Partagez | 
 

 Balade dans Elème [FB / Année 1503]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aaron Guts
Le Nocturne
avatar
Messages : 284
Race : Humain

Feuille de personnage
Niveau:
23/75  (23/75)
Expériences:
116/120  (116/120)
Berrys: 9.922.000 B

MessageSujet: Balade dans Elème [FB / Année 1503]   Ven 8 Jan - 2:18











L'heure de la revanche a sonné.









Nom ; Guts.
Prénom ; Aaron.
Surnom ; Le Nocturne.
Âge ; Âgé de 17 ans.
Sexe ; Homme.
Race ; Humain.
Lieu de naissance ; West Blue, à Nighty Town dans le village de Xérèse.
Camp ; Civil.
Équipage ; X
But / Rêves ; Aaron rêve de beaucoup de choses, mais celui-ci n'a jamais eu de réel but dans sa vie.
Métier ; Il n'en a pas, il rend service aux gens et c'est comme cela qu'il est rémunéré.
Arme/Fruit du Démon ; Une canne à pêche solide rustique et une dague en dents de scie. Le Kage Kage no Mi.
♛ Résumé
LE JOUR N'EST FAIT QUE DE CE QUE LA NUIT A DÉCIDÉ.

Aaron se balade dans Elème à l'âge de 15 ans. Il est le seul du village dans la "capitale" de l'île et s'ennuie. Alors qu'il est dans une rue en cherchant à faire quelque chose pour se distraire, une chariote d'un bourge passe avec un vieux piano destiné à la casse. Il se décide alors à traquer ce piano et en récupérer le bois et les fils pour sa canne à pêche. Il rencontre durant sa chasse un inconnu, assez bizarre.
♛ Venons-en aux faits
UN HOMME SE MESURE EN UNE NUIT.

Pffuuh ! C'est ennuyant de rien faire ! J'ai fait tout ce que j'avais à faire au village ; j'ai aidé maman aux légumes dans le jardin, j'ai porté des morceaux de bois pour reconstruire certains bâtiments, j'ai même aidé papa et je l'ai embêté lui et Saïx. Vraiment, j'avais tout fait à Xérèse.

Donc me voilà à Elème, la pseudo capitale de Nighty Town. Le moment que j'adore le plus quand je vais à Elème, c'est bien l'entrée. Des mecs en armures tout musclés et hypers forts qui me laissent entrer moi, un gamin de 15 ans. C'est juste magique ! Je me sens comme un Roi qui passe au milieu de ses rangées de gardes qui le regardent avec admiration. Mais une fois entrée, il faut trouver de quoi s'occuper et là, la liste est longue. Entre faire chier le quartier des bourges, voler dans le quartier des commerçants ou aider les habitants du quartier ouvrier, il y a des tas de possibilités ! Mais je n'ai envie de rien.

Alors je traîne dans les rues principales, toujours accompagné de ma dague et de ma canne à pêche. C'est quand même beau Elème. Quand on arrive par la porte principale, on monte la route et là on arrive à une sorte distributions de rue. Y a un parc au milieu, et autour du parc des rues qui vont vers les différents quartiers et vers le château. Donc ben je me baladais autour du parc en ne faisant strictement rien. Je cherchais juste quelque chose d'intéressant à faire. Alors que j'étais en train de marcher, j'ai aperçu un mec avec le style bizarre. C'était sûrement un étranger vu son style vestimentaire, je m'étais arrêté pour examiner le type.

Un mec grand, qui doit être plus âgé que moi. Des vêtements très innovants dans la mode, à savoir une chemise et un pantalon ample, et des bottes de marche apparemment neuves. Sa tête c'est bizarre par contre, on dirait qu'il y a un truc dans ses cheveux. Je me rapprochai alors en plissant les yeux pour mieux observer ; un hérisson dans des cheveux liés ensemble. Je restai sur place quelques secondes, la gueule assez pétrifiée. Je savais pas si c'était un taré ou un mec avec un style nouveau, oh et j'avais pas remarqué mais il a des lignes.. et des cercles.. sur le bras. Pourquoi des lignes et des cercles comme tatouage ? Ça sert à rien !..

Mais je m'arrêtai de l'observer quand une grosse chariote passa devant moi, m'obstruant la vue sur lui. Alors j'observai deux secondes la chariote pour l'identifier, comme tout être humain qui voit quelque chose, il l'analyse. Des ornements dorés sur les côtés, un symbole bizarre, les chevaux qui traînent et à l'intérieur un piano. Je détachai mon regard pour chercher le type, mais il avait disparu de mon champ de vision. En regardant la chariote de nouveau, je devinais la direction vers laquelle elle allait. La casse. Si j'arrive à bien prévoir mon coup je peux récupérer le bois et le fil du piano pour ma canne à pêche..

Je suivis donc le convoi en marchant sans faire de bruit. J'avais appris au fil des mois à ne pas faire de bruit en marchant, dans le simple but de ne pas effrayer le poisson. Le problème maintenant c'est que je suis dans une rue principale et il y a du monde, je ne peux pas juste monter dessus prendre ce qui m'intéresse et puis me barrer. Mais si j'attends trop ils vont le mettre dans la casse et là c'est foutu. Que faire ?.. Oh et puis merde, je verrais bien !

Quelques secondes plus tard, un mendiant approcha la chariote qui allait doucement, cette dernière s'arrête et le pauvre homme -littéralement- lui demanda des pièces. S'en suivit une argumentation des plus passionnantes que je n'eusse pas le temps d'écouter, trop pressé de prendre ce qu'il me fallait. Tout se serait bien passé si un autre clodo n'avait pas voulu faire la même chose et récupérer des pièces de valeur. Cet imbécile faisait trop de bruit, il s'excitait pour tout et n'importe quoi et s'il continuait de la sorte bientôt nous nous ferions repérer. Sa tête n'était pas loin du bord en bois, alors j'haussai les épaules puis abattis ma main sur son crâne afin de l'envoyer contre la matière, un bruit sourd se produit alors et l'homme se coucha parterre. Chanceux, le mec qui s'occupait de conduire la chariote essaya de jeter un œil mais le mendiant s'interposa pour ne pas qu'il voit. Et il l'embobina encore par la suite.

J'eusse donc le temps de prendre ce qu'il fallait de bois et de le cacher sous mon t-shirt, alors certes je ressemblais à une poupée avec seulement quelques articulations car c'était très inconfortable mais ce bois serait plus résistant que l'actuel et le fil de même. En parlant de ce dernier, j'eusse du mal à l'atteindre et surtout à l'enlever mais il fallait croire que ce clodo savait bien garder l'attention de quelqu'un. Je n'eusse d'ailleurs pas le temps de le remercier, mais l'intention y était. Quelques gens m'avaient vus, mais la casse était dans le quartier ouvrier et honnêtement qu'est-ce qu'ils peuvent s'en foutre que je prenne ce que je veux, c'est même pas à eux et ça n'a pas de valeur.

C'est donc après avoir récupéré tout ce que je désirais que je sautai hors de la chariote et que je fit demi-tour pour rentrer au village, afin de m'atteler à la construction de ma nouvelle canne à pêche !
♛ Précisions
LA NUIT JE FERME LES YEUX ET JE LAISSE COMMENCER LA VRAIE VIE.

Liste des techniques utilisées ;
Dernier mot ; Petit bloc de texte pour raconter comment Aaron a obtenu ce fil de piano, et pour gratter 10 d'exp Very Happy.
©️ Never-Utopia par Pastomaniac
Revenir en haut Aller en bas
En ligne
 

Balade dans Elème [FB / Année 1503]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Balade sur les Docks
» Une balade tranquille... Enfin... [Nuage d’Orage, Nuage de Pavot, Nuage Brulant, Feuille de Chêne]
» Une balade dans les fleurs (PV Chataigne et Tigre)
» Une balade dans un bar
» Bond dans le temps, année 1753

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Seas Blues :: West Blue :: Nighty Town-