Partagez
 

 [FB] Philanthropie [Pv Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue52/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue879/1000[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeDim 3 Jan - 16:52

Philanthropie.
feat. Zayne Akimura
L’intelligence est insipide sans altruisme. Michel Bouthot


Leur route les avait, encore une fois, comme toujours, conduit jusqu'à Graou Island où Tengoku no Seigi tout entier pourrait jouir d'un repos bien mérité. Et pour cause : même Shabondy, qui était pourtant censé être une escale agréable doublée d'une quiétude ambiante apaisante s'était transformé en un vulgaire champ de bataille, comme ils avaient pu en trouver tant d'autres. Pire encore : d'ici quelques jours seulement, les fieffés forbans seraient à Alabasta, prêts à servir les intérêts du Gouvernement Mondial et à endiguer la progression insatiable des Decimas. De rixe à guerre, il n'y avait qu'un pas, et Nakata avait parfaitement conscience des forces et des faiblesses de ses camarades, aussi bien d'ailleurs que des siennes : ils auraient très probablement besoin de quelques temps de calme après ce marathon incessant. S'ils parvenaient à remplir leurs objectifs et à offrir à la marine certains des gradés qui avaient pu leur être subtilisés par le prétendu Monarque, les pirates auraient de toute manière une très large liberté dans leurs futurs mouvements : de quoi profiter de quelques mois de répit.

Mais pour l'heure, le Schichibukai et ses comparses venaient tout juste d'arriver à Graou, où ils avaient jeté l'ancre avant d'être accueillis en véritables héros par les habitants locaux, heureux et soulagés de les voir rentrer en un seul morceau. Même s'il avait pleinement conscience d'avoir fait de leur enfer un Eden, le blondinet ne pouvait qu'être gêné lorsqu'il se retrouvait au milieu d'une telle joyeuse cohue. Il avait toujours été un sauvage, un solitaire, même s'il appréciait modérément la présence d'autrui pour accompagner ses chansons... Se retrouver soudainement catapulté au rang de légende, même si c'était précisément son objectif depuis des lustres, cela avait de quoi désarçonné, en plus de le galvaniser au point de lui fournir un puissant sentiment d'exaltation, le même qui parcourait son corps après une lutte âpre et glorieuse. Autrement dit, le Fenice aimait profondément être le centre de toutes les attentions et de toutes les sympathies, même si cela n'était pas forcément une émotion partagée par tous ses subordonnés. Ne se formalisant guère de cela, il avait décidé dès qu'il avait posé le pied sur le ponton de l'île qu'il offrirait aux indigènes ce qu'ils méritaient pleinement : sa présence et sa joie de vivre.

Ainsi donc, après avoir légèrement profité de la résidence qu'il avait fait construire spécialement pour les accueillir, lui et les siens, pendant leur absence prolongée, le capitaine de ces joyeux lurons se dirigea tout naturellement vers la porte de sortie, qu'il franchit sans hésiter. Ses pas le guidèrent alors tout naturellement vers Kita, l'un des deux villages de l'île, celui qu'il connaissait le mieux. Et il fut tout juste à l'orée des habitations qu'un enfant le remarqua, s'approchant de lui en poussant des cris d'émerveillement et d'admiration. Cessant derechef sa progression et regardant le moujingue s'approcher de lui, aussitôt poursuivi par d'autres mômes sous les regards attendris des parents, Nakata ne put s'empêcher de sourire, le cœur empli d'une satisfaction sans bornes. C'était lorsqu'il prenait ces gamins sur ses épaules en traversant le village, lorsqu'il serrait les mains de ces femmes et de ces hommes si reconnaissants qu'il comprenait qu'il avait fait le bon choix en leur offrant un lendemain meilleur : semer le chaos n'était qu'une manière d'engendrer la haine, et la bonté était la seule voie pour gouverner un peuple aussi unanimement. Par extension, le Corsaire ne put s'empêcher de laisser son visage s'obscurcir pendant une dizaine de secondes à la simple pensée de ces Tenryubitos, qui vivaient dans des châteaux sans se préoccuper de ceux qu'ils appelaient non sans mépris leurs sujets, sinon leurs esclaves. Aussi longtemps que les politiques du monde entier engendreraient et protégeraient de tels monstres, les civils continueraient d'en souffrir et de guider les leurs vers de sanglantes rébellions. Il était de son devoir d'apporter un point final à cette sinistre tradition, de briser ce qui condamnait la liberté et l'équité à une errance au sein d'une poignée de peuplades jugées comme étant profondément vieillissantes.

Le Fenice en vint pourtant à se ressaisir assez vivement, imaginant que cela n'était guère le moment de laisser son esprit s'embourber dans un tel guêpier : il aurait de toute manière le temps de s'y pencher à l'avenir, et malgré tous les privilèges auxquels il pouvait prétendre, il n'était encore qu'un simple corsaire incapable de changer les choses. Tout avait un temps et celui-là n'était pas encore venu... C'est donc sur le bord d'une fontaine à la nuit tombée qu'il alla prendre place, au milieu d'une troupe de badauds spécialement réunis pour l'occasion. Guitare bien en main, il ferma ses paupières et s'en laissa aller à un instinct profondément mélomane, guidé par ses seules pulsions et émotions...


Haru no kaori honoka kioku no naka, boku wa mada kono koi wo koi to yobezu ni...


La douceur de la nuit, la clarté de la lune, la chaleur de ces villageois... S'il n'avait pas été entravé par de multiples obligations, le blondinet aurait pu vouloir demeurer ici éternellement, heureux tout simplement. La force dont il s'était octroyé était généralement vue comme un puissant atout, mais il avait de plus en plus tendance à l'exécrer : non seulement cette malédiction et cette tendance à chercher l'adrénaline le poussaient à toujours vouloir dépasser les frontières de son propre corps mais en plus, cette quête sempiternelle de combat et d'aventures le poussait à refuser une vie simple, et aussi calme que cette nuit... Un cercle des plus vicieux, qui le tenait bien éloigné de toute retraite anticipée.

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 489
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue37/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue50/350[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeDim 3 Jan - 17:05

Fénice
Nakata

Akimura
Zayne

Incognito
Nos voyages continuaient inlassablement, cependant, le monde était chamboulé depuis quelques heures. En effet, une grande nouvelle était parvenue à chacun de ce bas monde grâce aux journeaux : Arias, chef de la révolution à travers le globe, est tombé suite à une attaque du gouvernement. Les détails ne sont pas au rendez-vous, cependant, le fait est là, ce dernier est porté disparu et donc pour mort. En quoi est-ce une grande nouvelle ? L'équilibre du monde est fragile. Les Younkous du Nouveau Monde assurent un équilibre entre eux, afin qu'aucun n'abuse de son pouvoir, et le gouvernement mondial tente de maintenir l'ordre au milieu du chaos. Mais que se passerait-il si demain trop de marines tombaient au combat ? Qu'adviendrait-il des innocents si la révolution tout entière tombe ? Conclusion de l'histoire, le monde est en désiquilibre et pour rétablir cela, ou bien la révolution doit s'affirmer de nouveau, ou alors, un des pouvoirs restant doit prendre le dessus sans abuser de son pouvoir.

Quand bien même je n'étais pas très choqué par la nouvelle, Shiro semblait - étrangement - plus émotive. Hm ? Sans doute le fait que ce soit une énorme nouvelle en soit. Quoi qu'il en soit, cela n'avait fait que nous faire changer de cap pour une raison que j'ignore. Notre direction de base était incertaine, mais là, nous nous dirigions vers Graou Island. Pourquoi ce lieu ? Moi-même, je n'en avais aucune idée, mais ce que je savais, c'est que cette île est une propriété d'une personne plus que connue, puisqu'il s'agit d'un Shichibukai. Certains les nomment "Corsaires", d'autre " Chiens du Gouvernement " ... Encore une fois, juste une question de fierté, et cela me passais par dessus.

Kim était bien nourri ces derniers temps, cependant, pour ma part, je me privais ces derniers temps. Et je me faisais comme toujours, plutôt pensif. En effet, il m'arrive de repenser à cette rencontre tant avec Rita Fuertes, que ce fameux Erwin Dog ( qui n'est pas encore officielement un ennemi dans ce rp. Question d'heure avant que le wanted sortent irp ^^ ). Ces entrevues spéciales m'avaient quelque peu fait réfléchir sur la notion de bien et de mal. Est-ce qu'au fond c'est une bonne chose de faire Chasseur de Prime ? Qui est le bon et le mauvais dans l'histoire.

Arrivant au port, je remarquais un énorme navire qui m'interpella immédiatement. Se pourrait-il que ? ... Ravalant ma salive, je remettais doucement ma capuche sur ma tête, tout comme Shiro, avant de finalement partir à la chasse aux informations. Pour l'heure, nous n'avions aucune mission, juste une envie de visiter les lieux et profiter de la paix qui est reine en ces lieux.
C'est donc ainsi que des heures s'écoulèrent en douceur, jusqu'à ce que la nuit tombe. Shiro sur le petit bateau s'occupait du petit, tandis que moi, je me baladais en douceur. Porté par le vent, finalement, mes pas me guidèrent vers un drôle d'endroit et pour cause, de la musique se faisait entendre. C'est donc curieux que je me mis à la recherche de la source de ce bruit et au final, après quelques recherches, j'arrivais proche d'une fontaine. Des gens faisaient visiblement la fête, mais ce qui m'intriguait le plus, s'était cet homme avec une guitare. Ce visage, cet air... Nul doute, si on se réfère aux anciens posters, c'est bel et bien Fenice Nakata, dit le Phénix. Regardant un bref instant cet homme, je vins alors à me plonger dans une certaine contemplation.

Un Shichubukai ? Si calme et humain ? Est-ce possible ? Une personne qui fait trembler les mers, étant donner que sept personnes sont triées sur le volet pour représenter le gouvernement. C'est déconcertant... Me stoppant de le regarder en coin comme quelqu'un qui attendait le bon moment pour frapper, finalement, je tente de faire demi-tour, mais voilà un homme m'empêche de passer, ayant visiblement remarquer mon " attirance " pour lui. Tombant sur les fesses, ma capuche retombe sur mes épaules dévoilant mon visage et immédiatement, c'est le mot " étranger " qui raisonne dans ce brouhaha, où musique, rires et discussion se mêlent en un seul et unique bruit.

" Non... Je ne fais que passer. "


Malheureusement, l'homme ayant un peu d'alcool dans le pif semble insister, prononçant clairement le mot " Fenice Nakata " et " Observer avec insistance " dans sa phrase, comme s'il voulait me dénoncer sans interpeller le corsaire. Pour ma part, je tentais alors de fuir, aussi stupide cela soit-il. Merde merde merde... Saleté de curiosité. Je fendais donc la foule, comme un enfant apeuré, sans même jeter un dernier regard vers l'homme de renom.

_________________
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] B472ef10


Dernière édition par Zayne Akimura le Dim 31 Jan - 15:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue52/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue879/1000[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeLun 4 Jan - 21:36

Philanthropie.
feat. Zayne Akimura
L’intelligence est insipide sans altruisme. Michel Bouthot


Le Phoenix se délectait encore des danses et des chants qui l'accompagnaient dans ses élans musicaux lorsque les premières pintes de bière furent distribuées. Ce fut une véritable ambiance festive qui vint s'installer tout autour de lui, et les couples vinrent se joindre à l'équation en entraînant vieillards et enfants. Chacun semblait y trouver sa place, chacun semblait y puiser du bonheur : au final, cette communion sociale qui s’insérait profondément au sein du village faisait battre son cœur au pirate, allant même jusqu'à lui apporter les larmes aux yeux alors qu'il terminait une énième mélopée. Nakata était fier, très fier de pouvoir se vanter d'être un souverain, un protecteur apprécié, adoré même. Il se demanda un bref instant ce qu'auraient pensé Raphaël et les autres, en le voyant ainsi en si bonne compagnie, entouré de petites gens qui comptaient purement et simplement sur lui, sans aucune arrière pensée, sans avarice ou folie des grandeurs : tout ici n'était que sincérité, que bonté, qu'échange et entraide. Il en avait la ferme conviction : Graou Island était la maison qu'il avait cherché pendant tant d'années, le seul port à l'intérieur duquel il pouvait pénétrer en ayant l'esprit embaumé et encensé par tout ce qui pouvait advenir ensuite. Il était chez lui, et même si son tempérament d'aventurier le pousserait probablement à s'en aller à intervalles réguliers, il ne pourrait probablement jamais trouver d'île où il s'épanouirait autant. Pourtant, l'euphorie grandissante, comme toute autre chose, possédait une fin : celle-ci s'imposa lorsque quelques paroles moins bienveillantes que les autres furent prononcées en provenance d'une ruelle quelconque. Le corsaire, interloqué, déposa sa guitare contre la fontaine en laissant d'autres artistes réaliser leurs propres musiques. Il transforma alors ses bras en ailes azurées sous le regard admiratif et hypnotisé des petites gens et passa littéralement au-dessus de l'attroupement, sous les acclamations cette fois-ci. Le Fenice leur lâcha un sourire bienveillant et attendri, les remerciant comme il le pouvait de leurs agréables manières : il n'y avait décemment aucun meilleur public que celui-là. Lorsqu'il fut enfin à portée des ennuis, il remarqua que l'un des habitants hélait un autre jeune homme, un étranger à en croire sa tenue... Lequel détalait aussi promptement que possible, à travers quelques ruelles taillées entre les bâtiments plats et rustiques. Interloqué, le Schichibukai se posa sur un toit juste devant l'inconnu en question et se plaça assis au bord de la toiture, les jambes dans le vide se balançant alors :


Pourquoi tant d'empressement ? La fête commence à peine !


Le capitaine corsaire sauta alors du toit pour atterrir agilement juste devant cet étranger, les mains dans les poches et l'attitude clairement pacifique. Il n'avait guère envie de le combattre tant qu'il ne connaissait ni ses intentions, ni ses manières d'agir... Bien entendu, un homme fuyant à toute allure l'endroit d'où il se trouvait après avoir été interpellé par un quidam avait de quoi intriguer, c'était tout-à-fait naturel, mais Nakata avait toujours eu un côté très diplomate : il y avait foultitude de raisons qui pouvaient pousser un individu à en fuir un autre, surtout si l'on considérait que le blondinet était finalement issu du camp des hors-la-loi et possédait à l'origine une prime capable d'effrayer les plus téméraires des chasseurs de primes. De facto, il ne devait pas se braquer, et imaginer que cet étrange inconnu était un ennemi sans prendre la peine de converser un tant soit peu avec lui... Le sourire chaleureux qu'il envoya au jeune homme tout en posant une épaule contre l'un des murs alentours alla en ce sens, et il se permit même de prendre à nouveau la parole, les bras croisés et l'air amical :


Je ne t'ai jamais vu sur Graou... Tu es de passage, j'imagine ?


Plutôt que de faire preuve de brutalité et de trop de spontanéité, le Fenice préférait jouer la carte de l'habilité orale : contourner le problème pour remonter à la source et, éventuellement, calmer plus facilement les craintes de son interlocuteur et lui montrer qu'il n'avait, de prime abord, rien à lui reprocher. Pour l'heure, le forban n'avait plus qu'à attendre une réaction de son homologue : si celui-ci continuait à courir et cachait vraisemblablement quelque chose, il allait malheureusement devoir lui remettre les idées en place. En tant qu'ange protecteur des locaux, le mythique ne pouvait pas se permettre d'accepter la présence d'un individu manifestement louche sur l'île, encore moins tant qu'il pouvait planer sur lui des suspicions de criminalité. En vérité, si quiconque tentait de s'en prendre aux habitants, le légendaire aurait vite fait d'intervenir...

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 489
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue37/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue50/350[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeSam 23 Jan - 15:17

Fénice
Nakata

Akimura
Zayne

Incognito
Ne dit-on pas que la curiosité est un vilain défaut ? Actuellement, s’était le cas, et j’allais bien vite le regretter. En effet, moi qui me voulais discret, j’avais été repéré par un homme un peu alcoolisé et à mon grand regret, il fit sauter ma couverture se voulant sûre. Pas le choix, je me devais de fuir, ne voulant même pas être vu. Prenant donc mes jambes à mon cou, j’espérais m’en aller, mais une lueur bleue se fit voir dans le ciel, et après ce quasi-flash lumineux, une ombre se dessinait dans le ciel, sur le rebord d’un toi. Le phénix s’était posé, et se tenait là, tranquillement, en observant ma modeste personne. Sa voix ne laissant voir aucune envie hostile - à première vue - je le laissais dire, avant de me mordiller une lèvre. Si seulement il savait...

Alors que je m’apprêtais à reprendre la parole, celui-ci saute du toit sans aucune difficulté. Se rattrapant sans soucis, le voilà face à moi. Sa stature en imposait et il n’était nullement question de haki des rois, ou du fait qu’il soit Shichibukai. Il dégageait quelque chose qui mélangeait zen attitude et sérieux à toute épreuve. Comment réagir face à ça hein ? Indirectement, j’étais mal à l’aise et pourtant, son air me rassurait comme quoi il ne me ferait aucun mal si je n’étais pas “ mauvais “. Cependant, instinctivement, je fis un pas en arrière, mettant une légère distance entre nous. Moi ? Timide ? Qui sait.

Fixant sa petite personne, je ravalais ma salive alors que celui-ci me posait une question simple. Clairvoyant comme jeune homme, il n’était pas con et même s’il l’était, ce n’était pas mon genre que d’en profiter. Je me contentais d’un bref signe positif de la tête pour commencer. Il me fallait du temps pour m’adapter, mais là, je savais qu’au moindre faux pas, il pourrait aisément me causer de gros ennuis. Alors autant réfléchir avant d’agir n’est-ce pas ? J’en oubliais un détail comme quoi, lors de périodes trop stressantes, il m’arrive d’avoir une soif qui se manifeste de façon surprise et là.. J’étais en état de stress. Mordillant une lèvre, l’air quelque peu craintif à mon grand regret, je laissais ma voix se faire entendre jusqu’aux oreilles d’un des Sept Corsaires de ce bas monde.

“ Je ne suis qu’un simple voyageur, rien de plus... Moi et des compagnons sommes de passage. Et je recherchais éventuellement un peu de nourriture, mais ceci n’est en rien une urgence. “


Ma langue se délivrait petit à petit de son état noué. Je me détendais à vue d’oeil, tout en gardant une pointe de crainte au fond de moi, car qui sait s’il ne faisait pas son “ gentil “ pour mieux me piéger ensuite hein ? Si le jeune pirate avait l’ouïe très fine, il pourrait entendre les battements de mon coeur ralentir doucement et sûrement, reprenant un rythme normal.

“ ... J’étais simplement... Intrigué par le fait de voir un Corsaire sembler si serein, jouer de la musique, rien de plus. “


Faisant un autre pas vers l’arrière, je me demandais comment quitter ces lieux. Ou du moins, comment rejoindre mes comparses. Ma visite de l’île était écourté maintenant que le mythique était au courant de ma présence. Et s’il y a bien une chose que je voulais éviter, s’était attirer l’attention des gens. Bref, il était l’heure de partir pour moi.

“ Je dois m’en aller maintenant. Pardonnez mon dérangement. “


Mon regard se faisait fuyant et désolé. Mais de quoi ? Au fond, ce n’est pas que je me montrais antisocial, cependant, je ne voulais pas que cet homme découvre ma vraie nature, ou même, qu’il tente d’en savoir de trop sur moi. Après tout, je me contentais de ce que je savais sur lui n’est-ce pas ? De plus, qui sait ce qu’il ferait s’il savait pour mes compagnons ? Sans même le penser, peut-être qu’il avait des liens avec la révolution et connaitrait de vue la jeune Shiro ? Cela serait un des pires scénarios dans ce bas monde.

“ Bonne soirée. “


Et c’est là que d’un pas quelque peu pressé je tentais de passer sur le côté de sa personne, priant que cela s’arrête là.

_________________
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] B472ef10


Dernière édition par Zayne Akimura le Dim 31 Jan - 15:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue52/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue879/1000[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeDim 24 Jan - 17:40

Philanthropie.
feat. Zayne Akimura
L’intelligence est insipide sans altruisme. Michel Bouthot


Il était craintif, nerveux, et tremblotant... C'était sans aucun doute possible une réaction tout-à-fait naturelle face à un Schichibukai, grand pirate à la réputation souvent exagérément et abusivement déformée et sanglante, mais pour autant le musicien ne pouvait pas s'empêcher de penser que cette réaction-là était un peu trop importante pour que l'individu ne soit qu'un simple voyageur. A partir du moment où il avait tenté une approche bienveillante, sympathique et chaleureuse, la tension aurait dû descendre d'un cran ou deux, non ? Enfin, même si cela fut tardif, cela ne tarda guère à se produire : après avoir prononcé quelques mots dans la précipitation, expliquant notamment qu'il était un voyageur et qu'il cherchait de quoi les sustenter, lui et ses compagnons, l'inconnu sembla enfin s'apaiser un tant soit peu. Nakata, toujours aussi détendu et pacifique, le laissa poursuivre avec toujours le même sourire sur les lèvres, la même expression faciale amicale l'invitant à parler sans crainte. Grâce à cela, il apprit que son interlocuteur avait tout simplement été désarçonné de trouver un capitaine corsaire à jouer de la musique au milieu des habitants de Graou Island. Cela, l'artiste le concevait sans le moindre mal : cette situation était, pour ce qu'il en connaissait tout du moins, effectivement rarissime et il avait de manière générale bien du mal à voir ses collègues se livrer à un tel spectacle. Abel était nettement trop taciturne pour cela, Elisabeth ne laissait parler que ses muscles et sa force sauvage, et Mozero était certainement bien trop idiot pour savoir utiliser quoique ce soit d'autre que ses poings. Mais ici, sur cette île où Tengoku no Seigi avait su fonder son foyer, cette scène était relativement banale, commune, sinon pratiquement journalière : tant qu'il était présent, le forban avait pris l'habitude de se lier aux locaux. Une bonne manière de leur montrer qu'il se préoccupait de leur sort, de leurs vies, et qu'il n'était finalement pas différent d'eux. Néanmoins, le Fenice qui s'apprêtait à converser davantage avec cet étranger apparemment si malchanceux fut surpris de le voir s'éclipser aussi tôt : l'homme, en effet, après quelques paroles polies, s'en alla en passant à côté du capitaine corsaire qui le laissa faire sans protester, répondant à sa bienséance en pivotant pour le fixer s'éloigner, toujours aussi amusé :


Oui... Bonne soirée, jeune homme.


S'il allait s'arrêter là ? Certainement pas. L'agent du Gouvernement Mondial ferma alors doucement les paupières, éveillant le sens supplémentaire, inconnu du commun des mortels, qu'il avait acquis suite à un entraînement pour le moins intensif : le haki de l'observation. Grâce à ce fluide, il parvint à mémoriser la voix de son interlocuteur, à la graver jusqu'au plus profond de ses souvenirs. De la sorte, il allait pouvoir le reconnaître s'il était amené à le croiser de nouveau... Mais aussi et surtout à le traquer, car c'était bel et bien ce qu'il s'apprêtait de faire. Toujours en utilisant le haki pour s'assurer que personne ne l'observait et ne l'épiait, le capitaine de Tengoku no Seigi tira son Den Den personnel et contacta l'un de ses subordonnés, Damon. Il lui destina alors quelques paroles, visant à assurer la sécurité des habitants du coin en tout premier lieu : il ne permettrait pas que qui que ce soit ne soit blessé sur Graou Island.


Damon ? J'ai croisé un type louche. Je vais le suivre et l'espionner un peu pour m'assurer qu'il n'est pas hostile. Viens à Kita, et utilise ton haki pour balayer la zone. A la moindre intention néfaste... Tu as autorisation de trancher.


Ne laissait pas le temps nécessaire à son ami pour râler contre ces ordres, probablement paranoïaque mais d'utilité publique, le Schichibukai rangea son Den Den Mushi et pivota pour suivre le prétendu voyageur, en prenant volontairement quelques dizaines de mètres de retard. Son observation en permanence braquée sur l'encapuchonné qui l'avait épié un peu plus tôt, il ne pouvait de toute manière pas perdre sa trace... Sans compter sur le fait que toute l'île était sous sa coupe, et que la population lui vouait presque un culte : s'il souhaitait retrouver quelqu'un ici, entre ses hommes de main et le soutien des autochtones, cela ne serait guère plus qu'une affaire de minutes. C'était donc particulièrement confiant que Nakata se mit à poursuivre Zayne, progressant dans l'ombre lorsque cela était possible, se frayant un chemin au sein des ruelles étroites. Avec Damon pour assurer ses arrières, de toute manière, il n'avait plus à s'inquiéter du sort des villageois : le jeu du chat et de la souris pouvait donc commencer, et à ce jeu-là, le capitaine corsaire ne pouvait que très rarement être vaincu... Et certainement pas par un simple étranger à la recherche de nourriture.

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Shiki M. Eiki
Capitaine de division
Shiki M. Eiki
Messages : 489
Race : Humain
Équipage : Inquisition

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue37/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (37/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue50/350[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (50/350)
Berrys: 37.650.000 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeDim 31 Jan - 15:36

Fénice
Nakata

Akimura
Zayne

Incognito
Stressé, voilà ce que j’étais, je tentais de garder la face et la tête froide, mais comment faire face à un tel “ monstre “ ? Il imposait un certain respect, ou une crainte naturelle sans que cela soit pesant. S’était comme naturel venant de lui. Mais après un peu de concentration de ma part, j’arrivais enfin à formuler quelques mots en espérant que ça suffise, mais naïf comme j’étais, je tombais dans son panneau, croyant réellement qu’il allait me laisser partir comme si de rien était. Ouf, me voilà rassuré et donc, je m’en allais sans plus tarder, ne me pressant pas de trop, mais ne trainant pas pour autant. Tel une sourie, je me faufilais dans les rues et ruelles, évitant le monde le plus possible. Mon rôle de simple observateur se devait d’être comme tel et le rester. Rejoignant au plus vite Shiro sur un petit bateau dans un état peu plaisant, je ne me méfiais pas et ne me doutais pas que j’étais suivis.

Retirant ma capuche en douce, je me rendais compte que Shiro n’était pas là. Seul Kim dormait, sagement installé ici, enveloppé dans un drap en piteux état. La pauvreté... Une chose courante pour nous quand les fonds n’étaient pas suffisant chaque mois. La vie de chasseur de prime n’est pas de tout repos et n’assure en rien la richesse d’une personne, bien au contraire. Mais malgré la difficulté, je m’étais juré de ne pas flancher, un jour, ce garçon vivrait heureux et non dans un bordel comme là où on l’a trouvé. Il en sera de même pour Shiro, je lui trouverais un “ paradis “ où elle pourra vivre et quand ceci sera fait, sans doute que je me serais affirmé et que je pourrais sérieusement partir à la recherche de mes parents, ou revenir sur mon île natale pour en apprendre plus. La seule chose qui pressait, s’était de savoir ce qui est arrivé à mes parents et connaitre le fin fond de l’histoire qui entoure ma famille. Une fois ceci réalisé, sans doute que je pourrais mener une vie plus paisible si le gouvernement est de cet avis.

Recoiffant brièvement le petit garçon qui dormait à point fermé, je vins alors à sortir de ma poche une pomme que j’avais prise en chemin, puis je m’écartais du petit pour ne pas le réveiller. Pour un vampire, le sang n’est pas obligatoire, ou du moins, pas quand il n’a pas une faim démentielle et pour l’heure, ce n’était pas mon cas. Heureusement, car face à ce phénix, j’avais eu l’impression que j’allais craquer, mais non. Croquant à pleine dent, je remontais sur le pont du navire et me mis à observer la nuit, repensant à cet homme. Bien des gens ont des préjugés, mais lui, il semblait si paisible. Un homme de paix ? Quel paradoxe quand on sait qu’il est un Corsaire et donc une bête de combat craint sur les mers par la plupart des pirates.
Comme quoi, les apparences sont parfois trompeuses. Mais alors que je rêvais, je cru ressentir une odeur. Sans doute mon imagination, mais je n’avais pas pu cacher cette réaction, ayant tourné la tête vers le village sans me douter qu’il y avait peut-être quelqu’un. On ne peut pas parler de flaire, mais on n’en est pas loin. Sans doute l’odeur du petit qui me trouble parfois, ou alors c’est Shiro. Haussant les épaules, je vins à me placer sur le figure de proue, regardant l’horizon tout en dégustant ma pomme.

Une fois celle-ci terminée, admirant le trognon qui résumait bien la situation de ce monde en un sens, je jetais ce dernier dans l’eau. Et si ce monde devait changer ? Ne serait-ce que pour éviter qu’il y ait des pauvres ? Trop de questions se bousculent dans ma tête et finalement, voilà qu’une énième présence se fait sentir. Une fille aux allures de jeune fille apparait derrière moi, se redressant doucement, elle m’interpelle.

“ Tout va bien ? “
“ Hm ? Oui, il n’y a rien à signaler. Un Shichibukai est sur l’île, mais il ne semble pas mauvais. “
“ Le phénix ? “
“ Comment tu sais ? “
“ ... Son navire peut-être et son drapeau ? Enfin bref, tu ne va pas dormir ? “
“ Non... J’ai... Besoin de réfléchir. “

En silence, la demoiselle se posa alors à mes côtés, observant la mer. On pourrais presque croire voir de loin un petit couple. Romantique n’est-ce pas ?

_________________
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] B472ef10
Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue52/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue879/1000[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeDim 31 Jan - 18:43

Philanthropie.
feat. Zayne Akimura
L’intelligence est insipide sans altruisme. Michel Bouthot


La nuit était claire, calme et paisible. Cette quiétude ambiante, cette sérénité qui semblait davantage plonger le Phoenix dans un état d'euphorie et de plénitude que de surveillance et d'espionnage pouvait parfois s'annoncer trompeuse... Le blondinet ne le savait d'ailleurs que trop bien. Alors évidemment, même si tous ses espoirs le poussaient à imaginer que ce petit voyageur disait vrai, et qu'il n'avait aucunement l'intention de lui nuire, pas plus d'ailleurs qu'aux habitants de Graou Island, Nakata ne pouvait décemment pas se contenter de le croire sur parole en abaissant sa garde et en faisant fi de l'hypothétique menace que ce type représentait. Ses responsabilités en tant que capitaine autant que garant de la sécurité de l'île où il se trouvait alors le poussaient à agir : la suspicion n'était pas forcément une honte, dans la mesure où elle permettait parfois de sauver bien des vies. C'était ainsi, souhaitant préserver autant que possible la paix au sein de ses propres terres que le protecteur pirate commença à suivre les traces de son homologue aventurier, n'hésitant guère à user de son haki de l'observation en le laissant prendre un peu d'avance pour s'assurer qu'il ne serait pas bêtement remarqué. En théorie, si ce jeune visiteur surprise n'avait réellement aucune intention néfaste le concernant, alors il ne prendrait jamais connaissance de la traque à laquelle s'était livré le Schichibukai le concernant. Si, au contraire, cet étranger souhaitait profiter de Morphée et des festivités pour semer le trouble aux villages, le musicien se donnait toute latitude pour le punir de son idiotie et de son manque de clairvoyance. En s'assurant que Damon, son fidèle lieutenant, serait de toute manière derrière lui pour le soutenir et protéger les citoyens, le Fenice s'assurait une marge de manœuvres nettement plus large que s'il n'avait dû agir seul : malgré toute sa force, toutes ses capacités et sa féroce bestialité en cas de situations épineuses, il n'était pas omnipotent, et encore moins omniscient... Tout prévoir et tout planifier ne lui était pas envisageable, et c'était d'ailleurs cette faiblesse incontournable qui donnait un sens et une valeur à sa vie d'explorateur : si rien n'échappait à son contrôle et à sa fermeté, aucune surprise, bonne ou mauvaise, ne pourrait rajouter de piment à son existence !

Ainsi donc, le capitaine corsaire s'était tranquillement frayé un chemin en suivant le sillon de son homologue, les mains dans les poches et l'air parfaitement décontracté, même si ses sens, en vérité, étaient aux aguets : aucun détail ne semblait échapper à son regard, aucun crissement ou crépitement ne lui passait inaperçu. Comme s'il faisait partie de Graou Island en tant qu'entité, en tant qu'organe, Nakata poursuivit ainsi l'étranger jusqu'au port, où l'homme en question se décida alors à pénétrer dans les entrailles d'un navire. Il demeura à l'extérieur, adossé à un arbre, fondu dans l'obscurité, légèrement à l'écart des quais et des bâtiments navals en observant les allées et venues des commerciaux et autres voyageurs alors présents à quais. Les pêcheurs, après tout, étaient tous entrés : comme la majorité des gens de basse extraction, ils se couchaient relativement tôt pour commencer à travailler avant que l'aube n'émerge, à l'horizon : c'était, pour le peu qu'il en savait, le moment le plus opportun pour ramener quelques prises fructueuses, une fois en pleine mer. L'artiste s'apprêtait d'ailleurs à tourner les talons, lassé de ce manque flagrant d'action, lorsqu'un détail sur les eaux attira brutalement son attention. Comme un petit point voguant sur les mers, un bateau se rapprochait de plus en plus de Graou Island... Interloqué, se demandant qui diable pourrait vouloir se rendre sur sa propre île alors que personne n'était manifestement attendu et que les transactions commerciales avec les îles alentours étaient concrètement réduites à leur paroxysme, le Phoenix ne put s'empêcher de changer ses bras en ailes, pour prendre de la hauteur : il prit alors son envol et alla se placer sur l'espar de l'un des navires à quais, qui retenait alors précieusement la grande voile, comme pour l'empêcher de se gonfler d'air. Reprenant alors forme humaine, et remarquant du coin de l’œil le jeune étranger qu'il avait suivi un peu plus tôt à quelques mètres de lui seulement, le Fenice se redressa de tout son long et fixa le bateau à l'horizon continuer à se rapprocher avec un grand intérêt. Il demeura ainsi immobile pendant une poignée de minutes avant d'enfin entrapercevoir ce qu'il avait cherché à savoir un peu plus tôt : un pavillon noir à tête de mort.


Des pirates. Mais... Agressifs, ou pas ?


Après cette constatation, et à demi-convaincu, le jeune Schichibukai se laissa tomber du mât pour arriver délicatement et habilement sur le pont du navire sur lequel il s'était invité... Apparemment celui de l'inconnu qu'il avait croisé en ville un peu plus tôt. Pour s'en assurer, le capitaine de Tengoku no Seigi ne tourna guère autour du pot : en effet, il s'approcha prestement de l'individu en question, lequel se trouvait en compagnie d'une demoiselle également inconnue au bataillon, et il leur demanda en balayant l'endroit du regard :


Navré de vous déranger... C'est votre navire, n'est-ce pas ? Est-ce que vous auriez une longue-vue ?


L'idée n'était pas bête, et ne tombait pas de nul part : même en forme totale, le capitaine corsaire n'était pas en capacité de détailler un pavillon pirate d'aussi loin, et il était donc parfaitement incapable de savoir à quel équipage de forbans il appartenait. Autrement dit, tant que ces types ne s'approchaient pas un peu plus, le blondinet ne disposait d'aucun moyen de s'assurer de leurs intentions... Les observer plus précisément avant leur arrivée n'était donc pas un luxe.
Son instinct ne l'avait apparemment pas trompé...

_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Fenice Nakata
The Phoenix
Fenice Nakata
Messages : 15024
Race : Humain
Équipage : Tengoku no Seigi

Feuille de personnage
Niveau:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue52/75[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (52/75)
Expériences:
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Left_bar_bleue879/1000[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty_bar_bleue  (879/1000)
Berrys: 2.235.426.002 B

[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitimeJeu 22 Déc - 10:22

Philanthropie.
feat. Zayne Akimura
L’intelligence est insipide sans altruisme. Michel Bouthot


Il fallut au Phoenix encore quelques contemplations avant de parvenir à discerner plus ou moins précisément le pavillon qui trônait au mât de ce navire pirate. Inconnu au bataillon... Pas vraiment étonnant, au final : Graou Island se trouvait en tout et pour tout au milieu de Paradise, et les amateurs qui s'y rendaient étaient encore relativement nombreux. Shabondy était finalement le premier véritable tri organisé parmi les criminels audacieux, et il n'était pas rare d'y assister à un certain nombre de désillusion... Puisqu'il y avait par le passé élu domicile quelques mois durant, le musicien en avait été témoin, voire acteur, à de multiples reprises. Après tout, il s'y était fait un bon lot d'amis, voire d'amours, et il n'était pas rare qu'un forban qui arrive en bout de course se sente pousser des ailes et s'en prenne à d'autres brigands, ou à des gens du commun sans véritable raison valable... Et, dans ce cas-là, si les marines ne s'occupaient pas eux-mêmes de gérer la situation, le mythique y prenait quelquefois part, histoire d'exercer son style de combat corps-à-corps qu'il éveillait encore tout juste, à l'époque. Ces doux souvenirs le poussèrent à remonter sur un perchoir proche d'un coup d'ailes, délaissant la compagnie agréable des deux autres voyageurs pour scruter d'un peu plus haut l'avancée des criminels. Malheureusement, Nakata se rendit bien rapidement compte que ceux-là n'étaient pas de la veine des rêveurs, pas plus que de celle des justes, vraisemblablement minoritaire au sein de ce groupuscule tyrannique qu'était la piraterie... Non, Tengoku no Seigi faisait définitivement figure d'exception, et cette constatation se fit d'autant plus ferme lorsqu'un premier boulet de canon vint retomber dans l'eau à quelques encablures du port. Ils étaient encore trop loin pour atteindre les embarcations à quais, mais ils devaient le savoir tout aussi bien que le jeune capitaine : cette action faisait donc office d'avertissement, de sommation, et ils risquaient de passer aux choses sérieuses dès lors qu'ils se verraient susceptibles d'atteindre leur objectif. Avec un soupir las et désolé, le capitaine corsaire, de nouveau sous forme humaine, considéra qu'il s'agissait là de types un brin trop audacieux. Toutefois, il n'était pas du genre désinvolte lorsque l'on menaçait les siens, encore plus quand des civils à qui il avait juré protection risquaient d'être englobés dans le conflit... le Fenice décrocha donc son Den Den Mushi personnel et composa un numéro, un seul, qui allait bientôt décrocher à son tour.


Relâche-les.


Il raccrocha le combiné suite à la réponse affirmative, et demeura de marbre tandis qu'un grondement sourd se produisait quelque part, au port. Sans doute les locaux ou les voyageurs présents sur les quais risquaient-ils de s'interroger lorsqu'ils verraient surgir des ailerons carnassiers des flots... Mais le musicien, quant à lui, se contenta d'un sourire vague. Les trois poissons combattants qu'il avait attaché à la protection de Graou Island étaient du genre dressés : ils savaient obéir aux ordres, et pouvaient de ce faire remplir l'office de destructeurs de navires extrêmement efficaces si la situation l'exigeait. Et, pour le coup, ils en fournirent une preuve éclatante : le premier d'entre eux, le plus imposant, Moropo de son petit nom, prit une avance folle et éventra purement et simplement le galion qui s'approchait, provoquant les cris incompréhensifs des baroudeurs qui s'y trouvaient. Ils ne furent toutefois pas au bout de leurs peines, car alors que l'épave commençait lentement mais sûrement à s'effacer dans la mer, les deux autres spécimens, Togyo et Gyoto, vinrent percuter tour à tour les deux morceaux de la coquille pour la faire basculer plus promptement. Un spectacle aquatique se déroula alors, laissant les satanées bestioles bondir hors de l'eau pour y replonger aussi sec, d'autant plus virulemment que précédemment. Satisfait, le Phoenix composa un autre numéro pour donner quelques ordres supplémentaires :


Retournez chercher les trois poissons, et capturez des noyés ceux qui peuvent encore l'être. La prison du QG les attendra. Damon les jugera.


Là-dessus, le blondinet reporta son attention sur les deux voyageurs qui figuraient encore en contrebas, et qui avaient pu, si l'envie leur en avait pris, détailler cet affreux spectacle de leurs propres yeux. Il leur accorda malgré tout l'un des sourires éclatants dont il avait le secret, rehaussé encore par le clair de la lune qui enflammait d'un halo clair sa chevelure d'or, puis leur envoya quelques paroles avant de prendre la tangente, le tout sous forme totale :


Soyez agréables, et il n'y aura aucune raison pour que vous alliez rejoindre ces pauvres hères. Bon séjour !


_________________
Called to the ring, Taking me round by round
It hurts and it stings, Taking me down, down, down
You think that you caught me, I can hear you taunt me
Fractured and I'm falling down, My enemy is watching me bleed

But I'm not dead yet
So watch me burn.
[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Nak_si10

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


[FB] Philanthropie [Pv Zayne] Empty
MessageSujet: Re: [FB] Philanthropie [Pv Zayne]   [FB] Philanthropie [Pv Zayne] Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB] Philanthropie [Pv Zayne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
One Piece Seken :: Le monde de One Piece :: Grand Line :: Voie Numéro 7 :: Graou Island-