Partagez | 
 

 Une traversée enrichissante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kanäe Toupex
MidoriSasori
avatar
Messages : 869
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
40/75  (40/75)
Expériences:
306/350  (306/350)
Berrys: 17.522.000 B

MessageSujet: Une traversée enrichissante   Sam 9 Jan - 23:10


Une traversée enrichissante 

                                     
Depuis son adolescence Kanäe nourrissait une haine fournie contre les pirates, elle les mettait tous dans le même panier sans faire de différence. La jeune chasseuse n’avait jamais oublié ce qui était advenu de son clan, la cruauté qu’avait été celle des pirates le jour où ils avaient posé le pied sur Noréa. Parmi les voyages qu’elle avait pu faire avec la marine elle n’avait jamais été démentie, elle avait vu des pirates crasseux, vantards, insolents mais avant tout cruels. La chasseresse verte avait su donné la mort à quelques-uns d’entre eux et jamais elle n’avait eu de remord. Elle avait dû faire un choix, la vie du pirate ou celles des dizaines de civil que cet énergumène aurait pu prendre, à chaque fois son choix avait été aussi ferme que son geste au moment d’achever un ennemi.
Kanäe et Norok voguaient vers le royaume de trader à bord d’un navire civil. Elle n’avait pas voulu attendre qu’un transport de la marine fasse le chemin vers sa destination, et après tout elle aimait autant voyager avec les civils qu’avec ses collègues de la marine si ce n’est plus. Les civils voyageaient souvent en famille et restaient entre eux, ils ne cherchaient pas à aller vers la jeune recrue du gouvernement mondial et Norok posté derrière elle causait un sentiment de méfiance si ce n’est de peur chez les civils. Le plus grand avantage du voyage parmi les civils restait cependant la récolte d’information. Chez les marines les informations tournaient toutes autour des nouvelles têtes primées, les promotions de la marine et d’autres sujets relativement peu intéressants. Alors que les civils parlent des nouveaux héros, de l’avancée de la révolution, des lieux à problèmes ou encore des nouvelles tendances parcourant les mers, notamment culinaires.
Kanäe avait délaissé Norok qui avait alors décidé d’aller se pendre la tête en bas à la figure de proue. La jeune femme parcourait le navire en laissant trainer l’oreille pour récupérer ces précieuses informations, elle entendit alors parler de nourriture (comme elle s’y attendait), de mode, de certains affrontements qui avaient agité certaines îles. Elle parvint enfin à un groupe de jeunes personnes qui se disputaient autour d’un sujet sur lequel Kanäe avait un point de vue très arrêté : la piraterie.
 
Trois des participants à cette conversation soutenaient la même thèse que la jeune guerrière sylvestre, mais les deux derniers se démarquaient. L’un d’entre eux estimait que tous les pirates n’étaient pas tous mauvais alors que le dernier semblait en adoration devant un célèbre forban. Le jeune homme expliquait qu’il venait d’une île située sur Grandline gouvernée par un seigneur pirate. La chasseresse se rapprocha alors discrètement pour entendre de quoi il en retournait.
Le groupe solidaire parlait d’une attaque qu’avait subie leur île par des pirates durant laquelle les forbans avaient détruit plusieurs villages et tué de nombreuses personnes. Ils insistaient sur le fait que tous les pirates étaient horribles, que chaque pirate n’avait pour ambition que de tuer et piller. Ce point de vue n’attirait pas vraiment l’intérêt de Kanäe car elle le partageait, elle était davantage attirer par le point de vue du dernier jeune homme. La jeune fille qui ne partageait pas le point de vue précédemment développé en affirmant que certains jeunes avec qui elle avait grandi étaient devenus des pirates et qu’ils n’ont jamais renié leur principe. Le dernier appuyait alors le point de vue de sa voisine et développa alors le point de vue qu’il avait précédemment évoqué. Il venait d’une île appelée Graou Island qui était gouvernée par un homme appelé Nakata Fenice. Ce nom était connu par la jeune chasseuse, elle l’avait entendu au centre de formation de la marine ainsi qu’à la caserne, il était un seigneur pirate. Le jeune homme continuait encore en disant que si son île natale avait pu prospérer et, plus que ça, survivre, c’était grâce à cet homme. La chasseresse semblait intriguer…
 
Se pourrait-il que certains pirates pensent à autre chose qu’à leur propre intérêt ?
 
La jeune chasseuse écouta ainsi ce jeune homme vanter les mérites du souverain de son île sans pour autant croire à toutes ces allégations. Le narrateur de cette histoire semblait alors convaincre de plus en plus ces interlocuteurs en fonction de l’avancé de son récit. Une chose était certaine, un jour ou l’autre la chasseresse devrait se rendre sur Graou Island pour rencontrer cet homme ou tout du moins pour voir si cela pouvait exister : un pirate aimable et garant de l’intérêt de civil. Selon les dires de la voisine de l’originaire de Graou Island il ne serait pas le seul, Kanäe voulait bien y croire mais restait cependant sceptique.
 
La première journée de traversée apparue enrichissante pour la jeune recrue de la marine, elle était allongée sur son lit dans sa cabine et repensait à cette discussion qu’elle avait entendue. Elle avait un nom en tête depuis près d’une dizaine d’année : Gadomasou.  Est-ce que ce pirate ou une autre personnalité connue dans ce domaine pourrait lui fournir des informations sur ce meurtrier ? Cette question tournait en boucle dans la tête de la jeune herboriste. Ces pensées se bousculaient comme souvent lorsqu’elle cherchait le sommeil, mais depuis peu elle se sentait moins seule, tous les soirs avant de trouver le sommeil elle pouvait poser les yeux sur son protecteur. Norok était là, pendue à l’une des planches apparentes du plafond de la cabine et regardait fixement sa petite protégée. Ces deux-là appréciaient ces moments de tranquillité où l’un se perdait dans les yeux de l’autre, même si Kanäe n’oubliait pas que son acolyte était aveugle et que si son regard était plongé dans le sien ce n’était que grâce au sonar de Norok. Plongée dans ces yeux blancs la jeune herboriste trouva rapidement le sommeil, le voyage sera long et probablement ennuyant même si la première journée  fut constructive.
 
Les deux jours suivants furent effectivement longs et ennuyant, la chasseuse passait le plus clair de son temps dans sa cabine à s’entrainer, à méditer et à préparer quelques herbes apaisantes en vue de la mission à venir. La jeune recrue profita du temps libre pour lire quelques livres qu’elle avait pris à la caserne, livre poussiéreux que personne ne consulte jamais, les plantes étant pour bon nombre de marins « pour les gonzesses ». Ainsi l’herboriste se renseigna sur la flore de sa destination afin de pouvoir collecter quelques spécimens utiles pour ses prochains voyages. La jeune femme réfléchissait encore à son avenir, qu’allait-elle faire après cette chasse au pirate ? Trouveras-t-elle l’objet présumé en la possession de ce pirate, elle n’en savait rien.
De plus ce n’était pas le seul sujet qui tourmentait Kanäe, elle repensait à son passé, à cet assassin qui ne sortait pas de sa tête depuis huit longues années, à cette histoire de seigneur pirate/roi éclairé. Ces servitudes avaient été bousculées, dans la marine elle avait toujours entendu dire que les pirates étaient des monstres, ce qui était déjà une évidence pour la jeune marine. Mais entendre un point de vue inverse, d’un habitant d’une île dominée par un pirate et des termes si élogieux… cela posait de vrais problème de conscience à Kanäe. Elle qui avait toujours été certaine de ses choix, qui tenait ses positions et qui ne changeait pas d’avis, entendre ça l’avait bouleversé. Et si depuis dix ans elle en voulait aux pirates à tort, et si certains d’entre eux étaient humains… Quoiqu’il en soit elle n’oubliait pas que de nombreux pirates étaient horribles, ces derniers méritaient la mort.
De plus, ce Nakata était un shishibukai et pas un simple pirate, il avait obtenu l’aval du gouvernement mondial, il n’était donc pas comme les autres. Kanäe devait lui parler, à lui ou un pirate comme lui, elle devait être bousculée pour retrouver son ancien état d’esprit ou pour adopter une nouvelle façon de voir les choses. Elle ne pensait plus au combat, elle voulait une réponse tout simplement.
 
Le quatrième jour fut légèrement différent, Kanäe était montée sur le pont alors que Norok avait décidé de faire la sieste dans la cabine. Arrivant sur le pont du navire elle vit un cercle de personne. Elle s’approcha pour voir ce qu’il pouvait bien se passer et fut étonnée de voir deux hommes se battre à mains nues. L’un des deux avait clairement l’avantage, son adversaire ne le touchait pas et avait déjà le visage en sang. Quelques minutes plus tard le blessé était au sol et le gagnant fêtait sa victoire. Il tourna sur lui-même, regardant la foule rassemblée autour de lui en ne répétant que quelques mots :
 
« A qui le tour ? » « A qui le tour ? »
 
Kanäe souriait, elle avait envie de relever le défi mais le pouvait-elle ? Elle faisait partie de la marine et se battre contre des civils bourrés n’était pas d’une grande noblesse. Elle réfléchit presque vingt secondes avant de s’avancer.
 
« A mon tour j’imagine »
« Qu’est-ce que tu veux gamine ? Tu sais qui je suis !? Mark Bolmen, le lutteur ! »
« Je prends le risque Mark Bolmen le lutteur, si je te bats ma victoire ne sera que plus belle »
 
Kanäe n’avait jamais entendu parler de cet homme, mais en réalité ce cher Mark Bolmen se surestimait grandement. Il était effectivement le meilleur lutteur de son village, village de paysan principalement composé de femme ou de jeunes hommes fragiles. Il fallait avouer qu’il possédait une grande force mais il était affreusement lent, Kanäe avait appris que la force était importante mais sans vitesse elle ne servait que peu.
Elle se mit donc en place au centre du cercle face à son adversaire, les deux combattants se regardaient, impassibles, jusqu’à ce que Mark charge sur Kanäe. Comme l’avait remarqué la chasseuse il était une grosse brute mais manquait de vitesse et clairement de style. La brute balança un coup de poing vers la belle mais celui-ci fut esquivé sans aucune difficulté, Kanäe toute souriante en profita pour lui envoyer un coup de paume dans le flanc. Elle ne voulait pas frapper avec les poings sur cette zone, son adversaire était très large et musclé, un coup sur une zone si dure aurait pu lui causer plus de dommages que ceux reçus par son adversaire. Le coup était tout de même sec, violent mais surtout précis. Le balaise se recula en se tenant les côtes avant de lancer une sorte de corde à linge dans les airs. Kanäe se plia en deux à la façon d’une danseuse de limbo passant sous sa barre. Plus proche du sol grâce à son mouvement l’herboriste frappa avec la tranche sa main dans le genou de son opposant. Celui-ci tituba, sa masse ne l’aidant en rien, mais il réussit à garder l’équilibre et tenta alors quelque chose qu’un vrai lutteur, qu’un vrai combattant n’aurait jamais fait. Il tenta de porter un coup de pied à Kanäe avec sa jambe touchée, l’herboriste attrapa la jambe de son adversaire avec le bras droit et infligea un coup de coude dans le genou déjà blessé. Elle se redressa et comptant sur le poids du mastodonte souleva sa jambe, celui-ci tomba sur le dos et eu de grandes difficultés à se relever. Une fois debout et il se replaça devant Kanäe, attrapa une caisse de bois à porter de main et la lança en direction de la jeune femme. Celle-ci ne vit pas le coup venir et bloqua avec ses bras mais ce n’était qu’une diversion, le brute était devant Kanäe et la frappa à l’abdomen d’un coup de poing titanesque qui projeta la belle au sol.
 
Kanäe était au sol, elle avait pris un coup monstrueux, ce coup lui avait fait mal, très mal. Mais un sentiment était plus fort que la douleur, de la joie. Personne ne l’avait frappé si fort et brutalement depuis qu’elle ne s’entrainait plus avec son père. Elle se releva, le sourire aux lèvres, se tenant le ventre.
 
« Je te remercie, tu viens de me faire revivre de vieux souvenirs, de magnifiques souvenirs »
 
Kanäe se jeta sur son ennemi tout en gardant les deux pieds au sol, il ne fallait pas sauter, ne pas se laisser emporter par l’élan. Le poing de la brute prit du recul et le lança en avant vers le visage de Kanäe, exactement ce qu’elle voulait. S’appuyant sur son pied droit elle vrilla et esquiva sur la droite, se retrouvant ainsi devant le monstre qui lui servait d’adversaire et là elle profita de son élan. Un coup de paume frappa rapidement le menton de Mark Bolmen. Celui-ci tituba et chuta, le coup avait été détonnant et la masse de Mark l’avait emmené au tapis. La précision du coup, au-delà de la puissance, avait permis à Kanäe d’envoyer son adversaire dans les étoiles : Mark gisait sur le pont évanouit.
 
« Merci Mark Bolmen, c’était… distrayant. »
Kanäe ramassa la fleur qui ornait ses cheveux avant le combat, tombée après son esquive finale, la replaça dans ses cheveux et quitta le pont dans le but de retrouver son lit. Les civils présents pendant le combat applaudirent avant de se disperser. La belle retourna dans sa cabine, retrouva Norok, toujours pendu à sa poutre, endormi. Elle décida de s’offrir une sieste bien méritée. Ce combat lui avait permis de retrouver de vieilles sensations mais aussi d’oublier les questions qui se bousculaient dans sa tête.
Le reste du voyage dura quelques jours et fut très agréable, les civils venaient la voir de temps à autre pour la féliciter, Mark n’était pas ressorti de sa cabine, cela amusait beaucoup Kanäe. Elle apprit à cette occasion qu’il avait passé les quatre premiers jours à se vanter et à ennuyer tous les hommes du navire.
 
Le calme était revenu et bientôt c’est le royaume de Trader qui apparut au loin. Kanäe était arrivée à destination.
 

« Place à l’action Norok ». 

Revenir en haut Aller en bas
 

Une traversée enrichissante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Leurs chiens meurent pendant la traversée Nice-Calvi
» Alice aux pays des merveilles / La traversée du Miroir
» J'ai traversé toute la Terre du Milieu pour vous trouver!
» pourquoi le poulet a t'il traversé la route?philosophie
» Traversée du désert par Marade

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: South Blue :: Royaume de Trader-