source de lumière improvisée devant le groupe, le hors-la-loi entreprit d'ouvrir la marche dans ce qui semblait être un tunnel plein de petites surprises et autres merveilles. Certes par «surprises» il entendait de la merde et des rats géants, mais bon aucune aventure n'était possible sans ses mauvais moments. Pressant le pas, il s'efforçait tant bien que mal de ne pas réfléchir à ce que pouvait bien être la substance visqueuse sur laquelle il marchait. L'odeur était un autre problème, elle prenait à la gorge et l'ingénieur tentait de limiter sa respiration à sa bouche afin d'éviter de retourner son déjeuner.

«Dites vous entendez ? On dirait des bruits de pas non ?» Tendant l'oreille, Ish cherchait la provenance des coups réguliers contre le sol. Comme d'habitude il avait l'air bien trop calme vu la situation dans laquelle il se trouvait, un peu à la manière d'un enfant qui prendrait plaisir à explorer un environnement plein d'animaux sauvages...

«Nan c'est bon, ce sont les révos qui commencent à arriver dans la rue au-dessus rien de plus...» Réajustant sa cravate, le leader de la petite bande avait préféré ignorer les remarques de son employé, celui-ci préférant davantage presser le pas face à tout ce qui risquait de mettre la blancheur de son costume en danger.

«Pourtant ça sonne comme quelqu'un qui marcherait dans l'eau... À notre niveau.» Balançant son commentaire dans le vide, l'inventeur se résolu à simplement suivre l'exemple de son camarade plutôt que de le questionner d'avantage. De toute façon il savait pertinemment que ça ne servait à rien avec lui, il était plus qu'un... Chien mordant un saucisson ?... Décidément les comparaisons ce n'était pas son fort. «Bon sinon je veux bien qu'on ignore les bruits étranges, mais... Est-ce que quelqu'un va soulever le fait que notre nouvelle copine se trimballe des lames et un flingue ? Je sais pas pour vous, mais je m’inquiéterais qu'elle soit avec les révos moi...»

«Qui ? La chèvre ? Ah non la miss... Ah ouais en effet c'est problématique, on peux savoir ce qu'une éleveuse de chèvre fait armée jusqu'aux dents ? Je sais que certains fermiers sont un peu trop affectueux avec les animaux qui passent, mais de là à être mieux équipé que nous...» S'approchant lentement de la jeune femme avec un air inquisiteur, le leader au sourire carnassier avait dressé les oreilles, prêt à écouter les explications de la jeune inconnue...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Jeu 15 Sep 2016, 18:20

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...

Rats &FactsLes Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte V
Thrift Shop (Bart & Baker Electro Swing Remix) - Postmodern Jukebox
Et la lumière fut. Une lueur rougeâtre et aveuglante éclaira leurs visages, dessinant des contours bien nets sur les zones d’ombre. Ils se dévisagèrent mutuellement qu’une voix ne rompe le silence :
- Quoi ? Mais faut vous tenir informer ma petite dame, on est les criminels les plus redoutés de tout West Blue ! La bande du Jhin vert ! Et vous avez leur charmant leader sous les yeux, Jin !
Alors qu’elle s’apprêtait à ouvrir la bouche, la chasseuse de primes fut coupée dans son élan par une nouvelle intervention :
- Alors, de un on a pas de nom, de deux on a pas encore de prime et pour ce qui est de ton charme je n’ai jamais vu une femme t’approcher qui n’ai pas été payée au préalable… Sinon moi c’est Zeke, je suis le chieur de service et péteur de porte en chef.
- Sinon… Généralement ça facilite les enlèvements de savoir le nom de la captive… Marie, Jenny, Gary ? Quelque chose de plus exotique ? Je demande aussi pour la chèvre.

Et bien. En voilà de drôles d’oiseaux. D’abord hésitante à décliner sa véritable identité, Kari opta pour un compromis.
- Je m’appelle Kari. Enchantée, dit-elle sur un ton faussement poli.
Son regard se fixa sur le dénommé Zeke, qui semblait déjà vouloir avancer dans ce tunnel qui semblait sans fin.
- Et la chèvre n’est pas à moi, trouva utile d’ajouter la jeune femme.
Sans un mot de plus, elle se mit à suivre le petit groupe. Son cerveau tournait à vive allure. Dans quoi se retrouvait-elle fourrée, à errer dans les égouts en compagnie de criminels et d’une chèvre ?

Sans cette source de lumière salvatrice, malgré tout un peu tremblotante, ils n’auraient probablement rien vu du tout. Même pas la substance dans laquelle s’enfonçaient leurs chaussures, quoi que celle–là, on pouvait aisément imaginer ce que c’était sans la voir. Réajustant son sac à dos, la demoiselle aux yeux vairons jetait de discrets coups d’œil un peu partout, à la fois sur ses nouveaux compagnons mais aussi sur les alentours. Aussi ne fut-elle pas surprise lorsqu’un gros rat au pelage gris foncé lui passa au ras des pieds. Là où certaines femmes auraient hurlé et sauter sur le mobilier en criant qu’un monstre se baladait en liberté, Kari Crown, elle, restait murée dans son silence, se contentant d’un fin sourire lorsque la bête poilue se mit à gratter un coin de mur. Non, ce n’était pas un rat qui allait lui provoquer une crise d’hystérie.

Si la faune des égouts ne la dérangeait point, il en allait autrement des relents acides qu’elle inhalait malencontreusement. Elle ne devait pas être la seule à avoir envie de se boucher le nez, cependant elle s’en empêcha. D’une elle aurait l’air idiote, de deux, si elle devait accéder à ses couteaux, cela retarderait son geste de quelques secondes. Et une poignée de secondes, c’était le temps qu’il fallait pour engager un combat. Donc au diable les odeurs nauséabondes.
- Dites, vous entendez ? On dirait des bruits de pas non ?
Oui. Cet homme n’était pas le seul à avoir entendu, la brune aussi. Seulement, elle avait un doute sur la provenance. Ils étaient dans un endroit propice à l’écho, se pouvait-il que cela soit leurs propres bruits de pas ? Ou quelqu’un les suivait ? Mais dans ce cas, qui pouvait être assez taré pour se promener dans les égouts ? À moins que… qu’une personne les ai vus entrer là-dedans ?
- Nan c’est bon, ce sont les révos qui commencent à arriver dans la rue au-dessus rien de plus…
Ça, la demoiselle en doutait, mais elle se retint d’en faire la remarque. Après tout, elle était leur otage, à ce qu’il paraissait.
- Pourtant, ça sonne comme quelqu’un qui marcherait dans l’eau… à notre niveau. Bon sinon je veux bien qu’on ignore les bruits étranges mais… est-ce que quelqu’un va soulever le fait que notre nouvelle copine se trimballe des lames et un flingue ? Je sais pas pour vous, mais je m’inquiéterais qu’elle soit avec les révos moi…
- Qui ? La chèvre ? Ah non la miss… Ah ouais en effet c’est problématique, on peut savoir ce qu’une éleveuse de chèvre fait armée jusqu’aux dents ? Je sais que certains fermiers sont un peu trop affectueux avec les animaux qui passent, mais de là à être mieux équipé que nous…

Par réflexe, la chasseuse de primes frôla du bout des doigts l’une des dites lames. Etonnant qu’ils ne se soient pas posé la question avant. Et ça se dit criminels les plus redoutés de West Blue ?
Kari réprima un fou rire avant de se concentrer. Elle devait répondre à sa question, mais impossible de dire la vérité sinon on découvrirait son cadavre au fond des égouts, si toutefois quelqu’un venait se promener par-là, ce dont elle doutait fort. Son regard plongea sur la chèvre qui la suivait. Puis elle eut une idée diabolique… Prenant une inspiration, elle se lança, cherchant les mots peu de temps avant de les prononcer :
- Et bien… Comment dire ? Je fais partie d’une organisation spéciale. La OPA, pour Organisation de protection animalière. Notre but est de venir à la rescousse d’animaux maltraités et utilisés à des fins lucratives, en particulier les animaux de combat comme les chiens ou les coqs. Et cette chèvre, que vous voyez, n’est pas la mienne comme je vous l’ai dit, mais le dernier animal que j’ai sauvé des mains d’ignobles personnes qui la laissait se battre dans une arène contre des boucs. Ces missions de sauvetage sont vraiment dangereuses, aussi nous portons des armes afin d'avoir un minimum de sécurité.
Ne restait plus qu’à prier pour que ce tissu de mensonges soit gobé…

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Lun 06 Fév 2017, 23:30

Let's Deal !

La réponse de la jeune femme avait laissé planer un bref silence dans les égouts d'Illusia. Si la brune se questionnait sur la probabilité que le groupe gobe son tissu de mensonges, n'importe qui connaissant un peu le leader du petit groupe aurait pu prédire le résultat, il allait y croire... Totalement. Cherchant d'où venaient les sanglots raisonnant maintenant dans le tunnel, l'ingénieur constata que Jin pleurait à chaude larmes comme un gamin de 8 ans qui aurait fait tomber sa crème glacé.

« Brenda, ma pauvre tu as dû tellement souffrir ! » Prenant la chèvre dans ses bras, le hors-la-loi oublia toute inquiétude sur la propreté de son costume afin de pleurer avec l'animal.

« Attend t'as nommé la chèvre ?... Minute comment tu sais que c'est une femelle ?! »

Serrant la main de la jeune femme pour lui montrer toute sa gratitude, le chef de bande se remis à marcher avec émotion sous le regard dubitatif de l'inventeur.

« Ça sent mauvais... » Apparemment le tas de muscle qui n'avait pas dis un mot depuis près de vingt minutes venait tout juste de réaliser l'odeur horrible se dégageant de ces égouts.

« Bon ok j'en ai marre, on peux remonter ? J'ai l'impression que mes poils de nez ont brûlés 20 fois depuis qu'on est descendu ici... Minute... Est-ce qu'on sait même où on est ? » Le poseur de question en série marquait bien un point, personne ne semblait vraiment savoir part où se diriger dans ce dédale, encore moins Jin.

« Heu, ouais... Disons qu'à la prochaine échelle qu'on croise on remonte ! Tout va bien aller vous verrez ! »

« Mais merde on avait dit quoi concernant les affirmations ? Tu porte la poisse ! » Foutant son pied dans le dos de son soi-disant boss, l'ingénieur en profita pour changer sa fusée de détresse qui fatiguait, plongeant le petit groupe dans le noir un bref instant. « Et du coup... Le siège de l'OPA se trouve sur quelle île ? Perso j'en ai jamais entendu parler... »

Laissant le tunnel s'illuminer à nouveau, l'inventeur emboîta le pas au petit groupe, arrivant dans une zone étrange où plusieurs tuyaux de différentes tailles venaient vider une grande quantité de... « substance » devant eux. Un charmant petit coin d'où pouvait sortir n'importe quoi...

« Oh... Pas de doute j’entends l'écho des révos à notre niveau cette fois... »





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Mer 22 Fév 2017, 16:39

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Attaque surpriseLes Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte VI
Can't You Hear Me Knocking - The Rolling Stones
On lui prit sa main pour la serrer sans qu’elle ne puisse réagir. Toute cette histoire prenait une étrange tournure. Kari Crown retint le soupir qui aurait pu la trahir. Soit elle était tombée sur une belle brochette de crédules, soit elle savait vraiment bien mentir… Entre les questions, les plaintes et les jérémiades, on aurait pu penser que la bande avait plus l’air de gamins que d’hommes adultes. Et tout ça, ça ne faisait qu’agacer la chasseuse de primes.
- Disons qu’à la prochaine échelle qu’on croise on remonte ! Tout va bien aller vous verrez !
La jeune femme se mit à sourire. Comment s’était-elle retrouvée embarquée dans cette histoire déjà ?
- Remonter ? Et se faire accueillir par les révolutionnaires ? Sans moi merci, dit-elle.
Elle fit une pause de quelques secondes avant d’ajouter avec un air craintif :
- Ce sont des révolutionnaires qui maltraitaient cette chèvre. J’ai peur qu’ils s’en prennent à moi et… qu’ils récupèrent la pauvre bête.
Un mensonge de plus ou de moins, pour sauver sa peau, ça ne comptait pas, si ? Et après tout, elle leur sauvait sans doute la vie s’ils décidaient de rester dans les égouts avec elle. Et elle sauvait aussi cette précieuse valise.
Attendant une réponse, elle en profita pour, de nouveau, dévisager chacun d’eux. L’obscurité se fit un instant, faisant tressaillir de surprise la jeune femme qui, lorsque la lumière revint, se décontracta.
- Et du coup… Le siège de l’OPA se trouve sur quelle île ? Perso j’en ai jamais entendu parler…
Rivant son regard sur son interlocuteur, la jeune femme aux yeux vairons devait rapidement trouver une réponse convenable et ne pas laisser entrevoir que ce qu’elle racontait n’était qu’un mensonge.
- C’est normal, le lieu est tenu secret à cause d’hypothétiques représailles. Je ne peux rien vous dire de plus, c’est le règlement.
Leurs pas finirent par les mener dans une pièce plutôt vaste, carrefour entre les différents égouts de la ville. D’immenses tuyaux se croisaient et s’entrecroisaient, tous plus ou moins dans un sale état, signe que l’installation était plutôt vétuste. Les eaux usées tombaient en cascade des conduits qui terminaient ici. C’était complètement sale et dégoûtant.
- Beurk !
- Oh… Pas de doute j’entends l’écho des révos à notre niveau cette fois…

Guettant, la demoiselle se tourna vers ce qu’elle supposa être la source du bruit. Pas évident avec tous ces bruits d’eau, ce goutte-à-goutte, les couinements de rongeur…
- Hé, les gars ! Je les ai trouvés !
Kari fit un brusque demi-tour, la voix plutôt masculine provenant de derrière elle. Surtout qu’elle n’appartenait à aucun des hommes présents ici. Elle recula d’un pas. Mais une main lui attrapa l’avant-bras et la tira, manquant de la faire tomber dans l’eau sale et nauséabonde.
Deux yeux la fixèrent, pendant que trois nouveaux individus firent irruption, chacun venant d’un couloir différent, de sorte à bloquer toutes les issues.


Michel-Ange, Léonard, Raphaël et Daniel, les hommes-tortues
- Oh… mais dites donc, elle est canon votre copine !
- Hé beauté, c’est quoi ton nom ?
- Les bros, elle est pour moi celle-là !

Puis, comme un seul homme, ils se tournèrent vers le groupe de bandits et demandèrent :
- Hé, c’est vous qui avez volé nos pizzas ?

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Mer 01 Mar 2017, 23:49

Let's Deal !

-Quelqu'un a parlé de pizza ?

Se retournant avec un certain entrain, le groupe au complet se retourna en direction de la voix masculine qui sortait de nul part sans trop réaliser l'étrangeté de la chose. Étant le plus proche de la jeune captive, l'ingénieur profita d'une proximité privilégié avec les... Quatre tortues géantes horriblement difformes à deux pouces de son visage...

-HAAAAAAA
-HAAAAAAA
-HAAAAAAA

Sortant un revolver de son sac, l'ingénieur appuya sur la détente une bonne douzaine de fois en pointant l'arme directement sur le visage du monstre le plus proche, sans succès. Le cliquetis de l'arme raisonna dans le tunnel sans jamais offrir la moindre détonation, ce qui en soit ne fit que faire paniquer davantage le hors-la-loi.

-MAIS PUTAIN QUI M'A PIQUÉ MES BALLES ?!

-MOI, JE LES AI EMPRUNTÉ LORS DU DERNIER CASSE !

-ENFOIRÉ !

Se mettant à fouiller avec vigueur dans son sac à surprise, l'ingénieur réalisa bien vite que les monstres sortis de nul part ne semblaient pas chercher à les attaquer. À vrai dire leurs traits humanoïdes laissaient à penser qu'ils étaient de ces types de mi-animaux mi-humains qu'on pouvait trouver de temps à autre à travers le monde... La seule différence étant que ceux-ci vivaient dans un tunnel à crotte.

-Ah... Bah pardon d'avoir essayé de répandre votre cervelle sur les murs et de rendre ces égouts encore plus dégueulasses qu'il ne le sont déjà...

-Psst, s'ils vivent ici je crois pas que ce soit une bonne idée de dire que leur maison est dégueulasse mec...

-Ah... C'est un très beau trou puant que vous avez là... Et concernant votre pizza... Vous voulez vraiment manger un truc qui traîne ici ? Non parce que j'ai vu des rats se balader et c'est peut-être pas ce qui a de plus sanitaire ?

Se grattant la tête avec une certaine confusion sur la meilleure manière d'aborder la situation, l'ingénieur constata que l'un des... «Type» avait sa grosse main sur l'avant-bras de leur otage improvisée. Petit problème dans la mesure où elle ne risquait pas de servir à grand chose si elle restait entre les mains de ces types. Dur de sortir aux autorités «j'ai un otage à 50km d'ici entre les mains d'homme-tortue géantes sur lesquelles j'ai aucun contrôle» après tout.

-Heu... Messieurs, on a besoin de la donzelle. Je sais qu'ici bas elle a un peu le teint huileux, mais je peux vous assurer qu'elle n'a rien d'une pizza... La chèvre par contre elle est comestible je crois.

-QUOI ?! Brenda a suffisamment souffert !

-Ouais bah trouve une solution je sais pas moi...

Fixant le colosse couvert d'écailles, deux nunchakus à la ceinture, l'ingénieur commença à anticiper avec appréhension la réaction des quatre tas de muscles. C'était ridicule, ils se baladaient avec des armes de ninjas alors qu'ils étaient plus large qu'un cadre de porte. On aurait pu dire qu'ils sortaient tout droit d'un concept art dégueux pour un film d'action gros budget. Enfin qu'importe, l'odeur le rendait irritable et l'inventeur avait simplement envie de mettre les voiles avec la jeune femme avant que les choses ne tournent mal. C'est vrai quoi, c'est pas avec une chèvre qu'ils s'en sortiraient !





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Sam 18 Mar 2017, 22:15

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Pizza MissingLes Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte VII
Looking At The Invisible Man - The Dead Weather
La demoiselle regarda son environnement d’un air interloqué. Tout était étrange… et elle se demandait si en fin de compte tout cela était bien réel. Reprenant ses esprits pendant que le Lundren cherchait à tirer sur les quatre nouveaux arrivants, la brune fit un mouvement sec de son bras retenu pour tenter de le dégager… en vain. Michel-Ange la tenait fermement tout en toisant le restant du groupe d’un air sévère… tout comme ses trois frères, d’ailleurs.


Michel-Ange, Léonard, Raphaël et Daniel, les hommes-tortues
- Hé, les abrutis, on vous a posé une question et vous avez pas répondu.
- Ils ne les ont pas. Enfin je crois.

Les regards reptiliens convergèrent vers la chasseuse de primes. Cette dernière en profita pour dévisager son geôlier autant que pouvait le permettre le bandeau qu’il portait sur les yeux et lui servait de masque. Puis elle retint un sourire.
- Ah quoique, peut-être qu’elles sont dans la valise qu’ils se trimballent, vos pizzas. Ils m’ont l’air louche ces types. Ils m’ont forcée à descendre avec eux dans les égouts soit disant pour être leur otage. Je ne sais même pas qui ils sont !
Un bref échange de regard pendant que les quatre hommes-tortues prêtaient l’oreille de nouveau à l’ingénieur pour l’entendre déblatérer ses idioties sur les risques sanitaires. Ils commençaient à être agacés, tant par l’agressivité qu’avait démontré le Lundren en voulant leur tirer dessus, que par le baratin qu’il tentait de leur faire avaler pour les distraire.

Raphaël, le plus baraqué des quatre et qui arborait un bandeau rouge, offrit un grand sourire à l’ingénieur, dévoilant par la même occasion une dentition sale et inégale. Il s’approcha de lui, le dépassant d’une bonne tête, se baissa légèrement pour être à son niveau, rapprocha son visage au ras du sien et soupira.
- Bon ! Et nos pizzas alors ? articula-t-il.
Au même moment, les deux hommes-tortues restants, à savoir Léonard et Daniel, se jetèrent sur le porteur de la mallette. Ils avaient beau avoir une grosse carrure, ils étaient rapides et surtout dans leur élément. Si l’eau stagnante empêchait les humains de se mouvoir comme ils le voulaient, les quatre hommes-reptiles évoluaient avec une meilleure aisance qui était née de leur habitude à fréquenter ces couloirs semi-engloutis par l’eau.

Daniel, muni d’un grand bâton de bois, chercha à donner un coup sec avec son arme dans les genoux de l’humain pour le faire plier, tandis que son frère s’apprêtait à user de son pommeau pour frapper leur cible à la tête.
Kari Crown était restée simple spectatrice de toute la scène et nul doute qu’elle avait remarqué la coordination dont les habitants des égouts avaient fait preuve. Ce qui pouvait amener à penser qu’ils travaillaient souvent ensemble et que les vaincre tous ensemble risquait d’être compliqué.
- Viens avec moi, ma belle.
Elle n’eut pas le temps de protester que déjà, on la tirait de nouveau pour l’éloigner un peu du combat qui semblait s’engager. Sans cérémonie, la jeune femme aux yeux vairons fut jetée sur l’épaule du reptilien comme un vulgaire sac à pommes de terre. Elle battit des bras et chercha à s’échapper, mais la poigne du monstre sur son dos la forçait à rester plaquée contre lui. Et impuissante, Kari se retrouva plonger dans les ténèbres, seuls les pas dans l’eau de son tortionnaire et les mouvements qu’elle percevait au contact de leurs deux corps lui indiquaient qu’ils se déplaçaient. Où, elle n’en avait aucune idée. Mais une chose était sûre, le petit groupe de hors-la-lois était déjà hors de vue.

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.






Dernière édition par Kari Crown le Lun 24 Juil 2017, 14:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Lun 27 Mar 2017, 09:10

Let's Deal !

Si l'attention du petit groupe s'était naturellement tournée vers les colosses reptiliens sortit de nul part, ce fut plutôt leur prétendue otage qui fini par envoyer des frisson dans le dos des hors-la-lois. Cette sotte avait attiré l'attention de ces trucs sur la valise volontairement ? Mais c'était Satan en personne ma parole ! Ça devait être pour ça qu'elle se baladait avec une chèvre ! Et alors que le gros tas de muscles vînt souffler son halène putride à la gueule de l'ingénieur, ce dernier retînt avec ardeur des remerciements des plus sincères. En effet, il avait beau puer de la gueule, l'odeur restait moins déplaisante que ce qui se dégageait de ce tunnel à déjections. Enfin passons, les tortues géantes s'étaient empressés de se séparer en groupes de deux, le premier prenant en otage l'otage des hors-la-lois (ça se fait pas), le second s'attaquant au chef de leur petite bande.

-HAAAAAAA

Ah bah voilà, Tum-tum avait réagit avec 2-3 minutes de retard, mais il avait fini par réaliser la présence des monstres des égouts. Dans un acte mélangeant terreur et colère, le colosse attardé avait foncé sur la tortue brandissant un bâton afin de la plaquer dans l'eau un peu plus loin. Si Jin fut un peu confus par ce qui avait bien pu se passer dans la tête de son sbire, il réussit à se ressaisir suffisamment pour reculer et éviter le coup de pommeau se dirigeant vers son précieux petit crâne.

-'tain vous croyez vraiment que vous pouvez attaquer la bande du Djinn vert impunément ?! Vous allez vous faire massacrer les mecs !... Les mecs pétez leur la gueule !

Filant avec la chèvre sous le bras, le brave chef de cette petite bande avait commencé à escalader la première échelle qu'il trouva... Avant de redescendre immédiatement en voyant que cette bouche d’égout se trouvait au milieu d'une armée de révolutionnaires.

-J'adore cette journée... C'est vraiment cool et tout va bien !

Face au massif groupe de gardes qui commençait à débouler dans les tunnels, le boss du groupe décida sans grande surprise de partir dans la direction opposé. Effectuant une rapide cabriole, en sautant contre le mur pour éviter ses deux nouveaux camarades reptiliens, il attrapa Ish par le bras avant de partir dans la même direction que leur double otage et ses nouveaux ravisseurs.

-Bon... Bah l'autre va nous rattraper je suppose...

S'engageant dans le même tunnel que son soi-disant leader légendaire, le petit groupe rattrapa rapidement le trio qui s'était éclipsé quelques minutes auparavant. L'avantage de fuir une armée jusqu'aux dents c'était que ça forçait à se remuer le cul faut croire... Enfin s'ils étaient sur le point de se faire encercler par des gardes ils avaient tout intérêt à remettre la main sur de quoi marchander... Quoique maintenant qu'il y pensait cette gonzesse venait même pas d'Illusia donc elle devait rien valoir comme otage non ? Ah tant pis, ils prétendraient. Pour l'heure il était temps de récupérer leur propriété. Dépliant un tuyau portatif sorti de son sac, l'ingénieur alluma vite fait un feu d'artifice avant de l'y glisser dedans pour le pointer sur le trio devant eux.

-Wait c'est quoi cette merde ?!

-J'avais pas le budget pour un bazooka, alors j'ai inventé ce truc !

Voyant la fusée partir pour aller s'éclater au fond du tunnel, l'inventeur admira le spectacle sans trop savoir s'il avait réussi à toucher quoique ce soit.

-Oh la belle rouge !...





_________________


Dernière édition par Zeke Lundren le Lun 26 Juin 2017, 05:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Ven 23 Juin 2017, 17:51

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Sauveurs, vous
avez Dit ?
Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte VIII
Can't Hold Us - Macklemore & Ryan Lewis



Michel-Ange, Léonard, Raphaël et Daniel, les hommes-tortues

Les trois frères tortues restés pour s’occuper des hors-la-lois se retrouvèrent bien vite décontenancés à voir descendre sur leur territoire des dizaines et des dizaines d’humains. Tout ça à cause de ceux-là, ceux qui, selon la jeune femme que le quatrième de la fratrie avait emmenée, avaient volé leurs pizzas.

Et ainsi une étrange procession s’engagea dans le sombre dédale d’égout, Kari et Michel-Ange en tête, ce dernier portant la première avec aisance, suivi des criminels et de la chèvre, eux-mêmes poursuivis par le restant des hommes-tortues qui leur criaient à tue-tête de leur donner cette mallette contenant les pizzas, avec enfin une troupe de révolutionnaires qui essayaient de rattraper leur valise bien-aimée. Et tout ça dans de l’eau croupie et puante.

- Vous allez me lâcher, oui ?
- Non.

La brune soupira d’agacement. Sa journée était de pire en pire. Le seul point positif qu’elle pouvait potentiellement trouver, c’était que ça ne pouvait pas être pire que la situation dans laquelle elle se retrouvait présentement embourbée jusqu’au cou, si ?
Occupée à réfléchir, elle releva soudainement la tête, entendant des échos de voix et surtout, un sifflement qui se rapprochait.
- Quelque chose vient de derrière, prévint-elle son tortionnaire.
Il se retourna pour observer l’obscurité, tournant par la même occasion la jeune femme dans le sens opposé.
- Oh merde…
Il avait compris, au sifflement caractéristique, à la petite lueur et à la fine traînée de fumée laissée derrière. La petite fusée leur arrivait droit dessus. Michel-Ange fit un pas de côté en reculant, perdit un peu l’équilibre dans la précipitation, desserra sa prise sur la chasseuse de primes qui subit le mouvement en passant par-dessus l’épaule musclée, heurtant le mur du tunnel avec son dos et tombant de tout son long dans l’eau sale.
Ah, finalement Kari Crown avait trouvé pire que ce qu’elle pensait, elle venait même de tomber tête la première dedans.

La fusée explosa un peu plus loin en une belle fleur écarlate, illuminant la fin du tunnel ainsi que la jeune femme sortant sa tête péniblement de l’eau et l’homme-tortue qui l’accompagnait se masser l’arrière du crâne. Sûrement l’avait-elle cogné avec l’un de ses pieds en faisant son vol plané.

Toujours est-il que la Crown s’assit doucement, passant une main dans son dos douloureux, pestant contre tout ce bazar incompréhensible dans lequel elle était tombée.
- Ça va mam’zelle ?
Une main verdâtre était tendue dans sa direction. La demoiselle l’attrapa et se releva complètement, répondant à la question par un simple hochement de tête.
- Vous comptez toujours m’enlever ?
Un sourire gêné apparu sur le visage reptilien mais il n’eut pas le temps de répondre. Venant du fond du tunnel, des bulles éclataient à la surface de l’eau. Et s’approchaient de la chasseuse de primes. La tortue et la jeune femme avaient les yeux rivés sur les petites bulles. Jusqu’au moment où elles cessèrent.

Et sans crier gare, un crocodile sortit de l’eau. Un homme-crocodile, même, debout sur ses postérieurs, lunettes vissées sur les yeux, un débardeur à la base blanc devenu verdâtre à cause des salissures, un short rouge et… un sifflet pendu autour du cou ? En tout cas, le bestiau ne semblait pas vraiment content et sa bouche entrouverte laissait apparaître de belles rangées de dents.

????
- Qu’est-ce que c’est que ça encore ?! s’exclama Kari Crown, mouillée des pieds à la tête d’eau croupie, précédemment enlevée par des hors-la-lois poursuivis par des révolutionnaires, suivie d’une chèvre venue d’on ne sait où puis de nouveau kidnappée par un homme-tortue amateur de pizzas.
Etait-ce réellement une journée comme les autres ?


_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.






Dernière édition par Kari Crown le Lun 24 Juil 2017, 14:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Mer 05 Juil 2017, 09:20

Let's Deal !

Bon alors il y avait du chaos, des explosions, des jolies filles avec des sabots, des monstres reptiliens et une odeur de merde ! Le film d'action parfait quoi ! Et alors que la fusée venait à peine de sauter à l'autre bout du tunnel, un nouveau monstre souterrain était apparu pour terrifier la compagnie. Est-ce qu'il était plus gros et plus horrible que les autres ?... Heu, non, mais il faisait bien plus peur avec son accoutrement louche. Fixant le reptile pendant ce qui sembla être une éternité et ce, sans rien faire, l'ingénieur fut ramené à la raison par son supérieur qui lui fila une claque derrière la tête sans prévenir.

-Hého je te signale qu'on est encore poursuivit !

-Je sais merde ! Mais je sais juste plus quoi faire dans une situation pareille ! Si c'est toi le leader, grouille toi de donner des ordres !

-Baaah on fonce dans le tas j'imagine ?

Fixant la gueule béante du lézard géant, l'ingénieur laissa couler un long moment de silence avant de finalement ouvrir la bouche.

-Tes idées sont... Géniales.

Sortant une grenade de son sac avant de la balancer dans le fond du tunnel, l'inventeur fonça en ligne droite suivit de près par ses deux autres camarades. La grenade flash qu'il venait de balancer avait clairement pour but d'incapaciter tout les fichus reptiles lui bloquant le chemin devant lui. En prime, celle-ci risquait bien d'avoir deux fois plus d'effet dans la mesure où ces trucs n'avaient probablement pas vus la lumière du soleil depuis un moment ! UN PLAN GÉNIAL-ement nul. Ouais l'inventeur avait oublié que son nouvel ami le crocodile avait des lunettes de soleil. En ce sens, il se sentit un peu bête lorsque ce dernier se positionna devant lui au milieu du flash qui ne lui avait fait aucun effet.

-MAIS QUEL PUTAIN D'ALIGATOR PORTE DES LUNETTES ?!

-Crocodile Ish, c'est un crocodile, regarde la mâchoire.

-Oh pardon... MAIS QUEL PUTAIN DE CROCODILE PORTE DES LUNETTES ?!

Débarquant avec un peu de retard, une horde de révolutionnaire arriva finalement au bout du tunnel par lequel les hors-la-loi étaient arrivés. Plus le temps de glander ici, mais l'autre ne semblait pas prêt de les laisser passer. Enfin coup de bol, les soldats semblaient si confus par les monstres sur lesquels ils venaient de poser leur regard, qu'ils s'étaient arrêtés en plein milieu de leur course, hésitant à progresser davantage.

-Bon... bah on va forcer le passage avant de se la faire mettre profond hein ?

Commençant à farfouiller dans son sac à la recherche d'explosif, l'ingénieur s'arrêta en plein milieu de son action avant de se tourner vers son boss, l'air dubitatif.

-Hé, je rêve ou on est que trois là ? L'autre grand con nous a pas rejoint ?

-Ah... Il a toujours été un peu retardé en même temps...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Jeu 06 Juil 2017, 10:32

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Kari rencontre HarryLes Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte IX
Go Getter - Royal Deluxe



Michel-Ange, Léonard, Raphaël et Daniel, les hommes-tortues

Kari Crown tournait la tête une fois à droite, une fois à gauche. Les exclamations que poussaient les hors-la-lois ne passaient pas inaperçues, dans un tunnel étroit où la réverbération était quasi permanente, loin de là.

Elle vit un nouveau projectile voler dans la direction du crocodile. Manque de chance, elle était juste à côté. La brune fit un pas à reculons en protégeant sa tête de ses bras et fermant les yeux, parée à… à rien en fait, de toute façon, si c’était une fusée, ou mieux, un explosif ou une grenade, rien ne la sauverait. Néanmoins, ses gestes la sauvèrent du flash de la grenade.

Elle rouvrit les yeux pour ne voir qu’un homme-tortue à côté d’elle. Où était le croco ? Il avait eu le temps de se faufiler jusqu’à celui qui avait lancé la grenade.
- Oh… Mais c’est… ce bon vieux Harry Bo ! Héééééé ! Haaaarryyyyyyyyyyy !
Michel-Ange agita la main en direction du reptile à lunettes qui se retourna.

Harry Bo, l'homme-crocodile
- Hein ?
Il enleva ses lunettes, les remontant sur son front d’un doigt griffu.
- Ah ! Les frères tortues ! Ça faisait un bail ! Je vous avais pas reconnus ! Quoi de beau ?
Il ouvrit la gueule en une étrange grimace, probablement un sourire.

La chasseuse de primes se passa la main sur le front avant de se pincer l’arête du nez. Non, elle devait être dans un rêve, même si rêver de tortues mangeuses de pizzas et de crocodiles à lunettes de soleil restait relativement étrange.
Le carnivore ne leur laissa même pas le temps de répondre :
- Attends… c’est qui eux ?
D’un geste, il pointa les hors-la-lois, la chèvre et la jeune femme.
Tout derrière, les trois autres tortues lui faisaient de petits signes amicaux de la main à leur copain croco.
- Oh, lui répondit Michel-Ange, ils ont volé nos pizzas.
- Ah.

Les trois autres frères laissèrent tomber leur salut pour reprendre la chasse aux criminels, comme si l’espace d’une seconde ça leur était sorti de la tête.

Le croco se gratta la tête, faisant retomber les lunettes sur ses yeux avant de les relever une nouvelle fois. Puis il fut comme frappé d’une soudaine révélation, sursautant, les lunettes lui retombant une nouvelle fois sur le nez.
- Pizzas ? Celles qui étaient dans l’eau ?
- Oui. Comment tu sais ça ?
- Heu… Bah je sais où elles sont.

Il prit un air gêné ou ce qui y ressemblait le plus pour un homme-crocodile avant de pointer son abdomen.
- Je les ai mangées…
- Ouais dans leur valise on sait déj… Quoi ?
- Oui… elles traînaient dans l’eau des égouts, j’ai cru qu’on les avait jetées et j’avais faim alors…
- C’est pas eux alors, Harry ?
- Non.
- Oh.

Michel-Ange se gratta la tête, pensif.
- Mais du coup, si c’est pas nos pizzas, ils ont quoi dans leur mallette ?
Kari recula doucement. Une certaine appréhension commençait à pointer le bout de son nez. Pourvu qu’ils s’en moquent, pourvu qu’ils s’en moquent, pourvu qu’ils…
- Et pourquoi la donzelle a dit qu’ils avaient nos pizzas ?
La chasseuse recula encore, jusqu’à heurter le mur. Elle sentait sur elle les regards pesants et interrogateurs de tous les reptiliens du coin, jusqu’à ce que l’un d’eux rompe le silence, enfin une lueur sensée dans l’obscurité du tunnel.
- Bon, c’est pas tout ça, au départ je venais voir ce que ces révolutionnaires foutaient dans les tunnels. Vu qu’ils sont à vos trousses, va falloir les semer. Suivez-moi, vous vous expliquerez après.
Pas bête le croco.

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.






Dernière édition par Kari Crown le Lun 24 Juil 2017, 14:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Jeu 13 Juil 2017, 03:50

Let's Deal !

Du coup... Il semblait bien que le crocodile géant soit en fait relativement sympathique. Bon c'était peut-être pas un génie ou encore le plus hygiénique (qui bouffe des pizzas pleines de merde franchement ?), mais au moins il semblait savoir dans quelle direction se diriger. Si l'ingénieur était un peu insatisfait à l'idée que les reptiles ignorent totalement le fait que leur otage avait raconté des conneries, il se contenta de fermer sa grande gueule et suivre le groupe avant que les révolutionnaires ne les coince. Ainsi, le petit groupe s'enfonça rapidement dans l'une des deux embouchures de l'intersection leur faisant face, un coin des égouts où, heureusement, la quantité de vase et de merde au sol semblait réduite au moins brièvement.

-Heu...

Posant sa main sur son épaule, le hors-la-loi en chef avait arrêté son pyrotechnicien d'un air dubitatif. Ce dernier le fixait avec un regard particulièrement douteux et, si l'ingénieur ne compris pas immédiatement son problème, il réalisa bien vite que la petite armée de révolutionnaire étaient toujours à leurs trousses. En prime, ils venaient tout juste de se ressaisir et s'engageaient maintenant avec une certaine réticence dans cette partie des égouts. Ils avaient beau être dégoûtés par l'idée de marcher dans l'eau sale, ils ne mettraient pas trop de temps à les rattraper.

-Baaah commence à courir !

-Tu peux pas juste faire sauter le tunnel derrière nous ?

-Ouais faire péter des vieux égouts en ruine plein de chiasse ça risque pas d'être dangereux pour nous !

Ignorant les demandes de son ami un peu timbré, l'inventeur recommença à courir histoire de rattraper le groupe de tête. La prétendue sauveuse d'animaux se baladait comme si de rien n'était, ce qui n'empêcha pas le Lundren de lui jeter un regard de mort en la dépassant. Elle était louche, mais bon pas le temps de s'occuper d'elle en ce moment. Ce coup avait... Foutrement mal tourné dis donc. Ils avaient la moitié de l'île au cul juste parce qu'ils avaient essayés de récupérer une mallette à la con. C'était le genre de situation où l'ingénieur avait juste envie de retourner à sa petite vie tranquille de mec fauché et épuisé...





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Ven 14 Juil 2017, 15:43

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
CachetteLes Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte X
Ban All The Music - Nothing But Thieves


Harry Bo, l'homme-crocodile


Michel-Ange, Léonard, Raphaël et Daniel, les hommes-tortues

La brune suivit docilement Harry et Michel-Ange, les deux reptiles en tête de file. Tous deux discutaient tranquillement de ce qu’ils appelaient le bon vieux temps et la jeune femme les écoutait d’un air détaché. Ils tournèrent dans une nouvelle portion d’égouts souterrains, semblable aux précédentes et la chasseuse de primes se demanda si, seule, elle aurait su se repérer dans ce labyrinthe très sale.

Pendant qu’elle marchait elle ne pouvait s’empêcher de penser à la mystérieuse valise des hors-la-lois. Désormais, tous savaient qu’elle avait menti, qu’il n’y avait aucune pizza à l’intérieur. Et si elle les avait roulés avec ça, allaient-ils chercher plus loin ? Etait-elle réellement celle qu’elle avait prétendu être ? Non, bien sûr que non, quelle idée !
Elle pouvait toujours rebrousser chemin, voler la mallette et partir en courant, se faire coincer par les révos, les reptiles ou ses ravisseurs et se retrouver une fois de plus dans la merde. Ou se perdre. Foutus égouts.

Tout en réfléchissant, elle avait inconsciemment ralenti le pas, se retrouvant bientôt à la fin du cortège. Elle remarqua une silhouette qui la dépassa. Levant la tête, elle fixa le regard noir qu’on lui envoyait. Nul doute que lui avait sûrement compris toute la supercherie, même si pour l’instant il se complaisait dans son silence. Elle lui renvoya son regard, parce que tout était de sa faute, sa virée dans les égouts, le double kidnapping, sa chute dans l’eau sale à cause de sa fusée. C’était lui, lui et encore lui le responsable. Remontée à bloc, la chasseuse de primes croisa les bras et souffla bruyamment.
- Par là.
Kari releva la tête vers Harry qui leur indiquait une grille fermant un nouveau tunnel. D’un geste sec il ouvrit, s’effaça sur le côté pour laisser passer tout ce beau monde puis ferma derrière lui.
A présent, le crocodile se retrouvait derrière la jeune femme. Elle sentit son souffle sur sa nuque et réprima un frisson. Etait-il aussi coriace que son cousin animal ?

Devant, les tortues semblaient connaître le chemin. Ils débouchèrent bientôt sur une volée de marches qui les menèrent dans une vaste salle éclairée à la torche et qui était perchée bien au sec. Harry passa devant la chasseuse et s’assit sans ménagement dans l’un des trois lourds fauteuils en velours posés devant eux.
- Bienvenue chez moi ! s’exclama-t-il, englobant d’un geste toute la pièce.
Aussitôt, les quatre hommes-tortues se retournèrent comme un seul homme vers la charmante jeune femme, attendant des explications. Ce fut Michel-Ange qui s’auto-désigna comme porte-parole et qui demanda :
- Et alors, cette mallette, y a quoi dedans si c’est pas nos pizzas ?
Kari leur jeta un regard embarrassé. Zut…

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Ven 21 Juil 2017, 03:26

Let's Deal !

Le chemin relativement dégagé s'étendant devant le groupe s'était transformé bien trop vite en un tunnel étroit et sans échappatoire. Passant devant le crocodile gigantesque leur tenant la porte, l'ingénieur hésita un instant avant de mettre les pieds dans cet espace clos. Tout le monde l'avait passé à l'exception de la dompteuse de chèvre, du coup il avait une vision parfaite de ce qu'il y avait derrière eux. La bonne nouvelle était que les révolutionnaire n'avaient pas eu le temps de tourner le coin, du coup ils ne risquaient pas d'êtres suivis. La mauvaise nouvelle était qu'ils allaient se retrouver entre une bête horrible aux dents pointues et d'autres reptiles tout aussi moches et dangereux. Enfin au moins si quelqu'un devait se faire bouffer, cette connasse derrière lui serait la première à se faire déchiqueter, une pensée qui amena un fin sourire aux lèvres de l'ingénieur. En prime, vu la quantité d'explosifs qu'il se traînait, il pourrait certainement tous les emporter dans la tombe avec lui s'ils tentaient de les baiser...

-Dites ça fait combien de temps qu'on est sous terre ?

-Heu... Une trentaine de minutes à vue de nez.

-On dirait pas que ça fait un peu plus de onze mois en fait ?

-Je sais que ça sent mauvais et c'est désagréable, mais franchement ta perception du temps est vraiment nulle si c'est l'impression que t'as...

Après avoir marché accroupi sur plusieurs mètres, le groupe déboucha finalement dans l'antre du reptile les ayant sauvé. L'endroit était pas trop mal, bien meublé, avec quelques fauteuils et tables à café. Si l'ingénieur se questionna brièvement sur la logistique derrière le fait de transporter de larges objets dans un endroit aussi étroit, il chassa rapidement ces questions de sa tête pour simplement profiter un peu de cet instant de détente. Posant son cul dans l'un des fauteuils les plus éloigné de l'homme-croco, le hors-la-loi commença à frotter ses pauvres cuisses pleines de crampes après leur petite escapade en endroit étroit.

-Bon alors... Pas que j'apprécie pas l'hospitalité, mais est-ce qu'on pourrais remonter à la surface un de ces jours ?!

-Dis le mec qui a décidé qu'on devait descendre à la base.

-Ça veux pas dire non-plus que j'ai envie de prendre ma retraite ici...

Tapotant les numéros sur la serrure de la valise qu'il transportait, Jin tenta à nouveau d'ouvrir la valise sans succès. Visiblement il leur faudrait quelques heures et les outils appropriés pour ouvrir ce truc, ce qui signifiait qu'ils devraient aussi mettre les voiles et attendre d'être sur la bateau pour le faire. Tant pis. Enfin la question des reptiles qui suivie ramena de nouveau toute l'attention sur ladite valise, ceux-ci commençant à questionner son contenu de manière nonchalante.

-...

-...

-J'en sais rien.

-C'est une... HEIN ?!

-Bah... J'en sais rien.

-Tu veux dire que t'as accepté un paiement sans savoir ce que c'était ?!

-Heu... Ouais. Ils m'ont dit que ça couvrirait amplement ce qu'on leur a donné et... Bah je pensais juger durant l'échange. Pas ma faute si ça s'est mal terminé...

-T'es vraiment à chier en négociations... Bon j'en ai marre. On dégage. Pointez moi une sortie maintenant sinon je fait péter le plafond jusqu'à ce que je vois un rayon de soleil.

Sortant beaucoup trop de bombes de son sac, l'inventeur commença à chercher un point sensible dans la structure au cas où ces types refuseraient de leur pointer une échelle. Il en avait profondément marre, son odorat avait toujours été un sens particulièrement sensible chez lui et il avait failli vomir au moins 3 fois depuis leur descente dans ce trou. Au point où il en était, il préférait encore se frayer un chemin à travers une armée de révolutionnaires plutôt que de rester ici une seconde de plus.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Lun 24 Juil 2017, 14:26

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Pas boom ?Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte XI
I Can't Go On Without You - Kaleo


Harry Bo, l'homme-crocodile

Le croco toisa le Lundren qui s’était bien trop rapidement assis dans l’un de ses précieux fauteuils. Monsieur Harry Bo se leva avant de disparaître dans un angle et de réapparaître quelques secondes plus tard, une fine et courte tige de bois à la main. Il se rassit dans son fauteuil, croisant les jambes et se servit de sa trouvaille comme cure-dent, laissant voir sa magnifique dentition à l’ingénieur. Au bout d’un moment, il sortit, piqué sur son petit bâton de bois, un restant de rondelle de chorizo.- Ah ! Enfin ! C’était coincé, expliqua-t-il à la cantonade.



Michel-Ange, Léonard, Raphaël et Daniel, les hommes-tortues

Kari se tourna vers lui, intriguée et dégoutée par cet homme-crocodile, avant d’observer le cirque auquel se livraient ses kidnappeurs humains. Son regard vairon fixa ensuite l’homme-tortue qui lui avait posé une question et qui, contrairement à elle, n’en avait rien à faire du petit groupe qui s’occupait d’essayer de déverrouiller la valise. D’ailleurs, il n’écouta même pas leur réponse, subjugué par la brune. Cette dernière haussa les épaules, l’air soudainement dépité de devoir répéter la même comédie qu’elle avait fait précédemment dans les égouts.
- Je pensais que c’était ce qu’ils avaient volé, commença-t-elle en pointant le groupe de criminels du doigt. Ils étaient poursuivis par des gens qui semblaient leur en vouloir quand je les ai croisés. Et ensuite, ils m’ont pris en otage avec la chèvre !
Elle frappa son poing gauche dans sa paume droite.
- Je crois que ce sont des gens malhonnêtes, conclut-elle.
Intérieurement, la mesquine chasseuse de primes jubilait en espérant que les tortues la croiraient. Après tout, ne venait-elle pas de raconter la stricte vérité ? Michel-Ange se gratta le haut du crâne, pensif.
- Peut-être qu’ils leur ont volé quelque chose d’important, à laquelle ils tenaient ! s’exclama-t-il.
Puis il haussa à son tour les épaules et partit s’asseoir, suivi de ses trois frères. Vraiment étrange comme personnage, tout comme sa façon de ne se soucier que des pizzas.
- T’es vraiment à chier en négociations… Bon j’en ai marre. On dégage. Pointez-moi une sortie maintenant sinon je fais péter le plafond jusqu’à ce que je vois un rayon de soleil.
La seule femme se tourna vers l’auteur de la tirade et le vit sortir tout un tas de trucs de son sac. Ah non, il allait pas recommencer, celui-là ! Harry se leva de son fauteuil, dépliant son grand et large corps. Ses lunettes de soleil qu’il venait d’enlever lui retombèrent sur le museau. Il se planta devant le Lundren, le fixant de ses yeux jaunes derrière les verres teintés.
- Hé, calmos coco ! Cool Raoul ! La sortie, elle est par là, dit-il en pointant d’un doigt griffu l’issue par laquelle ils venaient d’arriver.
Kari avança, se plaçant à la gauche de l’homme-crocodile. Quitte à prendre parti, elle serait pour celui qui ne se baladait pas partout avec des bombes. Harry releva ses lunettes une énième fois sur son front tout en laissant son regard reptilien se promener sur le visage de Zeke.
- Maintenant, ose faire péter un seul de tes trucs dans ma maison et je te bouffe tout cru, c’est clair ?
La jeune femme hocha la tête à côté de lui, fière de son croco. La chèvre, qui les avait suivis tout ce temps, choisit ce moment pour trottiner jusqu’à ce joyeux attroupement, se plaçant entre le Lundren et le Bo et relevant la tête vers la Crown.
- Beeeeeh !

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Sam 29 Juil 2017, 08:47

Let's Deal !

Rattrapant ses bombes qui commençaient à lui glisser entre les doigts, l'ingénieur réalisa qu'il en avait peut-être un peu trop fait. Plutôt que de se plier à ses demandes, le crocodile semblait avoir pris une approche «on ne négocie pas avec les terroristes» avec lui. Pas de bol. Enfin il lui avait bien indiqué une sortie, toutefois celle-ci n'était pas celle qu'il voulait. La porte par laquelle le groupe était arrivé ne faisait que les renvoyer dans ce dédale qu'étaient les égouts, dédale dans lequel se trouvait toujours les révolutionnaires... En prime l'autre éleveuse de chèvre à la con avait commencé à planter des idées dans la tête de cette bande de tas de muscles. Un peu plus et on aurait pu croire qu'elle était l'incarnation de Satan en personne, merde même son animal de compagnie en avait les cornes ! Mais bon pas le temps pour les superstitions, il avait visiblement irrité son «hôte» et devait prendre une décision...

-Bon bah ok on va prendre la sortie.

Ah bah non, en fin de compte Jin avait pris la décision pour lui. Bon de toute façon, il n'avait pas le temps de combattre le groupe de reptiles pour... Bah pour quoi il l'ignorait. C'était en effet probablement plus rapide de repartir de par où ils étaient venus plutôt que de démolir la petite planque pas très utile.

-Ouais... On va y aller je crois...

Rangeant ses bombes dans son sac, l'ingénieur fila en direction dans la porte avec le reste du groupe avant de s'engouffrer dans l'entrée du tunnel.

-Minute, on laisse la dame ici ?

-Heh ?

S'arrêtant net, les trois hommes tournèrent la tête en direction de la femme toujours planté au beau milieu du groupe de reptiles louches comme si de rien n'était. Devaient-ils l'amener ? La question était très pertinente ! Après tout cela représentait un dilème moral mais aussi pragmatique ! S'ils la laissait, elle-

-Ouais non rien à foutre, elle nous apporte plus de problèmes qu'autre chose.

Prenant les devants, l'ingénieur fila vers la sortie de ce petit tunnel secret histoire d'inciter ses compagnons à le suivre sans poser de questions. Il en avait marre de cette gonzesse, de toute façon sa présence de leur avait apporté aucune sécurité depuis le début de toute cette histoire. Elle était sensé servir d'argument pour tenir les révolutionnaires en respect en cas de problème, mais tout ce qu'ils avaient croisés depuis leur séjour sous-terre était ces putains de monstruosités... Enfin qu'importe, étant arrivé au bout de l'étroit tunnel, l'ingénieur constata que leur séjour dans cette petite planque avait au moins eu un effet positif, la majorité des révolutionnaires étaient déjà passés devant l'entrée de la planque. Ces abrutis n'avaient probablement pas jugé utile de se séparer pour explorer un passage apparemment abandonné et fermé, tant mieux. Poussant la grille le séparant du reste du réseau d'égout, l'ingénieur fut surpris par un bruit de grincement violent ayant probablement alerté la moitié des soldats patrouillant les environs. Parce que oui évidemment il ne pouvait pas faire une action aujourd'hui sans se faire royalement baiser par un cactus en feu couvert d'acide. Enfin bref, il avait décidé de foncer dans le couloir à sa gauche avant de tourner à nouveau et d'arriver dans une petite salle où l'eau sale était particulièrement élevée... Et deux soldats pataugeaient dedans.

-Encore des problèmes, super.

Constatant que ses compagnons l'avaient rejoint malgré son avance, l'inventeur n'hésita plus une seconde à forcer le passage. Balançant une bombe entre les deux mecs armés, il les dégagea avant même qu'ils n'aient le temps de terminer leur somations. Il n'avait plus qu'à foncer au bout de cette pièce répugnante et monter cette échelle... Et fuir l'île ouais... Fuir l'île. Mais il allait enfin sortir de ce trou ! Il en était au point où même s'il finissait en prison ça lui allait, du moment qu'il avait une bouffé d'air frais !





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Kari Crown
La Renarde
avatar
Messages : 350
Race : Humaine
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
27/75  (27/75)
Expériences:
84/200  (84/200)
Berrys: 26.464.000 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Lun 21 Aoû 2017, 17:54

Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle...
Hep, minute !Les Balles ça Coûte pas Cher, mais une Nouvelle Cervelle... - Acte XII
Wake Up Call - Nothing But Thieves

Michel-Ange

Kari resta hébétée quant à la suite. En moins d’une minute, les hors-la-lois venaient de prendre la poudre d’escampette, l’abandonnant dans le charmant endroit qu’était le logement de l’homme-crocodile.
- Beeeeeh !
Et ils avaient oublié cette stupide chèvre, en plus. Son regard glissa vers Harry, elle lui offrit un bref sourire avant de se diriger les hommes-tortues. Les observant tour-à-tour, l’humaine prit la parole :
- Lequel d’entre vous est le plus rapide et connaît le mieux ces tunnels ?
- Moi, dit Michel-Ange en se levant. Je suis le plus vieux.
- Bien. Tu penses être capable de les rattraper ?
- Ouep.

Ne perdant pas de temps, Kari quitta le repaire du crocodile, Michel-Ange et la chèvre sur les talons. L’homme-tortue ne posa aucune question sur le moment, et tant mieux.
- Je vais te porter, ça ira plus vite.
Sans laisser le temps à la brune de protester, il la hissa une nouvelle fois sur ses épaules et se mit à faire de grandes enjambées dans l’eau sale des tunnels. Kari fronça les sourcils en voyant trois silhouettes les suivre de loin. Des bruits et des échos de voix attirèrent soudainement leur attention, vite amplifiés dans l’espace clos.
- Pourquoi tu poursuis ces types alors qu’ils t’ont kidnappé ? Ce sont tes amis maintenant ?
- Pas du tout, sourit méchamment la chasseuse de primes. S’ils sont malhonnêtes, leur place est en prison.

Michel-Ange, si la jeune femme avait été en face de lui et pas jetée sur son dos, l’aurait dévisagée. Qui était-elle à la fin ? Une soldate de la Marine ?
La demoiselle aux yeux vairons pressa la tortue. Finalement, ils aperçurent des ombres furtives non loin devant. Michel-Ange pressa le pas et contempla un instant la scène. La salle, débouchait sur une échelle. Et devant, juste devant lui… Raffermissant sa prise sur la belle jeune femme posée sur ses épaules, il hurla :
- Hep, minute !


Léonard, Raphaël et Daniel

Daniel, Raphaël et Léonard couraient à perdre haleine, leurs pieds s’enfonçant dans l’eau dégoutante avec des bruits de succion étranges.
- Dites, ils sont vraiment passés par là ? interrogea le premier.
- Ouais. Tiens regarde, c’est la chèvre de la fille !

Le pauvre animal se tourna vers eux en entendant les cris. Lançant un regard de pitié, les pattes pataugeant dans l’eau qui venait lui effleurer doucement le ventre, elle n’était clairement pas dans son élément naturel. Sans perdre plus de temps, Daniel l’attrapa sous le bras et continua sa course folle, jonglant entre les lignes droites et les virages. Devant lui et ses deux frères, un couloir soudainement spacieux et presque propre. Plusieurs silhouettes s’apprêtaient à sortir des égouts par une échelle qui menait à la surface. Aucune trace de Michel-Ange et Kari dans le coin.
- Hep, minute ! cria l’homme-tortue au bandeau violet.

_________________


Il est temps d'accorder sa confiance aux autres.




Revenir en haut Aller en bas
Zeke Lundren
Machinehead
avatar
Messages : 1573
Race : Humain
Équipage : Badlands Outlaws

Feuille de personnage
Niveau:
36/75  (36/75)
Expériences:
341/350  (341/350)
Berrys: 5.633.702.733 B

MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   Mer 25 Oct 2017, 02:54

Let's Deal !

Entamant son escalade de l'échelle vers la liberté, l'ingénieur admira lentement la lumière filtrant au travers de la plaque d’égouts, dernier rempart le séparant du paradis. Il y était presque, il ne lui restait techniquement plus qu'à éviter de glisser sur ces vieux barreaux rouillés et suintants et il serait sorti de cet enfer nauséabond. Plus rien ne pouvait plus l'empêcher de s'échapper ! Au diable les révolutionnaires, ils le foutraient en prison si nécessaire, du moment qu'il n'était plus dans ces tunnels ! Rien de l'arrêterait ! Rien ! Enfin rien sauf la voix chiante d'une de ces saloperies de tortues l’interpellant au dernier moment... En effet, il entendit la voix distincte de la tortue nommée Michel-Ange venant de résonner dans la pièce, celui-ci ne trouvant rien de mieux à lui dire que «Minute». Tournant la tête l'ingénieur avait tôt fait de plisser les yeux et de fixer son poursuivant avec intensité, alternant son regard respectivement sur la tortue puis sur leur ex-otage. Ce clash de regards sembla durer une éternité. L’atmosphère était à couper au couteau, il avait l'impression d'être un cowboy attendant le douzième coup de midi pour tirer sur son adversaire en duel... Et ce qu'il répondit à cette sommation de s'arrêter fut la réplique ultime, celle qui entrerait dans les annales de l'histoire !...

-Heu... Non ?

Réplique qu'il lâcha mollement avant de monter à toute vitesse les derniers barreaux de l'échelle et de pousser le couvercle d’égout présent dans son chemin. ENFIN. Après avoir passé une éternité dans ces souterrains de merde, il avait enfin pu échapper à l'odeur et respirer un grand bol d'air frais ! IL ÉTAIT LIBRE !!!

-Ils sont sortis derrière nous ! Attrapez les !

-...Et merde...

Voyant un peloton de révolutionnaire au complet le pointer du doigt comme une bande d'aliens, l'ingénieur réalisa qu'il s'était finalement juste foutu dans un autre bourbier. Bon le point positif au moins était que leur séjour dans les égouts leur avait permis de passer derrière la ligne de défense présente au port. À vrai dire ils étaient maintenant collés sur ce dernier, leur embarcation étant même en vue. Il allait falloir sprinter ! Aussitôt ses deux camarades sortis du trou, l'ingénieur les attrapa par le collet et tenta de les tirer en direction des quai.

-Héhoho ! Qu'est-ce que tu branle ?!

-On se barre !

Courant sous le feu ennemi, les trois hommes réussirent à sauter sur leur bateau, prêts à se barrer suite à ce plan foireux. Enfin presque...

-Heu... Il est où ce grand dada de TumTum ?

-Hein ? Ah merde il est pas resté dans les égouts ?

-Rendez vous !


Là se tenait un révolutionnaire pointant un fusil de service à la tête d'un TumTum confus et trop souriant au vu de la situation. Apparemment il s'était fait prendre, mais ne le réalisait même pas.

-Oh merde... On le laisse ou ?...

-Ce serait pas très cool, mais de là à se livrer aux autorités...

Fixant avec hésitation le preneur d'otage, ainsi que le peloton de révolutionnaire un peu plus loin fonçant vers eux, l'ingénieur pris la décision d'agir. Il allait... Ah, en fait non. Il n'avait même pas eu le temps de faire un pas dans la direction de l'homme armée que celui-ci fut mis k.o de la manière la plus horrible que l'on puisse imaginer. Sortie de nul part, une bouche d'égout était tombé du ciel avant de fracasser violemment le crâne du preneur d'otage, laissant TumTum libre de partir...

-Heuuuuu...


-C'est pas la plaque que t'as fait sauter plus tôt ?

-PUTAIN COMBIEN DE TEMPS ELLE EST RESTÉ EN L'AIR ?!

-Erf qu'importe, on file aller !

-Minute !

-Putain mais quoi encore ?!

-La chèvre ! Faut ramener la chèvre !

-...Mec je te déteste.





_________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Les balles ça coûte pas cher, mais une nouvelle cervelle...  [PV Kari] (FB)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Royaume d'Illusia-